Nigga may Cry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nigga may Cry

Message par Cry le Dim 22 Juil 2018, 02:25


      

          

Garrett « Cry » Gates


          

Groupe Pouvoir


      

          

                      
  • Personnage : Mugen – Samurai Champloo

  •                   
  • Âge : 23 ans

  •                   
  • Sexe : Homme

  •                   
  • Origines : Francoaméricaine

  •                   
  • Taille : 1m86

  •                   
  • Cheveux :Noirs

  •                   
  • Yeux :Noirs

  •                   
  • Logement : Studio dans le quartier HLM

  •                   
  • Travail :Change tout le temps de job, toujours à temps partiel.

  •                   

                  

      

Yeah... that's me...


Mental


 Traits de caractère : Cry est quelqu'un de... particulier. Il a toujours été un garçon compliqué... ou pas. Pour être précis, il a deux facettes bien distinctes, mais qui arrivent pourtant à coexister dans la même personne, une plutôt jovial et une autre un peu moins. Mais parlons d'abord des bonnes choses, Cry se laisse toujours voir comme un étant quelqu'un de flemmard, lent et qui rechigne toujours à la tâche surtout si elle demande des efforts. Et c'est en adoptant une posture courbée vers l'avant, souvent les mains dans les poches qu'il appuie cette facette de sa personne. Pour ne rien arranger il est toujours à l'affût de panorama de rêve à observer sans modération, oui, il ne manque jamais une occasion de contempler la beauté du corps féminin, pouvant même aller jusqu'à s'arrêter en pleine rue pour en avoir une image mentale satisfaisante. Durant ces moments « d'écart » il arbore toujours un visage béa comme s'il était sur un petit nuage tout en ricanant doucement, la légende dit même que la vision des bonnes courbes au bon moment peut égailler toute sa journée en un clin d'oeil. Toute cette partie pourrait vous donner l'impression que le basané est le genre de personne à ne pas aimer être dérangé mais au contraire ! Vous êtes un compagnon de galère (Un mec) ? Il partagera ses touches avec vous et tout ça dans la discrétion la plus absolue, il circule d'ailleurs dans les rues de Bladesburg qu'un certain « ninja » arrêtait des hommes dans la rue pour orienter leur tête dans l'exact bon angle pour avoir une vision des plus ensorceleuse. Mais ce n'est pas tout car Cry est aussi agréable quand il s'agit de discuter, bien que le silence ne le dérange pas forcément, il n'est jamais contre une petite parlotte avec des inconnus, qu'ils soient ceux ayant entamés la conversation ou que ce soit lui.

Venons en maintenant à la partie moins drôle, cette partie de Cry lui vient directement de sa jeunesse où il était juste une sorte de petit caid. Il faut savoir que toute la description du dessus n'existait tout simplement pas à l'époque ! Il n'était peut être pas froid avec ses camarades mais n'était pas exactement le plus chaleureux des trois et de cet époque, il a gardé quelques aspect. Il n'aime par exemple pas se mêler de ce qui ne le regarde pas, ça ne veut pas dire qu'il ne le fera pas mais n'en est pas des plus friands. Il est toujours très calme et tente toujours de le garder quoiqu'il arrive. Parlez lui quand il s'est levé du pied gauche et vous ne récolterez qu'un immense silence, persistez et dépendant de son humeur immédiate, vous recevrez soit une insulte soit un coup de boule gratuit avant de le voir mettre les voiles dans un endroit qu'il considérera plus calme. Son côté flemmard peut également laisser place, en fonction de la situation, a un Cry toujours droit, fier et aussi vif qu'un être humain peut l'être ! Il peut même révéler son côté presque nihiliste qui ne croit en rien ni personne sinon lui même. Il éprouve également une certaine aversion envers les « héros » non, pas les gens qui sont payés pour sauver d'autres gens mais plutôt les personnes profondément et foncièrement gentilles, ne voyant en eux que naïveté et insouciance. Il ne les déteste bien évidemment pas, simplement ce genre de personnes ont tendance à l'agacer, il préfère donc éviter d'avoir à traiter avec eux. Vous êtes arrivé jusqu'ici ? Et bien... bravo, vous venez de rendre compte que Cry n'est pas un aussi bon être humain que ce qu'à ce qu'il n'y paraît !

Mais ce n'est pas totalement fini ! Car la partie amusante est que ces deux parties était autrefois bien moins entremêlées, au point même où Cry considérait son côté plus sympathique comme étant une hypocrisie créée pour satisfaire la société. Voir un homme évoluer et le voir assimiler totalement naturellement la chose même qu'il déteste est ironique n'est-ce pas ?

Aime :Les courbes féminines, un bon p'tit rap, comater, avancer à son rythme.
Déteste :Se réveiller, les gens stressés et stressant.
Autre :(facultatif)

Physique


              Cry est un homme d'un mètre quatre vingt six, il possède un teint basané ainsi qu'un corps plutôt bien sculpté, du moins aussi sculpté qu'un corps ectomorphe le permettait. Corps qu'il entretient pour ne pas faillir si jamais il était pris dans une situation compliquée... parce qu'il sait pertinemment qu'il ne pourra pas éviter les ennuis toute sa vie... de par son passé. Il est l'heureux possesseur d'une tignasse noire qu'il ne prend jamais le temps de coiffer peu importe le contexte et a des yeux de la même couleur. Il ne l'entretient peut-être pas mais l'apprécie tout de même allez savoir pourquoi. Tout ceci serait un mix somme toute assez banal si on oubliait son visage, il n'est pas plus horrible à regarder qu'un autre mais ce visage particulier arbore au naturel un air assez agressif, surtout au niveau du regard. En effet il possède un regard assez singulier pourqu'à première vue, vous pouvez penser qu'il vient pour vous redécorer l'intérieur... jusqu'à ce que vous lui parliez ou qu'il vous parle. Comme dit plus haut, Cry est quelqu'un de jovial et son air violent peut facilement dissuader les moins courageux de lui adresser la parole mais n'ayez crainte ! Il ne faut pas juger un livre à sa couverture ! Il est très souvent mal rasé ? Ce n'est pas grave, ne fuyez pas, il offre des vues imprenables... revenez...
Et pour n'absolument pas rejoindre cet air agressif, notre protagoniste est souvent habillé comme un touriste ! Et oui, il préférera toujours le confort d'une chemise Hawaiienne, d'un bermuda et de tongs plutôt que des vêtements plus conventionnels


Here's my shit


Nous voici dans les rues de Washington D.C, Bladensburg, ville d'origine de notre protagoniste Garrett Gates, que nous appellerons par la suite simplement « Cry », ne vous inquiétez pas, vous en saurez l'origine dans quelques instants. Cry était un enfant de banlieue, facilement impressionnable et influençable. Il avait grandit avec deux autres garnements, Vic dit Beat et Mitch alias Chill et heureusement... ou malheureusement pour lui, ces deux garçons étaient ces seuls exemples, sa famille n'étant pas des plus présentes bien qu'aimante.
Beat était un enfant impulsif, nerveux qui était prêt à se battre pour un oui ou pour un non, vous pouvez même lui soupçonner un léger complexe d'infériorité tandis que Chill comme son nom l'indique était la conscience de l'équipe, le cerveau. Ses trois joyeux lurons étaient toujours ensemble, inoffensifs au départ mais ils s'étaient rapidement faire enrôlé dans des histoires de gangs.

Ne vous inquiétez pas, ces « gangs » n'avait de gang que le nom car c'était avant tout des querelles d'adolescents un peu trop territoriaux... et ayant vu beaucoup trop de films. Cet univers n'avait pas vraiment déplu à nos trois compagnons, ils devaient se battre souvent pour ne pas perdre leur territoire, une aubaine pour eux. Car oui, chacun de ses petits bambins avait une certaine fascination pour le combat ! Et qu'est-ce que des amis qui s'amusent à tabasser les gangs adverses ? Un trio craint par beaucoup des gangs environnants et qui gardait souvent leur quartier au calme rien que de par leur nom ! Leur camaraderie avait d'ailleurs commencée par un combat. Le jeune Beat, douze ans, s'était lancé dans une croisade contre quiconque ne lui obéissait pas, le seul ayant refusé et s'étant assez bien débrouillé étant Chill qui s'était très bien défendu face à son assaillant, peut être même trop car l'affrontement s'était terminé avec une énorme raclée de la part de Chill. Beat s'était rendu compte que s'attaquer à quelqu'un qui pratiquait un sport de combat n'était pas une très bonne idée cependant, Chill n'avait en rien mal pris ce combat, au contraire, et avait même décidé de traîner avec son challenger car il le trouvait amusant. C'est peu après que Cry entra en scène... enfin que la scène vint à lui car Beat n'en avait toujours pas eu assez et avait décider de combattre Cry pour la même raison qu'énoncer plus tôt, il ne voulait pas se soumettre alors il allait être soumis par la force, la grande différence étant que cette fois le combat c'était terminé par un match nul sous les yeux intéressés de Chill qui n'avait pas pris part au combat. Les deux étaient au sol... l'un se retenant de pleurer à chaude larme et l'autre tentant de se relever pour gagner mais n'y arrivant pas. Et mesdames et messieurs, vous tenez là, la raison pour laquelle Garrett avait hérité du surnom Cry, effectivement pendant un long moment toute les batailles de Garrett se terminait par lui qui essayait de ne pas pleurer, qu'il gagnait ou perdait. Surnom qui existait à l'origine pour se moquer de lui mais qu'il a finit par adopter et utiliser absolument partout. Le côté amusant de cette petite histoire étant que Cry n'a jamais su pourquoi il avait toujours envie de pleurer après ces moments.

Pour en revenir à la véritable histoire, c'était Chill qui avait proposé à Beat de laisser Cry traîner avec eux, les deux n'y avaient d'ailleurs vu aucun inconvénient. Et c'est à l'unanimité que le trio avait jugé intelligent de laisser Chill devenir le « leader » du groupe, ni Beat ni Cry n'y avait vu de problème, voyant le poste comme une corvée plus qu'autre chose.D'aucun aurait pensé que sous son influence, les deux garnements allaient pouvoir s'acheter une conduite mais en dehors des jobs que Chill leur décrochait et le fait qu'ils s'étaient certes éloignés des plus mauvaises influcences, la violence dont ils faisaient preuve n'avaient pas changée d'un iota. Et pour cause, Chill n'avait pas vraiment de problème en ce qui concernait les combats car même s'il était du genre à vouloir discuter avant d'en venir aux poings, il lui arrivait parfois de volontairement mais discrètement provoquer ceux avec qui il était censé trouver un arrangement à l'amiable, ce qui ne manquait pas d'amuser et de plaire à ses camarades. C'était ce qui avait forger leur camaraderie et c'était également ce qui l'avait d'avantage renforcé au fil des années. Bien entendu ils ne passaient tout leur temps à se battre, non, ils avaient aussi des occupations moins guerrière, et c'est là que vous allez découvrir la provenance du surnom de Beat ! Le petit plaisir du trio était de lancer Beat qui ne se débrouillait pas trop mal en beatbox, pour que Chill ou Cry puisse improviser quelques rimes agréables à l'oreille. Plutôt décevant n'est-ce pas ? Pas d'inquiétude ce n'est pas le pire.  Le plus calme du trio, en plus d'avoir aider ses compagnons à trouver des petits jobs temporaire, avait même eu la présence d'esprit de les présenter à son dojo pour qu'ils apprennent les arts martiaux, évidemment ils n'avaient pas fait long feu, aucun des deux n'étaient intéressés et avait préférés rester dans leur style de combat de rue. Mais Chill n'avait pas plus insisté, il n'avait pas reçu ce surnom de nul part après tout car oui, Chill vient uniquement du fait que ni Cry ni Beat n'avait déjà vu Chill en colère ou stressé, il gardait toujours un calme olympien peu importe la situation. Et voilà l'origine des surnoms de nos protagonistes mais ne partez pas ! C'est loin d'être terminé, le plus intéressant arrive !

Parce que tout ne peut pas toujours bien se passer n'est-ce pas ? Et c'est lors d'un rendez-vous dont leur trio avait le secret pour régler leur compte avec un gang adverse qui avait commencé à se faire un certain nom, et pas des plus glorieux. Qu'il se passa quelque chose de plutôt intéressant. Beaucoup avait conseillé au trio de ne pas y aller ou au moins de ne pas y aller qu'à trois, mais nos héros ! Sans peur, ni avaient vu que du zèle de la part de leur adversaire! Et était venu l'heure de l'affrontement, un affrontement somme toute sommaire, les adversaires de notre trio résistait plus que les autres mais ils s'en sortaient plutôt bien dans l'ensemble, mais évidemment, leur réputation ne s'était pas juste faite de résistance mais aussi de mort douteuse. Le problème de nos joyeux lurons étant qu'ils ne s'étaient pas renseignés et n'écoutaient jamais ce qu'on leur disait sur leurs adversaires et la résultat fut qu'ils n'étaient pas prêt pour la sournoiserie de leurs adversaires. Et c'est d'une manière pathétique que Chill tomba le premier de plusieurs coup de couteau après s'être fait immobilisé par un autre homme sortit de nulle part. Le temps s'était arrêté pour Cry et Beat qui eux étaient aux prises avec des adversaires sortit également de nulle part. Et tandis que personne n'attaquait plus, un groupe étant choqué par la mort de l'un des leurs et l'autre ricanant en se repliant, révélant que leur seul objectif était de mettre du plomb dans l'aile du trio, Cry et Beat ne s'était pas fait prier pour se jeter aux côtés de leur ami et leader. Aucun départ larmoyant ne les avait accueillit, Chill était inconscient ou peut-être déjà mort, ils n'en étaient pas sûr. Ce qui était cocasse c'est que cette fois, Cry n'avait pas lâché une seule larme, passé le choc, la colère avait vite trouver sa place dans la tête de notre protagoniste malheureusement pour lui, c'était un peu trop tard. Beat qui avait pu garder la tête sur les épaules l'avait convaincu de quitter les lieux avant qu'ils n'aient plus d'ennuis et le temps de se remettre de ses émotions, il était chez Beat pendant que ce dernier n'arrêtait pas de répéter qu'il fallait qu'ils se vengent d'une manière ou d'une autre.

Quelques mois s'étaient écoulés et Beat tentait régulièrement de convaincre Cry de participer à sa vengeance qu'il voulait perpétrer, chose que ce dernier refusait systématiquement, sans donner de raison, il se contentait d'un simple « non » impersonnel et froid. Ces refus constant n'avaient pas manqués d'agacer Beat au point de confronter Cry dans l'espoir de lui remettre les idées en place, il avait perdu un rival et ami qu'il n'avait jamais pu battre et ne retrouvait plus un autre ami qui partageait souvent ses opinions et en qui il avait le plus confiance. Cette confrontation avait bien évidemment pris la forme d'un combat, ou plutôt de Beat qui frappait un punching bag, car c'est tout ce que Cry était à ce moment.

- Il est où le Cry qui avait pas voulu m'obéir à l'époque !? Celui qui avait faillit gagner le combat !? Pourquoi je me retrouve avec une tafiole à la place de mon pote !?

Toute la frustration de Beat se déversait sur le basané qui eut alors une réaction des plus... intéressante. Sa réponse fut vive après la fin des paroles du nerveux, un direct net et précis en plein visage qui avait fait reculer ce dernier jusqu'à un mur, ce même nerveux qui eu à peine le temps de se reprendre avant de voir une épée se planter dans son épaule tandis que le regard de Cry s'était fait bien plus enragé qu'il ne l'avait vu auparavant. En ayant compris que l'épée sortait de nulle part,  Beat avait regagné espoir, il voyait ne voyait plus en Cry simplement un ami qui allait l'aider à venger Chill mais un doté qui allait servir dans un massacre général. Il n'eut cependant pas le temps de dire quoique ce soit, Cry était bien décidé à se faire entendre.

- Mitch est mort fils de pute. J'te rappelle que c'est lui qui nous a toujours sortit de tes plans foireux, c'est lui qui nous a trouvé un moyen de nous faire du fric sans devoir flipper de crever toutes les deux heures. Ca fait des mois que j't'entends faire le putain de gosse attardé à vouloir ta putain de vengeance d'autiste. J'étais toujours le premier à te suivre dans tes conneries, mais cette fois tu vas te flinguer tout seul.

Cet échange tumultueux fut le dernier qu'ils eurent. Une année passa et c'est sans une once de surprise que Cry avait appris l'entrée en prison de Beat pour meurtre. Le basané avait entre temps appris plusieurs choses comme par exemple que la sympathie pouvait ouvrir plus de porte que la violence, ce qui l'avait forcé à se créer une persona, un masque qui ne dérangerait personne. Il s'était entre temps également penché sur cette fameuse épée qui avait fait son apparition contre Beat et n'était pas forcément contre l'idée de l'utiliser en combat. Cela voulait bien évidemment dire qu'il était éligible en tant que héros, il ne s'était jamais vraiment intéressé à toutes ces histoires de héros, sans pour autant être ignorant, puisqu'ils étaient tout de même assez bruyant dans les médias. Il ne pensait en aucun cas être un héros et ne voulait pas en devenir un mais était tout de même intéressé par le fait de développer son pouvoir. Les années passèrent et il ne réussissait toujours pas à se décider, est-ce qu'il devait tout quitter pour se consacrer à son pouvoir... ou rester dans cette ville et être hanté par ces événements encore et encore ? Et c'est l'âge de vingt trois ans qu'il avait réussit à se décider, à cet âge qu'il avait enfin réussit à passer outre ses remords pour enfin répondre à une lettre qu'il avait reçu et qui le conviait à rejoindre la ville d'Abondance. Cry n'allait pas prendre cette opportunité comme une simple occasion de devenir plus fort mais également comme une occasion de démarrer une vie nouvelle. Loin de tout ce qu'il a vécu dans cette ville et peut-être loin de ces remords.

Under the mask...



Prénom ou surnom : Infinite
Anniversaire :1996
Loisirs :Oui
Tu aimes :Meh
Tu détestes :Un peu plus oui
Ton rêve :Etre immortel
Comment es tu arrivé ici  ?Wow
Des idées pour améliorer le forum ?Corriger les fautes partout
Le mot de la fin :Booty > Boobs
avatar
Cry

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
80/150  (80/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nigga may Cry

Message par Jïnn le Dim 22 Juil 2018, 04:09










Felicitation !
T'es validé !
Tu vas pouvoir enfin commencer tes activités de membre sur le forum et tu auras très prochainement ta couleur correspondant à ton groupe.

Ta fiche te donne 180 xp

(Si l’une des deux fiches à faire n’a pas été validée, concentre-toi dessus pour enfin nous rejoindre pour de bon ! Si tout est déjà fait, alors welcome !)
(Je t’invite aussi une fois validé(e) à créer ton journal intime afin d’y répertorier ta timeline qui indiquera la temporalité de tes RP)

Pour la suite je te propose quelques liens utiles :

- Liste de demande de Rp
- Et enfin, si tu le souhaites, créer ton journal intime

Si tu as des questions, n'hésite pas à m'envoyer un MP.






POUR LES NOUVEAUX:
Les tuyaux du bon MJ : Les recensements une fois validé. Journal intime avec timeline à faire, votre boite à message aussi. LISEZ LE TOPIC DANS ACADEMIE ABONDANCE ! Souriez et amusez vous !  


THEME DU PLAISIRS:

Signature TPC:

avatar
Jïnn
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 4
Exp:
200/300  (200/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum