Mauvaises habitudes [pv Liam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mauvaises habitudes [pv Liam]

Message par Maxine le Mar 02 Oct 2018, 21:00

Ça allait et venait dans tous les coins, l'argent coulait à flot, la drogue... Ha ! On bougeait constamment, fallait aller vite, pas besoin d'être discret, les samedis soirs des quartiers de fête sont tellement bondés que nous trouver c'était comme chercher une aiguille dans une botte de foin. J'étais forte à ce petit jeu là, un, deux, trois clients, hop on bouge, quatre, cinq, six, on attend le fournisseur et on y retourne. Pas plus compliqué que papa dans maman. Ça m'arrivait de faire une pause, rester planté là, à admirer la "Feel good incorporation", c'est cool comme nom hein ? C'est moi qui l'ai inventé, c'est toujours cool. Des fois, on brassait des milliers de tunes en une soirée ! C'est bien mignon tout ça, mais je parle au passé... "État d'urgence" pff ! J'en connais un sur son trône d'or qui doit serrer les dents, moi, en tout cas, c'est ce que je ferai.

Ding ! Oh ! C'est pour moi. Quartier marchands, près du "Promogame". Nice, c'est super loin. Faisons un petit récapitulatif : Après l'attentat, l'état d'urgence a été mis en place, ça a gelé sur place presque toutes les institutions illégales, drogues, armes, gears clandestins, j'en passe. Tous, on a tous été restreint, comme une entrave au mouvement d'un colosse invisible. Alors oui, ça tourne encore et ça risque pas de s'arrêter de si tôt mais les rafles monumentales de tunes, on peut leur faire un salut royal parce qu'aussi longtemps que ce putain d'état d'urgence sera mis en place, moi, mes potes, le cartel entier, on passe en slow motion. Tout d'abord, les pigeons : ils ont peur, ils sortent peu ou pas, on aura beau être blindé de coc, de crack, de meth, si le client ne répond pas à l'appel ça sers a rien. Ensuite, la sécurité : rien que dans mon quartier la mairie a rajouté deux caméras. Les flics sont plus nombreux, mieux protégés et surtout mieux équipés. Mais la crème de la crème ! Les "Héros" ! Ah putain de bordel de merde, rien que d'y penser ça me fout en rogne. Déjà que les keufs ça me fout en l'air mais "capitaine connard" et son acolyte "fuck face" ils me saoulent. Je checke mon téléphone : vingt-trois heures trente et aucun nouveau message.
Évidemment, les effectifs sont "recomposés" et diminués, au fond j'ai du pot de pas me retrouver au chômage technique... Si on peut appeler ça comme. Je me retrouve coursier dans toute la ville c'est sympatosh, des fois je cours, pour mon cardio, d'autres fois j'y vais à la cool.

Ding ! Tien ? "Bouge ton cul". Nice, j'avais oublié à quel point les mecs d'en haut te fond comprendre ton retard. Never mind, je suis plus qu'à trois rues du magasin. Je trottine cette fois, les rues sont quasiment vides, des voitures par-ci par là et puis des mecs bourré qui rentre de soirée, même si je suis pas sûr que ramper lamentablement par terre veuille dire "rentrer". Voilà, j'y suis. La rue et légèrement plus vivante, je finis par apercevoir le mec, pas très grand, sweat shirt bleu foncé et capuche sur la tête. Il a l'air stressé. Je me place devant lui, nos regards se croisent, il plisse les yeux, je les plisse à mon tour. On finit par ce checké. Il me montre son tel : "20 cc 30 ca 10 mt".
Je retire mon sac de l'épaule et sort un sachet avec les mêmes inscriptions, il engouffre ce dernier dans son sweat.

-Jolie coupe
-Hm, merci. Jolie... Capuche.
-Très drôle. T'es qui ?
-Max.
-Max quoi ?
-Max c'est tout.
-Fais gaffe à toi.
-Ouaip comme toujours, te fais pas chopper... On s'est jamais vu.

Mon sac et assez remplit pour me mettre en prison pour un bout de temps. C'est le genre de sac qu'on trouve dans des poubelles près des clochards bien payés. Je suis partie m'asseoir cent mètres plus loin sur un banc, il y a toujours des gens, ça bouge pas mal, moins, mais ça bouge. Je jette un regard rapide dans le sac. J'aperçois deux sachets, on dirait que la soirée n'est pas terminée. Ah ? Un appel manqué. J'ai pas dû l'entendre en trottinant : "Maman" tsss. J'ai d'autres choses à faire.



Couleurs dialogues:
-Max : #ff6600
-Dealer : #0066ff
avatar
Maxine

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
60/150  (60/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mauvaises habitudes [pv Liam]

Message par Liam le Jeu 04 Oct 2018, 19:07

Les gens qui attendent, ceux sont eux que je dois surveiller. Si tu attends c’est que tu as de l’avance, que tu as préparé quelque chose. Si tu marche vite c’est que tu as fait quelque chose, c’est de la psychanalyse qu’on nous apprend à l’académie. Quand tu attends c’est que tu prépares, quand tu marche c’est que tu as fini ce que tu avais à faire. Je crois bien que je raconte n’importe quoi, ça ne doit pas être ça qu’on nous apprend mais bon...j’ai plus la tête à lire mes cours en ce moment.

Je suis toujours vêtu de la même manière: un jean élasthanne (gris aujourd’hui), Des baskets bleues foncées et le sweat à capuche avec l’aigle. Ce sweat qui se trouve être gris foncé presque noir, un aigle bleu ciel dessus. Et la montre, la montre qui détient Elpis. Le costume que je n’ai plus le droit de porter.

Il est tard, aujourd’hui les cours étaient crevants mais j’ai encore la force de faire quelques affaires.
Depuis l’attentat je n’arrête pas, c’est thérapeutique. Ce besoin de stopper chaque injustice, c’est prononcé, aiguisé, affûté. Mes sens sont totalement exaltés, j’ai l’impression de tout sentir. Comme pour mes cartes, comme si tout était une carte de jeu. Comme si tout n’était qu’un jeu que j’étais le seul à prendre au sérieux.

Ce soir, pas de cliché. Je ne suis pas sur une gargouille ou sur un toit, la rue, les ruelles. C’est là ou ça se passe, pas sur les toits. Donc je marche, je vagabonde. J’observe chaque personne qui passe, à la recherche d’un quelconque fugitif ou potentiel danger public. D’abord l’attentat, ensuite le kamikaze pendant la manifestation, puis les égouts, et très récemment le guerrier samouraï. Si je continue de me tourner les pouces à chaque fois qu’un obstacle se dresse sur mon chemin je vais finir par y laisser des innocents. Encore une fois...arrête de te torturer l’esprit Liam.

Un type qui passe un sac à une silhouette après une brève discussion dans une ruelle en face de moi, cette personne échange quelques mots puis s’en va. Je hausse un sourcil en m’adossant à un poteau et en mettant ma capuche sur ma tête, j’attends que la silhouette soit à une dizaine de mètres et je franchis la route, merde...La personne trottine. Bon bah...petit jogging de soirée. Je me place sur le trottoir derrière elle en tentant de garder une distance d’une vingtaine de mètres. Je dois passer pour un putain de stalker...


Serment de Elpis:
avatar
Liam

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Heroes
Niveau: 3
Exp:
220/250  (220/250)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mauvaises habitudes [pv Liam]

Message par Maxine le Ven 05 Oct 2018, 20:57

La nuit se rafraîchit, les fêtards sont de moins en moins excités, à mon avis mon boulot est bientôt finis. J'aurais peut-être une dernière cargaison à transmettre avant de rentrer. Avant tout ça, on pouvait être sûr que les fournisseurs rentreraient chez eux avec un sac complètement vide, là c'est une autre paire de manche, on a de plus en plus de rabe. Maintenant on se retrouve souvent à refaire la moitié de la ville à pied pour "remettre" ce qu'il reste. Mon portable vibre : ma mère a laissé un message sur le répondeur. "Salut Max... Bah écoute, t'as dis que tu rentrais pas tard, il est presque mi..." Aller c'est déjà chiant. Je pose mon portable sur ma cuisse et, alors que j'avais le dos courbé jusque là, je m'adosse contre... Bah contre le dossier du banc. Je m'étire un grand coup, prend une grande inspiration et expire lentement. Je me frotte les yeux comme un enfant en manque de sommeil et finit par sortir un vieux paquet de clope de la poche de mon jean déchiré, dans celle de mon pull trop grand pour moi, un zipo, tout ce qui a de plus banal. Je pose la cigarette au bord de mes lèvres et l'allume. Oh putain qu'est-ce que ça fait du bien, je reste là quelques secondes sans faire grand chose, j'observe, j'admire... Je mâte.

Au loin j'aperçois le dealeur avec qui j'ai parlé plus tôt, le mec doit être en train de décaler. Mais... Mais par contre ça aurait était bien qu'il ne revienne pas vers moi. Je l'observe du coin de l'oeil et tente vainement de lui faire des signes des sourcils. Aller... Dégage... Pas par là. Putain mais il se rapproche vraiment.

-Tiens Jess, t'as oublié ça tout a l'heure. Il me tend un bout de papier que j'attrape par réflexe.
-Euh je.. C'est pas mon...
-On se voit plus tard !

Il a quoi lui ? Putain et depuis quand je m'appelle "Jess" il veut mon point dans sa petite gueule de dégénéré ? En plus il est parti comme une fusée j'ai a peine eu le temps de dire quoi que se soit. Bon on s'en fout, le bout de papier a l'air important, il y est inscrit : "Ta l'air suivi". Alors de un, c'est mal écrit, et de deux, ça fout les boules. Je regarde autour de moi, aussi discrètement que possible même si la discrétion c'est pas mon fort. Je capte rien.
Ah et merde. Ces mecs là me saoules. Les dealeurs sont constamment en train de penser qu'ils sont suivis, moi aussi au début je m'imaginais tout le temps ça. Rah voilà il me fout les creeps : je vais faire que penser à ça, quel enculé.


Ding !
On y retourne. "Quartier industriel, gare." Bah aller toujours plus chiant je dirais rien. Putain j'espère au moins être bien payé cette fois. Je prends une dernière taff, coince la clope au coin de la bouche, attrape le sac en me levant. Bon pour lui faire plaisir je jette un dernier regard alentour, j'essaie de repérer les gens qui pourraient être ce fameux espion, au loin un super Héro en costume, immobile il observe les passants, un mec en manteau long noir, un autre en sweat avec un piaf bleu, pour finir une femme adossé à un poteau, elle est plutôt mignonne, elle me fait sourire en croisant mon regard, je lui renvoie le sourire, un clin d'oeil en prime.
Bon tu sais quoi, vu que je suis une putain de parano et que vaut mieux être sûr que personne me suive je vais tenter un truc... Je jette le sac sur mes épaules et avance d'un pas décidé vers ce qui doit possiblement être la direction de la zone industriel. J'essaie encore et toujours de regarder derrière moi, mais tout ce que j'arrive à voir c'est les gens qui me prennent pour une détraquée mentale.
Je bifurque sur une ruelle assez étroite, et tourne à droite. Un cul de sac, devant moi : une grille, après elle, un autre tout droit visiblement aussi entravé par une grille et un chemin vers la gauche qui lui a l'air libre d'accès. Il faut que j'aille vite si tout ce qu'on m'a dit est vrai. Je balaye du regard toute la ruelle, à côté de moi ce trouve une grosse poubelle, ce genre de beine qu'on met derrière les resto, je shoot dans la cale qui coince le tout. Je finis par me replacer dos à la grille. J'attrape ma cigarette avec mon doigt est mon index et la jette au sol. Maintenant faut attendre : si d'ici cinq minutes personne se pointe je suis tranquille, sinon je dois un verre à l'autre débile.
avatar
Maxine

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
60/150  (60/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mauvaises habitudes [pv Liam]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum