Une rencontre fortuite ( vs Aïky, Klein)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une rencontre fortuite ( vs Aïky, Klein)

Message par Invité le Jeu 28 Juin 2018, 21:17

En ce Jeudi 28 juin, il faisait chaud. Le matin, Mistigri l'avait reçut et le contrat avait été signé devant un avocat. La vieille pie était prudente. Et Tam lui en était grée. Elles avaient mangée avant que la propriétaire parte rapidement prendre son avion. Hormis une journée, celle du 1er, elle devrait vivre dans cette maison nuit et jour.  Peut Après le départ, la température monta brusquement. On passa d'un 28° à pas loin de 40. Cette hausse de 10°Celsius était sûrement dût à un doté qui s'ignorait, d'après les informations. Il faisait bon et une fois qu'elle se fut arrangé avec le cuisinier, elle lâcha les félins dans la jardin. La porte de la baie vitrée était ouverte et ils pouvaient rentré quand ils le souhaitaient.
Tam partit explorer la garde robe de la Dame. Elle lui avait permit d'en utiliser si certaines étaient à sa taille. Elle en trouva une qu'elle enfila. Elle se regarda dans la glace. Légère et solide. Juste ce qu'il lui fallait. Elle repassa par le salon. Le piano lui rappelait ses cours de chant. Que de Nostalgie. Elle se souvint aussi d'où elle allait pour se cacher. Autour du jardin de la propriété un mur épais de 4 mètres de haut. Elle avait l'habitude de ce cacher là haut, un endroit difficile d'accès pour une personne normale.
...
Les jambes pendant vers la rue, elle regardait les patients passer. Caïn l'avait rejoint. Ce vieux Norvégien noir dormait paisiblement. Une voix se fit entendre.

-Hey vous sur le mur. Descendez c'est une propriété privée.

Tam se pencha et aperçut un vieux policier accompagné d'un plus jeune. Tam le reconnu. Il s'agissait du policier Marxan, un vieux policier, certainement proche de la retraite.

-Policier Marxan. Heureuse de vous voir.  Mistigri est partie en voyage aujourd'hui. J'aie été engagée pour veiller sur la propriété. Je suis Tam, la seconde nièce Chamade.

-J'te croyais en prison. Tu comptes dévaliser cette demeure ?


Il porta sa main à son arme. Il n'avait pas l'intention de l'utiliser. Elle sortie donc une carte et la lui jeta.

-Au dos se trouve la clef de la boite aux lettres. Le contrat se trouve dedans. Vérifiez.

Le vieux donna la clef au plus jeune qui se dépêcha de remonter jusqu'au portail vérifier. Il trouva les papiers, les consulta et revint voir l'ancien.

-Bien tu sembles dire la vérité. Mais je t'ai à l’œil. Puis c'est quoi cette carte ? Tu compte cambrioler la chanteuse d'un bar nommé Chez René ?


Tam rigole et secoua Caïn qui ouvrit un œil.

-Dis tu peux me trouver 3 des tes enfants près à me suivre dans un déplacement ?


Le chat imposant se leva et miaula. Tam poursuivit plus fort pour le policier.

-Non, je suis chanteuse là bas. C'est pas une carte de cambriolage, c'est ma carte de visite.

-Toi tu chantes ?

-J'aie appris avec la meilleure. Sinon, pourquoi crois tu qu'elle accepte de faire confiance à une voleuse.

-Et je vais croire un menteuse comme toi ? Descend t'expliquer.


Les chattes arrivaient et se mettaient près de Caïn. Lui semblait comprendre les paroles humaines, alors qu'à l'époque, je causais chat avec lui. Certainement grâce à son vieil âge.

-Suivez moi pendant que je parle fort.  

Tam se leva et commença à chanter une chanson qu'elle trouvait. Le vieux Marxan lui avait amené un public. Autant en profiter.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite ( vs Aïky, Klein)

Message par Aiky le Sam 30 Juin 2018, 10:13

Une rencontre fortuite




Hello hello
I'm at a place called Vertigo
It's everything I wish I didn't know
Except you give me something
I can feel, feel


Je chantonnais doucement les paroles du grand Bono , marchant dans ma rue , la tête vers les nuages et un sac de shopping dans une main et mon sac qui sautillait contre ma hanche. Il faisait chaud et je sentais mes cheveux se coller un peu contre ma nuque et l'air sur jr respirait manquait cruellement de fraîcheur mais j'aimais cette température estivale. Je revenais d'ailleurs de ville après avoir fait une première emplette vestimentaire : un maillot de bain une pièce pour allerà la piscine ! J'adorais me baigner et le loft avait une piscine d'intérieure et d'extérieur ! Une longueterrasse en bois couvrait une partie du jardin et une piscine avec plongeoir prennez le reste de la place.

Je rentrais chez moi, pressée d'aller me jeter à l'eau mais au moment du refrain, j'avais l'impression d'entendre autre chose que ma musique.  Je m'arrêta pour sortir mon téléphone mais non... il ne sonnait pas. Je retirait mes ecouteurset c'est là que J entendis cette belle voix féminine qui chantait


D'où cela venait il ? En faisant quelques pas, derrière un platane qui me cachait la vue, je pus enfin voir la chanteuse.  Une femme avec une robe verte honteusement courte et provocatrice qui chantait, assise sur un muret d'une maison voisine de la mienne.
Mais pourquoi y avait il ces chats? Et .. c'était un policier qui criait vers la femme ? Je fronçais les sourcils sans comprendre ce que je voyais . C'était un show de rue ?

Bien que dans l'incompréhension la plus totale, je continuais de regarder et d'écouter la femme chantait. Sa voix était belle et même si le style musicale ne me plaisait pas plus que cela, c'était plaisant à écouter. Je pris seulement soin de rester à côté du platane pour être un peu cachée et ne pas passer pour une voyeuse.


Plonge toi dans mon regard ...


Beaucoup se perdent dans la luxure, Moi j’ai choisi de m’y épanouir. Tranches de vies libertines - Denis Grattepain


avatar
Aiky

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 0
Exp:
40/150  (40/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite ( vs Aïky, Klein)

Message par Klein le Sam 30 Juin 2018, 21:39

Alors, comment vous expliquez ça... Il est presque 12h je me suis endormi à 6h du mat' car j'ai passé ma nuit à jouer, je n'avais rien à foutre le lendemain après tout. Donc tout allait très bien, je dormais, les ventilos tourné en plus de la clim pour éviter que la chaleur estivale me réveille, certaines fenêtres sont ouvertes pour faire courant d'air en plus et comme on est dans le quartier des riches, je savais que ce n'était pas le bruit qui allait me réveiller. AH ! COMME JE ME SUIS TROMPE ! Donc ouais là je viens de me faire réveillé parce que j'entends des gens gueuler, enfin, surtout un mec, je comprends que dalle à ce qu'il dit par contre, sûrement un peu loin de mon appart'. Mais pas assez loin pour qu'il ne me casse pas les couilles en gueulant comme un goret.

Je me réveille donc de mauvaise humeur, lâchant dans mon appart' seul un bon vieux "MAIS TU VAS LA FERMER TA GUEULE BORDEL DE PUTAIN DE MERDE ?!" Dieu sait à quel point que quand je n'ai pas mes heures de sommeil je peux être plus con que la moyenne et assez impulsif. C'est donc dans un élan je me barbouillai le visage, pris la peine de mettre un rapide coup de peigne et d’enfiler des fringues pour ensuite aller refaire le portrait à ce foutu boulet qui m'a réveillé. Je sors de chez moi et me dirige d'un pas rapide et décidé vers la provenance de la... ou les voix. Plus je me rapproche plus j'entends une voix de femme chanter en soi l'autre crier pas, c'est sûrement elle qui m'aurait réveillé car ce n'est pas comme si elle se retenait. Nan mais sérieux il se passe quand dans le quartier des vieux séniles là ? Ils ont décidé de faire une fête des retraités ?

J'arrive donc à l'embranchement à moins d'une minute de marche pour voir une dizaine de personnes regroupé pas loin d'un flic qui semble faire entendre sa voix contre une jeune femme se prenant pour une funambule sur un mur d'extérieur d'une riche maison tout en chantant... Bordel on dirait le début d'une mauvaise blague. Par contre je suis frustré, c'est un flic le mec qui m'a réveillé... Je n'ai pas envie de finir en taule pour violence contre agent en service. Je soupir alors, mon air énervé laissant place à un air blasé.

Je regarde alors la scène d'un air blasé mais en pensant surtout ''qu'est-ce que c'est que ce bordel ?''. Je veux dire, on fait face à une scène peu commune avouons-nous-le. Je regarde donc la foule, le flic et mes yeux finissent par se poser sur la jeune demoiselle et là je vois quelque chose que ma colère ne m'a pas fait voir au premier coup d’œil. D'un, elle est charmante, et des deux sa tenue permettrait une certaine vue de plongée si je m'approche. Bon bah autant en pas rentrer bredouille et voir ce que la nature peut nous offrir en ce début de midi.Je m'approche donc tranquillement me faufilant entre les gens mais le souci c'est que même aux premières loges, on ne voit pas grand-chose. Enfin, pas ce que je veux voir du moins. Et dû au fait qu'elle est en hauteur, la distance entre elle et moi dépasse les 5 mètres, si elle était au sol je pourrais utiliser mon gear. Bon faut que je m'approche sans me faire remarquer. Je m'avance les yeux rivés sur le bas de sa jupe tout en attendant de voir le Graal et...

-Ah bah voilà, là c'est bon.

Je voyais enfin ce que je voulais voir et sans même utiliser mon gear, un gain d'énergie. Je sens par contre une présence à ma droite... J'ai oublié un truc je crois. Je tourne alors ma tête et... Merde, le flic est juste à côté de moi, ou plutôt, c'est moi qui suis arrivé à côté de lui. Il me regarde mais pas d'un air pour faire copain copain..

-Euuuuh... Bonjour, faites comme si je n'étais pas là.

Je suis pas sûr que ça marche comme technique.
avatar
Klein

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 6
Exp:
0/500  (0/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite ( vs Aïky, Klein)

Message par Invité le Lun 02 Juil 2018, 11:43

Le tour de chant était une réussite. Elle se demandait comment elle allait s'en tirer. La foule n'était que des curieux et vu le quartier, il n'y allait pas de rappel. Et le policier ne semblait pas en démordre. Les chats se prêtaient au jeu. Cela devait surprendre.
Il y avait même des pervers qui en profitait. L'un d'eux, s'était même approché du policier.
La chanson se finit. Elle se demandait si elle devait en reprendre une…. Mais le téléphone sonna. Elle chercha le portable qu'elle trouva dans la gueule de Caïn. Celui ci le lâcha dans la main, pendant que la demoiselle se rassit en décrochant et caressant les chats pour les remercier.
La conversation fut courte.

-Allô j'écoute …. Oui Madame… Mais Madame…. Bien Madame.

Elle s'excusa auprès des chats, elle devait sortir. Se laissant tomber du sommet, elle atterrit devant le vieil agent, lui tendant le portable. Celui ci le prit d'un air étonné et Tam dût lui dire que Mistigri voulait lui parler pour qu'il le mette à son oreille et écoute.
Pendant ce temps, Tam en profita pour parler au jeune homme. Elle lui murmura à l'oreille.

-J'espère que le spectacle vous a plut, car je n'aurais plus le droit de monter sur le mur.

Le policier lui rendit son téléphone non raccrochée. Elle hésita à le porter à son oreille. Elle se recula du visage du jeune homme, car elle ne pouvait continuer et téléphoner Elle porta l'appareil à son oreille. .

-Oui Madame. Bon séjour Madame.

Elle raccrocha et regarda la foule et s'inclina. Klein n'avait qu'à baisser les yeux pour plonger dans le décolleté de la demoiselle.

-Je suis désolé du dérangement que j'aie put causer.

L'agent la sermonna gentiment et poursuivit sa ronde avec son collègue sans l’arrêter. La foule se dispersa, laissant la jeune femme.

-Bon me voila punit pour avoir chanter. Pff dure vie.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite ( vs Aïky, Klein)

Message par Aiky le Mer 04 Juil 2018, 11:24

Une rencontre fortuite




Ce drôle de show me laissait à la fois perplexe mais aussi amusée. Je ne pensais pas qu'il y aurait autant d'animation dans le quartier. J'avais plus peur des paparazzis mais pour l'instant , ils ne m'avaient pas trouvés. J'en profitais pour me rapprocher du muret , restant suffisamment en retrait pour ne pas être trop près et mieux voir la chanteuse. Mais un homme me dépassa pour se positionner en dessous du muret pile à coté du policier. Il n'avait pas froid aux yeux lui ! En parlant d'yeux ... il .. était entrain de reluquer la chanteuse non ? Je fronçais les sourcils en l'observant, oubliant presque la chanteuse.

-Ah bah voilà, là c'est bon.

Ha mais il regardait vraiment ! Je secoue la tête  et me décale un peu pour mieux voir la chanteuse et les chats. J'aimerais bien en caresser un. ça me rappelle ma rencontre avec Makumo qui avait aussi commencé à cause d'un chat.

Le jeune homme voyeur se rendit enfin compte qu'il était à coté du policier car il essaya de cacher sa gêne avec une petite phrase qui me fit pouffer de rire

-Euuuuh... Bonjour, faites comme si je n'étais pas là.


Je plaquais ma main sur ma bouche pour ne pas être entendu, le policier regardant le jeune homme avec de gros yeux , voulant le renvoyer plus loin mais c'est à ce moment là que la chanteuse termina sa chanson. Elle se laissa tomber sur le sol, juste à coté du jeune homme.

Quelques personnes qui passaient par là s'étaient arrêtés le temps de voir ce qu'il se passait mais à présent qu'elle était redescendue du muret, les curieux s'éloignaient. Je regardais tout ce petit monde s'éloignait et regarda de nouveau vers la chanteuse, le voyeur et le policier. La chanteuse, au téléphone répondait par des mots simples avant de tendre le téléphone au policier qui, l'air très surpris , prit le combiné pour le mettre à l'oreille et s'éloigna de quelques pas pour répondre. La chanteuse en profita pour murmurer à l'oreille du voyeur. Ils devaient se connaitre vu leur proximité.

Le policier, une fois sa conversation terminé, rendit le téléphone à la femme qui le prit et répondit rapidement avant que le vieux policier ne la sermonne. Elle se tourna vers son public déjà bien éparse.

-Je suis désolé du dérangement que j'aie put causer.

Cela sembla calmer le policier qui repartit, tout comme le reste du public. C'était le deuxième policier qui venait faire sa ronde dans le quartier. Je ne savais pas si je devais m'en inquiéter ou être rassurée. Le premier policier que j'avais rencontré , celui à la chevelure blanche, était resté vague sur la question de Makumo quand au fait de devoir ou non s'inquiéter de sa présence.

Quand la chanteuse se baissa, non sans nous offrir une vue plongeante sur son décolleté, je lui fis un petit sourire. J'aurais voulu lui dire qu'elle avait une jolie voix mais le voyeur semblait vouloir l'accaparer et je ne voulais pas m'imposer.

Un des chats cependant se promenait non loin de moi et , me baissant pour être à sa hauteur, je lui tendis la main en l'appelant doucement. Avec un peu de chance, il serait assez câlin pour s'approcher.


Plonge toi dans mon regard ...


Beaucoup se perdent dans la luxure, Moi j’ai choisi de m’y épanouir. Tranches de vies libertines - Denis Grattepain


avatar
Aiky

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 0
Exp:
40/150  (40/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite ( vs Aïky, Klein)

Message par Klein le Ven 06 Juil 2018, 00:26

Et merde... J'avais oublié le flic moi aussi là ! Bordel je fais quoi ? Je n'ai pas envie d'avoir un casier judiciaire, surtout avec marqué « délinquant sexuel ». Je suis juste un homme dans la fleur de l'âge avec des besoins, et je n'ai rien fait de mal madame le juge ! Je jure je n'ai pas fait exprès ! Ah je sais pas ce que je dois faire. Je cours ? Nan ça fait encore plus bizarre... Je parle peut-être ? Nan il n'a pas du tout l'air d'avoir envie de parler avec son air méchant. Bon bah c'est la merde, je suis dans une GROSSE merde. Ah attend, j'entends plus chanter, j'ai brisé l'ambiance en plus de ça ? Je fais un petit sursaut quand la fille que je reluquais tombe alors juste à coté de nous. Elle vient vraiment de faire un saut de plus de mètres de haut au calme ? Elle tend alors un téléphone au mec qui était sur le point de me briser ma vie. J'avoue je suis un peu perdu par la situation qui se dessine devant moi, surtout quand la jolie fille commence à venir vers moi pour me murmurer un truc à l'oreille.

-J'espère que le spectacle vous a plut, car je n'aurais plus le droit de monter sur le mur.

Je bug genre pendant 2 secs à l'entente de cette phrase. Bon je suis grillé certes, mais genre est-ce qu'elle vient sérieusement de me dire ça ? Dieu, que tu es généreux avec le pauvre pécheur que je suis. Si tu veux continuer les cadeaux hésite pas.J'assiste alors à la scène ne bougeant pas d'un poil, je n'ai pas envie d'attirer encore plus l'attention de la flicaille.

-Je suis désolé du dérangement que j'aie put causer.

Dit-elle tout en s'inclinant telle une japonaise, pour mon plus grand plaisir, je n'ai pas encore utilisé mon gear que je connais la couleur de sa culotte et la forme de ses seins, c'est beau comme le monde est bien fait n'est-ce pas ?Une fois la petite scène fini, et sûrement un miracle plus tard, le flic se barre sans même me regarder, j'ai donc bien fait de pas bouger d'un cil. Je respire à nouveau du coup.

La foule se barre, ne laissant que deux trois personnes en plus de nous, et je suis moi en tout cas, là avec la jolie demoiselle juste devant. Bon je fais quoi du coup moi ? Sa phrase m'a tellement laissé sur le cul. Mais je ne vais pas non plus rester planter là, et ma réputation alors ?

-Le spectacle était effectivement sympathique, je sais maintenant pourquoi les garçons se mettent juste devant la scène lors d'un concert de diva.
Dis-je avec un petit sourire sur le visage.

Puis je me rapproche alors de la jeune femme pour lui murmurer quelque chose à mon tour.

-Puis rien n'empêche d'avoir un spectacle privé n'est-ce pas ?
avatar
Klein

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 6
Exp:
0/500  (0/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite ( vs Aïky, Klein)

Message par Invité le Sam 07 Juil 2018, 11:59

Le jeune homme la décontenança après le départ du policier, si bien qu'elle éclata de rire. Elle se souvint de ce que lui avait dit un cousin un jour. : « Femme qui rit, à moitié dans mon lit. » Bien, il allait donc subir la première épreuve avant de parler de show privé. Elle ne comptait pas pour l'instant coucher avec lui. Mais elle allait lui faire subir une épreuve. Elle profita qu'il soit à côté d'elle pour lui lécher la joue. Elle avait cette particularité des chats qui donnent la langue un contact rugueux, râpeux à souhait. Mais, elle ne put apprécié la réaction que du coin de l’œil, car Caïn fit des siennes. Il semblait vouloir descendre comme elle.
Elle se retourna et observa la jeune femme qui faisait le signe qui attirait le mâle. Ce ne pouvait être elle ? Elle avait vaguement entendue parlé de cette possibilité.

-Non Caïn, tu ne descend pas. Ta maîtresse me tuerait si tu te faisais mal.

Un échange de regard se fit entre les deux. C'est alors, que Tam céda.

-Au portail alors. Vous n'aurez pas le droit de sortir de la propriété.

Le chat lentement fit demi tour, suivit des autres qui descendirent du muret. Elle se retourna vers le jeune homme.

-Excuse moi trente secondes, sa seigneurie me fait un caprice. Si une demi féline t'intéresse toujours.

Elle lui fit un clin d’œil avant de passer à côté de la demoiselle blonde.

-Bonjour. Sire Caïn semble vouloir accepter de se laisser caresser par une princesse. Par contre, je ne peux le laisser sortir de la propriété, mademoiselle.

Elle baissa le ton pour prononcer son nom, de façon à ce qu'il n'y eut qu'elle à l'entendre

-Leroy.

Tam ouvrit la porte, où le mâle semblait attendre bien gentillement à l'entrée. Derrière les autres norvégiens semblaient  attendre leur tour.

-Si vous avez besoin, je suis à côté

Dis t'elle à la demoiselle.  Revenant vers le jeune homme.

-Alors qu'entendez vous par spectacle privée, avec une fausse nekoko.


En fait, elle avait déjà une idée de ce qu'elle lui proposerait. Mais à lui de voir, où il était près à aller.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite ( vs Aïky, Klein)

Message par Aiky le Mar 10 Juil 2018, 10:55

Une rencontre fortuite




Il semblerait que la jeune femme qui avait chanté était tout aussi étrange que le voyeur car du coin de l’œil , je la vis lécher la joue de l'homme. C'était courant peut-être ce genre de pratique .. ? Mais quand je lui fis un petit signe, la jeune femme me regardait étrangement.  Je baissais la main, soudain mal à l'aise mais elle jeta un coup d'oeil vers les chats , toujours postés sur le muret. Un en particulier, tout noir miaulait vers la femme et je l'entendis vaguement soupirer avant de dire

-Au portail alors. Vous n'aurez pas le droit de sortir de la propriété.

Elle parlait suffisamment fort pour que j'entende depuis ma position un peu éloignée les deux protagonistes.

Les chats descendirent du muret et commençaient à gambader partout , le chat noir m'observant en approchant timidement.

Je me baissa our me mettre à la hauteur du chat que je caressais d'abord doucement sur le haut de la tête.

Mais je fus rejoins par la chanteuse.

-Bonjour. Sire Caïn semble vouloir accepter de se laisser caresser par une princesse. Par contre, je ne peux le laisser sortir de la propriété, mademoiselle.

- Oh ne vous en faites pas, je n'allais pas-

-Leroy.

Elle murmura mon nom si bas que personne d'autre que moi ne devais l'avoir entendu mais j'en fus troublée. Comment me connaissait-elle ? Je la regardais avec de grands yeux, confuse et mal à l'aise d'un coup.

-Si vous avez besoin, je suis à côté

Je n'arrivais même pas à répondre et déjà, la femme s'éloignait pour retourner roucouler avec le voyeur.
Caïn me donna des petits coups de tête sur la main, quémandant des caresses et je tourna la tête pour le regarder, lui caressant la tête, l'arrière des oreilles et le dos. Il ronronnait , en demandant toujours plus de caresses. Je ne faisais plus vraiment attention au chat. Je réfléchissais seulement à ce que je devais faire.

Devais-je me méfier d'elle ? Elle avait prit soin de murmurer mon nom. Elle ne l'avait pas crié sous tous les toits... Étais ce bon signe ?

Être reconnue me mettais particulièrement mal à l'aise, surtout parce que j'étais seule ici. Je savais vaguement me défendre ... mais c'est surtout que je ne connaissais pas les attentions de la chanteuse. Si j'en savais un peu plus sur elle, je pourrais plus aisément réagir.

Le chat noir miaula à mon égard car depuis quelques secondes, ma main était figée et immobile au dessus de l'animal.

- Oh pardon, Sire Caïn.

Je pris le chat dans mes bras et le caressa gentiment, le regard tourné vers sa maîtresse.

Je murmura seulement à Caïn , quelques mots , observant les faits et gestes de la chanteuse, comme si j’espérais que le chat me réponde ...

- Dis-moi ... ta maitresse est-elle digne de confiance... ?



Plonge toi dans mon regard ...


Beaucoup se perdent dans la luxure, Moi j’ai choisi de m’y épanouir. Tranches de vies libertines - Denis Grattepain


avatar
Aiky

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 0
Exp:
40/150  (40/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite ( vs Aïky, Klein)

Message par Klein le Jeu 19 Juil 2018, 02:41

Bon ma phrase sembla la faire rire. J'ai presque besoin de rien faire, j'ai limite l'impression que c'est trop facile. Y aurait-il un piège ? Anguille sous roche ? J'allais alors pour dire quelque chose quand elle se mit à me lécher la joue. Oui oui, vous n'avez pas mal lu, elle me putain de lèche la joue. Sans parler de cette sensation plus qu'étrange, ce n'est clairement pas une langue humaine que je sens là. Je bug plus qu'autre chose. Je viens de me faire lécher la joue au calme par ce qui semble être une dotée, tout va bien. Klein.exe a cessé de fonctionner. Ce n'est pas que je suis un fragile ou bien un puceau au point de bégayer devant une jolie dame, mais là clairement c'était inattendu hein
.Dans mon bug, elle se retourna sur une jeune demoiselle, elle aussi assez charmante en y regardant d'assez près. Il semblerait que le chat de la demeure tente de se faire la malle.

Après ce qui semble être un vif échange avec le chat. Ouais elle parle au chat et en plus on dirait qu'il comprend. Ça m'étonne même plus cette ville. Un délire à base de femme chat je présume, ça expliquerait la langue. Enfin bref, après cet échange donc, elle revint rapidement vers moi pour me dire deux mots.

-Excuse moi trente secondes, sa seigneurie me fait un caprice. Si une demi féline t'intéresse toujours.

Et comment mon neveu que ça m'intéresse. Je suis bien curieux de savoir ce qu'une telle expérience me réserve. J'en saliverais presque dis donc. Mais bon je n'ai toujours pas le temps d'en placer une, elle me fait juste un clin d’œil et repart jouer à chat. En profite pour échanger deux mots avec la demoiselle. Je sais pas pourquoi quand les regardes toutes les deux avec mon gear, j'ai des belles images qui me passent en tête héhé. Enfin, elle revient une dernière fois vers moi.

-Alors qu'entendez vous par spectacle privée, avec une fausse nekoko.

Alors je n'ai pas bien compris la fin de sa phrase, j'imagine que ça veut dire un truc. Peut-être du Jap à la sonorité. Mais moi les seuls mots de Jap que je parle, c'est les techniques de karaté. Enfin bref, elle veut vraiment jouer, c'est une certitude. Donnons-lui ce qu'elle veut.

-Je pense que continuer ce que vous avez commencé pourrait déjà être une bonne mise en bouche.

Un petit clin d’œil, histoire de faire comme elle, et un sourire explicite.

-Ai-je le droit de rentrez dans votre demeure ?

Sur le mort demeure je laisse s'échapper un ton de voix qui veut très clairement faire comprendre le double sens du mot. Je lâche un rapide coup d'oeil à l'autre demoiselle. J'aurais bien proposé qu'elle rejoigne la petite sauterie. Après tout, plus elles sont nombreuses, plus je suis fou. Héhé
avatar
Klein

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 6
Exp:
0/500  (0/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite ( vs Aïky, Klein)

Message par Invité le Sam 21 Juil 2018, 16:52

Il était chaud le gamin, mais trop rapide à son goût. Il manquait de prudence.

-Je doute que vous puissiez entrer dans ma demeure, vu que ce n'est pas la mienne derrière. J'en suis juste la gardienne. Par contre, j'allais remplir le spa pour que mes hôtes s'y détendent. Peut-être voudriez vous m'y rejoindre avec mes compagnons félins ? Elle est suffisamment grande pour 6 personnes et surtout fait une très bonne piscine avec assise. Par contre, il vous faudra me laisser une petit demi heure, le temps de la remplir.


Elle lui adressa un clin d’œil, laissant supposer plus que ce qu'il pourrait attendre d'une simple piscine. Elle avait une idée de ce qu'elle allait lui offrir.  Elle n'avait pas prévu de sortir le spa, mais Madame lui avait dit de le faire, plutôt que de chanter pour la rue.  Autant en profiter avec d'autres.

-Il me faut rentrer. Peut-être à dans quelques minutes.

Elle s'éloigna d'un petit signe de la main, se dirigeant vers la jeune modèle. Arrivé prêt d'elle, elle se pencha pour caresser une des chattes. Le chat par contre ne lui avait répondu que d'un ronronnement.

-Désolé de vous avoir surprise. J'aie longtemps suivit la mode et vous aie reconnu. Ne vous inquiétez pas, je ne demanderais ni autographe, ni vous parlerais de votre travail. A moins que vous le souhaitiez. Chacun vit sa vie comme il veut.
La propriétaire souhaite que je remplisse le spa pour les chats. J'ai invitée le pervers, mais si vous voulez vous joindre à nous, les chats seront de la partie. Et croyez moi, Caïn ne le laissera pas vous faire du mal. Par contre va me falloir une petite demi heure pour remplir la piscine. Si une séance tranquille assise dans l'eau vous tente, je vous laisse allez vous préparer et revenir. Sinon, moi c'est Tam. Cela te dérange si je t'appelle Aïky ?


Elle écouta la réponse avant de reprendre pour les chats.

-Je vais  l'eau du bain extérieur. Pas le droit de sortir. Je viendrais vous chercher quand cela sera prêt.

Tam rentra dans la propriété préparer le thé froid et remplir le spa.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite ( vs Aïky, Klein)

Message par Aiky le Lun 23 Juil 2018, 11:21

Une rencontre fortuite




Le chat miaula dans mes bras, comme s'il répondait à ma question. Je ris doucement et continua de caresser le chat qui ronronnait à présent. C'était un son apaisant ... j'aurais bien gardé le chat avec moi pour le ramener à la maison. ça aurait fait un peu de vie et de douceur comparé à Nina ...

Il me semble que la chanteuse et le voyeur papotent ensemble mais je n'y prête pas attention. Je pense surtout à rentrer chez moi. Mais je profite de la chaleur de l'animal dans mes bras encore quelques secondes avant de le reposer délicatement au sol,  non sans regret.

Quand je relève la tête, La chanteuse s'approche de nouveau de moi. J'ai un petit mouvement de recul. Elle vient récupérer son chat ? Ou me dire quelque chose ?

-Désolé de vous avoir surprise. J'aie longtemps suivit la mode et vous aie reconnu. Ne vous inquiétez pas, je ne demanderais ni autographe, ni vous parlerais de votre travail. A moins que vous le souhaitiez. Chacun vit sa vie comme il veut.


J'avoue être surprise de ses paroles et la regarde avec de grands yeux. Elle va vraiment garder mon secret sous silence ? Je ne savais pas vraiment quoi penser, ni si je pouvais croire en ses paroles.
C'était ce que je souhaitais, vivre une vie normale.
Je lui souris timidement alors , la regardant dans les yeux.

- La propriétaire souhaite que je remplisse le spa pour les chats. J'ai invitée le pervers, mais si vous voulez vous joindre à nous, les chats seront de la partie. Et croyez moi, Caïn ne le laissera pas vous faire du mal. Par contre va me falloir une petite demi heure pour remplir la piscine. Si une séance tranquille assise dans l'eau vous tente, je vous laisse allez vous préparer et revenir. Sinon, moi c'est Tam. Cela te dérange si je t'appelle Aïky ?

La perspective d'être à proximité du "pervers" comme l'avait si bien défini la jeune femme me refroidi dans sa proposition, bien que l'idée d'être protégée par un chat me fit sourire. J'avais le choix entre être en compagnie de deux parfaits inconnus dont un qui nous regardait, la chanteuse particulièrement puis parfois moi d'un air bizarre, comme s'il nous analysait en détail, la bouche légèrement entr'ouverte ... il n'y manquerait plus que le filet de bave ou le sang qui lui coule du nez pour avoir la panoplie parfaite. Mais également de profiter de compagnie féline. Le chat, Sire Caïn me regarde avec ces grands yeux et j'ai presque envie d'accepter ... Mais ....

- Oui vous pouvez m'appeler ... Aïky ... et en effet, je ne préfèrerais pas parler de mon ... travail.


J'observe Sire Caïn et lui caresse encore un peu la tête. Mon regard se pose sur le jeune homme près du mur ... aujourd'hui, je n'ai pas le courage de tenir la chandelle entre eux deux, ni de me cacher derrière un chat ... Pourtant ...

J'aurais envie de dire oui ... rien que pour être avec le chat et peut-être me rapprocher de la chanteuse ...

- Je ne pense pas  ... être à ma place entre vous ... deux ... [ Je la désigne , elle et le pervers. Bien qu'elle l'ai désigné comme tel, je n'ai pas eu l'impression qu'elle le repoussait mais bien qu'elle rentrait dans le jeu du voyeur]Mais merci pour votre proposition, c'est gentil de votre part. Peut-être pourrions nous prendre un café ensemble un autre jour .. ?

Je ne savais pas réellement si je la reverrais mais je pouvais l'espérer et lui proposer quelque chose me semblait aussi être un moyen d'adoucir mon refus.

La demoiselle semblait vouloir rentrer, c'est pourquoi, je lui dis au revoir et après une dernière caresse sur la tête de Sire Caïn, je m'en allais à mon tour, rejoignant ma maison bien vide pour y attendre l’arrivée de Nina le soir ou mon coach,  passant me prendre pour m'emmener à la salle de sport, n'ayant pas même déballer mon maillot de bain pour me rafraichir après la chaleur étouffante de dehors.




Plonge toi dans mon regard ...


Beaucoup se perdent dans la luxure, Moi j’ai choisi de m’y épanouir. Tranches de vies libertines - Denis Grattepain


avatar
Aiky

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 0
Exp:
40/150  (40/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite ( vs Aïky, Klein)

Message par Klein le Mer 25 Juil 2018, 11:20

Je me suis trop emballé. Sûrement trop enivré par la beauté de cette demoiselle. Je souris toujours face à ses propos mais j'ai comme un arrière-goût dans la bouche. Peut-être ma fierté de séducteur et de n'avoir rien eu à faire. C'est même presque trop simple, comme si j'allais tomber dans un piège tellement c'est trop facile.

Finalement, elle me propose une séance piscine, juste qu'il faut attendre 30 minutes pour y avoir accès. Je suis forcément alléché par une telle proposition, surtout quand la demoiselle qui le propose à une tendance a faire comprendre qu'il peut y avoir plus si affinités. C'était trop rapide... J'ai l'impression d'être un puceau d'anime coquin dans ce genre de moment, mais vraiment je ne suis pas du genre à refuser un peu de plaisir avec une très belle demoiselle alors que là mon esprit sûrement encore embrumé par mon réveil forcé, n'est pas d'humeur à ce que cela sa passe aussi vite. J'ai comme une retombée d'hormone, ça me fait bizarre.

En général, c'est moi qui donne l'envie après plusieurs heures de batailles séductrices mais là non seulement ça a pris moins de 10 minutes, mais en plus je n'ai vraiment absolument rien fait. Juste qu'avec la tête dans mon cul j'ai regardé sous sa jupe et hop gagné. C'est comme une victoire sans saveur. Je sais pas ce qui me prend mais je n'ai pas envie d'accepter sa proposition, en rentrant je vais prendre ma température et appeler un prêtre exorciste. Je dois vraiment être possédé pour avoir envie de refuser une telle invitation. Ah elle revient pour rentrer dans la maison et je n'ai pas donné de réponse... Que faire ? Et puis merde j'aurais le temps de revenir à la charge et de ce coup-ci remporté la guerre avec un meilleur goût en bouche !

-Je vais devoir décliner l'offre charmante demoiselle. Voyez-vous, j'ai eu un réveil court il y a peu et mon corps n'est pas encore prêt à barboter dans l'eau. Mais ça sera avec grand plaisir une prochaine fois.


Bordel mais qu'est-ce que je raconte ? Je suis intimidé ? Naaaan ! C'est pas possible que ce soit ça, si ? Nan nan nan, Klein ne peut être intimidé, c'est impossible. Raaah, bordel je veux pas l'avouer ! J'ai toujours été celui qui domine le terrain, et maintenant que je suis le dominé je fuis. Va falloir que j'ai une discussion avec moi-même en rentrant !

-Sur ceux mademoiselle, au plaisir d'avoir mon concert privé pour la prochaine rencontre. Et petit clin d’œil.

Je me fais presque honte. C'est une défaite aujourd'hui capitaine...
avatar
Klein

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 6
Exp:
0/500  (0/500)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite ( vs Aïky, Klein)

Message par Jïnn le Mer 25 Juil 2018, 15:41

Klein, ingénieux pervers, a su utiliser son gear d'une manière peu conventionnelle afin de s'y adapter d'avantage. Pour cette performance quotidienne, il gagne 50 xp.


POUR LES NOUVEAUX:
Les tuyaux du bon MJ : Les recensements une fois validé. Journal intime avec timeline à faire, votre boite à message aussi. LISEZ LE TOPIC DANS ACADEMIE ABONDANCE ! Souriez et amusez vous !  


THEME DU PLAISIRS:

Signature TPC:

avatar
Jïnn
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 4
Exp:
200/300  (200/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre fortuite ( vs Aïky, Klein)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum