L'avenir ? C'est la trahison des promesses || Aseilya Sukinobu || Terminée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'avenir ? C'est la trahison des promesses || Aseilya Sukinobu || Terminée

Message par Aseilya Sukinobu le Sam 28 Juil 2018, 01:58


     

         

Aseilya SUKINOBU


         

Groupe Gears


     

         

                     
  • Personnage : Snow White - SINoAlice

  •                  
  • Âge : 27 ans

  •                  
  • Sexe : ♀ ou hermaphrodite, j'ai pas vérifié.

  •                  
  • Origines : Japonaises

  •                  
  • Taille : 162 centimètres

  •                  
  • Cheveux : Blonds Platine

  •                  
  • Yeux :Bleus - Gris extrêmement pâles

  •                  
  • Logement : Quartier Résidentiel

  •                  
  • Travail : Médecin & Tueuse à Gages

  •                  

                 

     

This is me...


Mental


Traits de caractère :Assurance.
Sans faille, mon audace méprise les obstacles. Léchant sans aucune crainte le danger, je caresse le risque du bout des doigts et ce, sans fermer les yeux. Impossible ? C'est un mot qui ne figure pas dans mon vocabulaire. Je suis aussi surprenante lorsque devant un quelconque risque l'adrénaline ne fait que m'enhardir. Les périls ne sont que des dommages collatéraux à ma réussite. Certains diront que je suis rien d'autre qu'une tête brûlée, que je ne tiens pas une seule seconde à ma précieuse vie. Seulement, ce que ces certains ne savent pas, c'est que je sais mieux que quiconque le prix que possède ma propre vie. Assez pour pouvoir la jouer à pile ou face et toujours remporter la partie.

Méprisante.
Si mon audace est sans limite, alors l'égal de cette audace est mon mépris. J'ai toujours réussi ce que j'ai voulu réussir. C'est pourquoi, délaissée du goût des échecs, j'en suis devenue quelqu'un de méprisant, au point que cela en est méprisable. Tout ces êtres imprudents qui se dressent sur mon chemin ne sont que des nuisances ne méritant pas une once de ma divine attention. Ma parfaite personne est aussi parfaite que les ténèbres sont noires, seulement, dans mon apparente pureté, les pauvres ne s'attendent pas à cet être que je suis, cette personne dont l'esprit est laid selon leurs dires. Cessez donc de pleurer, ce n'est pas votre faute si vous êtes mauvais, bon, un petit peu quand même.

Traîtresse.
Enveloppée par la tromperie, je ne suis pas quelqu'un de fiable, je ne suis que duperie, une langue qui se meut uniquement de mensonges. Rare sont les paroles empruntes de véracité, il est plus intéressant de bercer son interlocuteur de fausses vérités pour mieux glisser la lame froide dans son dos. Je ne suis pas connue pour ma félonie, il faut dire que j'ai coupé tant de langues pour rester quelqu'un de respectable. Vous savez, sauver les apparences. Je ne suis pas horrible, je ne suis pas non plus lâche, non, je protège simplement mes intérêts, et si pour cela je dois être la pire des traîtresses, je serais celle qui te trahiras. On ne peut compter que sur soit, et je l'ai appris bien assez tôt. Trahir ou être trahie, autant trahir en première.

Chaotique.
Mais bonne. Je ferais régner la justice. Partageant en certains points les idéaux de ceux qui tirent les ficelles, j'agis de mon libre arbitre, aucune épée de Damoclès ne saura avoir raison de moi. Je sais ce qui est juste, et même si cela ne l'est pas pour ceux qui me sont extérieurs, j’assouvirais ma propre justice. Je suis droite vis à vis de cet idéal, dans le but simple et unique de ne pas perdre le nord. Si je perdais mon idéal d'équité impartiale, je me perdrais surement moi-même. Je pèse le pour et le contre de chaque action, même si à la fin je prendrais toujours les risques les plus inconsidérés.

Radieuse.
Accrochée à ma liberté de mouvements et paroles, je ne vois pas cette cage dorée que représente mon gear tant je suis une tempête qui peut vite être hors de leur contrôle s'ils me contrarient. Je suis la princesse, celle dont on passe tout les caprices, il vaut mieux voir un petit sourire satisfaite sur mon visage que la déformation de la colère. Ceux qui ont essuyé ma colère l'ont fait de leur sang, repeignant délicieusement les murs sur lesquelles l'hémoglobine à giclé. Un fanatisme sanglant ? Peut-être que j'ai un petit soucis avec ce liquide rouge, je vais l'admettre. Seulement, tant que je rayonne comme le soleil, telle une princesse intouchable, on me pardonnera tous mes vices. Et je le sais.

Aime :La Liberté, Le Silence & la Solitude
Déteste :Les Bavardages, Le Refus & Les Clowns.
Autre :(facultatif)

Physique


            Pure.
D'une apparente blancheur, que ce soit par ma chevelure immaculée aux légers reflets dorés ou mon teint blafard, en effet ma peau est à peine plus claire que ma chevelure ourlée de teintes légèrement rosées donnant du relief à mon visage ovale, ma peau pâle est infiniment proche de l'idéal des japonaises, ma chevelure aurait eu la couleur de l'encre et j'aurais été parfaite, seulement non, c'est une crinière blond platine qui caresse mes épaules. Bien souvent j'attache mon opulente chevelure en un chignon orienté à droite, parfois à gauche.

Petite.
Ma petite taille m"avantage dans bien des situations, mes mains sont fines et mes muscles ne sont pas visibles, ma peau est douce et sans aucune marque pouvant réduire ma valeur visuelle. Je porte des vêtements très ouvragés, mais surtout, extrêmement féminins, celui qui doute de ma féminité ne mérite même pas que mon regard singulier se pose sur sa personne. Mes mains sont toujours recouvertes par des gants noirs.


Fine.
Ma taille souvent marquée et mise en valeur par de grandes fleurs synthétiques dont la teinte rougeoyante contraste avec le blanc de mes vêtements. Ma poitrine n'est pas celle des grands fantasmes masculins, petite celle-ci ne me gêne pas dans mes mouvements, je ne suis pas là pour plaire aux autres, je suis là pour être la meilleure. Avoir une poitrine peu opulente est une aubaine à mes yeux, j'aime mes petits seins, ne vous déplaise. Je porte très souvent du blanc et du rouge, en de rares occasions j'ajouterais une note de noir pour donner un contraste certain à ma tenue.

Robotique.
En dehors d'un formidable sourire lorsque l'on accède à mes caprices, je suis une femme très peu expressive, mon visage ne se décompose pas en larmes et en haine, non il s'affable uniquement d'un grand sourire satisfait, ce genre de rictus cassé qui fend mon visage en deux. Certains apprécient voir ce sourire radieux, d'autres le trouve dérangeant, en réalité chacun à sa vision de moi, et je n'en ai que faire, celui qui me fera sourire pour autre chose que mes caprices ou mes vils penchants n'est pas de ce monde, et encore moins celui qui me fera verser des larmes. On ne salit pas un teint si parfait.

This is my story...


Moi.
Dans mon petit monde, tout est parfait. La cuillère d'argent dans la bouche, je ne manque de rien, toute mon enfance je ne touche qu'à ce qui est parfait et sans danger. Je n'ai rien à craindre, tout va bien. Tant de perfection. Je mène la vie que rêverait n'importe quel enfant, on cède à tout mes caprices dans l'espoir de voir mon joli sourire couvrir mon visage blafard. Ombrelles très travaillées pour me faire passer sous le soleil tapis rouge déployés sous mes pieds lorsque je dois sortir au dehors, si certains nous regardent du mauvais œil, j'apprécie être traitée telle une princesse. Après tout, si je suis traitée ainsi, c'est que je le mérite, n'est-ce pas ? Je ne manque de rien, tout ce que je veux je l'obtiens. Sauf que tout ce que je souhaite à un prix. Mère et Père sont toujours loin de la maison. J'ai beau avoir beaucoup de personnel pour répondre à chacun de mes désirs et m'éviter beaucoup de problèmes qui font partit du quotidien. Je n'aurais jamais les câlins et la tendresse venant de mes parents, cela me manque un peu. Je dois l'admettre.

Surprotection.
Je n'ai pas le droit d'avoir des objets coupants ou des articles de mauvaise qualité qui pourraient se briser, tout est fait sur mesure, mes repas sont préparés à la maison par un chef renommé et goûté avant même que moi je ne puisse y toucher. Je ne peux pas subir les petits bobos qu'ont les enfants, même quand j'essaie de me blesser intentionnellement, rien ne peut me blesser, tout l’environnement est comme une bulle de mousse rien ne peut me faire du mal. Lors de mon huitième anniversaire, j'ai reçu de ma mère un violoncelle, bien trop grand par rapport à moi, j'ai quand même désiré apprendre à en jouer. On me tenait l'instrument et avec mes petits doigts je faisais de mon mieux pour jouer, assez laborieux, avec les années suivantes, j'ai pu prendre en main l'instrument et en jouer à la perfection.

Etudier.
Bien sûr, apprendre est important, et pour cela on me dépêche les meilleurs professeurs, toujours le meilleur. Rien ne doit être imparfait pour moi, la princesse à tout ce qu'elle souhaite. Je me suis peu à peu intéressée à la médecine, en affirmant que je deviendrais un incroyable docteur qui sauvera des vies. J'ai donc obtenu les meilleurs ouvrages de médecine, une salle à laquelle j'ai accès uniquement avec des professeurs spécialisés dans le métier que je souhaite faire. Je continue à étudier le violoncelle avec assiduité, progressant nettement chaque jour. Je suis contente de la vie que je mène malgré l'absence de cocon familial.

Adolescence.
Lorsque j'ai grandit, j'ai mûri, encore un peu, je suis devenue une femme, mais je suis restée cette capricieuse princesse, les plus belles robes, les plus beaux apparats, des coiffeurs personnels pour entretenir ma crinière blond platine. Tout pour mon bonheur perpétuel. J'ai commencé à passer mes premiers examens lorsque j'ai frôlé la majorité. De quoi obtenir quelques papiers pour faire joli sur les murs. Ensuite l'apprentissage de la médecine s'est intensifié avec les années.

Vingt-Quatre.
Voilà que j'entame mon vingt-quatrième hiver, j'ai des cours à l'hôpital, je suis interne en médecine depuis quelques années et les examens approchent. Nous rentrons, en voiture, conduite par mon chauffeur comme toujours. La nuit tombe alors qu'il est encore tôt, la neige elle aussi s'est invitée, rendant les routes glissantes, c'est pourquoi, nous roulons au pas. La prudence, comme toujours, on protège la princesse, ne sait-on jamais je pourrais peut-être me casser un ongle.


Vitesse.
Lors du franchissement du carrefour, j'avais le nez dans un bouquin éclairé par une petite lampe de poche, le lisant avec attention, j'al alors entendu mon chauffeur crier. J'ai tourné la tête sur le côté et j'ai mis mes bras devant mon visage pas pur réflexe. Ce fameux mouvement me sauvera surement la vie en un sens, retrouvant conscience quelques poignées de minutes plus tard j'entends quelqu'un qui essaie de me réveiller sans trop me bousculer. J'ai les bras bloqués par du métal, je sens le liquide chaud et poisseux qui est sur mon visage, dans mes cheveux, mais aussi et surtout, je le vois, courir sur mes bras autour des morceaux métalliques qui transpercent mes chairs. Je regarde alors dans la direction de la voix en tournant péniblement la tête. Je veux demander ce qu'il se passe, mais rien ne se passe, je clos de nouveau les paupières, sombrant dans les ténèbres.

Blanc.
Lorsque j'ouvre de nouveau les paupières, je sens un matelas sous mon corps, mais aussi une sensation étrange au niveau de mes bras. Je vois alors des visages que je ne pensais pas voir ici, mes géniteurs. Je compte sur les doigts de ma main le nombre de fois où je les aient vus. Ils ont un air grave que je n'apprécie pas, et la question claque cinglante. C'est certainement le qu'est-ce qu'il se passe le plus cinglant que je n'ai jamais lancé. Ils soulève alors le drap qui me recouvre jusqu'au bassin. Mes... Mes mains ? Qu'est-ce qu'ils ont fait à mes avant-bras et à mes mains ? ! Furibonde, je grogne bruyamment en essayant de bouger ces membres. Le geste que je commande est simple attraper le rebord du lit. Et cette chose mécanique qui ne m'appartient pas le fait, avec une précision qui m'étonne. Je demande alors ce que c'est, comment ça fonctionne. Et surtout pourquoi je l'ai eu. Même si je suppose qu'encore une fois ils ont allongé les billets.

Olympus.
Ce sont eux qui nous ont rejoint dans la chambre. Ils m'ont présenté l'équipement coûteux que mes parents ont payés. Celui-ci est si cher qu'ils ont dû négocier. J'apprends alors que j'aurais droit à des missions pour prouver que je mérite bien d'avoir deux bras valides, et surtout qu'il faudra surement je me salisse les mains. L'emplacement du dispositif est ingénieux. Ce ne sont pas seulement des prothèses. Reliées aux nerfs des fils artificiels relient les deux avant-bras mécaniques au niveau des omoplates avant d'être directement raccordés au cerveau, ce qui explique une réponse aussi rapide et aussi précise de ce qu'ils appellent le gear. Je frémis légèrement en inspirant profondément. Je serais donc amenée à tuer des dotés et éliminer certains nuisibles pour le bien de l'humanité. Tuer des humains pour le bien d'autres humains... Je hoche la tête affirmativement, non sans penser en arrière, que je garderais mon emploi de médecin, emploi que je décrocherais dans deux semaines à peine une fois que j'aurais passé ce foutu examen.

Rééducation.
J'ai appris à me servir de ces nouveaux bras qui très vite ont fait partie intégrante de moi-même. Plus précis que anciennes mains je suis perturbée par toutes les possibilités. Je remarque d'ailleurs que j'ai une excellente facilité à écraser des objets, et que ça m'arrive bien trop souvent. Je m'entraîne alors à ne pas broyer chaque chose que je prends en main.

Diplômes.
Après avoir passé mon examen, je suis diplômée de médecine, je peux exercer le métier de médecin. Non sans oublier que dans l'ombre je servirais de sombres desseins. Seulement, je ne pourrais céder ce gear à personne, mes mains, c'est toujours tout ce que j'ai eu. C'est le plus important pour moi. Je loue un appart, évidemment financé par mes géniteurs, la belle vie je vous dit, pour toujours je serais leur petite princesse. J'ai fait commander des gants pour camoufler mon gear aux yeux des normaux ainsi qu'aux dotés. Je veux restée une humaine normale aux yeux des autres. Heureusement que je n'ai pas choisit la chirurgie d'ailleurs.

Aujourd'hui.
Du haut de mes vingt-sept années, je possède mon gear depuis maintenant trois hivers. Je m'y suis fait et j'ai même repris le violoncelle en étant presque aussi douée qu'auparavant. J'exerce dans un cabinet personnel et je tue dans l'ombre. J'ai déjà dû commencer à me salir les mains, je vous épargnerais les noms et les détails, seulement, pour quelqu'un qui aide les gens à se sentir mieux, qui diagnostique des problèmes de santé et au final sauve des vies, je me sens bien souvent mal au plus profond de moi d'arracher celles de personnes innocentes qui ne se rendent même pas compte du danger qu'elles sont pour la société.

Under the mask...



Prénom ou surnom : On m'appellait Phenixis raccourci à Nyx dans le temps, aujourd'hui je suis Naamir, un anagramme de mon prénom :)
Anniversaire :Le 16 juin, j'ai 20 bougies pour l'heure.
Loisirs :Dessiner ( Je suis mangaka amatrice coucou ), grapher & rp
Tu aimes :Les jeux vidéals, mon homme & One Piece
Tu détestes :Le plagiat et les langues de putes.
Ton rêve :Genre pour vrai, ouvrir mon studio de création de jv.
Comment es tu arrivé ici  ?Masturba vous a trouvé, puis il m'a donné, j'ai fait uéuéuéménon, puis finalement c"'est devenu uéuéuéué.
Des idées pour améliorer le forum ?Fournir des oréos et du 7up en grande quantité.
Le mot de la fin :Kapue


Dernière édition par Aseilya Sukinobu le Dim 29 Juil 2018, 22:57, édité 9 fois


How does it feel to know that i don't care at all ?
Your words don't mean a thing at all.
I choose to rise, you chose to fall.
- Unbreakable ▬ Faydee & Miracle

avatar
Aseilya Sukinobu

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
65/150  (65/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir ? C'est la trahison des promesses || Aseilya Sukinobu || Terminée

Message par Yahiko le Dim 29 Juil 2018, 15:31

Coucou et bienvenue :)

Ta fiche est terminée ?
avatar
Yahiko
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 1
Exp:
70/150  (70/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir ? C'est la trahison des promesses || Aseilya Sukinobu || Terminée

Message par Aseilya Sukinobu le Dim 29 Juil 2018, 16:19

Hoyo !

Merci ♥️ Nope ! Je n'ai pas encore apposé le sigle terminé dans le titre, l'histoire est incomplète.


How does it feel to know that i don't care at all ?
Your words don't mean a thing at all.
I choose to rise, you chose to fall.
- Unbreakable ▬ Faydee & Miracle

avatar
Aseilya Sukinobu

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
65/150  (65/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir ? C'est la trahison des promesses || Aseilya Sukinobu || Terminée

Message par Aseilya Sukinobu le Dim 29 Juil 2018, 22:58

Petit DP : J'ai achevé la fiche d'Asei ~ Je suis désolée côté relecture je ne l'ai pour ainsi dire pas du tout effectuée, donc il subsistera beaucoup de coquilles '^'/"


How does it feel to know that i don't care at all ?
Your words don't mean a thing at all.
I choose to rise, you chose to fall.
- Unbreakable ▬ Faydee & Miracle

avatar
Aseilya Sukinobu

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
65/150  (65/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir ? C'est la trahison des promesses || Aseilya Sukinobu || Terminée

Message par Jïnn le Lun 30 Juil 2018, 00:16

Yahiko me tape pas mais elle voulait participer aux quêtes donc j'la valide un peu en te la piquant. Promis j'te dois un service, me tape pas *implore*











Felicitation !
T'es validé !
Tu vas pouvoir enfin commencer tes activités de membre sur le forum et tu auras très prochainement ta couleur correspondant à ton groupe.

(Si l’une des deux fiches à faire n’a pas été validée, concentre-toi dessus pour enfin nous rejoindre pour de bon ! Si tout est déjà fait, alors welcome !)
(Je t’invite aussi une fois validé(e) à créer ton journal intime afin d’y répertorier ta timeline qui indiquera la temporalité de tes RP)

Pour la suite je te propose quelques liens utiles :

- Liste de demande de Rp
- Et enfin, si tu le souhaites, créer ton journal intime

Si tu as des questions, n'hésite pas à m'envoyer un MP.






POUR LES NOUVEAUX:
Les tuyaux du bon MJ : Les recensements une fois validé. Journal intime avec timeline à faire, votre boite à message aussi. LISEZ LE TOPIC DANS ACADEMIE ABONDANCE ! Souriez et amusez vous !  


THEME DU PLAISIRS:

Signature TPC:

avatar
Jïnn
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 4
Exp:
200/300  (200/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avenir ? C'est la trahison des promesses || Aseilya Sukinobu || Terminée

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum