Olympus Project
FORUM EN PAUSE

Bonjour à toi !
Le forum est en pause pour une durée indéterminée. Il n'y a donc plus de staff pour valider les fiches, faire tourner la boutique et faire des évènements, etc.
N'hésitez pas à revenir dans quelques jours prendre des nouvelles ! En attendant, vous êtes les bienvenus pour papoter dans la section hors-jeu !
(Luna)

Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Ker Ys le Mar 09 Jan 2018, 21:14

Rappel du premier message :

Une journée de Mardi presque parfaite. Maintenant restait le passage le plus délicat.
Un bon passage sous la douche, puis il enfile le costume trois pièces qu'Elizabeth avait un peu modifié afin qu'il suive bien dans les acrobaties. Mais là pas question. Il arrangea sa chevelure et finit de se faire une beauté.
Le voila tout propre tout beau. Bon après c'était un petit restaurant comme ça…. J'espère qu'elles apprécieront l'effort fait au niveau présentation.
Je les attends devant l'entrée de l'Académie. Le taxi arrive tranquillement. Après les politesses d'usage, j'invite ses demoiselles à monter, leur tenant la porte, pendant que moi, je m'installe devant, les laissant discuter seules derrière. On rentre en ville et le chauffeur se gare non loin de l'entrée. Je me dépêche de sortir pour leur ouvrir la porte côté trottoir. J'ai abandonné discrètement une enveloppe avec le prix de la course sur mon siège, histoire de payer sans perdre de temps le chauffeur. Un arrangement avec la compagnie.

Après avoir traversé la rue, nous rentrâmes à la « Guinguette », un petit restaurant « français ». Je ne l'avais pas invité ici pour le menu gourmet, mais bien pour l'ambiance. Ce soir, il y avait un petit groupe locale, spécialisé dans la reprise, qui se produirait.

Je donne mon nom au serveur de l'entrée et nous sommes amené non loin de la scène et de la piste de danse, mais suffisamment pour que le bruit ne nous dérange pas plus que cela.
Quelques personnes dansent sur la piste sur une reprise de Nirvana. Le patron vient en personne nous porter la carte. Ils nous salut et commence à vanter mon aide au quartier….. Non, c'est pas prévu cela. Stop mon gars.
Ys rougit devant tant de miel. Il avait demandé quelque chose de chaleureux, pas que le patron demande à ses invités qui étaient la petite copine de ce garçon si bien. Et continuant sur le fait de se dépêcher, car certaines personnes de sa connaissance aimeraient bien lui mettre le grappin dessus.
Quand il eut finit sa flatterie de mauvais goût, il annonça que ce soir, ils auraient le droit à leur meilleur serveur, un petit jeune, dans nos âges, mais qui revenait d'un stage de perfection à Paris même. Le must du must, disponible dans cinq minutes. Il nous souhaita un bon repas et une bonne soirée dans son établissement, avant de partir saluer une autre table.
Ys, confus, se plongea dans le menu.

http://www.academie-tsuki.com/t5941-l-affirmation-du-renouveau-rp-solo-one-shot#95274 (pour un peu plus sur le restaurant)
avatar
Ker Ys
MJ

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Ker Ys le Mar 13 Fév 2018, 16:55

Bon, je suis un échec finit. Je pensais être le seul à avoir prévu ma vie, mais nous avions tous un but, qu'il soit notre où pas. Je mangeais ma tartine, les écoutants.

J'avais envie de répondre à Aïky, mais je me tue, laissant Kaname continuer. Mon rêve semblait l'avoir troublé, peut-être plus. Je souhaitais savoir de quoi il en retournait pour ne pas commettre le même impair.
La réponse de Kaname me scotcha à ma chaise.

Je finissais de me faire une autre tartine, alors je leur en proposais un morceau pour goûter. J'hésite pas à couper proprement un morceau pour celles en voulant.

Mais par qui commencer. Finir ma tartine me laissait le temps de réfléchir. Je décidais de me fier à un dicton de chez moi : « Garde le meilleur pour la fin ». l'invitée qui était Aïky aurait donc sa réponse en seconde. J'espère qu'elle ne verrais rien de mal à cela. Je reprit donc en japonais vu que Kaname se sentait plus à l'aise dedans.

-Tout d'abord Kaname, tu sembles avoir abandonné tous rêves, ne voir ton avenir qu'enfermé dans ton village natal. Ne désespère pas tant que cela. Le prochaine sonder soman devrait sortir vers 2020-2021. Tu seras encore disponible pour tenter le casting. J'ai presque envie de dire, reprendre la succession de ton père n'est pas une voie de garage. Quand tu parlais de t’entraîner au Kendo, je n'ai pas entendu cela comme une contrainte, mais plutôt avec un certain amour.
Je vais passer encore pour un moralisateur, mais ne voit pas cela comme ça. Ne vois pas cela comme une fin. Profite de ton temps ici pour étudier l'épée occidentale, ou les danses des Highlands se dansant sur un bouclier ou travers d'épées. Perfectionne ton art au point que cela ne soit plus du kendo, ; mais le kendo de la voix de Kaname.
Il est dit que Bruce Lee, non content d'avoir battu un maître remit en question l'enseignement traditionnel. Il y intégra pleins d'apport extérieur pour créer un nouvel art. Pourquoi ne ferais tu pas autant ? Profite jusqu'à ta trentième année de cette liberté. De plus, tu bouges pas mal, tu semble avoir un certain humour. Intègre le dans ton Kendo. Ne le vois plus comme un sport, un exercice, mais comme un art à perfectionner. Les moines shaolins et d'autres artistes martiales observaient les animaux pour créer des attaques venant de la nature. Pourquoi ne pas utilisé Haru et ses particularités aussi ?
Enfin je m'emporte. J'ai encore pleins d'idées à te soumettre, si tu veux te donner une chance d'apprécier le futur cadeau de ton père.


Je me retourna en souriant vers Aïky. Ce que je m' apprêtais à faire était de mon point de vue du pur sadisme, mais bon. Si je pouvais l'aider, autant qu'elle profite du réseau Éléonore.

-Penses tu pouvoir te produire Aïky ? Si c'est le cas, j'ai quelques pistes qui pour ton budget, comme tu dis. Cela ne se fera peut-être pas de suite, il faudra ne pas être timide mais il existe des solutions pour pallier à ton problème d'argent. Si tu a un niveau moyen, il existe pleins de scènes dans les bars comme ça. Cela ne rapporte pas beaucoup, mais te permettra d'améliorer ton niveau si tu le juge trop faible. Si tu es proche du professionnel, une vieille dame que je connais, via une diamant, joue au bridge avec d'autres vieilles femmes. Elles ne payent pas, mais ne seraient peut être pas contre une petit écoute gratuite une ou deux fois. L'une des joueuses est la mère de la femme d'un homme politique local, qui d'après ce que j'ai entendu, donne souvent des soirées avec musique.il recherche des talents pour impressionner ses « amis ». Je te met en contact, impressionne la mère, puis le beau fils. Il connaît du monde et pourra peut -être même te soutenir pour obtenir une bourse d'étude. Il te suffira de vendre ton talent et ta personne. Dans le bon sens du terme, cela va s'en dire.

Je but une gorgée. Putain, il faut que j’arrête le job de conseiller d'orientation. Cela va encore me poser problèmes.

-Enfin, vous avez de beaux objectifs, bien meilleurs que ma vie sans grand bonne ambition affiché.  Enfin, j'ai encore un ou deux ans pour trouver une personne qui m'aime et m'assurer que c'est la bonne. A partir de ce moment là, ma vie sera tranquille aux yeux de tous.

Je n'avais regarder ni l'une, ni l'autre en disant cela de peur de montrer ce que je pensais ressentir pour elles. Mon regard se porta de nouveau sur elle et une détail me surpris, au point que mon coude toucha ma fourchette la faisant tomber.
D'un réflexe digne de moi, je réussit à la rattraper du bout des doigts. Il me fallut plus d'une secondes pour répondre à la question qui me traversa l'esprit : « Je lâcha la fourchette et en la récupérant joue au pervers en regardant sous la table, ou bien je reste gentleman ? »
le bon sens reprit le dessus et je remonta la fourchette et le reste de mon corps. Je lâcha machinalement en anglais

-Pff, un peu plus, et Haru aurait cru que j'étais un pervers regardant sous les tables.

Je ne me rendit même pas compte que bien que cela fut bas, ma pensée s'était exprimé à voix audible. Enfin j'avais une excuse. Il était difficile de ne pas penser à cela alors qu'on parle d'Amour et qu'on a deux jolies filles aux styles si différents face à soi.
avatar
Ker Ys
MJ

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Aiky le Jeu 15 Fév 2018, 17:40

Kaname me regarde l'air pensive quand je finis d'expliquer mon projet. Est-elle ... surprise ? C'est vrai ... elle ne m'a jamais entendu jouer ... enfin .. peu de monde enfaite à l'académie m'ont entendu jouer ... un garçon... une fois à la salle de musique.

Gwendoline voulait m'entendre jouer ... je pourrais en profiter pour .. partager ça avec Kaname ... je ne sais même pas si cela l’intéresserait.
En tout cas Kaname prit à son tour la parole pour nous dire son avenir et je restais un peu surprise en apprenant que pour elle , son destin était déjà tracé.

- Pour mon avenir, il est déjà tout fait, je dois reprendre le dojo de ma famille quand j’aurai l’âge de 30 ans quand mon père partira à la retraite on va dire, du coup Tsuki est que du bonus, je suis ici pour rencontrer des gens autres que ceux de mon village et pourquoi pas en apprendre d’eux sur la vie ou autre concept.

Elle fait une pause et continue en faisant une blague mais je sens au timbre de sa voix qu'elle parlait de son avenir avec une certaine ... tristesse.

Mais comme à son habitude elle ne laisse rien paraître et croque dans sa tartine.
Je grignote une tomate en imaginant Kaname dans son Dojo. je l'imagine seule avec Haru ... ça me sers le coeur ... j'aimerais bien voir ou elle a grandit ! Qui sait .. peut-être pourrions nous un jour y aller ensemble .. ?

Ys, après avoir finit sa première tartine, se tourna vers Kaname pour lui répondre, reprenant le japonais

-Tout d'abord Kaname, tu sembles avoir abandonné tous rêves, ne voir ton avenir qu'enfermé dans ton village natal. Ne désespère pas tant que cela. Le prochaine sonder soman devrait sortir vers 2020-2021. Tu seras encore disponible pour tenter le casting. J'ai presque envie de dire, reprendre la succession de ton père n'est pas une voie de garage. Quand tu parlais de t’entraîner au Kendo, je n'ai pas entendu cela comme une contrainte, mais plutôt avec un certain amour.

Il continue et je m'étonne de ces conseils vraiment avisés et son point de vue très intéressant. Je l'observe en continuant de manger mes légumes croquants , buvant presque ces paroles ... C'est curieux comme aux premiers abords, je l'imaginais plutôt enfantin et un peu pitre sur les bords ... mais il se révèle tout de même mature sur bien des points et assez surprenant ... J'aimerais en savoir d'avantage sur lui ... Je suis sur que derrière tout ça se cache un Ys bien différent des apparences.

Je surprends son regard ... enfin plutôt, lui surprends le mien quand il me regarde en souriant. Je n'ai même pas écouter jusqu'à la fin, perdue dans mes pensées, la fourchette toujours dans ma main avec le bout de carotte que je n'ai pas touché, perdue dans mes pensées.

-Penses tu pouvoir te produire Aïky ?

La question me prends de cours et je le regarde en clignant des yeux, comme au sortir d'un rêve
Me produire ? Non pas que je ne me sois pas déjà trouvé interprète dans des restaurants de luxe à Tokyo ... mais~

- Si c'est le cas, j'ai quelques pistes qui pour ton budget, comme tu dis. Cela ne se fera peut-être pas de suite, il faudra ne pas être timide mais il existe des solutions pour pallier à ton problème d'argent. Si tu a un niveau moyen, il existe pleins de scènes dans les bars comme ça. Cela ne rapporte pas beaucoup, mais te permettra d'améliorer ton niveau si tu le juge trop faible. Si tu es proche du professionnel, une vieille dame que je connais, via une diamant, joue au bridge avec d'autres vieilles femmes. Elles ne payent pas, mais ne seraient peut être pas contre une petit écoute gratuite une ou deux fois. L'une des joueuses est la mère de la femme d'un homme politique local, qui d'après ce que j'ai entendu, donne souvent des soirées avec musique.il recherche des talents pour impressionner ses « amis ». Je te met en contact, impressionne la mère, puis le beau fils. Il connaît du monde et pourra peut -être même te soutenir pour obtenir une bourse d'étude. Il te suffira de vendre ton talent et ta personne. Dans le bon sens du terme, cela va s'en dire.

L'expression "vendre ta personne"  me fait un peu tiquer ... mais dans le fond C'est plutôt gentil de sa part.

- Je ne sais pas si je suis au niveau professionnel ... J'ai déjà interpréter dans plusieurs restaurants quand je vivais encore à Tokyo  ... je fais du violon depuis 6 ans . Je ne suis pas contre le fait de jouer devant des personnes mais ... vendre .. ma personne ... c'est pas trop ... dans mes cordes ... sans mauvais jeu de mot !

Je regarde tout de même à Ys avec tendresse et lui fais un petit sourire en coin

- Mais merci du conseil Ys, je jouerais avec plaisir pour ces dames !
avatar
Aiky

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Kaname le Ven 16 Fév 2018, 15:30

Résumé.
"/>
Repas du pardon


J’avais fini mon petit exposé par une petite blague de mon genre comme d’habitude.

Je ne voulais pas plomber l’ambiance et puis ce n’était pas une fatalité, des personnes rêveraient d’avoir ma place enfin je crois…

On n’est jamais content de toute façon alors hein…

Ys me proposa un bout de sa tartine et n’hésite pas d’en prendre un bout, si je peux en profiter pour goûter d’autres trucs, je ne dirais jamais non.

Alors que je goûte à ce nouveau truc, Ys prit la parole sur mon cas.

Du coup, je ne le voyais plus comme le gamin qui saute partout mais il gagna en maturité au fur et à mesure de son explication.

C’est vrai, peut être que j’ai abandonnée mes rêves mais je n’en avais surtout pas, je suis vouée à ça depuis toute petite donc j’ai laissé tomber à faire autre chose pour ne pas me faire mal au coeur.

Tout comme ma carrière de future Wonder-Woman ou Xena la guerrière…

C’est alors qui me démontra une autre approche pour combler mon temps ici à l’académie comme profiter d’apprendre d’autres arts martiaux tout en m’amusant.

L’idée semblait sympa et j’affichais un grand sourire de satisfaction à penser à ces petits extras.

Apprendre d’autres types d’épées… ça pourrait vraiment être cool….

Il finit alors par le cas Haru, bon j’avais déjà commencé l’entraînement avec elle suite à mes cours avec le professeur Cavendish, c’était pour prochainement pour voir ce nouveau duo de compétition !


Ys s’attaqua ensuite à Aiky… Elle a quelle sauce va-t-elle être manger… ?

Bah juste se produire sur cette scène pour des petites vieilles qui pourquoi pas par bouche à l’oreille fera passer le mot pour joueur ailleurs… Bon c’était pas l’idée du siècle et je ne vois pas Aiky faire ça non plus.

Donc comment va-elle répondre à tout ça ? Je reste assez dubitative…

Comme à son habitude, Aïky faisait la fille polie mais réponda à Ys d’une manière qui m’étonna, j’ai cru apercevoir de la tendresse ou certaines affinités, qu’est-ce que ça pourrait être ? J’étais persuadée qu’elle avait des sentiments pour un autre garçon mais pas pour Ys…
Bah elle fait ce qu’elle veut.. .

Ce que je vois ensuite c’est Ys qui fait tomber sa fourchette et qui réfléchit un court instant.

A quoi pensait-il pendant ce laps de temps ? Ce qui est sûr c’est qu’il ramassa sa fourchette et sortit un truc de nulle part  pour changer !

-Pff, un peu plus, et Haru aurait cru que j'étais un pervers regardant sous les tables.

Je mis un certain temps à comprendre ce qu’il voulait bien dire puis ça fait tilt dans ma tête.

Alors comme ça, monsieur voulait profiter de la situation et mater en-dessous des tables.

Il m’étonnera toujours lui… c’était bien le genre de commentaires qu’il devrait se passer car on n’y avait pas forcément pensé. Mais bon, évitons de relever cette remarque sinon on va mettre mal à l’aise tout le monde et surtout Aiky.

Je préférais revenir sur son avenir à lui, il semblait vouloir une vie paisible, trouver une femme dans les prochaines années, il avait quoi 16 ans, il était vachement optimiste…. Mais en soi, à part super héro, il voulait être quoi ?

Autant lui demander.

Je luis fis un petit regard de défi car monsieur trouve que je manque d’ambition mais il n’était guère mieux…

“ Alors soit, pour mon avenir, c’est vrai que je devrais noter plus la chance que j’ai d’avoir quelque chose qui semble incroyable et je retiens l’idée de développer mon art martial avec d’autres disciplines, ce n’était pas bête du tout, faut juste trouver un bon professeur. Mais ce qui me chagrine, c’est que tu sembles vouloir trouver notre bonheur mais toi Ys, tu veux quoi réellement ? Car finalement tu as quoi 2-3 ans d’écart avec moi et tu sembles vouloir dire que tu veux trouver une femme qui t’aime d’ici 2 ans maximum, n’est ce pas trop jeune pour se bloquer à ce stade de la vie et essayer de vivre oui certes l’amour mais aussi les beaux jours de la liberté avant de se caser quelque part comme tu semble dire ? Et tu voudrais faire quoi comme métier plus tard mise à part super-héros également. “

Je fis une petite pause en constatant avec stupeur que j’avais encore trop parlé pour changer mais ce n’est pas grave, on était là pour débattre.

Je repris mon souffle et repart pour un tour

“ Enfin, tu es resté très évasif sur ton avenir finalement et j’aimerai bien savoir ce que tu voudrais faire mise à part ta vie paisible que tu réclame tant… “


Je m'arrêtais là, mangeant la fin de ma tartine.

.
avatar
Kaname

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Ker Ys le Sam 17 Fév 2018, 12:08

Bon Ys tu venais de perdre un point face à Aïky. Il fallait rattraper le coup en t'expliquant. Je la laissa finir et laissait Kaname répondre.  Je finit ma bouche et reprit

-je vais commencer par m'expliquer. Quand je parlais de vendre ta personne, je ne pensais pas prostitution. Je pensais personne voulant se faire employer et devant montrer l'étendu de ses talents.

Je sortit mon porte feuille et en retira une carte de visite au nom d'une supérette « Chez Ilda ». Je rangea ensuite le conteneur avant de tendre la carte à deux mains vers Aïky, comme le voulait la tradition. Enfin celle pour donner sa propre carte. Étais ce la même pour les cartes des autres ? Aucune idée.
J'attendis qu'elle la prenne (ou la refuse) avant de continuer.

-Enfin, vu depuis le temps que tu joues et ton expérience, je ne me fais aucun doute qu'elles devraient aimer.

Mon regard passa sur Kaname. Elle posait une question intéressante.

-Pourquoi 2 ans.  Bonne question. En fait dans 2 ans, j'aurais les connaissances suffisantes pour préparer le concours de l'administration, afin d'avoir un poste de niveau ingénieur. Je compte réservé cette dernière année à potasser au maximum cette dernière année afin de pouvoir passer haut la main. Mais en France, il y a trois critères pour choisir son affectation. Le 1er sur lequel je ne peux rien, c'est la place. Car si, il n'y aucun poste de libre … La 2eme est le rang auquel on est arrivée au concours. Ceux avec le plus de points choisisse en premier.
La 3eme, et non des moindres, c'est la situation familiale. Un couple avec un enfant a plus de chance qu'un homme seul.
Après, si je ne trouve personne d'ici deux ans, je me marierais plus tard. Mais cela m’enlève une possibilité de choix. Et les choix dans la carrière de conseiller méthodes et organisation me semble primordiale. Mais bon, ce n'est que mon avis personnel.


Je m’arrêta pour boire un coup et par la même finir mon apéritif.

-j'espère avoir répondu à ta question ? Après, je ne sacrifierais pas mon bonheur pour mon travail, je te rassure. Je en compte pas non plus forcer ma compagne, quand j'en aurait une, à suivre ce plan de carrière. Je pourrais même en changer. En prenant les cas autour de cette table. Toi, tu ne peux pas t'installer en France et Aïky, si elle fait carrière pourrait choisir le lieu ou elle préfère être. Dans ce cas, cela sera à moi de m'adapter.
De toute façon, comme le dit mon père, « aucun savoir n'est du gâchis. Même si au premier abord, cela ne te servira à rien, il y a bien un jour ou tu lui trouveras une utilité. »


Bon j’espérais avoir été clair. Mince pourquoi je me suis engagé là dedans. Elles risquent de prendre peur. Merde, Aïky, je ne souhaite pas commander à ta vie. Je souhaite juste à mieux te connaître et plus si affinité.

Mes yeux se portèrent sur la jeune femme, mon invitée principale. Qu'attendais je d'elle ? Qu'elle relance la conversation, qu'elle en pose…. J’oubliais presque qu'elle était timide. Bon, la seule chose que je n'attendais pas d'elle en ce moment, c'est qu'elle me déclare sa femme. C’était peut être un peu trop demandé qu'attendre pleins de choses d'une personne qui à l'air si « fragile ». Mes poings quittèrent la table pour mes genoux. Je ferma les yeux, comme pour attendre un jugement. Mais en fait, j'essayais juste de comprendre pourquoi je faisais cela.
avatar
Ker Ys
MJ

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Aiky le Lun 19 Fév 2018, 21:34

Après avoir remercier Ys, celui-ci finit par une petite phrase qui me surpris un peu

- Enfin, vous avez de beaux objectifs, bien meilleurs que ma vie sans grand bonne ambition affiché.  Enfin, j'ai encore un ou deux ans pour trouver une personne qui m'aime et m'assurer que c'est la bonne. A partir de ce moment là, ma vie sera tranquille aux yeux de tous.

C'était plutôt de beaux objectifs ... pourquoi disait il cela avec presque ... lassitude ? J'observais Ys ... il était ... pressé de trouver quelqu'un ? Je me demandais bien quelle était le type de fille qu'il appréciait... Je tournais la tête vers Kaname ... on parlait peu de garçon ensemble ... enfin ...  elle avait réussi à me tirer des bribes d'informations mais à l'inverse , elle ne semblait pas du tout chercher ce genre de chose ... J'observa de nouveau Ys ... Kaname et lui formeraient un drôle de couple mais peut-être qu'ils se complètent bien ! Kaname était un personnage haut en couleur et dynamique , drôle et toujours enjouée ! Un vrai rayon de soleil ! Ys semblait être à peu près pareil ... Mais c'était bizarre d'imaginer ça ...

Tout à coup, Ys fit tomber sa fourchette ... je ne compris pas comment il avait réussi à la faire tomber ... avec son coude je crois et la rattrapa au vol . Il avait de sacrés réflexes Mais sa remarque fut d'autant plus surprenante

-Pff, un peu plus, et Haru aurait cru que j'étais un pervers regardant sous les tables.  

Je fronça légèrement les sourcils sans comprendre ... jusqu'à ce que ces propos firent tilt dans ma tête. Du coup, Je resserrais inconsciement mes jambes, tirant ma robe sur mes cuisses ... je ne savais pas quoi dire ... à part rougir et faire mine d'observer le restaurant... Mais ... peut-être qu'il voulait ... regarder Kaname ? Mais c'était moi qui étais en robe. Cette constatation n'aida pas à ce que je me calme. Je pris une gorgée d'eau et heureusement Kaname revint à la charge avec ces questions, ce dont je lui été reconnaissante, me laissant ainsi le temps de reprendre contenance. Elle posa donc quelques questions complémentaires à Ys sur son avenir et ses réelles envies. Elle parle beaucoup et reprends son souffle avant de conclure par :

- Enfin, tu es resté très évasif sur ton avenir finalement et j’aimerai bien savoir ce que tu voudrais faire mise à part ta vie paisible que tu réclame tant…


La question ne manque pas d'intéret et je pose mon regard sur Ys pour voir ce qu'il répondra. Kaname finit sa tartine et je remarque que j'ai à peine touché à ma salade pourtant délicieuse ... ces changements d'émotions me coupent un peu l'appétit mais je n'aime pas gaspiller et je croque dans quelques légumes , laissant la parole à Ys. Mais, à ma grande surprise, plutôt que de répondre à Kaname, il se tourne vers moi.

- Je vais commencer par m'expliquer. Quand je parlais de vendre ta personne, je ne pensais pas prostitution. Je pensais personne voulant se faire employer et devant montrer l'étendu de ses talents.

Il sortit une carte qu'il me tendit à deux mains. Je la pris , curieuse , et y découvris un nom "Chez Ilda"

-Enfin, vu depuis le temps que tu joues et ton expérience, je ne me fais aucun doute qu'elles devraient aimer.

- Euh ... merci beaucoup Ys.

Je regardais encore la carte, rougissant cette fois de plaisir...  quand il reprit pour répondre à Kaname, expliquant son point de vue et de son concours pour rentrer dans l'administration avec les critères français.

- J'espère avoir répondu à ta question ? Après, je ne sacrifierais pas mon bonheur pour mon travail, je te rassure. Je en compte pas non plus forcer ma compagne, quand j'en aurait une, à suivre ce plan de carrière. Je pourrais même en changer. En prenant les cas autour de cette table. Toi, tu ne peux pas t'installer en France et Aïky, si elle fait carrière pourrait choisir le lieu ou elle préfère être. Dans ce cas, cela sera à moi de m'adapter.
De toute façon, comme le dit mon père, « aucun savoir n'est du gâchis. Même si au premier abord, cela ne te servira à rien, il y a bien un jour ou tu lui trouveras une utilité.


Je sais que ce ne sont que des exemples ... mais ... je ne peux m'empêcher de m'imaginer avec Ker Ys ... plus tard ...
Pourquoi de telles pensées ?
Je ne connais rien des relations amoureuses... et je ne sais même pas comment ... séduire quelqu'un... Quand Ker Ys se tourne vers moi je ne peux m'empêcher de me demander pourquoi il me regarde comme ça  ... Son regard légèrement insistant ... son torse un peu tendu vers moi ... je ne sais pas quoi penser ... quoi faire ...

- Avoir une compagne ... c'est certes un critère qui peut peser dans la balance... mais tu dis vouloir trouver la bonne ... Dans ce domaine là... c'est plus souvent en ne cherchant pas qu'on trouve quelqu'un non ? Dans ta quête d'une compagne ne crois-tu pas que tu vas vouloir à tout prix croire qu'une personne soit faite pour toi parce que tu cherches et que tu doit en trouver une """ rapidement""" au risque de ne pas tomber sur "la bonne" comme tu dis ? On ne dis pas justement "tomber amoureux" [l'expression est prononcé en français] Parce que c'est quelque chose qui arrive sans prévenir... sans que l'on soit préparer à ça ? Quelqu'un au village disait toujours " On tombe malade comme on tombe amoureux : involontaire et imprévu" [phrase dire cette fois en japonais] Et elle disait souvent qu'on cherchait trop loin alors que c'est souvent sous nos yeux que se trouve ce que l'on cherchait...

J'avais plonger mon regard dans celui d'Ys pendant tout mon monologue ... sans jamais regarder ailleurs.  Et c'est le mouvement de Kaname bougeant sur sa chaise que je vis du coin de l’œil qui me permis de me rendre compte de ma fixation sur le jeune homme  ... ça  me fit rougir ... il pouvait interpréter de tellement de manière différentes mes paroles ...

- Enfin ... je veux dire ... c'est... aussi un point de vue ... ça  n'est pas le seul qu'il est possible  d'avoir.  

Je crois que je m'embrouillais de plus en plus et j'avais chaud .. J'avais besoin de prendre l'air  ... mais cela pouvait paraître impoli que je me lève pour sortir du restaurant ... alors posant ma serviette sur la table, je me leva et m'excusa, prétextant un besoin d'aller au cabinet. Je sortis de table avant que Kaname ne me propose de m'accompagner... je n'avais pas la force de subir un interrogatoire serré tout de suite. Je me dirigeais donc vers un serveur (évitant Taïchi de peur de l'agacer encore) et demanda ou se trouvait les toilettes.

Une fois dans un cabinet je ferma la porte et m'appuya contre le montant de la porte , essayant de respirer longuement ... J'avais fuis lâchement... et maintenant me voilà cachée dans des toilettes ....



Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. (Proverbe Japonais)






Ma couleur : #cc99ff

Mon pouvoir :

Mes "griffes" sont plus longues que cela mais le visuel est là !!
avatar
Aiky

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Kaname le Mer 21 Fév 2018, 08:41

Résumé.
Repas du pardon
 La discussion devenait de plus en plus compliqué, on n’allait pas se battre mais on attaquait des sujets plus ou moins sensible.

On ne venait pas du même pays tous les trois, on n’avait pas forcément les mêmes coutumes et Ys…. bah c’est Ys, des fois il fait des trucs bizarres… Aiky semblait ne pas avoir l’habitude et je pris vite le relais pour éviter qu’elle soit dans l’embarras.

Ys répondit simplement à ma question même si je n’avais rien compris à son concept de critère de concours et de rang, je préférais laisser tomber quand il parla plutôt à Aiky au sujet de son avenir musicale et qu’il ferait un sacrifice pour sa carrière…

Venait-il pas de dire qu’il se voyait en couple tous les deux ensembles dans quelques années ?

J’observe Aiky du coin de l’oeil, elle était embarrassée, elle va finir par craquer si il continue avec ce genre de questions… Mais elle ne se débine pas, et lui répond avec beaucoup d’hésitation mais elle réponds !

Pendant son long discours sur l’expression de tomber amoureux, elle fixait étrangement Ys, ça en devenait bizarre puis elle va se qu’elle disait, il allait interpréter comment ses paroles, on pourrait penser à une déclaration d’amour ou il pourrait en profiter de faire une demande en mariage avec son costume de pingouin, il en serait tellement capable vu ses délires loufoques…

J’ESPERE QU’IL NE VA PAS FAIRE CA, SINON JE L’ECLATE, si tout son stratagème c’était ça, je l’éclate de nous avoir fait un coup pareil, mais il ne fera pas ça… surtout pas, je commençais à paniquer un peu, à m’imaginer Ys ployant le genou en face d’Aiky lui demandant la main… je commençais à gesticuler de ma chaise quand Aiky me regarde et commença à rougir, mais vraiment rougir…

Qu’est ce qu’il se passe ? elle balbutia quelques mots et se lève brusquement de sa chaise pour partir.

J’essayais de lui dire un “ Aiky, qu’est-ce qu’il y a “ mais elle prit la fuite tellement rapidement que j’imagine qu’elle ne voulait pas que je la suive.

J’adresse un regard à Ys pour lui faire comprendre que si il se lève pour la rejoindre, je lui éclate la gueule… oui des fois, je peux être méchante….

Bon, j’essayais de retrouver une mine souriante mais c’était dur, je pensais à Aiky seule sûrement cacher dans les toilettes, peut-être elle pleurait, mais la seule solution qui me restait… c’est d’envoyer Haru à sa rescousse.

Je regarde Ys et lui dit gentiment :

“ Attends, j’ai peut-être une idée “

Je me penche, ouvre discrètement mon sac à dos et fait sortir mon petit fauve.
Je lui explique rapidement la situation et demande d’aller consoler Aiky et me faire un petit débriefing mais surtout de faire attention.

Je lui indique rapidement la direction des toilettes et elle partit tel un un espion en mission avec son “ oui chef “en espérant que TaIchi ne l’attrape pas en route…

Maintenant le cas Ys… Faudrait vraiment quelqu’un lui apprenne comment y faire avec les filles car là on arrive à rien.

Je bois la dernière gorgée de mon cocktail et le regarde tels deux amis qui parlent d’amour, enfin plutôt comme la fille qui veut aider son ami pas doué surtout.

“ Dis moi Ys, c’est quoi l’objectif de ton invitation ? Je pense que tu perds beaucoup de points en ce moment puis pourquoi tu as fais une remarque au sujet de regarder sous la table ? Ce n’était vraiment pas nécessaire surtout quand il y a une fille qui a une robe… Enfin, je ne suis pas une experte mais en vu de la situation, je crois qu’il y a un loupé ! “

Je fis une petite pause et je voulais changer de sujet.

“ Bon le temps qu’elle revienne, le truc que tu fais, grimper partout, ça a un nom particulier en Europe ? Je viens d’une petite province au Japon, je n’ai jamais vu de trucs comme ça… “


C’était une question simple qui nous fera oublier ce petit moment de gêne à tous les deux.

 
avatar
Kaname

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Ker Ys le Mer 21 Fév 2018, 17:58

Aïky semblait troublé. Étais ce par mes propos ?  L'avenir me le dira. Elle commença à me répondre. J’écoutai sa réponse. Encore une fois, elle se fourvoyait entre le coup de foudre et l'Amour. Julia m'avait expliqué la différence. Elle avait eut le coup de foudre pour quelqu'un, mais cela n'avait pas semblé réciproque. Cela c'était passé un peu avant de me rencontrer.
Je voulu régler le malentendu très vite, mais son regard me paralysa.  Kaname fit quelque chose… je ne sais pas quoi. Puis elle s'excusa et alla aux wcs.
Je compris enfin sa nervosité. Elle avait envie depuis tout à l'heure. Courageux d'être resté aussi longtemps ; Encore la preuve que je parlais trop.
Kaname ne sembla pas avoir comprit. C'était pourtant simple, Pourquoi tentait-elle de me fusiller u regard. Qu'entendais elle pas j'ai peut-être une idée. Merde, je vais avoir le droit au chat. Pourquoi maintenant ?  Mince, je ne sais pas quelle règle japonaise j'ai violé, mais je vais me faire allumer. Merde que dit-elle à son chat. Cela à l'air long (même si cela ne prenait pas plus d'une dizaine de secondes. ).
J'avais presque envie  de faire la même chose qu'Aïky. Sauf que moi, c'était pour éviter la remise en place qui m'attendait  Je sentit le chat partir. Pas besoin de la voir pour la sentir. Elle finit son cocktail. Cela put encore plus pour moi.
Hein, c'est quoi cette question ? J'en restais bouche bée. Merde j avais pensée à haute voix. Fais chiez, c'est vrai que je comprenne qu'elle m'en veut.
Double buggage. C'est quoi cette deuxième question ? Bon calme toi et réfléchit comment répondre.
Ys se servit un verre d'eau et commença à répondre après avoir reposé la carafe.

-Je vais commencer par la plus facile. En français, on appelle cela Freerun c'est une variante du Parkour. C'est un sport encore assez secret qui consiste, à la base, à avancer en jouant sur le mobilier urbain. Il est né dans les année 90 je crois. C'est ce qu'ils utilisent dans certains films lors des courses poursuites de toit en toit, ou des courses poursuite dans la rue. Pour en revenir à ta première question. J'ai pensé à voix haute. Désolé !

J’inclinai mon buste autant que la position assise et la table me le permettait.

-C'est donc moi qui est merdé, et non une envie présente qu'elle retenait.  Je voulais un repas ou l'on apprenait à se comprendre, à en découvrir plus et sur l'autre et qui sait… plus tard peut-être faire connaissance de façon plus personnelle.

Me redressant, une larme coula sur le coin de l’œil. Il l'essuya machinalement, sans s'en rendre compte.

-Faudrait peut -être que je lui explique qu'à moins d'avoir une culotte fluorescente, il n'y a aucune chance que j’aperçoive quelque chose, rien qu'en me penchant. Enfin dans les tests que l'on a fait avec une amie dans une autre vie, avec sa robe et ses collants, j' dirais 2 possibilités. Une lampe pour éclairer et qu'elle fasse un mouvement très ample pour croiser les jambes. De la façon dont elle se tenait, je peux presque en déduire qu'elle ne croisait pas les jambes. Au moment où ma fourchette est tombée, je me suis souvenu. *mode mensonge on * que mon amie m'avais dit que si je le faisait et que la fille laissait voir quelque chose, c'est que cela veut dire que tu as tes chances. *mode mensonge off  * C'est certainement pour cela que je me suis fait cette réflexions. Encore désolé.

Putain mon gars fait gaffe. Encore une connerie et tu pourras dire adieu à t'en faire une amie. Je ne parle même pas de petite.. Que cela soit de Kaname ou Aïky.  Espéreront que Taïchi ne soit plus à espionner.

Ys chercha le serveur du regard. Mais en attendant, elle avait changer volontairement changer de sujet. Je devais donc faire de même. Après une demande de conseil, bien sûr.

-Penses tu que je dois  m'excuser auprès d'elle à son retour ? Pour en revenir au Freerun, à l’origine, c'était une sorte de parcours du combattant urbain, ce que 'l’on appelle Parkour. Avec le temps et les pratiques, il a été rajouté des figures acrobatiques et d'autres mouvements, venant d'autres branches. En tant que Traceur, je veux dire pratiquant, j'essaye de développer ma pratique à un autre niveau, afin d'y apporter ma touche personnel.

Je bus mon verre d'eau d'une traite. En le reposant :

-D'autres questions ?

Bon le visage d'Ys était triste. Il retombait dans ses travers de parlotte, faisait des bourdes inexcusables… C'était, de son point de vue, un hôte déplorable.
Et le pire, c'est que si je me prenait une gifle ou si elles partaient avant la fin, Taïchi le verrait. Encore plus de honte sur moi.
avatar
Ker Ys
MJ

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Aiky le Ven 23 Fév 2018, 10:50

Bon ... Mon départ n'était vraiment pas glorieux ... Qu'allaient-ils penser ?
Je me sentais nulle de perdre autant mes moyens pour si peu ... Pourquoi ne pouvais-je pas simplement savourer mon repas et papoter avec Ys sans gène ...  C'est vrai que son discours sur l'amour ... m'avait laissé un peu mal à l'aise mais ... Il me connaissait à peine donc n'allons pas imaginer qu'il puisse avoir ce genre de projet ou même des sentiments amoureux à mon égard ...
Vu mon attitude, il devait sûrement se dire que j'étais une bien piètre invitée ... Je soufflais tristement. "Ressaisis toi Aiky ! C'est bon .... personne ne va te manger ..." Je finis par ressortir du cabinet et me lava les mains, jetant un rapide coup d’œil à mon reflet ... La femme en face de moi semblait bien trop soucieuse... J'avais envie de passer de l'eau sur mon visage mais ça ne ferait que   retirer mon maquillage ... J'entendis tout à coup comme un petit grattement à la porte des toilettes ... Qu'est ce que~?
J'entrouvris la porte et vis Haru s'engouffrer dans les toilettes en miaulant vers moi.... Je soupirais et pris Haru dans mes bras, mon visage enfui dans son pelage doux et chaud, la caressant comme elle aime.

- Pourquoi ne suis-je pas étonnée ...


Haru posa sa patte contre mon cœur en miaulant doucement ... Je lui souris tendrement, sachant pertinemment que Kaname était à l'affut et qu'elle avait envoyé Haru exprès. Je m'adossa quelques instants contre le mur, restant silencieuse alors qu'Haru ronronnait entre mes bras.

- ça va ... ne t'en fais pas .. j'ai juste eu ... peur que Ys interprète mal mes paroles de tout à l'heure ... Je n'arrive pas à le cerner et ... je suis pas trop à l'aise avec ... les phrases qu'il dit parfois .... Je l'imaginais plus ... insouciant ... naïf ... pas aussi ... enfin je veux dire que j'avais plutôt l'image d'un enfant ... et au final il est plus ... "homme" que ça ... Qu'est ce que je dois  ... faire ?

Je regardais Haru , m'attendant presque à ce qu'elle parle avec la voix de Kaname mais j'en oubliais parfois qu'il s'agissait tout de même d'un chat. Elle appuya ses pattes sur ma poitrine en donnant de très léger à-coups tout doux, sans cesser de ronronner mais en gardant ces prunelles félines dans les miennes ...

Je souris et la caressa derrière l'oreille, déposant un léger baiser sur son museau.

- Je suppose que ça veut dire qu'il faut pas m'en faire et que je dois rester moi même hein .... Merci Haru ... Merci Kaname ... Merci mes deux anges gardiens !


Je riais doucement  et reposa délicatement Haru sur le sol. Je n'étais pas seule ... Kaname et Haru étaient là pour me soutenir et je ne devais pas tant me prendre la tête. Je jetais un coup d’œil au miroir, lui fit un grand sourire, remettant une mèche de cheveux rebelle en place et sortit des toilettes, accompagnée de mon Garde du corps , Haru.

Je revins à table et m'excusa de mon absence, souriant à Ys et Kaname , m'installa à ma place et écoutant ce que Ys était en train de dire à Kaname, grignotant le reste de ma salade.


Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. (Proverbe Japonais)






Ma couleur : #cc99ff

Mon pouvoir :

Mes "griffes" sont plus longues que cela mais le visuel est là !!
avatar
Aiky

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Kaname le Dim 25 Fév 2018, 19:31

Résumé.
Repas du pardon

J’avais laissé l’opportunité à Ys de rattraper un peu le coup, déjà avec moi car ce n’est même pas la peine qui se rapproche de ma Aiky si c’est pour dire des conneries pareilles.  

Il m’expliqua alors son sport le Freerun, qui ressemblerait au Parkour, bon plein de termes dont je ne comprends rien mais ça doit être la même chose quand j’explique le Kendo, donc je faisais en sorte d’écouter attentivement mais quand il m’expliqua la partie course poursuite sur les toits, je compris alors un peu mieux, c’est limite des apprentis cascadeurs quoi, il pourrait faire carrière là-dedans si il le voulait ! Faudrait que je lui propose tout à l’heure.

Puis maintenant, voilà la partie où il s’excuse même si ce n’est pas à moi qui devrait le faire mais bon, je vais essayer de comprendre pourquoi il avait fait ça… je ne pense pas qu’il est fait exprès mais faut vraiment qu’on l’aide dans les relations humaines même si je ne suis pas la meilleure, quand j’essaye de “ draguer “ je vais pas dire une connerie pareille surtout quand il y a une fille comme Aiky en face…

Ys s’excusa encore et en plus avec la position, il n’avait vraiment pas compris la situation, j’avais envie de lui dire, ce n’est pas trop grave, on peut rattraper tout ça mais quand il le releva la tête, j’ai vu une légère larme coulée qu’il essuya aussitôt.

AH NON JE N’ETAIS PAS D’ACCORD, je ne voulais pas consoler deux personnes ce soir, une c’était déjà beaucoup mais en plus une deuxième, j’allais devoir rendre mon tablier là si ça continue.

Il part ensuite dans une explication farfelue de culotte fluorescente et expérience avec une amie puis il m’acheva avec son histoire de fourchette…

COMME SI AIKY AILLAIT LAISSER SA CULOTTE APPARENTE pour montrer qu’elle était OK pour plus avec lui… il l’a prends pour qui… Je vais le frapper pour lui remettre les idées en plus, il est vraiment bête…
C’est avec lui que je devrais faire des soirées pyjamas pour lui apprendre la vie et je crois que je vais vraiment finir par le faire pour qu’il évite de blesser d’autres filles avec ces allusions bizarres.

Il changea de nouveau de sujet pour reparler de Freerun lorsque Haru m’interpelle qu’elle avait trouvé “ la cible “, elle m’expliqua rapidement la situation et je lui dis de lui faire la plus séance de calins au monde et essayer de nous la ramener au plus vite.
Elle me lance un petit “ Yes Sir “ comme elle adore le faire puis elle coupa la communication pour que j’écoute à moitié la conversation de mon camarade.

Bon, jouer sur les deux fronts était difficile mais j’avais hâte qu’Aiky revienne et qu’on finisse le repas dans la joie et la bonne humeur mais avant je compte lui remettre les pendules à l’heure.

Mais j’entendis des pas puis Haru qui m’indique que la cible arrive, prête à l’emploi, je ne savais pas trop pourquoi elle m’a dit ça mais Aiky revient avec le sourire.
Aiky s’installe tout en s’excusant et re attaque sa salade.

Bon adieu, mon remontage de bretelles mais je devais faire quelque chose pour éviter que mon camarade refasse des boulettes donc on va essayer de lui faire comprendre par un message subliminal qu’il ne doit ni s’excuser ni remettre quoi que ce soit sur le tapis, au pire il s’excusera à l’école et non dans un endroit public blindé de monde.

Je capte le regard de Ys et lui fit un signe de “ chut “ en mettant un doigt devant la bouche pour finir par le geste je t’étripe si tu parles en glissant le doigt le long de la gorge tout ça avec un regard furieux sans qu’Aiky puisse le voir.

Plus explicite, tu meurs mais avec lui faut pas lésigner sur les détails.

Je pris une voix sereine et relance le sujet.

“ D’autres questions, hummmm, pour infos Aiky, Ys m’expliquait son activité d'acrobatie, le truc qu’il grimpe partout, ça s’apelle le Freerun et moi avec toutes tes explications Ys, pourquoi tu ne voudrais pas faire carrière dans le monde du cinéma comme cascadeur pendant on va dire tes jeunes années, ça te plairait pas non ? Tu sembles relativement à l’aise, puis une passion qui se transforme en métier, ça peut être sympa non ? “


Je m’arrêtais là, et rempli mon autre verre de l’eau de la carafe pour occuper mes mains et m’empêcher de faire un meurtre d’ici les prochaines minutes….


 
avatar
Kaname

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Ker Ys le Jeu 08 Mar 2018, 19:25

Bon l'explication de Julia était fausse pour Kaname. Cela se lisait. Je vais être mal là. Tanpis, je continu…
Bon pas d'explication et rien dire. Le chut est assez explicite pour que même un abruti comme moi le comprenne. Un mauvais mot et j'étais mort… J 'ai bien fait d'inviter le garde du corps avec. Putain, j'ai quasi l'impression d'être le mauvais héros d'un manga. Bon, elle embraye pour annoncer l'arrivée d'Aïky et le fait qu'on parlait de Freerun. Ok, uniquement de Freerun. Donc pas d'excuse… ok .
Quoi Cascadeur ? Cela n'a rien d'une passion. C'est des heures de préparation pour un truc imposé. Bon on vas être essayé de lui expliquer simplement. Quel exemple vais je pouvoir prendre.  Kendo… Non, j'y connais rien. Je profite qu'Aïky soit entrain de finir son entrée pour lui demander quelque chose.  
Je descend ma main sur le côté de la table et… non, je vais éviter de demandé à Haru de me montrer ses coussinets de bakeneko. Cela m'obligerait à me baisser pour la prendre. Je  n'ai pas vraiment envie de mourir. Tiens, je pourrais parler la différence entre faire l'Amour et un film X. Mauvais terrain. Je pense qu'elle est dans le même cas que moi et donc ne comprendrait pas.

-Freerun et cascade sont aussi éloignée qu'improvisé un combat de samouraï avec des Shinai et le reproduire avec des katanas. Pour essayer d’arrêter ton coup en plein combat juste assez pour ne pas blesser, mais suffisant près, c'est trop compliqué. Ou comme jouer de la musique. Apprendre c'est amusant, jouer avec d'autres gens, cela demande énormément de temps.

Devais expliquer la différence entre travail et passion… je ne suis même pas sûr de pouvoir expliquer correctement.
Je sort mon porte monnaie et cherche 5 pièces de 50 pounds que je sorts. J'en pose une devant chacune, pendant que je m'amuse avec les miennes.

-Petit jeu pratique pour imager ma réponse et moment détente.

https://www.youtube.com/watch?v=ezU9g9bnTnE

-Le premier exercice montre la difficulté d'être magicien. Sans utiliser votre autre main faites circuler la pièce à votre rythme.

J'appelle Haru pendant qu'elles essayent. Je la prend, et la pose sur mon avant bras, contre ma poitrine, pendant que l'autre main joue encore avec la pièce. Les deux autres sont sur la table. Je posa ma pièce et lui parla à l'oreille, histoire de voir si elle me comprenait et acceptait de me servir d’assistante. Je la caresse en attendant la fin
Quand elles finirent à la faire circuler complètement (sans spécialement la vitesse)

-Maintenant la suite.  Mes 3 pièces sont bien sur la table , mais avant.

Je me lève et de ma main libre va chercher une plume dans les cheveux d'Aïky.  Je la montre à Kaname, la lui laissant, regardant où elle l'a posait. Il s'agissait d'une petit plume d'oreiller. Si elle la jetait au sol, je lui signala de plutôt la laissé dans son assiette, afin d'éviter de donner du travail en plus à Taïchi.

-Là, c'est mieux Haru, ouvre la bouche pour ses demoiselles ?

Je fis comme ci j’ouvrais la bouche au chat, mais sans la toucher. Je regardais mes partenaires.

-Bon pas de pièces dans la bouche.

Ma main se posa sur la table. Haru ferma la bouche. Je passa la main devant la bouche et le visage d'Haru. Il était simple de voir qu'il manquait une pièce sur la table.

-Haru, veux tu me rendre ma pièce ?

La chatte tira la langue et il y avait dessus une pièce de 20 pounds. Je la prit dans les mains (quand elle la laissa tomber. )

-Bon maintenant, la partie la moins amusante. Haru est intelligente, donc facile à faire avec elle.
Mais attend,  Haru, il me manque 30 pounds. Rend les moi.


Bah quoi, il n'y a pas que la chatte qui devait être surprise. Je passa ma main derrière son oreille.

-Ah Voilà la deuxième… Non, c'est 20 pounds encore, il en manque 10. Tu es une cachottière.

Je posa les deux pièces sur la table et porta la demoiselle à mon oreille comme dit au début.

-Quoi tu me dis que tu l'a caché derrière l'oreille près de l'endroit où j'ai prise la plume sur Aïky.

Bon, il y avait rien. Mais je les laissa vérifier. Puis, je me leva et me dirigea vers Kaname pour lui rendre Haru. Une fois le familier posé, j'allais faire demi tour, mais lui posa la question.

-Dis Kaname, je peut récupérer la plume s'il te plaît.

Je tendais la main, sachant très clairement qu'elle y trouverait qu'une pièce de 50 pounds, pendant que le regard était sur Haru que je rendais, j'avais échangé la pièce dans ma manche, avec la plume que j'avais reposer à la place de la pièce manquante de 50 pounds. Bah quoi, j'avais pas prévu mon coup et il me manquait une pièce de 10 Pounds pour faire le tour correctement.
Je me rassis, rangeant mes pièces (et les leurs, si elles me les redonnaient)

-9 mois pour maîtriser ce numéro. Je ne peux le faire qu'une à deux fois au plus, Alors que ça.

Je fis jouer la dernière pièce sur mes doigts pour la faire tomber dans le porte monnaie.

-1 mois, et je le maîtrisais. Et c'est fun à faire.  Enfin, j’espère que cela te montre la différence entre manipuler une pièce et monter un tour de magie.

Bon, j'avais dit court…. C'est vraiment pas mon fort.
avatar
Ker Ys
MJ

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Aiky le Ven 09 Mar 2018, 10:47

Je suis plutôt soulagée que personne ne remette sur le tapis ce qui s'était dit avant que je ne parte (lâchement) me cacher au toilette et Kaname reprends le fil de la discussion

- D’autres questions, hummmm, pour infos Aiky, Ys m’expliquait son activité d'acrobatie, le truc qu’il grimpe partout, ça s’apelle le Freerun et moi avec toutes tes explications Ys, pourquoi tu ne voudrais pas faire carrière dans le monde du cinéma comme cascadeur pendant on va dire tes jeunes années, ça te plairait pas non ? Tu sembles relativement à l’aise, puis une passion qui se transforme en métier, ça peut être sympa non ?

J'acquiesce. Oui il a l'air d'être dynamique et sportif ! Cascadeur peut être un métier exaltant quoi que ... risqué aussi ...
Ys semble hésiter à la remarque de Kaname, se penchant un peu comme s'il essayait de prendre quelque chose sous la table et inconsciemment je resserre mes cuisses en suivant ces mouvements. Mais il semble se raviser et nous expliquer comment il voit la chose

-Freerun et cascade sont aussi éloignée qu'improvisé un combat de samouraï avec des Shinai et le reproduire avec des katanas. Pour essayer d’arrêter ton coup en plein combat juste assez pour ne pas blesser, mais suffisant près, c'est trop compliqué. Ou comme jouer de la musique. Apprendre c'est amusant, jouer avec d'autres gens, cela demande énormément de temps.


Je ne pouvais qu'être d'accord. Apprendre le violon avait été un sacré investissement personnel. Du temps, des leçons, des gestes répétés et je ne le maitrisé qu'à peine alors avec une autre personne , il fallait s'harmoniser, suivre le rythme de l'autre. Mais moi, je trouvais cela plutôt exaltant comme  expérience. Je regrettais de ne trouver quelqu'un avec qui jouer de la musique.

Ys fouille quelques secondes dans son porte monnaie et sort quelques pièces.

-Petit jeu pratique pour imager ma réponse et moment détente. Le premier exercice montre la difficulté d'être magicien. Sans utiliser votre autre main faites circuler la pièce à votre rythme.

Je prends une pièce et la regarde quelques secondes, puis regarde ma main , la pose sur le dos de mon petit doigt et redresse mon doigt pour la faire glisser sur le second doigt mais la pièce tombe entre les deux. Je fronce les sourcils et recommence plusieurs fois avant de réussir à seulement faire passer la pièce sur le deuxième doigt. J'éclate de rire devant mon incapacité à réussir , trouvant tout de même ce petit jeu drôle. Je jette un oeil vers Kaname pour voir si elle y arrive. Ker Ys , lui fait bouger la pièce de manière fluide et on dirait presque que c'est de la magie vu comment la pièce semble couler le long de ces doigts alors qu'il maintient Haru avec son autre main.

j'essaye encore mais mes résultats infructueux montre que ça ne sera pas pour ce soir.

- Maintenant la suite.  Mes 3 pièces sont bien sur la table , mais avant.

Ker Ys se relève et s'approche de moi. Je retiens mon souffle quand il passe la main sur mes cheveux, les frôlant à peine mais cela me fait tout de même frémir. Il en ressort une petite plume et je le regarde ébahie. Je sais bien qu'il ne s'agit que de tour de passe-passe mais je regarde cela avec de vrais yeux d'enfant, souriant sans perdre une miette du petit spectacle. Ys tends la plume à Kaname

Il joue ensuite avec Haru, lui faisant ouvrir la bouche, puis refermer, faisant sortir une pièce de la gueule d'Haru, puis une autre de derrière son oreille. Je ris doucement en suivant ces faits et gestes essayant de capter la supercherie mais sans sucés.

-Quoi tu me dis que tu l'a caché derrière l'oreille près de l'endroit où j'ai prise la plume sur Aïky.

Je regardais Ys avec surprise . Une pièce cachée dans mes cheveux ? Je passais mes doigts là ou Ys avait, quelques secondes plus tôt passait sa main, mais n'y trouva rien. Je l'aurais senti si ça avait été le cas et pourtant dans le doute j'avais passé la main pour vérifier. Je ne pus m’empêcher de rire en montrant ma main vide, avant de voir que la pièce était enfaite à la place de la plume c'est à dire devant Kaname

Il termina son numéro avant de rendre Haru à sa maitresse et je lui rendis sa pièce en souriant, ayant beaucoup aimé ces quelques tours de magie !

- 9 mois pour maîtriser ce numéro. Je ne peux le faire qu'une à deux fois au plus, Alors que ça. [Il fit glisser une pièce entre ces doigts comme au début de son tour] 1 mois, et je le maîtrisais. Et c'est fun à faire.  Enfin, j’espère que cela te montre la différence entre manipuler une pièce et monter un tour de magie.

- Ça n'en reste pas moins impressionnant !

Je souris à Ker Ys, ayant apprécie le petit numéro de magie. Cela pourrait être drôle d'apprendre moi aussi quelques tours de magie !

- Pourquoi avoir appris des tours de magie ? C'est une passion ?


Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. (Proverbe Japonais)






Ma couleur : #cc99ff

Mon pouvoir :

Mes "griffes" sont plus longues que cela mais le visuel est là !!
avatar
Aiky

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Kaname le Lun 12 Mar 2018, 19:31

Résumé.
Repas du pardon

La discussion ne finissait pas et je constate que comparer son Freerun avec un truc de cascade n’était pas forcément la meilleure idée du siècle, je crois que j’ai même touché une corde sensible à tout ça !

Mais bon, après ce passage “ cascade “ finit, Ys semble vouloir nous montrer un autre truc en attendant avec des pièces de monnaie. L'exercice en soi semblait simple à première vue mais quand je m’amusais à faire circuler la pièce sur ma main, ce fut un échec le plus total. J’essayais plusieurs fois avant de vouloir balancer la pièce à travers le restaurant mais vu que ce n’était pas la mienne, je me contenta de la poser doucement sur la table tout en l’insultant dans ma tête (la pièce bien sûr).

Ys commença alors son petit jeu de magicien, sortant une plume dans les cheveux d’Aiky, comme de par hasard puis jouait ensuite avec Haru, je ne savais pas ce qu’il allait faire avec mais elle ne savait pas trop non plus, elle semblait même paniquée en vue de ce qu’elle me disait.

Puis Haru fit un mouvement avec sa bouche et quelques secondes plus tard, on retrouve une pièce sur sa langue. Je me levais brusquement, m’approchant pour vérifier cela, dévisageant tour à tour Ys puis Haru, j’essayais de voir lequel des deux était le traître dans l’histoire… Elle ne s’en sortira pas comme ça celle-là… Je lui demandais comment c’était arrivé là et Haru répondit tout contente “ je ne dévoilerai jamais le secret d’un magicien -nya “

HAN LA TRAITRESSE ! si je l’attrape celle la à voler des pièces de mon porte-monnaie, j’en fais des chaussons. Bon après quelques regards noirs lors de notre battle d’yeux, je décide de rendre les armes pour voir la suite du tour de magie avec sa technique “ j’ai une pièce derrière les oreilles “, il a cru qu’on avait quel âge ? puis faire son show au restaurant, ce n’est pas que je n’aime pas m’afficher, mais les lieux publics aussi restreint comme une salle de restaurant n’est pas le meilleur endroit pour garder son intimité… Enfin néanmoins, le petit Ys faisait tout pour impressionner Aïky, souhaite il avoir une chance lui aussi pour la Saint-Valentin ? A voir.

En tout cas, Aïky me devanca pour la question pour savoir si la magie est une passion mais moi j’ai envie de surenréchir le truc !

“ Personnellement, moi je veux apprendre le coup de la femme coupée en deux, on peut mettre Aïky dans la boîte ! “


Je regardais alors ma camarade en essayant d’éviter les coups d’éclairs à travers ses yeux et pris mon bouclier préféré en attrapant Haru pour lui faire la technique du petit minou tout mignon.

Bon je ne suis pas sûre que ça fonctionne mais pas grave !

 
avatar
Kaname

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum