Faux numéro [PV: William P. MacKenzie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Faux numéro [PV: William P. MacKenzie]

Message par Lily Walker le Mar 05 Juin 2018, 23:27


William


Lily

「 Faux numéro 」
Ce soir là, je ne travaillais pas. Ce qui était assez rare.
Vous comprendrez donc pourquoi je n'avais pas perdu de temps, dès la sortie du travail j'avais appelé une amie et ensemble, nous nous étions planifié une rencontre. Il était temps de profiter un peu de ma jeunesse non ?
J'étais rentré chez moi pour me préparer, j'avais enfilé une petite robe noire évasée tout à fait sexy, des talons aiguilles hauts, pour faire croire que je n'étais pas si petite, et, c'était rare de moi qui favorisais un maquillage naturelle pour mon quotidien, mais je m'étais fait un smoky eyes agrémenté de blanc sur l'intérieur. J'étais plus douée que vous ne l'imaginez ! Du moins pour me mettre sur mon trente et un.
Mon amie ne mit pas longtemps à venir me chercher, elle était toute aussi préparée que moi et je n'avais aucun doute à ce sujet, à nous deux nous allions faire tourner des têtes ! Ainsi, nous arrivâmes en vu d'une boite de nuit que je n'avais encore jamais visité, ce qui était surprenant vu que cela faisait un sacré bout de temps que j'étais dans cette ville. Mais passons, le temps de nous trouver une place, et nous entrions dans la salle bondée. La musique nous empêchait de nous entendre correctement, mais je n'étais pas assez vieille pour m'en plaindre... et c'est à partir de là que tout part de travers.
Je ne sais pas trop pourquoi, mais dès le premier verre les choses avaient commencées à se corser. Le reste de la soirée passa comme un flash, je me revoyais boire, sans me demander pourquoi j'étais dans cet état seulement après un verre, je tenais tout de même mieux l'alcool que ça ! Puis nous parlions avec des hommes que je trouvais extrêmement louches. Et sans réelle transaction nous nous retrouvions au milieu de la piste, entourées de toute part par des inconnus, nous dansions sans nous soucier de personne.
Je pense que mon amie veillait sur moi au début, après tout elle devait me reconduire après, aussi ne buvait-elle pas. Tout allait si vite, je me sentais si étrange... La prochaine scène que j'avais mémorisée se passait dans les toilettes, je me remaquillais avec d'autres filles. Mais il n'y avait plus mon amie, ce qui ne m'inquiétait pas le moins du monde puisque je parlais avec tout le monde. Et de nouveau, sans savoir comment, j'étais au cœur de la foule de danseurs, mais j'étais seule. Des hommes tentèrent de m'approcher, et j'en jouais, avant de les envoyer voir ailleurs dès qu'ils devenaient trop entreprenants. Je continuais à boire de temps en temps, et mes moments de lucidités s'espaçèrent de plus en plus.
Finalement, sans le moindre indice du pourquoi, je me retrouvais seule, devant la boite, dans la rue. La fête battait encore son plein à l'intérieur, pourtant je ne ressentais pas l'envie d'y retourner.
Prenant mon téléphone, je composais le numéro de mon amie, car j'étais bien trop amochée pour me souvenir qu'elle était dans mes contacts, et je n'imaginais pas une seconde que je ne connaissais pas son numéro par cœur.
Le premier que je composais me paraissait être le bon, le téléphone sonna plusieurs fois, mais personne ne répondit. J'étais très en colère contre elle, car elle m'avait laissé tomber ! Aussi, décidai-je de laisser un message.
- Mais où es tu !? M'exclamai-je avec une articulation très discutable, Je suis seule dehors, j'ai perdue ma veste, j'ai froid, et toi tu as disparue ! Tu devais me raccompagner chez moi pourtant... Bon ! Je t'attends dix minutes et je rentre chez moi à pieds !
Plusieurs personnes passèrent alors que je tentais vainement de raccrocher l'appel, ils énoncèrent le nom du bar certainement assez fort pour qu'on l'entende sur le message, mais je n'allais pas tout réenregistrer à cause d'eux. La voix robotisée de la femme me prévint que le message avait été sauvegardé, et je n'y prêtais plus attention. Il fallait dire que je ne me doutais pas une seconde que j'avais en fait envoyé ce message à un inconnu total qui habitait, par chance, juste au dessus de cette fameuse boite de nuit.
Rentrer chez moi à pieds dans un tel état était sans doute la pire idée que j'ai jamais eu. Pourtant, je n'étais en aucun cas prête à attendre ici, étrangement je trouvais ça plus effrayant que la perspective de déambuler seule à je ne sais quelle heure dans les rues de la ville. Ce qui était plutôt idiot.
Frissonnante, je m'appuyais contre le mur pour avoir plus de stabilité et m'allumais une cigarette. Mon amie avait jusqu'à la fin de celle-ci, sans quoi je partirai, sans même imaginer une seconde tout ce qui pourrait m'arriver de mal sur le chemin. Et pourtant la liste était longue !
avatar
Lily Walker

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
100/150  (100/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux numéro [PV: William P. MacKenzie]

Message par William P. MacKenzie le Mer 06 Juin 2018, 23:26

Comme à chaque soir, et ce malgré l'isolation sonore de l'appartement, le son de la boîte de nuit situé juste en dessous de chez William le berçait. Ça ne le dérangeait pas, bien au contraire. En fait, avec son acouphène, cette trame sonore constante l'aidait plutôt à dormir. Enfin, je dis ça... il n'était pas encore rendu là. Plutôt, il était entrain d'écouter le premier opus de la trilogir du Seigneur des Anneaux, en langue originale. Pour éviter d'être dérangé par le bruit, il avait enfilé un casque d'écoute avec annulation des bruits ambiants. Il en était tout juste au segment où Frodo se fait secourir par Arwen et Elrond; la fin du premier disque. Il en profita donc pour faire une petite pause, question de se servir de l'eau et d'aller au petit coin. Il vérifia aussi son téléphone et remarqua un appel manqué avec un message vocal. Il reprit place dans son divan et l'écouta par curiosité, surtout parce qu'il était tard et qu'il ne reconnaissait pas le numéro.

Il fut d'abord très confus, il ne se souvenait pas avoir eu quelque plan que ce soit et encore moins d'être attendu. Il décida d'écouter le message à nouveau pour tenter de reconnaître la voix de la jeune femme : sans succès. Il remarqua cependant quelque chose de particulier lors de la deuxième écoute : le bruit. À vrai dire, il était évident par le contenu du message que cette fille sortait d'une boîte de nuit, mais les chances que ce soit celle juste en dessus de chez le highlander étaient plutôt mince. Pourtant, il n'y avait pas photo, c'est bien ce nom qu'il avait entendu de la part des passants. Il soupira et regarda l'heure du message, puis l'heure actuelle. Selon le message, elle attendait toujours. Il cogita un instant, question de peser ses options. Un : il pouvait ignorer ce message et retourner à son film. Deux : il pouvait passer la porte, faire trois pas et voir de quoi il retournait. Sachant dans quel état et dans quel quartier elle se trouvait, il n'aurait pas la conscience tranquille à moins d'aller au moins voir.

MacKenzie se leva donc, enfila ses souliers et attrapa un veste au vol en allant vers la porte. Il dévala les escaliers, passa la seconde porte et mit le nez dehors. De là, il jeta un coup d'oeil, et bien d'un seul oeil, pour évaluer la scène.

Il y avait là des allés et venus. Surtout des allés à cette heure, alors que la plus part des gens quittait la boîte de nuit. Will savait, grâce au message, qu'il cherchait une jeune femme saoule et frigorifiée. Il aurait pu y en avoir une dizaine, mais l'une d'elle semblait particulièrement probable, alors qu'elle terminait frénétiquement une cigarette tout en tentant de se réchauffer en frictionnant ses bras. À partir de là, il n'avait pas vraiment de plan et improvisa plutôt.

Le highlander s'approcha de manière un peu nonchalante et enveloppa la blonde à l'aide de la veste qu'il avait traîné expressément pour ça. Pour éviter d'être perçu comme un malfrat parmi tant d'autre, il feignat d'être désintéressé et posa plutôt ses fesses sur le trottoir. Les deux pieds à plat dans la rue, ses coudes sur ses genoux pliés, il lui adressa la paroles, son oeil devant lui. Il regardait tout et rien a la fois.


"Ne me remercie pas, tu avais l'air d'en avoir besoin plus que moi. Il renifla un petit coup avant de continuer. Je m'appelle Will en passant, j'habite juste à côté, dit-il en lui offrant un rapide coup d'oeil tout en attrapant son téléphone. Je pourrais bien te dire que je suis venu prendre l'air, sauf que ce serait un mensonge. Non, en fait..."

Il avait accéder subtilement à sa boîte vocale ainsi qu'au message qu'il avait reçu. Il fit jouer celui-ci en tenant le téléphone dans les airs, question qu'elle entende bien.

"Je ne tiens pas à trop m'avancer, mais j'ai l'impression que tu as fait un faux numéro."

Le bise fraîche lui caressa la peau, dressant ses poils comme des aiguilles et dérangeant sa chevelure de feu. Ce n'était pas chaud, mais il survivrait. Il gardait toujours son regard devant lui, pour éviter de mettre la fille mal à l'aise. Il avait une petite idée de ce que ça pourrait avoir l'air s'il était trop insistant ou trop présent.


Why should I worry~ ?
~ LUCEO NON URO ~
(Dodgerblue - 1E90FF
| Seagreen - 2E8B57)


Got 1 Rose <3
avatar
William P. MacKenzie

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Evolution
Niveau: 1
Exp:
70/150  (70/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux numéro [PV: William P. MacKenzie]

Message par Lily Walker le Jeu 07 Juin 2018, 00:11


William


Lily

「 Faux numéro 」
Ma cigarette touchait à sa fin, et moi j'étais littéralement ne train de geler. Pas de nouvelles de mon amie. Était-elle rentrée avant moi ? Ou me cherchait-elle encore dans le bar ? Dans tous les cas, elle pouvait au moins répondre à mon appel ! Même un SMS aurait suffit ! J'enrageais toute seule, et bourrée. J'allais éteindre ma cigarette et m'en aller, quand soudain on déposa quelque chose sur mes épaules, je sursautais assez violemment en me retournant, mais l'homme était déjà aller s'asseoir au bord du trottoir. Je le dévisageais avec un regard empli de suspicion en m'approchant, après avoir écrasé ma veste. Était ce l'un des gars avec qui j'avais dansé plus tôt ? Je n'en avais pas la moindre idée.
- Ne me remercie pas, commença-t-il, me surprenant parce que je ne pensais pas qu'il allait parlé.
Après tout, il était arrivé, m'avait filé une veste et s'était assis. Il ne m'avait même pas jeté un regard ou quoi. Mais pardon, je l'interromps mentalement là... Mais aussi j'avais l'impression que tout allait vite dans ma tête.
- Tu avais l'air d'en avoir besoin plus que moi. Je m'appelle Will en passant, j'habite juste à côté. Je pourrais bien te dire que je suis venu prendre l'air, sauf que ce serait un mensonge. Non, en fait...
Je me rapprochais, encore plus curieuse de ce qu'il faisait, son petit speech m'avait intrigué. Il tendit son téléphone, et je dus me concentrer pour entendre ce qu'il me faisait écouter.
- ...dehors, j'ai perdue ma veste, j'ai froid, et toi tu as disparue ! Tu devais me raccompagner chez moi pourtant... Bon ! Je t'attends dix minutes et je rentre chez moi à pieds !
Je fronçais les sourcils. Deux secondes, c'était ma voix non ? J'ai vraiment cette voix là actuellement !? Oh mon dieu, et ça rend vraiment comme ça au téléphone ? Dans l'instant, j'étais plus étonné de ma propre voix que du fait que cet inconnu avait reçu mon message. L'idée qu'il ait piqué le téléphone de mon amie était arrivé plus vite que tout autre option bien plus logique, mais que voulez vous.
- Je ne tiens pas à trop m'avancer, dit-il sans me laisser le temps de l'incriminer, mais j'ai l'impression que tu as fait un faux numéro.
Oh. Ooooooh. En effet. C'était peut être un peu plus possible comme ça. Mais attendez... Il ne savait pas qui j'étais non ? Je veux dire, dans le message, je ne m'étais pas auto-proclamée femme blonde en train de fumer non ? Bien sur, il avait facilement pu reconnaître le côté féminin dans ma voix et il m'avait reconnu d'une façon très simple, mais mon cerveau ne tournait pas tout à fait dans le bon sens. Toujours un peu suspicieuse, je m'asseyais à côté de lui en l'observant sans grande discrétion. Tien, il avait un cache-œil. Et il était roux. C'était un pirate. Cette pensée me détendit et me fit même légèrement rire. OUI JE DEVIENS IDIOTE QUAND JE BOIS ET ALORS !? Je vous juge pas moi ! Bref, je me sentais plus à l'aise maintenant que j'avais reconnu le pirate en lui. Allez savoir pourquoi d'ailleurs.
Je m'étais sans doute assise un peu trop proche de lui, du moins on ne s'assoit pas aussi proche d'un inconnu, mais la bienséance était déjà pas mon fort en temps normal.
- Donc... ce que tu dis c'est que je me suis trompée de numéro -ce dont je doute un peu quand même- ajoutai-je à voix basse, et que tu es venu de chez toi pour venir en aide à une inconnue ?
Je plissais les yeux en l'observant, comme si ainsi, j'aurais pu deviné si c'était vrai ou non. Mais la réalité de la chose me frappa de plein fouet, et l'instant d'après je l'enlaçais en souriant.
- You're my knight in shining armor ! Repris-je avec enthousiasme sans même me rendre compte que j'avais repris ma langue natale.
Pardon, ce n'était vraiment pas mon genre de parler anglais, j'avais travaillé sur mon français trop longtemps et trop difficilement, c'était une langue que j'étais capable de parler tout aussi bien maintenant. Mais que voulez vous, on ne fait pas que des trucs censés quand on est dans ma situation. Comme par exemple enlacé un total inconnu qui semblait pourquoi tenir à son espace privé. Il s'était assis loin, ne m'avait même pas regardé... Est ce que j'avais totalement oublié mon amie ? Eh bien oui, là je n'y pensais plus !


Dernière édition par Lily Walker le Ven 08 Juin 2018, 01:20, édité 1 fois
avatar
Lily Walker

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
100/150  (100/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux numéro [PV: William P. MacKenzie]

Message par William P. MacKenzie le Ven 08 Juin 2018, 00:43

La demoiselle eut droit à un autre coup d'oeil alors qu'elle prit place à côté du borgne. Il remarquad'avantage ses traits. Elle était certes cernée par l'alcool, mais son maquillage tenait encore bon et faisait ressortir ses yeux. Sa robe, d'un autre côté, faisait ressortir autre chose dont Will n'allait pas se plaindre. Le coup d'oeil fut rapide, c'est par ses autres sens qu'il enregistra vraiment à quel point elle était proche. Il ne lui en voulait pas, lui qui était du genre extraverti et elle qui était du genre alcoolisée. Il l'écouta commencer son petit discours dubitatif, doutes qui n'étaient pas dits si faiblement que ça d'ailleurs, en affichant un sourire en coin, amusé.

"Comme j'ai d-, répliquait-il lorsqu'elle l'interrompit en l'enlaçant."

C'est en même temps qu'elle s'exclamait en anglais, une langue avec laquelle lui-même avait bien plus de facilité. Il répondit à la soudaine marque d'affection en replaçant l'un des pans de la veste. Celui-ci était tombé suite au geste soudain de la jeune femme. Il referna son propre geste avec deux petite tape rassurante et en profita pour répondre à l'accusation chevaleresque.

"Yeah, sure, something like that, dit-il avec un sourire alors qu'il utilisait lui aussi sa langue maternelle. Say, what's your name, lass? And do ye live close by, or did ye have any money fer a ride?"

Malgré lui, William avait bien fait paraître l'accent de son coin de pays. Il s'était retenu cependant, sachant très bien qu'il n'était pas en train de parler avec ses vieux potes ou sa famille. Il assumait d'ailleurs que sa parlure serait assez compréhensible pour que la jeune femme articule une réponse cohérente. Il s'attendait aussi à ce qu'elle réponde positivement à l'une ou l'autre de ses questions. Il ne pensait pas à l'alternative pour l'instant  si ça en arrivait là, cependant, ce ne serait pas la première fois qu'il offrirait asile à une jeune femme à la sortie des bars.


Why should I worry~ ?
~ LUCEO NON URO ~
(Dodgerblue - 1E90FF
| Seagreen - 2E8B57)


Got 1 Rose <3
avatar
William P. MacKenzie

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Evolution
Niveau: 1
Exp:
70/150  (70/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux numéro [PV: William P. MacKenzie]

Message par Lily Walker le Ven 08 Juin 2018, 01:16


William


Lily

「 Faux numéro 」
Pour être franche, je n'avais même pas remarqué qu'il avait essayé d'en placer une juste avant moi. Et c'était à peine si j'enregistrais le fait qu'il m'ait tapoté en réponse à mon embrassade. De toute façon, je ne calculais pas grand chose, seulement ce qui me paraissait vraiment important. Et rien de cela ne retenais particulièrement mon attention de femme bourrée.
- Yeah, sure, something like that. Say, what's your name, lass? And do ye live close by, or did ye have any money fer a ride?
Pourquoi parlait-il anglais tout à coup ? Oui, ça me plaisait bien sur puisque j'étais plus à l'aise ainsi mais... pourquoi ? En plus, je ne reconnaissais même pas son accent ! Dans tous les cas, j'étais bien contente, car ça faisait longtemps que je n'avais pas parlé anglais ! Ah... quoique non en fait, j'avais déjà réalisé l'expérience la dernière fois avec Margaret. Mais c'est une autre histoire.
- Oh you're speaking english ! That's making me so happy !  
En effet, je n'avais pas franchement remarqué que j'avais parlé anglais juste avant, c'était simplement venu plus naturellement que le français. Puis, je ramenais mon petit sac sur mes genoux pour l'ouvrir et fouiller à l'intérieur.
- I must have some money... I just have to find it. On the other hand I live at the residential District, the one they call "Quartier résidentiel". I don't know how far it is, it's the first time that I come here... Marmonnais-je en fouillant dans mon sac.
Je finissais par brandir mon porte-monnaie devant moi avec un sourire triomphant, et après un rapide coup d’œil... eh bien je n'étais pas plus avancé, je ne savais même pas combien coûterait le trajet retour. Et puis au fond... étais-je vraiment fatigué ? Mon regard se reporta sur lui alors que je l'analysais. J'avais un pirate à ma disposition, j'allais vraiment rentrer chez moi sans en profiter ? De plus, il était mon sauveur... avec un sourire malicieux je me penchais vers lui, ne me gênant pas pour le regarder.
- By any chance, would you mind staying with me a little longer ? We can go eat something somewhere or... just walk ? I want to know more about the pirate who run to save damsel in distress !
En général je n'étais pas très réservée comme femme... alors vous imaginez bien ce que je devenais une fois bourrée. Et vous ne rêvez pas, je venais bel et bien de l'appeler pirate. En passant, j'avais totalement oublié de lui donner mon nom... trop d'informations à traitées pour moi sans doute.
avatar
Lily Walker

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
100/150  (100/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux numéro [PV: William P. MacKenzie]

Message par William P. MacKenzie le Ven 08 Juin 2018, 04:34

Chacune des exclamations, chacun des gestes et chacune des idées de la jeune femme prouvaient, coup après coup après coup, qu'elle était sous l'effet de l'alcool. Non pas que William s'en plaignait, mais lui, il était parfaitement sobre. Il attendit patiemment qu'elle fouille dans son sac pour trouver.. quelque chose. Il apprenait entre temps que la fille, dont il ignorait toujours le nom, habitait le quartier résidentiel. Ça ne pouvait pas être si loin que ça selon lui. Après tout, lui-même travaillait dans le quartier marchand et ça ne lui prenait pas trop de temps faire le chemin. D'un quartier à un autre, rien d'extravagant. Il avait donc espoir de retourner sur son divan et de finir son film tranquille. Ça semblait presque une réalité tandis qu'elle découvrait son portefeuille.

Il était sur le point de lui proposer le taxi quand elle le regarda à nouveau avec une certaine malice dans ses yeux d'émeraude.

Sur le coup, la demande le prit de court. Il ne s'attendait pas à ce que la fille qui semblait si pressée de partir dans son message, soit soudainement intéressée à continuer de veiller. Par chance, bien que l'état d'ébriété n'était pas contagieux, l'enthousiasme, lui, l'était. Si bien que le highlander en oubliait les hobbites et l'Anneau. Le conseil de Fondcombe et le destin de la Terre du Milieu attendraient, il obligerait à la demande de la dite "demoiselle en détresse".


"Shure, let's walk, répondit-il avec son propre sourire charmeur."

Il se leva d'un bond et tira la jeune femme avec lui avec une solidité délicate. Assez délicatement pour ne pas la brusquer, assez solidement pour la ramener sur ses pieds d'un coup.

"Then, maybe we'll grab a bite or something, dit-il en lui offrant son bras pour qu'elle s'y accroche."

C'était une qualité que Will appréciait beaucoup chez les gens, la spontanéité. Qui plus est, bien qu'elle était passée d'un désir de rentrer chez elle à un désir de poursuivre la soirée, la blonde semblait être du genre à savoir ce qu'elle veut. Ça aussi, il pouvait l'apprécié. C'était, à vrai dire, quelque chose qu'il appréciait beaucoup chez une fille. C'était sans mentionner le faible qu'il avait pour les blondes.

Avec ou sans la jeune femme au bras, l'écossais donna le pas. Il s'assura tout de même que celle-ci le lui emboîte et il prit bien soin de ne pas aller trop vite. Elle avait tout de même un désavantage de talons et de taux d'alcoolémie. Alors que leur pas les menaient doucement le long du trottoir, leur permettant de croisé gens et genses, il en profita pour revenir su un petit point qu'il considérait plutôt important.


"Say, ah still have not got yer name, eh lass? lui redemanda-t-il en lui offrant un nouveau sourire."


Why should I worry~ ?
~ LUCEO NON URO ~
(Dodgerblue - 1E90FF
| Seagreen - 2E8B57)


Got 1 Rose <3
avatar
William P. MacKenzie

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Evolution
Niveau: 1
Exp:
70/150  (70/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux numéro [PV: William P. MacKenzie]

Message par Lily Walker le Mar 19 Juin 2018, 02:38


William


Lily

「 Faux numéro 」
Il sembla tout d'abord surpris... mais pas par ce que j'avais imaginé. J'avais pensé qu'il ferait une remarque sur ma façon de l'appeler pirate, mais rien, il n'avait pas relevé la chose.
- Shure, let's walk.
Si j'avais pu, j'aurais certainement sauté de joie. C'est fou, c'est quand on est bourré qu'on a envie de faire le plus de choses, mais c'est aussi le moment où l'on peut le moins en faire. Mais avec un sourire des plus troublants, il se remit debout et m'attira à lui. Ce fut sans doute trop rapide, mais je me retrouvais sur mes pieds sans avoir eu à galérer à me relever avec les talons. J'aurais très bien pu le faire avec dignité, si seulement je n'étais pas dans cet état. Bref, de toute façon, je n'avais pas assimiler sa façon de me remettre debout, je savais juste qu'il l'avait fait et je le remerciais d'un sourire aimable.
- Then, maybe we'll grab a bite or something.
Il lui tendit alors son bras, qu'elle saisit presque aussitôt, en plus il l'aidait à marcher droit ! Décidément, il n'y avait pas à tergiverser, il était son chevalier du soir.
- If that's okay with you, I would appreciate something greedy !
Hum... ce n'était pas mon genre de manger gras, mais allez savoir pourquoi j'avais très envie de quelque chose qui sorte de mes habitudes. Bien sur, une pâtisserie ou une viennoiserie serait le summum, mais vu l'heur, je doutais que nous en trouvions de qualité. En revanche, il y avait bon nombre de fast food encore ouverts. Je comptais bien sur le laisser choisir notre destination, étant donné que je n'y connaissais absolument rien dans ce domaine. Et que je n'avais aucune idée d'où nous étions bien sûr. Nous avancions dans la rue, il n'y avait quasiment personne d'autres, je pouvais compter les gens que nous croisions sur les doigts d'une main ! Seuls deux autres gars derrière nous allaient dans la même direction, je les avais remarqué depuis longtemps, mais je n'étais pas en état de m'inquiéter. Regardez moi ! Je marchais bras dessus bras dessous avec un inconnu total rencontré à une heure tardive et dont les motivations étaient plus qu'obscures pour moi ! Mais je ne m'inquiétais même pas.
- Say, ah still have not got yer name, eh lass?
J'aimais bien son sourire, avec son côté pirate, ça lui donnait un air un peu voyou assez attirant. Je lui offris donc à mon tour un sourire. Sa façon de parler était bien moins "traditionnelle" que la mienne, je devais vite me remettre à reparler ma langue natale plus souvent !
- Well, my name is Lily, easy to remember isn't it ? Je fis une légère pause avant de lui sourire avec un air amusé, And you are Will... is that a nickname for William or something ?
Je n'étais pas devin, loin de là, mais je n'avais encore jamais rencontré de simple "Will", seulement des William qui voulaient faire plus court.
Nous marchames encore quelques temps, cela faisait un moment que nous n'avions croisé personne. Et c'est à cet instant qu'un gars nous dépassa pour se mettre en travers de notre chemin. Légèrement désorienté, je lui demandais en anglais s'il pouvait s'écarter. Mais il ne répondit pas. Peut être ne comprenait-il pas ?
- Eh, on vous a vu quitter le club plus tôt. On peut pas te laisser récupérer une fille dans cet état à la sortie de boîte. Tu crois qu'on a pas compris ce que tu prévoyais de faire ?
Le deuxième homme nous dépassa et rejoint son collègue en face de nous. J'étais toujours au bras de Will, et je dois avouer que je ne voyais pas très bien où venait en venir le gars. Son comparse se tourna vers moi, m'adressa un sourire en me tendant la main, il avait vraiment l'air bienveillant de mon point de vu. Mais n'importe qui d'autres aurait sans doute pu voir cette ombre dans son regard qui ne présageait rien qui vaille.
- Aller Lily, on s'est rencontrés dans le bar plus tôt, nous tu nous connais. Tu ferais mieux de nous faire confiance à nous plus qu'à ce gars sorti de nul part !
Je regardais donc mon nouvel ami, hésitante. Je ne pensais aucunement qu'il pouvait avoir de mauvaises intentions envers moi, mais il était vrai que je ne le connaissais pas et je ne savais même pas pourquoi il m'aidait ou acceptait de me tenir compagnie dans mon état. Alors que je dois bien avouer que les visages des deux autres me disaient bien quelque chose en effet... ils étaient ceux qui m'avaient payé l'un de mes premiers verres ! Après ça, tout était devenu trouble d'ailleurs. Mais que voulez vous, j'étais incapable de croire qu'ils pouvaient être mal intentionnés, j'étais déjà assez naïve à la base. Je ne voyais même pas à quel point c'était louche qu'ils en sachent autant sur ma rencontre avec Will, ne comprenant donc pas qu'ils nous avaient observés depuis le départ.
Je me détachais donc de lui, en lui offrant un sourire plein de reconnaissance.
- Thank you Will, but I think I'll join them. I don't want to take advantage of your kindness much longer. They look like they know me, I'll let them walk me home ! You have my number, let's meet another time, when I'll be less drunk !
Je déposais un baiser sur sa joue avant de le lâcher. Comment ça je suis une idiote ? Je ! Eh bien... hum... qui ne l'est pas quand il a bu ?
avatar
Lily Walker

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
100/150  (100/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux numéro [PV: William P. MacKenzie]

Message par William P. MacKenzie le Mar 19 Juin 2018, 20:18

L'Écossais gardait en tête l'idée de la bouffe grasse, surtout considérant que ce genre de demande n'était pas étonnante venant d'une personne en état d'ébriété. Il reçut -enfin- une réponse à la question importante de la soirée cependant et apprenait ainsi que la jeune femme s'appelait Lily. C'était un joli nom, selon Will. Qui plus est, il avait une certaine appréciation pour les lys, qui sont de très belles fleurs, souvent associé à la royauté. D'ailleurs, dans sa belle robe de soirée, elle ressemblait étrangement à un lys noir. Ou peut-être était-ce simplement l'éclairage ou l'angle de vue alors qu'il marchait avec elle sur son bras.

"Yeah, short fer William, répondit-il, toujours souriant."

Il n'avait pas la moindre inquiétude entre temps. Même s'il avait vaguement remarqué la présence des deux gars qui leur filait le train, il n'avait aucune crainte. En général, une fille accompagnée n'était pas trop ciblée et il n'avait pas l'air inoffensif lui-même du haut de ses 185 centimètres. Il s'avéra cependant que tout ça c'était du toc. La malhonnêteté était donc incrustée dans cette ville. Lily tenta de faire bouger le premier gars, en vain. Celui-ci les interpella en français, alors qu'elle avait demandé en anglais. Le highlander soupira, french-swiss, eh? pensa-t-il. Le deuxième rejoint alors son pote et s'adressa à la blonde.

Il déclarait avoir rencontré Lily dans le club, parce que bien sûr c'était mieux ça que sur le trottoir. William se roulait l'oeil. Il habitait -juste au dessus- de la boîte de nuit. S'il avait voulu profité de la jeune américaine, il l'aurait fait monté, il aurait pas voulu la faire grimper dans un taxi. Il s'attendait bien à ce qu'elle comprenne, mais ce genre de lucidité était trop lui demandait. Dans sa torpeur alcoolique, Lily offrit à Will une bonne soirée et un simple baiser sur sa joue. What an eejit, pensa-t-il tandis qu'elle le lâchait pour s'approcher de l'autre. Elle lui avait promi un raincheck, puisqu'il avait maintenant son numéro, mais ça ne volait pas très haut à l'oeil de Will. Si quelqu'un avait l'air louche et agissait de manière suspicieuse en cette soirée, c'était plutôt les deux bozos qui les avait suivis. Il avait un peu trop de trait pour les apparenter à des prédateurs.

William, qui avait sacrifié une soirée tranquille avec des elfes, des orcs et des hobites, n'allait tout de même pas abandonner là celle pour qui il avait fait ce sacrifice. C'était lui qui était voler au secours de la belle, pour la protéger spécifiquement de gars comme ces deux-là. Il attrapa donc rapidement, mais tout en douceur, la main de Lily pour l'empêcher de trop s'éloigner. Il savait que si les deux chasseurs mettaient la main sur elle, ça deviendrait beaucoup plus difficile pour la suite.

Tout en gardant la main de Lily dans la sienne, il s'interposa entre elle et les stalkers.


"Sorry, lass, but I ain't gonna let those creeps get you. Lemme handle this, déclara-t-il à l'intention de sa nouvelle amie avant de fixer son regard aquatique sur les deux imbéciles. Désolé pour vous aussi, je peux m'imaginer à quel point ça coûte cher de saouler une fille aléatoire, seulement pour être ultimement rejeté et devoir se résoudre à l'intimidation et autres tactiques dérangeantes. Vous êtes tombé sur le mauvais borgne et je vois clair dans votre petit jeu. Il fit passer son oeil de l'un à l'autre. Vous l'avez rencontré au bar? Dans mon livre, c'est pas vraiment mieux qu'à la sortie. Pire même, qui sait. Vous savez combien de verres se font doper par années ? Moi non plus, sauf que ça arrive -dans- le bar, pas dehors. Vous étiez dans le bar, pas moi."

Il laissa l'information couler, autant pour eux que pour elle. Il n'avait aucune véritable base d'accusation, mais faire douter était bien suffisant. Il remarqua qu'il serrait la main de Lily un poil trop fort, ou plutôt, avec un brin trop de territorialité. Qui était-il pour être ainsi possessif? Il venait tout juste de la rencontrer. Il n'avait qu'un vague sens du devoir concernant cette situation et la fille qui se trouvait derrière lui. Il fit un effort pour relaxer un peu sa main, question de ne pas faire peur à la concernée.

Entre temps, son oeil coursait d'un gars à l'autre, pour être certain qu'il ne raterait la réaction ni de l'un, ni de l'autre. Question aussi qu'il soit lui-même en mesure de réagir dans le pire des cas. Il tenait Lily de sa main gauche; sa main droite se serra déjà dans un poing.


Why should I worry~ ?
~ LUCEO NON URO ~
(Dodgerblue - 1E90FF
| Seagreen - 2E8B57)


Got 1 Rose <3
avatar
William P. MacKenzie

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Evolution
Niveau: 1
Exp:
70/150  (70/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux numéro [PV: William P. MacKenzie]

Message par Lily Walker le Mer 20 Juin 2018, 20:37


William


Lily

「 Faux numéro 」
Bien évidemment, je ne pensais aucunement que Will avait eu pour intention de me faire quoi que ce soit. D'ailleurs, je ne pensais pas que l'un d'entre eux soit mal intentionné ici, ce genre de chose n'arrivait que dans les films !
Mais à peine avais-je fait un pas vers eux que l'on me rattrapa et pour la deuxième fois de la soirée il parvint à me diriger sans me faire perdre l'équilibre, je me retrouvais légèrement derrière lui. Encore une fois, tout avait bougé bien trop vite pour que je m'en rende compte. Hum, si j'avais eu un faible pour les héros j'aurais surement craqué. Même si je ne voyais pas l’intérêt de se montrer héroïque ici. Je me laissais faire, légèrement désorientée et curieuse, les regardant par dessus son épaule.
- Sorry, lass, but I ain't gonna let those creeps get you. Lemme handle this, je ne comprenais pas vraiment ce qu'il y avait à gérer dans cette situation, mais je le laissais faire.
Un éclair de lucidité me poussa a me dire qu'il savait sans doute mieux que moi ce qu'il faisait. De plus les deux autres ne le comprenaient sans doute pas, mais en les regardant, même moi je pouvais voir qu'ils avaient l'air déçus, et légèrement irrités. Ce qui me rendit triste pour eux.
Mais pourquoi continuait-il a m'appeler fille ? Enfin lass ? Je trouvais ça amusant bien sur, mais j'étais sûre de lui avoir donné mon prénom un peu plus tôt... non ? De toute façon, tout dans cette soirée était flou !
- Désolé pour vous aussi, je peux m'imaginer à quel point ça coûte cher de saouler une fille aléatoire, seulement pour être ultimement rejeté et devoir se résoudre à l'intimidation et autres tactiques dérangeantes. Vous êtes tombé sur le mauvais borgne et je vois clair dans votre petit jeu.
Ne mesurant pas vraiment le sérieux de la situation, je dus me retenir de rire, pouffant légèrement. Un borgne qui y voit clair ! C'était un jeu de mot... non ? En tout cas, exprès ou non, je trouvais ça extrêmement drôle. Vive l'auto-dérision ! Je sais ce que vous pensez, une vraie enfant.
- Vous l'avez rencontré au bar ? Dans mon livre, c'est pas vraiment mieux qu'à la sortie. Pire même, qui sait. Vous savez combien de verres se font doper par années ? Moi non plus, sauf que ça arrive -dans- le bar, pas dehors. Vous étiez dans le bar, pas moi.
Doper ? Doper... non aucune idée de ce que ça voulait dire. Certainement un mot français que je n'avais pas encore ajouter à mon vocabulaire. En attendant, bien que je n'ai enregistrer qu'un seul mot, je comprenais à son intonation que ces gens n'étaient pas gentils... et aussi à la force qu'il mettait dans sa main. Et bien que celle-ci se desserra peu à peu, je ne me sentais pas vraiment en danger de son côté. Et puis, s'il ne se méfiait pas de ces hommes il m'aurait laissé partir avec eux... non ? Sauf s'il était le méchant bien sûr ! Mais je n'aurais pu le croire. C'était un pirate bien intentionné, j'en étais sûre. Et s'il tenait tant à me raccompagner, alors je n'allais pas le renvoyer chez lui ! Il était sorti pour moi à la base le pauvre !
Avant que les hommes n'eussent le temps de répliquer, je me glissais rapidement devant lui, avec une souplesse impressionnante aux vues de mon état. Merci la danse classique je présume. Je leur adressais un grand sourire légèrement désolé.
- Veuillez m'excuser, mais il semblerait que mon noble chevalier de la soirée tienne à finir le boulot, en plus, on doit aller manger et il faut se presser avant que tout ferme ! Donc, si je vous ai donné mon numéro quand j'étais un peu plus sobre, vous n'aurez aucun mal à me recontacter... sinon c'est que je ne comptais pas vous revoir ! Bonne soirée à vous !
En haussant les épaules, et toujours main dans la main avec mon sauveur, je les dépassais, l'entraînant derrière moi. J'étais bien trop insouciante après avoir trop bu. Avec un air encore plus enragés, l'un des deux me saisit, tandis que l'autre s'en prenait à mon compagnon. Ce qu'il se passait entre le deuxième duo m'échappa totalement, je dois bien l'avouer. Une nouvelle fois tout se passa trop vite pour moi, mais cette fois cela me donna le tournis. Je me retrouvais soudain immobilisée, les mains retenues dans le dos. Par instinct, j'enfonçais mon talon aiguille dans son pieds, ne réfléchissant pas franchement au fait que j'allais sans doute devoir le soigner, peut être que l'alcool désorienté mon don ? Tant pis... Tant mieux ? Mais la prise de l'homme se fit encore plus forte, et douloureuse.
- Sale g*rce ! Jura-t-il en resserrant son emprise sur moi, me faisant lâcher un "aïe" boudeur. Tu feras moins la maligne quand on en aura finit avec vous !
Je n'allais malheureusement pas en faire plus, quelque chose au fond de moi me prévenait que si je le blessais davantage, j'allais moi même devoir y laisser des plumes plus tard. C'est alors que mon regard remonta vers mon pirate-chevalier-sauveur-bien-intentionné. J'imaginais qu'il s'en était mieux sorti que moi, vraiment, car je commençais à comprendre que je m'étais encore mise dans de beaux draps !
avatar
Lily Walker

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
100/150  (100/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux numéro [PV: William P. MacKenzie]

Message par William P. MacKenzie le Jeu 21 Juin 2018, 04:34

Et bien, Lily était finalement revenu à la raison. Du moins c'est ce qui semblait, jusqu'à ce qu'elle décide de prendre la situation en main, pour le meilleur et pour le pire. C'était surtout pour le pire. Contre le conseil plitôt clair de William, elle s'interposa à son tour pour expliquer aux gentlemen pas ci gentle que ça qu'elle continuerait la soirée avec le highlander et pas eux. Elle leur fit aussi savoir qu'elle était surment pas trop intéressée s'ils avaient pas obtenu son numéro. Et Will qui l'avait eu par accident. Qu'importe, voilà qu'elle entraînait le jeune homme plus avant, en passant à côté des deux autres. Ce coup là fut une bonne idée pour un totale de deux secondes.

Dès que MacKenzie eut senti la main de l'un des gars sur son épaule, il relâcha celle de Lily. Il était bien trop sobre et mentalement préparé pour se laisser avoir. Il plia les jambes, évitant le peu subtil crochet de la droite de l'autre, et pivota pour lui faire face. Là, il se lança contre l'autre, son épaule gauche lui frappant l'estomac et l'entraînant par terre. Le choc sur le béton fut dur pour l'un d'eux, l'autre ayant un coussin charnel chanceux.

Une fois par terre, William ne perdit pas de temps. Il plaqua son genoux gauche sur le torse de l'autre homme et lui agrippa le poignet gauche de sa main gauche. Le prédateur tantait tant bien qur mal de se débattre, mais il avait pris quelques verres et la chute le désorientait. Le highlander écarta son bras de la voie et lui evoya un solide crochet du droit dans le visage avant de se relevé en prenant bien soin d'appuyer du genoux sur sa cage thoracique. Une fois debout, c'est un coup de pieds dans les côtes qui suivit, pour être sûr qu'il prenne tout son temps pour se relever.

Un rapide coup d'oeil autour de lui révéla la position précaire de sa nouvelle amie. Il fronça les sourcils, son esprit déjà clair n'était que plus concentré avec l'adrénaline qui lui courait maintenant dans les veines.

La distance qui le séparait du deuxième enfoiré n'était pas énorme, mais il s'éloignait tranquillement avec Lily et l'écossais était paresseux.

*BWHOOMH*

L'explosion sonique retentit dans la nuit alors qu'il coupait la distance entre lui et l'aggresseur. Celui-ci retenait la jeune femme et n'eut pas le temps de réagir tandis que Will lui envoyait une uppercut droit dans les côtes flottantes droites. Le choc lui fit lâcher prise, libérant Lily. Le rouquin avait l'avantage, mais pas nécessairement pour longtemps si l'autre n'avait pas aussi mal que prévu et que celui-là se défendait mieux.

Les deux hommes toujours debouts étaient séparés à nouveau, mais cette fois d'un pas ou deux. Le franco-suisse prenait une pseudoposture de boxe, alors que Will prenait une véritable posture de boxe irlandaise. En plus de son entraînement en escrime, il avait été encouragé à apprendre la boxe à main nue par le frère de sa mère, qui tenait beaucoup à leur héritage irlandais malgré la majorité génétiquement écossaise. C'était sale, mais efficace.

Will laissa son adversaire bouger en premier, ce qui n'avait pas pris trop de temps. Celui-ci passa à l'offensive avec un typique crochet du droit. Too slow, pensa l'écossais alors qu'il reculait son visage et pariait le coup avec sa main gauche. Suivi un direct de la gauche que Will évita sur la droite et contra avec un autre uppercut droit dans les côtes de son adversaire. Cela fit reculer le stalker d'un pas, donnant de l'espace à Will pour respirer.


"Je peux faire ça toute la nuit. Aller, viens! lança-t-il en faisant un signe de tête invitant au combattant d'en face."

Il exagérait un peu, mais l'essentiel c'était qu'il lui donnait un râclée jusque là. Pourtant, les lèvres de l'autre s'étirèrent en un sourire tandis que son regard aller au delà du highlander. Malgré lui, Will jeta un coup d'oeil, et un seul, derrière lui. La décision suivante, il la prit en une fraction de seconde.

S'il n'avait aucun mal à affronter l'un ou l'autres des imbéciles, à deux contre un il ne ferait pas le poids. Cependant, il lui restait un avantages que pratiquement personne n'avait et qu'encore moins pouvait contrer jusqu'à présent.

*BWOOMH*

Le rouquin se retrouva à côté de celui qu'il avait déjà envoyé au tapis une fois. Il profita de l'effet de surprise pour lui asséner une série de coups dans l'estomac suivi d'un croc-en-jambe assisté d'une prise de torse. Le pivot du croc-en-jambe l'avait ramené face a l'autre.

*BWOOMH*

Il apparut juste derrière le gars, à sa droite. De là, il lui envoya son coude juste sous l'omoplate droit, puis le talon derrière le genoux. Il ne pu que couronner le tout en lui poussant le côté de la tête pour l'envoyé par terre lui aussi. C'est là que l'adrénaline, bien qu'utile, fit savoir qu'elle n'était pas magique. Il avait pu faire tout ça parce qu'il avait agis rapidement et grâce à la mémoire pour savoir où tout se trouvait. Malheureusement, il ne voyait rien pour le moment, et il savait que ça durerait. Qui plus est, il allait perdre pieds à tout moment, et son acouphène le faisait soudainement regretter d'avoir l'ouïe.

Il tituba tant bien que mal vers ce qu'il croyait être un mur, vaguement dans la direction de Lily. Aveugle et avec autant de stabilité qu'un ivrogne, il ne donnait pas cher de sa peau ou du contenu de son estomac s'il ne se stabilisait pas bientôt.


Why should I worry~ ?
~ LUCEO NON URO ~
(Dodgerblue - 1E90FF
| Seagreen - 2E8B57)


Got 1 Rose <3
avatar
William P. MacKenzie

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Evolution
Niveau: 1
Exp:
70/150  (70/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux numéro [PV: William P. MacKenzie]

Message par Lily Walker le Jeu 21 Juin 2018, 13:44


William


Lily

「 Faux numéro 」
Le rapide coup d'oeil que je pus lancer à mon compagnon m'informa qu'il était en bien meilleure position que moi, enfin si être couché sur son adversaire était une bonne position ! Mais je fermais rapidement les yeux. Je ne pouvais pas voir ça. Je sentais déjà au fond de moi mon pouvoir se réveiller. Non je ne suis pas une super saiyan ou un truc comme ça ! La seule chose que j'allais faire c'était soigné tout le monde... et c'était pas une bonne idée du tout !
L'autre brute me poussa donc dans la direction opposée. Je m'en voulais tellement de ne pas pouvoir venir en aide au pirate... lui il m'avait aidé. Et moi j'attendais bêtement qu'on me sauve. N'importe qui me prendrait pour une lâche...
Et puis, cette fois tout fut VRAIMENT trop rapide. Comment Will avait il fait pour arriver si vite ? En quelques instants, j'étais débarrasser de mon agresseur et je titubais pour éviter de tomber.
Je me retournais, légèrement paniquée. Mais qu'est ce que je pouvais bien faire ? Déjà que j'étais incapable d'avoir recours à la violence, en plus, la vitesse du combat était... anormalement rapide !
Bon, je dois au moins avoué que mon sauveur avait énormément de classe. Il se battait bien, quand bien même il était face à deux adversaires... mais à quoi pensais je ? Ce n'était pas le moment... Pourtant, je ne savais pas quoi faire, et toute cette situation commençait à me faire redescendre de mon nuage alcoolisé. Comment pouvais je l'aider alors que je ne pouvais pas me battre ? J'avais horreur de mon impuissance. Sans doute serais je intervenue, s'il avait été en très mauvaise posture, mais en plus d'être un boulet, j'aurais soigner quasiment illico presto chaque blessures que j'aurais pu infliger, dans l'éventualité ou je ne me serais pas totalement fait détruire !
Will avait un don. C'était une évidence, personne ne pouvait bouger aussi vite ! Mes yeux avaient carrément du mal à le suivre !
Et bien que ses deux adversaires soient dans un piteux état, c'est Will qui revient vers moi en titubant. Je compris bien vite ce qui n'allait pas, bien que je n'en connaisse aucunement la cause. Excusez moi de ne pas être très futée ! Mon parcours scolaire n'était pas des plus glorieux ! Et, j'avais imaginé que se déplacer à une telle vitesse ne causait pas de dommage, comme dans les films.
Je me rapprochais rapidement de lui, j'avais enfin trouvé une utilité dans tout ça ! Dieu merci je n'étais plus un fardeau ! De plus il était dans ce pétrin à cause de moi... Je posais ma main sur son front et évaluait l'étendu des dégâts, c'était la première fois que je transférerais ce genre de souffrances à mon corps, mais mon instinct de guérisseuse ne me laissait même pas le temps d'hésiter.
- Will, ça va aller. Je... j'aimerais qu'on parte s'il te plait, et vite.
Et l'instant d'après, je le débarrassais de tout ses maux, les insufflant directement à mon propre corps. Il s'était battu pour moi, c'était le moins que je puisse faire pour le remercier. Bon, il y avait de grandes chances qu'il ne m'ait pas entendu, mais que voulez vous, je ne savais pas vraiment dans quel état il avait été. Enfin, j'allais rapidement le comprendre.
Soudain ma vue se troubla, les sons commencèrent à s'atténuer, ma tête se mit à tourner, que se passait-il au juste ? C'était ça qu'il subissait ? Comment...? Avait-il était empoisonné ? Non, ça n'y ressemblait pas... Mais quelle sensation horrible ! La dernière chose qui fut vraiment clair dans mon esprit fut que je tombais littéralement dans ses bras. Et l'alcool n'arrangeait guère ma situation. Je me sentais si mal... allais je vomir ? Ah ça non ! Le comble de la disgrâce ! Et puis mes oreilles ! Bon dieu ce que j'avais mal à la tête ! J'étais à peine consciente de ce que je faisais... je n'avais pas la moindre idée de ce qu'il se passait ! Attendez, essayez de perdre tout vos repaires d'un seul coup ! Bref. Après tout ça, j'allais devoir lui demander ce qui lui arrivait, parce que même pendant un combat ce n'est pas quelque chose de normal de ressentir tout ça !
Ce qui me rassurait en revanche c'était de me dire que je l'avais débarrasser de ces douleurs, et que j'en soufrerais deux fois moins que lui ! Normalement, plus rien ne devrait le gêner.
avatar
Lily Walker

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
100/150  (100/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux numéro [PV: William P. MacKenzie]

Message par William P. MacKenzie le Jeu 28 Juin 2018, 08:11

Le highlander n'avait pas atteint le mur. Il n'avait pas atteint Lily, non plus, et s'était plutôt effondrer sur un genou alors que le sol menaçait de se dérober sous ses pieds. Il rêvait d'un appuie, de quelque chose de solide pour l'ancrer sur terre. Plutôt que dureté et solidité, il rencontra douceur et tendresse alors que la délicate main de la jeune femme se posait sur son front. Il entendit en même temps une voix, qui semblait à la fois proche et distante. Il s'attendait à peine à comprendre ce qu'elle disait, mais entendit pourtant le tout avec une clarté qui le surprit au plus haut point. Son acouphène aurait dû lui gêner l'ouïe plus que ça, et pourtant il comprit sans problème la demande de la blonde.

Il s'apprêtait à répondre, d'ailleurs, qu'il ne pouvait plus rien pour elle, qu'elle devrait partir seule et trouver un taxi ou quelqu'un pour l'aider, mais la lumière regagnait son œil et le sol arrêtait de tanguer. Il cligna de la paupière deux bon coup avant de comprendre que ses maux l'avait quitter. Juste à temps, qui plus est, car la belle perdait pieds. Il l'attrapa sans trop d'effort puisqu'ils étaient déjà si près l'un de l'autre. Il posa sur elle un regard confus et inquiet, mais du mouvement vers l'arrière lui rappela dans quelle situation il se trouvait.


"Arright, don't worry Lily, I've got ye, dit-il à son intention malgré qu'elle ne semblait pas en mesure d'entendre quoi que ce soit."

Ni une, ni deux et tandis qu'il se sentait revigoré, il souleva sa nouvelle amie de terre comme on soulève une demoiselle en détresse et mit un pieds devant l'autre aussi rapidement que c'était possible tout en gardant la manœuvre sécuritaire et confortable.

Ses pas le menèrent de l'autre côté de la rue, dans la première ruelle qu'il croisa, puis quelques pas de plus en s'éloignant du point d'origine. Il traversa une nouvelle rue, une autre ruelle, puis fit un quart de tour. Tout ça le ramenait en direction des malfrats et du club d'où ils venaient tous. C'était aussi la direction de la maison, pour Will. Le seul endroit qu'il connaissait, le seul qu'il savait sauf.

Avec du recul, le rouquin et la blonde avait presque l'air d'un couple. Rendu où ils en était, c'est-à-dire quelques rues plus loin, William avait largement ralenti sa cadence. Ainsi, il avait l'air du vaillant garçon qui ramenait sa copine un peu trop saoule et/ou fatigué. Enfin, pour ce que ça valait, vu le nombre restreint de passant à cette heure là.

Tout au long de son petit parcours, il jetait des coups d’œil à son amie, question de suivre le développement de son état. Elle avait encore l'air secouée. Normal, en même temps, vu ce qu'elle venait de faire. William l'ignorait, mais elle ne serait pas remise avant un petit moment encore. Heureusement pour elle et lui, il reconnaissait déjà des bâtiments autour d'eux. Ils n'étaient pas loin de l'appartement de l'écossais. Malgré le détour et le fait qu'il transporter la jeune femme, ça n'avait prit qu'une poignée de minutes et dans peut-être deux de plus, c'était l'escalier vers le chez-soi du jeune homme.


"We're almost there, lass, dit-il à l'intention de sa protégée de la soirée, ses pas les menant doucement vers le sanctuaire. Just gotta cross a few wee streets."


Why should I worry~ ?
~ LUCEO NON URO ~
(Dodgerblue - 1E90FF
| Seagreen - 2E8B57)


Got 1 Rose <3
avatar
William P. MacKenzie

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Evolution
Niveau: 1
Exp:
70/150  (70/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux numéro [PV: William P. MacKenzie]

Message par Lily Walker le Mer 11 Juil 2018, 21:44


William


Lily

「 Faux numéro 」
Je perdis pieds, mais bien heureusement, on me rattrapa. Dois-je vraiment vous faire une liste des maux qui m'envahirent ? C'était purement un supplice ! Je pus capter une phrase sans en discerner aucun mots. J'avais l'impression de reconnaître la voix de mon nouvel ami et protecteur... mais c'était comme si ma tête était entourée d'eau, les sons qui me parvenaient étaient étouffés.
Et soudain ce fut pire. Tandis que j'avais précipitamment fermé les yeux, ne supportant pas la vue de... eh bien du néant ? Car je ne voyais soudainement plus rien. Bref, je disais donc tandis que j'avais fermé les yeux, j'eu la sensation de décoller du sol, et quand on a plus aucun repaires, c'est plutôt horrible à ressentir. J'eu un haut le cœur, l'alcool n'aidait pas dans mon cas. J'avais vraiment l'impression que j'allais vomir tandis que je me sentais balancé. Je compris vite que j'étais dans les bras de quelqu'un, et m’accrochais à lui, espérant qu'il s'agissait bien sûr de Will et non de l'une de ces brutes qui nous avaient mis dans une telle situation. J'étais tellement tendue, sans doute devait-il s'en rendre compte, je me sentais mal, et le pire était la douleur dans mes oreilles. Je n'avais jamais expérimenté ce genre de choses là, je ne comprenais même pas de quoi cela venait. Peut être qu'une partie du combat m'avait échappée ? Peut être qu'on l'avait empoisonné ? Je ne m'y connaissais pas suffisamment en poison pour savoir si ce que je ressentais pouvait en être les effets. Mais encore une fois s'il avait été empoisonné... de quelle manière ? Car je n'avais ressentie aucune coupure ou piqûre... Ou peut être étais-je simplement dans un bien trop mauvais état pour m'en rendre compte.
Ce qui me revint en premier fut le son. Peu à peu, je commençais à réentendre nettement ce qui m'entourait, la respiration de mon sauveur principalement, ce qui me détendit légèrement. Ma tête tournait encore, et bon dieu je me sentais mal, mais je sentais que le plus dur était derrière moi. Avoir retrouvait l'ouïe était un gros soulagement, mais je n'avais pas encore osé rouvrir les yeux. Ne rien voir est tout bonnement terrifiant ! Couplé à l'étourdissement et aux vertiges que je ressentais, c'était invivable. C'était sans doute ça qui me remuait le plus le ventre. Et qui me provoquait cette envie de vomir qui me mettait si mal et que je devais combattre.
- We're almost there, lass, entendis-je alors d'une voix que je reconnus et qui me rassura grandement. Just gotta cross a few wee streets.
L'argot qu'il utilisait ne fit que me confirmait son identité. Je m'accrochais d'autant plus à lui, car bien que je ne le connaissais pas depuis très longtemps, comment voulez vous que je n'ai pas confiance en lui ? Il m'avait sorti d'une situation plus que risquée. Après tout, maintenant que j'avais à peu près dessaoulé, de la pire des manières possible soit dit en passant, je voyais un peu plus clair dans toute cette situation... et je me sentais tellement idiote ! Jamais plus je n'accepterais de verre d'inconnus en boite !... nan je savais très bien que j'allais recommencer. Tsk...
Sinon, il disait que nous y étions, mais d'où parlait-il exactement ? Je ne me rappelais pas lui avoir donné mon adresse, en même temps y'avait pas mal de choses dont je ne me rappelais pas... me risquant à ouvrir un œil, je remarquais alors que ma vision était revenue. Enfin, dans les grandes lignes, car tout était trouble. Peut être était ce du au fait que j'ai gardé les yeux fermés si longtemps. Alors que ma vue se réajustait, je finis par reconnaître l'endroit où nous étions. La... boite ? Pourquoi ? Allait-il finalement m'abandonner là où il m'avait trouver ? Non, je sais bien que c'était impossible, mais c'était amusant à envisager "Voilà, je la repose ici, et c'est comme si rien n'était jamais arrivé". Mais à mon plus grand étonnement, nous entrâmes non loin, les escaliers furent sans doute l'une des pires épreuves. Mais je ne m'attarderais pas dessus voulez vous. Je me retrouvais finalement déposer sur ce qui semblait être un canapé... j'avoue que je ne faisais pas vraiment attention à ce qui m'entourait, j'avais la tête qui tournait Je n'étais pas vraiment sûre de l'endroit où je me trouvais, mais c'était certainement chez lui. Si j'avais été dans un état normal, j'aurais sans doute du m'offusquer, mais pour être franche, j'avais autre chose à pensé pour l'instant, comme mon mal de tête ou cette envie de vomir qui me prenait à chaque fois que je fermais les yeux trop longtemps.
- Sorry again but I'm really thirsty, can I have some water...?
Je voulais le remercier, lui poser des questions, mais en même temps là tout de suite, j'étais incapable de penser à autre chose qu'au mal-être que je ressentais. Au moins mon instinct de guérisseuse était-il content : Will n'aurait pas à subir ça.
avatar
Lily Walker

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
100/150  (100/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux numéro [PV: William P. MacKenzie]

Message par William P. MacKenzie le Lun 13 Aoû 2018, 01:57

William avait fait de son mieux pour que l'escalier ne leur prenne pas la vie à tous les deux. Après tout, il était bien trop tôt pour ça, ils avaient encore beaucoup à vivre. Monter avait été une épreuve particulière. Par chance, personne ne semblait les avoir vu. Du moins personne d'assez mal intentionné pour les suivre jusqu'à la porte de l'appartement de Will. Parlant de la porte, celle-ci était verrouillée et l'écossais dût faire preuve d'agilité pour attraper ses clés sans laisser tomber la jeune femme. Une fois à l'intérieur, il lança le trousseau dans la direction générale du cendrier ancien qui lui servait de "vide-poches" et alla déposé la blonde sur le sofa où il était lui-même affalé quelques temps au par avant, devant l'un de ses films favoris. Depuis sont départ, la télé s'était automatiquement éteint, laissant l'endroit relativement sombre, seulement éclairer par les lueurs des quelques néons de la rue. Comme d'habitude à cette heure, la musique de la boîte de nuit juste en dessous d'eau était plus ou moins audibles, avec les basses qui faisait vibrer tout l'apparte au rythme des dernier hits de l'été.

Bien vite une fois qu'elle fut dans le sofa, Lily demande à boire.


"Coming right up, Lily, dit-il avec un sourire.

MacKenzie n'eut pas besoin de se faire prier pour se rendre à la cuisine et remplir deux grands verres d'eau fraîche. Il draina la moitié du sien en chemin et retourna au salon où l'attendait Lily.

"Here you go, luv."

Il lui tendit le second verre jusqu'à ce que celle-ci le prenne, mais il ne s'éloigna pas. Considérant l'état éthylique avancé de la demoiselle, il préféra rester juste à côté pour être bien sûr que tout irait bien. D'ailleurs, il resterait là jusqu'à ce qu'elle termine son verre ou qu'elle demande d'aller à la salle d'eau, ou autre, qui sait. Entre temps, il gardait un oeil sur elle et sirotait sa portion de Monoxide de Dihydrogène.


Why should I worry~ ?
~ LUCEO NON URO ~
(Dodgerblue - 1E90FF
| Seagreen - 2E8B57)


Got 1 Rose <3
avatar
William P. MacKenzie

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Evolution
Niveau: 1
Exp:
70/150  (70/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux numéro [PV: William P. MacKenzie]

Message par Lily Walker le Mer 15 Aoû 2018, 01:06


William


Lily

「 Faux numéro 」
Ma tête tournait et me faisait drôlement mal, les effets de l'alcool quand à eux, et surtout de la drogue je présume, étaient tenaces. Il suffisait d'observer la situation, j'avais fini sur le sofa d'un étranger total. Bon, au moins m'avait-il prouvé à plusieurs reprises que je pouvais lui faire confiance.

- Coming right up, Lily.

Il sortit de mon champ de vision après m'avoir sourit. Dans sa bouche, mon prénom sonnait comme une mélodie, sans doute était-ce grâce à l'accent qu'il avait. Cependant, pourquoi m'aidait-il autant ? Il devait être un saint. Après le pirate, le chevalier sauveur, voilà le saint. Décidément, j'avais été bénie des dieux en l'appelant lui !

- Here you go, luv.

J'appréciais définitivement les petites surnoms qu'il me donnait. Je récupérais alors le verre qu'il me tendait.

- Thank you...

Malgré la taille du verre, supérieur à un verre lambda, je vidais celui-ci d'une traite en avalant de grande gorgées. Ça faisait un bien fou ! Je n'aurais jamais imaginé me réjouir de boire de l'eau à ce point là. Je relevais alors les yeux vers lui, pour découvrir qu'il n'avait pas bougé, il était resté là à côté de moi, ce qui m'arracha un sourire.

- So... u can move damn fast...

Après un instant, lui laissant le loisir de répondre s'il le souhaitait, j'ajoutai :

- And do you know what causes you those discomforts ?

Je faisais un mouvement vague vers mon visage, car il y avait bien trop de symptômes pour que je me concentre sur un seul. La théorie qui me paraissait la plus plausible était le poison, mais même celle ci ne me satisfaisait pas, je n'y croyais pas... peut être pourrait-il m'éclairait sur ce qui lui était arrivé.
avatar
Lily Walker

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
100/150  (100/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux numéro [PV: William P. MacKenzie]

Message par William P. MacKenzie le Mer 15 Aoû 2018, 06:27

Après que Lily eut englouti l'entièreté de son verre d'eau, elle sourrit à Will un peu comme lui même lui avait souri. Elle remarqua ensuite à quel point il s'était déplacé rapidement, plus tôt. Voilà qui était un sujet délicat, les dons, s'il en jugeait ses expériences des derniers temps dans cette partie du monde. C'était dans cette ville que la concentration de doté était la plus haute, mais c'était aussi ici qu'il avait croisé les gens les plus intolérant qu'il n'avait jamais vu. N'empêche, si ça allait choqué la demoiselle, à ce point là dans l'histoire il pensait avoir fait assez de point pour ne pas la faire fuir, même dans le pire des cas.

"Aye. I can basically jump to the speed of sound. Allows me to move in the blink of an eye. It's quite exhausting though, ajoutait-il avant l'autre réplique de la jeune femme."

Justement, elle parlait de symptômes. Ces mêmes-là que le highlander ne ressentait plus depuis... Enfin, depuis qu'elle l'avait attrapé dans la ruelle ! Ça lui revenait soudain. Il la dévisagea un instant, essayant de comprendre.

"Well, turns out instantly getting to the speed of sound and back to normal speed has its toll... I usually go blind for a couple seconds, and dizzy for a few minutes. Also, my ears ring. And it gets worse the more I jump in a short time. Though... il marqua une pause, hésitant. Those symptoms, I.. they disapeared when you held me. Know anything about it ?"

Il n'avait visiblement pas compris ce qu'elle avait fait. Il croyait simplement qu'elle avait remarquer son état après l'affrontement et qu'elle s'inquiétait. Loin de lui l'idée qu'elle l'avait libéré de ces maux eb les prenant pour elle-même. Il n'avait même pas considéré qu'elle puisse être dotée elle aussi. Même si, au final, les chances était élevés.


Why should I worry~ ?
~ LUCEO NON URO ~
(Dodgerblue - 1E90FF
| Seagreen - 2E8B57)


Got 1 Rose <3
avatar
William P. MacKenzie

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Evolution
Niveau: 1
Exp:
70/150  (70/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux numéro [PV: William P. MacKenzie]

Message par Lily Walker le Mer 15 Aoû 2018, 11:06


William


Lily

「 Faux numéro 」
Nous pouvions bien parler de nos dons entre dotés ! Il ne sembla de ce fait pas hésiter à m'en dévoiler plus que je n'en savais déjà, et de toute façon, qui sait de quoi je me rappellerais le lendemain ?

- Aye. I can basically jump to the speed of sound. Allows me to move in the blink of an eye. It's quite exhausting though.

J’enchaînais donc sur les symptômes que je lui avais volé, non sans être impressionnée, ça devait être dingue de pouvoir bouger si vite ! Mais quelque chose dans le regard du jeune roux me fit penser qu'il y avait quelque chose qu'il ne comprenait pas. Peut être au final ne savait-il pas plus que moi ce qu'il... mais sa réponse me détrompa avant même que je ne pus terminer de formuler ma pensée.

- Well, turns out instantly getting to the speed of sound and back to normal speed has its toll... I usually go blind for a couple seconds, and dizzy for a few minutes. Also, my ears ring. And it gets worse the more I jump in a short time. Though... Il sembla resté un instant incertain, puis reprit, Those symptoms, I.. they disapeared when you held me. Know anything about it ?

Donc... il n'avait pas fait le lien entre le fait qu'il ait été soigné et que j'ai subitement défailli ? C'était une bonne opportunité de garder le silence non ? Mon esprit à moitié rationnel, habitué à cacher mes dons me poussa à mentir à cet instant. Je passais une main dans mes cheveux en lui souriant avec un air désolée, car "je ne savais pas ce qui avait bien pu se passer". Mais au moins avais je ma réponse, c'était donc son don qui lui infligeait de tels maux... ce devait être dur de savoir que l'on pouvait se déplacer si vite, sans pouvoir en profiter pleinement.

- Well, I don't know, it must be luck, if the two of us would have fainted at the same time in front of those guys it would have been worse...

J'avais gardé le secret pendant une grande partie de ma vie, on m'avait rejeté à cause de mes dons, m'avait fait souffrir, et on pouvait m'utiliser tellement aisément... Je ne pouvais tout simplement pas en parlé dans mon état. Après tout ce qu'il avait fait pour moi, je n'avais même pas ce courage là... je détournais le regard de lui, me sentant légèrement coupable.

- Anyway, I really appreciate that u used your gift for me, even when that means that u would suffer from that ! I can't thank you enough for tonight, you really were my knight in shining armor...

Et moi, pour le remercier, je lui mentais... j'étais une idiote finie.
avatar
Lily Walker

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
100/150  (100/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux numéro [PV: William P. MacKenzie]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum