[Event] My Funny Valentine ! [PV Les inscrits]

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Event] My Funny Valentine ! [PV Les inscrits]

Message par Eclypse le Dim 11 Fév 2018, 15:45

Rappel du premier message :

Il fait plutôt bon pour le mois de Février, il semblerait même que la météo ait décidée d’être clémente en vous offrant de jolis nuages roses. Les cheminées et autres appareils de chauffages de l’académie fonctionnent à merveille pour vous offrir la chaleur et le confort dont vous avez besoin pour étudier et vivre sans grelotter à l’académie. Jusque là vos journées se ressemblent mais sont parfois entre-coupées d’aventures avec d’autres Académiciens de la Lune qui vous permettent de quitter ce quotidien.

Aujourd’hui aussi est un jour spécial, les cours ont été annulés toute l’après-midi par les responsables de l’académie afin que vous puissiez profiter de cette douce météo près d’un immense banquet. Attention ce n’est pas le même banquet que la dernière fois, qu’est-ce qui change ? La nourriture semble beaucoup plus rouge et blanche, régulièrement les formes s’apparentent à des cœurs et le chocolat semble omniprésent sur chacune des tables. En même temps que des roses que vous pouvez soupçonner magique vu la saison.

Pourquoi vous êtes là ? Et bien tout simplement car il y a foule et pour des raisons de curiosité vous avez dû avoir l’envie de venir. Ou peut-être pour éviter qu’un remix de l’autre banquet se produise, c’est pour ça que cette fois-ci la seule musique diffusée se trouve sur de grandes enceintes. Cette fois aucune estrade et aucun discours il semblerait, les responsables de l’académie vous laissent profiter sous l’œil attentif des surveillants qui servent enfin à quelque chose. Après cette petite aparté sarcastique laissez moi vous expliquer l’ambiance et la zone.

Il y a trois tables avec beaucoup de places mais qui ne sont que peu occupées par les Tsukiens qui préfèrent rester debout, vous êtes environ 600 dans cette zone et le capharnaüm est donc très conséquent. Vous avez presque du mal à entendre la musique si vous n’êtes pas à 10 mètres et pourtant les enceintes sont aux maximums de leurs capacités.

Pour l’instant tout se passe bien mais vous voyez dans les yeux de certains des plus anciens qu’ils ont l’habitude de ce genre de banquet. Tout ne se passe jamais comme prévu, d’autres restent à l’orée des arbres et attendent patiemment un quelconque danger. La méfiance règne dans cette journée dédiée à l’amour, que pourrait-il se passer aujourd'hui ???


Organisation de la zone:

Déroulement de l'event:
Pour l'instant vous pouvez poster une fois, je laisse un délai de 8 jours entre chacun de mes posts pour que vous ayez tous le temps d'y répondre. C'est un grand banquet qui se trouve face à vous et vous arrivez en début d'après-midi en rentrant par n'importe quel côté de la map.
Amusez vous pour l'instant !

Revenir en haut Aller en bas


Re: [Event] My Funny Valentine ! [PV Les inscrits]

Message par Eclypse le Jeu 08 Mar 2018, 00:18

Le membre 'Lynn'' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de 100' : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event] My Funny Valentine ! [PV Les inscrits]

Message par Myo' le Jeu 08 Mar 2018, 17:33

J'vais vous éviter le moment ou j'dois raconter ce qu'il se passait dans ma tête à ce moment précis. J'respirais profondément, le regard vide, j'savais très bien qu'après le geste que j'comptais faire ma vie allait changer du tout au tout. Fini les moments ou j'rigolais avec mes camarades de chambres, fini les soirées de débauche avec mes frères de cœur ou mes amis de longue date. Après ce geste je me retrouverais la ou j'ai toujours aspiré être. Un être mal aimé, mauvaisement contient de ses qualités. J'aurais tellement pu faire de grande chose si je n'avais pas vu toutes ces horreurs, j'aurais tellement pu être un héro comme Warren si je n'avais pas su tout ce que je savais.. J'm'étais toujours demandé pourquoi je faisais tout ça, l'adrénaline? J'me disais que non, c'était surement beaucoup plus profond que ça, comme ci je cherchais à tout prit quelque chose. Je cherchais peut être un but, un bout de tunnel ou la sortie de cet enfer qui ne représentaient surement que la mort et rien d'autre. Peut être que je n'méritais que la mort, après tout qu'est ce que j'ai fait pour ne pas mérité de mourir, c'était surement la meilleur façon de vous poser cette question.

J'avais surement réussi à pousser l'égoïsme à son paroxysme sur ce coup la. Peut être que j'avais tout prévu depuis le début, peut être que j'avais fait sembler d'aider Himiko pour quelle se sente redevable juste après. Peut être que j'me foutais d'elle depuis le début pour quelle se sente complètement concerner par ce que j'allais entreprendre. Peut être que mon agression sur le jeune garçon était dans le seul but d'attiré le surveillant dans un piège mûrement réfléchis depuis le début. Beaucoup questions sans réponse ou de mensonges sans vérité. J'me disais qu'il fallait attendre que tout ce soit bien passer pour que j'puisse vous dire la véritable raison de ma venu dans ce trou à rat.

Comme je l'espérais la lady fit ce que j'lui avais demandé. Et de quelle manière puis quelle avait même réussi à le mettre à genoux, complètement à ma merci. La belle avait réussi à jouer de ces meilleurs atouts. Son déhancher à la fois timide et coquin m'aurait surement perturbé beaucoup plus que le pauvre surveillant, déjà bien déborder. Avant même qu'il ne pu dire quoi que ce soit elle l'enlaça, faussement mais bien jouer, wallah que même Jinn il se serait fait berné maintenant. Mais bref, elle avait réussi à le tenir en place suffisamment de temps pour que j'puisse parcourir au moins la moitié du trajet qui nous séparé. Glissant ma capuche sur la tête je passa ma main dans mes cheveux pour tous les rentrer à l'intérieur de celle ci avant de referme ma veste jusqu'au col. J'inspirais puis j'expirais tout en serrant puis desserrant ma main gauche. Pendant qu'il s'attelait à mettre Himiko au sol je m'avança vers eux, la main desserrer et les doigts bien tendu qui bougeait en vague. Je continuais toujours d'avancer vers eux en augmentant la pression dans ma main, j'avais envie de le détruire en un seul coup, vous imaginez les gens autour de moi comment ils seront. J'imagine bien le truc en mode gros silence après la détonation puis des ahhhhhhhhhhhhh maaaammaaaaaaaaaan quand ils se rendront compte que la tête de ce fumier sera complètement étaler sur tout le sol..

[ Édit (Jet réussi) ]

 Une dizaine de secondes étaient passés entre mon départ et mon arrivé juste derrière le pion. La main gauche bourré à pleine puissance n'attendit que le moment ou mon autre main vint tiré la tête blonde en arrière par ses cheveux pour venir s'écraser sur son visage et relâcher tout la pression précédemment canalisé. Une vague à environs 250km/h s'écrasa sur le visage de celui qui n'avait rien demander, lui explosant certainement la tête contre le sol. Le sang gicla sur peut être 1 mètre, recouvrant possiblement les jolies habits de la Lady. Techniquement ce n'était pas moi le fautif dans l'histoire, ça n'était pas mon sang et puis moi je n'ai fait que lui poussé très rapidement la tête vers le sol, c'est le choc qu'a fait tout le reste. C'était assez dégouttant pour tout vous dire, j'avais du sang sur les mains et sur les vêtements et qu'est ce que c'est chiant d'enlever les taches de sang. M'enfin bref, mon geste parfaitement exécuté les gens autour de moi ne tardèrent pas à remarquer un corps gisant sur le sol. Sa posture était plutôt appréciable, il ressemblait à un joueur de foot qui venait de glisser sur ses genoux pour célèbre un but, on aurait pu croire qu'il célébrait sa mort mdrr lol xd..

Je n’éprouvais aucun remord ni regret à avoir fait ça, quoi que j'redoutais un peu la réaction d'Himiko. Soit elle allait crié, soit elle allait trouvé que de tuer des gens ça me rendait sexy. T'imagine c'est la deuxième option? Incroyablement impossible. Pendant que j'me posais des questions sur ces futilités, je sortie mon téléphone de ma poche pour venir filmer la scène. N'épargnant aucun détail je tourna la caméra vers la foule complètement apeuré et bruyante, le corps inerte du surveillant et la jeune lady recouverte de sang, pleurant ou criant après moi surement. Voilà ce que les gens de cette école devait voir, voir qu'ils n'étaient surement pas a l'abris derrière ces murs. Si même moi un vulgaire élève pouvait démolir un diamant en une seul attaque qu'est ce qu'il adviendrait d'eux si on se faisait attaqué une nouvelle fois par des extra terrestre ou les avengers. Absolument rien du tout puis qu'aucune mesure n'a jamais été prise cela même après la mort de plusieurs élèves.

La preuve numéro 1 était donc en poche, il ne me restait plus qu'a songer à la deuxième puis à la troisième pour enfin obtenir de quoi renverser totalement cette école de merde. Imaginer une seul seconde si l'agence voyait dans quelle putain de merde on vit? Ouais quoi qu'eux aussi on sait pas si on peut leur faire confiance. Mais bref on va donc garder ce téléphone bien au chaud en le rangeant dans sa poche.

Un « Désolé. » simple sortie de ma bouche en direction d'Himiko avant que je ne mette à courir pour m'enfoncer une nouvelle fois dans l'épaisse foule que j'avais quitté l'instant d'avant.

J'espérais pouvoir m'échapper de la sorte même si je m'attendais à ce que les choses se compliquent bien plus par la suite. Mais dans tout les cas, je ne voulais pas continuer d’entraîner cette gentille fille dans mes sales histoires, elles ne regardaient que moi et puis mon but je ne pouvais l'atteindre que tout seul. On né en sortant seul d'un trou et on meurt en rentrant encore une fois seul dans un autre trou.


Dernière édition par Myo' le Jeu 08 Mar 2018, 18:00, édité 1 fois


avatar
Myo'

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
60/150  (60/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event] My Funny Valentine ! [PV Les inscrits]

Message par Eclypse le Jeu 08 Mar 2018, 17:33

Le membre 'Myo'' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de 100' : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event] My Funny Valentine ! [PV Les inscrits]

Message par Invité le Jeu 08 Mar 2018, 20:09

Ok alors Neith, elle vient du cirque Bouglione ou comment ça se passe ? Non vraiment vu la démonstration avec Stormka, on se le demande. Dans la vie, les femmes ont deux ennemis : les Hommes et les bêtes. Ben elle à maîtriser les deux d’un coup et sans avoir eu à montrer ses seins chapeau l’artiste !
Bon plus sérieusement autant sa démonstration forçait le respect et l’admiration… Autant ça réponse… Un peu moins.

« Je ne pense pas qu'on puisse faire grand-chose à nous tous seuls »

Déjà rien que la, tu sens l’impuissance ressentit par les diamants. Preuve qu’ils sont débordés.

, le chaos est tel qu'on risquerait de blesser des élèves. Le mieux serait de commencer par neutraliser les éléments les plus dangereux comme Stormka, pour éviter tout incident.

Les éléments les plus dangereux hein ? Je commençais à balayer la foule du regard histoire d’en repérer quelques-uns… Le fait que la moitié des personnes présentes étaient inconscientes ou à terre m’y aidait grandement.

L'effet va bien finir par se dissiper. Je vais en parler avec mes collègues, suivez-moi. Stormka debout, on y va."

Je m’apprêtais à emboîter le pas à la prof en direction de la serre lorsque quelque chose retint mon attention : un homme à la silhouette encapuchonné à environ une trentaine de mètres de moi. Chose déjà plus ou moins suspect de base au beau milieu d’un banquet où la plupart des gens se sont mis sur leur 31 ajouter à cela l’agitation ambiante qui contrastait avec son calme étonnant.

Je stoppais donc mon avancée ne le lâchant pas du regard jusqu’à ce que le voir tuer un Diamant juste sous mes yeux. Entendons-nous bien le fais de voir quelqu’un mourir est loin de me choquer ou me traumatiser, moi-même, je suis un assassin après tout… Cependant, l’individu à capuche me fit étrangement pensé à la caricature des racailles de cité. Le genre de vermines nuisibles et indésirables qui font tout pour se faire remarquer et imposer leur pseudo-autorité sur les autres. Des gens qui appartiennent à la même famille de merdes que les casseurs dans les manifestations. Des gens que je méprise au plus au point et pour qui je n’ai aucune pitié. Je considère qu’on devrait leur coller une balle entre les deux yeux et laisser leur carcasse aux rats d’égout. Ce sont d’ailleurs bien souvent des personnes comme ça qui me servent de casse-croute durant mes nuits sanguinaires. Je n’aurais pas la prétention et surtout la bêtise de le tuer ici dans un endroit public entouré de diamants et de nombreux témoins. En revanche, je peux vous assurer qu’il ne va pas s’en tiré à si bon compte. Après tout, se sont les ordres de Neith « neutraliser les éléments les plus dangereux »

Au moment même où le corps du Diamant décapité tomba à terre inerte ma peau s’arma de mon armure d’écaille tandis que trois longs tentacules écailleux me poussèrent dans le dos. C’est en prenant appui sur eux que je prenais de la hauteur à environ 8 mètres au-dessus du sol et me rapprochait un peu par la même occasion.

Ainsi, je disposais d’un angle de vue en plongée sur la scène me permettant d’en profiter dans son entièreté sans être dérangé par la foule en mouvement autour mêlant les élèves effrayés qui fuyaient et les individus plus courageux qui encerclaient l’assassin. De mon poste, je pourrais attaquer en limitant les risques de blesser l’un de ceux-là.

Ni une ni deux, un quatrième tentacule bien plus long que les trois précédents prix naissance également dans mon dos. Celui-ci correspondait à trois tentacules mis bout à bout. Alors, à la vitesse maximale qu’il m’était possible d’exécuter, l’appendice alla frapper le meurtrier au niveau des jambes à hauteur des genous dans le but de les lui faucher, les brisé ou peut-être même les sectionné lui interdisant ainsi toute possibilité de fuite.

Je sais ce que vous vous dites. Un rubis qui s’en prend à autre rubis pour la mort d’un diamant qu’en plus il ne connaît même pas, c’est assez inédit. Et encore après réflexions depuis qu’on compte Jinn parmi nous pas tant que ça… Mais n’allez pas croire que je me soucie du sort de cette inconnues outre le plaisir de casser du petit Caïd minable il y a aussi et surtout le fait que à cause de l’été dernier de nombreux diamant se méfient encore de moi. Et je vois en cette action une opportunité de regagner leur confiance. Même si je me doute bien qu’il faudra bien plus qu’un seul acte et que j’y arriverais qu’à travers plusieurs actions, il faut bien commencer quelque part n’est-ce pas ?
Même si force est de le reconnaître j’avais envie de faire souffrir l’encapuchonné. C’est incroyable comme on peut souhaiter le malheur d’un inconnus juste parce qu’il nous rappelle des personnes détestables …

réumé:

je bad sur Neith en mode dresseuse de tigres
je vois Myo décapiter un diamant
Je prend de la hauteur en me perchant sur trois tentacules
je fauche les Jambes de Myo à distance avec un tentacule plus long que les autres


Dernière édition par Noa le Jeu 08 Mar 2018, 20:11, édité 1 fois

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event] My Funny Valentine ! [PV Les inscrits]

Message par Eclypse le Jeu 08 Mar 2018, 20:09

Le membre 'Noa' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de 100' : 78

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event] My Funny Valentine ! [PV Les inscrits]

Message par Alistair Fawkes le Ven 09 Mar 2018, 11:47

Les élèves tombaient comme des mouches sous l'effet de la vague de Hado ne manquant pas d'impressionner Neith. Il n'y avait plus qu'à le refaire un peu partout dans le jardin et tous les problèmes seraient réglés ! Ses collègues semblaient enfin avoir pris la décision d'appliquer les procédures qu'on leur avaient apprises. Il se mirent donc en mouvement pour entourer les élèves et ainsi contenir la cohue grandissante. Elle se tourna vers les élèves qui l'accompagnaient.

"Continuez et rejoignez Jïnn, je vais aller aider mes collègues. Et n'allez pas jouer aux héros, ce serait futile et dangereux."

Les diamants peinaient beaucoup. Ils n'étaient pas encore efficaces, entre connaître les procédures et les appliquer sur le terrain en situation de crise il y avait un monde et elle en savait quelque chose. Elle rejoignit le plus proche, toujours accompagné de son tigre à câlin. Elle l'aida à repousser quelques élèves lui montrant quelques techniques non violentes pour qu'il soit plus à l'aise pour maitriser les élèves. Leur plus gros problème était leur peur de blesser les élèves, sans entrainement ça ne s'apprenait pas tout seul. Elle essaya de rejoindre un deuxième diamant en ordonnant à son animal de compagnie d'arrêter certains élèves trop récalcitrant dans leur cours à l'aide de câlin "gentil". Soudain une déflagration se fit entendre jetant un incroyable silence sur toute la foule. Finit les câlins, les amours et bonjours les cris stridents et les murmures de discussion.

"Stormka porte moi sur tes épaules s'il te plaît"

Le grand tigre s'exécuta lui offrant une vue aérienne de la situation. Elle se mit debout sans trop de difficulté sur ses larges épaules. Ce qu'il vit lui fit écarquiller les yeux. Plus au moins au centre de l'agrégat d'élèves, un petit cercle vide s'était formé et en son centre se trouvait le cadavre d'un diamant juste au pied d'une jeune fille. Tout cela prenait une dimensions terriblement malsaine.

"Stormka il faut qu'on rejoigne le centre de la foule le plus vite possible fonce."


Et elle se souvint de la force du grand tigre et ajouta donc :

"Sans blesser d'élèves !"

Elle s'assit sur ses épaules car elle n'était pas non plus une gymnaste. Il allait la tuer quend l'effet s'arrêterait, mais bon ... c'était putin de drôle en faite, si on oublie les cadavres bien sûr.

Résumé moins long du coup:
Neith voit les diamants s'éloigner du doc et les rejoint tandis qu'ils essayent de contenir la foule. Elle donne quelques conseils de-ci de-là pour aider ses collègues.
Elle entends la déflagration due au meurtre du diamant. Elle grimpe sur les épaules de son tigre de combat et voit le cadavre.
Elle ordonne à Stormka de leur frayer un chemin dans la foule tout en restant sur ses épaules.
avatar
Alistair Fawkes

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 2
Exp:
0/200  (0/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event] My Funny Valentine ! [PV Les inscrits]

Message par Jïnn le Ven 09 Mar 2018, 19:42


La perte d'un frère ?  


Toute la partie dialogue laissait notre protagoniste au bord de la perte de son self control. Au tout début des tapotes du Doc' sur sa joue, une veine apparente sortait au niveau de sa tempe, l'air de ne pas apprécier ça du tout. Ayant aussi vu que la zone était relativement dégagée pour le moment par la vague d'énergie précédente, il alliait l'utile à l'agréable en se concentrant pour voir ce qu'il pouvait bien se passer dans la serre. Il y avait deux présences à l'intérieur, l'une écrasante...menaçante, comme d'habitude c'était Lynn avec son énergie négative. De plus, la seconde énergie était à côté, et les intentions assez maussades.C'était dérisoire mais toujours ça de pris pour s'occuper pendant qu'il l'irritait le pauvre. Au moins, il avait entendu toutes les informations. Cela dit, à cette distance, et car la murderous intent de Lynn' était forte mais aussi parasité par la même aura qui n'était autre que celle de la personne présente avec elle, il ne pouvait pas se permettre de lui laisser une chance de mourir. Dans un geste totalement désespéré dans l'idée, il fermait les yeux et la meilleure partie de son Ki se donnait à cette pauvre jeune fille qui subissait une étreinte mortelle. Elle allait avoir un bonus x70 pendant 5mn. A cause de l'énergie qui la soignera passivement pour la faire tenir, du moins, s'il n'était pas forcément trop tard puisqu'il n'en savait rien, il ne lui resterait que 2 minutes de potentielle riposte musculaire afin de se défendre, quitte à ce qu'il rase la serre dans un coup de main trop puissant à cause de l'air qui sera brassé. Une fois son énergie transférée, il se sentait idiot, terriblement idiot. N'étant pas près d'elle pour la soigner, il ne pouvait que croire au destin et à la fortune.

-Par pitié Lynn....Lâche la....

En rouvrant alors les yeux, cela n'ayant duré qu'une petite seconde à cause de la vivacité de cette énergie là, il avait lancé la roue du destin en priant que sa passe. Son air s'assombrissait et un air beaucoup plus sérieux et irritable se faisait sentir. Il regardait alors Ulli, sans animosité mais juste avec des expressions faciales qui se voulaient durcies par la situation. Ainsi, il répondait alors sobrement et rapidement avant d'aller vers le même surveillant à 17m en face de lui, ayant résisté à la hado wave. Au passage, se trouvant alors un angle de tir, il remettait une pichenette comme au tout début du banquet sur le dernier nuage plus petit pour être sûr d'éloigner la menace à l'ouest, proche de la maison du directeur si possible, voir plus loin encore. A voir. En tout cas il disait à Ulli  :

-Ulli je te fais confiance, va me défoncer cette machine qu'on en finisse, on s'occupera de ce fou plus tard. J'ai...quelqu'un à contacter.

Ainsi, allant voir le surveillant qui l'avait félicité précédemment, il prenait un air pressé en espérant qu'il n'ait rien de mieux à faire. Arrivant dans son champs visuel, Jïnn eu un profond moment de vide, d'absence. Ses yeux s'écarquillaient et il refusait d'y croire. Ce...Ce sentiment ? Non...Était-ce tout simplement possible ? Il remettait en cause pour la première fois la perception de son pouvoir. Refuser la réalité serait si simple et pourtant....Il bégayait alors face au surveillant qui le prendrait pour un fou mais il devait reprendre contenance, malgré un haut le cœur répugnant, déroutant et hideux.

A la..... serre, vite ! danger de vie ou de mort monsieur.... ! La responsable de tout ça !  

Il ne pouvait lui faire une phrase plus correcte. Son regard se dirigeait alors vers la personne concernée, détectée par sa perception. Une telle colère, envie de meurtre ou quoi que ce soit s'en rapprochant. L'avait-il uniquement semé ? D'où une telle intention provenait ? C'est pour cette raison que même s'il ne pouvait pas le voir à cause des personnes encore debout et la distance, qu'il décidait de passer à fond de ses capacités. Il ne lui restait que les 2/3 du temps de sa transformation la plus puissante. Masquant alors la couleur de son Ki pour qu'elle ne soit plus que transparente, sa vitesse relative lui faisait voir le temps au ralenti. Il allait beaucoup trop vite que la plupart des gens présents. Evidemment, bien qu'en proies à des doutes permanents sur ce qu'il venait de ressentir, il n'était pas inconscient. Allant à une vitesse subsonique, il marchait, vite, très vite, tellement vite qu'il ne lui faudrait qu'au grand maximum 2 secondes en voyant large pour arriver devant le rubis, un frère d'arme, qui avait des idéaux qu'il savait juste. C'est ainsi qu'en ayant assisté au balayage de Noa ainsi qu'à la potentielle chute d'un camarade, qu'il se dressait devant lui, le visage neutre cachant une expression d'incompréhension totale, de doute. Sur le chemin, il avait vu cette même aura s'éteindre, ôtée par la personne qu'il regardait intensément. Son aura alors masquée, un rien risquait de le mettre en colère au point de surement péter les plombs. Son regard pesant ne pouvait pas s'empêcher de communiquer sa tristesse tout comme sa voix rauque, grave, suave en temps normale, résonnait à un volume sonore audible mais sur une certaine retenu :

-Pourquoi... ? ...Pourquoi.... ? Myo...Après tout ce qu'on voulait accomplir....Tu étais l'élu, c'était toi....

Plus rien d'autres ne le préoccupait que le rubis. Son aura bien que masquée avait perdu en puissance pour se contenter de circuler à la puissance minimale, capable d'atteindre le maximum en un instant si besoin. Une légère bulle de perception se dégageait alors à 1m autour de lui, intangible, juste pour ressentir dans un geste in extremis si besoin en plus de toutes ses sécurités si une personne pouvait réellement en arriver là. Il se devait de trouver des réponses, immédiatement.




Résumé :

-Il analyse ce qu'il y a dans la serre et essaie de voir si le destin est clément avec la PNJ en donnant ses plus précieuses ressources.
-Il répond à Ulli d'aller péter la machine en laissant encore une pichenette vers le nuage pour assurer la sécurité
-Il va voir le PNJ du tout début pour lui demander de se rendre à la serre de toute urgence
-Il ressent la murderous intent de Myo, ne voulant pas y croire avant d'y aller à fond pour se dresser devant lui en prenant compte des informations visuelles, auditives et sur sa perception des auras
-Il lui demande la raison d'un tel acte, en prévoyant sa défense auquel cas ça partirait vraiment loin.
-Il ne prête absolument aucune intentions aux élèves qui suivent l'ordre de Neith au passage.  




POUR LES NOUVEAUX:
Les tuyaux du bon MJ : Les recensements une fois validé. Journal intime avec timeline à faire, votre boite à message aussi. LISEZ LE TOPIC DANS ACADEMIE ABONDANCE ! Souriez et amusez vous !  


THEME DU PLAISIRS:

Signature TPC:

avatar
Jïnn
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 4
Exp:
200/300  (200/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event] My Funny Valentine ! [PV Les inscrits]

Message par Spera le Ven 09 Mar 2018, 22:52

Une fois face à Jïnn... Je finis par remarquer le contexte actuel de la situation... Il avait l'air... Occupé. Oui, c'est ça, occupé. Je crois reconnaître le gros homme tigre, en même temps, difficile d'oublier un personnage pareil. Ils sont tous dans un câlin collectif que j'essaie d'éviter du mieux possible, ma volonté prend un sale coup avec l'effet bizarre de ce nuage. Jïnn me notifie de son attention à mon égard et fini par... Faire son Jïnn je suppose ? Il repousse sans grand mal toutes les personnes qui l'entravaient. Je suis moi-même quelque peu pris dans le choc et trébuche légèrement. Le gamin de tout à l'heure finissait même par revenir nous prévenir du danger que l'on connaissait déjà. Jïnn commanda à Cheshire quelque chose de tout à fait responsable... Ça me ferait mal de le dire si je n'étais pas déjà un Diamant pas respecté, mais Jïnn s'en sort magnifiquement bien, une honte que je sois aussi dépendant que ça. Je le serrerais bien dans mes bras... Mais je ferais jamais ça en temps normal, nan. Concentre-toi !

La situation semblait encore solvable avec Jïnn encore en bon état. Je l'accompagne du regard alors qu'il se précipite vers l'espèce de savant fou avant de ne s'isoler dans un coin avec lui. Il a l'air plutôt... Déterminé ? Sans bien comprendre, juste après avoir accosté le savant, c'est comme si une onde se propageait, j'ai bien failli y succomber, mais me remet assez vite du léger choc. Jïnn venait de sécher facilement une vingtaine de personnes... Efficace. Je témoignais alors de loin de la petite discussion qui avait lieu entre les deux personnes. Le savant n'était pas le moins impressionné du monde... Plutôt fasciné même. Sans pression il se permettra même d'ordonner à Jïnn deux trois trucs. C'était assez... Drôle à voir. Mais la situation n'est pas à s'amuser, elle ne l'est plus... Depuis assez longtemps pour moi.

Après sa petite discussion, Jïnn se mit à me fixer d'un air... Plutôt sérieux. J'aime pas ça, mais je peux comprendre... Cependant il y a quelque chose d'autre... Il finit par s'approcher de moi alors que je finis de me remettre de son onde Ki.

-Ulli je te fais confiance, va me défoncer cette machine qu'on en finisse, on s'occupera de ce fou plus tard. J'ai...quelqu'un à contacter

Pendant un moment, je restais immobile, me fixant... Je sais à peine où j'en suis... Trop de choses se passent, j'ai déjà tant de trucs à gérer de mon côté... Law, Ambre, Deviance, l'Agence... Elwine. Bon sang ! Je serre mes mains légèrement tremblantes et me remet de toute cette confusion vitesse éclair.

- Fais-donc. Je vais m'occuper de cette situation une bonne fois pour toute.

On finit donc par se séparer, je pars en trottant vers le gymnase, accélérant vite le pas dans une course pour aller détruire ce "Brownisator". Alors qu'un bruit sourd et des cris se font entendre au loin, un profond froid de terreur s'agrippe à mon dos pour se répandre dans tout mon corps, à la limite de ma volonté je continue tout de même ma course... Ou bien ma fuite, je sais pas. Me couvrant toujours le visage avec mon bras par précaution, je défonce la porte du gymnase à coup de pied pour l'ouvrir dans la hâte et repère dans le bâtiment le dispositif censé contrôler le brouillard électromagnétique. Je m'enfonce alors dans les locaux apparemment vides pour me rapprocher de l'une des sources de ce chaos. Une fois en face, j'essaie de comprendre un peu le dispositif... Mais c'est loin d'être le genre de hardware que j'ai l'habitude de voir... De toute façon je suis venu pour démolir cette merde, pas pour la comprendre.

Je pose mes mains sur la machine et l'agrippe fermement vers sa base, du mieux que je le peux. Je commence alors à me concentrer du mieux que je le peux... Cette machine a un peu une gueule de paratonnerre. Une EMP simple ne devrait pas suffire à mettre hors d'état ce truc pour de bon, du moins j'en doute. Je risquerais de surtout le détraquer et d'empirer les choses... Non je veux le détruire, le rendre hors d'usage, complètement. C'est donc la plus grosse EMP que j'ai jamais faite qui va sortir et je compte aussi faire sauter les circuits en envoyant des charges maximales avec mes mains... Oui... Oui. Qui plus est, je devrais pouvoir accumuler des dégâts supplémentaires avec le champ magnétique pour arracher les composants intérieurs... Je sais qu'une trop grande charge peut me faire péter une durite, mais y'a pas grand monde dans les environs... Je finirais comme... À la bibliothèque je suppose... Je suis obligé ! C'est cette foutue Académie ! J'en prendrais la responsabilité.

Je pousse un râle alors que je concentre toute mon énergie sur le dispositif... J'essaie de me motiver, de... Mais toutes les émotions enfouies en moi se mélangent... La terreur, la haine, la confusion... Tout ça ne fait que se mélanger et se confondre. Des choses me reviennent en plein visage, des choses familières... Un tas d'émotions instables percutent mon esprit et mon râle ne fait que grandir à mesure que je tente de détruire la machine sans avoir à détruire ma volonté... J'essaie de garder un maximum de concentration, j'arrive à percevoir les arcs électriques tout autour de moi partant de mes bras et d'un peu partout. J'ai le dos qui me brûle et j'ai si mal au crâne... J'ai l'impression que je vais m'évanouir... Il faut que... Je résiste. Garder le contrôle... Garder le contrôle... JE VAIS RUINER CE TAS DE FERRAILLE !



Pendant la fraction d'un moment, quelqu'un... Quelque chose d'autre se tient face à la machine. Pendant la fraction d'un moment, le râle guerrier devient le cri d'une bête. Quelqu'un, quelque chose s'occupe de finir d'anéantir et d'arracher le bout de métal qui lui fait face.


Edit de Post : Réussite du jet :

Je me relève après le choc de la destruction de la machine. J'ai... J'ai fini par détruire ce truc. Maintenant que j'ai réduit ça à néant... Je... Je fais quoi ? C'est bizarre... Je me sens libre, pourquoi ? Je devrais aller à la serre, je m'empresse donc de me diriger vers la seconde source de... De quoi déjà ? Ah oui, du problème. Bien que je ne ressente pas cela comme un problème en ce moment... Je sais pas pourquoi... J'ai l'impression que je pourrais annihiler tout ce qui se trouve sur mon chemin. J'ai... J'ai envie de le faire ? Pas vraiment... J'ai envie de quoi ? Pas grand-chose... Je dois aller à la serre pour... Régler le problème. Je crois. Je me sens un peu mal à l'aise tout de même... J'ai le dos qui me démange encore... Saloperie de dos... Nan c'est pas le dos, c'est... Hm. Allons détruire les problèmes de cette Académie.

Résumé des actions:
- Je reste attentif à ce que fait et dit Jïnn
- Je prends l'onde de Hado de Jïnn et l'encaisse suffisamment
- J'écoute la demande de Jïnn et part pour le contrôleur du brouillard
- Je trouve le contrôleur et utilise mon pouvoir à pleine puissance pour le détruire, endommageant au passage mes vêtements très légèrement brûlés.
- Je finis en surcharge et me met à foncer vers la serre pour régler le dernier problème, avec un air fou et des arcs électriques qui sortent d'un peu partout, surtout du dos


Dernière édition par Ulli le Ven 09 Mar 2018, 23:07, édité 3 fois


Fluctuat nec mergitur
avatar
Spera

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 1
Exp:
65/150  (65/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event] My Funny Valentine ! [PV Les inscrits]

Message par Eclypse le Ven 09 Mar 2018, 22:52

Le membre 'Ulli' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de 100' : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event] My Funny Valentine ! [PV Les inscrits]

Message par Gwendoline Arget le Dim 11 Mar 2018, 21:51

Une Saint-Valentin qui dérape...
-Je sais pas trop... Va falloir demander aux Diamants...

Ouais bon, j'espérais qu'il avait un peu plus d'infos que ça, mais bon. Cela paraissait logique quelque part. Je lui emboîtais le pas jusqu'à la prof de psycho.

-Pff quel merdier ! Bon, dites comment je pourrais vous aider parce que niveau initiative, je n'ai pas l'impression d'être super efficace...

Nous eûmes droit à une démonstration de pouvoir de Mme Selkis qui calma un homme tigre que je n'avais jamais vu de ma vie, qui devait vraisemblablement être un Diamant, du nom de... StormKa du coup.

-Je ne pense pas qu'on puisse faire grand-chose à nous tous seuls, le chaos est tel qu'on risquerait de blesser des élèves. Le mieux serait de neutraliser les éléments les plus dangereux comme StormKa, pour éviter tout incident. L'effet va bientôt finir par se dissiper. Je vais en parler à mes collègues, suivez moi. StormKa debout, on y va.

Puis après quelque seconde, elle se corrigea en remarquant que les Diamants se mettaient en action

-Continuez et rejoignez Jïnn, je vais aller aider mes collègues. Et n'allez pas jouer aux héros, ce serait futile et dangereux.

Comme si on pouvait faire quoi que ce soit de toute façon ! Enfin, moi, à part en blessant les gens, je vois mal comment les arrêter...Bon, bah c'est repartit hein. Le petit groupe se remit en marche. Bon, il est où Jïnn ? Il était avec un espèce de vieux fou qui lui causait. J'allais me diriger vers lui, sauf que... Ça ne pouvait pas se passer aussi calmement que ça, forcément. Déjà qu'avec ce nuage bizarre, c'était tout sauf calme. D'ailleurs, je repoussais encore quelques élève tentant de voler des câlins. Bon, au bout d'un moment ça commence à être relou ! Noa s'arrêta, semblant fixer quelque chose ou quelqu'un. Je voulu suivre son regard, mais... Il y avait beaucoup trop de monde, impossible de déterminer avec précision la personne qu'il avait repéré. Un immense bruit, comme une sorte de déflagration retentit. Je sursautais, tous mes sens en alerte, tentant de déterminer ce qu'il venait de ce passer. Autour de moi, trois personnes avaient déjà réagit : Noa s'était hissé sur ses tentacules, et sembla attaquer quelqu'un, tandis que Jïnn avait... pour ainsi dire disparut tellement il était partit vite. Quant à Neith, elle avait grimpé sur l'homme tigre :

-StormKa, il faut qu'on rejoigne le centre de la foule le plus vite possible fonce. Sans blesser d'élèves !

Et moi ? Il y avait pas une petite place pour moi ? Sérieux, je voyais rien là ! Par contre, j'entendais. Et cela, n'était pas rassurant. Une rumeur commençait à enfler, des murmures, des cris, des pleurs. Une vague d'horreur s'était abattue sur la foule. Profitant de ma petite taille, même si tout est relatif, je me faufilais au milieu des gens rapidement, me frayant un chemin au milieu de la masse qui semblait comme figée, sous le choc. Et il y avait de quoi. Lorsque j'arrivais au centre, je me figeais quelques secondes, mon cerveau beuguant à la vision du carnage qui s'offrait à moi. Je fermais les yeux quelques secondes, réprimant un haut-le-cœur. La scène était indescriptible de par sa violence. Du sang... Du sang partout... Un corps sans vie, et sans tête aussi, par la même occasion... Cette flaque... Cette marre... C'était... C'était la tête de ce pauvre homme oui. Comme à chaque fois que je me retrouvais confrontée à la mort, mon cerveau se coupa de mes émotions. Pour le moment. Les jours, les semaines, les mois suivants, j'allais en baver, l'horreur me frappera de plein fouet, et ces images se rajouteront aux nombreuses autres qui font de mes nuits un enfer. Si mes cauchemars c'étaient calmés ces derniers temps, ils reprendront en force dans les prochains jours à n'en pas douter. Mais pour l'instant, la cruelle réalité me laissait de marbre. Je ne ressentais plus rien.

Je rouvris les yeux en ôtant la main de ma bouche, analysant calmement la situation. Enfin, calmement en apparence, même si je ne ressentais rien pour l'instant, un simple mot pouvait en ce moment déclencher chez moi un déferlement d'émotions. Le mur qui s'était créé entre moi et mes ressentis était mince, et un rien pouvait le briser. Il y avait comme un espèce de silence autour de moi. La plupart des gens étaient en état de choc, le regard rivé sur le cadavre, incapables de détacher leur regard du corps du défunt ainsi que de la jeune fille juste à côté, recouverte de sang et de morceaux d'humain non identifiés. Quant à moi, j'évitais de trop les regarder, car ces images étaient à gerber, glauque au possible. Il fallait que je fasse quelque chose, je ne pouvais pas rester là, les bras ballant à rien faire. J'avisais quelqu'un qui semblait particulièrement choqué, tremblant de tous ses membres. Je m'approchais d'elle d'un pas rapide, la saisissant doucement par les épaules pour lui faire effectuer un demi tour :

-Allez viens, faut pas rester là

Dans ma voix, aucune trace de peur, seulement de la douceur, et une légère compassion. En éloignant cette personne du carnage, j'espérais également lancer un mouvement de foule, que chacun s'éloigne de l'horreur, calmement surtout, même si, avec cette violence, on pouvait plutôt s'attendre à un gros mouvement de foule. Dès que les gens sortiraient de leur hébétude, ça risquait d'être le bordel. Pitié qu'aucun élève ne soit blessé à ce moment là. Le seul point positif, c'était qu'avec ça, plus personne ne semblait chercher de contacts. Le choc avait, semble-t-il, rompu le charme. Mais, je me demandes si je préférais pas les « zombies câlin » finalement...
(c) Gwendoline sur Académie Tsuki


Résumé:
Bon, du coup, je suis Noa pour aller voir Neith, puis, je suis Neith, je vois Noa se stopper, puis Myo commet son meurtre, je suis alertée par le bruit créé par son pouvoir, autour de moi, Jïnn, Noa et Neith réagissent, du coup je me faufile dans la foule pour aller voir ce qu'il se passe, je découvre la scène et décide d'agir en éloignant une personne qui semble particulièrement choquée du cadavre (si quelqu'un veut jouer cette personne libre à lui, sinon bah... c'est un PNJ du coup)


Je parle en français en italique

avatar
Gwendoline Arget

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event] My Funny Valentine ! [PV Les inscrits]

Message par Stormka le Lun 12 Mar 2018, 10:30

Décidément mon amour ne plaît pas à tout le monde et Jïnn me repousse... Violemment. Au fond de moi-même je ne lui en veux pas car celui que je hais le plus actuellement c'est moi et mon état de junky sous
LSD. Je retombe lourdement sur le dos, et nom de Zeus, heureusement personne n'était là. Ce coup de bol. Enfin si y en a une qui se prend un bras dans l'épaule mais bon, c'pas grave. Il est pas allé de main morte quand même Junalkin!
Arrive Neith qui me balance un truc, sur le coup j'étais pas au aguets.
C'est marrant mais je ne contrôle presque plus ce que je fait dans les secondes qui suivent... Enfin si je contrôle dans les grandes lignes comment je le fait mais ça s'arrête là. J'obéis à toutes les volontés de Neith sans rechigner, ou même sans réfléchir en fait. Par contre j'ai du mal à saisir ce qu'elle me dit, pas parce que je n'entends pas non. Mais car il m'est impossible de me concentrer dessus. C'est à la fois bizarre et oppressant! Rah j'enrage un peu intérieurement de ne presque rien comprendre à la situation, mais bref, passons.

Je ne pense pas qu'on puisse faire grand-chose à nous tous seuls, le chaos est tel qu'on risquerait de blesser des élèves. Le mieux serait de neutraliser les éléments les plus dangereux comme StormKa, pour éviter tout incident. L'effet va bientôt finir par se dissiper. Je vais en parler à mes collègues, suivez moi. StormKa debout, on y va.

Comme je l'ai dis, j'ai pas tout compris. Mais de ce que j'ai bel et bien entendu, bien sûr que si que l'on peux faire grand-chose! ARGH! Bridé comme ça je n'sert à rien aussi! RAAAH! ET PUIS CE RONRON DE CON QUE JE LÂCHE SANS DISCONTINUER LÀ!!! Oulah je m'énerve moi, bien sûr ça ne se remarque pas car je suis toujours sous l'emprise de ce foutu nuage, et je pense pouvoir dire facilement que je suis celui qui prend le plus cher avec tout mes sens exacerbés.
Neith me fait ramasser quelques élèves à qui je donne leur dose de câlin félin quotidienne pour tenter de contenir toute cette cohue. Ridicule, je rugis un bon coup et hop tout le monde au pas. Mais bon je suis coincé avec ce foutu ronronnement alors c'est pas plus mal qu'elle me fasse bouger un peu, que je sois enfin utile.
Puis Boum. Bang. Crak. Appelez ça comme vous voulez mais c'est une détonation pour faire concis. Sans Neith j'y serais déjà, mais non faut faire le chat d'salon et quémander un câlin pour qu'on m'écoute. Rah.

Stormka porte moi sur tes épaules s'il te plaît"

Je m'exécute immédiatement, passant mes mains autour de sa taille pour la soulever comme si c'était une plume. Mon sixième sens est en alert maximale, et de ce que je vois je le comprends. Tout le monde s'est figé là-bas c'est pas normal du tout.

[color:0b88=ff9900]StormKa, il faut qu'on rejoigne le centre de la foule le plus vite possible fonce. Sans blesser d'élèves !

BAH ENFIN! Quitte à me rabaisser pour servir de destrier je peux enfin aller voir bon sang! Je tend le bras pour l'attraper une fois de plus à la ceinture et la rassoit sur mes épaule en une fraction de seconde, faudrait pas qu'elle tombe. Les humains "normaux" n'apprécie en général pas de se casser la gueule. Et là je fais un truc vraiment peu commun pour moi: alors attention je le fais cette fois mais ça veux pas dire que je suis prêt à le refaire de si tôt, quand bien même ce soit pratique.
Je passe à quatre patte , prend appuye sur une table et me propulse au-dessus de la foule, Neith toujours sur mon dos et qui aura eu le réflexe de m'attraper les vêtements pour se maintenir si elle n'est pas suicidaire. On doit culminer à bien 5 mètres au-dessus de tout ce beau monde quand la gravité fais son job et nous attire vers le bas. Le saut équivaut déjà à la moitié de la distance, et l'atterrissage se fait paradoxalement en douceur, entre deux étudiantes tétanisées. Je fais quelques pas à ma vitesse de sprint, slalomant comme... Vous avez vu le royaume des chats?
Vous savez, le film de myazaki. Bah rappelez-vous le moment où un tapis de chat gris enlève l'héroïne Haru. C'est exactement pareil ce qu'il se passe. Je vais si vite que les élèves focalisé sur autre chose, ne me sente que le courant d'air que j'emporte avec moi. Un deuxième saut nous envoie directement sur les lieux, j'ai juste le temps d'apercevoir Noa envoyer ses tentacules sur quelqu'un en l'air. Une baston? Faut les arrêter! Y'a que moi dans les diamants qui ai la force physique suffisante pour rivaliser avec lui alors Neith lâche-moi bordeee....
Je retombe plus lourdement cette fois, et debout. Mes deux jambes vont se planter tout droit de chaque côté du cadavre. Je l'ai déjà vu ce cadavre, il avait une tête avant. Et il était surveillant. Putain.
Je sais que c'est pas le moment mais j'ai quelque chose qui revient, juste pendant un dixième de seconde. Je sais parfaitement où j'ai déjà vu ça, c'était un pendant ma deuxième opération comme spetsnaz GRU! La position du corps est parfaitement la même! Putain!...

Flashback:
Ce qui est écrit ici est une précision, pour comprendre le passage juste au-dessus. Bien sûr StormKa s'en souvient parfaitement mais n'a pas le temps de s'attarder là-dessus donc je vous le pose là. Il était 100% humain en ce temps-là.

C'était il y a un moment, un putain de long moment. C'était quand je suis entré dans les forces spéciales d'opération en extérieur, en Ossétie (du sud). La Russie et surtout Poutine avait eu vent de plusieurs conflits armés et c'était un excellent moyen de gagner quelques territoires en échange de ramener la paix. Moi et 30 camarades on nous a balancés dans un village occupé par une dizaine de résistants, ces mec se battaient pour ce en quoi ils croyaient, moi à l'époque je savais juste que si t'accepte de prendre une arme t'accepte aussi de prendre une balle. L'opération se devait d'être brève: on entre dans la baraque où ils se planquent, on ressort illico. Tout se passa comme sur des roulettes, on a même pu compter 7 coups pour 7 cibles. Efficacité, propreté. Viens le moment con, l'instant où tu fais un truc stupide car t'as pas suivi les règles; j'entre dans une pièce, sans clear au préalable. Il faut entendre par là que je n'ai pas attendu une confirmation signifiant que la salle soit vide.
Et ça n'a pas raté, un paysan me sauta dessus, direction la gorge armé de sa machette. Mais bon, qu'est-ce que tu veux faire contre des hommes surentraînés? Si on est là pour vider l'endroit, espérez même pas fuir. Ce gars le savait visiblement, mais bon il trouvait visiblement plus noble de mourir en martyr pour sa cause.
J'ai contré avec mon arme, saisi sa main pour lui arracher la machette. S'ensuivit un bon coup dans la jugulaire et hop, la tête à demi-décrochée. Je me suis pas attardé plus d'une seconde et j'ai repris mon arme, lançant le signal de clear pour mes camarades.

J'suis pas vraiment choqué, j'ai tué suffisamment pour qu'un seul cadavre ne soit pas un trop grand traumatisme pour moi.par contre, quand on coupe une jugulaire, le sang c'est pas ce qui manque... Neith me retient pour l'instant mais allez savoir si StormKa Poliakov va pas passer en StormKa Berserkov dans les secondes qui suivent. C'est que ça me donne faim tout ça... Puis je vois enfin à qui s'en prend Noa, faudrait d'ailleurs pas le stopper avant qu'il le démonte celui-là? Même Jïnn est là. Putain mais Neith t'as intérêt à me faire bouger, sinon dès que je reviens à moi je t'en colle une.


Recap :
• Jïnn m'envoie valdinguer
• J'obéis au doigt et à l'œil à Neith
• Je la transporte au coeur de l'action avec la technique du tigre volant tmtc
• Je retombe un pied de chaque côtés du cadavre, avec une méchante envie de me taper une entrecôte saignante
• J'ai pas tout à fait tilter qui est le coupable mais j'vois bien que Noa s'en prend à quelqu'un. J'me dis qu'il faut stopper Noa avant qu'il casse des genoux.

Puis dsl pour les coquilles, c'est cette saloperie de correction auto et j'ai pas le temps de tout reprendre.


Je rugis en #DF401

La bécane du prof de sport :

Poliatheme:
https://youtu.be/qAZzT6DTz-A
Berserkov theme:
https://youtu.be/yFUS_nTrXL8

Certifié professeur de tiger-power,
StormKa Poliakov, c'est le prof de sport excelsior.
avatar
Stormka

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
55/150  (55/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event] My Funny Valentine ! [PV Les inscrits]

Message par Kaname le Lun 12 Mar 2018, 10:56

Résumé.
Event Saint Valentin
 
Je ne comprenais pas ce qu’il m’arrivait enfin ce qu’ils nous arrivaient. Taïchi, le mec qui déteste le contact physique qui réclame un câlin… c’est le monde à l’envers. Il s’avançait peu à peu, tendant les bras pour me serrer plus ou moins fort.

Je ne savais plus quoi penser, moi aussi je voulais le serrer dans mes bras mais est-ce dû à ce nuage ou c’est quelque chose que je voulais inconsciemment ? Non… je ne pouvais pas demander de l’attention à ce mec, lui qui passe son temps à me faire chier, je ne pouvais pas attendre plus que de la simple amitié de sa part et encore… amitié c’est un grand mot, déjà qu’on se côtoyait sans se taper relevait d’un exploit.

Mais ça ne s’arrêtait pas là, il me dit tout bas, qu’il me trouvait mignonne… Il vient de me dire ça ! C’est sûr, on hallucine tous les deux, c’est un mauvais rêve, ce n’est pas possible, il me trouvait mignonne… mais en y regardant de plus près, malgré son caractère, il était un peu plus grand que moi, ses yeux marrons, ces cheveux châtains dont j’ai envie de passer ma main dedans.

Mais… pourquoi ma main se soulève et caresse ses cheveux, passant derrière son oreille, suivre la courbe de son cou… je comprends plus pourquoi mon corps fait des choses pareilles… mais ces cheveux étaient si doux, je n’avais jamais caressé les cheveux d’un homme, bon en plus il avait max la touffe de cheveux, c’était agréable et je continuais ainsi quelques instants, le regardant dans les yeux.

Ses yeux qui essayaient de me faire passer un message puis il me baragouine un truc incompréhensible.

Omi ieda Kmenaa.

Qu’est ce qu’il voulait me dire ? ça me rappelle le truc de la dernière fois avec le robot dans le cimetière, il parlait en verlan, il mélangeait toutes les lettres.
Attends, si je replace les lettres ça fait quelque chose comme “ Moi Aide Kaname “, donc aide moi Kaname.
Il était donc vraiment en galère lui aussi… il ne voulait pas m’enlacer aussi tendrement… je ne sais pas si je suis déçue ou autre, ou si c’était la première fois qu’un homme prenait un peu plus les devants.

J’essayais de me décoller de mon camarade mais rien n’y faisait, j’avais cette envie irrésistible de l’avoir dans mes bras, ne plus le lâcher mais les cris perçants d’Haru me “ réveille “ de cette transe. Fallait que je l’aide, mais je ne savais pas quoi faire entre Taïchi et elle… puis mes pulsions à contrôler, c’était trop difficile.

Le seul moyen que j’ai de me mettre en stand-by, c’est d’intégrer le corps de Haru pour essayer de l’aider. Je me concentra alors entre tous ses bruits pour essayer de percevoir l’âme d’Haru et voir à travers ses yeux de félins.

Je dis une dernière fois à Haru que je vais prendre possession de ses yeux, peut-être qu’avec ça, je pourrai bloquer momentanément l'effet pour qu’elle puisse partir.

Une fois les consignes prononcées, je sentis mon corps partir et tomber…

L’effet était toujours aussi désagréable de faire cette manip’, au bout d’une dizaine de secondes, j’arrive à percevoir parfaitement les couleurs et les formes, j’observais mon corps inerte dans les bras de Taïchi qui ne comprenait pas ce qui m’arrivait mais c’était nécessaire pour les 5 prochaines minutes. Je regardais partout trouvant un point de sortie, si je regarde la direction que prenait le nuage, il suffisait que j’aille vers le sud pour esquiver ces effets néfastes, j’indique alors à Haru de rejoindre le portail.

Est-ce que notre plan va fonctionner…



 



Résumé:

- Kaname capte que Taichi veut l'enlacer un peu trop et fait de même  (beuuurk)
- Elle essaye de prendre possession du corps de Haru pour essayer de la faire sortir de la zone du nuage
- Le corps de Kaname tombe inerte dans les bras de Taïchi pendant l'opération
avatar
Kaname

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Tsukiste
Niveau: 1
Exp:
70/150  (70/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event] My Funny Valentine ! [PV Les inscrits]

Message par Taïchi Kagame le Lun 12 Mar 2018, 11:22

Qu'est-ce qu'il se passait... Non, qu'est-ce que j'étais entrain de faire ? Enlacer une personne... Ce n'était qu'une action stupide et incompréhensible. Pourquoi ferais-je ça ? C"était si inattendu et extraordinairement... Répugnant. Ce que je pouvais détestais ça. Mais pourquoi est-ce que je continuais de la câliner ? Tout ces mystères qui ne pouvaient se résoudre maintenant.... Il me fallait... De l'aide... Est-ce que l'appel à l'aide que j'avais lancé à Kaname suffisait ? Je ne le savais pas.

Dans tous les cas, la voilà dans mes bras, entrain de me caresser les cheveux, encore et encore... Non... Ne touche pas mes cheveux abrutie... Je ne voulais pas les désinfecter après... Ce que c'était barbant... Je ne voulais pas qu'elle le fasse, mais d'un côté, j'aimais cela... Pourquoi est-ce que j'étais indécis aujourd''hui sérieusement ? Serait-ce encore à cause de cette odeur nauséabonde ? Cela... M'exaspérait.

Puis cette fichue Kaname qui était lourde à porter en plus des problèmes précédents.... Mais... C'était étrange. Il fallait que j'utilise toutes mes forces pour l'enlacer. Qu'est-ce qu'il se passait ?

Je regardais alors le visage de la femme, pour voir qu'elle était endormie. Sérieusement.. elle ne pouvait pas choisir un autre moment pour se reposer ? Mais c'était quand même étrange de dormir dans une telle situation. Je décidais alors de la réveiller, en lui caressant la joue. Rien ne se passa. Est-ce qu'elle se serait évanouie ? C'était quelque chose d'assez possible. Comment et pourquoi, je n'en savais rien, mais ce qui suivi ne s'expliqua pas.

Je portais Kaname tout en me dirigeant vers les portes de l'académie. Je ne connaissais moi même pas mon objectif, mais si j'étais à la place d'une personne amoureuse... Je crois que j’emmènerais l'inconsciente à l'infirmerie... Je pense que je faisais cette action mais je n'étais même pas sûr....

Quoiqu'il en soit, mon esprit se laissa guider par mon corps entrain de se ruer vers la porte d'accès à l'établissement la plus proche, tout en portant Kaname dans mes bras.


Hrp : Les actions de Taïchi:
Taïchi ne sait pas quoi faire, mais lorsqu'il voit le corps de Kaname s'écrouler dans ses bras, il se précipite vers l'école sûrement pour l'emmener à l'infirmerie. Même lui ne sait pas ce qu'il est entrain de faire, il ne peut donc que comprendre qu'il emmène la fille vers l'académie.



OST de Taïchi

#LeMembreLambda

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event] My Funny Valentine ! [PV Les inscrits]

Message par Célestia le Lun 12 Mar 2018, 18:43

Le jeune homme roux ne semblait pas avoir envie de suivre notre héroïne. Eh bien, tant pis, la bleue irait seule. De toute façon, ça ne devait pas être si dangereux que ça, ce qu'il se trouvait à la serre, si ? En catimini, se fondant parmi les arbres et s'amusant même à faire le ninja -il fallait bien qu'elle s'amuse comme elle le pouvait, ses contacts relationnels durant cet évent ayant été assez limités-, elle se dirigea vers le point de reformation du nuage.

Pendant le trajet, la jeune fille se posa de nombreuses questions : quelle était la provenance de ce nuage ? Pourquoi était-il rose ? Etais-ce un nuage modifié ou carrément autre chose ? Tant de questions sans réponse... Cela l'énervait quelque peu. D'autant plus que les banquets dans cette académie avaient tendance à mal terminer ; l'administration n'avait-elle donc pas tiré de leçon quant aux précédents événements ? Il semblerait que non... Ou alors, elle n'avait absolument aucune imagination quant aux animations à faire pour essayer de redonner un semblant de vie à cette foutue académie. Elle soupira, secoua la tête. C'était inutile de repenser à tout cela, d'autant plus que de mauvais souvenirs commençaient à affluer...

La jeune fille aux cheveux bleus entendit soudainement un bruit étrange. Surprise, elle s'arrêta, et regarda autour d'elle ; quelle était donc la provenance de ce claquement ? Visiblement, il n'y avait rien qui paraissait suspect... Peut-être cela provenait-il de plus loin ? Peu importe, elle n'avait pas vraiment le temps de vérifier  la source du bordel ; elle continua donc le trajet vers la serre.

Arrivée là-bas, elle eu droit à un spectacle des plus étranges : un gros nuage rose sortait des murs de la serre. Célestia cligna plusieurs fois des yeux, choquée. Qu'est-ce qu'il se passait, ici ? La bleue s'approcha du nuage, doucement, prenant une distance de sécurité avec lui ; qui sait ce qu'il pourrait renfermer ? Elle réfléchit : que pouvait bien contenir ce nuage ? Et surtout, qui était à l'origine de tout ce bordel ? Surtout qu'il y avait une légère odeur de fraise dans l'air... Elle se couvrit le nez ; sérieux, c'était pas le moment de commencer à avoir des hallucinations ! Car oui, c'était forcément cette masse rose et sûrement moelleuse qui était à l'origine de tout ça. La bleue se racla la gorge ; elle devait vérifier si quelqu'un était dans les parages, on ne sait jamais. En effet, elle ne tenait pas à rester seule face à cette chose qui progressait certes très lentement, mais qui progressait quand même.

Euh... Il y a quelqu'un, dans la serre ? demanda-t-elle, peu rassurée.

Mais bon, rien de grave ne pouvait lui arriver, non ? C'était parfaitement impossible que, exemple totalement au hasard, une personne ayant mangé trop de nuage l'entende et lui saute soudainement dessus... Théoriquement. Mais nous étions tout de même à Tsuki, et rien ne se passe comme prévu, dans cette académie...

Résumé:
Célestia va vers la serre, s'arrête en attendant le bruit, mais comme elle a pas le temps elle reprends sa direction. Elle arrive devant la serre, reste à distance du nuage et appelle, espérant que quelqu'un lui réponde, sans se douter évidemment de tous les bails obscurs.


Dernière édition par Célestia le Mar 13 Mar 2018, 18:50, édité 1 fois


Couleur dialogue : #4DA6E1
avatar
Célestia

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event] My Funny Valentine ! [PV Les inscrits]

Message par Narok le Mar 13 Mar 2018, 09:33

Nounours m’avait sauvé ! Oui ! NOUNOURS POWER ! Quand Noa me lâcha après s’être fait refroidir le bas du corps et mon super nounours des glaces m’aida à me relever.

« Narok ? Ça va ? Tu sais si tu veux des câlins il suffit de demander pas besoin de dévorer tout le jardin pour ça. »

« C’est vrai ? C’est vrai nounours ? J’ai le droit de te faire des câlins ? Oh c’est super je sis trop content ! Tu ne vas pas le regretter ! »

_ PUTAIN, MAIS SHAE, MAIS T’ES TROP CONNE MA PAUVRE FILLE ! C'EST PAS POSSIBLE ! TU VOIS PAS QUE J'ESSAYE D'AIDER LES DIAMANTS À CONTENIR LES DROGUES ?! ALORS EXCUSE MOI MAIS J'AI MIEUX À FOUTRE QUE DE RENTRER DANS DES DÉLIRES FAÇON MISTER FREEZE !

Malgré que je ne me sentais plus du tout et que cet état second me faisais perdre le contrôle, là je repris quand même la main, la colère prenant le pas sur tout le reste. Je me retournai vers lui alors que les éclats de glaces s’envolaient tandis qu’il se libérais et que ses tentacules montraient parfaitement ses sentiments.

« Va chier la cervelle de piaf ont à pas besoin de toi ici. T’as enculé ton respect ce matin ou bien ? Tu lui parles pas comme ça. Le seul truc néfaste ici c’est toi, on t’as rien demandé et toi tu me défonces les chevilles, bravo l’abruti. Casse-toi personne ici n’a besoin de ton aide. »

Huu bordel j’avais la tête qui tourne. Je m’accrochai à l’épaule de Shaé avec ma main libre et serrait l’autre pour ne pas tomber. Ça puait et je regrettais tellement de sentir tout ça. Dans cet élan de lucidité je me détruisis l’odorat à coup de sang pour me soulager de ça, ça me fit mal mais je passai rapidement à autre chose, habitué à me faire ce genre de traitement. Je commençais enfin à sortir de ce foutue brouillard qui m’épaississait le cerveau depuis un moment. Je me laissais entrainé par Shaé qui nous emmenais plus loin, loin de l’autre débile. J’acceptais volontiers cette proposition et prit une grande bouffée d’air une fois loin des autres.

« On passe un deal tu reste avec nounours ok ? »

Je lui jetais un regard plein de sous-entendu, bien malgré moi, je ne me contrôlais pas encore complétement, j’avais ce qu’on pouvait qualifier comme des restes de la veille, une sacrée gueule de bois pleine d’amour bien suave. C’est à ce moment là qu’un courant d’air me poussa dans le dos avec un grand bruit d’explosion. Shaé se retrouva à chuter en arrière et même si elle ne m’avait pas tiré avec elle je me serais viandé aussi. Elle le cul sur l’herbe et moi au-dessus d’elle ayant repris des appuis de dernières minutes. Mon genou posé entre ses jambes, l’autre le long de la sienne, ma main contre la sienne prêt de sa tête, mon autre main se servant d’appui de l’autre côté de son visage. Mes yeux dans les siens à quelques centimètres, j’avais le regard plongé dans ses yeux bleus glacées en face de mes yeux rouge sang. Y’a des fois ont se demande si tout ça n’était pas la volonté d’une entité supérieure parce que franchement ça pouvait pas mieux servir la situation. Je me repris relativement rapidement, quand même après m’être demandé si c’était bien des patterns de flocons que j’avais vu dans son iris.

« Deal…
… je reste avec nounours. »

Je me relevai doucement pour ne pas paraître trop gêné par la situation même si j’avais du rose sur les joues et que je détournais le regard. Je lâchais aussi sa main, mais après avoir fait passer une pointe de mon sang dans son système pour servir la suite que j’avais en tête.

« Ça te dirais d’aller ailleurs ? Ça m’a donné faim tout ça on se mange un bout ? Rien de trop sucré promis. »


J’attendais qu’elle accepte pour qu’on puisse s’envoler façon Piter Pan vers chez moi et Aliona. Elle pouvait aussi refuser ou bien déclarer préférer marcher quand on commencerait à s’envoler, c’était comme elle voulait. De toutes manière on ne volerais pas très loin, jusqu’à portail de l’académie, et pas très haut, après tout on n’allait pas passer au-dessus de la ville en pleins jour avec un ciel dégagé. Mais c’était histoire de partir d’ici plus vite, s’éloigner de tout ce merdier auquel je ne voulais rien comprendre et auquel il n’y avait surement rien à comprendre. Après tout, s’il y avait des diamants partout, et qu’ils ne faisaient rien alors tout allait bien, ma présence n’était pas requise. Mieux valait diminuer le nombre de personne présente en commençant par nous deux ! Dealer bien ordonné commence toujours par son nounours !
avatar
Narok
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event] My Funny Valentine ! [PV Les inscrits]

Message par Invité le Jeu 15 Mar 2018, 14:45

Je restais ici les fesses en contact avec le sol à ne pas comprendre ce qui venait d’arriver. Les bruits autour de nous étaient assourdissant, certains élèves étaient paniquer et j’avais tous envie de les aider, mais malheureusement même moi je ne savais pas tellement à quoi nous attendre de tout ceci. Pour le moment j’étais encore dans la même position au sol, avec Narok au-dessus de moi dans une position des plus inconfortable, décidément le karma nous en voulait particulièrement aujourd’hui. J’avais mes yeux rivé dans les siens, c’était impossible de regarder ailleurs quand on avait une couleur de yeux aussi particulière devant nous.

Je sentais sous mes doigts l’herbe fraîche, à chaque respiration je sentais encore cette odeur de fraise à en faire vomir, et je sentais par-dessus ma main le contact de celle de Narok qui avait sûrement du essayer de se rattraper comme il pouvait après que je l’avais entraîner dans la chute. Je l’avais entraîner bien malgré moi, j’avais pensé qu’il pouvait tenir sur ses appuis et j’avais oublié un instant que celui-ci n’était pas dans son état normal et que pour lui je n’étais à présent qu’un nounours à câliner. J’étais contente que ce soit lui et pas d’autre personne d’ici.

« Deal…
… je reste avec nounours. »


Narok avait arrêté de me fixer et j’avais également tourné mon regard, la situation n’était pas forcément gênante, ou peut-être bien que si mais à ce moment la ce n’était pas vraiment à ça que je pensais. Il semblait avoir repris ses esprits aussi il ne parlait plus sur le même ton de voix et ne semblait plus vouloir que je l’étouffe de câlin polaire. Celui-ci s’appuyait plus sur les bras pour se relever tout doucement, démêlant nos jambes aux passages et lâchant doucement ma main. Je respirais enfin pleinement, en me rendant compte que j’avais bloqué ma respiration depuis un moment à cause de la situation, j’évitais donc totalement sont regard et je me relevais doucement comme je pouvais tout en observant autour de moi, autant pour être sûr que personne ne nous observait, autant que pour masquer la gêne qui s’affichait clairement sur ma peau blanche, je le sentais au picotement sur mes joues qui m’annonçait une jolie coloration cramoisie.

Je tournais la tête en direction du banquet où il était difficile de discerner quoi que se soit et je m’inquiétais pour les personnes que j’avais vues qui était présente et que je connaissais. Je ne pouvais difficilement rester les bras croiser dans un bazar pareil mais le souci était que j’aurais du mal à faire quoi que ce soit pour aider dans ce genre de situation étant donné que je maîtrisais encore très mal mon nouveau pouvoir et que je risquais de faire plus de bêtises qu’aider. J’apercevais les têtes familière parmi certains visages paniquer et mon cœur se serrait très fort et j’étais à deux doigts d’y retourner chercher les filles de la chambre comme Gwendoline par exemple. La voix de Narok me stoppait net dans l’élan que j’allais prendre quand j’apercevais au loin la tête blonde de celle-ci.

« Ça te dirais d’aller ailleurs ? Ça m’a donné faim tout ça on se mange un bout ? Rien de trop sucré promit. »

Je tournais la tête en direction de celui-ci qui semblait d’un calme olympien à toute épreuve, c’était le jour et la nuit entre la situation de tout à l’heure où il mangeait de l’herbe et de la terre en me suppliant de venir le libérer. Je rangeais précieusement le souvenir dans un coin de ma tête pour plus tard, pour le jour où on pourrait en rigoler tout les deux. Un cri arrivait jusqu’à nous, un cri de détresse ? De peur ? Je ne saurais le dire. Je tournais vivement la tête en direction de l’attroupement d’élèves et je remarquais Noa qui s’était surélever par rapport aux autres. Je me détachais de Narok un instant et entrais dans la foule d’élèves prêt de nous en poussant quelques élèves sur mon chemin, la scène sous mes yeux me donnait envie de vomir et faillit me faire perdre pied. Je secouais la tête pour chasser la vision avant d’ouvrir les yeux une nouvelle fois mais devant moi se trouvait toujours un cadavre et une marre de sang assez important. Prise de panique, je tournais le dos à tout ça et je me mis à courir en direction de Narok sûrement un air assez affolé sur le visage. Je n’avais pas spécialement peur, ou je n’en savais rien j’étais juste choquer que quelque chose comme ça puisse se produire ici à l’académie. Arrivé à sa hauteur je me stoppais comme je pouvais en lui fonçant à moitié dessus, le souffle court, les deux mains agrippant ses bras le temps de reprendre une respiration correcte.

« Il faut .. partir ! Juste Narok il faut qu’on s’en aille ! »


Je parlais vite, aussi vite que je pouvais agrippant toujours ses bras. Je regardais derrière moi en priant pour que tout le monde aille bien et puisse sortir d’ici et je tirais Narok avec moi en direction de la sortie de l’académie marchant aussi vite que possible, ou plutôt en trottinant. Je voulais juste sortir de cet endroit des enfers pour aller le plus loin possible.

Mon coeur se serrait de plus en plus à mesure qu’on avançait et je repassais le nom des personnes qui étaient présente dans mon esprit. Oui même celui de Noa cette odieuse personne qui m’avait insulter comme du poisson pourri tout à l’heure. Je laissais la panique me gagner petit à petit prise dans mon monde et je n’écoutais plus personnes.

Ce que je fais:

- Je tombe avec Narok
- Je me releve et voit un attroupement bizarre
- J'entend un crie
- Je vois la personne morte
- Je reviens vers Narok et l'entraine avec moi loin
- JE QUITE L'EVENT

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event] My Funny Valentine ! [PV Les inscrits]

Message par Eclypse le Sam 17 Mar 2018, 10:50

Pendant que le chaos continue de se répandre dans la serre l’adolescente que Lynn‘ tient dans ses bras perd le contrôle de son pouvoir. Le nuage qui avait pu sortir de la serre beaucoup plus vite grâce à Lynn’ semble se figer, rétrécir jusqu’à ne faire que 10 mètres de long et se durcir jusqu’à tomber sur le sol dans une forte vibration avant de se briser. Les drogués semblent tous se calmer au même moment et la lucidité revient dans leurs yeux peu à peu. Vous n’êtes plus sous l’emprise de la peaceromones qui donnait envie de faire des câlins. À vous de voir quoi faire, sachez juste que vous entendez une détonation dans la zone. Puis un gros blanc de la part d’une centaine d’élèves et ensuite des pleurs et des lamentations. Voire plus pour tous ceux qui sont dans la soixantaine d’élèves, et sinon les élèves ayant été touchés par Jïnn commencent à se réveiller.



Lynn’:
Dès que tu effectues ton magnifique câlin tu commences par entendre des gémissements et autres bruits de protestations. Puis plus rien pendant un moment pendant que le corps de la personne semble s’adapter à ta puissance mais ta force de compression grandit encore et les craquements reprennent, puis tu sens tout le poids du corps que tu tiens après un hoquet de douleur et un soupir. Lynn’ sous l’emprise de la drogue tu as failli tuer la jeune fille. Elle est désormais inerte, la cage thoracique broyée et dans un état critique, mais des lents râles de souffrances laissent à penser qu’elle peut s’en sortir.
Myo':
Ton action stoppe tout au sens littéral, chaque personne dans un rayon d’une soixantaine de mètres se stoppe sous l’importante détonation qui s’est produite et les gerbes de sang qui se sont dispersées à la vue de tous. Un grand silence plane, la musique étant déjà éteinte depuis un extrêmement long moment. Face à toi et sur le corps d’Himiko on trouve des bouts de ce qui était autrefois Samuel, malheureusement lorsque tu tentes de t’enfuir un coup t’arrive dans les jambes et te touche d’abord la gauche puis vient heurter la droite avec force te faisant tomber sur l’épaule gauche et rouler sur le dos ensuite, mais tu reprends ta course rapidement, sortant de la foule. Tu boites si et tu cours en conséquence moins vite.
Noa:
Grosse intervention de ta part, ton coup part à toute vitesse et avec violence il atteint les genoux de Myo’ pour le mettre au sol. Tu me fais un jet sur 65 pour savoir si tu résiste à l’appel du sang. Tu peux déjà voir la réaction de peur des élèves près de toi qui croient à une nouvelle perte de contrôle de ta part. Les diamants aussi son prêt à agir depuis ton envolée.
Neith/StormKa:
Sur le tigrou préféré des Tsukiens tu domine aisément la foule et tu peux obtenir aisément des informations géographiques et repérer beaucoup plus de monde. La foule s’écarte sur votre passage pendant que le silence s’éternise avant de se briser sous plusieurs gémissement de terreurs et des bruits de vomissements. De plus l’action de ton pouvoir sur Stormka le ramène vers la raison et même plus encore, le met Ko, te faisant doucement déposer à terre à mesure que celui-ci défaille.
Ulli:
Tu réussis à attraper le Brownisator et tu déclenche ton pouvoir, dans une spirale énergétique l’électricité de la machine commence à venir autour de tes bras comme des chaînes et à tourner autour à une incroyable vitesse. Le rayon électrique qui envoyait les signaux aux particules lourdes commence à dévier vers toi comme si tu étais un aimant, puis d’un coup tu perds ton sens de l’équilibre comme si tu avais un vertige et tu tombe en arrière pendant que toutes l’alimentation du gymnase s’éteint et que des prises énormes sautent. Étonnamment aucun incendie, tu te dirige vers la serre et pour cela tu passe par les extérieurs de la foule ce qui te fait aller plus vite.
Célestia:
Tu n’entends pas grand-chose à part des gémissements puis plus rien, le nuage se stoppe et les particules semblent se cristalliser avant de tomber au dessus de toi. Tente de te protéger pour éviter quelques blessures superficielles.
Gwendoline:
La fillette tremble de terreur, elle a environ l'âge de ton frère. Peut-être un peu plus, tu te rends compte qu'elle a vu des choses horribles aujourd'hui et qu'elle sera marqué pendant longtemps. Sa mâchoire claque et sa main est glacée si tu la tient, en regardant autour de toi tu réalise que c'est le cas de beaucoup de Tsukiens qui ont vu la scène. Mais tu en vois d'autre (principalement des Rubis) qui semblent prêt à en découdre avec l'agitateur et créateur de toute cette violence. La petite se colle à toi sous la peur qui émane de tout son être...



Ceux à l’extérieure de la foule pouvais voir arriver plusieurs diamants dont le nouveau responsable académique que personne n’avais encore eu l’occasion d’apercevoir. Et également la nouvelle infirmière en chef Miss Hailey qui continua sa course pour pallier la mort la plus imminente. Sous sa tutelle et par ses actions. Myo et Ulli sont neutralisés pour prévenir à plusieurs événements tragiques qui allaient survenir. Certains élèves avaient préparé leurs pouvoirs afin d’agir contre Myo, d’autre contre Noa, et certain même contre le premier truc louche qui leurs semblerais dangereux. Un chaos allait régnée dans les jardins avec des combats invraisemblable. Rien de pire que la panique dans une foule, surtout si cette foule est remplie d’élèves de Tsuki bien trop prompte à utiliser leurs pouvoir.

Parmi les diamants qui sont arrivé vous pouvez voir du personnel qui dénote fortement. Deux femmes d’âge mures habillées en tailleur revêtue d’une blouse blanche se hâtèrent vers Myo une fois celui-ci à terre, le menottèrent les mains dans le dos avec ce qui était clairement, quelque chose destinée à restreindre bien plus que son corps même si vous ne pouvez que supposer. Les femmes discutèrent avec Balty sur la marche à suivre. Elles voulaient l’emmener directement à l’agence, tandis que celui-ci voulait en premier lieu tirer la situation au clair. Finalement il eu gain de cause et les deux femmes le suivirent. Stormka fu transporter par un diamant à l’apparence d’un nain géant que tout le monde reconnaitra comme le nain qui était apparu lors du dernier banquet où Noa est devenu fou.

Finalement le responsable académique impose le couvre le feu jusqu’à nouvel ordre, ne laissant aucune place à de possible resquilleurs. Vous êtes tous raccompagnés par la troupe de diamants que vous pouvez connaitre ou non. Et vous pouvez interagir avec eux de manière minime ou non, selon votre choix. Actuellement il vous est impossible de faire autre chose que d’aller dans votre dortoir et votre chambre. Il vous reste donc ce dernier tour pour clôturer vos action et finir vos échanges.

PS: La prochaine persone à poster doit être Baltazrad Clawford. Son post contiendra une version RP de ses action ainsi que des informations utiles pour vos posts. Si vous postez tout de même, votre post sera supprimé et votre texte vous sera renvoyé par Mp Tsuki. Merci de votre compréhension.


Dernière édition par Eclypse le Sam 17 Mar 2018, 13:40, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event] My Funny Valentine ! [PV Les inscrits]

Message par Abraham Jäggercrown le Sam 17 Mar 2018, 11:23

Hirsute, Mr Yort entre dans mon bureau, essouflé. Jusque là j'occupais ma journée en compilant dossiers sur dossiers, recomptant les dépenses total du mois dernier qui m'ont été transférées par notre estimé trésorier. Un régal s'il en est. Un bref regard sur ma montre m'indique que le surveillant n'est en aucun cas venu mendier une entre-vue, et quand bien même je n'aurais pas l'heure l'expression de son visage suffit à transmettre le message. Lui qui est si calme d'habitude le voilà en proie à la panique. Quelque chose viens d'arriver, quelque chose de grave. Je laisse glisser de mes mains la paperasse pour lui prêter toute mon attention, espérant ne pas perdre mon temps.

Monsieur c'est terrible! Le te-terrain le banquet je... Samuel on vient de l'assassiner!

Mon regard le fixe, cherchant l'approbation de mes craintes dans le sien. Sans un mot supplémentaire je comprends qu'effectivement je ne perd pas mon temps à l'écouter. Je reste une fraction de secondes immobile, en pleine réflexion. Une action mûrement réfléchi me fera gagner bien plus de temps que de me lever et foncer sans aucune précaution.

Combien. Qui. Quand. Comment.

Dis-je sèchement et distinctement en décrochant le téléphone.

Je, Un élève euh il a une capuche! Il a fait usage de son pouvoir dans la foule à l'instant on a rien vu venir avec tout ce ce-

Mr Yort aller me chercher tout ceux en salle du personnel. Vite.

Il court hors de mon office, manquant de se prendre la porte dans sa précipitation. De mon côté j'applique le protocole à la lettre, l'erreur est une variable qui n'existe pas dans l'esprit de Balthazar Clawford, sachez-le. Sur le fixe en ma possession je compose un mystérieux numéro, communiqué spécialement par l'agence pour les cas comme celui-ci puis laisse sonner. Je renverse ma chaise pour sortir une mallette métallique auparavant dissimulée son mon bureau, ornée d'un massif cadenas à code. Le tout ne se fait qu'en une fraction de seconde, et sans perdre plus de temps je sors de la salle à mon tour... Pour tomber nez-à-nez avec deux agents de l'agence, deux femmes avec leur blouses blanches caractéristique. Heureux de voir que l'agence est plus réactive que mes collègues.
Je ne marque aucune hésitation à leur rencontre, ne leur adressant même pas la parole. De toute manière elles m'emboîtes le pas sans poser de question, tant mieux. À la sortie de l'aile diamant je suis enfin rejoint par Yort qui a rassemblé en tout et pour tout 12 personnes supplémentaires. C'est peu, mais vu le temps que je lui ai laissé cela suffira. Toute la troupe se dirige au pas de course vers le terrain, chemin faisant je déverrouille le cadenas scellant la mallette pour en sortir deux armes; je pensais ne jamais avoir à m'en servir mais aux grands maux les grands remèdes.
Il s'agit de deux pistolets lourds customisés par mes soins accompagnés de munitions bien particulières fournies par l'agence, le tout monté sur un calibre invraisemblable pour des armes de poing.
À l'approche de mon objectif je laisse tomber la mallette derrière moi, ne sortant qu'une des deux armes et laissant choir l'autre. Mon regard aiguisé toise la foule à la recherche de l'encapuchonné assassin. Je le croise visiblement attaqué par un autre élève pas très discret.
Concentration extrême. L'erreur n'existe pas.
Mon œil trace une ligne à travers la foule. Une détonation supplémentaire s'ajoute à l'effroi collectif, le projectile frôle une multitude de têtes avant d'aller se planter tout droit sous la gorge de ma nouvelle cible, dans un claquement sec.
Le tir parfait. Et il ne pouvait en être autrement.

Mr Greenwich un geste de plus et c'est le même sort qui vous attend.

Aussitôt les deux agents s'empressent de fendre la masse d'élève pour récupérer l'auteur du crime, écartant les étudiant dans leur sillages. L'une sort d'épaisse menottes à l'allure étrange et qui semblent très techniques d'utilisation tandis que l'autre les lui mets.
Claquant des doigts j'interpelle un autre diamant derrière moi.

Mr Kage veuillez ramener l'auteur de ce bordel dans mon bureau. Verrouillez toute l'académie, personne n'entre, personne ne sort. Si l'agence rechigne dit-leur d'aller se faire voir, l'élève leur sera livré ce soir et le couvre-feu levé demain. Hendrixson vous ramassez le professeur à terre et Yort vous aller me déposer le cadavre dans l'infirmerie, sous scellé.

Personne ne discute mes ordres, même le pauvre Yort qui se voit confier une tâche des plus ingrates à cause de on pouvoir qui se trouve être bien utile en l'occurrence. Le pauvre n'a vraiment pas les nerfs suffisant pour ce genre d'activité, j'irais le remercier, mais plus tard. L'académie n'a pas besoin d'un responsable miséricordieux pour l'instant mais de quelqu'un d'assez fort pour imposer le retour du calme en ses murs. Cette fois je reprends la parole pour m'adresser à toutes les personnes présentes.

Je vais être très clair. À partir de cette seconde très précisément, la moindre indiscipline vous coûtera plus cher que la coure martiale. Chacun va rejoindre son dortoir, encadré par les professeurs ici présents. Personne ne sort de sa chambre tant que je n'en ai pas donné la permission.
Mlle Selkis je vous veux à mon bureau dans une heure avec un rapport de ce qu'il vient de se passer.


Après quelques brève hésitations les diamants commencent à obéir aux directives, regroupant tant bien que mal la totalité de l'académie pour leur faire regagner leur maisons. Les diamants arrivés avec moi partent en renfort de ceux déjà présents pour accélérer le mouvement, tandis que les agents se retirent elles aussi de leur côté. La semaine qui viens s'annonce chargée pour tout le monde ce qui a fortement tendance à me mettre hors de moi.
Armes de Balty:
Le noir est létale tandis que le blanc incapacitant. Il utilise donc le second sur Myo


[center]#99cccc
avatar
Abraham Jäggercrown

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Tsukiste
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event] My Funny Valentine ! [PV Les inscrits]

Message par Myo' le Sam 17 Mar 2018, 21:52

Rédemption.


Que signifiait toutes ces choses? Quel message pouvait-il y avoir? Comment de tels choses pouvaient se balader dans l'esprit d'un si jeune homme? Beaucoup de questions auquel je ne pourrais vous répondre. Par peur, surement, de choquer même les plus braves d'entre vous. Je ne savais plus trop quoi pensé pour tout vous dire. Ces petites choses qui nous permettent de garder les pieds sur terre je n'en avais jamais eu le droit. Je ne le méritais pas ou peut être pas assez.. Oui j'étais jaloux, jaloux de ne pas avoir eu la vie dont tout le monde pouvait rêvé. Je ne demandais pas la lune, j'voulais juste avoir un semblant d'existence sur cette planète. Sans forcement empiété sur celles des autres. Moi ce que j'voulais c'était qu'un bref instant ou je pouvais m'asseoir au coin d'un feu, le regard lumineux, me souciant d'absolument rien. J'voulais juste un peu d'amour, un peu d'attention, un peu de sentiment après tout ce que j'ai vécu..

Les cheveux presque complètement découvert, je m'enfonçais dans cette foule de gens paralyser par l'horreur de la situation. Je ne voyais plus rien d'autre autour de moi, je ne voyais que le moi étant petit, m’entrouvrant la porte en souriant. Comme ci il me pardonnait d'avoir commit tout ces péchés. Je souriais en le regardant me faire signe de venir vers lui sans trop savoir pourquoi. J'étais sans doute satisfait de le revoir après tout ce temps. Ce petit homme qui m'avait autrefois motivé à tout faire pour que ma mère s'en aille.. Alors que je tendais la main vers lui, il se mit à pleurer sans aucune raison avant de disparaître en emportant une nouvelle fois la porte avec lui.

Je me retrouva balayé l'instant d'après. Au sol je ne tarda pas a ressentir une vif douleur au niveau des genoux. Quelqu'un avait sans doute tenter de m'arrêter dans mon élan. Un putain de pion, un putain d'élève à la botte de cette institution ou un simple fouteur de merde? Je me releva assez difficilement, m'aidant suffisamment de mes mains pour m'éviter d'appuyer sur mon genoux gauche qui semblait beaucoup plus atteint que l'autre. A nouveau debout, je tourna la tête à droite puis à gauche, tentant de capter le regard de celui qui avait osé se mettre en travers de mon chemin. Mes yeux se levèrent très rapidement vers un homme perché sur des tentacules, il semblait possiblement ramener la chose avec laquelle il avait tenté de me faucher les jambes vers lui mais je ne distinguais pas assez son visage pour mettre un nom dessus. M’apprêtant à canaliser mon énergie vers lui, j'entendis un vif déplacement similaire à ce que je pouvais faire en possession du pouvoir de Jinn. Une bref seconde passa et sans avoir eu le temps de canalisé la moindre parcelle d'air autour de moi le héro se tendit vers moi. Alors qu'il semblait me regarder avec insistance je découvris complètement ma tête, laissant possiblement les gens autour de moi me reconnaître s'ils avaient déjà entendu parler de moi. A la suite de ça, un long soupir s'échappa de moi.

« Jinn.. » dis-je discrètement une première fois quand il commença son discours « Jinn.. » répétais-je de la même manière que la première fois. « La ferme.. » continuais-je en tentant de lui couper la parole, en vint. « LA FERME !! » hurlais-je en l'empêcher de dire ce qui je ne méritais plus.

Il était face à moi, un court silence de mort parcourra l'air un petit instant. Mon regard emplie de haine plonger dans le sien. Il pouvait surement ressentir toute la souffrance que j'portais sur mes épaules à ce moment la. Mon regard était en colère mais mon esprit, lui, ahh dans quel état il se trouvait encore vous me direz.. Il était surement ravager, seul et sans espoir.. Quelle tristesse. Ma main s’accrocha sur son col machinalement, serrant d'une bonne poigne le morceau de tissu je continuais de le regarder cherchant une explication à ce geste déplacer. Je ne pensais pas risqué de me prendre une branler mémorable devant tout le monde, il comprendrait si il le voulait et il me laisserait continuer jusqu'à ce que toute ma haine puisse sortir et me soulager juste pour cet instant, juste par ce qu'on s'était promit que ça serait lui, Warren et moi jusqu'à la fin..

« J'ai encore perdu Jinn.. J'arrive plus à faire semblant putain.. » entamais-je en relâchant la pression sur son col, penchant la tête vers le sol. « Tout ces gens qui sont mort à cause moi, tout ces gens que j'ai pas pu protéger et que j'ai mené à la délivrance, à cette mort si prématuré... Je n'en dors plus, je les vois tout les soirs qui me regardent, qui n'attendent que le jour ou l'on me tailladera la gorge pour se languir de mon expédition en enfer » continuais-je en laissant le haut de ma tête tomber sur son torse un instant. « Il faut m'enfermer Jinn, il faut qu'on m'empêche d'apporter autant de malheur dans la vie des gens.. Tu comprend ce j'ai fait pas vrai? Dis moi que tu me comprend s'il te plait? Dis moi que tu sais que je n'ai jamais voulu de tout ça.. J'ai besoin d'aide Jinn.. Ils ont volé ma dignité, ils ont volé ma nature putain.. » dis-je en relevant le regard vers lui, les yeux rouges et le regard vide « ILS M'ONT TOUT PRIT PUTAIN ! » terminais-je en hurlant à la limite de m'arracher les cordes vocales.

Alors que je m'éloigna quelques peut de lui, une centaine d'image passé traversa mes pensées, m'obligeant à laisser mon sadisme prendre place. Je ne pouvais pas combattre cette nature qui me forçait à me foutre dans les pires merde que le monde puisse crée.. Mon visage se figea, laissant place à un regard vide et à un air inexpressif. Je m'approcha à nouveau du héro, plaçant mes mains froides sur ses joues l'amenant à coller son front contre le miens. Il fallait qu'il comprenne que pour mettre fin à tous ça quelqu'un devait prendre le risque de les sucer de l'intérieur, devait mettre sa vie en jeu pour le bien de l'humanité. Je ne comptais pas lui parler de mes envies de dominer le monde, plus tard peut être, même si j'me doutais bien qu'il s'y opposerait formellement.. Mais je me devais de le rassurer sur les intentions meurtrières qu'on avait mit en place pour mettre fin à cette guerre froide.

« Je vais nourrir cette vengeance qui me hante en m'enfermant avec les plus fous d'entre nous. J'ai besoin de trouver des réponses sur ma personne et ça n'est surement pas ici que je vais en trouver. Continue d'être un héro pour ces gens, continue d'être un model pour ces jeunes rêveur et quand tu songeras à terminer la guerre qu'ils ont commencé, tu me trouveras. » lançais-je des plus sincèrement possible en m'éloignant de lui les bras tendu et la tête en arrière scrutant les airs comme Jésus à attendu sa mort. « Cela marquera le début de ma Rédemp... » murmurais-je avant de prendre un tir de flingue dans la gorge et de m'écrouler sur le sol


avatar
Myo'

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
60/150  (60/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event] My Funny Valentine ! [PV Les inscrits]

Message par Célestia le Dim 18 Mar 2018, 09:16

Personne ne répondit à son appel ; c'est donc qu'il n'y avait personne d'autre. Enfin, pas vraiment ; des gémissements lui parvenaient à l'oreille. Et elle pouvait affirmer que ces gémissements étaient tout sauf de plaisir. Intriguée, elle décida de s'approcher, toujours doucement, afin de ne pas tomber par accident dans le nuage. Soudain, le nuage se stoppa d'un coup et... explosa ? Célestia fronça les sourcils, et repéra... Les cristaux qui lui tombaient dessus. Prise au dépourvu, elle se protégea la tête avec ses bras et poussa un cri de surprise en sentant les cristaux abîmer sa maigre protection. Une fois cette chute de cristaux terminée, elle enleva prudemment les bras de sa tête et les examina : elle ne semblait pas avoir reçu de graves blessures.

En examinant le lieu, enfin dégagé de se encombrants visuels, elle tomba nez-à-nez... Avec une rousse... Qui faisait un énorme câlin à une gamine... Tout ceci aurait pu paraître mignon, à un détail près... Les râles et autres bruits de douleur. Intriguée, la jeune femme s'approcha de la scène, veillant à être le plus discret possible ; ce qu'elle vit la fit immédiatement réagir. En effet, difficile de ne pas réagir en voyant une pauvre jeune fille en train d'agoniser dans les bras d'une autre ? Et bien sûr, cette phrase ne contenait absolument aucun sous-entendu. Célestia se précipita sans réfléchir vers les deux :

LÂCHE-LA, TU VAS LA TUER !

Elle sauta sur la rousse, espérant lui faire lâcher prise sous la surprise, et essaya de lui faire lâcher sa... proie. Oui, c'était presque le terme qui convenait le mieux à la scène qui se déroulait devant elle. En se faisant, elle tenta d'examiner un peu l'état de la pauvre jeune fille ; elle s'était fait complètement broyer les côtes. Un peu paniquée, Célestia chercha une solution afin de la sauver ; cependant, d'aussi loin qu'elle se souvienne, on ne lui avait jamais appris à réparer des côtes cassées lors des cours de premier secours... Et la mettre en PLS ne pouvait qu'aggraver son état. Mais voilà, la jeune fille aux cheveux bleus refusait de la laisser mourir sans rien faire. A cours d'idées, et surtout ne sachant que faire dans cette situation, elle cria de toute ses forces, utilisant son pouvoir afin d'augmenter le volume de sa propre voix pour se faire entendre d'un maximum de monde -mais pas trop fort non plus, ne voulant pas incommoder la comateuse :

QUELQU'UN, A L'AIDE, IL Y A UN BLESSE !

Est-il utile de préciser que les tympans extrêmement proches n'apprécièrent pas vraiment ce volume sonore ? Et elle attendit, espérant que quelqu'un vienne les aider -car elle était sûre qu'au moins une personne l'avait entendue.


Couleur dialogue : #4DA6E1
avatar
Célestia

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event] My Funny Valentine ! [PV Les inscrits]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum