Le visiteur [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le visiteur [Terminé]

Message par Grégoire Ludwig le Ven 13 Juil 2018, 02:36



   

Grégoire LUDWIG



   

Groupe Gears



   

               
  • Personnage : Charles Henri Sanson - Fate

  •            
  • Âge : 21

  •            
  • Sexe : Mâle

  •            
  • Origines : Françaises

  •            
  • Taille : 1m79

  •            
  • Cheveux : Grisâtre

  •            
  • Yeux : Bleu clair

  •            
  • Logement : Quartier Industriel  

  •            
  • Travail : Menuisier, Horloger et Mécanicien.

  •            

           

This is me.. such wow.


Mental


Traits de caractère : Greg est un passionné, le genre de personne qui semble né pour faire ce qu’elle fait ! Lorsque cette tête de mule se lance dans une réparation ou la confection d’un de ses bibelots, il n’arrêtera pas avant d’en avoir fini avec lui et dieu sait qu’il a mauvais caractère en cas d’échec. Un abruti avec une détermination à toute épreuve même si tout le monde pense qu’il est cinglé, il se tue à la tâche pour son âge à la limite de laisser sa santé de côté. Cependant, ce n’est pas la vision qu’il a de lui : Conscient de ses capacités, il sait qu’il pourrait accéder à n’importe quelle demande tant que cette dernière reste dans son domaine d’activité alors à chaque difficulté il va se buter jusqu’à s’énerver. Soit il réussira soit il échouera. Il semble alors dépité et fatigué comme s’il en avait marre, et dans ces périodes là il n’hésite pas à fumer plusieurs paquets de clopes par jour, beaucoup de clopes. Ces fameuses périodes où la nostalgie le gagne et le rend euphorique d’un passé hors d’atteinte où le monde semblait plus beau, sans soucis, parfait.  
On pourrait penser qu’il est arriéré, hors du temps dans un monde où la technologie a atteint des proportions rivalisant avec la science-fiction mais il se contente alors d’observer ce monde grandiose dans lequel il grandit en acceptant ces progrès sans pour autant les assimiler.
Son éducation, quant à elle, n'a rien de bien grandiose. Une bonne éducation que ses parents ont su lui donner, suffisante pour montrer sa sympathie envers autrui mais également pour ne pas se laisser marcher dessus. Un bon marchand en somme.
Aime : Travailler seul, traîner, fumer, l’odeur du bois et entendre le moteur d’une voiture ronronner.
Déteste : Échouer, le droit, l’économie et les personnes indécises.
Autre :(facultatif)

Physique


         Tout droit sorti des vieux polars, un grand homme, surmonté d’un long manteau et cigarette à la main marchant d’un pas lourd dans des sombres ruelles, malgré son jeune âge il ressemble en tout point à ce qu’on pourrait attendre d’un inspecteur typique des années 60’ mais sans l’esprit de détective. Il est mécanicien, oui, mais mécanicien de qualité. Il ne se sépare de son manteau qu’en cas de forte chaleur ou lorsqu’il se met vraiment au boulot, on lui trouve d’ailleurs toujours des traces noires sur les mains, signe d’un dur labeur et d’un oubli récurrent des règles de propretés. Cependant, il porte souvent des gants noirs pour les cacher mais également pour que personne ne voit son gear.
   Son visage est celui d’un homme assez jeune, imberbe et aux yeux cerné. Il aime dormir pourtant, mais lorsqu’il a le choix entre bosser et dormir il n’hésite pas à bosser « pour l’argent » qu’il se dit. Cheveux grisâtres et yeux bleus perçant la brume, il semble toujours observer avec détail ce qu’il voit, mais ne le fait en réalité que pour ce que l’intéresse : les vieux objets en général (Et les filles aussi mais c’est un secret).
   Concernant son corps, il possède une peau très pâle comme si les rayons du soleil ne lui faisaient aucun effet mais c'est uniquement parce qu'il ne bosse qu'en intérieur, son travail est sacré après tout. Son dur labeur justement lui a travaillé le corps, la menuiserie lui a forgé les muscles, l'horlogerie lui a donné une précision sans faille et la mécanique... lui a appris à ne pas connaître la panne.

This is my boring life...


Fils d’une famille d’avocat, vous devez vite comprendre ce que mes parents attendaient de moi, reprendre les rênes de la famille et perpétuer la tradition, mais ce n’était pas vraiment ma tasse de thé pour être honnête. Quand je suis né, j’ai vécu une enfance paisible, je dirais même l’enfance parfaite : j’avais beaucoup d’amis et malgré la vie dans la ville on avait un grand parc pour s’occuper. On y avait d’ailleurs fait une grande cabane pour notre groupe d’amis, c’était mes débuts en tant que menuisier ( Un passionné je vous dis ! ). Évidemment en grandissant, les amis se séparent et on s’est tous perdu de vue. De mon côté, j’étais déjà en manque de cette amitié et je commençais alors ma période de nostalgie, elle m’a touché très tôt et la fumette n’a pas aidé.

Débutant le lycée dans une grande école de droit, ce fut le drame, je ne me sentais déjà pas à ma place certes, mais c’était pire que ça : ce monde me dégoûtait, me donnait envie de mourir et chaque jour je me demandais pourquoi je faisais cela. C’est à cette période que je ressentis le besoin de fumer (et sous l’influence des autres élèves). J’étais désespéré, je fumais et ne pensais qu’au passé, je voulais de nouveau être à cette époque, je voulais vivre. Et c’est dans cette période de désespoir que la lumière m’illumina. Un beau jour alors que je fumais et séchais les cours, je croisai un homme qu’on croyait tout droit sorti d’un roman des années 40’ : Vieille chemise rentrant dans le pantalon, tout de brun vêtu et pipe à aux lèvres se baladant en portant plusieurs planches de bois. Dans mon esprit, je me demandais « Mais qu’est-ce que fout un mec pareil de nos jours, je rêve ou quoi ? » Alors, interloqué, je le suivis durant un long moment et plus je le suivais et plus il m’intriguait, pourquoi une pipe en travaillant, pourquoi ce style, ces planches, je ne comprenais pas et… ça m’intéressait. Je me rendis vite compte que cet abruti n’était pas très habile, alors qu’il essayait de passer dans une ruelle, il rentra la tête la première dans un panneau, emmenant tout son débarras s’écrouler avec lui. C’est à ce moment que je pris une décision qui changea ma vie, si on m’avait dit cela un jour j’aurai sûrement rigolé mais… dorénavant je me dirais toujours que n’importe quelle rencontre peut changer une vie.

Je me rapprochais de lui tout en proposant ma main à ce dernier pour se relever. Il toussa un coup avant de me remercier, je le regardais d’un certain étonnement jusqu’à qu’un blanc s’installe, il était temps de le briser.
« Hum… Excusez-moi… Voudriez-vous un peu d’aide ? »
« Avec grand plaisir, mon garçon. »
Je l’accompagnai donc pendant un moment jusqu’à arriver à ce qu’il semblait être son atelier. C’était… comment dire… vieux, mais tellement magnifique, c’était la première fois que je ressentais une atmosphère pareille.
« L’éducation de nos jours laisse à désirer, mais je vois que la nouvelle génération réserve quelques surprises ! »
« Pardon ? »  
« Oublies. Dépose plutôt les planches dans ce coin. »
Il avait une certaine façon de parler très classe et une voix assez dure, disons plutôt qu'il semblait sûr de lui. Plus le temps passait, plus je me mettais à lui poser des questions concernant son mode de vie et son vécu. Seulement, l’une de mes questions fini par le stopper.
« Pourriez-vous m’enseigner tout ce que vous savez sur le métier ? »
Il hésita longuement, ce fameux Charles semblait réfléchir profondément jusqu’à qu’une réponse finisse par sortir de sa bouche.
« Très bien, mais avant cela, essaye d’obtenir les bases et reviens me voir. »
Je fis un grand sourire et le remercia du mieux que je pouvais courant alors jusqu’à chez moi.

Ce serait mentir de dire que les négociations s’étaient bien passées, pendant plusieurs jours je me battais corps et âme pour les convaincre mais finalement ce qui mit mes parents d’accord fut simplement de me mettre en apprentissage en menuiserie, m’assurant un avenir et me gardant tout de même occupé dans un climat ressemblant plus ou moins à des « cours » et c’était également une bonne solution pour me voir arrêter de sécher cela dit. Tout ce qui s’en suit fut tel le bout du tunnel, une lumière qui me sauva de l’ombre constante dans laquelle je vivais et où je pouvais dorénavant me consacrer entièrement à quelque chose qui ferait de moi une vraie personne accomplie. En quelques années, mon niveau en menuiserie s’éleva à vitesse grand V et mon maître, ce cher Charles finit même par m’apprendre l’horlogerie, impressionné par mes talents.

A l’âge de 19 ans, je me lançai personnellement dans un gros projet qui prendrait sûrement une année en plus de mes études, vous expliquez ce que c’est serait une perte de temps mais dites-vous que c’était assez fou pour un mec de mon âge. Avec ce fameux projet en tête, je bossa nuit et jour dessus les premières journées. Un soir, fatigué, je travaillais dans l’atelier jusqu’à que me vienne la bonne idée vouloir couper une longue bûche en deux, ce fut la plus grosse erreur de ma vie, le poids monstrueux de l’objet me fit complètement tombé sur la scie circulaire et m’arracha net la main gauche qui se mit à pisser les sang dans tous l’atelier, comment vous dire que je l’avais repeint. Manquant de sang, je finis par m’évanouir. Je me réveillai plus tard, après plusieurs jours, dans un hôpital avec une main en moins (pas de po’ disons-le), c’était un drame qui brusqua pas mal les choses et mes objectifs, je fumai encore plus que d’habitude durant cette période et personne ne voyait quoi faire… Pourtant, c’était simple : Olympus. Il fallut un certain temps pour remplir tout ce qu’il y avait à remplir jusqu’au moment où j’aurais à nouveau la capacité de travailler le bois. Bien sûr pendant ce temps-là, avec ma main droite je continuais toute sorte de travaux sur l’horlogerie : Montre et Horloge principalement.

Après une période d’attente plus ou moins longue, il était temps pour moi de me rendre dans la fameuse ville d’Abondance et pour être honnête ça faisait bizarre, c’était la première fois que j’allais habiter aussi loin de chez moi, en Suisse. J’avais réussi à me dégoter un appartement dans le quartier industriel de la ville et j’avais même les clés d’un assez grand garage dans lequel je pourrais m’adonner à toute sorte de travaux. Il ne me restait plus qu’une dernière étape, recevoir le couteau suisse. Au moment d’attendre, j’étais comme tout le monde, j’étais aussi bien stressé qu’excité à l’idée de recevoir une nouvelle main qui ne me manquait que trop. On m’expliqua ensuite comment m’en servir, chaque doigt était accompagné d’un bouton qu’on trouvait sur la paume de ma main. L’auriculaire me servirait dorénavant de tournevis, le pouce de marteau, l’index de ciseau à bois, le majeur de scie et l’annulaire de pince. Je voulais demander s’il était possible d’avoir des appareils électriques mais sur le coup, j’étais juste heureux de savoir que je ne pourrais que m’améliorer et pouvoir crier des trucs idiots comme « GO GO GADGETO ». De retour chez moi, je n’avais plus qu’une idée en tête : créer et voir tout ce que je pouvais faire maintenant que tous ces outils que je ne connaissais que trop bien faisaient partie intégrante de moi.

Under the hat of the penguin...



Prénom ou surnom : ‘Dwin
Anniversaire : 26/08/99
Loisirs : Elsword, Lol, Ennui
Tu aimes : Les pingouins, Moi et Cthulhu
Tu détestes : Beaucoup de choses.
Ton rêve : Etre rémunéré à rien faire.
Comment es-tu arrivé ici  ? Un ancien m’avait ramené sur Tsuki.
Des idées pour améliorer le forum ? ahah yes
Le mot de la fin : fiuj tse nnij


Dernière édition par Grégoire Ludwig le Mer 18 Juil 2018, 22:13, édité 3 fois
avatar
Grégoire Ludwig

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
65/150  (65/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le visiteur [Terminé]

Message par Liam le Ven 13 Juil 2018, 05:50

T'a écris Jïnn est juif à l'envers sur le mot de la fin ou c'est du Lovecraft ?


Serment de Elpis:
avatar
Liam

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Heroes
Niveau: 3
Exp:
220/250  (220/250)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le visiteur [Terminé]

Message par Jïnn le Ven 13 Juil 2018, 08:12

Du lovecraft, évidemment


POUR LES NOUVEAUX:
Les tuyaux du bon MJ : Les recensements une fois validé. Journal intime avec timeline à faire, votre boite à message aussi. LISEZ LE TOPIC DANS ACADEMIE ABONDANCE ! Souriez et amusez vous !  


THEME DU PLAISIRS:

Signature TPC:

avatar
Jïnn
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 4
Exp:
200/300  (200/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le visiteur [Terminé]

Message par Grégoire Ludwig le Mer 18 Juil 2018, 02:26

Hey, petit post pour dire que j'ai fini ma fiche :)
avatar
Grégoire Ludwig

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
65/150  (65/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le visiteur [Terminé]

Message par Jïnn le Jeu 19 Juil 2018, 09:07










Felicitation !
T'es validé !
Tu vas pouvoir enfin commencer tes activités de membre sur le forum et tu auras très prochainement ta couleur correspondant à ton groupe.

(Si l’une des deux fiches à faire n’a pas été validée, concentre-toi dessus pour enfin nous rejoindre pour de bon ! Si tout est déjà fait, alors welcome !)
(Je t’invite aussi une fois validé(e) à créer ton journal intime afin d’y répertorier ta timeline qui indiquera la temporalité de tes RP)

Sinon t'as gagné 165xp pour cette fiche !

Pour la suite je te propose quelques liens utiles :

- Liste de demande de Rp
- Et enfin, si tu le souhaites, créer ton journal intime

Si tu as des questions, n'hésite pas à m'envoyer un MP.






POUR LES NOUVEAUX:
Les tuyaux du bon MJ : Les recensements une fois validé. Journal intime avec timeline à faire, votre boite à message aussi. LISEZ LE TOPIC DANS ACADEMIE ABONDANCE ! Souriez et amusez vous !  


THEME DU PLAISIRS:

Signature TPC:

avatar
Jïnn
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 4
Exp:
200/300  (200/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le visiteur [Terminé]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum