Retrouvailles [PV Ulli]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Retrouvailles [PV Ulli]

Message par Elwine le Jeu 19 Oct 2017, 21:44

Il était deux heures du matin. Trois, peut-être. Elle ne savait pas.
La jeune femme qui venait d'entrer se dirigea vers le distributeur automatique, et se prit un café.
Elle attendit. Encore une fois, ce distributeur était lent, horriblement lent à ses yeux.
Dans le silence quasi-absolu qui régnait sur les lieux, le bruit de la machine lui aussi lui paraissait énorme et à peine supportable. Elle jetait régulièrement des coups d’œil derrière elle. Malgré l'heure tardive, elle craignait que l'un de ses "collègues" arrive dans la salle.
Enfin, le café était prêt.

Elle sortit de la salle pour partir dans les jardins. Le café était brûlant à souhait.
Elle s'assit sur un banc. Dans ce coin-là, quelque soit le moment de la journée, il n'y avait jamais personne pour la déranger, peut importe l'heure. Elle pouvait se contenter d'observer. C'était pour cela qu'elle l'avait choisi. En effet, elle ne se sentait pas à l'aise dans cette Académie. Comme si elle n'était pas à sa place. Lorsque la fameuse lettre était arrivée, elle avait hésité. Très peu, mais elle avait hésité. Malgré tout ce qu'il lui avait dit, elle s'était méfié. C'était dans sa nature. Et aussi, elle avait ce qu'on pouvait appeler un mauvais pressentiment… Ou plutôt angoisse. Mais bien sûr, elle était bien trop fière pour admettre cela.
Néanmoins, elle savait qu'elle devait y aller. Alors, lorsqu'elle était arrivée à Thu… Thouls… Thills… cette ville, elle avait préféré ne pas rejoindre cet établissement tout de suite. Elle avait acheté un appartement et avait observé de loin, s'était renseignée sur la réputation de cette école pour personnes à pouvoirs, dont le véritable but était sans nul doute caché au yeux du grand public : malgré quelques rumeurs de commères, l'établissement semblait vraiment banal de l'extérieur. Décidément, elle n'arrivait pas à imaginer son frère, en professeur normal ou quoi que ce soit d'autre. Cette idée lui lui semblait presque trop belle pour être vraie.

Finalement, après cette phase d'observation, qui ne lui avait pas appris grand-chose, si ce n'est que cette Académie était somme toute très discrète, elle avait fini par franchir ce portail.

La jeune femme avait ainsi pu constater… Pas beaucoup plus de chose que lorsqu'elle se contentait de regarder de loin. Même de l'intérieur, il n'y avait pas de grande différence avec une école normale. Du moins, de ce qu'elle en savait après investigation sur ce sujet-là également.
Néanmoins, les élèves étaient… Particuliers. Le calme, la discipline et le respect de l'autorité semblaient inconnus ici. Même les professeurs étaient étranges.
Et, clou du spectacle : son frère était introuvable. C'était la première chose qu'elle avait fait, le chercher. Elle avait demandé à l'Intendance de cet établissement, mais rien. Elle avait fouillé cette académie de fond en comble, répétitivement, inlassablement.
Elle en avait même été réduite à demander à tous les professeurs, surveillants, bref les membres du personnel, qui se faisait d'ailleurs appeler "Diamants" pour une raison qu'elle ignorait. En fait, elle n'avait tout simplement pas compris le système de groupes qui consistait à diviser les élèves en plusieurs factions, ou Maisons, comme ils disaient.
Et tout cela, pour, au final, presque rien : tout ce qu'elle avait réussi à apprendre était que son frère était professeur d'informatique, ne semblait pas être spécialement proche de qui que ce soit, et était introuvable, n'ayant pas fait de cours depuis des mois.

Un bruit. Des pas.

Quelqu'un approchait. Elle déposa sa tasse, et se releva. Dans sa précipitation, elle faillit perdre l'équilibre. Elle ressentit une douleur sourde. Évidemment. Même si elle avait fini par s'y habituer, ce bras inutilisable restait un fardeau, un abominable fardeau. Elle prit un air froid et dur. A part elle, quel genre de personne pouvait traîner par ici à une telle heure ?

« Qui est là ? »


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retrouvailles [PV Ulli]

Message par Spera le Jeu 19 Oct 2017, 23:57

Pfiou ! Je crois que j'ai jamais autant bossé de ma vie actuelle ! Ironiquement c'est aussi le moment où je fais absolument pas mon travail... Je crois que professeur c'est pas ma vocation, je passe limite plus de temps à réparer les machines et entretenir le réseau de l'Académie. Ah... Si seulement les élèves étaient plus enthousiastes... Je suppose que je peux toujours donner des cours particuliers. Enfin faut voir déjà si je peux faire un cours et voir ce qu'il donne.

D'ailleurs c'est bien pour ça que je suis un peu surchargé en ce moment... Je prépare ce qui pourrait bien être mon dernier cours, me documentant à la bibliothèque. À côté de ça je fais mes petits travaux pour Ambre en sous-marin, en prétextant un petit entretien du réseau. D'ailleurs au final, je me suis retrouvé à vraiment entretenir le réseau. Je parlerais peut-être de la partie du réseau pas forcément super sécurisée, quoique déjà plutôt blindée par rapport à ce qu'on trouve dans le domaine du publique. Et là je finissais deux trois machins. Les cours tout ça... Enfin, je crois que je suis resté un peu trop longtemps. Quand j'ai commencé mon boulot il devait être dans les 17h et en relevant la tête il faisait nuit noire. Je me rappelle à peu près le moment où la personne en charge de la bibliothèque m'a demandé de la fermer une fois que j'aurais fini mon travail...

Comment dire... Il s'avérerait que je n'ai pas fais QUE mon travail... Certes. Cependant j'étais loin de me dire que les méandres d'internet seraient aussi chronophages. Alors me voilà avec une petite pile de dossiers. Des trucs pour moi mais aussi des références pour mes cours, cette fois-ci j'ai bien fait la documentation, je ne composerais plus de cours avec seulement mon talent vu l'efficacité moyenne que ça a eu jusque là. Enfin bref, j'ai choppé quelques macarons de ma sacoche et je prends mes dossiers pour ramener tout ça... Pas chez moi, non. Déjà je vais plus trop chez moi et en plus c'est loin à pied, parce que j'ai pas de voiture moi. Je suppose que ça devait pas être facile d'avoir le permis en tant que fugitif ou je sais pas trop quoi. Enfin, j'essaie de ne pas trop ressasser le passé. J'ai assez de problèmes dans le présent, pour me permettre le luxe d'oublier les tourments d'avant.

Me voilà donc, sortant de la bibliothèque à déambuler dans les couloirs sombres de Tsuki, macaron à la bouche et de nombreux dossiers dans les bras. J'avoue que cette scène rejouée dans ma tête me lance un souvenir amère. J'ai comme un mauvais pressentiment, mais je pense que c'est surtout dû à cette vague impression de déjà vu. J'avais pour but de poser mes dossiers dans mon bureau. Et de repartir, soit dans la salle de repos ou alors dans l'entrepôt. À vrai dire, ça dépend de ma volonté à faire une nuit blanche, ce qui n'est pas forcément une bonne chose. D'ailleurs, je commence sérieusement à douter de l'option "nuit blanche" quand j'aperçois dehors une silhouette ou une sorte d'ombre ?

Alors, soit je suis devenu fou de fatigue, soit quelqu'un d'autre s'amuse à oublier toute notion du temps et à rester debout à pas d'heure. C'était rapide, au pire j'ai le cerveau qui débloque et c'est pas nouveau. Je vais donc pour retourner à mon bureau. Au passage, je passe par la salle de repos des diamants. J'avais dans l'optique de peut-être me faire un café, bien que ce ne soit pas forcément une bonne idée si je veux dormir un jour. Cependant, là où c'était tout de suite moins sympathique, c'est le fait que la machine ait été utilisée il y a peu ; elle était encore légèrement tiède. Je ne sais pas quelle heure il est mais il y a bien quelqu'un dans les locaux en plus de moi. Un oiseau de nuit et très probablement un diamant. Ça ne m'étonne pas autant que ça vu l'Académie dans laquelle je me trouve, mais c'est bien la première fois que ça m'inquiète autant.

Par un sursaut de paranoïa, je décide d'aller à l'extérieur du château. J'avais vu une sorte de silhouette plus tôt, c'était peut-être le supposé diamant que je cherche. Les autres options ne sont pas forcément les meilleurs : soit un élève d'une dissidence rare, soit autre chose encore... Ce n'est pas cette pensée qui va m'apaiser bien au contraire c'est donc pour ça que je fini dans la grande étendue qu'est le jardin. J'attéris là où je me rappelle avoir vu ce que je pensais être une illusion à la limite, ou du moins je crois que c'est là que je l'ai vue. J'ai le cerveau embué, à vrai dire je suis sûrement juste en train de devenir encore plus fou que je ne le suis déjà. Mon cerveau pourrait servir à faire des fondues et c'est pas la fatigue qui va arranger les choses.

Quoiqu'il en soit, c'est à ce moment que je cru entendre quelque chose. À vrai dire j'étais totalement perdu dans mes pensées, c'est donc en revenant à moi alors que j'ai cru entendre quelqu'un que je recommence à sentir le poid qui me tiraille les bras. En effet, au lieu de profiter de ma présence à l'aile Diamant pour déposer les dossiers, je les ai gardés avec moi et suis sorti dans les jardins avec. Et tout ça sans m'en rendre compte, le combo gagnant. Par réflexe je fais quelques pas en arrière. Ils sont maladroits grâce à la précieuse aide de ce fardeau qui est censé me servir de cours pour les élèves. À vrai dire, je ne le sens vraiment pas, ma paranoïa ne s'est pas forcément améliorée depuis... Depuis ces quelques temps. Les discussions avec Warren et son équipe ne sont pas là pour aider. En bref, je suis plutôt anxieux, sans parler du lourd poid du sommeil et des dossiers qui m'empêche d'agir vite.

Je plisse des yeux alors que j'essaie de bien confirmer que c'est une personne, réelle de préférence, qui se trouve en face de moi. Je vois du rouge, pas mal de rouge. À vrai dire j'ai presque l'impression de me voir dans un reflet. Mais ça c'est sur le moment, je me rend vite compte qu'il s'agit en fait d'une femme, même couleur de cheveux et même couleur d'yeux. Voilà pourquoi j'avais cru me reconnaître à l'instant. Il y a un quelque chose de familier ou de malaisant, je pourrais pas dire. En tout cas cette personne n'a pas l'air commode, enfin je crois. Faut dire je suis fatigué alors je perds juste les pédales ça se trouve.

C'est donc de mon air, fatigué par l'heure et l'effort, couronnant la pile de documents dans mes bras que je scrute la femme nocturne d'un air faussement innocent que je n'arrive plus à maintenir et surtout d'un œil légèrement suspicieux.

- Je... Devrais peut-être déposer ces documents là où je devais les déposer à la base. Désolé, la fatigue. Je vais faire ça.

Un moyen comme un autre d'engager la conversation. Et aussi une bonne fenêtre de sortie, je suis carrément pas à l'aise là.


Fluctuat nec mergitur
avatar
Spera

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 1
Exp:
65/150  (65/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retrouvailles [PV Ulli]

Message par Elwine le Sam 13 Jan 2018, 21:47

Non, décidément, elle ne voyait pas qui d'autre qu'elle pouvait s'amuser à traîner à cette heure dans le bâtiment. Était-ce un professeur insomniaque, tout comme elle ? Un surveillant qui s'amusait à faire des rondes ? Ou, encore, un élève qui s'imaginait pouvoir se balader n'importe où ? Si c'était le dernier cas, sans doute devrait-elle s'en occuper.
Mais, malgré tous les phénomènes auxquels elle avait assisté depuis son arrivée, cela lui paraissait peu probable. En fait, elles l'étaient toutes à ses yeux : elle ne comprenait pas pourquoi quelqu'un viendrait la déranger… Ou n'en avait tout simplement pas envie.
C'est pourquoi elle continuait de fixer l'entrée de la salle, anxieuse et méfiante.
Elle ne tarda pas à distinguer une silhouette, visiblement masculine, qui se précisa.

Son cœur manqua un battement.

Les souvenirs resurgirent d'un seul coup, clairs et précis comme si cela s'était déroulé la veille.
Les souvenirs de cette nuit-là, il y a trois ans où elle avait aidé celui qui lui était plus cher que tout à s'enfuir, dans l'espoir qu'il pourrait reprendre sa vie loin de ce monde de sang, de violence, de mort.
C'était il y a trois ans. Pour lui, trois années heureuses et insouciantes, c'était ce qu'elle espérait.
Mais pour elle, trois années de survie, survie qui n'avait tenue qu'à un fil, à la conviction profonde qu'elle le retrouverait, un jour.
Comme elle s'en doutait, il avait changé. Moins maigre et ayant grandi -à tel point que elle, l'aînée, était désormais la plus petite-, mais surtout, il lui semblait en bien meilleure santé. Il paraissait aussi plus… Heureux ? Détendu ? Elle ignorait ce que signifiaient véritablement ces mots. Mais, il y avait sur son visage, dans tout son être, quelque chose que la jeune femme n'avait jamais vu chez son petit frère, à l'époque où ils étaient encore ensemble.
N'avait-il pas eu 19 ans il y a quelques temps ? Elle regrettait de ne pas avoir été là à ce moment.
Mais, cela n'avait plus d'importance. Elle commença à s'avancer vers lui.

« - Je... Devrais peut-être déposer ces documents là où je devais les déposer à la base. Désolé, la fatigue. Je vais faire ça. »

Ses paroles étaient assez étranges. Si elle y avait fait attention, peut-être se serait-elle plus méfiée.
Mais, en entendant ces mots, en entendant sa voix pour la première fois depuis ce qu'il lui semblait être une éternité, elle ne s'aperçut pas qu'elle ne l'écoutait pas. En même temps que les souvenirs surgissait autre chose, une chose qu'elle pensait ne plus posséder depuis le temps : les émotions.
Allait-elle pleurer, bien sûr que non. En fait, son expression ne changea pas d'un pouce.
Une fois qu'elle était en face de lui, elle le regarda de plus près. Elle ne savait pas vraiment quoi dire en vérité…

« Ça… Fait longtemps… Ulli. »

… Elle n'aurait pas pu trouver mieux, franchement ? Cette phrase était clichée.

« On dirait… Que tu vas mieux. »

Enfin, c'était déjà un miracle qu'elle ait pu sortir deux phrases. Elle n'était pas douée pour exprimer ses émotions, et avant, entre elle et son frère, les mots n'avaient jamais été nécessaires pour se comprendre…
Décidément, quelque chose avait changé, mais elle ne savait si c'était en bien ou en mal.


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retrouvailles [PV Ulli]

Message par Spera le Sam 03 Fév 2018, 11:46

Mais qui c'est celle-là ? Et pourquoi elle me met autant mal à l'aise... ?! J'ai l'impression d'oublier un truc super important... Mais bordel c'est l'essence même de ma vie ! J'suis amnésique à la fin ! Mais alors c'est qui, c'est qui ? Nan je vois pas... Quelqu'un de dangereux ? Un allié ? Un ennemi ? Est-ce qu'elle va détruire cet endroit ? C'est une mission pour Ambre hein ? Non ? Oui ?

Il... Il faut que je dégerpisse, d'ici... Nan... Si... Mais je dois faire quoi ? Je sais même pas ce qu'il se passe ! Ok, on se calme, retraite stratégique pour le moment, j'en parlerais à un membre d'Ambre pour être sûr.

- Je pense qu'il faut vraiment que je...

« Ça… Fait longtemps… Ulli. On dirait… Que tu vas mieux. »

QUOI ?! Quoi...?

Elle me connait ? Non... Si. Elle me connaît clairement, mais bordel qui c'est, qui c'est, qui c'est, qui c'est à la fin ?! Qu'est-ce que je fais ? Je la t- MAIS QU'EST-CE QUE JE PENSE BORDEL ?! Y SE PASSE QUOI ?! J'AI PAS ASSEZ EU D'EMMERDES C'EST ÇA ?! Comment tu veux oublier ton putain de passé quand t'as des trous du cul sortis de nul part qui viennent te le rabacher à la gueule comme ça ?! Si je vais mieux...?
Oh bordel mais je vais la buter celle-là... Non.

Mais bordel il m'arrive quoi là ?!

Mais il se passe quoi là ?

J'ai pas le droit de vivre une vie normale c'est ça ?

Il faut que j'utilise mes espèce de techniques d'assassinat sur elle, c'est ça ?

Il faut que je l'aide ? Quelqu'un d'important pour moi ?

Mais qui est-elle ?

- Qui...

... Le poid de ces dossiers pèse sur mes bras il faut que je les pose quelque part, que je les lâches ici, j'en peux plus. Je sais pas ce qui est le pire : La haine que je ressens, ou la terreur. Je sais même pas à l'égard de qui ou de quoi. Juste que je le ressens. Est-ce que je la haie, ou peut-être que je me hais ? De quoi j'ai peur ? De la haine ? Ou d'autre chose ? Qu'est-ce que feraient Law, Allan ou Warren dans cette situation ? Est-ce qu'ils peuvent seulement faire quoique ce soit ? Est-ce que je peux faire seulement quoique ce soit ? Que quelqu'un m'aide par pitié, avant que je perde le peu de santé qu'il me reste.

- Qui est-tu ?


Fluctuat nec mergitur
avatar
Spera

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 1
Exp:
65/150  (65/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retrouvailles [PV Ulli]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum