On va passer le mur du son ! [PV William, Kénan, Celestia]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

On va passer le mur du son ! [PV William, Kénan, Celestia]

Message par Invité le Mar 24 Oct 2017, 19:03

Une fois de plus Edward patientait devant le portail de l'académie attendant les nouveaux invité de Madame. Il était venu en fin de soirée cette fois-ci. 3 élèves avaient été élus, une fille et deux garçons. D'après leur photo ils ne semblaient pas être des ersatz de voyous comme le dernier en date. Il se sentait plus rassuré que la duchesse soit en présence de gens civilisés, cela allégeait sa conscience. Il attendit que l'heure arrive patiemment, quand un élève arrivait il le saluait prenant ses éventuels affaires et l'invitait à monter dans la Rolls Royce. Une fois les trois élèves présents, il les laissa discuter un peu entre eux et répondit à l'heure question. Puis il prit sa place de chauffeur et entama le long trajet qui les attendait. Voulant mettre les jeunes gens en confiance il n'hésita pas à répondre à leur question et à discuter avec eux.

Au bout de 30 minutes de trajets, ils arrivèrent enfin au manoir. Il déchargea la voiture, guidant les invités à travers le grand hall barré d'un grand escalier. Il les laissa admirer les différentes peintures représentant différents paysages d’Angleterre, une magnifique collection. Puis il ouvrit la petite porte près des escaliers menant aux quartiers des serviteurs pour rejoindre le vestiaire. Une fois ceux-ci en vue il se tourna vers la petite troupe.

- Voici les vestiaires, vous y trouverez des vêtements à votre taille. Je vous prie de bien vouloir les enfiler, Madame va vous recevoir pour dîner.

(les tenues sont deux costumes pour les garçons et d'une robe de soirée pour les filles, je vous laisse choisir la couleur de la robe si ça reste crédible)

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: On va passer le mur du son ! [PV William, Kénan, Celestia]

Message par Kénan Arget le Mar 24 Oct 2017, 21:37

Le petit garçon sortait de cours sans se presser, fatigué de sa journée. Sa sœur l'attendait de pied ferme :

-Kénan dépêche toi, il faut que tu prépare tes affaires !

-C'est bon c'est bon j'arrive !

Ils accélérèrent le pas pour rejoindre le dortoir émeraude. Après quelques regards pour vérifier l'absence de personnes dans le hall puis dans la chambre, Gwendoline entra pour aider le petit à faire son sac.

-Donc... Des vêtements, ta trousse de toilette, des livres au cas où... Je crois que tout y est !

Ils redescendirent avant de s'avancer vers le portail tous les deux ensemble, le petit ayant subtilement glissé son sac dans les mains de sa grande sœur qui l'attrapa par réflexe. Il finirent par voire un grand homme à la tenue irréprochable, ses cheveux gris lissés en arrière, un monocle sur le nez qui se tenait très droit. Non loin de lui une magnifique voiture. Pas de doute, c'était bien le majordome de la Duchesse de Cavendish. Ils s'arrêtèrent, Gwendoline rendit son sac au petit garçon qui le hissa sur son dos. Puis il se jeta au cou de sa sœur. Il ne voulait pas partir de l'académie, mais sa curiosité vis-à-vis de son pouvoir, et son envie de tout découvrir le poussaient à entrer dans cette voiture. Il s'éloigna ensuite, fit un petit salut en direction de sa sœur puis se mit à gambader en direction du monsieur. Il se retourna un instant, sa sœur était toujours là en retrait, et elle ne partirait pas avant que la voiture n'ai démarré. Se rappelant de certaine des règles de politesse, il se présenta :

-Bonjour, je m'appelle Kénan et toi, comment tu t'appelles ?

Ce à quoi l'homme répondit :

-Edward monsieur. Pour vous servir.

Le petit garçon fronça légèrement les sourcils. Il n'était pas un monsieur ! Sans se formaliser, il répondit alors :

-Et bah bonjour Edward alors !

Il s'enquit également du prénom des deux autres personnes du même ton à la fois curieux et joyeux. Puis, lorsque la voiture eu démarré, il demanda :

-Edward... on va loin ?

Le nombre de kilomètres lui importait peu, ce qu'il voulait savoir était si le trajet allait être long ou non. Le majordome lui répondit :

-Nous en avons pour une demi-heure monsieur.

Le petit garçon se saisit donc de l'un de ses livres et se mit à lire sans plus déranger personne jusqu'à leur arrivé au manoir. Il sentit la voiture s'arrêter ce qui lui fit relever la tête. Il s'exclama alors, bouche-bée :

-C'est une grande maison ça !

Jamais il n'avait vu autant d'objets de valeur réunis en un seul endroit. Il aurait voulu y toucher, les observer longuement, mais le majordome ne lui en laissa pas le temps. Il se déplacèrent à travers le manoir jusqu'à arriver à leur destination :

- Voici les vestiaires, vous y trouverez des vêtements à votre taille. Je vous prie de bien vouloir les enfiler, Madame va vous recevoir pour dîner.

Le petit garçon commença par retourner dans tous les sens les vêtements qui lui étaient attribués froissant légèrement la chemise au passage. Il commença ensuite à les enfiler, mais il ne comprenait pas l'utilité de certains éléments comme cet espèce de ruban (pour la cravate ou le nœud papillon). Il décida donc de ne pas le mettre, et voulu sortir, mais il se fit au passage rattraper par quelqu'un qui l'aida à finir de mettre sa tenue de façon correcte (Edward ou l'un des deux autres, si jamais il prend à quelqu'un l'envie de l'aider...). Le petit garçon attendit donc sagement la suite des évènements
avatar
Kénan Arget

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On va passer le mur du son ! [PV William, Kénan, Celestia]

Message par Célestia le Mer 25 Oct 2017, 10:03


On va passer le mur du son


PV. Kénan Arget, William P. MacKenzie & Margaret Cavendish


Célestia s'était réveillée tôt, ce matin-là. Comme d'habitude, elle n'avait pas entendu son réveil et commença à avoir peur. Elle sauta sur son réveil pour voir l'heure, et fut soulagée lorsqu'elle vit que l'heure du rendez-vous était encore loin, elle soupira. Elle sorti tranquillement de son lit, sans se presser, dérangeant au passage les affaires de ses camarades de chambre ; peu lui importait qu'elles ne soient pas contente, après, elles n'avait qu'à les mettre ailleurs que sur son chemin ! La demoiselle se dirigea dans la salle de bain et se dépêcha d'enfiler une tenue qu'elle jugea correcte : sandales noires, jean noir, débardeur tout aussi noir, cache-cœur noir aussi. En se regardant dans le miroir, la bleue eu l'impression qu'elle était accoutrée pour aller à un enterrement, ce qui la fit sourire.

La jeune femme sorti sa valise ; si elle avait su qu'elle devrait la ressortir, un jour ! Cela lui rappela toutes sortes de souvenirs, des souvenirs au parfum de nostalgie, rappelant son arrivée à l'académie. Pour elle, cela remontait à une éternité, à tel point qu'elle avait l'impression que cela faisait une dizaine d'année, sinon plus, qu'elle fréquentait ce lieu mystérieux. A cette pensée, la bleue secoua la tête : non, ce n'était pas le moment d'y penser, elle avait des bagages à faire ! En effet, elle n'avait absolument rien préparé la veille, par pure flemme. Elle fit donc ses affaires, tranquillement, vérifiant et re-vérifiant qu'elle avait tout ce qu'il lui fallait : vêtements et sous-vêtements de rechange, trousse de toilette avec tout le nécessaire, quelques petites affaires personnelles qui lui semblait importantes dont le réveil qu'elle n'entendait de toute façon que rarement, et bien sûr, ton casque. Elle préféras aussi prendre un sac à dos ; en cas, on ne sait jamais.

Une fois avoir préparé tout cela, elle pris sa valise et enfile son sac à dos avant de sortir de son dortoir, de la maison Saphir, flâna un peu dans l'académie pour tuer le temps ; lorsque l'heure du rendez-vous approcha, elle se dirigea vers le grand portail de l'académie. Une fois franchi, elle remarque un homme fort bien habillé et d'un âge probablement avancé. Étais-ce le fameux majordome ? Car, si elle en croyait l'étrange invitation au-dessous de laquelle elle avait inscrit son nom et son prénom, il y avait un majordome qui était censé les accompagner. La bleue salua comme il se doit l'homme avant d'aviser un peu qui l'entourait. Il y avait un petit garçon aux cheveux bleus et un autre homme aux cheveux rouge feu. Il semblerait donc que tous les élus ici réunis fassent partis de la secte des couleur de cheveux étranges et peu naturelles. Le petit garçon, répondant au nom de Kénan, demanda le prénom de la jeune femme :

Célestia, répondit-elle simplement.

La demoiselle entra ensuite dans le véhicule garé non loin de là. La jeune femme regardait le paysage défiler, sans rien dire, sans déranger personne. Elle n'était pas tellement d'humeur à parler, à vrai dire. Elle restait dans son coin, ressassant ses pensées. La voiture finit par arriver à destination. La bleue ouvrit grand les yeux lorsqu'elle vit la taille de la demeure devant laquelle elle se trouvait. Elle allait réellement pénétrer là-dedans ? Si on lui avait dit qu'elle entrerais un jour dans un immense manoir, elle ne l'aurais jamais cru. Le majordome leur indiqua d'enfiler de nouveaux vêtements dans les vestiaires ; il dînerais ensuite.

Célestia se dirigea vers les vestiaires et troqua ses vêtements citadins contre ceux proposés. Elle rejoignit ensuite Kénan, angoissée. Elle n'avait jamais dîné dans une telle demeure et avait peur de faire une erreur lorsqu'elle serait à table. Par quels couvert devait-on commencer, déjà ? La maîtresse de maison était-elle à cheval sur ce genre de règles ? Elle n'était pas très rassurée.

HRP:
Exceptionnellement et pendant quelques jours, les dialogues de Célestia seront en #4C4C4C.


Code by Aekko



Couleur dialogue : #4DA6E1
avatar
Célestia

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On va passer le mur du son ! [PV William, Kénan, Celestia]

Message par William P. MacKenzie le Jeu 26 Oct 2017, 05:02


William, qui avait pratiquement oublié qu'il s'était inscris à un nouveau cours, fut agréablement surpris de recevoir l'invitation formelle de Lady Cavendish. Pour se raffraîchir la mémoire, il était retourner à l'affichage dans le couloir de l'académie. Tout ça concordait bien avec les indications de l'invitations, comme quoi un chauffeur les prendrait sur le campus pour les mener au manoir. Fidèle à lui-même, William ne s'était que peu préparé. Il n'avait besoin que de peu de choses, après tout. Dans son sac, une batterie externe, deux ou trois bandeaux, deux ou trois calçons, des chaussettes, un kilt et deux chemises. Il avait ajouté à cela son essentiel d'hygiène et le tour était joué.

Une fois l'heure du rendez-vous arrivée, il alla se présenter devant le portail. Comme de raison, il fut le dernier arrivé. L'accueillit un majordome presque caricatural. Celui-ci débarrassa le MacKenzie de son sac et l'invita à monter à bord de la voiture. Cette dernière était luxueuse et aisément associable à la haute société, comme on dit. Regroupé avec les deux autres, c'était l'heure des présentation. D'abord Kénan, que Will connaissait déjà du cours de danse. Puis le majordome qui s'identifiait comme Edward. Enfin, Célestia, que Will n'avait encore jamais vu ou remarquée. Au tour de l'Écossais donc.


"Et bien, enchanté tout le monde. Moi, c'est William," dit-il en s'installant confortablement dans la voiture.

Il allait ensuite entreprendre de converser avec les autres, mais Arget se concentra sur un bouquin et Célestia sur le paysage. Il ne restait plus que le chauffeur, Edward. Loin de lui l'idée de le déranger, d'autant que la voiture était vachement bien insonorisé et son acouphène le dérangeait. Par chance, il avait son casque. Il passa donc la demi-heure de voiture en écoutant son album favori de Alestorm: Black Sails at Midnight.

Quelques morceaux plus tard, voilà que la Royce Rolls arrivait au fameux manoir. Suite au débarquement, le trio fut guidé à travers le hall, lentement, puis amenés au vestiaire où ils avaient pour directives de se changer avant de rejoindre la duchesse pour dîner.

Ni une, ni deux, le rouquin s'était vêtu du costume à noeud papillon, il avait l'habitude avec sa famille. Enfin, il avait -presque- respecté la directive du costume. Niveau 'chic', il supportaot difficilement le pantalon. Toute sa vie il avait porter les couleurs de son clan lors d'évènements, il ne changerait pas pour faire plaisir à une anglaise. Il délaissa donc le pantalon pour enfiler son kilt au tartan singé MacKenzie, avec son bandeau assorti pour ses cheveux. Il quittait ensuite le vestiaire, ou presque, forçant d'abord le jeune Kénan à lui faire face. Lui n'avait pas le pantalon fourni, mais Arget n'avait même pas noué son noeud papillon. Deux temps, trois mouvements et le cou du Émeraude était ceint.

Les trois étudiants maintenant prêts, il ne leur restait plus qu'à suivre Edward pour atteindre le
dining hall où ils dîneraient avec la maîtresse de maison.


Why should I worry~ ?
~ LUCEO NON URO ~
(Dodgerblue - 1E90FF
| Seagreen - 2E8B57)


Got 1 Rose <3
avatar
William P. MacKenzie

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Evolution
Niveau: 1
Exp:
70/150  (70/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On va passer le mur du son ! [PV William, Kénan, Celestia]

Message par Invité le Jeu 26 Oct 2017, 14:16

Edward regarda les trois jeunes gens sortir enfin du vestiaire. Il aida le petit Kénan à corriger sa tenue, rentrant la chemise dans le pantalon et lissant les manches et le col. Celestia semblait très bien se débrouiller et elle sortit sans anicroche. Il n'avait pas le temps pour la coiffure ou son maquillage mais il en aurait demain. Enfin William sortit. Edawrd se pinça les lèvres, un kilt ! Madame allait détester assurément ! Déjà qu'elle était en froid avec les Écossais depuis leur ridicule demande d'indépendance ... Il ferait en sorte de se faire tout petit.

Bien, si vous êtes prêts, suivez-moi.

Il retourna dans le hall pour cette fois aller à l'opposer vers la grande porte de la salle à manger. Il poussa la porte faisant entrer la petite troupe avant de la refermer. La salle était immense, toute en longueur elle laissait passer un maximum de lumière par les grandes fenêtres qui couraient sur le mur de gauche. A droite différents trophées de chasse ainsi que quelques tableaux campagnards ornaient le second mur, le tout disposé autour dune cheminée en marbre. Quelques photos dans des cadres d'or étaient posées sur le rebord de la cheminée. Sans trop s'attarder Edward traversa la pièce. Tout en parlant.

Vous ne souperez pas ici, nous réservons la salle pour les grandes occasions. Avant de rejoindre madame j'aimerai vous instruire de quelques règles de politesse pour ne pas que vous vous attiriez son courroux. Saluez la bien d'un simple Bonjour et ne l'appelez jamais par son prénom. Utilisez des madames ou lady Cavendish sauf si elle vous y autorise. Pour le dîner ne laisser pas vos bras sur la table sauf pour manger, attendez bien qu'elle soit servie avant de commencer. Pour les couverts commencez par ceux le plus à l'extérieur. Et bien sûr respectez toute les autre règles de politesse et de savoir vivre !

Ils arrivèrent enfin devant une porte plus petite. Edaward se racla la gorge avant de frapper vivement.

Madame, vos invités sont près !

Entrez !

Lady Cavendish se leva de son fauteuil pour accueillir les jeunes gens. Le salon était beaucoup plus petit, presque comme une salle à manger "classique", la décoration était plus pauvre, moins exubérante. C'était à coup sûr une pièce de vie, plus qu'une pièce pour en mettre plein la vue. Au milieu une petite table ronde était dressée pour 4. On pouvait noter 3 jeux de couverts ainsi que 3 verres à pied. La vielle dame marcha doucement vers le petit groupe avant d'esquisser un simulacre de sourire qui s'effaça aussitôt lorsqu'elle tomba sur le kilt de l’écossai. Elle semblait partager entre une envie de meurtre et le besoin irrépressible de crier sur l'adolescent. Elle ferma les yeux un instant avant de reprendre une expression neutre.

Bienvenue dans ma demeure. Vous êtes le premier groupe d'élèves à venir prendre un cours auprès de moi, j'espère que votre séjour vous conviendra. Venez, allons nous asseoir.

Elle prit place à la table, laissant les 3 autres la suivre. Une fois tout le monde assis, Edward retira deux verres à Kénan et Celestia.

Bien, bien. J’espère que votre voyage s'est bien passé ? La route n'est pas trop longue jusqu'à l'académie mais vous n'en partez pas souvent je me trompe ?

Elle écouta leurs réponses pendant qu'une servante apportait le premier plat. Une crème de choux fleur accompagnée de dés de saumon fumé. Lorsque les assiettes furent donner à tout le monde, Margaret pris sa cuillère invitant la tablé à commencer.

Avant de commencer le cours de pouvoirs, j'aimerai savoir c que votre pouvoir représente pour vous. Un outil, un don ? De plus j'aimerai jauger votre érudition concernant la physique de l'air et des phénomènes sonores.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: On va passer le mur du son ! [PV William, Kénan, Celestia]

Message par Kénan Arget le Ven 27 Oct 2017, 15:43

Le petit garçon se fit rattraper au vol par William qui lui mit le nœud papillon le petit grommela dans sa langue natale :

-C'est serré ce truc...

Puis Edward le rattrapa à nouveau pour fignoler tout ça. Célestia et William sortirent également de la pièce. Elle était jolie Célestia avec sa robe... Par contre, le petit garçon ne comprenais pas pourquoi William avait mit une jupe. C'était pourtant un garçon... Kénan ne manqua pas de remarquer l'expression d'Edward à la vue de l'accoutrement de l'Ecossais :

-Bien, si vous êtes prêts, suivez-moi.

Il traversèrent de nouveau plusieurs pièces que le petit garçon admira sans pour autant perdre de vue son guide et ses camarades, et faisant bien attention à ne pas se laisser distancer :

-Vous ne souperez pas ici, nous réservons la salle pour les grandes occasions. Avant de rejoindre madame j'aimerai vous instruire de quelques règles de politesse pour ne pas que vous vous attiriez son courroux. Saluez la bien d'un simple Bonjour et ne l'appelez jamais par son prénom. Utilisez des madames ou lady Cavendish sauf si elle vous y autorise. Pour le dîner ne laisser pas vos bras sur la table sauf pour manger, attendez bien qu'elle soit servie avant de commencer. Pour les couverts commencez par ceux le plus à l'extérieur. Et bien sûr respectez toute les autre règles de politesse et de savoir vivre !

Ça faisait beaucoup de règles... Le petit garçon les retins de son mieux en espérant ne pas faire de faux pas. Pas le temps d'y réfléchir plus longuement, ils étaient désormais arrivés à destination :

-Madame, vos invités sont près !

-Entrez !

Ils entrèrent dans une pièce plus petite, où une table était dressée pour 4. Kénan lança un petit regard à la maîtresse de maison, visiblement intimidé par son air froid. Il lança un petit :

-Bonjour Madame

Puis se mit à regarder ses pieds tandis que la lady prenait la parole :

-Bienvenue dans ma demeure. Vous êtes le premier groupe d'élèves à venir prendre un cours auprès de moi, j'espère que votre séjour vous conviendra. Venez, allons nous asseoir.


Le petit garçon attendis un peu, ne sachant à quelle place s'asseoir. Il prit donc la dernière place de libre. Il ne savait pas quoi faire de ses mains, il voulu donc les poser sur la table, mais retins son geste juste à temps, et les posa sur ses jambes le majordome lui retira deux de ses verres ainsi qu'à Célestia :

-Bien, bien. J’espère que votre voyage s'est bien passé ? La route n'est pas trop longue jusqu'à l'académie mais vous n'en partez pas souvent je me trompe ?

Le petit garçon confirma d'un petit mouvement de tête en disant :

-Non, on reste dedans.

Il n'osait pas la regarder de peur de faire une bourde. Il ne lui jetait un regard que lorsqu'il parlait, une phrase maintes et maintes fois répétées étant remonté à sa mémoire : "Regarde moi quand tu me parles" Il gardait donc le regard fixé sur son assiette qui ne tarda d'ailleurs pas à se remplir. Il commença à jeter des coups d’œils plus ou moins discrets à ses deux camarades afin de voir comment ils s'y prenaient et pouvoir prendre exemple sur eux. Lorsqu'ils prirent leurs couverts pour commencer à manger, Kénan les imita et porta une première cuillère à sa bouche. Hum... Lady Cavendish repris la parole :

-Avant de commencer le cours de pouvoirs, j'aimerai savoir ce que votre pouvoir représente pour vous. Un outil, un don ? De plus j'aimerai jauger votre érudition concernant la physique de l'air et des phénomènes sonores.

Le petit garçon réfléchit un peu à sa réponse, tout en continuant à manger. Qu'est-ce-que son pouvoir représentait pour lui ? Il n'en savait rien. C'est pourquoi il répondit :

-Je sais qu'il a beaucoup de gens qui n'ont pas de magie, mais pour moi, avoir ce pouvoir est juste... normal. Il fait partie de moi, il déjà m'a été utile beaucoup de fois, mais en même temps... Je ne sais vraiment pas, c'est juste normal que j'en ai un

Il avait fait des efforts pour parler correctement mais son accent français était ressortit par moments sans qu'il puisse s'en empêcher. Il faisait vraiment de son mieux, mais il ne se sentait pas à sa place dans cette grande maison luxueuse au milieu de ces gens de la haute société. Cela se sentait dans tous ses gestes, de sa façon de parler, à sa façon de manger, ou de tenir ses couverts. Il s'attendait à se faire reprendre d'un moment à l'autre. Il pensa rapidement à sa sœur, jamais elle ne le croirait quand il lui dirait qu'il était resté calme. A cette idée il esquissa un léger sourire...
avatar
Kénan Arget

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On va passer le mur du son ! [PV William, Kénan, Celestia]

Message par Célestia le Ven 27 Oct 2017, 20:03


On va passer le mur du son


PV. Kénan Arget, William P. MacKenzie & Margaret Cavendish


Célestia était fin prête, dans son élégante robe noire. Décidément, aujourd'hui, il fallait croire que le destin était bien triste, à vouloir s'obstiner de l'habiller de noir. Enfin, cette couleur ne la dérangeait pas. Le jeune garçon semblait avoir eu bien du mal à mettre correctement son nœud papillon, car il se fit aider non seulement par William -qui semblait être Écossais et le revendiquait clairement, à en juger son kilt-, mais aussi par le majordome, qui passa par derrière comme pour s'assurer que l'accessoire avait été mit correctement.

L'homme leur fit traverser plusieurs pièces, dont une immense, qui devait très probablement servir pour les réceptions importantes. La bleue se sentait bien minuscule, au milieu de cette pièce. Cependant, il semblerait que ce ne soit pas le lieu où ils allaient dîner. Pendant qu'ils marchaient, Edward leur rappela les règles élémentaires de la table, rappelant ainsi à la demoiselle qu'il fallait commencer par l'extérieur. Elle se repassa en boucle les différentes règles énoncées pour bien se faire voir par la propriétaire des lieux, avant de pénétrer dans la salle du dîner. Celle-ci était beaucoup plus petite que la pièce qu'ils avaient traversé, mais bien plus agréable et chaleureuse à son goût.

Bonjour, madame, salua poliment Célestia.

Leur hôte était une veille dame élégante, qui avait fait une étrange moue à la vue du kilt du jeune homme et qui n'avait pas échappé à l’œil de Célestia, bien qu'elle n'en montrât rien. Peut-être n'aimait-elle pas les écossais ? Elle se souvenait qu'Edward avait aussi tiqué lorsqu'il avait remarqué l'accoutrement de William. La jeune femme alla se placer à gauche de la maîtresse de maison et attendit un signal avant de s'assoir, prenant soin de ne pas faire racler les pieds de la chaise sur le sol. Sur sa chaise, elle était droite comme un piquet, les mains sur les genoux, laissant le majordome retirer deux verres à Kénan et à elle. Pourquoi, elle ne le savait pas, mais elle s’abstint de poser la question, pour ne pas paraître trop impolie.

Non, ça c'est bien passé, répondit-elle à la question de lady Cavendish. On ne sort que rarement de l'académie, à part pour aller en ville.

Évidemment, elle omettait de dire que certains sortaient beaucoup plus souvent que d'autres, certains allant jusqu'à "oublier" qu'ils avaient des heures de cours pour aller faire la fête. Un coup d’œil à Kénan, et Célestia remarqua que le pauvre était bien plus tendu qu'elle Probablement son premier dîner dans la haute société, à lui aussi ; mais surtout, il lui semblait assez jeune, ça devait jouer. Le premier plats ne tarda d'ailleurs pas à arriver dans l'assiette de la demoiselle aux cheveux bleus. Bien que l'envie de se jeter sur son plat la démangeait, elle attendit patiemment que leur hôte commence à manger avant de prendre les couverts le plus à l'extérieur et d'entamer son plat, veillant aussi à ne pas manger trop vite.

La maîtresse de maison posa des questions plutôt normales sur l'utilisation du pouvoir de chacun, mais la dernière surpris la demoiselle. Ses connaissances en physique ? En phénomènes sonores ? La bleue ne savait que peu de choses à ce sujet, à vrai dire. Elle avait à peine retenu ses cours sur le sujet, ce qui était un comble pour quelqu'un pouvant manipuler le son à sa guise. Elle ne savait pas vraiment quoi répondre, ayant peur de passer pour une personne bête et peu instruite aux yeux de lady Cavendish. Kénan avait par ailleurs oublié de répondre à cette question, lorsqu'il répondit. Ce fut donc au tour de Célestia de se lancer, après bien sûr avoir vidé sa bouche :

Eh bien... Je vois ça comme un peu des deux, sauf que je ne sais pas encore bien me servir de tout son potentiel... Pour la physique, il me semble que la fréquence audible se situe entre 20 et 20 000 Hertz, que le décibel sert à mesurer le niveau sonore, et que le son, qui est composé d'ondes, a besoin de matière pour se propager. Aussi, il existe des infrasons et des ultrasons. Et c'est tout ce dont je me souviens, pour le moment.

Elle espérait être passé pour quelqu'un avec un minimum de culture malgré ces maigres connaissances. Et puis, l'hôte verrait bien que le comble de la jeune femme si elle pensait à pousser l'interrogatoire sur ce sujet plus loin.


Code by Aekko



Couleur dialogue : #4DA6E1
avatar
Célestia

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On va passer le mur du son ! [PV William, Kénan, Celestia]

Message par William P. MacKenzie le Sam 28 Oct 2017, 04:50


Comme les autres, mais sans pour autant le savoir, William remarqua le regard du majordome vis-à-vis de lui. Il ne pouvait qu'assumer que ça venait du kilt. C'était compréhensible en même temps, car non seulement il dérogeait à la règle au niveau de l'accoutrement, il affichait sa fierté écossaise dans la demeure d'une Lady de la terre des Angles. Edward ne sembla pourtant pas intéressé à faire la remarque au jeune homme ou à l'obliger à se changer. Il entraîna plutôt le trio d'élèves pour un retour dans le grand hall et une traversée. De l'autre côté les attendait une immense salle à manger.

William allait se plaire ici... Ou presque. Edward les informait rapidement que là n'était pas le lieu du dîner. Il ne manqua pas de leur rappeler les règles de bienséance à table et cetera, et cetera. Ils transitèrent ensuite dans une salle adjacente, celle-ci plus petit, presque pittoresque en comparaison. Table ronde, classique des Britanniques (si vous ne connaissez pas Arthur de Bretagne, honte à vous), dressée pour quatre et la dame déjà sur place.

Alors là, si le majordome avait eu une expression qui en disait long face à William et son tartan, la maîtresse c'était bien pire. D'abord un sourire léger, puis ce qui était presque une grimace avant qu'elle ne reprendre le dessus et affiche une neutralité forcé. Elle n'offrait pas non plus de commentaire. Le rouquin ne pouvait s'empêcher d'étirer le coin de ses lèvres, amusé.

Lady Cavendish les accueuillis d'elle même, mentionnant qu'ils étaient les premiers, puis ils prirent tous place autour de la table. Enfin, tous sauf Edward. Bien vite, quelques couverts disparurent. Certainement en raison du heune âge de Kénan et de Célestia. Ainsi, William, assis face à l'hôtesse, restait le seul étudiant avec ses trois verres. Loin d'être suicidaire, l'Écossais qui n'avait ni respecter la tenue ni saluer la dame, s'était tout de même assis bien droit, avec un bras horizontale contre sa poitrine pour que sa main soutien le coude de l'autre. Il se tenait donc le menton. Ça lui donnait un air et ça lui évitait de mettre ses mains n'importe où.

Il écouta attentivement ce que chacun avait à dire et garda le silence. Par chance que ça parlait, parce qu'il n'y avait presque pas de son pour enterrer son acouphène. Lorsqu'ils furent enfin servi, il s'empara calmement de la première cuillère et suivis le mouvement déclenché par Margaret. La crème était bien. Ce n'était pas exactement dans les goûts du highlander, mais suffisament assaisonnée.

Kénan fut le premier à répondre aix que..  à la premièrr question de la prof. Il avait visiblement l'air inconfortable. Fut ensuite Célestia, un peu moins tendue, mais jamais aussi à l'aise que le troisième, qui hochait face à la réponse de la bleue concernant le son.


"Oui, voilà. Les sons sont causé par des ondes mécaniques, des vibrations. Il marqua une courte pause pour une bouchée, laissant le temps à Margaret d'enregistrer et d'apprécier son accent estompé. La fréquence, calculée en hertz, représente le nombre de fois où l'onde frapera une surface donnée sur un lapse de temps donnée. Plus c'est élevé, plus le son est aigu, et inversément. Il marqua une nouvelle pause, observant le visage de chacun un instant. Il secouait nonchalamment la tête en poursuivant. Sinon, le son a une vitesse qui dépend de la densité et de la solidité de la matière dans laquelle il se propage. Il sera beaucoup plus rapide dans un solide que dans un liquide, par exemple, sans parler des gas. Nouvelle pause, mais son expression alors qu'il avalait une autre cuillèrée de crème, montrait bien qu'il continuerait. Quant à la manière dont je perçois mon pouvoir... et bien ça fait partie de moi. Certains naissent avec un doigt en trop... Moi, je me déplace à la vitesse du son et j'adore ça. Un dernier sourire, satisfaction lisible sur son visage.

Son pouvoir était plus complexe que ça, mais l'essentiel était là. De plus, il avait assez parler pour l'heure, sa crème le demandait, sans parler du saumon.


Why should I worry~ ?
~ LUCEO NON URO ~
(Dodgerblue - 1E90FF
| Seagreen - 2E8B57)


Got 1 Rose <3
avatar
William P. MacKenzie

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Evolution
Niveau: 1
Exp:
70/150  (70/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On va passer le mur du son ! [PV William, Kénan, Celestia]

Message par Invité le Sam 28 Oct 2017, 16:26

Margaret continuait à déguster sa soupe tout en regardant ses élèves. Edaward leur avait sans doute expliqué les bonnes manières car elle ne nota aucune erreur de leur part, si on omet cette habit barbare et vulgaire que portait l’Écossais. Comment pouvait-on se pavaner dans un tel accoutrement ? Ce manque de pudeur la répugnait au plus haut point, yerk ... Elle reprit une cuillère tentant d'oublier cette ignoble vision. Edaward apporta le vin, rouge ou blanc, cala était au choix de son invité, vu que les deux plus jeunes ne pouvait boire. Peut être comprenaient-ils mieux la raison pour laquelle on leur avait retiré deux verres. Ils furent quant à eux servis en eau. Margaret pris un verre de rouge en vue de la suite du repas. Elle avait demandé à son cuisinier de préparé une viande qui conviendrait à des enfants, le sanglier était peut être un peu trop exotique pour eux ....

Edward vint débarrasser les convives, une fois leur assiettes terminée, puis il apporta la suite du repas. Le plat était donc un confit de canard à l'orange accompagné de petits légumes (carottes et champignons). L'assiette était plutôt modeste, c'était le souper après tout. Une fois tout le monde servi Margaret pris en main le deuxième jeu de couvert, invitant les autres à commencer. Elle avait écouté leur réponse avec intérêt, ainsi pour eux leur pouvoir n'était pas spécial mais parfaitement normal ? Au moins elle n'aurait pas à perdre son temps à leur redonner confiance en eux. Leur connaissance en physique ondulatoire étaient plutôt bonne même si ce n'était pas encore ça. Elle avait prit des cours de rattrapages auprès d'un de ses ingénieurs  pour pouvoir leur proposer ce cours. Elle alla donc droit au but.

"Bien, bien, bien, vous semblez en connaitre assez sans être érudit sur la question. Je vous ai réuni tous les trois car vos pouvoirs utilise l'air qui nous entoure d'une manière ou d'une autre. Je vais vous proposer un entrainement pour développer vos capacités. Il sera très difficile et long, vous passerez plusieurs heures à utiliser vos pouvoirs. Ce que vous n'avez encore jamais fait."


Elle prit une bouchée qu'elle mastiqua puis avala avant de reprendre.

"Celestia tu sais déjà influencer la fréquence des sons, c'est ce qui te permet de changer sa hauteur, mais tu ne sais pas encore comment modifier son intensité. C'est ce que je vais t'apprendre. William tu vas travailler le déplacement en milieux liquide puis, pourquoi pas, solide. Kénan nous allons travailler la solidité de tes murs avec l'aide de notre ami Écossais. Cela vous convient-il ?"

Son explication n'expliquait pas comment ils allaient faire pour utiliser leur pouvoir pendant 2 heures mais elle voulait garder la surprise.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: On va passer le mur du son ! [PV William, Kénan, Celestia]

Message par Kénan Arget le Dim 05 Nov 2017, 15:01

Le petit garçon écouta bien attentivement les explications de ses aînés à propos des phénomènes sonores, mais il n'y compris au final, pas grand-chose. De toute façon, cela n'avait, lui semblait-il, aucune influence sur son propre pouvoir, et était vraisemblablement plutôt utiles aux deux autres. Maîtriser le son, et se déplacer à la vitesse du son. Deux pouvoirs que le petit garçon trouvait très intéressants et qu'il aurait aimé pouvoir essayer. Du vin arriva sur la table, et de l'eau fut versé dans les verres des deux plus jeunes. Le petit garçon remarqua qu'il était le seul à être angoissé à ce point de commettre une erreur. Célestia se débrouillait et William, lui, semblait être dans son élément. La maîtresse de maison repris la parole, disant que leurs connaissances étaient bonnes, ce qui confirmait l'hypothèse de Kénan, ces informations ne le concernait pas vraiment. La lady donna ensuite le programme du cours pour chacun. Pour Célestia, l'intensité des sons, pour William, se déplacer dans du liquide voire du solide, et pour lui, rendre ses murs plus solides encore. Quelque chose le tracassait, par contre. Malgré toute sa bonne volonté, jamais il ne pourrait utiliser son pouvoir pendant des heures. C'était impossible ! Néanmoins, lorsqu'elle leur demanda si cela leur convenait, il ne put s'empêcher de hocher joyeusement la tête. Il finit sa bouchée avant de demander, en commençant par se tromper de langue :

-Mais comment tu... euh non.. euh vous... euh... Comment on va pouvoir utiliser nos pouvoirs aussi longtemps ?

Il avait fait sa première bourde ! Il fallait bien que ça arrive à un moment donné, mais le petit garçon s'en retrouvait gêné au plus haut point, ayant bien compris que la lady ne laisserait pas passer ce genre d'erreur. A moins qu'elle ne comprenne pas le français, elle allait sûrement se fâcher. Il était subitement devenu tout rouge, et baissa la tête vers son assiette pour se remettre à manger en silence. La haute société n'était vraiment pas faite pour lui. Mais la nourriture était très bonne par contre !
avatar
Kénan Arget

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On va passer le mur du son ! [PV William, Kénan, Celestia]

Message par Célestia le Mer 08 Nov 2017, 14:56


On va passer le mur du son


PV. Kénan Arget, William P. MacKenzie & Margaret Cavendish


Le jeune homme aux cheveux rouges semblaient avoir une meilleure mémoire et une meilleure connaissance en physique que notre demoiselle. Peut-être que, lui, il avait été attentif lors des cours portant sur le sujet, contrairement à Célestia qui, comme à son habitude, rêvassait à ce moment-là. Ces détails semblaient si évidents que la jeune femme se sentis quelque peu ridicule à ne pas les avoir trouvés directement. Elle eu d'ailleurs une indication très claire sur le pouvoir de William : il se déplaçait à la vitesse du son. Le point commun entre leurs deux pouvoirs, c'était, comme par hasard, le son. Le petit jeune semblant mal à l'aise avait-il été convoqué pour la même raison ?

Le majordome apporta des bouteilles de vin -la jeune femme comprenait mieux pourquoi deux de ses verres avait été retirés. Elle fut cependant servie en eau, mais attendit un peu tout de même avant de prendre une gorgée de la boisson. Les assiettes terminées, le majordome débarrassa la table avant d'apporter le nouveau plat. Les yeux de Célestia s'illuminèrent à la vue de la viande choisie. En temps normal, elle aimait cette viande, mais étant actuellement invitée chez une personne assurément riche, elle espérait que ce soit une merveille pour les papilles. L'hôte complimenta vaguement nos trois camarades sur leurs connaissances. Ainsi donc, les trois avaient un pouvoir sur l'air ? Intéressant. La bleue se demanda quel pouvait bien être la capacité du plus jeune.

Un léger sourire vint se dessiner sur le visage de la bleue. Un entraînement long et difficile ? Elle demandait à voir, s'imaginant toutes sortes de scènes dans sa tête. Cependant... Plusieurs heures ? Ce n'était pas un peu long ? Quoique, pour le but que lady Canvendish avait fixé, c'était sûrement plus que raisonnable. Modifier l'intensité, donc. Elle eut d'ailleurs le petit bonus d'avoir une indication du don de Kénan, sûrement en rapport avec des murs, donc d'une solidification de l'air -du moins, si elle se référait aux paroles prononcées plus tôt.

Le jeune commença maladroitement sa question, qui était pourtant la question primordiale : comment utiliser son pouvoir plusieurs heures d'affilé, le tout sans s'épuiser de trop ? Car non, elle n'avait pas précisé le nombre d'heures. Elles pouvait être au nombre de deux, de trois, de quatre tout comme de dix, de onze, de douze. Elle se contenta de hocher la tête, approuvant le question, en prenant une nouvelle bouchée de son plat. Décidément, il était réellement délicieux.

Code by Aekko



Couleur dialogue : #4DA6E1
avatar
Célestia

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On va passer le mur du son ! [PV William, Kénan, Celestia]

Message par William P. MacKenzie le Jeu 16 Nov 2017, 05:10


Lorsqu'Edward eu remarqué que tous avaient plus ou moins terminé leur bol, il débarassa le tout et servit à boire. Pour les adultes, un choix de vin rouge ou blanc. Pour les enfants, de l'eau. Pour éviter de se retrouver avec un mauvais agencement viande et vin, le rouquin suivit le choix de l'hôtesse pour une coupe de rouge. Suivit alors l'assiette avec la dite viande. Rapidement, ça semblait être une volaille au doux parfum alléchant. Comme précédemment, il attendit que Lady Cavendish ne se serve avant de lui même entamer son plat. Il prit un peu de tout sur sa fourchette avant de la mettre en bouche. Il apprécia ensuite chaque saveur avant d'avaler le tout. Il prit ensuite son verre et y fit tourbillonner le liquide vermeille pour en libérer les effluves. Il renifla un peu, puis en prit une pincée de ses lèvres. Il opina d'appréciation avant de continuer le repas en écoutant la maîtresse de maison.

Il fut d'abord bien d'accord sur ce qu'elle disait, hochant de la tête ça et là. Puis vint la mention des
heures d'entraînement. Là, William avala, mais c'est tout. Il cessa toute activité en lien avec le repas. Il connaissait ses propres limites et essayait lui même de les repousser à chaque semaine depuis son arrivée dans cette école, sans succès. Il était bien curieux de voir comment elle allait s'y prendre pour les faire travailler aussi fort, aussi longtemps. Elle ne laissa cependant pas place aux objections ou aux questions. Du moins, ce ne fut pas immédiatement. Elle continua d'abord en ajoutant ce que chacun d'entre eux allait travailler, sans dire comment. Will pe sait cependant deviner pour le français, considérant que ça le concernait. Il espérait vraiment se tromper. Devenir sourd, aveugle et infirme ne l'intéresaait que peu, surtout si en plus il devait briser une majorité des os de son corps.

Il allait prendre parole alors que Arget s'enfargea sans ses langues. Au moins, la question final était la bonne. Tout comme Célestia, le highlander hocha de la tête pour soutenir la question. Il y ajouta cependant sa touche personnel, avec une pincée d'humour.


"Oui, il y surtout ça, mais aussi... il inspira, sourire en coin un peu moqueur. J'ose espérer que mon -aide- n'impliquera pas la fracture de plusieurs de mes os, hm ?"

Il lançait cette question comme une blague, une évidence, mais au fond de lui, il était quand même inquiet. Il savait pertinemmemt qu'il ne pouvait, ou plutôt ne devait, pas percuter d'objets solide, comme par exemple un mur, pendant un de ses bonds sonique. C'était d'ailleurs là une des difficultés d'utiliser son pouvoir dans l'eau. La vitesse accrue lui demandait beaucoup plus de prudence pour éviter de se briser contre un objet plus dur que lui.


Why should I worry~ ?
~ LUCEO NON URO ~
(Dodgerblue - 1E90FF
| Seagreen - 2E8B57)


Got 1 Rose <3
avatar
William P. MacKenzie

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Evolution
Niveau: 1
Exp:
70/150  (70/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On va passer le mur du son ! [PV William, Kénan, Celestia]

Message par Invité le Jeu 16 Nov 2017, 22:51

Le plat était parfait, son chef cuisinier avait encore fait des miracles ce soir. Elle nota quelque part dans sa mémoire de le remercier. Il était important de s'occuper de son personnel. Cela faisait plaisir à tout le monde. Tandis qu'elle mangeai, elle écouta les interrogations des trois jeunes gens. Il est vrai qu'ils ne savaient rien de son pouvoir, les conséquences d'un tel entrainement sans cela serait surement la mort pour William et l'évanouissement pour les deux autres. Elle ne comptait pas leur dévoiler son plan, mais elle pouvait bien les rassurer quelque peu.

"Non ne vous inquiétez pas pour ça jeunes gens, je n'ai prévu en aucun cas de vous blesser. Mon entrainement est sans douleur, mais pas sans peine. Si vous êtes efficaces nous en ferons 4 en deux jours. Tout dépendra de vous. Mais pour le moment finissons notre repas et parlons d'autres choses, l'entrainement peut bien attendre."


Elle finit son verre en même temps que son assiette. Lorsque tout le monde eut finit, les couverts sales furent débarrassés et le majordome apporta le dessert. Il s'agissait d'une simple tarte au pomme accompagnée d'une boule de glace maison. La sobriété du dessert pouvait surprendre mais sa qualité n'était pas moindre. Margaret commença quand tout le monde fut servi, discutant avec les élèves et répondant à certaines de leurs questions, par exemple sur son manoir ou son titre. Ils finirent le repas comme cela et bien repus, les élèves furent conduis à leur chambre. Les garçons avait une chambre dotée de deux lits une place, alors que Celestia eut le droit à une chambre d'invité beaucoup plus luxueuse. Des vêtements de nuit leur seront fournis s'ils en font la demande. Une fois les élèves dans leur chambre, Edward alla aider Madame à se préparer pour son coucher elle aussi.

"Êtes-vous sur de vouloir faire ça ? 4 utilisations aussi rapprochée pourraient avoir de graves conséquences ...."


Je le sais bien Edward, je connais déjà les risques.

Pas du tout rassuré le majordome laissa sa patronne à son œuvre. Celle-ci s'allongea dans son grand lit et attendit que les jeunes élèves trouve le sommeil.

Vous ouvrez les yeux sur une immense plaine, de l'herbe s'étale à perte de vue tout autour de vous. Vous ressentez des odeurs familière d'herbe, de nature, de fraicheur. Margaret se tient debout devant vous, elle parait ... presque plus jeune. Non attends, elle est plus jeune ! Les rides ont disparues mais son regard est toujours aussi autoritaire. Peut-être vous rendrez-vous compte que cette situation est cocasse ou alors vous ferrez comme tout le monde et vous ne verrez pas qu'il n'y a pas de logique dans ce rêve. Vous vous sentez parfaitement réveillé maintenant, parfaitement lucide. La jeune duchesse en profite pour vous adresser la parole.

Bienvenue à votre premier cours de pouvoir !


Dernière édition par Margaret Cavendish le Dim 19 Nov 2017, 16:30, édité 1 fois

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: On va passer le mur du son ! [PV William, Kénan, Celestia]

Message par Kénan Arget le Ven 17 Nov 2017, 21:43

Finalement, on ne semblait pas lui tenir rigueur de son mélange, ni du fait qu'il avait commencé par tutoyer la duchesse. Certainement ne connaissait-elle pas la langue de Molière, ou n'avait tout simplement pas fait attention. L'autre garçon, celui qui avait mit une jupe, ajouta d'ailleurs :

-Oui, il y surtout ça, mais aussi... J'ose espérer que mon -aide- n'impliquera pas la fracture de plusieurs de mes os, hm ?

Le petit garçon regarda la maîtresse de maison, attendant impatiemment sa réponse. Il n'était pas sûr que Gwen' soit d'accord sur le fait qu'il puisse perdre la mémoire, surtout qu'on ne connaissait pas encore l'étendue de ce contrecoup, qui s'était pour l'instant limité à quelques minutes. Quand à lui, il ne voulait même pas imaginer perdre tous ses souvenirs. La lady prit donc la parole :

-Non ne vous inquiétez pas pour ça jeunes gens, je n'ai prévu en aucun cas de vous blesser. Mon entrainement est sans douleur, mais pas sans peine. Si vous êtes efficaces nous en ferons 4 en deux jours. Tout dépendra de vous. Mais pour le moment finissons notre repas et parlons d'autres choses, l'entrainement peut bien attendre.

Sans douleur ? Donc, pas de mal de crâne ? Le petit garçon en aurait presque sauté de joie. Comme il adorait faire des blagues, il avait encore fait tomber quelqu'un de sa classe grâce à son pouvoir ce matin, un de ses camarade de jeu avec qui il s'entendait bien. Ce dernier lui avait donc piqué son dessert au réfectoire par vengeance. Des jeux d'enfants de 10 ans quoi. Mais une migraine persistait encore, très légère, mais bien présente. C'était à se demander s'il n'utilisait pas son pouvoir inconsciemment. A moins qu'il n'ai refait la même chose dans l'après-midi ? Il n'en savait rien. Mais l'idée d'utiliser son pouvoir sans subir cet inconfort l'enchantait. Parler d'autre chose oui, mais de quoi ? Ah si, il avait une question sans aucun rapport qui lui passait par la tête :

-Est-ce-que vous avez beaucoup voyagé ?

Il écouta la réponse qu'on lui fit, les autres posèrent éventuellement des questions aussi, puis le repas se termina et chacun gagna sa chambre. Le petit garçon se débarrassa avec joie de ses habits, enfilant à la place un pyjama basique. Il aurait bien aimé dormir en caleçon, mais il faisait un peu froid dehors. Il s'installa à plat ventre sur son lit et se mit à lire son livre en attendant que William ai fini de se préparer également, et lui répondant éventuellement s'il engageait la conversation. Avant même que la lumière soit éteinte, il s'endormit sur son livre, gagné par la fatigue.

Il ouvrit les yeux, il ne savait pas depuis combien de temps il dormait, mais ce qui lui sauta aux yeux, c'était qu'il n'était plus dans son lit, mais dans la nature. En une fraction de seconde, il fut sur ses pieds, à moins qu'il ne soit déjà debout. Il vit la lady plus loin, en face de lui. Elle lui semblait différente, mais il ne savait pas dire en quoi. Il se frotta les yeux, se disant qu'il rêvait, mais non, tout cela était bien là autour de lui, ainsi que ses deux camarades eux aussi arrivés dans ce décor.

Bienvenue à votre premier cours de pouvoir !

Et le petit garçon de répondre interloqué :

-Mais on est où là ? Et comment on est arrivé là ?

Il avait l'impression de rêver, ce qui expliquait qu'il ne fasse même pas attention à la façon dont il parlait, il nageait purement et simplement dans l'incompréhension.
avatar
Kénan Arget

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On va passer le mur du son ! [PV William, Kénan, Celestia]

Message par Célestia le Sam 18 Nov 2017, 09:55


On va passer le mur du son


PV. Kénan Arget, William P. MacKenzie & Margaret Cavendish


Célestia se contenta d'écouter ce que le roux avait à dire. Elle n'avait pas pensé une seule seconde que son pouvoir pouvait lui briser les os -et ce, même si, en y réfléchissant, c'était plutôt logique, s'il ne faisait pas attention. Mais il semblerait que leur hôte avait déjà tout prévu, y compris le nombre de séances. Suivant le temps de chaque séance, cela lui semblait assez peu. Si elle voulait leur faire faire des avancées considérables, selon la bleue, il en faudrait bien plus que ça. Enfin, elle verra bien lorsqu'elle y sera.

Le plat fut débarrassé, le désert arriva : une simple tarte aux pommes accompagnée d'une boule de glace à la vanille. Peut-être n'étais-ce pas très élaboré, mais qu'importe, le repas avait été succulent jusque là, alors pourquoi ça changerait ? La bleue commença à manger quand son hôte eût entamé son plat. A la suite de la discussion, il n'était plus question d'entraînement, mais de questions diverses et variées. Il arrivait à la jeune femme d'en poser quelques-unes, mais la plupart du temps, elle se contentait d'écouter. Le repas se termina donc bien vite, et chacun alla dans la chambre qui leur avait été assignée. Là où les deux jeunes hommes avaient droit à une chambre avec deux lits, la bleue eu droit à une magnifique et spacieuse chambre digne d'une princesse. Ravie, la jeune femme sautilla à travers sa chambre, pensant à ses pauvres camarades de dortoir restée dans leur dortoir. Elle était bien contente d'être partie de l'académie pour quelques jours ! L'excitation et la joie d'avoir découvert sa nouvelle chambre -et d'avoir pris goût à ce luxe-, elle enfila la robe de nuit qui était placée sur son lit. Puis, elle s'enfonça sous sa couette, Morphée ne tardant pas à la prendre dans ses confortables bras pour un long et doux sommeil...

Du moins, c'est ce qu'elle cru.

Quelque chose, une chatouille peut-être, lui fit ouvrir les yeux. Elle n'était plus dans cette belle chambre de princesse, dans son grand lit moelleux et confortable ; elle se trouvait allongée dans de l'herbe. Surprise, elle se redressa vivement, tournant la tête dans tous les sens. Elle était dans une immense plaine, de l'herbe à perte de vue ; elle était sûre de n'y avoir jamais mis les pieds. Elle se leva, et aperçut lady Cavendish sans la moindre ride. N'avait-elle pas des rides, quelques minutes -ou quelques heures- plus tôt ? Célestia était déboussolée. Leur hôte les avaient déplacés durant leur sommeil vers cet endroit insolite, gommant ses rides au passage ? Non, il y avait forcément une autre explication, mais elle ne parvenait pas à mettre le doigt dessus.

Les yeux de la bleue s'écarquillèrent. Le cours de pouvoir, ici ? Elle ne comprenait absolument rien, et il semblerait que le jeune garçon non plus. Ce point la rassurait : elle n'était pas la seule à ne pas comprendre. Était-elle sous l'influence d'une drogue quelconque ? Cette simple idée la fit frémir d'horreur. Non, leur hôte n'avait tout de même pas pu faire un coup aussi bas ! Non, l'explication à tout cela était forcément autre part... Cependant, elle se devait de ravaler ses doutes et ses craintes. Elle avait espoir pour finir par sortir de cet étrange lieu.

Du coup... Qu'est-ce qu'on va faire ? posa Célestia.

Peut-être étais-ce un peu idiot, comme question, mais elle devait savoir ce qu'ils allaient faire, en plus d'avoir des explications sur le pourquoi du comment de ce lieu inconnu.

Code by Aekko



Couleur dialogue : #4DA6E1
avatar
Célestia

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On va passer le mur du son ! [PV William, Kénan, Celestia]

Message par William P. MacKenzie le Dim 19 Nov 2017, 01:37


La réponse de la maitresse de maison était rassurante. Elle avouait que l'entrainement serait pénible, mais ça il fallait s'y attendre. Cela le satisfaisait. Il ne savait toujours pas comment elle s'y prendrait, mais au moins elle avait leur bien être à coeur. La suite du repas fut plus conviviale, avec des discussions sur un peu tout et rien. En bon passionné d'histoire, le jeune Écossais ne se gêna pas pour s'informer sur le manoir et la famille Cavendish. Visiblement, il vola la conversation, considérant les quelques lignes à peine que Kénan et Célestia offrirent.

Après une tarte des plus simple, mais bien délicieuse, ce fut l'heure du couvre-feu. Il n'y avait pas de veillée pour le trio d'étudiant, mais plutôt du repos en prévision des prochains jours. Les garçons dans une chambre et la fille dans l'autre. Avant de sauter au lit, Will prit soin d'enfiler un caleçon et de se brosser les dents. Allait-il dormir déjà ? Non. Il avait endurer son acouphène pendant plusieurs heures déjà, pour s'endormir il avait besoin de sa dose musicale. C'est sans le moindre mot à Arget que MacKenzie enfila son casque, ferma les yeux et se laissa sombrer dans les plus grands succès de John Williams. Il n'eut pas connaissance d'avoir entamer la deuxième parti que déjà Morphée s'emparait de sa conscience.

C'est avec l'esprit encore trouble que William ouvrit les yeux; normale lorsque c'est le matin. Quelque chose clochait pourtant. Confus, il pensa à l'alcool, mais il n'avait pris qu'un verre. Pour un bartender Écossais, ce n'était pas suffisant. Il pensa à une drogue quelconque, mais chassa l'idée bien vite, alors que ses yeux reconnaissait le décor ou presque. De l'herbe verte à perte de vue, l'odeur fraîche de la nature et la fille de Lady Cavendish. Non, plutôt Margaret elle-même, mais sans une ride. Confus, Will regard à gauche et à droite. Il pu voir ses camarades de cours. C'est là que la professeure leur soyhaita la bienvenue.

Tout de suite, le jeune Français lança deux question des plus sensibles. Célestia lui emboîta l'interrogation rapidement avec quelque chose de moins paniqué, mais beaucoup plus vague. Le Highlander était certes curieux, mais plutôt que de chercher les réponses, il commençait déjà à apprécier le décor. Quand on pense à son pouvoir, un endroit dénudé du moindre obstacle à des lieues à la ronde, c'est l'idéal.


"Trois questions pertinentes, mais dans tous les cas j'aimerais souligner que j'aime déjà beaucoup votre choix de -local-, dit-il avec un sourire sincère."

En ma qualité de narrateur et si j'ai bien compris les règle de cet univers onirique, notre beau William était subconsciemment resté vêtu exactememt de la manière dont il se souvient en dernier, à savoir avec un simple caleçon de style "boxer". De quoi mettre mal à l'aise les âmes trop sensible. Je répète subconsciemment, quoique ça ne le gênerait personnellement pas. Cache-oeil et boxer ça donnait un certain style.


Why should I worry~ ?
~ LUCEO NON URO ~
(Dodgerblue - 1E90FF
| Seagreen - 2E8B57)


Got 1 Rose <3
avatar
William P. MacKenzie

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Evolution
Niveau: 1
Exp:
70/150  (70/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On va passer le mur du son ! [PV William, Kénan, Celestia]

Message par Invité le Dim 19 Nov 2017, 17:37

Margaret regarda les trois jeunes gens qui regardaient autour d'eux, l'air perdu. Elle pouvait comprendre qu'ils soient confus, mais que diable étaient-ils obligés d'imiter un poisson dans son bocal, ridicule ! Et puis pourquoi cette manie de dormir ainsi dévêtu était autant à la mode parmi la plèbe. La duchesse détourna le regard d'un air dégouté et claque des doigts pour les vêtir d'une tenue plus approprié. Elle prit une tenue au hasard dans leur mémoire en préférant celle qu'il portait le plus souvent. A défaut de luxe, nous aurons au moins la sobriété, pensa-t-elle. Les questions ne tardèrent pas à fuser : on est où, c'est quoi ici, et bla et bla. Elle n'avait pas envie de perdre son temps à leur expliquer ce qu'est un rêve lucide tout ça tout ça, donc elle alla à l'essentiel.

"Vous rêvez" dit-elle simplement.

Elle frappa dans ses mains pour marque la fin de cette discutions oh combien ennuyeuse. Elle s'approcha de Celestia pour lui prendre la main.

"Allons je vais vous expliquer ce que vous allez faire, jeune fille."

Dès qu'elle eut touché sa main, l'espace se distordit et elle se retrouvèrent à 100 mètres de leur position d'origine; loin des deux garçons. La duchesse lâcha la jeune fille et commença à lui expliquer. Elle agita les doigts et une petit boule de lumière rouge se forma dans sa main. Celestia pouvait entendre un son grave être émis par cette petite chose. Le professeur lança la boule dans les airs et celle-ci se fit à flotter doucement.

"Vous allez apprendre aujourd'hui à annuler un son. L'objectif est d'annuler entièrement le son de cette petite sphère dans toutes les directions de l'espace, pas seulement devant vous. Cela va vous demander énormément de concentration. Pour le moment vous n'allez travailler qu'avec des sons simples et purs, pas un mélange comme ceux de la voix pour vous entrainer à réduire son intensité. Quand vous aurez réussi la petite boule changera de couleur et émettra un nouveau son. Si nous avons le temps et que vous vous débrouillez bien, nous passerons à deux sons à la fois. Appelez moi si vous avez besoin d'aide, nul besoin de crier. "

Les boules de couleur, dans l'ordre:
Rouge : Son grave peu intense
Orange : Son grave moyennement intense
Jaune : Son intermédiaire peu intense
Vert : Son intermédiaire moyennement intense
Bleu : Son aigu peu intense
Violet : Son aigu moyennement intense
Blanc : Son grave très intense
Gris : Son intermédiaire très intense.
Noir : Son aigu très intense

Pour comprendre l'exercice de Celestia:
Un son est une vibration de l'air, comme une vague sur l'eau quand on jette un caillou.
On observe donc une succession de pic et de creux qui se répètent toujours de la même façon. On dit qu'un son est grave quand il y a peu de pics et de creux (exemple) et aigu lorsqu'il y a beaucoup de pics et de creux très rapprochés (exemple
L'intensité quand à elle c'est grosso modo la taille des pics, plus ils sont grand plus le son est intense.
L'objectif de Celestia est d'arriver à écraser le son en bas et en haut pour qu'il ne forme plus qu'une ligne droite. Bien sur si le son est intense, elle devra forcer plus pour écraser les pics et les creux. De plus si le son est aigu, elle devra se concentrer d'avantage car il y aura plus de pics et creux à écraser.

Elle s'assura que la jeune fille avait bien compris, puis se téléporta auprès des deux garçons, la laissant seule à son exercice. Elle prit Kénan par la main et l'emmena au loin à son tour. Une fois arrivés, elle claque des doigts et un énorme bélier (l'engin de siège pas l'animal) apparu.

"Pour vous l'exercice sera pus simple, il vous suffit de créer un mur devant le bélier et nous en testerons la solidité. Nous commencerons doucement puis nous augmenterons la charge. Si votre mur se brise ne vous en faite pas c'est normal. Essayez de ressentir toutes les failles de votre création pour la renforcer la prochaine fois. A votre d'essais vous arriverez petit à petit à vous améliorer."
Kénan pouvait appeler le professeur à tout moment.

( j'ai la flemme de calculer des équivalents de forces pour le bélier, donc débrouille toi :) )

Enfin elle revint à William, le dernier élève.

"Pour vous nous allons commencer doucement, avant d'atteindre mon objectifs. Le but est de vous faire traverser d'autres matières que l'air. L’objectif final étant la matière solide. Je vais également vous gêner dans votre tâche avec des son interférant sur votre parcours."


Elle fléchit les genoux et se concentra. William put voir comme un mouvement dans l'air, voir carrément sentir le mouvement de l'air. Un couloir d'air se forma devant eux. Il était large comme deux personnes et parfaitement cylindrique. Une fois le tunnel stabilisé, elle s'effaça pour laisser William s'y engouffrer.

"Nous commencerons avec de l'air pur"

Une pancarte s'afficha à côté affichant le mot AIR VOYAGE SIMPLE. Elle changera en fonction de la nature du tunnel. Si William est éjecté du tunnel il sera téléporté à son point de départ.

Les différents tunnels:
A chaque fois que William réussit un aller-retour dans le tunnel de 90 mètres de long, le tunnel change de nature. (c est la vitesse du son dans ce tunnel)
Air (c = 330 m/s)
Helium (c = 930 m/s)
Hydrogène ( c = 1270 m/s)
Air avec perturbations sonores
Helium avec perturbations sonores
Hydrogène avec perturbations sonores
Mercure (c = 1450 m/s)
Eau douce (c = 1460 m/s)
Eau de mer (c = 1520 m/s)
Puis les trois avec perturbations sonores

HRP:
Un petit plan pour se repérer.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: On va passer le mur du son ! [PV William, Kénan, Celestia]

Message par William P. MacKenzie le Ven 24 Nov 2017, 04:41


William observa d'abord Célestia se faire installer pour son entraînement. Il était encore dubotatof quant à la simple explication de Lady Cavendish. Enfin, explication étant ici un bien grand mot. Cependant, il ne voyait pas comment expliquer les phénomènes qui suivirent sans placer le tout dans un contexte de rêve. Il savait bien que chacun d'entre eux avait des pouvoirs différents, mais il s'imaginait mal quelqu'un avec un tel ckntrôle sur la réalité. Téléportation, matérialisation de matière et création d'objet si complexe que ça ressemblait plutôt à de la magie. Si les boules de la jeune fille n'était pas assez incroyable pour justifié le rêves, alors le bélier personnel du français rajoutait un argument de taille. Après, il fallait rajouter la manipulation de l'air à la Cavendish, sinon accepté qu'ils étaient bien dans un rêve et qu'elle avait visiblememt les capacités qu'on réserve aux dieux.

Dans tous les cas, William acxceptait bien le contexte onirique de l'entraînement. Cependant, rien n'expliquait encore comment il serait en mesure de faire plus de 3 sauts sans s'effondrer. N'empêche, sans indication à ce sujet, il décida quand même de se lancer. Le premier aller-retour serait un jeu d'enfant.

Le Highlander s'installa et tapant dans ses mains de manière à propulser le son et lui-même à travers le tunnel. Une fois de l'autre côté, il répéta le processus. Le tout prit peut-être deux ou trois secondes. Il vit noir pendant un instant et perdit presque pieds. Une fois restabilisé, il remarqua le changement sur la pancarte. Le mot "hélium" avait remplacé le mot "air". Il se demandait, conaidérant l'état gaseux, en quoi ça l'avançait. Ni une ni deux, il se lança dans le tunnel.


*CLAC*

"Whoooah, dit-il avec une voix anormalement aigue avant de s'effondrer à l'autre extrêmité du tunnel.

Non seulement était-ce son troisième bond de suite, mais il ne s'attendait visiblement pas au changement de densité soudain. L'air ambiant restait de l'air, alors que le tunnel était rempli d'hélium pur. Lui assumait que c'était pareille et avec la même vitesse. C'est quatre pattes à terre qu'il pu ré-évaluer ses connaissances. Il avait connu ce genre de résultat seulement lors de ses essaies dans l'eau. Essaies en nombre limité, puisque juger du temps à allouer à ses bonds était difficile avec la vitesse plus élevée. Aussi, il se retrouvait "éjecté" de son saut s'il tentait de passer de l'eau à l'air ou vice versa. Il venait d'apprendre que le son voyageait plus rapidement dans l'hélium que dans l'air standard.

Avec toute cette réflexion, il avait fini par retrouver la vue et être en mesure de se tenir debout sans trop chanceller. Déjà épuisa, mais déjà plus connaisseur, il prit sur lui et inspira profondément avant de se lancer sur un quatrième saut de suite, chose qu'il n'avait jamais faite avant, vu les effets d'un troisième.


*CLAC*

Il n'y eut pas de plainte cette fois, uniquement le son d'un garçon de bonne grandeur qui tombait sur ses genoux puis ses mains avant de vider son estomac. Quelle contenu dans un rêve me direz-vous ? Et bien, de la bile arc-en-ciel, pas que la couleur change quelque chose pour Will, lui qui était devenu aveugle et ne retrouvait toujours pas la vue, même après de longue seconde. Il n'arriva pas non plus à reprendre sa stabilité et ses oreilles étaient assourdie par son acouphène.

Complètement handicappé, il en oubliait même qu'il pouvait encore parlé. Il se concentrait surtout sur le fait de ne pas vomir à nouveau. Il aurait aimé revenir en arrière, annulé ce quatrième saut. Plus loin même, retourner a l'école ou mieux, en Écosse. Désespéré par le noir absolu de sa vision et le scilement incessant dans ses oreilles, il ferma l'oeil de toutes ses forces. Il voulait que ces sensations disparaissent, effrayé à l'idée que ce soit permanent. Pourquoi avait-il fait confiance à cette anglaise, encore ? Il était prêt à jurer et abandonner, lorsque le visage rajeuni de Margaret lui apparu dans l'esprit. Il allait crier, gueuler même, pour lui donner sa façon de penser. C'est là que les mots de la prof lui revinrent en tête. "Vous rêvez."

La panique s'estompa de la psychée du jeune britannique. L'acouohènre s'estompa un peu et les vertiges perdirent en intensité. Il re-valida tout ce qu'il avait vu depuis que la femme avait déclaré ces simples mots. Il avait accepté que tout ça ne pouvait être qu'un rêve. Puis, qu'est-ce qu'un rêve sinon le fruit de notre esprit ? L'esprit, pas le corps. William ouvrit l'oeil, sa vision lui revenant peu à peu avant de se stabiliser, tout comme le monde sous ses pieds. Le bruit sourd et inarrêtable dans ses oreilles s'effaça peu à peu jusqu'à être négligeable. Il finit par se redresser avec un sourire stupide au visage. Il remarqua la pancarte affichant maintenant "hydrogène". Ce n'est qu'un rêve, pensa-t-il à nouveau avant de reprendre place devant le tunnel. Il étira un rictus presque malin sur ses lèvres, bien prêt à s'amuser.


*CLAC*

Et hop, le rouquin était allé et venu. Il tituba, puis se reprit. Tu rêves, Will, se rappela-t-il, faisant immédiatement disparaître les symptômes néfastes dû à l'utilisation de son pouvoir. Cette fois la pancarte était revenu à l'air, mais avec pertubations sonores. Facile, pensa-t-il en tapant des mains.

*CLAC*

MacKenzie, qui pensait se retrouver de l'autre coté dans le temps de le dire, se retrouva plutôt à son point de départ. Il ne comprit pas pourquoi, ni comment et tapa à nouveau des mains. Même résultat. Loin de lui l'envie de passer pour un fou, il le fit une troisième fois, mais cette fois avec un puissant cri pour se propulser. À nouveau, il se retrouva au début du tunnel.

L'Écossais pris une pause, question de réfléchir. Il avait l'habitude de pouvoir avancer avec un son suffisemment fort, malgré le bruit ambiant, style pertubation sonore. Il ne comprenait donc pas ce qui l'empêchait ici de progresser. Ce qu'il ne savait pas, c'est que Lady Cavendish avait crée cette épreuve afin que la pertubation soit toujours aussi forte que le son d'origine dont il se servirait. Têtu et n'ayant aucun moyen de savoir ce fait, il fit plutôt d'autre essaie, criant à chaque fois en espérant que ce soit assez et en profitant du même coup pour se défouler.

Au bout de plusieurs minutes sans résultat, il interpela Margaret. C'est avec une certaines frustration et une visible confusion qu'il informa la professeure qu'il n'arrivait pas à passer outre ces "foutues" pertubations sonores. Loin d'elle l'idée de garder le tout un mystère, elle lui apprit la nature de l'épreuve et donc le véritable défi. S'il voulait passer ces tunnels perturbés, il allait devoir se concentré et focuser pour rester sur son onde malgré une onde tout aussi puissande qui lui passerait dessus. Il devait focaliser, garder son équilibre tel un surfeur. Le truc c'est qu'à la vitesse à laquelle il allait, ce la ne lui prenait qu'une fraction de second faire le saut et dans cette période infime, un son opposé lui faisait perdre le pieds l'espace d'un instant. En situation normal ça le ramenait sur terre; ici, ça le ramenait au point de départ.

Maintenant qu'il avait compris, au moins, il pouvait essayait sans que ce soit en vain. L'idée de se concentrer lui était relativement étrangère dans le contexte. Il avait l'habitude de sauté, point. S'assurer de garder le cap malgré le bruit, il s'en foutait, ou contournait le problème avec un son qui ne serait pas autant atténué ou affecté. N'empêche, il s'engouffra à nouveau dans le tunnel d'un claquement de doigts.


*SNAP*

Cela lui prit plusieurs essais, mais il y arriva enfin. Il réussit plusieurs fois à se rendre, mais raté le retour lui demandait de recommencé l'aller-retour au complet. Tout de même, il arriva au nouveau changement de pancarte : hélium et pertubartions.

*SNAP*

Encore là, plusieurs essais. La vitesse accrue du déplacement rendant sa concentration encore plus importante. Cela lui prit quand même moins de sauts que précédemment. Venait alors l'hydrogène.

*SNAP*

Plusieurs tentatives, mais un succès plus rapide encore que précédemment. MacKenzie l'avait dans la poche cet exercice. En fait, il pensait avoir terminé, jusqu'à ce qu'il apperçoive la pancarte, sans parler du tunnel lui même. "Mercure", se lisait l'écritau et le tunnel était devenu rempli de vif-argent. Quand Margaret avait parlé de liquide, il s'attendait à de l'eau, pas à un métal toxique.

Enfin, s'il pouvait bondir plusieurs dizaine de fois dans ce rêve, pourquoi pas nager dans du mercure ? Il approcha de la bouche du tunnel. Considérant la matière qu'il devait cette fois traverser, il devait commencer le saut dedans, et devait suivre un son suffisemment fort. Il savait que dans l'eau, un claquement de doigt pouvait l'amener relatovement loin. Ainsi, il plongea sa main dans le métal en fusion et envoya son corps vers l'avant. Il se retrouva de l'autre côté presque instantanément. Lui qui s'attendait à une sensation étrange, c'était assez banale. Il fit le chemin du retour de la même manière et répéta l'exercice dans de l'eau douce, puis de l'eau de mer.

Savoir qu'il n'y aurait jamais d'obstacle dans son tunnel lui plaisant énormément, ça lui permettait de se concentrer sur le saut lui-même et la sensation plutôt que de faire attention à la durée et donc la distance. Parlant de concentration, il était rendu à faire les voyages dabs les liquides avec pertubartions. Ainsi, la répétition des étapes précédentes. Il prit en moyenne deux ou trois essais pour faire ses trois aller et retour.

Après l'ultime saut dabs l'eau de mer avec onde sonore opposée, William jeta un coup d'oeil à la pancarte, voir si elle avait changée à nouveau. Il se demandait ça faisait combien de temps qu'ils s'entraînait tout comme ça, aussi. Peut-être une heure ou deux ?


Why should I worry~ ?
~ LUCEO NON URO ~
(Dodgerblue - 1E90FF
| Seagreen - 2E8B57)


Got 1 Rose <3
avatar
William P. MacKenzie

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Evolution
Niveau: 1
Exp:
70/150  (70/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On va passer le mur du son ! [PV William, Kénan, Celestia]

Message par Célestia le Sam 02 Déc 2017, 10:21


On va passer le mur du son


PV. Kénan Arget, William P. MacKenzie & Margaret Cavendish


Vous rêvez. Telle fut la réponse de la professeure à toutes leurs interrogations. Cela sonnait... quelque peu étrange, voire même impérieux. Célestia s'attendait à tout plein de réponses, mais pas à celle-ci. Sans attendre, lady Cavendish prit la main de la jeune femme et l'entraîna à l'autre bout du terrain. Enfin, entraîner, c'était un bien grand mot, c'était plus une sorte de téléportation.

La faiseuse de rêve lui expliqua donc son exercice en faisant apparaître une boule rouge, d'où émanait un son grave. Ainsi, elle devait se concentrer pour annuler le son de cette sphère. Seulement, il fallait qu'elle le fasse dans toutes les directions. Comment faire ? Cela, c'était à elle de le trouver. La bleue fit signe à la noble qu'elle avait bien comprit, puis cette dernière disparut. La jeune fille se tourna vers sa boule, réfléchissant. Elle essayait de se remémorer ses cours de physique, du moins le peu qu'elle avait bien daigné écouter. Ah, si elle avait su, elle se serait un peu plus concentrée, surtout quand les cours en question concernaient son pouvoir ! Au bout de quelques petites minutes, elle se lança enfin.

Elle ferma les yeux, se concentrant. Faisant le vide dans son esprit. Balayant d'un revers toutes les pensées parasites qui pouvaient encombrer son inconscient et sa conscience. Un seul objectif, une seule pensée : la boule rouge. Que faisait-elle ? Elle émettait un son grave et pur. Que devait faire Célestia ? Annuler le son dans toutes les directions. Elle rouvrit les yeux et activa son pouvoir. La difficulté de l'exercice, bien plus difficile que ce qu'elle n'avait imaginé, la surpris en pleine face. Celui-ci demandait beaucoup plus de concentration que prévu ! Certes, elle avait réussi à baisser un peu le son, mais autant qu'elle ne le souhaiterait. Frustrée, la bleue essaya de se calmer avant de recommencer, cette fois plus concentrée. Elle s'imagina une sorte de fil qui ondulait et qu'il fallait tendre pour arriver à ses fins. C'était la meilleure représentation mentale qu'elle avait pour réussir l’exercice. Le son étant grave, les pics et les creux étaient assez peu élevés. Elle voyait le fil se tendre, même difficilement, petit à petit, malgré les "rechutes". Et, après un long temps de concentration, elle réussit à le tendre.

Elle rouvrit les yeux et vit, pour sa plus grande joie, la boule anciennement rouge devenue orange. Un sourire s'afficha sur son visage. Il lui avait fallu plusieurs minutes pour réussir ! Le son provenant de la boule était maintenant tout à fait différent. Célestia, confiante, se remit à la tâche, mais elle remarqua que le son était plus intense que tout à l'heure : elle devait donc redoubler d'efforts de concentration pour arriver à ses fins tout en évitant de trop s'épuiser. Là aussi, après plusieurs minutes intenses en concentration, elle réussit l'exercice ; le son et la couleur de la boule changea à nouveau. La bleue souffla un bon coup. Elle était un peu épuisée, mais elle pouvait encore tenir le coup. Le plus difficile était de faire correspondre son image mentale à l'intensité du son émit. Et, bien évidemment, il fallait faire un énorme effort de concentration jamais réalisé jusque-là. D'autant plus que pour le second son, elle avait mit plus de temps à le réussir, ce qui ne laissait rien envisager de bon pour la suite. Quelle magnifique tête elle allait avoir, au réveil !

La boule était maintenant jaune, le son totalement différent. La bleue devina que l'intensité devait être bien différente des deux autres. Elle se concentra à nouveau et essaya, mais les deux autres boules l'avaient déjà bien épuisée, aussi elle ne réussit pas à baisser correctement l'intensité jusqu'à l'annuler. Elle fit une petite pause pour reprendre son souffle. Combien de temps s'était-il écoulé ? Elle ne le savait pas.

Si seulement elle pouvait prendre une petite pause... Rien qu'une...
Vous rêvez.
Elle ne pensait pas pouvoir tenir jusqu'au bout.
Vous rêvez.
Combien de boule restait-il encore ?
Vous rêvez.
Allait-elle réellement réussir à toutes les faire ?
Vous rêvez.
Ah, si seulement elle ne pouvait pas s'épuiser, comme dans un rêve...
Vous rêvez.
Je rêve.

Célestia s'en rappela soudainement : oui, elle rêvait. Rien n'était réel, à part elle-même. L'environnement, la boule, le tunnel qui coupait le terrain en deux, son épuisement. Soudain, la bleue se sentit moins fatiguée et prête à attaquer à nouveau son exercice. Elle se concentra, alla doucement, petit à petit, baisser l'intensité. Certes, cela lui prit du temps, car il fallait trouver la bonne intensité, mais là aussi, elle finit par réussir, bien qu'elle eu mit plus de temps que pour les deux autres. La boule devint alors verte, la bleue recommença alors à nouveau. Là aussi, elle finit par réussir en ayant mit plus de temps qu'avec les boules précédentes ; la boule devint alors bleue.

Combien de temps s'était-il écoulé depuis le début de l’exercice ? Elle n'en savait rien, mais elle progressait plutôt bien, selon elle, même si encore trop lentement. Elle entendait parfois des claquements sonores troubler le calme de sa partie de terrain, mais elle faisait abstraction de ceci. Ce qui importait, c'était cet exercice très difficile, pas le reste. Dans tous les cas, elle se doutait bien que les deux garçons devaient suer tout autant qu'elle. Les exercices que lady Cavendish donnaient étaient certes difficiles, mais d'excellents entraînement pour s'améliorer.  Il ne fallait juste pas avoir peur de repousser ses limites. Heureusement pour eux, ils étaient dans un rêve ; l'épuisement, la faim, la soif, la fatigue ne pouvait que difficilement les atteindre, si ce n'est au réveil, qui risque d'être douloureusement difficile.

La bleue chassa ses pensées et se concentra à nouveau sur son exercice. Elle n'avait, là aussi, aucune idée du temps qu'il s'était écoulé depuis qu'ils étaient arrivée en cet étrange lieu rêvé ; cependant, elle commençait à prendre goût à cet entraînement et, tel un masochiste, en redemanderait presque. Elle était plus que motivée pour apprendre à maîtriser une nouvelle facette de son pouvoir, qui n'avait pas évolué depuis bien trop longtemps. Motivée à progresser. Motivée à évoluer.

Motivée à devenir plus forte que jamais.


Code by Aekko



Couleur dialogue : #4DA6E1
avatar
Célestia

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On va passer le mur du son ! [PV William, Kénan, Celestia]

Message par Kénan Arget le Ven 15 Déc 2017, 18:17

-Vous rêvez

Ce fut la seule explication de la duchesse. Un rêve? Mais comment était-ce possible ? Loin de satisfaire le petit garçon qui n'avait toujours pas le réflexe de penser pouvoirs, cette explication le laissait perplexe et faisait naître toujours plus de questions dans son esprit. Il n'eut néanmoins pas le temps de les poser qu'il s'était retrouvé vêtu d'un de ses t-shirt aux couleurs vives, orange uni et d'un jean basique qui avait déjà bien vécu si on en croyait le tissu au niveau des genoux, usé jusqu'à la corde, et que lady Cavendish avait disparu, emportant Célestia avec elle. Puis elle revint, lui attrapa la main et le paysage se modifia autour d'eux. Elle fit apparaître une drôle de machine devant lui. La duchesse lui expliqua ensuite son exercice :

-Pour vous l'exercice sera pus simple, il vous suffit de créer un mur devant le bélier et nous en testerons la solidité. Nous commencerons doucement puis nous augmenterons la charge. Si votre mur se brise ne vous en faite pas c'est normal. Essayez de ressentir toutes les failles de votre création pour la renforcer la prochaine fois. A votre d'essais vous arriverez petit à petit à vous améliorer.

Puis elle reparti, sûrement pour s'occuper de William. Resté seul, Kénan décida de satisfaire d'abord sa curiosité et fit le tour de l'engin. Il comprit assez rapidement son fonctionnement et se plaça à nouveau devant. Il commença donc à faire ce que la professeur lui avait demandé, à savoir créer un mur, assez solide pour résister à l'engin qu'elle avait nommé bélier. Il tendit les mains devant lui, en direction de l'objet et imagina un mur devant lui. Il se concentra, essayant de le rendre le plus solide possible. BAM ! Raté... La migraine arrivait, légère, mais persistante. Comme d'habitude quoi. Il réessaya pour arriver au même résultat que la fois précédente. Il grimaça, portant instinctivement la main à son crâne. Le sang battait ses tempes et il avait l'impression que quelqu'un jouait du tambour dans sa tête. Vous savez, ces tambours immenses dont on joue avec un énorme maillet et qui fait un bruit pas possible ? Une grosse caisse oui. Pas celle de la  batterie hein l'autre, l'énorme qui doit faire dans les deux mètres de haut. Voilà. Il sentait qu'il n'allait pas pouvoir tenir qu'il fallait qu'il s'arrête. Pourtant, il fallait qu'il réussisse l'exercice. Au moins une fois. Juste une.

Deux mots lui revinrent en mémoire : "Vous rêvez.". Mais oui ! dans un rêve, les choses ne nous arrivent pas pour de vrai ! Et si on est assez conscient, on peut influencer un peu ! Il commença à se répéter mentalement ces mots, comme un mantra : "Je n'ai pas mal, rien de tout cela n'est vrai." Le tambour s'arrêta, petit à petit, la migraine finit par disparaître. Et le gamin avait retrouvé son sourire, désormais bien décidé à recommencer autant de fois qu'il le fallait pour réussir son fameux exercice.

Une fois. Deux fois. Trois fois. Encore. Chaque essai se soldait par un échec, mais le petit garçon ne perdait pas espoir. Il dut bien recommencer une bonne trentaine de fois avant que le mur résiste un peu mieux. Ce n'était pas grand chose, il avait juste senti une plus grande résistance que les fois d'avant. Cela ne fit que l'encourager davantage. Il recommença, autant de fois qu'il le fallait. Toujours forcer plus, pour durcir encore plus le mur.

-J'ai réussis !

Il ne savait pas depuis combien de temps il travaillait, combien de fois il avait du recommencer, mais le résultat était là. Il n'avait pas sentit sa création se briser, ce qui voulait dire qu'elle était toujours là, toujours debout devant l'engin qui donna un nouveau coup un peu plus fort. BAM !

-Oh non je dois tout refaire !

Il s'attela de nouveau à la tâche, avec des résultats plus rapides que la première fois. Les coups de bélier devenaient plus forts chaque fois qu'il réussissait à lui résister, et il recommença, autant de fois que nécessaire jusqu'à ce que la fin de l'exercice sonne. Il lança à l'engin de siège:

-Je t'ai battu !

Puisqu'il était seul, il s'était depuis le début exprimé dans sa langue natale. Il était heureux et fier, et il n'attendait qu'une chose : l'exercice suivant.
avatar
Kénan Arget

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On va passer le mur du son ! [PV William, Kénan, Celestia]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum