Une noble dame - Margaret Cavendish [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une noble dame - Margaret Cavendish [Terminé]

Message par Margaret Cavendish le Mar 29 Mai 2018, 13:13


     

         

Margaret Cavendish


         

Neutre


     

         

                     
  • Personnage : Joshu Kasei - Psycho-pass

  •                  
  • Âge : 73 ans

  •                  
  • Sexe : Femme

  •                  
  • Origines : Anglaise

  •                  
  • Taille : 1m65

  •                
  • Cheveux :Gris

  •                  
  • Yeux :Verts

  •                  
  • Logement : Une splendide villa dans le quartier riche

  •                  
  • Travail :Retraité, mais continue de mener quelques petites affaires dans l'ombre

  •                  

                 

     

This is me...


Mental


Margaret est une femme froide et calculatrice. Elle pose un regard dénué d'émotions sur tous ses interlocuteurs, instaurant un climat glaçant à chaque rencontre. Ses manières sont le reflet de sa bonne éducation, chacun de ses gestes est calculé suivant une étiquette très stricte. Elle utilise un langage soutenu pouvant décontenancer les personnes "ordinaires". Grande diplomate, elle sait passer outre ses antipathies pour mettre ses interlocuteurs dans sa poche et même s'ils ne sont pas d'accords, il y a bien d'autres moyens …

Intelligente elle a su gérer les affaires de sa famille après ses études d'économie. Bien qu'à la retraite, elle aime partager ses connaissances et hobbies dans les différents clubs auxquels elle appartient. Elle conserve toujours un certain raffinement malgré son grand âge, elle souhaite faire honneur à son titre de noblesse. Et puis Elizabeth s'en donne bien les moyens alors pourquoi pas elle ?

Malgré ses grandes compétences, Margaret n'en reste pas moins une femme avide, méprisant la médiocrité. Elle est très intransigeante ne tolérant l'échec que dans une fourchette hautement restreinte. Bien que raisonnable, elle peut parfois être obstinée au point que rien ne se mettra en travers de son chemin. Elle n'a aucune considération pour la valeur humaine. Dotés, gears ... des noms pour décrire des animaux. Ce ne sont pas des humains comme elle ! Ils sont tout au plus des outils fort pratiques qu'elle pourra jeter si ça lui chante. Malgré toute l'antipathie qu'elle éprouve à l'égard de ces minorités, elle emploie un grand nombre d'entre-eux à son service, car c'est ça leur place : la servitude.

Aime :Les bonnes manières, la haute gastronomie, l'argent, le pouvoir.
Déteste :Les non-humains, les personnes de basse-extraction et à peu près les trois quarts de la population de cette planète en somme
Autre : Il lui arrive souvent de recruter des personnes dotés pour ses besoins, à ce moment elle sait être hypocrite et ne pas montrer son racisme naturel.

Physique


          Margaret est une très belle femme enfin ... AVAIT dû l’être, devrait-on dire. L'âge ne pardonne pas à la beauté naturelle. Elle garde cependant les traits fins de sa jeunesse cachés derrière toutes ses rides. Elle prend toujours soin d'elle, elle continue donc de s'épiler, tout du moins le visage. Sa carrure n'en impose pas énormément. Maigre, fragile, elle marche souvent légèrement voûtée, aidée de sa canne en bois noir surmonté d'un pommeau en argent représentant une tête de lion, symbole de la famille. Plus rarement et dans les jours de grandes fatigues on peut la voir se déplacer en fauteuil pour reposer ses articulations usées.

La vieillesse ne lui a pas enlevé le goût de la mode. Bien que son style soit d'un autre temps, elle conserve des tenues classique et chic, montrant bien de quelle caste elle fait partie. Elle porte bien évidemment divers bijoux au grès de ses envies. Je te vois venir ... bien sûr qu'il s'agit de VRAIS diamants. Elle est souvent accompagnée de son majordome Edward, qui a partagé une grande partie de sa vie

This is my story...


Chapitre 1 : L’héritière

Notre histoire commence à Londres, dans une maison riche du centre-ville. Le Royaume-Uni se remettait encore doucement de la guerre et des ravages qu’elle avait pu causer à la capitale. Heureusement pour eux, la propriété du Duc Cavendish n’avait pas été trop touchée par les bombardements. C’est en 1945 que sa femme lui donna son premier et seul enfant : Margaret. Cette naissance était inespérée, car sa mère ne semblait pas pouvoir procréer. L’enfant était en pleine santé, ce qui tenait du miracle. C’est ce que pensaient les gens à cette époque, on sait aujourd’hui que les miracles sont humains la plupart du temps. Faute de pouvoir avoir un héritier masculin de sang noble, le Duc fit fi des opinions de son temps et éduqua sa fille pour qu’elle devienne l’héritière de la famille. Elle reçut tous les cours de bonnes manières dont une dame avait besoin, mais elle étudia également l’économie afin de pouvoir prendre la relève de son père à la tête de l’empire économique familial.
Elle fut élevée dans un milieu très aisé, cependant son père n’avait nullement l’intention d’en faire une jeune fille pourrie gâtée, loin de là ! Non, il en fit une implacable commandante, un cerveau dont le seul but était de mener ses projets à bien. Il n’y avait pas de place pour les frivolités, l’empathie ou la compassion dans cette jungle où chaque rencontre était potentiellement dangereuse. C’est coupée du monde des braves gens qu’elle grandit entre leçons de danse et cours de gestion. Margaret se mélangeait difficilement aux autres nobles de son âge, elle était bien plus mature, résignée et certainement beaucoup moins portée sur les fanfreluches et l’oisiveté. Elle termina ses études à Oxford à l’âge de 23 ans entamant lentement la passation de pouvoir par son père.

Chapitre 2 : Une femme d’affaire

Son intégration au monde de l’entreprise fut difficile, malgré tout le respect que son père avait réussi à obtenir de ses employés, ils leur étaient impossible de se faire commander par une femme. Elle dut batailler, s’imposer, ne laissant que des cendres sur son passage pour gagner leur respect ou plutôt leur silence. Tout ce processus termina de faire d’elle ce qu’elle est aujourd’hui : une femme glaciale. Elle sut mener son bateau parmi l’océan des affaires avec une main de fer et une volonté inébranlable. Nombreux sont ceux qui essayèrent de la faire tomber et nombreuses sont les têtes qui tombèrent en retour.
À l’âge de 25 ans, elle épousa un certain Charles Rothschild. Il est amusant de noter que bien qu’ayant un incroyable intérêt financier, ce mariage était avant tout un mariage d’amour. La jeune Margaret pu alors mettre la main sur un empire de banquiers en même temps que son propre pôle technologique. Elle avait maintenant une telle importance dans les affaires qu’elle ne pouvait plus être ignorée. Ses investissements étaient recherchés partout dans le monde et son pôle de recherche était l’un des plus performants au monde.

Chapitre 3 : Une mère absente

Elle mit au monde trois enfants, un fils et deux filles. Elle ne prit jamais le temps d’être là pour eux, rôle que Charles occupa de bonne grâce. Elle n’avait pas de temps à perdre avec eux, son empire ne se maintiendrait pas à flot tout seul ! Il est évident que ces enfants n’eurent pas une très bonne image de leur mère. Elle était plutôt similaire à celle qu’elle montrait au monde : une femme acerbe et intransigeante. Elle l’était d’autant plus avec eux. Elle laissa leur éducation tantôt à son père et tantôt à des précepteurs spécialement payés. Ils rejoignirent ensuite des écoles prestigieuses. Le seul point positif qu’on pourrait lui laisser, c’est qu’elle ne fit pas de différence entre eux, les filles eurent les mêmes chances que leur frère et les mêmes opportunités.

Chapitre 4 : Une simple rencontre

L’apparition des premiers dotés bouleversa l’ordre mondial, leurs immenses capacités terrifiaient l’opinion publique. Les marques de racismes et de rejet s’amoncelèrent de par le monde. Margaret était tout à fait d’accord avec l’idéologie dominante, ils étaient un danger et une menace, il était hors de question de les laisser se balader comme bon leur semblait !
Toute fois une rencontre hasardeuse la fit changer d’avis. C’était un soir d’automne 1969, alors qu’elle rentrait d’une importante réunion accompagnée d’un valet elle fut le témoin d’un bien pitoyable spectacle au détour d’une ruelle. Il semblerait qu’un regroupement de gueux prenait plaisir à maltraiter un jeune homme d’une vingtaine d’années. Le garçon était recroquevillé sur le sol, ses vêtements déchirés et sales étaient trempés par la pluie. Elle ne comprit pas la raison de cette avalanche de violence et s’en serait détournée si la situation n’était pas aussi étrange. En effet les assaillants essayaient de toutes leurs forces de le frapper, mais chacun de leurs coups rataient immanquablement leur cible. Ils trébuchaient gauchement s’arrêtaient étrangement dans leur élan, semblaient incapables de lancer quoique ce soit. Leur impuissance à assouvir leurs besoins primaires semblaient les frustrer au plus haut point. Leur pugilat frénétique était ponctué de « monstre », « sale non-humain ». Margaret assistait à une explosion du racisme qu’elle cautionnait depuis tant d’année, elle assistait à la souffrance de ces personnes qui sont nées différentes et se font rejeter par la société.
Elle changea d’avis ce jour-là, nan ... elle ne devint pas une anti-raciste, vous vous souvenez de qui on parle ? Non, ce jour-là elle resta en admiration devant ce pouvoir, bouche bée de voir l’impuissance de ces idiots devant cette merveille de la nature. Elle comprit que les dons n’étaient pas l’évolution de l’humanité, ils étaient la clé d’un pouvoir plus grand. Et ce pouvoir ... elle pouvait le faire sien. Elle sauva le jeune homme simplement en appelant la police. Tel un ange miséricordieux elle le ramassa ce soir-là, dans cette ruelle sale, elle lui offrit une nouvelle vie pleine de richesse et de paillette. Edward, c’est son nom, fut formé pour devenir son propre majordome et son garde du corps personnel. Il venait d’une famille pauvre, alors elle subvint à leurs besoins, offrant à ses parents et à sa sœur un toit et une vie confortable en échange de son service. Il fut le premier à tomber dans ses griffes, mais est-ce une mauvaise chose ? Il lui fut éternellement reconnaissant pour ce qu’elle avait fait, lui qui n’avait pas d’avenir, alors il continua de la servir loyalement encore aujourd’hui.

Chapitre 5 : Un long projet

Après cela elle fit en sorte de ne pas laisser partir ces poules aux œufs d’or. Il était hors de question de ne pas s’en servir. Alors quand le projet de créer une ville pour tous les regrouper ce présenta, elle ne put s’empêcher d’y mettre son grain de sel. Elle participa à sa fondation, la finançant dans l’ombre afin de toujours y être la bienvenue. Elle jouait la femme philanthrope, soucieuse de l’égalité et ouverte d’esprit à la perfection. Margaret soucieuse de suivre l’avancée du projet déménagea dans une villa qu’elle avait faite construire à Abondance. En réalité ce n’était que pour préparer le terrain afin d’y faire venir ses bureaux et laboratoires technologiques. Elle participa également à la fondation de l’académie, lui offrant plus de possibilités pour découvrir des personnes intéressantes.
Tous se passait à merveille, elle était partout et pouvait commencer à recruter, ce qu’elle ne se priva pas de faire. Ses techniques étaient des plus simples. Elle proposait des emplois avantageux aux personnes qui l’intéressait, peu refusait car leur don était un frein monumental sur le marché de l’emploi. Parfois, elle prenait un « héros » sous son aile, lui donnant du matériel et utilisant les médias pour gonfler sa notoriété. Beaucoup de dotés travaillaient pour elle et ils étaient content de leur sort !
Elle s’amusait à les collectionner, pour le simple plaisir de se dire qu’ils étaient à elle et que si elle en avait besoin elle pourrait les utiliser. Cela lui fut utile à de nombreuses reprises. L’arrivée des gears mit à mal son petit commerce, créant une concurrence inédite sur le marché. Devenue assez âgée, elle n’arriva pas à redresser la barre et dû laisser la place à sa première fille. Elle garda cependant toujours ses contacts n’étant pas décidée à lâcher son pouvoir.
Grand bien lui en fit, car quand le cancer vint frapper à sa porte, elle fut sauvée par un de ses poulains qui pour la remercier la soigna de son mal. Elle évita ainsi la thérapie par nanorobots, ce qui l’aurait déshumanisée. Elle avait été sauvée du gear par un doté qu’elle ironie ! Aujourd’hui elle continu de chercher de nouveaux dotés qui piquerait son intérêt. Elle est assez connue dans l’académie Abondance comme une mécène qui aidait les personnes à pouvoir. Elle donne parfois quelques cours, partageant son expérience, mais surtout pour rencontrer de nouveaux prodiges.  

Under the mask...



Prénom ou surnom : Makumba
Anniversaire :le 2 mars
Loisirs :RP, lecture, psycho encore et toujours !
Tu aimes :La psycho
Tu détestes :Mc do
Ton rêve :être boursier
Comment es tu arrivé ici  ?lol
Des idées pour améliorer le forum ?Je me demande si créer une rubrique "Demande de rp/lien" ne serait pas plus pratique qu'un seul sujet qui regroupe tous les gens dispo. Sauf si c'est à ça que sert la boîte à message vu que sur tsuki c'était plus un casier rp.
Le mot de la fin :Y a trop de pouvoir sur ce forum !


Dernière édition par Margaret Cavendish le Lun 04 Juin 2018, 23:44, édité 3 fois (Raison : <li class=)
avatar
Margaret Cavendish

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Future of Humanity
Niveau: 2
Exp:
0/200  (0/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une noble dame - Margaret Cavendish [Terminé]

Message par Yahiko le Mer 30 Mai 2018, 08:40

Bon beh... Bravo hein, superbe fiche (change rien à tes RP's dans le futur, c'parfait) :)










Felicitation !
T'es validé !
Tu vas pouvoir enfin commencer tes activités de membre sur le forum et tu auras très prochainement ta couleur correspondant à ton groupe.

Tu as obtenu 245 exp grâce à ta fiche de présentation.

Vérifions maintenant que ta possible fiche de pouvoir ou de Gear soit elle aussi prête à la validation !

Pour la suite je te propose quelques liens utiles :

- Liste de demande de Rp
-  Et enfin, si tu le souhaites,  créer ton journal intime

Si tu as des questions, n'hésite pas à m'envoyer un MP.
avatar
Yahiko
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 1
Exp:
70/150  (70/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum