Olympus Project
FORUM EN PAUSE

Bonjour à toi !
Le forum est en pause pour une durée indéterminée. Il n'y a donc plus de staff pour valider les fiches, faire tourner la boutique et faire des évènements, etc.
N'hésitez pas à revenir dans quelques jours prendre des nouvelles ! En attendant, vous êtes les bienvenus pour papoter dans la section hors-jeu !
(Luna)

Retour sur les bancs de l'école [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Retour sur les bancs de l'école [Libre]

Message par Eloane le Ven 09 Fév 2018, 10:08

Lorsque le taxi déposa Eloane devant l'imposant portail de l'école, on ne pouvait pas vraiment dire que la pauvre était dans le meilleur des états. En effet depuis qu'elle avait prise la décision de rejoindre l'Académie, de recommencer sa vie sur de meilleurs bases, et bien le naturel était revenu au galop. Et l'état naturel de Eloane, c'est l'anxiété. Elle essayait de se rassurer, en se parlant à elle même, dans sa tête bien sûr, il faudrait pas que on la prenne pour une folle des son premier jour.


- Ok ma grande, tout va bien se passer, après tout si tu as choisi de venir ici c'est que tu as confiance en toi non? Après tout ça fait que 6 ans que tu n'as pas été en cours, et donc un retard tout aussi grand à rattraper et que tu n'as pas essayée de créé de liens sociaux, que pourrait-il mal se passer ? Hahahaha...ha...ha... Je suis dans la mouise.

Visiblement parler à soi même n'était pas une très bonne solution, mais elle devait le faire, elle ne laissait rien paraître, enfin elle essayait, elle était droite, déterminée, rien ne pouvait l'arrêtée !

- ...Par contre je suis sensée aller où ? Je suis même pas encore entrée que je suis déjà perdue !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur les bancs de l'école [Libre]

Message par Kaname le Ven 09 Fév 2018, 15:43

Résumé.
"/>
retour sur les bancs de l'école


Nous étions en milieu de matinée, je profitais que j’ai pas cours ce matin pour m’entraîner dehors au kendo.

La brise hivernale, parfait pour se raffermir.

J’étais dans le parc du lycée sur le terrain d'entraînement jouant avec mon Shinaï.

Généralement, je laissais Haru, mon chat yokai,vagabonder dans toute l’académie, on s’était fixé toutes les deux notre périmètre pour ne pas dépasser les 500m de séparation.

Du coup, en étant sur le terrain d’entrainement, Haru peut se promener jusqu’au dortoir des Saphirs ainsi que le réfectoire jusqu’au portail. Elle devait surtout pas dépasser les murs d’enceinte et tout se passerait bien pour nous deux.

J’avais donc posé mon sac de sport par terre et j’étais équipée de mon super survet bleu de l’académie enchainant mes différents kata.

Trentes minutes étaient bien passées quand Haru m’interpelle dans ma tête.

Alors qu’elle s’amusait à chasser du hérisson, elle essaye de me décrire ce qu’elle voyait.

Une jolie voiture avec un écriture dessus avec des couleurs, donc j’en déduis que c’était un taxi. Ensuite elle me décrit une jeune fille avec des cheveux couleurs citrouille qui semblait triste, bon c’est les signes précurseurs de la nouvelle qui vient d’arriver qui sait pas où aller ça !

Je mis fin à mon entraînement et je rangeais mes affaires.

J’indiquais à Haru de lui tenir compagnie en s’approchant d’elle doucement et de se poster devant elle comme il se doit.

Je m’asseyais en tailleur pour suivre avec mon petit fauve son avancement comme dans une mission commando elle me décrit les moindres de ces faits et gestes.

Elle était enfin à quelques mètres de sa cible comme elle le dit si bien, elle voulait l’attaquer par surprise mais je l’arrêtais vite dans son idée de faire un truc pareil !

Je lui demande alors de sortir tout doucement de son buisson en faisant sa tête du chat malheureux qu’elle fait si bien quand elle me réclame des croquettes.

Elle s’approchait donc de la jeune fille, miaulant tout doucement pour attirer son attention sur ce magnifique petit chat blanc aux yeux jaunes.

Elle savait faire sa belle quand elle le voulait !

J’explique à Haru de tenir notre invitée 5 minutes le temps que j’arrive pour faire le tour du bâtiment des diamants, pendant ce temps là, elle a qu’à lui réclamer des caresses mais de ne surtout pas la griffer ou autre.

J’indiquais une dernière fois à mon félin de faire attention et si nécessaire de fuir ou de m'appeler mais que j’allais faire très vite pour les rejoindre.

Je coupais notre lien téléphatique, range mes affaires dans mon sac de sport et part en trottinant mon sac à dos sur mon épaule gauche pour retrouver notre nouvelle élève !



.
avatar
Kaname

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur les bancs de l'école [Libre]

Message par Daaf le Ven 09 Fév 2018, 18:13

L'hiver était bien présent. La nature, elle, semblait s'être arrêtée. Il n'y avait presque plus de neige, et ce qu'il en restait ça et là s'était maintenu grâce au gel. Les arbres, la mauvaise herbe et les cailloux au sol, l'air, le temps, tout semblait s'être frigorifié. Une vague brume bleutée qui se mêlait au ciel blanc ne faisait que suspendre encore un peu plus l'atmosphère. Et le tout, baigné dans un vague son lointain, comme si le vent se faisait sourd, se présentait à lui. Lui qui était en face de ce paysage gelé, lui qui était le seul être étranger à ce monde transit par le froid. Emmitouflé dans des vêtements chaud, portant une veste qui recouvrait sa chemise, et le cou protégé par une épaisse écharpe, il regardait les derniers petits morceaux de neiges tombant des branches des chênes, s'écrasant au sol dans le silence. Il était adossé au mur, les yeux plongés dans le décors. Parfois, une légère brume blanche s'échappait de ses lèvres, et un léger frisson le parcourait. Si sensible à la chaleur procurée par ses habits, et si sensible à ce contraste entre ceux ci et l'extérieur, il se laissait aller à des frissonnements qui étaient encore plus agréables. Ainsi, par à-coups de fumées blanchâtres et de petits tremblements, il observait les moindres détails de la nature. Il avait remarqué tellement de choses depuis qu'il était ici, qu'il en aurait pu faire tout un livre. Là, des herbes dépassaient sur le chemin en une touffe verdâtre, ici, une branche menaçait de tomber tant elle tendait vers le sol.

Mais ce qui le préoccupait le plus, en plus de tous ces éléments du paysage, c'était cette ambiance, ce ressenti général. Tout n'était marqué que par ce bruit ambiant presque sourd et par la presque absence de mouvements. Tout était si suspendu, si froid, si pâle, si indescriptiblement hivernal, que s'il se connaissait un quelconque talent, il aurait peint, écrit, chanté, ce spectacle si discret et si invisible aux yeux de la plupart des personnes. Aucun mot ne lui venait en tête. Ou si, un, un seul mot : "plat". Tout était "plat". Tout était bloqué dans le temps et dans l'espace, ainsi tout était "plat". Alors, devenu si pressé d'être dans cette atmosphère, d'y être plongé et même noyé tant son désir était fort, qu'il retira son écharpe et sa veste, s'exposant au froid, et avança de quelque pas, étendit les bras vers l'arrière, et inspira une grande bouffée d'air déjà bien plus que frais. Le voilà en plein dans la température, baignant dans le froid, le glacé, tout ce qui est opposé à la chaleur. Car lui à ce penchant pour les basses températures, y trouvant un côté agréable, et y étant habitué depuis longtemps. En effet, ses terres natales de Hollande ne sont pas les plus chaleureuses, et pourtant elles ont cet air si frais et si bon. Et maintenant qu'il était dans la fraîcheur, il avait enfin oublié la plupart des tourments d'un amour déçu.

Après avoir profité du monde qui l'entoure, il lui fallait trouver quelque chose à faire. Il n'avait pas cours à cette heure là, le professeur était absent. Il reprit ses affaires, qu'il avait laissé là près du mur, et tourna la tête à droite à gauche. Une petite promenade n'allait pas lui faire du mal, et c'était d'ailleurs une de ses activités favorites. Alors il marcha, longeant les bâtiments parfois, laissant traîner sa main le long des briques, ou s'en éloignant quelque peu pour que ses pieds rencontrent le sable du chemin. Il marchait la tête baissé et quelque fois la relevait pour observer un moment le ciel, un moment les alentours. Il faisait des petites pauses, en tapotant sa main contre les parois, comme pour en bien ressentir la dureté et la froideur. Finalement, il arriva près du portail où il n'y avait d'habitude pas plus de monde. Mais cette fois ci, il y avait quelqu'un : quelqu'un qui contrastait avec tout ce calme et cette platitude, de par sa simple présence et du fait qu'on entendait sa voix. Car elle avait parlé, et Daaf n'avait entendu que la fin de sa dernière phrase. Devant elle, cette fille aux cheveux roux qui semblait plus âgée et qui était plus grande de quelque centimètres, il remarqua son air perdu. Elle semblait chercher quelque chose. Il pensa alors que ce devait être une nouvelle. Or lui, qui n'a jamais vraiment souhaité la bienvenue aux nouveaux élèves, ne sait que très peu comment se comporter dans ce genre de cas. La seule chose qu'il avait dire, c'était un simple :

« Bonjour. Tu es perdu ? »


Dernière édition par Daaf le Mer 14 Fév 2018, 17:25, édité 1 fois


Couleur de dialogue : #FFBF00




Emblèmes:


Thèmes:


avatar
Daaf

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur les bancs de l'école [Libre]

Message par Eloane le Ven 09 Fév 2018, 18:42

Alors que Eloane était toujours plongée dans ses pensées, le visage quelque peu crispée par la terrible idée de s'auto humiliée des son premier jour en se perdant lamentable alors qu'elle venait à peine d'arrivée, une voix la ramena à la réalité.

« Bonjour. Tu es perdu ? »

Elle releva alors la tête et se rendis compte que encore une fois elle avait laissée son esprit vagabondé un peu trop longtemps, au point qu'elle n'avait même pas remarquée le jeune homme arrivé. Il était un peu plus petit qu'elle, il semblait plus jeune aussi, sa corpulence était dans la moyenne des gens de sa taille et ses vêtements épais ainsi que son écharpe lui rappelais encore une fois que l'on était en plein hiver, une saison qu'elle avait en horreur bien qu'elle ne savait pas si c'était du à son pouvoir ou si c'était juste une préférence personnelle.

- Oh euh, bonjour ! Hem, je suis...perdue en effet...

La stature droite et l'expression habituellement plutôt classieuse qui aborde son visage, lui permettant de caché son embarras lors d'interactions sociales se brisait peu à peu, lorsque soudainement un chat sortant d'un buisson s'approcha d'elle en miaulant comme pour réclamé des caresses, ce que Eloane lui donna immédiatement tout en le prenant dans ses bras, après tout, elle avait toujours eu un bon feeling avec les animaux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur les bancs de l'école [Libre]

Message par Kaname le Dim 11 Fév 2018, 18:08

Résumé.
"/>
retour sur les bancs de l'école


Je m’étais dépêchée de ranger mes affaires pour rejoindre la jeune fille abandonnée au portail.

Au petit pas de course, sac à dos sur l’épaule, je pique un petit sprint pour contourner le plus rapidement l’aile diamant car je n’avais pas spécialement envie de me faire attraper par un surveillant ou autre professeur qui s’ennuyerait et voudrait taper la discute.

Haru m’indique qu’une autre personne était venue aider notre petite rousse.

A quoi bon courir vite maintenant ? Je ralentissais ma course et pensait à un petit plan diabolique pour rigoler un peu.

Je les voyais enfin tous les deux dans mon champs de vision et me cache derrière le buisson. Je n’étais pas à portée d’oreille mais Haru servira d’intermédiaire.

La jeune fille semblait complétement paumée et le garçon ne savait pas trop comment réagir.

Deux petits jeunes dans la galère, c’était tellement mignon ! Autant rendre ça plus palpitant.

La rouquine prit Haru dans ses bras et la caressa gentiment.

Je demandais à Haru si elle serait contente d’embêter notre chère nouvelle et j’entendis un énorme oui dans ma tête.

Donc c’était parti pour commencer les hostilités.

Je pouvais voir de derrière mon buisson qu’elle portait un grand ruban autour de sa tête dont Haru pouvait facilement attraper dans sa gueule.

J’explique alors qu’elle devait attraper ce truc marron sur la tête de la fille aux cheveux couleurs citrouille puis de courir partout autour d’elle pour l’embêter.

Haru attendit quelques instants et quand elle voit l'opportunité, elle devra lancer l’assaut.

Elle attendit 45 secondes et bondit sur les épaules de la nouvelle et attrape avec ses dents le ruban puis grimpe sur sa tête pour le faire glisser puis partit en courant avec son butin.

Elle commençait donc à tourner autour d’elle et de l’autre élève tout en riant.

Tout en restant derrière mon buisson à l’abri de leurs yeux, je riais à gorge déployée de l’embarras de la jeune fille.



.
avatar
Kaname

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur les bancs de l'école [Libre]

Message par Daaf le Mer 14 Fév 2018, 18:25

En effet, elle était bien perdue. Et cet air désorienté ajoutait à un charme que Daaf avait immédiatement saisit. Le timbre de sa voix, sa façon de parler et la façon d'arranger ses cheveux lui donnait un quelque chose que lui n'arriverait pas à définir. Sa chevelure, cette couleur orange possédant ce teint à la fois terne et presque luisant faisant penser aux plus beaux des fruits, alors que ses yeux verts, déjà si grand par rapport à son visage, créaient un mélange de couleur unique et allant à la perfection. Et le tout, arrangé dans les formes et les dimensions du corps humain, lui donnait une expression jeune, fraîche et presque enfantine. La manière dont elle tournait la tête en parlant, dont elle ouvrait et fermait ses lèvres, complétaient quelque chose de parfaitement achevé. Elle avait, en fin de compte, comme des airs de chats, comme si il avait en face de lui un animal que l'on a envie de caresser.

D'ailleurs, un petit chat blanc qu'aucun des deux n'avait remarqué jusque là, se mit à miauler et bondit sur la jeune fille commme pour jouer avec elle. Cet animal avait la même teinte que le petit tas de neige qui reposait près de la grille : d'un blanc cassé, légèrement gris par endroit, à la fourrure soyeuse et douce, donnant un effet de rondeur... Et même, à y regarder de plus près, ses yeux possédaient un jaune vif, pâle et éclatant, comme une couleur citron animée d'un on ne sait quoi de brillant. C'était une très belle créature, et Daaf n'en avait jamais vu de telle : les seuls chats qu'il croisait étaient des pauvres bêtes abandonnées, recouvertes de crasses, aux yeux rougis et malades, traînant près des égouts. Celui ci était resplendissant, unique.

Aujourd'hui était alors une journée remplie par l'admirable et le remarquablement visible : le paysage, les personnes, les animaux, avaient cette particularité, cette originalité dans l'instant, qu'il voyait et ressentait et qu'il aurait voulu exprimer, mais qu'il ne gardait finalement que pour lui. Or, Daaf n'avait pas remarqué le côté joueur et espiègle de l'animal, car celui ci attrapa le ruban qui attachait les cheveux de la jeune fille, faisant retomber ceux ci sur ses épaules. Il courut partout autour d'elle, tournant en rond et passant entre ses jambes, le long tissu dans ses crocs. Le garçon trouva cela mignon à voir, et lâcha un petit sourire, en regardant la bête toute contente de ce qu'elle venait de prendre. Il s'agenouilla près du chat et tendit la main en l'appelant, comme pour le faire s'approcher afin de le caresser, et, possiblement, reprendre le nœud maintenant dénoué.

Cependant, il entendit des rires étouffés, comme si quelqu'un se tenait près de lui. Il se retourna puis se releva : ceux ci provenaient des buissons qui bordaient l'enceinte. Alors il avança de quelque pas et écarta de ses mains les branches, il aperçut une femme qui semblait passer un très bon moment, tant elle riait fort. Sans vraiment chercher à comprendre pourquoi cette personne était si heureuse, il était clair qu'elle les espionnait, et peut-être qu'elle se moquait un peu d'eux.

« Bonjour ? »


Couleur de dialogue : #FFBF00




Emblèmes:


Thèmes:


avatar
Daaf

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur les bancs de l'école [Libre]

Message par Kaname le Ven 23 Fév 2018, 18:21

Résumé.
Retour sur les bancs de l'école

Je m’amusais dans mon coin d’avoir demander à Haru de lui piquer son noeud pour mettre un peu d’ambiance entre ses deux grands timides. Seul le jeune homme semblait vraiment intéressé à Haru, enfin ce n’était qu’une technique pour reprendre le noeud de la jeune fille.

Je demandais à Haru de surtout pas lui donner et de continuer à courir partout mais surtout de ne pas craquer pour ses caresses !

Je continuais donc à rigoler bêtement pensant clairement que j’étais assez loin pour qu’on m’entends pas mais je m’étais fait une fausse idée. Le jeune homme se relève et regarde dans ma direction. M’a t-il entendu ?

Puis maintenant, il marchait en ma direction, OH NON OH NON, je vais me faire griller, ce n’est pas possible, il me restait qu’une solution… la fuite. Avant qu’il n’arrive, je jette ma capuche sur ma tête pour éviter qu’on reconnaisse mon longue crinière violette très caractéristique.
Il sépara donc les deux branches qui me gardaient encore un peu caché et aperçu enfin sa tête.

C’était un enfant, enfin enfant il était plus jeune que moi surtout et semblait montrer aucune animosité envers moi, peut-être il se demandait qu’est ce que je faisais là et ne doit pas se douter que c’est mon chat et surtout que je peux communiquer avec lui mais ça c’est un détail.

Il me fit un simple bonjour et le seul truc que j’ai réussi à lui répondre fut

“ Euh… Bonjour. J’ai à faire… donc… bah… je vais te laisser hein. “

Ni une, ni deux, je prends mon sac de sport, me retourne et pris mes jambes à mon cou pour m’éloigner le plus loin possible de cette zone dangereuse.

J’appelle Haru dans ma tête pour lui dire de lâcher le noeud et de me rejoindre à notre dortoir par l’autre côté.
Pendant cette longue course, je continuais de courir en rigolant en pensant à la tête apeurée de la jeune fille…

Faudrait vraiment que je fasse plus de blague de ce genre avec Haru, on pourrait vraiment faire un super duo.


 



HRP:
Cadeau Eloane !
avatar
Kaname

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur les bancs de l'école [Libre]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum