Quête 2 : Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. [Pv Aseilya, Aurora, Mira, Sam]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quête 2 : Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. [Pv Aseilya, Aurora, Mira, Sam]

Message par Jïnn le Mar 31 Juil 2018, 02:06

Rappel du premier message :



Tour 1 :




Map :

Aaaaaaaah, les petites excursion touristiques en forêt, quoi de mieux pour avoir un peu de changement et un air frais ? Nous sommes le 30 Juillet 2018, il est environ 8H30 du matin. Le bus qui avait amené tous les protagonistes avec quelques autres civils étrangers avait fait quelques dizaines de kilomètres loin de la ville pour ensuite s'arrêter dans ce petit village. Le guide avait aussi annoncé à ce moment là que pour faciliter les activités en forêts, il allait créer plusieurs groupe qui à tour de rôle intervertirait les loisirs. De ce fait, il créait par la sainte fortune le groupe composé de : Mira, Aurora, Aseilya et Sam. Ils devront cohabiter dans la maison en bas à droite sur le plan. Il y avait au moins de quoi faire une chambre chacun, deux douches avec toilette, une cuisine et un salon. Par contre, pas d'électricité venant de la ville ni de gaz. Il fallait charbonner pour le coup. Le poêle à bois allait devoir être alimenté, il fallait aussi veiller sur les installations des panneaux solaires et des éoliennes pour l’afflux de courant.  En somme, il fallait être un minimum débrouillard et aimer ce côté un peu baroudeur.

Ils disposaient donc tous de toute la mâtinée pour s'installer et se familiariser avec le lieu. Ils auraient très bien pu parler entre eux et se donner quelques informations comme leur nom, prénom, but dans la vie, la raison de leur venu, enfin cela, c'est eux qui voient. Au moins, le cadre semblait sympathique, calme et reposant. Trois jours, ça passera surement très vite pour les plus friands, trop vite. De plus, pour ne pas faire de jaloux, ils avaient tous une chambre aménagée de manière identique, de cette sorte. Ils disposeraient aussi de tous les outils nécessaires à l'entretien ou pou résoudre un soucis technique si cela se faisait ressentir. Le frigo était à gaz au passage, donc pas besoin de l'alimenter. Enfin, tous ce genre de détails techniques figurent sur la brochure donnée par le guide dans le bus. Les protagonistes rigoureux auraient donc eu le temps de potasser cela un minimum. Les autres touristes quant à eux avaient aussi mis la main à la pâte, bien que certains fassent savoir en beuglant qu'ils n'étaient pas des flemmards, par pu déni.

Le guide avait aussi spécifié que le premier jour serait vraiment une journée d'installation et de récupération des ressources nécessaires pour combler les manques de certaines habitations. Pour celle des protagonistes, il manquait du bois et une éolienne semblait avoir un soucis. Cela devrait les occuper un peu en ce début d'après-midi vers 13H15 environ. Deux personnes pêchaient dans le cours d'eau d'à côté, l'air de dormir pendant que d'autres puisaient dans le puits un peu d'eau pour préparer de quoi manger ou pour se laver, certainement. Néanmoins, dans toute cette tranquillité, le guide recevait un coup de fil avant de décrocher pour y répondre d'un air un peu énervé, sa voix grave portant un peu  :

Guide : Allo ? Ouais ? Oui c'est moi oui. Hein ? Qu'est-ce que ça peut me foutre ce genre de trucs ? Je suis au travail là et je compte pas annuler la sortie pour ça. Et puis quoi encore, y'a des gens qui ont payé pour avoir ce cadre et ils l'auront. Je ne céderai pas à un caprice de cette catégorie de personne. Ouais, ouais ouais, c'est ça. Si tu me rappelles pour ça j'te bloque directement. Cela suffit les conneries un peu. Surtout pour ce genre de choses infondées. Des esprits et des poulets de deux mètres, bah oui Billy, j'vais te croire. N'importe quoi.  

Il raccrochait alors, rangeant son téléphone dans sa poche de son pantalon bleu. Il retournait alors à la porte de la maison en haut à droite, la sienne, pour y farfouiller deux trois bidules dans les tonneaux présents. Il semblait agacé mais avec le temps il reprenait son calme. Intriguant.


HRP:
Vous avez jusqu'au vendredi 3 Août 20H00 pour répondre !




POUR LES NOUVEAUX:
Les tuyaux du bon MJ : Les recensements une fois validé. Journal intime avec timeline à faire, votre boite à message aussi. LISEZ LE TOPIC DANS ACADEMIE ABONDANCE ! Souriez et amusez vous !  


THEME DU PLAISIRS:

Signature TPC:

avatar
Jïnn
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 4
Exp:
200/300  (200/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Re: Quête 2 : Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. [Pv Aseilya, Aurora, Mira, Sam]

Message par Invité le Sam 25 Aoû 2018, 23:19

Ainsi, donc j’ai pu continuer de suivre cet être en direction de l’Ouest avec insouciance sans même me demander si je serais capable de retrouver le chemin jusqu’au campement, mais tant pis. Nous continuions notre progression en direction du soleil couchant.

Par contre, c’est qu’il avance vite le bougre avec les échasses qui lui servent de jambe. Je n’ai pas son enjambé et encore moins l’endurance physique de mon cousin. J’ai l’impression d’avoir droit à un rappel à l’ordre pour m’intimer chaudement de procéder à une sévère remise en forme.

En tout cas ce petit manège me mena jusqu’à l’endroit où « l’Ent » s’arrêta. Ainsi, je suis tombé sur Mira accompagné de… Heu… Je ne suis pas sûr… Peut-être des autruches… À moins que ce ne soient pas des Moas. Non pas possibles, ils ont des ailes… Mais en parlant d'oiseaux disparus, il y en a un en revanche qui m’est revenue en mémoire. Un oiseau préhistorique géant et carnivore que j’avais vu sur un documentaire sur les animaux préhistoriques. Les Gastornis.

Je ne suis pas du genre peureux, surtout avec mon pouvoir qui me rend insensible à pas mal de choses. Mais là, je dois bien avouer que je flippais un peu. Ces piafs m’effrayaient d’avantage que l’arbre. Non sérieusement, ce documentaire m’avait traumatisé quand j’étais gosse. Ce n’est pas impossible que je sois devenue tout pâle.

Pourtant, Mira, quant à elle, ne semblait pas effrayée le moins du monde, et ce, malgré les mouvements de bec que je qualifierais des plus suspects… Seraient-t-ils en train de la gouter ?

Quoiqu’il en soit à juger par les soins que lui procurait l’arbre ses deux espèces semblaient potes. Mais malgré ça, je refusais obstinément de m’en approcher préférant me tenir à l’écart de ces bestioles. De toute façon, je n’aime pas les animaux, je préfère les plantes et de loin. Ce n’est qu’une fois les volatiles partis que je me sentais plus tranquille. L’arbre se tourna d’ailleurs dans ma direction pour m’observer. En réponse à cela, je m’inclinais respectueusement devant cette entité. J’avais l’impression d’être un plongeur qui tombe nez à nez avec une baleine bleu.

C’est là que l’enfant s’exprima de manière discrète.

_ C'est mon papy. Faîtes attention y’a le vilain monsieur chasseur de Ye'hans. Faudrait pas finir avec un bobo. Essayez de ne pas l'énerver.


Les deux familles poursuivirent leur route alors qu’une fois de plus, je n’ai pas pu résister à l’envi de leur emboîter le pas pendant que négligemment je répondaient sur un ton et un faible volume laissant deviner que pensait surtout à voix haute.

_ Des chasseurs ? En cette saison ? Plutôt des braconniers à mon avis…


Quoiqu’il soit, j’ignore si c’est une forme d’hospitalité ou la gentillesse lié à l’âge l’enfant nous proposa des pommes confectionné par celui qu’il décrit comme son grand-père.

– Papy, j'ai un petit creux.... Je pourrais avoir une pomme s'il te plait ? Vous en voulez une ?


Mira fut la première à accepter.

– Je veux bien, merci. C’est gentil.


Et bien, je suppose que se serais impolie et mal vue de refuser. D’ailleurs, j’avoue qu’elles sont anormalement appétissantes.

_ Volontiers merci beaucoup.


Je me tournais ensuite vers l’experte des armes à feu.

_ Je ne sais pas toi mais je trouve que ce petite week end en forêt devient de plus en plus intéressant…

J’en croquais une bouché pour me retrouver surpris par la saveur et les effets de ce fruit surnaturel. Une texture ferme et croquante, avec un gout en parfait équilibre entre le sucrer et l’acidulé et un enivrant parfum de pomme. Je pouvais même sentir comme une énergie nouvelle et vivifiante coulée en moi.

– excuse-moi ? C’est quoi des Ye’hans ? Et c’est qui les chasseurs dont tu parles ? Oh et la pomme est juste délicieuse, vraiment merci.

Instinctivement, j’essayais d’articuler moi aussi malgré ma bouche encore pleine.

_ A oui ! Vraiment fantastique !!!

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quête 2 : Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. [Pv Aseilya, Aurora, Mira, Sam]

Message par Aurora le Dim 26 Aoû 2018, 04:12

La Franco-Suisse fut contente que l’homme saisisse sa main, bien qu’il ne se soit pas tout à fait calmé. C’était au moins qu’il lui faisait un minimum confiance.

- Jordan. Ce que je fais ici ça me regarde par contre. Je sais même pas ce que vous me bavez avec votre excursion, j'suis juste là pour le travail de surveillance hebdomadaire avant d'avoir croisé une sorte de monstre touffu et qui pouvaient faire des bruits sourds.

Oh ! Pas très poli ce Jordan. Cependant, ce qu’il racontait intriguait Aurora. Un monstre touffu pouvant faire des bruits assourdissants ? La jeune femme aurait bien voulu lui demander touffu comment, mais n’eut pas ce loisir, car le temps lui manqua.

- C'est un monstre qui sourit !

Jordan était à présent suspendu par les pieds, la tête à l’envers au dessus du sol. Que venait-il de se passer ? La réponse : une plante vivante, tout simplement…Enfin, les plantes sont vivantes, mais celle-là semble se mouvoir plus que les autres et parle:

- Onegai est protecteur forêt ! Lui détruire amis ! Moi donc faire peur pour faire fuir !

Ce à quoi l’homme sur lequel était tombée Aurora répliqua :

- Fais moi redescendre saleté ! J'te jure si j'trouve un briquet j'vais faire un barbecue avec ton bois !

Ces paroles atteignirent la demoiselle à la chevelure bicolore. Oui, elle était face à une sorte de végétation très réactive au stimuli qui attrapait une personne par les pieds, elle trouvait ça farfelu, mais pas monstrueux. Ce qu’elle trouvait monstrueux, étaient les propos du dénommé Jordan.

- Hey ! C’est pas gentil de dire ça à une plante !

Mais bien-sûr. Continue sur cette lancée, Aurora, et tu deviendras rapidement une héroïne de renommée ! Ah, et elle remarqua aussi la présence d’Aseilya… dont elle ne connaissait toujours pas le nom, mais ça ne l'empêchait pas de l’avoir malgré tout remarqué.



TRIANGLE TRIANGLE TRIANGLE

Je souris en #E900AD

* Un narrateur prend le relais *
avatar
Aurora

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Heroes
Niveau: 1
Exp:
80/150  (80/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quête 2 : Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. [Pv Aseilya, Aurora, Mira, Sam]

Message par Aseilya Sukinobu le Dim 26 Aoû 2018, 21:54

Observation.
Face à ce petit être de bois, je garde tout mes sens alertes. Mon visage inexpressif restant d'une immobilité qui ferait pâlir les statue de marbre. La petite chose écarte ses feuilles pour révéler un visage qui pourrait sembler humain.. Un enfant maquillé en buisson ? Ou un doté ? A en juger par la façon dont il fait fusionner ces appendices de bois... Je doute qu'il n'ait la parole.

Monstre.
L'être végétal caressant toujours ma cuisse, ce qui, ma foi commence à devenir VRAIMENT gênant semble soudainement avoir une idée. Si bien que tel un simple arbre sur lequel on aurait mis une goutte d'un élixir miracle, il se met à croître, ce n'est plus ce petit être touffu que j'avais affectueusement câliné, un grand sourire satisfait il projette ses lianes en direction de... Je me tourne, en direction de Bambi et du truc qui est censé être dans la D-team mais qui, a en juger par son cri très viril, doit être une recrue, un rookie les gars. C'est un Bambi numéro deux. Tuez moi ! Je suis dans les bois avec des Bambi... Bon ils sont dans leur environnement mais quand quand même !

Blonde.
Plus que brune, lorsque les paroles de l'homme se changent en faible menace, alors que le petit être qui se désignait par le s'il te plait de ma lanque natale se voit pousser des dents... Vous ne savez pas la meilleure ! Voilà que Miss Cul-cul-la-praline nous sort le meilleur discours ! Les gars ! C'est pas gentil d'être méchant ! Entre lui et la demoiselle aux cheveux bi-colores s'en est trop. J'éclate de rire. Franchement là j'en peux plus. Je m'en tiens les côtes. Déjà que le petit être de bois est formidablement amusant, eux, c'est le pompon, je vous jure, c'est la meilleure ! Je vais mourir par manque d'air les gars.

Applaudissement.
Je reviens à mon sérieux en faisant claquer mes mains gantées l'une contre l'autre. Je me place alors devant l'être de bois qui se fait dorénavant appeler Onegai. C'est mignon en vrai. Je laisse alors échapper avec un petit rictus que je me paie le luxe d'arborer sur mon visage pâle alors que je m'accroupis pour caresser les feuilles du petit buisson.

« Alors comme ça tu veux cramer cette adorable buisson vivant parce qu'il te fait flipper ? Tu l'as entendu, non ? Il fait peur parce que tu t'en prends à la forêt. Alors je te jure, tu sors un briquet. Je te l'enfonce, cordialement, dans ton fondement, et je prendrais pas de vaseline, je prendrais du gravier. Et Bambi, le discours sur c'est pas gentil d'être méchant... On repassera. Maintenant si vous voulez bien, j'ai des tâches à accomplir. »

Surnaturel.
Je tourne mon attention sur le petit buisson dénommé Onegai. Je tends alors la main pour la refermer sur l'une de ses petites branches qui je suppose représentent ses mains. Je fais de même avec mon autre main libre et d'une voix bien plus douce que celle que j'ai utilisé précédemment, pour prévenir le mec que je me gênerais pas de glisser son briquet au fond d'un lieu où il ne veut surement pas voir rentrer quoi que ce soit. Je demande au petit être avec douceur.

« Dis moi Onegai, tu n'as rien contre le fait que je prenne le bois mort tombé au sol, ou je dois le laisser dans la forêt ? »

Dicton.
Comme dis le proverbe, mieux vaut prévenir que guérir, je préfère avoir cet être que certains considéreront contre nature dans ma poche, plutôt que de l'avoir comme ennemi, il ne manquerait plus que l'on se fasse courser par un buisson agressif en voulant ramasser du bois pour se réchauffer.. Cela serait vraiment la pire excursion possible, déjà que j'étais pas très enchantée par celle-ci.


How does it feel to know that i don't care at all ?
Your words don't mean a thing at all.
I choose to rise, you chose to fall.
- Unbreakable ▬ Faydee & Miracle

avatar
Aseilya Sukinobu

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
65/150  (65/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quête 2 : Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. [Pv Aseilya, Aurora, Mira, Sam]

Message par Game Master le Dim 26 Aoû 2018, 23:27



Tour 6 :









Map :

Pour Mira et Sam:
Lorsqu'il entendait le mot braconnier, le petit garçon faisait la moue, une grimace attristée et dégoûtée. Il lui avait fallu quelques secondes assez longues pour reprendre un état neutre voir légèrement souriant, surement dû à la pomme qui était divinement délicieuse. Le fait que Sam parle la bouche pleine l'avait fait rire de manière étouffée. Après tout, il essayait de rester silencieux. Toutefois, il devait répondre à la question de la demoiselle, qu'il trouvait très belle au passage au point de tourner les yeux un infime instant dans le sens opposé avant de lui fournir une réponse :

Tom : C'était les animaux que t'as croisé ! Puis Papy m'a dit que tu avais bon fond en les aidant donc c'est trop cool. Un jour moi aussi j'voudrais faire comme lui ! Sauf que j'sais même pas faire le dixième de ce dont il est capable. Enfin bref. Là on va à la rivière, pour purifier la zone. Les gens de la D-team sont pas très sympa avec la forêt....Ils déboisent et creusent pour rien sans replanter...Ils ont même créés les Ye'hans à l'aide de certains pôles scientifiques pour des essais génétiques. Du coup Papy lui il veille en ces lieux depuis...plus de cinquante ans. Donc il protège tous les êtres vivants qui ne veulent que partager avec la forêt. Par exemple j'ai un ami qui fait de la permaculture avec nous et il nourrit un milier de personnes ! Y'avait même un super-héros qui est venu nous voir y'a quelques mois pour sa...sa quoi déjà....j'crois c'était diète. Papy, ça veut dire quoi Diète ? quelques bruissements sourds de son papy s'en suivirent avant qu'il ne fasse un "aaaaaaaaaah" toujours aussi faible pour dire qu'il avait compris Enfin bref. Ici on ne détruit pas. Surtout quand on n'a pas acheter ce terrain et qu'on s'y croit tout permis. Ah oui au fait moi c'est Tom.

Le petit garçon avait fini sa pomme et jetait le trognon un peu plus loin dans la végétation, par terre, non loin de quelques ver de terre. Pendant sa longue réplique, l'entité boisée n'avait pas attendu pour se diriger vers la rivière dont on entendait l'écoulement cristallin. Néanmoins, de tous les paysages idylliques que ce son pourrait inspirer, il n'en était rien et l'eau semblait...polluée comme jamais. Elle adoptait une couleur un peu verdâtre, comme si les produits industriels l'avaient transformé à jamais. C'est d'une mine profondément déçu et attristée que l'entité laissant un bruit sourd qui représentait son émotion. En tournant le regard à droite, on pouvait apercevoir une usine d'épuration appartenant à Olympus, vu le logo. Il recrachait des eaux polluées servant certainement à refroidir les gears ou encore à diluer divers produits chimiques et bien d'autres.

Tom : C'est horrible...Comment on va gérer ça....

Pour Asei et Aurora:

Le jeune homme se sentait offusqué de la réponse de "Bambi". Il remuait comme un morceau de viande sur son crochet de boucher, tanguant sans pouvoir se défaire des liens qui retenaient ses pieds. Notons qu'il avait perdu sa branche d'arbre qui lui servait de gourdin pour laisser ses bras se faire attirer par la gravité. Il répondait :

- Mais ferme ta gueule toi ! Tu m'énerves avec ta face insouciante !

Puis il se souvenait de ce que lui avait dit l'augmentée. Il voulait pas trop trop lui faire face dans une telle position et encore moins avec ce buisson devant lui. D'ailleurs le buisson cessait de sourire encore une fois pour étendre une liane qui allait bâillonner le monsieur qui finalement n'allait plus faire que quelques bruits étouffés. Il reprenait ensuite la main d'Aseilya, comme un bon petit garçon....Si toutefois c'était comparable à un petit garçon en l'occurrence. Il répondait lui aussi avec une certaine douceur, du mieux qu'il pouvait de sa petite voix fluette :

Onegai : Gentille humaine peut prendre bois mort si besoin. Juste rester raisonnable. Quoi être ton nom ? Comme ça, toi surement vouloir accompagner Onegai vers rivière. Papa y être et moi devoir aider papa.

Ainsi, une réponse positive allait entraîner la demoiselle vers la rivière et une négative allait la laisser à ses occupations de récoltes. En tout cas, il attendait simplement pour ensuite se diriger vers l'Ouest pour retrouver son "Papa". L'esprit de la forêt existe-t-il ? En tout cas, qui d'autre pourrait donner naissance à un petit buisson vivant ? Si les deux protagonistes suivaient le buissons, ils arriveraient à droite de Mira, Sam et une entité boisée assez spéciale. (Lire le spoiler ci dessus).


HRP:


La date est fixée à Samedi 1 septembre 20h30 pour répondre.  


[/quote]
avatar
Game Master
MJ

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: ∞
Exp:
9223372036854775807/9223372036854775807  (9223372036854775807/9223372036854775807)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quête 2 : Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. [Pv Aseilya, Aurora, Mira, Sam]

Message par Invité le Lun 27 Aoû 2018, 21:16

_ C'était les animaux que t'as croisé !

Donc les gros oiseaux ne sont pas des Gastornis, mais des… Comment il dit déjà ? « Yé âne » Finalement cette nouvelle me rassura un peu…


Puis Papy m'a dit que tu avais bon fond en les aidant donc c'est trop cool. Un jour, moi aussi j'voudrais faire comme lui ! Sauf que j'sais même pas faire le dixième de ce dont il est capable. Enfin bref. Là on va à la rivière, pour purifier la zone. Les gens de la D-team sont pas très sympa avec la forêt....Ils déboisent et creusent pour rien sans replanter...Ils ont même créés les Ye'hans à l'aide de certains pôles scientifiques pour des essais génétiques. Du coup Papy lui il veille en ces lieux depuis...plus de cinquante ans. Donc il protège tous les êtres vivants qui ne veulent que partager avec la forêt. Par exemple j'ai un ami qui fait de la permaculture avec nous et il nourrit un milier de personnes ! Y'avait même un super-héros qui est venu nous voir y'a quelques mois pour sa...sa quoi déjà....j'crois c'était diète. Papy, ça veut dire quoi Diète ?


_ Je s’appelle groot ! *grondement sourd caractéristique*

"aaaaaaaaaah" Enfin bref. Ici on ne détruit pas. Surtout quand on n'a pas acheté ce terrain et qu'on s'y croit tout permis. Ah oui au fait moi c'est Tom.

Je me présentais à mon tour sans réagir tout de suite à cette masse d’informations.

_Enchanté Tom. Moi c’est Samuel.


La promenade nous amena à une rivière aux allures de dépotoirs relié à une usine.

_ C'est horrible... Comment on va gérer ça....


Alors que Tom semblait horrifié pour ma part, j’avais plus l’air déçu que réellement attristé et je n’ai pas pu m’empêcher de commenter dans un soupir.

_ Plusieurs années d’avancées technologique et scientifique pour en arriver encore et toujours à ça … C’est vraiment pitoyable…

C’est d’un air plus attristé que j’ajoutais néanmoins.

_ Dommage que Johann ne soit plus là… C’était lui l’expert de l’environnement… Il aurait peut-être su quoi faire…

Cette pensée me fit un pincement au cœur, mais je chassais ce sentiments contre-productif de mon esprit pour laisser le champ libre à la réflexion. En me mordillant les ongles comme si je voulais me les rongées, je réfléchissais à une solution et tachant de me souvenir de ce don m’avais parlé mon cousin…

_ L’idéal se serait de régler le problème à la source …


L’affrontement serait totalement vain et risqué, il y aurait bien plus à perdre qu’à gagner…Puis, j’ignore si cela est dû à la pomme qui me stimulait ou autre chose, mais plusieurs idées germaient dans mon esprit.

_ Je crois que j’ai une idée reculez-vous s’il vous plaît…


Sans attendre, je sortais de ma poche mon téléphone portable et commença à prendre diverses photos et vidéos de l’environnement du court d’eau et surtout de l’usine et du logos qui l’ornait. Je prenais bien garde à ne pas photographier l’homme arbre d’où la raison pour laquelle je lui ai demandé de reculer, tout en expliquant ce que je faisait

_ Pour une fois dans leur vie on va rendre les journalistes un peu utiles, ça changera. Je suis prêt à parié que si Olympus a construit une usine dans un endroit si reculé, c’est pour être à l’abri des regards. Dès que je serais retourné chez moi, en partageant ses photos et vidéos sur les réseaux sociaux, en les envoyant aux journaux et aux médias ainsi qu’à quelques associations écologistes, je peux vous assurer que leur petits secrets honteux n’en sera plus un …En plus, si on rappelle aux gens que cette eau est celle qu’ils consomment eux et surtout leurs enfants, je pense qu’ils vont rapidement chercher à faire pression sur Olympus pour arranger ça. S’il y a bien une chose pour laquelle les êtres humains sont doués, c’est faire chier leur prochain.

En balayant l’endroit du regard, j’ai pu trouver une bouteille en plastique que je m’empressais de remplir de l’eau de la rivière.

_ Et ça, ça fera un échantillon pour la classe de soutiens de l’académie. Si on a des petits génies capables de créer toute sorte de gadgets pour les super-héros, on doit bien avoir des personnes capables de régler ce problème rapidement.

Je me tournais ensuite vers le groupe.

_ Je suis vraiment désolé de ne pas avoir de solutions miracle à vous proposer le seul truc à ma connaissance qui puisse être utile c’est … Comment ils appellent ça déjà ? Ah oui la « Phytoremédiation ». C’est une technique développée par les humains pour dépolluer les sols et les cours et les cours en utilisant des plantes. Mais il y a plusieurs bémols. Le premier, c’est que le processus est assez long ça peut prendre entre 5 ans et plusieurs décennies. Ensuite, je ne sais pas quelle conséquence peut avoir sur la forêt l’introduction d’autre espcèces … Quoique… Vous me direz avec des êtres créer artificiellement qui se baladent déjà ici, on n’est plus vraiment à ça, et enfin derniers point noirs et non des moindres, je ne connais pas les espèces qui sont utilisées pour ça ni même comment m’en fournir… Il me faudrait un moyen de me renseigner et je n’ai pas de réseaux pour aller sur l'internet.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quête 2 : Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. [Pv Aseilya, Aurora, Mira, Sam]

Message par Aseilya Sukinobu le Ven 31 Aoû 2018, 16:13

Petit arbre.
Le petit être de bois bâillonne l'être perfide qui l'a menacé sans retenue, juste après que celui-ci ait fini par en avoir marre -et je suis d'accord avec lui sur ce point- de la niaiserie de Bambi. Onegai, puisque dorénavant c'est son nom, me répond de l'affirmative, tant que je n'abuse pas de ce droit. Je lui ébouriffe les feuilles d'une caresse affectueuse en répondant affectueusement.

« Je te promets de prendre que ce qu'il se nécessaire. Appelles-moi Asei, Aseilya c'est un peu long. »

L'accompagner.
On devait ramasser le bois et revenir à la maisonnée. Seulement, quelque chose ne tourne pas rond dans cette forêt, et malgré que le type soit dorénavant bâillonné et ligoté à un arbre, j'avais presque de la peine pour lui. Et puis, qu'est-ce que j'en ai à faire finalement ? Il va mourir lorsque l'afflux de sang à son cerveau sera trop important et puis basta, il ne l'aura pas volé. Après tout, cette forêt ne lui a rien demandé. Je me redresse en soupirant, rattrapant mon guide végétal. Tant pis le barbu, je trouve ce guide si bien trop mignon pour l'ignorer.

« Tu dois aider ton papa Onegai ? Peut-être que je pourrais donner un coup de main. Comme ça je me sentirais moins coupable de prendre du bois dans la forêt si je lui rend service. »

Coupable.
Non, je me sens pas vraiment coupable, le bois est mort, à part devenir de l'humus il n'allait pas faire grand chose de plus. Ah zut, j'ai pas vérifié si miss gourdasse nous suivait... Oh puis tant pis, je la laisse là, comme ça les loups, peut-être qu'ils vont venir et qu'ils vont la manger. Je serais débarrasser de ce... Problème, si j'ose dire. Honnêtement, si Bambi ne nous suit pas, je serais plus qu'heureuse, disons que j'aime pas trop les personnes qui enfoncent les portes ouvertes... Et la miss là, c'est typiquement ce qu'elle fait, et pas qu'un peu.

Seulement.
D'un côté, si elle nous suit, ce sera mieux, je devrais pas expliquer au guide que je l'ai malencontreusement perdue en forêt... Attends, comment ça JE l'ai perdue. Comme si je m'inquiétais de son sort à cette demi-blondasse. Franchement, qu'elle crève, ça me fera des vacances, c'est elle qui a décidé de partir à ma suite après tout ! Moi je ne faisais qu'aller innocemment ramasser du bois, Bambi s'est mise en danger et voilà. Si elle crève c'est pas ma faute. C'est que la forêt en aura décidé ainsi.

Marcher.
Après quelques minutes à suivre Onegai on rejoint cette fameuse rivière et je trouve sur ma droite... Tiens, les deux joyeux lurons qui sont censés passer quelques jours avec moi -il y a aussi Bambi mais elle est tellement niaise que je pourrais lui demander d'aller chercher un seau d'air qu'elle irait. Ils sont accompagnés par un être de bois, comme pour le petit buisson qui m'accompagne, il semble vivant, mais semble encore moins bavard que mon acolyte touffu.
Bon si miss niaiserie nous a suivit, j'ai pince mi et pince moi avec un Bambi et des buissons vivants... Tout. Va. Bien.


How does it feel to know that i don't care at all ?
Your words don't mean a thing at all.
I choose to rise, you chose to fall.
- Unbreakable ▬ Faydee & Miracle

avatar
Aseilya Sukinobu

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
65/150  (65/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quête 2 : Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. [Pv Aseilya, Aurora, Mira, Sam]

Message par Aurora le Dim 02 Sep 2018, 00:46

Des réactions à n'en plus finir. D'abord, Aseilya qui semblait assister au meilleur spectacle humoristique de sa vie, riant, puis prenant la parole :

- Alors comme ça tu veux cramer cette adorable buisson vivant parce qu'il te fait flipper ? Tu l'as entendu, non ? Il fait peur parce que tu t'en prends à la forêt. Alors je te jure, tu sors un briquet. Je te l'enfonce, cordialement, dans ton fondement, et je prendrais pas de vaseline, je prendrais du gravier. Et Bambi, le discours sur c'est pas gentil d'être méchant... On repassera. Maintenant si vous voulez bien, j'ai des tâches à accomplir.

Aurora se contenta d'hausser les épaules, un léger sourire en coin, malgré la désobligeance du commentaire de sa collègue de randonnée. Il ne fallait pas s'attendre à grand chose, elle qui n'avait jamais prétendu être un maître dans l'art des discours.

Et parlant de " discours ", évidemment, l'intervention de la demoiselle galactique ne lui valut aucune reconnaissance de la part du membre de la D-Team. Le contraire aurait été bien plus étonnant encore que la rencontre d'un buisson souriant et parlant.

- Mais ferme ta gueule toi ! Tu m'énerves avec ta face insouciante !

Néanmoins, c'est plutôt lui qui fut contraint de fermer sa gueule, lorsque des lianes vinrent le bâillonner, ce qui ne déplut pas à la jeune femme. Elle n'était pas déçue de s’être montrée sympathique envers cet homme, mais commençait cependant à trouver qu'il méritait ce qui lui arrivait. Certaines personnes n'étaient simplement pas faites pour bien s'entendre avec elle. Elle ne leur souhaitait alors jamais de malheur, mais cette fois-ci, c'était un peu différent Aurora croisa donc les bras et fit quelques pas en direction du saucisson... euh, membre de la D-Team, pardon.

- Oh, de toute façon, vous savez, c'est impossible de plaire à tout le monde, alors... Maiiis vous semblez bien vous amuser en ce moment et comme je vous énerve, je m'en voudrais de gâcher davantage votre plaisir. Donc, voilà, je m'en vais, vous allez pouvoir bénéficier pleinement du moment présent.

Elle lui fit un grand sourire, avant de s'éloigner dans la direction que venait de prendre Onegai, accompagné d'Aseilya. Elle se retourna une dernière fois pour dire au revoir à Jordan en lui faisant signe de la main et disparut à travers les arbres.

Aurora qui n'avait pas entendu ce que le charmant buisson avait dit à la demoiselle aux cheveux blancs ne savait pas où ce premier les conduisait. Elle était cependant très curieuse de le savoir. Lorsqu'ils débouchèrent sur la rivière, la jeune femme à la chevelure principalement bicolore s'attrista de la miséricorde du cours d'eau, mais n'eut pas le temps de s'y attarder très longtemps, lorsqu'elle remarqua qu'ils n'étaient pas que trois au bord de ce grand ruisseau. En effet, elle retrouva ses colocataires et les accueillit d'un sourire.

- Eh bien ça ! Comment on se retrouve !



TRIANGLE TRIANGLE TRIANGLE

Je souris en #E900AD

* Un narrateur prend le relais *
avatar
Aurora

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Heroes
Niveau: 1
Exp:
80/150  (80/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quête 2 : Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. [Pv Aseilya, Aurora, Mira, Sam]

Message par Mira le Mer 05 Sep 2018, 18:40

Le petit gars, toujours installé sur une branche, après avoir ri sûrement grâce à Sam, finit par répondre à mes interrogations.

– C'était les animaux que t'as croisé ! Puis Papy m'a dit que tu avais bon fond en les aidant donc c'est trop cool. Un jour moi aussi j'voudrais faire comme lui ! Sauf que j'sais même pas faire le dixième de ce dont il est capable. Enfin bref. Là on va à la rivière, pour purifier la zone. Les gens de la D-team sont pas très sympa avec la forêt....Ils déboisent et creusent pour rien sans replanter...Ils ont même créés les Ye'hans à l'aide de certains pôles scientifiques pour des essais génétiques. Du coup Papy lui il veille en ces lieux depuis...plus de cinquante ans. Donc il protège tous les êtres vivants qui ne veulent que partager avec la forêt. Par exemple j'ai un ami qui fait de la permaculture avec nous et il nourrit un millier de personnes ! Y'avait même un super-héros qui est venu nous voir y'a quelques mois pour sa...sa quoi déjà....j'crois c'était diète. Papy, ça veut dire quoi Diète ?

Je ne pus empêcher un petit sourire amusé à cette évocation de régime spécial qui me rappelait sans mal quelqu’un. Mais rapidement mon amusement laissa place à l’admiration en constatant que le gamin, avec un « aaaaaaaaaaaah » bien sonore, comprenait les bruissements de feuilles de l’être végétal. C’était marrant aussi de constaté que je ne me méfiais pas de cet arbre vivant comme je pourrais le faire avec un doté. Je ne pouvais pas dire pourquoi mais il y avait quelque chose de rassurant avec cet être incroyable…

– Enfin bref, reprit le petit. Ici on ne détruit pas. Surtout quand on n'a pas acheter ce terrain et qu'on s'y croit tout permis. Ah oui au fait moi c'est Tom.
– Enchanté Tom. Moi c’est Samuel.
– Ravie aussi. Je m’appelle Mira et je suis contente si j’ai pu apporter ma petite aide aux Ye’hans, même si je le suis encore plus de constater qu’ils ont des anges gardiens qui peuvent veiller sur eux.

Je souris à l’enfant pour qu’il comprenne que je parlais de lui et de son grand-père qui lui avait vraiment fait quelque chose pour eux. Mais je ne pouvais m’empêcher de me rembrunir légèrement en pensant à ses paroles. La D-team faisait des choses étranges tout de même. Après ce que j’avais vécu, après toutes sortes d’informations et de faits étranges que j’entendais sur eux, je les trouvais de plus en plus suspects et ça ne me plaisait pas du tout. Après tout, il servait essentiellement Olympus et Olympus m’avait « marqué » à vie. Que penser si cette société n’était pas du tout ce qu’elle semblait être ?

Je ne me questionnai pas plus longtemps, une mine attristée d’incompréhension se colla à mon visage quand nous arrivions à la rivière. Tom avait parlé de purifier l’eau mais je n’avais pas imaginé trouver une chose verdâtre comme ça. J’entendis une plainte venant de l’arbre et elle me toucha en plein cœur. Si j’étais scandalisé par l’état de la rivière, je ne pouvais ressentir qu’un dixième de la tristesse du gardien des lieux. En regardant les alentours, on voyait une usine, dont le tuyau rejetait les produits non désirés… Sérieusement ? Et même sans plisser des yeux, je reconnus le logo d’Olympus… Ce n’est pas vrai… J’avais l’impression de m’être fait implanter un bras par une bande d’ordures maintenant. Par réflexe, je le serrai contre moi comme me sentant aussi fautive pour ce que j’avais sous les yeux.

– C'est horrible...Comment on va gérer ça...., dit le gamin avec une moue triste.

Ça me faisait presque mal au cœur… Non, ça me faisait vraiment mal au cœur… Et je ne savais pas quoi faire pour aider. J’avais vraiment envie d’aider maintenant. Je devais bien pouvoir faire quelque chose, non ?

– Plusieurs années d’avancées technologique et scientifique pour en arriver encore et toujours à ça … C’est vraiment pitoyable…, commenta Sam. Dommage que Johann ne soit plus là… C’était lui l’expert de l’environnement… Il aurait peut-être su quoi faire…

Mon cœur se serra encore plus et mes sourcils se froncèrent pour retenir mes émotions. Heureusement qu’il enchaina rapidement pour faire partir ces mauvaises pensées.

– L’idéal se serait de régler le problème à la source …

Ça, c’est sûr. Mais comment faire arrêter le rejet de produits toxiques d’une entreprise aussi grande et sécurisée ?

– Je crois que j’ai une idée reculez-vous s’il vous plaît…

Je m’exécutai sans rechigner, je n’avais pas de protestations à faire quand je n’avais pas meilleure idée à proposer. Il sortit son téléphone et photographia les dégâts.

– Pour une fois dans leur vie on va rendre les journalistes un peu utiles, ça changera. Je suis prêt à parié que si Olympus a construit une usine dans un endroit si reculé, c’est pour être à l’abri des regards. Dès que je serais retourné chez moi, en partageant ses photos et vidéos sur les réseaux sociaux, en les envoyant aux journaux et aux médias ainsi qu’à quelques associations écologistes, je peux vous assurer que leur petits secrets honteux n’en sera plus un …En plus, si on rappelle aux gens que cette eau est celle qu’ils consomment eux et surtout leurs enfants, je pense qu’ils vont rapidement chercher à faire pression sur Olympus pour arranger ça. S’il y a bien une chose pour laquelle les êtres humains sont doués, c’est faire chier leur prochain.

Il poussa l’idée jusqu’qu’à prendre un peu de cette eau pollué dans une bouteille trouvée au bord de la rivière.

– Et ça, ça fera un échantillon pour la classe de soutiens de l’académie. Si on a des petits génies capables de créer toute sorte de gadgets pour les super-héros, on doit bien avoir des personnes capables de régler ce problème rapidement… Je suis vraiment désolé de ne pas avoir de solutions miracle à vous proposer le seul truc à ma connaissance qui puisse être utile c’est … Comment ils appellent ça déjà ? Ah oui la « Phytoremédiation ». C’est une technique développée par les humains pour dépolluer les sols et les cours et les cours en utilisant des plantes. Mais il y a plusieurs bémols. Le premier, c’est que le processus est assez long ça peut prendre entre 5 ans et plusieurs décennies. Ensuite, je ne sais pas quelle conséquence peut avoir sur la forêt l’introduction d’autre espcèces … Quoique… Vous me direz avec des êtres créer artificiellement qui se baladent déjà ici, on n’est plus vraiment à ça, et enfin derniers point noirs et non des moindres, je ne connais pas les espèces qui sont utilisées pour ça ni même comment m’en fournir… Il me faudrait un moyen de me renseigner et je n’ai pas de réseaux pour aller sur l'internet.

Mes doigts se posèrent sur mon menton, en un geste pensif et une petite moue pincée s’installa sur mon visage. Je ne savais que trop penser de son idée C’est sûr que dans le fond elle pouvait fonctionner mais il était aussi plausible qu’Olympus ait assez de ressorts et de moyens pour entraver rapidement ces démarches. Après tout, il avait leur propre milice, il ne devait pas avoir peur de dépenser un peu d’argent pour faire disparaitre des éléments qui pourraient ternir leur image. C’était vraiment les imaginer comme la pire des espèces alors que je pouvais tout de même avoir une vie normale grâce à Olympus… J’étais un peu désemparée et je ne savais plus trop quoi penser. Mais évidemment quand j’avais cette horreur devant moi je ne pouvais pas voir cette société d’un bon œil.

Je fus sortie de mes pensées par l’arrivée de nos deux autres colocataires du week-end avec une créature tout aussi surprenante… Cette forêt était vraiment incroyablement bizarre… ça m’étonne vraiment qu’on n’en ai pas entendu parlé avant !

– Eh bien ça ! Comment on se retrouve !

Je fis un petit sourire à la demi-blonde demi-brune mais l’heure n’était pas encore à la réjouissance.

– On dirait bien que cette forêt incroyable nous a réuni, pensais-je tout haut. Mais aussi magique qu’elle puisse être, est-ce que nous pouvons faire quelque chose d’autre pour vous aider, Tom ?

J’avais envie de faire quelque chose. Même si ça devait être qu’un ridicule petit coup de pouce…


Mira Launay
Présentation  ~ Contacts ~ Journaux
avatar
Mira

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 4
Exp:
90/300  (90/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quête 2 : Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. [Pv Aseilya, Aurora, Mira, Sam]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum