Passe-Partout, tu vas retourner au trou !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Passe-Partout, tu vas retourner au trou !

Message par Invité le Jeu 14 Juin 2018, 23:16

Depuis un moment, déjà, un ou plusieurs cambrioleurs s’sévissaient dans différents quartiers d’abondances. Toujours le même mode opératoire et la même scène. Les objets de valeur ont disparu et il n’y aucune trace de quelconque nature. Ni effraction au niveau des issues, ni même au niveau du mobilier. Comme si rien n’avait bougé, les objets se seraient volatilisés par eux même… Ça à commencer dans les habitats les plus démunis puis petit à petit le ou les voleurs semblent avoir pris la confiance en s’attaquant à des habitations de plus en plus aisé. Même les animaux domestiques comme les chiens de garde ne les arrêtaient pas.

Il en fut ainsi jusqu’à ce que le criminel commette une erreur. Un détecteur dans une maison de banlieue avait capté des mouvements déclenchant l’alerte au sein du commissariat. Ce fut Johann qui avait été chargé de cette affaire sans doute à cause de sa nature de doté. Ni une ni deux, il avait sauté dans un véhicule pour rejoindre l’adresse indiqué. Sur place même tableau que d’habitude. Le portail était toujours verrouillé. Il ne fut pas difficile pour l’albinos de passer par-dessus.

En revanche, il put constater que la porte aussi était verrouillée. Fort heureusement un passe-partout lui avait été fourni lui permettant de pénétrer l’enceinte sans problème. Il ouvrit la porte le plus silencieusement possible et commença à s’aventurer en toute discrétion dans la bâtisse. Ce tenant à l’affût des moindres bruits susceptibles de lui indiquer la position du ou des criminels.

Il n’avait pas la main posé sur son arme, préférant l’utiliser en cas de dernier recours, cependant il était prêt à faire usage de son pouvoir à tout moment …

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passe-Partout, tu vas retourner au trou !

Message par Venda le Ven 15 Juin 2018, 08:49

C'était le soir, il faisait noir, ouais, je sais, ça surprend et moi, je me baladais en cette divine fichue banlieue comme une pseudo-aveugle perdue. C'est plus fort que moi, j'aime pas les banlieues. Nous, les Montréalais, on rit de la rive nord, Laval et de la rive sud, Longueuil. On se moque même de la ville de Québec, car comme on dit, Québec c'est un peu la banlieue de Montréal, il s'y passe pas grand chose. Et comme je le dis depuis déjà plus de trois phrases, j'aime pas les banlieues, c'est ennuyeux. Je préfère vraiment quand y a de l'action. Mais du coup, chers télépathes potentiellement à l'écoute, je vous vois venir. Vous êtes en train de vous dire " Mais Venda, tu fous quoi en banlieue d'Abondance si t'aimes pas ça les banlieues ? " Bah, écoutez, c'est simple, c'est comme les cours chiants à l'école. On peut toujours choisir de les sécher, mais en bout de ligne c'est pas ça qui nous permettra d'obtenir un diplôme. Bah là, on remplace les cours chiants par la banlieue et le diplôme par le bonheur. J'ai un pote qui habite en banlieue et si, juste parce qu'il habite à l'extérieur de la ville, je veux pas aller lui rendre visite, ça me rendra pas heureuse. Alors, pour le coup, Socko, c'est son nom, est un gars que j'ai connu sur un forum, y a 2 ans de ça et il vivait à Abondance... 'Fin, en banlieue de la ville, mais comme j'ai déménagé, on a pu se voir en vrai pour la première fois... En fait, lui il m'a vu et moi je l'ai surtout entendu, mais bref. Quoiqu'il en soit, ça tombait bien, parce que j'avais un service à lui demander, étant donné qu'il joue du piano et qu'il est du genre à faire des trucs qui sortent de l'ordinaire, comme moi, je vais avoir besoin de ses services dans un futur rapproché. J'ai donc pu lui parler du projet et il a accepté.

Pour en revenir à ce que je fais, au moment de partir, Socko m'a demandé si je préférais pas qu'il me raccompagne jusqu'à un arrêt de bus ou un truc du genre pour retourner en ville, parce que voilà, c'est moi l'handicapée, c'est moi que les gens veulent aider, mais parce que je suis orgueilleuse, je lui ai dit que ça allait aller... " allait aller ", c'est drôle à dire. C'est comme " avoir eu ", sauf que maintenant je me sens paumée ! J'ai pas moyen de lire le nom des rues sur les pancartes parce qu'elles sont trop loin, alors maintenant quoi ? Je déambule au hasard en baladant au hasard ma canne devant moi jusqu'à ce que je croise quelqu'un ??? Erf, je crois que c'est ce qu'il va finir par se passer. Au pire, j'utiliserai mon téléphone en guise de GPS, mais j'ai pas envie de chercher. Wow, je suis tellement flemmarde pour une personne perdue dans une banlieue... ... Oh, et puis, vous savez quoi, c'est l'heure de faire une pause !

Je m'accote contre un muret, je sors mon téléphone et je compose un numéro. Just kidding ! De nos jours, on écrit le numéro une fois et par la suite, on fait que chercher le nom du contact. On connaît même plus par cœur le numéro de nos amis, c'est fou ça ! Malheureusement, je tombe sur le répondeur, mais c'est pas grave, je vais laisser un message : Hello, it's me. I was wondering if after all these years you'd like to meet. To go over everything.

- Heey, Mad Max, c'est moi ! J'ai pas besoin de me nommer tu liras mon nom sur l'afficheur. J'appelais juste pour dire qu'on a un pianiste. Socko a accepté de prendre part à notre truc. Par contre, va juste falloir que je trouve un moyen pour revenir en ville, je crois que je suis perdue, mais c'est juste un détail ! À plus !

Et voilà. ... Je crois que je vais rester contre ce muret encore un petit temps, je sais pas trop, mon intuition fait des siennes.


Dernière édition par Venda le Lun 30 Juil 2018, 04:04, édité 1 fois






Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 1
Exp:
95/150  (95/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passe-Partout, tu vas retourner au trou !

Message par Invité le Lun 18 Juin 2018, 22:38

Silencieusement, il progressait dans l’habitation à l’affût du moindre son suspect. C’est ainsi que quelques bruits cristallins le menèrent dans la chambre à l’étage, un individu cagoulé était en train de vider un coffret à bijou dans son sac. Ni une ni deux Johann le héla et élançant deux tentacules dans sa direction.

Le voleur eu le temps de jeter un regard au policier avant de devenir transparent et s’enfoncer dans le sol. Le cambrioleur était donc un passe-muraille. Voilà qui allait grandement compliquer les choses, ainsi bien pour l’attraper, l’arrêter ou même l’affronter d’ailleurs.

L’Islandais se précipita vers l’escalier pour regagner le rez-de chaussé. Là, il retrouva une fois de plus le voleur affairé à fouiller le salon. En tout cas, s’il n’a pas pris la fuite, c’est qu’il est téméraire… Ou gourmand… Allez savoir. L’agent de police prit conscience de toute la complexité de l’intervention. Si cette personne ne passe pas par les portes, cela va être impossible de le suivre… Johann tenta une fois de plus de l’attaquer avec son tentacule, mais l’énergumène esquiva l’attaque avant de traverser la baie vitrée de véranda et de s’enfuir par le jardin. Le cambrioleur partait en direction de la maison d’en face. Ni une ni deux Johann ouvra la fenêtre et se servit de son pouvoir à la manière d’une araignée et se posta juste en face du fugitif. La réaction de ce dernier ne se fit pas attendre puisqu’il traversa purement et simplement l’obstacle.

Le pauvre soldat blanc ressentit très mal cette traversée. L’expérience lui laissa une sensation de froid intense qui lui parcourait le corps tout entier tandis qu’il était pris de violentes nausées. Il avait l’impression d’avoir été souillé d’un seul coup. Non seulement cette personne avait violé son espace personnel, mais en fait, il avait fait bien pire. C’est comme s’il avait sodomisé a sec avec du verre pilé et un marteau-piqueur. Le justicier du posé un genou à terre le temps de reprendre ses esprits.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passe-Partout, tu vas retourner au trou !

Message par Venda le Jeu 21 Juin 2018, 03:42

Soudainement, alors que je me disais qu'il serait temps de reprendre la marche, j'entends des bruits de pas dont le rythme est rapide qui se rapprochent de ma position. Quelqu'un qui court la nuit, c'est souvent louche. À moins qu'il soit en retard au boulot ou en retard quelque part, mais sur le coup, je réagis sans réfléchir et j'attrape ma canne de façon à pouvoir me battre si quelqu'un essaie de s'en prendre à moi. D'ailleurs, je sens même un petit courant d'air, signe que quelqu'un est passé rapidement à proximité de moi, mais les pas s'arrêtent subitement tout près. Ils s'interrompent alors que je les ai même pas entendu s'éloigner. Mais what ?... Je reste attentive quelques instants, avant de lancer en anglais :

- Hey ! Je suis malvoyante mais pas sourde ! Peu importe t'es qui, je t'ai entendu approcher, du con !

J'attends encore un peu, mais pas de réponse. Putain, si ça se trouve, c'est ce connard qui parle juste allemand de l'autre fois que j'ai fait trébucher dans la rue et que j'ai poursuivi à travers des ruelles par la suite. Il veut sa revanche et il m'a suivi jusqu'ici. Mais, bon, moi j'ai pas de patience en ce moment, je vais pas faire durer ce suspense. Je me sers de mon Gears pour essayer de localiser Harry Potter et sa cape d'invisibilité. Étrangement, devant moi il y a rien, ni sur les côtés, mais derrière le muret... Derrière ce mur, y a du mouvement et c'est un gros truc. C'est pas genre un petit animal comme un chat, une mouffette, un raton laveur ou un chien. Non, c'est vraiment une personne. Mais du coup, comment elle a pu faire pour se retrouver de l'autre côté ??? Y a pas de porte ou de trou dans le muret pourtant, alors what the folks ??? Il courrait clairement dans la rue et maintenant il est de l'autre côté ? Kitty Pryde, c'est toi ? Finalement, va peut-être falloir que je retire ce que j'ai dit. Il se passe des trucs dans les banlieues, mais des trucs chelous...

Mais, non, vous savez quoi, les télépathes ? Même à ça, j'aime pas les caliss de banlieues ! En tout cas, y a une chose qui est sûre, c'est que c'est pas Socko. Il aurait pu m'avoir suivi de loin depuis mon départ de chez lui, juste pour apparaître au moment où je m'avouerais perdue, histoire de pouvoir faire " Ha-ah ! Taurais dû accepter mon aide, au lieu de faire ton orgueilleuse ! " Et ça, ça aurait tué mon orgueil pour plus de 24h (ou pas). Mais voilà, c'est pas Socko. Socko est pas un passe-muraille.


Dernière édition par Venda le Lun 30 Juil 2018, 04:04, édité 1 fois






Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 1
Exp:
95/150  (95/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passe-Partout, tu vas retourner au trou !

Message par Invité le Jeu 21 Juin 2018, 22:56

Johann devait se rendre à l’évidence. Face à cette adversaire, il va avoir besoin d’aide au risque de sévères difficulté voir même carrément un échec de mission. L’Islandais réfléchissait à un plan quand une voix lointaine retenti à son oreille tel un signe providentiel.

- Hey ! Je suis malvoyante mais pas sourde ! Peu importe t'es qui, je t'ai entendu approcher, du con !


C'est à cette instant que le doté eu une idée à la fois atypique, folle et génial. En bref une idée à son image, une idée qui pourrait marcher ! Les malvoyants ont une meilleure ouïe que la plupart des personnes. Voilà quelque chose qui pourrait l’aider à coincer le cambrioleur… Où au moins le retrouver et le repérer avec une plus grande facilité.

Histoire d’aller plus rapidement l’agent de police fi usage de ses tentacules pour se déplacer et ensuite se poser juste en face de la dite personne. Celle-ci se trouvait être une jeune femme ayant pour principale particularité remarquable une chevelure bleue. Ça plus le port de lunette en pleine nuit, mais étant donné qu’elle clame haut et fort sa cécité ce n’est guère une surprise…

_ Bonsoir mademoiselle. Permettez de me présenter. Agent Johann Muninn. Je vous prie de m’excuser de vous importuner, mais je suis ici pour quérir votre aide dans une épineuse affaire de cambriolages et je pense que vos talents pourraient se révéler d’une aide précieuse.

Il est rare que le justicier s’adresse aux civils une fois le masque revêtu, mais la situation ne lui laissait guère le choix. Le fait qu’il manque d’habitude explique également le fait que ses paroles semblent si peu naturelles. Même si elles étaient claires et précises et allaient droit au but.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passe-Partout, tu vas retourner au trou !

Message par Venda le Sam 30 Juin 2018, 06:46

Au bout de, je sais pas, peut-être une minute, peut-être moins, je perçois un mouvement vif et évidemment flou en périphérique de mon champ de ce qu'il me reste de vision, mais c'est pas ce à quoi je m'attendais. Évidemment, j'ai bifurqué en direction du mouvement et j'ai pas chaumé, je me suis dépêchée de " scanner ", eh ouais ! Tu fais quoi dans la vie ? Han, t'es agent immobilier ? Bitch please, je suis scanner, moi !, pour savoir si c'était le passe-muret (un nouveau personnage de Passe-Partout, t'sais), mais non, parce que... Ben, parce que ! Parce que dès l'instant où l'homme, parce que c'est un homme, s'adresse à moi, ça me parait évident qu'il s'agit d'une autre personne.

- Bonsoir mademoiselle. Permettez de me présenter. Agent Johann Muninn. Je vous prie de m’excuser de vous importuner, mais je suis ici pour quérir votre aide dans une épineuse affaire de cambriolages et je pense que vos talents pourraient se révéler d’une aide précieuse.

Ah. Les pièces du casse-tête se mettent en place dans la mienne, car je peux assurément dire que ma tête est cassée. J'ai donc affaire à un agent de police qui veut cambrioler de mon temps pour l'aider à justement résoudre une affaire de cambriolage. Ah oui, et je me rends compte que je brandissais encore ma canne, alors j'en ai profité pour la baisser, histoire de pas avoir l'air de vouloir agresser un agent dans le cadre de ses fonctions. Mais bon, par rapport à ce qu'il me demande maladroitement, c'est pas que j'ai dans l'idée de décliner, parce que, hey, c'est cool aider un flic, mais je me demande tout de même ce qu'il pourrait m'arriver si je refuse. J'aurais un chef d'accusation pour refus de collaborer avec les forces de l'ordre ? Mais, comme je le disais juste avant, j'ai pas envie de refuser, car de toute façon, si j'ai le temps de me perdre dans une banlieue, j'ai le temps d'aider à résoudre un problème. Je réponds donc :

- Euh, ouais, pas de problème. En quoi je peux être utile ?

Mmh, quoi ? " Espèce de débile, t'as pas dit ton nom ! " ? Bah oui, mais il y a rien qui m'oblige à faire les choses dans un ordre précis, duh ! Ces maniaques de l'ordre, ça m'énerve ! Je suis même anti-routine. Faut éviter de faire toujours les choses dans le même ordre, parce que sinon on se rend plus compte de ce qu'on fait, comme si on était hypnotisés ou sous l'emprise de quelqu'un, ce qui, il faut l'avouer revient au même.

- Vous pouvez m'appeler Venda. Ce sera plus facile que " Eh, toi " ou " mademoiselle ".






Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 1
Exp:
95/150  (95/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passe-Partout, tu vas retourner au trou !

Message par Invité le Dim 08 Juil 2018, 18:02

Alors que quand Johann s’était approché, la bleuté avait d’instinct pris immédiatement une posture agressive avec sa canne, fort heureusement (surtout pour elle) elle corrigea rapidement cela avant de répondre.

- Vous pouvez m'appeler Venda. Ce sera plus facile que " Eh, toi " ou " mademoiselle ". Vous pouvez m'appeler Venda. Ce sera plus facile que " Eh, toi " ou " mademoiselle ".

Johann y répondit avec un sourire avant de réaliser qu’elle ne pourrait pas le voir, non seulement parce qu’il porte un masque mais parce qu’en plus elle est malvoyante. Il rajouta donc.

_ Parfait, merci pour votre aidé. J’espère que vous me pardonnerez mon indélicatesse mais normalement vous les malvoyants vous êtes doté d’une ouïe bien supérieure à celle des autres. Alors justement j’aimerais mettre ce talent à profit pour ‘aider à retrouver la trace du cambrioleur. Pour tout vous dire cette personne à la capacité de passer à travers les murs mais vu qu’il n’y a aucun véhicule ici je pense qu’il doit se déplacer à, pieds avec son butin.

Alors qu’il laissa la jeune fille se concentrer, l’agent de police remarqua quelque chose, ou plutôt l’absence de quelque chose. Il avait mis du temps à le réaliser mais en fait son boxer c’était volatiliser. Il n’avait plus de sous vêtement … D’une part je ne vous cache pas que quand on se retrouve privé du tissus qui nous serre de maintien ça fait extrêmement bizarre , pour ne pas dire que c’est dérangeant, mais en plus comment cela à plus se produire alors qu’il porte toujours son pantalon et sa ceinture ?

Puis c’est là qu’il réalisa la seul explication possible. C’est le cambrioleur qui le lui à dérober au moment où il lui ai passer au travers. Cette pensé accentuant encore d’avantage son malaise et la sensation qu’on ait porté atteinte à son intimité. Non seulement se voleur est un pervers mais en plus je dois dire qu’il est doté d’un sacré culot !

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passe-Partout, tu vas retourner au trou !

Message par Venda le Ven 13 Juil 2018, 08:09

L'agent ne tarda pas du tout à en venir aux faits. Il est plus rapide que l'introduction de la série de romans Tunnels, écrite par Roderick Gordon et Brian Williams. Putain de série. J'avais essayé de la commencer une fois, mais au bout de 20 pages, j'avais pas trop accroché. En plus, dans la soirée j'avais choppé la gastro, alors la fatigue et l'épuisement physique dû au fait de vomir, combiné aux descriptions du récit... Erf, nuit de cauchemars, si seulement j'avais pu dormir d'un sommeil profond, au lieu de somnoler et d'halluciner par terre dans la salle de bain, appuyée dans le coin formé par la baignoire et le mur. Bref, plus jamais je mettrai la main sur l'un des livres de cette série et ce, même si un jour ils sortent en braille, ce dont je doute fort au passage.

- Parfait, merci pour votre aidé. J’espère que vous me pardonnerez mon indélicatesse mais normalement vous les malvoyants vous êtes doté d’une ouïe bien supérieure à celle des autres.

Ouh, ça commence bien, dites donc. Ouais ! Ouais, allez, c'est ça ! Mets-moi dans le panier avec tous les autres !!! Umh, bref, continuons...

- Alors justement j’aimerais mettre ce talent à profit pour ‘aider à retrouver la trace du cambrioleur. Pour tout vous dire cette personne à la capacité de passer à travers les murs mais vu qu’il n’y a aucun véhicule ici je pense qu’il doit se déplacer à, pieds avec son butin.

Pfft ! se déplacer à pieds avec sa cagnotte, non mais quel con ! Une pareille stupidité mérite de se faire arrêter par la loi. N'empêche, je l'avais deviné que c'était un passe-murailles. Mais l'objectif est plutôt cool en soit.

- Okay. Il a traversé le muret tantôt, mais je doute qu'il soit encore là... Ou alors, je sous-estime sa débilité.

J'indique le muret d'un signe de tête, avant de me servir de mon Gears. . . . Réponse négative, il n'est plus de l'autre côté. De toute façon, dans le cs inverse, ça aurait voulu dire qu'il aurait entendu toute notre conversation.

- Ouais, il a filé. Par contre, il doit pas être loin.

Et comme de fait, un chien se met à aboyer dans une cour voisine. Pourquoi j'ai pas l'impression que c'est une coïncidence ?

- Au fait, si ça tourne en course-poursuite comme dans les films, vous en faites pas pour moi, j'arriverai à suivre le rythme.

Après tout, j'ai beau correspondre au titre d'handicapée, je voudrais pas être handicapante pour la police. C'est drôle, mais je me sens en confiance. Eh monsieur l'agent Johann ? On se serait pas connus dans une autre vie, par hasard ?






Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 1
Exp:
95/150  (95/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passe-Partout, tu vas retourner au trou !

Message par Invité le Dim 22 Juil 2018, 00:04

Ainsi donc la malvoyante indiqua la direction empruntée par le cambrioleur avant de finalement affirmer par une obscure méthode qu’il avait déjà quitté les lieux depuis un petit moment. Les propos de cette demoiselle se vinrent d’ailleurs se confirmer par les aboiements d’un chien dans une propriété voisine.

Avant de prendre part à la course poursuite la dénommé Venda pris néanmoins la peine de déclarer qu’il n’était pas nécessaire de se soucier d’elle. Le policier n’y répondis ce contentant de l’inviter à le suivre et cet pour deux raisons.

La première est qu’il n’allait pas s’amuser à la contredire étant donné que c’est lui qui a réclamé son aide.
La seconde est que dans une ville tel qu’abondance il n’est pas rare qu’une personne handicapé en apparence dispose de ressources insoupçonné tel un don ou un Gears. C’est d’ailleurs l’assurance dont faisait preuve la bleuté qui faisait pensé ainsi l’albinos.

Arrivé à la propriété le duo se trouva bien vite confronté à un léger problème technique d’ordre animal. En effet le chien de garde soucieux de son rôle n’était vraisemblablement pas enclin à laisser passer e duos improviser. Quoiqu’il en soit le viking pressé de récupérer son sous-vêtement n’avais vraiment pas de temps à perdre avec un quadrupède de quelque nature puisse-t-il être. C’est pourquoi le doté fit usage de ses tentacules pour saisir l’animal par le collier avant de finalement l’enfermé purement et simplement dans la cabane à jardins.

Cela faisait un premier problème en moins à gérer il était temps de passé au second et non des moindres. Pistolet taseur en main le justicier attendait une confirmation de sa coéquipière d’un soir avant de pénétrer dans l’habitation en forçant l’entré. Evidement ça tombe sous le sens il aurait été dommage qu’il défonce la porte de la mauvaise maison.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passe-Partout, tu vas retourner au trou !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum