Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Adolf le Jeu 31 Mai 2018, 18:45

Rappel du premier message :

Après l'effort, le réconfortft. Lily

Vendredi soir, journée de travail normale. Enfin, je dis soir, mais là c'est plutôt "nuit". J'apporte ce qui fût la dernière commande, au dernier groupe de clients qu'il restaient encore. L'ambiance de fin de soirée se fait ressentir, de plus en plus à chaque minute. J'attends patiemment la fin, réponds aux demandes, range la réserve... Jusqu'à entendre la porte se fermer, et l'ambiance se relâcher complètement.
En ressortant de la réserve je constate que c'est fini. Il ne semble rester que moi et Lily, la serveuse. Ça s'annonce plutôt bien pour dormir dans le placard du bar cette nuit. Depuis l'entrée de la réserve, j'observe discrètement la jeune femme, pensif.

Bien que je sois là depuis quelques mois, je n'avais jamais réellement parlé avec elle, nos seuls contacts étaient des politesses et des transmissions de commandes... Par manque de sociabilité, me disais-je, mais je savais très bien qu'il y avait une petite part de timidité. Ce n'est pas mon genre, mais il faut s'avouer que même avec ma stature, il est normal de me laisser légèrement dans le noir, en face de ce genre de fille. Mince et élancée, aux très longs cheveux blonds, au sourire constant, aux formes développées, un petit peu plus jeune, loin d'être bête... Ce serait mentir atrocement que de ne pas admettre être attiré. Mais je sais très bien me contrôler, et je compte bien le faire; je ne veux aucunement risquer d'engourdir l'ambiance de travail. Pour ça, je garde surtout en tête le seule chose que je lui reprochais intérieurement, c'est à dire de fumer. J'ai déjà mis l'oeil sur quelques autres filles plus abordables dans mon entourage, et ça me suffit.

Bref, je sors de mes pensées en me disant que c'est creepy de la fixer comme ça, et surtout en remarquant une fois de plus que je m'emballe facilement. Je sors mon téléphone pour regarder l'heure: minuit et demi. Le temps passe vite... Mais je sens que j'ai encore plusieurs heures avant de tomber dans la fatigue. Peut-être que je pourrais aller dans mon petit repaire dans les égouts, ou bien traîner dans des endroits animés? Je sais pas trop de quoi j'ai envie, mais je sais que j'ai pas envie d'aller espionner les héros nocturnes de la ville, ces gens à pouvoir qui se prennent pour des justiciers. Bah, la meilleure solution est de voir où mes pas me guident.
Je vais chercher ma veste d'inspecteur et l'enfile, prêt à flâner dans les ruelles. Rester dans l'ombre.
Les clés à la main, j'attends simplement que Lily sorte en première, par galanterie.



Dernière édition par Adolf le Sam 02 Juin 2018, 18:57, édité 1 fois
avatar
Adolf

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Heroes
Niveau: 1
Exp:
35/150  (35/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Adolf le Ven 22 Juin 2018, 13:08

Après l'effort, le réconfortft. Lily

- C'était... Extraordinaire ! ça peut avoir tellement d'utilité !

Elle réfléchit vite, dis donc. Enfin, c'est vrai qu'on peut penser à plein de manière de s'en servir, mais en vérité ça s'utilise rarement.

- C'est un gear ? Ou es tu comme moi un doté ?

Un gear qui fait ça? Ce serait très surprenant... Je sais que Olympus fait des choses folles, mais à ce point? Bah, pourquoi pas, après tout. Je lui réponds ensuite en souriant.

- On peut dire que je suis comme toi...

Elle finit son sandwich puis reprend la parle.

- Ecoute tu me fais confiance ? Tu sais que je peux te guérir, alors ne t'inquiète pas.

Elle avait prit un couteau, et ses intentions implicites étaient plutôt inquiétantes. Pourquoi veut-elle recommencer, alors que je connais déjà son pouvoir? Je garde la silence malgré tout, attendant de voir ce qu'elle désirait me montrer. Mais déjà, elle m'entaille la main, avant de faire disparaître la blessure.

- Jusque là, tu savais que j'étais capable de tout ça... mais ce que tu ne savais pas...

Elle me montre maintenant son bras, sr lequel se trouve la même blessure qu'elle venait de me faire. Je compris sans attendre son explication.

- Je ne soigne pas les blessures, je ne fais que les transférer. Vu que tu as été sincère avec moi et que j'ai même eu le droit à une petite démonstration, je trouvais ça normal de faire de même.

Mais si c'est ainsi... Elle a aussi prit mes blessures du combat? Je ne peux plus la laisser faire ça... Elle n'a pas a endurer les blessures des autres, d'autant plus que je suis probablement plus apte à encaisser des blessures qu'elle. Pas question de la laisser recommencer.

- Tu ne m'en veux pas de t'avoir couper au moins ?


D'un air qui se voulait intimidant, je lui réponds pour lui faire comprendre que le problème n'est pas là.

- Bien sûr que non. Coupe-moi autant que tu veux, même, mais n'utilise plus jamais ton pouvoir sur moi. Ce ne sont pas tes blessures.

Argh, ça m'a coupé l'envie de continuer. Je commence à avoir envie de m'enfuir comme un voleur, après tout c'est ma spécialité. De toute façon, cette soirée ne nous mèneras à rien, pas vrai... Je termine rapidement ma bière, puis annonce mon départ imminent.


- Je pense qu'il est tard, il va falloir que je rentre chez moi.

Je devrais plutôt dire qu'il faut que je trouve un "chez moi", mais elle risque de vouloir me retenir. Je trouverai bien un placard quelque part.

avatar
Adolf

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Heroes
Niveau: 1
Exp:
35/150  (35/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Lily Walker le Sam 23 Juin 2018, 02:12


Adolf


Lily

「 Après l'effort, le réconfort 」
De toute évidence, j'avais eu raison de penser qu'il n'avait pas l'air de beaucoup apprécier le spectacle. Mais visiblement, je me trompais en pensant que c'était la coupure qui causait son mécontentement.
Je me levais, pour récupérer de quoi mettre au moins un pansement sur ma plaie, mais quand je croisais son regard, je fus obligée de m'immobiliser. Je crois bien ne l'avoir encore jamais vu avec une telle expression. Voulait-il m'intimider ?
- Bien sûr que non. Coupe-moi autant que tu veux, même, mais n'utilise plus jamais ton pouvoir sur moi. Ce ne sont pas tes blessures.
J'haussais un sourcil dubitatif, comment pouvait-on être possessif envers des blessures ? Il acceptait que je les soigne, mais si elles devaient passées par mon corps et devenir les miennes alors cela lui déplaisait ? Quand bien même elles prendraient deux fois moins de temps à guérir ? Ignorant du mieux que je pouvais sa remarque malgré le gout amère qu'elle me laissait en bouche, je rejoignais le tiroir contenant une trousse de soin. En réalité, il y avait de quoi soigner des blessures un peu partout dans cet appartement. Ce n'était pas vraiment voulu à la base, mais que voulez vous, quand on rentre blessé aussi souvent que moi on finit par se disperser un peu. Je saisis donc un pansement, et me retournai vers lui, pour le voir sur le point de partir. Sa bière qui n'était qu'entamée il y a quelques instants avait, semble-t-il, été vidée dans la hâte, et reposait sur le comptoir, mon regard remonta doucement de la bouteille à ses yeux si sombres.
- Je pense qu'il est tard, il va falloir que je rentre chez moi.
Il comptait donc vraiment partir juste après avoir découvert mon pouvoir ? Un doté pouvait-il être dégoûté à ce point du pouvoir d'un autre ? Je dois avouer que le regard que je posais sur lui ne devait pas être si agréable à cette instant, bien plus piquant que tous ceux que j'avais donné depuis longtemps. C'était un mélange de dépit, de déception et d'irritation. Je me sentais tout bonnement trahie. "C'est un monstre, elle a des pouvoirs monstrueux !"...
Lui qui avait des pouvoirs au même titre que les miens était donc dégoûté par ce dont j'étais capable ? Il ne semblait pas s'en plaindre pourtant lorsque je l'avais soigné plus tôt. Très irritée par sa réaction, je me dirigeais vers la porte et tournait la clef pour la fermer, avant de récupérer celle-ci  et de le défier du regard. Je m'étais débarrassée des démons de mon passé en m'installant ici. Je n'autoriserais plus personne à me juger pour mes dons. ET ENCORE MOINS UN DOTÉ !
- Donc, à ce que je comprend, un super héro ne peut pas accepter que quelqu'un d'autre sauve sa peau ? Dommage pour toi, mais si je choisis de soigner quelqu'un, cette personne n'a pas son mot à dire en fait. Je suis libre de faire mes propres choix, et si toi tu ne te retiens pas d'utiliser ton tatouage, pourquoi est ce moi je devrais me retenir ? Annonçais-je avec un regard froid et un sourire des plus faux.
Pour qui se prenait-il au juste ? Pourquoi avais-je décidé de me confier à lui ? Sans doute avais-je commis une erreur. Quelle idiote, après ma rencontre avec des gens comme Margaret et Yahiko, j'avais commencé à oublier pourquoi j'avais décidé de garder mon don le plus secret possible. "Au moins les autres en savent, au moins ils pourront te blesser". Et comment aurait-il réagi si en plus de ça je lui avais révélé que je ne choisissais pas de soigner les autres, que c'était une obligation ? Heureusement je m'en étais abstenue.
Je soupirais, perdant ce faux sourire narquois que je lui avais offert. Il en restait mon collègue et jusque là, même sans beaucoup nous connaître, nous avions toujours eu une très bonne cohésion d'équipe, que ce soit au bar ou quand nous cuisinions un peu plus tôt. Alors même si j'étais blessée par sa façon d'être, je ne pouvais prendre le risque de le laisser rentrer aussi tard sur sa moto. Il n'avait pas l'air d'être dans l'incapacité de conduire loin de là, mais à cette heure et dans cette ville tout pouvait arriver, si en plus il était sur son deux roues et légèrement éméché, j'allais être incapable de ne pas m'inquiéter.
- En attendant tu ne risques pas de sortir et de conduire, quand bien même tu n'as pas beaucoup bu. T'as beau être ingrat, je m'en voudrais qu'il t'arrive malheur. Mon canapé est très confortable, ça te suffit ou un super héro ne peut-il dormir que dans un lit douillet ?
Rapide et discrète, cela faisait un moment que j'avais fait disparaître la clef de la porte d'un habile tour de passe passe. Bien sur, elle était toujours sur moi, mais où ? Ça je ne vous le dirais pas.
Mais si tu y tiens vraiment, tu peux toujours venir récupérer la clef. Seulement bonne chance pour la retrouver. Finis-je avec un sourire plein de défis, et un regard bien plus froid qu'habituellement.
S'il pensait que j'allais accepter de le laisser fuir comme un sauvage, il était mal barré. Il était rare qu'un homme me vexe, mais lui il avait réussi et royalement ! Je ne sais pas c'était les bières que j'avais bu, mais j'étais révoltée.
avatar
Lily Walker

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
100/150  (100/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Adolf le Sam 23 Juin 2018, 02:58

Après l'effort, le réconfortft. Lily


Lily a une réaction étrange. Son expression faciale change plusieurs fois, plus ou moins légèrement. J'ai touché une corde sensible?

- Donc, à ce que je comprend, un super héro ne peut pas accepter que quelqu'un d'autre sauve sa peau ? Dommage pour toi, mais si je choisis de soigner quelqu'un, cette personne n'a pas son mot à dire en fait. Je suis libre de faire mes propres choix, et si toi tu ne te retiens pas d'utiliser ton tatouage, pourquoi est ce moi je devrais me retenir ?

Dommage que je sois déjà classé comme un "super héro"... Je ne m'identifie pas vraiment à ce titre, moi qui commet au moins une effraction par jour. Il fallait qu'elle tombe sur ma seule bonne action du mois. En revanche, son argument est un peu faible.
À part ça, pourquoi a-t-elle fermé la porte? C'est bien mal me connaître que de penser que ça suffira à m'enfermer ici. Mais je vais peut-être jouer son jeu, et continuer de garder un visage neutre pour l'instant.

- En attendant tu ne risques pas de sortir et de conduire, quand bien même tu n'as pas beaucoup bu. T'as beau être ingrat, je m'en voudrais qu'il t'arrive malheur. Mon canapé est très confortable, ça te suffit ou un super héro ne peut-il dormir que dans un lit douillet ?

Un lit douillet? Aille, il est vraiment temps qu'elle en apprenne un peu plus sur mes moeurs.

Mais si tu y tiens vraiment, tu peux toujours venir récupérer la clef. Seulement bonne chance pour la retrouver.

Oh, je n'oserais pas... Mais c'est tellement tentant. À voir sa tête, je croirais presque qu'elle m'autorise à aller la chercher, cette clé... Mais ce n'est pas digne de moi. Je pourrais facilement m'échapper par la fenêtre, ou même défoncer la porte. Mais rien de sert de forcer les choses. Non, j'ai une bien meilleure idée, pour elle qui est d'humeur à jouer.

- Un "super héro" n'a pas peur de sortir tard en ville. Et crois moi, ce canapé est un vrai lit douillet à côté des placards dans lesquels je m'endors chaque nuit. Je me ferais bien un plaisir d'aller chercher cette clé, mais ce serait trop osé...

Je pose mon regard sur le couteau qui avait déchiré ma peau juste avant, et le saisis. Je la regarde quelques secondes sans rien faire, le temps qu'elle fasse des supposition sur ce que je vais faire. Puis je reproduis la même blessure qu'elle venait de me faire, lentement. Elle vient de m'insuffler le désir de jouer. Finit de me laisser faire narguer tout seul. Elle peut bien s'amuser avec sa séduction, moi, je vais m'amuser avec mon sang. Mais je lui dois quand même la vérité.

- Je ne peux pas laisser une fille qui me plait subir des blessures, et encore moins si ce sont les miennes. Ça, c'est ma punition d'avoir été un mauvais "super héro".

Je repose le couteau sur la table puis fais un pas vers la canapé qu'elle m'avait proposé, finalement ce n'est pas une si mauvaise idée de dormir là. Je me laisse donc chuter dedans, et libère enfin ce sourire malicieux qui me tirait le bord des lèvres.

avatar
Adolf

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Heroes
Niveau: 1
Exp:
35/150  (35/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Lily Walker le Sam 23 Juin 2018, 11:39


Adolf


Lily

「 Après l'effort, le réconfort 」
Je me foutais bien que l'on me fouille pour trouver une clef, la proximité physique, le contact avec autrui, ça ne m'avait jamais gêné. Bon dans un autre contexte ça aurait était une méthode de drague, mais là je le mettais simplement au défi de retrouver cette clef. Car, étant une personne civilisée, j'imaginais qu'il n'essayerait pas de s'enfuir en détruisant ma porte ou un truc du genre.
- Un "super héro" n'a pas peur de sortir tard en ville. Je levais les yeux au ciel, si en plus il s'auto-proclamait héro... Et crois moi, ce canapé est un vrai lit douillet à côté des placards dans lesquels je m'endors chaque nuit. Je me ferais bien un plaisir d'aller chercher cette clé, mais ce serait trop osé...
Placards comme dans... placard ? Genre pour mettre des affaires ? Je restais un peu bloqué sur cette partie de sa phrase, plus que sur le fait qu'il trouvait trop osé de chercher une clef directement sur moi. Si je l'y invitais... mais bon, il avait sans doute des mœurs bien plus héroïques que d'autres "héros" que j'avais séduis avant. Peut d'entre eux auraient refusé une telle offre.
Mais je dois avouer que la suite, je ne la compris pas tout à fait, quand l'empoigna le petit couteau avec lequel j'avais égratigné sa main. Et il resta quelques instants à me fixer par la suite. Qu'attendait-il ? Est-ce-qu'il tenait tant que ça a fuir ma présence qu'il pourrait me poignarder ? Je croyais commencer à le connaître et ça ne semblait pas être son genre. De plus, s'il pensait m'effrayer avec un couteau il se fourrait le doigt dans l'oeil, s'il y avait bien quelque chose qui ne m'intimidait plus, c'était la douleur. Non, je n'aimais pas ça non plus ! Et pour finir il venait de dire que me toucher serait trop osé et il voulait que je gob qu'il pourrait me blesser ? Alors même qu'il n'aimait pas que je me blesse pour le soigner ? Je n'avais aucune raison de m'inquiéter, de ce fait, je ne sourcillais même pas devant lui, restant solidement campée devant la porte, les bras croisés et le toisant. Pour être franche, je m'étais peut être emballée un peu vite plus tôt... il n'avait pas l'air vraiment dégoûté de mon pouvoir comme l'avaient été mes parents. C'était un autre genre de désapprobation.
Et tout à coup il retourna la lame contre sa propre paume. Je n'eu le temps que de tendre la main et d'ouvrir la bouche pour protester avant qu'il ne se fasse une plaie similaire à la précédente. Sérieusement !? AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! Mais... pourquoi !? J'avais envie de le gifler alors qu'en parallèle mon instinct me pousser à le soigner. Se doutait-il qu'il me torturait littéralement là ? Non impossible, et pourtant le voila qui me narguait avec sa main éraflée.
- Je ne peux pas laisser une fille qui me plait subir des blessures, et encore moins si ce sont les miennes. Ça, c'est ma punition d'avoir été un mauvais "super héro".
Je levais de nouveau les yeux au ciel, si je comprenais bien, il n'était pas répugné par mon pouvoir mais par le fait qu'une fille puisse être blessée à sa place... c'était quel genre de machisme ça ? J'étais loin d'être une héroïne, je ne pouvais me battre qu'avec les mots, mais ma bonne action était de soigner les gens de mon entourage. Je le suivais du regard alors qu'il abandonnait le couteau et allait se laisser choir sur mon canapé.... EH ! LE SANG ! Je serrais les dents, récupérais un pansement similaire au mien et le rejoignais. Je m'accroupis par terre à côté de lui et le regardait avec un air bien moins froid que précédemment. Je l'appréciais, il n'était pas quelqu'un de mauvais, et je m'en voulais de l'avoir si mal jugé pour si peu tout à l'heur. Mais que voulez vous, tout le monde à ses propres sujets sensibles, et pour moi les pouvoirs, c'est sans doute le plus sensible de tous. Lui offrant un sourire purement sympathique, je lui tendais ma main blessée, avant d'y retirer le pansement. La plaie de tout à l'heur était quasiment refermée. Elle était très superficielle, et vu que je guérissais plus vite que quiconque...
- Sois pas crétin, je prends les blessures des gens parce que je guéris plus vite, j'ai moins de chance d'avoir des complications après.
Je saisis sa main non blessée et la portais jusqu'à ma joue blessée depuis son combat. Au touché, elle était redevenue tout à fait normale, ni gonflée ni rien. Bon ça continuait de me faire mal, mais j'allais sans doute garder cette douleur encore quelques temps, il s'était pris un sacré coup quand même.
- Et là non plus, il n'y a quasiment plus rien, alors que toi tu aurais toujours l'air d'un hamster ! dis-je en me moquant légèrement.
Puis je lui tendais la main.
- Donne, j'ai pas envie que tu taches mon canapé, j'y tiens à se vieux truc !
Et j'agitais le pansement pour qu'il prenne bien conscience que je comptais le soigner avec une méthode bien plus courante. Beaucoup de choses me restaient en tête de ce qu'il avait dit plutôt, notamment au sujet des placards, mais je comptais abordé le sujet après m'être occupé de sa plaie. Si je ne pouvais la soigner par la magie, au moins allais-je faire en sorte qu'elle soit propre et qu'il ne pourrisse pas mon beau canapé !
avatar
Lily Walker

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
100/150  (100/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Adolf le Sam 23 Juin 2018, 13:23

Après l'effort, le réconfortft. Lily


L'expression dans ses yeux au moment où je me suis coupé la main était unique. Je suis à la fois fier que ça aie fonctionné et désolé de lui infliger ça. Puis elle me montre sa main, qui avait guéri à une vitesse impressionnante. Ça doit faire partie du pouvoir... Mais ça ne change rien à mon avis là-dessus.

- Sois pas crétin, je prends les blessures des gens parce que je guéris plus vite, j'ai moins de chance d'avoir des complications après.

J'ose penser que mon corps commence à être habitué aux coups. Elle prend ma main saine et la pose sur sa joue. Le geste me gêne un peu, j'ai tendance à éviter les contacts, mais avec elle, je me laisse faire.

- Et là non plus, il n'y a quasiment plus rien, alors que toi tu aurais toujours l'air d'un hamster !

Ah, une réplique me titille la langue, mais la blague risque de laisser un blanc. Remarque, c'est peut-être parce que j'ose pas faire de blagues que je suis si silencieux...

- Donne, j'ai pas envie que tu taches mon canapé, j'y tiens à se vieux truc !

Je la laisse s'occuper traditionnellement de ma nouvelle blessure, et me décide à parler.

- C'est mignon, un hamster...

Le sous-entendu était prétentieux... J'aurais même pu enchaîner sur une deuxième, mais on serait entré dans la drague, et je préfère ne pas encore m'aventurer là-dedans.
Elle semble avoir reprit son sourire, mais je ne sais pas trop si c'est sincère. Ouais, j'assume pas, je commence déjà à regretter de "lui" avoir fait ça. Depuis quand je suis empathique, moi?

- Tu m'en veux pas, hum?

Bon, un changement de sujet s'impose. Parlons d'autre chose...

...

Que voulez-vous, je peux guérir de blessures mais pas du silence. Ah, je sais! J'ai qu'à lui poser les mêmes questions qu'elle. Quel fin stratège je fais.

- Et toi, comment t'es arrivée ici?

Comme ça on recommence à s'ouvrir l'un à l'autre, c'est parfait.
Je la fixe droit dans les yeux, j'essaye de donner l'impression de dévorer son histoire mais c'est plutôt mon regard qui la dévore.

avatar
Adolf

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Heroes
Niveau: 1
Exp:
35/150  (35/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Lily Walker le Sam 23 Juin 2018, 15:49


Adolf


Lily

「 Après l'effort, le réconfort 」
Je fus la première étonnée quand il me confia sa main blessé... il imaginait vraiment que j'allais la soigné avec des méthodes conventionnelles ? C'était bien la preuve qu'il ne se doutait pas de l'existence de mon instinct de guérisseuse. C'était tant mieux en soit. Je pris délicatement sa main dans la mienne et me mis à examiner la plaie.
-  C'est mignon, un hamster...
Mes yeux quittèrent la blessure pour se poser sur lui, j'haussais les sourcils avec un air amusé. Était ce une tentative pour détendre l'atmosphère ou était ce de la drague ? Il n'était pas du tout du genre à draguer, alors je restais sur la première supposition. Gardant le sourire, mon regard se redirigea vers la plaie. Il n'aurait même pas besoin qu'on le désinfecte, mon couteau lui en revanche il faudrait que je le lave, car il avait quand même servie deux fois à couper ce pauvre homme. D'ailleurs, on disait de moi que j'étais masochiste, mais que pouvions nous dire de lui qui se blessait seulement pour m'infliger une leçon ? Ah la la. Je gardais un sourire calme sur les lèvres. Techniquement, si je prenais cette coupure la aussi, ça rouvrirait celle que j'ai déjà ET EN PLUS, ça l’agrandirait... non mais quel idiot !
-  Tu m'en veux pas, hum?
Cette fois c'est la surprise qui me fit relever les yeux. Vraiment ?
- Un peu, mais je finirais par te pardonner, dis-je avec encore cet air amusé.
Il serait pardonné dès que j'en aurais fini avec sa main. Oui je pouvais le faire très rapidement, mais au fond de moi j'hésitais un peu, il m'en voudrait vous croyez ? Et puis tant pis ce n'était qu'un juste retour des choses. Il n'avait qu'à pas se blesser sans raison devant moi. Il aura ma souffrance sur la conscience cette fois ! Mais d'abord, je le laissais mariner, qu'il espère réellement que j'allais le pouponner. Petite vengeance personnelle. Mais encore une fois, il m'interrompit.
-  Et toi, comment t'es arrivée ici?
Sans doute cherchait-il a relancer la conversation entre nous. Mais qu'allais je lui révéler de ma vie avant ça ? Techniquement je n'avais rien à cacher, je n'avais jamais rien fait de mal si ce n'était décevoir mes parents, mener la vie dure à tous les adultes qui entraient dans ma vie... non ressasser le passé, ce n'était définitivement pas pour moi.
Gardant les yeux fixés sur sa main, je sentais pourtant les siens sur moi. Hum, était il à ce point intéresser par mon histoire ? Le pauvre n'allait pas avoir grand chose en retour.
- Eh bien, je vivais en Amérique, mais franchement, ma vie ne valait pas grand chose. J'ai entendu parler de cet endroit, on disait que là-bas les gens dotés pouvaient vivre sans avoir constamment peur d'être jugés ou... discriminés. Du coup j'ai économisé, j'ai fait mes valises et je suis arrivée ici, un nouveau départ en partant de zéro, grâce à Yahiko qui m'a offert son aide, ça a été un vrai succès jusqu'ici ! Ça fait quelques années maintenant et je crois que je n'ai jamais été aussi heureuse de toute ma vie.
Je relevais les yeux vers lui avec un vrai sourire. Il m'arrivait d'avoir des hauts et des bas bien sur, mais j'avais des amis, une famille, un lieu stable où vivre, et on ne me jugeait plus.
Ayant gardé sa main dans la mienne, il me suffit de la couvrir rapidement, et voilà que de nouveau la douleur irradiait sur ma propre paume. Sentir une blessure se rouvrir lentement était l'une des pires tortures au monde. Je lâchais sa main avec un air triomphant et placé le pansement sur mon propre bobo.
- Si tu ne veux pas que je te soigne, alors fais en sorte de ne pas être blessé ok ? Dis-je avec un air taquin.
Il ne l'emportera jamais sur moi à ce niveau, mais je préférais tout de même qu'on arrête là les enfantillages, s'il ressortirait de cette nuit indemne, ce n'était pas le cas de tout le monde. Allait-il encore s'énerver ? Maintenant que j'avais compris que ce n'était pas mon pouvoir qui le dégoûté, mais son utilisation pour je ne sais quelle raison, j'étais beaucoup moins tendue.
- Et montre moi un peu de reconnaissance s'il te plait. C'est nul de s'énerver contre quelqu'un qui te soigne, même si c'est à ses dépends !
Tiens, ça me rappel quelqu'un ça d'ailleurs, quelqu'un qui ne me laisse jamais le soigner sans me faire tourner en bourrique. Génial ! Pourquoi personne ne voulait jamais me dire tout simplement merci ? Si j'avais été un homme, je suis sûre qu'on m'aurait remercié !
Sans lui laisser le temps de continuer, je m'asseyais un peu confortablement sur le grand tapis et ajoutai avec un air taquin :
- Sinon, tu dors dans des placards toi ?
avatar
Lily Walker

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
100/150  (100/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Adolf le Dim 24 Juin 2018, 13:41

Après l'effort, le réconfortft. Lily


- Eh bien, je vivais en Amérique, mais franchement, ma vie ne valait pas grand chose. J'ai entendu parler de cet endroit, on disait que là-bas les gens dotés pouvaient vivre sans avoir constamment peur d'être jugés ou... discriminés. Du coup j'ai économisé, j'ai fait mes valises et je suis arrivée ici, un nouveau départ en partant de zéro, grâce à Yahiko qui m'a offert son aide, ça a été un vrai succès jusqu'ici ! Ça fait quelques années maintenant et je crois que je n'ai jamais été aussi heureuse de toute ma vie.

Je peux au moins en déduire qu'elle n'avait pas spécialement la vie facile là-bas...
Attendez... Elle a vraiment osé réutiliser son pouvoir? C'est vraiment une maso, en fait... Ou elle veut voir si je peux m'énerver? Et ce petit air son son visage... Paradoxalement, j'aurais presque voulu lui donner une baffe. Je suis consterné qu'elle soit aussi têtue.

- Si tu ne veux pas que je te soigne, alors fais en sorte de ne pas être blessé ok ?

La vraie leçon que j'en ressorts, c'est que la prochaine fois je ferai en sorte de cacher mes blessures. Et qu'on n'aille pas me dire que c'est à cause de son empathie, c'est vrai que je ne m'y connais pas beaucoup en la matière mais cette blessure ne me faisait pas souffrir le moins du monde. Je ne prends même pas la peine de lui dire, elle comprendra bien à ma tête que j'apprécie peu le geste.

- Et montre moi un peu de reconnaissance s'il te plait. C'est nul de s'énerver contre quelqu'un qui te soigne, même si c'est à ses dépends !

Que... C'est pas possible, elle se fout de ma gueule. Je lui devrais de la reconnaissance pour avoir, sans que j'aie mon mot à dire, fait quelque chose que je ne voulais pas qu'elle fasse? Il faut croire qu'elle cache bien son ironie.
Aller, qu'est-ce qui m'empêche d'aller me poster devant la fenêtre, l'ouvrir et me barrer? Le fait qu'on fond de moi, j'ai envie de rester avec elle? Ouais, pas faux. Ah, je me sens faible tout à coup.

- Sinon, tu dors dans des placards toi ?

J'hésite encore entre lui mettre un vent ou répondre...
Mon amabilité me tuera.

- Ça fait de belles économies. D'ailleurs, puisque je vais devoir passer la nuit ici, ça te dérange si je prends une douche? C'est un luxe qu'on ne retrouve pas dans les placards.

Oh, n'allez pas croire non plus que je suis sale, je trouve toujours un moyen de me laver, et je pense que ça se voit. En revanche, sa douche me changera des douches froides des vestiaires de sport... (Je suis pas le roi du squatting pour rien)

Bon, en vrai, j'aime pas râler. Je commence surtout à être fatigué, alors dormir ici ou ailleurs, peu importe.

avatar
Adolf

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Heroes
Niveau: 1
Exp:
35/150  (35/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Lily Walker le Mar 26 Juin 2018, 12:07


Adolf


Lily

「 Après l'effort, le réconfort 」
Visiblement, ça ne lui avait vraiment pas plus encore une fois ! Alors qu'enfin l'atmosphère se détendait, tout redevint aussi froid et compliqué que précédemment. Décidément, il avait quelque chose contre mon pouvoir, ça m'énervait un peu, mais je décidais de passer outre, s'il fallait jouer à qui sera le plus idiot j'allais sans aucun doute gagner cette partie également. Non mais ! Essayant tant bien que mal de détendre l'atmosphère, alors que son expression renfrognée était plus amusante qu'autre chose -étant donné qu'il restait couché dans mon canapé comme un enfant boudeur-, je lui parlais donc des fameux placards, j'avais imaginé qu'il s'agissait d'une plaisanterie bien sur.
- Ça fait de belles économies. D'ailleurs, puisque je vais devoir passer la nuit ici, ça te dérange si je prends une douche? C'est un luxe qu'on ne retrouve pas dans les placards.
Je restais un peu sans voix... c'était toujours une blague non ? Il la poussait seulement un peu trop loin là ?
- Euh bien sur vas'y. Les serviettes sont étendues à côté de la douche...
Lui dis-je en me relevant, lui désignant la seule autre porte de la pièce, à côté de l'échelle qui montait à la mezzanine qui me servait de lit. Je le laissais donc y aller, quand à moi, je replaçais la clef sur la porte, je n'allais pas le garder prisonnier non plus, maintenant qu'il semblait d'accord pour dormir ici. Mais cette histoire de placards me trottait dans la tête. Dormait-il vraiment dans des placards ? Etait ce au moins possible ? Je veux dire... j'imaginais mal la chose... peut être se moquait-il simplement de moi ? Peut etre que sa vengeance était de me faire tourner en bourrique ? Je soupirais, incapable de tirer tout ça au clair, je me rapprochais de la porte de la salle de bain et y tapait quelques coups légers.
- Adolf... tu sais, si tu dors vraiment dans des placards... je me sentais idiote rien qu'à le dire, s'il se payait ma tête il allait m'entendre ! Eh bien... tu peux venir dormir sur mon canapé quand tu as besoin d'un peu plus de confort ! Je veux dire, tu n'as qu'à me demander, on est pas tout à fait d'accord sur tout, mais... bref. Si tu as besoin d'une douche où d'un endroit où dormir tu as mon numéro !
Puis, hésitante, il était rare que je me montre aussi prévenante. Non je ne lui proposais pas de devenir mon colocataire, c'était impossible pour moi de renoncer à ce point à mon intimité ! Mais je ne pouvais pas rester les bras croisés s'il vivait réellement dans des placards ! Il était un homme très gentil, un peu trop sanguin peut être ? Après tout je ne le connaissais pas vraiment.
- Je vais dormir, si tu as besoin de quoi que ce soit je suis au dessus !
Avant cela, je me mettais donc en pyjama. Une fois dans ma mezzanine, j'envoyais sur le canapé l'une de mes couvertures et l'un de mes coussins.
avatar
Lily Walker

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
100/150  (100/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Adolf le Mar 26 Juin 2018, 22:49

Après l'effort, le réconfortft. Lily


- Euh bien sur vas'y. Les serviettes sont étendues à côté de la douche...

Suite à sa réponse, je me lève pour aller me laver. Après avoir refermé la porte derrière moi, j'enlève mon T-shirt, dévoilant le reste du corps taillé que laissaient présager mes bras. Je m'arrête en entendant les coups à la porte, et tourne la tête.

- Adolf... tu sais, si tu dors vraiment dans des placards... Eh bien... tu peux venir dormir sur mon canapé quand tu as besoin d'un peu plus de confort ! Je veux dire, tu n'as qu'à me demander, on est pas tout à fait d'accord sur tout, mais... bref. Si tu as besoin d'une douche où d'un endroit où dormir tu as mon numéro !

Je garde le silence suite à sa proposition. Je ne pense pas qu'elle demande une réponse dans l'instant, de toute façon. Je relève le "on est pas tout à fait d'accord sur tout", c'est marrant de voir comme les filles sont émotives.

- Je vais dormir, si tu as besoin de quoi que ce soit je suis au dessus !

Je termine de me mettre à nu, puis rentre dans la douche et fait couler l'eau. J'ai un frisson au contact de l'eau froide, mais rapidement la température monte et l'eau devient bien vite bouillante. Je baisse un peu pour ne pas fondre, puis trempe mes cheveux.

La soirée aura été courte, et je sais pas si c'était une bonne idée de l'arrêter sur une touche de mauvaise humeur. Non, évidemment que c'était une mauvaise idée, je peux pas faire les choses correctement dans un contexte social. Je dois avoir un esprit trop logique pour comprendre le fonctionnement chaotique d'un humain. Ou alors je suis juste trop con. À voir.

Après cette douche chaude, je sors et prends une serviette. Comme d'habitude, je prends dix minutes à essuyer mes cheveux pour finalement les retrouver aussi humides que s'ils étaient dans l'eau. Quelques épis se relèvent dans ma coiffure approximative, mais ça ne change pas beaucoup du désordre habituel de mes cheveux. Je suis bien obligé de remettre les mêmes vêtements, puisque les autres m'attendent sagement dans un casier des vestiaires de sport. 

Je sors finalement de la pièce, et retrouve Lily dans son lit en hauteur. Elle m'a même fait cadeau d'un coussin et d'une couverture, bien que cette dernière ne me soit pas vraiment utile. J'éteins la lumière en remarquant que la clé est de nouveau sur la porte. 

- Dors bien.

Je m'allonge sur le canapé et décide de dormir sur le dos, bras croisés sous mon crâne par dessus l'oreiller et jambes tendues. Ça fait du bien de dormir étendu.
À moins qu'elle n'aie un rythme de sommeil très étrange, je devrais me réveiller bien avant elle, et je n'ai pas l'intention d'être là à son réveil. De toute façon, le club ferme à midi et j'ai bien l'intention de boxer demain.

avatar
Adolf

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Heroes
Niveau: 1
Exp:
35/150  (35/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum