Tour de chant (pv: Spera, Diego, Margaret(roulette Jïnn))

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tour de chant (pv: Spera, Diego, Margaret(roulette Jïnn))

Message par Tam Chamade le Mar 26 Juin 2018, 23:47

On m'avait invité à chanter dans un hôtel que je ne connaissais pas. J'avais une autre possibilité ce soir là, mais la paie était bonne et j'avais entendu des rumeurs intéressantes.
J'étais donc descendu parmi le public pendant une chanson, passant de table en table sur une chanson parlant de la difficulté de rester unis après des années de mariage.  J'avais repéré quelques clients pouvant être dans ce cas et j'incluais leur table dans mon parcours. Mais ma robe ne me permettait pas d'être aussi libre de mes mouvements que je le souhaitais. Cela m'apprendra à vouloir me la jouer année 50 cabaret. J’avançais parmi la foule, regardant chacun de la même façon. Cette personne avait une bague de bonne qualité, celle là un collier de grande valeur. Tiens, elle n'en porte pas. J'étais persuadé. Je continuais à chanter en professionnel, mais mon regard remarqua d'autres détails qui la troublèrent. Le renard était donc là. Il opérait de façon aléatoire, mais personne n'avait encore remarqué une disparition. Pour passer entre les tables comme cela, il devrait faire partie du personnel. A moins que cela soit un piège que l'on me tende.
Je continua mon tour de chant par une chanson plus joyeuse, puis par une régional. Le bougre savait que j'avais repéré ses méfaits. Mon tour de chant venait de finir. Je remercia la foule et prit un quart d'heure de pose.  Après m'être désaltéré, je cherchai le responsable qui m'avait engagé. Il me fallut un certain temps pour le trouver. Je m'approchai de lui, alors qu'il venait de quitter son interlocuteur. Il s’appelait Tony, un grand gaillard à trois bras et des implants en visage. Je l'interpelle en le resaluant et murmura à son oreille

-Monsieur, vous avez un problème. Je crois qu'un voleur sévit parmi les invités. Le collier de la dame table 5 a disparut ainsi que plusieurs petits bijoux sur d'autres clients. A première vue des pièces de prix. Les victimes ne semblent pas l'avoir remarqué, heureusement. Par contre, je ne sais pas qui il est.

Bon malheureusement pour moi, j'étais aussi une voleuse. Je décida donc de conclure mes messes basses et de le laisser faire. Mon odorat était déjà saturé par les parfums et odeurs de plats/alcool, je n'allait pas le mettre encore à l'épreuve pour retrouver ses pièces.
Me restait plus qu'à attendre voir si il avait des questions.
avatar
Tam Chamade

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
35/150  (35/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tour de chant (pv: Spera, Diego, Margaret(roulette Jïnn))

Message par Spera le Jeu 28 Juin 2018, 14:07

Hier, lors d'une journée en somme toujours aussi inactive, ma mère m'a appelée pour prendre des nouvelles. Après avoir pris en compte mes progrès dans la ville, elle m'a demandé de rendre un service au nom des Bakerall. Apparemment, un hôtel qui peut se le permettre envisagerait la possibilité de s'obtenir de nouveaux fournisseurs pour leur services. Les Bakerall en tant que traiteurs prestigieux seraient un bon choix.

Un détail me chiffonne cependant, ma famille n'est pas très exportatrice, autant elle a fait ses preuves dans notre Angleterre, avec même quelques succursales chez nos voisins proches... Mais la Suisse ? Je me demande si Tante Jane est derrière ça ? Une manœuvre commerciale avec un motif politique, peut-être. Je ne suis qu'un éclaireur pour la famille j'ai l'impression...

Quoi qu'il en soit, étant déjà présente sur les lieux, ma mère m'a fait confiance pour servir de relais entre l'hôtel et la compagnie Bakerall. C'est pour ça qu'aujourd'hui je sors de nouveau la tenue formelle depuis mon arrivée à Abondance. Le sur-confort de ma tenue décontractée me manquera, mais c'est une bonne chose pour me sortir de cette phase d’inactivité. En me regardant rapidement dans le miroir je remarque aussi que cette tenue cache beaucoup plus mes pendentifs, ne laissant visible qu'un bout du collier. C'est bien dommage, bien que je ne porte pas non plus ce collier uniquement pour l'afficher.

Je suis donc partie en direction de l’hôtel à l'aide des coordonnées qui m'ont été données par ma mère. J'ai aussi plusieurs exemplaires du contrat de base à négocier avec l'hôtel dans une sacoche fonctionnelle de bonne facture. Je met un certain temps pour arriver à destination, malgré la disponibilité des transports en ville. Heureusement, j'ai prévu le coup en partant relativement tôt.

Ma mère a déjà prévu l'entrevue pour la négociation, je n'ai qu'à pointer présente et ne pas faire absolument n'importe quoi. J'ai beau avoir une licence en économie et gestion, ce n'est que mon troisième vrai travail. Qui plus est on parle de la négociation d'un tout nouveau contrat le tout en territoire qu'on pourrait qualifier d'inexploré par la compagnie. Les conditions sont assez ardues. Quel genre de test ma famille essaie-t-elle de me faire passer ?

Je finis donc à l’accueil, en me présentant je suis promptement indiquée vers la personne en charge des échanges du côté de l'hôtel. Au passage je remarque l'agitation du personnel autour de moi. L’hôtellerie à l'air d'être un secteur très actif. Je finis par arriver en face du bureau que l'on m'a précédemment indiqué et après avoir fait part de ma présence à la porte, je suis invitée à entrer.

Après m'être exécutée et avoir échangé les salutations et les présentations, toujours en suivant les indications de mon interlocuteur, je m'assied sur le siège qui fait face à son bureau.

- Bien, nous allons pouvoir discuter des formalités du potentiel contrat entre nos deux entreprises, vous avez apporté des documents avec vous ?

- Oui, bien sûr, voici un exemplaire du contrat de base fournit avec les modalités que vous avez demandé, ainsi qu'un devis détaillé à l'année et sur la durée du contrat.

Je sors de ma sacoche une chemise cartonnée et en extrait un des exemplaires du contrat s'y situant, pour finalement le déposer sur le bureau à la vue du gérant.

- Merci. Je vais lire le contrat et vérifier si les approximations discutées avec Madame Evensen collent avec le devis. Ça risque de prendre du temps... Je sais, pourquoi n'iriez vous pas constater de notre qualité de service de vous même ? Nous avons un petit événement qui ne devrait pas tarder à commencer. Ça devrait vous faire patienter le temps que je finisse ce que j'ai à faire, je vous préviendrai pour discuter du contrat après.

- Je suppose que je peux accepter, oui.

J'ai donc aimablement été dirigée vers le lieu dudit événement. Une chanteuse élégamment habillée se dresse sur une scène et s’apprête à interpréter il semble. Je suis assise à une table à la gauche de la scène, en étant relativement éloignée de celle-ci. Je profite alors du spectacle, la chanteuse finit même par faire un tour du publique se faufilant gracieusement entre les tables.

La performance finit par toucher à sa fin cependant. À partir de là je n'avais plus qu'à attendre que je sois rappelée pour entamer les négociations, si négociation il y a. Je devrait pouvoir me débrouiller, ma mère m'a fait un topo pour les négociations et elle m'a bien précisé les limites acceptables. Je devrait rester sur mes gardes aussi. Ce petit spectacle est bien sympathique, mais j'espère que ce n'est pas dans le but de m'adoucir. Enfin, il est vrai que le service semble impeccable, je comprend maintenant pourquoi le personnel est agité ; ils sont surtout très efficaces.

HRP:
Si y'a des détails à modifier pour la cohérence de certains, hésitez pas. o/


Fluctuat nec mergitur
avatar
Spera

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 1
Exp:
65/150  (65/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tour de chant (pv: Spera, Diego, Margaret(roulette Jïnn))

Message par Margaret Cavendish le Jeu 28 Juin 2018, 18:27

Le 26 Juin était une date importante pour Margaret. Elle avait été conviée, elle t son mari à un gala en l'honneur de la fondation Tri-force. Elle s'était engagée à leurs côtés, il y a de cela plusieurs années dans leur lutte pour les droits des dotés et des gears. Elle se concentrait surtout sur les dotés, les gears ne lui inspirant que dégoût et mépris. Elle gardait cependant les apparences, pour ne pas montrer ses véritables idées. En tant que leur principale investisseur elle fut bien évidemment convier au 10 ans de la fondation. Un hôtel assez remarquable avait été choisit pour le coup. Elle avait connu plus luxueux pour le coup, mais cela ferait parfaitement l'affaire pour cette soirée mondaine. La fondation lui avait permis de découvrir de nouveau prodige et notamment celui qui l'avait soigné de son cancer, il y a 4 ans de cela. Il était donc important qu'elle s'y rende et s'y fasse remarquer. Elle s'était habillé simplement, toute fois elle n'avait pas lésiné sur les bijoux. Son cou était décoré d'une magnifique parure sertie de diamants et de saphirs. Elle avait enfilé ses boucles d'oreilles et sa chevalière en or sur laquelle était gravé une tête de lion symbole de la famille.

La voiture les déposa elle et son mari au pied de l'hôtel. Il était encore tôt et les convives étaient encore debout en pleine discussion. Margaret se jeta à l'eau étant dans son élément, son mari à sa suite. Elle laissa le président les accueillir, échangeant des politesses des plus banales avec les invités. Beaucoup de personnes la complimentait pour ses actions sociales et politiques, ses prises de paroles à la télévision et blablabla ... Margaret restait aimable répondant de manière avenante tandis que son mari discutait affaire avec d'autres invités. L'apéritif dura une heure avant que chacun aille s'asseoir à table pour écouter la performance de la chanteuses. Margaret apprécia ce petit moment tout en murmurant deux trois choses au présidents sur différentes affaires qu'ils avaient en commun. Elle termina enfin son tour de chant laissant la parole au président qui se rendit sur l'estrade. Il remercia bien entendu les convives pour leur présence et rappela pourquoi il était là. Il ne s'éternisa pas en discours inutiles et convia Margaret à venir sur l'estrade. Elle se leva donc non sans difficultés sous les applaudissements des convives. Elle avança tant bien que mal avec sa canne jusqu'au micro, refusant toute aide de la part du personnel de l'hôtel.

Elle se dressa fière devant l'assemblée pour entamer un discours qu'elle avait improvisé un peu avant.

- Bonsoir, merci à tous pour votre accueil. Je tiens à réitérer les remerciements de mon ami Norbert. Si Tri-force en est là aujourd'hui, c'est grâce à la participation de tous ceux présents dans cette salle, mais aussi grâce à celle des personnes qui n'ont pas pu venir ce soir. *pause* Cela fait maintenant 10 ans, 10 ans de combat pour une meilleur entente entre êtres humains. Cela n'a pas toujours été facile, j'ai vu de nombreux débats houleux ... j'ai vu la haine qui étreignait le cœur des hommes. En mon temps, nous n'étions pas nombreux à voir la beauté qui naissait en ce monde. Aujourd'hui je retrouve espoir, l'espoir que chaque être humain soit égale devant la loi, l'espoir que l'humanité prenne conscience de ses tares et y remédie par le dialogue et la confiance ! *Pause avec applaudissement*. Dix ans maintenant que j'ai rencontré Norbert à l'Académie et que nous avons construit ensemble un avenir meilleur pour tous. Alors je souhaiterais porter un toast à la fondation et à l'avenir !

Elle leva son verre tandis que la foule lui répondait. Tous portèrent leur verre à leurs lèvres pour accompagner la vieille dame. Celle-ci prit descendit alors pour rejoindre sa table. En chemin elle se fit bousculer par un serveur maladroit et trébucha, mais il la rattrapa avant qu'elle ne touche le sol.

- Veuillez m'excusez madame je ....


- Mais faites un peu attention où vous allez, petit empoté !

Il l'aida à se redresser et après avoir vérifié qu'elle n'avait rien, il se confondit en excuse et partit rejoindre les autres pour le premier services. Margaret prit quelques instant pour récupérer son équilibre, sans avoir remarqué qu'elle ne portait lus sa chevalière.


Thème de Margaret:
avatar
Margaret Cavendish

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Future of Humanity
Niveau: 2
Exp:
0/200  (0/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tour de chant (pv: Spera, Diego, Margaret(roulette Jïnn))

Message par Diego le Lun 02 Juil 2018, 23:55

Dans ce bâtiment classé de 1870, arborant briques et terre cuite en façade. Passez la porte, vous découvrirez une décoration intimiste et cossue, comptoir en marbre et chêne, sol en granito, banquettes en cuir noir et tables en marbre et laiton, les murs quant à eux sont habillés de lambris en chêne qui participent non seulement à l’ambiance feutrée, mais vous offrent également une acoustique très appréciable. Un lieu au décor jouant parfaitement sur l'éclairage, tamisé et chaleureux. On s'imaginerait presque dans un lieu secret dont l'adresse serait transmise de bouche à oreille non ? En tout cas, bienvenue au Raven Hotel !

Aujourd'hui est un jour très spécial, la Fondation Tri-Force, qui lutte pour la légalité entre dotés, normaux et gears à souhaiter célébrer sa dixième année depuis sa création au sein du Raven hôtel.Lester, le propriétaire, respecte et partage leurs convictions, il a donc accepté avec joie leur demande. L'hôtel n'étant pas habitué à recevoir ce genre d'événements, Lester décida d'embaucher du personnel supplémentaire pour assurer le service et aider en cuisine, 10 personnes, 4 femmes et 6 hommes plus précisément, ils sont pour la plupart de très bonne connaissance, compétente et de confiance, des personnes redevables, que Lester a aidés par le passé, certains sont dotés, d'autres normaux, il y a même une jeune femme qui possède un gear au niveau d'une jambe. S'ajoute à cette jeune équipe, une partie du personnel habituel : trois cuisiniers, Diego, qui supervisera les serveurs et le bon déroulement du service avec l'aide d'Etienne, un jeune apprenti et enfin Tony, notre homme à tout faire qui s'occupera principalement de la sécurité. C'est d'ailleurs Tony qui a eu l'idée d'engager une chanteuse pour animer la soirée, il avait eu un contact par un ami barman. Après une rapide concertation avec le reste de l'équipe, l'idée fut approuvée.

L'heure du Gala approche, à l'intérieur, c'est l'effervescence, tout le monde s'active, alors qu'en cuisine, on commence à sortir les plateaux de mises en bouche, d'autres finissent la mise en place de la salle, Diego et Tony aide l'ingénieur son et lumière à préparer la petite scène, en attendant la vedette de la soirée qui ne devrait plus tarder. La voilà qui arrive justement, une ravissante femme a la chevelure noire, après avoir été accueillit par toute l'équipe, les dernières vérifications sur scène sont possible.

- Tout est en ordre, on est bon ! Tout le monde ! dernière pause et briefing avant l'arrivée de nos premiers convives, soufflez, détendez vous, changez vous et on se retrouve dans 15 minutes.

Diego tapa dans ses mains et l'équipe se dispersa pour profiter de leur dernière pause avant de sauter dans le grand bain. Diego souffla en se frottant la tempe, il n'a pas l'habitude de gérer une équipe si grande, de gérer une équipe tout court à vrai dire et c'est plutôt épuisant. Lester descendit des étages supérieurs, son sourire habituel aux lèvres, bien qu'il soit plus marqué qui a l'accoutumer.

- Mademoiselle Evensen devrait se présenter à vous durant la soirée, tu pourras la guider jusqu'à mon bureau à son arrivée.


Diego acquiesça, ce nom ne lui disait rien et il ne chercha pas à en savoir davantage, il préféra sortir pour profiter d'une dernière clope avant la longue soirée qui s'annonçait. 15 minutes plus tard, l'équipe se retrouva devant l'entrée, excepter les cuisiniers et Tony, tous sont habillés du même uniforme, composé d'une chemise blanche, d'un gilet, d'une cravate et d'un pantalon noir.
Après un dernier briefing, l'équipe se divisa pour partir à leurs postes respectifs, Diego s'attacha les cheveux en chignon pour plus de praticité et commença à accueillir les premiers invités, il les débarrassa de leurs manteaux et les guida vers la salle de réception ou une partie de l'équipe patienter muni de plateaux de hors-d'oeuvre et de flûtes de champagne.

La soirée se déroulait correctement, les serveurs se déplaçaient autour des différents convives pour leur offrir divers collations et mises en bouches, Diego a accueillit mademoiselle Evensen, une grande blondinette très sérieuse à son goût, et la guida au bureau de Lester avant de retourner à son poste. Une heure passa depuis le début de la soirée, tous les convives étaient présents, il était temps de commencer le show de notre vedette. Ce fut un petit moment agréable et de répit pour l'équipe, tout le monde écouta la prestation, même la blondinette était descendue et s'était installée à une table. Une fois le chant fini, ce fut au tour du président de la fondation de monter sur l'estrade, non par pour un chant malheureusement, mais pour un discours, il convia ensuite une femme d'un certain âge à venir sur scène, Diego voulut l'aider en remarquant sa difficulté à se mouvoir, mais la dame refusa toute aide. Lester était descendu pour assister aux discours, Diego l'observa amusé, lui qui est si optimiste et utopique, ce genre de discours le confortait dans sa philosophie tandis que Diego lui était plutôt mitigé sur le sujet.

Un léger incident eut lieu, la vieille dame qui descendait de la scène se fit bousculer par un de nos jeunes serveurs qui ne sembla pas regarder autour de lui, Diego voulut à nouveau intervenir pour secourir le jeune employé devant la furie de la dame, mais il se ravisa lorsque celle-ci se contenta d'une simple remarque avant de rejoindre son siège. Il rejoignit les serveurs pour secouer un peu notre jeune maladroit mais surtout pour lancer le premier service, entrée du soir : rose de saumon et son fromage frais, rapidement les serveurs déposaient les assiettes pour ne faire patienter personne. Tony qui avait passé son début de soirée à observer la salle de différents endroits, discuter avec certains convives fut interpeller par notre vedette, il fut pour le moins étonné par l'observation de la jeune femme, il resta quelques instants perplexes, comment cette femme avait-elle remarqué à plusieurs reprises ces disparitions ? Elle était peut-être amatrice de bijoux, ou travailler à côté de son job de chanteuse dans une bijouterie.. une quelconque individualité lui permettait peut-être de remarquer plus aisément ce genre d'informations... Trop de possibilité !

- Patientez deux minutes s'il vous plait !

Tony décida de faire signe à Diego pour lui expliquer la situation, celui-ci fit d'ailleurs la même tête d'étonné. Il voulut toutefois vérifier, il n'avait pas regardé tous les bijoux mais certains l'avait marqué et après un petit tour, il confirma la présence d'un voleur.

- C'est impossible que ce soit l'un de nos serveurs, ils sont tous réglos, jamais ils ne feraient ça à Lester ! du côté des convives, ça m'étonnerait que ces bourgeois en quête de contact et de contrat aient besoin de voler quelques bijoux.. Je penche plutôt pour un usurpateur d'identité.. il existe des dotés avec des capacités de transformation ou d'illusion qui peuvent tromper tout le monde. Tant qu'il ne sort pas de l'hôtel on peut encore le coincer. Mademoiselle, pourriez-vous me faire la liste des objets volés et des propriétaires des objets ?

Diego s'était tourné vers la chanteuse, au point où ils en étaient, autant lui faire confiance et profiter de son talent particulier. L'idée du voleur doté lui est venue assez rapidement, car il avait eu parmi ses anciens camarades, un doté capable de perturber et transformer la vision des personnes autour de lui.

- Tony ! va interroger discrètement les personnes que tu connais, de façon individuelle si possible, normalement son pouvoir ne lui permet pas d'avoir les souvenirs de la personne, il ne devrait pas pouvoir te répondre. Surtout il ne faut pas qu'il se doute de quelque chose. Je vais prévenir le Patron.

Diego répondit aux éventuelles remarques de la chanteuse et parti rejoindre Lester, celui-ci avait entre-temps rejoint mademoiselle Evensen et s'était installé à sa table après lui avoir demandé la permission.

- La soirée vous plait-elle mademoiselle ? Comment trouvez vous notre service ?

Lester avait un léger sourire aux lèvres, il écouta sa réponse et l'invita à remonter dans son bureau pour rediscuter du contrat, il fut toutefois intercepté par Diego dans le couloir menant aux escaliers.

- Patron ! nous avons un..


Diego remarqua la présence de mademoiselle Evensen et se ravisa.

- Parle Diego, Mademoiselle Evensen sera surement l'un de nos principaux fournisseurs, il est normal de n'avoir aucun secret pour elle.

Diego grimaça avant de se reprendre, il ne connaissait pas mademoiselle Evensen, elle pourrait très bien être notre voleuse, il fit toutefois confiance à Lester et leur expliqua la situation et son hypothèse sur le coupable.

- Je vois, nous avons effectivement un gros problème.. si ton hypothèse est fondée il serait préférable d'éviter d'appeler la police, un doté qui commet des vols durant un gala organisé par la Tri-Force, les répercussions pourraient être regrettables.. La soirée ne fait que débuter, nous avons encore le temps de le débusquer, nous appellerons la police en dernier recours... Mademoiselle, qu'en pensez-vous ? Tous les avis sont bons apprendre en ce temps de crise.

Diego était déconcerté devant la confiance que Lester octroyé à la blondinette, se connaissent-ils plus que ce qu'il pensait, ou bien connaît-il sa famille ? En tout cas il écouta son point de vue, comme la dit Lester toutes les opinions sont la bienvenue.
avatar
Diego

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
45/150  (45/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tour de chant (pv: Spera, Diego, Margaret(roulette Jïnn))

Message par Tam Chamade le Mar 03 Juil 2018, 11:50

A la demande de Diego, Tam fit une liste de noms, de tables et de bijoux volés, ainsi qu'une potentielle liste de futures victimes.
Avant que Diego parte, elle lui posa une question à propos de son porte feuille. Qu'il y répondit ou pas, elle le lui tendit.

-J'ai été formée au vol dans ma jeunesse. Je pense que c'est cela qui m'a fait le remarquer facilement. Ne vous inquiétez pas, je n'ai rien prit dans votre porte feuille, ni à personne ici. Je suis même prête à être fouillé si cela peut vous rassurer. Je ne fais pas cette démonstration pour me vanter, mais pour vous signaler mon ancien métier. Car des gens dans cette salle pourrait sans problème me reconnaître et me faire accuser.

Puis elle le laissa vaquer à ses occupations. Après ces démarches finies, elle s’apprêtait à remonter sur scène. Mince ce n'était pas possible. Si elle le remarquait, cela ferait un scandale plutôt énorme.
Elle se dirigea donc vers la table de l'honorable fondatrice. L'entrée avait l'air appétissante. Mais Tam essaya de ne pas le faire remarquer.  D'un ton confidentiel, elle lui dit

-Bonjour Madame Cavendish-Rothschild, je me permets de vous déranger. Je suis une Chamade, une des familles principales d'Abondance jusqu'à il y a un peu plus de 5 ans.

Bon la réaction de la vieille bique ne l’intéressait que peu. Mais il y avait des choses qui devait être faites. Elle se tourna vers le mari et d'un ton légèrement moins confidentiel.

-Monsieur Rothschild.

Elle inclina la tête. Elle regarda à nouveau Margaret, avant de poursuivre ses messes basses.

-Vous devriez aller signaler au Monsieur là bas…

Elle désigna Tony.

-Que vous avez égaré votre chevalière familiale.

Jetant un coup d’œil à l'estrade. Sa pose allait bientôt finir. Elle aimerait avoir plus de temps pour enquêter, mais le travail avant tout.

-Si l'envie vous en venait de me soupçonner, voyez aussi avec Tony. Un scandale ferait mauvaise impression pour les 10 ans de votre association. Moi je dois repasser au bar, boire un verre d'eau, avant de remonter sur scène. Je prendrais bien soin de rester visible, tout ce temps , de votre table.

Puis d'un ton normal

-Bonne fin de soirée à vous, si on ne se revoit pas.

Elle salua d'une révérence et quitta la table pour le bar, où le barman en chef lui servit son verre d'eau.
Elle le regarda et lui chuchota à l'oreille.

-Quand Monsieur Tony ou Monsieur Diego seront dans le coin, dites leur que si je fais ce signe en direction d'eux, qu'ils me portent un verre d'eau entre deux chansons. Je tiens à ce que cela soit eux. Ils seront pourquoi. Je vous remercie d'avance.

Elle glissa un billet à l'employé, histoire qu'il n'oublie pas, et se dirigea vers la scène. Le contrat disait une petit demi heure de chant, avant une nouvelle pose.
Elle monta sur scène et se remit à chanter. Elle était payé pour cela. Après, un renard était dans le poulailler. Le trouver serait un bonus non négligeable pour sa soirée.


Dernière édition par Tam Chamade le Ven 13 Juil 2018, 16:22, édité 1 fois
avatar
Tam Chamade

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
35/150  (35/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tour de chant (pv: Spera, Diego, Margaret(roulette Jïnn))

Message par Spera le Ven 06 Juil 2018, 18:08

Un court moment après le chant, une autre personne s'accaparât la scène. C'est à ce moment précis que je fus prise d'encore plus de doute. La fondation Tri-Force ? J'y crois pas... Tante Jane était bien derrière tout ça. Ça ne serait pas une simple coïncidence, si ? Quoique c'est peut-être un coup de Gerald. Après tout il parlait encore d'un cadeau de pendaison de crémaillère il y a une semaine. Ce serait tout à fait son style.

Alors, non seulement je suis amenée à étendre l'emprise de l'entreprise de ma mère, mais en plus je commence mes recherches diplomatiques avec un départ en trombe. Pendant ce moment de réflexion, nulle autre que Madame Cavendish, la mécène de la Tri-Force et une femme d'affaire des plus exceptionnelles se retrouve sur la scène à faire son discours

Si je ne faisais pas partie d'une famille que je sais capable des tours de passe-passe les plus impressionnants, je croirais bien au destin. Mais après tout ce temps je faillis oublier le plus important pour le moment ; la raison officielle de ma présence ici. Je me fis interpeller par le gérant qui avait apparemment fini de relire la paperasse. Je le laissais alors s'installer à ma table pour que nous puissions continuer notre discussion précédente.

- La soirée vous plait-elle mademoiselle ? Comment trouvez vous notre service ?

- Le personnel a l'air occupé et personne n'a l'air de se plaindre, outre la petite altercation avec Madame Cevendish. Qui plus est, l’événement que vous tenez est particulièrement intéressant à mes yeux.

Je n’eus pas le temps cependant de reprendre sur le contrat qu'un employé vint demander le gérant. Il me semble même que je l'avais déjà vu, c'était celui qui m'avait guidé si je ne me trompe pas.

- Patron ! nous avons un..

Alors qu'il s'interrompt abruptement - probablement à cause de ma présence – le gérant faisant alors preuve d'un esprit d'homme d'affaire assez appréciable, me permet d'être aussi mise au courant des nouvelles ''problématiques'' je présume.

- Je vois, nous avons effectivement un gros problème.. si ton hypothèse est fondée il serait préférable d'éviter d'appeler la police, un doté qui commet des vols durant un gala organisé par la Tri-Force, les répercussions pourraient être regrettables.. La soirée ne fait que débuter, nous avons encore le temps de le débusquer, nous appellerons la police en dernier recours... Mademoiselle, qu'en pensez-vous ? Tous les avis sont bons apprendre en ce temps de crise.

Il y a donc un voleur potentiellement doté. Et il vient de commettre son méfait en plein milieu d'un gala en faveur de la diplomatie entre dotés et non-dotés. Un voleur polymorphe ? Ça va être difficile à trouver. Il va falloir retracer tous les mouvements du personnel et des invités. Des interactions inhabituelles ou toute forme de contact physique avec les victimes.

- Et bien... Pour le moment ce que je peux dire c'est que ce voleur est soit ignorant, soit en veut à la Tri-Force ou à leurs idées. Faire ça à un événement pareil... C'est soit de la stupidité, soit de la mesquinerie. La plupart des hauts dignitaires ici son non-dotés qui plus est. On peut déjà aller vérifier la nature des personnes qui ont été volées, connaître les raisons du vol serait un avancement. Il faut aussi vérifier s'ils ont été témoins de comportements inhabituels, même anodins.

Je marque une pause de mon côté, laissant aux autres le temps de prendre en compte mon avis. Décidément cette journée est tout à fait particulière. Depuis mon déménagement ça semblait être calme. Mais voilà que les choses ont commencés à être très agitées depuis peu. Je ne peux vraiment plus me permettre d'être aussi passive dorénavant. En même temps que je pense ça, je me redresse légèrement sur mon siège, toute trace de nonchalance disparaît de mon visage. C'est devenu une situation bien plus sérieuse après tout.

- Je pense qu'il serait préférable de gérer cette crise avant que nous puissions reprendre notre discussion sur le contrat. Cette situation m'importe aussi beaucoup, je suis prête à aider s'il le faut. Plus vite on agira plus on aura de chances que ça finisse bien.

Voilà ce que je dis alors que je fixe le gérant avec tout le sérieux du monde.


Fluctuat nec mergitur
avatar
Spera

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 1
Exp:
65/150  (65/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tour de chant (pv: Spera, Diego, Margaret(roulette Jïnn))

Message par Margaret Cavendish le Ven 06 Juil 2018, 19:46

Margaret épousseta sa robe en jetant un regard furibond vers le serveur qui avait déjà disparu. Elle se promit de choisir un hôtel avec du vrai personnel la prochaine fois ! Elle rejoint sa table d'un air digne et s'incrusta à nouveau dans la conversation. Charles la regarda d'un air soucieux avant de se laisser lui aussi porter par la conversation sur le discours de Margaret. Elle fut interrompue tandis qu'elle racontait sa rencontre avec Norbert. C'est donc passablement agacée qu'elle se tourna vers elle pour l'écouter. Son visage ne finit pas de se crisper de nervosité quand elle donna enfin son nom. Elle répliqua presque immédiatement.

- Je sais parfaitement qui ÉTAIENT les Chamades. Des arrivistes qui n'ont pu se détacher de leur origine et ont continué leurs sombres activités. Je pensais que plus aucun d'eux ne pouvait voir la lumière du jour, vous seriez vous égarée ?

La chanteuse ne se laissa pas impressionner le moins du monde et se contenta de lui indiquer un homme un peu plus loin. Elle la regarda sans comprendre d'un air méprisant. Puis lorsqu'on lui fit remarquer que sa chevalière manquait, elle mit sa main devant son visage totalement incrédule. Quand est-ce que cette garce avait pu ? Elle se serait bien relevée d'un bon, mais son corps vieillit protesta et elle se rassit aussi tôt. Elle bouillonnait de colère à ce moment, surtout que la voleuse continua sa petite provocation avant de s'en aller comme une fleur. Charles essaya de calmer sa femme, il savait parfaitement qui était les Chamades et comprenait donc la colère de sa femme. C'était un bijoux de grandes valeur et pas seulement pécuniaire. Il balaya la salle du regard, la voleuse était retournée chanter, impossible de la confronter sans faire un scandale, il aperçut cependant du coin de l’œil le propriétaire de l'hôtel.

- Margaret reprends-toi, voyons ! Allons dire à Lester ce que nous pensons de la façon dont il recrute son personnel.

- La prison ne sera rien à côté de ce que je vais lui faire ...

C'est en ruminant qu'elle prit congé de ses voisins de table qui ne comprenaient pas trop la situation. Elle prétexta simplement qu'elle voulait s'entretenir avec le propriétaire pour parler de ses "divertissements". Le couple s'approcha donc du patron et de ses deux larbins. On pouvait voir à leur visage froid comme la glace qu'ils étaient très contrarié. Margaret s'arrêta un instant pour regarder Diego d'un air passablement dégoûté, dans quelle poubelle il l'avait trouvé celui-là. Ces espèces de boudins dans ses cheveux c'était tellement ... disgracieux. Qui sait depuis combien de temps il ne les avait pas lavé. Yierk.

Elle parla la première d'un ton impérieux et sec comme le désert, tout en restant assez bas pour ne pas attirer l'attention.

- Je me suis faite volée, ici, dans votre établissement ! Et devinez qui vient me l'annoncer ? La chanteuse qui n'est autre qu'une Chamade ! Elle vient tout juste de me provoquer devant tout ma table ! Alors vous allez me faire le plaisir d'appeler la police et de me débarrasser séance tenante de cette mécréante dès qu'elle posera un pied hors de cette scène ! Et essayez d'être discret, votre incompétence me coûte déjà bien trop cher.

Elle le regarda comme on regarde une fiente de pigeon fraiche et le volatile qui l'avait si délicieusement produite. Elle venait carrément de lui donner un ordre et il n'était pas discutable. D'ailleurs, elle avait complètement ignoré le sans-abris et la serveuse. Si l'n d'entre eux s'avisait de répondre avant Lester, il serait immédiatement interrompu par la voix forte de Charles :

- Ce n'est pas à vous que l'on s'adresse !


Thème de Margaret:
avatar
Margaret Cavendish

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Future of Humanity
Niveau: 2
Exp:
0/200  (0/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tour de chant (pv: Spera, Diego, Margaret(roulette Jïnn))

Message par Diego le Ven 13 Juil 2018, 01:09

Avant que Diego parte rejoindre Lester, Tam lui tendit un porte feuille, il le contempla sans comprendre pendant quelques instants avant de tilter que c'était le sien. il eu un petit rire en le reprenant, il ne lui en voulait pas, il était plutôt amusé de cette situation pour le moins insensée et découvrir la vérité derrière le talent si particulier de Tam fut tout aussi étonnant. De plus ses propres antécédents n'étant pas des plus légaux, Diego trouva ridicule l'idée de la jugée.

Tony, de son côté, enquêtait auprès du personnel, les cuisiniers, n'ayant pas de contact avec les convives, furent rapidement innocentés et mirent au courant de la situation, il ne restait plus qu'à éliminer une par une les suspicions sur les serveurs. Discrètement, Tony échangea quelques mots avec chaque serveur pour avoir une première impression, il les observa durant leurs services. Si le voleur était parmi eux, il était doué. Seul l'incident de Grégoire, le jeune serveur qui a percuté madame Cavendish pouvait être à signaler. En passant a côté du bar, Etienne qui assurait le service lui transmit le message de Tam.

Au même moment, mademoiselle Evensen donnait son avis sur la situation, alors que d'autres commerciaux se seraient tiré sans demander leurs restes devant ce genre d'événement "problématique", elle qui n'a même pas encore signé de contrat, propose son aide. Diego allait finir par devenir aussi idéaliste que Lester face a cette bonté humaine. Deux points dans son discours avait attiré l'attention de Diego, il était effectivement stupide qu'un doté ait de son propre chef décidé de commettre son méfait a un gala de la Tri-Force, alors qu'il y a surement bien plus de lieux idéals à cibler. Les circonstances sont beaucoup trop parfaites, pour détériorer encore plus le statut des dotés surtout que la plupart des hauts dignitaires sont, comme le dit la blondinette, non-dotés donc potentiellement influençables pour peser de l'autre côté de la balance. La pur coïncidence est quand même difficilement envisageable. Diego acquiesça à l'idée de vérifier la nature des personnes volées, il sortit son calepin ou était listé grâce a Tam, les biens disparus, les propriétaires et les éventuelles futures victimes. il avait rapidement, mit en relation les numéros de tables avec le plan de table fourni par Tony pour avoir l'identité de toutes les victimes de vols.

- Quel remarquable travail !

Étrange phrase qui échappa de la bouche de Lester, complimentez-il le travail du voleur ou celui d'observation de Tam ? à vrai dire Diego n'en savait rien. Le connaissant, avec sa manie a toujours voire le positif peu importe la situation, il pouvait très bien féliciter les deux. Lester fronça les sourcils en remarquant un point commun dans les personnes qu'il connaissait, ça aurait pu être anodin dans une autre situation mais dans cette situation, la probabilité était assez mince. il releva la tête vers la blondinette.

- Mademoiselle Evensen, je sais que cela ne fait pas longtemps que vous êtes arrivé en ville, mais est-ce qu'éventuellement certains de ces noms vous dit quelque chose ? À ma connaissance, seulement des personnes ne possédant pas d'individualité ont été victimes de vols. Toutefois, je ne connais pas toutes ces personnes..

Alors que le trio étaient en pleine réflexion, Diego repéra du coin de l’œil Madame Cavendish et probablement son mari se rapprocher d'eux, il espéra au fond de lui que c'était pour faire les louanges de leur entrée bien qu'il se doute, à la vue de leurs expression contrariés, qu'il en sera autrement. il fit un petit signe discret à Lester et s'écarta légèrement pour leur laisser de l'espace. Il s'abstenu de réagir au regard que lui porta la vielle, mais jubila intérieurement à l'idée de s'occuper personnellement du service de leur table pour leur plus grand plaisir.

- Je me suis faite volée, ici, dans votre établissement ! Et devinez qui vient me l'annoncer ? La chanteuse qui n'est autre qu'une Chamade ! Elle vient tout juste de me provoquer devant tout ma table ! Alors vous allez me faire le plaisir d'appeler la police et de me débarrasser séance tenante de cette mécréante dès qu'elle posera un pied hors de cette scène ! Et essayez d'être discret, votre incompétence me coûte déjà bien trop cher.

La voix de la vieille femme était sèche et tranchante, Diego comprit qu'il n'aurait pas son mot à dire dans cette conversation. Il jeta un petit regard compatissant à Lester et la blondinette comme pour leur souhaiter bonne chance. Lester lui resta droit, il affichait une expression neutre, ne semblant pas perturber par l'hostilité du discours, il répondit d'un ton calme et sincère.

- Madame, Je comprends parfaitement votre indignation, nous avons effectivement un imposteur qui commet des vols dans l'enceinte de l'établissement. J'en suis vraiment navrée, toute notre équipe faite de son maximum pour débusquer cet intrus. Il est fortement regrettable la manière dont vous avez été informé, toutefois, Mademoiselle Chamade n'est en aucun cas notre coupable, elle a, certes, un passé assez tumultueux, dont elle s'est cependant libérée pour travailler honnêtement avec sa magnifique voix. C'est d'ailleurs elle, qui nous a signalé les disparitions de biens parmi les convives, elle s'est montrée très coopérative et s'est même proposé à être fouillé pour pallier à nos éventuelles suspicions.


Lester fit une pause, attendant à recevoir les éventuelles protestations du couple dont il fera face. Il se tourna vers mademoiselle Evensen, l'invitant à prendre la parole si elle le souhaitait, dans le cas contraire, il expliquerait au couple plus en détail, leurs informations et hypothèses sur le voleur. Diego lui, se contentait d'écouter, jetant de temps à autre des regards vers la scène.
avatar
Diego

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
45/150  (45/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tour de chant (pv: Spera, Diego, Margaret(roulette Jïnn))

Message par Tam Chamade le Ven 13 Juil 2018, 20:20

Tam reprit son tour de chant. Il ne se passa pas grand-chose, avant qu'elle remarque deux bijoux disparut. Un bracelet sur une dame d'âge vénérable, et des boucles d'oreilles sur une adolescente, semblant s'ennuyer.

Une dame d'une quarantaine d'année arriva seule et se posa à une table. Elle devait avoir du retard. L'homme à sa droite, lui retira son manteau dévoilant une parure sans pareil. De la scène, soit environ 8 mètres, Tam pouvait apprécier le chef d’œuvre. Certainement de vrais perles, pas de simples de cultures. Et il y aurait fort à parier. Qu'il y en avait pour une fortune.
Bijou
Elle s'installa, commençant à discuter avec sa table. D'où elle était, Tam n'entendait pas. Elle avait l'impression que ce bijou serait la prochaine cible. Sa mémoire lui rappela que la Dame était une riche habitante de la ville.

Que faire… Tam continua sa chanson, jusqu'à ce que la Dame lui fasse un signe. Elle descendit de scène et se dirigea vers sa table en relançant un petit air rapide.
Éteignant son micro à la fin de la chanson, elle écouta la Dame. Celle ci l'avait reconnue et souhaitait une chanson que sa grand-mère aimait : La femme aux bijoux. Serait ce moi, ou la pierrière aurait descendu de quelques millimètres…
Tam pût voir du coin de l’œil, quelque chose ou quelqu’un derrière la Dame. Elle ne put voir qui c'était, car le mouvement d'yeux ne lui permit pas de le voir. Elle était pourtant certaine qu'il était encore dans le coin. L'odeur si particulière de son parfum. : « Caron poivre ». Comment avait elle pût passer à côté d'une… Enfin c'était une odeur parmi d'autres.
Tam négocia la chanson, contre le port de la parure. Sur un geste de la dame, un jeune homme bien habillé passa parmi les tables et vint l'ôter pour le mettre au cou de Tam. Elle en était maintenant certaine. C'était un travail d'orfèvre, mêlant nacres et diamants sublimant certainement des fils de platine. Elle ralluma la micro et s'excusa de l'attente avant de commencer la chanson.

Passant entre les tables, elle chantait, profitant au passage pour jouer avec les spectateurs mâle semblant vouloir s'y prêter. Ce qu'elle attendait arriva. Le toucher du voleur était subtile, mais pas assez. Elle se retourna donnant un grand coup avec son bras, pouvant passer geste de scène. Une montre ? Bon, c'est déjà cela de prit. Le collier glissait. Elle passa près de Tony juste avant qu'il tombe et fit signe d'aller voir Lester avec la montre.

Elle rejoignit la table de la généreuse Dame, tenant le collier contre son corps d'une main. La chanson finit, elle remercia la Dame de ce prêt et s'excusa auprès du public. Il y allait avoir une pose de deux minutes, afin d'éviter un incident fâcheux. La régie mit un disque, et Tam rendit le collier. Elle se dirigea en urgence vers les wcs et changea de direction vers le directeur.

-Excusez moi. Bonjour. Monsieur Lester, désolé de vous déranger. On ne cherche pas un serveur, mais quelqu'un de suffisamment riche pour porter du « Caron poivre », un parfum de luxe à l'odeur légèrement poivré. Je n'ai put le voir de face, mais seulement du coin de l’œil. Cela doit être un homme d'âge mûr plutôt silhouette sportive. Vu sa montre ... *désigne celle donné à Tony*… Je dirais du genre riche. Il doit aussi avoir un gear ou quelque chose du corps. Le bras que j'ai heurté et auquel j ai retiré la montre m'a semblé pas naturelle au touché. Mais vu son doigtée, il doit l'utilisé pour essayé de me dépouiller, je dirais qu'on a affaire à un professionnel. Et que la rivière de Nacres et de diamants que j'aie emprunté est une de ces cibles.
Tony, deux autres cibles.
*elle les lui donna ainsi que la table et les objets disparuent.*
Dernière chose avant que je retourne faire ce pour quoi on me paye. Hormis que le bracelet est en or, je n'aie pas eut le temps d'observer plus sur la montre. Elle contient peut-être des indices.


La chanteuse répondit aux questions s'il y en avait et se dépêcha de revenir sur scène, avant de commencer l'homme à la moto.
avatar
Tam Chamade

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
35/150  (35/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tour de chant (pv: Spera, Diego, Margaret(roulette Jïnn))

Message par Spera le Dim 15 Juil 2018, 13:56

Il y avait beaucoup à faire, apparemment Monsieur Lester n'était pas contre l'idée de recevoir de mon aide. L'employé était aussi plutôt performant. Était-ce le bras droit du gérant ? C'est l'impression qu'il me renvoie tout du moins. Ils avaient déjà une liste de personnes, les victimes des vols ? Je me demande bien comment ils ont pu obtenir une information pareille tout de même...

- Mademoiselle Evensen, je sais que cela ne fait pas longtemps que vous êtes arrivé en ville, mais est-ce qu'éventuellement certains de ces noms vous dit quelque chose ? À ma connaissance, seulement des personnes ne possédant pas d'individualité ont été victimes de vols. Toutefois, je ne connais pas toutes ces personnes..

- Je ne vois pas de noms en particulier que je connaisse. Je peux cependant aller me renseigner vite fait sur les noms inconnus auprès de ma famille.

Je note les noms importants dans ma tête et décide de m'écarter un peu de la table pour pouvoir passer un appel sans trop déranger. Cela dit, je reste suffisamment près de la table pour être témoin des vociférations discrètes de Madame Cavendish, alors que de mon côté j'essaie de contacter ma famille. Pas des plus commodes comme personne. Et je ne sais pas qui est cette Chamade, mais décidément, ils ne sont pas en bons termes avec la famille Cavendish. Quelqu'un finit par décrocher le téléphone, sûrement mon oncle.

- Allo ? Ici Spera.

- Oh, ma petite ! Pourquoi cet appel ? Oh attends. Tu t'amuses bien au gala ? Ha ha !

- Alors tu étais au courant...

Commence alors une petite conversation avec mon oncle. Un léger sourire se trace alors que je discute. C'est toujours un plaisir de discuter avec Gerald. Malgré son état physique inquiétant pour son âge, il reste plutôt solide, au moins mentalement. Ça fait des années qu'il défend la cohabitation entre dotés et non dotés en Angleterre. On peut dire qu'il a une certaine influence à la Chambre des Lords. Et ça veut aussi dire qu'il connaît du monde. Le duché de Suffolk n'est que très récent et c'est dû à l'influence politique de Gerald Lawthorn, mon oncle et l'influence économique de Jane Bakerall, ma tante. Le mariage de ces deux était une véritable aubaine à l'époque. Ça a beau être majoritairement un mariage d'intérêt, les deux s'entendent très bien. Ils partagent tous les deux un côté décomplexé et ambitieux quand il s'agit d'affaire, ce qui fut sûrement la clé de la montée en puissance de la famille. Après que mon oncle, Lewis et moi ayons tenté une approche d'Abondance, il semblerait qu'après toutes ces années Jane se soit décidée de faire évoluer les choses aussi, d'où ce contrat avec le Raven Hotel.

- Ta tante et ta mère sont de véritables requins, elles ont sauté sur l'occasion ! Bien que ça m'arrange aussi de mon côté, ha ha !

- À vrai dire il y a quelques complications du côté du gala, mais tout devrait bien se passer pour le contrat. C'est pour ça que je t'appelle. J'ai besoin d'informations sur des familles si jamais tu les connais.

- Hm... Des complications au gala ? J'espère que ça ne va pas finir en désastre diplomatique tout ça. Si ça se passe à Abondance je vais encore avoir des argumentations uniquement basées sur ça sur le dos. Bien, vas-y, donne-moi les noms.

Je procède donc et lui énonce les noms inconnus que j'ai mémorisés. Parmi tous ces noms il y a trois familles que mon oncle connaît relativement bien. Les deux premiers ont de la famille qui est dotée et le dernier aurait un lien quelconque avec Olympus, peut-être un membre de la famille possédant un Gear ou juste un investisseur.

- Oh une dernière chose Spera, la Cavendish qui est derrière la Tri-Force. Je serai toi je ferais gaffe. Ce n'est pas comme si c'était une connaissance de longue date, mais du peu que je sais sur elle, elle est encore pire que ta tante... Et c'est sûrement ce qui fait qu'elle doit être encore plus redoutable.

Pire que ma tante ? C'est vrai qu'elle est du genre inquisitrice sur les bords, ma tante. Les choses doivent aller dans son sens, cependant ça reste une bonne personne capable de compromis. Est-ce que je dois voir Madame Cavendish comme un être encore plus rigide ? Il est vrai qu'elle est reconnue comme une femme d'affaire redoutable et elle est relativement appréciée aux yeux du public. De toute façon elle a clairement plus de pouvoir à l'échelle mondiale, je n'ai aucun intérêt à la courroucer en terrain conquis.

- Je ferai attention, les complications ne sont pas spécialement liées à elle de toute façon. Du moins je l'espère.

- Bien, bien. Alors, travaille bien là-bas.

Des fois, je ne saurais dire ce que Gerald a derrière la tête. Il a tendance à être un peu léger dans ses démarches de tous les jours, mais des fois il est tellement sérieux que c'en ferait presque peur. Bref, l'appel étant terminé, je retourne auprès des autres. Au même moment la chanteuse approche Monsieur Lester.

-Excusez moi. Bonjour. Monsieur Lester, désolé de vous déranger. On ne cherche pas un serveur, mais quelqu'un de suffisamment riche pour porter du « Caron poivre », un parfum de luxe à l'odeur légèrement poivré. Je n'ai put le voir de face, mais seulement du coin de l’œil. Cela doit être un homme d'âge mûr plutôt silhouette sportive. Vu sa montre ... Je dirais du genre riche. Il doit aussi avoir un gear ou quelque chose du corps. Le bras que j'ai heurté et auquel j ai retiré la montre m'a semblé pas naturelle au touché. Mais vu son doigtée, il doit l'utilisé pour essayé de me dépouiller, je dirais qu'on a affaire à un professionnel. Et que la rivière de Nacres et de diamants que j'aie emprunté est une de ces cibles.
Tony, deux autres cibles.  Dernière chose avant que je retourne faire ce pour quoi on me paye. Hormis que le bracelet est en or, je n'aie pas eut le temps d'observer plus sur la montre. Elle contient peut-être des indices.


Un Gear ? Ha... C'est donc peut-être Olympus ou la Pègre... Cependant, les intérêts d'un homme ne sont pas forcément les intérêts du groupe. En tout cas, s'il est riche, ça confirme la théorie du méfait à but politique. À côté, il semblerait que le gérant ait la situation avec Madame Cavendish en main, plutôt impressionnant, je me permets donc de parler à la suite de la chanteuse qui de ce que j'ai compris est la Chamade tant détestée par Madame Cavendish.

- De mon côté, j'ai pu avoir quelques informations. Trois noms sont ressortis : les deux premiers ont des membres de leur famille possédant des pouvoirs, ça fait déjà un moment qu'ils tentent activement d'aider à la cohabitation. Le troisième nom est apparemment en relation avec Olympus, bien que j'ignore la nature exacte de cette relation. Si on a affaire à un Gear, il faudrait peut-être aller voir de son côté.

J'en profite pour m'approcher de l'employé et pointer sur son calepin les noms des personnes concernées, donnant des précisions sur chacun.

Ça m’embêterait tout de même de voir cet hôtel affublé d'une telle réputation dès le départ. Il y a peu cet hôtel n'était pas si prestigieux. La qualité est tout de même de mise, mais le récent gala va propulser sa popularité vers de nouveaux sommets. D'où la nécessité de faire un contrat avec un nouveau fournisseur de renom. Cependant, ça veut dire que le Raven Hotel est nouveau dans les affaires de cette ampleur, ce qui pourrait paraître comme une aubaine pour certains malfrats. L'hôtel possède sûrement des faiblesses, aussi capable soit le gérant.

Qui plus est, ce nouveau contrat veut aussi dire que les Bakerall vont avoir une nouvelle succursale en Suisse, probablement à Abondance qui plus est. Si la famille se permet de tels risques, je pense pouvoir pardonner au Raven Hotel, mais je vais surtout devoir faire en sorte que les choses se passent bien pour pouvoir obtenir ce contrat, si je peux participer aux recherches ce serait un plus, je garde un oeil sur les mains des individus que je croise, s'ils portent des gants ou s'ils les cachent, en espérant trouver quelque chose.


Fluctuat nec mergitur
avatar
Spera

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 1
Exp:
65/150  (65/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tour de chant (pv: Spera, Diego, Margaret(roulette Jïnn))

Message par Margaret Cavendish le Mar 17 Juil 2018, 00:30

Les explications de Lester n'eurent pas pour effet de calmer le couple Cavendish. Ce l'homme ne savait pas, c'était qu'avec ce genre de personne, il fallait mieux dire ce qu'ils voulaient entendre plutôt que de leur servir la vérité. Ils vivaient dans un monde où l'on décide de ce qui est vrai. À mesure qu'il s'expliquait, l'impatience de la vieille dame de vint de plus en plus visible. Que ce soit par son pied qui tapait le sol avec agacement ou par son doigt qui faisait de même sur sa canne. Son visage resta cependant totalement inerte alors que celui de son mari en revanche devenait bien plus insistant. Elle leva un sourcil inquisiteur quand il lui parla de la fouiller.

- Elle n'avait rien sur elle lors de la fouille ?

Charles avait posé sa question sur un ton inquisiteur, mais ne s'attendait pas à ce qu'elle n'est pas été fouillé le moins du monde. Quand on le lui expliqua il écarquilla les yeux, comment on pouvait être bête à ce point ? Il y avait des vols avérés dans une soirée aussi importante et les sécurité ne se donnait même pas la peine de fouiller la principale suspect ! Un tel manque d'incompétence était inexcusable. Il s'apprêtait à lui répondre sèchement quand Margaret l'interrompit de la main. Elle se tenait droite, les deux mains posées sur sa canne. Elle planta son regard dans celui de Lester. Elle était devenu impérieuse et encore plus froide. Ce n'était plus une vieille riche en colère qui lui faisait face, mais la femme d'affaire qui pouvait faire couler son petit hôtel d'arriviste en moins de deux.

- Que je me fasse bien comprendre ... Lester. Vous avez déjà fait l'erreur de choisir une Chamade pour chanter à mon gala de bienfaisance. Rien que pour cela je devrais me sentir insultée, mais si en plus cette soirée devait être entachée de vols, je vous ferais mettre la clé sous la porte ...

Elle fut interrompue par Tam qui exposa ses "preuves" pour étoffer son rôle de cambrioleuse repentie. Elle donna une magnifique montre en or au garde, comme par hasard ... Margaret ne l'écouta même pas accaparant l'attention de Lester quand la cambrioleuse s'adressa à Tony. Elle sortit un téléphone de sa pochette. Elle fit quelques manipulation sur l'écran avant de le tendre à Tony.

- Tous mes bijoux sont marqués d'un circuit imprimé extrêmement fin qui permet de les localiser sur une distance de cent mètres. Alors prenez ce téléphone et trouvez le !  


Elle fut une nouvelle fois interrompue par la jeune serveuse qui ne venait que leur donner des informations inutiles, de quoi elle se mêlait ? Entre l'homme salle et cette enfant impudente, l'idée que Margaret se faisait de cet hôtel descendait encore un peu. Il avait même besoin de faire des recherches sur les invités !

- Vous ne vous êtes même pas donné la peine de vous renseigner sur les invités avant d'organiser ce gala ? Quand on reçoit la crème de cette ville, il est de mise de connaître chaque invité et les liens qui les relient. Cela vous évitera par exemple, d'engager des criminelles pour s'occuper du divertissement.


La vieille dama approuva la réplique de son mari. Elle était tout à fait d'accord avec lui, encore un point de plus à marqué dans l'incompétence de Lester. Cependant Margaret réfléchissait intensément. Elle essayait de relier dans son esprit les possibles explications.

- Vous faites fausses routes si vous pensez que ces vols sont à l'encontre de l'association. Son image rayonne beaucoup trop à Abondance pour qu'une simple histoire de vol dans une soirée mondaine y ait beaucoup d'impact. Je saurais parfaitement m'occuper d'un si léger contre-temps. Non je pense que ces vols sont là pour discréditer votre hôtel. Un tel cafouillage aura beaucoup plus d'impact sur votre réputation, maintenant que vous essayez de jouer dans la cours des grands. Un autre hôtel aura sans doute engagé des professionnels pour vous voir couler aussi vite que vous vous êtes élevé. Si ces gens ont bien fait leur travail il se peut même que nous ne soyons pas en présence d'un seul voleur, mais d'un groupe entier.


Elle laissa son raisonnement en suspens. Son regard dominait Lester même si elle était plus petite que lui. Il ferait mieux de se dépêcher de rattraper sa bourde avant d'avoir l'intégralité des invités sur le dos.


Thème de Margaret:
avatar
Margaret Cavendish

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Future of Humanity
Niveau: 2
Exp:
0/200  (0/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tour de chant (pv: Spera, Diego, Margaret(roulette Jïnn))

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum