Olympus Project
FORUM EN PAUSE

Bonjour à toi !
Le forum est en pause pour une durée indéterminée. Il n'y a donc plus de staff pour valider les fiches, faire tourner la boutique et faire des évènements, etc.
N'hésitez pas à revenir dans quelques jours prendre des nouvelles ! En attendant, vous êtes les bienvenus pour papoter dans la section hors-jeu !
(Luna)

Les déboires de madame O [Pv les inscrits]

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les déboires de madame O [Pv les inscrits]

Message par Neith Selkis le Sam 11 Nov 2017, 18:10

Nouveau jour, nouveau cours pour notre chère Neith. Elle allait commencer le premier cours de la longues liste de ceux sur la manipulation. Un sujet oh combien passionnant à vrai dire. Elle l'avait étudié toute sa vie, pas le choix vu ses anciennes occupations. Bien qu'érudite sur le sujet et très concernée par la chose, elle s'était rendu compte au fil du temps qu'elle tombait toujours dans les mêmes pièges et se faisait toujours avoir que la personne en face sache ce qu'elle faisait ou non. C'est le propre de l'homme de se faire influencer ainsi dans ses choix. Il n'empêche qu'avec ces connaissances elle s'interrogeait sur le bien ondé des gouvernement. La voilà bien philosophique en cette fin d'après midi ! Il était 15h45 quand elle arriva à la salle de classe. Elle avait passé le plus clair de son temps à la salle des prof à corriger des copies. Comme d'habitude il y avait du très bon et du très mauvais, comme si ce schéma allait se répéter indéfiniment. Tellement d'explication à ce phénomène, stéréotypes, préjugés, conformisme, prise de décision. Au final elle en avait eu assez de cet exercice et avait pris la porte pour rejoindre la classe.

La salle était vide comme d'habitude, arriver avec autant d'avance offrait un certain moment de calme. La liste de ses élèves en main et poussa les tables pour n'en garder que 7. Elle regretta l’absence de Noa mais le nombre de nouvelles têtes lui laissait espérer que personne n'essaierait de tuer son camarade cette fois-ci. En même temps le sujet avait attiré beaucoup d'élève et cela très rapidement. Le sujet était en soi passionnant elle comprenait parfaitement cet engouement collectif.
Elle se posa comme à son habitude sur le bord du bureau les jambes croisées et commença à relire ses notes pour être prête à l'arrivée des élèves.

HRP:
Je vous laisse poster votre arrivée. La prof répondra à vos bonjour ou autres demandes simples.
avatar
Neith Selkis

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les déboires de madame O [Pv les inscrits]

Message par Moon le Sam 11 Nov 2017, 18:35

Toute guillerette de retourner en cours, j'avais soigneusement mis mon uniforme et coiffé mes cheveux. Il faut dire que ma vie à l'académie avait été plutôt très calme cette semaine, pour ne pas dire ennuyante. Ce premier cours était de l'étude du comportement, autrement dit ce n'était pas du tout mon domaine de prédilection... Mais mon emploi du temps était désespérément vide de cours, aussi j'avais sauté sur l'occasion lorsque j'avais vu cette proposition de cours optionnel. Donc si j'étais de bonne humeur ce n'était pas parce que j'adorais littéralement la ce sujet, mais simplement parce que j'avais enfin une activité qui sortait de l'ordinaire.

J'arrivai près de la salle de cours avec 5 minutes d'avance. Après une légère hésitation dans le couloir, je franchis finalement la porte. Mon regard se porta automatiquement sur la magnifique professeure assise sur le bureau. Grande, fine, sensuelle, avec une magnifique chevelure. Le genre de personne qu'on remarque tout de suite dans une pièce. Je me sentis presque gênée d'être autant en contraste avec cette créature, avec ma peau blanche et rose et mes cheveux clairs. Par politesse, je me présenta à elle en profitant d'être la première arrivée.

- Bonjour, je suis Luna Rainsworth.

Je m'inclinai respectueusement pour la saluer,  puis alla m'asseoir sur l'une des 7 tables disponibles. Je choisi la deuxième en partant de la droite. Je posai mon petit sac par terre et commençai à déballer mes affaires en attendant le début du cours, ne souhaitant pas déranger la professeure dans son activité de lecture plus que ça. Je retrouvai avec joie ma trousse en cuir ainsi que mes feuilles en papier recyclé haute qualité avec label écologique. En vrai l'environnement m'importait peu, mais comme c'étaient les feuilles les plus chères du supermarché, je les avais prises en me disant que la qualité n'en serait que meilleure.


Dernière édition par Luna le Lun 13 Nov 2017, 11:11, édité 2 fois


Je parle en #7366C6
avatar
Moon
Compte fondateur

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les déboires de madame O [Pv les inscrits]

Message par Gwendoline Arget le Sam 11 Nov 2017, 19:28

C'était mon deuxième cours avec la professeur Selkis. J'avais, comme à mon habitude, mis mon uniforme et attaché mes longs cheveux en une haute queue de cheval et enfilé mes bottes. Je me rendis donc jusqu'à la salle et entrais. Ouf, cette fois-ci, les tables étaient présentes, et placées correctement. Pas de cercle de chaise. Je saluais la professeur ainsi que la jeune femme déjà présente. Il ne me semblais pas l'avoir déjà vue, sûrement une nouvelle. Quoi que, avec tout ce monde, je ne pouvais pas connaître le visage de chaque personne de l'Académie. Je choisis la place la plus isolée tout au bout de la rangée.

Je commençais à sortir mes affaires, une trousse simple et des copies, le matériel basique pour noter un cours quoi. Comme la dernière fois, la professeur était entrain de lire quelque chose, perchée sur son bureau. Et comme la dernière fois, je commençais à jouer avec mon médaillon en l'ouvrant et le refermant. Je me demandais qui serait présent au cours. Le thème de la manipulation était en soi très intéressant, raison pour laquelle j'avais choisi de m'inscrire à ce cours. Et puis, j'avais besoin de me changer les idées, ce que j'avais du mal à faire depuis que je m'étais rendue compte que les abrutis trainaient à Thouhills. Cela faisait une semaine, et je ne m'étais toujours pas décidée à lire la suite du petit carnet que j'avais dérobé à l'un des assassins de mes parents. Il était là, au fond de mon sac, prêt à me livrer des choses qu'au fond de moi je ne voulais pas savoir, je le pressentais. Mais rien que pour savoir ce qu'ils savaient de l'Académie, je n'avais pas le choix, il allait falloir que je le lise un jour ou l'autre...

HRP:
Avant que Makumo, euh non Neith Selkis désespère. Ce n'est pas de la philo, mais de la psychologie XD. D'ailleurs, c'est parce qu'il n'y a pas Noa que tu n'as pas pris la peine de refaire l'agencement de la salle plus que ça Neith ? ^^


Je parle en français en italique

avatar
Gwendoline Arget

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les déboires de madame O [Pv les inscrits]

Message par Wyls Dravis le Sam 11 Nov 2017, 20:01

Nous étions déjà en après-midi, autant dire que la journée avait bien été entamée. Pourtant, le cours des événements n'avait mené à aucun réel désagrément. J'avais même eu la décence d'au moins porter la veste de l'uniforme. Chose plutôt commune en ce moment, un sentiment de sécurité regagnait presque mon esprit. Quoi qu'il en soit : pour une fois, j'avais décidé de m'inscrire à un cours optionnel. Plutôt anodin, mais pour moi c'est assez rare. À vrai dire, en m'inscrivant j'ai eu la crainte de devoir subir un cours supplémentaire en plus d'une journée désagréable, mais comme ladite journée s'est retrouvée être neutre, me voilà bien parti pour ce cours sur la psychologie.

L'art de manipuler, à vrai dire je pense pouvoir obtenir des résultats plutôt gratifiants si je devais me mettre à ce genre de pratique. Mon esprit logique serait-il suffisant pour percer les secrets et failles de chacun ? J'ai plutôt tendance à penser que je suis celui mentalement faillible. C'est d'ailleurs peut-être pour ça que le sujet m'intéresse. Les sciences de la psychologie comportementale, un moyen que je n'ai jamais essayé pour guider mon esprit.

J'étais donc à marcher dans les couloirs pour me diriger vers la salle de classe convoitée. Toujours accompagné de ma béquille, j'avais aussi mis mon cache-oeil pendant le trajet. J'ai réussi à cogiter en cours jusqu'à maintenant sans problème, mais ce n'étaient que des leçons banales, plus de mémorisation que de réelle stimulation mentale. Voilà pourquoi je préfère prendre mes précautions avec un cours de psychologie. Mon pouvoir a tendance à s'activer par mégarde, surtout pendant les moments d'intense réflexion, alors autant perdre 40° sur mon champ visuel plutôt que de perdre un tiers de ma vue pendant un jour.

Je finis par avoir la porte de la classe en vue, celle-ci était en mouvement, j'arrive donc à l'heure sans pour autant être le premier, chose qui m'arrange par soucis de dilemme social et autre envie de discrétion. Je finis par arriver à la porte, je m'appuie sur ma béquille pendant que j'ouvre la porte de la main gauche. Exercice quotidien pour ma part, c'est devenu une commande macro pour mon corps. Une fois la porte entrouverte je scrute les environs ; trois femmes sont présentes, une apparemment adulte et les autres apparemment plus jeune. Étant troisième arrivé, il y a des risques faibles que je doive tout de même engager la conversation. Soit, autant montrer à ces gens à quoi s'attendre avec moi.

- Bonjour.

Un simple salut et une très pauvre présentation. Exprimé d'un ton bas et neutre. Je me contente ensuite d'aller m'asseoir à une place ni trop proche, ni trop éloignée par rapport à l'enseignante. Bien que le choix ne soit pas difficile parmi les... Sept places opérationnelles pour ce cours. J'en profite pour me positionner de sorte à ce que mon oeil gauche dans le noir complet, n'ai pas à me manquer. Gardant donc la professeur à la droite de mon champ de vision, je m'assieds après avoir soigneusement sélectionné ma place, c'est le moindre avantage d'être ponctuel. Je dépose précisément ma béquille de sorte à ne gêner personne et sors du sac que je traine depuis le début de la journée un bloc-note A4 vierge, un crayon et un stabilo. S'en suis un soupir, dans l'intention de recentrer mon attention sur le cours à venir.


Dernière édition par Wyls Dravis le Sam 11 Nov 2017, 20:11, édité 2 fois


Je communique avec le monde extérieur en #8200A2

À quoi devrais-je dédier cette vie qui m'a été offerte ?
Thèmes:
Pondering idle theme


Decisive battle theme
avatar
Wyls Dravis

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les déboires de madame O [Pv les inscrits]

Message par Daft le Sam 11 Nov 2017, 20:05

... Pourquoi je me suis inscris à un cours déjà ... car dieu sait que le seul cours que j'ai fait était un pratique ... Ah mais voilà pourquoi je me suis inscris à ce cours, c'est peut être parce que j'en ai presque jamais fait.
Je me réveille et ... me prépare ... je garde mon masque avec un autre en dessous au cas où, puis je vais ... Ho non ... Je n'ai pratiquement JAMAIS mis mon uniforme c'est pour dire ... et puis merde ... je prend juste la veste avec mes habits habituel.
Je sors et me dirige vers la salle, les couloirs toujours aussi grands ... beaucoup trop grand à mon goût. Cette tenue me fait un de ses gênes ... mais bon je dois m'y faire. je prend une carte SD qui était dans ma poche ... AH MAIS VOILA où il se trouvait ! je le cherchais depuis des lustres ! donc oui, je mets ce dernier dans un port SD qui est sur un petit côté du masque, ce qui va me servir à enregistrer le cours, que se soit audio et écrit sous forme de texte, même si je vais avoir du mal sous forme écrit, mais bon c'est la vie n'est ce pas... Ah la classe n'est plus très loin est même à quelque mètres. Ouf... clavier laser qui va me servir à écrire mon cours autant le dire, et des cahiers et un stylo  au cas où le clavier ne passerai pas. Je rentre dans cette salle.

- Bonjour, enchanté de faire votre connaissance, je me nomme Daft .... Daft Keagle. dis-je en levant ma main

Je me tourne et... quelle surprise ... je l'ai croisé combien de fois elle ... bon bah ... je fais un salue de la main à Gwen avec un ^^ affichant mon masque.
Je m'aperçois qu'il y a 2 autre personne dont je ne connais l'existence. Je pars vers une des tables les plus éloignés et la plus proche de la fenêtre.
HRP:
N'essayer même pas d'enlever mon masque


Daft Theme 1:

Daft Theme 2:


Je vous Hack avec #60ad01
avatar
Daft

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les déboires de madame O [Pv les inscrits]

Message par Lynn' le Dim 12 Nov 2017, 01:11

Que vous le sachiez ou non.... saviez... sachez... sa... vos mères les putes, des fois j'ai des blackout... 'fin plus des hangover en fait... sans boire ou fumer quoique ce soit, DES ABSENCES ! Ouaiiis c'est ça le mot, des absences, bref, j'en ai et des fois je me retrouve dans des endroits sans savoir ce que je fous là. Et bah ce jour là c'tait la même, j'étais en train de pioncer tranquille et d'un coup je me réveille et je suis dans une classe, c'tait presque comme si y'avait un créateur dans un monde parallèle qui avait la flemme de trouver une vraie raison pour que je sois là, c'est bizarre hein. Ouais le boss est un enculé pourquoi ? Bon on passe tout ça, comme j'ai dit je m'étais réveillée en plein milieu blablabla et j'avais regardé la plèbe en mode « Wut ? Je suis où, je suis qui ? » c'tait limite si j'avais pas le filet de bave au coin de la bouche 'savez, mais je m'étais pas réveillée en sursaut, nan, plus au ralentit comme si un truc m'avait doucement sorti de mon sommeil. Sauf qu'en regardant autour y'avait rien qui m'avait réveillée à part... ouaip le scénarium lolilol tout ça, nan je déconne, en vrai j'avais fais un rêve où y'avait des meufs partout mais.... vous voyez ce que Pyramid Head nique dans Silent Hill 2 ? Bah c'tait ça que je voyais sauf que... c'tait moi Pyramid Head... et j'crois que mon cerveau avait pas trop trop kiffé le délire.... je savais même pas pourquoi j'avais fait un rêve aussi... j'allais dire dégueulasse mais même pas en fait c'tait juste.... crade as shit.

Ah oui et si vous vous demandez comment j'avais pu avoir des absences pour m'inscrire et en plus pour venir.... vous vous cassez trop la tête, des fois je me fais chier et mon côté gamine se réveille et j'écris mon nom à des trucs au pif, juste pour pas y aller et niquer les stats. Donc en voyant que j'étais dans une salle de classe, outre le fait d'avoir soudainement envie d'invoquer Lilith pour raser la salle parce qu'on voulait m'apprendre des trucs AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH... bon j'ai pas mes flingues là mais faites genre je tirais en gueulant. J'avais rien à faire ce jour là, genre vraiment, c'tait le genre de jour où la seule solution c'tait d'se faire chier sale, J. avait rien de prévu, c'tait mon jour de repos, j'avais pas envie de payer des prostituées juste pour causer avec et raconter de la merde dans un parc et surtout, voilà. C'qui me fait penser qu'un jour je devrais essayer d'aller dans un bordel... ça peut être drôle, surtout quand tu baises pas.... je me suis paumé dans ce que je disais... Bon bref, évidemment  j'connaissais personne, déjà parce que j'm'en branlais de leur existence et surtout parce que je... m'en branlais de.... bon j'crois qu'vous avez pigé. Bon après voilà, en regardant autour en me réveillant, évidemment que j'avais vu des têtes... de derrière... mais au moins j'peux dire que pendant une nano seconde, j'avais vu une tête qui avait juste écrit « FONDATEUSE » sur son crâne... je sais pas pourquoi, mais ça lui allait super bien, elle avait un masque que je voyais pas et.... et... attendez j'crois que c'tait un mec en fait... bon on s'en fout.

Et avec tout ce merdier, je savais toujours pas quoi faire, est-ce que je quittais la classe maintenant, ou est-ce que j'attendais de voir ce qui se passait, VOUS LE SAUREZ DANS LE PROCHAIN EPISODE DE DRAG- Ah non merde pas bon le script, oui donc, j'étais bien restée... des fois qui se passe des trucs dans ce cours.... HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA DES TRUCS QUI SE PASSENT DANS UN COURS PUTAIN ! HAHAHAHAHAHAHAHA haaaaaaaaa.... j'dois être un génie de l'humour et je le sais même pas en fait.... louuuuurd.

Bon maintenant que j'ai fini le présent, on s'fait un p'tit flashback, parce que c'est stylé et comme ça on verra qui lit mon merdier jusqu'à la fin, toi qui lis ça... t'as la foi, a ta place je serais déjà passé à la dernière phrase... mais manque de bol, dans mes histoires les trucs importants sont disséminés entre mes conneries donc si tu lis pas t'es baisé, c'est comme les gens qui bourrent cinquante ans de description mais en pas chiant, voilà. Donc le flashback pour des réactions appropriés, vu que j'entre dans une partie où j'étais « pas là » on va faire ça bien, pour les résumés d'épisodes précédent y'a qui ? Y'a Kaio, bah oui, et il est là pour moi, après j'vais apprendre le Kaioken et m'appeler Faust tout ça. Donc on y va.

Lynn' errait dans les couloirs de l'académie tel un zombie à la recherche d'une proie bien vivante, fraîche mais surtout avec des cordes vocales assez puissante pour pouvoir savourer son hurlement. Son regard était vide et son allure irrégulière, elle n'avait pas l'air d'avoir un but précis comme à son habitude mais plutôt de perdre volontairement du temps. Pendant cette « balade », elle avait remarqué plusieurs salle de classe ouverte et décida, sur un coup de tête, d'entrer dans un l'une d'elle sans même se douter que c'était en fait un des cours auquel elle s'était inscrit sans avoir la moindre intention d'y assister. La rousse ne salua personne... ne remarquant juste pas que des humains étaient présent dans la salle et s'installa, comme elle avait toujours eu l'habitude, dans le fond de la classe. La combattante s'assoupit bien vite après s'être assise, le front collé à sa table et les bras tombant dans le vide, comme si toute vie avait quitté son corps. Tout ceci ne servant qu'un seul et unique dessein l-

Le on va s'calmer, je prends la suite merci Kaio, on s'fait un kebab quand tu veux et non c'est pas fini. Bon en gros, j'avais pas trop trop dormit ces derniers temps et même si bizarrement j'étais pas plus fatiguée que ça, bah je faisais comme d'hab' : micro nap, pas longtemps genre une voire si j'étais vraiment morte deux minutes et BOUM, Lynn' à fond, Lynn'... BURUUUUUUUUUUUUU AAAAAAAAAAAAAAAH ! Nan en vrai je déconne pas, ça m'arrivait vraiment quand j'en pouvais plus, je me calais dans un endroit et je dormais un instant avant de repartir. Bref, moi, mon sweat Dragon Ball, mon jean et mes cheveux lâchés on allait bien voir ce qui allait s'passer dans ce cours à la con... ça se voit que j'ai oublié de mettre ma description physique du jour hein ? Meh, c'pas grave ça y est maintenant. D'ailleurs, j'vous parie que toute cette bande de weirdo va me prendre pour une weirdo alors que c'est eux les putains de weirdo, je dois être la plus lucide de cette putain d'académie en vrai mais personne veut l'assumer. Et si vous osez vous poser la question, évidemment que non j'avais toujours rien dit, y'avait rien a dire là et même si j'étais plus importante que n'importe quel de ces randoms... sauf celui avec le masque qui est fondateur... de quoi je sais pas mais il l'est, obligé, bah j'disais pas bonjour moi, j'étais une thug comme ça. Du coup j'étais restée ma tête appuyée sur son poing droit le temps de voir un peu le bordel et tout ça avec le regard le plus neutre du monde.


Chaos waking up be like
Dandyism ladies:
avatar
Lynn'
Syndicat

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les déboires de madame O [Pv les inscrits]

Message par Juza le Dim 12 Nov 2017, 12:42

J'étais arrivée il y a peu dans cette fameuse académie. J'avais eu de la chance en passant devant l'affiche de ce cours. J'avais sauté sur l'occasion, la manipulation, ça avait l'air bien plus intéressant que les autres cours proposé que j'avais pas tardé à sécher. Cela devait faire trois jours et je commençais déjà à m'ennuyer. Mes deux premiers jours avaient été un peu mouvementés mais j'ai l'impression que ce cours va être barbant, je sais pas. Après, ce n'est qu'une impression. A vrai dire, je me suis inscrite surtout pour voir quelles techniques employaient les manipulateurs pour éviter d'être manipulée. Manipuler les gens je sais plus ou moins faire. Quand je travaillais en tant que serveuse, j'usais de mon charme pour inciter les gens à acheter. Un sourire et un remerciement et hop! Les gens revenaient et devenaient des habitués. Et puis quand même, si je peux apprendre d'autres techniques, je dis pas non.

C'est pour ces quelques raisons que j'étais de bonne humeur aujourd'hui. Je m'étais levée du bon pied et j'avais presque bien dormi. Je commençais un peu à m'adapter au créneau horaire d'Angleterre. J'avais pris sr moi et j'enfilais l'uniforme de l'académie. J'aurai bien aimé porter autre chose mais mieux vaut faire bonne impression pour une première rencontre. Et puis si c'est un cours sur la manipulation, pourquoi ne pas s'amuser un peu? J'étais d'humeur plutôt joyeuse. Je coiffais alors mes cheveux: une tresse sur le côté une coiffure toute simple.  Je fis vite fait mes tests de glycémie. 1 gramme. Parfait, je suis dans la bonne zone. J'attrapais alors ma sacoche que je rangeais dans mon sac de sport bordeaux. C'était d'ailleurs le seul sac assez grand que j'avais emporté. Dedans, juste un cahier noir et un stylo à encre noire. Prendre des notes pourrait être utile. J'arrivais alors au niveau de la salle. Je passais la tête par la porte, ça devait être ici. J'entrai alors, le pas léger, un sourire sur le visage.

Bonjour, Juza Tokabana.

Je remarquais que plusieurs personnes étaient déjà arrivées. Broaf, je dois être dans les derniers et si ça se trouve la dernière. Je haussais légèrement les épaules tant pis hein. Je ne suis pas en retard alors comme on dit en anglais "fuck it". Je m'asseyais à une table un peu au fond et proche de la fenêtre. J'avais vite fait sorti mes affaires et j'attendais le début du cours tranquillement, le regard tourné vers la fenêtre.


Je m'exprime en #990000

Astrid, missionnaire de la Sainte Chocolatine.





avatar
Juza

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les déboires de madame O [Pv les inscrits]

Message par Jïnn le Dim 12 Nov 2017, 17:57

La vie d'étudiant...Pas banal à Tsuki mais bon, le peu de moment banal faut en profiter. De ce fait le Junalkin s'était inscrit pour tenter un "Second Round" avec Neith. Faut dire qu'elle lui inspirait pas confiance. Enfin ça...surement un peu de paranoïa mais bon, le hado radar n'a jamais menti. Quoi qu'il en soit, vu son champ d'action actuel, il venait à se persuader qu'il pouvait passer l'éponge sur elle. Surplus de confiance ? Ou réalisme ? Peux-être les deux. En tout cas vêtu de son uniforme sauf la veste qui était dans son sac, il se dirigeait vers la salle de classe en arrivant pile poil à l'heure.

Aujourd'hui il était parfaitement calme et neutre. A vrai dire cette journée n'avait pas grand chose de transcendant et il pensait uniquement à son entraînement de ce soir à la fin des cours. En plus quand il entrait dans la salle le premier détail qu'on pourrait remarquer c'était dans ses mains un petit livre de poche sur la biochimie il semblerait qui se situait par dessus un autre bouquin de poche sur les méridiens. Ces derniers temps, jugeant son physique bien travaillé, il se concentrait sur le savoir, une autre arme dont les facettes allait l'aider.
Fermant alors son livre de poche en le rangeant dans sa poche arrière de pantalon, il soupirait et pénétrait en classe. Prenant rapidement connaissance des places déjà prise, il s'y dirigeait en disant calmement de sa voix grave et suave :

B'jour. J'viens pour le second round.

A vrai dire il n'y avait aucune animosité dans sa voix. Cela sonnait plus comme une sorte de "Oué oué j'vais me racheter t'inquiète pas". Ainsi il allait se placer dans le rang juste devant Lynn et Juza, en quinconce. Sortant alors une calepin et un quatre couleurs, il croisant une jambe et passait une main à l'arrière du dossier de sa chaise pour s'y installer confortablement.
Il tournait les pages de la main libre et on pouvait voir des croquis anatomiques, biomécaniques et des tas d'autres choses. Surement les cours de ce matin si une personne curieuse se penchait dessus. En tout cas il attendait bien sagement.


THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn
MJ

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les déboires de madame O [Pv les inscrits]

Message par Neith Selkis le Dim 12 Nov 2017, 22:30

Tout le monde arriva à l'heure pour changer. Neith reconnut certaines têtes, Jïnn en particulier. Elle n'avait toujours pas compris pourquoi il s'était montré si agressif auparavant. La petite phrase qui suivit le bonjour classique lui laissa penser que son animosité à son égard n'était toujours pas éteinte. Cela la baissait d'une quelconque façon, d'être ainsi détestée gratuitement. Elle chassa ses pensées pour se concentrer sur le cours . Elle commença les présentations comme d'habitude.

"Bonjour à vous, pour ceux qui ne me connaissent pas je suis le professeur Selkis et j'enseigne la psychologie sociale. Contrairement à ce que beaucoup pense, la psychologie se base sur la méthode scientifique pour dégager de nouvelles connaissances. Les connaissances qui en ressortent sont générales et ne sont donc pas applicable à une seule personne dans tous les cas de figures. Peut-être un jour arriverons nous à ce niveau de précision mais pour le moment il n'en n'est rien. N'espérer donc pas découvrir la technique miracle pour mettre le monde à vos pieds, elle n'est pas encore découverte ! "

Elle inscrivit le titre du cours : Le piège de la décision.

"Pour ce cours nous n'allons pas parler directement des techniques de manipulations. Je veux d'abord vous faire comprendre d'où elles proviennent. Mais d'abord qu'est-ce que la manipulation ? Qu'est-ce qui la différencie de la persuasion ou de la rhétorique pure ? On parle de manipulation quand on contraint autrui à produire le comportement que l'on désire de SON PLEIN GRÉ sans toucher à ses idéaux. Il est important de noter qu'une bonne manipulation est une manipulation que personne ne remarque. La persuasion ou la rhétorique, comme la chantage ou d'autres méthodes permettent d'obtenir ce que vous voulez des autres. Mais pour cela vous les ferez changer d'avis ou vous les y obligerez. Ces techniques sont plutôt limitées.

Tout d'abord la persuasion ou la rhétorique. Elles se basent sur les sentiments ou des arguments logiques et bien construits. Le but de cette méthode est de faire changer la personne d'avis pour qu'elle aille dans votre sens mais ce n'est pas suffisant. En effet il y a un fossé abyssale entre la sphère des idées et celle du comportement. Par exemple nous savons tous à quel point la publicité anti-tabac est forte et bien construite. Tous le monde est convaincu des méfaits du tabac et pourtant même après ça les fumeurs sont toujours aussi nombreux et ils fument toujours autant. Les mentalités changent mais pas les comportements.

Ensuite le chantage ou d'autres méthodes du genre sont très efficaces, vous obtiendrez à coup sûr ce que vous voulez si votre moyen de pression est assez fort. Mais le problème de cette méthode c'est qu'en dehors de votre champ d'action le sujet va se comporter différemment. C'est l'exemple des radars routier, en présence d'u radar et donc d'une contrainte tout le monde ralentit mais quand il n'y a plus de risque de se faire pincé tout le monde accélère."


Elle but une gorgée d'eau après avoir expliqué les bases.

"Voilà pour les explications générales vous avez des questions ? Pendant que je réponds, cherchez des exemples de la vie de tous les jours où nous sommes amenés à faire des choses contraires à ce que l'on pense. Et si vous avez encore du temps, demandez vous pourquoi."

Hrp:
Si vous avez des questions j'y répondrai le plus vite possible. Pour les autres n'hésitez pas à prendre la parole pour donner votre idée même si je n'ai pas encore posté pour répondre à la question. Marquez simplement un "la prof répondit puis je levais la main ..."
avatar
Neith Selkis

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les déboires de madame O [Pv les inscrits]

Message par Moon le Mar 14 Nov 2017, 19:57

D'autres élèves arrivèrent après moi, en se présentant à peu près tous. Je les regardais arriver pendant que personne ne faisait attention à moi. La moitié des autres regardaient leurs affaires, l'autre par la fenêtre. On se sent toujours un peu rebelle quand on regarde à l'extérieur, en se disant "je suis différent des autres j'aime la solitude et la nature". J'aime moi-même ce sentiment, mais aujourd'hui j'étais assise trop loin pour faire de même sans me tordre le cou.

- Bonjour à vous, pour ceux qui ne me connaissent pas je suis le professeur Selkis et j'enseigne la psychologie sociale. Contrairement à ce que beaucoup pensent...

La professeure commença ensuite à nous expliquer le but du cours, en précisant que la psychologie était avant tout une science. Cette information ne tarda pas à titiller ma curiosité : les sujets d'études purement descriptifs ne m'intéressent pas, j'aime comprendre les choses et d'où elles viennent. D'où l'importance du mot 'science' pour moi.

- Pour ce cours nous n'allons pas parler directement des techniques de manipulations. Je veux d'abord vous faire comprendre d'où elles proviennent. Mais d'abord...

Je saisis mon stylo dans l'espoir de prendre quelques notes. Le débit de parole de Mme Selkis était tel que je finis par me contenter simplement de l'écouter bien attentivement. Il y avait beaucoup de vocabulaire que je n'avais pas du tout l'habitude d'employer, comme "rhétorique". Elle illustrait souvent son propos avec des exemples concrets, ce qui m'aida à comprendre tout de même. Elle demanda ensuite si nous avions des questions à poser. Je n'en avait pas particulièrement, et avait plutôt envie de voir ce qu'allait nous réserver la suite de ce cours.

- Pendant que je réponds, cherchez des exemples de la vie de tous les jours où nous sommes amenés à faire des choses contraires à ce que l'on pense. Et si vous avez encore du temps, demandez vous pourquoi.

Je me mis à réfléchir à ce qu'elle nous demandait, tout en gardant les oreilles ouvertes pour entendre les éventuelles questions des élèves. Je pensai à mes activités quotidiennes et commença à noter quelques mots sur la feuille, comme "shopping" et "soldes". Il était clair que je me faisais souvent manipuler quand j'allais faire les boutiques ! Le tout dernier sac à main d'une collection limité, le tout manteau en nouvelle matière polymère extra-chaude que tout le monde s'arrache...

A part cet exemple, j'avais vraiment du mal à en trouver un autre... J'aime toujours croire que je suis une personne peu influençable, alors que si ça se trouve je me fais manipuler tous les jours. C'est peut-être tout simplement humain, cette fierté que j'ai ? Peut-être l'aborderons-nous dans le cours prochainement. J'écrivis ensuite sans m'en rendre compte "Tsuki" sur ma feuille... puis l’effaça aussitôt, en me demandant ce qui avait bien pu me passer par la tête. Je suis ici de mon plein gré, ce n'est clairement pas de la manipulation. Enfin je le crois.


Je parle en #7366C6
avatar
Moon
Compte fondateur

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les déboires de madame O [Pv les inscrits]

Message par Jïnn le Mar 14 Nov 2017, 23:56

Tout comme le montrait sa première analyse, il semblerait que la prof' avait inhibé pour toujours peux-être cette étincelle qu'il avait senti. A vrai dire il finissait par oublier tout ça, plus besoin de s'en soucier. Son regard se portait un instant sur Luna...c'était elle la représentante saphir ? 1ans passé voir plus et il ne lavait jamais vu...Cela doit pas trop se bousculer au portillon chez les représentants...avec une dirlo absent rien d'étonnant. Il se souvenait de son bureau avec déviance dedans...Il venait à regarder dans le vague en y repensant un court instant avant d'écouter le cours et de prendre des notes machinalement.

D'ailleurs en y repensant, le Junalkin écrivait alors très rapidement sur son calepin, silencieusement toutefois. Il venait de se demander si Déviance ou bien l'Agence usait de ces techniques...Il venait à se souvenir de sa "punition" qui était sensée "l'aider" à ne pas recommencer. Finir en arbre...Revoir toute ta vie dans les plus sombres images...Est-ce qu'ils espéraient un syndrome de Stockholm ? Ce serait une question pas si idiote. On manipule mieux ce qu'on peut reconstruire après l'avoir détruit...Enfin pas vraiment dans le cas d'une forêt mais p'tet qu'il y avait une piste à creuser pour Jïnn. En tout cas il se recentrait sur le cours et venait à répondre à la demande de Neith.

Ainsi il écrivait en récitant un peu par cœur sur son cahier en partant p'tet un peu loin dans le défouloir manuscrit :

Notes sur le cahier : a écrit:
Le pied-dans-la-porte => demander peu afin d'obtenir beaucoup. Exemple : vous êtes dans la rue et vous avez besoin d'une pièce de monnaie pour téléphoner. Si vous demandez directement aux passants, seulement une personne sur dix sera généreuse avec vous (selon une expérience) [Vérifiée ou pas ?...peux-être]. Par contre, si vous demandez l'heure, tout le monde vous la donnera, du moins tous ceux qui ont une montre. Alors, si vous commencez par demandez l'heure avant de demander une pièce de monnaie, quatre personnes sur dix vous permettront de faire votre téléphone. Si les gens acceptent davantage de donner une pièce de monnaie, "ce n'est pas parce que leur personnalité ou leur caractère les portent naturellement à le faire, mais parce qu'ils ont été préalablement conduits à accéder à une première requête si peu coûteuse qu'il n'est venu à personne l'idée de la refuser".

Principe =>  il s'agit d'obtenir un comportement peu coûteux de quelqu'un dans le but d'en obtenir un plus coûteux ultérieurement. Le premier comportement prédispose la personne à effectuer le deuxième. Plusieurs expériences ont été menées pour vérifier les effets du pied-dans-la-porte.

Est-ce que c'est comme les connards de canular qui se font passer pour des assos' alors qu'ils font ça juste pour avoir de la tune en nous mentant...La dernière fois je savais qu'il mentait mais une fois abordé j'ai pas osé refusé...C'était y'a 3 ans...Ouais...
Merde...ça disait quoi déjà les pièges abscons ? C'était un délire du genre dilution de la responsabilité à travers le groupe..j'pense y'avait un lien avec les assos' justement, surement une exemple....hum...Ah non ! P'tet l'effet gel ! Ouais surement..




THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn
MJ

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les déboires de madame O [Pv les inscrits]

Message par Lynn' le Mer 15 Nov 2017, 10:05

Bon j'commence direct, la prof s'appelle « On s'en bat les couilles, j'vais l'oublier très vite et vous aussi » des questions ? Oui ? Bah démerdez vous. Le début c'tait du blabla un peu très beaucoup naze sur le fait que non on allait pas avoir le pouvoir de TORDRE LA VOLONTE DES FDP POUR QU'ILS FASSENT CE QU'ON VEUT... ce qui est inutile parce que de un, lui défoncer sa race assez fort c'tait largement suffisant pour forcer quelqu'un à faire un truc et de deux, lui péter deux trois membres aussi ça avait cet effet... si vous êtes pas assez con pour pas le buter. Bref, y'a pleins de manières moins longues et moins chiantes pour faire la même chose doooooooonc voilà, après vous allez me dire « Oui mais Lynn' cette méthode est plus subtile et- » et j'vous dirais que si t'as pas les couilles d'assumer que tu veux qu'un mec fasse un truc à ta place pour x ou y raisons, c'est que ta besoin d'un bon p'tit séjour chez la mort, histoire d'alléger un peu la planète MAIS ! Je suis mauvaise langue n'est-ce pas ? Genre j'ai pas raison de dire ça parce que ça implique de niquer des mères et on va me sortir que la violence c'est pas une solution. Et vous savez quoi ? Oui, la violence c'est pas une solution, c'est LA solution. ROOOOOH ALLEZ, elle était prévisible je sais, bref pendant que je me disais tout ça, j'étais les bras croisés en équilibre sur les pattes arrière de ma chaise en regardant la meuf d'un air pas trop convaincu, c'est quoi un air pas trop convaincu ? Un sourcil qui se hausse, oui c'est simple.

Et puis à la fin, la meuf a demandé de penser a un exemple où j'fais ce que j'ai pas envie, 'fin non mais j'simplifie faites pas chier, je me comprends. Le problème c'est que si je fais pas un truc c'est que je pense pas comme ça, donc automatiquement si j'fais un truc... bah vous avez pigés, du coup c'tait un peu la baise. J'avais jamais.... ATTENDEZ SI.... ah non... ouais j'allais dire « Tabasser mes anciennes potes » mais au final je pense toujours que c'tait une bonne idée donc bon, pas la plus intelligente certes mais au moins le message était clair et c'tait ça le plus important. Bref, elle était baisée la meuf parce que j'ai toujours fait des trucs en adéquation avec ce que je pensais dooooonc c'pas avec moi qu'elle allait avoir une réponse... bon c'tait pas avec moi qu'elle allait avoir une réponse tout court donc voilà. Du coup ma grande gueule avait dit bonjour, c'tait un prévi... ah nan en fait.

Ouais alors, j'ai pas foiré ma vie à ce point perso, on fait quoi du coup ?

Ouaip ouaip ouaip, moi président moi je dis, je garantie la guerre partout et rapidement, pas comme certains blonds chez les ricains qui font semblant d'avoir les couilles en publique là, moi j'dis la mort et la destruction à chaque putain de coin de rue ma gueule ! Bref, j'crois que j'étais la première à avoir ouvert ma gueule... meh ça change pas vraiment de d'habitude quoi. Et évidemment que j'avais pas levé la main, je demande pas la parole, j'la prends comme j'prends ta daronne. 'ttendez, j'viens de tilter j'vais pas en cours d'habitude donc y'a pas de d'habitude... je me paume toute seule... bref voilà vous avez pigés.


Chaos waking up be like
Dandyism ladies:
avatar
Lynn'
Syndicat

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les déboires de madame O [Pv les inscrits]

Message par Daft le Mer 15 Nov 2017, 18:59

Bref plein de monde est là, moi j'en ai rien à foutre !

"Bonjour à vous, pour ceux qui ne me connaissent pas je suis le professeur Selkis et j'enseigne la psychologie sociale. Contrairement à ce que beaucoup pense, la psychologie se base sur la méthode scientifique pour dégager de nouvelles connaissances. Les connaissances qui en ressortent sont générales et ne sont donc pas applicable à une seule personne dans tous les cas de figures. Peut-être un jour arriverons nous à ce niveau de précision mais pour le moment il n'en n'est rien. N'espérer donc pas découvrir la technique miracle pour mettre le monde à vos pieds, elle n'est pas encore découverte ! "

Je sors de mon sac le petit clavier laser ^^ Ah la la, un petit cube qui contient littéralement un clavier .... même si ça va être assez désagréable de taper une table ... mais je m'en fous le clavier marche donc ça fera l'affaire ... je pose le petit cube et l'active et Ta da !!! un clavier laser ... pas très voyant mais ... je peux lire donc c'est bon .
J'écris le titre du cous " Le piège de la décision " et commence a noter tous ce qu'elle dit .. absolument TOUT !!!!

"Pour ce cours nous n'allons pas parler directement des techniques de manipulations. Je veux d'abord vous faire comprendre d'où elles proviennent. Mais d'abord qu'est-ce que la manipulation ? Qu'est-ce qui la différencie de la persuasion ou de la rhétorique pure ? On parle de manipulation quand on contraint autrui à produire le comportement que l'on désire de SON PLEIN GRÉ sans toucher à ses idéaux. Il est important de noter qu'une bonne manipulation est une manipulation que personne ne remarque. La persuasion ou la rhétorique, comme la chantage ou d'autres méthodes permettent d'obtenir ce que vous voulez des autres. Mais pour cela vous les ferez changer d'avis ou vous les y obligerez. Ces techniques sont plutôt limitées.

Tout d'abord la persuasion ou la rhétorique. Elles se basent sur les sentiments ou des arguments logiques et bien construits. Le but de cette méthode est de faire changer la personne d'avis pour qu'elle aille dans votre sens mais ce n'est pas suffisant. En effet il y a un fossé abyssale entre la sphère des idées et celle du comportement. Par exemple nous savons tous à quel point la publicité anti-tabac est forte et bien construite. Tous le monde est convaincu des méfaits du tabac et pourtant même après ça les fumeurs sont toujours aussi nombreux et ils fument toujours autant. Les mentalités changent mais pas les comportements.

Ensuite le chantage ou d'autres méthodes du genre sont très efficaces, vous obtiendrez à coup sûr ce que vous voulez si votre moyen de pression est assez fort. Mais le problème de cette méthode c'est qu'en dehors de votre champ d'action le sujet va se comporter différemment. C'est l'exemple des radars routier, en présence d'u radar et donc d'une contrainte tout le monde ralentit mais quand il n'y a plus de risque de se faire pincé tout le monde accélère."


Alors ... ce n'est pas que c'est dur de taper sur une table ... et ce n'est pas non plus parce que ça dure .... c'est plutôt car JE M'ENNUIS !! Je le savais ! Ce cours me fera chié jusqu'au bout ! POURQUOI JE ME SUIS INSCRIT DANS CE PUTAIN DE COURS !!!!!!!!!!! BORDEL DE MERDE !!!!!! Mais bon le sujet à l'air ... pas du tout intéressant ... ça m'apprendra à m'inscrire sans lire la fiche . Mais bon c'est la vie et de  toute façon j'ai tout absolument tout copier chaque mot qui est sorti de sa bouche je l'ai noté !

"Voilà pour les explications générales vous avez des questions ? Pendant que je réponds, cherchez des exemples de la vie de tous les jours où nous sommes amenés à faire des choses contraires à ce que l'on pense. Et si vous avez encore du temps, demandez vous pourquoi.

Euh ... Ouai nan ... j'en ai vraiment pas envie de réfléchir et de toute façon, ça m'ai jamais arrivé...quoique ... bon je n'ai pas d'exemple aller vous faire enculé, je n'en peux plus !

Ouais alors, j'ai pas foiré ma vie à ce point perso, on fait quoi du coup ?

Ho ! Le Saint-Graal !

Idem

dis-je en soupirant.


Daft Theme 1:

Daft Theme 2:


Je vous Hack avec #60ad01
avatar
Daft

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les déboires de madame O [Pv les inscrits]

Message par Juza le Mer 15 Nov 2017, 21:40

J'écoutais avec intérêt chaque mots qui sortaient de la bouche du professeur. L'art de manipuler passivement une personne était un domaine qui m'intéressait particulièrement. Je n'avais pas d'arrières pensées ni de plan précis, c'est juste que mes deux premiers jours sur le sol anglais m'avaient prouvé que j'avais un don pour me foutre dans de beaux draps. Dans ces cas là, être capable d'altérer la décision d'un personne sans que celle si s'en rende compte est un atout sans égal. Pouvoir modifier à sa guise le choix d'un autre être humain du plein grès de la personne concernée, voilà la base d'une véritable manipulation. J'observais un peu les autres élèves, plusieurs prenaient des notes, d'autres se balançaient. L'élève masqué attira mon regard un bref instant avec son clavier étrange. On dirait un clavier futuriste, le truc laser ou holographique ou je sais pas quoi... Je m'y connais pas trop en technologie avancée. Je me retournai pour regarder la professeure.  C'était une cours de psychologie, prendre des notes était inutile de mon point de vue. Je veux dire, on parle de psychologie pas d'un cours banal. La personne qui se balance semble s'ennuyer, enfin, il me semble, je me trompe peut être... Beaucoup grattaient du papier alors que moi je regardais les autres ainsi que la professeure à la recherche d'un exemple crédible. Qu'est ce qui nous contraignait à agir contre notre volonté sans qu'on s'en rende compte? J'étais en train de penser activement à une réponse ou à une question lorsque je fus interrompue par la fille qui se balançait.

Ouais alors, j'ai pas foiré ma vie à ce point perso, on fait quoi du coup ?

Je soupirai, elle fout quoi là? Ce cours est intéressant, elle a pas intérêt le niquer sinon c'est elle que je vais défoncer. C'est pas parce que Madame est pas d'accord qu'il faut ruiner l'apprentissage d'autres. Je m'apprêtais à lui répondre lorsque le garçon au masque renchérit:

Idem.

Je soupirai, désespérée. Je me tournai pour me trouver face à eux. Ca m'énerve particulièrement quand on m'interrompt et encore plus quand j'aime bien l'activité que je suis en train de faire.

Si pour vous manipuler une personne revient à faire appel à la violence ou à la force alors je me demande ce que vous faites là si ça vous intéresse pas. J'ai toujours détesté les gens qui disent ce genre de choses mais si vous pouviez éviter de perturber le cours ce serait sympa, y a des gens qui voudrait en apprendre plus sur cette façon de manipuler moi comprise. Après, je suis personne pour vous donner des ordres alors c'est votre choix.

Je me replaçais correctement, pfiou, casse couille les deux. Je regardais la professeur avant de regarder par la fenêtre, marmonnant dans ma barbe:

En tout cas, le sujet du cours ne dissuade pas les brutes.

Je sens que je vais encore m'attirer des ennuis. Je devrai apprendre à me modérer et à prendre sur moi mais j'ai trop la flemme alors tant pis hein.


Je m'exprime en #990000

Astrid, missionnaire de la Sainte Chocolatine.





avatar
Juza

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les déboires de madame O [Pv les inscrits]

Message par Wyls Dravis le Mer 15 Nov 2017, 23:10

Ainsi le cours avait commencé. Voilà que la professeure s'était présentée. S'en suivi le début du cours, j'épargnerais à mon propre cerveau le fait de récapituler tous ses dires dans ma tête, mes capacités me permettent facilement d'effectuer plusieurs tâches mentales sans perdre en performance. J'en profitais pour noter en parallèle les premiers mots de ce cours : 11/11/2017 - Psychologie - Essai n°1.

Madame Selkis parlait, elle effectuait sa petite introduction comme le feraient la plupart des enseignants. Le cours avançait donc et elle posait les bases d'une plus grande réflexion. À mesure qu'elle discutait, je notais. Pas forcément ce qu'elle dit, mais mes pensées qui résultent de son monologue. Je pouvais me le permettre, j'ai appris à écrire vite au point d'en avoir des tendinites. J'écrivais sans relâche à mesure que l'enseignante partageait ses connaissances. La manipulation... Il y a plusieurs types de manipulation... Oui, oui. On peut être amené à faire ce que les autres veulent à notre insu, ou du moins est-ce vraiment le cas ?

Je continue de gratter le papier et d'user le graphite de ma mine de critérium, je note. Encore et encore. Un pêle-mêle de données qui ne font guère de sens. De l'anglais, de l'allemand, des fois des sortes de runes font leur apparition ; mon petit codage personnel. Je m'enfonce dans ma réflexion tout en gardant une oreille attentive à l'expression de la voix de Madame Selkis. Elle finit par nous poser une question. À ce moment-là, une arborescence commence à se former sur la feuille de mon bloc-note. À mesure que j'écris, je me courbe légèrement et rapproche mes yeux de la feuille, un peu plus à chaques secondes, focalisé sur ce que j'enregistre. Toutes sortes de choses, de mots. Tous reliés à certaines causes certaines conséquences. Je cherche. Mais je cherche quoi ?

Je suis comme une machine, les mots entrent dans ma tête par le biais de mes oreilles, mon cerveau traite les données à une vitesse folle et le tout est retranscrit sur papier par le biais de ma main. C'est un automatisme chez moi. J'essaie de trouver une réponse. Est-ce pour cela que je suis ici ? Pour trouver des réponses ? En effet, je cherche des réponses à tout, surtout à ma vie. Ainsi je note certaines de mes réactions, certains de mes choix. Je cherche les actes que la professeure convoite. Ces moments où l'on agit pour autre chose que pour soi. Je pense être du genre qui s'écrase face aux autres, du moins d'habitude. À vrai dire, il faudrait déjà que j'aie une expérience sociale complète depuis ces dernières années pour le déterminer... Ce qui n'est pas le cas. C'est peut-être pour ça que je cherche.

Au bout d'un moment, alors que d'autres sons résonnent dans la classe que la voix de l'enseignante, je finis par arrêter d'écrire. Je me redresse et contemple l'incompréhensible texte qui est face à moi. À première vue, l'ensemble n'a pas de sens, mais dès qu'on traduit tous les mots comme ils se doivent, on retrouve une logique à ce grand tri de pensées. Dans un coin ressort ce nom. Était-ce le premier choix que j'ai eu à faire contre mon envie ? Non, c'était peut-être le dernier ? J'en doute. En tout cas, il revient sans cesse. Laure... C'était une erreur ? Est-ce que mon père m'avait influencé à ce moment ? Mon choix aurait-il pu changer ? Bien sûr que oui. Je pense être près d'une réponse valable quand un bourdonnement parvient à mes oreilles. Je détache la feuille prédécoupée de mon bloc-note et la pose à côté de celui-ci, parallèle. J'en profite pour noter les premiers mots de ma nouvelle feuille : 11/11/2017 - Psychologie - Essai n°2.

- Ce commentaire est inutile. De toute façon ils t'ignoreront complètement. Et à mes yeux tu déranges plus qu'eux deux à parler.

C'était sorti tout seul. D'une voix plate et basse, toujours concentré sur le contenu de ma feuille. Un condensé de ma propre réflexion du moment, il semblerait que de nouvelles personnes aient à être témoins de mes pensées. Ce n'est pas comme si j'avais besoin de plus de public. Mais si ces gens sont des "brutes" ou non, ils n'ont pas l'air d'être du genre à se refaire un avis. Alors, pourquoi essayer de leur faire la morale ? C'est une simple perte de temps et au final la personne qui se voulait garante du silence vient a en bafouer ce principe d'une plus grande proportion que les deux autres réunis, qui ne se contentaient que d'un commentaire dispensable. Et nous serons peut-être partis dans un pseudo débat ou conflit seulement car elle a préféré passer sa frustration sur eux, plutôt que d'ignorer... Ignorer contre son envie. Comme quoi, tout se connecte.

Quant à moi, j'ai essayé de faire simple, épargnant l'intégrale de mon point de vue. Cependant, bien que je ne me pense pas capable de faire changer d'avis les deux premiers, la dernière, qui est semble-t-il plus encline au calme pourrait bien comprendre où je veux en venir. Sur cette parenthèse, je continue deux trois écritures, cette fois-ci ciblant un peu plus mes premières esquisses de cogitation, gardant une concentration qui risque d'être dure à maintenir si l'on doit prendre en compte le facteur population de la classe, bien qu'en faible nombre.


Je communique avec le monde extérieur en #8200A2

À quoi devrais-je dédier cette vie qui m'a été offerte ?
Thèmes:
Pondering idle theme


Decisive battle theme
avatar
Wyls Dravis

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les déboires de madame O [Pv les inscrits]

Message par Gwendoline Arget le Dim 19 Nov 2017, 21:18

D'autres personnes arrivèrent, et je pu reconnaitre, entre autres Jïnn ou Daft qui me salua, son masque affichant un smiley. Ce masque me perturbait. Pourquoi il ne l'enlevait jamais ? Bref ce n'était pas le sujet. La prof présente son cours de façon claire puis nous pose une question :

-Voilà pour les explications générales vous avez des questions ? Pendant que je réponds, cherchez des exemples de la vie de tous les jours où nous sommes amenés à faire des choses contraires à ce que l'on pense. Et si vous avez encore du temps, demandez vous pourquoi.

Euh... Eh bien je n'en avait aucune idée. D'autres étaient apparemment dans le même cas que moi puisqu'une voix s'éleva :

-Ouais alors, j'ai pas foiré ma vie à ce point perso, on fait quoi du coup ?

Je reconnus la fille qui m'avait bousculée il y a quelques jours dans les jardins. Une autre personne surenchérit :

Idem.

Daft. Ça ne m'étonnais pas vraiment, il n'avait pas l'air intéressé plus que ça, contrairement à une troisième personne qui lança d'un ton exaspéré :

-Si pour vous manipuler une personne revient à faire appel à la violence ou à la force alors je me demande ce que vous faites là si ça vous intéresse pas. J'ai toujours détesté les gens qui disent ce genre de choses mais si vous pouviez éviter de perturber le cours ce serait sympa, y a des gens qui voudrait en apprendre plus sur cette façon de manipuler moi comprise. Après, je suis personne pour vous donner des ordres alors c'est votre choix. En tout cas, le sujet du cours ne dissuade pas les brutes.

Je levais légèrement les yeux au ciel. Ce qui n'était que des remarques anodines allaient se transformer en altercation verbale si ce n'est physique en moins de deux. Je poursuivis par un soupir lassé quand une autre personne intervint à son tour :

- Ce commentaire est inutile. De toute façon ils t'ignoreront complètement. Et à mes yeux tu déranges plus qu'eux deux à parler.

Je grommelais à voix basse pour moi-même :

-C'est bon on va pas entériner.

Mon commentaire n'était adressé à nul autre qu'à moi même, je ne comprenais pas pourquoi les gens ressentaient le besoin d'intervenir après ce genre de réflexions. Ils s'en foutent du cours, ils s'en foutent du cours, basta ! Tant qu'ils se mettent pas à gueuler dans tous les sens, et que cela se limite à de simples commentaires, in n'y a pas de problèmes en soit. J'attendis donc la suite du cours en tentant de faire abstraction des fauteurs de troubles.


Je parle en français en italique

avatar
Gwendoline Arget

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les déboires de madame O [Pv les inscrits]

Message par Neith Selkis le Mar 21 Nov 2017, 13:04

Neith passa entre les rangs fautes de question à laquelle répondre. Elle jeta un coup d’œil à ce que griffonnaient ses élèves. Elle commença par Luna qui avait donné l'exemple le plus simple. Le shopping ou les soldes sont autant de situation propre à la manipulation et à la prise de décision peu logique en effet. Puis elle s'approcha de Jïnn, elle fut surprise par le nombre d'éléments qu'il avait pu trouver. Il y avait là sur le papier presque la moitié de son cours. Malgré ses doutes lors du premier course, il s'y connaissait ! Elle passa à côté de Wyls qui avait écrit .... un charabia incompréhensible. Elle comprenait la plupart des mots, mais le sens général lui échappait. Elle allait continuer quand une voix l'interrompit.

-Ouais alors, j'ai pas foiré ma vie à ce point perso, on fait quoi du coup ?

Idem.

Alors comme ça la petite Lynn était de ses personnes qui ne sont pas influençables ? Neith allait répondre, quand un autre élève l'interrompit à nouveau, râlant sur le comportement de ses camarades. S'en suivit une chaîne de commentaires où chacun donnait un peu de sa personne. Une folle envie de leur en coller une monta en elle, de leur montrer ce qu'était le respect. Mais l'académie n'autorisait pas ce genre de comportement un peu trop militaire, voir barbare, bande de lopettes ! Alors elle essaya de se calmer, pour enfin prendre la parole.

"S'il vous plaît, si Lynn et Daft ne sont pas influençable c'est tout à leur honneur voyons. Et puis Juza, s'ils sont là c'est qu'ils trouvent un intérêt à ce cours n'est-ce pas ? Après tout c'est un cours totalement facultatif, ils n'étaient pas obligés de s’inscrire. De toute façon je ne retiens personne, vous être libre de partir ! Je ne collerais personne pour si peu, du moment que vous ne dérangez mon cours par votre départ. Il serait tout de même dommage de partir et d'avoir perdu son temps comme ça alors que le cour n'a à peine commencer. Aller trêve de bavardage passons à la suite."

Elle retourna se placer devant son bureau.

"Les processus dont je vais parler dans ce cours ne sont pas à priori de la manipulation mais plutôt de l'auto-manipulation. Il n'y a pas dans ce cas de personne qui essaye de vous manipuler. Le but de la manipulation est justement d'activer cette auto-manipulation pour vous faire faire ce que l'on veut. Nous allons voir plusieurs facette d'un même problème qui pousse une personne à faire quelque chose d'illogique. Commençons par l'effet de gel et l'escalade d'engagement qui en découle. Il est assez simple de comprendre le principe, en effet quand nous prenons une décision nous avons tendance à rester dessus, comme si la décision était "gelé", et ce même si la décision apparaît comme très mauvaise. Je ne vous cite pas les exemple de politique qui s'enfonce dans leur erreur et je suis sûr que vous connaissez des personnes, qui restent sur leur décision même si on leur prouve qu'elle on fait le mauvais choix. Quand la personne reste sur son choix, on parle alors d'escalade d'engagement.

Je vais vous donner l'exemple d'une expérience qui s'est déroulée dans une grande Business School américaine. On demandait à des étudiants de répartir une somme d'argent entre deux filiales d'une entreprise. Cela fait, on les rappelait plus tard en montrant que la filiale qu'il avait choisie, avait donné de très mauvais résultats, preuve à l'appui. On leur demandait alors de répartir une nouvelle somme d'argent à nouveau entre les deux filiales. Vous l'aurez deviné, les managers en herbe continuaient de donner une part de la somme à la filiale peu performante. Comme si ils essayaient de gommer leur erreur. On sait maintenant que l'escalade d'engagement est encore plus forte quand c'est un groupe qui prend une décision. Le seul moyen d'y palier est de changer de décideur. En effet, on a refait la même expérience sauf que cette fois la première personne à répartir l'argent était un inconnu. Dans cette condition, les managers donnent beaucoup moins à la filiale boiteuse. Il en va de même si on les y oblige. Dès que l'obligation est levée, ils vont prendre la décision la plus logique.

Pour résumer, le faite de prendre une décision vous engage pour vos décisions futures. C'est le principe même de la manipulation, faites prendre une décision à quelqu'un et elle le mènera là où vous voulez l'emmener. Aller essayez de me donner un exemple d'escalade d'engagement. Il peut être historique, comme provenant de la vie de tous les jours peu importe. J'écoute également vos questions."


HRP:
Au faite un post de réponse plus vos propres réponse équivaut à 20 minutes de cours. Donc au début de ce post 20 minutes ce sont écoulées. Le cours dure 1h30
avatar
Neith Selkis

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les déboires de madame O [Pv les inscrits]

Message par Jïnn le Mer 29 Nov 2017, 23:28

-Eh bien...Si j'avais su un jour que les gens étaient aussi chiants...On peut pas suivre un cours tranquille ? Y'a des coups de pieds au cul avec mes bottes qui se perdent. Surtout l'autre gonzesse là. J'ai horreur des grandes gueules...ça m'irrite...Mais surtout ça m'ennuie...ah...

Il soupirait faiblement avant de se concentrer à nouveau sur la prof'. Bon bah comme prévu, il avait bien raison d'avoir noté des restes de ses connaissances. Il lui semblait même peut-être un certain effet de surprise sur Neith. Il avait esquissé un fin sourire malicieux

-Tout se déroule comme prévu....pour l'instant. J'ai pas la prétention de maintenir des plans sociaux assez...parfait. Ouais bon...Reprenons, l'effet gel, tout à fait, l'escalade d'engagement tout ça.

Ecoutant alors attentivement les paroles prononcées par Selkis Neith, il venait à se frotter le menton entre son pouce et son index. Son stylo se grattait légèrement contre sa tempe, montrant sa réflexion. Il voyait ce phénomène dans une approche bien différente. Enfin lui il parlait avec le corps, pour le coup les délires d'entreprises, même si c'était compréhensibles et logiques, ça ne semblait pas satisfaire et nourrire son esprit. Il levait alors la main, ne trouvant pas spécialement d'exemple mais avait des questions :

Madame, dans ce cas...est-ce que finalement cette escalade d'engagement ne dépendrait pas tout simplement du caractère de la personne en question ? Je veux dire, ceux qui se sont entêtés à réinvestir dans le maillon faible en sachant que ça n'allait rien donner et que c'était cap-out, n'ont-ils pas fait preuve soit : d’orgueil, de trop bonne volonté ou juste de persévérance ? Ou bien une personne moins...empathique ou sensible à cette entreprise en train de coulée pourrait justement ne pas tomber dans ce cercle vicieux ? Enfin je veux dire, finalement n'importe qui faisant preuve d'humilité et d'un peu de recul pourrait s'en affranchir et éviter cet effet indésirable le tout en guidant le groupe décisionnel dans la bonne direction, non ?  

Il avait peur de s'être mal exprimé mais n'avait pas tant que ça réfléchit à sa phrase, il laissait juste ses pensées sortir de sa bouche naturellement. C'était une forme de pilote automatique. D'ailleurs, pendant qu'il parlait à la prof voir même avant, sa main gauche écrivait à une vitesse anormalement élevée, rien de bien impressionnant mais c'était assez pour se faire remarquer. En réalité, il complétait ses notes en plus de s'entraîner à écrire de la main gauche, pour devenir ambidextre et stimuler les aires motrices des membres qu'il utilisait le moins.
-Qui a dit que l'entraînement était fini un jour ?-
Il restait attentif à la possible réponse de Neith, le tout avec un très fin sourire, signe que finalement il aimait ça.


THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn
MJ

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les déboires de madame O [Pv les inscrits]

Message par Neith Selkis le Jeu 30 Nov 2017, 00:11

Neith laissa réfléchir la classe pour trouver des exemples. Ils étaient nombreux mais pas facilement attribuables à l'escalade d'engagement. Pour cela il fallait comprendre tout ce que ce terme englobait. Cela allait aussi bien de la tête de mule à la pression sociale. Elle fut interrompue dans ses pensées par une question de Jïnn, oh combien pertinente. Il allait lui donner l'occasion de développer le sujet. Elle écouta attentivement, heureuse de voir que l'animosité du dernier cours était passée. Elle se fit donc un plaisir de répondre, gardant un œil soucieux sur sa main gauche qui écrivait beaucoup trop vite.

"D'abord Jïnn il faut bien que tu comprennes deux choses. La première c'est la contexte de cette expérience. Nous sommes en classe en train d'étudier la psychologie de personne à travers ce que je raconte, mais mets toi à la place de ses étudiants. Dans cette classe tu sais que l'entreprise est fausse, mais pas eux ! Ils étaient convaincu qu'ils allouaient une véritable somme d'argent et qu'ils étaient même évalués là-dessus ! Si on comprend ça, on peut plus facilement comprendre leur choix. En effet dans ce contexte admettre que l'on a fait une erreur devant les autres, c'est admettre son incompétence. La raison qu'il pousse les étudiants à persévérer serait plutôt la pression sociale, ainsi que la protection de leur estime. Oui l'orgueil joue surement beaucoup, même si l'orgueil est un terme un peu générique je trouve. Il peut vouloir dire la fierté, comme la peur d'échouer.

Il faut ensuite comprendre que l'escalade d'engagement est également un terme générique. C'est le nom du processus pas sa cause. Quand je vous parle d'escalade d'engagement, je veux dire le fait de rester sur sa décision initiale. Il peut y avoir plein de raison à cela comme l'orgueil ou la persévérance. Ce n'est pas ce qui nous intéresse. Les différentes causes peuvent varier d'une personne à une autre. Certains sont fier, d'autres ont peur du jugement des autres, d'autres espèrent vainement que de persévérer effacera leur erreur. Ce qui est amusant c'est que nous nous inventons plein de raisons pour nous enfermer dans notre décision. Admettre que l'on a tord est simple sur le papier, mais dans la réalité c'est beaucoup plus dur, surtout dans un contexte professionnel.

Je vais te donner un autre exemple encore plus insidieux. Imaginons Madame O qui roule sur une nationale pour rentrer chez elle. Soudain elle voit un autostoppeur sur le bord de la route, plutôt séduisant. Elle s'arrête donc pour lui demander sa destination. Il s'avère qu'il va exactement où elle se rendait. Elle lui propose donc de voyager avec elle. Après avoir accepté le jeune home lui demande si elle peut aussi prendre ses deux amies qui étaient parties se soulager. Et bien sûr elle a encore accepté. Et c'est comme ça qu'elle finit son voyage avec deux filles chiantes à l'arrière et un beau gosse qui dormit tout le trajet !

Nous avons là un autre exemple d'escalade d'engagement, poussée par on ne sait trop quoi. L'escalade d'engagement prend effet dans toutes les situations et les individus y sont plus ou moins sensibles suivant la situation. Ça peut être une situation où nous rendons service à quelqu'un, une situation professionnelle, une décision politique, etc ... On ne tombe pas à chaque fois dans le panneau, mais plus souvent qu'on ne le croit. Ce qui est magique avec l'escalade d'engagement c'est qu'après coup quand Madame O y repensera, elle se dira que ce jour là elle avait été particulièrement serviable. Nous avons tendance à modifier nos idées après coup pour justifier ces décisions irrationnelles. Ce qui fait passer l'effet de gel inaperçu."  
avatar
Neith Selkis

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les déboires de madame O [Pv les inscrits]

Message par Lynn' le Jeu 30 Nov 2017, 04:09

J'avais ouvert ma gueule j'étais contente, woohoo la fête du slibard tout ça SAUF QUE ! Y'a une meuf, elle s'est cru hyper fraiche et elle a commencé à avoir une opinion dans la vie, 'tain j'imaginais pas ce que c'était sur internet ce genre de pute bordel, ch'uis toujours persuadée que c'était le genre de meuf en mode « Ouais mais t'insultes donne des vrais arguments, y'a pas d'arguments » alors que tu les douche dedans mais qu'ils sont tellement pas habitué à sortir de leur p'tit cercle de merde que quand on leur donne de l'eau à boire bah ils sont pas prêt et croient que c'est de la pisse transparente. En vrai, j'sais pas si j'ai l'air énervée mais je le suis pas et même à l'époque je l'étais pas en fait. Genre, c'était une gosse qui se prenait pas pour de la merde alors qu'elle en était clairement une quoi. 'fin bref, elle était pas contente, j'avais entendu ce qu'elle avait dit hein mais je m'en battais les couilles de sa race MAIS, SHIKAAAAAAAASHI, DAGA ! Y'a un mec, y'a un L qui est sortit de nul part en mode « You think she's disturbing ? Hold my beer » Il nous a sortit une PUNCHLINE mon gars ! MEME UNE GYARU EN STRING ELLE ETAIT PAS PRETE POUR CE GENRE DE GANGRAPE PUTAIN DE SA MERE ! Et moi j'entends ça J'AI PAS LE CHOIX LES MECS , JE JURE J'AI PAS EU LE CHOIX, J'AVAIS UN COUTEAU SOUS LA GORGE LES MECS ! J'ai juste....

"OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOH"

Et pendant le processus je me suis pétée la gueule en tombant en arrière parce que quand j'fais ce genre de truc, j'ai toujours tendance à reculer MAIS tout ça, c'tait en restant assise sur ma chaise A L'HORIZONTALE, donc en gros j'avais une vue directe sur le plafond et genre une seconde après m'être « pétée la gueule », les guillemets parce qu'au final je m'étais rien pété du tout hein. Bah j'avais recroisé les bras eeeeeeet... j'étais restée comme ça. Ouaip, j'aimais bien en vrai, le cours me faisait chier parce que voilà du coup j'profitais d'un peu de distraction où je pouvais en trouver hein.
La meuf, 'fin la prof avait commencé à causer... et causer... et causer... et honnêtement on s'en bat les couilles de ce qu'elle a dit parce que je m'en souviens pas, sur le moment j'avais sûrement pas oublié hein mais genre vous croyez vraiment que quand vous racontez vot' vie vous vous souvenez d'un cours random et chiant sur le fait que l'humanité c'est juste con en fait ? Et oui, j'sais que j'l'ai déjà fait avant mais niquez vos races parce que niquez vos races. Et juste après ça, Jinn l'avait ouvert pour répondre à la prof et c'est là que j'interviens ! C'est ce que j'aurais dit si j'avais pas space out pendant un instant et où la prof avait répondu à l'autre là, ce qui fait qu'elle a raconté une histoire avec une meuf qui voulait juste se faire baiser sale, cool mais on s'en fout. J'avais « levé » la main, en gros j'avais juste tendu mon bras vers le plafond.... bah oui puisque j'étais à  l'horizontale et genre ça devait être marrant parce que je pense que dans cette position, y devait y avoir genre qu'une main qui dépassait du bureau bon bref, tout ça pour dire...

"Ouais alors les exemples sont cools tout ça, mais le premier, les mecs étaient juste trop cons, ah ouais vous appelez pas ça comme ça vous, trop « soucieux de leur image dans l'entreprise » pour juste parier sur le deuxième bordel au moins une fois histoire de voir si c'tait plus rentable, perte ou pas, c'qui aurait permit de faire avancer un minimum le merdier parce qu'un bilan ça a pas l'air mais des fois ça aide, c'est pas comme si un de nos points forts c'est qu'on est foutu pour apprendre rapidement de nos conneries... 'fin c'est vite dit parce que ça dépend pour qui. Et pour le deuxième c'est juste une meuf en chaleur qui s'est faite baiser mais pas dans le sens qu'elle voulait, elle aurait juste pu dire non quand elle a vu les deux autres nanas se ramener... ou mieux juste se barrer en les voyants. Jean Régis l'a dit, si tu connectes deux neurones tu te rends compte que pression sociale ou pas tu peux juste faire ce que tu veux. Si les normies étaient assez intelligents pour juste s'en battre les couilles de l'avis des autres, entreprise ou pas, y'aurait même pas ce problème. Bref, J'ai pas ouvert ma gueule pour ça à la base, juste la meuf là, elle veut pas perturber le cours du coup on peut régler ça dehors. Nan parce que s'tu veux te battre on y va hein, moi j'm'en fous j'te connais même pas du coup j'ai aucune raison de te rouler dessus sur place... mais j'suppose on va me dire d'attendre la fin."

J'avais pas vraiment de problème avec ça non plus, comme je l'avais dit j'avais pas vraiment de raison de démonter cette meuf direct et en plus j'étais pas plus en colère que ça... 'fin pas plus que d'habitude quoi donc c'tait izi. Le seul vrai problème et je le savais déjà à l'époque c'tait que j'allais probablement oublier cette meuf à la fin du cours sauf si elle continuait à chercher la merde, j'allais m'en souvenir et si elle poussait le bouchon trop loin... bah elle avait intérêt à être tablesquivolentdroitdanstagueuleophage, sinon elle allait pas trop kiffer. Mais j'avais pas parlé sur un ton agacé en fait, genre j'étais complètement chill, comme si j'causais d'un truc en rapport avec le cours t'sais. Pourquoi j'étais pas plus agacée que ça ? Baaaaah j'sais pas en vrai, j'avais même pas fait attention à quoi elle ressemblait la meuf... après on va pas se mentir qui s'en fout pas j'ai envie de dire. Et tout ça les potos ASSISE. A. L'HORIZONTALE ! Bon par contre j'avais pas gardé ma main levée tout du long hein, j'avais pas que ça a foutre.


Chaos waking up be like
Dandyism ladies:
avatar
Lynn'
Syndicat

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les déboires de madame O [Pv les inscrits]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum