[Refonte] Samy Samy ! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Refonte] Samy Samy ! [Terminé]

Message par Invité le Mer 25 Juil 2018, 09:32


     

         

Samuel Heil


         

Pouvoir


     

         

                     
  • Personnage : Clavice [Death Parade]

  •                  
  • Âge : 18 ans

  •                  
  • Sexe : Homme, du moins, à ce qu'il paraît

  •                  
  • Origines : Islandais

  •                  
  • Taille : 1 m 75

  •                  
  • Cheveux :Verts avec une mèche Jaune

  •                  
  • Yeux : Marrons la plupart du temps

  •                  
  • Logement : Internat

  •                  
  • Travail : Apprentit super-héros

  •                  

                 

     

This is me...


Mental


Traits de caractère :
Vous voulez que je parle de moi ? Et bien… En un mot, et ce, en toute humilité bien sure, je dirais que je suis tout simplement une personne extra ! Extraverti, extra-scolaire, extraordinaire extra-conjugale aussi… Non-pardon ça, c’est hors sujet…
Qu’est-ce que je peux vous dire d'autre… Et bien ma fois écoutez, déjà pour commencer je suis presque toujours de bonne humeur. Ça, c’est sûre, on ne peut pas me reproché de faire souvent la gueule. Je suis également plutôt souriant, serviable mais un peu distrait en dehors du travail et des études
Bon après, j’avoue, j’ai mes petits défauts aussi le principal étant la gourmandise. J’ai un penchant pour les sucreries et plus particulièrement les sucettes. Comme dirait l’autre : je ne bois pas, je ne fume pas, mais alors, qu’est-ce que je peux sucer ! Cette phrase définirait presque ma vie… hum … Bref.
A oui aussi, deuxième défaut et non des moindres… Disons que je suis assez lubrique. Bon, je vous rassure je ne suis pas non plus un pervers qui va mater et peloté tout ce qui passe à ma portée encore moins un chien de talus qui saute sur tout ce qui bouge. Non à vrai dire, je suis plutôt du genre à bouger sur tout ce qui saute … Et faut vraiment que j’apprenne à fermer ma gueule…
Et, bon disons le franchement j’ai une grande capacité à pouvoir transformer n’importe quel discussion en sujet cochon. D'ailleurs mes amis me reprochent souvent de n'être vraiment pas sortable Dès qu'il y a possibilité de mettre les deux pieds dans le plats vous pouvez être sur que je vais y plongé la tête première, pour ne pas dire que je saute sur l'occasion à défauts de sur les gens.

Mmh ? Qu'est ce que vous dites ? la quoi ? Subtilité ? Qu'est ce que c'est un nouveau bonbon ? Et quoi ? Côté coeurs ? ben je n'ai aucune maladies cardiaque merci de vous en inquiéter. A vous vouliez parler d'amour. Arf ma fois je ne crache pas sur les pommes d'amours mais c'est pas ce que préfère non plus ...
Aime : Les garçons, le sexe, les filles, le sexe, les animaux, le sexe (non pas les deux ensemble voyons) les bonbons et ... j'ai déjà dis le sexe ?
Déteste : Les gens qui réclament le respect sans connaître la politesse, le manque d'Hygiène, les discours moralisateurs
Autre :(facultatif)

Physique


             Quoi ? Ça ne vous suffit pas de voir ma gueule ? Il faut en plus que je continue à parler de moi ? Ma parole vous poussez vraiment à l’orgueil ! Mais bon puisque vous insistez. Je suis un garçon (jusque-là il n’y a pas de surprise ) de taille moyenne et plutôt svelte de corpulence. Contrairement à mon coussin je ne me suis pas bercé dans le sport . D’ailleurs pour la petite anecdote vu le nombre de sportifs que j’ai pu croiser avec des soucis de santé d’ordre définitif parce qu’ils ont pratiquer le sport de manière trop intensives et que le corps n’a pas suivi. (Je ne compte plus le nombre d’articulations fragilisées qu’il m’est été donné de voir) autant vous dire que ça ne m’a pas vraiment encouragé a tenté l’expérience. Comment ça, ça sent l’excuse bidon ?

Bon sinon comme vous l’avez très certainement remarqué, oui, j’ai les cheveux verts et non ce n’est pas naturel, c’est une teinture. Alors oui ça me donne un certain style, mais l’inconvénient, c’est que les routiers accélèrent en me voyant. Ben oui ! Ils me confondent avec le feu de signalisation ces cons !
Bon puisqu’on parle de mon look atypique autre détails remarquables, se sont mes nombreux piercings que ce soit aux oreilles, au nez, et… non pas sur le gland. Non, il ne faut pas déconner non plus y a des choses qui ne se font pas. Sérieusement, vous avez vu Thor customiser Mjiolnir ? Non ? Et ben là c’est pareil. Hors de question que je pimp mon marteau Asgardien. Je ne suis pas prêt psychologiquement pour ça. Peut-être qu’il y a un peu de lâcheté aussi, mais bon quand même.

Les piercings ne sont pas la seule modification physique à laquelle je me suis adonné. Bien que je n’aie pas de tatouage, du moins par encore, j’ai en revanche la langue fendue. Que voulez-vous, le piercing à cet endroit, c’est tellement Has been et surfait. En plus ça abîme les dents donc du coup, j’ai opté pour autre chose.

Toutes ces particularités physiques sont des choses tout à fait normal que j’ai choisie, toutefois, il y en a une qui mérite d’être précisé et qui contrairement aux autres est bel et bien dû à mon pouvoir, c’est mon sang qui est noir.

D’ailleurs, puisqu’on parle de mon pouvoir, lorsque je l’utilise, je ressemble à une sorte de forme noir vaguement anthropomorphe aux reflets bleutés avec en guise de visage une simple tache blanche.

This is my story...


Je me tenais devant l’entrée de ce grand bâtiment avec une certaine appréhension. L’immensité de cette bâtisse digne d’un monument ainsi que l’ancienneté de ces pierres étaient à la fois impressionnantes et intimidantes ce qui n’arrangeait rien à mon stress et mon hésitation à entrer. Seulement, voilà, non seulement, j’avais pris rendez-vous, mais en plus, j’avais traversé la moitié de l’Europe pour venir jusqu’ici alors maintenant, je ne pouvais plus me défiler.
Pour l’occasion, entretiens oblige, j’avais fait quelques efforts au niveau vestimentaire. J’étais vêtue d’une chemise blanche ainsi que d’un gilet noir couplé a un pantalon noir également me donnant un air plus sérieux. En revanche, je n’avais rien changé à mes piercings ni mes cheveux qui ont gardé leur teinte atypique ainsi que leur arrangement anarchique. Je tenais également sous mon bras une pochette en plastique transparente renfermant diverses copies de documents que j’avais apportés au cas où. Notamment des diplômes, mes bulletins scolaires ainsi qu’une copie de la lettre de motivation que j’avais envoyée.
Ce ne fut qu’après une profonde inspiration que je me décidais enfin à franchir le seuil de cette école. C'est après m’être annoncé à l’accueil qu’une Jeune femme vint à ma rencontre. Celle-ci était brune les cheveux courts et habillée d’une tenue bien moins formelle que la mienne. Elle s’approcha de moi pour me serrer la main tout en m’adressant un sourire des plus radieux et avenant.

_ Bonjour Samuel, je suis Natasha Greenwitch la conseillère d’orientation de cette école. Nous nous étions parlés au téléphone. Comment allez-vous ?


Je lui serrais donc la main pour la saluer tout en lui répondant avec léger sourire crispé, tachant en vain de cacher le mieux qu’il m’était possible mon stress.

_ Bonjour, je vais bien et vous ?


_ Très bien merci. Venez, nous allons parler dans mon bureau nous y serons plus à l’aise. C’est par ici suivez-moi, j’espère que vous avez fait bon voyage ?


_ Oui un peu long mais ça va.

Ce fut pendant cet échange de civilités que la jeune femme me guida jusqu’au lieu de notre entretien qui se trouvait quelques escaliers et couloirs plus loin. La conseillère me fit donc entré dans une pièce, bien éclairée grâce aux fenêtres qui laissaient entrer une grande luminosité extérieure, plutôt propre et bien rangé si on excluait le désordre qui régnait sur le bureau. Natasha m’invita à m’asseoir sur l’un des fauteuils placés face à son bureau tandis qu’elle s’installa à son propre siège face à moi.

_ Alors monsieur Heil donc…


Commença-t-elle en sortant d’un tiroir un dossier en feuilletant les pages qu’il contenait.

_ Je dois dire que j’ai été grandement surprise par votre candidature. Vos résultats scolaires sont excellents, vous avez obtenu votre bac avec mention et vous aviez même entamé des études de médecine alors pourquoi avoir changé de vocations en cour de route alors qu’un avenir autrement plus brillant et respecté s’offrait à vous ?

_ C’est la mort de mon frère qui m’amène ici.


_ Ho … J’en suis désolé, je vous présente mes plus sincères condoléances. Votre frère vous dites ?


Bien que ses excuses semblaient sincères, sa surprise en revanche l’était moins…

_ tout à fait. Il s’agit de l’un de vos anciens élèves : Johann Munnin.


_ Ah oui… Johann, je me souviens de lui, un garçon tout à fait charmant. Mais je ne comprends pas, vous être frère et pourtant vous ne partagez pas le même nom. Votre famille, est-elle recomposée.


_ Pas exactement… À l’origine nous sommes cousins, malheureusement mes parents sont morts peu de temps après ma naissance. Ayant été choisie comme parrain, la famille de Johann m’avait adopté, c'est pourquoi nous sommes pratiquement frère

La jeune femme semblait bien attristée par tout ce que je lui apprenais.

_ Voilà une terrible nouvelle… Vous m’envoyez navrer…


S’il y a bien une chose dont j’ai horreur, c’est bien ce regard de pitié si classique qu’on m’accorde lorsque j’annonce tout cela à quelqu’un voilà pourquoi je pris la décisions d’être clair sur ce point afin de rapidement passé à autre chose.

_ Oui mais je n’ai pas vraiment eu le temps de les connaître, pour tout vous dire je n’ai strictement aucun souvenir d’eux. Même si ça parait dure et triste à dire, mais lorsqu’on me montre des photos à mes yeux ce ne sont que des inconnus …


La jeune femme prenait des notes à chacune de mes réponses. Elle comprit toutefois mes intentions et n’insista pas d’avantage sur le sujet.

_ Je comprends. Parlez-moi de la mort de Johann, dois-je comprendre que l’élément qui vous motive serait la vengeance ?

_ Plus ou moins…

_ Dite m’en plus. A quel moment avez-vous pris cette décision ?

Mon cœur se serrait à la remontée de se souvenir encore douloureux. Il me fallut quelques secondes pour réussir à répondre. Pourtant, la dame en face de moi se montra très patiente m’adressant des « ne vous inquiétez pas, prenez votre temps » toujours avec ce même sourire bienveillant. Il se dégageait de cette personne une grande sérénité mêlée à de la douceur.


_ Ça a été pendant ses obsèques. Toute la famille était complètement anéantie, sa mère a pleuré toutes les larmes de son corps pendant la crémation. Moi-même, j’ai eu du mal à retenir les miennes ce jours là. Et depuis, tout à changer à la maison. Ma mère mange de moins en moins. Elle ne sort plus, ne vois plus ses amis et à énormément maigris en peu de temps. Tous les soirs, je l’entendais pleurer à chaudes larmes depuis ma chambre. Quant à mon père… À plusieurs reprises, je l’ai surpris en train de boire en cachette, et encore ça, ce sont les jours ou il est présent. Souvent, je le vois rentré dans un sale état, recouvert de bleus et ses vêtements abîmés, je le soupçonne d’aller se battre pour évacuer sa colère et son amertume. C’est pour ça que je veux arrêter le ou les responsables de la mort de mon frère pour que nous puissions tous faire notre deuil…


_ Et imaginons que vous parveniez à vos fins et que vous vous trouvez en face de ces personnes. Que ferez-vous.


Là, je fus bien forcé d’admettre que cette question m’avait pris de court. Je réalisais maintenant que je n’avais enfaite jamais vraiment réfléchi à la question.


_ Je …


Puis petit à petit le doute s’immisça dans mon esprit. Serais-je seulement capable d’affronter leurs regards ? Aurais-je la capacité de garder mon sang-froid ? Où me laisserais-je envahir par un flot d’émotions toute plus diverses et chaotiques les unes que les autres ? Si je parviens à le vaincre, est-ce que je le confirais à la justice ? Ou bien est ce que je céderais à la tentation de le tuer ? Ou peut-être même pire encore… En vérité tant qu’on a vécu dans le confort sans jamais se retrouver au pied du mur dans une situation désespéré qui nous pousse dans nos derniers retranchements, on ne sait pas vraiment de quoi on est capable. Tant de questions dont j’ignorais la véritable réponse qui finalement me firent avouer dans un soupir le regard baissé.

_ Je ne sais pas…

Quoiqu'il en soit, il fallait bien reconnaître que cette conversation, ou plutôt cette interrogatoire devenait de plus en plus dure et éprouvant pour moi.

_De toute votre famille vous semblez être celui qui encaisse le mieux le choc à ce que je vois… Parlez-moi des rapports que vous entreteniez avec Johann et ses parents.


Machinalement, comme dans une sorte de tic ou un code de communication non-verbale je me suis surpris à resserrer mes poings.

_ he bien … Je n’ai manqué de rien, ils m’ont bien traité…



_ … Mais … ?


De toute évidence, Natasha savait qu’il y avait quelque chose et comptait bien me tirer les vers du nez.

_ Johann m’avait raconté que vous étiez télépathe donc je suppose que ça ne sers à rien que je vous cache quoi que ce soit alors autant être honnête avec vous… J’ai toujours été le vilain petit canard de la famille. Toujours comparé à Johann l’enfant chéri, le descendant biologique, rien de ce que je faisais n’était suffisamment bien. Johann faisait toujours mieux que moi quoi je fasse. Et ça avait empiré après sa tentative de suicide C’est en partit de là que vient mon look si… Voyant… Même s’ils n’ont pas du tout aimé au moins dans leur désapprobation… j’avais leur attention...

_ Et … Quel genre de rapport vous entreteniez avec votre frère ?


_ Même s’il y a eu des hauts et des bas comme dans tout rapport fraternel comme vous vous en doutez bizarrement il a toujours été gentils avec moi et protecteur. Mais j’étais toujours jaloux de l’attention qu’on lui portait et qu’on me refusait…Et plusieurs fois il … Il …

Ma gorge se serait tellement il m’était difficile d’avouer ça, mes yeux commençaient à rougir à cause des larmes qui montaient. Alors que jusqu’à maintenant, j’avais parfaitement réussi à soutenir le regard de mon interlocutrice, cette fois, je n’en avais pas la force… C’est la tête baissé par le poids de la honte et les larmes ruisselantes sur mes joues que je finissais par avouer ce qui me rongeait.

_ il m’est souvent arrivé de souhaiter qu’il disparaisse.


Voilà, c’était sortit. À partir de là, mes larmes comme mes mots n’ont pas cessé de couler jusqu’à que j’eus déballé tout ce qui me pesait sur le cœur.

_ Je voulais que nos parents arrêtent de l’idolâtré et qu’il s’intéresse enfin à moi. Quand j’entendais ma mère parler de lui à ses amis, on pouvait voir l’immense fierté qu’elle ressentait. Quand il a été admis dans la police si vous aviez vu leur regard, un regard auquel je n’ai jamais eu droit. Et ce vœu que j’ai formulé, il s’est réalisé et résultat ? Ma famille tout entière est en train de se détruire à petit feu, ronger de l’intérieur par la douleur.


J’avais fini par cacher mon visage dans mes mains. Je ne pouvais pas affronter le regard de cette femme. Je n’osais même pas imaginer ce qu’elle pouvait penser, à quel point elle devait me trouver horrible. Le silence régnait désormais dans ce bureau qui n’était interrompu que par mes sanglots jusqu’à ce que je finisse par sentir une main chaleureuse se poser sur mon épaule. En relevant la tête, je pouvais voir la conseillère penchée au-dessus de moi qui me tendait un paquet de mouchoirs. Elle m’adressait un regard ainsi qu’un sourire tout deux remplis de bienveillance, presque maternelle. Jusqu’à ce qu'elle finisse par me dire avec cette même douceur dans sa voix.

_ Nous avons tous au moins une fois dans notre vie formuler un vœu ou dit des choses qui ont dépassés notre pensée et qu’on regrette Qui sait peut-être que parmi nous, vous trouverez l’objet de votre quête, et plus encore peut être que vous trouverez la force de ne plus vous détester. Du moins je vous le souhaite…



Under the mask...



Prénom ou surnom : Chouchou ou la vosgienne.
Anniversaire : Ta mère ! /span>
Loisirs : il y a des questions qu'il ne vaut mieux pas poser
Tu aimes : pleins de choses
Tu détestes : peu de choses
Ton rêve :j'en ai plusieurs
Comment es tu arrivé ici  ? Je suis une relique mec !
Des idées pour améliorer le forum ? Chaque chose en son temps, je vais déjà commencer par passer le cap de la validation.
Le mot de la fin : Je ne bois pas, je ne fume pas, mais qu'est ce qu'est ce que je peux sucer. Comme Suc des Vosges. Elles ont bon gout les boites la Vosgienne.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Refonte] Samy Samy ! [Terminé]

Message par Jïnn le Sam 28 Juil 2018, 23:57










Felicitation !
T'es validé !
Tu vas pouvoir enfin commencer tes activités de membre sur le forum et tu auras très prochainement ta couleur correspondant à ton groupe.

(Si l’une des deux fiches à faire n’a pas été validée, concentre-toi dessus pour enfin nous rejoindre pour de bon ! Si tout est déjà fait, alors welcome !)
(Je t’invite aussi une fois validé(e) à créer ton journal intime afin d’y répertorier ta timeline qui indiquera la temporalité de tes RP)

Pour la suite je te propose quelques liens utiles :

- Liste de demande de Rp
- Et enfin, si tu le souhaites, créer ton journal intime

Si tu as des questions, n'hésite pas à m'envoyer un MP.






POUR LES NOUVEAUX:
Les tuyaux du bon MJ : Les recensements une fois validé. Journal intime avec timeline à faire, votre boite à message aussi. LISEZ LE TOPIC DANS ACADEMIE ABONDANCE ! Souriez et amusez vous !  


THEME DU PLAISIRS:

Signature TPC:

avatar
Jïnn
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 4
Exp:
200/300  (200/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum