Bob le bricoleur, c'est toi ? [PV Narok]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bob le bricoleur, c'est toi ? [PV Narok]

Message par Liam le Sam 13 Jan 2018, 14:04

Mais pourquoi est-ce que je me lève moi, il est ultra tôt. À peine 14 heures du matin, je suis sûr que je pourrais dormir encore un peu tranquillement et passer ma journée à manger mes cookies avant de partir en mission. Mais je sais pas pourquoi j’ai un objectif en tête, j’ai l’impression que je devrais réellement revoir un de mes principes. Et ce principe j’y ai repensé récemment quand j’ai développé mes cartes organiques, je me suis dit que j’aurais besoin de matériaux pour mes nouvelles cartes. J’ai tellement de projets en tête en ce moment là. Et j’ai envie d’avoir tout les matériaux qu’il me faut pour mes cartes.

Liam je veux bien que tu aille voir en ville et tout mais ça te dirait pas de t’habiller avant ? Genre au moins de mettre un jean histoire de pas rabouler là-bas en boxer comme un gros sac. Je prends donc une douche et j’me lave les dents avant de me craquer mon dos toujours explosé par mon combat contre Cloackscales et étirer mon épaule pour éviter qu’elle ne me fasse trop souffrir pendant mes combats.

J’enfile un sweat-shirt rouge à ma taille pour une fois, un T-shirt noir et un jean bleu avec des converses. J’enfile mes Cards-launcher ainsi que d’autres attirails tiré de mon imagination délirante combiné à un peu de technique d’un artisan de Thouhills avant de me parfumer légèrement et de m’ébouriffer les cheveux. Récemment j’ai compris un truc c’est que j’avais besoin de lunettes pour la lecture et c’est pour ça que je galérais autant à lire avant, je pense que je voyais flou les lettres et donc ça m’empêchait de bien lire.

M’enfin c’est clairement pas le truc le plus important de ma vie mais je les emporte quand même dans un boîtier dans une poche au pif et je m’en vais en direction de la ville, l’idée ça va être de trouver un endroit ou je pourrais obtenir des matériaux. Genre une décharge ou une zone en construction, après bien sûr je pourrais m’amuser à tout faire fondre dans ma fonderie perso’ et à mouler pour me faire de nouvelles armes. Je me dirige droit vers la zone d’activité, je suis sûr que là-ba il y a des chantiers nah ? J’prends le bus et vais droit vers une sorte de grand immeuble en construction dont pour l’instant on ne voit que le squelette de métal. J'esquive une silhouette que je suppose être un gardien et mets ma capuche en passant par dessus le grillage de sécurité.

Okay, je sors mes jumelles et regarde en l’air afin de repérer voir si il y a des outils dont j’ai besoin. Je crois apercevoir un peu de matériel et dans un coin devant moi se trouve tout ce dont j’ai besoin : beaucoup de métal. Je vais quand même chopper les outils là haut, ça me fera un peu d’escalade. Je sors mon magnifique carto-grappin qui marche une fois sur quatre et le lance avant de grimper à la corde de ce dernier et d’enchaîner les mouvements pour grimper sans me tuer. C’est pas comme si on était à huit mètres du sol Liam...


Si vous vous ennuyez :

La Hype est très présente en moi:

"Liam et Dwin, le duo de la chatte."
Le thème du Liam.:

"C'est formidable le poker. Ce qui compte, ce n'est pas de disposer de bonnes ou de mauvaises cartes mais de savoir jouer avec les mauvaises. Sinon t'es baisé..."
La classe d'un homme qui réussit ses jets:
avatar
Liam
MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bob le bricoleur, c'est toi ? [PV Narok]

Message par Narok le Sam 13 Jan 2018, 15:07

Ça faisait quelques temps que j’étais parti de Tsuki après les événements de la petite fête dans les jardins qui avait extrêmement mal fini. Enfin, extrêmement mal fini… pas pour moi je trouve, mais bien sûr si on me pause la question je sais que ce n’est pas vraiment acceptable de répondre que c’était bien parce que j’avais pu expérimenter mes pouvoirs sur bon nombres d’élèves avec des corps très disparates et possèdant des particularités toutes propres à chacun. Une mine d’or expérimentale, une horreur éthique et morale. Mais j’avais bien aimé. Enfin après ça on avait trouvé l’origine des turbulences, ce trouvant être moi et une certaine drogue, et donc je me suis fais demander gentiment de réfléchir à tout ça ailleurs. N’obéissant pas exactement j’avais obtenu de rester sur le campus pour entrer à l’agence… Enfin entrer à l’agence, très vite dit, il serait plus exact de dire que j’avais accepté leur aide en échange de pouvoir garder les données des tests que j’effectuais sous leur ailes protectrice et bienveillante prodiguant conseil et guidance. A d’autre oui, ils avaient des données et moi de l’expérience et des contacts, chacun à trouvé son compte et tous ont bien joué la comédie des bisounours le temps que ça a duré, moi le premier. Et puis j’ai dut partir, pour des raisons familiales, d’ailleurs c’est assez marrant de dire familiale tout le temps au lieu de dire personnelles, ça relève de l’hypocrisie plus véritablement puisque cette personne qui a eu un problème et que j’ai tenté d’aider n’est pas de ma famille, mais en disant familiale, les questions se tarissent et une certaines acceptation nait dans l’esprit des autres, puisque tous conviennent que la famille c’est important que la raison quelle qu’elle soit, est justifié. Mais bref. J’était revenue, toujours pas passé à l’agence, toujours pas vraiment passé à l’académie, je trainais pas mal en ville, observant les changements qu’avait subi cette ville que j’ai arpenté plus d’une nuit, parfois accompagné d’ailleurs, avec Lucy exclusivement. Un sentiment de nostalgie écœurante m’envahie et je poussa un soupir.

Je regardais le nuage de condensation s’élever. Il faisait assez froid, et c’était une soirée humide mais il ne pleuvait pas. Bien que les nuages couvraient le ciel et obstruait les étoiles, la lune elle, presque pleine parvenait à percer la mer grise qui flottait au-dessus de la ville. Je m’étais trouvé un point d’observation dans le quartier animé, un site en construction qui pour l’instant ne présentait que le squelette métallique offert par les poutres en métal donnant vaguement l’impression de voir une des espèces de cage de corde pour les enfants mais dans une version adulte plus abrupte. Ça n’avait pas trop de sens en fait, mais ça me donnait cette impression-là. Du coup j’avais pris comme perchoir une des poutres et j’observait la ville, seul quelques immeubles parvenaient à m’obstruer le paysage, dont l’hôtel dans lequel j’avais passé ma première nuit avec Lucy. Mais en tout et pour tout, je pouvais voir la ville entière si je tournais la tête et je prenais le temps de relier les endroits que je voyais avec les souvenir que j’y avais. L’hôtel avec Lucy, le cimetière avec Lucy, le bar avec Lucy, Je remontais mes genoux contre mon torse, adosser à une poutre verticale, mon blouson en cuir et mon jean noir se frottant me donnais une désagréable impression, mais j’était obligé de le faire souvent puisque mes rangers ne cessaient de glisser contre le support et ces mouvements répétés découvraient mon t-shirt blanc et le bas de mon dos. Je n’étais pas à l’aise, mais la mélancolie me faisait oublier tout le reste.

J’avais trouvé l’amour ici, je l’ai perdu ici. J’ai perdu un bras ici, et j’en ai trouvé un autre. Je me suis fais des amis ou bien de vagues connaissances, et je les ai perdus de vue aussi vite. J’avais *Ting* … ting ? Le bruit sonnait comme le choc entre deux métaux. Je tournais la tête et vis au pied de l’immeuble … quelqu’un, j’avais souvenir de son visage et je ne sais pas pourquoi je l’associais à un paquet de chips et un distributeur, je ne me souvenais pas trop. Ce mec grimpait à une corde qui trouvait à son bout un crochet, enfin plutôt un grappin. Je sautai sur la poutre d’où j’étais pour me placer devant son grapin quelques dizaine de mètre plus bas, atterrissant sans bruit excessif. Il m’avait peut-être déjà repéré mais pour être sûr, je donnai un petit coup de pied sur son accroche pour faire tanguer la corde. Ensuite en abaissant la force de ma voie, pas vraiment comme un murmure, mais plus comme le mec qui veut chuchoter à l’autre bout de la salle, je m’adressais à lui.

« Tu cherches un truc ? »

C’était quoi déjà son nom. J’était sûr de le savoir. Lili ? Non c’est pas masculin ça. Lilian ? Louis ? J’arrive pas à trouver le bon. Plus je cherchais plus je m’embrouillais. Ça reviendra peut-être.
avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bob le bricoleur, c'est toi ? [PV Narok]

Message par Liam le Sam 13 Jan 2018, 19:39

Allez hop, main droite ! Puis tu rapproche la main gauche et d'un coup sec tu tracte, n'oublie pas de pincer la corde avec tes pieds. Argh, c'est hyper crevant tout ça. Enfin ça va encore j'ai déjà vécu bien pire mais c'est juste le simple fait de devoir me tracter avec mon dos qui imite les plus grands Yaourt de ce siècle et mon épaule qui a décidé de me faire souffrir à chaque mouvement un peu trop physique. Je vais bientôt finir de guérir, mais je reste toujours trop lent pour arrêter Cloakscales.Il est trop musclé, fort et vif. Sa cape m'emmerde et il me semblait presque qu'il pouvait voler. Donc à partir de là son avantage sur moi est énorme. C'est pour ça qu'il me faut du stuff de qualité supérieure si je veux espérer le battre.

Allez, du coup main droite ! On grimpe Liam, il faut absolument que je me magne si je veux espérer gagner un minimum de temps. Je ne saurais clairement pas prédire sa prochaine attaque, si ça se trouve il est déjà en train d'attaquer des civils innocents. Courage, t'es bientôt à la fin de la pou...Wait what ? C'est le vent qui fait bouger ma corde, je lève la tête et remarque...AH, qui c'est lui déjà ? Bah t'es débile Liam, c'est Narok. Vas-y, donne moi tout ce dont je me rappelle sur lui. Ouais c'est vrai que ça fait pas beaucoup au final, m'enfin du coup il est de notre côté si je me souviens bien.

« Tu cherches un truc ? »

Bon okay Liam réfléchis deux secondes et non pas deux minutes parce qu'on tiendra jamais assez sur la corde pour ça. Narok a 85% de nos chances de survie devant lui, donc l'idée ce serait qu'on ait pas à prier pour que les 15% de chances de survie restant soient à utiliser. Parce que ceux là j'y crois un peu moins qu'en mon grappin. Donc le projet ça va être de le convaincre de ne pas détacher mon grappin de la poutre, à moins qu'en vrai il s'en foute juste un peu et qu'il veuille reste tranquille.

-Aide moi à grimper et je t'explique pourquoi je suis là.

Je recommence à grimper à mon rythme en enroulant régulièrement la corde autour de ma jambe histoire de ne pas mourir en glissant, je n'arrive pas à jeter des coups d’œils en bas pour voir si il y aurait un réel gardien qui m'attendrait avec un petit taser très peu appréciable. Je tente de grimper légèrement plus vite mais arrive seulement à lâcher un soupir avant de recommencer à grimper à un rythme normal. Un jour je vais l'attacher à une carte et j'aurais un contrôle parfait de mon grappin.


Si vous vous ennuyez :

La Hype est très présente en moi:

"Liam et Dwin, le duo de la chatte."
Le thème du Liam.:

"C'est formidable le poker. Ce qui compte, ce n'est pas de disposer de bonnes ou de mauvaises cartes mais de savoir jouer avec les mauvaises. Sinon t'es baisé..."
La classe d'un homme qui réussit ses jets:
avatar
Liam
MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bob le bricoleur, c'est toi ? [PV Narok]

Message par Narok le Sam 13 Jan 2018, 20:22

Trop concentrer sur son ascension, il ne m’avait pas remarqué quand j’avait fait mon apparition sur la poutre, pourtant mes lourdes rangers avait fait un ‘’stomp’’ discret mais audible. D’autre part, grimper à la corde était plus que physique et à voir son visage rougissant doucement mes sûrement, l’effort devait l’absorber. Rien qui n’étoffe ma curiosité sur sa présence ici. Mais bon, en écartant tout ce que je ne sais pas, ce qui amène les gens de nuit quelque part d’interdit d’accès n’est autre que l’opportunité de commettre un larcin. Par ailleurs les seules choses à voler sur un chantier sont soit des outils, soit du matériel, toute autre chose me paraissait peut probable puisque pour Liam, si je présume qu’il est venu seul, Ha oui, c’est Liam. Donc s’il est venu seul alors pour lui voler des poutres métalliques reste bien hors d’atteinte. Un rapide coup d’œil sur la poutre m’appris qu’elle cachait quelques objets, tel qu’une boute à outils et plus loin, sur les poutres communicantes, des pièces de métal que les ouvriers avaient laissé sur place pour la reprise du lendemain.

-Aide moi à grimper et je t'explique pourquoi je suis là.

A vrai dire je pensais en avoir une petite idée même si je ne connaissais pas ses motivations. Il y avait encore plusieurs zones d’ombres, comme pourquoi il n’avait plutôt préféré forcer le mobile home du chef de chantier au lieu de prendre le risque de grimper. Mais son but était peut-être simplement comme le mien, et il voulait un point de vue dégagé sur la ville ou plutôt sur les environs du chantier. Bien des mystères en tous cas. Mais qui me seraient révélés pour une modique participation à son projet. Je le regardais continuer sur sa lancer et monter à la corde, il semblait capable, mais il forçait. Ses gestes ne se dépliaient pas entièrement, surtout son épaule, la droite, et son dos… je ne sais pas trop ne paraissait pas bien bouger, je ne sais pas vraiment, dur à dire, c’est un drôle de personnage de base donc c’était peut-être aussi possiblement son style de monter de corde. Il tenta une accélération… puis finalement non. Bon, comme il fallait que je l’aide, je saisis le grappin de ma main droite et commença à remonter la corde avec lui accroché dessus, puis finalement je lui saisis le bras pour le remonter sur la poutre. J’espère qu’il n’avait pas vu, mais le vent avait soufflé et en résultat que ceci le déplaça légèrement sous la poutre un court instant, j’avais failli l’assommer sur le dessous de la poutre par mégarde. Je l’avais remonté de manière à être entre la boite à outils, que je pensais être son objectif, et lui. L’obligeant à répondre à ma question pour que je me pousse, notre support étant bien trop étroit pour qu’il puisse passer à côté de moi sans tomber. Je le fixais les mains dans les poches, j’attendais qu’il me parle, j’espérais que je n’avais pas besoin de relancer la conversation parce que je ne savais pas trop quoi dire, … tu veux de la drogue ? Ou un mégazord peut-être ? M’enfin Noël, c’était y’a déjà 2-3 semaines.
avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bob le bricoleur, c'est toi ? [PV Narok]

Message par Liam le Sam 13 Jan 2018, 21:00

Allez Liam, on y est waaaaaaaaaaaaaaah ! Je vole les gens ! Ah non c'est juste Narok qui me tracte, d'ailleurs il a vachement le goût du risque le petit Narok hein. Parce que moi à sa place j'aurais pas juste tracté un mec sans sécurité au dessus du vide histoire de l'aider, je me serais couché sur le sol et solidement installé afin de le tracter. Je m'impatiente légèrement et manque de lâcher la corde par oublie avant de me rappeler qu'en dessous il n'y a juste qu'une poutre 3 mètres plus bas qui va me transformer les couilles en omelette si je tombe.

-Merci pour l'ascenseur !

Mon super copain de la mort qui tue semble s'amuser à tenter de me faire heurter la poutre, je baisse vite fait la tête pendant que la poutre vient caresser mes cheveux sans toucher quelque chose de trop consistant. Je souffle sous la justesse de l'action et le laisse finir de jouer l'ascenseur avec mon grappin, une fois sur mes deux pieds et après m'être dépoussiéré je m'étire un bon coup. Je tente de jeter un coup d’œil par dessus le corps de Narok qui me gêne la vue sur mon objectif. Alors l'idée ce serait qu'il se pousse après que j'ai fini de repérer les outils qui m'intéressent.

-Du coup tu peux te décaler vite fait le temps que j'atteigne la boîte à outils derrière toi, ou me la passer ce qui serait plus simple.

Je n'arrive pas à y accéder à cause du physique trop important de mon camarade, le problème c'est qu'il est vachement costaud l'enfoiré. Genre c'est moi mais en 3 fois voire 4 fois bodybuildé, donc je pense que s'il me serre la main il me la brisera juste en forçant un peu. Et pourtant j'ai tenté de faire une prise de masse hein, d'ailleurs j'ai un peu réussi à me muscler mais sans plus. J'ai fait ça après mon petit séjour à l'agence ou ils m'ont amélioré. Le truc c'est que j'ai juste récupéré un corps ''normal'', genre je suis pas devenu musclé mais j'ai plus le gabarit d'une feuille A4.

Je replace ma capuche qui était tombée en arrière lors de mon attention et baille un coup avant de m'asseoir sur la longue poutre qui nous sert de sol. J'hésite presque à sortir un jeux de cartes pour faire une partie avec lui, ce qui serait totalement cool m'enfin. Je ne suis pas venu là pour ça donc je dois retrouver ma priorité.


Si vous vous ennuyez :

La Hype est très présente en moi:

"Liam et Dwin, le duo de la chatte."
Le thème du Liam.:

"C'est formidable le poker. Ce qui compte, ce n'est pas de disposer de bonnes ou de mauvaises cartes mais de savoir jouer avec les mauvaises. Sinon t'es baisé..."
La classe d'un homme qui réussit ses jets:
avatar
Liam
MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bob le bricoleur, c'est toi ? [PV Narok]

Message par Narok le Sam 13 Jan 2018, 21:22

-Du coup tu peux te décaler vite fait le temps que j'atteigne la boîte à outils derrière toi, ou me la passer ce qui serait plus simple.

Mouais, tout d’abord je lui fis un signe de négation de la tête.

« Je t’ai monté, tu devais me dire ce que tu cherches »

Je tournai la tête pour regarder la caisse derrière moi, il ne sembla pas y avoir grand-chose qu’on ne trouve pas dans un magasin de bricolage, alors à moins que ça ne soit une question d’argent finalement… mais ça serait vraiment décevant. Tout en me retournant complétement quand il s’assit, je tapai du pied dans le couvercle de la boite qui s’ouvrit bruyamment, du coin de l’œil je regardais les lumières des vigiles qui patrouillais et qui cherchait d’où venais le bruit. Le but était autant de ramener son intérêt sur la boite, donc son objectif avéré et lui faire comprendre que j’attendais qu’il respecte sa parole avant que je fasse plus de bouquant et que les vigiles ne débarquent. Je m’accroupis pour y fouiller un peu et la souleva finalement en passant une main en dessous tandis que je me retournai vers lui, debout, et continuai de fouiller dedans négligeant le léger bruit des outils qui s’entrechoquaient. J’en sorti une clé à molette en très bonne état et le pointa vers lui avec amusement.

« Dis-moi donc pourquoi tu viens chercher des outils ici en pleine nuit, une urgente envie de bricolage qui n’attendais pas que les magasins soient ouverts ? »

Je lui lançai la clé avec nonchalance. Cette dernière avait pour trajectoire de tomber à côté de la poutre un peu derrière lui, donc si il ne la rattrapait pas quand elle passerait au niveau de son torse sur sa gauche, elle chuterait jusqu’en bas pour atterrir sur un tas de sable, je ne pense pas qu’il l’ai vue avec la faible luminosité ambiante, donc ça m’assurerais de le presser à répondre en le stressant un peu plus, et si il la manquait ça n’aurait pas vraiment de conséquence.
avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bob le bricoleur, c'est toi ? [PV Narok]

Message par Liam le Sam 13 Jan 2018, 21:43

Heu...S’il pouvait réagir ce serait juste tellement bien parce que ça m’assurerait le fait qu’il n’est pas en état de mort cérébrale. Ou alors il me fait un anévrisme, et comment t’explique qu’il se tienne droit alors ? Et bah il a de très bons appuis…Liam t’es vraiment bizarre parfois, écoute t’es censé m’aider et m’encourager dans tout ce que je fais. Non pas me critiquer et me dire que je suis bizarre, bon bah okay t’es juste con. C’est vraiment injuste ta manière de me parler, et dire que je me défonce pour nos idéaux. Tiens Narok semble réagir en ‘’nope mod’’.

« Je t’ai monté, tu devais me dire ce que tu cherches »

Ah oui alors ça j’avais oublié, mais c’est pas un peu con comme question ? Genre je lui demandais très exactement de se pousser ou de me filer la caisse à outils, ce qui signifie que c’est ça que je cherchais. Donc en théorie en m’interdisant l’accès à la caisse il me demande juste ensuite ce que je veux, Liam tu t’embrouille tout seul et on sait tout les deux très bien que t’es pas véritablement là pour la caisse à outils. De base on est là pour les matériaux donc bon…

Mais qu’est-ce qu’il fait ce débile, pourquoi il fait autant de bruit. Argh on va se faire repérer, mais qu’il arrête ses conneries là ! Je jette des coups d’œils réguliers au sol pour voir si les gardiens ne nous ont pas repéré, pour l’instant ils semblent avoir entendu du bruit mais ça va encore. Par contre il faudrait absolument que Narok il arrête ça tout de suite sinon ça va me foutre dans la merde pour de bon.

-Arrête ça, tu va nous faire repérer.

« Dis-moi donc pourquoi tu viens chercher des outils ici en pleine nuit, une urgente envie de bricolage qui n’attendais pas que les magasins soient ouverts ? »

Et whoup là, et voilà que Monsieur se permet de me lancer une clef à la gueule. Avant même qu’elle entame sa descente plusieurs de mes cartes organiques viennent s’enrouler autour et me l’apporter avant que je ne la fourre dans ma poche avec autant de nonchalance qu’il a eu en me la lançant. Okay donc si son objectif c’est de m’emmerder ça va chier ! Liam attends, Narok est d’un tout autre level pour nous. On arrivera pas à le battre comme ça, on se fera exploser.

-Je suis là pour des matériaux et de l’équipement pour un projet, et j’ai trouvé cette caisse à outils qui me sera utile. Maintenant arrête de faire tout ce raffut tu va leur signaler notre position.

Je commence à m’approcher de lui dans l’optique de récupérer ma caisse à outils, j’y vais pas en remuant les épaules comme un porc ou en faisant l’mec qui va l’défoncer. Je marche juste tranquillement, avec l’envie de récupérer ma caisse et de pouvoir me tirer de là et gagner un peu de sommeil pour mieux guérir. D’ailleurs au final c’est vrai que Narok je ne lui ai pas si souvent que ça parlé, il faudrait que j’apprenne à le connaître.


Si vous vous ennuyez :

La Hype est très présente en moi:

"Liam et Dwin, le duo de la chatte."
Le thème du Liam.:

"C'est formidable le poker. Ce qui compte, ce n'est pas de disposer de bonnes ou de mauvaises cartes mais de savoir jouer avec les mauvaises. Sinon t'es baisé..."
La classe d'un homme qui réussit ses jets:
avatar
Liam
MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bob le bricoleur, c'est toi ? [PV Narok]

Message par Narok le Sam 13 Jan 2018, 22:06

-Je suis là pour des matériaux et de l’équipement pour un projet, et j’ai trouvé cette caisse à outils qui me sera utile. Maintenant arrête de faire tout ce raffut tu va leur signaler notre position.

Il se leva et s’approcha comme s’il n’y avait pas de problème. Et c’est tant mieux puisqu’il n’y en avait pas. Manquerai plus qu’il le prenne mal et joue au gros bras, ce qu’il n’a pas d’ailleurs. Je lui tandis la caisse après l’avoir fermé sans faire de bruit. Je restais là un peu sans savoir trop quoi répondre, il m’avait bien dit ce qu’il voulait, mais pas pourquoi il le voulait et finalement, je ne savais pas trop sur quoi rebondir. C’est quoi son projet ? Restaurer une vieille mustang ? Construire un truc ? Si ce n’était rien, ça me semblait un peu con de venir dans un chantier juste pour des outils. Je remis mes mains dans les poches de mon blouson.

« Et quoi c’est tout ? Te manquais une clé à molette alors tu viens sur un chantier de nuit risquer ta peau d’âne pour une boite à outils ? »

Je voulais en savoir plus évidemment, mais en même temps j’était déjà ennuyé de devoir demander des approfondissements à chaque fois et hypothétiquement tirer au clair le fin mot de ses motivations. Je restais à écouter rapidement sa réponse, ou son absence de réponse… dépend du point de vue. Poussant un soupir et recalant mes mains dans mes poches, il y avait de bonne chance que je finisse par regretter ce que je vais dire et j’allais lui faire savoir.

« Je sens que je ne ferais mieux pas mais… tu veux un coup de main ? On ne se connais pas trop ou quoi mais y’a pas moyen que je sois inutile, quoi que tu décides de faire. Je te mets au défi de trouver un truc que je ne puisse pas faire. »


Sa sonnait un peu, clairement ? Vaniteux et gros bill mais bon, ça n’était que la vérité je n’allais pas me diminuer juste pour faire politiquement correcte. Il fallait juste attendre de voir dans quelle emmerde j’avais mis le pied, j’espère que ça ne sentira pas trop longtemps.
avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bob le bricoleur, c'est toi ? [PV Narok]

Message par Liam le Sam 13 Jan 2018, 22:49

Je récupérais la boîte à outils avec un bref merci une fois qu’elle était en main et la plaçait dans mon sac. Ensuite je me dirigeais tout en écoutant Narok parler vers les matériaux dont j’avais besoin, c’est à dire quelques boulons et des plaques de fer aussi grand que certains plateaux que l’on avait dans le self de Tsuki. Je stocke tout ça dans mon sac qui commence à bien se remplir, je me baisse légèrement quand la lumière d’un garde se pointe vers moi puis me relève une fois partie. Et bah j'ai presque eu chaud, ça commence à devenir complexe de rester dans la zone.

« Et quoi c’est tout ? Te manquais une clé à molette alors tu viens sur un chantier de nuit risquer ta peau d’âne pour une boite à outils ? »

-Non je suis là pour des matériaux principalement, je vais les mouler ensuite.

Je me contente simplement de garder un œil sur chacun des gardes de la zone et ensuite de prendre un écrou non loin et de le lancer pour que tous les gardes se retournent et se dirigent vers là-bas. Je commence à sortir mon grappin pour descendre petit à petit et d’un coup j’entends la phrase de Narok. Je me fige et me retourne vers lui avec un grand sourire, et bah le voilà mon moule parfait. Narok a des capacités que j'ai genre jamais réellement compris ni cherché à comprendre qui pourraient s'avérer ultra intéressantes par la suite. Genre l'idée ce serait que je réussisse à le convaincre pour qu'il m'aide à vaincre CloakScales grâce à une forme de technologie presque futuriste.

-J’accepte avec plaisir ton aide. Crois-moi je regorge d’idées qui te mettrons à l’épreuve. T’es sûr que tu t’en sortira ?

Je patiente doucement en m’adossant à la structure du bâtiment et sors un paquet de cartes pour les battre. L’idée c’est que si je reste debout trop longtemps je vais finir par me faire chopper donc en m’adossant au squelette de l’immeuble je vais pouvoir rester plus longtemps immobile. Et ouais, je commence à réellement  stratéger depuis mon combat contre Jïnn. Bon Liam concentre toi sur ton paquet et arrête de trop penser, j'hésite presque à siffloter avant de me calmer. Calme ta joie Liam, je te rappelle que t'es presque dans une mission d'espionnage si je puis dire.

-Trouve nous un moyen de sortir de là sans nous faire repérer.


Si vous vous ennuyez :

La Hype est très présente en moi:

"Liam et Dwin, le duo de la chatte."
Le thème du Liam.:

"C'est formidable le poker. Ce qui compte, ce n'est pas de disposer de bonnes ou de mauvaises cartes mais de savoir jouer avec les mauvaises. Sinon t'es baisé..."
La classe d'un homme qui réussit ses jets:
avatar
Liam
MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bob le bricoleur, c'est toi ? [PV Narok]

Message par Narok le Sam 13 Jan 2018, 23:38

Ha des matériaux donc. Ce qui prend tout son sens quand je le vois ramasser tout ce qui traine, boulon et plaque notamment. Il prévoit de les mouler, ce qui implique qu’il veut les fondre au préalable, indispensable. Ma proposition d’aide, par ailleurs, le figea dans son geste, il avait commencé à sortir son grappin qu’il avait rangé après être monté. Le voir se retourner vers moi avec un sourire me rassurais autant que ça m’inquiétait, j’avais l’impression de m’être exposer comme l’outil parfait et en même temps de ne rentrer dans ses plans que comme un outil justement. L’ambivalence de se sentir utile et réduit à cette simple fonction.

-J’accepte avec plaisir ton aide. Crois-moi je regorge d’idées qui te mettrons à l’épreuve. T’es sûr que tu t’en sortira ?

Déjà il ne me sens pas trop le petit Liam parce que visiblement il pense nécessaire de bien me demander confirmation, est-ce que je vais assurer mes paroles. Aucun moyen que je ne les assume pas, et que je les respecte pas non plus. Promptement je lui réplique.

« Tant que tu respects le matériel et les CGU moi je fais du garanti à vie minimum. »

Bon du coup il ne manquait plus que la suite. Mais bizarrement il se place tranquille contre une poutre il se met à battre les cartes. Comme un pro soit dit un passant, il était extrêmement habillé, il donnait l’impression de le faire sans y penser alors que je dois bien l’avouer, sans utiliser mon pouvoir je n’en fais pas le quart sans passer pour un amateur. Mais bref il sort de ma contemplation.

-Trouve nous un moyen de sortir de là sans nous faire repérer.

Bon chef oui chef et tout ça alors ? j’avais assez envie de lui remettre les pendules à l’heure mais bon. On venait de commencer à se connaitre, je ne pouvais pas vraiment être chiant et piquant à chaque fois. Je ris sous cape mais reste stoïque. Je m’approche de lui en disant simplement *Ok* Je lui fais signe d’arrêter avec ses cartes, d’une main je touche le torse du bout des doigts, de l’autre je lui couvre sa bouche avec un sourire. Il va crier c’est sûr et certain, ça serait gentil de le prévenir mais ça serait beeeeeaaaaaaauuuuuuuucoup moins drôle n’est-ce pas ? Avec ma main qui lui touchait le torse je fis couler une petite quantité de sang à travers ses vêtements et mélangea mon sang au sien ni vu ni connu. Ceci fait, et ça ne pris qu’une seconde en tout, j’avais un contrôle total sur son flux sanguin, et maintenant un allait faire un petit tour comme Peter Pan, mais sans la fée clochette malheureusement.

« Essaye de ne pas trop crier, la direction rappel toi. »

Tout ça sur un ton faussement sérieux qui se voulait moqueur. Aussi tôt fini de parler, aussi tôt nous décollions de la poutre à vitesse maximale pour se trouver une seconde après en haut du bâtiment à flotter entre les nuages et la ville. Le seul son qu’on avait émis était un « floush » de déplacement d’air. Enfin, le seul bruit que nous avions émis quoi qu’il arrive. Je ne parlai pas de son cri ou de son absence de cri pour ne pas enfoncer le couteau dans la plaie, autant le lui épargner. Je le poussai du bout de mes doigts et il se mit à flotter un peu plus loin. Bien sûr, il ne contrôlait absolument rien de sa flottaison, mais il avait le contrôle de son corps bien entendu, il pouvait gesticuler et faire comme il veut, mais c’est moi qui gérait sa trajectoire et son déplacement dans l’espace.

« Alors, tu avais déjà volé le génie ? ça n’est pas vraiment un défi, je le considère difficilement comme tel. Je suis assez déçu mais je comprends je dois dire, on ne se connais pas trop alors tu me testes pour voir si je suis vraiment fiable et le reste. Mais bon, c’est un peu une perte de temps. Bref, une destination en tête monsieur ? Blood Airlingne se fera une joie de vous déposer à l’endroit de votre choix. »

En vérité l’endroit le plus proche pour se poser restait la piste d’hélico en haut du l’hôtel de ma mère. Sinon on pouvait aussi se poser dans une rue en bas, ou sur le toi d’un magasin aussi, ou bien retourner à l’académie ou chez lui ou bref, n’importe où.
avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bob le bricoleur, c'est toi ? [PV Narok]

Message par Liam le Dim 14 Jan 2018, 00:38

Je bats tranquillement mes cartes tout en attendant que Narok trouve son idée, au final il s’approche de moi et pose une main sur mon torse. Je range mon paquet de cartes dans ma manche d’un mouvement vif et je le regarde rapprocher sa main de moi pendant qu’une sorte de souffle glacée se répands sur/en moi. Okay j’espère juste tellement qu’il ne va pas me faire une Hansel. Wait what pourquoi il me couvre la bouche là ? Mes yeux s’élargissent et je pousse un hurlement mélangé à une phrase.

-J’SUIS PAS GAY !!!

Je me sens tiré vers le haut, comme si la gravité s’inversait et je me vois m’écarte de la poutre. Mon sac à dos toujours dans mon dos s’envole avec moi sans me tracter, je me sens un peu bizarre mais ça passe encore. Narok est juste à côté de moi et il vole aussi avec énormément plus d’assurance que moi, ce qui lui permet d’avoir l’air stylé. Okay je vais tout simplement tenter d’avoir l’air aussi classe que lui.

C’est pas aussi simple que ça au final, en fait je me prends beaucoup de vent dans le visage ce qui me décoiffe. Ai-je un jour été coiffé ? Véritable question qui a le mérite de se poser mais au final je crois qu’on s’en fout un peu vu qu’au final ho putain de merde je vole ! Les gars j’ai presque envie de bander tellement je vole bien, au final je tends les deux poings devant serré et regarde droit devant moi. Mon sweat-shirt est collé contre mon corps et la capuche s’est changé en ballon avec la compression d’air. Je la remets sur ma tête et prends la pose en volant, bon je préfère Batman et son bat-grappin mais Superman reste quand même bien classe.

Bon Liam on descend ou en fait ? J’ai bien envie de descendre à la planque vue qu’elle est dans les champs, l’idée ce serait au final d’y aller pour ensuite que je lui montre ma Card-Cave. J’entends des bribes de sa voix et d’une blague sur le sang et les avions de ligne, j’ai presque hésité à faire une blague sur la sécurité de l’anti-terrorisme dans cette compagnie mais je me suis ravisé. Ma capacité à résister au vent dans ma gueule me pousse à fermer les yeux afin de ne pas chialer. Par contre j’ai les lèvres qui gercent à cause du froid qui me les nique un peu. Je hurle à Narok :

-Descends vers les champs à la lisière de la forêt et d’un cours d’eau à l’Est. Dès que tu vois une vieille usine désaffectée amène nous-y !

Je ne sais pas s’il m’a bien entendu mais ça devrait suffire logiquement. Dans cette planque se trouve ma moto, mon ordinateur, ma benne à armes et tout un tas de matériel pour lutter contre le crime.


Si vous vous ennuyez :

La Hype est très présente en moi:

"Liam et Dwin, le duo de la chatte."
Le thème du Liam.:

"C'est formidable le poker. Ce qui compte, ce n'est pas de disposer de bonnes ou de mauvaises cartes mais de savoir jouer avec les mauvaises. Sinon t'es baisé..."
La classe d'un homme qui réussit ses jets:
avatar
Liam
MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bob le bricoleur, c'est toi ? [PV Narok]

Message par Narok le Dim 14 Jan 2018, 10:23

En attendant sa réponse je patientai avec mes mains dans les poches, une jambe tendue et l’autre à moitié fléchie, parfaitement droit et ignorant le vent qui fouettait mes cheveux contre mon visage, ça faisait quoi ? Des mois que je ne les avais pas coupés, un an facilement. Maintenant je pouvais les attacher en une courte queue de cheval et tous mes cheveux tenaient étaient assez long pour tenir dedans, pas comme avant où j’avais des mèches qui se libéraient d’un rien et revenaient sur mon visage sans cesse. Mais là ma crinière sombre était détachée et me gênais un peu. Je passai mes mains dans mes cheveux et les réunis pour en faire une queue un peu lâche, je les maintenais ensemble grâce à une petit cerclage métallique que je venais de confectionner. Le vent était plus fort une fois la protection des bâtiments perdue, mais ça ne me gênais pas vraiment à part pour mes cheveux. Tiens quelqu’un se promène un peu en bas, ha, c’est les gardien qui cherchent d’où venait l’aveu de Liam sur sa sexualité, je vois quand même pas pourquoi il senti le besoin de la préciser, même de le crier… . C’était un peu vexant.

-Descends vers les champs à la lisière de la forêt et d’un cours d’eau à l’Est. Dès que tu vois une vieille usine désaffectée amène nous-y !

Je manquais de peu de lui dire de ne pas crier comme un sourd mais bon, avec le vent, lui il ne devait rien entendre du tout, mais à force on s’habitue vite à oublier le bruit du vent. Alors, les champs… que je ne me trompe pas… Ils sont derrière nous, ok, en lisère avec la forêt c’est assez facile. Le cours d’eau par-contre je ne le voyais pas tellement, je savais qu’il y en avait un par là-bas mais d’ici je ne le voyais pas encore à cause de la couverture que lui offrait les arbres. Et L’usine désaffecté, je l’avais tout simplement jamais vue. Mais ce n’était pas grave, je pointai la direction à laquelle je pensais et attendais sa confirmation pour avancer. Une fois obtenue, je me penchai en avant et fis faire la même à son corps pour que nous nous placions parallèle à l’horizon et ainsi limite la désagréable prise au vent. À la vue de sa gêne face au vent, je pris sur moi la décision de tendre le bras vers lui. A cet instant mon sang sorti de ma main et se déploya en bouclier devant lui et tout autour de son tronc afin de le protéger des bourrasques froides et mordantes. Mais sans lui laisser le temps de se dire qu’il n’y voyait plus rien, je changeais rapidement le sang en un verre parfaitement translucide. Ensuite nous nous mîmes doucement en route… enfin doucement, c’est juste que l’accélération était moins brutale, même si comme je maitrisais son sang je soutenais tous ses organes pour qu’il ne subisse pas de G à cause ce ça, mais le cerveau lui est toujours enclin à imaginer une gêne où il n’y en a pas si l’on est persuadé qu’il doit y avoir une.

Une poigné de seconde plus tard, nous étions au-dessus de la zone que je soupçonnais d’abriter l’usine, mais je ne la voyais toujours pas, malgré ma vision parfaite de nuit et son acuité redoutable, mon cerveau n’arrivait pas à la faire ressortir du décor, je devais la confondre dans les arbres ou avec d’autre bâtiment, je ne sais pas trop. Finalement, après avoir jeté un furtif coup d’œil à Liam pour obtenir un indice, que je n’eus pas, je décidai de nous poser tous les deux afin de faire le reste des recherches à pied. S’il savait où nous étions et où nous devions aller, alors il prendrait les devant et montrerait la voie sans aucun doute. Il ne m’avait pas fait venir jusqu’ici pour me laisser sur le perron comme un copain qu’on veut pas inviter chez nous, parce qu’en fait, il est chiant et on veut pas de lui. Mais je me demande pourquoi l’usine désaffecté, encore un besoin de matériel ? d’outillage ? En attendant qu’il se remette de tout ça j’observais un vers luisant qui se cachait sous une feuille morte devenue diaphane, ne lui offrant finalement aucune protection visuelle.
avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bob le bricoleur, c'est toi ? [PV Narok]

Message par Liam le Dim 14 Jan 2018, 13:02

Ma position super classe était un peu terminée, j’avais maintenant mon avant-bras qui me protégeait juste le visage du vent violent qui me cinglait la peau, enfin le vent n’était pas si violent mais je crois que j’ai reçu un objet violent non identifié sur la joue tout à l’heure. Okay du coup là je ne sens plus rien, la théorie comme quoi je serais tombé au sol et serait ‘’mourut’’ comme ça est moyennement probable sachant que Narok voulait que je lui lance un défi. Ça aurait été vachement con de me tuer avant qu’on ait entamé le défi. Bon du coup je ré-ouvre les yeux et écarte mon avant-bras pour découvrir que Narok me pointe la bonne direction, j’acquiese de la tête avant qu’on se remette à avancer.

Et mais pourquoi je suis devant le plus gros tampon usagé que cette terre ait connue ? Tampon qui se métamorphose en un magnifique dôme de verre qui claque, franchement je trouve ça stylé. Voire même bien classe, il pourrait se faire un putain d’avion à réaction et s’enfuir vers l’Amérique. Et là il irait à Las Vegas pour se faire des boules en or, même si au final moi j’ai besoin des jeux de cartes pour être riche je suppose que lui peut se créer des lingots d’ors à la demande. Voire même du diamant ou quelque chose comme ça hein, Narok il pourrait perturber l’économie mondiale avec une hémorragie.

Il me fait redescendre petit à petit vers la zone ou se cache assez peu ma Card-cave, l’idée c’est que cette usine devait servir pendant la seconde guerre mondiale en tant que fonderie pour créer des balles ou autres objets utiles je suppose. Et du coup après la première guerre mondiale elle a été désaffectée et je ne sais pas pourquoi la nature a absolument tenu à récupérer ses droits sur la zone. Et du coup j’ai eu du mal à la repérer en plein jour à cause du fait qu’elle est encerclée et cachée par les arbres de la zone. Mais à force de m’y rendre chaque soir je connais la route par cœur, par contre là pour l’instant j’ai un autre truc à faire. Je me plie en deux et ouvre la bouche pour vomir mon hamburger. Je tousse un peu et crache un reste avant de me redresser.

-D’habitude je regarde pas en bas quand je suis en hauteur, je crois que j’ai le vertige...

Je commence à marcher vers ma planque tout en discutant avec Narok de la pluie et du beau temps, ça allait faire un bon petit moment que je ne l’avais pas vu. Il faut dire que je n’ai pas l’impression qu’il soit très actif le bonhomme à l’académie. D’ailleurs la dernière fois que je l’ai vu c’était au banquet quand il a one-shot Noa qui était devenu fou comme un débile avec ses tentalames. Je me souviens très bien que ce jour là j’ai tenté de l’arrêter avec un autre type qui lançait des éclairs mais sans réel succès.

-C’est bien toi qui a vaincu Noa Greenwitch au banquet nah ?


Si vous vous ennuyez :

La Hype est très présente en moi:

"Liam et Dwin, le duo de la chatte."
Le thème du Liam.:

"C'est formidable le poker. Ce qui compte, ce n'est pas de disposer de bonnes ou de mauvaises cartes mais de savoir jouer avec les mauvaises. Sinon t'es baisé..."
La classe d'un homme qui réussit ses jets:
avatar
Liam
MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bob le bricoleur, c'est toi ? [PV Narok]

Message par Narok le Dim 14 Jan 2018, 13:38

Le pauvre petit Ferdinand le verre luisant connue une fin des plus horrible quand une vague de suc gastrique et de morceau que j’identifia bien malgré moi comme étant des bouts de burger ! Ha tien un cornichon. Pour ma part je m’écarte promptement pour en pas être trop assaillit par l’odeur déjà que le visuel s’était imposé à moi. Je le laissa finir son affait, pourtant il semblait bien quelques secondes plus tôt et je ne pensais pas l’avoir suffisamment malmené pour qu’il en vomisse.

-D’habitude je regarde pas en bas quand je suis en hauteur, je crois que j’ai le vertige...

Je le regardais dubitatif, je crois que j’ai le vertige qu’il me dit, je pense que là on pouvait même en être certain, et j’était également moins certain de sa logique à vouloir grimper sur de poutres en métal sans sécurité alors qu’il avait le vertige. Il devait vraiment les vouloirs ses matériaux. Suspicieux, quand il commença à marcher je le suivis, et à ma grande horreur il commença à parler pour ne rien dire, histoire de passez le temps pendant le trajet. Je me contentais du strict minimum, réduisant au possible à des « humhum » « ouais » « un truc comme ça » « et toi ? » Le moins de mot possible, le plus ouvert possible. S’il avait envie de parler pour rien, alors autant le laisser faire tout seul. Pour ma part je préférais observer le bâtiment qui m’était enfin apparut une fois que Liam m’avait donné la direction à observer. La végétation avait bien poussé depuis l’abandon du lieu, certaines plantes grimpantes offraient un revêtement aux murs qui leur attribuait un très bon camouflage, les arbres eux, cachaient ce qui n’était pas couvert par le reste et bloquaient la vue de ceux qui cherchaient. Je ne m’étonnais pas de ne pas l’avoir trouvé tout de suite.

-C’est bien toi qui a vaincu Noa Greenwitch au banquet nah ?

La question un peu sortie de nulle part me surpris et mon pied ne se leva pas assez pour éviter une racine courant sur le sol. Je basculai en avant sans bruit mais me rattrapa de mon autre pied avant de finir le museau au sol. Je repris ma marche comme si de rien n’était.

« Vaincu… si tu veux le dire comme ça alors oui. C’est moi qui l’ai calmé. »

Je me grattai le cou quand un insecte me percuta et je repris ensuite.

« Si je me souviens bien tu avais aidé aussi, c’est bien d’utiliser ses capacités avec intelligence. »

Je n’avais pas vraiment souvenir que ses actions avaient vraiment étées intelligentes. De mémoire il avait surtout bourré dans le tas et s’en était sorti parce qu’il se connaissait un minimum. Je poussai une brache en passant après lui. Je crois qu’on était enfin arrivé, trêve de jacasserie donc !
avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bob le bricoleur, c'est toi ? [PV Narok]

Message par Liam le Dim 14 Jan 2018, 20:37

Bon bah j'crois qu'il s'en bat un peu les couilles du fait que je papote vite fait, en réalité je m'en fiche un peu du sujet de conversation moi aussi. C'est juste que je déteste les bons gros blancs bien dégueulasses qui gênent, m'enfin le Narok je l'ai pas fait venir pour prendre le thé. À la base il n'était même pas censé être là, l'idée ce serait qu'il m'aide à buter CloakScales non pas en se rajoutant au combat mais en me construisant du matériel bien plus performant au combat.
Pour commencer j'ai beaucoup étudié notre combat, j'ai pris en compte quelques caméras de sécurité de la ville et tous les indices que ce combat m'a laissé.

Le pauvre gosse que j'ai sauvé a au final déménagé, il a quitté Thouhills avec ses parents quatre jours après le combat. Les voisins ont organisés une association pour surveiller l'immeuble afin de faire en sorte que personne ne refasse d'incidents, s'affronter dans la ville avec ce super-vilain sera bien plus compliqué que ce que je pensais. Le trou dans le mur est passé dans les journaux locaux, beaucoup de civils ont pensé à une dispute qui a mal tournée. Heureusement pour moi la famille n'a pas témoigné et donc personne ne saura réellement que j'étais là.

Je continue de discuter calmement avec Narok pendant qu'il témoigne bel et bien du fait qu'il a aidé à neutraliser Noa, je crois même bien qu'il a tenté une pointe de sarcasme en me disant que c'était bien que j'utilise mes capacités de manière intelligente. Bon j'ai pas réussi à savoir si c'était de l'humour ou pas mais au final je m'en fous, je pousse les larges portes de l'usine pour que Narok puisse voir ce qui se trouve à l'intérieur.

Une chaîne monte dans les hauteurs du bâtiment et au sol se trouve un immense chaudron attaché et du matériel de fonte ainsi que quelques machines de musculation. Plus loin se trouve une bâche avec ce qui s'apparente être une forme de moto en dessous. Maintenant reposé je commence à grimper la chaîne pour se rentre au deuxième étage du bâtiment tout en ne regardant pas en bas. Je pousse un peu avec mes cartes pour m'aider à me tracter sur la corde. Pour moi il fait trop sombre du sol jusqu'à là haut mais avec des lunettes de visions noctures ça devrait pouvoir le faire pour voir ce qu'il y a là-haut. C'est à dire qu'en fait il y avait plusieurs passerelles avec une grande plate-forme principale, j'ai cassé tout les accès pour que la seule voie possible soit cette chaîne. Une fois là-haut il y a un lit quand j'ai la flemme de rentrer à l'académie. Mon stock de gadget, un bureau avec mon PC et une benne à arme confisqué que je dois faire fondre.

Une fois là-haut je prends un tablier, des gants et un masque  et je ferme tout les volets grâce à un système de corde complexe. Il faut que personne ne remarque la lumière, c'est pour ça que je ferme. Je redescends et sors une espèce de carré de la taille d'un sucre dans ma poche et le place en dessous du chaudron. Je place tout les matériaux dedans et commence à allumer le feu.

-ça va prendre beaucoup de temps à chauffer et ensuite il faudra que je l'intensifie, bon commençons ce test.

Je commence à écrire ce dont je nécessite sur un bout de papier et je le lui tends.


Si vous vous ennuyez :

La Hype est très présente en moi:

"Liam et Dwin, le duo de la chatte."
Le thème du Liam.:

"C'est formidable le poker. Ce qui compte, ce n'est pas de disposer de bonnes ou de mauvaises cartes mais de savoir jouer avec les mauvaises. Sinon t'es baisé..."
La classe d'un homme qui réussit ses jets:
avatar
Liam
MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bob le bricoleur, c'est toi ? [PV Narok]

Message par Narok le Lun 15 Jan 2018, 11:25

La face du bâtiment qui était apparue derrière les arbres présentait une grande entré avec une lourde porte métallique à double bâtant. Liam passa le premier et je pu jeter un coup d’œil sur ce que se trouvait à l’intérieure. Vétuste au bas mot d’un point de vue extérieur, se qui se trouvait dans le ventre de cette grande usine l’était un peu moins. Peut-être préservé ou alors ayant reçus de l’entretient, les murs étaient poussiéreux mais exempte de végétation, le sol lui, montrait des traces de pas là où il passait le moins souvent, sinon la poussière avait été retiré par ses nombreux allé et retour. Et il y avait ce qui ressemble bien à une moto sous bâche. Je me demande comment il l’avait obtenue s’il préfère grapiller des objets dans un chantier plutôt que de les acheter. Le plafond était haut, même s’il n’y avait que deux étages et d’ailleurs à part Liam qui grimpait sur une chaine, je ne voyais aucun moyen d’attendre le second étage à qui en passant, il manquait des bouts régulièrement. Il y avait bien un escalier, mais pour autant la partie centrale s’était effondré et gisait plus bas, il y avait bien une vielle échelle également, mais il manquait des barreaux s’il n’était pas rouillé au plus haut point, et un examen rapide me dit de ne pas tenter de monter par là si je ne voulais pas me trouver à chuter en arrière, il manquait les attaches en haut et elle me serait tombée dessus comme dans un cartoon.

Une fois qu’il eut finit de monter, j’en fi de même en empoignant la chaine, il ne me fallut pas aussi longtemps que lui pour monter, mais en prenant en compte la différence de gabarit, ce n’était que normal. Arrivé en haut je contemplai le refuge qu’il s’était installé, un lit, un pc avec un bureau sur lequel reposait plusieurs plan et gribouillage, une tenue de fonderie qu’il s’empressa de prendre et de revêtir, ainsi qu’une caisse avec plusieurs objets métalliques dedans. Pas tellement dur de deviner leur avenir avec le grand, que dis-je, immense chaudron qui dominait l’espace centrale du rez-de-chaussée. Il y avait d’autre, chose mais je me retenais de ne pas y jeter un œil, je pense que si je me lançais dedans, je passerais les prochaines heures à décortiquer ce qui semblait être des gadgets en tout genre. Une chose me surpris plus que le reste, c’était le système de corde qu’il avait utilisé pour fermer les rideaux de toute la fonderie. Une araignée n’aurait pas fait mieux à vrai dire, c’était efficace et il n’y avait pas de superflu, de plus c’était agencé pour prendre le moins de place possible. Moi qui le prenait pour un mec avec des difficultés de réflexion, j’était agréablement surpris.

-ça va prendre beaucoup de temps à chauffer et ensuite il faudra que je l'intensifie, bon commençons ce test.

Il avait mis des objets à fondre le temps que je regarde les alentours et il revient vers moi et le bureau pour commencer à écrire. Je regardai pardessus son épaule en même temps qu’il griffonnait sa liste et réfléchissait déjà à comment réaliser et satisfaire ses exigences. Le tout était assez simple, bien que les grenades, je ne les lui fournirais pas, déjà que je ne savais pas à quoi était destiner tout ce petit monde qui pourtant montrait qu’il voulait faire la guerre. A part ça, je pouvais tout lui faire et lui trafiquer quelques truc existants pour faire ce qu’il veut.

« Pour les explosifs tu vas pouvoir oublier, je sais même pas ce que tu veux faire de tout ce que tu me demandes, tant que c’est de la protection personnelle, je demande rien d’autre, mais t’as quelque truc agressifs là quand même. »


Sans attendre la réponse, mais j’espérais qu’il allait me la donner quand même pendant que je continuais, je m’approchai de lui et le manipula comme bon me semblais. Juste des trucs classiques, lui faire mettre les bras en croix, jauger son tour de taille, d’épaule, sa hauteur et tout le tintouin. Je fis ça très rapidement le malmenant un peu au passage, et ensuite je me jetai le cul sur le rebord de la passerelle, les jambes ballottant dans le vide, et je commençais à réfléchir. Commençons par faire un truc qui se voie, ça lui donnera la confortable impression qu’il ne perd pas son temps. Le troisième objet sur sa liste était assez simple puisque je connais sa composition principale, de l’ammonium et du magnésium, donc aucun problème à cet égard niveau création. Ce qui me fallait c’était surtout le dosage… Du coup je commençais à laisser s’échapper de ma main une petite bulle de sang pas plus grande que ma tête, elle se sépara en 6 parts égales, et elles prirent la forme de petite canette de soda. Mais avec tout ce qui fait le cliché de cet engin, le truc qu’on arrache avec les dents dans les films à l’américain de manière très ridicule. Je les laissai flotter un peu devant moi et en saisit une, elles étaient toutes avec un dosage différent, allant de 20% d’ammonium et 80% de magnésium, à l’inverse dès que j’aurais une réaction, il me suffira d’ajuster les dosages autour de ça. Je retirai la sécurité et la lançai tout en criant à mon collègue de se boucher les oreilles et de mettre son casque, moi je fermais simplement les yeux.

3..
2..
1..

Flop… Rien, pas quoi que ce soit. Bon suivante alors.
avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bob le bricoleur, c'est toi ? [PV Narok]

Message par Liam le Mar 16 Jan 2018, 20:57

« Pour les explosifs tu vas pouvoir oublier, je sais même pas ce que tu veux faire de tout ce que tu me demandes, tant que c’est de la protection personnelle, je demande rien d’autre, mais t’as quelque truc agressifs là quand même. »

Bon okay je le fais douter, c’est pas ouf m’enfin. L’idée ce serait qu’il me donne le matériel qu’il m’aura conçu, je me pince le nez sous l’odeur de fumée sous le chaudron qui sent réellement mauvais. D’ici une ou deux heures il faudra moi aussi que je sorte de l’usine sinon je vais m’abîmer avec les vapeurs violentes de métaux fondus. Je préviendrais Narok, c’est possible qu’il ait des problèmes pulmonaires même si ça m’étonnerait vachement.

-Tous les méta-humains ne sont pas des gentils, et certains dépassent mes capacités pour l’instant…

C’est vrai c’que je dis, certains Rubis sont violents et d’autres personnes que je connais aussi. Mais celui là n’est même pas humain j’ai l’impression, la première fois que je l’ai vu j’ai pensé à un cerf tombé dans des déchets radioactifs avec une sorte de bâche sur lui. Bon okay c’est carrément débile comme idée mais j’y ai cru pendant quelques centièmes de secondes. C’est pas ouf comme théorie mais c’est ce que j’avais de mieux.

J’observe Narok qui s’approche de moi et commence à me palper, cette fois-ci je suis un peu plus confiant sur le fait que je ne vais pas m’envoyer en l’air avec lui sans mauvais jeux de mots. Je crois bien qu’il prend mes mesures pour la tenue que je lui ai demandé même si j’en suis pas ultra sûr, je me contente de ne pas bouger et d’obéir quand il me demande de me mouvoir pour ne pas le gêner. Déjà que c’est extrêmement sympathique de sa part de m’aider à me concevoir de l’équipement alors je vais pas commencer à faire mon chieur. Du moins je vais éviter…

Je regarde Narok qui construit une de mes commandes devant mes yeux, c’est vachement particulier la manière qu’il a de construire. On dirait presque un technopathe concentré sur son ouvrage, franchement ça claque sa façon de créer. Le sang sort de je-ne-sais-ou de sa main et commence à se diviser afin de se transformer en un cadeau sur ma liste de souhait. J’pensais que le père Noël c’était un petit vieux obèse mais en fait c’était Narok depuis tout ce temps. Il est quand même bien musclé le père Noël hein ? Tiens qu’est-ce qu’il lance ? Ah bah je sais pas c’est quoi mais ça semble pas vouloir faire l’effet escompté.

-C'est la première fois que ça t'arrive c'est ça ? Une petite pointe d'humour ça tue pas...


Si vous vous ennuyez :

La Hype est très présente en moi:

"Liam et Dwin, le duo de la chatte."
Le thème du Liam.:

"C'est formidable le poker. Ce qui compte, ce n'est pas de disposer de bonnes ou de mauvaises cartes mais de savoir jouer avec les mauvaises. Sinon t'es baisé..."
La classe d'un homme qui réussit ses jets:
avatar
Liam
MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bob le bricoleur, c'est toi ? [PV Narok]

Message par Narok le Mar 16 Jan 2018, 22:02



Dernière édition par Narok le Ven 19 Jan 2018, 22:10, édité 4 fois
avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bob le bricoleur, c'est toi ? [PV Narok]

Message par Liam le Jeu 18 Jan 2018, 18:35

Confirmation:
Je tiens juste à affirmer que chacun des propos de Narok me concernant sont véridiques et qu’ils n’a pas modifié la réalité ou les textes RP. Voilà c’est tout pour moi, si ce type de rp gêne quelqu’un qu’il vienne m’en parler en message privé sur Tsuki comme sur Discord. Merci de votre compréhension :).


Si vous vous ennuyez :

La Hype est très présente en moi:

"Liam et Dwin, le duo de la chatte."
Le thème du Liam.:

"C'est formidable le poker. Ce qui compte, ce n'est pas de disposer de bonnes ou de mauvaises cartes mais de savoir jouer avec les mauvaises. Sinon t'es baisé..."
La classe d'un homme qui réussit ses jets:
avatar
Liam
MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bob le bricoleur, c'est toi ? [PV Narok]

Message par Narok Hier à 22:12



avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bob le bricoleur, c'est toi ? [PV Narok]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum