Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Tayra le Jeu 31 Mai 2018, 18:45

Après l'effort, le réconfortft. Lily

Vendredi soir, journée de travail normale. Enfin, je dis soir, mais là c'est plutôt "nuit". J'apporte ce qui fût la dernière commande, au dernier groupe de clients qu'il restaient encore. L'ambiance de fin de soirée se fait ressentir, de plus en plus à chaque minute. J'attends patiemment la fin, réponds aux demandes, range la réserve... Jusqu'à entendre la porte se fermer, et l'ambiance se relâcher complètement.
En ressortant de la réserve je constate que c'est fini. Il ne semble rester que moi et Lily, la serveuse. Ça s'annonce plutôt bien pour dormir dans le placard du bar cette nuit. Depuis l'entrée de la réserve, j'observe discrètement la jeune femme, pensif.

Bien que je sois là depuis quelques mois, je n'avais jamais réellement parlé avec elle, nos seuls contacts étaient des politesses et des transmissions de commandes... Par manque de sociabilité, me disais-je, mais je savais très bien qu'il y avait une petite part de timidité. Ce n'est pas mon genre, mais il faut s'avouer que même avec ma stature, il est normal de me laisser légèrement dans le noir, en face de ce genre de fille. Mince et élancée, aux très longs cheveux blonds, au sourire constant, aux formes développées, un petit peu plus jeune, loin d'être bête... Ce serait mentir atrocement que de ne pas admettre être attiré. Mais je sais très bien me contrôler, et je compte bien le faire; je ne veux aucunement risquer d'engourdir l'ambiance de travail. Pour ça, je garde surtout en tête le seule chose que je lui reprochais intérieurement, c'est à dire de fumer. J'ai déjà mis l'oeil sur quelques autres filles plus abordables dans mon entourage, et ça me suffit.

Bref, je sors de mes pensées en me disant que c'est creepy de la fixer comme ça, et surtout en remarquant une fois de plus que je m'emballe facilement. Je sors mon téléphone pour regarder l'heure: minuit et demi. Le temps passe vite... Mais je sens que j'ai encore plusieurs heures avant de tomber dans la fatigue. Peut-être que je pourrais aller dans mon petit repaire dans les égouts, ou bien traîner dans des endroits animés? Je sais pas trop de quoi j'ai envie, mais je sais que j'ai pas envie d'aller espionner les héros nocturnes de la ville, ces gens à pouvoir qui se prennent pour des justiciers. Bah, la meilleure solution est de voir où mes pas me guident.
Je vais chercher ma veste d'inspecteur et l'enfile, prêt à flâner dans les ruelles. Rester dans l'ombre.
Les clés à la main, j'attends simplement que Lily sorte en première, par galanterie.



Dernière édition par Adolf le Sam 02 Juin 2018, 18:57, édité 1 fois
avatar
Tayra

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
90/150  (90/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Lily Walker le Ven 01 Juin 2018, 01:19


Adolf


Lily

「 Après l'effort, le réconfort 」
Décidément, j'adorais l'ambiance du bar tard dans la nuit. Alors que la ville voyait peu à peu s'allumer les lueurs artificiels, les gens défilaient pour commander à boire. Oui il arrivait parfois que l'on fasse de mauvaises rencontres bien sur, mais la plupart du temps j'aimais servir ces gens plein de vitalité et parfois un peu bourrés. Il m'arrivait d'échanger quelques mots avec eux en les servant, chacun avait quelque chose à raconter, un commentaire à partager. Et je trouvais ça passionnant.
Et bien sur, le mieux c'était le vendredi et le samedi soirs. Ceux-ci signait la fin de la semaine, c'était les soirées où tout été permis et où toutes les folies pouvaient arrivées ! Si au court de la semaine les nuits se révélaient bien souvent calmes, ces deux soirs là en revanche nous n'avions pas le temps de souffler. Mais ça en valait le coup, de toute façon je ne voyais pas le temps passer tant j'aimais ça.
Finalement, le service toucha à sa fin vers les coups de minuit, le dernier groupe était pour Adolf, mon collègue, aussi avais-je choisi de sortir fumer une dernière cigarette en observant le calme de la ville. J'adorais cette ambiance nocturne... de toute façon, j'avais toujours été un oiseau de nuit.
Le groupe, ayant sans doute un peu trop abusé de l'alcool du bar, fini par le quitté en titubant, seul l'un d'entre eux semblait encore sobre. Celui-ci me fit d'ailleurs un signe poli de la main, que je lui rendis de bonne grâce avant de jeter ma cigarette à terre et de l'écraser. Il était temps de fermer.
Une demi-heure était nécessaire au minimum pour tout remettre en ordre. Adolf s'occupait de la réserve, tandis que moi je rangeais la salle, passais un coup de serpillière, un coup d'éponge sur les tables et retournais les chaises.
Bizarrement ce soir là, j'étais encore électrisée par l'ambiance nocturne. Après tout, j'adorais ça. Parfois j'arrivais même à forcer Yahiko a rester un peu plus longtemps avec moi au bar après la fermeture pour boire un coup. J'étais légèrement insomniaque sur les bords.
Alors que je finissais de passer la serpillière, je ne pus m'empêcher de sentir le regard de mon collègue sur moi. Bien sur, j'étais loin d'être le genre de femme à se sentir gênée du regard des hommes, bien au contraire, j'adore en jouer. De plus, celui-ci m'avait beaucoup intrigué depuis son arrivé. Il était discret, ne parlait pas beaucoup, du moins pas plus que le nécessaire et pourtant il possédait un réel charme. Je ne savais quasiment rien de lui, si ce n'était qu'il portait le nom d'Adolf Furher... D'ailleurs il me semblait que ses parents avaient un sens de l'humour assez tordu à ce niveau là. Mais je n'avais aucunement le droit de juger. Je trouvais ça simplement dommage que l'on ne se connaisse pas mieux, après tout nous étions collègues, nous passions le plus clair de notre temps ensemble, et c'est à peine si l'on s'adressait la parole.
Ayant fini le brin de nettoyage nécessaire, je récupérais ma veste et mon sac. Il me faudrait marcher cette nuit encore pour rejoindre mon appartement. J'étais en train d'économiser pour m'acheter une moto, malheureusement je n'avais pas encore assez pour le modèle que j'avais en tête.
Adolf me tint la porte le temps que je sorte. Un vrai gentleman.
Une fois au grand air, je pris une grande bouffé d'air frais en m'étirant. C'était tout de même bon d'avoir fini le travail. Cela faisait plusieurs années maintenant que je travaillais pour Yahiko, et je ne me lassais toujours pas du métier de serveuse.
Mon regard se posa alors sur mon collègue qui refermait la porte derrière nous, et une idée germa dans mon esprit, je me penchais alors vers lui avec une moue suppliante sur le visage. Je n'avais pas encore envie d'aller dormir... et c'était peut être finalement le moment d'apprendre à se connaitre !
- Dis, accepterais-tu de me ramener chez moi ? J'habite dans le quartier résidentiel et je n'ai pas encore de véhicule...
Bien sur, je lui faisais les yeux doux. Il n'y avait rien de très subtil dans ma façon de faire, et ce n'était pas le but recherché. Après tout j'étais intimement convaincu qu'un homme aurait toujours plus de mal à dire non à une femme si celle-ci y mettait les formes.
avatar
Lily Walker

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
100/150  (100/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Tayra le Ven 01 Juin 2018, 18:24

Après l'effort, le réconfortft. Lily

Je laisse Lily sortir une fois prête, puis sors à mon tour avant de refermer la porte à clé. La différence de température à l'extérieur fait circuler le sang, et m'apporte un léger frisson. Je range les clés et, en me retournant, je vois Lily qui me fait une tête suppliante. Laisse-moi deviner, elle va me demander quelque chose.

- Dis, accepterais-tu de me ramener chez moi ? J'habite dans le quartier résidentiel et je n'ai pas encore de véhicule...


Ah, elle sait s'y prendre avec les hommes, la maligne... Et comment refuser. De toute façon, je n'ai aucune raison de le faire, bien au contraire. Avec un sourire amusé, j'accepte sa requête.

- Bien sûr. Tu me diras par où il faut aller.

Faudra tout de même que je fasse gaffe à pas me laisser manipuler trop facilement, sait-on jamais. Je me dirige vers ma moto et prends mon casque, navré de ne pas en avoir un pour elle. Je prends les clés puis fais dépasser ma jambe du long manteau pour la passer pas dessus le véhicule, et m'y installe. Je démarre l'engin, puis regarde ma collègue pour qu'elle vienne s'asseoir. Aussitôt fait, je lui adresse un petit conseil, puis accélère en direction du quartier résidentiel.

- Accroche-toi bien.

Les premières rues sont peu animées, puis on arrive dans la zone un peu plus lumineuse de la ville. Il y a encore beaucoup de gens dehors, mais ce n'est pas étonnant un vendredi soir. Je sens les bras de Lily autour de mon ventre, et la chaleur de son corps qui contraste avec celle de l'air qui siffle dans mon cou. Je garde un sourire calme, la situation me plaît. Je n'ai pas l'habitude de rouler avec quelqu'un à l'arrière. Ça influe su la maniabilité de la moto, de manière minime mais bien perceptible. Je me laisse guider par la jeune femme, sans plus réfléchir à ce que je vais faire après.

En arrivant près d'un carrefour, nous somme forcés de nous arrêter à cause d'un problème devant. Je vois un homme se barrer, puis faire des bonds de trois mètres en disparaissant dans les grands bâtiments du quartier. Probablement un gear... Qu'est-ce qui se passe au juste? Je décale la moto pour voir devant, entre les deux bandes. Une autre mec était allongé au milieu du carrefour, il avait l'air blessé. Je comprends approximativement la situation. Si l'autre mec s'est enfuit comme ça, il vaudrait peut-être mieux le rattraper...
Argh, j'avais presque oublié, il y a Lily à l'arrière... Je vais pas jouer aux pseudo-héro alors que je dois la reconduire, mais... Merde, l'autre mec va disparaître, je dois choisir rapidement ce que je fais. J'ai bien envie d'éclaircir la situation. est-ce que je la laisse là pour pas la mettre en danger? Nan, c'est la pire idée.
Tant pis, l'adrénaline a raison de moi, j'accélère d'un coup et me mets à suivre le fuyard, qui se prend pour Spiderman à sauter sur les immeubles. Heureusement il n'ose pas aller trop haut.

Il finit par s'arrêter et rentre dans un bâtiment par le balcon. L'endroit est vide, la lumière rare. Je m'arrête devant l'entrée du building qui semble inhabité, et m'extirpe du véhicule en retirant mon casque. Je ne perds de temps pour rattraper l'autre.

- Appelle la police, je m'en occupe. Désolé de t'embarquer là-dedans, c'est plus fort que moi.



Dernière édition par Adolf le Sam 02 Juin 2018, 18:59, édité 1 fois
avatar
Tayra

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
90/150  (90/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Lily Walker le Ven 01 Juin 2018, 22:46


Adolf


Lily

「 Après l'effort, le réconfort 」
Et visiblement, j'avais raison. Il me sourit avec un air amusé suite à ma demande.
- Bien sûr. Tu me diras par où il faut aller.
J'hochais la tête vivement en reprenant mon air jovial. Et c'est alors qu'elle apparut devant moi, ô divine créature de mes rêves ! J'étais hypnotisée, et je ne me serais jamais doutée qu'il puisse être ce genre d'homme ! Son éclat léger, ses courbes, la puissance qui en émanait... décidément, j'étais une bien trop grande fan de moto. Et le fait qu'il se dirigeait droit vers elle ravissait mon cœur bien plus que je ne l'aurais avoué ! Après tout ce temps, j'allais enfin enfourcher une telle perfection ! Depuis que j'étais arrivée ici, je n'avais fait qu'en rêver. Bon dieu, je ne savais décidément rien sur cet homme qui était mon collègue.
Il s'installa sur l'engin, enfila son casque, et m'attendit finalement.
Attendait-il vraiment de moi que je monte sur une moto sans casque ? Me pensait-il suicidaire à ce point ? Imaginait-il vraiment que je sois le genre de femme assez sotte pour prendre de tels risques sans raison !? Eh bien... en fait il avait raison, si j'avais pu porter un casque je l'aurais fait bien sur, mais je ne disais jamais non à une pointe de danger dans ma vie ! Je relevais mes cheveux en un chignon très brouillon que je fixais à l'aide d'un élastique, le vent ça fait des nœuds, puis je prenais place derrière lui.
- Accroche-toi bien. Me souffla-t-il avant de démarrer.
Pour qui me prenait-il ? Une débutante ? Je n'avais jamais eu peur de m'accrocher à un homme, j'étais loin d'être timide. Je me pressais donc contre lui, enserrant sa taille de mes bras. Bien sur, étant moi même conductrice, je savais très bien comment me tenir pour le gêner le moins possible, ne pas trop m'appuyer sur lui, ne pas le serrer entre mes bras, et me pencher en même temps. Le vent sur mon visage, la vitesse, les rues qui défilaient autours de nous... j'adorais ça. Ce sentiment de liberté, qu'est ce qu'il m'avait manqué. Et tout ça était bien sur exacerbé par mon absence totale de casque ! Après quelques instants de plénitude totale, je commençais à lui indiquer la direction. En y réfléchissant j'aurais très bien pu lui dire que j'avais aussi le permis moto et que je me ferais une joie de conduire jusqu'à chez moi... mais de toute façon c'était trop tard, et je savais très bien que les hommes n'aimaient pas trop être derrière.
Soudain, il du ralentir, curieuse comme à mon habitude, je me penchais légèrement, évitant du mieux possible de le déséquilibrer pour observer ce qui nous bloquait... Ce qui fut une grande erreur.
Mon sang se glaça quand je l’aperçus. Un homme était étendu au milieu de la route, inconscient et gravement blessé... mais encore en vie. Je pouvais le sauver. Ici et maintenant, je n'avais qu'à descendre de la moto, à me rapprocher de lui et à transférer ses blessures à mon corps, le plus possible avant de moi même m'évanouir. Je pouvais sauver cet homme. Mais et moi alors ? Qui est ce qui me sauverait ? Ce maudit instinct de guérisseuse me pousser à intervenir, à le guérir, il se foutait bien qu'au final je sois celle qui mourrait. C'était mon destin, de mourir pour lui, puisque j'en avais le pouvoir. Je me battais intérieurement, priant pour qu'on s'en aille avant de sauter du véhicule pour soigner ce pauvre homme mourant au milieu de la route, resserrant instinctivement mes bras autours de lui, fermant les yeux en appuyant mon front dans son dos.
Et comme s'il avait miraculeusement ressenti ma détresse, il finit par redémarrer, filant à toute allure à travers la route. Je ne savais pas pourquoi il faisait ça, mais je ne pus retenir ce soupir de soulagement mêlé de douleur. Abandonner cet homme à son sort avait été l'une des choses les plus dures de toute ma vie, et inconsciemment, mon collègue venait sans doute de me sauver la vie. Si j'avais été au volant, j'aurais été incapable de passer mon chemin. Et si je n'étais pas morte, j'aurais révélé à je ne sais combien de personne mon pouvoir...
Finalement, nous nous arrêtèrent devant un bâtiment qui semblait bien vide. J'avais juré voir quelque chose atterrir sur un balcon un peu plus haut... avais-je rêvé ? Mon compagnon sauta du véhicule, me laissa le casque avant de se précipiter vers l'intérieur, me lançant par dessus son épaule :
- Appelle la police, je m'en occupe. Désolé de t'embarquer là-dedans, c'est plus fort que moi.
Quoi ? Pourquoi ? Hein ? Sans vraiment comprendre pourquoi, je sortais mon téléphone, tapais le numéro des flics et attendis. Ils ne mirent pas trop de temps à répondre, je leur expliquais calmement que j'avais besoin d'eux au plus vite en leur révélant ma position exacte grâce au panneau de la rue. Ils semblèrent comprendre mieux que moi de quoi il s'agissait car la personne à l'autre bout s'emballa et me demanda de me tenir à l'écart, une équipe qui n'était pas loin allait arrivé d'un moment à l'autre. Je restais bouche-bée alors que l'on me raccrochait au nez. Que se passait-il au juste ?
Les sirènes se mirent à hurler autours de moi tandis que deux voitures arrivaient de chaque extrémités de la rue. Ils se garèrent autours de moi, et l'un des flics me rejoint.
Il commença tout d'abord à me poser des questions, mais il se rendit vite compte que je n'en savais pas plus que lui. Je lui expliquai que la personne avec qui j'étais avait, semble-t-il, suivi quelque chose jusqu'ici et qu'il m'avait demandé d'appeler la police.
Que se passait-il au juste ? Qu'est ce que je n'avais pas suivi ?
avatar
Lily Walker

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
100/150  (100/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Tayra le Ven 01 Juin 2018, 23:46

Après l'effort, le réconfortft. Lily

Lily accepte mon ordre, même si elle semble un peu dans le flou. Je cours vers l'entrée du bâtiment et met ma capuche. Devant la porte, j'essaye d'abord de l'ouvrir normalement, en vain bien sûr. Pour ne plus perdre de temps, je mets ma main sur la serrure et y imprime mes deux tatouages. Je fais un pas en arrière et donne un coup de pied horizontal au même endroit, la porte cède sous la puissance doublée du coup.

Je m'infiltre dans le bâtiment, et un escalier se présente tout de suite à moi. Je l'enjambe et me retrouve au premier étage en deux secondes. Seule la lumière reflétée de la lune, passant étroitement par les fenêtres du bâtiment, peut me guider dans les couloirs.
Un bruit parvient à mes oreilles, sûrement l'autre bonhomme qui saute dans des bureaux. Je me dirige vers la source du bruit, et m'arrête devant l'entrée d'une pièce. Plus aucun bruit... Il doit savoir que je suis là. J'enlève mon manteau qui risque de me gêné si je dois me battre, et le laisse sur le côté.
En levant mes bras devant ma figure comme à la boxe, je pénètre dans la pièce. J'ai à peine le temps de voir le mec me sauter sur la gueule avec un saut propulsé, qui me projette à terre. Il me poursuit et me met un coup de pied dans le tempe.
Un peu sonné, je roule en arrière et me sert d'un mur pour me relever à moitié. Je fais semblant de ne pas voir le gars qui s'apprête à me foncer à nouveau dessus, et l'évite au dernier moment.

Ayant repris mes esprits, je relève ma garde tandis que mon ennemi semble prêt aussi. Je relance l'offensive avec un crochet droit qu'il évite en un mouvement arrière de la tête, j'en profite pour le bloquer contre le mur à mon corps-à-corps. Je met ensuite un coup de coude droit qu'il pare avec son bras, enchaîné d'un uppercut.
Sa tête rebondit contre le mur, et j'utilise mon bras et ma jambe pour le faire chuter.

Il roule sur le sol pour se remettre sur le dos et m'avoir en visuel. Je suis déjà en train de lui tomber dessus pour l'immobiliser. J'entends à l'extérieur la sirène de la police. Rapide...
Il profite de cette demi seconde d'inattention pour essayer de me frapper la mâchoire, mais sa mauvaise position rend le coup peu efficace. Je mets une main sur son visage, et imprime les tatouages sur sa tempe. De l'autre bras, je lui met un ultime coup dont la force doublée le met dans les vapes.
Après un soupir, je me redresse, alors que les coups que j'ai reçu se font ressentir. Je crache un mollard de sang à côté de sa tête, et respire lentement, à grands coups. Les flics montent les escaliers dans un boucan pas possible, et je les attends et levant les mains pour éviter un quiproquo.

Dès qu'ils débarquent dans la pièce, je leur explique ce que j'ai compris de la situation, même s'ils semblent mieux la maîtriser que moi, et ils l'embarquent menotté. Au moins c'est allé vite...
Je sort en reprenant mon manteau, que je garde en main, le combat m'a donné chaud.

Je ressort du bâtiment, une trainée de sang au milieu du visage et une au coin de la lèvre. Je ne sens que la dernière, que j'essuie avec mon bras. Lily est toujours là, avec une flic, elle a toujours l'air aussi paumée.



Dernière édition par Adolf le Sam 02 Juin 2018, 22:56, édité 2 fois
avatar
Tayra

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
90/150  (90/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Lily Walker le Sam 02 Juin 2018, 19:00


Adolf


Lily

「 Après l'effort, le réconfort 」
Peu de temps passa entre l'arrivée des policiers et la sortie d'Adolf, pourtant cela me paru infiniment plus long. Après m'avoir interrogé, quelques flics rentrèrent dans l'immeuble. Ils semblaient avoir fait un lien qui moi restait invisible à mes yeux. Quand avais je loupé un épisode au juste ?
Et soudain, après un dernier tumulte sonore provenant de l'intérieur, les flics réapparurent dans l'encadrement de la porte, escortant un inconnu total dans un sale état. Encore une fois, je dus me retenir à grande peine de pas aller aider ce pauvre homme, bien qu'avec lui j'étais sûre de survivre, il ne semblait pas être dans cet état pour rien. Et mes doutes s'effacèrent alors que ce fut le tour d'Adolf de faire son apparition. Il était lui aussi blessé.
J'avais fini par faire le lien entre tout ça bien sur, d'une façon où d'une autre il avait suivi celui qui avait blessé la victime d'un peu plus tôt -rien que d'y pensais ça me retournait le cœur-, et l'avait arrêté pour le rendre à la police. Du moins, c'est ce que j'avais imaginé. Mon collègue faisait donc parti de ces gens qui se prenaient pour des super-héros. Pour être franche, je ne faisais pas parti de leur fan, bien au contraire.
Je soupirais en l'observant se rapprocher. Il fut arrêter par le flic qui m'avait interroger un peu plus tôt, ils semblèrent échanger quelques mots, certainement lui demandait-il des précisions ou le remerciait-il d'avoir fait son travail à sa place.
Bref, ce n'était pas mes affaires. Adolf finit par me rejoindre et je le regardais avec un air mécontente. J'avais déjà du me retenir à deux reprises au court de cette soirée, je ne risquais pas de m'infliger ça une nouvelle fois, et surtout s'il s'agissait de quelqu'un que je connaissais. Et avant qu'il ne prononce le moindre mot, je plaçais ma main sur sa joue avec le plus de délicatesse possible, ce qui contrastait avec mon regard froid.
- Tu es idiot, tu le sais ça ?
Il était très rare que je m'exprime aussi froidement, sans être enjouée ou charmeuse. Soudain un gout de sang envahi ma bouche, la douleur enfla dans ma mâchoire, mais je serrais les dents, j'aurais adoré cracher part terre le liquide rougeâtre et retirait pour quelques instants ce gout désagréable de ma bouche, mais je ne voulais pas me trahir. Dans l'obscurité de la nuit, il allait sans doute simplement penser que je l'avais soigné, car il ne discernerait pas ses blessures réapparaître sur moi.
Lui adressant finalement un sourire légèrement triste en essuyant du bout des doigts les taches de sang qui restaient sur son visage, m'attardant sur le coin de ses lèvres.
avatar
Lily Walker

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
100/150  (100/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Tayra le Sam 02 Juin 2018, 19:44

Après l'effort, le réconfortft. Lily

Je m'approche de Lily après avoir répondu aux questions d'un flic. Elle me regarde avec le même regard que la mort, je sens qu'elle n'est pas contente de ce que j'ai fait. Et maintenant que j'y pense, ce soir, je suis devenu exactement le genre de "justiciers" que je m'amusais à espionner et que je pensais vantards... Peut-être que sa présence m'a inconsciemment poussé à l'héroïsme. Et évidemment, je dis "peut-être" en pensant "sûrement".

Dès que je suis à portée de bras, elle met sa main sur ma joue très délicatement.

- Tu es idiot, tu le sais ça ?

Dans l'instant, je ne comprends pas ce qu'il se passe, je reste fixé sur ses yeux. Le mélange de ses gestes, son regard et ses paroles... Elle pourrait aussi bien être sur le point de me frapper que de m'embrasser. Mais rien de tout ça, je le comprends bien vite. La douleur disparaît de mon corps, c'est comme si rien ne m'était arrivé. Elle a donc un pouvoir? Et utile, en plus... J'arque un sourcil, dévoilant ma surprise.

Je laisse durer le moment, tandis qu'elle m'essuye le coin de la bouche. Ne pas m'emballer... et encore moins l'emballer... Je la reconduis chez elle, puis je vais manger un truc quelque part et c'est fini.
L'air extérieur me rappelle que je dois revêtir mon manteau, le trajet en moto risque de bien rafraîchir.
Je reprends mon casque et l'enfile, après mon manteau. Je ne trouve qu'un seul mot adapté dans ma tête:

- Merci.

Reprenant place sur le véhicule, je lui fais un signe de la tête pour l'inviter à revenir également. Dès qu'elle est prête, je redémarre.

Je reviens en arrière jusqu'au fameux carrefour, où la circulation semble avoir déjà repris comme si de rien était. Le trajet continue jusqu'au pied de son appartement, où je m'arrête. Et voilà... Plus qu'à lui dire au revoir et trouver un resto pas cher, avec l'accord de mon ventre qui commence à laisser échapper de faibles cris de manque.

- Terminus, tout le monde descend. En espérant que le trajet vous aie plu.

avatar
Tayra

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
90/150  (90/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Lily Walker le Dim 03 Juin 2018, 16:03


Adolf


Lily

「 Après l'effort, le réconfort 」
Cet instant sembla duré plus de temps que nécessaire, mais quand bien même je n'étais pas une fan des soit-disant "auto-proclamés super-héros" qui peuplaient cette ville, je ne pouvais pas nier que j'aimais bien la légère tension qu'il y avait entre nous quand je me montrais plus ambitieuse.
Mais un coup de vent frais nous ramena tout deux à l'ordre, encore heureux, je portais une veste, ce n'était pas le cas de tout le monde. Aussi s'éloigna-t-il de moi, profitant qu'il ne me regarde pas, je sorties rapidement un mouchoir de ma poche, dans lequel j'évacuai mon surplus de sang dans la bouche. Ce goût était tout à fait infâme.
Lorsque je me retournais, il était déjà prêt, son casque m'empêchait de clairement discerné son expression.
- Merci. Me souffla-t-il.
Alors mon visage s'éclaira d'un sourire. C'était sans doute la meilleure façon de réagir face à mon pouvoir. Ne pas s'étaler, tourner la page, oublier. Il se réinstalla finalement, et me fit signe de le rejoindre, je pris appuie sur lui pour me hisser sur l'engin.
- De rien, c'était normal... Lui répondis-je juste avant qu'il ne redémarre.
Je ne savais même pas s'il avait entendu, mais ça n'avait aucune importance.
A mon plus grand soulagement, la scène du carrefour avait été réglée, tout était redevenu normal. Au fond de moi, je ressentais quand même un pincement au cœur. J'aurais vraiment pu aider ce pauvre homme... Me promettant que je prendrais des nouvelles et interviendrais si besoin, je continuais à guider mon chauffeur jusqu'à chez moi.
- Terminus, tout le monde descend. En espérant que le trajet vous aie plu.
Je souriais en descendant de la moto, détachant mes cheveux jusqu'ici retenu dans un chignon pour éviter les nœuds. J'étais encore moins fatiguée avec l'agitation à laquelle j'avais seulement assisté -bien que les quelques douleurs diffuses que j'avais récupérés quémandaient le repos immédiat. Ce qui était sûr, c'est qu'en rentrant j'allais me prendre un bon verre bien piquant, histoire de désinfecter sûrement la plaie dans ma bouche. Mais pourquoi boire seule ?
Lui adressant un sourire malicieux je me penchais légèrement vers lui.
- Dites moi cher héro du soir, pourrais je espérer un peu de votre précieux temps ?
Je lui désignais le bâtiment d'un geste assez vague du pouce sans détourner un instant mes yeux des siens.
- Un dîner et un petit verre chez moi ça te tenterait ?
avatar
Lily Walker

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
100/150  (100/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Tayra le Dim 03 Juin 2018, 16:45

Après l'effort, le réconfortft. Lily


J'étais déjà prêt à redémarrer quand elle répondit. Lève la main si toi aussi tu penses que j'aurais dû me barrer.

- Dites moi cher héro du soir, pourrais je espérer un peu de votre précieux temps ?

Évidemment, avec les gestes qui vont avec... Détestablement efficace. Je ne fais pas attention à l'appellation, et j'enlève mon casque en continuant de l'écouter. Je sais comment ça va se terminer, et je m'en veux d'être aussi facile.

- Un dîner et un petit verre chez moi ça te tenterait ?

Ah, je déteste ça... Bien sûr que ça me tenterait, madame le serpent. Je lâche un soupir vaincu bien visible, elle comprendra que je suis pris dans sa toile. Je gare la moto juste à côté, puis la rejoins. Je vais tout de même rester sur mes gardes, elle est un peu inquiétante, en vrai. On va dire que je la suis juste pour le repas... Et je note dans un coin de ma tête qu'il est vraiment temps d'arrêter de me mentir. Vous savez, ce coin qu'on appelle "poubelle".

Je la suis dans le bâtiment, regardant la décoration des murs avec curiosité. On arrive devant la porte de son appartement, j'ai hâte de voir ce qu'elle cache à l'intérieur. Tandis qu'elle ouvre, je regarde mon téléphone. Il est passé une heure... Faut pas faire trop de bruit. Avec la lumière, je vois dans le reflet la traînée de sang qui longe mon oreille.

Je me demande surtout ce qu'on va faire là, parce que c'est sympa de boire un verre, mais je suis nul, genre vraiment nul en termes de conversation. Bah, je suppose que ça doit pas être trop dur de faire connaissance... J'espère.
J'enlève mon manteau, toujours le casque à la main.

- Il y a un évier pour que j'enlève ces vilaines traces?

avatar
Tayra

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
90/150  (90/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Lily Walker le Dim 03 Juin 2018, 22:26


Adolf


Lily

「 Après l'effort, le réconfort 」
Pourquoi une mine si défaite monsieur ? Était-il embêter que je lui propose de monter avec moi ? Peut être que ce que j'avais pris pour du mystère n'était finalement qu'un profond mépris pour moi ? C'était dur à croire, je ne lui avais jamais rien fait. Et ce soupir... je ne savais pas vraiment comment interpréter sa réaction, mais je dois avouer qu'il m'amusait. Peut être qu'il s'avouait vaincu ? Mais le jeu n'avait fait que commencer ! Enfin je veux dire que je ne voyais pas du tout ce qui pouvait le faire réagir ainsi !
Dans tous les cas, il sembla accepter, laissant sa moto garée plus bas, nous entrâmes sans faire un bruit dans l'immeuble, respect du voisinage oblige, et je le conduisis devant la porte de mon appartement. Je lui ouvris après avoir cherché mes clefs et j'allumais la lumière, dévoilant mon intérieur. Il était plutôt rare d'ailleurs que j'invite des gens à venir y faire un tour. C'était après tout mon petit coin de paradis privé. Mais nous y voila.
- Bienvenue chez moi ! Lui dis-je en souriant.
Mes yeux se posèrent sur lui, pour remarquer qu'il était toujours en possession de ce casque qui ne facilitait pas ses mouvements. Malgré cela, il décida de retirer sa veste, quel débrouillard ! Mais je me rapprochais finalement de lui, et lui retirer son manteau et son casque des bras et allait les placer tout deux sur le comptoir.
- Il y a un évier pour que j'enlève ces vilaines traces?
Il parlait du sang séché sur son visage bien sûr. Détail que j'avais oublié. Je lui souris donc en lui indiquant la seule porte de l'appartement, celle qui menait à la salle de bain. Dès qu'il eut disparu, je sortais un miroir de poche en toute hâte pour analyser l'étendu des dégâts. Les endroits où ils avaient pris les coups rougissaient à vu d’œil. N'étant pas prête pour passer pour une femme battue, je me refis rapidement mon teint à l'aide de la trousse à maquillage de secours que j'avais toujours dans mon sac, camouflant chaque rougeurs ou autre qui aurait pu me trahir. Avec un peu de chance, il n'avait pas remarqué les marques qui étaient apparues sur ma peau avant de rejoindre la salle de bain. Maintenant, elles étaient imperceptibles.
Bref, avant qu'il ne finisse, je nous sortais deux bières et les posais sur la table. Puis ce fut le doute absolu. Je n'étais pas une bonne cuisinière, qu'allais je bien nous préparer ? Je pouvais toujours commander quelque chose...
Quand il sortit donc, je l'attendais avec un sourire.
- Dis moi, as tu une envie particulière au niveau de ce que tu veux manger ? Je dois avouer que je ne sais absolument pas quoi faire !
Je lui tendais amicalement l'une des bières fraîches que j'avais sorti.


Dernière édition par Lily Walker le Lun 04 Juin 2018, 14:33, édité 1 fois
avatar
Lily Walker

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
100/150  (100/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Tayra le Dim 03 Juin 2018, 23:25

Après l'effort, le réconfortft. Lily


Elle m'indique la seule porte de l'appartement, vers laquelle je me dirige aussitôt. J'y découvre une salle de bains une fois la lumière allumée, dans laquelle se trouve effectivement un évier. Je m'arrête devant, pose les mains dessus et regarde dans le miroir qui indique plus précisément où sont les taches. Il y a aussi le sang que j'ai essuyé avec mon bras. Et sur mon autre main... C'est probablement son sang. Je libère le flot cristallin et continu, j'aime bien le bruit que ça fait.

Je frotte mon visage et mes bras, jusqu'à faire disparaître la moindre trace. Ça part plus facilement sur la peau que sur les murs... Dès que je suis propre, je prends une serviette et m'essuie. Je regarde encore mon reflet dans le miroir, et pense à la situation. Qu'est-ce que je fais chez elle? Pourquoi elle m'a ramené ici? Peut-être que ce ne sont pas des questions pertinentes. C'est le moment d'être sérieux avec moi-même. Juste par précaution, si des choses se passent, je devrai ralentir le rythme. J'ai pas envie de me précipiter tête baissée, ni de m'emporter pour rien, j'ai déjà été confronté à des cas que je ne veux pas revivre. Voilà, comme ça je suis clair avec moi-même, maintenant espérons ou pas que tout se passe normalement. Je remets rapidement mes cheveux en place, puis ressort.

- Dis moi, as tu une envie particulière au niveau de ce que tu veux manger ? Je dois avouer que je ne sais absolument pas quoi faire !

Oh, une bière cadeau... Pas de refus. Qu'est-ce qu'on pourrait manger? je connais pas mal de restos dans la ville maintenant, mais choisir est toujours difficile. En général, j'évite de choisir, je prends juste le premier qui vient. Et ben souvent, c'est pas glorieux... J'essaye d'éviter la junk food, mais l'estomac prend vite le dessus. Alors que proposer?

- Je mange de tout. Peut-être qu'on peut encore trouver un resto ouvert dans le coin? Si tu en connais pas loin de l'appartement, je te suis.

On sera pas restés longtemps ici, mais bon... Je serai peut-être plus à l'aise à l'extérieur. Je bois un coup, ça fait du bien de se rafraîchir un peu le gosier.

avatar
Tayra

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
90/150  (90/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Lily Walker le Lun 04 Juin 2018, 14:32


Adolf


Lily

「 Après l'effort, le réconfort 」
Il sortit de la salle de bain impeccable, comme si rien ne s'était passé plus tôt dans la soirée. Son visage était encore légèrement humide. Une apparence qui m'arracha bien sûr un sourire, je ne cachais en aucun cas le fait que je le dévorais des yeux.
J'aimais beaucoup son regard sombre qui le rendait si intriguant. J'étais partisante du fait que "les yeux sont les fenêtres de l'âme", un regard exprimait des setiments bien plus sincères que les mots. Mais dans son cas, il était dur de lire au travers de ses pupilles sombres. Il avait beaucoup de charme.
Mais passons, il n'hésita pas une seconde avant de prendre la bière, bingo, je n'étais pas tombée sur l'une des rares personnes qui n'aimaient pas ça. Sans quoi j'aurais du boire les deux toute seule. Ce que j'aurais fait bien évidemment.
- Je mange de tout. Me répondit-il alors que je lui demandais ce qu'il voulait, Peut-être qu'on peut encore trouver un resto ouvert dans le coin ? Si tu en connais pas loin de l'appartement, je te suis.
J'eu un sourire amusé. Nous venions à peine d'arriver ! Nous n'allions tout de même pas repartir ! Décidément, j'avais beaucoup de mal à le cerner. Dans tout les cas, le peu de restaurants que je connaissais -je n'étais une fan de sortir pour manger- devait certainement être fermé à l'heure qu'il était.
- J'ai bien peur qu'il soit un peu tard pour ça... mais si tu en as vraiment envie je pense que ce serait facile de trouver un petit truc encore ouvert.
Les kebabs et autre fast-food pouvaient resté disponibles jusqu'à tard dans la nuit quand on était dans une grande ville. Ils appâtaient les fêtards sortant de boite qui auraient un petit creux. J'ouvrais mon ordinateur qui attendait en veille sur le comptoir et après avoir taper quelques petites recherches, je lui sortais une liste des différents endroits encore ouvert. Comme je m'en étais douté, il s'agissait principalement de mal-bouffe. Je n'étais pas une grande amatrice, mais comme une bonne partie de la population, je n'aurais pas dit non à un peu de gras. Je lui présentais donc la fameuse liste.
- Je te laisse choisir, mais on pourrait aussi se faire des pâtes si tu veux.
Je sirotais tranquillement ma bière en attendant sa réponse.
avatar
Lily Walker

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
100/150  (100/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Tayra le Lun 04 Juin 2018, 19:31

Après l'effort, le réconfortft. Lily


Lily sourit à ma proposition. Ça paraît peut-être un peu étrange de sortir en ville si tard.

- J'ai bien peur qu'il soit un peu tard pour ça... mais si tu en as vraiment envie je pense que ce serait facile de trouver un petit truc encore ouvert.


Je comprends facilement qu'elle n'a pas spécialement envie de bouger, mais elle prend malgré tout son ordinateur pour aller chercher un menu rempli de "pains à la graisse" comme j'aimais les appeler. Je me penche pour lire la liste. Y penser plus concrètement ne fait qu'achever définitivement mon envie.

- Je te laisse choisir, mais on pourrait aussi se faire des pâtes si tu veux.

Je laisse échapper un petit rire, l'idée était si simple, et pourtant efficace. Je n'aurais pas la bonus "balade nocturne", mais ça importe peu. Je me redresse et, l'imitant, porte la bouteille à mes lèvres pour une gorgée.

- +1 Pour les pâtes. Je peux t'aider?

Je sais pas si c'est la peine de dire que c'est à peu près la seule chose que je sais cuisiner, et encore... Ouais, j'ai eu des années d'étudiant difficiles niveau bouffe. C'était pas loin de la dépression alimentaire.
Quoi qu'elle me dise, je m'exécute. Maintenant c'est le moment que je crains, celui où il ne nous reste plus qu'à parler. Mais parler de quoi? Quel sujet border, ou ne pas aborder? J'ai pas l'entraînement pour ça, moi. Bah ouais, c'est marrant de prendre les commandes des clients pour se donner bonne conscience, mais en vrai mes seuls contacts sociaux c'est les coups que j'échange avec mes partenaires de boxe Thai. Vous voyez bien qu'il y a un problème, nah? Tiens, puisqu'on parle sport, le mec avec ses sauts de 3 mètres, il m'a donné envie de recommencer le parkour.

Et, vous avez vu? La seule personne avec qui j'arrive à parler, c'est moi! Va falloir me délier la langue pour pas ennuyer la belle. Je pourrais lui montrer mon pouvoir... Elle l'a bien fait pour moi, et elle ne sait même pas que j'en ai un.

avatar
Tayra

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
90/150  (90/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Lily Walker le Mer 06 Juin 2018, 20:36


Adolf


Lily

「 Après l'effort, le réconfort 」
Finalement, nous étions donc d'accord pour des pâtes. Il me proposa même son aide que j'acceptais avec soulagement. Moi et la cuisine, c'était une catastrophe. Bon oui je réussissais quand même à faire des pâtes au beurre en général mais je n'allais pas cracher sur un coup de main.
Au final, il sembla que mon collègue ne s'y connaissait pas mieux que moi, qui plus est, il était dans une cuisine inconnue pour lui -la mienne-, ce qui n'aidait pas. Pourtant j'aimais bien l'ambiance qui s'installait pendant qu'on cuisinait ensemble, il n'y avait rien de bien folichon, mais au moins c'était efficace, on se donnait les informations dont nous avions besoin et pas un mot n'était superflu. Même si nous n'étions pas très doués, à deux on y arrivait. Un peu comme quand on travaillait au bar d'ailleurs, il n'y avait pas de bavardage inutiles... d'ailleurs était ce toujours ainsi avec lui ? Peut être qu'il n'était simplement pas bavard... C'était aussi pour cela sans doute que je le voyais comme quelqu'un de mystérieux. Tout en cuisinant je terminais ma bière.
J'avais même choisi de préparer une petite sauce carbonara à côté ! Pas la vraie bien sûr, seulement celle avec de la crème fraîche, des lardons, des champignons et un peu de parmesan.
Et finalement alors que les pâtes et la sauce cuisaient, tout fut plonger dans le noir. D'un seul coup plus aucune lumière. Certainement était ce l'immeuble qui subissait une coupure, ou quelque chose comme ça. Je n'étais pas bien à l'aise dans le noir, mais j'étais en compagnie du petit dictateur, il n'y avait pas vraiment de chance qu'il nous arrive quoique ce soit.
- Merde, m'exclamai-je, ce sont des plaques à induction, ça ne va pas chauffer avant le retour de l'électricité.
Et je ne pouvais rien y faire, j'étais vouée à voir ma petite sauce mourir sous mes yeux. Soupirant je me retournais alors vers lui, je n'y voyais strictement rien.
- Je pense que j'ai des bougies bouge pas je...
Mais à ce moment là, je perdais l'équilibre. Je fermais les yeux, m'imaginant me vautrer en beauté par terre, ayant en tête la douleur de l'impact à venir. Mais rien ne vient, et la réponse à ça était simple : j'avais embarqué ce très cher Adolf dans ma chute, et me voila étalée sur lui. La situation aurait pu être bien moins complexe si nous n'étions pas plongés dans le noir total et au milieu d'une cuisine. Je posais mes mains sur son torse en me redressant, je suppose que je devais le fixer dans les yeux, mais je n'avais pas la moindre idée d'où je regardais vraiment.
- Outch, je suis vraiment vraiment désolée, j'espère que tu ne t'ai pas fait mal...
Mon radar à bobo, aussi appelé instinct de guérisseuse ne s'affolait pas, bien que la chute n'avait pas du être des plus agréable, il n'en garderait sans doute qu'un petit bleu.
avatar
Lily Walker

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
100/150  (100/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Tayra le Mer 06 Juin 2018, 22:26

Après l'effort, le réconfortft. Lily


On cuisine tranquillement, et bien évidemment il faut qu'une panne nous tomber dessus. On se retrouve instantanément dans le noir, j'y vois que dalle.

- Merde, ce sont des plaques à induction, ça ne va pas chauffer avant le retour de l'électricité.

Mais quel heureuse nouvelle. Bon, je sors mon téléphone, la lampe de poche éclaire plutôt bien.

- Je pense que j'ai des bougies, bouge pas je...

EH mais c'est qu'elle prend des initiatives la belle blonde! Ne me déplaise. Bon, ça serait bien, mais évidemment je me retrouve au sol et transformé en matelas pour Lily, heureusement elle est bien loin de peser autant que les gars qui me sautent dessus au club. J'arrive à peu près à garder ma bière droite pour ne pas la renverser. La situation est un peu... Bizarre, mais bon. C'est l'une des seules personnes dont je supporte le contact physique.
Tandis qu'elle prend appui sur mon torse pour se relever, j'essaye d'attraper mon téléphone qui est tombé pas loin de moi.

- Outch, je suis vraiment vraiment désolée, j'espère que tu ne t'ai pas fait mal...

Pendant que j'allume mon téléphone, aveuglé par la lumière spontanée, je tire sur mes abdos pour redresser mon buste et aider ma collègue à faire de même.

- T'inquiète, j'ai l'habitude.

J'allume enfin la lampe-torche, faisant attention à la diriger vers le bas pour ne pas faire mal aux yeux de Lily. Le temps qu'on se dégage l'un de l'autre, faisant fit au mieux possible de la gène occasionnée, je me relève, l'aidant ensuite à faire de même si besoin. Je réfléchis un moment au problème. Des bougies? Ça n'éclaire pas beaucoup, je connais un truc un peu plus chouette que ça. Je me dirige vers le frigo, pose ma bière à côté et en ressort une bouteille d'eau.

- Attends, j'ai mieux que les bougies.

Pour lui montrer l'idée, je dirige la lumière vers le plafond et place la bouteille droite dessus, la tenant par le bouchon. Ça réduit la viveté de la lampe pour le plaisir de nos yeux, tout en diffusant dans toute la pièce une lumière bleutée animée par les mouvements de l'eau. La petite lanterne DIY...

Bon, je lui montre mon pouvoir? Ce serait bien la première fois depuis mon arrivée que je le montre aussi ouvertement à quelqu'un, mais il n'y a aucune raison qu'elle aie une mauvaise réaction, étant elle-même dotée.
Par contre, problème plus urgent, les pâtes sont mortes. Les planètes sont alignées pour pas qu'on se nourrisse... Soit on trouve une alternative, soit en s'en fout et on attend le matin. Le matin... Je me demande encore où je vais me réveiller.

pour l'anecdote:
Sur mes forums, c'est le seul de mes perso qui n'est pas nyctalope. J'avais complètement perdu l'habitude d'être aveuglé dans le noir... Il m'a fallu 10 minutes de réflexion pour me reprendre et trouver comment réagir.

avatar
Tayra

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
90/150  (90/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Lily Walker le Mer 06 Juin 2018, 23:40


Adolf


Lily

「 Après l'effort, le réconfort 」
La vérité, c'est qu'avec la lumière il m'aurait sans doute vu rougir -enfin, peut etre pas vu la couche de fond de teint mise plus tot. J'aurais de toute façon accusé l'alcool, même si je n'étais qu'à une bière. Mais en véritée, j'étais un peu gênée d'être tombée sur lui. Comprenez moi bien, j'étais une séductrice avérée, j'étais habituée à toujours avoir un contrôle sur la situation. Là, je n'avais rien gérée, ni le fait de tomber, ni de le faire sur lui, je n'avais même pas tenté un petit flirt après ça ! Oui les filles normales seraient gênées par le fait de tomber sur un homme, il m'était déjà arrivée de le faire avec prémonition alors... Bref. Heureusement que nous étions dans le noir.
- T'inquiète, j'ai l'habitude.
L'habitude que des femmes lui tombe dessus dans le noir ? Je ne l'avais pas vraiment imaginé de ce genre là ! Que de surprise. Mais distraite de cette pensée par la lumière de son téléphone, je décidais de ranger cette information dans un coin de ma tête. Pour plus tard.
Finalement, après un laborieux moment nous nous retrouvions debout, revenus au point de départ, les bougies. Quoi mon téléphone ? Je ne suis pas le genre de fille qui le trimbale chez elle. Il était sans doute dans mon manteau ou traînant quelque part. Mais il m'avait devancé et se dirigeait déjà vers mon frigo... savait-il que la lumière à l'intérieur s'était éteinte en même temps que la notre ? Qu'il ne pourrait donc pas en profiter ? Le fait qu'il ne fasse que y récupérais une bouteille me fit regretter ma pensée, maintenant j'étais curieuse.
- Attends, j'ai mieux que les bougies.
Stop le teasing, action. Je le regardais faire, au début légèrement septique, puis totalement conquise par l'idée dès que la lumière se diffusa autours de nous. J'étais impressionnée. Bien sur, je n'avais aucun moyen de connaître ce tour, les seuls téléphones que j'avais eu plus jeune était des épaves, ils n'avaient pas d'âge. Lors des soirées à l'internat, nous chipions des bougies. C'est peut être un peu naze pour vous, mais nos soirées tamisées étaient toujours des réussites ! Bref.
- Woh, très impressionnée. Je retiens l'astuce ! Dis-je en me rapprochant des tiroirs.
J'en ouvrais un, le parcourut du bout des doigts, étant donné que je n'y discernais pas grand chose et en sortait du pain complet en tranche dans un sachet. Puis je répétais le même schéma dans le frigo, sortant tranches de jambons, et différents fromages.
- Désolée, mais on va devoir se contenter de ça pour l'instant, annonçais je avec un air amusé.
Oui j'avais de quoi me préparer des sandwiches au cas où, vous ne savez pas ce que c'est de ne pas savoir cuisiner. Après avoir disposé les ingrédients sur le comptoir qui séparait la cuisine du reste de l’appartement je m'installais à un tabouret haut.
- Alors, comme ça les femmes te tombent tellement souvent dans les bras que tu en as pris l'habitude ?
J'avais sur les lèvres un sourire des plus malicieux pour appuyer ma taquinerie, tandis que je me faisais tranquillement un petit sandwich emmental jambon.
avatar
Lily Walker

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
100/150  (100/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Tayra le Jeu 07 Juin 2018, 17:22

Après l'effort, le réconfortft. Lily


Lily sembla surréagir à ma petite technique.

- Woh, très impressionnée. Je retiens l'astuce !

Et bien heureux de lui avoir appris quelque chose. Je la vois qui sort un paquet, duquel semble émerger un pain... Le dernier recours, et je ne m'en plaint pas, loin de là. Elle sort aussi le jambon et le fromage, c'est parfait.

- Désolée, mais on va devoir se contenter de ça pour l'instant

Mais cela me contente parfaitement, mademoiselle! De toute façon je ne suis pas en mesure de refuser quelconque nourriture. Je l'imite tandis qu'elle s'installe. J'ai toujours ma bière en main, mais pas forcément envie de goûter la combinaison pain+bière aujourd'hui. Je commence comme elle à me préparer un sandwich, l'allure rapide révélant ma faim.

- Alors, comme ça les femmes te tombent tellement souvent dans les bras que tu en as pris l'habitude ?

Eh? Que.. Qui lui a dit ça? Ah non, elle parle de la chute. Ouais mais non, je suis pas un tombeur, non plus.

- Ah, non, c'est surtout avec des hommes...

Rappeler-moi de ne plus parler avant de réfléchir. Ce serait con qu'elle croie que je suis homo, va falloir lui expliquer mieux que ça. Bégayant un peu en essayant d'être rapide, je lui explique plus précisément le sens de ma phrase.

- Je... Je veux dire, les hommes ne me tombent pas dans les bras, mais... Enfin, je suis hétéro... C'est parce que je fais de la boxe Thai, alors ça arrive souvent que des mecs me tombent dessus, tu vois. Et je ne suis pas du genre à draguer à tout va...

Gêné, je croque dans mon sandwich une fois terminé pour m'assurer de ne plus m'enfoncer en disant n'importe quoi. Je passe le regard sur ses longs cheveux d'or, avant de le plonger dans ses yeux. Ouais, je drague très peu, voire jamais, mais elle... Je me demande quel genre de fille c'est exactement. Elle n'a pas l'air du genre à sortir avec tous les beaux garçons qu'elle connaît, pourtant son physique le lui permet largement. Et je suis maintenant bien placé pour savoir qu'elle ne gâche pas son corps, ô non; elle sans sert sans scrupule pour avoire des faveurs... Mais jusqu'à quel point? Ramener dans son appartement un mec que - disons le - on connait à peine, c'est pluyôt étrange. Et puis je ne crois pas être quelqu'un de très rassurant aux premiers abords.

avatar
Tayra

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
90/150  (90/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Lily Walker le Jeu 07 Juin 2018, 23:42


Adolf


Lily

「 Après l'effort, le réconfort 」
Oh, à son regard je pouvais comprendre qu'il n'avait pas fait le lien. Et que ma taquinerie avait touché juste ! Mais il finit par faire le lien de toute évidence, ce qui me laissa avec un air légèrement moqueur.
- Ah, non, c'est surtout avec des hommes...
Avec des hommes ? Oh, je ne lui aurais pas donné ce genre de penchant. Mais... soit ? Ce qui expliquerait pourquoi il ne semblait pas si à l'aise à mes côtés ! Heureusement que je n'avais pas encore essayé de le séduire alors, je n'imaginais même pas le... attendez, il semblerait qu'il tentait de se reprendre !
- Je... Je veux dire, les hommes ne me tombent pas dans les bras, mais... Enfin, je suis hétéro... C'est parce que je fais de la boxe Thai, alors ça arrive souvent que des mecs me tombent dessus, tu vois. Et je ne suis pas du genre à draguer à tout va...
Je ne pus m'empêchais d'éclater de rire. De la boxe Thai, rien que ça ? Pas étonnant qu'il ait réussi a maîtriser ce fuyard plus tôt. Le mystère était levé. A la base, ce n'était qu'une petite boutade, j'aimais bien sa franchise, ça avait quelque chose de rafraîchissant ! Et puis, si lui n'était pas "du genre à draguer à tout va" moi je l'étais en revanche. Mais je décidais de taire ce détail, après tout il devait déjà s'en douter non ? Ce n'était pas comme si je le cachais.
Sinon, j'ai cru comprendre que quelqu'un quelque part critiquait ma façon d'être avec les étrangers... eh bien excusez moi de croire en la bonté de l'être humain ! Certains diront sans doute que c'est une façon bien naïve de penser, mais je pars toujours du principe que si l'on ne me donne aucune raison de me méfier, pourquoi le ferais je ? Tout le monde à le droit à une chance ! Bref. Ayant contentée cette soudaine envie d'éclaircir ce détail, je me reconcentrais sur mon interlocuteur avec un sourire amusé.
- Je ne m'attendais pas à une réponse si détaillée !
Mais il était temps de me servir quelque chose à boire. Après tout, j'avais fini ma bière. Je lui proposais donc de le resservir également, s'il avait terminé, et agissais en fonction de sa réponse. Puis je rangeais les ustensiles, essayant de sauver le plus d'aliments que possible. Les pâtes et la sauce non cuites étaient bonnes pour la poubelle. Je soupirais en m'y attelant.
Puis, je me tournais vers lui, avec un sourire amical.
- Et donc la boxe thai ? C'est avec les pieds ça non ?
En écoutant sa réponse, je retournais m'asseoir et grignotais mon sandwich. Plus que mystérieux, je commençais à comprendre qu'il était introverti. Il n'était pas le genre à garder volontairement un voile de fumé autours de lui, il n'était simplement pas à l'aise quand il s'agissait d'entretenir un dialogue. Bizarre comme choix de métier dans ce cas ! Mais passons, je n'aurais jamais remis en question son professionnalisme, on était une bonne équipe au boulot.
L'ayant écouté tranquillement, je décidais qu'il serait peut être bon de le faire parler. Peut être que c'était la seule façon d'en savoir plus ? Car il ne semblait pas être d'un naturel très bavard.
- Et sinon, comment es tu arrivé ici, à Abondance ?
C'était une manière comme une autre d'aborder le sujet !
avatar
Lily Walker

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
100/150  (100/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Tayra le Ven 08 Juin 2018, 14:33

Après l'effort, le réconfortft. Lily


Son sourire me fait rapidement comprendre qu'elle a comprit, tant mieux, elle ne compte apparemment pas me narguer à ce propos.

- Je ne m'attendais pas à une réponse si détaillée !

J'ai tant parlé? Faut croire que le stress me délie la langue. Dommage, j'ai pas l'intention de répéter le schéma pour toujours... Elle a déjà fini sa bière, la mienne est encore à moitié pleine.
L'ambiance sombre et bleue est plutôt étrange pour un repas. On a l'impression d'être dans une grotte, près d'un lac sous-terrain... C'est plutôt beau. Je la vois qui jette la nourriture ratée, mécontente. Le silence est relaxant, grand bien me fasse.

- Et donc la boxe thai ? C'est avec les pieds ça non ?

Ah, elle connaît? Cool, faut dire que d'habitude les gens connaissent pas vraiment les dérivés de la boxe "normale". Tiens d'ailleurs, faut pas que je lui insuffle que c'est normal de se tomber dessus.

- Ouais, c'est une boxe pieds-poings. En fait, on est pas sensé se tomber dessus, mais on aime bien dévier au club, quand on est entre habitués.

Bah oui, on montre pas le mauvais exemple aux néophytes, déjà que les profs sont pas fiers de nous voir nous battre en quazi-freefight... Mais bon, c'est toujours marrant de faire un peu n'importe quoi aux fins de séance.

- Et sinon, comment es tu arrivé ici, à Abondance ?

Voilà, très bien ça, bonne idée pour relancer la conversation. Quoique... J'ai peut-être pas tant que ça à raconter, mais c'est le moment pour enchaîner sur mon pouvoir.

- Les choses qui se passent ici m'ont toujours intéressé. Dès que j'ai eu fini mes études, je suis venu voir de mes propres yeux ces pouvoirs et ces gears. Je n'ai pas vraiment été déçu, j'ai toujours des endroits intéressant à fouiller quand je suis curieux. Je tombe parfois que des "héros" ou des "vilains", les espionner est devenu un vrai passe-temps...

Je prends ma bouteille, prêt à montrer mon pouvoir. J'ai trouvé un moyen plutôt explicite de lui faire comprendre le fonctionnement. Je capte son regard, puis commence la démonstration.

- Regarde mon tatouage.

Dès que son regard est au bon endroit, je fais descendre lentement le tatouage en flèche sur mon visage, puis sur mon bras droit jusqu'à la main. Je l'imprime ensuite sur la bouteille et le montre à Lily. Puis je la regarde dans les yeux pour qu'elle fasse de même, et entame le même parcours pour la deuxième partie du tatouage, mais sur l'autre bras, jusqu'à l'imprimer sur la table. Je met ma main droite derrière la bouteille pour la rattraper quand elle sera poussée, puis du plat de mon autre poing, frappe la table là où le tatouage est imprimé. Les deux parties reviennent à mon visage et la bouteille se retrouve magiquement poussée dans ma main.

avatar
Tayra

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
90/150  (90/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Lily Walker le Mar 19 Juin 2018, 02:51


Adolf


Lily

「 Après l'effort, le réconfort 」
La raison pour laquelle je connaissais la boxe thai n'était pas très glorieuse, je dois bien l'avouer. Voyez vous, dernièrement c'est une pratique très utilisée dans les clips de musiques, comme par exemple celui-ci par exemple. Je trouvais ça très beau, sous certain aspect c'était comparable à de la danse. Et comme vous le savez sans doute, j'adore la danse. Classique surtout.
Mais il y avait de grande chance que je confonde la boxe thai avec la capoeira, que voulez vous, ça se fait avec les pieds, c'est tout ce que je sais.
Je n'avais en revanche pas imaginé que l'on puisse se tomber dessus ! J'imaginais ça comme quelque chose de si gracieux et délicat... après tout c'était un sport de combat. Pas une danse !
Il me contredit tandis que je reprenais place pour grignoter mon sandwich, visiblement, on n'était pas vraiment censé se tomber dessus dans ce sport non plus. Peut être était ce moins barbare que je l'imaginais. Tout ce qui impliquait des blessures gratuites me révulsait, vous pouvez imaginer pourquoi sans mon aide je suppose.
Décidée à le faire parler, je changeais donc de sujet et, à mon plus grand soulagement, il n'était pas du genre à tenir à garder son histoire secrète.
- Les choses qui se passent ici m'ont toujours intéressé. Dès que j'ai eu fini mes études, je suis venu voir de mes propres yeux ces pouvoirs et ces gears. Je n'ai pas vraiment été déçu, j'ai toujours des endroits intéressant à fouiller quand je suis curieux. Je tombe parfois que des "héros" ou des "vilains", les espionner est devenu un vrai passe-temps...
Oh, un curieux donc. Une motivation intéressante, mais ce qui l'était d'autant plus était son hobby, alors que moi je fuyais ces soit-disant "super héros", lui il les espionnait. Enfin, avec ce que j'avais vu plus tôt il ne faisait pas que les observer, il les imitait aussi. En attendant, j'étais intriguée. Un humain lambda sans pouvoir ou sans gear pouvait-il être ainsi fasciné par ceux qui en avaient ? Ou y avait-il quelque chose que je ne savais pas chez lui ? Je n'eus même pas besoin de formuler ma question, il allait me donner la réponse.
Je le regardais déjà curieusement alors qu'il récupérait la bouteille. Je me demandais s'il avait soif... mais pourquoi de l'eau quand on avait de la bière ? Visiblement il pensait à autre chose car il vérifia que je regardais bien ce qu'il faisait avant de continuer... alors soit il avait quelque chose en tête, soit il aimait bien qu'on le regarde boire. Mais je doutais fortement de cette deuxième hypothèse, et il n'allait pas me décevoir.
- Regarde mon tatouage.
Ce fameux tatouage que je trouvais si audacieux pour quelqu'un de si introvert... WAIT WHAAAAAAAAAAAAT !? Il bouge ! Son tatouage ! Enfin une partie était en train de migrer sous mes yeux ébahis. C'était un sorte de gear ? Je ne m'y connaissais pas du tout en technologie, seul celui que possédait Yahiko n'était pas une totale énigme pour moi, et encore ! Mais un tatouage qui bouge... Rah, même s'il s'agissait d'un gear je ne pourrais pas en avoir un seulement parce que j'étais une dotée ! Quoi ? ça doit être énorme d'avoir un tatouage que l'on peut mettre où l'on veut. C'est comme un accessoire. Passons, revenons à nos moutons. J'observais donc son tour de passe-passe avec des étoiles dans les yeux tandis que la marque s'immobilisait sur ma bouteille. Comprenant qu'il essayait de capter mon regard, je plongeais mes yeux dans les siens. C'est avec un peu moins de surprise que je constatais que la seconde partie du tatouage se mit à son tour à bouger et suivie son chemin tranquillement, comme le précédent. C'était fascinant ! Celui-ci finit par s'imprimer sur mon comptoir. C'était très étrange de le voir sans son tatouage, et je ne saurais dire si je le préférais sans ou avec... ce dernier lui offrait un côté unique et hors du commun plutôt attirant. Et son visage était très agréable naturellement, comme je pouvais le voir actuellement. Bref. Pourquoi avoir fait ça ?
Je le voyais donc finir son tour de passe passe par une révélation encore plus surprenante. Je mis quelques instants à assimiler la chose, il avait donc taper sur l'un des tatouages et le coup s'était répercuté sur l'autre... C'était énorme !
J'avais des paillettes dans les yeux tandis que les tatouages reprenaient place sur son visage.
- C'était... Extraordinaire ! ça peut avoir tellement d'utilité !
Mon propre pouvoir était bien moins utile que ça...
- C'est un gear ? Ou es tu comme moi un doté ?
La situation avait réveillé l'enfant en moi, j'adorais découvrir les nouvelles possibilités qu'offrait les jours présents. Dotés et possesseurs de gear étaient tous très intéressant.
J'écoutais donc sa réponse en finissant mon sandwich. Je me sentais un peu coupable maintenant que je savais qu'il était comme moi de ne pas lui avoir tout révélé sur mon don. Il venait de me faire une démonstration -complète j'imagine ?- de ce dont il était capable, et moi je lui avais caché des informations. J'avais très envie de lui faire une démonstation, mais pour ça... Tant pis. J'attendais qu'il ait fini de parler pour me pencher vers lui, avec un sourire doux.
- Ecoute tu me fais confiance ? Demandai-je en me saisissant du couteau que j'avais sorti pour les sandwich, mais qui n'avait au final pas servi. Tu sais que je peux te guérir, alors ne t'inquiète pas.
Sans lui laisser le temps d'y réfléchir, sans quoi toute personne normale aurait retiré sans main des miennes, je lui entaillé la paume de la main. Je lâchais tout aussi vite le couteau et passais rapidement ma main au dessus de la plaie. Sa douleur avait du disparaître aussi vite qu'elle n'était apparue. Je plongeais mes yeux dans les siens avec un sourire malicieux.
- Jusque là, tu savais que j'étais capable de tout ça... mais ce que tu ne savais pas...
J'ouvrais donc ma main en face de lui, révélant de ce fait la plaie très superficielle que je lui avais moi même fait un peu plus tôt. Je l'avais à peine éraflé bien sur, aussi la guérison, plus rapide chez moi, avait déjà commencé.
- Je ne soigne pas les blessures, je ne fais que les transférer. Vu que tu as été sincère avec moi et que j'ai même eu le droit à une petite démonstration, je trouvais ça normal de faire de même.
Bon, je n'étais pas tout à fait franche encore une fois. Mais le côté "puissance magique qui me force à soigner les gens autours de moi" je préférais ne pas l'ébruiter. Cela me rendrait bien trop vulnérable. Personne ne devait savoir qu'il suffisait de se présenter devant moi en mauvais état pour que quelque chose en moi me pousse à les soigner au détriment de mon propre bien être. Seul Yahiko était au courant, mais je lui devais tellement que c'était la moindre des choses.
- Tu ne m'en veux pas de t'avoir couper au moins ? Demandais-je finalement avec un air coupable.
Il n'avait bien sur plus du tout mal et ne garderait même pas une marque, mais ce n'était pas très poli de blesser les gens... Tiens, maintenant que j'y pensais, allait-il faire le lien avec ce que j'avais fait plus tôt ? Après tout, il savait maintenant que je ne l'avais pas soigner quand il s'était battu, mais qu'à la place j'avais simplement transféré ses blessures à mon propre corps. D'ailleurs une bonne partie de la douleur avait déjà disparue !
avatar
Lily Walker

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
100/150  (100/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après l'effort, le réconfort [ft. Lily] [No MJ]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum