[Intrigue] Chapitre 1 : Jugement, Verdict et Ethique [Les Inscrits]

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Intrigue] Chapitre 1 : Jugement, Verdict et Ethique [Les Inscrits]

Message par Jïnn le Dim 01 Juil 2018, 23:10


Tour 1 :




Ce soir est donc le fameux soir tout autant attendu que redouté par la population. Le soleil se couchera d'ici quelques dizaines de minutes. La gigantesque fourmilière que représentait Abondance voyait énormément de ses effectifs se mobiliser. Les civils les plus touchés par le futur jugement se sont déplacés exprès pour l'occasion. Les forces de l'ordre n'avaient pas chômé non plus. Une gigantesque barrière a été installée pour se prémunir des mouvements de foules trop brusques. La sécurité des environs doublait au minimum. Policiers, D-team, super-héros, quelques militaires, personne ne manquait à l'appel. Des barrières provisoires se dressaient pour ne laisser qu'une seule voie possible : la centrale. A l'image de moïse séparant la mer, les barrières divisaient la foule plutôt bruyante en deux. Sur une allée d'environ cinquante mètres se plaçaient environ un policier de chaque côté à cinq mètres de distance d'intervalle. Deux militaires se postaient devant le portail et deux autres derrières. L'entrée principale aussi était gardée par deux membres de la D-team, puisqu'ils portaient le badge d'Olympus.

C'est dans ce cadre plutôt peu assurant qu'évolueront les protagonistes présents. Chacun viendrait pour ses raisons, qu'elles soient louables ou non. Ils pourraient très bien rester dans cet amas de chair grouillant ou alors entrer en montrant patte blanche aux gardes. Pour les apprentis super-héros, étant donné qu'ils étaient en stage, les gardes toléreront qu'ils gardent certains objets vitaux, à l’exercice de leurs fonctions. Chacun était normalement affilié à un tuteur comme la période de stage avait déjà débuté depuis  quelques jours. Liam garderait alors ses cartes et sa montre, par exemple. Pour les autres, il fallait encore voir en fonction. Les gardes possédaient un gear propre à chacun, n'importe qui l'affirmerait avec certitude. L'un regardait les personnes voulant entrer dans les yeux ou dans la région faciale, l'autre les scrutait intégralement. La fouille au corps n'était évidemment pas une option. Quoi qu'il en soit, en pénétrant à tour de rôles avec un intervalle de temps plus ou moins long entre chacun d'eux, les protagonistes pourraient observer la superbe structure de la bâtisse. Des couleurs dominantes comme le beige ou encore le doré avec une touche de marron et de rouge ressortaient. Comparé au brouhaha extérieur, les pas résonnaient clairement, surtout pour les talonnettes et les talons. L'itinéraire n'était d'ailleurs pas compliqué. Une fois entré, il fallait aller tout droit, ni plus ni moins. Les autres sorties à gauches et à droites de l'entrée du tribunal étaient bloquées. Comme à l'extérieur, beaucoup d'agents de sécurité attendaient, à l'affût.

Progressant alors à un pas lent, tout ce petit monde arrivait dans une salle plus grande, après ce corridor assez large tapissé d'une couleur rouge. Le procès n'avait pas encore commencé, bien que le juge et les jurés étaient déjà présents. Il y avait aussi beaucoup de choix niveau places. Devant, milieu ou encore au fond. A partir du fond de la salle, donc au niveau de l'entrée dont les deux portes énormes en bois vernis étaient ouvertes, il y avait une douzaine de rangs au total. Six de chaque côté, délimité dans une symétrie parfaite. Chaque rang pouvait accueillir sur des bancs en bois vernis eux aussi, brillant à cause de la lumière du lustre luxueux au plafond, une dizaine de personnes. Néanmoins, chaque place semblait assez spacieuse pour que tout le monde soit à l’aise. Deux petites barrières de bois déguisées pour la décoration se tenaient aussi à un mètre du premier rang, les plus proches du juge et des jurés. Le temps passait et le magistrat regardait sa montre avec une légère impatience, bien qu’il garde un air stoïque.
20h45 sonnait. Il se levait, les jurés aussi, tout comme le reste de l’assemblée après un léger coup de marteau caractéristique. Sa voix grave portait sur toute la pièce, longue d’environ une vingtaine de mètres à vue de nez. Pour les plus distraits ou observateurs, des grandes fenêtres se situaient sur les côtés de la pièce. Il s’exprimait en ces mots :

« Nous pouvons commencer. Que la séance commence. Faîtes entrer l’accusé, le dénommé :
Ulysse S. Grant, connu sous le nom de Amod. »

Salle comble, personne ne bronchait. Le silence pesait presque au rythme des pas et au bruit des chaînes et des menottes que portait le dénommé accusé. Deux gardes le tenaient par les coudes, armés et vigilants. Il ne paraissait pas en grande forme mais son regard n’en était pas moins très profond. Sa tenue de prisonnier indiquait qu'il avait déjà du vécu, qu'elle n'était pas lavée et entretenu depuis...des mois environ, peut-être. Petit à petit, sa marche le menait à son siège. Des cicatrices récentes étaient aussi observables sur l'ensemble de son corps, surtout sur les parties dénudées à cause des lambeaux de tissus manquant. Une bête venait de faire son entrée. Sa respiration légère et peu profonde pourrait vous glacer le sang, que ce soit par intimidation ou effroi. Le juge frappait à nouveau et tout le monde se rasseyait, bien que la majorité des regards soient figés sur Ulysse. Les deux gardes qui l'accompagnaient restaient immobiles à la droite du juge prêt du mur. Il terminait un instant avant cinq minutes de pause, par mesure de sécurité et pour veiller à ce que tout va bien :

«Dans le cadre de ce procès, toutes personnes ici présentes comme spectatrice devra se taire. Une fois sortie de la salle, elle ne pourra nullement entrer à nouveau. D'autres mesures peuvent être prises s'il y a perturbation du flux oratoire...et des plus sévères de surcroît. Si quelqu'un n'est pas d'accord avec ces règles, qu'il sorte immédiatement que l'on puisse rendre justice.  »

Des légers murmures s'élevaient alors, durant ce battement de cinq minutes.


HRP:
Bonsoir ! Désolé des légères minutes de retard (j'le fais pour la forme, j'vous pisse dessus car j'fais qu'est-ce que je veux avec ma connexion foireuse). Ce premier tour est vraiment un tour d'introduction, détaillez un maximum votre emplacement dans la salle, si vous entrez, etc etc. Je suis disponible en MP si besoin. Vous avez jusqu'au  Mercredi 4 Juillet 2018, 22h30 pour répondre. Amusez vous bien !




Dernière édition par Jïnn le Jeu 05 Juil 2018, 22:04, édité 2 fois


POUR LES NOUVEAUX:
Les tuyaux du bon MJ : Les recensements une fois validé. Journal intime avec timeline à faire, votre boite à message aussi. LISEZ LE TOPIC DANS ACADEMIE ABONDANCE ! Souriez et amusez vous !  


THEME DU PLAISIRS:

Signature TPC:

avatar
Jïnn
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 4
Exp:
200/300  (200/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue] Chapitre 1 : Jugement, Verdict et Ethique [Les Inscrits]

Message par Liam le Lun 02 Juil 2018, 01:48

Je sais même pas pourquoi je suis venu, sans doute parce qu’il y a beaucoup de héros là-bas et pour tout un tas d’autres raisons. Je vais pouvoir mettre en pratique mes notions de droit, m’assurer que ces criminels n’interféreront pas dans mon avenir. En soit j’hésite à rester à Abondance plus tard, je pensais opérer autre part. Si je reste à Abondance ce sera sans doute parce que c’est là que les grandes décisions et les évènements capitaux se jouent mais j’ai envie d’aller autre part. Dans des zones qui ne pullulent pas de super-héros, pas comme à Abondance ou les Agences et les héros courent tellement les rues qu’on a fait un classement. Je veux aller dans une zone ou les gens ont besoin d’un héros, ou les gens ont besoin d’espoir.

Pourquoi pas le Brésil tiens ? Ah ouais ça pourrait être une bonne idée, ou un pays en guerre peut-être. Un pays ou les civils se font tous les jours défoncer par des crapules sans vergognes. Pourquoi pas certains pays du Moyen-Orient ? Non, je pense que d’ici quelques temps ils seront infestés de super-soldats ou autres gens de cet acabit. Il me faut une zone de guerre qui n’ai pas été médiatisée, je veux aider les gens dont on ne parle pas. Ces gens qui souffrent mais qu’on laisse crever en silence, et pourquoi pas le Salvador ? Là-bas ils subissent bien les pressions de la milice locale subventionnée par l’armée, les ‘’Escadrons de la mort’’ qui torturent et qui tuent tout les civils.

Au Brésil j’ai connu un type qui venait de là-bas, il jouait souvent au foot avec moi. Un jour il a enlevé son T-shirt et j’ai vu des marques de coup de fouets, il m’a affirmé qu’ils avaient fait bien pire avec d’autres personnes. Ça m’a niqué ma journée, je l’ai passé à hésiter sur ce que je devais faire. M’acheter un billet d’avion et partir au Salvador ou non ? Au final je n’y suis pas allé, là je regarde encore pour ce fameux billet sur mon téléphone. Je viens de rentrer dans le bâtiment à l’instant, je me décale régulièrement pour éviter de rentrer dans des gens. Une fois rentré dans la salle principale je range mon téléphone et me trouve une zone debout dans un angle de la salle, entre le mur de la porte et des fenêtres donnant sur l’extérieur ou il y a la foule il me semble. J’espère que tout va bien se passer, ces civils...Un attentat pourrait faire beaucoup de morts. Certains héros n’y résisteraient même pas...

«Dans le cadre de ce procès, toutes personnes ici présentes comme spectatrice devra se taire. Une fois sortie de la salle, elle ne pourra nullement entrer à nouveau. D'autres mesures peuvent être prises s'il y a perturbation du flux oratoire...et des plus sévères de surcroît. Si quelqu'un n'est pas d'accord avec ces règles, qu'il sorte immédiatement que l'on puisse rendre justice. »

Tout va bientôt commencer, je me sers de ma grande taille pour espérer voir quelque chose mais surtout des individus étranges dans la foule. Je suis un héros apprenti, déjouer un possible attentat sauverait bon nombre de civils innocents et en plus ça ferait grimper ma côte de popularité. Même si j'espère qu'il n'y a personne, je recherche principalement des gens nerveux ou qui ont une gestuelle du corps qui les trahiraient comme le fait de marcher en permanence ou de claquer des dents. La sueur aussi ou la nervosité au niveau de la respiration, le Poker m'a souvent aidé à reconnaître ce type de signe. En espérant que je puisse compte sur ça pour en détecter un avant qu'il n'agisse si il y en a.
avatar
Liam

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Heroes
Niveau: 2
Exp:
20/200  (20/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue] Chapitre 1 : Jugement, Verdict et Ethique [Les Inscrits]

Message par Tam Chamade le Lun 02 Juil 2018, 12:37

Une soirée de libre. Les chats étaient nourrit et Madame exceptionnellement à la maison pour une réception. Cela permettait à Tam de sortir pour le procès. Elle avait magouillé auprès de son agent de probation un mot devant lui faciliter l'accès à la salle du procès. Elle doutait remettre en question sa façon de voir Justice, mais avec un peu de chance, elle en apprendrait plus. Et si les choses tournaient mal, elle serait au première loge.

Elle avait pour l'occasion sortit une robe facile à fouiller et surtout lui permettant une grande aisance de mouvements. Elle y ajouta deux coques de plastique dur pour soutenir ses seins (en fait son masque si elle avait besoin d'intervenir.) en forme de demi visage de chat et des gants à intérieur renforcé. Cela l’empêchait de sortir ses griffes.

Elle était dans la queue centrale, attendant de pouvoir entrer, tremblante et nerveuse. Entre les gardes d'Olympus, les super héros et les forces de l'ordre, cela pouvait dégénérer très vite, surtout que des caméras filmaient la scène.

Nerveusement, elle sortit d'une petite poche intérieur sa carte d'identité et le mot. Elle fut fouillée corporellement et on lui demanda l'usage des parties plastiques sur elle. Pour chance, hormis une barrette à cheveux, le reste ne lui fut pas confisqué. Elle traversa ses longs couloirs ou ses souliers à talons plat ne faisaient pas trop de bruit. Pourquoi des talons plats ? Car les talons hauts pouvaient servir d'armes, donc elle avait évité.

Il 'y avait que peu d'informations sur le procès hormis que 10 criminels arrêté par Justice allait être jugé. Les politiciens parlaient de peine de mort… Mais peu d'information sur La brigade du purgatoire. Le vol d'informations étaient un délit mineur, mais les homicides devaient être grave pour que les politiciens parlent de peine de mort. Par contre si elle pouvait récolter des informations sur la prison de l'underworld, elle ne se ferait pas prier.

Après un passage aux wcs, elle rentra dans la salle.
Dans la salle, le juge et le jurés étaient présent. Il ne restaient pas beaucoup de place. Elle prit donc la première qui s'offraient au deuxième rang, près de l'allée centrale.
Celle-ci à sa gauche lui permettait de pouvoir bouger facilement en cas de besoin. Mais faisait aussi qu'elle devait se bouger si quelqu'un voulait bouger.
Le juge frappa du marteau pour qu'on se lève. Tam le fit sans difficulté, même si elle était très clairement mal à l'aise.

 Le premier condamné s’appelait Ulysse S Grant connut sous le nom d'Amod. Il était marqués de cicatrices récents, ce qui souleva le cœur de la jeune femme. Même ici, ils torturaient leur prisonnier. Quelle honte. Car pour la jeune femme, il ne pouvait en être autrement de ses marques.
On pouvait dire une chose de cet homme rien qu'en le voyant ; Il se dégageait de lui un certain charisme de prédateur.

Tam se rassit, balayant la salle du regard. Elle chercha à repérer, les points de fuite possible, les différents gardes ou assimilés. Le juge énonça les règles. Elle devrait donc faire attention, car la moindre incartade l'exclurait de la salle. Elle laissa donc, en silence, traîner ses oreilles, écoutant la foule avant le silence.
avatar
Tam Chamade

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
35/150  (35/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue] Chapitre 1 : Jugement, Verdict et Ethique [Les Inscrits]

Message par Adolf le Lun 02 Juil 2018, 15:44

Chapitre 1 : Jugement, Verdict et EthiqueEVENT

Bien que le soleil avait déjà commencé à sa cacher derrière les hauts bâtiments d'Abondance, prêt à plonger la ville dans son ambiance nocturne, je n'en suis qu'au milieu de sa journée. Depuis plusieurs semaines, je me levais chaque jour un peu plus tard, puisque les horaires du club et de l'Hypérion me le permettaient. Mes petites aventures de pseudo-espionnage étaient bien plus amusantes lorsque je profitais de la nuit. Justement, aujourd'hui se déroule un évènement que je ne peux pas me permettre de rater : le jugement de 10 des plus grands criminels de la ville. C'est effrayant, certains parlaient de peine de mort, et des manifestations violentes avaient eu lieu dans la semaine. C'est un sujet qu'il vaut mieux laisser dormir derrière le 21ème siècle, là où c'est possible. La peine de mort est trop polémique, et trop simple à éviter pour qu'on ne la ré-utilise. La science et la sécurité actuelle permet des alternatives tout aussi efficaces, sans déranger l'ordre éthique ou en tout cas, beaucoup moins.

Je traverses depuis un bon moment la foule en espérant arriver aux grilles, et une fois sur place je me laisse très calmement fouiller par les policiers, je sais qu'ils étaient à peu près tous dotés de gears et qu'il y a peu de chance que mon don passe inaperçu, alors je fais tout ce que je peux pour paraître gentil. Je n'ai pas pris la peine de prendre mon téléphone, il m'aurait probablement plus gêné qu'autre chose, en revanche j'espère ne pas avoir l'air trop louche avec mon manteau de vampire.
J'arrive avec le sourire dans le grand bâtiment, je ne sais pas si je suis content d'être là ou si je suis juste nerveux, probablement les deux. J'aurais vraiment voulu aller voir ce qu'il y a derrière toutes ces portes, elles sont certainement fermées mais ça, ça commence à ne plus vraiment être un problème pour moi, ce qui est surtout embêtant ce sont les gardes tous les cinq pas.

J'arrive enfin dans la pièce du tribunal, il y a déjà pas mal de gens et je longe le mur de droite, passe le coin et m'arrête au niveau de la deuxième rangée en partant de l'entrée. Je reste adossé au mur, en attendant la suite. C'est dingue, si on était dans un film ce serait parfaitement le bon moment pour qu'un attentat arrive. Je pense souvent à ce que je ferais si je me retrouvais dans ce genre de situations, mais je me demande surtout ce que je ferais VRAIMENT si ça arrivait. Qui sait, je pourrais très bien être le premier mec qui se fait tirer dessus et crever comme une merde...

Voilà le premier prisonnier qui arriva. L'ambiance change tout de suite, et de manière étonnante; d'habitude, l'accusé est oppressé par le public, mais là... Il dégage une telle impression, c'est comme s'il était maître du moment. Vous croyez qu'il va arriver quelque chose? Ce ne serait pas si étonnant finalement, un tel évènement, dans une telle ville... Vais-je regretté d'être venu? Je frotte mes doigts nerveusement, il faut dire que c'est normal de penser à tout ça. On entend tellement parler de ce genre de choses avec les médias... Il faut garder en tête qu'on a souvent des peurs totalement irrationnelles à cause de plusieurs facteurs, j'ai lu quelque part que mourir dans un crash d'avion était l'une des morts les plus rares qui soit. Le chiffre m'est bien resté en tête: ils disaient que statistiquement, en pouvait prendre un vol tous les jours pendant 50 000 ans avant d'avoir un accident mortel.
Enfin, je suis là pour assister à la sentence, pas pour me perdre une énième fois dans mes pensées. Le juge avait commencé à dire des choses, je ne saisit que la dernière phrase avant que des murmures se lèvent dans la salle. On va faire comme si j'acceptais ses règles... Je suppose que tout ira bien si je me contente de ne pas intervenir et de garder le silence.

avatar
Adolf

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Heroes
Niveau: 1
Exp:
35/150  (35/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue] Chapitre 1 : Jugement, Verdict et Ethique [Les Inscrits]

Message par Makumo le Lun 02 Juil 2018, 19:51

Il l'avait décroché ! Le stage de ses rêves ! Makumo n'en revenait toujours pas de la chance qu'il avait eu. À quelques semaines des stages, faire une rencontre qui changaittout, c'était inespéré ! Lorsque Jïnn lui avait proposé de le présenter à l'agence de Dove, il n'en avait pas cru ses oreilles. Lui qui hésitait, le voilà maintenant en stage dans l'agence de la numéro 1 ! Bien sûr la réalité l'avait vite rattrapée. Il n'y avait pas de super intervention en compagnie de son héroïne au programme. Surtout du café à vrai dire ... Cependant il voyait pour la première fois la réalité du métier, comment l'agence travaillait avec les forces de l'ordre, la gestion du personnel, le service juridique. Il apprenait également à mettre son pouvoir au service du terrain. C'était bien différent des entrainements, même si pour le moment il n'était pas affecté à des intervention avec trop d'enjeu. Un peu comme aujourd'hui d'ailleurs.

Il était arrivé à l'agence en pleines préparations du procès. Tout était presque déjà fini, ce n'était que dans quelques jours, donc on n'avait pas eu le temps de le faire participer. C'était un évènement capital pour la ville et le monde des super-héros. Difficile d'inclure un petit stagiaire au dernier moment. Ce soir là une grande partie des effectifs de l'agence étaient affectés à la sécurité, ils n'avaient donc rien à lui donner à faire. Alors il avait demandé la permission d'au moins les accompagner jusqu'à l'hôtel de justice pour ensuite assister au procès en direct. Il était un peu déçu, mais il allait au moins assister à un évènement historique ! Comme il n'était pas là en tant qu'apprenti, il avait revêtu sa tenue de civil. Il se présenta dans les premiers, car il accompagnait la sécurité. Il regarda de loin le dispositif se mettre en place, pendant que son tuteur lui expliquait deux ou trois choses. Il le laissa seul à peu près 1 h avant le début de la séance.

Il entra donc après avoir subi la fouille règlementaire, il se sentait mal à l'aise sous l’œil des agents porteurs de gear. Peut-être était-ce ce que les autres ressentaient en sa présence ? Comme si on vous sondait de manière si peu humaine .... Il chassa cette pensée de son esprit, car elle était inutile. Il fallait qu'il se concentre sur l'instant présent et le procès, par sur ses vieilles blessures. Comme il était un des premiers arrivés, il se dirigea instinctivement ver la première rangée, celle qui était la plus éloignée de la porte. Il n'avait pas cette paranoïa qui semblait étreindre l'esprit de tout le monde ici, même s'il connaissait les risques. Il prit la première place à gauche, celle qui était la plus proche de l'allée centrale. Au moins, il était aux premières loges pour voir le procès. La salle commença à se remplir doucement au rythme des fouilles et inspections au scanner. Il passa le temps à regarder les boiseries, les bancs des jurés ainsi que les différentes personnes qui entraient. Il pensait voir un peu plus de membres de l'académie, mais il ne connaissait pas encore tout le monde. Ils étaient si nombreux en cycle 4 ... Il reconnut cependant un camarade, il ne lui avait jamais parlé, mais sa tête lui était familière. C'était qui déjà ... Lia ... lili .... Liam ! Voilà c'était son nom ! Il lui ferait un signe de tête en guise de salutation si celui-ci regardait dans sa direction. Il y avait au moins un visage familier parmi tout ce monde.

La séance commença enfin quand le juge ordonna que tout le monde se lève tandis qu'on faisait entrer l'accusé. Makumo eut une sueur froide. Il ne savait pas si c'était à cause de l'homme ou des marques de mauvais traitements qui couvraient son corps. Ça le rendait malade de voir ça même si l'homme le méritait probablement, vu que la peine de mort lui pendait au nez. Il le suivit des yeux sur tout le chemin qui le mena au banc des accusés. Le silence qui régnait ne faisait qu'accentuer cette impression oppressante ponctuée par le résonnement de ses pas. Le jeune super-héros se tendit quand il croisa pendant un bref instant le regard froid d'Ulysse. Cet homme le terrifiait. Une petite pause suivit son arrivée, renforçant encore l'atmosphère pesante avant que le juge réclame le silence pour toute la durée du procès. De toute façon, le jeune télépathe ne souhaitait pas troubler la séance. Il resta droit sur sa chaise, attentif à tous ce qui se passait en attendant que la séance commence.
avatar
Makumo

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 1
Exp:
95/150  (95/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue] Chapitre 1 : Jugement, Verdict et Ethique [Les Inscrits]

Message par Klein le Lun 02 Juil 2018, 23:44

Woaw, ça en fait du monde a un seul et même endroit. On dirait presque l'entrée d'un apple store a la sortie d'un nouvel Iphone. Bon sauf que là au lieu d'avoir des pigeons par centaines on a des animaux assoiffés de sang. Entre ceux qui militent pour les accusés et ceux qui sont là à crier à quel point ils ont envie de les voir morts, ça nous fait un joli tableau. Bon sinon moi pourquoi je suis là déjà ? Ah oui, je n'avais rien à foutre de mieux, et comme on a la quasi-totalité de la ville qui est soit sur place, soit chez eux devant la télé a suivre le délire en direct, bah je n'ai pas mieux pour trouver une belle à séduire que cet environnement peu commun. C'est nouveau pour moi comme terrain de jeu, ça va me changer.

J'avoue que j'ai vite changé d'avis après 5 minutes à se faire bousculer dans une foule d'acharné. Je pensais pouvoir rigoler à danser coller serrer avec une jolie jeune fille, mais je suis plus entouré de rednecks et de SJW qu'autre chose. Bordel mais qu'est-ce que je fous là moi ? Je pense que je vais rentrer allumer ma console et rien branler de la soirée ça sera mieux hein... Et juste au moment où je commence à rebrousser chemin, je vois une magnifique créature monter les marches vers le palais de justice dans une magnifique tenue qui me montre que je n'ai pas besoin d'utiliser mon gear pour comprendre que je peux manger ce plat. Changement de plan du coup, je vais rentrer moi aussi dans le tribunal et retrouver cette belle créature qui n'attend que moi, elle ne le sait juste pas encore.

Je me faufile alors entre les gens pour pouvoir aller à l'entrée et passer l'examen médical. Je vois alors deux gentils messieurs en tenue tout à fait professionnels. Une presque flicaille quoi, sauf que là c'est une milice avec le truc d'Olympus sur l'uniforme. J'avoue que ma curiosité fait que j'active mon gear pour voir ce qui se cache derrière ce professionnalisme. Quel genre de gear je vais trouver? Je vois juste des implants et vu comme l'un des deux me regarde je pense qu'on est des copains de gear. Je vais lui faire un compliment du coup.

-Très beau le slip kangourou, c'est plus à la mode, mais je suis sûr que tu peux toujours pécho avec. Ne perds pas confiance.

J'avoue, ça n'a pas l'air de lui avoir fait plaisir. C'est con car bon c'était un compliment sincère et un excellent conseil. Faut pas se braquer comme ça monsieur tout en muscle. Bon comme je n'ai rien de dangereux sur moi et que mon gear n'a pas l'air de poser soucis ils me laissent passer, bon mon copain de gear me lâche un regard noir, mais ce n'est pas grave, ça lui passera. J'entre alors dans le tribunal et premier réflexe, où est donc ma jolie dulcinée ? Je fais même pas attention à qui il pourrait bien y avoir dans le tribunal si je connais quelqu'un ou pas. Je finis après avoir fait une petite inspection des rangs par la voir au premier rang, bon j'avoue j'aurais préféré qu'elle soit dans le fond, mais on va prendre ce qu'il y a de bon hein. Je me dépêche donc d'aller au premier rang et de me mettre à côté d'elle pendant que la place est encore vide.

-La place n'est pas réservée j'espère ? Dis-je en direction de la jeune femme.

Pas de réponse à part un hochement de tête, bon je vais prendre ça pour acquit. Je vais passer un moment pas sympathique mais en avec de la compagnie sympathique. Je vais pouvoir essayer de lui dire un autre truc quand une voix forte se fit entendre, c'est le juge il semblerait. Merde j'ai loupé le coche du coup. Le juge nous fait son blabla habituel et là on a un mec marqué par la vie et qui pourrait presque me voler la vedette rentrer. C'est le bad-guy il semblerait. J'avoue que j'ai même pas suivi l'affaire, donc je m'en fiche un peu mois. Mais comme je n'ai pas le droit de parler, je vais utiliser mes yeux en attendant.
avatar
Klein

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
35/150  (35/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue] Chapitre 1 : Jugement, Verdict et Ethique [Les Inscrits]

Message par Maxime Lafleur le Mar 03 Juil 2018, 06:51

Plus que trois semaines, trois semaines et l'épreuve aurait lieu. Alors pourquoi se trouvait-il au tribunal? Parce qu'il y avait 99 chances sur cent de l'avoir à l'examen. La foule était compacte et ce n'etait rien dire des personnes qu'il y avait de part et d'autre de la barrière.  Il pouvait voir des gens armés tout autour. Des super héros, la d-team reconnaissable par l'emblème d'Olympus.   Voir toutes ces forces réunies sur un seul point... Est ce qu'ils attendaient une attaque? Il s'agissait du procès des dix plus dangereux criminels arrêtés par Justice. On parlait même d'un possible retour à la peine de mort.

Il se tenait à côté de la grande  soeur de la meilleure amie de Venda. Étant donné qu'il était un individu avec un pouvoir, il allait attirer les suspicions. C'est vrai qu'il était inscrit à l'académie mais il lui manquait encore à passer l'examen. Alors sa feuille d'inscription n'aurait pas servi à grand chose pour prouver ses intentions.Par contre une autre élève déjà à l'académie qui se portait garante de lui et son absence complète de casier judiciaire, c'était une façon de montrer patte blanche. Il se retrouva enfin devant la porte et presenta sa carte d'identité. Après  avoir répondu à quelques questions et subi une fouille au corps, il fut enfin autorisé à entrer.

En compagnie de Tori Clark, il avança le long du couloir, tout droit jusqu'à la porte. Les autres portes étaient fermées avec d'autres gardes devant. Eh bien, ils ne plaisantaient pas avec la sécurité par ici. Naturellement, il s'agissait de protéger le palais de justice de toute attaque. Mais s'agissait il d'une attaque venant de l'extérieur, ou de l'intérieur? Et si toutes ces protections n'étaient pas là pour empêcher les gens de rentrer, mais au lieu de ça pour empêcher aux gens de sortir.

Non parce qu'une telle protection. Pensaient-ils vraiment que la brigade du purgatoire serait capable de s'évader?
Il commençait à avoir un mauvais feeling, c'était complétement absurde comme idée. Et pourtant, il semblait quand même que les troupes placées ici en coopération étaient justement là pour parer à cette éventualité.

Ils entrèrent et il décida de s'installer sur le 4e banc de gauche à partir de celui tout devant, se plaçant au milieu de celui-ci. Tori se mettant à côté.  De grande fenêtres se trouvaient sur les cotés. Mais pas de gardes? Les bancs ne tardèrent pas à se remplir et le juge se leva, il se leva donc avec toute l'audience.


« Nous pouvons commencer. Que la séance commence. Faîtes entrer l’accusé, le dénommé :
Ulysse S. Grant, connu sous le nom de Amod. »

Le dénommé Amod entra, ses pas pesants, ses chaînes cliquetants. Maxime pût voir sa tenue abîmée et les lambeaux sur celles ci, ainsi que différentes cicatrices. Était-il torturé? Ou était-ce au contraire la marque de tentatives d'évasion ratées ? Quand son regard remonta il pût voir que la créature en face de lui n'avait nullement renoncé. Il sentait la même peur qu'il y avait quelques semaines l'habiter, et son bras se dressa devant Tori par réflexe. Non, ce Amod s'il tentait de s'évader n'avait pas renoncé.

Il retira son bras de devant la demoiselle, le coeur battant à cent à l'heure. Le juge frappa de son maillet et il se rassit.


«Dans le cadre de ce procès, toutes personnes ici présentes comme spectatrice devra se taire. Une fois sortie de la salle, elle ne pourra nullement entrer à nouveau. D'autres mesures peuvent être prises s'il y a perturbation du flux oratoire...et des plus sévères de surcroît. Si quelqu'un n'est pas d'accord avec ces règles, qu'il sorte immédiatement que l'on puisse rendre justice. »

Il resta donc assis et attendit la suite. Quels crimes avait donc pu commettre ce Amod?
avatar
Maxime Lafleur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Tsukiste
Niveau: 1
Exp:
40/150  (40/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue] Chapitre 1 : Jugement, Verdict et Ethique [Les Inscrits]

Message par Tori Clark le Mar 03 Juil 2018, 07:21

Aujourd’hui, aux quatres coins de la ville, chaque habitant d’Abondance a vaqué à ses occupations, comme il le fait habituellement. Certains résidants de la banlieue l’ont quitté pour venir travailler en ville, tandis qu’au contraires, certains habitants du centre-ville sont allés en banlieue. Au cours de la journées, des gens sont probablement même arrivés de d’autres villes ou de d’autres pays, voisins ou éloignés, mais en ce début de soirée, toutes ces vies qui ont été dispersées au cours de la journée se rassemblent au palais de justice pour assister à un gros procès.

En ce qui me concerne, j’ai été plutôt discrète sur le fait de vouloir venir y assister. Il faut dire qu’au début, j’étais simplement curieuse, entre autres, de savoir comment fonctionnait véritablement un procès. C’est qu’on en voit beaucoup dans le domaine du divertissement, comme dans les films, les séries, les jeux vidéos, mais ces représentations reflètent-elles vraiment la réalité ? C’est justement en se rendant au tribunal qu’on peut le savoir. Donc, pour en revenir à ma curiosité, au début, j’hésitais, puis ce qui m’a décidé à y aller, ce fut le bouche à oreille. C’est ma sœur qui m’a dit que sa meilleure amie Venda, (que je connais évidemment très bien, peut-être trop, même), lui avait dit qu’ils avaient un ami commun qui lui avait dit qu’il voulait assister au procès, mais qu’il n’était pas certain de pouvoir rentrer. En revanche, semblerait-il que le fait que je sois à l’académie d’Abondance puisse le placer dans une condition favorable pour qu’il puisse avoir accès au palais de justice, s’il vient avec moi… Ah bon ?... Mon premier réflexe a été de me demander quel genre de monde côtoyait ma cadette. Le second a été de lui demander de façon trèèèèès banale si son ami était un terroriste, s’il avait un casier judiciaire ou s’il était recherché dans un autre pays, etc. Apparement, rien de tout ce que j’ai pu énumérer, alors bon, tant qu’il n’est pas en conflit avec la loi, ça ne me dérange aucunement de lui rendre service. Par la suite, je me suis même sentie un peu gênée d’avoir pu penser en mal d’une personne que je ne connais même pas.

Mais bon, au final, tout est bien qui finit bien, puisque je me retrouve en compagnie du jeune homme dénommé Maxime Lafleur, au milieu de plein d’autres personnes ayant le même objectif que nous, rentrer. Je sais bien que le procès qui aura lieu sera monumental, mais je suis quand même surprise qu’il y ait encore plus de sécurité qu’aux douanes d’un aéroport. L’une des meilleures preuves d’identité que je puisse donner est une photocopie de mon passeport en plus du document démontrant mon acceptation à l’académie, juste au cas et s’ils ne sont pas satisfaits, je peux même leur lancer montrer ma carte soleil d'assurance maladie, mes vieilles cartes étudiantes du secondaires qui sont encore dans mon portefeuille parce que je ne voulais pas m’en débarrasser et un album photo… Non, pour l’album, c’est une blague, mais je serais tout de même drôle. Plus drôle que la fouille. Ça se voit dans le regard sérieux de l’homme qui s’en occupe, il n'éprouve aucun plaisir à chercher des objets potentiellement dangereux dissimulés sur les gens.

Après ce qui m’a semblé être une file pour les douanes en début de semaine de relâche, alors que tout le monde part pour les tropiques, nous voilà enfin à l’intérieur et là, il n’y a absolument aucune chance de se perdre, puisque le chemin est tout tracé jusqu’à la salle où se déroulera le procès. C’est tellement épuré que je me sens comme si j’étais une saleté, vêtue de noir comme je suis. Je suis presque heureuse de rejoindre la foule dans la salle et de m’installer au 4ème rang avec Maxime.

Le procès commence avec les coutumes qui viennent avec. En fait, je me rends compte qu’il y a des similitudes avec les cérémonies religieuses, comme les messes. L’entrée du premier accusé et surtout, le silence qui règne dans la salle me perturbent. J’éprouve un malaise, amplifié par la vision de la peau meurtrie par endroits et des vêtements abîmés de cet homme. La réalité donne parfois lieu à des moments marquants qu’aucun scénariste ou producteur ne saurait recréer, même avec tous les éléments possibles à sa disposition.



Messagerie (bientôt) ★ Journal ★ je parle en #24C934

Chains of Memories :

Compteur de chutes : On retourne à 0 !
avatar
Tori Clark

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Heroes
Niveau: 1
Exp:
100/150  (100/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue] Chapitre 1 : Jugement, Verdict et Ethique [Les Inscrits]

Message par Mira le Mar 03 Juil 2018, 18:53

Chapitre 1 :
Jugement, Verdict et Ethique


Jour -1 au club de tir

« Le jour du jugement des 10 plus grands criminels appréhendés par notre grand héros national, Justice, est enfin arrivé. Le tribunal est ouvert au public sous certaines réserves mais soyez sûr que tous les journalistes sont prêts à couvrir cet événement attendu par de nombreux de nos citoyens. Retrouvez-nous donc en direct demain à partir de… »

– Mira !

Je sursautai quand Alain agita sa main devant mon visage en plus de crier mon nom. Je le regardai interrogative quand il croisa les bras en me lorgnant, les sourcils froncés.

– C’est juste la troisième fois que tu nettoies la même carabine.

La télé allumée de la pièce d’accueil m’avait visiblement volé toute mon attention. Je jetai un œil à l’arme entre mes mains avant de la reposer et de prendre la suivante comme si la remarque d’Alain ne me faisait ni chaud, ni froid.

– Tu veux y aller ? fit Alain en s’installant sur une chaise à mon identique, juste an face de moi, pour m’aider dans ma tâche.
– Où ça ?
– Oh, je ne sais pas. Peut-être au tribunal puisque ça fait une demi-heure que tu regardes cette émission pour au final ne nettoyer que trois carabines ! Enfin nettoyer trois fois la même carabine.

Sans même regarder mon patron, je passais à la carabine suivante et décidai de ne pas ajouter un mot.

– Mira.

Je détestais quand il prenait ce ton paternaliste avec moi parce que c’était certain que j’allais craquer et dire tout ce que j’avais dans la tête. Il me faisait toujours le même effet, sans que je puisse l’expliquer, ma langue se déliait sans la moindre résistance. Mais je ne le voulais pas ! Cette maudite émission m’avait distraite, je ne pouvais le nier mais dire pourquoi, c’était une autre histoire !

– Je sais ce que tu penses de ce jugement, Mira. Tu devrais peut-être y aller pour faire face à…

– Je travaille.
– Peter a fermé le resto pour assister au procès. C’était placardé sur la porte et je ne suis pas aveugle.
– Je regarderais la télé.
– Je ne te crois pas.
– Oui, bon d’accord ! Je ne veux pas savoir ce qu’il va se passer demain !

J’entendis le soupir du patron mais je n’avais toujours pas envie de me confronter à lui visuellement.

– Ça va bientôt faire deux mois que tu es à Abondance, tu dois côtoyer des dotés et des porteurs de gears à longueur de journée et pourtant tu…
– Je ne veux pas en parler, Alain.

Il savait tout. Le premier jour que je l’avais rencontré, j’avais fondu en larmes à l’accueil du club de tir et j’avais tout dit. L’accident, ce que j’avais vu, mes suspicions, mes peurs, mon bras, mon gears, mon cœur brisé, mon éloignement, mes difficultés, mes problèmes, mon ultimatum… Tout. Personne n’en savait autant sur moi, parce que la personne repliée sur elle-même, hermétique aux autres, celle que j'étais devenue, avait craqué ce jour-là sans que je sache pourquoi.

Du coup il savait ! Il savait que ce procès me donnait des frissons, que je n’avais aucune confiance en ce si fameux héros Justice, que je redoutais encore plus ceux qu’il avait pu faire emprisonner et que tout ça me paraissait être qu’une mascarade pour nous faire croire que les dotés pouvaient être des sauveurs. Peut-être qu’ils le pouvaient… Peut-être ! Mais ils pouvaient être bien trop puissants pour ne pas être considérés comme des êtres dangereux. C’est comme ça que je voyais les choses. Et ma pensée n’était pas différente pour certains gears. Je me méfiai et je me méfierai toujours.

– Je ne comprends pas, continuait Alain malgré ce que je lui avais dit. Tu peux faire confiance à certains dotés et pourtant tu t’obstines à ne les voir que comme ton potentiel inconnu de l’accident.
– Je ne fais pas confiance aux dotés.

Alain se tut. Son silence était lourd de sens que je ne comprenais pas mais j’en avais tout simplement pas envie. Je voulais juste changer de sujet. Alain se racla la gorge, je me contentai de continuer mon travail.

– Un doté ne t’a-t-il pas sauvé dernièrement ? Jïnn, je crois, non ? Et lui alors ? Tu ne peux pas lui faire confiance ?

Je relevai la tête d’un coup vers un Alain dont le visage montrait qu’il savait avoir touché un point compliqué. Je fis la moue comme une gamine, je ne voulais pas répondre. C’est vrai que je ne savais plus très bien si je me méfiais encore de Jïnn. Il avait pris ma défense naturellement, il semblait avoir la volonté d’aider son prochain mais en même temps peut-être que tout ça n’était motivé que par sa formation. Je n’avais pas confiance, ça c’était sûr ! Pourtant je ne pouvais pas non plus dire que je ressentais encore de la méfiance…

– Tu vois ? Si tu te terres la tête dans le sable, c’est juste pour éviter de te confronter à ton passé. Tu as juste peur. Tu n’avances pas parce que tu as peur de penser à ce qu’il s’est passé et que ne pas savoir qui a bien pu causer cet accident te fait mettre tout le monde dans le même panier. Tu as peur d’apprendre la vérité, de savoir ce qu’il s’est passé ce jour-là.  Dépasse cette peur et…

– Je n’ai pas peur, grommelai-je pour interrompre son laïus interminable.
– Prouve-le-moi, va au procès !
– Mais c’est quoi le rapport ! Ce n’est pas une preuve !
– Si tu arrives à rester tout le procès dans une salle remplie de dotés et de gears qui pour la plupart soutiennent les actions du plus connu des dotés, je trouverais une autre explication à ta méfiance.
– Tu sais quelle est l’explication, m’agaçai-je.
– Oui, tu as peur !

Je fis une grimace les yeux en soucoupe pour ne pas m’énerver devant le sourire provocateur d’Alain.

– C’est bon ! J’ai compris, j’irais ! Mais tu as intérêt à arrêter de parler de cette stupide théorie de peur pour toujours après !
– Deal !

Il me tendit la main comme pour sceller le pacte. J’acceptai la poignée puis pris la dernière carabine nettoyée et me dirigeai vers la porte.

– Tu fais quoi ?
me demanda Alain.
– Je terminerai après avoir testé celle-ci.

Ou plutôt après avoir évacué ma pression avec une bonne session de tir.

* * *


Le lendemain – Jour J

Depuis que j’étais sortie de mon appartement, mes pieds avaient avancé tous seuls vers le palais de Justice. Mon esprit était parti bien plus loin, que ce soit en distance ou dans le temps. J’étais même étonnée d’être bien arrivée à destination et sans avoir fait de détours. Mais j’aurais tellement préféré que le contraire se soit produit. Je n’étais pas sûre d’être vraiment prête à affronter une foule de dotés et de gears avec assurance…

Pourquoi avais-je accepté ce pacte avec Alain ! J’avais pensé toute la nuit à ses mots et j’avais fini par très peu dormir. Mais une évidence s’était amèrement imposée à moi. J’avais été bien trop orgueilleuse en ne voulant pas admettre qu’Alain avait raison. Parce que oui, j’avais peur. Mais je n’étais visiblement pas encore prête à identifier de quoi exactement. Et néanmoins je la ressentais, cette vicieuse peur.

Toujours devant l’entrée, à l’écart de la file de personnes s’y présentant, je secouai ma tête et pris une grande inspiration pour me donner le courage nécessaire. Ce n’était qu’un procès après tout ! Ok, il y aurait des dotés et des gears dans tous les coins et j’allais devoir entendre une plaidoirie sûrement basée sur la promotion des talents de Justice mais ce n’est pas ça qui allait me tuer. Je vais simplement me voiler la face et oublier qu’il était possible que je me retrouve assise à côté de bombes à retardement… euh… de gens tout à fait aimables !

Je resserrais ma prise autour de mon sac en bandoulière et m’insérai dans la file d’attente. J’aurais cru que me fondre dans le moule allait quelque peu atténuer ma nervosité mais le déploiement de moyens de sécurité ne me rassurait pas le moins du monde. J’aurais dû demander à quelqu’un de m’accompagner, pouvoir discuter avec un proche m’aurait détendu. Mais le problème aurait été de trouver un proche… Il n’y a pas à dire, ma vie n’était pas aussi rose qu’avant.

Bien que morose, ces pensées eurent le mérite de me faire passer le temps jusqu’à ce que j’arrive aux contrôles d’entrée. Et bien évidemment, je ne les passai pas aussi vite que je l’aurais voulu. De un, j’avais un gears qui avait une possibilité d’évolution permettant de cacher une arme, une première nouvelle pour moi puisque je ne m’étais jamais questionnée sur le sujet et de deux, je travaillais dans un club de tir… Le second argument pouvant s’allier au premier, il fallait faire une vérification supplémentaire… Cela me rappelait vaguement une nouvelle que j’avais lu il y a déjà un bout de temps mais dont le lien avec ma situation me paraissait évident. Je devrais te croire. Le titre semblait même être adapté à mon examinateur, puisque après une vérification avec quelque chose que je n’étais pas capable d’identifier, on me laissa enfin passer les portes.

Le décor luxueux put distraire mon esprit et c’est beaucoup moins sur les nerfs que j’arrivais dans la salle la plus importante. Mon côté curieux avait réussi par miracle à grignoter un peu de mon cerveau pour que je puisse me réfugier dans ce coin-là, plutôt que celui de la méfiance. Mais je préférais tout de même m’asseoir tout au fond de la salle à son extrême droite, au premier rang auquel je pus accéder. Assise, je me sentais déjà mieux. Je n’avais plus qu’à laisser les choses se dérouler. Ce qui ne m’empêcha pas de croiser les doigts pour que ça passe vite.

L’heure arriva, le coup de marteau me fit suivre le mouvement de l’assemblée qui se levait et la voix grave du juge résonna enfin.

– Que la séance commence. Faîtes entrer l’accusé, le dénommé : Ulysse S. Grant, connu sous le nom de Amod.

Mon cœur loupa un battement quand j’entendis les pas lents et assurés du prisonnier. Je ne saurais l’expliquer mais sa présence amena une ambiance obscure dans la salle et je sentis comme un poids sur mes épaules. J’en fus même soulagée de pouvoir m’asseoir. J’aurais voulu détourner le regard de cet homme impressionnant bien qu’en piteux état mais il y avait quelque chose qui m’interdisait de tourner le regard. J’avais l’impression que si je détournais les yeux, je risquais le pire. Étrange comme sensation et les frissons se propagea le long de mes bras. Le juge fit une mise en garde et pour le coup j’étais à deux doigts de prendre mes jambes à mon cou pour échapper à la pression que la présence de celui qui portait le nom d’un héros grec, aussi manipulateur que rusé, avait instauré dès son entrée. Mais je ne le pouvais pas.

Je ne pouvais pas ne pas respecter mon pacte et surtout, je ne pouvais pas détourner le regard.


Mira Launay
Présentation  ~ Contacts ~ Journaux
avatar
Mira

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
100/150  (100/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue] Chapitre 1 : Jugement, Verdict et Ethique [Les Inscrits]

Message par Johann Muninn le Mar 03 Juil 2018, 22:15

Alors que la plupart des personnes présentes en ce moment même n’étaient ici, à l’hôtel de justice que depuis quelque minutes, une poigné d’heures tout au plus, Johann lui, comme tous les représentant de la sécurité était présent depuis tôt le matin. À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. En effet mettre en place toutes les mesures de sécurité nécessitait du temps et de la préparation et la main d’œuvre était la bienvenue. L’albinos fut de ceux-là d’ailleurs. Il est néanmoins bon de préciser qu’il avait bien prix garde à ne pas faire usage de son pouvoir de toute la journée, se réservant pour le soir si la situation l’exigeait.

L’heure fatidique approchait à grand pas et déjà les premiers civils s’agglutinaient vers le portail afin de s’assurer d’être présent lors du procès. Mentalement, l’Islandais ne put s’empêcher de faire le rapprochement entre ces gens-là et les personnes prête à camper devant un cinéma pour être les premières à voir un film, ou encore les consommateurs qui font la queue devant un magasin encore fermé pour être sûr d’avoir le tout dernier modèle de téléphone portable.

Les dernières consignes furent distribuées. Ainsi, donc Johann serait posté à l’intérieur du tribunal tandis que son équipier lui serait dehors à faire le guet. Curieusement, cela parut bien étonnant aux yeux de Johann qu’Alistair ne soit pas sur son dos cette fois. Cependant, il n’en fit aucune remarque obéissant simplement aux ordres sans chercher à les discuter.

Ainsi donc, bien avant l’entrée des premiers civils, il avait gagné son post un l’intérieur de l’édifice. Il sera dans un coin au fond de la salle. Ainsi de son point de vue, il pourra voir l’ensemble de la pièce, et même plusieurs issues. En attendant que le personnel juridique n’arrive pas et ne s’installe, le doté en profita pour jeter un coup d’œil à la décoration. Il était partagé entre deux réactions. D’un côté, il se disait qu’il n’aimerait pas faire la poussière dans un endroit aussi vaste et décoré. De l’autre il se demandait si autant de fioritures étaient réellement nécessaires. N’aurait-il pas été plus sage d’utiliser l’argent pour d’autres projets plus utiles ?

Quoiqu’il en soit, il ne se laissa pas distraire bien longtemps et se concentra sur la foule dès l’arrivée des premiers civils, y repérant quelques visages familiers sans pour autant y accorder plus d’attention que nécessaire. Contrairement à d’habitude, il avait troqué sa panoplie blanche pour une tenue de policier tout ce qu’il y a de plus classique dans le design, a cette différence près qu’elle reste adapté à son pouvoir… Par ailleurs, il arborait expression totalement neutre et dépourvu d’émotion.

Le temps s’écoula encore un peu et la cour se leva avant de faire entrer le premier accusé.
Alors que tous les regards étaient braqués sur le prisonnier, Johann lui maintenu son intention pendant les premières minutes sur la foule ; la balayant du regard en long en large et en travers. Afin d’observer et d’analyser les réactions des personnes présentes. Cherchant à déceler un comportement suspect ou indice qui trahirait l’origine d’une potentiel menace ou tentative indésirable. Ce ne fut qu’après ça qu’il daigna enfin poser un regard sur le détenu pour constater l’état de cet individu. La distance les séparant permettait au policier de remarquer que ses marques que le criminels arborait étaient récente. Néanmoins on ne pouvait que faire des suppositions sur leurs origines. Mauvaise entente avec les autres détenus ? Gages d’une vie rythmée par la violence ? Ou séquelle d’interrogatoires musclés aux méthodes discutables et peu conventionnels ? Mystères.

Ce ne fut qu’une fois qu’Amod eu gagner sa place d’un pas lents et rythmé par le cliquetis des chaînes que le Juges, un grands chauve imposant et barbus, exposa les conditions dans lesquelles se dérouleraient le procès.


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Johann Muninn

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Tsukiste
Niveau: 2
Exp:
60/200  (60/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue] Chapitre 1 : Jugement, Verdict et Ethique [Les Inscrits]

Message par Evelyn Every le Mer 04 Juil 2018, 05:34

Depuis quelques jours, Evelyn pouvait sentir la tension dans la ville. Elle n'était ici que depuis peu et chercha rapidement des réponses aux agitations de la population d'Abondance. Ses recherches la menèrent à un tribunal, alors que le soleil déclinait doucement à l'horizon. L'entrée de la bâtisse était surpeuplée par plusieurs civils et la jeune femme ne reconnu personne sur le moment. La louve commença par marcher calmement vers la seule accès possible pour enfin reconnaître un visage familier; Johann. Le jeune homme qu'elle avait rencontré à la plage, mais celui-ci semblait bien occupé à garder l'ordre, donc elle ne lui accorda aucune attention en poursuivant sa route en solitaire. Sans se dépêcher, elle monta les marches afin de rejoindre la ranger du fond au centre et prit la place sur l'extrémité droite des sièges. Ses longs cheveux noirs étaient légèrement ondulés et elle portait une simple robe noir, plutôt légère, qu'elle dû tirer vers le bas quand elle voulu s'asseoir. Une fois bien installé, elle ne fit qu'attendre sagement que le reste des spectateurs s'installent. Son regard sombre balaya la scène en restant discrète, car elle était toujours aussi peu à l'aise lorsqu'il avait beaucoup de personnes, mais alors, que faisait-elle réellement ici, présente dans un tribunal ou des criminels se feraient juger pour leurs méfaits alors qu'elle ne connaissait absolument rien de toute cette histoire? C'était une bonne question, mais malgré toutes ses habitudes, elle avait décider de se jeter dans la mêler et surtout, de se fondre dans la masse au lieu de fuir afin d'enfin vivre sa vie à peu près normalement. Pourtant, l'anxiété ne la quittait toujours pas. La louve refaisait le même rêve sans relâche et cela se démarquait assez bien dans son visage lorsque le jour arrivait. Les sueurs froides, les poches en dessous des yeux... elle n'arrivait tout simplement pas à croire qu'elle était enfin en sécurité. La jeune femme sortit de sa transe alors qu'une femme s'excusa pour passer afin d'aller s'asseoir plus loin dans la ranger et Evelyn ne lui offrit qu'un simple sourire gêné avant de la laisser passer. Les dernières personnes rejoignaient enfin leur siège et la jeune femme pouvait apercevoir le juré déjà en place pour commencer. Un coup de marteau résonna dans la salle et la louve observa les gens se redresser et fit maladroitement la même chose rapidement. D'une voix grave et sonore, le spectacle commença enfin, sur une simple phrase.

- Nous pouvons commencer. Que la séance commence. Faîtes entrer l’accusé, le dénommé : Ulysse S. Grant, connu sous le nom de Amod.

Personne ne bougea qu'un seul centimètre et Evelyn pouvait remarquer que certains retenaient leur souffles. C'est lorsque l'accusé entra dans la salle que le silence devint lourd et presque assourdissant aux oreilles de la louve. L'homme était effrayant et marqué à plusieurs endroit sur la peau, marqué de marques qui semblaient récentes. La jeune femme ne ressentait aucun mal l'aise et encore moins de la peur, étrangement. Elle fronçait simplement des sourcils, perplexe. Il marchait lentement et lourdement, mais finit enfin par rejoindre son siège. Tout le monde continuait de le dévisagé sans broncher, mais le juge frappa une seconde fois de son marteau ce qui attira l'attention de la foule. Il s'exprima donc, sans attendre plus longtemps.

- Dans le cadre de ce procès, toutes personnes ici présentes comme spectatrice devra se taire. Une fois sortie de la salle, elle ne pourra nullement entrer à nouveau. D'autres mesures peuvent être prises s'il y a perturbation du flux oratoire...et des plus sévères de surcroît. Si quelqu'un n'est pas d'accord avec ces règles, qu'il sorte immédiatement que l'on puisse rendre justice.

Les murmures s'élevèrent, mais Evelyn se contenta de reprendre place et d'attendre en retirant sa robe vers le bas. La curiosité l'envahissait... elle n'allait pas se défiler.
avatar
Evelyn Every

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 1
Exp:
95/150  (95/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue] Chapitre 1 : Jugement, Verdict et Ethique [Les Inscrits]

Message par Eclypse le Mer 04 Juil 2018, 22:51


Tour 2 :




Placement des perso:

Durant ces cinq petites minutes qui finalement sont passées bien vite vu l'ambiance, certaines protagonistes ont pu remarquer quelques détails :

Pour Liam:
Après une rapide inspection de la salle, aucun détail significatif n'est remarquable sur les personnes présentes. L'entrée d'Ulysse a eu son effet mais un détail attire l'attention, il s'agit du rang juste en face de l'apprenti super-héros. Au milieu du dit rang, un homme parait beaucoup trop calme. Il est vêtu d'une veste de costume avec une chemise blanche et d'un chapeau. En l'observant de profil, il semble avoir la trentaine tout au plus. Il a une barbe de trois jours et croise les jambes. Il n'adopte aucune posture ample, ce qui peut d'office exclure la possibilité qu'il ait un quelconque objet sur lui. Néanmoins, malgré tout ça, une chose semble bizarre chez lui. Psychose ou intuition ?
En tout cas, puisque le protagoniste s'était posté non loin d'une fenêtre, un rapide coup d’œil et un peu de tapotage de l'index dessus suffisait à voir qu'effectivement, ce vitrage était hautement résistant. Après tout, le lieu n'est pas fait pour être un moulin capable d'être pris d'assaut par n'importe qui. Les cours récents qu'il avait reçus comparaient l'Hôtel de Justice comme un bastion aussi imprenable que l'académie. Sinon, une silhouette se dessinait dans le ciel crépusculaire : Dove. Ses ailes blanches étaient visibles et volant à une allure assez élevée, elle semblait patrouiller comme d'habitude. Juste derrière Liam, il y avait aussi un petit marteau d'urgence pour briser les fenêtres avec quelques coups si l'entrée principale était condamnée.

Pour Johann:
Tout comme Liam, le policier inspectait les lieux. Les issues possibles n'étaient autres que les fenêtres hautement résistantes et la double porte principale. L'emplacement d'un marteau d'urgence se situe juste derrière l'apprenti-super héros qui était debout à l'autre coin de la salle.
Rien de bien significatif ne semble se révéler à ses yeux. Les gens adoptaient tous des comportements normaux sauf....une personne. Il était facile de voir que Liam aussi l'avait repéré et se trouvait au  rang en face de ce dernier. Au milieu du dit rang, un homme parait beaucoup trop calme. Il est vêtu d'une veste de costume avec une chemise blanche et d'un chapeau. En l'observant de profil, il semble avoir la trentaine tout au plus. Il a une barbe de trois jours et croise les jambes. Il n'adopte aucune posture ample, ce qui peut d'office exclure la possibilité qu'il ait un quelconque objet sur lui. Néanmoins, malgré tout ça, une chose semble bizarre chez lui. Psychose ou intuition ?

Pour Klein:
Le gear marche comme d'habitude, donc parfaitement bien. Les sous-vêtements ne manquent pas d'ailleurs. Ils sont très qualitatifs. Surtout qu'en plus, une autre jolie dame en robe à sa droite, s'il se penchait un peu et en regardant du coin de l’œil, qui ne portait aucun sous-vêtements. Une superbe brune aux yeux châtains, visiblement très sportive puisqu'elle était très bien dessinée et proportionnée. Elle semble un peu crispée. Sinon, quand Klein balayerait la salle avec son gear, il verrait quelques points ou traces visuelles assez polluantes visuellement dans le corps d'Ulysse. Des sortes de tâches plus grisâtres que d'habitude, un peu partout.

Pour Tam:
Depuis la position de la demoiselle, la recherche de gardes en civils ou de potentielles personnes de la sécurité ne donnait rien. Elle ne pouvait déterminer de suite les potentiels alliés des potentiels ennemis. Peut-être que les gardes déguisés en civil étaient juste beaucoup trop bien fondu dans la masse ?

La séance reprenait alors son cours. Quelques murmures pouvaient s’entendre mais rien ne semblaient vraiment important. Entre les peurs partagées entre amies et les spéculations, le public semblait bien intéressé et curieux.  L’accusé s’asseyait sur son siège dans les mêmes cliquetis et bruits métalliques entendus à son arrivée. Un avocat visiblement sérieux se tenait à sa droite, debout, prêt à défendre son client. Il n’avait rien de bien spécial, son physique était standard. Une taille moyenne, des cheveux marrons comme ses yeux, un corps un peu carré et entretenu mais sans plus. Il était parfaitement rasé cependant et les cheveux coupés récemment. Ce procès ne se déroulerait pas de manière conventionnelle. Aux cas exceptionnels mesures exceptionnelles. D’ailleurs, on pouvait facilement observer les trois caméras assez petites et automatisées, à gauche, à droite et au-dessus de la porte d’entrée pour les plus proches. Le juge tapotait un dossier sur le bois de son support avant de s’éclaircir la voix en redoublant de sérieux :

« Ulysse S. Grant, vous avez le droit de garder le silence au cours des débats et d’avoir l’assistance d’un interprète si besoin est. Par mesures de sécurité et quant à la tournure exceptionnelle des évènements, vous serez le porte-parole de votre ”Brigade”. »

Amod n’avait pas interrompu le juge, ni même regardé. Il se contentait d’un profond soupir. Son visage était caché par l’ombrage résultant de l’éclairage venant du dessus.

« Voici les faits reprochés à l’accusé :

*Vols d’informations. L’accusé aurait délibérément et consciemment infiltré diverses entreprises dont la principale nommée Olympus pour y récupérer des plans et des données confidentielles. Il aurait aussi infiltré des laboratoires dans le but d’y récupérer des dossiers secrets auquel il n’avait plus l’accès légitime ni le droit. Les preuves révèlent des tentatives de piratages.

*Homicides. L’accusé aurait perdu la raison et dans ses diverses infiltrations mis fin aux jours d’humains innocents. Il aurait réitéré les mêmes crimes avec sa brigade dont des membres ont commis par la même occasion des crimes s’ajoutant à cette longue liste.

*Crime contre l’humanité. L’accusé aurait aussi atteint à la vie, transférer de manière forcée des populations, entraîné une disparition forcée et des  autres actes inhumains de caractère analogue causant intentionnellement de grandes souffrances ou des atteintes graves à l'intégrité physique ou psychique.
Les crimes annexes n’ont pas été cités comme refus d’obtempérer avec les forces de l’ordre, chantage et diffamation. Qu’en pense donc le concerné et son défenseur ? »

L’avocat ne semblait pas très convaincu de sa présence en ces lieux. Il était surement là par dépit car personnes ne désirait vraiment défendre ces gens-là. S’apprêtant à ouvrir la bouche, Ulysse l’interrompit d’un geste de la main lent et court. Il se dirigeait à la barre, lentement, le dos légèrement penché en avant, bien que droit. Sa voix de vieux soldat, remplit de vécu, calme bien que lourde en ressentiment résonnait :

« Il est si facile…de faire taire quelqu’un. Il est si facile…de ne pas tenir compte des services rendus. Lequel est le plus monstrueux ? Celui qui déforme ses principes les plus purs pour son intérêt ? Ou celui qui se salit les mains pour les laisser perdurer ? Vous n’avez pas changé d’un iota, Wirthlin Martin.

-Tout ce que vous pourrez dire pourra se retourner contre vous ! Nous sommes en direct donc ne l’oubliez pas ! Vos crimes sont impardonnables. Pourquoi croyez-vous qu’il n’y a aucun avocat général ici ? Car toutes les preuves vous accablent !

-Vous et votre gouvernement corrompu vous n’avez eu aucun remords à maquiller des crimes et des affaires sordides en accusant autrui en falsifiant des preuves. Vous ne me retirerez jamais la liberté pour laquelle je me suis battu et j’ai saigné. Vous vous êtes bien servi du gamin que la population aimait tant.

-Vous êtes irrécupérables en plus d’en venir à la diffamation. Vous n’arrangez pas votre cas, Grant ! »

Des violents coups de marteaux du juge tonnèrent dans la salle pendant que la luminosité de dehors s’abaissait à cause du crépuscule arrivant à sa fin. L’éclairage de la salle défaillait un court instant en clignotant avant de revenir à la normale. L’air irrité, serrant les dents et la poigne de son marteau, le juge avait ses paroles masquées par un bruit inhabituel très puissant et qui semblait se rapprocher à toute vitesse du tribunal. Le bruit semblait venir du dessus, un peu plus haut que le toit. La salle entière était secouée par des tremblements semblables à ceux d’un séisme. Puis venait un moment de battement, de suspension, d’ultime calme avant la tempête. La plupart des gens regardaient par les fenêtres ou encore le plafond, espérant y voir quelque chose. Hélas, rien. Absolument rien. Et après cette seconde de battement qui avait fait réagir la totalité de la salle sauf un homme en particulier que Liam et Johann reconnaîtront, le bruit reprenait de plus belle. L’homme en question paraissait vide, presque inerte dans son attitude, le regard dans le vague. Encore plus puissant, plus bruyant. Le ciel semblait se déchirer au-dessus de leur tête. Un flash lumineux d’une couleur pourpre aveuglait les gens dans le périmètre un court instant. Plus les grains de sables du temps passaient, plus ce bruit s'éloignait avant de disparaître.  

Au même moment. Tous les protagonistes sans exception allaient ressentir une sorte de sentiment pesant et surnaturel. Comme si une énorme envie malsaine les alourdissait. Leur corps passerait automatiquement en instinct de survie. Certains pourraient s’uriner dessus, avoir la vision étroite, monter à 180 pulsations par minute. La nuit est enfin tombée…en même temps que toutes les ampoules de la salle explosaient, la plongeant dans les ténèbres.

La fin de toute lumière, la fin du sentiment de sécurité. Les portes se fermaient par une force mystérieuse et si puissante que rien ne pourrait l’en empêcher. La pièce commençait à réagir en activant son protocole de défense d’urgence. Des volets blindés descendaient pour condamner les fenêtres à l’intérieur et à l’extérieur, les murs aussi à l’image d’un gear géant. Une armature en ce qui semblait être de l’acier au premier tâtonnement barricadait la porte au même moment à l’image d’un volet de fenêtre. Les personnes dans la salle étaient prises de panique à la seule exception prête que personne, absolument personne ne pouvait bouger. La volonté y était mais rien à faire. Tous les muscles se crispaient, rendant tout le monde aussi rigide qu’un bâton de bois.

Tout cela se déroulait en une demi-douzaine de secondes. Le même sentiment de malaise persistait même si tout le monde avait retrouvé ses capacités à se mouvoir. Ulysse quant à lui, se trouvait par terre, toussant. Il avait chuté à cause des secousses. Se redressant alors un genou à terre, il laissait échapper un « C’est quoi ce bordel encore ? » inaudible pour ceux étant trop loin à environ deux trois rangs. Néanmoins, il paraissait moins affecté que les autres, encore faut-il pouvoir le voir dans ce noir presque total pour le deviner. Certains civils présents dans la pièce tombaient dans les pommes, d’autres refusaient de bouger par peur, certains saisissaient le haut, le bas ou une main de leur voisin. Les cris retentissant de certains en affolaient d’autres. Toute cette réaction en chaîne que l’on appelle le chaos se déchaînait, révélant toute son essence la plus pure.

Des coups puissants essayèrent en vain de défoncer la double porte blindée. Quelques cris surgissaient à l’extérieur de la bâtisse, des civils, puis des sortes de bruits d’explosions mais qui n’étaient pas accompagnées du bruit de la terre et de la poussière que cela pouvait soulever. Dans ce qui semblait être un mégaphone, une voix se voulant un maximum rassurante laissait :
« Essayez tous de garder votre calme ! Ici l’agent de la D-team Wicht. Le protocole de sécurité s’est déclenché à cause du bang supersonique de tout à l’heure. Ici vous êtes tous en sécurité. S’il y a des agents de polices ou des super-héros ici présents, faîtes tout ce qui est en votre devoir pour garantir la sécurité des civils. Vous n’avez pas de lumière mais ne paniquez pas, nos ingénieurs à distance s’en occu….

-Wicht ! Y’a le bâtiment d’Olympus qui est attaqué ! Les civils sont en panique

on ne peut pas contenir les débordements !
-Bah appelle les renforts!

-Ils sont déjà en train de défendre les entrepôts de l’entreprise ! Pareil pour les super-héros, Phoenix y est avec The Commander et Eagle. Dove a été expulsé trop loin pour avoir un retour, sa radio doit être morte à cause de la vitesse supersonique. On a que l’agence Shinobi et Derakon avec nous.

-Rah…Mobilise le reste il faut les protéger le plus possible ! Pourquoi il faut que ça tombe toujours au pire moment ! Va aider dehors je dois les aider ici et… krkrkrkrkrkrkkrkrkrkrkrkrkrkrkrkkrr »

Des longs grésillements puis…plus rien. Les fracas provenant de derrière la porte à cause des deux gardes cessaient de par l'inefficacité de la tentative. Enfin si, quelques bruits évoquant les  écoulements de roches ou de sables, de poussières. Tout le monde pouvait à présent y voir un peu avec la lumière de la lune qui se révélait d’un énorme trou dans le toit qui était survenu au même instant que les explosions qui polluaient l’espace sonore. Des nuages noirs annonciateurs d’une pluie future avaient dissimulés les rayons lunaires durant ce laps de temps. Depuis le plafond ayant une hauteur de 10 mètres, une silhouette en costume sur mesure descendait lentement, baigné par la grâce lunaire. Seul son visage vêtu d’un masque se révélait, le reste de la tenue noire et blanche créant un contraste que la lumière nocturne sublimait en les masquant paradoxalement. La lumière rouge des voyants d'urgence et des caméras alors en panne soulignaient son masque terrifiant. Descendant avec grâce et lenteur, ce sentiment de malaise s’accentuait encore d’un degré, rendant cette condition encore plus insupportable. Une voix suave et distinguée dans le mal s’exprimait alors :

« Et si nous commencions…le véritable jugement ? »



Ulysse s'était alors redressé et avait reculé de deux pas, fléchis sur les appuies. Le juge lui était totalement apeuré, la présence surnaturelle menaçante de l'antagoniste s'avérant terriblement efficace sur lui. L'inconnu se dressait alors au niveau du juge, au dessus de la barre des accusés pour léviter à environ 2m du sol. Son vol stationnaire était impeccable.


Pour Klein:
Quand Klein utilisera son gear, il se rendra compte que les tâches précédemment visibles dans le corps d'Ulysse s'amoindrissent petit à petit. Mais le plus intriguant dans cette situation est que la personne masquée fait saturer la vision à rayon X quand il le regarde. Impossible de distinguer les os, les organes, une gigantesque tâche blanche composait cet homme. Sinon...Dans la panique précédente, la femme qu'il avait suivit pour s'asseoir à côté lui avait mis une main un peu baladeuse sur Excalibur. Par chance, elle n'avait pas appuyé fort.





HRP:
Comme d'habitude, si y'a des questions hésitez pas. Y'a beaucoup de matières je peux le concevoir. Vous avez jusqu'au Samedi 7 Juillet 22h30 heure française (car faut penser à nos québécoises adorées : 16h30) pour répondre.  


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue] Chapitre 1 : Jugement, Verdict et Ethique [Les Inscrits]

Message par Adolf le Jeu 05 Juil 2018, 00:24

Chapitre 1 : Jugement, Verdict et EthiqueEVENT

Après 5 minutes peu utiles, le jugement commence enfin. J'écoute attentivement tout ce qui se dit, je bois les paroles de l'accusé en tentant de déceler la part de vérité dans ce qu'il dit. C'est le genre d'homme qui s'est attaché à des valeurs ou des convictions fortes, donc il pense certainement de manière très biaisée, mais il ne faut pas rejeter ce qu'il dit pour autant. Surtout vu les réactions du juge...

Quelques coups de marteau, puis le juge reprend la parole. J'essaye de comprendre, mais... Ce sont mes oreilles? Il y a un bruit qui se rapproche, comme un avion qui passe tout près, mais ça ne s'arrête pas. Non, c'est pas moi... Les gens l'ont remarqué aussi. Ils regardent par les fenêtres au-dessus de moi... Eh, ça me rassure pas, je crois que ce serait une bonne idée de me rapprocher du fond. Je longe le mur pour revenir au coin, près du marteau de secours et d'un jeune homme très attentif, il doit être un apprenti-surveillant, un mec de l'académie peut-être? Je passe à l'autre mur et m'arrête à un mètre de celui où j'étais adossé. Enfin, j'avais envie d'aller plus loin, mais je suis forcé de me retourner vers les vitres, surpris par un gros flash rouge. Et le bruit semblait maintenant s'éloigner...

Argh, qu'est-ce qui se passe?! Mon coeur s'accélère... Je ne vois plus que mes mains et le sol, c'est comme si j'étais bourré mais avec une bonne pointe d'angoisse et un froid inconfortable dans le dos. Je me suis plaqué au mur, de toute façon j'arrive plus à bouger. Mes mains se sont fermées en poing, je suis paralysé et pourtant je sens que je pourrais mettre une patate au premier mec qui m'approche. Mais les ampoules pètent, on se retrouve dans un noir d'encre le temps de s'habituer. Mon ouïe est en ébullition, l'adrénaline me permet de visualiser l'espace avec le son, mais il y a trop de bruit, les gens s'affolent... Il y en a qui essayent de défoncer la porte de l'autre côté. Je suis plus sûr de comprendre... Non, en fait je suis sûr de rien comprendre. Depuis quand les volets sont fermés? Je peux peut-être prêter main-forte pour forcer la porte? Oh, il y a des forces de l'ordre on dirait. Je reste au mur et regarde devant moi quelques secondes, je me force à respirer lentement pour me calmer. Je prends une grande inspiration, puis me dirige vers la porte. Avec le noir, gear ou pas gear, impossible de voir mes tatouages bouger. Je pose donc mon doigt sur la fente entre les deux portes et fais passer mais tatouages superposés, à mon avis la porte est trop épaisse pour atteindre l'autre côté mais on ne m'en voudra pas d'essayer. Je laisse maintenant les hommes frapper et recule, puis me retourne même si je ne m'attends pas à voir grand chose. Je balaye la salle du regard, et... C'est quoi ces reflets? Il y a un mec au plafond, là au fond, ou c'est moi? Et il a l'air de descendre...
Un silence se creuse au fur et à mesure que les gens remarquent sa présence aussi. Puis on entend ce qui semble être sa voix.

« Et si nous commencions…le véritable jugement ? »

Et bah, voilà le super-méchant. Quelqu'un me rappelle pourquoi je suis venu ici?



Dernière édition par Adolf le Jeu 05 Juil 2018, 22:29, édité 1 fois
avatar
Adolf

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Heroes
Niveau: 1
Exp:
35/150  (35/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue] Chapitre 1 : Jugement, Verdict et Ethique [Les Inscrits]

Message par Makumo le Jeu 05 Juil 2018, 01:21

Makumo avait repéré le policier albinos de la dernière fois, celui qui ne savait ni dire bonjour, ni demander aux dames avant de les porter comme des sacs à patates. Il s'était posté à l'exact opposé de Liam, mais c'était sans importance. Il se concentra sur le procès, préférant ignorer de vieux à priori. Le juge commença à lire la longue, très longue, très très loooongue liste des chefs d'accusation. Si quelqu'un doutait encore que l'accusé soit un monstre malgré sa bestialité naturelle, voilà qui ne laissait aucun doute. Makumo se surprit à le détester immédiatement, il regardait son dos avec un air mauvais, se disant que la mort serait trop douce pour un tel individu. Même son avocat ne semblait pas y croire, un pauvre gars commis d'office à tous les coups. Le jeune homme avait presque pitié de lui en le voyant obligé de défendre ce criminel. De toute façon, Ulysse ne semblait pas prédisposé à le laisser parler quand vint le tour de la défense. Il semblait avoir un passif avec le juge et préféra détourner ses fautes sur le gouvernement. Encore un foutu terroriste, convaincu qu'on changerait tout en massacrant tout le monde.  C'est dégueulasse.

Makumo remuait sa colère quand un son lointain se fit entendre. Il était d'abord ténu, puis de plus en plus fort comme un avion qui s'approchait à une vitesse incroyable. C'était quoi ce bordel ? Il chercha d'abord à apercevoir quelque chose à travers les fenêtres, mais le son provenait du dessus. Il essaya de se lever quand un violent séisme fit trembler les murs et les fondations du tribunal le déséquilibrant. Il tituba vers l'avant pour se rattraper in extremis à la barrière, se cognant le menton au passage.

Il se passe quelque chose dehors ? Une attaque ? Une catastrophe ? Faut que je contacte quelqu'un, mais avec toute cette foule ... Qui choisir ? Réfléchit, les membres de White wings étaient placés où ? Le plus près devrait être ... Sylvester !

Il étendit son esprit à l'extérieur à la recherche de Sylvester, l'un des compagnons de Dove. Il se connecta au passage à l'esprit du policier albinos, à celui de Liam et celui d'un membre de la D-team qu'il avait en vue. C'était les seuls membres de la "sécurité" qu'il connaissait, les informations qu'il allait obtenir pourraient leur être utiles. L'opération lui prit 30 secondes à peine qu'il passa adossé à la barrière, les yeux clos pour se concentrer loin de l'agitation ambiante.

Pour Liam et Johann:

- Ici Whispers, élève en cycle 4 à l’académie Abondance en stage à l’agence White Wings. Sylvester qu’est-ce qui se passe à l’extérieur ?

- Dove patrouillait normalement jusqu'à ce qu'une sorte de fumée forme un portail. Le mec masqué en est sorti. Dove l'a instantanément pris en chasse pour le stopper. Elle a crée le premier bang supersonique mais le super-vilain l'a repoussé en tendant juste le bras, ce qui a crée un second bang bien plus puissant. On l'a perdu de vue et sa radio a l'air H.S puisqu'elle répond pas. A cause de ça la foule a paniqué et on est en plein débordement de partout. Entre la peur et les opportunistes on est débordé. On m'informe au même moment que les entrepôts d'Olympus sont attaqués. Fais gaffe à toi car on peut pas entrer sans précautions. Je risque de sortir de ta portée en gérant les civils, on fera au plus vite, reste en vie et ne prend pas de risques inutiles. On ignore tout des intentions du super-vilain, même si on peut spéculer.

Il rouvrit les yeux pour voir que la plupart des gens semblaient aveuglée autour de lui. Il allait répondre à Sylvester quand une terrifiante aura s’abattit sur l'ensemble de la salle, faisant taire les cris et immobilisant l'assemblée. Makumo essaya de contrôler sa peur du mieux qu'il pouvait tout en essayant de diluer celle de Johann, Liam et de l'agent. Sylvester devait aussi l'avoir ressenti, sauf s'il sortait de son périmètre. Il y eu une attente interminable, comme un calme avant la tempête. Makumo était figé comme une statue contre la barrière, le souffle coupé par la pression de cette aura. Cela dura une douzaine de secondes ou moins, mais le temps semblait s’étirer, probablement un effet de la peur. Le jeune justicier put reprendre son souffle, prenant plusieurs inspirations pour calmer son cœur qui battait la chamade. La salle était maintenant complètement hermétique et plongée dans le noir. Johann, Liam, l'agent et Makumo pouvait sentir à peu près où ils étaient les uns par rapport aux autres sans pour autant se voir. Makumo profita de ce petit moment pour leur envoyer en pensée la façon de communiquer avec les autres. Ils devaient se concentrer pleinement sur le message qu'ils voulaient faire passer et le télépathe se chargerait du reste. Comme ils étaient débutants, ils ne pourraient que communiquer par des mots au début.

Il y eut un moment de flottement où on entendit des coups qui essayaient de défoncer la porte. Étaient-ils amicaux ? On entendit aussi un agent de la D-team à l'extérieur qui ne fit que confirmer ce qu'il savait déjà. Soudain, la pièce fut éclairée par la douce lumière de la lune. Tout le monde leva la tête pour apercevoir un individu en costume descendre en lévitation juste devant le juge. Makumo, le regarda terrifié à travers les barreaux. Ulysse était juste derrière lui, un genoux à terre. Il put facilement entendre ce qu'il dit et le transféra aux autres. Ils ne semblaient pas être de mèche, c'était inutile de jouer la comédie si c'était pour parler dans sa barbe. Il parla aux autres par la pensée

Pour Liam et Johann:
- Ça doit être le type qui a envoyé valser Dove sur la lune. Putain de merde c'est lui qui dégage cette aura ?
avatar
Makumo

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 1
Exp:
95/150  (95/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue] Chapitre 1 : Jugement, Verdict et Ethique [Les Inscrits]

Message par Tam Chamade le Jeu 05 Juil 2018, 15:02

L'accusation lâcha les chefs d'accusation. Homicides, crime contre l'humanité… rien que cela ?
Bien entendu l'avocat , certainement commis d'office n'avait pas eut le temps de préparer le dossier, ou n'en voulait pas. Se fut Ulysse qui prit la parole en premier. A première vue, il avait un passif avec le juge… Étonnant une fois de plus.
Le juge menaça, laissant entendre que le verdict était déjà connu. Cela nullifierait le procès avec un bon avocat. Un juge se doit d'être impartial.
Heureusement que j’avais mes gants, sinon, mes mains seraient pleine de mon sang. Je sera donc les poings encore un moment. Les coups de marteaux résonnèrent dans ma tête, me livrant une vision d'un autre tribunal ; Je porta la main à mes oreilles, j'étais prête à partir. Même si je voulais voir la justice d'Abondance, je ne prendrais pas le risque de revivre cela. Le Bang supersonique m'éclata encore plus les tympans, m'obligeant à ressortirent de cette spirale de souvenirs. En discuter avec Caïn m'avait fait du bien et comprendre que moi aussi, je ne prenais pas en compte la portée de mes actes avant, ni même maintenant. Je ne pouvais plus reprocher cela à Justice. Je réouvrit les yeux dans un noir complet. Dans mon ancienne vie, je n'aurait même pas eut de problème à voir. Mais là, j'étais désorienté. Je me focalisa donc sur mes autres sens.
Mon poil se hérissait, mes muscles refusaient de bouger. Qu'est ce qui pouvait me causer autant de peur. Le truc violet que j'ai vaguement entraperçu… Impossible, une telle aura, c'est celle d'un monstre, ou d'une capacité. Je ne pouvait même pas feuler et grâce à mes gants, mes griffes ne pouvaient sortir. Mes yeux commençait à percevoir des choses plutôt vague. Arrivait je enfin à réaméliorer ma vision… Impossible, elle était focalisé à chercher le danger. Je voyais tout comme dans un zoom. Pas facile pour se concentrer. Je commença donc à me réciter ma table de multiplication, espérant que cela m'aiderait à briser la coercition.
Ulysse semblait surprit, autant que nous. Un officier de la D-team laissa entendre que les protections étaient tombées à cause d'un bang supersonique. Je doutais que ce bang y fut pour quelque chose. Les attaques dehors et sur des structures Olympus me disait que quelque chose allait se passer ici.
Un trou dans le plafond ? Vu les explosion, le chasseur avait dût larguée un paquet de charge. Merde son organisation devait avoir les moyens pour faire autant de grabuge.
Merde de merde, encore plus chelou, un type par le plafond en costard cravate ? Il voulait commencé le vrai jugement ? Un super qui a dérapé ? Il me fallait plus d'informations. Cet être dégageait un aura surnaturelle. C'était un prédateur né. Cela ne faisait plus peur à Tam depuis son séjour en prison. Elle avait connu pire. Elle devait agir. Ne serait ce que pour les siens.
Elle retira ses protèges seins, au grand plaisir de son voisin. Elle en fit une pièce qu'elle équipa en passant dans l'allée centrale en courant. Elle sauta la rambarde et tomba devant Ulysse.

-Monsieur le justicier masqué, la justice doit toujours avoir un nom. Et je ne connais malheureusement pas le votre. Mais je vous prévient que si vous touchez à l’accusé après cette parodie de procès… je me devrait de résister pour le défendre, quitte à en mourir, Paroles de Tam Chamade. Bien entendu, cela ne prend pas en compte l'évasion, car ce n'est pas de la justice cela, juste un moyen de l'éviter.

Peu important que tous le monde sache qui se cache derrière ce masque. Elle avait ses sens en action et retirait doucement ses gants, comme si elle avait le temps. Elle continua par finir.

-Et s'il vous plaît ne me prenez pas pour un de ses petites connes jouant à Justice. Je les hais au plus haut point.

Elle l'avait fait. Elle risquait le tout pour le tout afin d'avoir des informations. Même si pour tous, elle devait respirer la tranquillité, au fond d'elle même, elle était morte de trouille. Mais elle avait apprit à contrôler cela. Elle espérait juste que son corps tiendrait.
avatar
Tam Chamade

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
35/150  (35/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue] Chapitre 1 : Jugement, Verdict et Ethique [Les Inscrits]

Message par Maxime Lafleur le Jeu 05 Juil 2018, 18:07

En écoutant le dénommé Amod, il y avait une chose ou deux qu'on pouvait déterminer. De une il connaissait le juge, Wirthlin Martin. De deux, il avait travaillé pour le gouvernement avant. Et qui était le gamin dont Grant parlait. Sitôt le procés terminé, il  pourrait se renseigner sur le juge Martin. Il y avait une autre certitude. Ulysse ne comptait pas se défendre. Il utilisait la rationalisation basée sur le gouvernement n'a pas le droit de me juger car il a aussi commis des crimes. Cherchait-il à passer un message? En tout cas, dans cette situation, le verdict coupable serait passerait.

À part que lorsque le juge frappa du maillet, un bruit d'avion supersonique se fit entendre et la salle trembla. Il leva les yeux vers le plafond mais ne pût rien voir. Puis un flash de lumière pourpre.

Puis le même bruit plus fort. Avant que ne revienne la Peur. Cette impression de danger. La mort juste devant, il avait des flashs du canon froid tendu vers lui. Et l'homme qui lui criait des ordres. Le coeur battant à tout rompre. Il connaissait cette impression. Il savait qu'une seule mauvaise décision de sa part, et c'en était fini de lui. Non il ne serait pas impuissant! Il refusait de se sentir encore aussi faible,  puis le tireur fit feu.  Mais il ne ressentit pas le choc de la balle. Ni la sensation de se faire transpercer. Par contre, il ne voyait plus rien, tout était noir. C'était donc ça mourir? Pas de quoi casser trois pattes à un canard, par contre... il n'y avait pas de pistolet dans cette salle?  Mais il faisait vraiment noir. Du genre noir de chez noir. Une obscurité absolue qu'on ne trouve que dans les endroits sans aucune lumière. Puis le bruits des portes qui se ferment. De quelque chose de lourd qui tombe. Quelques bangs... Encore une fois il était impuissant.

Puis il y eût un dénommé Wicht qui parla via sa radio. Mais au lieu  de les rassurer, il leur apprit que le bâtiment d'Olympus était attaqué et qu'ils étaient débordé, puis la radio coupa. C'est là qu'il pût voir le trou dans le plafond et l'individu qui en descendait. Un doté, un gear? C'était difficile à savoir.



« Et si nous commencions…le véritable jugement ? »


Sa voix, son masque, sa tenue, cette facilité à léviter, tout en lui inspirait la crainte. Et encore une fois dans cette situation, il se sentait complètement impuissant.  Mais il n'avait pas le droit d'être impuissant, il avait décidé de devenir un super! Et ce n'est pas parce qu'il n'avait pas encore rejoint l'académie qu'il pouvait se cacher.

Une fille sauta par dessus la barrière et alla protéger l'accusé. Comme ça simplement !Et elle détestait Justice! Si quelqu'un qui n'est pas super décidait de risquer sa vie pour ses valeurs... Il n'avait plus aucune excuse. Il y avait bien un moyen de gagner du temps, mais ce n'était pas en tant que super. Il fallait provoquer un mouvvement de foule. Il s'approcha de sa camarade et lui murmura.

-Tori, j'ai un plan, je vais attirer son attention.Et toi tu vas t'éloigner le plus de moi dès que je dis pleine et entière. Tu cries que j'ai raison.

[i]Son coeur battait la chamade. Il mettait vraiment sa vie en danger. Puis il se mit à parler fort en direction de l'être masqué.


-Et peut on savoir le jugement de qui exactement? Celui d'Amod, il allait se faipre condamner! Celui du juge, ou est ce celui des humains? Quoi qu'il en soit ce que vous appelez un jugement n'est rien d'autre qu'un meurtre. Si vous voulez vraiment faire justice. Il faut non seulement qu'il y ait justice mais aussi qu'il y ait image de justice. Ce qui veut dire que peu importe l'accusé, il a le droit à une défense pleine et entière!

avatar
Maxime Lafleur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Tsukiste
Niveau: 1
Exp:
40/150  (40/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue] Chapitre 1 : Jugement, Verdict et Ethique [Les Inscrits]

Message par Johann Muninn le Jeu 05 Juil 2018, 23:53

À l’entrée de l’accusé, Johann avait pu remarquer un individu qui paraissait anormalement indifférent à Ulysse. Il avait suffi à l’agent de police d’un échange de regard avec son collègue à sa droite de l’autre côté de la pièce pour deviner qu’ils avaient tous les deux fait la même constatation.

Malheureusement, l’absence de réaction ne constituait en rien une preuve suffisante pour justifier l’interpellation de cet individu. Pour le moment tout ce que L’Islandais pouvait faire, c’est garder un œil sur l’homme au chapeau pendant que le procès suit son court.

Le procès parlons-en justement. D’un côté, nous avons juge qui énumérait les droits ainsi que les chefs d’accusation qui accablaient un l’accusé flanqué d’un pauvre avocat qui dans la situation actuel était aussi utile qu’une potiche. L’accusé quant à lui semblait bien connaître le juge et avoir une dent contre lui. Fait loin d’être anodin, mais nous y reviendront plus tard.

Puis soudainement, l’éclairage se mit à vaciller juste avant qu’un bruit d’avion de chasse ne nous parvienne. Tout le monde dans la salle cherchait l’origine que ce soit dehors ou au plafond. Johann étudia le comportement de l’homme au chapeau pour voir s’il s’y attendait et donc s’il y était Lié d’une manière ou d’une autre. Il était toujours aussi indifférent.

Un calme angoissant et pesant se fit ressentir avant qu’un flash lumineux n’aveugle tout le monde dans la pièce y compris l’agent de police. Suite à cela, ce dernier fut pris d’une étrange sensation, son rythme cardiaque ainsi que, son souffle s’accélérais, tandis qu’un pic d’adrénaline se fit sentir dans ses vaisseaux sanguins. Même son pouvoir tenta de se manifester. Johann du rassembler toute sa concentration pour empêcher cela.

Les ténèbres les plus impénétrables régnaient désormais dans le tribunal. Le flash lumineux suivit de l’obscurité si soudaine priva l’agent de police de la vue pendant un court moment à cause de ses yeux qui ne purent s’adapter suffisamment vite à tous ces changement de luminosités.

C’est pendant ce laps de temps que Johann put entendre des voix dans sa tête.

- Ici Whispers, élève en cycle 4 à l’académie Abondance en stage à l’agence White Wings. Sylvester qu’est-ce qui se passe à l’extérieur ?

- Dove patrouillait normalement jusqu'à ce qu'une sorte de fumée forme un portail. Le mec masqué en est sorti. Dove l'a instantanément pris en chasse pour le stopper. Elle a crée le premier bang supersonique mais le super-vilain l'a repoussé en tendant juste le bras, ce qui a crée un second bang bien plus puissant. On l'a perdu de vue et sa radio a l'air H.S puisqu'elle répond pas. A cause de ça la foule a paniqué et on est en plein débordement de partout. Entre la peur et les opportunistes on est débordé. On m'informe au même moment que les entrepôts d'Olympus sont attaqués. Fais gaffe à toi car on peut pas entrer sans précautions. Je risque de sortir de ta portée en gérant les civils, on fera au plus vite, reste en vie et ne prend pas de risques inutiles. On ignore tout des intentions du super-vilain, même si on peut spéculer.

Johann ne mit pas longtemps à reconnaître de la télépathie. En tant qu’anciens élève de l’académie ce n’est pas la première fois qu’il y était confronté.

Pendant que L’Islandais se frottait les yeux en vain, il pouvait entendre la pièce se verrouiller de toute part telle une prison. Autour de lui et toutes les personnes présentes. Comme si tout cela ne suffisait pas une paralysie générale le gagna également le privant de tout mouvement, le figeant dans une position semblable aux anges pleureurs dans docteur who.

Puis l’immobilité s’estompa aussi rapidement qu’elle était survenue et l’albinos qui s’habituait petit à petit au manque de lumière tentait d’analyser la situation. Un agent peu soucieux des commentaires qu’il laissait échapper fit un résumé de tout ce qui se passe dehors tout en essayant de venir à bout du blindage des portes. En fait, la seule issue était le trou qui ornait le plafond. Presque impossible d’accès. D’ailleurs en y réfléchissant si c’est autant le Chaos dehors est-ce vraiment une si bonne idée de faire sortir les civils tout de suite ? Pour l’instant, nous sommes piégés.

Qui plus est un individu au masque de crâne avait son entrée dans la salle par la voix des airs.

« Et si nous commencions…le véritable jugement ? »


À ce moment la voix retenti à nouveau dans sa tête

- Ça doit être le type qui a envoyé valser Dove sur la lune. Putain de merde, c'est lui qui dégage cette aura ?

L’Islandais se concentra comme on le lui avait appris, il n’y a encore pas si longtemps afin de prendre part au dialogue télépathique.

_ Reste concentré Whispers, ça ne sert à rien de céder à la panique.

Dans le même temps, il put observer Tam s’interposer entre le type masqué et Ulysse. Ses intentions étaient difficiles à estimer et ses propos trop peu perceptibles.

Puis une voix familière retentissait dans la pièce. L’albinos ne mit pas longtemps à la reconnaître puisqu’il s’agissait du garçon à qui il avait fait découvrir l’académie.

-Et peut on savoir le jugement de qui exactement? Celui d'Amod, il allait se faipre condamner! Celui du juge, ou est ce celui des humains? Quoi qu'il en soit ce que vous appelez un jugement n'est rien d'autre qu'un meurtre. Si vous voulez vraiment faire justice. Il faut non seulement qu'il y ait justice mais aussi qu'il y ait image de justice. Ce qui veut dire que peu importe l'accusé, il a le droit à une défense pleine et entière!

Maxime prenait un grand risque en s’adressant aussi directement au super vilain comme l’a appelé Sylvester. Johann devait réagir et vite.

Tout d’abord, il commença par donner des consignes télépathiquement à Whisper.

_ Whisper commence par contacter le garçon aux cheveux bleus, c’est un de tes futurs camarades et dis-lui de ne pas prendre d’initiatives personnelles. Contact également toutes les personnes dans la salle que tu jugeras utile. Si on veut sortir de ce guêpier, on doit agir en groupe. Je vais vous faire gagner du temps en détournant l’attention.

Suite à cela, l’agent de police usa d’un tentacule pour saisir à sa ceinture l’appareil de communication dont il était équipé et c’est en rampant sur le sol que l’appendice amena l’objet jusqu’au justicier qui était poster à l’autre coin de la pièce. Il heurte légèrement la jambe de ce dernier afin de capter son attention.

Une fois l’appareil bien réceptionné, l’albinos s’exprima d’une voix forte avec assurance en s’aventurant dans l’allée centrale afin d’être sûr d’être entendu.


_ Peu importe qui vous compté Juger, ce sera moi qui vais assurer sa défense ! Qui que vous soyez ou quelles que soient vos intentions, je suis pratiquement sûr que nous sommes d’accords sur au moins un point. Le procès initialement prévu partait sur de mauvaises bases. Qu’est-ce qui me fait dire ça ? Parce le Juge monsieur Martin et l’accusé Monsieur Grant se connaissent visiblement. Par conséquent le juge ne pouvait être impartial donc les conditions pour un procès équitable n’étaient pas respectées.


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Johann Muninn

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Tsukiste
Niveau: 2
Exp:
60/200  (60/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue] Chapitre 1 : Jugement, Verdict et Ethique [Les Inscrits]

Message par Klein le Ven 06 Juil 2018, 01:30

Miam-miam, je ne suis pas déçu d'être venu à l'intérieur, la vue est exquise. En plus regarde-moi ce qu'on a juste à côté de la belle créature, une deuxième pour le prix d'une. Voyons voir ce qu'il se cache sous cette robe... Mais... C'est qu'elle ne porte pas de sous-vêtement en plus ! Seigneur, que tu es bon, je pourrais t'embrasser si tu étais là.Je me fais sortir de mon moment d'extase par des coups incessants de marteau du juge, qu'est-ce qu'il peut être bruyant le vieux schnock, il y en a qui profitent là ! Je ne suis pas là pour votre pseudo jugement, je n'en ai rien à foutre de vos querelles. De toute façon je me suis jamais vu comme un garçon du système, surtout depuis que je suis devenu la honte familiale, tout ça car j'ai pas envie de bosser et d'avoir une vie tranquille, Nan mais je vous jure, on a le droit de croire en ce qu'on veut nan ?

Bon sinon, ils racontent quoi les vieux. Attends, ils se connaissent ? T'es pas censé être impartial quand t'es juge, ou un truc du genre ? En tout cas ce que raconte le mec à la barre, Ulysse je crois, me plaît bien. Je me reconnais dans ses mots, il suit ses convictions et on l'emmerde pour ça, pile ce que j'étais en train de penser plus tôt. On veut faire plaisir à ceux au-dessus de nous, et dès qu'on décide de faire ce qu'on veut, on nous crache dessus. Par contre, plus il parle, plus je bad un max. On dirait vraiment une sorte de coup monté où on veut faire taire un pion trop chiant, c'est grave flippant leurs histoires là. Mais plus je regarde Ulysse, plus je l'aime bien, j'aurais préféré avoir un père comme ça je pense. Je me permets même de taper un petit rayon x sur lui, il doit avoir des gears de ouf, ou un pouvoir bien contrôler. Hein, c'est quoi ces trucs dans son corps ? Je me frotte les yeux, mais rien n'y fait, mon gear il bug ou quoi ? Je tape un regard sur son avocat, mais nan rien ne bug. C'est quoi ce bordel, il a des trucs indétectable par rayon x dans le corps ? C'est genre possible déjà ? Ouais question cone, y a des gens qui peuvent devenir des couteaux suisses, donc ce n'est pas si impossible.

D'un coup, j'ai une phrase qui résonne dans ma tête... « Vous vous êtes bien servi du gamin que la population aimait tant. » un gamin que la population aime ? Je sais pas pourquoi j'arrive pas à oublier cette phrase, genre le gouvernement se sert d'un gosse ? Sérieusement ? Attend... À son âge, j’appellerais toutes les personnes qui ont 20-30 ans de moins que moi des gosses... Du coup ce n'est pas forcément d'un enfant qu'il parle... Du coup un gamin aimait par la population... ME DIT PAS QU'IL PARLE DE JUSTICE ?! Attend attend, je bad là, j'ai un putain de mauvais pressentiment. Nan, je dois déconner, je sais que le système n'est pas ouf, parole de riche, mais de là à contrôler la figure de la paix, je dois me faire des idées, ouais ça doit être ça...

Bordel c'est quoi ce bruit ? Ça nique les oreilles, pourquoi y a un avion qui vole aussi bas là ? WOW PUTAIN ! Un tremblement de terre ? Sérieux ? Putain j'aurais dû rester chez moi ! Waaa, c'est quoi ça maintenant ? La lumière bordel, mais c'est la guerre ou quoi ?!AAAH ! MAIS MAINTENANT LES AMPOULES ELLES PETENT ?! POURQUOI JE SUIS LA MOI?! Oh ? Oooooh... C'est quoi cette charmante sensation sur mon épée bénie ? Heureusement mon rayon x me permet de voir avec peu de luminosité, par aussi bien qu'une vision nocturne par contre. Mais c'est la main de ma voisine ça ? Il y a du bon dans le mauvais on dirait... Ah mais ce n'est pas le moment merde ! Y a tout qui fait n'importe quoi autour de moi, ne comprends rien merde ! En plus... J'arrive pas à bouger bordel ! Oh la vie cette sale race ! Je suis trop jeune pour crever !

Oh putain, c'est bon je bouge. Dommage, la main est partie, mais on verra ça plus tard, là il faut que j'arrive à me casser d'ici, ça put trop la merde. J’entends alors entre les cris un « C’est quoi ce bordel encore ? » qui m'enlève les mots de la bouche. Sauf que ça vient de papa Ulysse. Donc il est vraiment pas dans le coup ? Ça reste une bonne nouvelle, enfin je crois. Ouais nan en fait c'est la merde. Alors que tout le monde pète les plombs à crier et tenter de se barrer, moi je suis là, accroupi entre deux rangs à regarder à droite et à gauche. Je veux juste trouver un moment pour me barrer sans me faire piétiner.

C'est alors qu'une voix se fit entendre, un mec de la D-team, les chiens d'Olympus qui essaye de rassurer la foule chaotique. Sauf que ce con oublie de couper le mégaphone alors qu'il est en train de dire que ça put la merde et que du coup ça rassure personne au contraire.

Dîtes moi que je rêve, depuis quand il y a un trou dans le plafond, et depuis quand y a un mec qui descend comme s'il était attacher avec des câbles au ralenti mais sans câbles ? C'est trop pour moi, je dois juste être en train de faire un cauchemar vénère, je ne vais pas tarder à me réveiller je pense... aha... Bordel ce n'est pas un cauchemar, fait chier ! Bordel mais la tête du mec fait grave peur, c'est quoi ce masque . Il a un gear . Faut que je vérifie, j'active mon gear... Attend, what ? Je le vois même pas, c'est tout blanc ! C'est encore pire qu'avec Ulysse. Ulysse je voyais des taches bizarres, mais là je vois juste rien, juste une silhouette blanche. Ce mec est dangereux, je peux le sentir jusque dans mes os. Et voyait la petite phrase qu'il vient de sortir, il est pas là pour faire des gaufres ! Bon, on va mettre en place des objecti... Attends mais je rêve...

Bon je vous résume la chose, y a Tam, oui cette Tam que j'ai rencontrée il y a quelque jour qui vient juste de se foutre devant le mec qui a l'air de manger des chatons au petit déjeuner en mode « Olala, je ne vais pas te laisser faire. » Bon bah désoler, d'habitude je défends les jolies filles, mais là c'est du suicide. Donc revenons en à nos objectifs, ne pas se faire remarquer du méchant et libérer Ulysse, je sens qu'avec lui je vais pouvoir me barrer en un seul morceau. Merci à Tam, j'ai plus de chance pour ne pas me faire voir par le boss final. J'avance alors jusqu'à à côté d'Ulysse en restant accroupi.

-Alors, me demandez rien, je vais juste vous enlever ses merdes, j'ai l'impression que vous êtes la seule personne qui peut me sortir d'ici en vie. Ouais je fais peut-être une grosse connerie, mais vous me faites déjà moins peur que l'autre avec le masque. Dis-je à Ulysse d'une voix basse camouflé par le bordel ambiant.

Je tape un coup d’œil sur les menottes, et forcément c'est pas crochetable, un système avec manette hein ? Le bouton doit pas être loin... Les gardes ! Oh putain cette chance ! Il est inconscient, et avec un petit coup de gear, je vois le bouton dans sa poche. Pendant ce temps, un autre suicidaire arrive et raconte un truc à base de « je suis un avocat juste et blablabla » ils sont tous possédé ici ou quoi ? Bon j’appuie sur le bouton et je croise les doigts pour que ça marche. Seigneur faite que je survive s'il vous plaît !
avatar
Klein

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
35/150  (35/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue] Chapitre 1 : Jugement, Verdict et Ethique [Les Inscrits]

Message par Tori Clark le Ven 06 Juil 2018, 02:21

Comme si je ne baignais pas déjà dans le malaise à cause de l’ambiance, le sentiment de dérangement présent en moi s'accroît lorsqu’Ulysse, l’accusé, décide de prendre la parole à la place de son avocat. Il connaît visiblement le juge… Je suis pas calée dans le domaine juridique, mais il me semble que ça n’a pas lieu d’être.

Tout d’un coup, l’éclairage de la salle vacille et je lève donc les yeux vers le plafond. Une ampoule en fin de vie ? Non, c’était la salle au complet. Après les lumières, le son. Quelque chose comme le bruit d’un avion militaire. Je ne sais pas d’ailleurs pas si c’est à cause de ce bruit, mais je peux sentir le banc et le sol trembler. Je jette un rapide coup d’œil autour de moi pour constater heureusement? que je ne suis pas la seule à constater cette succession de phénomènes étranges. Après, la lumière, le son et les tremblements, le calme complet… Je n’aime vraiment, mais alors vraiment pas ça. Je suis sur le point de me dresser debout, mais je me retiens en essayant de croire que ce n’est qu’une coïncidence et que ça passera. Puis, de nouveau le bruit, plus fort et un flash violacé. Le premier truc qui me passe par la tête est “ attentat par avion “, mais l’ampleur du son diminue, ce qui voudrait dire que s’il s’agissait d’un avion, il s’est éloigné.

Je n’ai pas le temps de penser à autre chose que soudainement, c’est comme si mon corps était engourdi. Je n’arrive plus à bouger et j’ai chaud. J’ai l’impression que la température dans la pièce a grimpé de plusieurs degrés en un instant. C’en est presque étouffant. Et je sens des tremblements, mais cette fois-ci, ils ne viennent pas du sol. Malgré le fait d’être incapable de bouger ne serait-ce que mes doigts, je tremble comme une feuille. Mais pourquoi je tremble autant ? S’en suit l’explosion de toutes les ampoules dans la salle, la plongeant dans l’obscurité presque totale, à l’exception de lueurs rouges lointaines provenant des indications de sortie.


Pourquoi j’ai cru ou plutôt, pourquoi me suis-je persuadée qu’un événement aussi attendu et controversé que ce procès pourrait se passer sans encombres ? Un coup de mon optimiste ? De naïveté ? Avec la façon dont les événements s’enclenchent par la suite, la seule chose dont je peux me réjouir est que ma sœur n’ait pas été intéressée à venir. J’espère qu’elle est présentement à l’appartement ou n’importe où, du moment qu’il s’agit d’un lieu sécuritaire.

Maxime s’approche de moi et murmure :

- Tori, j'ai un plan, je vais attirer son attention.Et toi tu vas t'éloigner le plus de moi dès que je dis pleine et entière. Tu cries que j'ai raison.

J’ai un doute sur le plan.

- Je ne crois pas qu…

Pas assez rapide, il commence :

- Et peut on savoir le jugement de qui exactement? Celui d'Amod, il allait se faire condamner! Celui du juge, ou est ce celui des humains? Quoi qu'il en soit ce que vous appelez un jugement n'est rien d'autre qu'un meurtre. Si vous voulez vraiment faire justice. Il faut non seulement qu'il y ait justice mais aussi qu'il y ait image de justice. Ce qui veut dire que peu importe l'accusé, il a le droit à une défense pleine et entière!

Comme si cet homme masqué qui arrivait du plafond allait approuver les dires de ce jeune homme et rebrousser chemin ! Et même si son but est de faire distraction, je suis supposée approuver et ensuite quoi ? Il n’a pas les qualifications pour intervenir. Mon instinct me dit qu’il y a une chance sur deux pour qu’il vienne de faire une connerie. Soit l’individu va répondre pacifiquement, soit il va essayer de le faire taire brusquement. C’est souvent comme ça dans les films. Daaah, j’ai regardé et lu trop de trucs ! Je crois que tout ce que je peux espérer, c’est que quelqu’un d’autre intervienne et détourne l’attention de Maxime. Heureusement, mon souhait est entendu. Un homme prend la parole :

- Peu importe qui vous compté Juger, ce sera moi qui vais assurer sa défense ! Qui que vous soyez ou quelles que soient vos intentions, je suis pratiquement sûr que nous sommes d’accords sur au moins un point. Le procès initialement prévu partait sur de mauvaises bases. Qu’est-ce qui me fait dire ça ? Parce le Juge monsieur Martin et l’accusé Monsieur Grant se connaissent visiblement. Par conséquent le juge ne pouvait être impartial donc les conditions pour un procès équitable n’étaient pas respectées.

J’en profite pour chuchoter à Maxime :

- Tant que tu n’as pas l’expérience ou l'entraînement requis, même si tu veux agir héroïquement, laisse aux force de l’ordre et aux professionnels la gestion des situations du genre, à moins qu’ils ne te demandent de l’aide !

Dit la fille qui a de la difficulté à ne pas s’interposer dans une bagarre...



Messagerie (bientôt) ★ Journal ★ je parle en #24C934

Chains of Memories :

Compteur de chutes : On retourne à 0 !
avatar
Tori Clark

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Heroes
Niveau: 1
Exp:
100/150  (100/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue] Chapitre 1 : Jugement, Verdict et Ethique [Les Inscrits]

Message par Liam le Ven 06 Juil 2018, 05:01

‘Tout se passe bien, les chefs d’accusations sont plutôt lourds pour Amod qui a mon avis ne s’en tirera pas qu’avec quelques années en prison. On dirait qu’il s’est amusé à accumuler les pires délits qu’on peut ne peut espérer avoir si on est quelqu’un de bien, je reste calme malgré les paroles de cet homme qui réagit bizarrement face aux chefs d’accusations du juge. Ça va très vite être dérangeant si les dix sont comme ça et tiennent des propos aussi particuliers, on dirait bien qu’Ulysse n’a pas toujours été du mauvais côté de la loi. Mais je dois me tromper, vu son cas ça ne m’étonnerait pas qu’à l’enfance c’était déjà un fruit pourri. Argh, je m’en veux de penser ça, enfant il devait être comme moi. Ou encore plus calme que moi…

On dirait que ces deux là se connaissent, la carrure d’Ulysse laisse présumer qu’il a été un peu plus que le dirigeant d’un empire. Il doit avoir une expérience du combat bien supérieure à la mienne, ça se sent ce genre de chose. J’peux pas mettre ma main à couper parce que j’en ai besoin pour me...me transformer avec la montre et devenir Elpis. Le fait est que les propos que tient le juge ne me semblent pas totalement impartiaux, et ça c’est un truc qui va très vite me déranger. On dirait bien que ça parle de l’enfant adoré...Justice ? Non, Justice ne ressemblait pas à ça, si ?

Hein ? Qu’est-ce que c’est que ce bruit, on dirait que quelqu’un a tiré une fusée et qu’elle a éclatée. Mais personne ne se risquerait à faire ça aujourd’hui, surtout vu la foule de héros qui pullulent dans la zone. Même les gamins inconscients savent que aujourd’hui il ne faut pas rigoler avec la sécurité, les héros sont beaucoup trop sur le qui-vive ce qui fait que chaque action trop suspecte emmerde la sécurité qui doit se ruer sur la zone précise. Ce bang n’est pas anodin, la salle se met à bouger. D’instinct ma main gauche va appuyer sur ma un bouton de ma montre. Mon costume apparaît au niveau de mon corps et je sens mon masque sur moi, l’électricité clignote et tout s’éteint. Un bref geste des doigts me permet d’allumer ma vision nocturne mais je me fige avec la main encore sur mon masque.

La salle vient de cesser de trembler, un type semble avoir défoncé le plafond et pas de la manière la plus douce. Une nouvelle secousse vient secouer la salle, de mon côté je regarde les volets qui viennent de s’abattre sur les fenêtres qui semblaient déjà extrêmement résistantes. C’est pas du verre de tapette ça, mais le problème n’est pas le verre. C’est le type devant, je crois bien que je suis l’un des seuls à le voir grâce à ma vision nocturne. Des gens parlent mais je n’entends pas, je suis bloqué. Je n’arrive plus à bouger, les gens hurlent. D’autres se précipitent dans des actions dangereuses vers l’homme masqué, et moi je ne peux plus bouger…

Je crois que je suis resté un moment plutôt court dans cette situation, le fait que je sois dans le coin de la salle fait que les gens ne m’ont pas forcément remarqué et n’ont pas direct hurlé qu’un héros était dans la zone. Certaines personnes tentent de hurler au type masqué, j’ai envie de leur hurler d’arrêter mais j’ai une boule dans la gorge et peut-être les yeux humide. Ce type est dangereux, vu qu’il a défoncé le plafond et qu’il a eu les couilles de se ramener juste devant nous malgré les héros signifie qu’il doit savoir ce qu’il fait. J’ai vu Dove tout à l’heure, elle ne l’aurait pas laissé rentrer. Makumo est d’ailleurs rentré en contact avec moi pour transmettre des informations à l’instant sur ces faits. C’est la merde...la grosse merde.

« Je vais établir un périmètre de sécurité, aide moi à essayer de regrouper les civils dans le fond de la salle. Le plus loin possible de Amod et Skull ! Officiers, aide nous s’il vous plaîts. »

Ce message adressé à Makumo et à Johann ainsi qu’à l’autre officier est sans doute l’une des étapes qui aida à me débloquer de ma position. J’ai toujours peur putain mais les hurlements autour de moi me poussent à bouger, le premier pas ça a été le plus dur. Le second un peu moins et au troisième ça va déjà mieux. Ma mâchoire tremble autant que mes jambes mais je m’intime de tenir bon, je n’arrive pas vraiment à déterminer ce que je ressens en ce moment même. La boule dans ma gorge n’a pas disparu mais je tente quand même de parler.

-Tous le monde dans le fond…

Les gens continuent de hurler et ma voix se meurt avant qu’elle n’ait le temps de prononcer ‘’de la salle’’. Elle vient de me trahir à cause de la peur qui émane de moi, allez courage Liam il faut faire preuve d’héroïsme un peu ! Mes sourcils se froncent et j’inspire un grand coup pour me donner un peu de courage. J’avale ma salive, me place dans une position que je juge être celle d’un homme confiant : le torse légèrement en l’air et les deux pieds écartés à la hauteur des épaules. Le dos très légèrement plié vers le sol en arrière, les deux mains en porte-voix.

-J’AI DIT : TOUT LE MONDE DANS LE FOND DE LA SALLE ! OBÉISSEZ POUR VOTRE SÉCURITÉ ! DANS LE FOND DE LA SALLE PRES DE LA PORTE ! TOUS !

Je ne cherche pas à savoir si les gens m’obéissent ou non, je pense que la peur parlera mieux que moi. Généralement on évite de rusher vers ce qui nous fait peur, les gens partiront logiquement du côté de la porte. Mais Liam, alors pourquoi toi tu te dirige vers ce qui te fait peur ? Ferme ta gueule j’ai pas envie d’y réfléchir...

Je franchis la foule et m’approche de là ou se trouvaient une femme avec un masque de chat et un homme avec des tentacules (il m’a semblé en voir un instant) pour m’adresser à eux :

-Veuillez dégager la zone ! Les autorité vont établir un périmètre de sécurité autour de l’individu dangereux madame ! Et vous officier aidez la à partir si elle insiste trop…

Je remarque ensuite à seulement trois mètres Amod qui semble quelque peu décontenancé par la situation de son côté. Un type est à côté de lui, il vient d’appuyer sur un bouton. Je me rappelle  qu’Olympus fournit des menottes anti-dotés aux autorités avec ces boutons pour les contrôler , dans le doute je m’approche de l’homme à côté d’Amod. Mes yeux se posent donc sur les menottes du criminel en tentant d’observer une possible réaction.

-Hey ! Qu’est-ce que vous faites !

Mes cartes sortent de leur paquet magnétique et s’élancent vers le jeune homme dans l’optique de toucher la manette de contrôle pour la dégager de ses mains.

-Mr. Ulysse quoi qu’il se passe avec vos menottes je vous prierais de rester dans cette position. Chacune de vos actions pourrait alourdir votre dossier, c’est pour votre bien que je vous demande...non que je vous ordonne de ne pas agir !

Je dois m’occuper du masqué juste après...Et dire que j’étais venu en spectateur. Ho berdol.
avatar
Liam

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Heroes
Niveau: 2
Exp:
20/200  (20/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Intrigue] Chapitre 1 : Jugement, Verdict et Ethique [Les Inscrits]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum