[Intrigue]Chapitre 1.5 : Découverte, Masque et Stagiaire. [PV Klein]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Intrigue]Chapitre 1.5 : Découverte, Masque et Stagiaire. [PV Klein]

Message par Jïnn le Jeu 26 Juil 2018, 00:11


Tour 1 :


Petit cadre ::


Après le drame, la brigade avait fuit. Personne ne connaissait sa position exact, encore moins jusqu'au repaire D. Quoi qu'il en soit, le jour se levait à peine, il devait être environ huit heure du matin. Après cette petite fuite, Klein était dans son lit. Cela pourrait le choquer mais il venait de dormir environ deux jours. Un indice simple pouvait lui mettre la puce à l'oreille : son odeur. Il sentait la transpiration, plutôt nauséabonde. Quoi qu'il en soit, par la fenêtre perçaient les rayons du soleil, illuminant la pièce dans laquelle il se trouvait. Un lit d'une place se situait en face d'un bureau où le grand et costaud vieillard siégeait, dessinant des plans en tout genre l'air assez incompréhensibles. La belle au bois dormant n'allait pas tarder à s'éveiller, peut-être brutalement qui sait. Les événements pourraient le hanter, surtout le masque du dernier antagoniste. C'est d'une manière un peu bourru que le vieux le saluait :

"Enfin debout, la belle au bois dormant."

La porte de la chambre était fermée mais on pouvait entendre le bruit des oiseaux dehors, le vent souffler légèrement dans les cimes des arbres. L’entrouvert-ure de la fenêtre laissait passer un petit souffle agréable et frais qui caressait la peau. L'ancêtre pivotait alors sa chaise pour qu'il soit face à lui. Il croisait une jambe de manière particulièrement masculine. Il lui laissait un bref signe non de la tête, comme s'il cherchait à la dissuader. En le détaillant un peu plus, il était vêtu comme un bûcheron, pantalon en jean ainsi qu'une chemise à carreaux rouges.

"Fais pas de mouvements brusques tout de suite. Les contrecoups des runes se payent. Je sais pas combien il en a utilisé sur toi pour une première, ni à quel degré de puissance exact, mais en tout cas, il t'a pas loupé. Toujours dans l'excès le capitaine."

Le vieil homme tendait son bras droit vers son bureau pour ensuite saisir une bouteille d'eau fraîche mais pas excessivement froide. Il se levait du haut de son mètre nonante trois pour ensuite la lui donner. Ces jours de repos forcés ont du pas mal entamer ses ressources actuelles. Ulysse avait veillé sur lui d'une certaine manière, mais il ne pouvait le savoir. Au moins, il se sentait bizarrement en pleine forme, une fois sa soif étanchée. Son interlocuteur continuait toujours :

"Klein c'est ça ? Flippe pas, on va pas te faire du mal, enfin, je crois. Y'en a des taquins on va dire. J'me présente, moi c'est Brokk. On me surnomme Blacksmith dans le groupe. Enchanté."

Ce dernier allait donc se rasseoir rapidement sur sa chaise pour gratter quelques secondes ses plans. Il précisait d'ailleurs d'un air relativement urgent :

"Première porte en sortant à gauche avant les escaliers pour la salle de bain, tu fouettes un peu mon p'tit gars. Des vêtements de rechange se trouvent dedans. J'ai du prendre des mesures dans ton sommeil pour les fabriquer. Cela taillera comme un gant. Tu feras juste gaffe si t'y vas, y'a p'tet quelqu'un qui en ressortira."

Il restait tout de même attentif s'il avait des questions. Toutefois, il avait quand même l'air plus concentré sur ses plans qu'autre chose, l'air de baragouiner faiblement dans son épaisse barbe blanche des mots incompréhensibles. On pouvait reconnaître quelques termes scientifiques comme "mécanique des fluides" ou encore "système nerveux" parmi tout ce schmilblick.




POUR LES NOUVEAUX:
Les tuyaux du bon MJ : Les recensements une fois validé. Journal intime avec timeline à faire, votre boite à message aussi. LISEZ LE TOPIC DANS ACADEMIE ABONDANCE ! Souriez et amusez vous !  


THEME DU PLAISIRS:

Signature TPC:

avatar
Jïnn
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 4
Exp:
200/300  (200/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue]Chapitre 1.5 : Découverte, Masque et Stagiaire. [PV Klein]

Message par Klein le Jeu 26 Juil 2018, 12:46

Aie aie aie  ! Oh putain ma tête... Je suis où là ? Ah ça y est je me souviens de tout... J'étais en train de combattre des monstres envoyés par l'enfoiré au masque. Quand il a fini par se barrer le dernier monstre est tombé en fumé et j'étais venu prêter mon épaule à Ulysse. Par contre comme prévu un prétendu ''héros'' est arrivé pour remettre Ulysse dans une cage et comme prévu il voulait aussi m'embarquer. Mais bon, j'ai bien fais de suivre mon instinct et mes convictions en aidant Ulysse, des potes à lui sont arrivé pour nous sauver la mise. Je les avais reconnu tout de suite grâce à la vision qu'Ulysse m'avait fait voir. On peut dire qu'ils en jetaient, bien plus que les pseudos héros. C'est alors que dans un flash je fus transporté loin de là, dans un endroit étrange avec les 7 autres personnes que j'avais vues en vision.

Ah bordel mon crâne me fait un mal de chien, puiser dans mes souvenirs est assez douloureux. Et maintenant que j'en parle c'est vrai que juste après la téléportation je me sentais mal aussi a un point où c'est Ulysse qui avait fini par me prêter son épaule.

Dans mon état j'avais du mal à garder le contenu de mon estomac en place, déjà que je luttais durant toute la bataille passée. Mais je pouvais entendre et voir ce qui se passait autour de moi quand une des demoiselles prit la parole pour me faire comprendre gentiment que je n'étais pas prévu sur le plan de départ. En temps normal j'aurais reluqué cette très charmante demoiselle mais là mon estomac me dit de rester souple. Il s'ensuit alors une discussion à mon propos qui tourna court avec la réponse claire de papa Ulysse qui prend ma défense. C'est pratique quand c'est le chef lui-même qui vous donne un coup de pouce. Mais on ne va pas se mentir, ma présence ne ravit pas tout le monde ça se voit.
J'avoue cependant ce ne pas avoir été content quand j'avais entendu qu'à partir d'un moment j'allais devoir les quitter... Je veux dire, comment je pourrais un jour reblanchir mon image ? Et puis surtout, en ai-je vraiment envie ? Je veux devenir fort, et j'ai confiance quant à mon instinct qui me dit que je pourrais le devenir à leurs côtés.

Ensuite je me souviens qu'Ulysse me laissa me tenir droit seul, ce qui n'était pas simple faut se le dire. Il alla devant la grande stèle d'une dizaine de mètres qui était juste là. Je l'avais pas aperçu avec tout ça, sûrement mon esprit l'avait confondu avec un gros caillou. Il fit un truc qui ramena toutes les écritures à lui, encore un truc de dotées que je peux pas comprendre. Ensuite... J'ai du mal à me souvenir... Ils ont parlé d'un repaire D et de repartir à grands coups de téléportation et puis pouf tout blanc. Je me souviens de rien après ça.

Là maintenant je suis en train de regarder un plafond. On dirait bien que je suis dans un lit. Mais c'est quoi qui sent comme ça ? C'est moi ça ?! Oh bordel ça fouette ! Ça fait combien de temps que je suis inconscient ? Je veux pour me relever quand mon corps me calme direct et que j'entends une voix grave et mature.

"Fais pas de mouvements brusques tout de suite. Les contrecoups des runes se payent. Je sais pas combien il en a utilisé sur toi pour une première, ni à quel degré de puissance exact, mais en tout cas, il t'a pas loupé. Toujours dans l'excès le capitaine."


Ah ! On m'avait pas prévenu qu'il y aurait des effets secondaires ! Il ferait un excellent chargé de presse des lobbys pharmaceutiques. Bon en vrai je blague mais il a raison, mon corps me fait comprendre que je vais devoir y aller doucement le temps de me remettre sur pied. Je me retourne alors doucement vers lui après m'être mis doucement en position assise pour voir un homme d'un certain âge mais avec une musculature mieux entretenue que Mister Univers et une taille plus grande que la mienne. Assez imposant papy. Mais il a un air rassurant donc je me sens à l'aise. Il me passe une bouteille d'eau je j'accepte avec grand plaisir et que je dézingue en deux deux  tant ma soif est grande. Après ça je me sentais bien mieux. C'est une eau miracle le bousin ? je ne vais pas m'en plaindre en un sens.

"Klein c'est ça ? Flippe pas, on va pas te faire du mal, enfin, je crois. Y'en a des taquins on va dire. J'me présente, moi c'est Brokk. On me surnomme Blacksmith dans le groupe. Enchanté."

Comment ça « je crois » ? C'est vrai qu'en y repensant certains semblent pas ravis de m'avoir dans leurs pattes. Mais bon je doute qu'ils me tuent pour ça. Nan ? Dites-moi que nan s'il vous plaît.

-Enchanté Pa.. Brokk. Si possible je veux pas mourir de la main d'entre vous, c'est faisable?
Suivis-je d'un petit rire. Un peu d'humour ça passe toujours.

Il alla s'asseoir pour gribouiller des choses sur un bureau rempli de feuilles. Je présume que ça a quelque chose avoir avec son pseudonyme au sein du groupe. Mais bon je retiens, " Blacksmith ". Peut-être pourra-t-il m'aider à avoir de meilleurs gears pour devenir plus fort.

"Première porte en sortant à gauche avant les escaliers pour la salle de bain, tu fouettes un peu mon p'tit gars. Des vêtements de rechange se trouvent dedans. J'ai du prendre des mesures dans ton sommeil pour les fabriquer. Cela taillera comme un gant. Tu feras juste gaffe si t'y vas, y'a p'tet quelqu'un qui en ressortira."

Il m'a sorti ça dans le plus grand des calmes. Mais bon il a raison, je fouette sévère. Et le coup de quelqu'un qui sort de la salle de bain. S'il vous plaît, faites que cette personne soit habillée, je n'ai pas envie de voir Ulysse à poil, déjà qu'avec mon gear j'ai vu son corps, je veux pas voir des détails indésirables.

-Merci pour l'info, et merci pour les affaires. J'y vais de ce pas car mon odeur m'auto-agresse.

Je prends alors les affaires et sort de la chambre. C'est genre vraiment une cabane le truc. Principalement du bois, assez rustique. Je pensais que c'était juste le style de la chambre, mais Nan. On dirait qu'on est dans une baraque de gardien de forêt. Au moins en pleine forêt on sera plus tranquille. Je suis alors les indications de Papy Brokk et fonce vers la salle de bain. Hé dieu! Tu n'as pas intérêt à me faire un coup à la con.
avatar
Klein

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 6
Exp:
0/500  (0/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue]Chapitre 1.5 : Découverte, Masque et Stagiaire. [PV Klein]

Message par Jïnn le Jeu 26 Juil 2018, 22:24


Tour 2 :




Petit cadre :


--Merci pour l'info, et merci pour les affaires. J'y vais de ce pas car mon odeur m'auto-agresse.


Le vieux lui répondait alors juste avant qu'il ne sorte, l'air amusé, retenant une sorte de gloussement gras et rauque :

-Boh, y'a pas de soucis p'tit gars.

Effectivement, la bâtisse était composé d'un bois robuste et entretenue. Le plus choquant d'ailleurs c'était qu'en si peu de temps et en approximant la superficie du lieu, deux jours étaient bien trop peu pour un résultat aussi impeccable. Au moins, Klein prenait connaissances des différentes issues du bâtiment. Derrière lui, sur le même axe que l'escalier, se trouvait la porte d'entrée, petite, donnant sur son couloir. Il y avait deux portes à gauche et deux à droite. La première à gauche était simplement la chambre d'où il venait. La porte avant les escaliers selon Brokk menait à la salle de bain. Pour les deux autres, mystères. Mais il pouvait entendre tout de même des bruits de pas et quelques échos de paroles provenant des dieux pièces à droite.
Une fois devant la porte de la salle de bain, le stagiaire pourrait entendre un air musical, issu d'une voix féminine à n'en pas douter. L'eau venait d'arrêter de couler dans la douche, laissant les gouttes rythmer par leurs chutes cette douce chanson. Klein allait devoir attendre une bonne minute avant que la porte ne soit déverrouillée. Une fois ouverte, car elle s'ouvrait vers l'intérieur, une femme brune se révélait face à lui. Elle arborait un air neutre, quoi qu'un peu perturbée, ne s'attendant pas spécialement à voir quelqu'un, surtout Klein. A vue de nez, elle mesurait environ un mètre septante. Ses muscles étaient plutôt volumineux, surtout ceux du bas du corps, en plus d'avoir une allure très athlétique avec moins de gras que la normale sans pour autant tomber dans la sèche intense. En somme, ses abdominaux étaient dessinés mais pas découpés comme chez un homme. Elle revêtait un crop top blanc ainsi qu'un pantalon en jean mettant en valeur sa musculature. Au niveau de ses pieds, elle portait des sandales blanches assez fines. Un détails remarquable, elle n'avait pas ses ailes dans son dos, comparé à la vision de la rune et lorsqu'elle était en face de la stèle auparavant. Elle rompait ce silence qui ne durait pas plus de trois ou quatre secondes d'un air plutôt distant :

-Oh...C'est libre. L'eau est froide par contre.

Sans spécialement demander son reste, elle passait alors avant de se diriger vers la porte juste en face. Avant de l'ouvrir, elle se retournait un instant vers l'augmenté, qui verrait d'ailleurs que la salle de bain est nickel chrome après son passage. Elle lui donnait une information qui lui sera certainement très utile :

-Si tu cherches Amod, il est à l'étage.

Même si Klein avait effectivement sauvé Ulysse et malgré toute la reconnaissance qu'il pourrait exister et qui ne s'exprimait pas clairement, les membres se montraient tout de même assez méfiants, ce qui était le cas de cette jeune femme. En tout cas, le nouveau venu ne manquera de rien pour sa toilette, il y avait même un coin exprès pour lui, vêtements et serviette posés sur les toilettes propres et dont la cuvette fermée et neuve servait de support. Il y avait même un post-it annonçant un petit message :

Bonjour Klein,

Quand tu auras fini de te débarbouiller, viens me rejoindre à l'étage. On doit parler. Néanmoins, je te recommanderai d'abord de faire le tour du domicile avant qu'on attaque les questions épineuses. Les autres seront assez fermés mais c'est normal pour la brigade, on a des règles strictes. Profite du cadre idyllique, ça ne durera pas longtemps.

Ulysse S. Grant


Concernant les habits mis à disposition, il aurait une boxer noir classique, un pantalon robuste aux couleurs énonçant les marines, ainsi qu'une chemise légère blanche. Tout ça lui ira comme un gant. La demoiselle ne mentait pas au passage, l'eau était vraiment froide mais supportable une fois qu'on s'y habitue. D'ailleurs, Klein pourra avoir des nouvelles pompes, des bonnes bottes beiges faîtes pour le voyage.





POUR LES NOUVEAUX:
Les tuyaux du bon MJ : Les recensements une fois validé. Journal intime avec timeline à faire, votre boite à message aussi. LISEZ LE TOPIC DANS ACADEMIE ABONDANCE ! Souriez et amusez vous !  


THEME DU PLAISIRS:

Signature TPC:

avatar
Jïnn
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 4
Exp:
200/300  (200/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue]Chapitre 1.5 : Découverte, Masque et Stagiaire. [PV Klein]

Message par Klein le Ven 27 Juil 2018, 01:01

Bon en arrivant près de la porte, il semblait bien y avoir quelqu'un dans la salle de bain. On pouvait entendre le son des gouttes et une voix féminine en ressortir. Une jolie voix d'ailleurs. Je sais que je devrais pas faire ça, car oui c'est des gens fort et tout mais bon ils vont rien savoir nan ? Aller juste quelques secondes. J'active mon gear pour voir à travers la porte car les murs ça va pas être faisable. Ce que je vois est alors vraiment sympathique. L'eau ne coule plus et la demoiselle que je vois est en train de s'habiller je la vois de dos par contre. Je peux juste apprécier les courbes du bas de son corps avant que ceux-ci soient doucement recouverts par des sous-vêtements et enfin d'un pantalon. Elle enfile son haut aussi avant de se retourner. Dommage avec la porte je ne vais pas pouvoir voir en plus à travers les vêtements.
Je sens que vous me jugez nan ? Hé ho, ce n'est pas car j'ai vécu un moment éprouvant que je peux plus profiter des plaisirs de la vie. Au contraire ! Mais bon quand je la vois se rapprocher de la porte je m'écarte et désactive mon gear, faudrait pas qu'on se doute d'un truc non plus. La porte s'ouvre alors. Je reste silencieux et lui adresse un léger hochement de tête en guise de salutation. Un peu timide la salutation je l'avoue mais j'ai l'impression de gêner quand je la vois surprise et surtout avec son regard.

-Oh...C'est libre. L'eau est froide par contre.

Bon au moins elle n'est pas méchante, c'est déjà ça. Mais clairement je me sens vraiment de trop. La phrase après tout est froide et directe. Il va falloir que j'essaye de me présenter à l'occasion, après tout sans eux, je serais certainement en prison au moment où je vous parle, voire pire.
Elle continue alors son chemin sans vraiment attendre un quoi que ce soit de ma part avant de se retourner et me délivrer une information de manière tout aussi chaleureuse que précédemment.

-Si tu cherches Amod, il est à l'étage.

Je profite alors du fait qu'elle m'accorde quelques secondes de plus pour lui adresser un sourire gentil et lui répondre d'un ton bienveillant.

-Merci beaucoup de m'avoir prévenu pour l'eau et Ulysse.


Je la regarde ensuite partir avant de rentrer dans la salle de bain. Elle est nickel et me fait dire qu'il va falloir que je laisse ça comme ça. Pas envie de faire mauvaise impression. Je me sens comme un beau-fils qui va dans la maison des parents de sa copine pour la première fois, c'est vraiment bizarre comme sensation sachant que ça m'est jamais arrivé. Les affaires sont là comme Papy l'a dit et même accompagné d'une note. En la lisant je vois que c'est Ulysse qui me dit de le rejoindre à l'étage après la douche. Mais il me conseille tout de même de faire un tour avant. Je prends ça avec un sourire avant de me défaire de mes vêtements infecté par ma sueur et de les balancer dans la panière dédier au linge sale, du moins il semblerait.
Je fais donc couler un peu l'eau avant de rentrer doucement, histoire que le froid de l'eau ne m'agresse pas non plus. J'aime les douches froides, ça permet de réfléchir et ça me détend pour ma part. Ouais je suis bizarre pour certain à ce niveau-là. Je repense alors à tout ce que je viens de vivre. Je repense bêtement à ma famille et au fait que je pourrais vraiment plus les voir à présent. Mon père ça me gêne pas, ce vieux con m'a certainement enlevé de son testament de toute façon, mais ma mère ça me fait déjà plus chier. Elle était moins stricte que le vieux con et ne m'en a pas voulu à vouloir vivre comme je l'entends. Encore un sacrifice sur la liste je présume. Qui aurait cru que de suivre une belle femme dans un tribunal me mèneraient à toute cette merde. Tiens d'ailleurs, cette jolie demoiselle... Je me demande si elle va bien. Croisons les doigts pour qu'elle ne soit pas blessée.

Bon après avoir passé 4 minutes à réfléchir sous l'eau froide, je me savonne et me shampouine rapidement avant de quitter la douche. Je me sèche et tout le bordel, je pense pas avoir besoin de vraiment tout dire ici n'est-ce pas ? Enfin bref, je sors alors de la salle de bain, habillé hein, vous en faites pas. Je regarde alors les escaliers menant à l'étage où se trouve Amod. Je vais plutôt faire un tour avant, allons essayer de montrer que je ne suis pas un mauvais type. Je rentre alors dans la salle où est parti la demoiselle. C'est une cuisine et elle est déjà remplie avec quatre personnes, la fille de la salle de bain, forcément, l'un des deux gars qui sont venue nous aider quand les héros sont venu nous faire chier, celui que j'ai vu dans la vision avec un katana et la demoiselle qui m'a dit que j'étais un stagiaire. Ça fait déjà un beau monde. Je m'empresse alors de prendre la parole et me penche un peu en avant. Alors je ne suis pas japonais, mais peu importe la culture c'est en général communicatif comme principe.

-Bonjour moi c'est Klein mais peut-être le savez-vous déjà. Je suis vraiment reconnaissant que vous vous soyez occupé de moi et je suis à la fois désolé d'être dans vos pattes. Je suis certain que je dois être un poids gênant pour vous, mais je vais faire en sorte de ne pas vous gêner.

J'ai parlé assez fort sans même m'en rendre compte. S'il y a des gens dans les pièces d'à côté, ils ont certainement entendu. Je laisse alors un blanc de même pas une seconde avant de reprendre avec ma tête continuant à fixer le sol.

-Je suis quelqu'un de faible et je veux changer ça. J'ai aidé Ulysse par réflexe car il m'a tout de suite semblé été un mec bien. Moi aussi je suis en quelque sorte rejeté par le système que j'ai servi... Bon, oui ce n'est pas dans le même degré, mais au moins ça m'a permis de le choisir quand tout est parti dans tous les sens. Je suis désolé de ne pas avoir pu plus l'aider. (Je sers alors les poings fortement en repensant à ma faiblesse et serre les dents et continue de parler avec un air presque étouffé à cause de ma colère.) Je suis vraiment désolé...

Je ne sais pas pourquoi je me justifie comme ça. Je ne sais pas pourquoi je cherche le pardon à ce point. Est-ce que je fais ça juste pour me convaincre moi-même ? C'est difficile à dire. Mais une chose est sûre, c'est que je suis sincère et j'espère vraiment que les amis de papa Ulysse ne me verront pas comme une nuisance.
avatar
Klein

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 6
Exp:
0/500  (0/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue]Chapitre 1.5 : Découverte, Masque et Stagiaire. [PV Klein]

Message par Jïnn le Ven 27 Juil 2018, 19:15


Tour 3 :





Petit cadre :


Lorsque Klein arrivait alors dans la cuisine, les quatre membres de la brigade arrêtaient net leur conversation. Chacun regardait le nouveau venu sauf Jun, le samouraï qu'il avait vu, qui se contentait de rester bras croisés entourant son fourreau de Katana et de le voir du coin de l’œil. Le latino, pendant ce léger silence pour écouter les paroles de Klein, cuisinait tranquillement, le regard reporté à nouveau sur sa poêle. Il avait embaumé la pièce d'une odeur d'épices très agréable pour les narines. Avant qu'il n'entame son deuxième couplet, les paroles qu'il avait entendu de l'autre salle, plus proche de l'entrée, reprenaient. Ce fut El Caballero qui rompait alors le second silence qui s'installait après sa déclaration. Sur sa main reposait un plateau de pain de campagne grillé avec des tapas froids à doser avec une cuillère à soupe sur sa tranche. De plus, il y avait un bol moyen d'Ensaladilla et une salade de poivrons grillés. Tous ces plats populaires étaient bon marché et plutôt rapide à préparer dans l'ensemble. Il y en avait aussi largement assez pour toute la brigade. L'espagnol portait un gilet de costume sans manches à six boutons avec un pantalon de costume en fibres élastiques. Ses chaussures laissaient un petit bruit significatif d'une semelle dure d'une chaussure italienne classe avant que le plateau ne soit déposé à table. C'était le seul à sourire, espiègle :

El caballero :Ya lo sabemos amigo. T'as pioncé deux jours, viens manger un bout.

Il y avait assez de chaises pour qu'il puisse s'asseoir à son aise. Les autres étaient tous à table. Après tout, les liens se créent autour d'une bonne bouffe en général non ? D'une voix plutôt paternelle, c'est le samouraï qui daignait enfin le regarder en tournant la tête, pour le jauger. Ses origines typiquement japonaises pures souches crevaient les yeux : Abnégation, flegmatisme et sang-froid.

Jun :Tu ne devrais pas t'avancer aussi vite avec des inconnus, même s'ils te donnent de l'aide. Amod-dono a été corrompu par celui que vous appelez Death Mask. Il a obtenu ce qu'il voulait, comme il l'avait prévu en plus de grandement réduire sa condition physique.

Esdrael : C'est ça façon de nous remercier. Sois pas si dur, Jun. Il pouvait pas savoir et c'est le choix du capitaine. Au moins il nous a empêché de quitter avec plus d'effectifs la stèle. rétorquait la demoiselle rencontrée dans la salle de bain précédemment, d'un ton neutre.

Anima : Au pire on s'en tamponne et on mange ? J'ai faim. De toute façon cet enfoiré en costard aurait juste mis plus de temps à l'avoir cette information à défaut de tout révéler au p'tit nouveau, hein. braillait la russe, désintéressée.

El Caballero : Me aburro con vosotros. Ulysse a dit qu'on devait être relax. Il aurait pas pris le gamin avec lui. Sinon, Isis est où ? Pareil pour Atlas ? Ils sont encore en train de faire joujou dans la forêt je parie.

Jun :Autant profiter du calme. Comme Tadi et Taima dans la pièce à côté.

Esdrael :Ils ont raison, on va reprendre la route dans peu de temps. Autant profiter, on sort de l'underworld.

En entendant cette phrase, le latino allait à l'évier pour se laver les mains. Un air ténébreux et particulièrement rancunier sommeillait en lui, à peine visible de l'extérieur même si cela pourrait donner des frissons à n'importe quelle échine non habituée. Jun fermait les yeux, pensif et Anima mangeait déjà, toujours en train de repose sur sa soucoupe de métal qui lévitait. Quoi qu'il en soit, le japonais fixait avec une certaine intensité l'augmenté. Il lui demandait, vêtu un peu comme lui sauf qu'il avait une chemise en guise de haut  :

Jun :Si tu ne veux pas nous gêner, comment comptes-tu t'y prendre pour devenir plus fort ? Est-ce que tu réalises seulement la nouvelle vie qui t'attends ? Crois-tu en être capable ?

La brune soupirait légèrement avant de se mettre à manger elle aussi. L'espagnole se joignait alors à table, pinçant sa barbe au niveau du menton. Après tout, même si Jun semblait très carré et droit avec ses règles, il posait tout de même une bonne question. La réponse de Klein serait surement déterminante pour la suite. Il saisissait la bouteille de vin sur la table avant de s'en servir dans un verre, laissant le liquide danser dans son récipient, jambes croisées. Les autres laissaient faire, mangeant tranquillement. L'espagnole lui s'était mis à la fenêtre, dos au groupe, mains dans le dos, observant le paysage.


POUR LES NOUVEAUX:
Les tuyaux du bon MJ : Les recensements une fois validé. Journal intime avec timeline à faire, votre boite à message aussi. LISEZ LE TOPIC DANS ACADEMIE ABONDANCE ! Souriez et amusez vous !  


THEME DU PLAISIRS:

Signature TPC:

avatar
Jïnn
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 4
Exp:
200/300  (200/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue]Chapitre 1.5 : Découverte, Masque et Stagiaire. [PV Klein]

Message par Klein le Ven 27 Juil 2018, 22:06

Je suis là à fixer le sol quand la voix de l’Hispanique brisa le silence un peu gênant que je venais d'installer. Il semble sympa et me dit de venir manger. Je relève alors la tête pour voir que l'on me fixe surtout le mec avec le katana. Il fait presque peur avec son regard super-sérieux et à y regarder de plus près il fait très japonais en fait. Comme quoi me penché était peut-être un on réflexe. Enfin vu comment il me regarde, ça n'a pas l'air d'avoir si bien fonctionné que ça. Et ça se confirme quand il parle pour bien faire comprendre que je ne suis qu'un inconnu et que pour cela je n'étais pas vraiment digne de confiance. C'est dur à entendre mais il a entièrement raison. Je ne suis qu'un arriviste qui vient chambouler ce qu'ils avaient très certainement prévu. Je serre juste fortement les dents sans savoir quoi dire, des excuses auraient été mal placées à ce moment précis.

Du coup avec ce qu'il vient de dire j'ose plus aller manger. Ulysse m'avait prévenu qu'ils peuvent être fermés mais le voir est différent et surtout je peux pas leur jeter la pierre. La demoiselle que j'ai vue plutôt se met alors à lui répondre. Elle me défend un peu, elle fait comprendre que si Ulysse m'a amené c'est que je ne devais pas être un danger. Elle ne me fait pas confiance non plus, ça se voit, mais sa confiance envers Ulysse est forte et permet au moins ce raisonnement. Je souris alors légèrement, content de voir que je ne suis pas si mal vu par au moins une personne. Bon bien entendu l'Hispanique aussi à l'air de ne pas mal me voir vu qu'il m'a dit « amigo ».

L'autre demoiselle qui m'a dit que j'étais un stagiaire semble elle totalement s'en battre les... ovaires. Sors même une sorte de cynisme à base de « vous en dîtes trop ». Puis l'Hispanique enchaîne par une phrase que je comprends pas. Je parle pas espagnole. Puis il continue en confirmant le fait que lui aussi me voit pas comme un espion ou je ne sais quoi. Merci à toi l'espagnole. Ensuite il semble parler des autres membres. Le Japonais lui répond et enfin la demoiselle de la salle de bain finit leur petite discussion avec le mort « underworld ». Je sais pas ce que c'est mais très clairement ça doit pas être la croisière s'amuse. Je prends alors rapidement le temps de mémoriser tout ce que je viens d'entendre, surtout les noms. Ce sera plus pratique que de les appeler par des jolis petits surnoms. On a donc Jun le japonais, Brokk le forgeron, Tadi, Taima, Isis et Atlas sans parler d'Ulysse bien entendu. Maintenant que je me souviens la blasée s’appelle Anima. Il me manque juste l'Hispanique et la demoiselle de la salle de bain.
Sinon, pour en revenir à ce qu'il se passe, l'Hispanique à l'entente de la phrase de la demoiselle se lève pour aller vers l'évier mais je ne sais pour quelle raison quand je le regarde j'ai un frisson qui me parcourt le corps. Je repose ensuite mes yeux sur la table quand Jun se mit à me parler directement.

-Si tu ne veux pas nous gêner, comment comptes-tu t'y prendre pour devenir plus fort ? Est-ce que tu réalises seulement la nouvelle vie qui t'attends ? Crois-tu en être capable ?

Aaah, on y arrive hein. Je regarde alors le sol pensif et prends la parole.

-Si je réalise ? Pour être honnête j'ai l'impression que je suis dans un mauvais cauchemar totalement tordu et que je vais me réveiller si je ferme les yeux. (Je ferme alors les yeux quelques secondes pour les rouvrir.) Mais il semblerait que je sois piégé dans ce cauchemar héhé. (Un rire plus nerveux qu'autre chose. Puis je lève alors doucement le menton pour prendre un air très sérieux et regarder Jun droit dans les yeux.) En ce qui concerne le reste, je suis prêt à vendre mon âme au diable et même à bien pire si je peux devenir plus fort pour punir cet enculé au masque. Si j'en suis capable ? Je me suis jamais autant senti capable de toute ma putain de vie.

En général quand je deviens vulgaire autre part que dans mes pensées c'est que je suis vraiment sérieux. Je ne porte plus aucun masque, pas de blague, pas de drague. Juste le moi le plus sincère que l'on peut voir.

-Je sais que ça peut paraître irréel, voire même présomptueux de ma part ce que je m'apprête à dire mais je le pense vraiment. J'aimerais pouvoir être entraîné par des gens comme vous. Je ne possède aucun pouvoir, juste un corps prêt à se casser encore et encore par des heures acharnées d’entraînement. Je suis prêt à ce que vous me fassiez vivre les sept niveaux de l'enfer si je peux devenir plus fort.


Il y a une parti de moi très enfoui qui semble regretter ce que je viens de dire. Je sens que je vais vraiment vivre un enfer aha.
avatar
Klein

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 6
Exp:
0/500  (0/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue]Chapitre 1.5 : Découverte, Masque et Stagiaire. [PV Klein]

Message par Jïnn le Sam 28 Juil 2018, 04:00

[quote="Jïnn"]

Tour 4 :


Petit cadre :



Les grossièretés prononcées par Klein forçaient les yeux de Jun à se plisser légèrement. Il semblait ne pas apprécier cela, même avec toute la détermination et la franchise du monde, il avait du mal avec ça, de par son éducation. Enfin, cela à part, il avait quand même des choses à y redire. Il répondait pendant qu'Anima et Esdrael mangeaient tranquillement. Son regard était bizarrement intéressé une fois qu'il venait de finir son verre de vin :

Jun : C'est bien beau mais admettons que tu y arrives à subir les 7 enfers, la sueur, le sang grâce à ta détermination, tu n'es guidé que par la vengeance Non pas que je veuille t'en dissuader mais l'acquisition de la force voit plus loin que la simple rancœur personnelle. Quel sera ton but en admettant que tu arrives à vaincre une personne qui peut nous tenir toute la brigade à elle seule ? Malheureusement tu ne pourras avoir la réponse qu'en route de cette acquisition.

Anima : Puchain j'avais hum...blié au bout de 4 ans qu'il était chiant quand il chi mettait. Il a accumulé achez de forche pendant qu'on était au trou. Elle mangeait en même temps, postillonnant un peu sur le samouraï. En plus, il n'était pas aisé de comprendre directement sa phrase.

Jun : Et toi apprends les bonnes manières, t'en mets partout c'est dégouttant.

Esdrael : Il n'a pas de don mais à défaut d'être un doté comme nous dix, il peut toujours prouver sa valeur et compter sur les runes et Brokk. Après tout, un gear c'est rien pour lui ou encore sa fille. Blacksmith est l'un des premiers ingénieurs d'Olympus qui a conçu le concept même de gear. Il doit bien avoir de quoi dépanner le temps qu'il réfléchisse à une solution avec le capitaine.

Un léger soupir s'échappait de la bouche du japonais pendant que l'espagnol regardait toujours à travers la fenêtre, immobile. Il regardait alors Anima qui bâfrait avant de lui demander d'un ton sérieux, encore plus :

Jun :Tu as assez récupéré la main pour créer nos mannequins d'entraînements ? Une fois qu'il aurait discuté avec le capitaine, j'aimerai le tester sur le classique.

Anima :Carrément. On a pas tous autant douillé qu'Amod donc je peux largement faire ça. Il en pense quoi le Klein ? Il est partant pour prouver sa valeur ? semblait-elle le regarder avec une pointe de défi, rendant tout le monde un brin plus souriant et détendu.

L'espagnol avait son oreille qui frémissait à l'entente de cette idée. Voilà qui était très intéressant à ses yeux. Il tournait alors légèrement ses hanches, révélant son plus beau profil et son magnifique sourire mesquin et malicieux. Un léger ricanement sortait d'entre ses dents, avant qu'il ne déclare l'air d'avoir une hype sans pareil :

El caballero : Héhéhéhé....J'ai hâte que ça commence. ce dernier avait une rune qui brillait au niveau de son torse, très légèrement, avant qu'il ne communique un message à Amod : Captain, on a une petite épreuve pour le nouveau, une fois que t'aura fini avec lui, viens mater ça dehors, ça marche aussi pour vous autres  ♫

Au moins comme ça, Klein ne pouvait pas se défiler, cela serait aller certainement contre ses principes et son discours franc de tout à l'heure. Au même moment, une voix familière résonnait dans la salle, celle d'Ulysse :

Ulysse : Rejoins moi à l'étage Klein.

Le ton était assez neutre, calme. Giovanni Andrea alias El Caballero semblait déçu de l'entendre de suite, l'air d'avoir été coupé dans son élan de plaisirs d'un potentiel bizutage. Sa mine faussement déçu crevait les yeux tellement elle était évidente :

El CaballeroOh...Faut toujours qu'il soit dans la modération...On commençait à se marrer depuis un bail pourtant !

Jun :Mieux vaut ne pas le faire attendre. Il a passé ces deux derniers jours à subir des soins intensifs, autant lui faire gagner un peu de temps de repos, déjà qu'il nous a tous réactivé notre équipement.

Esdrael : J'ai fait du mieux que j'ai pu. Il a juste besoin de ne pas trop forcer et d'ici trois jours maximum il sera en état. On a tous besoin de retravailler un peu nos dons avant le grand voyage.

Anima :C'est surement pour ça qu'Atlas et Isis sont partis. Bon après ils adorent la nature, donc forcément....M'enfin, file, Klein. Papy t'attend.

El Caballero : Vous pensez qu'il va lui faire un relooking ? Maldito... à tous les coups ça va finir en....

Anima : Chuuuut...Faut pas lui gâcher la surprise. D'ailleurs, t'as pu revoir ta sœur ? Je pensais que tu profiterais de notre évasion pour la retrouver un instant. Regardait-elle alors sa collègue qui d'un coup prenait un air sérieux et imperméable

Esdrael : Malheureusement, non. J'ai senti sa présence au loin, beaucoup trop loin. Il a du l'envoyer très loin au point qu'elle ne puisse pas revenir trop vite. M'enfin, elle est vivante c'est tout ce qui m'importe.

La russe se levait alors, se dirigeant vers la sortie, croisant Tadi et Taima qui se dirigeait eux aussi dehors. Elle courrait rapidement vers eux avant de parler un peu fort :

Anima : Oh les gars ! Y'a le nouveau venu, Klein, il va essayer le classique. Toi aussi Brokk, ramène toi !!!! Tadi, Taima, allez cherchez les deux tourtereaux dans la forêt ! On va avoir un joli spectacle.

Brokk : Y'en a qui essaient de bosser !!!! J'ai bientôt fini la révision de tous vos équipements laissent moi 5 minutes nom de d'ju !

Toute contente, elle prenait un bras des deux hommes qu'elle croisait pour les sortir, évidemment, l'entrée étant trop petite, l'un des deux se mangea un peu le mur, cet honneur revenait à Taima, le vieillard aux cheveux longs et blancs. Jun suivait le mouvement, d'un pas calme et contrôlé, talonné par Esdrael. Le latino laissait un petit clin d’œil malsain à Klein, qui se retrouvait alors seul. En marche arrière, il lui laissait tout de même :

El Caballero : Bon entretient ♪

Les préparatifs seront alors terminés, le temps qu'il revienne de sa petite discussion avec le grand patron. Lorsque Klein monterait, alors il verrait Amod, le fameux. Ce dernier avait laissé la porte ouverte et il entretenait une arme tout sauf conventionnelle, une sorte de Fusil d'assaut futuriste unique que personne n'a jamais vu jusqu'à maintenant. En le voyant entrer, il le saluait avec un fin sourire accueillant, assis sur la chaise de son bureau.


Ulysse : Ils sont pas de tout repos, hein ? Quatre ans au trou, ça change un peu les mentalités. Assis toi et mets toi à l'aise si tu veux. Ils te malmènent pas trop ?

Evidemment, il posait des questions rhétoriques mais de cette façon, il comptait analyser la franchise et l'honnêteté de Klein. Il laissait même un léger battement de silence pour qu'il puisse en placer une avant qu'il ne démarre son speech.


POUR LES NOUVEAUX:
Les tuyaux du bon MJ : Les recensements une fois validé. Journal intime avec timeline à faire, votre boite à message aussi. LISEZ LE TOPIC DANS ACADEMIE ABONDANCE ! Souriez et amusez vous !  


THEME DU PLAISIRS:

Signature TPC:

avatar
Jïnn
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 4
Exp:
200/300  (200/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue]Chapitre 1.5 : Découverte, Masque et Stagiaire. [PV Klein]

Message par Klein le Sam 28 Juil 2018, 14:52

C'est fou comment un monde d'expérience nous séparent. Malgré mes mots, et la force dans ceux-ci, Jun lui reste sérieux et garde la tête sur les épaules, démontant gentiment mes mots. Mais c'est qu'il a quand même putain de raison. Je ne suis motivé que par l'envie de tuer l'enfoiré au masque. Si je suis prêt à faire souffrir mon corps, c'est uniquement pour cela. Mais est-ce vraiment uniquement pour cela ? N'ai-je vraiment aucune autre envie ? En plus il me fait aussi comprendre qu'un tel monstre qui peut tenir tête à des hommes comme eux ne sera pas simple à tuer, vraiment pas simple. Ah putain, il m'a fallu de moins de 3 minutes de discussion avec une personne forte de caractère pour remettre en question tout ce que je pense. Mais c'est parfait, car je trouve de nouvelles réponses, je ne veux pas faire ça uniquement pour tuer masque de mort, je veux aussi éviter que des personnes comme lui voit le jour, je veux que le gouvernement corrompu tombe, je veux éviter à des gens comme Tam de mourir. J'ai l'impression de penser comme un héros, mais je ne suis pas un héros, je n'ai pas l’intention de les envoyer en prison.

Je veux donc pour lui dire tout ce que je pense mais je me fais vite embarquer dans une discussion sans pouvoir en placer une. Anima enchaîne pour se plaindre de masqui masque tout en ayant la bouche pleine. Ça a au moins le don de me faire sourire, le parallèle entre sa beauté et son comportement est notable tout de même. je ne vais pas vous mentir que ça a du charme. Ça donne alors une petite scène entre la fille manquant de manière et l'homme en possédant sûrement un peu trop. Et puis la fille du bain enchaîne en me donnant des infos très précieuses. Ils ont bien tous les dix des pouvoirs, je peux me faire aider par des runes, même si j'aime pas trop l'idée, je veux d'abord trouver ma propre force et enfin l'info la plus importante à mes yeux celle que Papy Brokk peut me faire des gears car il a inventé le concept même de ceux-ci. Je préfère cette idée que de devoir emprunter de la force à Ulysse qui pourrait être utile pour lui-même. Mais surtout ce que j'aime le plus à entendre, c'est qu'ils sont moins distants, très légèrement certes mais tout de même.

Là on arrive par contre dans un moment qui me fait ouvrir un peu plus grand les yeux. Jun demande à Anima un truc pour pouvoir me tester. Genre d'accord, mais allez pas me tuer hein ! Je sais pas ce que vous allez préparer après tout, et j'ai bien peur que ma simple seconde Dan en karaté et mon niveau en taekwondo soit suffisant si vous allez trop loin. Surtout qu'Anima semble être bien moins blasée d'un coup. Ça me ferait presque peur.
C'est quand j'entends un rire spécial que j'ai un plus gros frisson qui me parcourt. C'est l'Hispanique qui semble fortement apprécier la situation à venir. Avec une rune sur son corps, il semble communiqué avec tout le monde peu importe la distance. Je suis alors juste là à ne pas savoir trop quoi faire, ils vont me tuer, maman. Puis une voix se fait entendre.

-Rejoins moi à l'étage Klein


C'est Ulysse, il me sauve la mise, encore une fois. L'Hispanique semble alors déçu, mais c'est que je ne suis pas une Piñata ho ! Jun toujours aussi sérieux me dit de pas le faire attendre car il est encore en convalescence. À la réponse de la fille de la salle de bain, il semblerait que ce soit elle qui est chargé de soigner. C'est peut-être pour ça qu'elle me semble gentille. Sinon je sais pas pourquoi mais le mot « grand voyage » me rassure pas, j'ai déjà passé deux jours à dormir moi.
Je me fais alors pousser par les paroles d'Anima pour foncer et l'hispanique veut pour dire un truc pas rassurant j'ai l'impression, quand Anima le coupe pour soi-disant pas me gâcher la surprise. Vous n'êtes vraiment pas rassurant les gars, je vous assure que vous l'êtes putain de pas. Après ça parle de la sœur de la fille de la salle de bain. Je vois pas de qui ils parlent pour le coup. Ensuite on a Anima qui fonce pour rameter les troupes pour mon " test " qu'elle appelle « le classique ». Vous êtes beaucoup trop enjoué bordel. Je vois alors Jun qui va les suivre et je l'arrête alors.

-Attends, je n'ai pas eu le temps de répondre à tes questions. J'y tiens. C'est vrai que je suis guidé par un désir de vengeance. Mais tes mots m'ont permis de réfléchir. Et je sais ce que je veux faire à présent. Je continuerais de vouloir mettre fin à la vie du masqué, mais je ferais aussi tout ce qui en mon pouvoir pour punir les enfoirés comme lui et protéger les autres. Je ne veux plus jamais voir quelqu'un mourir car je suis trop faible. J'ai perdu une connaissance ce soir-là, et je ne veux plus jamais que quelqu'un vive ce que j'ai vécu.


Après mes mots, je le laisse partir et me dirige alors vers l'étage pour voir Ulysse qui semble s'occuper d'une arme bizarre. Un modèle que je n'ai jamais vu. Il me souriait alors, et je me sens vraiment à l'aise avec lui. Tu pouvais pas me donner naissance hein ? Fallait que tu laisses le vieux con le faire hein. Enfin bref, il me parle alors.

-Ils sont pas de tout repos, hein ? Quatre ans au trou, ça change un peu les mentalités. Assis toi et mets toi à l'aise si tu veux. Ils te malmènent pas trop ?

Je m'assis alors suite à son invitation et lui souris. Avec un petit rire étouffé je lui réponds.

-Nan, ils sont vraiment gentils. Je sais bien que de faire confiance à un inconnu avec une telle situation est compliqué, il ne faut jamais baisser sa garde après tout. Et puis nan ils me malmènent pas, bon peut être un peu aha. Mais comparé à ce que j'ai vécu l'autre soir, c'est une sortie scolaire ça. C'est étrange à dire, mais en soi je me sens presque plus en vie qu'ici que dans mon ancienne routine.

Voilà ma réponse, elle est sortie toute seule, sans même passer par la case réflexion.
avatar
Klein

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 6
Exp:
0/500  (0/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue]Chapitre 1.5 : Découverte, Masque et Stagiaire. [PV Klein]

Message par Jïnn le Dim 29 Juil 2018, 21:45


Tour 4 :



Petit cadre :


Jun avait alors simplement laissé un "Hmm" entendu à Klein, qui sonnait comme un "Nous verrons cela." Revenons alors à Ulysse, qui avait mis un bras à l'arrière du dossier, l'air de s'affaler, aimant cette position de repos. La nuque penchée légèrement en arrière, il écoutait attentivement Klein qui allait répondre à sa question. Dans ce monde de brute, Amod semblait bien tendre.

-Nan, ils sont vraiment gentils. Je sais bien que de faire confiance à un inconnu avec une telle situation est compliqué, il ne faut jamais baisser sa garde après tout. Et puis nan ils me malmènent pas, bon peut être un peu aha. Mais comparé à ce que j'ai vécu l'autre soir, c'est une sortie scolaire ça. C'est étrange à dire, mais en soi je me sens presque plus en vie qu'ici que dans mon ancienne routine.


Il opinait alors machinalement, se penchant légèrement en avant, ouvrant sa main. Dans cette dernière se matérialisait alors une dague qu'il nettoyait avec un torchon à proximité. Ses mouvements étaient lents et précis et surtout très tendre, malgré cette image qu'il renvoyait. Le regard concentré sur sa tâche, son attention restait néanmoins focalisée sur son interlocuteur :

Ulysse :Je vois....Tu apprendras vite à les connaître durant ton séjour. Navré aussi pour l'événement à l'Hôtel de Justice. Si le timing avait été en ma faveur, j'aurai pu partir avec lui pour éviter tout ça sans pour autant lui donner ce qu'il veut. M'enfin...Ce sont des choses qui arrivent, en espérant qu'elle ne se reproduise pas de sitôt. Quoi qu'il en soit, tu es au courant Klein ?

Son regard se reportait sur lui, laissant disparaître sa dague là d'où elle venait. Sa paume s'ouvrait alors et dans un énième symbole inconnu dont la signification l'était tout autant, une sorte de projection en 3D comme un hologramme apparaissait. C'était tout simplement l'avis de recherche de Klein avec les informations qui vont avec : prime, particularité, méfaits. Amod arborait une mine neutre, voir pensive :

Ulysse :Je vais pas passer par 4 chemins. Tu te souviens quand je te disais bienvenu en enfer ? Voici ton inauguration. Tu peux être sûr que maintenant, tout le monde va vouloir une prime "facile". Tu dois donc devenir plus fort en conséquence. Tu vas aussi devoir apprendre à te battre envers et contre tout. Ils sont tapis dans l'ombre mais les chasseurs de primes sont légions. Je te parle pas des forces de l'ordre, tu t'y attends déjà je présume. Cependant, je ne pourrais pas t'intégrer définitivement dans la brigade, pas sans que tu sois prêt à tout ce qui nous attend. On va donc essayer de te donner des contacts et tout ce dont tu aurais besoin pour survivre. D'ailleurs, j'ai un cadeau pour toi. Mais pour ça tu devras porter deux de mes runes sur le corps, je préfère te demander ton avis. .

Sa main se tendait alors, il n'avait qu'à la saisir pour ensuite savoir ce qu'il obtiendrait. Mais le prix des runes a une conséquence fâcheuse, était-il prêt à accepter autant de responsabilité d'un coup ? C'est d'un air sérieux mais presque paternel qu'il attendait sa réponse.





POUR LES NOUVEAUX:
Les tuyaux du bon MJ : Les recensements une fois validé. Journal intime avec timeline à faire, votre boite à message aussi. LISEZ LE TOPIC DANS ACADEMIE ABONDANCE ! Souriez et amusez vous !  


THEME DU PLAISIRS:

Signature TPC:

avatar
Jïnn
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 4
Exp:
200/300  (200/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue]Chapitre 1.5 : Découverte, Masque et Stagiaire. [PV Klein]

Message par Klein le Dim 29 Juil 2018, 22:13

Papa Ulysse sort alors une dague de sa main (encore un pouvoir je présume) et se met à la nettoyer. Sur le coup ça me surprend car bon, genre je lui réponds et lui il sort une dague. Ce n'est pas le genre de truc que tu fais normalement ça Ulysse, ça fait peur aux gens normaux tendus comme un string dans mon genre ! Enfin bref, tout en se tachant de nettoyer son arme il me répond et c'est une réponse qui me rassure sauf la fin peut-être. En gros il me dit que je vais avoir le temps de les connaître, qu'il est désolé pour l’hôtel de justice et tout ça. Comme si je pouvais lui en vouloir, c'est le gouvernement et l'autre enfoiré au masque qui m'a mis dans la situation où j'en suis, pas lui. La fin pas rassurante c'est quand il me demande si je suis au courant. Mais au courant de quoi ? Je lâche juste un visage interloqué. De quoi est-ce qu'il me parle ?

Il fait alors disparaître la dague pour maintenant faire apparaître comme une image d'un mur avec une affiche dessus. C'est quoi ce truc, y a ma tête dessus...

-ATTEND QUOI ?! Comment ça mort ou vif ?! Lien avec la pègre ?! Mais ils font complètement péter un plomb ou quoi ?! Et puis c'est quoi le prix de cette prime ?! Putain de gouvernement corrompu de merde !


Ulysse m'arrête alors pour reprendre son discours. Un discours qui ne rassure pas il faut se le dire. Des chasseurs de primes, des gens fort qui vont vouloir ma tête, une vie de criminel en somme. Ah putain quelle vacherie ce bordel... Dire qu'il y a trois jours encore je matais des petits culs sans avoir à craindre de quoi que ce soit. Il me dit alors que je dois devenir plus fort si je veux survivre et ça tombe bien car c'est ce que je veux. Il me dit qu'ils vont m'aider mais en même temps sa phrase sonne comme s'il allait me lâcher dans la nature après m'avoir donné ce qu'il me faut pour survivre. Il dit bien qu'il ne peut pas m'intégrer dans la brigade même si ça à l'air d'être un ''par pour l'instant''. Mais bon c'est normal, je vais juste être un boulet pour eux si je reste dans leurs pattes. Surtout avec ma force actuelle. Il finit alors par me dire qu'il a un cadeau pour moi et me propose de me donner deux runes. Je fais un peu la grimace quand il me dit ça et me tend la main. J'ai dit que je voulais pas compter sur ça pour être fort. Car c'est sa force que je vais emprunter...

-Avant quoi que ce soit Ulysse, est-ce que ça va t'affaiblir si j'accepte ? Et soit honnête.

Il me procure alors un hochement de tête négatif. Après tout je sais pas comment fonctionne son pouvoir, il est tellement bizarre. Mais au moins ça a l'air de ne pas l'handicaper si j'accepte, donc je me sens déjà moins retissant. Et je pense aussi que même avec ça ma force pourra augmenter, juste que ça va m'aider j'imagine. Et bon vu qu'il me demande mon avis, ça laisse présager un effet secondaire. Mais ça par contre je m'en fiche, je suis prêt à accepter la douleur, la punition pour n'être qu'un faible.
Je prends alors un air très sérieux et prends sa main fermement.

-J'accepte ! Mais je te les rendrais sans faute un jour.
avatar
Klein

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 6
Exp:
0/500  (0/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue]Chapitre 1.5 : Découverte, Masque et Stagiaire. [PV Klein]

Message par Jïnn le Dim 29 Juil 2018, 23:38


Tour 5 :




Petit cadre :


Une fois l'accord donné, la main d'Amod brillait légèrement de la même lumière que Klein avait pu apercevoir auparavant. L'augmenté sentirait alors une douce chaleur lui traverser le corps tout entier, une sorte de sentiment de quiétude éphémère avant que tout ne redevienne à la normal. Sur sa paume se chevauchait alors deux motifs. Le laissant alors admirer ou jauger maintenant son cadeau, Ulysse allait tout lui expliquer dans les moindres détails :

Ulysse :Quand tu dormais, on a analysé ton corps avec Brokk pour voir l'étendu des dégâts. Heureusement t'as eu de la chance et tu sembles avoir une constitution solide. De ce fait, pendant deux jours, on a décidé de mettre au point une arme qui puisse te servir contre tous les obstacles que tu croiseras. Sans entrer dans les détails, BlackSmith est un ingénieur qui est l'un des pionniers du concept des gears. Pour le coup, le cadeau que je veux te faire n'est pas terminé c'est pour ça que je te confie cette seconde rune. Enfin je suppose que moins de blabla et plus d'action sera plus utile. Lichlof.

Après avoir prononcé ce mot, Klein retrouvera cette même sensation de la main tendu que la dernière fois. Il n'avait qu'à accepter pour qu'une lame n'apparaisse dans sa main. Elle avait des mesures standards comme un vrai katana mais semblait différente dans bien des aspects. Elle était légère, affûtée  et équilibrée parfaitement. Cette fois, elle semblait petit à petit drainer un tout petit peu l'énergie de Klein pour rester invoquée. Passons aux détails techniques :

Ulysse : Une heure d'autonomie, tu l'actives en pensant fort à dégainer ou en prononçant le même mot que j'ai utilisé. Une fois que tu la révoques, ce qui est intuitif, elle mettra trois fois plus de temps pour se recharger. En gros, une seconde dehors pour trois seconde dans la rune. Tu pourras pas forcer plus que ça. C'est une version plus puissante que celle que tu avais dans l'hôtel et on peut très facilement la relier à un gear pour amplifier sa puissance. En attendant, elle se sert de la rune pour subsister. Dans le jargon on appelle ça un gadget. La puissance d'un gadget peut être renforcée par l'implantation gear mais on a pas assez de matériel pour ça. La seconde rune est une sorte de GPS. Elle te permettra de me contacter si tu as besoin un jour afin que je désactive les runes, peu importe où je suis. De plus, ça te donnera aussi la position de la fille de Brokk. C'est une ingénieure indépendante qui pourra te concevoir des gears en échange de quelques services. A défaut d'avoir le don du papa, elle a au moins eu le talent. C'est tout ce que je peux te donner, malheureusement. Ah oui au fait, tu feras gaffe y'a un effet bonus sur la lame, tu t'en rendras compte pendant "Le classique". On n'a pas pu non plus te faire une arme à feu spéciale, manquant de matériaux pour. Tu verras ça avec Vigdis.

Arborant alors un sourire un peu taquin, il jaugeait un peu sa réaction pour voir s'il était content ou pas du tout. Après tout, il avait son petit bout de fierté le Klein. Dans le doute, le capitaine lui demandait quand même par acquis de conscience et pour éviter tout possible regret :

Ulysse : Je peux toujours aussi te donner une rune permanente pour que ton visage change. On en avait tous des comme ça pour se balader en ville, par sécurité. J'ignore si tu en veux une, même s'il serait préférable selon moi que tu en ais. C'est toi qui vois. As-tu des questions ?

Peut-être en avait-il ou pas. Dans le cas contraire, Ulysse avait encore quelques points à aborder avant qu'il n'aille ensuite l'observer pendant "le classique".



POUR LES NOUVEAUX:
Les tuyaux du bon MJ : Les recensements une fois validé. Journal intime avec timeline à faire, votre boite à message aussi. LISEZ LE TOPIC DANS ACADEMIE ABONDANCE ! Souriez et amusez vous !  


THEME DU PLAISIRS:

Signature TPC:

avatar
Jïnn
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 4
Exp:
200/300  (200/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue]Chapitre 1.5 : Découverte, Masque et Stagiaire. [PV Klein]

Message par Klein le Lun 30 Juil 2018, 03:37

Je serre alors sa main quand une lueur vient s'installer dans la paume de celle-ci. Et me voilà l'heureux détenteur de deux runes flambants neuves et comme pour les autres je vois pas du coup ce que ça peut dire de tels sigles. Je regarde vite fait et me dis que si ça reste allumé comme ça ce n'est pas discret le bordel. Mais après quelques secondes ça s'enlève doucement.
Sinon Ulysse reprend de plus belle pour m'expliquer le tout du pourquoi. Que pendant que je dormais ils ont vérifié mon état, que ça allait tranquille et surtout une excellente chose qu'ils m'ont fait une arme rien que pour moi et ça c'est cool. Car j'avoue que les arts martiaux c'est cool mais que contre un mec armée, bah ça sert pas à grand-chose. Ensuite il me confirme que Papy peut vraiment me faire des petits gears sympathiques, et j'avoue avoir quelques idées à lui soumettre quand je pourrais le faire. Et il finit par dire un mot « Lichiof ». Va savoir ce que ça veut dire, mais l'une des runes qu'il m'a passée s'active pour me donner une épée. On dirait une sorte de katana futuriste, assez stylé en vrai comme matos. J'aime beaucoup. En plus elle pèse que dalle, c'est trop facile à manier, enfin... Pour peu qu'on sache manier un katana, ce qui n'est clairement pas mon cas. Par contre j'ai comme la sensation de perdre petit à petit mon énergie, j'imagine que c'est l'effet de la rune, vu que le katana a été créé par Brokk.

Ensuite, Ulysse m'explique tout ce que j'ai à savoir sur l'utilisation de mes nouvelles runes. Le temps que ça dure, combien de temps faut que j'attende si je pompe de l’énergie etc etc. J’apprends alors que j'ai aussi une sorte de rune GPS qui me permet de parler avec Ulysse et d'avoir la position de la fille de Brokk. Vu l'âge de Papy, sa fille doit pas être de mon genre, mais au moins j'ai une ingénieure sur qui compter, et ça c'est super-cool. J'ai aussi le droit de savoir un effet bonus, mais qu'il me laisse la surprise. À croire que c'est un rite de passage les surprises ici. J'ai aussi eu le droit de savoir que je pourrais en faire un gadget relié à un de mes potentiels gears, ce qui est plus pratique que de devoir passer par une rune qui me pompe mon énergie on ne va pas se mentir.

Il finit par me sourire mais genre, tu vois le sourire que tu fais avant de faire une blague, voilà. Et donc il reprend.

-Je peux toujours aussi te donner une rune permanente pour que ton visage change. On en avait tous des comme ça pour se balader en ville, par sécurité. J'ignore si tu en veux une, même s'il serait préférable selon moi que tu en ais. C'est toi qui vois. As-tu des questions ?

Ah, je vois pourquoi il souriait. Merci mais non merci du coup hein !

-Nan merci pour le " camouflage ". Je pense que des lunettes et une casquette suffiront, suffira que je poste un pansement sur cette vieille cicatrice sur mon menton et ça ira. Je ne suis pas un doté, il ne faut pas oublié, je n'ai pas envie d'avoir trop de runes sur le corps. J'ai peur que l'antirejet fasse des siennes si on abuse trop. Niveau question... les filles sont célibataires ? Ahaha, je plaisante.
(ou pas)

Pourvu qu'il ne prenne pas la " blague " trop mal aha.
avatar
Klein

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 6
Exp:
0/500  (0/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue]Chapitre 1.5 : Découverte, Masque et Stagiaire. [PV Klein]

Message par Jïnn le Lun 30 Juil 2018, 05:18


Tour 6 :





Petit cadre :


La réponse de Klein l'avait interloqué sur son désistement. Des lunettes et une casque ? Ils avaient beau tous avoir l'air con, ça paraissait un peu gros. De toute façon, il ne pouvait pas le forcer, cela n'aurait aucun sens et irait contre ses principes. Il fronçait aussi légèrement les sourcils en entendant son explication sur le liquide anti-rejet. Dans le doute, il ne disait rien. De toute façon, lorsqu'il s'apprêtait à ouvrir la bouche, cette dernière se refermait directement avant qu'un sourcil ne se hausse quand il entendait la fin de sa phrase. Il se figeait littéralement cinq bonnes secondes avant de sourire assez crispé.

Ulysse : Euh...Hummm....Hummm....Eh bien au moins c'est original. T'es le seul parmi tout ce beau monde à m'avoir dit ça. Même Giovanni n'a pas osé.

Finalement, il ne pouvait plus tenir son léger rire rauque, se mettant la main sur son front avant de se redresser, dos collé au dossier de chaise. Il saisissait alors le Fusil d'assaut pour le révoquer, disparaissant dans des petites particules bleutées. Une fois remis de ce petit coup de rire carrément inattendu, il y répondait d'un air un peu taquin et énigmatique, dirait-il la vérité ou non ?

Ulysse : Elles le sont toutes oui. Ce genre de vie ne permet pas vraiment de se poser en famille. Puis elles ont des antécédents différents qui font que....Enfin bref. Ce n'est pas à moi d'en parler. Cela dit, si tu veux vraiment tenter ta chance, bon courage, vraiment.

Essuyant une petite larmichette de son coin de l’œil, il se mettait debout, se dirigeant vers la porte pour sortir. Finalement la discussion était rapide et efficace. Pas besoin de perdre plus de temps et autant l'investir à s'entraîner et progresser. Il l'incitait à le suivre vers l'extérieure d'un mouvement de tête. Une fois assuré qu'il le suive, il lui expliquait quelques détails supplémentaires concernant le fonctionnement de la brigade :

Ulysse :[b] Nous avons dix commandements dans la brigade. Ta question me rappelle justement le second. Tant qu'à faire, je vais te faire la liste des dix :

1-Une fois dans la brigade, on y reste jusqu’à la fin en ayant dit son but aux autres. Partir doit se voter à l’unanimité et le capitaine doit lui effacer la mémoire et le remodeler. La trahison entraîne directement cette conséquence.

2-L’amour dans la brigade se doit d’être contrôlé pour ne pas mettre en péril la mission, sous peine d’inhiber ce sentiment de manière forcée.

3-Si un membre est capturé, il ne doit révéler aucune information.

4-Les combats mortels sont prohibés. Si aucun accord oral n’est trouvé, le capitaine et s’il le veut avec l’ensemble du groupe, doit trancher la question. Si le membre s’entête à tuer son camarade, les autres doivent les arrêter quitte à en tuer l’auteur. Si aucun membre de la brigade n’est là, il faut tirer au hasard.

5-En cas de séparation, il faut toujours rester en binôme ou trinôme si la situation est exceptionnelle.

6-Un membre ne doit pas chercher à savoir le passé d’un autre et uniquement se concentrer sur l’objectif futur

7-La mission est toujours prioritaire malgré les désirs personnels

8-La brigade doit toujours sauver le membre qui a des ennuis.

9-Un membre en zone à risque doit éviter de se balader seul sauf si cela est nécessaire.

10-Les ordres du capitaine sont toujours prioritaires dans la hiérarchie.

Et la règle bonus : Le bon sens est de mise pour tout le monde. A défaut d'avoir une constitution, on s'y tient et tout se porte pour le mieux.



Avant de sortir dehors, il le regardait d'un air entendu, comme si une fois la poignet tourné il allait participer au tournant de son destin. Il en profitait aussi pour voir son visage à l'entente des règles qui pourront lui paraître très dures. Une fois son petit examen rapide terminé, il ouvrait la porte avant d'arriver à l'extérieur. Une puissante lumière cognait alors aux yeux des protagonistes. C'est après un léger flash blanc signifiant une adaptation à ce soleil d'été que Klein pourrait observer un paysage idyllique sublimé par un soleil dégagé. Les oiseaux gazouillaient, le vent caressait la cime des arbres qui tanguait légèrement d'avant en arrière, l'eau était calme et quelques poissons perturbaient ce dernier avec le battement de leurs nageoires. Klein ne savait pas où il était mais au moins, c'était des vacances loin d'une ville polluée.

[b]Ulysse
:Cela en jette pas vrai ? Une fois qu'on verra ce que tu vaux avec cette épreuve, tu pourras profiter. Atlas adore la nature, beaucoup. Tu vois ce que je veux dire par là pas vrai ? Ne tue pas sauf si nécessaire, de toute façon nous avons des vivres et Giovanni cuisine très bien. Quoi qu'il en soit, bienvenue au repère D. On l'a construit à trois avec Brokk et Atlas il y a quelques années déjà. Et oui cela a tenu quelques années comme ça grâce à des amis. Si tu entends un jour la voix de la forêt, panique pas, c'est un ami. Enfin je vais arrêter de trop t'en dire. Ce serait dommage de te gâcher toutes les surprises.

Il sautait alors avec une légère impulsion de la jambe, il sautait sur le gros rocher haut de 3.5m de haut pour regarder un magnifique panorama. Des arbres, des prés, des plaines. Un véritable paradis végétal inviolé par les entreprises et le béton. Après une grande inspiration, Amod se retournait vers Klein pour lui déclarer d'un air apaisé :

Ulysse : C'est pour ce genre de cadre qu'on a envie de se battre. La vie est magnifique n'est-ce pas ? Monte donc.

D'un geste de la main il invitait Klein à grimper le rocher à sa façon, ce n'était pas compliqué il était clairement formée de manière non naturelle pour qu'on puisse juste avec ses jambes le gravir jusqu'au sommet, assez large pour faire tenir deux personnes debout. Une fois au sommet, il verrait alors en contrebas, dans un petit pré entouré d'arbres, le reste de la brigade qui attendait. Anima les saluait en levant les deux bras et en sautillant l'air assez impatiente. Jun était assis contre un arbre pendant que Brokk grattait sur son calepin. Le chevalier noir quant à lui laissait ses jambes se balancer, assis sur une branche. Atlas se tenait au milieu du pré, assis en tailleur, les yeux fermés pendant qu'Isis buvait tranquillement à deux mètres du samouraï. L'archer qu'il avait vu à l'Hôtel restait debout les bras croisés, dos à son compagnon végétal et son ami Taima s'amusait à claquer des doigts en attendant. Il semblerait qu'il ne manque que l'élément principal de la distraction. Ulysse souhaitait s'assurer que Klein se tenait prêt :

Ulysse : Tu te sens prêt ? J'ai parié sur toi personnellement. Ne me déçois pas.


Dans son regard on voyait qu'il le faisait exprès pour lui mettre un peu la pression mais de manière gentillette. Après tout, peu importe sa performance. Une fois la réponse obtenue, il le guiderait jusqu'à l'endroit qui finalement ne se trouvait qu'en descendant les escaliers de pierres devant la maison.



POUR LES NOUVEAUX:
Les tuyaux du bon MJ : Les recensements une fois validé. Journal intime avec timeline à faire, votre boite à message aussi. LISEZ LE TOPIC DANS ACADEMIE ABONDANCE ! Souriez et amusez vous !  


THEME DU PLAISIRS:

Signature TPC:

avatar
Jïnn
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 4
Exp:
200/300  (200/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue]Chapitre 1.5 : Découverte, Masque et Stagiaire. [PV Klein]

Message par Klein le Lun 30 Juil 2018, 15:20

Clairement ma "blague" a fait mouche. Il s'y attendait pas du tout et j'ai même eu le droit à un rire. Et je connais enfin le nom de l'Hispanique qui est Giovanni. C'est marrant comme situation en vrai. Ça me fait plaisir de le voir rire. Comme l'impression que le rire ne doit pas être souvent présent dans sa vie. Après je peux me tromper. Une fois son rire fini et calmé, il me répond, mais genre bizarre de discerner le vrai du faux avec une telle expression sur le visage. En tout cas si c'est vrai, les jolies demoiselles sont célibataires mais c'est des pokémon légendaires et j'ai que des simples pokéballs. Mais pas de problème, j'ai bien l'intention d'avoir des masterballs.

Ulysse se lève enfin et m'invite à le suivre, ce que je fais tout naturellement. Sur le chemin jusqu'à la porte d'entrée, il me fait la liste des règles ou plutôt des commandements. S'il me les dit c'est que je suis digne de les savoirs je présume. Je prends ça vraiment comme un honneur. Voyons donc voir ces dix commandements.

1- Une règle logique. Avec tout ce que la brigade fait, on apprend bien des choses et on n'aimerait pas que ça quitte le cercle. C'est pour la vie. Ça ne me gêne pas personnellement car ça donne un sentiment de famille, de vraie famille.

2- Logique aussi, l'amour peut biaiser nos actions et mettre en danger tout le groupe. Mais je pense aussi que ça peut renforcer la cohésion si on garde son sang-froid. Comme les Spartiates il y a de ça longtemps. Ouais je connais mes cours d'Histoire. Et puis sinon pour ma part bah l'amour n'est pas ce que je cherche pour le coup aha.

3- Le genre de règle qui est plus là pour dire « Ne te fait pas capturer ». Personnellement je ne suis pas entraîné à la torture, et puis avec les dotés c'est dur de garder des infos secrètes. Je pense que c'est plutôt une règle qui veut dire que si on est capturé, il est préférable de s'éliminer soi-même.

4- Faut vraiment pas s'entendre pour vouloir buter un membre de sa famille que l'on a choisi. Du coup je pense pas que ce soit une règle pour moi, je n'ai pas l'intention de me mettre à dos un seul membre.

5- Ok, on est meilleurs à plusieurs.

6- Je présume qu'ils ont tous un passé trouble et qu'il vaut mieux que je le sache seulement si ils veulent m'en parler.

7- Ça va être dur si je vois masqui masque et que l'ordre est de la capturé. Je pense que dans mon état actuelle j'aurais du mal à suivre un tel ordre. Mais bon il faut voir en temps et en heure.

8- Ça me va complètement.

9- Donc on peut se balader seul tant que c'est pas une zone à risque. Cool.

10- Normal.

Et la petite règle bonus est logique aussi. En soi ce sont des règles dur oui c'est vrai. Mais j'ai envie de vous dire, est-ce si dur pour quelqu'un dans ma situation ? Je suis grillé après tout. Je suis recherché à un fort prix et ma vie ne sera plus jamais tranquille. Alors entre devoir affronter ça sans pouvoir ni force et seul ou alors affronter ça avec des alliés de confiance et qui me permettent de devenir plus fort, mon choix est très vite fait. Je suis résolu et mon visage le transmet bien. Si j'avais entendu de telles règles avant tous les événements que j'ai vécus, je n'aurais absolument pas voulu d'une telle vie. Mais aujourd'hui ma vie de paresse ne peut plus exister. Bordel tout ça car j'ai suivi un joli petit cul, que la vie est ironique.

On arrive alors face à la porte d'entrée qu'il finit par ouvrir. Le soleil me pique vite fait les yeux et je mets ma main devant la lumière par réflexe. Quand mes yeux finissent par s'habituer, je peux alors apprécier la vue d'une forêt boisée. J'avais raison, c'est bien une forêt. En tout cas dans un tel environnement, on en oublierait presque la merde dans laquelle on est.

-Cela en jette pas vrai ? Une fois qu'on verra ce que tu vaux avec cette épreuve, tu pourras profiter. Atlas adore la nature, beaucoup. Tu vois ce que je veux dire par là pas vrai ? Ne tue pas sauf si nécessaire, de toute façon nous avons des vivres et Giovanni cuisine très bien. Quoi qu'il en soit, bienvenue au repère D. On l'a construit à trois avec Brokk et Atlas il y a quelques années déjà. Et oui cela a tenu quelques années comme ça grâce à des amis. Si tu entends un jour la voix de la forêt, panique pas, c'est un ami. Enfin je vais arrêter de trop t'en dire. Ce serait dommage de te gâcher toutes les surprises. 


Donc je ne vais pas y échapper à l'épreuve hein aha. J'apprends aussi qu'Atlas que je n'ai pas encore vu est du genre écolo de l’extrême. Je vais donc éviter d'arracher une branche sans faire exprès. Si c'est des animaux qu'on parle, faut pas qu'il s'inquiète, si je devais buter ma viande je serais déjà végé. Et cet endroit est donc le repère D, ok. Il parle ensuite d'une voix de la forêt et m'en dit pas plus pour une raison de " surprise ". Vous avez sérieusement des problèmes avec les surprises ici.
Après ça, Ulysse saute au calme sur un rocher qui fait deux fois ma taille. On n'est vraiment pas au même niveau lui et moi. Il veut que je monte aussi apparemment. Sauf que moi je fais pas des bonds de plusieurs mètres, mais bon heureusement je monte en grimpant car le rocher est facile à escalader. La vision est vraiment pas mal d'ici et je peux alors voir toute la brigade au complet comme dans ma vision. On dirait vraiment que c'est juste une sortie scolaire comme ça.

-Tu te sens prêt ? J'ai parié sur toi personnellement. Ne me déçois pas.

Hé c'est qu'il me met la pression en plus le monsieur. Mais bon avec tout ce que j'ai dit, je ne vais pas me défiler maintenant, et puis au moins j'ai une arme. Même si je sais pas m'en servir...

-Je suis prêt. Je ferais en sorte que tu ne perdes pas d'argent du coup aha.

Il me guide ensuite vers la brigade. C'est un terrain entre les arbres et je peux sentir que c'est là que je vais passer mon ''classique''. Je souffle un coup. Il est temps de montrer ce que je vaux.
avatar
Klein

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 6
Exp:
0/500  (0/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue]Chapitre 1.5 : Découverte, Masque et Stagiaire. [PV Klein]

Message par Jïnn le Mer 01 Aoû 2018, 00:20


Tour 7 :



C'était avec un fin sourire qu'Amod posait sa main sur l'épaule de l'augmenté pour lui donner un petit conseil, toujours aussi énigmatique, il ne fallait pas lui mâcher tout le travail, il n'y aurait aucun intérêts :

Ulysse : Si tu te sers de ton épée, imagine que sa longueur ne s'étend pas juste à la pointe de sa lame.

Son regard signifiait clairement un "interprète ça comme tu veux, mais si tu trouves le bon sens, cela te sera favorable". Une fois cela accomplit, il reprenait une expression un peu plus sérieuse avant de descendre les longs escaliers de pierres. Fait étonnant, chaque marche était exactement similaire en tout point avec les autres. Aucun relief superflu, aucun bord coupant, pas une longueur inégale, rien. Cette création relevait d'une maîtrise énorme, contrôlée et surtout travaillée durant des heures. Ulysse descendait doucement, pas besoin de se presser non plus. Ses bottes laissaient un léger bruit similaire à celui entendu à l'hôtel de justice, rythmé au pas comme un soldat, lourd et soulignant une certaine démarche charismatique. C'est un dos droit qui se présentait en face de Klein. Le regard de toute la brigade se posait alors sur le petit nouveau, rajoutant potentiellement une pression supplémentaire à gérer. Le temps paraissait plus long, ou alors était-ce un effet secondaire d'avoir mis autant de marche vers ce pré ?


En tout cas, une fois en bas, Ulysse s'installait à côté des autres en lui indiquant ensuite d'un signe de la tête de s'approcher d'Atlas. C'est un léger silence pesant qui s'installait, laissant une légère tension s'installer, de quoi faire suer une petite goutte sur la tempe. Le membre de la brigade qui lui faisait face avait les yeux fermés, sentant les bruissements de l'air, les bruits de pas, l'herbe caressé par la brise. C'est dans des vêtements salis par la poussière et un peu en lambeaux qu'il tendait les bras sur les côtés, les soulevant légèrement, comme si une certaine force les ralentissaient. Le sol tremblait légèrement, tout le monde ici présent pouvait le sentir, ce qui entraînait d'ailleurs le décollage de quelques oiseaux sur les branches alentours. Du sol émergeaient alors deux être composés de terre, d'argile et d'herbes, imitant parfaitement la morphologie humaine. Ils avaient tous deux une taille standard avoisinant le mètre octante. Atlas, soupirant alors légèrement, l'air reposé, rejoignait le groupe, laissant Klein devant ses créations. Ulysse prenait alors la parole :

Ulysse : Les règles sont on ne peut plus simple, Klein. Tu vas avoir trois vagues à affronter. Si tu ne parviens pas à arriver à la fin, tu perds. Plus tu avanceras, plus ce sera difficile. On se sert de cette épreuve pour étalonner grossièrement tes compétences individuelles et ta façon de réfléchir.

Giovanni : Et surtout car ça nous amuse, amigo. Semblait-il amusé et impatient.

Ulysse : Accessoirement. On pourra déterminer de cette façon sur quoi mettre l'accent. Quitte à rester un bon mois avec nous voir plus, autant qu'on optimise ton entraînement. Certains membres, sous ma demande, ont accepté de t'aider un peu. Donc donne tout ce que t'as, sans retenu. Montre nous qui tu es.  

Les mots d'Ulysse semblaient lourds de sens, motivants et aussi pédagogue à la fois. Il cherchait à susciter un stress positif dans ce petit œuf qui ne demandait qu'à éclore. Il regardait ensuite Anima qui tapait des mains à un rythme soutenu, l'air tout excitée. Elle claquait ensuite des doigts en tendant l'index à la fin du mouvement pour pointer les statues de terre qui étaient figées jusque là. Ces dernières s'animaient alors, laissant un bruit de terreau retomber par terre, une sonorité presque ressemblante au sable en tous points. Anima rigolait un peu, soufflant sur son index avant de dire d'un air presque parodique :

Anima : Bibidi, bobidi, bouh ! Humanoïde de rang inférieur, niveau de difficulté facile : check.

Jun, Tadi, Amod, Brokk et Esdraël paraissaient tous avoir un regard plus observateur, plus critique que les autres qui finalement n'adoptaient qu'une mine un peu hype (Giovanni et anima) ou une mine neutre (Taima, Isis et Atlas). Un petit "Prêt" provenait d'Ulysse, assez fort, signifiant à Klein de se préparer en se mettant en garde ou quoi que ce soit du genre, juste histoire qu'il comprenne que ça va commencer d'une minute à l'autre. Après un léger temps s'estimant à quelques brèves secondes, un "commencez" s'échappait du même endroit. Les deux statues se mouvaient alors des deux côtés, à droite et à gauche de Klein, passant de son champ de vision central au périphérique à une vitesse semblable à un humain qui avançait prudemment et calmement, en osmose avec son partenaire. Ils adoptaient tous deux une garde très classique, celle d'un boxer qui avance vers son adversaire. Klein représentait alors le centre d'un cercle dont les deux statuts se trouvaient équidistantes par rapport à ce dernier. Il n'y avait qu'environ 2 voir 3 mètres maximum qui les séparait du stagiaire. De par cette marche plutôt lente et une certaine passivité, Klein avait du temps pour prendre une décision face à cette stratégie.

Giovanni : Esta tensión sexual... murmurait-il presque entre deux arrêts du souffle du vent

Anima : Shhhht, profite. lui répondait-elle avec en prime un léger coup de coude anodin sur le flanc.



Dernière édition par Jïnn le Mer 01 Aoû 2018, 02:56, édité 1 fois


POUR LES NOUVEAUX:
Les tuyaux du bon MJ : Les recensements une fois validé. Journal intime avec timeline à faire, votre boite à message aussi. LISEZ LE TOPIC DANS ACADEMIE ABONDANCE ! Souriez et amusez vous !  


THEME DU PLAISIRS:

Signature TPC:

avatar
Jïnn
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 4
Exp:
200/300  (200/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue]Chapitre 1.5 : Découverte, Masque et Stagiaire. [PV Klein]

Message par Klein le Mer 01 Aoû 2018, 02:22

Juste avant qu'on descende, Ulysse me donne un " conseil ", si on peut dire ça comme ça, sur le fait que mon épée serait plus longue que ce qu'elle ne l'est vraiment. J'avoue ne pas trop saisir ce qu'il veut dire par là. Est-ce que c'est une métaphore pour me dire que c'est une extension de moi ou alors qu'elle a une capacité technologique cachée, j'en sais foutrement que dalle. Je hoche juste la tête histoire de dire " ok " et le suis dans la descente vers l'endroit de mon " jugement ", ouais non pas ce mot. Il est vraiment imposant, surtout de dos. Je ne suis pas peu fier de ma carrure mais comparé à lui et à ses années d'entretien et d'expérience, je fais pâle figure. J'espère avoir la même forme que lui à son âge.

On arrive alors en bas après une descente bizarrement longue, genre pourquoi avoir fait autant de marche quoi. Enfin bref, Ulysse me laisse seul devant tout le monde en s'installant avec le reste de la brigade. J'avoue que de les voir tous me fixer comme ça, c'est intimidant. Je reste droit comme un piquet avec une petite goutte de sueur sur le front alors qu'Ulysse me fasse signe de m'approcher d'un des gars de la brigade. N'ayant pas encore vu tout le monde je sais pas parmi tous les noms énoncés plus tôt lesquels est le sien. Vu son allure, son délire à sentir l'air frais de la nature comme un bon partisan écolo, je vais partir du principe où c'est Atlas. Donc, revenons-en à lui justement, je vais vers lui quand il commence à faire un truc avec ses bras qui fait alors trembler le sol. Je me positionne par réflexe, jambes fléchies et bras de part et d'autre pour prévenir la chute. C'est alors que deux êtres faits de terre sortent du sol. Comme des mannequins mais fait de terre. Une fois cela fait, Ulysse prend la parole pour m'expliquer les règles. Je vais devoir me farcir trois vagues de mannequins de ce genre pour montrer de quoi je suis capable. Ensuite bah Ulysse me régale pour me dire qu'il a réussi à convaincre quelques gars de la brigade pour me former le temps que je reste avec eux. Ça me motive clairement d'entendre ça. Je vais vous montrer que je ne suis pas qu'un simple gars qui aime regarder des jolies demoiselles.

Après ça, Anima fait un truc en claquant des doigts et cela fait que les mannequins inertes commencent à bouger comme des vrais êtres humains. Bon bah je comprends pourquoi ''Anima'' du coup. Et aussi difficulté Facile, mais facile pour eux, donc pas forcément pour moi, hors de question de baisser sa garde.

Les deux mannequins avancent alors lentement vers moi, avec une garde basique de boxeur. Il m'encercle pour se mettre à ma droite et à ma gauche. Moi je n'ai pas encore sorti la lame qui m'a été gracieusement donnée. Je veux voir ce que je peux faire avec seulement mes poings, et surtout j'ai confiance en eux, l'épée me servira si j'en ai vraiment besoin. Après tout je suis là pour montrer de quoi je suis capable.

Je regarde alors à ma droite comme à ma gauche, je suis ambidextre, avec une prédominance droitière pour les bras et une prédominance gauchère pour les pieds. Pourquoi je dis ça, car dans ce genre de situation, il faut passer à l'action en premier, orienter le combat en 1v1 en deux fois plutôt qu'une seule fois en 1v2. Du coup ma prédominance gauche aux pieds je vais m'en servir. Je pousse avec mon pied gauche pour me pousser vers ma droite et foncer sur le premier mannequin. Ce qui est dommage avec une garde de boxeur classique, c'est que le bas est surexposé et faible. C'est donc en arrivant à son niveau que je prends un fort appui avec mon pied droit pour mettre un coup de pied circulaire dans son genou droit avec mon pied gauche. Merci le taekwondo. Théoriquement après ça le mannequin perd en équilibre ce qui lui fais baisser la force de sa garde et j'en profite alors pour mettre un grand coup de poing avec mon expérience en karaté en plein dans son " visage ". J'ai mis toute ma force dans le coup après avoir repris un bon appui avec mes deux jambes et avoir mis tout mon poids dans mon bras avec un mouvement propre de tout mon corps.
Je vais vous montrer ce que ça donne un 2ième Dan de karaté.


avatar
Klein

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 6
Exp:
0/500  (0/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue]Chapitre 1.5 : Découverte, Masque et Stagiaire. [PV Klein]

Message par Jïnn le Mer 01 Aoû 2018, 23:18


Tour 8 :




L'initiative de Klein était sensée, intelligente et efficace. Moindre mouvements pour un maximum d'efficacité. En plus d'avoir une garde en apparence vulnérable, le véritable point noir des mannequins étaient un certains manque de fluidité, de souplesse. Le combat aurait été plus corsé si les assaillants avaient imposé leur rythme, chose contrée habilement. De ce fait, le premier adversaire chutait maladroitement et l'impact sur son genou avait emporté un peu de terre au passage, ne le laissait pas pour ainsi dire entier. Sous on propre poids, le mannequin s'écroulait et c'était d'une facilité déconcertante de le finir. L'augmenté serait surpris car à peine avait-il fini de détruire le premier adversaire que le seconde, se trouvant dans son dos, avait tendu les bras et reculé de deux pas. Comme une sorte de poupée pour enfin, en somme. Mais la subtilité ne s'arrêtait pas là. En effet, de ses deux bras relativement épais partaient deux projectiles : des bêtes morceaux de terre compact, comme des boules de neiges en un peu plus solide et impactant du moins. Le premier tir était complètement raté mais le second le touchait en plein à l'arrière de la tête. Il n'y avait clairement pas assez de force pour le mettre KO ni même le sonner, mais la douleur le réveillait s'il ne l'était pas déjà assez. Puis en prime, il avait plein de terre dans les cheveux, sous forme de petits grains.

Il continuait donc de tirer, laissant un intervalle d'une seconde environ entre deux tirs. Le bras qui "rechargeait" voyait l'opposé tiré à sa place et vise versa dans une pluie de projectile terreux assez inoffensif en soi. Toutefois, un oeil aguerris d'un combattant qui avait un minimum de pratique, ce dont Klein était largement capable, pouvait discerner sans soucis des éléments primordiaux. Le combat étant dans son essence une gestion du temps et de l'espace, l'augmenté pouvait très facilement deviner la fréquence des tirs et l'intervalle de temps entre ces derniers. Les trajectoires restaient aussi au niveau du buste et linéaire, de quoi rendre l'avancé plutôt aisé. Le second adversaire reculait doucement au fur et à mesure pour espérer palier à la future avancée de Klein, ce qui était sans espoir. Il pouvait le manger à la sauce qu'il souhaitait. Pour une première vague, ce fut bref, tellement que certains semblaient presque déçu :

Giovanni : Wah...T'es rouillé Atlas ou c'est toi Anima qui sait plus utiliser ton don ? Semblait-il un peu cynique

Anima : C'est pas moi qui les a fait trop fragile ces petits golems... laissait-elle en direction d'Atlas avec une légère moue

Atlas : Je sors de ma sieste...Je vais m'appliquer pour la seconde vague. baillait-il avant de s’asseoir en tailleur par terre, posant ses paumes par terre.

Ulysse : Le même dont on avait parlé, Atlas. Je dois vérifier quelque chose.

Atlas : Reçu.

Sans même laisser de pause à Klein, un bloc de quelques mètres cubes, donc de quelques mètres sur quelques mètres sur quelques mètres, se façonnait petit à petit, composé beaucoup plus de lierre et de racines que de terre. Petit à petit, ce bloc cubique devenait un Lomoak, le même que Klein avait affronté en premier : Le Juge. Cependant, celui là avait l'air plus malin, plus farouche, Anima arborait un large sourire, presque aussi fourbe et malsain qu'El Caballero quand il s'y mettait. Il apparaissait donc à environ une dizaine de mètres de Klein, dégageait un bruit sourd peu rassurant. Prenant alors conscience de son environnement, sa queue remuait pendant qu'il se remuait sur place, enlevant la terre superflu. De suite, le combat allait être plus nerveux. L'instinct de l'augmenté lui signalerait clairement que la difficulté allait monter en flèche. Tournant alors sur elle-même, la bestiole végétale avait enfin Klein dans son champ de vision. S'immobilisant alors, elle ne bougeait plus durant une seconde enfonçant sa queue dans le sol pour avoir une certaine stabilité. Cette seconde paraîtrait pour une éternité pour quelqu'un d'énormément concentré. De sa bouche sortait alors un projectile de boue allant rapidement dans la direction de son opposant. La taille était comparable à environ deux ballons de football. Il y avait une fenêtre d'esquive mais elle restait corsée à saisir, il fallait donc bien choisir ses déplacements car à peine aurait fini d'esquiver le premier que le seconde partirait une seconde et demi après. Quelque chose semblait clocher, mais quoi ?




POUR LES NOUVEAUX:
Les tuyaux du bon MJ : Les recensements une fois validé. Journal intime avec timeline à faire, votre boite à message aussi. LISEZ LE TOPIC DANS ACADEMIE ABONDANCE ! Souriez et amusez vous !  


THEME DU PLAISIRS:

Signature TPC:

avatar
Jïnn
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 4
Exp:
200/300  (200/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue]Chapitre 1.5 : Découverte, Masque et Stagiaire. [PV Klein]

Message par Klein le Jeu 02 Aoû 2018, 02:16

Je vois donc la tête du mannequin se casser littéralement sous mon coup de poing. C'est vraiment facile en fait. Genre je m'attendais à plus dur de la part de la brigade pour le coup, après c'est jute la première vague. J'imagine que c'est b... Aie, j'ai reçu quoi dans la tête ? Ça fait pas vraiment mal mais il y a bien l'autre mannequin qui vient de me balancer un truc là ? Je me retourne alors et vois que des bouts de terre partent de son corps en projectile dans ma direction. Son coup ne m'a pas du tout fait mal, mais je serre les dents de rage. Je déteste perdre, et là je ressens ça comme une défaite. Je suis vraiment trop faible. J'ai sous-estimé la situation. Si on était en combat réel, je pourrais affronter des dotés ou bien des gars avec des armes, j'ai bien réagi au début mais j'ai oublié que je me battais pas contre de simples humains, résultat si le mannequin avait eu un flingue, je serais mort. Bordel que je déteste cette situation. Mon côté rageux fait surface, comme durant le procès. Je regarde le mannequin d'un regard noir. Oui c'est sur lui que je fais décharger ma rage.

J'esquive alors facilement ses projectiles tout en avançant vers lui. Droite, gauche, droite, gauche... J'arrive alors juste devant lui et même s'il ne peut pas avoir d'expression faciale, je m'imagine bien une tête apeurée. Je lui cale alors une droite comme au dernier et le fais aussi tomber en poussière. Bon c'est vraiment trop simple, il y a anguille sous roche s'est obligé, je la sens mal la suite.
J'entends alors des voix, c'est celle de l'Hispanique qui se moque et celle des moqués qui répondent. C'est juste après ça qu'Ulysse ordonne la seconde phase. Je me remets alors en garde pour moi ce qui va bien pouvoir ce passer. La terre se forme alors devant mes yeux doucement comme plus tôt mais là, ce n'est pas humain, la taille est bien plus grande.

Attends... Dîtes moi que c'est une blague ? Pourquoi son machin ressemble au truc que j'ai buté dans le tribunal ?! Mon corps réagi sans même que je lui demande quoi que ce soit. Il se met à trembler, bordel de merde, entre tout les trucs il a fallu que ce soit ça. J'ai beau savoir que ce n'est pas vraiment lui, j'ai une boule au ventre. Il va falloir que je me remette sur pied. Je me mets alors deux grosses baffes avec mes deux mains en même temps.

-Tu peux le faire, on est pas au tribunal.

Je veux me rassurer. Il finit par me faire face Je souffle un coup, profondément. Quand il finit par ouvrir la gueule et me balancer de la boue mais bien plus rapide que l'acide de l'autre enfoiré l'autre soir. Mais pas le temps de réfléchir il faut que j'esquive. Je décide alors de prendre la petite fenêtre de temps pour faire un pas chassé sur la droite et esquiver la boue. C'est juste après ce mouvement que je peux voir un deuxième projectile qui m'arrive droit déçu. Bordel celui-là va être trop complexe à esquiver ! J'ai alors un éclair de génie. Lorsque je me suis pris la pierre dans la tête, je n'ai pas perdu. Donc ce n'est pas une simulation, donc la boue ne reproduit pas l'acide !

-LICHIOF !

Bon j'ai crié le truc par réflexe, car en vrai je peux juste y penser. Mais parfois notre corps réagit avant qu'on y pense. C'est donc dans un même mouvement que l'épée apparaît dans ma main droite et va fendre en deux du haut vers le bas le projectile de boue. Je me suis positionné de profil pour que ça passe sur mes côtés. En vrai dans le feu de l'action, je sais pas si ça a vraiment fonctionné, j'ai pu en prendre un peu dans la gueule. Mais dans tous les cas, ma colère et mon trauma m'aveuglent, et je fonce droit sur lui, tente des esquives s'il me balance encore de la boue ou tout simplement fend la boue en deux si ce n'est pas possible. Il faut que je fasse vite, car plus le temps va passer, moins je vais être efficace. Je donne tout pour atteindre sa tête et tenter de lui planter la lame dans le crâne. Après tout je sais d'expérience que c'est une technique qui marche.


avatar
Klein

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 6
Exp:
0/500  (0/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue]Chapitre 1.5 : Découverte, Masque et Stagiaire. [PV Klein]

Message par Jïnn le Ven 03 Aoû 2018, 00:21


Tour 9 :





Jun : Présomptueux.

Un bref murmure avait retentit au même moment que la lame avait fendu tant bien que mal le projectile qui avait une certaine viscosité. Les épaules de l'augmentées sentiraient ce choc, à moins que la colère ne l'aveugle. Il se retrouvait donc avec de la boue encore un peu humide sur les épaules et qui allait se solidifier à la lumière du soleil. Il pouvait remercier le tranchant de l'épée, tranchant qui à présent avait de la boue dessus, ruisselante jusqu'au bout de l'arme. C'est donc guidé par un traumatisme passé et la rage que Klein progressait, esquivant les projectiles qui à force de se tirer vite devenaient de moins en moins imposants. Il arrivait donc tant bien que mal à distance de combat. Peu être n'était-ce pas la meilleure stratégie à adopter face à un adversaire ressemblant au passé mais différent dans l'essence. A peine Klein avait-il armé son coup pour lui planter la lame dans la tête que la bestiole sortait un tour de sa manche. Se souvenait-il de la fois où la bestiole avait planté sa queue dans le sol ? Pour la stabilité uniquement alors qu'elle avait 4 pattes ? La remarque de Jun prenait tout son sens. La queue ressortait du sol, composée de racines, de lierres et d'autres végétaux durs. C'est au niveau du poignet que l'augmenté se retrouvait bloqué, la lame arrivant alors à une dizaine de centimètres de son visage. Dans un mouvement violent et brusque, la queue revenait vers le sol, plaquant la main armée de l'augmenté au sol, le forçant à se baisser au passage ou à au moins mettre un genoux à terre. La force de traction s'arrêtait alors et il se retrouvait avec une sorte de menotte végétale bien ancrée au sol avant que la queue ne ressorte à nouveau, dansant comme un serpent en face de Klein, prête à l'attaquer à tout instant. Le monstre semblait avoir un côté sadique, comme si ce genre de Lomoak jouait avec la nourriture. De ce fait, la queue, à l'image d'un rapière, attaquait le visage de Klein. Dans un réflexe instinctif il pourrait esquiver in extremis, s'éraflant légèrement la joue laissant une légère goutte de sang couler le long de cette dernière. Le monstre s'amusait alors, réitérant l'opération en laissant exprès une chance à sa proie de danser avec elle, lui laissant paradoxalement une chance de réfléchir à une possible solution. La menotte de racines bien que profondes,en exerçant une grande force il pouvait s'en défaire, à condition d'avoir la coordination pour esquiver tout en tirant vers le haut.

Pendant ce temps, Ulysse avait croisé les bras, silencieux, une mine un brin plus sombre.

Anila : Eh bah capitaine ? On a du mal à contenir son aspect protecteur ? le taquinait-elle

Ulysse : Je n'aime pas forcément pousser les novices aussi loin dans ce genre de mises en situation. Néanmoins il le faut, s'il veut parvenir à son but. On ne doit pas le dorloter pour autant.

Jun : En attendant, je me demande comment il va faire pour s'en sortir. Je suppose que tu ne lui as pas expliqué pour l'épée, n'est-ce pas ?

Ulysse : Effectivement. Je crois en son potentiel, je l'ai vu dans cette situation de crise et je vais tout faire pour qu'il puisse éclore. Peu importe s'il se trompe tant qu'il réfléchit par lui même.

Giovanni : Il reste dans la mierda pour l'instant. Vous seriez pas en train de tricher Anima et Atlas ? semblait-il un peu taquin en arborant une mine faussement accusatrice

Atlas : Faut dire ça à Anima. Moi j'me contente de fournir le moule. fermait-il alors les yeux, allongé sur une épaisse branche

Anima : Hé ho ! C'est pas moi, j'ai tout fait comme sur la notice moi. Pas ma faute si ce lomoak là aime jouer avec la nourriture. Si j'm'amusais à y mettre mon contrôle j'aurai déjà gagné. Puis c'est pas drôle les combats truqués. laissait-elle une moue boudeuse.

Esdraël : On sait, on sait. La difficulté fait que c'est non létal.

Tout le monde parlait faiblement en restant tout de même attentif par rapport aux performances du pervers guerrier sauveur recherché.



POUR LES NOUVEAUX:
Les tuyaux du bon MJ : Les recensements une fois validé. Journal intime avec timeline à faire, votre boite à message aussi. LISEZ LE TOPIC DANS ACADEMIE ABONDANCE ! Souriez et amusez vous !  


THEME DU PLAISIRS:

Signature TPC:

avatar
Jïnn
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 4
Exp:
200/300  (200/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue]Chapitre 1.5 : Découverte, Masque et Stagiaire. [PV Klein]

Message par Klein le Ven 03 Aoû 2018, 00:48

Bordel bordel bordel  ! C'était pas sensé juste me tester cette merde ?! Comment j'ai pu en arriver là ?! Je me retrouve à devoir esquiver la queue de ce sale truc de merde car il peut me tuer si j'esquive pas. Je remercie le ciel et la terre de m'avoir donné des réflexes suffisant pour le faire. À la base je lui fonçais dessus pour lui planter l'épée dans la gueule comme la dernière fois. Mais il m'a bloqué la main au sol grâce à son corps fait de terre. Et bordel c'est solide, j'ai beau tirer, j'arrive pas à m'en défaire bordel. J'ai l'impression qu'il joue avec moi l'enfoiré en plus.

Bon il faut que je trouve une solution, au moins il est en face de moi, mais l'épée est trop loin. Attends, mais je suis con, je peux la faire disparaître et apparaître comme je veux moi cette épée ! Concentres-toi... Bingo ! Je peux voir qu'elle a disparu, elle a dû retourner à son maître la gentille fifille. Bordel j'ai du mal à me concentrer avec cette queue qui veut m'empaler ! Vous allez m'entendre après ! Je savais pas que vous alliez tenter de me tuer merde ! Bon entre deux esquives, je prépare ma main gauche, et dans un même mouvement je donne un coup et fais apparaître l'épée dans celle-ci pour lui planter entre les deux yeux.

Oh putain... Je peux voir la bestiole tomber en poussière devant mes yeux. Par contre je peux toujours pas me lever, la menotte me casse toujours les couilles. Du coup je découpe le bordel pour me défaire et enfin me lever pour de bon et je fais disparaître l'épée au passage. Maintenant j'ai deux trois trucs à dire. Alors avec un air essoufflé et en me retournant vers la brigade j'ouvre ma bouche.

-C'était... quoi ce truc... là ? Genre... c'était pas juste... un simple test ? J'ai failli crever moi !

Quand mon m'a parlé de perdre, je pensais pas du tout que c'était perdre la vie dont on parlait ! Va falloir revoir deux trois détails de votre " classique " les gars !


avatar
Klein

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 6
Exp:
0/500  (0/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue]Chapitre 1.5 : Découverte, Masque et Stagiaire. [PV Klein]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum