Talon aiguile et sens de l'orientation [Libre]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Talon aiguile et sens de l'orientation [Libre]

Message par Aiky le Mar 12 Juin 2018, 10:01

Talon aiguille et Sens de l'orientation




Clac clac ... Clac clac ... Clac clac ....

Le bruit de ma valise dont les roulettes claquaient à intervalles réguliers entre les fines intervalles des dalles de pierres était comme un métronome qui rythmait mes pas. Un pas après l'autre, régulier, calculé ... comme si le sol n'était en réalité qu'une scène sur laquelle j'avançais avec assurance, d'une démarche sûre et droite... C'est ce que ma mère répétait sans cesse : "La vie n'est qu'une scène sur laquelle chacun déambule en prenant le rôle de quelqu'un d'autre."

Cynique.

Ainsi c'était ce précepte là qui m'avait toujours fais avancer ... Quand la peur me submergée, je m'imaginait être une héroïne ou un chevalier partant au combat. Insubmersible, immortelle et sans peur. Mon visage se figé un air fier et implacable ... et je faisais face, éloignant la petite voix effrayée qui me tétanisait.
C'est avec cette même expression que j'avançais dans la ruelle alors que je ne savais absolument pas ou je devais me rendre et qu'intérieurement, je paniquais littéralement. Je savais seulement que mes parents avaient loués un immense loft pour moi et qu'il se situait dans la rue des 3 Charpentiers. C'était un ancien atelier reconverti en loft qui devait s'appeler quelque chose comme " Au bois blanc" mais on n'avait pas eu la bonne idée de me donner un numéro ... j'avais seulement la clé du loft.

Afin de garder mon arrivée ici le plus anonymement possible, j'étais partie seule en avion puis en train et avait marché depuis la gare ... Bien qu'endurante, je commençais à avoir chaud et trimballer ma valise à bout de bras commençait à être pesant. Je sortie pour la énième fois le petit bout de papier de mon sac à main sur lequel il y avait le nom du loft , celui de la rue et ... c'est tout ... Comme si fixer ce maudit papier allait me faire venir l'illumination pour retrouver ce maudit loft. Je déambulais donc le long du trottoir, tirant ma valise , baissant un peu ma casquette sur mes cheveux tout en râlant intérieurement.

Le loft :

Plonge toi dans mon regard ...


Beaucoup se perdent dans la luxure, Moi j’ai choisi de m’y épanouir. Tranches de vies libertines - Denis Grattepain


avatar
Aiky

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 0
Exp:
40/150  (40/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Talon aiguile et sens de l'orientation [Libre]

Message par Makumo le Mar 12 Juin 2018, 17:54

Dimanche, un jour de grâce parmi l'océan des études. Makumo enchaînait combat, puis théorie et encore combat puis encore théorie. Tout dans son corps, de ses muscles à son cerveau, était au bord de l'implosion. Même le dimanche il passait son temps à réviser ou s'entrainer pour ne pas prendre du retard. Il était devenu une machine de travail, sans âme dans le seul but de réussir. Toutefois ce rythme infâme était insoutenable. C'est pourquoi il prenait l'habitude de prendre un moment pour se retrouver avec lui même, récupérer le contrôle de son esprit, faire taire le bouillonnement de pensées qui l'étouffait. Sans ce petit sursis, il perdait en efficacité et perdait un peu du contrôle de son pouvoir. C'est pourquoi il était sorti dans le quartier riche pour trouver un endroit calme où méditer. Il préférait cet endroit car il était relativement propre et silencieux, surtout dans les parties habitées. Il aimait également admirer les grandes bâtisses qui s'alignaient dans les rues, rêvant un jour d'y habiter.

Je me demande combien coûte un tel château ? Et si j'étais riche ? J'aurais dû prendre une autre voie. Tiens du chèvrefeuille ça sent bon. Trop de lumière, c'est aveuglant. Ça me rappelle nos vacances à la plage. Heureusement que Maman me soutient. Faut que je pense à rappeler à papa pour le rendez-vous ... Ah c'est vrai il y a la visite médicale jeudi !

Ses pensées s'enchaînaient dans tous les sens le déconnectant presque de la réalité. C'était ce qu'il voulait éviter, de trop cogiter en permanence et c'était pour cette raison qu'une petite pause lui était indispensable. Il finit par trouver un platane assez grand pour le protéger du soleil ardent. Il s'y assit en tailleur, appuyant son dos contre le tronc. Bien il devait maintenant se concentrer sur sa respiration. Il inspira et expira longuement tout en essayant de capter le rythme régulier de son souffle. Son esprit était comme un récipient à trou d'où les pensées fuitaient continuellement, mais à chaque fois qu'il s'égarait, il revenait à son souffle. La meilleur façon qu'il avait trouvé pour décompresser était de partager son esprit avec quelqu'un, sauf que personne n'avait envie d'une telle chose à son grand désespoir. Alors à défaut, il se rabattait sur les animaux.

Au milieu de son exercice, il aperçut un chat au coin de la rue. Il commençait à devenir doué pour les attirer. Il étendit son esprit jusqu'à l'animal et commença à lui transmettre quelques idées. Il lui était impossible de parler à un chat ou même de comprendre les signaux qu'il pouvait envoyer, par contre il pouvait lui donner envie de s'approcher. Il se concentra et envoya des signaux de calme et de joie à chaque fois que l'animal s'approchait de lui, un peu comme s'il essayait de l'appâter avec un croquette. C'était un exercice très long, il fallait que le chat comprenne que plus il s'approchait de l'humain immobile sous l'arbre et plus il captait ce sentiment heureux. Alors lentement, le chat s'approcha par curiosité. Il gardait la prudence de certains animaux, mais au fur et à mesure qu'il s'approchait, Makumo augmentait la force de son signal. Attiré par la récompense le chat s'approcha assez pour que le jeune homme puisse le toucher en tendant le bras, il était à portée de caresse ...

Soudain une ombre passa derrière lui, brisant sa concentration, le chat apeuré par le présence d'autant d'humains prit la poudre d’escampette. Makumo revint doucement à la réalité en se massant la tête et se retourna pour voir qu'une magnifique jeune fille blonde venait de s'arrêter juste à côté de lui. Encore à moitié revenu, cette soudaine apparition dans son environnement proche le fit sursauter.

Ahhhh !

Il recula par réflexe avant de retrouver ses esprits. Il rougit un peu d'avoir réagit comme cela, surtout devant une si belle femme. Il s'empressa de se relever l'air confus.

"Je ... je suis désolé. J'étais concentré sur ... le chat et vous m'avez surpris."

Pourquoi je me justifie, bien sûr qu'elle a vu que j'étais surpris, elle est pas conne à ce point ! J'adore son parfum ... tain je suis pathétique, elle doit me prendre pour un cinglé maintenant ... Elle habite peut être ici ça veut dire qu'elle est riche ? Merde, je dois lui dire quelque chose, je vais pas laisser la situation dans l'état c'est trop embarrassant. J'ai toujours été nul pour ça, je sais jamais quoi dire. Un truc banal vite ...


"Vous ... vous habitez ici ?"


Il fit un sourire gêné pour cacher l'immense honte qui lui tordait les entrailles.
avatar
Makumo

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 3
Exp:
220/250  (220/250)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Talon aiguile et sens de l'orientation [Libre]

Message par Aiky le Mer 13 Juin 2018, 12:30

Talon aiguille et Sens de l'orientation




Agacée, je finis par m’arrêter, m'adossant contre un muret pour sortir mon téléphone. J'activais le GPS essayant de rentrer le nom du loft mais aucun résultat ne sortait. Fantastique !

J'hésitais à envoyer un message à mon père pour lui demander plus d'informations ... mais il serait capable de me dire que je n'étais pas capable de me débrouiller seule. Ce qui en soit n'était pas faux ... mais je n'avais pas envie de l'entendre de sa part. Je rangeais mon téléphone, levant les yeux vers le ciel si clair ,  essayant de respirer doucement pour calmer les battements stressés de mon cœur. Bon... résumons : J'étais dans la bonne rue, une chose de sûr. Ensuite, des quelques photos que j'avais vu, le loft était un atelier tout blanc. Cela devait tout de même m'aider à le trouver. Et la rue n'était pas tout de même si grande que ça ... Enfin ... j'espère.

Je me redressai et m'étirai paresseusement, commençant à avoir mal aux pieds à force de déambuler ainsi. Je repris ma marche, changeant de trottoir pour me mettre à l'ombre des platanes, retirant ma casquette pour secouer mes cheveux qui se collaient un peu à ma nuque. Je me demande comment j'allais me débrouiller pour trouver ma maison ... et même .. demain ... ? je devais me rendre en cours et là encore, c'était le mystère le plus total sur comment m'y rendre. Y avait il des bus dans le coin ... Est ce qu'il y avait un vélo au loft ... ? Mes parents avaient voulu me laisser seule pour que j'apprenne à me débrouiller... mais j'avais toujours été entouré par eux ... Quand j'avais besoin de quelque chose, je demandais à l'assistante de mon père ... Quand je voulais me rendre quelque part, un chauffeur apparaissait comme par magie...  

Là ... j'avais beau me retourner, personne définitivement pers- Oh .... Il y a quelqu'un là bas !


J'avais vu quelque chose bouger du coin de l’œil et en effet, un homme se tenait près d'un platane un peu plus loin. Ô joie ! Un être humain ! Plus je m'approche et plus je peux détailler la personne adossée contre l'arbre. Il semble vouloir amadouer un chat qui s'approche timidement vers lui.
Je manque de tomber en marchant sur une fissure provoquée par la racine d'un arbre mais mon talon n'y survis pas et je me retrouve avec une chaussure bonne à jeter ... La prochaine étape, c'est quoi ? La pluie ? Bon ... Calme toi Aïky.

Je retire mes chaussures et m'approche du coup plus silencieusement du jeune homme et du chat. J'aimerais bien caresser le chat aussi mais alors que je suis à côté du jeune homme, le chat me voit et s'enfuit.  Je soupire, un peu déçue mais le jeune homme se retourne , se frottant la tempe et quand ces yeux se posent sur moi, il crie et recule. Sur le coup, je ne m'attendais pas à une réaction si vive et je sursaute en me reculant . Je fais donc si peur ?

- Je ... je suis désolé. J'étais concentré sur ... le chat et vous m'avez surpris.

Je rougis, honteuse et mal à l'aise de l'avoir ainsi dérangé. Mon intervention était vraiment mal polie ... mais je voulais voir le chat de plus près ...

- Non non .. Pardon, c'est ma faute. Je ne voulais pas vous effrayer ... le chat ...   je ... voulais regarder le chat .


On s'observe tous les deux avec le malaise que ce genre de rencontre imprévu sait si bien amener ...

- Vous ... vous habitez ici ?

- Oh euh ... et bien ... Je crois que oui .

Bravo Aïky, Avec ce genre de phrase, il va appeler l'asile psychiatrique pour les prévenir qu'une de leur patiente s'est échappée et qu'il l'a en face de lui ...

- Enfin je veux dire, je viens d'arriver en ville et il y a un loft qui m'a été loué. Mais ... je n'ai pas de numéro dans l'adresse qu'on m'a donné et Internet ne m'est pas d'une grande aide ..


Je lui montre mes clefs pour appuyer mes propos.

- Est ce que  ... par hasard ... vous connaissez l'atelier "Au bois blanc" ?



Plonge toi dans mon regard ...


Dernière édition par Aiky le Jeu 14 Juin 2018, 09:53, édité 1 fois


Beaucoup se perdent dans la luxure, Moi j’ai choisi de m’y épanouir. Tranches de vies libertines - Denis Grattepain


avatar
Aiky

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 0
Exp:
40/150  (40/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Talon aiguile et sens de l'orientation [Libre]

Message par Invité le Mer 13 Juin 2018, 13:19

Depuis peu différents quartier de la ville subissait une vague de cambriolage et plusieurs riche habitant ayant laissé leur demeures pour une résidence secondaire au soleil afin de profiter de l’été, soucieux de leur bien, on fait part de leurs inquiétudes au policier. C’est pourquoi plusieurs agents ont été chargés de faire des rondes afin d’éviter tout cambriolage et surtout pour avoir un petit effet dissuasif.

Johann fut donc chargé de surveiller le quartier riche et d’y voir d’éventuelles élément suspect ou un signe, un indice qui pourrait indiquer quel sera la prochaine maison à subir un cambriolage. C’est donc dans sa tenue blanche le masque accroché à la ceinture qu’il déambulait dans la rue. Habituellement, les agents de police font leur ronde en voiture, mais ce ne fut pas le cas que l’islandais. Sans doute pour son côté écologiste, à moins qu’il ne préfère pas prendre le temps de repérer chaque détail.

Quoiqu’il en soit le jeune doté avait de fort soupçons sur l’identité de ce voleur ou plus exactement cette voleuse… Ça ne l’étonnerais pas que la femme de l’autre soir y soit mêlée d’une manière ou d’une autre. Quoi qu’il en soit en l’absence de preuves ses soupçons ne demeureront que des suppositions.

Ce fut dans ses conditions qu’en passant par la rue des platanes, qu’il eut la surprise de tomber sur deux civils au comportement pour le moins étrange. Le premier, un jeune homme au physique un peu quelconque étais assis par terre tandis que l’autre était une jeune femme vêtue comme une touriste ou une vacancière brandissait une chaussure abîmé en main… La joie des escarpins !

Plus ou moins par curiosité l’agent aborda les deux jeunes civils sur un ton neutre.


_ Je peux vous aider messieurs dames ?

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Talon aiguile et sens de l'orientation [Libre]

Message par Makumo le Jeu 14 Juin 2018, 09:46

La jeune fille ne semblait pas se moquer de lui. Il ne lut aucune moquerie dans son regard. À vrai dire, elle n'en menait pas large non plus avec son talon brisé et sa chaussure dans la main. Il se détendit un peu, affichant un sourire de politesse, afin de faire descendre la tension qu'il sentait chez elle. Elle répondit à sa question toujours gênée. Comment ça elle croyait que oui ?

Peut-être est-elle amnésique ? Non très improbable. Elle rejoint quelqu'un ? Sa famille ? Tante, cousin ? Ils ont une maison de riche eux aussi ? Il faudrait qu'elle trouve des chaussures Peut être dans sa valise ? Eh, mais dans sa valise il y a aussi ... Roh je suis irrécupérable. Je dois surtout pas avoir l'air de ne pas comprendre, sinon elle sera encore plus gênée !

Il ne lui fallut que quelques secondes pour prendre la décision de garder un visage amical pour ne pas accentuer le sentiment d'étrangeté qui s'installait entre eux. De toute façon il ne supportait pas de la voir ainsi mal à l'aise, ça lui donnait sans trop savoir pourquoi un sentiment de honte diffus. Elle lui expliqua enfin qu'elle cherchait un loft qu'on lui avait loué. Makumo chassa les vagues de stéréotypes qui vinrent se mélanger à l'océan de ses pensées. Il n'était pas là pour la juger, il était là pour aucunes raisons d'abord ! Elle cherchait l'atelier "Au bois blanc" ? Il réfléchit un instant essayant de se représenter la rue, il avait bien vu un endroit de ce genre 600 mètres plus loin. L'atelier avait fermé il y a un moment déjà, c'était donc un loft maintenant ? Il ne voyait pas vraiment ce qu'était un loft, surement un appartement pour riche ?

Il allait répondre quand une voix les interrompit. C'était un policier, même si le masque à sa ceinture était pour le moins ... original. Il devait probablement faire une ronde et leur étrange association avait attiré son regard. Makumo s'adressa donc d'abord à lui avant de finir sa phrase en regardant la jeune fille perdue.

- Non monsieur l'agent, elle me demandait juste son chemin ... et j'allais lui répondre que je savais où se trouve destination. Je peux vous guider si vous le voulez.
avatar
Makumo

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 3
Exp:
220/250  (220/250)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Talon aiguile et sens de l'orientation [Libre]

Message par Aiky le Jeu 14 Juin 2018, 17:43

Talon aiguille et Sens de l'orientation




Le jeune homme me regardait avec politesse et ne semblait pas être sur le point de fuir à toutes jambes quand j’eus l'intelligence de répondre par l’approximatif à sa simple question. J'en fus soulagée, n'ayant pas envie de me retrouver seule si rapidement. Et si , en prime il pouvait me conduire à la maison, cela serait vraiment appréciable. Mais nous fûmes interrompu par un homme tout de blanc vêtu qui s'approcha de nous deux. Il avait un masque à la ceinture et il était bien grand comparé au jeune homme ou à moi. Même sa chevelure était blanche , pourtant les traits de son visage étaient encore fins et jeunes ...

_ Je peux vous aider messieurs dames ?

L'homme avait une voix polie et neutre, sa démarche souple et il se dégageait de lui une assurance certaine. Le jeune homme à mes côtés lui répondit alors que je restais muette, observant l'échange entre les deux personnes.

- Non monsieur l'agent, elle me demandait juste son chemin ... et j'allais lui répondre que je savais où se trouve destination.


Uh .. ? Un agent ? Mince. J'observais l'homme en blanc plus en détail. Oui ... à bien y regarder , il portait un uniforme assez significatif. Tout à coup, j'avais la pression. Je n'avais pourtant rien fait de mal ...  Ce genre d'attitude irrationnelle qui faisait tambouriner le cœur et vous laissez crisper et nerveux ...

- Je peux vous guider si vous le voulez.


Le jeune homme à la chevelure blonde s'était à nouveau tourné vers moi et je soupirais intérieurement qu'il ne me laisse pas toute seule. Je lui souris, ravie qu'il connaisse.

- Oui .. oui je veux bien , merci beaucoup !

Je jetais un coup d'oeil vers le policier ... est ce que du coup nous pouvions partir ? Allait-il me demander mes papiers ou des justificatifs quand à la maison ? A part un papier avec l'adresse (assez vague) et les clefs, je n'avais rien d'autre ... Je m'étais seulement un peu rapprocher du jeune homme, la poignet de ma alise dans une main et mes deux chaussures dans l'autre main, mes pieds nus sur le macadam chaud.  Le titre de "Princesse" était vraiment loin de moi avec la dégaine que j'avais à cet instant ...
Commencer sa  nouvelle vie avec tant de panache relevait de l'exploit !

Plonge toi dans mon regard ...


Beaucoup se perdent dans la luxure, Moi j’ai choisi de m’y épanouir. Tranches de vies libertines - Denis Grattepain


avatar
Aiky

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 0
Exp:
40/150  (40/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Talon aiguile et sens de l'orientation [Libre]

Message par Invité le Jeu 14 Juin 2018, 22:29

Bien que l’intervention du jeune agent de police laissa la petit blondinet pour le moins indifférente, on ne pouvait pas en dire autant de la demoiselle au talon cassé.

L’islandais posa son regard sur le jeune homme lorsqu’il prit la peine de lui répondre.

- Non monsieur l'agent, elle me demandait juste son chemin ... et j'allais lui répondre que je savais où se trouve destination.

Alors que la demoiselle semblait en panique, pour la plus grande surprise de Johann d’ailleurs, le petit homme quant à lui ne semblait pas le moins du monde incommodé par la présence du blanc doté. Loin de lui l’idée d’intimider qui que ce soir d’ailleurs, il n’avait pas cette prétention d’où sa surprise en observant le stress de la jeune fille. Celle-ci se vit d’ailleurs interpellé par le jeune homme.

- Je peux vous guider si vous le voulez.


- Oui .. oui je veux bien , merci beaucoup !


Après un court temps de réflexions l’albinos jugea qu’il ferait mieu d’escorté ces deux jeunes gens et ce pour deux raisons. La première est que si par hasard, ils venaient un prendre un cambrioleur en flagrant délit, suivant la réaction du criminel leur vie ou simplement leur intégrité physique pourrait être menacé. Du moins, c’est la version officielle qu’il sortira si on le lui demande, ce qui nous amène à la deuxième raison beaucoup plus simpliste. C’était pour lui l’occasion de briser un peu la monotonie de cette ronde ennuyeuse. Une sorte de petite pause sans en être une en fait.

Il adressa donc son plus beau sourire amical et avenant au duo avant d’affirmer.

_ Si vous n’y voyez pas d’inconvénient je pense qu’il vaut mieux que je vous accompagne.

Il posa ensuite son regard sur la jeune femme condamné à devoir marcher pieds nus sur le goudron et le béton. Il parait qu’il doit être au service du citoyen… Peut-être prend-il cette consigne un peu trop au pied de la lettre, mais il ne put s’empêcher de proposer.

_ Avez-vous besoin d’un coup de main ?


Fit-il en désignant du regard les pieds de la demoiselle. À moins qu’elle n’ait des chaussures de rechange dans ses bagages, le justicier est près à la portée s’il le faut.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Talon aiguile et sens de l'orientation [Libre]

Message par Makumo le Sam 16 Juin 2018, 13:21

Makumo remarqua presque immédiatement la tension de la jeune fille. Il ne savait pas vraiment pourquoi l'agent la surprenait autant ? Peut être parce qu'il était un super-héros ? Aucun policier normal ne se promène avec un masque. C'était quand même original d'en trouver un qui était aussi policier. Il n'espérait pas qu'elle fasse partie de ces gens qui ont peur des dotés sinon il ne savait pas combien de temps il allait pouvoir la supporter. De toute façon son pouvoir était dissimulé pour le moment. Il n'était qu'un humain lambda. Elle s'empressa donc d'accepter son offre de la guider jusqu'à son appartement.

D'une certaine manière je la raccompagne chez elle ? Et puis ... roh mais stop à la fin ! Et l'agent pourquoi il veux nous accompagner ? Y a du danger ? Elle marchera pied nu ? Peut-être a-t-elle d'autres chaussures ? Une riche peut bien se payer plusieurs paires quand même ! Ou alors elles sont toutes dans son loft ? Le bitume doit être bouillant avec tout ce soleil, je vois déjà l'air chaud qui diffracte la lumière.

Il la laissa répondre tranquillement à la demande de l'agent. C'était une bénédiction qu'il propose, car il se serait senti mal de la laisser marcher comme ça, mais encore plus de devoir la porter. Il n'avait pas l'habitude d'être aussi près d'une fille, ça le dérangeait quelque peu ... Lorsqu'ils eurent terminé il posa la question qui lui taraudait l'esprit depuis quelques minutes.

- Il vaudrait mieux que vous nous accompagnez ? Aurions-nous quelque chose à craindre par hasard ?


avatar
Makumo

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 3
Exp:
220/250  (220/250)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Talon aiguile et sens de l'orientation [Libre]

Message par Aiky le Lun 18 Juin 2018, 15:18

Talon aiguille et Sens de l'orientation




La présence du jeune homme blond était rassurante et je me détendis un peu malgré la présence du policier.  Je n'avais rien à me reprocher donc aucune raison d'angoiser. C'était irrationnel et stupide. Je me força à retrouver mon assurance et mon sourire

- Si vous n’y voyez pas d’inconvénient je pense qu’il vaut mieux que je vous accompagne.

Le policier semblait plus avenant et gentil maintenant que j'arrivais à me calmer mais sa proposition me rendit de nouveau un peu nerveuse ... Pour quelle raison voulait il nous accompagner ? Et d'ailleurs, je ne fus pas la seule à me poser cette question car mon compagnon lui demanda de vive voix. Je posais mon regard, à la fois intriguée et perplexe sur l'homme à la chevelure blanche.3 Il avait eu un beau sourire ... presque tendre quand il nous avait proposé de l'accompagner et je voulais croire que c'était par simple devoir qu'il faisait ça.

Mais son regard croisa le mien, et je le vis me détailler pour finir sa course sur mes pieds nus. Je me dandinais un peu mal à l'aise de cette analyse si peu discrète mais ne dis rien.

_ Avez-vous besoin d’un coup de main ?


Je baissais le regard sur mes pieds. Bon ... à l'ombre , le sol n'était pas trop chaud, mais en plein soleil, cela devrait brûler.

- Oh non, non , merci ! Je dois avoir des chaussures de rechanges.

Je l'espérais plus que je ne le savais ... vu que je n'avais pas fait la valise... j'avais fait un carton avec mes effets personnelles mais le carton avait déjà été livré au loft. Je m'éloigna un peu des deux hommes et ouvrit ma valise pour y jeter un coup d'oeil. De la lingerie fine, des nuisettes, en soie (bien sûr qu'ils n'avaient pas mis mon pijama en pilou pilou ...) des vêtements ... une trousse de toilettes mais pas de chaussures ... Ha si là ! Et ... mince ... C'est des chaussons lapins ... ... C'est une blague , je vais pas mettre ça au pied quand même ...
Me cachant un peu derrière ma valise, je rangeais précipitamment les chaussons et continua de chercher dans ce fouillis de vêtement, une paire de chaussures, des sandales, des claquettes même, juste histoire de ne plus être pied nu.

Mais à l'évidence, il n'y avait rien d'autre et je refermais la valise , les joues rouges.

- Euh ... Et bien ... j'ai dû oublier d'en mettre une paire de rechange dans ma valise ... Le reste de mes affaires sont déjà au loft... Du coup ... j'espère que vous courez vite !


J'avais tourné la tête vers le blond avec un regard d'excuse et un sourire navré.





Plonge toi dans mon regard ...


Beaucoup se perdent dans la luxure, Moi j’ai choisi de m’y épanouir. Tranches de vies libertines - Denis Grattepain


avatar
Aiky

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 0
Exp:
40/150  (40/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Talon aiguile et sens de l'orientation [Libre]

Message par Invité le Lun 18 Juin 2018, 23:00

- Oh non, non , merci ! Je dois avoir des chaussures de rechanges.


Tandis que la jeune femme fouilla dans sa valise Johann préféra détourné du regardnon seulement par respect pour « la vie privé » de la jeune femme, mais également parce qu’il préférais s’épargné la visions de sous-vêtement a froufrous où dentelle en tout genre … Ou pire… Des vêtements ou objets plus… Comment dire… Compromettants…

D’ailleurs, le jeune blondinet en profita pour demander à l’agente de police.

- Il vaudrait mieux que vous nous accompagnez ? Aurions-nous quelque chose à craindre par hasard ?


L’espace d’un instant l’Islandais se demandait s’il était tenu au secret professionnel pour cette histoire de ronde et cette vague de cambriolage… Dans le doute, il préféra ne pas trop en dire se contentant de sourire malicieusement.

_ C’est mon travail de justement m’assurer que ce ne soit pas le cas…


Quelques secondes plus tard la demoiselle fit une accablante découverte.

- Euh ... Et bien ... j'ai dû oublier d'en mettre une paire de rechange dans ma valise ... Le reste de mes affaires sont déjà au loft... Du coup ... j'espère que vous courez vite !

Et puis quoi encore ? La demoiselle va plus se charcuter les pieds sur le goudron et le béton qu’autre chose, desfois qu’avec un peu de chance, il y a des cailloux en chemins … Le gardien de la paix ne put s’empêcher de lever les yeux aux ciels, presque amuser par l’étourderie de la citoyenne. Il s’approcha ensuite d’elle pour e mettre à sa hauteur, passer sa main dans l’une de ses mains dans le dos et l’autre derrière les genoux pour la faire basculer dans ses bras. Quitte à devoir la porter autant que cela soit dans une posture un minimum décent. Fort, heureusement, il allait lui épargné la position du sac à pomme de terre. Il doit être au service du citoyen, parait-il… Comment ça, il prend tout au pied de la lettre ?

Cette initiative peut paraître déplacer, mais il n’y a aucun attouchement dans ses gestes. Par ailleurs la timidité, la gêne, ou même le malaise d’une manière générale sont au sens de l’homme en blanc des sentiments totalement contre productifs qu’il a oublié depuis bien longtemps.

Il posa enfin son regard sur le jeune homme.

_ Pouvez-vous vous occuper de la valise s’il vous plaît ? À moins que vous ne préféreriez pas porter sa propriétaire.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Talon aiguile et sens de l'orientation [Libre]

Message par Makumo le Mar 19 Juin 2018, 08:19

Le simple fait qu'elle ne savait pas ce qu'elle avait dans sa valise commençait à conforter Makumo dans son idée de gosse de riche. Elle ouvrit son imposante valise, recherchant une paire de chaussures salvatrice. Le policier en profita pour lui répondre. Enfin répondre ... c'était vite dit ! Difficile de faire plus vague ! Makumo ne prit pas la peine de le cuisiner d'avantage, il irait demander à l'académie s'il y a avait une quelconque activité criminelle présumée dans le coin. Il tourna le regard vers la jeune fille, ses recherches semblaient infructueuses. Il rit intérieurement en la voyant sortir les chaussons lapins, bien sûr son visage resta de marbre, mais à l'intérieur il se fendait la poire surtout en voyant sa tête. Au final elle avait une valise d'une quinzaine de kilo sans aucune paire de chaussures. Elle se releva pour les prévenir qu'elle allait devoir marcher pieds nus. Elle allait probablement de blesser sur le sol brûlant comme ça. Makumo allait lui proposer de mettre les chaussons, ce serait toujours moins ridicule que de faire la danse du sable chaud au milieu de la rue, quand le policier crut bon de la soulever comme une princesse sans lui demander son avis. Makumo écarquilla les yeux ressentant la gêne de la jeune fille. Il se prenait pour qui sérieusement ? Dans le genre ridicule et voyant c'était encore pire que les chaussons là ...

Il est sérieusement atteint ou quoi ? On lui a jamais appris à demander leur avis aux gens avant de les soulever. On va attirer tous les regards dans la rue ... *imagine la scène*. La pauvre, elle semble ne pas en mener large avec ce type. En fait c'est peut-être lui qui nous met en danger ?


L'agent lui demanda ensuite de prendre la valise à défaut de la dame. Makumo lui jeta un regard qui en disait long sur ce qu'il pensait de la situation, cela voulait dire quelque chose comme : WHAT THE FU ... !! Il regarda la jeune fille une seconde et décida de lui laisser une échappatoire. Après tout le policier ne semblait pas affecté par le surréalisme de la situation.

En fait je préférerais lui demander son avis avant. Mademoiselle, cela vous convient d'être transporté comme cela et que je prenne votre valise ? L'atelier est à une ou deux minutes de marche.

Si elle acceptait malgré elle, il prendrait la valise et commencerait à  les guider.
avatar
Makumo

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 3
Exp:
220/250  (220/250)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Talon aiguile et sens de l'orientation [Libre]

Message par Aiky le Mar 19 Juin 2018, 10:21

Talon aiguille et Sens de l'orientation




Le policier leva les yeux au ciel et de le voir comme ça ne fit qu'augmenter ma gêne. J'espérais surtout que l'atelier ne serait pas trop loin... le sol avait l'air brûlant ... et sautiller comme si je marchais sur des braises ardentes, ne me réjouissait pas vraiment mais bon ... un peu plus ou un peu moins de ridicule ...
Mais il semblait que le policier avait une autre idée en tête car il s'approcha de moi et sans me demander, ni me prévenir, il passa un bras sous mes genoux et une dans mon dos, m'attrapant dans le creux de ces bras.

Ne me touchez pas !

Je ne pus qu’émettre un soupire surpris , mes doigts crispés sur le tissu de mon haut. Je ne voulais pas être si près de lui. Je n'aimais pas ... Serrant les dents, je retins mon envie de le griffer pour qu'il me lâche, qu'il s'éloigne..

Il n'y avait rien de méchant ou de ... malaisant sur ces manières et son visage n'exprimait rien. Il devait avoir l'habitude sûrement ... mais je ne voulais pas qu'il me touche. Je n'arrivais même pas à respirer normalement, l'angoisse me bloquait la gorge et les griffures sur mon flanc me faisaient mal ... mentalement mal.
Vu comment le jeune homme blond me regardait, il devait percevoir ma gène et mon visage avait surement pris des couleurs peu flatteuses ... Je n'osais pas m'accrocher au policier, me contentant d'être crispée entre ces bras ...

_ Pouvez-vous vous occuper de la valise s’il vous plaît ? À moins que vous ne préféreriez pas porter sa propriétaire.

Je n'osais même pas regarder le jeune homme  dans les yeux. Je regardais mes genoux, comptant dans ma tête les battements irréguliers de mon cœur, espérant que ce calvaire serait vite fini ...

1..2 ..3 ..4 5 6 7 8 9 101112131415 ..16 ..17..181920212223 ...24 ...25 ..26 ... 27 ... 28 ... 29

- En fait je préférerais lui demander son avis avant. Mademoiselle, cela vous convient d'être transporté comme cela et que je prenne votre valise ? L'atelier est à une ou deux minutes de marche.

Je relevais les yeux vers lui et je lui fis un petit sourire, touchée de son attention alors que nous nous connaissions pas du tout. Sa gentillesse m'aida à me calmer légèrement et à décrisper un peu les doigts dont mes phalanges avaient blanchi violemment. Je secouais la tête pour lui signifier que ça allait ...

Non ... il me touche ...



Le jeune homme semblait avoir compris mon acquiescement et après avoir attraper la poignée de ma valise et de mon sac;  nous voilà en marche en direction du Loft.

Plonge toi dans mon regard ...


Beaucoup se perdent dans la luxure, Moi j’ai choisi de m’y épanouir. Tranches de vies libertines - Denis Grattepain


avatar
Aiky

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 0
Exp:
40/150  (40/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Talon aiguile et sens de l'orientation [Libre]

Message par Makumo le Mar 19 Juin 2018, 13:50

Elle lui avait fait un signe d’acquiescement, mais tout son corps disait le contraire. Son regard fuyait le sien et celui du policier. Ses doigts avaient blanchi de crispation, tellement elle était nerveuse. Makumo ressentait sa détresse, mais ne savait que trop bien que les gens préféraient faire bonne mesure plutôt que d'avouer qu'une situation les dérangeait. Le faire remarquer au policier inconscient ne ferait que d'avantage déranger la jeune fille. Alors il lui jeta un regard plein de compassion, même si elle ne le regardait pas. Il n'y avait qu'une seule chose à faire : se dépêcher ! Il se pencha pour récupérer la valise qui trainait ouverte au sol et la referma. Il voulait cependant rassurer la jeune femme. Il se concentra donc une petit instant, 5-6 secondes environs qu'il passa parfaitement immobile. Il étendit son esprit afin de se connecter au sien. Au premier abord elle ne ressentirait rien, puis elle pourrait capter comme une autre présence très diffuse. Il lui transmit un sentiment de bienveillance pure, de sécurité et de compassion. C'était ce qu'il ressentait en ce moment. C'était comme si une pensée douce venait délicatement entourer ses peurs et ses ruminations. Elle n'était pas intrusive, juste là si besoin. L'échange fut très bref, à peine le temps d'une pensée. Il s'éteignit comme un éclair et la présence se disparu en fumée.

L'apprenti super-héros se releva portant la valise à bout de bras. Elle était assez lourde mine de rien. Il fit un signe de la tête vers le policier comme si rien ne venait de se passer. Il entama la marche guidant l'homme et son fardeau à travers la rue. Sachant qu'elle n'avait plus besoin de marcher et voyant la condition physique de l'agent, il ne se priva pas pour imposer une cadence très rapide. Ils passèrent devant quelques lotissements avant d'arriver devant un immeuble. La façade était totalement remise à neuf, surement pendant la rénovation. Il n'y avait plus la mention du nom de l'atelier ce qui expliquait pourquoi la jeune fille ne l'avait toujours pas trouvé. Makumo s'arrêta devant la porte et posa la valise à côté de lui un sourire ravi aux lèvres.

Et voilà c'est ici ! Ils ont enlevé l'enseigne au bois blancs, mais si mes souvenirs sont encore bons, l'atelier se trouvait là.
avatar
Makumo

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 3
Exp:
220/250  (220/250)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Talon aiguile et sens de l'orientation [Libre]

Message par Invité le Mer 20 Juin 2018, 23:35

Etrangement lorsque Johann tenait cette personne dans ses bras il crut ressentir comme une certaine tension. Pourtant la dites tension n’émanait ni de lui ni de son entre-jambe puisqu’elle provenait en réalité de la jeune fille tandis que le blondinet dégageait comme un sentiment de malaise couplé à de la désapprobation. Chose que l’Islandais ne comprenait tout simplement pas. De son point de vue, que la demoiselle se promène pieds nus ou dans ses bras, les éventuelles passant la dévisagerais tout autant et trouverais de toute façon matière à juger quoiqu’il arrive alors autant choisir une option qui évitera de se faire charcuter les pieds. Aux yeux du justicier la liberté commençais au moment où l’on cessait de se soucier du regard des autres, chose à la quel il excellait désormais.

Quoiqu’il en soit le jeune samaritains eu besoins de se rassurer en demandant l’avis de la jeune fille au préalable.


En fait je préférerais lui demander son avis avant. Mademoiselle, cela vous convient d'être transporté comme cela et que je prenne votre valise ? L'atelier est à une ou deux minutes de marche.


Son interlocutrice n’émis aucune objection. Johann remarqua néanmoins qu’elle était étonnement peu loquace mais ne s’en inquiéta guerre, supposant qu’elle était tout simplement timide.

Ainsi donc le blondinet rassemblant les affaires de sa jeune amis pour ensuite ouvrir la voix d’un pat pressé jusqu’à l’habitations. L’agent de police le suivait de près silencieusement pur enfin déposer délicatement sa passagère sur le seuil de son habitations. Visiblement d’un point de vue extérieur il n’y avait rien de suspect et il n’allait pas vérifier dans le bâtiment. Il faudrait qu’il demande l’approbation de la maitresse des lieux et se serais éveillé les soupçons et les inquiétudes pour riens.

_ Bien sur ce je vais vous laisser et retourner à ma ronde. En vous souhaitant une bonne journée messieurs dames.


Il avait salué les civils par un hochement ainsi qu’un sourire amical avant de s’en aller sans se retourner.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Talon aiguile et sens de l'orientation [Libre]

Message par Aiky le Jeu 21 Juin 2018, 17:18

Talon aiguille et Sens de l'orientation




Alors que nous allions nous mettre en route et que je regardais obstinément mes genoux, Le jeune homme blond referma soigneusement ma valise , agenouillé sur le sol alors que le policier lui attendait simplement, me tenant contre lui. J'espérais qu'on se mette en marche rapidement, ayant du mal à garder une bonne figure. Cependant ... je me sentais étrangement moins crispée .. moins nerveuse et je ne pus m’empêcher de relever le regard vers le jeune homme agenouillé au sol. C'était comme une sensation apaisante ... réconfortante qui s'emparait de moi ... Un instant trop fugace mais pourtant bien réel qui m'aida à tenir le temps que nous partions pour arriver enfin devant une maison blanche.

- Et voilà c'est ici ! Ils ont enlevé l'enseigne au bois blancs, mais si mes souvenirs sont encore bons, l'atelier se trouvait là.

Le policier me déposa délicatement au sol , face à la porte d'entrée. Pouvoir être de nouveau libre et m'éloigner du policier, aussi gentil et bienveillant puisse t-il être , me calma enfin et je soupirais mentalement. Le jeune homme blond sourait, fier d'avoir trouver l'atelier et je lui en étais reconnaissant, partageant un sourire de reconnaissance.

Mais le policier ne resta pas longtemps et commençait à s'éloigner

_ Bien sur ce je vais vous laisser et retourner à ma ronde. En vous souhaitant une bonne journée messieurs dames.

Je ne voulais pas être impolie et alors qu'il s'éloignait, je criais dans sa direction.

- Merci de m'avoir porté , Monsieur L'agent !

Cela n'avait pas été un moment agréable , mais il aurait très bien pu me laisser à marcher pied nu sur le sol et je n'étais pas ingrate au point de voir son geste à mon égard comme "normale ou évidente" Je ne savais pas s'il m'avait entendu car il ne se retourna pas. J'espérais pouvoir le remercier convenablement si jamais je le recroisais.
Je me retrouna pour faire face au jeune homme blond.

- Et merci aussi à vous pour ... tout à l'heure de m'avoir demandé mon avis aussi et de m'avoir indiqué le chemin. C'était très aimable de votre part.


Je lui souris et m'approche pour reprendre ma valise , puis va à la porte pour l'ouvrir, après avoir sortit la clé de mon sac. La porte s'ouvrit et , hésitante me tourna encore une fois vers lui

-  En remerciement, accepteriez-vous que je vous offre quelque chose à boire ? Vous avez tiré ma valise jusqu'ici et avec cette chaleur, il faut se réhydrater !

J'ouvris la porte timidement, l'invitant à entrer. Je ne sais pas si j'avais vraiment le droit d'inviter quelqu'un à entrer chez moi ni même s'il y avait autre chose que de l'eau à boire mais je voulais le remercier de sa gentillesse et être en sa compagnie encore quelques instants.




Plonge toi dans mon regard ...


Beaucoup se perdent dans la luxure, Moi j’ai choisi de m’y épanouir. Tranches de vies libertines - Denis Grattepain


avatar
Aiky

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 0
Exp:
40/150  (40/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Talon aiguile et sens de l'orientation [Libre]

Message par Makumo le Dim 24 Juin 2018, 01:41

Le policier laissa enfin la princesse s'échapper. La façon précipitée et nerveuse dont elle s'écarta de lui n'échappa pas à Makumo. Il pouvait cependant remarquer une forme de soulagement chez elle. Elle devait être soulagée maintenant qu'elle était libre. Il réfléchissait intensément pour savoir ce qui avait provoqué ça chez la jeune fille.

Cette crispation n'était pas de l'étonnement. Si c'était de la gêne elle aurait pu parler, mais elle semblait ne plus en avoir la force ? De la peur ? De quoi ? Du policier ? Du fait que ce soit un justicier ? Elle avait peut être compris pour son masque, cependant elle s'est gardée de le repousser ce qui veut dire que même si elle a de l'antipathie pour les dotés, elle ne le montre pas. Il vaudrait mieux pas que je lui dise pour mon pouvoir, on ne sait ja ...

Il revint à la réalité pour s’apercevoir que l'agent était parti et à une bonne dizaine de mètres d'eux. Ses derniers mots arrivèrent enfin à sa conscience et il s'empressa de crier en direction de l'homme :

"Merci à vous et bonne journée !"

En réalité il n'aimait pas ce gars qui se fichait éperdument des sentiments d'autrui, mais il fallait bien sauver les apparences. Les conflits inutiles ne sont que perte de temps pour renforcer son ego. La jeune fille se tourna vers lui pour le remercier encore une fois. Il fit un petit sourire gêné vu que ses remerciements lui allaient droit au cœur. Ce sourire s'élargit d'autant plus quand elle lui proposa de lui offrir à boire. À vrai dire, il appréciait cette fille, sans trop savoir pourquoi, probablement sa beauté ou peut être était-ce ce petit moment de fragilité qu'il avait entraperçu ? En tout cas il s'empressa de répondre sur un ton amical :

"Ce sera avec joie"


Il l'accompagna donc à l'intérieur lui proposant de porter sa valise si elle le voulait bien. Si elle refusait il ne s'en offusquerait pas et garderait son sourire. Ce dernier s'effaça un instant quand il put voir le loft de l'intérieur. C'était tellement luxueux ! Il venait d'une famille modeste qui ne roulait pas sur l'or mais vivait aisément. Sauf que là c'était un tout autre niveau, Il inspectait chaque recoin, chaque matière se demandant ce que c'était. Il resta donc planté là avant de se rendre compte qu'il était en compagnie de la propriétaire et qu'il se devait de faire la conversation.

"C'est très joli ici ! Je vois qu'ils ont fait de l'excellent travaille en retapant l’atelier ! Au fait je ne me suis pas présenté, je m'appelle Makumo."
avatar
Makumo

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 3
Exp:
220/250  (220/250)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Talon aiguile et sens de l'orientation [Libre]

Message par Aiky le Lun 25 Juin 2018, 15:30

Talon aiguille et Sens de l'orientation




Le jeune homme, à mon grand soulagement accepta mon invitation à entrer et me proposa même de prendre ma valise.

- Oh, ne vous en faites pas, je vais la prendre ! Vous l'avez déjà tiré jusqu'ici , je ne voudrais pas abuser d'avantage de votre gentillesse.

Je tire donc la valise et ouvre la porte en grand pour laisser passer le jeune homme. Une fois à l'intérieur, je referme la porte derrière l'homme blond et en relevant la tête vers le mur à coté de la porte, j'y vois un accroche-clé avec notamment deux lettres dans l'espèce de panier qui surplombe les accroches pour les clés. J'y pends d'ailleurs ma clé et attrape les deux lettres avant de me tourner pour jeter un œil vers la nouvelle maison ou je vais habiter. Les premiers mots qui me viennent sont : "Grand ... vide ... et froid"

Le jeune homme semble être assez impressionné ... Il n'a peut-être pas l'habitude de ça ... ? Je passe plus de temps à l'observer discrètement lui que l'appartement. Non pas que ce loft luxueux me laisse blasée ou indifférente, au contraire, je m'y sens presque écrasée par la taille des lieux alors que je vais y vivre seule. C'est un bel endroit ... mais il n'y a pas de vie ... on dirait une maison témoin.

Je me fis plutot la remarque qu'il me ressemblait physiquement sur quelques points : il était blond et ces yeux avaient une couleur proche de l'or ... Il était beau garçon et j'en venais à me demander quel âge il avait.

Le sol frais me fait du bien au pied. Il est tout en bois blanc, lisse et brillant. Dans le salon, il y a même une peau de bête sur le sol. J'espère que ça en ait une fausse ... Tout est blanc ou beige ... les seuls notes de couleurs sont les escaliers en fer noir, les poutres apparentes et les quelques pot d'eucalyptus positionnés ça et là. Pendant que Le jeune homme observe chaque recoin, je jette un rapide coup d'oeil à mes deux lettres. L'une de l'assistante de ma mère, l'autre étant les informations pour ma rentrée scolaire. Rien de mes parents ... pas même un message depuis que j'étais arrivé ... Je laissais la lettre d'information dans le panier, et ouvrit celle de l'assistante. Assez brève avec un ton assez sec , l'assistante s'était surement contenté de noter les informations que ma mère lui lançait par-ci, par là. Il s'agissait de choses à ne pas oublier comme bien fermer la porte à clé (oups) la venue de Nina, une "aide" pour s'occuper des repas, du ménage, du linge ... bref une sorte de gouvernante, qui devrait venir dans la soirée.
L'assistante m'avait même confié un plan de la maison ... c'était vraiment immense.

Au dessus du salon, en prenant l’escalier en fer noir, il y avait une cuisine.  Alors que je levais les yeux vers ledit escalier , le jeune homme se rapprocha et dans un sourire me dit :
- C'est très joli ici ! Je vois qu'ils ont fait de l'excellent travaille en retapant l’atelier ! Au fait je ne me suis pas présenté, je m'appelle Makumo.

Je lui souris en retour

- Joli mais bien trop grand ! Enchanté Makumo, moi c'est Aïky ! Ravie de faire votre connaissance.

Normalement, je devrais lui tendre la main pour le saluer mais je n'y arrivais pas et me contenta de lui faire un petit signe de tête avant de passer devant lui pour m'approcher de l'escalier.

- Je crois que la cuisine est juste au dessus.

Je monta l’escalier et arriva en effet sur une énorme cuisine dont les meubles noirs ressortaient fortement sur l'ambiance blanche
Il y avait un long comptoir en plein milieu avec un four , un évier et des rangements à n'en plus finir. Contre le mur, un long plan de travail avec cafetière, bouilloire, grille pain et un immense frigo américain. Je me dirigeais vers ce dernier et ouvrit les deux grands battants . Il était rempli à ras bord : Légumes, viandes, fruits , oeufs, fromages, poissons,  yaourts , lait, eau et plein de boites avec des petites étiquettes contenant des repas déjà prêt à réchauffer. Nina probablement.  Il y avait différents jus mais pas d'alcool , de vin ou de bière. Je ne m'attendais pas à en trouver de toute façon. Je sortis une bouteille d'eau, une brique de jus de pomme, une orange , une fraise et une bouteille de citronnade.

Je posa le tout sur le comptoir et commença a chercher des verres. Ils ne doivent pas être loin bon sang ... et finit par trouver après avoir fouiller toute cette maudite cuisine. Je posais les deux verres et me tourna vers Makumo avec un sourire,quoi qu’essoufflée d'avoir farfouiller partout.

- Qu'est ce que je peux vous servir ?

Plonge toi dans mon regard ...


Beaucoup se perdent dans la luxure, Moi j’ai choisi de m’y épanouir. Tranches de vies libertines - Denis Grattepain


avatar
Aiky

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 0
Exp:
40/150  (40/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Talon aiguile et sens de l'orientation [Libre]

Message par Makumo le Mer 27 Juin 2018, 17:06

Elle s'appelait donc Aïky ... Makumo se contenta de sourire jusqu'au dents sans répliquer quoique ce soit. La consonance japonaise du prénom lui laissait à penser qu'elle pouvait être également d'origine japonaise, même si la morphologie de son visage ne le laissait pas apparaître de manière évidente. Il ne put s'empêcher de remarquer un petit mouvement inconscient de son bras, comme si elle avait voulu machinalement lui présenter sa main, mais s'était retenue au dernier moment.

Elle ne veut pas me toucher ... Aurait-elle deviné pour mon pouvoir ? Juste avec ce tout petit échange ? Ou alors elle a juste un doute ? Non, elle ne m'aurait pas invité chez elle si c'était le cas, sa réaction de toute à l'heure était trop ... viscérale. Mais alors quoi ? De quoi a-t-elle si peur ... Réfléchis, quels sont les éléments comm ... le contact ! Mais oui, elle ne veut pas qu'on la touche, ce qui est plutôt normal en fait ... dans une certaine mesure.


Il se fit donc la promesse d'éviter de la toucher si possible pour ne pas la mettre mal à l'aise. Il ne lui en parla pas non plus car ça ne le regardait en aucunes manières. Il avait vraiment envie de l'aider et pourrait le faire, mais la peur d'être rejeté une fois de plus l'en dissuada. Il la suivit donc à l'étage. Le salon était déjà immense, mais cette "cuisine" était presque aussi large que le rez-de-chaussé de sa maison en entier ! Il tourna la tête à droite à gauche inspectant du regard les immenses couloirs qui débouchaient sur des chambres lumineuses.

Elle va vivre seule ici ? C'est n'importe quoi tellement c'est grand ! Si j'étais à sa place je me sentirais bien seul avec un tel appartement. Limite on pourrait faire entrainer tout un séminaire tellement il y a de couchage ! J'aurais jamais les moyens de me payer ça !

Le regard blasé de la jeune fille confirmait que même elle se sentait écrasée par la grandeur de son appartement. Le jeune homme eut un pincement en coeur en pensant à sa solitude dans cette grand caverne dorée, mais à près tout il ne savait pas si elle allait y vivre seul. Peut-être était-elle le genre de fille riche à organiser de grande soirée, etc. ... ? Encore un stéréotype ....

Il s'installa sur un chaise près de l'îlot de la cuisine, la regardant chercher les bouteilles dans tous ces placards avec un air amusé sur le visage. Elle n'en était pas au bout de ses peines la pauvre. Il nota la présence de plats préparés dans le frigo. Ouf elle n'était pas complètement seule au final. Quand elle lui proposa un verre il lui répondit simplement :

Je prendrais de la citronnade, s'il vous plaît.

Elle lui servit donc un verre, il attendit qu'elle se serve elle même avant de portée le breuvage à ses lèvres, soupirant d'aise quand le liquide rafraîchissant et légèrement acidulé descendit dans son estomac. Elle avait raison il avait vraiment soif tout comptes faits ! Il reposa son verre pour faire un peu la conversation.

Ah ça fait un bien fou ! Du coup on a pas trop eut le temps de discuter tout à l'heure avec l'arrivée de l'agent. Vous me disiez que vous veniez d'arriver en ville ? Vous venez d'où ?


Il écouta calmement sa réponse tout en sirotant son verre. Son visage était très attentif à ce que disait la jeune fille même si parfois ses yeux s'égaraient brièvement ailleurs.
avatar
Makumo

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 3
Exp:
220/250  (220/250)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Talon aiguile et sens de l'orientation [Libre]

Message par Aiky le Jeu 28 Juin 2018, 16:04

Talon aiguille et sens de l'orientation




Makumo répondit qu'il désirait de la citronnade et je décidais de prendre la même chose. J'avais trouvé deux verres  décorés avec des fraises sur le haut qui juraient beaucoup avec le reste de la vaisselle que j'avais pu voir. Mais je trouvais ce genre de verre mignon et je les avais donc pris. Je rempli les deux verres , rajouta des glaçons  et tendit le verre à Makumo avant de m'assoir en face de lui sur une des chaises. Le jeune homme semblait assoiffé car il termina son verre rapidement et je lui proposais de le resservir alors que je sirotais le mien.
Enfin il posa son verre en soupirant et j'eus un sourire amusé face à son soupire presque extatique

- Ah ça fait un bien fou ! Du coup on a pas trop eut le temps de discuter tout à l'heure avec l'arrivée de l'agent. Vous me disiez que vous veniez d'arriver en ville ? Vous venez d'où ?

Je reposais mon verre à moitié vide et me cala sur la chaise, laissant mes pieds contre le sol frais.

- Oui ! Je suis arrivée vers midi. Quand nous nous sommes rencontrés, je venais de finir mon trajet depuis la gare et j'arrivais seulement dans la rue en essayant de trouver le loft. D'ailleurs , Vous habitez cette rue pour connaitre cette maison ? Et pour vous répondre sur là d’où je viens, et bien je viens de Londres ! C'est là que j'ai vécu avant de venir à Abondance. Et vous Makumo ? D'ou venez vous ?


Oui je faisais ma curieuse et avait l'impression de poser trop de question mais c'était la première personne que je rencontrais ici.
Il me semblait gentil et attentionné, à l'écoute aussi mais surtout j'avais l'impression qu'il analysait tout. Ses quelques petits regards ne m'avaient pas échappés mais je me disais seulement qu'il devait être curieux et essayait de se faire une idée sur moi comme je le faisais avec lui.  Mais alors qu'il me racontait d’où il venait , mon ventre se mit à grogner atrocement peu discrètement. Je rougis violemment en plaquant un bras sur mon ventre. C'était quoi ce cri d'agonie de mon estomac ? C'est vrai que je n'avais rien mangé depuis la veille mais c'était vraiment le moment d'avoir faim alors que je n'étais pas seule ? Et bien sûr, le grognement ne semblait pas vouloir se calmer.

- Uhm ... Désolé pour le ... bruit ...

Je n'osais pas le regarder , ayant envie de me cacher dans un trou de souris ..

- Je peux vous proposer quelque chose à grignoter en plus ? Je crois que j'ai besoin d'avaler quelque chose.

Je lui fis un petit sourire d'excuse et me tourna vers les placards J'avais envie de me faire un sandwich mais je ne savais pas du tout s'il y aurait du pain ou de quoi le remplir. Je commença à farfouiller (encore une fois) et trouva deux baguettes de pain que je posa sur la table puis continua à chercher ... Est ce que par le plus grand hasard il y a des chips ? Oui c'est gras et mauvais pour ma ligne, mais d'un coup c'est ce que j'avais envie , en plus de mon sandwich. Je finis par tomber sur un paquet de chips , dans un placard, en hauteur ... Je me mis sur la pointe des pieds pour l'attraper. Le sachet me nargua en reculant sur le coup de mes doigts... et malgré les insultes mentales sur le paquet et ma taille de naine, rien n'y faisait. Étais-ce un signe de mon manageur qui me dirait probablement que "Tu dois rester fine pour être jolie" ou une autre phrase du genre ...


Plonge toi dans mon regard ...


Beaucoup se perdent dans la luxure, Moi j’ai choisi de m’y épanouir. Tranches de vies libertines - Denis Grattepain


avatar
Aiky

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 0
Exp:
40/150  (40/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Talon aiguile et sens de l'orientation [Libre]

Message par Makumo le Dim 01 Juil 2018, 01:48

Makumo accepta volontiers quand la jeune fille lui proposa un nouveau verre. Il avait bien transpiré à vrai dire et ce petit rafraîchissement lui faisait le plus grand bien. Il l'écouta parler, comprenant mieux pourquoi elle ne connaissait pas la ville. Il n'avait pas imaginé qu'elle soit anglaise vu son prénom, mais les prénoms japonnais avait la cote en se moment ! Il sirota son deuxième verre tranquillement cette fois histoire de ne pas passer pour un puits sans fond auprès de la propriétaire des lieux. Elle était vraiment belle quand elle parlait, ses lèvres fines et son regard amicales attirait l'attention du jeune homme comme un aimant. Il mit donc quelques secondes avant de réaliser qu'elle lui avait posé une question, trop perdu qu'il était dans les méandres de ses pensées.

- Oh et bien je suis né ici ! Je fréquente souvent ce quartier le dimanche quand je ne suis pas à l'académie. Ça me permet de décompresser un peu.

Il évita de dire qu'il passait une grande partie de son temps à examiner chaque façade et chaque maison, comme un enfant émerveillé. Elle se contenterait bien de cette simple réponse. Il prit une gorgée de citronnade quand un grondement caverneux se fit entendre, il se retint de pouffer de rire par respect pour la jeune fille qui devait mourir de faim au vue des hurlements de son estomac. Très gênée elle essayait d'esquiver son regard, mais si elle le regardait droit dans les yeux un instant elle pourrait voir qu'il n'y avait aucune moquerie dans son esprit, simplement de la bienveillance. Il la laissa sauver les apparences comme les gens aiment si bien le faire, la laissant détourner la conversation vers sa propre faim à lui.

Ils servent pas de la nourriture dans le train ? Qu'est-ce qu'elle va manger ? Les plats préparés de tout à l'heure ? J'ai pas vraiment faim, surtout avec tout le sucre que je viens de boire. Je vais pas non plus abuser en lui pillant ses réserves. Quoiqu'elle a bien les moyens alors ... non ça se fait pas enfin ! Je mangerai à la maison.

Il refusa donc poliment la proposition de la jeune fille sur un ton neutre pour ne pas la mettre mal à l'aise. Il la regarda donc faire la chasse à la nourriture dans sa grande cuisine. Il était évident qu'elle ne savait pas où tout se situait. Makumo la regarda calmement près à l'aider si besoin. Et elle eut rapidement besoin de son aide, en effet l'un des placards se trouvait beaucoup trop haut pour elle et elle peinait à attraper le paquet de chips. Makumo se leva donc de sa chaise et fit le tour de la table.

- Attendez je vais vous aider.

Il s'approcha de la jeune fille et se plaça à côté d'elle. Il était tout proche sans pour autant la toucher, il se mit sur la pointe des pieds tandis que sa main cherchait le paquet à l'aveugle. Il finit par l'attraper grâce au quelques centimètres qu'il avait en plus et le donna à la blonde un sourire satisfait sur le visage.

- Et voilà !

Il se rendit compte qu'ils étaient peut être un peu trop proche, alors il retourna s'asseoir à sa place. Pendant qu'elle préparait son festin, il continua de discuter tout en la regardant.

- Vous êtes venu ici pour les études ?
avatar
Makumo

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 3
Exp:
220/250  (220/250)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Talon aiguile et sens de l'orientation [Libre]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum