La nuit du chasseur - Abraham Jäggercrown [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La nuit du chasseur - Abraham Jäggercrown [terminé]

Message par Abraham Jäggercrown le Mer 29 Aoû 2018, 19:47


     

         

Abraham Jäggercrown



         

Groupe Neutre


     


         

                     
  • Personnage : pinterest, pinterest...

  •                  
  • Âge : 67

  •                  
  • Sexe : Mâle

  •                  
  • Origines : Allemandes, passeport suisse.

  •                  
  • Taille : 1m73

  •                  
  • Cheveux : Ivoires

  •                  
  • Yeux : D'un bleu très clair.

  •                  
  • Logement : Une demeure du quartier riche

  •                  
  • Travail : Comissaire-Maréchal des polices d'Abondance

  •              

                 

     

This is me...


Mental


Traits de caractère : Avant tout très professionel, ce vétéran refuse de prendre sa retraite depuis bientôt dix ans qu'on lui la propose. Lui qui ne vit que pour son travail, il ne supporterait sans doute pas de rendre sa plaque. Son impartialité relative, son air immuable parfois ponctué d'un sourire malsain et sa froideur déconcertante font un très mauvais cocktail pour un flic: c'est le "badcop" par excellence. Mais vous connaissez le proverbe, n'est-ce pas? "All Cops Are Bastards". Ce vieux rapace prends un plaisir sadique à faire tomber les malfrats comme des mouches, calculant toujours un coup d'avance sur ses proies. Ce n'est pas pour rien qu'on l'appel "le chasseur". Ce type ne témoigne jamais d'aucune pitié, d'aucun sentiment, scrupule... D'après lui la justice triomphe toujours, sans compter que la fin justifie les moyens. Il n'aura donc pas un centième d'hésitation avant de vous glisser 45 grammes de plomb dans les tripes s'il le juge nécessaire. Compiler ses prises est pour lui comme une véritable drogue, le poussant dans une sorte de folie perfectionniste qui ferait froid dans le dos à n'importe qui.

Aime :
- L'alcool de bonne qualité et à contrario le mauvais tabac, qu'il fumera sous forme de cigarettes sans filtres.
- Il est aussi addicte à ses clopes qu'à son travail auquel il voue sa vie nuit et jour.
- Ce grand rabat-joie repense aussi souvent au "bon vieux temps" avec plaisir, quand il officiait encore sur le terrain et où la corruption n'existait pas encore.
- Il apprécie que la sécurité de son arme ne soit jamais enclenchée, quoi qu'il arrive.
- Abraham apprécie peu de gens et ce n'est rien de le dire, mais supporte tout de même les plus intègres d'entre nous.
- Vivre simplement en contemplant son propre spleen quotidien est pour lui une immense source de satisfaction.
- Son mug "sherif mcDaddy" offert par son fils il y a de nombreuses années, qui trône fiérement sur son bureau.

Déteste :
- Les super-héros qui se mèlent de ses affaires et se prennent pour des forces de l'ordre à part entière.
- Les possesseurs de gears qui croient surpasser les hommes et surtout les lois.
- Les méta-humains qui sont devenus juridiquement ingérables.
- Les tires-au-flanc.
- La majorité de ses collègues.
- La corruption.
- L'injustice.
- Le crime sous toutes ses formes.
- Que quelqu'un ose toucher à ses affaires, en particulier à son précieux mug.
- L'insubordination, qu'il fera rimer avec peloton d'exécution au besoin.

Autre :
- Abraham n'a jamais eu un coeur très vaillant, et l'apparition de récents problèmes pulmonaires ne présage rien de bon. Malgré les supplications de ses proches pour qu'il se fasse greffer un gear qui saurait mettre un terme à ses maux, il refuse toute intervention d'un médecin. Vu qu'il rejette tout les soins que l'on puisse lui proposer, il lui arrive parfois d'être victime de violentes crises de suffocations... qui au mieux se remettent d'elles-même et au pire lui offre un séjour à l'hôpital.
- Être aussi haut gradé lui accorde certains privilèges, tel qu'un accés immédiat à n'importe quel véhicule de police (voiture, fourgon, 4x4, hélicoptère...) bien qu'il n'en abuse pas et lui fournis également une arme de fonction: un M1911 d'officier. Avec son uniforme bien sûr.
- Il possède à titre personnel un antique fusil de chasse à double canons, emblème des Jäggercrown. Il va sans dire que cet objet participe grandement à la légende du Chasseur.


Physique


            Abraham s'habille toujours d'un pantalon, d'une chemise-cravate quelconque accompagné d'un imper quand il ne porte pas son uniforme réglementaire et ses insignes. Son calibre l'accompagne partout dans et hors du comissariat, bien caché dans son holster de poitrine. Il n'est ni petit ni grand, mais sa stature reste bien carrée. On remarque facilement ses années passées sur le terrain, ses cicatrices multiples parlent d'elles-même. Ses mains sont usées et son visage ternis mais l'on remaque encore le fringuant jeune homme qu'il était caché sous ses traits veillissants.

This is my story...


Abraham Jäggercrown est né un jour de pluie, un jour qui aurait pu résumer tout sa vie: sombre, froide et morne. Je ne m'attarderais pas trop sur son enfance qui fut somme toute simple et joyeuse, accompagné de son frère et de sa soeur sous la gouverne d'une mère pianiste et d'un père professeur.
La partie où l'intérêt débute vraiment est plutôt la fin de sa jeunesse, quand notre héros, une fois sa licence de droit en poche, parti s'engager dans la police. Son père, très réfractaires à l'idée que l'un de ses enfants parte dans quoi que ce soit d'autre que les arts ou l'éducation se querella longuement avec lui. Tant et si bien qu'Abraham finit en froid avec ses parents, quittant du même coup le domicile familial.
Comme par vengeance, il noya toute sa haine et son énergie dans sa nouvelle profession, enchaînant les heures supplémentaires et oubliant toute relation sociales.
Jusqu'à la mort de son père, 1 ans plus tard.
Ce fut la douche froide. Certe il n'avait jamais accepté sa vocation mais cela n'enlevait en rien l'affection qu'il avait envers lui. Il ne s'était pas adressés la parole depuis plus d'un ans et plus jamais il ne pourrait revenir en arrière. Plus jamais il ne pourrait avoir l'approbation de son père pour la vie qu'il a choisi. Cela vous semble peut-être accessoire, voir désuet, mais plus que la douleur d'avoir perdu un être cher, un goût d'inachevé lui resta en travers de la gorge.
Hors pour le très professionnel A. Jäggercrown, l'inachevé est inacceptable. C'était là sa pire hantise même.
Le pauvre s'engagea alors encore plus dans sa tâche, créant du même coup le plus sournois des cercles vicieux; il ne sentait qu'il ne serait jamais plus digne de son père, alors il effaçait son chagrin dans sa travail que son père lui-même reniait. Encore et encore.

Il monta les échelons rapidement, mais il lui en fallait toujours plus. Plus de pouvoir, de responsabilités, tout ce qui pouvait lui meubler l'esprit serait le bienvenu pour qu'il évite de ressasser ses regrets. Ce qui était un cercle vicieux devint une véritable drogue, l'agent Jäggercrown partant en pente douce vers la folie d'un perfectionnisme absolu, gérant le plus possible d'affaires simultanéments. Sa confiance en autrui s'amenuisa, il appliquait à la règle le proverbe "on jamais mieux servi que par soit même". Bien sûr sa réputation de flic trop zélé à demi-cinglé le précéda, terminant de le rendre complètement asocial, mais qu'importe! Il était d'une efficacité sans faille alors personne ne lui causait du tort sous peine de s'en mordre les doigts.

Enfin ça, ce fut avant sa rencontre avec Gina. Une mannequin italienne au charme fou, la seule femme qui su faire vaciller les convictions d'Abraham. Heureusement pour lui, son élan amoureux fut réciproque et il se marièrent dans la foulée, aux 26 ans de notre héros. Il se laissa enfin aller aux petits plaisir de la vie, relâchant un peu la bride sur son travail. Peu de temps après leur mariage, ils eurent un fils: Charles, héritier du nom des Jäggercrown. Sa naissance fut sans aucun doute le plus beau jour de la vie d'Abraham. Lui qui se cloîtrait dans sa peine, Gina et Charles furent les deux seules lumières qu'il croisa dans le couloir obscure de sa vie.

Mais c'est 5 ans plus tard que la malédiction d'Abraham revint à la charge.
Il venait juste d'être nommé chef-inspecteur, un poste suffisamment prestigieux qui n'est, certe pas au sommet de l'échelle, mais largement assez aisé pour s'en contenter et vivre une vie paisible jusqu'à la retraite. Cette situation idyllique pris vite fin lors d'un règlement de compte directement chez les Jäggercrown...
En effet Abraham ne s'était pas fait que des amis chez les malfaiteurs, et certains d'entres eux voyaient sa justice d'un bien mauvais œil. Aussi fut-il décidé par un groupe d'ex-condamnés de se venger de cet homme qui les avait tous mis sous les barreaux. Ils se rassemblèrent pour ce qui devait être au départ un simple pillage de sa résidence, mais par malchance Gina et Charles se trouvaient sur les lieux à l'heure du crime. Soucieux de ne pas laisser de témoins gênants et surtout fiers de blesser Abraham au plus profond de son être, la mère et le fils subirent la pire des morts qu'il soit. Un déchaînement de violence tel qu'identifier les cadavres devint quasiment impossible.
Avec une ironie malsaine, le destin fit que le chef-inspecteur rentra plus tôt que d'habitude ce jour là. Tout d'abords il vu sa porte grande ouverte, chose fortement inhabituelle. Inquiet, il passa en trombe par la salle à manger où était entreposé l'emblème des Jäggercrown: son fusil de chasse, orné des initiales de chacun des ses parents à qui il avait appartenu. Il attrapa une poignée de cartouches, en chambra une dans chaque canons, le tout accompagné d'un pressentiment atroce dans le crâne et un goût amer dans la bouche. Il couru dans le salon, alerté par un fracas soudain pour découvrir... Le massacre. Une dizaine d'homme était là, se prenant en photo comme pour se vanter du chaos qu'il venait de répandre, empoignant ce qui semblait être les restes d'une femme et d'un enfant.
Ce jour là ce ne sont pas deux, mais trois personne qui moururent trop tôt. Gina. Charles. Et le peu d'humanité qu'avait recouvré Abraham.
Le fusil cracha un premier coup de feu, arrachant la gorge de l'homme le plus proche. Puis un deuxième qui ouvrit le ventre de deux autres. Abraham rechargea trop vite pour que ces chiens ai le temps de réagir; il fit tomber les têtes, perfora les jambes et les bras, éclata torses et épaules... Il était seul contre dix mais sa rage et sa haine furent si fortes qu'il valait une armée entière.
Aucun des assassins ne pu quitter la maison, ni même la pièce. Le tout se déroula en une unique minute qui sembla durer des années.
Quand il en eu terminé, Abraham ne lâcha pas une larme. Et pour cause. Le vrai Abraham était parti rejoindre sa femme et son fils dans l'au-delà. Ce qu'il restait sur terre, couvert de sang, n'était qu'une coquille vide dénuée de sentiments humains.

Après cette tragédie, qui fut classé comme simple "légitime défense" grâce à ses relations, il redevint instantanément ce bourreau de travail qui ne pensait à rien d'autre qu'à sa fonction. Un automate sadique qui n'aurait de cesse de débusquer tout ceux défiant la loi. Il remeubla son esprit, occultant tout le reste, recommençant à gravir les échelons. Les journalistes le surnommèrent "le Chasseur" à cause de son arme, et suite à cette histoire qui trôna longtemps dans la catégorie faits-divers de la presse.
Cela lui allait très bien, car pour lui, ceux qui défient sa justice ne seront que des proies inlassablement traqués, et exposées sur son tableau de chasse déjà bien garni. Humain ou pas vous n'êtes que du gibier qui finira empaillé tôt ou tard.

Under the mask...



Prénom ou surnom : Tigrou
Anniversaire : 04/01/99
Loisirs : Accumuler de la thune.
Tu aimes : Ma compagne humaine. Les patates sautées.
Tu détestes : Être pauvre.
Ton rêve : Avoir des études cool.
Comment es tu arrivé ici  ? À pieds.
Des idées pour améliorer le forum ? Bah ça y est Jïnn est admin, que demande le peuple? SI CE N'EST LIAM MOD-
Le mot de la fin : Acab


[center]#99cccc
avatar
Abraham Jäggercrown

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Tsukiste
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum