Myo' ~ Fallen King [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Myo' ~ Fallen King [Terminé]

Message par Myo' le Dim 03 Juin 2018, 18:48


     

         

#Myo'# #Monacelli#


         

Groupe Pouvoir


     

         

                     
  • Personnage : Suoh Mikoto - #[K-Project]#

  •                  
  • Âge : 20 ans

  •                  
  • Sexe :

  •                  
  • Origines : Italie

  •                  
  • Taille : 187 cm

  •                  
  • Cheveux : Rouge

  •                  
  • Yeux : Brun

  •                  
  • Logement : Quelque part en ville

  •                  
  • Travail : Démolisseur

  •                  

                 

     

This is me...


Mental


Traits de caractère : Menaçant, voilà ce que j'dirais en premier pour m'présenter. Pour la bonne et simple raison que je déteste la compagnie humaine, pensant sans doute que leur existence ne valait pas mieux qu'une vulgaire fourmi que je me laissais le droit d'écraser à la moindre fébrilité. Je déteste tout le monde et je suis fière de ne pouvoir compter que sur moi même, impensable pour moi d'éprouver le moindre sentiment pour quelqu'un, impossible pour eux d'espérer la moindre tendresse venant de ma part.
Mais malgré ça, une tristesse insoupçonnable sommeil en moi, je ne sais ou elle m'emmènera, en revanche, je sais quelle est la source de toute ma susceptibilité. Pour un rien je pourrais exploser en insultant tout ceux qui pourraient m'entourer. Entraînant cette profonde solitude que j'pouvais éprouver, me mettant à dos n'importe quelle personne qui chercheraient à interagir avec moi..
Je me considère bien évidemment supérieur à n'importe lequel d'entre vous tous, justifiant mon arrogance par la même occasion en ne me retenant aucunement quand il s'agit d'humilier quelqu'un. Sachez que je ne vous aucun respect pour personnes, quelle soit jeune ou vieille, pour aucune loi, aucune religion ni politique, je ne vis que pour moi, mes idéaux et mes convictions. Mon idéalisme étant pousser à l'extrême je ne vois les hommes qu'en tant que simple pion, faible et ignorant, avançant tous mains dans la mains vers une mort si habituelle qu'on ne s'en rend même plus compte de rien une fois que l'on a enterrer le corps.
A quoi bon vivre pour quelqu'un qui vous oubliera la seconde ou il croisera le chemin de quelqu'un de plus intéressant que vous. Égoïste et exigeant, vicieux et surprenant, je suis la ou personne n'aimerait que je sois, je suis le garçon le plus mauvais et malsain qu'il m'a été donner de rencontrer dans ma misérable vie. Si je me connaissais, je me détesterais, si je me parlais je m'insulterais et si je m'aimerais je m'égorgerais tellement mon mépris est douloureux.
Cette soif de haine et de colère justifie tout simplement que mon existence n'aurait surement jamais du être, allant même jusqu'à supposé que le diable en personne m'avait conçu pour rappeler aux hommes qu'il n'était pas bon d'oublier à quelle point il était mauvais et dénuer de toutes onces de lumière dans son cœur.
Aime : Vous m'écoutez pas quand j'parle?
Déteste : *silence*
Autre :

Physique


             Ca va j'suis assez grand, j'dois faire dans les 1m87 à peu près. J'ai les cheveux mi-longs. J'crois bien qu'ils sont rouges, je ne sais toujours pas pourquoi d'ailleurs, ils donnent cette impression d'être toujours aussi bien positionnés malgré le nombre qu'ils sont J'ai deux grands yeux brun, assez sombre et vide, comme ci il vous était possible de voyager à travers un trou noir quand vous cherchiez à soutenir mon regard..
J'exagérais sûrement vous me diriez, mais j'adorais voir toutes ces charmantes demoiselles mourir dans mon regard pendant que je les insultais de tout les noms, j'ai jamais trop compris pourquoi elle tenait à venir vers moi, alors que je me retenais pas quand je leur expliquais par a + b qu'il était impossible pour moi d’espérer sortir avec une jeune fille aussi naïve et insouciante que ça. Pour tout vous dire, mes yeux n'étaient qu'un simple détail; mon visage, lui, était semblable à un ange, un ange déchu si vous le voulez, mais ça restait un ange... Tant et si bien qu'on avait du mal à rester concentrés quand on se mettait à discuter avec moi, j'supposais que le charisme imperturbable qu'il laissait paraître les forçaient à me prendre au sérieux quand j'me mettais à les menacer.
J'ai aussi la peau blanche et le corps assez svelte malgré une musculature plutôt prononcée. J'ai pas trop l'air de me soucier de mon style vestimentaire, j'porte souvent des choses assez décontractées : une chemise ou un pull simple faisait l'affaire, un jean assez serré et une paire de sneakers m'suffisaient amplement. Puis j'crois que j'ai fait le tour, enfin, j'ai souvent l'air blasé et méprisant au premier abord, mais ça aussi vous deviez vous en douter.

This is my story...


J'suis né un Vendredi, le 29 Juillet plus exactement. Fils unique, né à Bologne en Italie, d'un père Italien et d'une mère Sicilienne. J'ai passé presque toute ma vie là-bas, en Sicile. On avait une situation économique assez difficile, j'ai dû me débrouiller dès mon plus jeune âge. J'étais assez bon à l'école, mais le système ne voulait pas de moi ou alors il était fait de telle sorte que les gens comme moi ne pouvait guère espérer réussir là-dedans. Les études coûtaient chères et mon père ne comptait pas du tout sur ça pour que je puisse avoir un bon avenir. J'ai découvert mon pouvoir vers l'âge de 15 ans, mes parents n'ayant pas les moyens de payer un test et pas assez de soupçon pour prendre le risque de payer ces frais.

Mon père et la plupart des habitants de cette petite ville méprisaient les dotés, justifiant leurs pensées stupides en affirmant qu'ils étaient tout simplement là pour voler nos femmes et nos emplois. Quand il a appris pour mon pouvoir, il m'a battu tellement fort que j'aurais pu craquer au bout de ses doigts tellement la haine qu'il éprouvait envers moi était forte. C'était un matin d'été, j'étais contrarié de devoir arrêter les cours pour venir bosser avec mon père. On était à table, mon paternel râlait comme à son habitude et ma mère préparait le repas, si je m'en souviens bien. Mes mains se sont mises à trembler sans aucune raison. Affolé, je regardais celle-ci sans trop comprendre ce qu'il se passait, j'étais à la fois perturbé et incapable d'arrêter l'exercice qui se produisait. Au milieu de la pièce, je regardais mes parents, mon regard empli de détresse. Ma mère se précipita sur moi et, en voulant m'attraper la main pour voir ce qu'il se passait, elle reçut une violente déflagration au niveau de l'abdomen qui l'envoya valser à l'autre bout de la pièce. Mon père, furieux, s'empressa de venir me gifler en m'insultant de tous les noms. Je ne l'écoutais pas, j'étais subjugué par l'exploit que je venais de faire. Un sourire vicieux se dessina sur mon visage quand je reposai mes yeux sur mes mains. Soudain, il s'arrêta nettement de me ruer de coups en entendant les cris de douleur que poussait ma mère. Elle était enceinte à ce moment-là et, comme vous pouviez vous en douter, la déflagration avait sans doute entraîner une fausse couche. Un bain de sang entourait ma mère. Le bas de sa robe de chambre était marqué de rouge et elle se tenait le bas du ventre en criant à s'arracher la voix que son bébé était mort. J'étais comme paralyser devant cette scène d'horreur, mon père, à genoux à ses côtés, pleurait, la tête collé contre le ventre de sa bien-aimée, tétanisé au sol.

Après cette effroyable scène, je me suis enfui de chez moi, sans argent, sans rien, sans bien. Je me suis retrouvé à la rue à ce jeune âge par peur d'affronter la réalité en face. J'ai marché sans m'arrêter le reste de la journée, droit devant moi, sans me retourner. J'me conditionnais, me disant que toutes les années passées derrière moi devraient sombrer dans l'oubli. Je ne me sentais pas à ma place chez moi et je suis arrivé très vite à la conclusion que cet événement n'était qu'un prétexte pour m'en aller de chez moi.

Les premiers mois ont été très difficiles, je mangeais peu, voire pas du tout certains jours. Je volais sur les marchés et je dormais dans une cave abandonnée au milieu d'autres enfants comme moi. J'ai connu une jeune fille qui, elle aussi, avait été renvoyée de chez elle par ses parents à cause de sa nature cachée. On s'est serrés les coudes pendant quelques années, je m'occupais de trouver de quoi nous acheter à manger et elle, elle s'occupait de nous trouver un endroit où passer la nuit et nous fabriquait des vêtements. On changeait souvent d'endroit, par peur de finir dans un foyer ou dans un foutu laboratoire. J'ai fini par comprendre la nature de mon pouvoir après de nombreux essais. Afin de maîtriser totalement celui-ci, il fallait que je me renforce musculairement. Si je voulais prétendre défendre ma cause dans le futur, j'étais obligé de passer par là pour qu'on me prenne un minimum au sérieux. J’entraînais mon physique à supporter les déflagrations que je pouvais produire, l'utilisation de mon pouvoir étant assez simple, je me permis de focaliser mes efforts sur le développement musculaire et les différentes manières d'utiliser mon pouvoir. Je supposais qu'il me serait possible d'évoluer dans le futur, mais pour l'instant, ma priorité était de maîtriser mes bases à la perfection.

Je m'étais presque satisfait de cette vie, méprisant les gens que je pouvais croiser tout au long de ces cinq années. À cause de mon père, je me suis mis à détester le genre humain, ces enfoirés égoïstes qui justifient leurs échecs en accusant les dotés de voler leur rôles. À quoi vous vous attendiez sérieusement ? Le monde dans lequel on vit est rempli d’égo surdimensionné. Je savais que certains allaient se faire passer en héros, d'autres allaient se servir de leurs pouvoirs pour s'affirmer avec force. Je suivais l'actualité en écoutant ce que les passants pouvaient dire, malgré le fait que je sois complètement détaché de tout ça. J'avais comme but caché de faire en sorte que les humains nous reconnaissent à notre juste valeur avant de disparaître, nous sommes supérieurs en tout point à eux. Nous sommes l'évolution. Avant les hommes, il y avait soit-disant les singes, puis les hommes préhistoriques. Ils ont, chacun, eu leur tour, maintenant, c'est à nous de construire le futur et ils ne feront que nous ralentir dans notre projet.

J'allais très vite me rendre compte une nouvelle fois à quel point les rêves n'appartenaient qu'aux idiots. Arrivé à l'âge de 20 ans, le destin emporta l'amie qui m'avait aidé pendant toutes ces années. Un soir, alors qu'on marchait pour rentrer dans notre squat, un groupe de quelques personnes s'approcha de nous. Je savais très bien ce qu'il voulait, mais ce soir-là, j'étais peut-être plus fatigué que les autres jours, alors je ne fis pas vraiment le rapprochement avec leurs intentions. Arrivé à notre hauteur, sans dire un mot, le plus musclé d'entre eux sortit une barre de fer de son pantalon et me donna un violent coup à la tête. J'avais juste eu le temps de lever mes bras pour atténuer le coup, mais la frappe était tellement violente que je ne pus rester que quelques instants debout avant de m'écrouler au sol, impuissant. Sans me laisser de répit, deux autres se mirent à me rouer de coup pendant que le reste du groupe s'empara de la jeune fille affolée près de moi. Elle avait sans doute utiliser son pouvoir en public alors que je lui avais formellement interdit de le faire. Par chance, ils ont dû penser que j'ignorais la vraie nature de celle-ci. Ils l'emmenèrent avec eux, me laissant en sang sur le bord du trottoir perdre peu à peu connaissance. Deux choix s’offrirent à moi, j'avais la possibilité d'utiliser mon pouvoir pour tenter de la sauver au risque de me faire également attraper et emmener sûrement vers une mort certaine ou alors m’enfuir lâchement. L'esprit embrumé, je ne tardai pas à me rendre compte que ma décision était déjà prise depuis le départ. J'étais déjà sur le chemin inverse, boitant pour m'éloigner le plus loin possible de "la scène de crime". Suffisamment éloigné, je m'écroulai sur le sol d'une petite ruelle, perdant connaissance jusqu'au lendemain.

Le matin-même, je me retrouvai seul face à moi-même. Encore une fois, j'avais lâchement fui mes responsabilités comme si je me foutais complètement du sort qu'ils lui réservaient. J'étais détruit par ce qu'il venait de se passer, mais je ne pleurais pas, je regardais le sol devant moi sans rien dire, ni bouger, ni boire, ni manger pendant quelques jours. J'étais une nouvelle fois seul, seul parce que je le méritais. Personne ne devrait compter sur un être aussi égoïste que moi. Je n'ai jamais compris pourquoi je réagissais toujours de la sorte, pourquoi je ne portais aucune autre personne que moi-même dans mon cœur malgré tout ce qu'ils pouvaient entreprendre pour moi. Je n'avais aucune raison de vivre et pourtant, je me battais pour survivre dans ce monde infâme où j'ai vu le jour.

J'avais entendu parler d'une ville en Suisse qui allait sûrement devenir la capitale de tous les événements qui s'étaient produits. Une école avait été créée pour les gens dotés de pouvoir. Une ville où cohabitaient humains, dotés et autres. Si les choses devaient bouger pour nous, c'est là-bas que tout commencerait. J'entrepris donc un périple pour me rendre dans cette soit-disante ville du nouveau monde. Je pris un bus qui me fit traverser l'Italie. Arrivé en Suisse, je finis mon trajet en auto-stop, puis à pied jusqu'à Abondance. Je trouvai par la suite un emploi dans la démolition de bâtiment. Cette ville permettait aux gens comme moi de facilement s'intégrer en utilisant son pouvoir comme outil. Je ne me laissai pas berner par ses belles paroles, restant inconsciemment sur mes gardes. C'est comme les violeurs, il en existe partout dans le monde, alors ça doit sûrement être pareil pour les anti-dotés. Je restais dans mon coin, tel un chat noir qui s'est créé une carapace pour empêcher les autres de subir la malédiction qui tournait autour de moi. Mais sachez que mes ambitions étaient toujours les mêmes : un jour, les dotés domineront le monde et on ne parlera des humains que dans les livres d'histoire.

Under the mask...



Prénom ou surnom : King'
Anniversaire : 03/07
Loisirs : fumé des oinj
Tu aimes : pas grand chose
Tu détestes : aegis
Ton rêve : dormir sur un nuage
Comment es tu arrivé ici  ? j'étais déjà là
Des idées pour améliorer le forum ? démerdez vous
Le mot de la fin : zeubi


Dernière édition par Myo' le Mar 05 Juin 2018, 21:14, édité 2 fois


avatar
Myo'

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
60/150  (60/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Myo' ~ Fallen King [Terminé]

Message par Adam Phelps le Dim 03 Juin 2018, 19:23

First ! Bienvenue <3
avatar
Adam Phelps

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
80/150  (80/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Myo' ~ Fallen King [Terminé]

Message par Myo' le Lun 04 Juin 2018, 14:50

Adam Phelps a écrit:First ! Bienvenue <3

merci beauté.
ps: j'ai fini ma fiche au fait.


avatar
Myo'

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
60/150  (60/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Myo' ~ Fallen King [Terminé]

Message par Yahiko le Mar 05 Juin 2018, 15:07

Hello ^^

Je vais te demander une petite relecture pour enlever deux, trois fautes comme les fins en "er" et les "a" en "à" comme ici :
"tout simplement la(à) pour volés (er) nos femmes et nos emplois."

Ainsi que des fautes comme celle-ci :
"j'ai passe(é) presque"

Et les autres d'inattentions.

Au cas où, le site "bonpatron" peut te permettre d'en trouver rapidement ^^

Lien de Bonpatron:
avatar
Yahiko
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 1
Exp:
70/150  (70/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Myo' ~ Fallen King [Terminé]

Message par Myo' le Mer 06 Juin 2018, 09:06

c’est bon.


avatar
Myo'

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
60/150  (60/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Myo' ~ Fallen King [Terminé]

Message par Yahiko le Mer 06 Juin 2018, 18:06










Felicitation !
T'es validé !
Tu vas pouvoir enfin commencer tes activités de membre sur le forum et tu auras très prochainement ta couleur correspondant à ton groupe.

Tu as obtenu 135 exp grâce à ta fiche de présentation.

Vérifions maintenant que ta possible fiche de pouvoir ou de Gear soit elle aussi prête à la validation !

Pour la suite je te propose quelques liens utiles :

- Liste de demande de Rp
- Et enfin, si tu le souhaites, créer ton journal intime

Si tu as des questions, n'hésite pas à m'envoyer un MP.
avatar
Yahiko
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 1
Exp:
70/150  (70/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Myo' ~ Fallen King [Terminé]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum