La voleuse de cargaison [PV Tam Chamade]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La voleuse de cargaison [PV Tam Chamade]

Message par Alizarina Riccardi le Mer 06 Juin 2018, 22:43

C’était jeudi soir. Alors que le soleil déclinait sur la ville d’Abondance, Aliz’ grillait une cigarette dehors, juste devant l’Arlequin Market, lorsque son demi-frère vint la rejoindre.

- On vient de recevoir un appel. La cargaison est arrivée. Tu y vas ou bien j’y vais ?

Eliz’ prit une dernière bouffée de sa clope, puis la laissa tomber au sol, avant de l’écraser.

- Garde le magasin. J’irai.

- Okay, mais n’oublie pas de-

Il n’eut même pas le temps de terminer sa phrase que sa demi-sœur le coupa :

- Mais oui, comme d’habitude. Ne t’en fais pas pour moi, je n’irai pas seule, dit-elle avec un sourire aux lèvres.


Une demi-heure plus tard. elle se mit en route pour les docks, au volant de la camionnette blanche. Aliz’ aurait préféré pouvoir prendre sa moto, mais il fallait se rendre à l'évidence : ce n’était pas avec son petit véhicule qu’elle ne pourrait rapatrier la cargaison jusqu’au magasin.

Une fois arrivé à destination, elle gara la camionnette à côté du bunker contenant la livraison fraîchement arrivée. Elle avait les clés pour déverrouiller le container, mais n’eut pas à s’en servir, puisque la porte était déjà légèrement entrouverte. Surprise, Aliz’ se dépêcha de l’ouvrir à toute volée, portant du même coup sa main à son sac dans lequel se trouvait son arme et découvrit l’intérieur de la grosse boîte de métal… vide. Presque entièrement vide, à l’exception d’un bout de carton qu’elle trouva au sol. La jeune femme le ramassa et l'inspecta.


Ce nom disait vaguement quelque chose à Aliz’. Pour en avoir le cœur net et pour informer son demi-frère de la situation, elle sortit son téléphone et composa son numéro.

- Eh, ‘Andro, on a un problème de taille. On nous a piqué notre cargaison.

- Quoi ? Comment ça ???

- De quoi, “ Comment ça ? “ ?, répéta-t-elle sur un ton parodique. Le bunker est vide ! Y avait qu’une carte dedans. Cat’s Eye, ça te dit un truc ?

- Cat’s Eye… Oui, j’en ai entendu parler. Elle se fait aussi appeler Chamade. C’est une personne qui n’est pas inconnue à certains de nos amis. ll semblerait justement qu’une Chamade soit revenue en ville dernièrement. Elle a été aperçue dans un bar.

- Du coup, qu’est-ce qu’on fait ? Si elle a laissé une carte, c’est bien pour qu’on lui rende une petite visite, nan ?

- Commence par revenir, on verra après.


Pendant qu’Alizarina retournait vers le commerce, Alejandro avait eu le temps de passer des coups de fils à des connaissances pour obtenir plus amples informations. Ainsi, il avait été capable de trouver l’adresse du bar dont il avait parlé au téléphone. Le plus tôt ils pourraient s’y rendre pour entrer en contact avec la personne qui leur avait pris leur cargaison et le mieux ce serait. La jeune femme borgne partit donc sur sa moto, suivit de près par son demi-frère en camionnette et bientôt, elle arriva au bar où Chamade avait été aperçue. Aliz’ entra et s’adressa au patron des lieux, un dénommé Renée, lui demandant si elle pouvait parler à Tam Chamade.


#E32636
avatar
Alizarina Riccardi

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
90/150  (90/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voleuse de cargaison [PV Tam Chamade]

Message par Invité le Jeu 07 Juin 2018, 00:33

René accueillit la jeune personne s’intéressant à Tam. Il savait qui elle était et avait entendu dire qu'on cherchait Tam. Il n'en savait pas beaucoup plus ses indics n'avaient pas été précis. La jeune femme, bien sur, n'était pas au courant, vu que c'était son tour de chant.
Alizarina se vu invité à prendre une table sur le côté de la scène, le temps que Tam se libère. C'était un endroit un peu à l'écart, d'où on voyait mal la scène. Mais c'était aussi un endroit d'où l'on pouvait observer la salle. Il ne prit pas le temps de lui dire qui était Tam, juste de vérifié si elle voulait consommer quelque chose.
Sur scène, La fille Chamade chantait une chanson assez triste que le public masculin avait l'air d'apprécier. Enfin était ce la chanson ou bien sa Robe c'était difficile à dire. La chanson se finit et la chanteuse se dirigea au bar. Elle s’apprêtait à prendre un bateau, mais le barman lui tendit un verre, pendant que René lui désigna de la tête la jeune femme à la table.
Tam tira la chaise et se posa tranquillement à la table.

-Bonsoir. Vous avez demandez à me parler. Que puis je pour vous.

Elle semblait détendu, un avant bras posé sur la table, l'autre main tenant un verre de lait. Elle buvait doucement, n'étant pas inquiète pour le moins du monde. Un des gars voulut s'approcher de la table, mais il fut intercepté par un autre. Ils échangèrent quelques mots et l'autre reparti à sa place.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voleuse de cargaison [PV Tam Chamade]

Message par Alizarina Riccardi le Jeu 07 Juin 2018, 03:12

Malheureusement pour elle, Aliz' dû prendre son mal en patience, puisqu'on lui dit que la personne qu'elle recherchait n'était actuellement pas disponible. On lui assigna donc une place, le temps que la dénommée Tam Chamade se libère et tant qu'à faire, lorsqu'on lui demanda si elle voulait consommer quelque chose, la borgne répondit " N'importe quelle bière blonde, ça fera l'affaire. "

Aliz' profita du temps d'attente pour envoyer un message à son demi-frère, histoire qu'il ne s'inquiète pas. En ce moment, il devait être garé sur l'une des rues voisines à celle où se trouvait l'établissement ou encore dans une ruelle, se tenant prêt à réagir si jamais il y avait un problème. La consommation qui avait été commandée ne tarda pas à être servie, puis bientôt une demoiselle vint enfin prendre place à la table. Alizarina, accotée contre le dossier de son siège, n'eut pas de difficulté à reconnaître celle qui se produisait sur scène à son arrivée.

-Bonsoir. Vous avez demandez à me parler. Que puis je pour vous.

- Tam Chamade, je suppose ? Bravo pour la performance. C'était touchant, dit-elle honnêtement. Cependant, je ne suis pas venue jusqu'ici pour vous applaudir.

L'Italienne se décolla du dossier de sa chaise, en fouillant dans la poche de son gilet et en sorti une carte qu'elle posa sur la table, avant de la faire glisser jusqu'à la demoiselle qui lui faisait face.

- J'ai bien peur qu'on ne soit en conflit d'intérêt. Qu'est-ce que tout ça signifie ?

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle n'avait pas peur de jouer cartes sur tables.


#E32636
avatar
Alizarina Riccardi

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
90/150  (90/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voleuse de cargaison [PV Tam Chamade]

Message par Invité le Jeu 07 Juin 2018, 14:39

L'étrange femme ne passa pas par 4 chemins. Elle abattit une carte des cat's eyes sur la table.

-Oh une des anciennes cartes de ma famille. Si elle vous a volé quelque chose, j'en suis désolé, cela fait un moment que cela s'est passé, cela devrait être de l'histoire ancienne. Et n'espérez pas de dédommagement, la police nous a tous saisit à l'époque.

Elle regarda la carte, la prenant nonchalamment entre deux doigts, pendant qu'elle sortait sa tirade. La tête de la personne ne rappelait rien à Tam. Cela datait d'il y avait au moins 5 ans. C'est vrai qu'à cet âge on peut grandir.
Il s'agissait bien d'une carte de la famille Helvétique. Étonnamment bien conservé pour une impression laser. Pas de trace de dégradation du temps, pas de poussière et une légère déformation du carton, certainement dû au passage dans la chemise. Un intéressant faux à première vue. Elle devrait aller dans l'atelier de René à l'étage pour en vérifier plus. Laissons le faire.
Posant son verre, elle fit signe à un serveur qui laissa son client en plan pour venir. Le regard de la chatte voleuse venait de changer pour devenir plus sérieux. Elle sourit au client en question, lui adressant un baisée de la main. Il s'agissait d'un habitué. Elle se rattraperait un autre jour pour se faire pardonner ce désagrément. Il aimait le Karaoké. Elle l'inviterait donc à un duo avec elle alors.
Elle écoutait son invitée, tout en donnant la carte au garçon de salle.

-Demande à René d'examiner cela pour moi. Dit lui que c'est une question d'honneur.

Et elle se retourna vers l'étrangère.

-Bien Mademoiselle ou madame la flouée. Je dois encore faire vérifier quelque chose par un ami. Si en attendant, on parlait de ce qui vous a été dérobé et surtout quand.

Elle posa les coudes sur la table et croisa les doigts pour en faire un support à son menton.

-Et dites moi surtout si quelqu'un dans votre entourage à un pouvoirs sur la temporalité, ou la conservation d'objets et qui pourrait être joueur ou vous en vouloir.

On peut croire, depuis la salle, qu'elle essaye de faire les beaux yeux à sa partenaire. Mais nulle doute qu'Alizarina, qui pouvait voir les yeux sérieux de la chanteuse, pouvait y voir une position d'écoute plus qu'attentionné. Elle était prête à dévorer chacune de ses paroles pour les analyser.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voleuse de cargaison [PV Tam Chamade]

Message par Alizarina Riccardi le Dim 10 Juin 2018, 07:36

-Oh une des anciennes cartes de ma famille. Si elle vous a volé quelque chose, j'en suis désolé, cela fait un moment que cela s'est passé, cela devrait être de l'histoire ancienne. Et n'espérez pas de dédommagement, la police nous a tous saisit à l'époque.

- Ce que j'espère surtout en ce moment, c'est retrouver le matériel, répondit-elle du tac au tac, mais sans hostilité.

Il était vrai que dans l'ordre logique des choses, on cherchait d'abord et on réclamait un dédommagement ensuite, lorsqu'il n'y avait rien d'autre à faire. Au moins, maintenant, Aliz' savait qu'elle avait affaire à une femme peut-être pas concernée par le vol de cargaison, mais au moins capable de donner une piste sur l'origine de celui-ci. Cette femme fit d'ailleurs signe à un serveur en plein travail laissa aussitôt tomber ce qu'il faisait pour venir. Il reparti avec la carte entre les mains, après s'être fait glisser quelques mots. * Hum, madame a de l'autorité ici, dites-donc ! * pensa l'Italienne.

-Bien Mademoiselle ou madame la flouée. Je dois encore faire vérifier quelque chose par un ami. Si en attendant, on parlait de ce qui vous a été dérobé et surtout quand. Et dites moi surtout si quelqu'un dans votre entourage à un pouvoirs sur la temporalité, ou la conservation d'objets et qui pourrait être joueur ou vous en vouloir.

Elle ne put s'empêcher de se mettre à rire en rejetant la tête vers l'arrière, son piercing sur la langue devenant alors très visible.

- On n'est pas débiles, hein. On y a pensé, mais nan, on connaît personne avec des pouvoirs du genre. Ça veut pas dire qu'il y a personne qui nous en veut, par contre.

En effet, si ça venait de la concurrence, ce pourrait être n'importe qui que ni Alizarina, ni son frère ne connaissaient. Reprenant son sérieux, la borgne se mit à détailler ce qu'il s'était passé au cours des dernières heures :

- On nous a appelé en fin de journée pour nous dire que la cargaison était arrivée au port. Mois d'une heure après, je suis partie pour aller la cueillir et qu'est-ce que je découvre en ouvrant le bunker ? Que la grosse boîte de métal était vide et qu'elle contenait juste cette carte de visite.

Cependant, elle ne s'arrêta pas là, parce qu'elle commençait à être habitée par la curiosité :

- Mais donc, c'est quoi le rapport de la carte ? Vous venez d'une famille aux tendances cleptomanes ?

" Cleptomane ", elle avait choisit ce terme pour ne pas employer le mot " voleur ", bien qu'elle n'aurait pas hésité à le faire.


#E32636
avatar
Alizarina Riccardi

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
90/150  (90/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voleuse de cargaison [PV Tam Chamade]

Message par Invité le Dim 10 Juin 2018, 15:52

Tam réfléchit. Elle ne parlait pas du contenu, mais bien d'une boite vide. Boite dans un « bunker ». Il devait donc s’agir de matières illégales.

Elle se décida à répondre au terme de Kleptomane.

- Si vous avez le temps pour un cours d'histoire, vous allez vite comprendre.  Vers 1872, une riche famille français investit dans la ville. Elle ne cherche pas à s'imposer plus que cela et se fond dans le paysage.  Cette famille, les Chamades sont et resteront jusqu'à il y a un peu plus de 6 ans une famille de voleurs de renommés internationales sous le nom de Cat's eyes. Manque de chance, un bâtard du nom de …

elle marqua une pose et reprit, un peu comme si elle avait décidé de changer de mots à prononcer.

- Manque de chance un vigilant connu plus tard sous le nom de justice a réussit à démasqué l'identité d'une partie des Cat's eyes et la famille tomba. Une chose que je suis sûre, c'est que pour des raisons que je préférais taire, nos geôliers américains m'ont collé une remise de peine. Ne sachant où allez, je suis revenue ici il y a un peu plus d'un mois. Et je n'utilise cette carte maintenant que sous cette forme ci.

Elle passa sa main dans sa robe et en sortit une boite métallique fine. A l'intérieur de cette boite, qu'elle ouvre, une série de cartes de visites ressemblant à celle envoyez à l'étage. Elle en prit une et la posa devant son hôte. Il y avait dessus son nom, prénom, l'adresse du bar, un numéro de téléphone, une adresse internet et sa profession officielle actuelle : Chanteuse.

-Vous pouvez garder celle ci si vous le désirez. Donc, je viens d'une famille que l’on peut dire Kleptomane, qui, à cause de ses activités, a dût se faire un paquet de gens mécontents de nos forfaits.

Elle rangea son porte-carte dans une poche cachée dans le dos de sa robe.
Elle but une gorgée de son lait avant de reprendre.

-Personnellement, voler le contenu d'une caisse ne me serait d'aucune utilité. Hormis René qui étais un ancien ami de ma famille, j'aie tout perdue. Je n'aurais même pas le réseau pour écouler votre drogue ou quoi que cela soit d'autre.  Par contre, je ne suis pas contre savoir qui essaye de s'emparer d la gloire de ma famille.

Elle se tue, ne sachant quoi dire. Ce n'était pas facile de parler à une inconnue, en attendant le retour de René. Elle aurait peut-être dû développer l 'histoire de sa famille.. Elle secoua la tête en finissant son verre. Si son interlocutrice avait des questions, fallait lui laissé le temps de digérer les informations. Il n'importait qu'une chose à Tam s'est choppé le salopard responsable et faire savoir qu'elle en souhaite pas que l'ont se joue d'elle.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voleuse de cargaison [PV Tam Chamade]

Message par Alizarina Riccardi le Jeu 14 Juin 2018, 04:30

Alors que Tam se mettait à raconter l'histoire de sa famille, Alizarina avala quelques gorgées d'alcool, avant d'accoter ses coudes contre la table et de se mettre à jouer d'une main distraite avec l'un des piercings qui ornait son labret (à côté de la lèvre inférieure).

- Si vous avez le temps pour un cours d'histoire, vous allez vite comprendre.  Vers 1872, une riche famille français investit dans la ville. Elle ne cherche pas à s'imposer plus que cela et se fond dans le paysage.  Cette famille, les Chamades sont et resteront jusqu'à il y a un peu plus de 6 ans une famille de voleurs de renommés internationales sous le nom de Cat's eyes. Manque de chance, un bâtard du nom de …

* Bah vas-y cocotte, dis-le ! Pourquoi tu t'arrêtes ? * se dit Aliz' lorsque la chanteuse s'arrêta pour se reprendre. Ce n'était pas qu'elle ne portait pas les vigilants et les justiciers dans son cœur, ça elle s'en foutait bien, mais la femme en face d'elle n'avait pas à se retenir de dire ce qu'elle pensait vraiment.

- Manque de chance un vigilant connu plus tard sous le nom de justice a réussit à démasqué l'identité d'une partie des Cat's eyes et la famille tomba. Une chose que je suis sûre, c'est que pour des raisons que je préférais taire, nos geôliers américains m'ont collé une remise de peine. Ne sachant où allez, je suis revenue ici il y a un peu plus d'un mois. Et je n'utilise cette carte maintenant que sous cette forme ci.

L'Italienne lâcha son labret pour saisir la carte qui fut déposée devant elle et la regarda sous tous ses angles.

- Ah ouais, rien à voir avec l'autre... 'Fin, s't'une carte, mais on se comprend.

-Vous pouvez garder celle ci si vous le désirez. Donc, je viens d'une famille que l’on peut dire Kleptomane, qui, à cause de ses activités, a dût se faire un paquet de gens mécontents de nos forfaits. Personnellement, voler le contenu d'une caisse ne me serait d'aucune utilité. Hormis René qui étais un ancien ami de ma famille, j'aie tout perdue. Je n'aurais même pas le réseau pour écouler votre drogue ou quoi que cela soit d'autre.  Par contre, je ne suis pas contre savoir qui essaye de s'emparer d la gloire de ma famille.

Bon, alors, cette Tam semblait avoir joué le franc jeu, Alizarina pouvait donc se permettre d'en faire tout autant. De toute façon, l'une ne valait sans doute pas mieux que l'autre et la borgne avait envie de corriger son interlocutrice, car bien que l'idée de la drogue l'ait amusée, il ne s'agissait pas de ça. Et puis. il fallait dire que cette demoiselle buvant du lait commençait étrangement à plaire à la commerçante.

- Mmh-mh, ça me parait sincère. Histoire de corriger le tir, c'est pas des substances illicites dont on s'occupe. Notre domaine, c'est les armes.

Elle mima un pistolet avec son pouce et son index pour accompagner ses paroles.

- Alors, la ou les personnes qui ont décidé de venir piquer nos trucs, elles ont dû en avoir lourd à porter. Pour l'instant, ils doivent pas être partis bien loin, mais si on essaie pas de régler ça rapidement, cette histoire pourrait bien s'étirer et se reproduire.


#E32636
avatar
Alizarina Riccardi

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
90/150  (90/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voleuse de cargaison [PV Tam Chamade]

Message par Invité le Jeu 14 Juin 2018, 15:15

Ainsi la demoiselle était dans la vente d'armes. Tam écoutait toujours appuyé sur ces mains.
Un René sauvage descendit l'escalier non loin. Il regarda Tam et se dirigea vers sa table.  Elle lui rendit la carte et dit :

-C'est une vraie, mais pas une originale.

Un échange de regard entre les deux, dans un silence, fit office de transaction.

-Je paye, déduis cela de mon compte.

-Le papier et l'encre ne sont pas les bon. Par contre, les traces d'imprimante sont les bonnes. Hors j'ai les résultats de la vente aux enchère des biens des Chamade.

Tam tendit la main et l'homme posa un papier dedans. Elle le remercia et lui partit en disant

-Bonne journée Mesdemoiselles Chamade et Riccardi.
Ah oui, Mademoiselle Riccardi. Je vous offre une information gratuite. La sécurité de votre Bunker est grillée. Au point même que l'on ne me l'a pas vendu, mais donné, en cadeau car j'ai accepté de ne pas vous vendre les voleurs.


Dans la salle, il y eu pas mal de sourire aux mots du patron.

Tam sourit aussi, mais tristement et ouvrit le papier. Là, son visage se décomposa. Elle se leva et ses poings frappèrent la table en hurlant :

-Quoi ce Bâtard

-Heureux de voir que tu ne l'a pas oublié. Il n'a pas changé depuis l'époque ou ta famille l'a dépouillée. Tu peux lui rendre visite, je suis sûr qu'il appréciera de telles retrouvailles.

Elle se rassit et regarda son interlocutrice. Elle glissa le papier, montrant un Nom Monsieur Smith, un marchand d'armes américain de sinistre réputation.

-Deux choix. Soit on se pointe à sa planque et je ne garantie pas le carnage. Soit vous trouvez un camion et on va certainement récupérer vos armes et certaines des siennes si il en a en réserve. Dans les Deux cas, il me faudra quelques minutes pour me préparer à vous suivre.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voleuse de cargaison [PV Tam Chamade]

Message par Alizarina Riccardi le Dim 24 Juin 2018, 07:56

Lorsqu'un homme, celui-là même qui avait accueilli Alizarina, se présenta et redonna la carte à la chanteuse, l'Italienne ne pu qu'écouter d'une oreille distraite ce qu'il se disait, car l’authenticité de la carte lui importait peu. Elle en profita pour caler ce qu'il restait dans son verre et avala presque juste à temps pour ne pas s'étouffer avec ce qu'elle apprit après cela :

- Bonne journée Mesdemoiselles Chamade et Riccardi.
Ah oui, Mademoiselle Riccardi. Je vous offre une information gratuite. La sécurité de votre Bunker est grillée. Au point même que l'on ne me l'a pas vendu, mais donné, en cadeau car j'ai accepté de ne pas vous vendre les voleurs.


Est-ce que cet homme venait tout juste de lui dire qu'il connaissait l'emplacement du bunker ? Et la sécurité ? Ça voulait aussi dire qu'il avait aussi un double des clés ??? Trop désemparée pour bouger de sa chaise, la borgne écarquilla son œil valide et bredouilla, après être restée bouche bée quelques instants :

- Hein ?... M-mais c'est quoi c'délire ?...

C'est à peine si les poings de Tam frappant la table la ramenèrent au moment présent. Dès quelle retournerait voir Alejandro ou qu'elle l’appellerait, tout dépendamment de ce qu'elle ferait d'abord, ce serait la première chose qu'elle devrait lui dire. Aliz' ne réagit par la suite que lorsque la femme en face d'elle lui fit parvenir un bout de papier. Elle le saisit et lu le nom inscrit dessus.

- Deux choix. Soit on se pointe à sa planque et je ne garantie pas le carnage. Soit vous trouvez un camion et on va certainement récupérer vos armes et certaines des siennes si il en a en réserve. Dans les Deux cas, il me faudra quelques minutes pour me préparer à vous suivre.

Formulée ainsi, la part d'action et de risque que semblait contenir le premier choix la tentaient énormément, mais vue le contexte dans lequel Aliz' était, elle disposait d'une camionnette au volant de laquelle se trouvait son demi-frère et ce dernier préférerait à n'en pas douter la seconde solution. Après avoir passé sa langue sur la lèvre inférieure, elle répondit donc, avec un sourire carnassier :

- Bah justement, y se trouve que j'ai une camionnette garée pas très loin avec mon frère qui m'attend dedans.

Elle poursuivit en croisant les jambes et en haussant les bras.

- Simple mesure de précaution. On savait pas à quoi s'attendre ici, mais finalement, la place est plutôt chouettos. Va donc pour la deuxième option !

De toute façon, même s'il s'agissait du choix à première vue le moins dommageable, ça ne voulait pas dire pour autant que ce serait sans danger et sans coups de feu.


#E32636
avatar
Alizarina Riccardi

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
90/150  (90/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voleuse de cargaison [PV Tam Chamade]

Message par Invité le Dim 24 Juin 2018, 14:33

-Je reviens alors.

Elle remonta sur scène et pris le micro. Sa voix était redevenue calme, même si intérieurement elle bouillait.

-Désolé, je vais devoir m'absenter. Il semble que je dois régler de vieux comptes. Je compte sur vous pour ne pas déserter en mon absence.

Elle fit un clin d'oeil et une série de sifflets d'admirations et de cris taquins se firent entendre, dans une ambiance bonne enfant.
Elle se dirigea ensuite vers l'étage et revint deux minutes plus tard vêtu d'un grand manteau et du noir en dessous. De sa poche dépassait un espèce de masque de chat.
Le manteau semblait chargé à l'intérieur. Elle se dirigea vers le comptoir. Le René semblait l'attendre et lui glissa un billet sur le comptoir. Elle l'ouvrit, sembla confirmé quelque chose d'un signe de la tête.
Elle se dirigea vers la table et dis :

-Je suis prête.

Elle posa sur la table un morceau de papier contenant une adresse. Elle sortie aussi une sorte de carte roulée.

-Je vous suis. Voilà les plans des lieux. En théorie 5 gardes, mais si on intervient à la relève, on en aura que 2 dans les postes de gardes. Pour les systèmes de sécurité…

Elle ouvrit révélant un maillot de bain une pièce en cuir. Sur l'intérieur du manteau, une multitude d'appareils et outils. Elle referme le manteau une fois que sa partenaire avait put voir, et poursuivit.

-…Je m'en occupe. Pour les gardes… Si vous et votre frère voulez vous amusez, je vous les laisse. Je n'aime pas que l'on tue pendant que je cambriole, mais pour une fois, si vous le souhaitez, je ferais exception. Après, on peut toujours avoir un imprévu. Le vol n'est pas une science exacte.

Elle haussa les épaules et sourit. Alizarina pouvait être sûre, hormis elle, personne n'avait entendu les paroles de la chatte voleuse. Elle but son verre et ne reprit pas la carte qu'un serviteur débarrassera.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voleuse de cargaison [PV Tam Chamade]

Message par Alizarina Riccardi le Ven 13 Juil 2018, 03:40

Pendant que Tam allait se préparer, Aliz' se leva et sorti son téléphone en gloussant pour appeler son demi-frère :

- Heyyyy, Andro. J'espère que t'avais rien de prévu pour la nuit.

- Non, pourquoi ? T'as pas trouvé celle qu'on cherchait ?

À cette question et considérant la tournure que la situation avait pris en l'espace de quelques minutes, l'Italienne rigola de plus belle, avant de répondre :

- Nan ! Nan ! Encore mieux ! On dirait qu'on s'est fait avoir et quand je dis " on ", j'inclue cette Tam Chamade. Elle vient avec nous, on va aller récupérer ce qui nous appartient ! Ah ! Et, on a un gros problème, très très gros. Paraît que l'emplacement et le code du bunker sont grillés. Bah. C'est pas comme si tu t'en doutais pas déjà, mais là c'est confirmé !

Bon, finalement ce n'était pas la première chose dont elle avait informé son frère, mais au final, elle lui avait quand même dit.

- Et on peut lui faire confiance ?

- Baaah, je sais pas, mais elle avait pas l'air contente-contente de découvrir qu'on s'était servi de ses trucs pour couvrir le cambriolage, alors ouais, moi j'aurais tendance à lui faire confiance... Allez, viens m'attendre à la porte avec la camionnette. J'te laisse, elle va pas tarder à revenir.

Elle ne se soucia même pas d'expliquer à son interlocuteur ce qu'elle voulait dire par " elle " et " revenir ", qu'elle raccrocha brusquement. C'est à ce moment que réapparut l'ex-voleuse, nouvellement vêtue de noir de la tête au pieds. Lorsqu'elle arriva au niveau de la borgne, celle-ci ne se retint pas pour passer un commentaire :

- Joli costume. Il aurait p't-être fallut que j'mette aussi un truc plus discret.

En fait, elle ne se souciait pas vraiment de la discrétion, sinon elle aurait évidemment fait plus attention à son apparence. Elle dû reconnaître qu'elle était impressionnée par l'organisation dont faisait preuve sa " complice ".

- Et joli plan...

-Je vous suis. Voilà les plans des lieux. En théorie 5 gardes, mais si on intervient à la relève, on en aura que 2 dans les postes de gardes. Pour les systèmes de sécurité…

Alizarina écouta les explications fournies par Tam, passant un autre commentaire à la vue des outils qu'elle dissimulait dans son manteau.

- Bellissimi giocattoli !

Mais la partie qu'ell préféra fut la suivante :

- [...] Pour les gardes… Si vous et votre frère voulez vous amusez, je vous les laisse. Je n'aime pas que l'on tue pendant que je cambriole, mais pour une fois, si vous le souhaitez, je ferais exception. Après, on peut toujours avoir un imprévu. Le vol n'est pas une science exacte.

- J'essaierai de pas le faire sans raison, mais je garantie rien. J'ai demandé à mon frère de venir nous prendre à la porte. Il devrait pas tarder.

Elle regarda inutilement l'heure sur son téléphone qu'elle n'avait pas rangé et indiqua la sortie de l'établissement.

- Il doit déjà être là, en fait.


#E32636
avatar
Alizarina Riccardi

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
90/150  (90/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voleuse de cargaison [PV Tam Chamade]

Message par Invité le Dim 15 Juil 2018, 16:38

La voiture étais là. La relève était pour dans un peu plus d'un heure si elle n'avait pas changer.  Elle sortit et monta dans la camionnette. Elle salue le jeune homme et se présenta, avant de lui donner une adresse. Alizarina pouvait savoir que ce n'était pas la bonne. Puis elle lâcha à haute voix :

-Il me faudrait un numéro de portable afin de vous joindre. Vous pouvez vous achetez un pré payer sur le chemin, cela m'importe peu. Je vais devoir passer un peu avant vous neutraliser le système. Il me servira à vous envoyer un appel pour que vous puissiez venir.

Pendant le voyage, elle répondit aux questions, attendant l'arrivée. Elle sortie en première, disant :

-Dès que la relève part, on aura 10-15 minutes. Je vous préviens et coupe l'alarme.

Elle descendit et se dirigea vers un entre entrepôts. Passant entre le petit passage, elle atteint l'endroit qu'elle voulait. Elle monta sur le toit et se dirigea vers le bord.  Elle observa l’entrepôt visé. Il était à environ à six mètres. Fixant son grappin au sol, elle chargea l'autre bout dans l'arme.

Le garde venait de passer. Elle tira le grappin et se laissa glisser le long du fil.  La voila sur le toit de l’entrepôt de Monsieur Smith. La bouche d'aération était devant elle. Récupération du matériel et enfilage du masque. Elle défit les vis et s’apprêta à enlever la grille. Oh, un piège sur la grille. Ils semblaient avoir appris de leur erreurs. Elle créa une dérivation et retira la plaque. Pas d'Alarme… d’accord. Elle activa les différentes visions de son casque. Pas de lasers, pas de pièges autres… Elle enleva son manteau et s'équipa. Se glissant dans le conduit, elle avança prudemment jusqu' la première grille. C'était le poste de garde. Deux d'entre eux parlant.

-Alors la relève.
-On aura plus de gars que d'habitude. On a un gros chargement en partance, en plus du matériel des Riccardi.
-Il part quand le camion ?
-Demain matin pour la frontière Autrichienne. Il semble que cela soit une commande qui fait stresser les pontes.
-Pourquoi ?
-Aucune idée...


Tam remercia sa bonne étoile avant de continuer d'avancer. Elle arriva au hangar. Il y avait un gros camion dans le coin.  Elle continua et arriva à la derrière grille. Elle la défit. Les wcs étaient vides. Cool. Elle descendit et reposa la grille. Elle entrouvrit la porte et regardât avec un miroir… Personne. Elle passa sa vision en infra vision. Elle trouva une faille dans la rond et s'y engouffra. Elle posa rapidement le boîtier de neutralisation de la centrale, regarda l'heure et fit chemin adverse sur le toit, en posant une boucle sur le circuit caméra. Elle appela le numéro donné, après une rapide recherche sur le world wide web.

-La relève aura lieu dans un quart d'heure. Cela sera notre seul créneau cette nuit. Sauf si tu as une escouade sous la main. Si d'ici là, vous pouvez trouver un conducteur confirmé de camion 6 essieux, cela nous faciliterait la vie. Leur marchandise est stockée dedans pour la plupart. Il reste une dizaine de caisses à coté de tailles différentes.
Si tu as besoin, je peux te trouver pour un peu plus de 1500 francs suisses et le camion, si on le prend, un stockage pour le mois à venir. Par contre il me faut une réponse au plus vite, histoire que je le réveille lui et ses gars pour notre arrivée. L'avantage, ce n'est pas loin d'ici. Le désavantage… Il te sera difficile de récupérer cela, hors des heures d'ouvertures du garage.


Elle attendit la réponse et réagit en fonction. Une fois le temps passé, et le véhicule de gardes partant, elle rappela le numéro pour donner le signal de départ. C'était maintenant à eux de jouer. La porte allait être ouvert sous quelques minutes, le temps qu'ils soient là

hrp:
 : Fait toi plaisir. Les deux seuls gardes qui restent sont dans la salle des gardes, une plate de forme fermé avec un escalier pour monter.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voleuse de cargaison [PV Tam Chamade]

Message par Alizarina Riccardi le Lun 30 Juil 2018, 08:20

- Il me faudrait un numéro de portable afin de vous joindre. Vous pouvez vous achetez un pré payer sur le chemin, cela m'importe peu. Je vais devoir passer un peu avant vous neutraliser le système. Il me servira à vous envoyer un appel pour que vous puissiez venir.

Aliz' manqua de se mettre à rire en bouclant sa ceinture de sécurité. Elle ouvra la boite à gants et en sorti un iPhone.

- T'inquiète pour ça, on a déjà c'qu'il faut !

Le trajet fut plutôt silencieux. De temps en temps, quelques questions se posaient, mais le silence fut majoritairement roi. Suite au départ de Tam, il perdura encore une minute, avant d'être brisé par Alejandro.

- Et... dis, tu as pensé à l'endroit où on allait mettre le matériel, vu qu'on peut plus se servir du bunker ?

La borgne se figea, l'espace d'un instant, avant d'éclater de rire.

- HAHAHAHAHAHAHAAAAaaaaa.... Non, j'y ai pas du tout pensé. Mais, c'est toi qui es responsable des contacts. T'as pas quelqu'un dans le coin qui peut nous dépanner ?

Son demi-frère lui sourit d'un air malin.

- Heureusement que j'y pense à ta place.

- Ouais, bien joué ! Parce que, nan, tu vois, ça m'est complètement pas passé par la tête.

Il y eut un silence d'une vingtaine de secondes, avant qu'elle ne reprenne :

- Dis, ça vaut la peine qu'on tire ce soir ?

L'aîné sembla réfléchir l'espace de quelques secondes, avant de secouer la tête.

- Si ce bâtard est assez con pour mettre aussi peu de garde. À quoi bon ? Non, le résultat sera meilleur si on arrive à tout reprendre sans ouvrir le feu. Si on fait un minimum de dégâts, on a plus de chances d'avoir la paix.

- Mouais.... Je commençais un peu à me dire ça. Dommage... Mais c'est quand même excitant, hein ?!

- Évite juste de t'y habituer. J'ai pas envie de faire ça chaque mois.

Le téléphone qui était posé sur le tableau de bord sonna. Alizarina décrocha et mit le mode haut-parleur pour qu'elle et Alejandro puissent tous deux entendre ce qu'aurait à leur dire Tam.

- La relève aura lieu dans un quart d'heure. Cela sera notre seul créneau cette nuit. Sauf si tu as une escouade sous la main. Si d'ici là, vous pouvez trouver un conducteur confirmé de camion 6 essieux, cela nous faciliterait la vie. Leur marchandise est stockée dedans pour la plupart. Il reste une dizaine de caisses à coté de tailles différentes.
Si tu as besoin, je peux te trouver pour un peu plus de 1500 francs suisses et le camion, si on le prend, un stockage pour le mois à venir. Par contre il me faut une réponse au plus vite, histoire que je le réveille lui et ses gars pour notre arrivée. L'avantage, ce n'est pas loin d'ici. Le désavantage… Il te sera difficile de récupérer cela, hors des heures d'ouvertures du garage.


Aliz' leva l'œil sur son frère et lui demanda banalement :

- Six essieux. Ça t'dit ?

Il hocha la tête une seule fois, avant de confirmer oralement :

- C'est dans mes cordes, oui.

Sans viser qui que ce soit en particulier, elle s'exclama :

- Tsss, y a vraiment des gens qui savent pas à quel point les commerçants peuvent ajouter de corde à leur arc rien que pour pratiquer leur métier !

Puis, elle répondit à Tam :

- J'te remercie de la proposition, mais y parait qu'on a des contacts, donc ça d'vrait aller côté stockage.

Et sur ce, elle mit fin à l'appel et redéposa l'iPhone sur le tableau de bord.

- Donc ? Si tu repars avec le camion, ça veut dire qu'logiquement, c'est moi qui prend le volant de la camionnette.

- Ouais. Tu rentres à la maison et moi je vais cacher le stock, puis je m'arrange pour me débarrasser du camion et revenir.

Aliz' parut d'abord calme, puis s'agita.

- Okay, logique... Et, dis, du coup, comment je fais pour récupérer ma moto qui est toujours garée à côté du bar ???

Alejandro haussa les épaules.

- Prends une marche nocturne.

- Hanhanhan, super drôle !

- Bon, sinon, je vais appeler notre dépanneur, parce que même si c'est pas le contact de Tam, faut quand même qu'il soit debout pour mon arrivée.

Il sortit son propre téléphone et passa un coup de fil.


Lorsque vint le moment de la relève, le duo s'activa, se rendit à l'entrepôt sans problème et chargea les boîtes restantes les plus faciles et rapides à mettre dans le camion, tant qu'à faire. S'emparer du camion lui-même fut plutôt facile, puisque les clés étaient simplement cachées sur l'une des roues. Décidément, la stupidité de certaines personnes impressionnerait toujours Alizarina. Avant que son frère ne referme la portière, elle lui dit :

- Démarre et barre-toi, je te suis à pieds et te couvre jusqu'à la sortie, juste au cas.

Ils s’exécutèrent et le six essieux parvint à quitter les lieux sans encombres, ce qui était plutôt étonnant vu le bruit que pouvait faire un camion. Enfin, la borgne pu retourner dans la camionnette et proposa à Tam de la reconduire, la remerciant par le fait-même et blaguant sur ses compétences de chauffeuse, malgré son œil en moins.


#E32636
avatar
Alizarina Riccardi

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
90/150  (90/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voleuse de cargaison [PV Tam Chamade]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum