Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Invité le Mar 09 Jan 2018, 21:14

Une journée de Mardi presque parfaite. Maintenant restait le passage le plus délicat.
Un bon passage sous la douche, puis il enfile le costume trois pièces qu'Elizabeth avait un peu modifié afin qu'il suive bien dans les acrobaties. Mais là pas question. Il arrangea sa chevelure et finit de se faire une beauté.
Le voila tout propre tout beau. Bon après c'était un petit restaurant comme ça…. J'espère qu'elles apprécieront l'effort fait au niveau présentation.
Je les attends devant l'entrée de l'Académie. Le taxi arrive tranquillement. Après les politesses d'usage, j'invite ses demoiselles à monter, leur tenant la porte, pendant que moi, je m'installe devant, les laissant discuter seules derrière. On rentre en ville et le chauffeur se gare non loin de l'entrée. Je me dépêche de sortir pour leur ouvrir la porte côté trottoir. J'ai abandonné discrètement une enveloppe avec le prix de la course sur mon siège, histoire de payer sans perdre de temps le chauffeur. Un arrangement avec la compagnie.

Après avoir traversé la rue, nous rentrâmes à la « Guinguette », un petit restaurant « français ». Je ne l'avais pas invité ici pour le menu gourmet, mais bien pour l'ambiance. Ce soir, il y avait un petit groupe locale, spécialisé dans la reprise, qui se produirait.

Je donne mon nom au serveur de l'entrée et nous sommes amené non loin de la scène et de la piste de danse, mais suffisamment pour que le bruit ne nous dérange pas plus que cela.
Quelques personnes dansent sur la piste sur une reprise de Nirvana. Le patron vient en personne nous porter la carte. Ils nous salut et commence à vanter mon aide au quartier….. Non, c'est pas prévu cela. Stop mon gars.
Ys rougit devant tant de miel. Il avait demandé quelque chose de chaleureux, pas que le patron demande à ses invités qui étaient la petite copine de ce garçon si bien. Et continuant sur le fait de se dépêcher, car certaines personnes de sa connaissance aimeraient bien lui mettre le grappin dessus.
Quand il eut finit sa flatterie de mauvais goût, il annonça que ce soir, ils auraient le droit à leur meilleur serveur, un petit jeune, dans nos âges, mais qui revenait d'un stage de perfection à Paris même. Le must du must, disponible dans cinq minutes. Il nous souhaita un bon repas et une bonne soirée dans son établissement, avant de partir saluer une autre table.
Ys, confus, se plongea dans le menu.

http://www.academie-tsuki.com/t5941-l-affirmation-du-renouveau-rp-solo-one-shot#95274 (pour un peu plus sur le restaurant)

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Kaname le Mer 10 Jan 2018, 09:57

Résumé.
"/>
Repas du pardon


Il y a une semaine, Aiky avait reçu une fameuse invitation de la part d’Ys pour un soi-disant repas d’invitation.

Ce chenapan avait fait comme à son habitude, quelque chose qui sortait de l’ordinaire.

Il avait déposé la lettre sur notre rebord de fenêtre et avait tapoté sur la vitre pour prévenir de son passage.

En la prenant, j’ai vu qu’elle était adressé pour Aiky et après une lourde bataille dans la chambre, elle finit par me lire la lettre.

C’était une invitation pour un repas suite à son aventure au gymnase enfin c’est Aiky qui me l’a expliqué, je n’étais pas là.

Maintenant, on était mardi, les cours sont finis et on s’était donné rendez-vous à la chambre, Aïky et moi pour finir de se préparer, enfin surtout préparer psychologiquement Aiky à ce rendez-vous car Ys proposait si elle le souhaitait une escorte si elle avait peur ou autre d’être seule avec lui.

Elle m’avait proposé de l’accompagner, je n’ai pas pu refuser et surtout si je pouvais embêter Ys, ça m’arrangeait aussi.

Elle m’avait expliqué rapidement ce qui c’était passé ce matin lors de ses nombreuses nuits d’insomnie et le comportement d’Ys m’avait interpellé, comme celui de cette fameuse Sydney… Faudrait que je la rencontre un jour celle-là.

Enfin trêve de plaisanterie, j’étais arrivée la première dans le palais de Bugcat enfin non pardon notre chambre, je suis celle qui court le plus vite, j’étais sûre de gagner !

J’ouvre la fenêtre en plus grand pour appeler Haru pour qu’elle revienne à la maison, je laissais tout le temps la fenêtre entrebaillée pour lui permettre de faire sa vie pendant la journée quand je suis en cours.

Elle avait trouvé une technique pour grimper à la fenêtre, je ne sais pas comment mais elle était là. Je lui fis un gros calin et m’affale ensuite dans le lit pour attendre patiemment Aïky à notre séance “ vas y, je me fais belle ce soir “.

Je n’étais pas spécialement coquette mais avec ma camarade tout devenait plus marrant avec elle, donc autant faire un effort puis en relisant la lettre d’Ys qui avait employé des termes assez soutenus dans son courrier, j’ai peur qu’il fasse quelque chose de grand…

Aiky arriva enfin et Haru courra vers elle pour lui faire le bonjour habituel, espèce de traitre va…

Je lui fis un petit coucou et lui réponds Okaerinasai, comme à la maison, notre petite part de nostalgie du Japon.

On se raconte vite fait notre journée, enfin je corrige, je raconte ma journée car je suis une pipelette malgré qu’on est mangé ensemble ce midi.

Il était maintenant 18h, c’est l’heure de se préparer car il fallait être à 19h au portail donc le temps d’y aller, à 18h45 on doit s’échapper de notre grotte.

Je me lève pleine d’enthousiasme et ouvre ma commode en grand montrant à ma Cristina Cordula toutes mes affaires.

Bon j’avais un certain type de rangement faut l’avouer, j’aimais les affaires qui étaient facile à plier et à ranger. Les seules affaires qui étaient nickels bien rangées avec une attention particulière, c’était mes kimonos et affaires de cérémonies mais les affaires de tous les jours, voiloooooooou, puis la plupart du temps… je suis en uniforme scolaire donc…

Je prenais des affaires au hasard sachant pertinemment que ça allait pas ensemble et je faisais plus ça pour embêter Aïky qu’autre chose.

Bon après avoir valider toute ma commode et que je pensais que j’allais devoir tout ranger par la suite me déprime, je trouve enfin une tenue un peu habillée mais pas trop, faut pas abuser non plus !

j’avais enfilé un jean blanc assez moulant avec des bottines noires, un haut noir à col rond plongeant pour mettre un peu en valeur mes seins enfin.. c’est ce que dit Aïky, moi le pyjama c’est cool aussi, une veste de la même couleur de mes cheveux qui restera ouverte, un sautoir que ma mère m’avait offert il y quelques années et que j’affectionne beaucoup. Mes cheveux restaient détachés et dépose mon écharpe verte sur le lit avec mon gros manteau d’hiver noir.

Je sais beaucoup de noir mais en manteau.. pas trop le choix.

Aiky s’équipe à son tour, n’étant pas forcément de bons conseils dans la mode, je restais sur mon lit à l’observer se débattre avec elle-même pour trouver une tenue.

Haru s’allonge entre mes jambes et profite du spectacle.

Je rigolais toute seule car Haru commentait ses tenues dans ma tête et Aiky voyait bien que je rigolais avec mon petite fauve et voulait absolument que je retranscrive ce qu’elle me disait.

Je lui sortis alors timidement qu’elle la trouvait très jolie dans cette tenue, bon Haru n’a pas dit ça mais bon elle ne le sait pas, c’est plutôt moi qui pensait ça.

18h35, je lui pressais le pas car j’ai horreur d’être en retard et sinon j’allais devoir la porter sur mon dos.

Donc petite touche maquillage pour nous deux, léger bien sûr, on enfile nos affaires pour lutter contre le froid glacial.

Haru venait avec nous grâce à mon petit sac dos de transport dont elle pouvait aisément se poser dedans, ce n’était pas un vulgaire Eastpak, c’était un sac tout équipé pour elle !

On sortit de notre dortoir et trouvons Ys à l’entrée de l’académie.

J’aperçu qu’il était très bien habillé, il l’avait finalement fait celui-là… s’habiller en James Bond ou Pingouin au choix.

Le voir tout sage était troublant, moi qui le voit essentiellement en train de sauter partout ou faire le pitre, il jouait enfin le gentleman.

J’adresse un petit coucou de la main à notre hôte et pousse un peu Aïky dans le dos pour la débrider un peu.

On rentre dans le taxi derrière dont Ys nous tenait la porte et il fila devant s'asseoir.

Aïky était un peu silencieuse et m’écouta parler de tout et de rien, enfin surtout de rien.

Je lui avais passé le sac avec Haru pour qu’elle s’occupe d’elle et lui trouver un petit moyen de détente si elle trouvait le voyage trop stressant.

Ys nous explique vite fais qu’on était dans le quartier mal famé mais bon à première vue, c’était relativement calme puis je pense que si ça craignait vraiment… il nous aurait jamais amené ici à moins qu’il est rien compris alors…

Le taxi arriva devant ce joli restaurant la Guinguette, on se dépêche de rentrer dans le bâtiment pour ne pas avoir trop froid.

Ys donna son nom au serveur à l’entrée et on nous accompagne à notre table, il avait tout prévu celui-là, il ne rigolait pas.

Aïky me suivait de près et j’avais récupéré mon sac à dos avec Haru dedans car je ne le sentais pas le quartier finalement et je ne voulais qu’elle traîne dehors.

Notre table se trouvait loin de la scène où des artistes jouaient de la musique rock, je ne connaissait pas trop les musiques européennes mais c’était agréable, enfin tant qu’ils ne hurlent pas comme des malades.. ça me va.

Un homme s’approchait de notre table avec les cartes et vante les mérites d’Ys, je rigolais intérieurement de la situation car notre pauvre petit roquin était mal à l’aise, son plan semble avoir quelques défaillances surtout quand le patron nous demandait à toutes les deux qui étaient sa petite amie.

Je souriais à la blague et disait gentiment au patron qu’on était que camarade de classe.

Puis le patron rajoute que notre cher camarade de classe était très demandé qu’il ne fallait pas tarder, je décide de répondre toujours dans le même ton de la plaisanterie que mon amie et moi, on prenait note de l’information .

Le patron reprit ses esprits, nous donne les cartes pour faire notre choix et qu’un fabuleux serveur viendra prendre notre commande.

Je me demandais de quoi il parlait mais je pense qu’on va bien rigoler ce soir.

Je souris à Ys et aide Aïky avec son menu qui semble vouloir faire la muraille de Chine avec.





.
avatar
Kaname

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Tsukiste
Niveau: 1
Exp:
70/150  (70/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Aiky le Jeu 11 Jan 2018, 12:59

La journée de mardi semblait s'étirer en longueur et j'eus du mal à me concentrer sur mes cours avec la proximité du rendez-vous avec Ker Ys prévu le soir même.
La lettre qu'il m'avait envoyé, était rangé dans mon journal intime mais je n'avais cessé de la relire , chaque fois plus mal à l'aise. Kaname avait essayé de me rassurer tant bien que mal.

Enfin l'heure de retourner à ma chambre sonna et je marchais presque à reculons tant j'avais la gorge serrée par le stress. Ce n'était qu'un repas entre camarades ... et Kaname serait là ... alors pourquoi me stresser autant ?

En arrivant dans la chambre, je me fais accueillir par Kaname, avachie dans le lit et Haru qui vient me faire des câlins ! Je souris à Kaname en lui disant dans notre bon vieux japonais " Tadaima " ce à quoi elle réponds " Okaerinasai "Cette petite habitude que nous avons prise me rends toujours un peu nostalgique mais très heureuse et je suis contente que nous partagions cela , Kaname et moi !

Je prends Haru avec plaisir, dans mes bras pour la câliner, récompensée par ses ronronnements. Nous formons un drôle de petit trio mais pour rien au monde je l'échangerais !
Kaname me raconte sa journée et je m'assois sur le lit avec Haru pour l'écouter en souriant. Mais hélas la légerté de nos retrouvailles se retrouve vite assombris par l'heure, nous rappelant notre rendez vous.

Kaname commence à ouvrir sa commode et à lancer les vêtements, essayant plusieurs style différents mais parfois ça ne ressemblez vraiment à rien. Sa petite mine malicieuse et Haru qui lui jetait des regards un peu blasé me faisaient rire. Elle se décida finalement pour une tenue plutôt sexy. Je lui fis remarquer qu'elle mettait le paquet ce soir et elle ria de ma remarque en faisant exprès de remonter son soutien gorge pour raffermir la forme de sa poitrine. Je lui tira la langue mais maintenant c'est à moi de me préparer ...

Je ne sais pas du tout quoi mettre ... est ce que je dois bien m'habiller ? Je n'ai pas envie d'en faire trop ... mais je suppose que je peux au moins faire un effort vestimentaire ... Je regarde mes quelques vêtements ... J'avais du mal à me décider mais Kaname m'encouragea J’essayais une première tenue puis une autre et j'entendais Kaname rire en caressant Haru. Elles devaient bien rire toutes les deux de me voir me dépêtrer avec mes habits. Finalement je décidais de mettre une robe patineuse rouge avec un collant couleur chair et une paire d'escarpins argentés. Je mis une paire de boucle d’oreille (des petits diamants discrets) et me fit une longue tresse sur le coté. Kaname me dit que Haru trouvait ma tenue mignonne et je rougissais en détournant le regard , murmurant un petit "Merci ..." timide avant de me concentrer pour faire une tresse de coté que je laissais lâche exprès.

Kaname commençait à s'agiter et en effet l'heure tournait. Un rapide maquillage ... puisque de toute façon je ne me maquillais jamais ... Juste un peu de mascara pour allonger mes cils et un touche de rose sur la bouche puis, j'enfilais un long manteau blanc après avoir mis une goutte de parfum derrière l'oreille et une sur chaque poignet. Je jetais un dernier regard au miroir ... mais c'est le reflet de Kaname que je regardais ... Elle était belle avec sa longue chevelure violette.

Nous descendîmes toutes les deux pour rejoindre Ker Ys devant l'académie. "Oh ..." Il est très élégant et je retiens de justesse un petit cri de surprise. C'est fou comme ça le change ! L'enfant turbulent a laissé la place à un gentleman !

Nous nous installons dans le taxi et Kaname a la gentillesse de me laisser Haru. Je suis trop nerveuse pour parler, essayant de me calmer en jouant avec Haru. Kaname parle et Ker Ys, assis à l'avant, nous parle du quartier dans lequel nous sommes. Le quartier me mets assez mal à l'aise mais j'essaye de faire abstraction.

Nous arrivons enfin et je lis le nom du restaurant "Guinguette". Nous nous installons enfin à notre table. Il y a une piste de danse et une scène. En fond sonore,  un groupe de musique chante une chanson que je ne connais pas mais qui est plutôt agréable. Un homme arrive pour nous donner la carte des menus et commence à complimenter Ker Ys en nous demandant qui est sa petite amie. Je suis rouge de honte et de malaise mais Kaname se charge de calmer les ardeurs de celui qui semble être le patron du restaurant. Je n'essaye même pas d'imaginer comment cela aurait pu être sans mon amie ... Ker Ys a l'air aussi mal à l'aise.

Kaname gère la situation et le patron nous laisse enfin souffler , je suis personnellement presque cachée derrière la carte pour qu'on ne voit pas mes joues rouges ... Kaname pose sa main sur mon épaule et essaye de m'aider avec la carte. Je lui fais un petit sourire, la remerciant du regard et prends une gorgée d'eau pour me calmer, la soirée ne faisant que commencer ... !
avatar
Aiky

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 0
Exp:
40/150  (40/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Taïchi Kagame le Jeu 11 Jan 2018, 16:08

"Alors Taïchi, tu te dépêches ? Notre meilleur client arrive !"

Cela ne faisait qu'à peine une heure que j'avais repris le travail, pourtant je donnais déjà le meilleur de moi-même. Dans ma tenue de serveur, je pris sous ma tutelle deux tables pour commencer. Mais, d'après le directeur du restaurant, je devais également en prendre une troisième. Une première pour tester ses nouvelles recrues. Néanmoins, il savait comment je me débrouillais, et ce dont j'étais capable. Ce n'était donc pas si illogique que ça pour moi.

"Oui oui, je viens d'apporter les plats de la table numéro 2, et la table numéro 10 vient d'entamer le dessert. Je vais juste boire un verre d'eau avant d'accueillir comme il se doit votre "meilleur client", d'accord ?"

Mes tables étant déjà servies, je savais que je pouvais me reposer un petit peu, et après m'occuper de tâches plus anodines comme laver les verres et les couverts sales Après avoir terminé mon liquide, je retournais donc à ma tâche de serveur, en allant derrière le comptoir du bar dont disposait le restaurant pour laver quelques verres et quelques couverts. Le patron quant-à lui, venait de partir pour voir une de ses connaissances. Je soufflais longuement avant de finir de nettoyer le dernier verre. Il n'y en avait que quelques-un, la tâche ne fût pas si complexe que cela à réaliser.

Suite à cette tache, j'utilisais le robinet du comptoir pour me laver les mains. Il fallait toujours se les laver, et heureusement... À toucher des milliers de bactéries toutes les cinq minutes, cela aurait était illégitime pour nous, serveurs de ne pas se les enlever pour notre bien-être. Suite à ça, je m'essuyais les mains sur une serviette, avant de me les frapper contre mon torse pour enlever les quelques saletés qui s'y trouvaient. Je regardais suite à ça ma tenue : un petit gilet noir, avec une chemise blanche en dessous, un pantalon en toile noir et des chaussures de ville. Parfait, je ne m'étais pas sali. Sinon, il aurait fallu que je me change... Et l'humanité sait que je déteste perdre du temps pour cela.

C'est alors, que le patron m'interpella pour m'indiquer le numéro de la table que je devais prendre. Il s'agissait de la table numéro huit. Celle non loin de la petite estrade où un groupe méconnu de tous faisait un concert. Enfin, quand je dis concert... C'était un grand mot. C'était plus une représentation de leur groupe plutôt qu'autre chose. Je me dirigeais alors, en direction de la fameuse table tout en suivant le rythme de la musique. Pour un serveur, il fallait avoir de l'entrain et avoir de la bonne humeur à revendre. Il fallait également que la joie puisse se lire sur le visage du serveur. Même si j'avais encore du mal avec cela, je pouvais toujours faire mon faux-sourire. Un sourire assez proche du vrai certes, mais qui n'en est pas un.

Alors que j'étais sur le point d'arriver devant la table, je vis quelque chose qui... M'avais perturbé. Je fis demi-tour directement pour rejoindre à toute vitesse le directeur du restaurant qui était entrain de parler avec un autre serveur à l'entrée.


"Dites-moi patron...." dis-je avec un ton bas et exaspéré.
"Puis-je avoir une autre table s'il vous plaît ? Je ne pourrais pas m'occuper de celle-c-" je fus coupé dans mon élan par le directeur.

"Non non Taïchi, tu la prends un point c'est tout. Si tu n'arrives pas à faire un service correct sur cette table, je ne te prendrais pas ici. J'ai confiance en tes capacités, je sais que tu seras le meilleur serveur qui soit pour notre meilleur client." après ces paroles, le directeur s'en alla dehors pour je ne sais quelle raison, me laissant sur place sans voix, débité.

Je n'avais pas le choix... Il fallait que je serve cette table quoiqu'il arrive. Je me dirigeais de nouveau vers ledit endroit, avant de passer ma main sur mon visage et de souffler un long coup quelques-mètres plus loin. Je me positionnais à côté de nos clients qui étaient tous assis. Je fis un grand sourire faux, bien évidemment avant de fermer les yeux tout en ayant les mains joints.

"Bonsoir à vous chers clients, savez-vous déjà ce que vous voulez commander ?"

Je rouvrais ensuite mes yeux avant de faire mine d'être surpris.

"Et bien ? Ne serait-ce pas notre fameux Ker-Ys accompagné par la magnifique Kaname et la femme des élections des saphirs ? Je ne vous avais point reconnus de loin. Je vous souhaite à tous une agréable soirée ici."

Tant de compliments.... Faux. Il fallait que je joue le gentil serveur ce soir. Il fallait que je me donne du mal pour ne pas mettre dehors ces trois personnes... Entre les enfantillages d'Ys et l'impulsivité de Kaname, je ne savais pas quoi faire si cela se passait mal. Il fallait donc que tout se passe bien dans le meilleur des mondes, même si, je devais les complimenter.

"Hum... Je vois que pour la plupart vous n'avez pas choisi ? Si je peux vous conseiller quelques bons plats, ceux-ci feront l'affaire..." je disposais ma main droite devant ma bouche pour tousser un petit coup avant de commencer mon énumération.
"Salade de légumes ou de chèvre en entré, avec un bon camembert rôti ou un steak tartare pour le plat de résistance, et un café gourmand pour un dessert fabuleux." Je me penchais un peu vers la table.
"Voilà en quoi consiste notre plat du jour !" je sortais ensuite mon calepin et un stylo bleu de ma poche.
"Si vous avez des questions pour les plats, ou si vous voulez commander, je suis à votre entière disposition !" ajoutais-je d'un ton assez festif.



OST de Taïchi

#LeMembreLambda

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Invité le Ven 12 Jan 2018, 16:29

Heureusement que Kaname avait plus de répartie que lui ou Aïky. On commence à regarder la carte.
Je me décidais de parler. Peut-être pour cacher mon angoisse fasse à deux jolies filles. Pas question de faire le grand monsieur, comme avec le professeur Ina.

-Désolé pour cela. C'est un endroit qui me fait penser à chez moi. De par le nom. Une guinguette, en français, désigne un lieu où l'on pouvait manger, boire et danser. Ce mot est devenue légèrement péjoratif et sur un certains déclin. Car c'était la désignation familière de lieux pour les couches basses et ouvrière de la société.  Sinon, vous venez de quelles régions du monde, si ce n'est pas indiscret ?

Je me replongea dans mon menu, en écoutant de potentielles réponses. Je pense commencer par un cocktail, suivit du pâté de venaison dont m'avait parlé le chef…

En réfléchissant de ce qui irait le mieux avec, je matais discrètement les quelques danseurs… C'est là que je le vis. Non ce n'est quand même pas lui…. Mais je vais avoir l'air de quoi moi…..

Ouf, il repart. C'est bon… Mince, j'ignorais qu'ils avaient un élève ici. Le patron ne m'en avait pas parlé. Cela devait être le nouveau qu'ils recherchaient.  Mais pourquoi fallait il que ce soit quelqu'un qu'elles connaissent.  

Mince, il revient. Je lâcha, juste avant de me replonger dans ma carte.

-Désolé les filles. Encore un point que j’ignorais. Je crois que je voulais m'excuser de  mon attitude, mais ce repas risque d'être pire…

Une voix me tira de ma réflexion… Et Merde, c'était bien lui.
Pff, l'introduction bidon. Je t'ai vu arriver et repartir mon gars… De plus à cause du patron, tu n'es pas crédible… Bon, jouons le jeu du parfait gentlemen. Je me leva pour présenter, comme il se doit mes « amies ». Je commença à m'incliner devant lui en mentionnant son nom, avant de me redresser et d'un geste de la main…

-Bonsoir, monsieur Kagame. Oui, c'est bien moi. Je vois que vous connaissez mes chères invitées de vue. Je vous présente donc Mademoiselle Kenjo Kaname que vous semblez connaître, ainsi que Demoiselle Hito Aïky.

Bon un léger imper. J'aurais dû présenter Aïky en première, vue qu'elle était mon invitée principale. Mais je préférais qu'il ne le sache pas. Je me rassit pour commander.

-Pour ma commande, je commencerais par un Cocktail Honeymoon. En entrée, je prendrais bien de ce pâté de venaison du chef qui n'est pas sur la carte.

Pour le plat de résistance, je prendrais le burger au laverbread à la viande de mouton avec ces petits légumes… Enfin le Byrger yn Laverbread stêc mawn a llysiau babi.
Pour la boisson, je laisse les demoiselles choisirent, ainsi qu'une carafe d'eau.


Pas moyen qu'il soit le meilleur atout du patron... Enfin, il sera jugé suivant sa service. Et pourquoi pas, je laisserais un commentaire positif a son intention sur leur site internet.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Kaname le Dim 14 Jan 2018, 18:08

Résumé.
"/>
Repas du pardon


J’aidais Aiky à trouver un plat qui pourrait être sympa et au pire qu’on pourrait partager au cas où, car j’ai envie de goûter à plein de trucs.

Ys brisa le silence en s’excusant rapidement sur la scène que nous a fait le patron puis nous explique la signification du mot guinguette, bon je n’avais pas tout compris mais au pire je regarderai mieux ce soir sur internet.

Il nous demanda également d’où on vient mais je pensais qu’avec nos têtes et nos noms de famille, c’était assez explicite mais à croire que non.

Je répondis la première à sa question d’un air enjoué.

“ Je viens du Japon, plus précisément de Nishinoomote de la préfecture de Kagoshima, ça se trouve le plus à l’ouest possible du Japon dans les îles du Sud. En gros, à 900km à l’ouest de Tokyo puis Aiky vient aussi du Japon, n’est ce pas ? “

Je laissais la place à Aiky pour répondre pendant que je cherchais THE FAMEUX COMBO de plats.

J’hésitais mais la tartine chèvre-miel me tentait bien ainsi que le confit de canard aux pommes grenailles, le dessert je verrais en fonction de la capacité de mon estomac à la fin du repas.

Ys semblait perturbé puis il nous lâcha encore une énième excuse.

Qu’est ce qui pourrait bien nous arriver ?

Je tourne la tête et observe la tête de Taïchi, tiens je m’attendais à tout sauf à lui.

je rigolais intérieurement, Taïchi ici...

Je crois que c'est le summum de la soirée bizarre qui nous tombe là, je vais vraiment finir par croire qu'il me suit partout.

Allez, faisons notre posssible pour ne pas détruire cette fameuse soirée.

Je lui fis un grand sourire rien que pour le plaisir de l’énerver.

Je profitais pour le regarder de la tête aux pieds, si je le connaissais pas, je pourrai dire qu’il était séduisant dans sa tenue de serveur mais je le connais donc…

Il se présenta à nous en ajoutant un petit surnom à chacun enfin sauf à Aiky…

J’ai eu le droit à la magnifique Kaname, il se fout clairement de ma gueule… je lui répondis par un sourire acceptant clairement le compliment pour une fois, car on le sait, il se force là.

Il nous cite les plats du jour mais rien me tenta.

Ys commence à faire sa commande, il choisit un cocktail.

Je ne savais pas qu’on pouvait, je repris rapidement la carte et essaye de voir le truc sans alcool qui semble le plus sympa.

Je tombe directement sur Virgin Mojito, de la menthe, c’est bon donc ça sera ça.

C’était à mon tour de commander.

Moi aussi j’ai envie de jouer.

“ Bon je n’ai pas de questions à te poser mon cher Taïchi mais je choisis donc premièrement un petit Virgin Mojito, avec comme entrée une tartine Chèvre-miel suivi comme plat le confit de canard. “

Je fis une petite pause et abaisse ma carte pour le regarder noter méthodiquement ma commande.

Je décide de lui poser une question personnelle tant qu’à faire, en plus il ne peut pas s’enfuir en courant.

* Rire machiavélique dans la tête *

“ Sinon je ne savais pas que tu étais serveur, ça me semble même étonnant de ta part que tu puisse servir des gens, toi qui aime pas grand monde. “


Je le regardais patiemment attendant sa réponse.

.
avatar
Kaname

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Tsukiste
Niveau: 1
Exp:
70/150  (70/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Aiky le Mar 16 Jan 2018, 10:59

Finalement Ys romps le silence qui s'était installé suite au départ du patron et à l'examen de la carte

- Désolé pour cela. C'est un endroit qui me fait penser à chez moi. De par le nom. Une guinguette, en français, désigne un lieu où l'on pouvait manger, boire et danser. Ce mot est devenue légèrement péjoratif et sur un certains déclin. Car c'était la désignation familière de lieux pour les couches basses et ouvrière de la société.  Sinon, vous venez de quelles régions du monde, si ce n'est pas indiscret ?

"La guinguette" J'avais du mal à le prononcer correctement, cela sonnait bizarre dans ma bouche mais j'écoutais le jeune homme avec intérêt , intriguée en effet par la signification du nom du restaurant. A la question de ce dernier, Kaname se fit plaisir à lui répondre

- Je viens du Japon, plus précisément de Nishinoomote de la préfecture de Kagoshima, ça se trouve le plus à l’ouest possible du Japon dans les îles du Sud. En gros, à 900km à l’ouest de Tokyo puis Aiky vient aussi du Japon, n’est ce pas ?


J'aime bien sa façon si peu discrète de m'inclure dans sa réponse , m'obligeant à répondre d'une vois pas très assurée.

- Je .. viens aussi du Japon .. d'Ine , un petit village de pêcheur dans la préfecture de Kyoto.

Il était donc français ? Je ne connaissais pas vraiment la France, hormis sa capitale , bien sûr.

Ils replongent tous les deux dans le menu pour choisir un plat. Je n'ai pas vraiment faim avec ma gorge serrée mais si je ne mange rien , cela pourrait être impoli envers Ys qui nous a tout de même invités.

- Désolé les filles. Encore un point que j’ignorais. Je crois que je voulais m'excuser de  mon attitude, mais ce repas risque d'être pire…


Je relève la tête vers lui sans vraiment comprendre pourquoi il s'excuse. Je voudrais lui dire qu'il n'a pas besoin mais un serveur arrive et coupe l'élan de Ys.

- Bonsoir à vous chers clients, savez-vous déjà ce que vous voulez commander ?


Tiens ... mais c'est Taïchi Kagame, celui qui s'est présenté aux élections des saphirs, en adversaire de Ker Ys et Kaname justement ... drôle de coïncidence !!

- Et bien ? Ne serait-ce pas notre fameux Ker-Ys accompagné par la magnifique Kaname et la femme des élections des saphirs ? Je ne vous avais point reconnus de loin. Je vous souhaite à tous une agréable soirée ici.

Je note que Kaname comme Ker Ys ont le droit à un petit compliment tandis que je reste "la femme des élections" cela pourrait être blessant si je n'essayais pas tant d'être discrète. Il semble que cela marche plutôt bien donc ... Ker Ys fais les présentations  et Taïchi continue sur sa lancée en nous proposant le plat du jour, nous informant poliment qu'à la moindre question, nous ne devions pas hésiter à le questionner.

Il est plutôt chic dans sa tenue de serveur et reste professionnel malgré que ce soit un camarade de classe. Ker Ys commande et c'est sans compter sur Kaname qui semble profiter de l'occasion pour taquiner le serveur après avoir également donné sa commande.

- Sinon je ne savais pas que tu étais serveur, ça me semble même étonnant de ta part que tu puisse servir des gens, toi qui aime pas grand monde.

mmh ... je fronce un peu les sourcils en écoutant Kaname ... elle essaye de le chercher ? Je ne comprends pas ou elle veut en venir mais j bon ... je n'ai pas à rajouter mon grain de sel . Alors je regarde une dernière fois la carte et me décide.

- J'aimerais ... un jus de tomate ... s'il vous plait. Je vais suivre votre proposition et prendre la salade de légumes en entrée et ensuite le pavé de saumon au citron avec le risotto aux champignons ... s'il vous plait .. !
.

Je repose le menu et reprends une gorgée d'eau , les joues un peu trop rose, tout en regardant l'échange Kaname - Taïchi Kagame
avatar
Aiky

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 0
Exp:
40/150  (40/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Taïchi Kagame le Mar 16 Jan 2018, 15:09

D'habitude, moi qui réalisais avec brio le jeu d'acteur du serveur attaché et gentil, cela me faisait quelque peu bizarre de réaliser ce jeu devant des connaissances. Oui, ce n'est pas que cela me dérangeait, mais vu que ces personnes avaient sûrement descellé ma véritable nature, étais-je réellement obligé de continuer ce jeu quelque peu méprisant pour moi ? La réponse était bien évidemment : oui. Malheureusement, je n'avais aucun pouvoir ici, le client était roi, et le restera quoique je fasse. Si je faisais quelque chose qui allait à l'encontre de mon service, il se pourrait que je sois renvoyé. Et je ne voulais, en aucun cas l'être, cela n'était pas dans mes objectifs.

C'est alors, que, Ys se présenta ainsi que les personnes l'accompagnant. Même si je savais déjà son nom, et celui de la femme qui avait la manie de jeter tout ce qu'elle pouvait sur n'importe quoi, je ne savais pas celui de la demoiselle blonde. Bien-sûr, que je la connaissais, du moins, de vu, et grâce aussi à quelques suppositions sur son caractère qui semblait être timide, peu sûre d'elle. Mais je ne connaissais pas son nom ou son prénom car elle n'avait pas prit la peine de se présenter lors de l'élection du représentant des saphirs.

Suite à ça, Ys et Kaname prenaient leurs commandes. Je notais bien évidemment, ce qu'ils me disaient avec les raccourcis habituels des serveurs. Ce genre de "code" qui permettent de gagner un temps fou aussi bien pour les serveurs que cuisiniers. Mais si cela ne tenait qu'à moi, je n'aurais pas eu besoin de dégainer ma plume ainsi qu'un support. Je pouvais mémoriser leurs commandes et la dicter aux chefs. Malheureusement, les chefs eux, ne peuvent pas mémoriser toutes les commandes... Qu'elle triste tragédie pour eux. Mais trêve de plaisanteries. Kaname venait de me poser une question assez sérieuse tout en me provoquant sur mon propre terrain.

Je ne pouvais que soupirer en fermant un oeil face à ça. À quoi bon cela lui apportait de savoir quelque chose de ce genre ? Je n'étais même pas sûr qu'elle puisse comprendre pourquoi je fais ça... Même moi je ne suis pas sûr de pourquoi je travaille en ces lieux. Ce n'est pas pour me sociabiliser ou pour gagner de l'argent... Non, c'était..  


"M'améliorer." répondais-je d'un ton sec avant de prendre une inspiration et de bien formuler ma phrase.
"Si je fais ce travail, ce n'est autre que pour m'améliorer en tant qu'humain."

Une réponse assez ambiguë mais voulant en dire assez pour comprendre. Je notais alors les dernières informations cruciales pour moi, c'est à dire la commande de la prétendue Aïky. Elle semblait assez hésitante quant au choix de son menu et ne se dépêcha guère. Je pris néanmoins le temps de noter tout cela avant de prendre délicatement les menus des personnes avant de fermer les yeux pour leur sourire.

"Et bien... Je ne vais pas m'attarder en disant que vos choix étaient excellents, car aucun serveur ne vous dira l'inverse..." Je pris une courte pause avant de me retourner.
"Néanmoins vous avez un palais plus raffiné que la plupart de personnes se situant dans ce restaurant." Suite à cette phrase, je me dirigeais vers les cuisines.

Arrivé dans la cuisine, j'offrais le papier avec toute la commande au chef. Je sortais immédiatement des fourneaux après mon action pour me diriger au bar, réalisant ainsi les cocktails pour la table que je devais servir. Après quelques minutes de préparation, je posais les différents liquides ainsi qu'une carafe d'eau sur un plateau, pour le soulever d'une main et l'apporter à la table du meilleur client du patron.

"Le Honeymoon pour monsieur..." je pris le cocktail de ma main de libre pour le poser devant le jeune homme.
"Le Virgin Mojito pour la demoiselle.." je fis de même pour poser la boisson devant la femme.
"Et le jus de tomate pour madame." je déposais alors le liquide devant la fille aux cheveux blonds.

Suite à ça, je déposais la carafe d'eau au milieu de la table avant de coller le plateau contre ma taille tout en souriant.

"Sur ce, je vous souhaite une bonne dégustation de vos boissons. Le reste de votre commande arrive d'ici une dizaine de minutes voir un bon quart-d'heure. Si vous voulez quoique ce soit, n'hésitez pas à me demander, je me trouverais non loin de votre table."

Suite à ça, je m'éloignais de la table pour aller derrière le comptoir, je devais reposer le plateau et me laver les mains pour aller voir les tables 2 et 10 juste après. J'espérais juste qu'Ys ait comprit quelque chose dans mon jeu... J'avais tout deviné. Je ne savais pas pourquoi est-ce qu'il était ici, mais je savais néanmoins avec qui il voulait y aller de base. Cela se voyait de sa manière un peu gênée et du fait qu'il présenta Aîky en dernière alors que je ne la connaissais point. Normalement, on présentait les personnes inconnues aux autres en premières. Mais il l'a fait autrement, non par erreur, mais pour la protéger, pour faire en sorte que mon regard se porte vers Kaname et non vers l'autre femme présente.

Néanmoins... Même si ce n'étaient que des suppositions, je pouvais également déduire qu'au vu du comportement de la blonde, assez timide ait acceptée d'y aller si une personne de confiance, ou neutre était présente : Kaname. Oui, si cette dernière avait été invitée, il n'y aurait eu qu'Ys et elle, et non pas une troisième personne.

Quoiqu'il en soit, je souhaitais juste que l'homme ait relevé le fait que je l'ai appelé "Monsieur" et que j'ai appelé Aïky "Madame", laissant juste un sourire quelque peu amusé sur mon visage satisfait de cette déduction et de ces mots employés.



OST de Taïchi

#LeMembreLambda

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Invité le Mar 16 Jan 2018, 17:17

Intéressant Nishinoomote de Kagoshima… je voyais ou se trouvait la préfecture et avait un peu de mal à me resituer la ville. Faut dire que je n'avais pas prêté beaucoup d'attention aux villes de chaque préfecture. Je devais connaître la principale de chaque région, et encore… Par Ine dans la préfecture de Kyoto, je connaissais. Intéressant qu'elles venait du même pays. Je risque de les surprendre.

Enfin notre bon serveur partait passer nos commandes. Ne sachant pas trop comment commencer, je décida d'attendre son retour. L'orchestre finit son morceau. Je me leva et fit un signe à un de ces joueurs. C'étaient leurs poses, il vint donc me voir. Je lui glissa quelques mots à voix basse. Puis il retourna en pose. Le serveur fit son boulot pour repartir. J'avais presque oublié sa réponse à Kaname. Ils avaient l'air de bien s'entendre ses deux là…. Je ne fit pas plus de supputation. A moins que le demoiselle de Kaname, fusse le truc à comprendre, et non le Madame et Monsieur pour savoir si nous étions en couple.

Je décida de parler en Japonais. Bon, le mien est scolaire et avec un très fort accent occidental malheureusement.je ne l'avais presque jamais utilisé en réalité.

-Je vois vaguement ou se trouve la préfecture de Kagoshima. Je connais par contre Ine, grâce à un article lu sur ses Funaya d'Ine-cho, ses petites maisons de pécheurs. Il paraît même que votre brasserie de saké Muaki est réputé pour être tenue par une femme faisant des sakés étonnants.

Par contre Kaname. Tu es en couple avec Taïchi ? Car tu es la seule qu'il a appelé demoiselle. Il aurait Dit Mademoiselle, j'aurais pût croire à une reprise de ma phrase, mais bon, c'est vrai que cela ne me regarde pas.


Je prit mon verre et le souleva.

-Je propose un toast : A nos études. Puisse t'elles nous permettre de faire ce que l'on souhaite par la suite.


Bon, maintenant le retour de bâton, ou pas. Et leurs fatidiques questions. Enfin tant que cela ne s'aventure pas sur les pouvoirs, il devrait pouvoir répondre à tout, ou presque.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Kaname le Mer 17 Jan 2018, 19:02

Résumé.
"/>
Repas du pardon


A la fin de ma commande, j’avais délibérément cherché Taïchi car on s’aime comme chien et chat, ça en devenait drôle de finir par le croiser un peu partout.

Malgré notre “ relation “, il n’était pas méchant loin de là, juste particulier et je voulais néanmoins en savoir un peu plus sur lui car à force de le côtoyer…

Ce pic n’était pas si méchant, il y avait un peu petit soupçon d'intéressement de ma part sinon il va jamais me répondre notre cher serveur.

Sa réponse fut étonnante comme à son habitude, il voulait s’améliorer.

C’est un concept bien à lui, je ne vois pas en quoi servir des gens l’aide, peut être pouvoir les regarder sans faire son regard qu’il affectionne tant.

Aiky donna ensuite sa commande avec des choix bien à elle… Un jus de tomate ! UN JUS DE TOMATE, qui prends ça encore ? puis à notre âge…

Faut lui refaire toute son éducation, je lui en toucherai un mot lors de mes fameux monologues avant dodo dans notre chambre.

Taïchi se permit quelques boutades à l’encontre des gens qui fréquentent ce restaurant puis partit en cuisine pour revenir très rapidement avec nos apéritifs.

Je constate avec désespoir qu’il avait décidé d’appeler chacun avec un petit nom.

Monsieur pour Ys, demoiselle pour moi et madame pour AIky… j’étais la pièce rapportée ou quoi ?

Toujours aussi marrant celui-là.. Retour de pic quoi !

Taïchi nous quitta et nous annonce qui reviendra plus tard avec les entrées.

Ys coupa le silence qui s’était installé en nous parlant en japonais.

Je fus surprise au début, même si son accent était un peu européen, on voyait qu’il avait bien étudier, il lui manquait juste quelqu’un pour parler avec lui régulièrement pour obtenir son accent, je pourrai peut être le proposer… échange de bon procédé.

Ys nous parle alors qui connaissait vaguement où se trouvait ma région, tout ça dans une grammaire presque nickel, il m’épatera toujours ce garçon.

Ensuite il parla ensuite de la ville d’Aïky, il semblait mieux renseigner, il parlait de petits coins sympas qui a pu lire dans un bouquin, si j’avais su qu’il ne connaissait pas où elle habitait, on aurait cru qu’il avait bien préparé son coup.

Puis viens de nouveau mon tour…

Il me demande si j’étais en couple avec Taïchi.

NANIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!!???

Je le regardais étonné puis après Aïky puis de nouveau lui, je crois qu’il a rien compris. Comment je pourrai être amoureuse de lui ? On passe notre temps à se chamailler puis je n’ai jamais pensé à lui comme ça.

Enfaite Taïchi, c’est peut être le seul gars que je n’ai pas voulu taper physiquement car je pense que je gagnerai de tout façon, donc ça serait même pas drôle.

J’essayais de trouver une solution adéquate et surtout répondre rapidement à Aiky qui me regarde d’un air “ OOOOOH MAIS TU ME DIS JAMAIS RIEN A MOI “ alors qu’il y a vraiment rien à dire la-dessus, on n’est même pas au stade amis alors bon, je suis LARGE.

Plus j’y réfléchi, est-ce je pourrai l’envisager séduisant ou autre, j’essaye de me remémorer son allure mais le problème c’est que j’ai toujours son caractère en première ligne de mire qui floute un peu tout ça…

Même dans l’académie, je ne sais pas si j’ai trouvé un homme séduisant.

Ace faisait son kéké torse nu, bon il a des abdos et semblait bien musclé, mais c’est un kéké.. Jïnn le maître Yoda, comment on peut vivre avec une personne qui te lance des leçons à longueur de journée, Metatoon, il était chelou lui, il comprennait rien, puis j’ai croisé qui encore, des gars des fois en cours mais rien de bien frappant.

Ah si, Aegis qui m’a fait mangé de l’herbe, enfaite non, je me suis prise la tête avec plein de gars finalement… Je reçois pas des lettres d’amour comme Aîky moi.

C’est sûr une femme tout mignonne, tout gentille qu’on a envie de prendre dans ses bras, c’est toujours plus sympa qu’une brute qui te balance son sabre dans la gueule.

Faudrait que je revois l’aspect de ma féminité moi…

Bon répondons à notre cher Ys.

D’un ton calme et rassurant, enfin surtout pour Aîky car je n’ai pas trahi mon amie et confidente du soir.

Tu te pose la question, donc ça t’intéresse non ? Mais je vais te répondre.

Je lui fis un petit sourire pour l’embêter

Non, je ne suis pas en couple avec Taïchi et je ne pense pas qu’on puisse s’appeler amis non plus, il se trouve que je croise souvent sa route et j’aime bien l’embêter. Je crois qu’on joue le même jeu, des chamailleries entre camarades. Vous savez tout !

Je m’arrêtais là et observe mes compagnons qui ont l’air d’avoir accepter mon explication même si Aïky semblait étonnée…

Ys soulève son verre et voulait trinquer pour nos études et faire ce qu’il nous plait, même si ma voie était tout tracée avec le Dojo familial, ça m’empêchera de m’amuser pour ses quelques années en Europe.

Dans la joie du truc, je trinquais gaiement.

Kanpai et à notre avenir !

Je mordis la paille et bu une gorgée de mon cocktail.

J’appréciais particulièrement la menthe alors avec un brin de citron et d’eau pétillante, c’était parfait !

C’était à mon tour alors de jouer avec Ys, je décidais de lui répondre en Japonais tant qu’à l’embêter autant le faire bien !

Le début à l’académie était dur à parler toujours anglais, j’avais un niveau scolaire mais suivre des cours en anglais, c’était horrible.

Avoir Aîky comme camarade de chambre japonaise était un réconfort même si on se forçait à parler le plus possible en anglais, on pouvait faire quelques raccourcis quand on le pouvait.

Je pris ma douce voix japonaise et commença gentiment.

Dis moi Ys, tu semble bien t’en sortir avec ton japonais, si tu as besoin de discuter avec des japonais, je suis partante, les langues ça se travaille régulièrement sinon on perds tout.

Je lui fit un petit clin d’oeil et continuait en Japonais.

Pour apprendre à mieux se connaître, dis nous depuis quand tu es là, tu semble connaître l’académie comme ta poche et je suis sûre que tu dois connaître des anecdotes croustillantes à nous faire partager.

Je fis une petite pause, me radosse sur mon dossier et regarde ma voisine rapidement.

En tout cas, je te remercie pour l’invitation enfin même si je suis la pièce rapportée, je suis contente que tu es proposée qu’Aiky puisse prendre un garde du corps avec elle.

Je souriais à ma bêtise et continuait à siroter dans mon coin mon Virgin Mojito laissant les deux se débrouiller un peu !




.
avatar
Kaname

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Tsukiste
Niveau: 1
Exp:
70/150  (70/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Aiky le Lun 22 Jan 2018, 15:39

Taïchi finit par répondre à Kaname mais de manière assez sèche avant de se reprendre pour expliquer qu'il travaille ici pour s'améliorer. Ne le connaissant pas, je ne sais pas si la manière dont il répond à Kaname est normale ou non mais je ne suis pas particulièrement à l'aise en sa présence même s'il ne fait rien d'autre que son travail... La seule fois ou je l'ai entendu parler c'est lors des élections saphirs. Il avait fait un discours plutôt remarquable et bien structuré mais que j'avais trouvé personnellement un peu ... vide de sentiment. Quand je donnais ma commande, il avait l'air agacé ... servir une table avec des camarades de classe ne devait pas le mettre à l'aise , cela justifiait peut être son humeur ?  Et ... peut être qu'il était agacé par ma lenteur ... je me notais mentalement de me dépêcher lors de la prochaine commande ...

Le regard de Kaname interloqué me fit sortir de mes pensées . Je fronçais les sourcils, ne comprenant pas pourquoi elle me regardait comme ça alors que Taïchi venait de déposer mon verre de jus de tomate. Je n’eus pas de réponse à cette interrogation car les paroles de Taïchi me firent froncer un peu les sourcils : Pourquoi avions nous le droit à un "monsieur / demoiselle et madame " qui plus es ... Kaname avait 1 an de plus que moi ... je ne comprenais donc pas pourquoi elle était "demoiselle" ... Y aurait-il quelque chose de particulier entre les deux ? De ce que je sais de Taïchi et Kaname, ils se retrouvaient souvent ensemble ... cela aurait-il créer une romance entre eux deux ?

Ker Ys rompit le silence et mes pensées en parlant japonais d'une voix pas très assurée mais j'approuvais l'effort

- Je vois vaguement ou se trouve la préfecture de Kagoshima. Je connais par contre Ine, grâce à un article lu sur ses Funaya d'Ine-cho, ses petites maisons de pécheurs. Il paraît même que votre brasserie de saké Muaki est réputé pour être tenue par une femme faisant des sakés étonnants.

Oui ... le saké dont mon père usait jusqu'à en tomber ivre mort ... parfois après m'avoir battu, parfois pendant ... Je me retins de dire quoi que se soit , la gorge nouée par les souvenirs et essaya de boire un petite gorgée de tomate qui eu du mal à passer

Puis il posa une question à Kaname quand à Taïchi et sur une potentiel romance entre eux deux. Je toussais , manquant de m'étouffer avec mon jus, surprise par la question si directe de Ker Ys. Je cachais ma bouche dans la serviette blanche à coté de mon assiette mais attendait tout de même de savoir ce que Kaname allait dire. Elle me jette d'ailleurs un regard l'air de dire "Mais nan, je t'assure c'est pas vrai" Et ça me rassure un peu, moi qui pensait être sa confidente.

Elle nous réponds d'un ton rassurant , non sans son petit clin d’œil dans ma direction pour soutenir que j'étais toujours sa confidente.

- Tu te pose la question, donc ça t’intéresse non ? Mais je vais te répondre.
Non, je ne suis pas en couple avec Taïchi et je ne pense pas qu’on puisse s’appeler amis non plus, il se trouve que je croise souvent sa route et j’aime bien l’embêter. Je crois qu’on joue le même jeu, des chamailleries entre camarades. Vous savez tout !


Cela m'aurait vraiment surprise dans le cas contraire mais c'est rassurant de l'entendre de sa bouche même si je m'étonne de sa manière de le qualifier.

Ker Ys clôture cela en levant son verre pour trinquer

- Je propose un toast : A nos études. Puisse t'elles nous permettre de faire ce que l'on souhaite par la suite.

- Kanpai et à notre avenir !

- A notre avenir ... !

Je crois que ma voix n'est pas très assuré mais je m'empresse de boire une gorgée de jus , n'osant pas trop regarder mes deux camarades Mais Kaname reprends en parlant japonais , proposant à Ys de l'aider s'il souhaite parler japonais avant de lui demander depuis combien de temps il est là. Elle ajoute une autre phrase

- En tout cas, je te remercie pour l’invitation enfin même si je suis la pièce rapportée, je suis contente que tu es proposée qu’Aiky puisse prendre un garde du corps avec elle.

Je regarde le verre en me demandant si je peux me noyer dedans ou pas ... "un garde du corps" comme si j'étais une petite fille effarouchée ... Je jette un regard à Kaname "Merci Kaname pour ça ..." Mais mes bonnes manières reprennent le dessus sur ma timidité et je regarde Ys pour le remercier à mon tour , malgré la nervosité de ma voix.

- Merci beaucoup Ker Ys pour l'invitation ... C'est gentil de ta part ... !

J'espère juste ne pas devenir aussi rouge que ma robe ...
avatar
Aiky

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 0
Exp:
40/150  (40/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Invité le Mer 24 Jan 2018, 16:29

Ainsi Taïchi et Kaname n'étaient que des camarades. Intéressantes informations. Surtout qu'une certaine complicités semble lié les deux filles.
Mon toast fut suivit d'une proposition de Kaname et d'un remerciement des filles. Mais je n'avais pas perdu ce petit moment dans les yeux d'Aïky. J'avais fait une bourde en parlant de chez elle. Laquelle ? Pas facile à savoir.
L'invitation de Kaname n'était pas mauvaise. Il n'avait que rarement parlé japonais, qu'avec d'autres étudiants (de japonais) et un ordinateur. J'allais commencer par là.

-Je ne suis pas contre. Mon japonais est pauvre en utilisation. Encore désolé. Je connais tout par cœur, de l'écriture à la construction de phrases. Mais je n'ai que peu l’occasion de pratiquer.

A moins que cela soit une proposition cochonne ? Non, pas comme cela. Ys ne savait même pas pourquoi il avait pensé cela.
Bon, il fallait répondre aussi à ce qu'il y avait entre ceci et le remerciement.

-Je suis arrivée à l'académie le Mercredi 14 septembre, il y a un peu plus d'un an. Pour ce qui est des informations, j'ai un petit réseau à l'Académie. Je pourrais te donner quelques potins, qui sort avec qui voir ça...Des informations sur quelques personnes. Après en grands événements, il y a eut des types qui ont attaqué l'académie, avant mon arrivée, plusieurs enlèvements par des membres de la famille si j ai bien compris, des événements rubis ayant dégénéré, le tag d'un visage sommaire sur la façade de la maison Saphir….Par contre, quasi toutes ses informations sont de seconde main ou tronqué par le point de vue de la personne me l'ayant raconté.

Sinon, avant de te laisser répondre, je tenais m'excuser auprès d'Aïky pour les mauvais souvenirs que je t'ai sûrement fait revivre.


Je n'en dit pas plus à ce sujet. Je ne parlais très clairement pas de la salle de sport, mais de sa réaction quasi imperceptible quand j ai parlé de son visage. Je me permit de finir par une note plus amusante.

-Et si tu continus avec ton jus de tomate, je vais finir par croire qu'il n'est pas bon.


Je suivis mes paroles d'un clin d’œil et d'un sourire en coin des lèvres. Maintenant, il allait falloir répondre à leur questions.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Aiky le Jeu 01 Fév 2018, 10:01

A la suite de la proposition de Kaname pour Ker Ys qui demandait de l'aide pour son japonais, elle se proposa de l'aider ce à quoi il répondit avec gratitude

- Je ne suis pas contre. Mon japonais est pauvre en utilisation. Encore désolé. Je connais tout par cœur, de l'écriture à la construction de phrases. Mais je n'ai que peu l’occasion de pratiquer.

Je me demandais pourquoi il avait appris le japonais ... ce pays lui tenait donc à coeur ? Et lui d'ailleurs, d’où venait il ? Je ne me souvenais pas s'il l'avait dit ou pas ... je pourrais lui poser la question. Ker Ys continua sur sa lancée.

- Je suis arrivée à l'académie le Mercredi 14 septembre, il y a un peu plus d'un an. Pour ce qui est des informations, j'ai un petit réseau à l'Académie. Je pourrais te donner quelques potins, qui sort avec qui voir ça...Des informations sur quelques personnes. Après en grands événements, il y a eut des types qui ont attaqué l'académie, avant mon arrivée, plusieurs enlèvements par des membres de la famille si j ai bien compris, des événements rubis ayant dégénéré, le tag d'un visage sommaire sur la façade de la maison Saphir….Par contre, quasi toutes ses informations sont de seconde main ou tronqué par le point de vue de la personne me l'ayant raconté.

Je fronçais les sourcils quand il évoqua différents événements qui s'étaient passés à l'académie avant notre venue... Il y avait encore beaucoup de chose que je ne savais pas de l'académie , de son passé ... il faudrait que je fasse quelques recherches.
Je me demandais aussi quel était la réelle place de Ker Ys et comment il pouvait avoir un "réseau" ...  il avait l'air bien jeune mais pourtant la manière dont il avait évoqué sa manière d'avoir des informations,  m’intriguais ... qui était-il vraiment ? L'expression "ne pas se fier aux apparences" semblait lui coller à la peau ... Peut être que son apparence première d'insouciant jeune homme n'était pas aussi réelle que ce qu'il voulait faire croire ... je n'aimais pas émettre des jugements sans savoir ... et Ker Ys me rendait particulièrement curieuse.

- Sinon, avant de te laisser répondre, je tenais m'excuser auprès d'Aïky pour les mauvais souvenirs que je t'ai sûrement fait revivre.

Je plongeais mon regard dans celui de Ker Ys qui me dévisageait étrangement ... de quoi parlait-il ? Je repensais au gymnase mais cela semblait peu probable qu'il s'agisse de cela vu la situation et ce que nous nous étions dit à ce moment là. Son regard glissa sur la bouteille d'eau posée au milieu de la table et je compris qu'il faisait référence à ce qu'il avait dit tout à l'heure quand à Ine et son saké ... Il m'avait vu ... ? Il était fin observateur et ça ne faisait que renforcer mon malaise ... Kaname se tournait déjà vers moi m'interrogeant du regard ... mince ... je n'avais pas envie de devoir m'expliquer ... il fallait que je détourne la conversation.
Mais Ker Ys continua en me faisant un clin d'oeil  avec un petit sourire sur les lèvres.

- Et si tu continus avec ton jus de tomate, je vais finir par croire qu'il n'est pas bon.

Trop observateur ... c'est pas vrai ... ! J'ai pas envie que Kaname me taquine aussi.

- Ne t'excuse pas Ker Ys, il n'y a pas de mal ! [je lui souris aimablement] et mon jus de tomate est très bon, merci de t'en inquiéter. Par contre, pourquoi t'intéresse tu autant au Japon au point d'en avoir appris la langue ? C'est un pays qui te tient à coeur ? Et J'imagine que tu ne viens pas de là-bas ... d'ailleurs d'ou viens tu ?

J'avoue, je le bombarde un peu de questions et j'espère que ma nervosité n'est pas trop visible, même si ma curiosité est réelle. Mais être le centre d'attention n'est pas une chose que j'aime et il faut que je me calme avant de finir rouge comme la couleur de ma robe... J'allais tendre ma main vers mon verre mais me retient ... Il pourrait encore me taquiner là dessus...
avatar
Aiky

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 0
Exp:
40/150  (40/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Invité le Jeu 01 Fév 2018, 17:31

Ys regarda le sourire de la demoiselle. Elle était encore plus jolie quand elle riait. Et je semblais marquer des points. Qui sais ce soir, je dormirais peut-être en 10F. Oula, faut que j’arrête de rêver.
Comment vais je lui répondre. Ma tête à du mal a rester concentré avec les images sexy qui y passent. Je suis pourtant pas fan de Yuri zoophile, mais les images de ses trois chattes….
* raclement de gorge et tentative d'avaler une gorgée pour chasser les idées dans ma tête. *

-Je vais commencer par la fin. Je suis français. Le deuxième pays au monde consommateurs de manga. J'ai commencé à connaître le japon au travers d'eux et des animés. Puis j'ai eut envie d'en savoir plus. Revues, reportages, Histoire… J'ai eu envie de m'y rendre. C'est au même moment que j'ai voulut faire de la traduction fansub… Bon, je connais maintenant la langue mais je ne regarde plus beaucoup d'animés. J'ai changé de centre d’intérêts en rencontrant Éléonore Mac-Agosse.

Il fit une pose pour rafraîchir sa gorge. Elle tenait à Kaname, je l'avais remarqué. Sa timidité est peut -être un défaut dût à avant. Je vais donc essayer de ne pas revenir dessus. Chacun a ses fantômes et devenir psychiatre, très peu pour moi.

-Mais je veux quand même visiter votre pays plus tard. Pas un simple voyage touristique mais un de 6 mois en immersion totale, même si je sais que je ne serais à jamais qu'un gajin enfin je devrais dire gaikokujin. Je veux visiter une fête d’école, ainsi que les Onsens et les Love hôtels et leur design si particulier. Goûter à cette ambiance si particulière à votre pays.
Enfin, je ne compte pas m’arrêter au japonais. J'ai trouvé un professeur en arabe qui m'a vendu ses cours. Et ne me demande pas pourquoi l'arabe. J'ai cherché une langue avec une écriture différente et j'ai trouvé un enseignant dans cette langue en premier.


Ouch, je venais de débiter encore un bon bout. Fallait que je me rappelle de cette mauvaise habitude et la combatte encore. Que pouvais je rajouter. Lui dire qu'elle était jolie… Pousser son verre vers elle et faire se rencontrer nos doigts…. Aucune idée. Peut-être faudrait que j'essaye Kaname ? … Pff le choix était difficile. Bon on a la soirée pour se décider. Avec un peu de chance euh malchance, j'aurais gagné deux amies et aucune petite copine… Va savoir. Pour l'instant, je ne devrais me concentrer que sur le fait d'apprendre à les connaître. Taïchi allait compliqué la situation, mais tanpis.

-D'autres questions, Aïky ? A moins que tu préfères me parler de toi, ou bien de Kaname, voir de la boule de poils antistress que tu cajolais dans le taxi ? Choisit ou nous mènera notre conversation. A moins que tu préfères laisser la main à Kaname ?

J'oubliais volontairement les diminutifs derrière les prénoms. Après tout, je voulais m'en faire des amies. Autant ne pas commencer par de mauvaises habitudes.




Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Aiky le Lun 05 Fév 2018, 10:41

Ker Ys se racle la gorge avant de me répondre, sûrement prêt à parler sans retenue ?

- Je vais commencer par la fin. Je suis français. Le deuxième pays au monde consommateurs de manga. J'ai commencé à connaître le japon au travers d'eux et des animés. Puis j'ai eut envie d'en savoir plus. Revues, reportages, Histoire… J'ai eu envie de m'y rendre. C'est au même moment que j'ai voulut faire de la traduction fansub… Bon, je connais maintenant la langue mais je ne regarde plus beaucoup d'animés. J'ai changé de centre d’intérêts en rencontrant Éléonore Mac-Agosse.

Un fan de manga donc ? Je me demandais ce qu'il aimait ? Les classiques mangas qui sortaient des frontières japonaise pour l'Europe ? Ou en connaissait-il de moins répandu ?
Le nom Éléonore Mac-Agosse me disait vaguement quelque chose mais je n'arrivais pas à resituer ou je l'avais vu... Ker Ys continua sur sa lancée.

- Mais je veux quand même visiter votre pays plus tard. Pas un simple voyage touristique mais un de 6 mois en immersion totale, même si je sais que je ne serais à jamais qu'un gajin enfin je devrais dire gaikokujin. Je veux visiter une fête d’école, ainsi que les Onsens et les Love hôtels et leur design si particulier. Goûter à cette ambiance si particulière à votre pays.
Enfin, je ne compte pas m’arrêter au japonais. J'ai trouvé un professeur en arabe qui m'a vendu ses cours. Et ne me demande pas pourquoi l'arabe. J'ai cherché une langue avec une écriture différente et j'ai trouvé un enseignant dans cette langue en premier.


Ker Ys est donc du genre un peu aventurier à partir visiter des pays ... même si son histoire de Love Hôtels restait quelque peu ...  surprenante ... Il n'était peut être pas aussi inoffensif que je le pensais ... Il y avait bien eu ses paroles au gymnase ... Il fallait pas que je lui laisse l'étiquette de "garçon turbulent"  car il semblait plus ... "homme" que ce que je m'imaginais ... Mais je constatais qu'il savait se montrer bavard .... Il fallait juste que je fasse aussi parler Kaname . Les deux "pipelettes" pourraient surement bien papotter !

Malheureusement il ne semblait pas vouloir continuer sur sa lancée

- D'autres questions, Aïky ? A moins que tu préfères me parler de toi, ou bien de Kaname, voir de la boule de poils antistress que tu cajolais dans le taxi ? Choisit ou nous mènera notre conversation. A moins que tu préfères laisser la main à Kaname ?

Il me laissait tout de même le choix , avec un échappatoire sur Kaname ou continuer à lui poser des questions ... et là tout de suite aucune ne me vint à l'esprit ... je n'allais pas lui demander son age ... cela pourrait être impoli même si cela me brulait les lèvres depuis que je l'avais rencontré. Quand au fait de parler de moi .... il n'y avait pas grand chose à savoir ...  alors autant laisser son intérêt passer sur Kaname, qui aurait sans aucun doute des choses digne d’intérêt à raconter. J'avais tout de même froncer les sourcils sur l'image de "boule de poils antistress"

- C'est Haru , le chat de Kaname ... Mais , je crois que Kaname la présentera mieux que moi.

Je tournais expressément la tête vers Kaname, lui donnant ainsi la parole, elle qui était restait étrangement silencieuse depuis quelques instants.
avatar
Aiky

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 0
Exp:
40/150  (40/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Kaname le Lun 05 Fév 2018, 12:06

Résumé.
"/>
Repas du pardon


Ys et Aîky semblait lancer dans leur discussion, j’étais qu’une simple invitée voir bouche-trou pour l’occasion donc je ne voulais pas spécialement voler la vedette…

Puis pour une fois que je ne parlais pas beaucoup, autant laisser reposer les oreilles d’Aiky pour une fois !

Ys se lança dans un monologue à la Kaname et nous parle de son petit réseau d’informateur, il semblait être d’une vraie comère mais bon ses ragots de ce genre m’intéresse guère…

Il nous expliquait ensuite alors sa passion pour notre langue suite à une lecture certainement acharnée de nos mangas.

Bon après il est parti sur l’arabe, je connaissais très peu cette langue, ce n’était pas quelque chose de courant par chez nous mais ce que je constate c’est qu’il prête beaucoup d’attention à la calligraphie d’une langue, dessinateur dans l’âme ou autre ?

A voir…

Je sirotais tranquillement mon cocktail en jetant des coups d’oeil un peu partout, regardant comment travaille Taïchi qui semblait bien s’en sortir.

Je ne le pensais pas qu’il pourrait être serveur alors le voir l’action…

Haru semblait au calme et me commentait tout dans ma tête.

Elle m’insinua même que notre hôte semblait intéressé par Aiky, je rigolais intérieurement et profite pour observer leur réaction aux deux.

Ys semblait subjugué par le sourire de ma camarade, et c’est vrai, il était magnifique.

Elle était nerveuse comme à son habitude, elle n’était jamais à l’aise avec de nouvelles personnes mais quand ce cap est passé, adieu la timidité !

J’essayais de m’imaginer tous les deux ensembles, ça me faisait bizarre de la penser en couple, ça voulait dire que je la voyais moins, déjà qu’elle m’a montré aucun de ses prétendants… mais bon si c’est Ys, je pourrai presque valider, il était cool !

Bon trêve de plaisanterie, arrêtons de jouer le cupidon.

J’avais posé mon coude gauche sur la table pour poser ma tête dans le creux de la main et jouer avec ma paille en attendant qu’on pense un peu à moi.

Ys finissait son petit discours par une échappatoire pour Aiky tout en nous appelant directement par nos prénoms sans les particules.

Il prends des initiatives celui-là.. Mais bon me laisser la parole…

PAUVRE FOU ! Il ne fallait pas faire ça !!!

Je souriais pour moi même dans ma tête et essayer de me retenir pour éviter de m’afficher mais je connaissais déjà la réponse…
Aiky va me laisser la parole, je la connais bien puis parler d’Haru… il y a que moi qui peut parler de mon petit fauve à la perfection.

Puis bingo !

Aiky me lance une perche pour parler de mon chat.

Je me redresse aussitôt sur ma chaise, fait semblant de craquer les doigts

Alors alors, par quoi commencer !

Je récupère mon sac et le pose délicatement sur mes genoux pour montrer mon fauve à mon public.

J’ouvre légèrement le sac pour faire ressortir sa petite tête blanche et l’invite à rester calme par la pensée.

Elle était bien dressée !

Donc Ys-kun, voici Haru, c’est comme un Yokai on va dire, on est lié toutes les deux et on communique par la pensée. D’ailleurs, elle t’observe beaucoup dans l’académie vu que tu as la fâcheuse manie de grimper partout, elle a croisée plusieurs fois ta route au loin. Puis maintenant qu’on sait que tu arrive à grimper à notre fenêtre, elle garde férocement celle-ci pour éviter les regards indiscrets.

Je tapotais ma joue en dessous de l’oeil pour lui faire comprendre que je le vois et que mon espion me balancera tout.

Je lui fis un petit clin d’oeil, un sourire et je repars.

Sinon ça a l’air assez courant les européens qui apprennent le japonais après avoir lu des mangas, peut être tu fais ça pour t’affranchir des teams de traduction et pouvoir lire toutes les oeuvres que tu veux !

Je disais ça sans arrière pensée mais j’espère qu’il ne pense pas que je dis ça en parlant de mangas comme les fameux hentai que les hommes raffolent…

Pour ma part, je n’ai jamais eu le courage d’apprendre une autre langue que l’anglais, ça me suffit largement et je passe déjà pas mal de temps avec le Kendo, puis m’occuper Aiky a plein temps… c’est difficile tu sais. Pouvoir la distraire tous les soirs demande un certain entraînement.

Je caresse gentiment la tête de ma camarade pour l’embêter et lui sourit.

Je repris un air un peu plus sérieux.

Donc c’est à moi de trouver un sujet de conversation maintenant ? Alors…
Suite à votre aventure au gymnase… Tu semble avoir un rythme de vie assez particulier Ys-kun non ? Pour ma part, je m’entraîne au kendo le dimanche la matinée, puis le mardi et jeudi après les cours, les seuls moments où le gymnase est assez tranquille finalement. Je pourrai te montrer un jour mais bon j’ai déjà essayé avec Metatoon-kun… c’était une catastrophe…


Je referme doucement le sac et pose Haru sur le sol pour me concentrer de nouveaux vers mes deux camarades.


.
avatar
Kaname

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Tsukiste
Niveau: 1
Exp:
70/150  (70/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Taïchi Kagame le Mer 07 Fév 2018, 19:09

Tout était parfait lors de cette soirée. Alors que j'avais terminé de servir mes deux tables secondaires, il fallait que je m'occupe de la plus grande des tables selon mon patron. Non pas en longueur, où à cause du nombre de personnes qu'il y avait autour, mais juste à cause de la "puissance" d'une des personnes, ce qui me faisant assez rire. D'autant plus que je connaissais cette personne... Et elle ne méritait pas tout le luxe qu'on lui attribue aujourd'hui. Je trouvais ça assez répugnant que le patron lui fasse un service luxueux alors que lui-même ne le méritait pas. Sans parler de ses inviter... Aïky, une personne aussi timide que candide, et Kaname, la femme aussi douce que brute, et pour finir, le maestro de l'orchestre : Ys, ce garnement aussi têtu qu'intelligent. Il fallait donc que je sois sur mes gardes ce soir, et que je les observe avec la plus grande intention. Sachant que je ne devais plus que m'occuper de leur table, je n'allais que pouvoir être spectateur... Ce rôle parfait et si bien pour ma personne.

Quoiqu'il en soit, les entrées venaient d'arriver sur le comptoir. Il fallait que je les amène aux clients. Je pris donc trois plateaux avant de mettre une assiette et les couverts spécifiques pour chaque plats dessus. Je positionnais également la nourriture sur les différents plateaux avant d'en apporter deux à la table. Il fallait que je fasse deux services à la même table. Oui, il fallait que je fasse le chemin aller-retour deux fois pou bien remplir mon service, et qu'est-ce que cela pouvait m'agacer, la lenteur du service. Je pris alors, de mes deux mains libres, le pâté de venaison ainsi que la salade de légume. Pour la tartine au chèvre et au miel, je la prendrais d'ici deux minutes.

J'apportais alors les deux premiers plats à la table des connaissances de l'académie, tout en entendant un peu leur conversation. Ces derniers parlaient du Japon. Bon sang... Pourquoi est-ce que des incultes parleraient du Japon ? Cela me mettait hors de moi. Même si Kaname, vu l'origine de son prénom semblait venir du pays du soleil levant, l'écouter parler de mon pays natal n'était autre qu'une insulte. Encore plus le petit garnement d'Ys, disant connaître le Japon grâce au manga. Les mangas.... Le stéréotype premier du japonais. Je n'attendais qu'une seule chose, que ces personnes partent du restaurant. Néanmoins, vu que mon travail y dépendait, je ne pouvais faire le moindre écart en leur demandant de quitter le bâtiment.


"Voilà la salade de légume pour Madame, et le pâté de venaison pour monsieur." c'était masqué par un sourire impassible, presque souriant et un regard assez neutre que je servais les deux personnes.

Suite à ça, je repartais en direction du comptoir, pour prendre la dernière assiette et l'amener à la table. Je fis toujours ce faux sourire, avant de déposer l'assiette devant Kaname.

"Et enfin... Voici la tartine au chèvre et au miel. À noter que dans ce restaurant nous utilisons du vrai miel et non pas un mélange infâme que nous retrouvons dans les grandes surfaces. Si vous vous amusez à prendre une cuillère et la faire pencher un peu, le miel se regroupera en un seul et unique fil constant." je soupirais ensuite un petit instant.

"Je vous souhaite un bon appétit, si vous voulez réclamer quelque chose, n'hésitez pas à lever votre main ou à m'appeler, je viendrais pour répondre à vos attentes." Je me retournais ensuite de la table avant d'ajouter :

"D'ailleurs, je dois vous prévenir... Méfiez-vous des personnes qui vous entourent. Il y a beaucoup d'étrangers qui peuvent comprendre ce que vous dites..."" je commençais à partir de la table en marchant droit devant moi.

"Dont moi."

Cette fois-ci, je ne me dirigeais pas vers le comptoir, mais vers la scène de danse pour feuilleter un des menus du restaurant. D'ailleurs, je faisais semblant, car je me situais seulement à quelques mètres de la table pour épier leur conversation. Je voulais savoir... Si après mon avertissement, mes camarades allaient changer de langues ou pas. Quoiqu'il en soit, je comprends quasiment toutes les langues de cette planète... Aucune information ne pourra m'échapper au fil de ce repas !



OST de Taïchi

#LeMembreLambda

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Invité le Jeu 08 Fév 2018, 17:42


Ainsi la boule de poil se nommait Haru et c’était bien un chat. Cela semblait faire plaisir à Kaname de prendre la parole. Elle s'en redressa même.
Ainsi Haru était un Bakemono. Bon de ce que je savais il pouvait être dangereux pour elle. C'était des créatures, du folklore japonais, puissantes portant préjudice à leur propriétaire. Mais bon, si c'était comme sa propre chimère, Haru ne devait être qu'une extension du vrai pouvoir de Kaname. Après tout, il n'avait pas rencontrée de créatures magiques autre. Mais il ne ferma pas la porte au fait qu'elles existeraient quelque part.

-Matter par les fenêtres. Intéressante idée. Je n'y avais jamais pensé. J'utilise les fenêtres surtout pour passer des messages dans les parties auquel je n'ai pas accès. Que cela soit Rubis, Émeraude ou Saphir. Par contre la prochaine fois que je sentirais un regard espion sur moi, je n'hésiterais pas à te cherche Haru.

Il fit un clin d’œil au chat. Bah quoi, on parle d’Ys. Parler à des animaux ne le gène pas.

-Pour ce qui est de s'occuper d'Aïky, je pense que tu as bien réussit.

Clin d’œil complice, non dissimulé, à Aïky

-C'est vrai que l'on voit qu'on prend bien soit d'elle. Elle a l’œil vif et un jolie teint de peau. On voit qu'elle est très bien entretenu.
Pour ce qui est de mes entraînements… ;


Taïchi servit deux des trois entrées. Je le remercie quand il pose l'assiette devant moi. Je ne sais pas pourquoi, mais je sent qu'il n'est pas à l'aise. Pendant qu'il va cherchez la dernière assiette, je continue.

-Je commence à 5h30, jusqu'à 8h le matin, environ 1h à 1h30 à la pose de midi et et 1/2 heure, 1 h le soir, en semaine. Course façon parkour, entraînement au combat, acquisition de compétences comme la danse, l'observation… enfin je cherche à posséder les capacités d'un vrai super héros, à la Batman, les gadgets en moi, pour pouvoir protéger ceux qui en ont besoin…


Retour du serveur avec sa réplique qui me fit sourire.
Je le remercia et dit d'un ton que je voulais compatissant.

-N'hésite pas à demander à un autre serveur de prendre ta place, si nous côtoyer pendant ton travail te met mal à l'aise.

Mais il repartait déjà, non sans nous avoir dit qu'il comprenait le japonais.
Je repris donc ma phrase arrêter en cours, tout en préparant une tartine.

- et qui en ont pas les moyens. Enfin, un rêve parmi tant d'autres, comme une vie tranquille avec femme, enfants et boulot tranquille, sans ennuis, sans rien de plus que la félicité d'une vie simple.

Je ne sais pas pourquoi, j'avais toujours notre serveur au coin de l’œil. Il semblait lire un menu. Je souris et continua en Anglais.

-Et vous mesdemoiselles. Quel avenir voyez vous après avoir quitté l'Académie. Je suis sûr que Taïchi serait intéressé de savoir ce que vous comptez faire…

Je leur fit un clin d’œil et désigna de façon assez discret mon corps. Enfin je me pointait du doigt, mais après mon corps sur une ligne droite se trouvait Taïchi. Après c'était plus de la politesse qu'autre chose, que je ne le désignait pas directement. Le patron regardait par là. Je lui fit un signe de la main, en formant un rond avec deux de mes doigts. J’espérai avoir répondu à sa question indirect et qu'il ne viendrait pas à la table.
Je profitait pour murmurer un bon appétit et mordre dans ma tartine.




Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Aiky le Ven 09 Fév 2018, 16:48

Kaname n'attends pas longtemps pour prendre la parole, commençant d'ailleurs son petit numéro en se craquant les doigts

- Alors alors, par quoi commencer !

Je ne peux m'empêcher de rire gentiment à l'expression de Kaname.. Elle se penche et attrape le sac ou Haru se trouve, l'entrouvre pour laisser sa petite frimousse blanche sortir. Je ne peux m’empêcher de lui caresser le bout du museau pour la taquiner.
Kaname explique donc son lien avec Haru et qu'elle a déjà vu Ker Ys grimper un peu partout. L'image est drôle mais il doit être sacrément doué pour l'escalade ... il a bien réussi à déposer une lettre à notre fenêtre.

Elle continue de parler à Ys. J'en profite pour me servir un verre d'eau en observant tour à tour Kaname puis Ys sur lequel je m'attarde un peu , laissant mon regard glisser sur son visage, son costume. Je ne sais pas vraiment quoi penser de lui ... il est vraiment très surprenant

Pour ma part, je n’ai jamais eu le courage d’apprendre une autre langue que l’anglais, ça me suffit largement et je passe déjà pas mal de temps avec le Kendo, puis m’occuper Aiky a plein temps… c’est difficile tu sais. Pouvoir la distraire tous les soirs demande un certain entraînement.

Elle caresse gentiment ma tête ... elle se moque de moi ... mais elle sait que avec son geste affectueux, je ne peux pas lui en vouloir et je rougis en souriant bêtement ... elle fait ce qu'elle veut de moi ... Je pourrais lui en vouloir mais ... non.
Elle parle ensuite sport avec lui ... Ker Ys ... musclé ? Mais il me sort de ma rêverie en répondant à Kaname puis il se tourne vers moi et me fais un clin d'oeil

- Pour ce qui est de s'occuper d'Aïky, je pense que tu as bien réussit. C'est vrai que l'on voit qu'on prend bien soit d'elle. Elle a l’œil vif et un jolie teint de peau. On voit qu'elle est très bien entretenu.


Je rougis alors que Ker Ys continue sur l'explication de ces entrainements ... on dirait qu'il parle d'un animal de compagnie ... mais atténué par des compliments.

Taïchi arrive à ce moment là pour nous déposer nos entrées à Ker Ys et moi. Celle de Kaname ne semble pas encore prête. Je murmure un "merci ..." à Taïchi ... espérant ne pas l'agacer plus. Il parle plus volontiers à Kaname il semblerait. Il parle du miel du restaurant non sans une certaine fierté. Il réitère sa phrase de courtoisie " Je vous souhaite un bon appétit, si vous voulez réclamer quelque chose, n'hésitez pas à lever votre main ou à m'appeler, je viendrais pour répondre à vos attentes. " Ker Ys lui propose même de faire demander un autre serveur pour qu'il ne soit pas trop mal à l'aise Mais Taïchi réponds par un conseil quand au fait de parler japonais.

Ker Ys reprends le fil de la conversation quand à son rêve

- Enfin, un rêve parmi tant d'autres, comme une vie tranquille avec femme, enfants et boulot tranquille, sans ennuis, sans rien de plus que la félicité d'une vie simple.

ça ne me surprends pas tellement ... c'est cette simplicité qu'il avait évoqué dans son discours lors des élections du représentant saphir. Ker Ys regarde vers Taïchi qui semble lire un menu ... son attitude reste quelque peu ... suspecte mais après un regard dans sa direction, je retourne la tête pour regarder ma salade. Je préfère attendre que Kaname soit servi pour mange. Ker Ys attaque son entrée avec gourmandise et c'est plutôt agréable de voir qu'il a si bon appétit .

- Et vous mesdemoiselles. Quel avenir voyez vous après avoir quitté l'Académie. Je suis sûr que Taïchi serait intéressé de savoir ce que vous comptez faire…


J'avoue que je n'ai pas spécialement envie qu'on écoute ce qu'on raconte avec si peu de délicatesse. Je prends la serviette blanche sous mes couverts et la déplie pour la mettre sur mes genoux.

- Je pense que ... je retournerais quelques temps à Tokyo pour ma part. J'aimerais ... encore me perfectionner au violon et peut être pouvoir un jour rentrée dans les écoles spécialisées ... comme le Berklee College of Music à Boston , La Juilliard School ou même le conservatoire de Paris. Mais c'est ... un sacré budget et il faudra que je travaille pas mal avant
avatar
Aiky

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Aucune
Niveau: 0
Exp:
40/150  (40/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Kaname le Lun 12 Fév 2018, 15:33

Résumé.
"/>
Repas du pardon


Pour lancer la discussion, j’avais demandé d’où venait l’énergie d’Ys. Malgré son gabarit, il semblait sportif.

Alors que je moquais encore une fois d’Aiky, Ys en rajoute une couche en rentrant dans mon délire de considérer celle-ci comme un petit animal de compagnie.

Je rigolais mais je n’étais pas sûre que ça plaise réellement à l’intéressée qui va râler qu’on se mette à deux contre elle !

Taïchi débarqua comme une petite fleur avec nos entrées et la mienne arriva avec le second voyage.

Il profita également de me vendre son magnifique miel de leur cuisine. Je lui répondis simplement par un sourire avant de m’avancer sur le goût et la texture du produit.

Ys propose à Taïchi de se faire remplacer si il trouvait ça chiant mais connaissant le loustic, il assumera son rôle jusqu’au bout pour nous montrer qu’il en était capable.

Taïchi nous lança un dernier avertissement pour nous signaler que les gens pouvaient comprendre le japonais et qu’on devait faire attention à ce qu’on dit !

Je me repassais le fil de la discussion et on disait rien de méchant donc je n’ai pas spécialement compris il avait dit ça… mais bon tanpis !

Ys nous expliquait alors son objectif de devenir un vrai super-héros qui veut sauver la veuve et l’orphelin.

Venant de lui, ça m’étonne guerre, il semblait tellement décalé de nous, avec des rêves plein la tête et d’aider son prochain.

Est-ce que moi aussi j’étais aussi altruiste que lui ? Pouvoir offrir ma vie pour sauver celle d’un parfait inconnu ? Je ne pense pas…

Alors qu’Ys parlait maintenant en anglais, j’aperçu un peu plus loin Taïchi qui restait non loin de notre table lisant le menu… quel comère celui-là !

C’est étonnant de lui de s’intéresser à notre discussion, pourquoi il s’intéresse à nous maintenant ? Il nous apprécierait ?

NON PAS POSSIBLE, cet homme a un coeur ?

Notre ami en costume nous invita à manger en mangeant sa tartine juste avant de nous poser une question de ce qu’on pourrait faire plus tard.

Aiky se préparait donc à dévorer son repas également avec un peu plus de classe, elle installe la serviette sur ses genoux puis répondit à la question.

Donc elle retournerait à Tokyo puis aussi se perfectionner au violon.

C’est vrai, elle passait beaucoup de temps à jouer de son instrument à n’importe quelle heure du jour et de la nuit.

Je n’ai jamais eu l’occasion de l’écouter et elle ne m’a jamais vu faire du Kendo, il faudrait qu’on partage ça un jour mais je crois que ça reste encore une partie de nous-même qu’on n’a pas voulu partager.

Elle voulait faire les grandes écoles mondiales de musique et elle se donnait vraiment la peine pour s’approcher le plus possible de son objectif en faisant ces petits boulots.

A côté, j’ai l’air d’une parfaite glandeuse.

Quand je compare l’objectif de mes deux camarades, moi ma vie est toute tracée, je viens ici pour profiter de mes derniers instants de liberté.

Est-ce ridicule si j’explique ce que je pourrai bien faire….

Je n’aimais pas particulièrement parler de ça… je restais généralement vague, j’en ai parlé vite fais avec Jïnn mais ça en restait là.

J’avais l’impression qu’en venant à Tsuki, j’ai fuis toutes mes responsabilités ainsi que ma famille. J’étais lâche… mais je voulais rencontrer d’autres gens, quitter mon village, faire de jolies rencontres même si ça dura quelques années mais il le fallait.

Je restais là à jouer avec ma tartine avec mes couverts mais je dévore rapidement celle-ci pour qu’il évite de voir mon embarras. Moi qui d’habitude si joyeuse, je pouvais être “ triste “ ou faire moins ma Warrior comme je le dis si bien.

Mais le temps s’écoule et c’était à moi de parler.

Je regarde maintenant mes deux camarades ainsi qu’un coup d’oeil furtif à notre cher serveur préféré et lance mon discours en japonais car je fais ce que je veux !

“ Pour mon avenir, il est déjà tout fait, je dois reprendre le dojo de ma famille quand j’aurai l’âge de 30 ans quand mon père partira à la retraite on va dire, du coup Tsuki est que du bonus, je suis ici pour rencontrer des gens autres que ceux de mon village et pourquoi pas en apprendre d’eux sur la vie ou autre concept. “

Je fis une petite pause

“ Mais oui, je serai jamais dans le prochain film de Wonderwoman et ni la prochaine RockStar, c’est comme ça mais vous inquietez pas, je le sais depuis toute petite puis j’ai Haru avec moi ! “

Par ces douces paroles, je coupe une part et l’engouffre avec plaisir avec ce si bon goût de miel.


.
avatar
Kaname

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Tsukiste
Niveau: 1
Exp:
70/150  (70/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le repas du pardon (PV Kaname, Aïky et de temps en temps Taïchi.)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum