Booze from Hell [Jinn/Wyls]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Booze from Hell [Jinn/Wyls]

Message par Cry le Lun 22 Jan 2018, 14:13

Du coup Jean Marc avait dit oui, mais ça en vrai je l'avais entendu du dehors de la salle, j'avais pas le time monsieur. J'avais aucun problème avec tout le bordel... jusqu'à ce que l'adrénaline commence à se barrer... et crois moi ma gueule, c'tait moins drôle l'oeil cuit MAIS ! Supportable pour une élite comme ma personne tu vois, Pawajin no elite Lynn sama da tout ça hein, j'vous refais pas le topo, z'êtes au courant maintenant. Du coup moi j'étais chill et je me dirigeais tranquille vers la sortie du trou et là, LA ! Y'a un truc qui m'assaillit en mode NINJA SAMURAI ! Et c'est... le générique de Beyblade, bah oui hein, j'viens de tabasser des gens, juste après ce qui me vient à l'esprit c'est comment le générique de Beyblade il déchirait sa race tu vois. Du couuuup...

LET'S BEYBLAAAAAAAADE !

Ouaip... Ouais bah hein, vous commencez à piger maintenant comment j'fonctionne hein, faites pas chier. Le problème c'est que j'avais le bordel dans la tête et que ça, bah c'tait pas cool parce que j'allais pas pouvoir arrêter de chanter. Du coup, j'avais pas arrêter de la chantonner tout le long du trajet MAIS ! Assez d'oseferie mon pote, on rentre dans le vif du sujet. J'étais presque sûre que Jean Edouard était derrière... ou à côté, bref au pire si y'avait personne j'causais toute seule et tout le monde allait s'en battre les couilles. L'était grand temps de revenir sur cette histoire de tabassage là... SAUF QU'EN FAIT NAN ! Parce que je savais pas comment mais quelqu'un m'avait appelé, (et avait déclenché le p'tit thème de Johnny de Guilty Gear Xrd des familles mais ça on s'en fout) et tout le monde qu'avait mon numéro SAVAIT qu'y fallait pas m'appeler parce que je trouvais ça chiant MAIS SURPRISE C'TAIT LA DARONNE ! Ouaip ouaip ouaip... alors j'vous brief vite fait, ma daronne elle m'appelait que quand elle avait besoin d'un truc d'habitude... soit jamais. Mais bref la conversation s'est fait en mode.

Ouais... ouais... elle a foiré son coup ? Meh, ça m'intéresse pas, dis lui juste que je lui nique sa m-... je la démonte si elle refoire la prochaine fois... et je m'occupe de son éducation. Bref, j'ai pas le temps de parler là, j'ai une grosse cuite qui m'attends.

Et j'avais raccroché, jugez pas bande de bâtards d'habitude c'tait elle qui le faisait. Et donc comme j'avais dit avant de m'auto interrompre comme une pute... ou alors c'tait dans une version précédente du script, j'ai la flemme de vérifier, on va entrer dans le vif du sujet ! …Ah oui merde, l'appel c'tait ma frangine qui avait essayé le suicide sauf que cette débile elle était même pas foutu de réussir ça, foirage de sœur en sœur. Nan ça veut pas dire que j'ai essayé, ça veut dire que niveau plantage elle va avoir de l'expérience, c'est de famille. Bref, vif du sujet.

Tu crois qu'elle va ouvrir autant sa gueule maintenant ? ...'fin si elle clamse pas entre temps quoi.

J'avais dit ça à Jinn, les mains dans les poches en mode chill, j'avais bien évidemment parlé de la meuf que j'avais ruiné juste avant hein, j'allais continuer et tout sauf que c'tait là que j'avais remarqué un p'tit frag- gars avec nous, aucune idée de qui c'tait du couuup...

Il est avec toi ? ...Ou alors l'était dans le cours et il a prit l'opportunité... bah yo, nous crève pas entre les doigts là bas hein, j'ai pas envie de devoir trouver un trou paumé pour planquer ton cadavre.

J'avais dit ça en le regardant par dessus l'épaule, pas en mode hautain rien, juste en mode osef. Pourquoi ? Bah parce qu'il avait l'air d'un fragile et que j'allais pas payer de l'eau, vraiment, s'il demandait de l'eau il allait payer tout seul le fdp. J'étais arrivé à hauteur du bar que j'voulais et une fois la porte ouverte, bonjour le bar miteux MAIS qui sert d'la bonne binouze pas trop cher et surtout... LES BASTONS MON GARS, LES BASTONS ! C'tait pas des trucs de ouf non plus hein, tu renverses des tables sur la gueule des gens, tu niques des fenêtres tout ça tout ça. J'avais participé à deux trois d'entre elles mais de ce que m'avait dit le proprio j'avais raté les meilleures donc je revenais assez souvent pour soit regarder et faire du bruit en mode publique motivé, soit je commentais, soit je cassais des gueules moi même, normal quoi. Bon... j'avais fini par devoir de l'argent à ce mec à un moment parce que j'avais niqué le bar... mais c'tait ma faute donc voilà, j'avais payé tranquille... mais bordel ça m'avait fait chier parce que c'tait mon fric bordel de merde, je le gagnais à la dure putain !

Tout ça pour dire que même si c'tait amoindrie par les réparations, bah ça se voyait que ce bar avait vu de la baston, miteux j'vous dit mais à un moment, j'vous demande est-ce que j'ai l'air d'une meuf qui va dans des bars de riche avec de la merde lounge eeeeet... bon je l'ai p'tête fait une fois mais c'tait avec le blondinet et quand j'étais innocente donc calmez vous... connards va. Donc j'avais approché le comptoir avec un grand sourire de gamine et...

Yo yo yo ! T'vas en avoir pour ton bar aujourd'hui, boss ! Allez tu nous files d'la bière jusqu'à plus savoir quoi en foutre... sauf si vous voulez un truc plus fort, faites vous zizir, l'alcool c'est meilleur quand on paye pas.

'tain ça fait bizarre de me voir appeler quelqu'un d'autre boss maintenant... bon bref, il savait ce que je voulais le Roman... oui y s'appelait Roman, cherchez pas. J'avais eu ma choppe assez rapidement et ce que j'aimais dans ce bar c'est qu'on te filait des VRAIES choppes, pas des p'tits verres de PD ! Et donc j'avais lever mon verre avant de gueuler.

A LA BONNEUH JOURNEE !

Avant m'envoyer le truc comme une sale. Mon œil ? J'buvais j'avais pas le temps pour la douleur qui sortait de nulle part.
avatar
Cry

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
80/150  (80/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Booze from Hell [Jinn/Wyls]

Message par Wyls Dravis le Lun 22 Jan 2018, 19:34

On était donc congédié, comme si de rien n'était. Je sortais de la classe et une fois dans le couloir, c'est comme si toutes les réactions que j'avais freinées en temps de crise venaient refaire surface vitesse grand V. Une accumulation d'angoisse suffisamment grande vint me frapper, elle manqua de me mettre à terre de peu. Clairement quelque chose allait mal dans cette classe, non peut-être dans toute l'Académie. J'ai beau avoir été isolé pratiquement toute ma vie... Alors, pourquoi un tel déchaînement ?

J'étais fébrile, mais encore en état. Un autre événement me força à reprendre des forces : l'homme qui avait tenté de sauver la situation pendant le cours. Je crois bien que c'était lui, il s'en allait accompagné de la brute de tantôt vraisemblablement... Ils étaient donc des connaissances ? Étrange au premier abord. Je dois juste manquer la corrélation entre les deux. En tout cas, ce fait avait décidé de la suite de ma journée... Elle avait bien proposé d'aller boire un coup non ? Dire qu'il lui manque un œil... Oui, je sais que cette fille est dangereuse, je pense avoir assez de souvenirs traumatisants pour en avoir la certitude, mais tant que je ne me met pas en travers de sa route, tout devrais être suffisamment sûr pour moi, surtout si l'autre bon samaritain se trouve dans les parages. C'est d'ailleurs ce qui me pousse à la rejoindre entre autres. L'évolution de la situation, le cours aurait très bien pu se passer normalement, même avec celle-ci dans la classe. Il a fallu l'intervention impertinente de l'autre grande gueule, -qui a réussi à finir plus endommagée que moi par ailleurs- pour créer la situation précédente... Est-ce que la rousse allait tout de même ruiner le cours ? Je vais éviter de partir sur la théorie du chaos.

Je me contente donc de me greffer subtilement au groupe et paradoxalement, sans grand tact. Ne communiquant qu'un "J'ai besoin de boire un peu pour décompresser." comme explication à mon geste. De toute façon, la rousse n'avait pas vraiment l'air d'avoir cure de ma présence. Et quand elle me remarqua enfin, son commentaire était... Basique. Basique, mais pourtant plutôt imprévisible. Sans une once d'implication de quoi que ce soit juste une phrase plate, après un constat plat. C'en était presque un hors contexte, mais ce manque de considération faisait agréablement contraste avec les couveuses harcelant le moindre "diminué" que j'avais l'habitude de faire fuir de la mauvaise humeur que me provoquais ce genre de comportement. Les gens, voulant donner l'impression que "notre sort leur importent" oublient simplement que certains peuvent facilement être dix fois supérieurs à eux dans ne serait-ce qu'un domaine. À partir de ce constat et de l'adaptabilité d'un homme, il est clair que la nécessite d'une quelconque aide semble déjà plus futile. Est-ce de l'orgueil ? Je dirais plus de la fierté. Les implants jonchant mon corps m'obligent à garder une masse musculaire constante et malgré mon apparence chétive, si j'avais de meilleurs appuis, je me serais sûrement fait un plaisir de réduire au silence certaines personnes moi-même... Non, malgré la colère que je peux éprouver, l'enfer social dans lequel je suis actuellement agis comme un compresseur qu'on aurait directement branché à mon crâne. M'hébétant au moindre dilemme social auquel je fais face. Je suis emprisonné entre les conventions sociales et la promesse que j'ai été forcé de faire. Enfin, le temps que je me fasse ce genre de remarque redondante, nous voilà devant le lieu convoité par la rousse, qui entra sans hésiter dans le bâtiment.

Une fois ayant rejoint celle-ci à l'intérieur du bâtiment, le premier constat est que l'endroit n'a pas vieilli très positivement. L'endroit semblait avoir été à moitié retapé plusieurs fois, vu la différence d'usure d'un coin à l'autre de l'endroit. Vu le quartier dans lequel je viens d'être traîné, rien de bien étonnant. Je n'aime pas les endroits publics, premièrement à cause de mon asociabilité prononcée, mais aussi car je suis du genre à passer difficilement inaperçu même quand je me veux discret... Au moins j'avais pris la veste d'uniforme aujourd'hui, d'un style plus neutre et d'un ton bien plus sombre que ce que je porte d'habitude. La meneuse de troupe était déjà devant le bar et je me permets de la rejoindre après qu'elle ai vivement demandé une tournée au barman. Et apparemment... Je vais devoir avoir affaire à de la bière et pas le faux demi. Mon rapport à l'alcool est un peu étrange, cela me sert plus d'anesthésique que de boisson.

Ah... Je sais même plus ce que je fais ici déjà, est-ce que c'était pour boire justement ? Au pire, un peu de poison dans le sang pour me calmer ne devrait pas trop me faire de mal... Enfin si, c'est plutôt déconseillé, vu le nombre de limites auxquelles je fais face depuis ma... Réanimation. C'est qu'un verre... Un gros verre, mais un verre. Les premières gorgés ne me vont pas vraiment, j'ai très peu l'habitude de l'alcool... Mais je dois au moins admettre que ce n'est pas si mauvais une fois habitué.


Je communique avec le monde extérieur en #8200A2

À quoi devrais-je dédier cette vie qui m'a été offerte ?
Thèmes:
Pondering idle theme


Decisive battle theme
avatar
Wyls Dravis

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Booze from Hell [Jinn/Wyls]

Message par Jïnn le Jeu 25 Jan 2018, 01:50

Après avoir fini les modalités qui consistaient à soigner la rubis tabassée par Lynn, dire à la prof qu'il souhaitait un entretien pour plus tard, ainsi que de gérer le rangement de la classe à toute vitesse, il sortait afin de suivre Wyls et la Rubis qui ne finira pas borgne. En effet, Jïnn aka Jinnou pour les intimes (donc personne en réalité),  avait réglé ce petit soucis. Une chance qu'il n'ait pas été plus entamé sous peine que la récupération soit incomplète ou soumise à des possibles risques de régénération insuffisantes. M'enfin, au moins, elle était sauve d'une certaine façon. Ainsi, le jeune guerrier du Hado marchait aux côtés de la rousse, chantonnant légèrement en sifflant l'air de cet opening culte pour toutes bonnes personnes normalement constituées. Il arrêtait de siffler néanmoins quand Lynn décrochait le téléphone. La conversation lui était audible puisqu'il renforçait ses sens afin d'espionner à cause de sa curiosité mal placée. Fermant ensuite les yeux un court instant, légèrement...touché ? Il expirant doucement par le nez. Il venait à penser que la rubis à ses côtés n'était pas de la sorte, du moins, pas auparavant. Il éprouvait une espèce d'empathie, de tristesse pour elle. Chacun gérait son fardeau différemment après tout. Certains optent pour la carte du sourire qui cache, d'autres en étant drôles, sérieux etc.

Tu crois qu'elle va ouvrir autant sa gueule maintenant ? ...'fin si elle clamse pas entre temps quoi.

Il se tenait alors le menton, réfléchissant un court instant avant de finalement hausser les épaules. Elle s'en souviendra mais allait-elle pour autant se taire ? Les gens de Tsuki sont coriaces et pas forcément futés pour le coup. Il répondait sobrement, l'air incertain et de s'en moquer un peu :

J'l'ai soigné, le reste n'est plus de mon ressort. Quoi que je doute qu'elle arrête.... A mon avis maintenant elle va avoir une réputation de merde, même si on s'en tape de ça en vrai.

A vrai dire la question lui passait au dessus. Ses mains se rangeaient aussi dans sa poche, l'air décontracté. Ce genre de sortie faisait du bien puis fallait bien utiliser un peu de Hado pour évacuer l'alcool et entraîner son foie. Sans oublier que ça faisait pas mal d'énergie une bière.

Il est avec toi ? ...Ou alors l'était dans le cours et il a prit l'opportunité... bah yo, nous crève pas entre les doigts là bas hein, j'ai pas envie de devoir trouver un trou paumé pour planquer ton cadavre.

Il ? Qui ? Ah oui Wyls. Ce gars qui avait reçu le petit message de notre protagoniste afin qu'il puisse bénéficier d'une séance de Hado guérisseur. Après tout, autant s'en servir, surtout pour les dotés qui sont chills et qui en valent la peine.

J'ai besoin de boire un peu pour décompresser.

Il devait certainement mal vivre cette séance de cours. A moins que quelque chose échappe à notre Junalkin préféré, ce qui est très largement possible. Le flux de Ki en lui circulait de manière non conventionnelle et il était chétif. Son cas intriguant attisait cette empathie naissante en lui. Bien que ses sentiments étaient cachés, il essayait de les inhiber pour ne pas se laisser aller dans un extrême qui ruinerait la suite des événements. Conserver cette notion d'équilibre, voilà où il devait aller. Il répondait de manière posée, l'air absolument pas dérangé :

Je crois que son prénom est...Wyls ? Si j'ai bien lu l'affiche d'inscription. Sinon ouais, bienvenue dans le groupe mon gars. Cela fera au moins une personne de plus et ça c'est cool. Du coup bah, j'nous présente vite fait : Elle c'est Lynn, pas besoin de t'en dire plus, et moi c'est Jïnn, pas besoin d'en dire plus aussi, haha.

Il sous-entendait bien des choses. La forêt, le banquet et bien d'autres. Au moins il lui laissait un sourire avenant, histoire de le mettre en confiance, malgré son air visiblement taciturne sur les bords. Une fois entré dans le bar, il s'installait au comptoir, laissant Lynn gérer le barman qu'elle devait connaître, vu le quartier mal famé. Puis...C'était pas le même bar d'après l'UFC ? Oh...Souvenirs souvenirs....Et bordel qu'elle était flippante Lilith ce soir là. Puis y'avait surement un p'tit dej gratos parti à la poubelle vu le flingue que la rousse lui avait pointé devant la gueule. Finalement il n'en avait plus peur si ce n'est qu'elle était attachante à sa façon la bougre. A moins qu'il ne s'attache trop facilement notre Junalkin.

Yo yo yo ! T'vas en avoir pour ton bar aujourd'hui, boss ! Allez tu nous files d'la bière jusqu'à plus savoir quoi en foutre... sauf si vous voulez un truc plus fort, faites vous zizir, l'alcool c'est meilleur quand on paye pas.

Gratuit ? Décidément, elle était magique cette fille. Et bien il n'ira pas prendre de la bière finalement. Il avait sa petite idée, bien qu'il souriait toujours mais avec une certaine atténuation notable. Il fixait Wyls Dravis, l'air de réfléchir. Avant de s'y pencher, il tapotait assez fortement son poing contre le bar dans un bruit sourd avant de demander au gérant d'un air ferme et viril :

Vodka !

Un verre à shot, une bouteille de poliakov, que demander de plus ? On s'entraîne et on festoie, si ça c'est pas beau.

A LA BONNEUH JOURNEE !

Il finissait son premier shot en basculant légèrement la tête en arrière, laissant ce bar miteux festoyer comme il se doit. Pivotant alors son centre de gravité vers Wyls, Jïnn tenait entre ses deux doigts, l'index et le pouce, son shot. Ses coudes reposaient sur le comptoir, dos à ce dernier. Il parlait à Wyls d'un air se voulant légèrement détaché pour ne pas s'immiscer trop vite. Bien que ses paroles pourraient l'être.

Dis moi, tu as vu mon message tout à l'heure ? Si ça t'intéresse toujours du moins...Je ne suis pas dieu mais je peux essayer de t'aider. Essaie de pas trop picoler pour pas te servir de l'alcool comme excuse si tu acceptes malgré toi.

Il se voulait aussi léger, dans une mesure bien dosée. Autant être franc avec le saphir. Il aurait possiblement des tas de questions ou une simple réponse d'un air blasée mais...au moins la main avait été tendu, ce qui représentait l'unique effort pour ne point avoir de regrets à l'avenir. Son regard était vers l'horizon, laissant les coins de ce dernier observer l'attitude de Wyls durant quelques secondes. Sa voix avait toutefois une once de sérieux. En espérant que le saphir choisisse de vivre dans un confort spirituel et physique qu'il n'avait surement jamais connu.


POUR LES NOUVEAUX:
Les tuyaux du bon MJ : Les recensements une fois validé. Journal intime avec timeline à faire, votre boite à message aussi. LISEZ LE TOPIC DANS ACADEMIE ABONDANCE ! Souriez et amusez vous !  


THEME DU PLAISIRS:

Signature TPC:

avatar
Jïnn
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 4
Exp:
200/300  (200/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Booze from Hell [Jinn/Wyls]

Message par Cry le Jeu 25 Jan 2018, 18:40

Hé, vous êtes prêt pour un peu de révisionnisme ? LES NAZIS ONT JAMAIS EXISTES ! LA TERRE EST PLATE ! LES CAMPS DE CONCENTRATION C'EST UN COMPLOT DES JUIFS POUR CONTROLER LE MONDE JUSTE APRES A COUP DE CULPABILITE POUR LES AUTRES ET LYNN A ETE SOIGNEE AVANT D'ARRIVER AU BAR ! Voilà, ça, c'est fait. Ensuite on en revient à moiiiiiiiiiiiiiiii.... c'est chiant en vrai parce que là j'avais une voix suave du sexe le plus absolu et vous l'avait pas entendu... Du coup oui, j'avais enlevé mon bandage dégueulasse qui avait servit à rien et... oui bon ça c'tait après m'être envoyé ma choppe cul-sec. Dit comme ça c'est facile mais en vrai y'a une technique, une analyse, un prrrrrrofessionnalisme à avoir parce que si tu fais genre t'es un boss tu vas juste t'étouffer dans ta chiasse et finir à l'hosto... Et merde ça veut pas dire que j'dois être bonne à faire des DT ça ? Meeeeeerde... T'FACON J'VAIS ETRE LESBIENNE VOUS ALLEZ RIEN PIGER... bon j'pense que ça se voit mais j'suis pas dedans là... le mood il est pas là voyez... hein ? Boss j'ai rien à dire et j'sais pas quoi... stoppez tout, je l'ai.

En vrai, le truc du suicide ça m'avait pas vraiment touchée, la daronne m'avait demandé de venir pour rassurer la gosse mais hé, elle m'a prise pour une fille bien élevée qui écoute ses parents, c'est de sa faute. Nan, ça avait pas ébranlé une seule seconde ma bonne journée, RIEN allait avoir raison de ma bonne journée MEME PAS... hmm... L'INTERDICTION DE SE BATTRE DANS L'ACADEMIE... de quoi ? C'est déjà en place ? Ouais c'est ça foutez vous de ma gueule ouais... vous déconnez pas ? HAHAHAHAHAHAHAHAHAH-
Please stand by
Pardon... pour en revenir à l'histoire, Jean Pascal l'agitateur avait pris de la bonne vieille vodka HAHA ! ...Merde je suis pas censé avoir ces ref... bon c'pas grave. Mais ouais pour le coup, après mon cul sec j'avais entre entendu Jinn causé à Gérard pour... j'sais pas, ça sonnait comme un merdier avec de la drogue DONC !

Hooooooo ça a des emmerdes avec la drogue ? Si t'as des fournisseurs fais péter, vieux. ...Hmm... j'devrais me trouver un bon vieux casque bière, j'suis sûre que je peux en trouver l'utilité en étant bourrée, Lynn' beauf du RU... The animation... PAR QUEEN BEE PUTAIN ! Et écoute pas c't'empêcheur de se bourrer la gueule en rond, picole autant que tu peux parce que quand c'est fini bah... c'est fini et Zen'O sait quand j'vais re-être de bonne humeur au point de payer des coups donc GO !

Parce que quitte a faire de la merde autant demander à un STUDIO de merde, OUI JE DENONCE, JE DENONCE LES DECEPTION REPETEES ! OUI MONSIEUR ! Bon là, y'a que les vrais qui pigeront la ref, ceux qui ont un seul bras de bodybuilder. Z'inquiètez pas les mecs, Lynn'-sama vous approuve, écoutez pas le Boss qui se fout de vot' gueule, vous avez de la culture. Et puis imaginez, Lynn' avec une queue, qui peut bran-... mais c'est pas le script ça ! Qu'est-ce que c'est que cette merde, « Majin Lynn' story mode, idées jeu de combat à créer ou visual novel » Wut ? ...Bon on va faire comme si on a rien vu hein. Le pire, c'est que j'étais même pas encore bourrée en plus et je commençais déjà à causer toute seule... ouais comme d'hab quoi... Du coup j'étais passé de meuf qui s'en bat les couilles de sa race à meuf qui parle comme si elle était avec un pote, sourire sympa... qu'avait rien a voir avec le mec mais pas grave ! Une Lynn' contente est une Lynn'... contente, fermez la.

J'avais fait suivre le bordel par une autre p'tite choppe tranquillou. Ce qui me fait penser que j'faisais toujours du bordel quand j'venais dans ce trou... mais personne m'avait jamais arrêté donc bon hein ! D'ailleurs le nom du mec c'tait Wyls... mais personne s'appelle comme ça donc il s'appelle Gerard, de rien gamin, si tes parents... ou ton boss t'aimes pas... bah moi non plus mais je te donne des vrais noms, alé à plus dans le bus !
avatar
Cry

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
80/150  (80/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Booze from Hell [Jinn/Wyls]

Message par Wyls Dravis le Sam 27 Jan 2018, 14:31

Dans quel genre de manigance je viens de me retrouver ? Alors que celle connue sous le nom de Lynn' continue sa beuverie, l'autre bon samaritain décide de passer à la vitesse supérieure et choisit de la vodka pour festoyer. Il semblerait qu'il ait aussi quelque chose derrière la tête, vu qu'il vient m'importuner pour engager la conversation.

- Dis moi, tu as vu mon message tout à l'heure ? Si ça t'intéresse toujours du moins...Je ne suis pas dieu mais je peux essayer de t'aider. Essaie de pas trop picoler pour pas te servir de l'alcool comme excuse si tu acceptes malgré toi.

Alors, c'est ce Jïnn qui m'a envoyé le message tantôt. Quel étrange pouvoir pourraient lui donner cette capacité ainsi que la confiance au fait qu'il puisse m'aider ? Mais je refoule vite ma curiosité, après les déblatérations parsemées de références obscures de la rousse, je décide de répondre à mon tour. Je laisse passer une réponse simple, bien que je doute de son efficacité.

- Je doute que tu sois dans la capacité de m'aider. À part si tu savais ramener les morts à la vie, peut-être. Pour ce qui est de l'alcool, le fait de boire de l'alcool est probablement cinquante fois plus dangereux pour moi que pour n'importe quel être humain et je bois en connaissance de cause. Alors, je vais me contenter d'ignorer ton conseil et faire comme bon me semble. Quant à toi Lynn', sans vouloir t'être désagréable, je ne pense pas avoir besoin qu'on me paie une tournée pour subvenir à mes besoins quelconques.

Je finis par continuer à tranquillement boire la pinte. Je joue déjà avec le feu à boire de l'alcool, alors hors de question que je le fasse cul sec. Qu'est-ce que je fais ici sérieusement ? Ce genre de situation est censé avoir un contexte social normalement... Bien que je doute que quoi que ce soit ici, en particulier notre petit trio, ne soit normal. Je m'emmêle déjà assez les pinceaux avec mon propre esprit, alors ajouter le fait d'ajouter des variables extérieures n'est pas là pour arranger mon cas actuel. Surtout ces deux-là : la chaotique et le boyscout, je ne vais pas aller loin si je dois me faire accompagner par une caricature du dilemme ange/démon sur les épaules.

Je finis par sortir une longue expiration pour calmer mes nerfs déjà bien à chaud après ce cours. Il faut que je retrouve mon calme, que j'essaie de me rappeler la raison de ma présence ici, ou tout simplement que je trouve la vraie raison.

- Au fait, j'aimerais savoir. Ce genre de cours où la stupidité humaine atteint des sommets assez risibles : c'est fréquent ou je ne suis juste pas sortis assez souvent de ma grotte ?

Il faudrait changer de timeline pour arranger mon cas, revenir au jour de ma mort pour rectifier ce qui a été fait là-bas... Comment je fais pour m'insupporter autant ? Si tu pouvais, tu me crierais dessus n'est-ce pas ? Je sais pertinemment qu'il faut que j'arrête d'être comme ça. Mais c'est bien la seule liberté qu'on me donne, pouvoir penser comme je veux. Pour tout le reste, je suis enchaîné par ma redevance et toutes ces personnes qui ne savent rien.


Je communique avec le monde extérieur en #8200A2

À quoi devrais-je dédier cette vie qui m'a été offerte ?
Thèmes:
Pondering idle theme


Decisive battle theme
avatar
Wyls Dravis

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Booze from Hell [Jinn/Wyls]

Message par Jïnn le Dim 28 Jan 2018, 17:27

Les paroles de Lynn réveillaient quelques souvenirs d'une ancienne soirée très marrante, à l'époque. Faut dire, c'était dur de la rationaliser un peu puis...c'était pas forcément crédible de le faire avec un shot de vodka dans les mains. Enfin quoi qu'il en soit, le plus important était Wyls, suffira juste de déclencher une baston de bar et la Lynn contente sera encore plus contente. Quoi que...Ce serait une bonne idée de lui proposer un plan avec....Oula, l'alcool lui faisait penser à des choses assez "impures" et "osées". Décidément. Sursautant très légèrement comme ayant conscience de ses fantasmes obscurs, il utilisait un peu de son pouvoir pour évacuer cette merde lui polluant le sang. Il était attentivement le saphir.

- Je doute que tu sois dans la capacité de m'aider. À part si tu savais ramener les morts à la vie, peut-être. Pour ce qui est de l'alcool, le fait de boire de l'alcool est probablement cinquante fois plus dangereux pour moi que pour n'importe quel être humain et je bois en connaissance de cause. Alors, je vais me contenter d'ignorer ton conseil et faire comme bon me semble. Quant à toi Lynn', sans vouloir t'être désagréable, je ne pense pas avoir besoin qu'on me paie une tournée pour subvenir à mes besoins quelconques.

Quel esprit confus qu'avait ce garçon...Cela valait un autre shot pour faire passer ces pensées suivant les rails de la souffrance. Maintenant que Jïnn mettait le doigt dessus, le saphir avait emprunté le chemin de la peur. La peur conduisait à la colère, la colère à la haine et la haine....à la souffrance. Le visage de notre protagoniste s'obscurcissait un brin pendant qu'il fermait les yeux afin d'y réfléchir un instant. Tendre la main est une chose mais est-ce qu'il faut forcer afin de faire prendre conscience à son prochain qu'il est dans sa propre cécité ? Hummm....Fallait-il être entreprenant ?  En attendant de savoir quelle réponse semblait être la meilleure, il écoutait le reste.

- Au fait, j'aimerais savoir. Ce genre de cours où la stupidité humaine atteint des sommets assez risibles : c'est fréquent ou je ne suis juste pas sortis assez souvent de ma grotte ?

Un léger soupir alcoolisé sortait de sa bouche avant qu'il ne pose la bouteille sur le comptoir. Jïnn rétorquait alors sobrement pendant qu'il rouvrait les yeux, ayant fini son dessein. Dessein qui devrait emplir Wyls d'une sorte de quiétude, sa douleur ne serait qu'effacée, il se sentirait en forme ou bien en capacité d'accomplir des grandes choses. Telles étaient les cadeaux du Hado. Evidemment, il gardait cela pour lui pendant qu'il répondait comme si de rien n'était :

On va dire que ça arrive. C'est pas la première comme c'est certainement pas la dernière. Enfin, le palmarès joue beaucoup entre ces murs. Les gens ne vivent pas "normalement" insistait-il sur les guillemets avec le ton de la voix et ses mains donc ils se permettent des fantaisies. Mais encore cette Juza c'est rien en vérité. J'me rappelle d'un prof qui dealait de la drogue en plus d'avoir des armes à feu.

Fallait dire qu'évidemment un coup de feu en cours ça fait parler de soi, malgré lui. Jïnn dévisageait Wyls du coin de l'oeil, comme pour jauger sa réaction, sa façon de se comporter depuis ce petit cadeau de 5 minutes.  D'un autre côté il observait Lynn pour voir s'il fallait la ramener en la portant ou non. Après tout, la dernière fois elle était raide. Quoi que.....de la bière, ça devait être facile à encaisser pour elle. A moins qu'elle en boive des dizaines de litres mais elle risque plus la déshydratation qu'autre chose. D'ailleurs Jïnn demandait une bouteille d'eau, pour éviter ce soucis.


POUR LES NOUVEAUX:
Les tuyaux du bon MJ : Les recensements une fois validé. Journal intime avec timeline à faire, votre boite à message aussi. LISEZ LE TOPIC DANS ACADEMIE ABONDANCE ! Souriez et amusez vous !  


THEME DU PLAISIRS:

Signature TPC:

avatar
Jïnn
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 4
Exp:
200/300  (200/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Booze from Hell [Jinn/Wyls]

Message par Cry le Lun 29 Jan 2018, 15:33

ALERTE CONNERIE DE NIVEAU TRENTE, JE REPETE, ALERTE CONNERIE DE NIVEAU TRENTE ! Pourquoi ? Vous le saurez plus tard. Le mec il faisait genre « Oui je suis trop dark, cassez moi la gueule j'veux être un martyr, j'ai trop un passé triste » ...bon déjà spoiler, on s'en bat tous les couilles et ensuite on s'en bat tous les couilles MAIS il allait pas réussir cet enfant de putain, il allait pas me niquer ma bonne humeur, JAMAIS ! Mais bon en vrai, j'avais arrêté d'écouter après son « OUIIIIN TU PEUX PAS M'AIDER TU PEUX PAS ME COMPRENDRE OUIIIIIIIN » ça c'est dans la théorie... parce que dans les faits j'pouvais pas faire du bordel par dessus parce que je buvais... et on n'interrompt pas une.... deux... des gorgées de binouze, NEVER DO DAT ! Et du coup... bah j'ai tout entendu... et c'tait de la merde MAIS LA BONNE HUMEUR LES MECS ET OUI ! Boostée j'étais, puissante en moi était le dark side de la force tout ça blablabla. Tout ça pour dire, après que Jinn ait fini de raconter son truc sur ce qui s'est passé avant...

T'as pas besoin qu'on te paie une tournée pourtant tu nous suis, tu prends ton verre. Et me sors pas que c'est parce que tu voulais causer à ce mec là, parce que si tu « doute qu'il puisse t'aider trop d4rk », t'aurais pu attendre demain. Bref la gosse, elle l'ouvrait juste trop sans pouvoir assumer derrière, elle avait juste besoin de se prendre la vie dans la gueule pour comprendre... Ca commence à se multiplier en plus, ça va être chiant si j'dois démonter tout le monde pour qu'ils apprennent à la fermer.

Et c'est sur ça que j'avais refini ma choppe avant le taper sur le comptoir. C'tait ça l'alerte bullshit, ce mec était une putain de Tsundere de merde... et ça bah c'tait de la merde, wow much suspense. Y s'passait que dalle et avec ma bonne humeur, j'pouvais pas avoir dans l'idée de déclencher une baston en provoquant des types au pif... bon en fait si mais chut. Du coup j'avais un peu regardé autour, si y'avait des trucs intéressants qui se passaient mais évidemment que non... je démontais personne mais j'le pigeais donc à la limite c'tait cool ET LA ! LA ! DANS LE SCENARIU- LE DESTIN LE PLUS ABSOLU ! JE L'AI VUE ! Bourrée ou pas je sais pas, MAIS ELLE ETAIT LA ! UNE MEUF ! Du coup moi j'vois une meuf seule, je me dit quoi ? Bah izi « If she breathes she a thot » DONC CA CONNECTE DANS MA TETE DIRECT, Y'A LES BONNES ET LES MAUVAISES LYNN' ! TU VOIS CE QUE JE VEUX DIRE UN PEU OU PAS POTO !? Donc tranquille, je me lève, je laisse les deux autres entre couilles... ouais je suis une hôte de merde mais c'est des invités de merde qu'est-ce tu veux que j'y fasse « Ouais mais Lynn' t'as kiffé la dernière fois c'est pas fair de ta part » Et est-ce qu'on est la dernière fois saloperie ? Est-ce que je te demande si ta daronne préfère être à quatre pattes pour se faire tartiner ? NON ! Donc ta gueule. Donc j'm'approche de la dame qu'à l'air mais DE.GLIN.GUEE... non pas comme ça bande de nazes, fatiguée, grosses cernes sous les yeux etc. J'étais pas si loin que ça des deux autre en vrai, genre deux/trois tabourets grand max donc voilà. Mais on va passer au plat de résistance les mecs z'êtes prêts ? La meuf bonne selon Lynn' c'tait la madame, gueule qui a vu des chowses, les cicatrices sur la face et pas que, cigarette éteinte, yeux bleus, les cheveux blonds, avec la queue de cheval haute, LES BOOBS BORDEL ! Et tout ça dans un p'tit costard propre... on va me gueuler dessus parce que je parle de la dame comme un morceau de viande ? Nan parce que... bah vous êtes cons, j'ai même pas parlé de son cul... déjà parce que sa face... m'impressionnait ouais fermez la... et qu'elle avait pas l'air de déconner, et c'est là que tu te rends que c'est normal qu'elle était seule PARCE QUE BORDEL DE MERDE TU VEUX PAS T'APPROCHER D'ELLE SANS ETRE DANS UN PUTAIN DE GUNDAM AU CAS OU !

Tout ça pour dire que j'avais posé mon cul à côté d'elle et j'avais appuyé ma tête sur ma paume droite, pour la regarder sans rien dire avec un sourire de gosse heureuse dans la vie. J'avais rien dit, j'avais pas essayé de faire quoique ce soit juste, j'ai posé mon cul et j'ai regardé. Bon après au bout d'un moment ça devait être chiant parce qu'elle a tourné la tête vers moi avec un air full neutre.

Qu'est-ce que je peux faire pour toi gamine ?

En vrai je m'attendais à ce qu'elle me dise de me casser avec un regard de céréal killer mais nan, même pas... c'tait limite décevant t'sais. Mais pas tant que ça parce que j'étais noyée dans sa bad asserie, tout ça pour répondre.

Y sont chiants, je suis de bonne humeur, j'veux au moins boire avec des gens marrants.

Ouaip... ouaip ouaip ouaip, je sais pas non plus j'allais avec ça... je le savais p'tête à l'époque mais là... 'fin bref, la dame avait légèrement souris avant de lâcher le p'tit rire suave... je sais pas comment ça s'appelle, d'allumer sa clope et une prendre une bonne inspiration.

Je pensais que j'allais devoir me débarrasser de types un peu trop confiant et je me fais accoster par une enfant. Les temps ont changés.

J'avais haussé un sourcil, en entendant le mot enfant avant d'essayer de regarder ma gueule dans mon verre.

J'ai pas tant l'air d'une gosse que ça si ? En même temps c'est pas avec des cicatrices comme ça que tu vas attirer des mecs bourrés qui peuvent même pas lutter contre des ch'tits n'enfants. Des rousses random je dis pas mais eux... meh.

J'avais rebondit sur le fait qu'elle me traite de gosse pour lui prouver que déjà, j'étais pas de la merde... mais bon gagner contre des pochtrons c'tait bof bof, je m'en était rendu compte après... mais c'tait pas grave parce que la réaction était quand même cool !

Hahahaha ! A t'écouter, on dirait que tu t'en sors mieux que moi.

ET OUAIS LES MECS ! FEMME QUI RIT, CA FAIT DES CUNNIS ! Bref tout ça pour dire que son visage avait laissé sa neutralité avec... la fumée de sa cigarette... cassez pas les couilles j'avais rien d'autre en tête, pour prendre une expression un peu plus... moins... bon moins « dis ce que tu veux et casse toi » et plus « Ca peut pas faire trop de mal pour une fois » si vous voyez pas bah... moi j'vois et ça suffit. Maiiiiis elle avait pas tort la dame, j'étais pas mieux loti, j'étais bonne mais on m'avait pas jamais demandé genre « Go out with me Lynn'-chan » …tant mieux en fait, même quand moi je le dis c'est horrible. Mais c'tait p'tête aussi parce que je regardais personne comme étant L'ELU pour ça, une p'tit cochonne dans un coin en mode tac tac t'as rien vu j'dis pas mais le full serious business ça a jamais été ma came. Des connards vont dire que c'est parce que j'ai pas trouvé le bon ou la bonne... moi je vous dis d'aller niquer vos mères.

Hum... p'tête pas mais c'pas ma faute si y'a personne de digne dans ce monde de merde. MAIS ! On s'en fout, je sais pas toi mais moi je suis là pour me bourrer la gueule donc boss... FAIS PETER LE RHUM JE PAYE POUR LA MEUF QUI BUTE DES GENS A COTE DE MOI AUSSI !

La dame avait pas arrêter de me regarder en souriant, le problème c'est que je savais pas si c'tait parce qu'elle voulait mon cul ou si elle passait juste un bon moment, dans les deux cas c'tait parfait pour moi donc honnêtement, je m'en suis vite battue les couilles. Du coup avec tout ça, je m'étais rendue compte que ma choppe, elle était vide sa mère DONC REFILL MON GARS ! Bon c'tait pas le même verre mais quand même.

Oh, je suppose que je dois être honorée alors. Et je ne peux pas refuser un verre aussi bien proposé.

ET BOOM ! DEUXIEME GROS POINT POUR LYNN ! LES DES DE SATAN SONT AVEC MOI BANDE DE SALOOOOOOPES ! TOUT CA SANS QUE LA BANANE QUITTE SON VISAGE MON GARS, TU VAS FAIRE QUOI !? CHUCKLE, GIGGLE MODAFOCKA ! Bref, c'est comme ça que j'ai... complètement changé d'histoire, c'est passé d'un truc où je suis avec des gens de Tsuki à moi qui essaie tape la discut' avec une meuf random mais qui est stylée... ouaip... j'ai envie de dire Lynn'.
avatar
Cry

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
80/150  (80/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Booze from Hell [Jinn/Wyls]

Message par Wyls Dravis le Sam 03 Fév 2018, 10:28

L'ambiance était plutôt calme. Les gens buvaient dans leur coin sans importuner qui que ce soit. Notre petit groupe était positionné sur le comptoir du bar comme d'autres, nous étions dans une position plutôt centrale du bar. Ici, les gens ne cherchent pas inlassablement à se quereller et s'entre tuer.

- On va dire que ça arrive. C'est pas la première comme c'est certainement pas la dernière. Enfin, le palmarès joue beaucoup entre ces murs. Les gens ne vivent pas "normalement" donc ils se permettent des fantaisies. Mais encore cette Juza c'est rien en vérité. J'me rappelle d'un prof qui dealait de la drogue en plus d'avoir des armes à feu.

... Vraiment ? Cette Académie aux allures de grand château et qui semblait remplis d'élèves à la fortune conséquente, n'est qu'en fait que le prolongement d'un ghetto mal-famé ? Je commence à douter de ma durabilité en un endroit pareil. Mes séquelles physiques ne vont pas m'emmener loin si c'est toujours comme ça, voire pire. Je doute que ma mère soit particulièrement fière de son sacrifice en voyant dans quel endroit j'ai fini... Un asile pour détraqués à super pouvoir... Maintenant que j'y pense, l'aspect château du XVIIIème colle tout de suite plus à cette simple description.

Ah... Que faire ? Bizarrement, cette nouvelle ne me contrarie pas plus que ça. Serait-ce la bière ? Je me découvre un goût pour l'alcool... Non je ne pense pas. Mais dans tous les cas, je ne mes sens pas si lourd. Malgré tous les évènements qui ont mené à cette situation tout à fait épuisante. Ce moment fait partie des rares où le poids de ma vie n'essaie pas de me faire m'écrouler.

T'as pas besoin qu'on te paie une tournée pourtant tu nous suis, tu prends ton verre. Et me sors pas que c'est parce que tu voulais causer à ce mec là, parce que si tu « doute qu'il puisse t'aider trop d4rk », t'aurais pu attendre demain. Bref la gosse, elle l'ouvrait juste trop sans pouvoir assumer derrière, elle avait juste besoin de se prendre la vie dans la gueule pour comprendre... Ca commence à se multiplier en plus, ça va être chiant si j'dois démonter tout le monde pour qu'ils apprennent à la fermer.

Elle marquait un point, ça tombait même sous le sens. Mon esprit était paradoxalement bien plus clair maintenant que j'avais eu le temps de me poser. J'arrive à me rappeler ma raison ici... La curiosité, d'autant plus qu'avec ce duo étrange, je doute d'avoir à faire quoique ce soit si jamais il arrive encore quelque chose de dangereux. J'aurais bien tenté de demander comment cette rousse faisait pour être ce qu'elle est, mais elle s'en est déjà aller s'amuser ailleurs. À quoi ça sert d'inviter des gens à boire alors ? Je doute que ce soit le genre de personne particulièrement généreuse. Je prone pour l'amusement. Voilà ce qu'est sûrement cette personne. Tout à fait dangereux.

- Si ça la dérange tant que ça de payer, je peux très bien le faire moi-même...

C'est juste plus pratique de ne pas avoir à payer. Suite à cela je me redressais légèrement et me remettais bien face au comptoir. Je suppose que je n'ai plus qu'à continuer une sorte de conversation avec le grand costaud.

- C'est bien beau, toute cette histoire de microcosme criminel dans un établissement censé être sécurisé. Mais comment faites-vous pour être si calme face à tout ça ? N'y a-t-il pas un seul abruti compétent pour empêcher ces blasphèmes de la loi ?

Il fallait bien que je trouve ma zone de confort et de sécurité, sans quoi mon séjour dans cette étrange académie est compromis. J'étais bien parti pour rester de toute façon, je ne pense pas avoir la force de retourner dans ce manoir pendant de nouvelles années d'isolation.


Je communique avec le monde extérieur en #8200A2

À quoi devrais-je dédier cette vie qui m'a été offerte ?
Thèmes:
Pondering idle theme


Decisive battle theme
avatar
Wyls Dravis

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Booze from Hell [Jinn/Wyls]

Message par Jïnn le Dim 04 Fév 2018, 16:15

Comme il s'y attendait, la fameuse rubis allait passer en mode attaque. Qu'elle aille s'amuser, notre protagoniste se contentait de simplement observer de loin son approche. Une grosse cible qu'elle avait dans son viseur. Le Junalkin se perdait dans des pensées sombres, obscures et...délicieuses. En fait, il se souvenait du corps de Lynn, les cicatrices et bien plus encore. Le tout avec une bombasse, ses hormones lui dictaient un brin sa conduite. Ses narines se dilataient alors légèrement avant qu'il ne secoue la tête en buvant un autre shot pour se passer l'envie d'imaginer tout ce désireux spectacle qui pourrait bien arriver. ^

- Si ça la dérange tant que ça de payer, je peux très bien le faire moi-même...


Il roulait des yeux. L'envie de mettre une petite tape dans le dos le titillait mais...Wyls lui paraissait comme une tortue craquotte. Lent à marcher avec ses béquilles et aussi fragile que cette sorte de cracker soufflé très aérienne. Tout compte fait, il posait simplement sa main sur son épaule, d'un air totalement détendu et dépourvu d'agressivité quelconque. Simple lien de psychologie sociale augmentant ses chances qu'il accède à sa requête. Ah le langage corporel, quelle belle invention.

- C'est bien beau, toute cette histoire de microcosme criminel dans un établissement censé être sécurisé. Mais comment faites-vous pour être si calme face à tout ça ? N'y a-t-il pas un seul abruti compétent pour empêcher ces blasphèmes de la loi ?

"Rigide" était le premier mot qui arrivait dans son esprit. Le Junalkin avait une réponse à la fournir, s'étant lui même posé la question beaucoup de fois, en y trouvant toujours la même réponse : la modération et l'acceptation. Il répondait sobrement, l'air de ne pas se culpabiliser pour des choses indépendantes de sa volonté :

Pourquoi s'énerver pour une chose qui est et existera toujours. L'océan est aussi profond dans le calme que dans la tempête. Détends toi et profite, au lieu de te demander des choses auxquelles nous ne pouvons rien pour l'instant. Il y aura toujours de gens pour faire leurs boulots et on ne doit pas se contenter de l'uniquement visible sous nos yeux limités.  

Loin de vouloir lui faire la morale, il lui expliquait son point de vue de manière simple. Il avait fini la moitié de la bouteille avant de se prendre un verre d'eau. Continuant d'observer la scène d'un oeil discret entre Lynn et sa proie, il octroyait à Wyls quelques regards du coin des yeux, comme pour le jauger un peu plus, car ses intentions étaient...tumultueuses. Quoi qu'il en soit, il ajoutait :

Comment tu te sens là ? Est-ce que tu te sens bien ? Un peu plus léger ? Sais-tu pourquoi ?

Jïnn regardait alors la boisson de Wyls comme pour l'induire en erreur lors de son raisonnement. Tout se passait comme il l'avait prévu. Cet homme doit percevoir la lumière au bout de son long tunnel. Evidemment, il adoptait un air énigmatique, comme pour le faire douter, le tout en lui remémorant sa dernière réplique avant cette phrase.


POUR LES NOUVEAUX:
Les tuyaux du bon MJ : Les recensements une fois validé. Journal intime avec timeline à faire, votre boite à message aussi. LISEZ LE TOPIC DANS ACADEMIE ABONDANCE ! Souriez et amusez vous !  


THEME DU PLAISIRS:

Signature TPC:

avatar
Jïnn
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 4
Exp:
200/300  (200/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Booze from Hell [Jinn/Wyls]

Message par Cry le Jeu 08 Fév 2018, 05:47

J'aurais bien aimé dire que j'avais tout entendu depuis mon espace de péchotage de daronne mais... bah des fois je mens pas tu vois, c'est rare mais ça arrive et là c'est le cas. Parce que déjà si j'avais entendu, je me serais foutu de la gueule du gamin en lui disant que ouais, va trouver des lois pour des robots indestructibles, des connards avec des pouvoirs tout ça tout ça, il était mignon à parler de  loi le gars quand même... mais bon j'ai pas entendu ça normalement donc j'ai pas le droit d'épiloguer dessus... épilo... épi... C'est trop tard pour passer pour une débile hein ? ...Ouais j'ai foiré mon coup, j'ai pas fait gaffe, my bad ! Bon du coup pour en revenir à la sublime amazone pure de toute innocence et de défaut assise à mes côtés telle une... mon envolée lyrique s'est barrée bon du coup pour la meuf que j'avais accostée, elle était plutôt réceptive à ma présence en fait, c'est comme si une entité supérieure avait lancé des dès et que le résultat était positif... c'est bizarre... Sasha qu'est-ce qui m'arrive ? ...C'est qui Sasha ? Boss, le script est cassé ? ...Ch'uis cassée ? Y m'arrive quoi putain ! Bon... on se concentre sur le truc on verra le reste plus tard. Du coup j'étais en mode chill moi, 'fin autant chill qu'une Lynn' pouvait l'être quoi. La dame avait bien niqué le « silence » après avoir bu un coup de verre de VODKA payé par les soins de madame moi.

Alors dis moi petite, comment tu as atterrit ici?

Elle avait causé pendant que je prenais une bonne gorgée de daron et avant d'entendre sa question, je croyais qu'elle me demander ce que je venais faire dans un bar. J'avais une réponse toute prête pour ça d'ailleurs, à coup de levage de sourcil, pour lui demander si elle venait souvent dans un bar pour mater le dernier drama coréen. Bon ça s'est pas fait... dans un sens tant mieux, ça restait dans un ton monocorde, c'tait limite si y'avait pas du putain de lofi en fond sonore t'sais... mais bref du coup j'savais pas comment lui répondre, version courte... ou version longue ? Ouaip ouaip ouaip... dooooooonc

Bah comme tout le monde, ça a essayé de pas me respecter, j'ai détruit la race de la meuf, je suis de bonne humeur donc c'est une bonne journée pour se bourrer la gueule et emmener des gens s'amuser un peu parce que... j'vais pas me répéter hein, t'as pigé.

Et oui je tutoies les gens moi, je les connais pas ? Osef, si tu peux chopper la chiasse j'te tutoies rien à foutre... même si tu peux pas en fait. Bref, clair et concis... j'crois et tout ça c'était soldé par le même sourire qu'avant, pas trop large non plus... ça lui aurait sûrement arraché la gueule. Bon j'suis pas sympa mais hein, d'où Lynn' ça te fait juste avoir un sourire mélancolique ? Putain de merde, bon... sur le moment je m'en battais les couilles mais maintenant ça rend folle parce que j'avais débarqué, elle était comme, je lui ai causé elle était toujours comme ça ! Du coup sa réponse après un soufflement de nez et un pointage de paquet de cigarette vers moi avant de retaffer un peu la sienne de cigarette.

Eh bien, tu respectes ton apparence de gamine à problème à la perfection à ce que je vois. Je t'envie un peu, vu la liberté que tu dégages.

JE DECONNE PAS, ELLE AVAIT VRAIMENT DIT CA LA MEUF ! LA MOLDU QUI M'ENVIE QUOI HAHAHAHAHAHAHAHA ! Bon on va faire ça dans l'ordre déjà, en vrai ma réaction avait pas été bien mieux à l'époque, bien bruyante eeeeet tout. Déjà j'avais refusé la cigarette parce que voilà hein, j'avais déjà donné pour être dark ça suffisait et ensuite...

HAHAHAHAHAHA ! NAN MEUF TU M'ENVIES PAS ! OOOH CROIS MOI QUE NAN ! Haaaaa... sauf t'as vraiment mais genre VRAIMENT une vie de merde... et le pire c'est que ça à l'air d'être le cas mais on s'en fout. Si t'as le temps d'envier, t'as le temps de faire la même chose... ou pas je sais pas, je suis pas censé être le cerveau.

Azy que je te sors des phrases de merde en plus ! Ca c'tait le signal mon gars, le signal que l'alcool commençait à faire de la merde... ou alors je disais juste de la merde au pif je sais plus. Mais c'est pas le plus important, parce qu'à peine j'avais fini ma phrase, elle avait même pas eu le temps de répondre que y'avait un bruit de vibrage, et crois moi que c'tait pas un dildo, oui bon z'en doutez que c'tait son téléphone hein. Et dès qu'elle avait maté ce qui y'avait dessus, elle avait paumé son sourire pour reavoir son air neutre flippant... Et intérieurement j'avais ragé sale parce que j'avais bossé pour ce sourire, un sourire de merde et complètement pas assez pour que ça finisse dans mon lit MAIS  un sourire putain ! Et du coup, elle avait finit son verre, rushé sa cigarette et m'avait filé un bout de papier.

Désolé petite, j'ai une vie qui me rattrape. Tiens, appelles ça en disant que tu veux avoir Klava si tu veux que je te paye aussi un verre.

Et c'est comme ça que je matais son cu- que je la matais partir en finissant ma choppe. Résultat... LYNN' WINS ! BONNASSLITY ! DA-DA-DA-DA-DARONNE KILL ! Bon en vrai j'étais pas trop la contentitude parce que je devais retourner écouter l'autre connard raconter sa life dont tout le monde se branle... 'fin surtout moi mais bon, j'étais bonne joueuse et j'étais revenu vers eux avec le bon air de la victoire en mettant le papier devant Jinn.

C'est comme ça que tu gères les guerrières mon gars. Azy appelle pour voir un jour, ça peut être drôle.

PARCE QUE OUI ? LE PAPIER C'TAIT PAS DU PQ MON POTE, C'TAIT UN PUTAIN DE NUMERO ! Et ça, c'est sport. Moi ? J'avais déjà le numéro en tête, toute ses années à faire croire que j'avais une mémoire de merde allait... pas payer du tout vu que ça sert à rien mais osef ! C'était la win. Bref c'tait pour ça que j'avais filé le truc à Jinn en mode osef, j'en avais plus rien à foutre du papier.

Bon sinon vous êtes encore chiant ? …Meh même si c'est le cas y'a plus de meufs dans le coin donc j'ai pas d'autre choix que de rester là. A ME SAOULER LA GUEUUUUUULE OOOOOOOOH ! REMPLISSAGE DE VERRE POUR LES DEUX DEBILES !

Et c'est là que j'avais recommandé une autre choppe histoire de rentabiliser... rien, j'avais déjà une journée full win donc j'avais rien à rentabilisé c'tait pour le zizir là !
avatar
Cry

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
80/150  (80/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Booze from Hell [Jinn/Wyls]

Message par Wyls Dravis le Lun 19 Fév 2018, 20:02

C'est... Ha. Que dire à propos de ça. Je suis un éternel stressé et parano par dessus le marché. Mais comment me dire que je suis limité ? Mes yeux voient tout... Enfin, manière de parler. J'ai... Étrangement, je n'ai pas du tout envie d'y réfléchir. De ce fait je me contente de fixer mon interlocuteur pendant quelque secondes d'un air dubitatif, avant de recentrer mon regard sur ma chope, lâchant un soupir. Je me sens affreusement vivant aujourd'hui, peut-être à cause de ce qu'il s'est passé juste avant...

- Comment tu te sens là ? Est-ce que tu te sens bien ? Un peu plus léger ? Sais-tu pourquoi ?

Et voilà que l'autre me pose une question bien étrange... Ha ! C'est beaucoup trop gros, au moment même où monsieur muscle me dit ces quelques mots d'un air particulièrement... Comment dirais-je ? Casual ? Hm oui, c'est le bon terme. Au moment où il me dit tout cela, c'est comme un petit déclic, peut-être grâce à mon pouvoir passif, l'esprit assez clair je retrace les évènements du début du cours de psychologie jusqu'à maintenant. Eh bien, je savais que la bière ne pouvait pas avoir un effet aussi désastreux sur mon système nerveux. Au moins maintenant je sais ce qu'il pensait pouvoir faire pour "m'aider". Malheureusement, ce genre de chose n'agit que sur le court terme. Qu'il puisse épuiser ou revigorer les cibles de son pouvoir... Ça ne m'aidera que dans l'immédiat.

De toute façon j'ai pas la tête à ça... Et puis l'autre cible de mon intérêt revient, elle a déjà fini de sociabiliser on dirait, ou peut-être qu'elle a juste été interrompue vu la disparition soudaine de son interlocutrice. Continuant son jeu chaotique... Voyant comment vont les choses... Je décide de finir ma chope avec peut-être un peu trop de hâte, mais qu'importe.

- Peu importe la raison, je me sens beaucoup trop en bon état aujourd'hui, ça me donne envie de faire des conneries. À part la beuverie, se pourrait-il qu'il y ait quelque chose d'autre de prévu au programme ?

Je préfère demander... J'avoue que je serait plutôt déçu si cette fille se contentait de rentabiliser ses bons jours en se bourrant la gueule le reste du temps... Je vais peut-être un peu loin, non ? Quoi qu'il en soit, de là à dire que je serait déçu... Ce n'est pas non plus comme si je n'attendais que de voir la suite des évènements, quoiqu'un peu tout de même... Ah... Je suis tellement perturbé par mon état actuel que je ne sais même plus quoi penser de tout ça.


Je communique avec le monde extérieur en #8200A2

À quoi devrais-je dédier cette vie qui m'a été offerte ?
Thèmes:
Pondering idle theme


Decisive battle theme
avatar
Wyls Dravis

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Booze from Hell [Jinn/Wyls]

Message par Jïnn le Mer 21 Fév 2018, 03:28

Une moue de déception se marquait sur son visage. Ce genre de personne refusant cette main tendu...En voilà de quoi devenir une personne désabusée à l'avenir. Un jour certainement, s'il se dresse sur sa route, il devra le défaire...Heh. M'enfin, ce n'était pas si grave puisqu'il reportait son attention en utilisant momentanément son pouvoir pour écouter comme Lynn pouvait bien draguer. Après tout, c'était légitime car...qui voudrait d'elle pour son débit de paroles ? Bon okay notre Junalkin mais bon. En même temps les vrai femmes fortes il n'y en avait pas. Bien qu'il retrouvait un peu d'Irina en elle, surement en moins bestial et plus calme cela dit. Klava ? C'était de quelle origine ? Russe ? En tout cas, Lynn avait attrapé un bon gros poisson. Ce à quoi il opinait avec le même arc de cercle à la place de la bouche comme Barrack Obama.

C'est comme ça que tu gères les guerrières mon gars. Azy appelle pour voir un jour, ça peut être drôle.


Il applaudissait à un rythme lent. Vraiment bien joué. Il appellera un jour cela dit, pour le fun. Ceci dit, il n'avait aucune inspiration sur comment lui parler ni pourquoi. Boire un verre c'était bien sympa mais il semblerait avoir développé un peu de misanthropie.

Bon sinon vous êtes encore chiant ? …Meh même si c'est le cas y'a plus de meufs dans le coin donc j'ai pas d'autre choix que de rester là. A ME SAOULER LA GUEUUUUUULE OOOOOOOOH ! REMPLISSAGE DE VERRE POUR LES DEUX DEBILES !


Bon et bien, le petit était rhabillé on dirait. Il ne prendra pas froid comme ça. Cette petite pensée un peu campagnarde lui plaisait au point de lui arracher un petit sourire discret pendant qu'il trinquait avec Lynn en entrechoquant sa choppe contre la sienne si elle le voulait.

- Peu importe la raison, je me sens beaucoup trop en bon état aujourd'hui, ça me donne envie de faire des conneries. À part la beuverie, se pourrait-il qu'il y ait quelque chose d'autre de prévu au programme ?


Un léger soupir s'échappait de ses lèvres. Wyls lui paraissait comme une déception sur tous les plans. Était-ce un manque de maturité que de refuser d'accepter le fait qu'une personne rejette la bonne option à prendre ? Surement. C'est pour cette raison qu'il abandonnait l'air de la personne voulant le sauver à tout prix en se sentant la conscience tranquille, sans regrets :

Ouaip, va nous faire un numéro improviser pour amuser la galerie en te mettant debout sur une table ou le comptoir. Cela va te désinhiber,
c'est magique tu verras.


Il se tournait ensuite vers Lynn, remuant le papier pour lui annoncer la couleur. Il sortait aussi son téléphone pour noter le numéro dedans avec le prénom de la fameuse dame bonasse à draguer plus tard. D'un air un peu taquin il annonçait :

Hey Lynn, j'y vais en troll ou en serious business quand j'tenterai plus tard ? A moins que tu veuilles me voir galérer.

Il finissait de descendre sa propre choppe avant de soupir d'aise. Le challenge était lancé. Sinon bah il allait s'ennuyer.


POUR LES NOUVEAUX:
Les tuyaux du bon MJ : Les recensements une fois validé. Journal intime avec timeline à faire, votre boite à message aussi. LISEZ LE TOPIC DANS ACADEMIE ABONDANCE ! Souriez et amusez vous !  


THEME DU PLAISIRS:

Signature TPC:

avatar
Jïnn
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 4
Exp:
200/300  (200/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Booze from Hell [Jinn/Wyls]

Message par Cry le Mer 28 Fév 2018, 17:15

Lisez pas, c'est juste un délire à la con mais je l'ai écrit donc niquez vous je le mets quand même:
On avait toujours pas trouvé cette saleté de voleur de caisse, je voulais bien aider le gros moi mais si on continuait comme ça, on allait juste passer la journée à chercher son truc et j'allais pas avoir mon alcool... et j'allais continuer à pas me sentir bien sur la terre ferme. S'il trouvait un truc j'espère qu'il aura l-
HE C'EST QUOI CE BORDEL !?
Hein mais qu'est-ce que...*Sifle* Si c'était pas pour les vêtements bizarre, tu serais parfaite ma jolie
...Wut ? Et c'est quoi ce déguisement à la con là, tu t'es cru dans un live de Alestorm ? Allez casse toi de mon studio là, c'est pas parce que t'es bonne qui faut te croire tout permis bordel.
Ton stu-quoi ? Ecoutes ma belle, j'aime les jouvencelles qui ont du caractère mais tu outre passe un peu tes limites.
C'est mon poing dans ta gueule qui va outre passer des limites si tu te casse pas de mon siège.
...Ca va, ça va, je reviendrais quand même prendre des nouvelles, j'apprécie un peu de sauvagerie parfois.
Nan mais bordel de merde, d'où y'a des meufs qui débarque de nul part et qui racontent leurs histoires chez moi là. Et en plus elle fait genre elle me drague... les darons savent plus éduquer leur gosses putain.

Bon j'en étais où ? Ah oui, Jinn avait trinqué avec bibi et j'avais même pas eu besoin d'attendre cinq minutes que j'avais eu la réponse à ma question : Oui ils étaient toujours aussi niqueurs d'ambiance... bon en soi on va dire que c'est pas grave parce que comme dit Auron « This is your story » 'fin pas your dans le sens moi mais eux. Du coup moi j'étais juste là pour être bourrée et faire du bruit mais bon, en vrai c'est chiant à raconter quand je suis seule et qui s'passe que dalle. Mais bref Jean il avait sortit un bon truc... 'fin truc assez marrant pour que j'appuie quoi.

Ouais ! Bouge ton boule sur le comptoir ! Avec un peu de chance ça attirera d'autres meufs pour qu'elles fassent pareil.

Eeeeet maintenant que j'y repense, y'avait pas pire comme idée en fait... j'voulais et j'veux toujours pas voir un corps de lâche se dandiner comme un ver de terre... bref tout ça c'était suivit de Jean... encore, qui posait des questions à la con MAIS il était joueur, il voulait ROLL THE DICE ! Et ça c'tait beau, mais genre il avait pas vraiment besoin de me demander pour connaître la réponse en fait. Mais la vraie question c'tait de savoir si j'voulais le voir galérer... qu'est-ce t'en penses Lynn' ?

T'fais comme tu veux mec, que tu le fasses maintenant ou après si je la revois, j'saurais ce qui s'est passé donc au final c'pareil.

Ouais c'est bon ta gueule Lynn' on a pigé donc, c'tait en reprenant la gorgée du daron que j'avais terminé ma phrase. En vrai... bon j'sais plus ce que j'voulais dire, génial... ah oui, est-ce que la meuf allait répondre en fait, vu que ça allait pas être ma voix... ou ma sexiness, j'me posais la question mais voilà quoi, c'tait pas la oufitude de la vie non plus après. Après l'autre vraie question c'tait... est-ce qu'il avait ses chances le mec ? Parce que sans éconner même moi j'étais certaine de rien... 'fin je me disais « Pour l'instant » moi à l'époque m'enfin bon, rien disait qu'il allait pas me la piquer comme un vieux chien. Ca m'aurait pas dérangé honnêtement vu que bah... t'es faible tu vires quoi. Après voil-

J'SAIS CE QUI FAUT FAIRE APRES ! On retourne au trou... et on fait péter une des baraques au pif ! Et j'pourrais faire comme putain de Vegeta, pointer le truc avec deux doigts et sortir une réplique classe « Ichtame hanan daze », nous faut juste des p'tits pains, pleins de p'tits pains et des feux d'artifices qui écrivent un truc genre « Deviance on est là bande de p'tites putes »... ouaiiiiis ça le fait ça.

Ah... parce que je m'auto coupe maintenant... ok s'tu veux, tu fais comme chez toi, tu baise ma sœur ? Alé on fait comme ça. Bon, on passe sur le jap approximatif hein vous avez l'habitude, tout ça pour dire que ce que j'avais dit là... j'étais même pas encore bourrée en fait, pour vous dire à quel point j'me f'sait chier genre, dès que j'avais fini de gueulé que je savais c'qui fallait faire... bah j'avais commencé à causer toute seule plus qu'avec les mecs en fait, bonjour je suis l'autisme, ça va vous ? Et pour arrêter de déconner cinq secondes, j'avais vraiment commencé à penser à ce que j'allais faire après si je finissais pas dans un caniveau jusqu'au lendemain et c'est là, LA que y'a un truc complètement con qui m'était passé par la tête, j'espère que vous kiffez vous marrer parce que c'est la maison qui offre, j'avais eu une p'tite pensée rapide en mode « la frangine p'tête ? ». C'est bon vous pouvez vous foute de ma gueule... bon, voilà oui haha c'est drôle fermez la maintenant, on a tous des moments de faiblesses et cette fois c'est pas Lilith qui allait me faire chier. Du coup moi j'pense ça, je fais quoi ? Bah j'pense que je bug et je commence à mater ma binouze en mode « ...C'est d'la mauvaise qualité ou quoi ? » et je commence à la sentir full suspicion mais évidemment j'sentais rien de bizarre... la binouze elle avait que dalle de bizarre. Comme dirait l'autre connard, si tu trouves pas le problème c'est p'tête que c'est toi.

Bref, ça m'avait un peu fait revenir sur terre cette merde et j'avais paumé mon sourire à la con pour avoir un air sérieux pendant genre quoi... deux secondes avant que je me reprenne... 'fin essaye de me reprendre EN BUVANT ENCORE PLUS, NOYEZ VOTRE LUCIDITE DANS L'ALCOOOOOOOOOOOOOL ! Et j'sais pas comment finir donc à plus.
avatar
Cry

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
80/150  (80/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Booze from Hell [Jinn/Wyls]

Message par Wyls Dravis le Lun 12 Mar 2018, 16:27

Après réflexion mes propres dires m'énervent un peu, j'avais plus la tête au clair, c'est sûr. Mais le pire dans tout ça, c'est les réponses des deux autres... Je veux bien me permettre d'être stupide un fois de temps en temps... Mais de n'avoir aucun backup à 100 mètre à la ronde... Ça risque de finir encore plus mal que ça n'a commencé.

Ouaip, va nous faire un numéro improviser pour amuser la galerie en te mettant debout sur une table ou le comptoir. Cela va te désinhiber,
c'est magique tu verras.


Ouais ! Bouge ton boule sur le comptoir ! Avec un peu de chance ça attirera d'autres meufs pour qu'elles fassent pareil.

Sérieusement, dans mon état actuel, je ne pourrais même pas dire si je suis face à des fous ou des abrutis inconscients... Cette journée est juste horrible. Ils continuaient leur petite discussion et après une ou deux gorgées de ma nouvelle pinte je rétorquais à voix basse, presque dans le vent en fait...

- Vous êtes vraiment enthousiastes face à la perspective de me voir me dandiner sur le comptoir ? Je pensais à un truc plus constructi--

Je sais même pas pourquoi je continue de parler. Je devrais plutôt partir non ? Avant que ça ne s'empire ? Et puis quoi encore ? Finir à l'Académie, enfermé dans un chambre ? Exposé aux dangers des autres élèves ? Tu parles d'un dilemme. Dans les deux cas, je n'en retirerais que des soucis. Quitte à se mettre en danger, autant le faire.... Je sais pas moi.

J'SAIS CE QUI FAUT FAIRE APRES ! On retourne au trou... et on fait péter une des baraques au pif ! Et j'pourrais faire comme putain de Vegeta, pointer le truc avec deux doigts et sortir une réplique classe « Ichtame hanan daze », nous faut juste des p'tits pains, pleins de p'tits pains et des feux d'artifices qui écrivent un truc genre « Deviance on est là bande de p'tites putes »... ouaiiiiis ça le fait ça.

Mais c'est...

- En vrai, faire péter des trucs ça pourrait être drôle... D'ailleurs j'y pense, j'ai des expériences à terminer moi...

Et je continuais de siroter ma bière... Plutôt inconscient de l'impacte de mes mots je dirais. Ah... Est-ce que je vais finir cette beuverie en faisant exploser des trucs ? Je ne sais plus du tout quoi penser... Ma notion de bien et de mal est en train de faire ses valises je crois. Je finis par m'affaler sur le comptoir, trop fatigué ou alcoolisé, je sais pas.

En vérité, je supporte pas cet endroit... Pas le bar, non... Juste cette ville, cette Académie. On ne fait que m’importuner sans cesse, c'est éreintant. Je veux juste faire mes expériences dans mon coin, j'ai pas l'intention de faire quoique ce soit avec mon pouvoir ou ma condition qui plus est. Qu'est-ce qui est passé par la tête de mon père de m'envoyer ici ? Pourquoi je l'ai écouté ?

- Vous savez un truc qui est bien ? Le graphène. C'un matériau ultra cool, j'vous raconte pas.

Mais qu'est-ce que je raconte ? Je crois que je suis vraiment en train de débloquer... Fait quelque chose, allez. Me laisse pas en plan dans un état second.


Je communique avec le monde extérieur en #8200A2

À quoi devrais-je dédier cette vie qui m'a été offerte ?
Thèmes:
Pondering idle theme


Decisive battle theme
avatar
Wyls Dravis

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Booze from Hell [Jinn/Wyls]

Message par Jïnn le Ven 16 Mar 2018, 03:32

Il hésitait à payer une escorte à Wyls. Il semblait un brin, pour ne pas dire beaucoup, l'air coincé. Même l'alcool ne l'a pas désinhiber tant que ça ! Décidément, dommage. Il aurait voulu voir du spectacle pour changer, observer en tapant du pied et des mains, p'tet sur une musique un peu celtique. Il notait au passage les dires de Lynn qui s'en tapait royalement. Il l'appellera à l'occasion, notant le numéro sur son smartphone. C'était toujours ça de pris. Même si Jïnn trouvait Wyls un brin "relou" comme on dit dans le milieu, Lynn lui avait coupé la parole d'une manière magistrale. Ce à quoi il se contentait d'esquisser un fin sourire. Néanmoins cette esquisse venait de se vaporiser quand elle parlait de faire péter des trucs. Fallait-il pour une énième fois jouer la voix de la raison ?

- En vrai, faire péter des trucs ça pourrait être drôle... D'ailleurs j'y pense, j'ai des expériences à terminer moi...


Jïnn haussait un sourcil en laissait échapper un léger "hum ?" intrigué. A défaut d'avoir le corps en état son cerveau l'était surement ? Sauf si on parle d'expériences de chimie ultra basiques comme au lycée. Sa curiosité fut piquée à vif, il s'attendait à au moins des choses originales ou drôles. Après tout, il avait pas l'air con le Wyls. Surement un intello non assumé comme on dit. Enfin la machine à clichés à beau tourner, faut attendre qu'il dise la suite ou du moins qu'on lui pose directement la question. Il s'apprêtait alors à ouvrir la bouche quand Wyls le faisait à sa place :

- Vous savez un truc qui est bien ? Le graphène. C'un matériau ultra cool, j'vous raconte pas.


Des étoiles apparaissaient dans ses yeux. Quand il parlait de logistique avec Warren dans le dortoir à l'époque, il en avait vaguement entendu parlé et vu que google est une mine d'or, il a pu se renseigner à ce sujet mais de là à carrément en faire des expériences dessus ? Décidément, il tombait à pic ce Wyls. Un matériaux combinable avec d'autres, 200x plus résistant que l'acier à la traction et 6 fois plus léger en plus d'apporter un équilibre thermique. Il vendait du rêve pour quelques pièces d'armures discrètes. Il posait alors sa choppe avec le sourire :

Evidemment ! Comment tu fais pour avoir de quoi bosser dessus ? Il te faudrait des bêtes d'installations pour ça. T'arrive à t'en sortir avec uniquement les salles de chimie ?

Il se resservait un peu d'alcool avant de dire au passage à Lynn d'un air sérieux, ne voulant pas du tout se mêler à sa future merde si elle y allait, et dieu sait qu'elle en était capable la bougre. Surtout que....avec quoi elle ferait péter un bâtiment en fait ? Lilith pouvait faire ça ? Oh well...Autant annoncer la couleur direct avec un brin d'humour et de rire se voulant communicatif :

Sinon miss folle dingue, tu comptes vraiment faire ça ? J'voudrais pas te ramener chez toi ivre morte comme la dernière fois en essayant de réparer tes bêtises. Tu veux pas te contenter de simplement picoler et d'aller trouver.....j'sais pas moi, p'tet ton husbando ou ta waifu ou juste un gang à défoncer pour la beauté du geste. Tu feras ta deuxième bonne action du jour comme ça.

Comme auparavant son rictus disparaissait l'espace d'un instant, se demandant pourquoi elle avait bien pu perdre son sourire devant sa bière. Qu'avait-elle à cacher ou qui pesait sur elle ? Rester si proche d'une source aussi négative pourrait être néfaste dans la mesure où lui même ne pourrait l'aider dans un sens à faire quelque chose. Cela méritait réflexion. Il buvait alors une gorgée de sa choppe, pensif l'espace d'un instant et restant attentif aux deux interlocuteurs.


POUR LES NOUVEAUX:
Les tuyaux du bon MJ : Les recensements une fois validé. Journal intime avec timeline à faire, votre boite à message aussi. LISEZ LE TOPIC DANS ACADEMIE ABONDANCE ! Souriez et amusez vous !  


THEME DU PLAISIRS:

Signature TPC:

avatar
Jïnn
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 4
Exp:
200/300  (200/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Booze from Hell [Jinn/Wyls]

Message par Cry le Ven 16 Mar 2018, 20:13

Oui
avatar
Cry

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 1
Exp:
80/150  (80/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Booze from Hell [Jinn/Wyls]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum