Une petite pause entre guillemet [Feat Evan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une petite pause entre guillemet [Feat Evan]

Message par Aiky le Jeu 12 Juil 2018, 12:06

Une petite pause entre guillemet




Le vent de la nuit sentait le bitume chaud qui a trop longtemps brulé sous les rayons du soleil mais il n'était pas rafraichissant pour autant, malgré la brise qui se perdait dans mes cheveux, les soulevant de mes épaules et les ébouriffant.  L'odeur de la rue me prenait à la gorge mais pourtant elle avait l'odeur de la liberté. Il faisait lourd et en levant les yeux au ciel, je vis de lourds nuages gris couvrirent entièrement les cieux noirs. Il n'allait surement pas tarder à pleuvoir , voir même à y avoir de l'orage mais pour l'instant tout était encore sec et chaud de cette journée d'été malgré qu'il soit déjà tard.

Après une longue journée en compagnie de mon coach, cette escapade imprévue et solitaire dans la ville était plus que bienvenue.
Cela faisait 2 semaines qu'il s'était présenté chez moi et chaque séance me laissait sur les genoux. Tom , de son petit nom , bien qu'il n'accepte que de se faire appeler " coach" était sévère, stricte et intolérant dans son entrainement. Il avait sa méthode et c'était la meilleure ... A cela, s'ajoutait ma diététicienne qui semblait être de mèche avec mon coach. Je m'étais fais brillamment sermonnée sur les chips et le petit sandwich que j'avais mangé en compagnie de Makumo, le premier jour de mon arrivée.
Depuis, j'étais à la diète ... mon alimentation, mes activités, mon sommeil, tout était surveillé et le moindre faux pas me valait un sermonnage en bon et du forme. Même Nina quand elle venait dans la journée , était sur mon dos à me surveiller. Je sais bien que je n'étais pas encore totalement une adulte mais avec leur attitude, j'avais cette impression d'avoir 12 ans ...

Je soufflais en traversant la rue, regardant vaguement les quelques nocturnes qui marchaient sur le trottoir. Il était pas loin de 22h mais la ville fourmillait encore de monde.  Abondance ne semblait pas vouloir s'endormir pour l'instant. Bien que fatiguée, je prenais plaisir à me promener , regardant les restaurants et les bar se remplir, se vider. Des couples marchaient main dans la main, des amis riaient ensemble et le bruit des conversations et des rires remplissait la rue éclairée par des lampes colorées.

Je marchais sans réel but, si ce n'était de profiter d'avoir fait le mur pour sortir en douce de chez moi et faire quelque chose de totalement banal mais pour moi nouveau et surement interdit : Allez boire un verre dans un bar.

Depuis ma venu à Abondance, j'avais pu constater que je n'avais pas fait certaines choses très basiques dans ma vie. Bien sur, j'avais fait certaines choses que peu de gens avaient l'occasion de faire dans leur vie mais cette année pour moi avait un gout de "rattrapage" et bien que mes parents se soient montrés clairs sur leur attente à mon égard, je comptais découvrir la vie d'une personne normale, loin du "paraître" des podiums et des mannequins.

C'est pourquoi , je me tenais à présent devant l'entrée d'un bar qui me semblait plutôt chaleureux et accueillant, un petit sourire malicieux au coin des lèvres et le coeur battant. Ma réaction était sûrement stupide à bien des égards mais j'étais excitée d'aller boire un verre dans un bar. J'entrais donc , poussant la porte qui fit  sonner une petite clochette accrochée au dessus de l'entrée. Certains clients présents dans le bar se tournèrent vers l'entrée pour jeter un coup d'oeil au nouvel arrivant. J'affichais mon air "sûr de moi", regardant droit devant moi comme si j'étais une habituée et me dirigea vers une petite table dans un coin, retirant ma veste en cuir brune pour la poser sur le dossier de ma chaise, y accrochant mon sac à main avant de croiser les jambes, prenant le petit menu posé en plein milieu de ma table. Quelques regards persistaient sur moi mais je veillais à ne pas y prêter attention. Ma tenue était peut-être un peu courte pour l'occasion ...

Il y avait une liste de cocktails avec ou sans alcool. Je n'avais jamais gouté d'alcool, même dans les soirées mondaines de mes parents. Une fois seulement, j'avais gouté du champagne le jour de mes 18 ans mais la gorgée pleine de bulle avait eu du mal à descendre.

Je cherchais donc quoi boire, ne connaissant rien dans le domaine des cocktails. Ils avaient tous des noms étranges ...
Passant ma main dans mes cheveux pour les tirer en arrière, je me dis que je deviens bien faire "débutante dans la vie" pour ne même pas savoir quoi choisir. Je relevais les yeux vers le comptoir. Je pouvais toujours demander conseil à un serveur quand l'on viendrait prendre ma commande. En attendant, je sortis mon téléphone portable et vérifia ma messagerie. Aucun appel, aucun sms ... ma fuite était donc passée inaperçue pour l'instant ! Il n'y avait personne chez moi mais j'avais eu un doute sur le fait que mes parents n'y aient installé des caméras de surveillance.



Plonge toi dans mon regard ...


Beaucoup se perdent dans la luxure, Moi j’ai choisi de m’y épanouir. Tranches de vies libertines - Denis Grattepain


avatar
Aiky

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 0
Exp:
40/150  (40/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une petite pause entre guillemet [Feat Evan]

Message par Evan "Ao" Nakamura le Lun 16 Juil 2018, 22:19

Tu t'adosses au mur, lâchant un soupir. Ah, qu'est-ce que c'était long, bordel... Tu n'aimais pas bosser à ces heures tardives, d'autant plus que tu reprenais tôt le lendemain. Il fallait croire que la personne qui gérait les planning avait pété un câble pour cette fois-ci, en décidant de décaler tout le monde et en mettant les premiers horaires qui lui passaient sous la main. Heureusement que t'en avais que pour la semaine, sinon bonjour irascibilité qui risquait de te gagner. Tu bailles, ton corps commençant à réclamer ton lit pour pouvoir se vautrer dessus.

Une brise agite tes cheveux, cette fois-ci attachés en queue-de-cheval basse. Tes mèches blanches te retombaient toujours devant les yeux, malgré tes essais pour les remettre en place :; finalement, t'avais abandonné, te donnant cet air mi-soigné mi-négligé. Et il va sans dire que cela t'allait assez bien, mine de rien. Malgré la nuit, les lumières restaient allumées, comme si le jour était éternel dans cette ville. Tu avais l'habitude de cette agitation ambiante, mais ce soir, elle te fatiguait. T'avais bientôt fini, t'avais juste envie de rentrer chez toi et de dormir le plus longtemps possible.

Mais ça allait devoir attendre, ton collègue te rappelait déjà à l'intérieur ; apparemment, il y avait du monde. Tu rentres, la tête ailleurs, l'esprit déjà bien au chaud sur la couette ; la dernière ligne droite allait être longue, très longue... Il n'y avait pas autant de monde que prévu, et heureusement. T'aurais moins de boulot, sachant que vous n'étiez pas très nombreux non plus ce soir-là. Et comme par hasard, il a fallu que ce soit les plus énergiques qui étaient retenu. Entre l'autre qui jacassait et qui refusait de la fermer en racontant sa vie au premier collègue venu -en l'occurrence, toi-, l'autre qui marchait énergiquement presque de tables en tables que ça te fatiguait déjà, et... Ouais non, t'avais clairement pas le courage de tout énumérer, d'autant plus que l'autre abruti te gonflait.

La ferme, Shawn, je suis pas d'humeur à écouter tes conneries pour ce soir, tu lui réponds sèchement en anglais, ta langue natale.
Pfff, qu'est-ce que t'es rabat-joie, ce soir ! T'es claqué ou quoi ? répond-t-il dans la même langue, amusé.
Oui, et là tu me gave.

Il rigole et s'en va, te foutant enfin la paix. Enfin, c'est ce que tu croyait jusqu'à ce qu'il revienne à la charge en montrant d'un signe discret la jeune fille venant d'entrer. Elle te paraissait assez jeune, mais tu n'en tint pas compte, tu devais d'abord te débarrasser de l'autre pot de colle.

Non, elle ne m'intéresse pas.


Il lève les yeux en l'air, te laisse une tape sur l'épaule -ce qui te fit légèrement tiquer, tu DETESTAIS les contacts physiques- avant de repartir à ses occupations -et il a bien senti que t'avais pas aimé, à son petit rire amusé étouffé. Enfin débarrassé. Tu t'occupes d'abord des tables à proximité de toi, sentant très bien les regards des quelques rares filles se poser sur toi. Les mecs aux cheveux longs, blanc de surcroît, c'était pas tous les jours qu'on voyait ça. Par contre, pourquoi tu sentais certains regards un peu trop... insistants ? Tu les ignores, te concentrant sur tes tâches.

Pour Dieu sait quelle raison, tu jette un oeil à la fille de tout à l'heure. Blonde, tenue assez courte mettant en valeur sa féminité, occupée avec la carte depuis tout à l'heure pour une raison inconnue. Elle paraissait assez jeune aussi, mais de toute façon les filles étaient bien ta dernière préoccupation dans ta liste de priorité. Voyant qu'elle semblait toujours aussi indécise, tu te permet de t'approcher d'elle. T'avais pas l'intention de la draguer, contrairement à ce que l'autre idiot semblait penser.

Vous avez besoin d'aide ? tu lui demandes.

Avec un accent, vu que ce n'était pas ta langue natale et que tu ne maîtrisait pas forcément à la perfection. Ils n'auraient donc pas pu prendre l'anglais, comme tout le monde ?
avatar
Evan "Ao" Nakamura

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
0/150  (0/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une petite pause entre guillemet [Feat Evan]

Message par Aiky Hier à 15:21

Une petite pause entre guillemet




En attendant d'être servie, je continuais à farfouiller mon téléphone, sans but. Faire le tour de mon répertoire était vite fait car j'avais peu de numéro. En retombant sur le nom de "Maxime" je me fis la remarque que j'aimerais bien le recroiser. Il avait été plus gentil que je ne l'avais été. J'aimerais le revoir pour changer cela. Mais il était peut-être un peu tard pour lui envoyer un sms. Je me nota mentalement de l'inviter à boire un café demain. Pour l'heure, je ne savais toujours pas ce que moi j'allais boire.  Et si je demandais de l'alcool ... ils allaient me demander mes papiers ? ça serait un peu la honte
Mais l'arrivée d'un serveur me sortit de mes pensées et je posais le téléphone sur la table, tenant la carte toujours d'une main.

- Vous avez besoin d'aide ?

Ce n'est pas l'amabilité qui l'étouffe mais c'est surtout l'accent prononcé qui me titille l'oreille. ça me rappelle Londres.
Je lui souris et finit par lui répondre.

- A vrai dire ... Je ne sais pas du tout quoi choisir comme cocktail... vous en avez vraiment beaucoup !

Enfin peut-être que le nombre de cocktail proposé est normal enfait ... mon pourcentage de "débutante dans la vie " ayant bien augmenté avec ma dernière remarque, je rougis un peu et reprends.

- Vous pouvez m'en conseiller un s'il vous plait ? Sinon je vais passer la soirée à chercher.

Je crois que je m'enfonce de plus en plus ... j'imagine même pas comme le serveur doit rire intérieurement ... ou alors il est juste blasé et veut rentrer chez lui... La deuxième option serait peut-être la moins pire car au moins il me servira rapidement pour se débarrasser de moi ... ou bien je suppose mal. Je regarde le serveur quelques instants quand il semble réfléchir. Il a des longs cheveux blancs mais ne semble pas être vieux. C'est vraiment ça qui semble le caractériser : le blanc . Pourtant ces pupilles ont cette couleur ambre ... comme les miennes. c'est plutôt un joli mélange. Ambre et neige.  


Plonge toi dans mon regard ...


Beaucoup se perdent dans la luxure, Moi j’ai choisi de m’y épanouir. Tranches de vies libertines - Denis Grattepain


avatar
Aiky

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 0
Exp:
40/150  (40/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une petite pause entre guillemet [Feat Evan]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum