Sous la pluie, les feuilles dansent, et l'été tire sa révérence... [LIBRE]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sous la pluie, les feuilles dansent, et l'été tire sa révérence... [LIBRE]

Message par Sam' le Sam 14 Oct 2017, 17:14

Rappel du premier message :

Pour la plupart des gens, l'automne est une saison morne, triste et mélancolique. On s'amuse à comparer sa vie aux feuilles mortes, on dit qu'on a le cafard, enfin bref c'est rarement la joie. Mais il y a certaines personnes qui relativisent. Au fond, si l'été durait pour l'éternité, ce serait encore plus barbant. Heureusement que l'automne existe ! Sans automne, pas d'hiver, sans hiver, pas de neige, et père noël et d'énormes dîners de famille ! Enfin, je n'en ai pas encore parlé à Thomas, mais ça me semble évident que nous retournerons en Amérique pour les fêtes de fin d'année. Ce fut déjà dur d'accepter de devoir faire école pendant les vacances d'été et de ne pas aller voir papa et maman. Surtout que je n'en ai pas fait grand chose, de mon été... Au début, c'était marrant, mais à force, on a juste envie de poignarder ce fichu soleil, et de retrouver le calme de l'hiver.

Et donc, pour inaugurer l'arrivée de la saison des feuilles mortes, je me ballade en forêt. Bien sur, il pleut. Il pleut même beaucoup, à vrai dire. Les gouttes de pluies d'écrasent mollement sur les feuilles, et roulent le long de leurs nervures pour retomber sur la pâte gluante et morbide qu'est devenu le sol. Ça va être pénible à laver, mais j'aime bien cette ambiance. Une ambiance calme, purifiée. Je suis si loin dans la forêt que je ne peux qu'entendre le bruit de la pluie qui tombe, et rien d'autre. Pas un pas, ni un souffle, rien ne vient perturber le calme assourdissant de cette nature dormante. Je ferme les yeux, profitant calmement de la musique automnale qui résonne dans les bois. Les bois noyés dans les milliers de gouttes qui s'écrasent sur leur écorce, qui respirent doucement l'air frais et doucement humide.

Sans vraiment savoir pourquoi, j'ouvre brusquement les yeux, et sors de ma rêverie aussi vite que j'y suis arrivée. Toujours sans raison apparente, simplement poussée par une sorte d'instinct, je me met à courir. C'est une course lente et silencieuse, comme si je fuyait un danger invisible. Je saute au dessus des racines, je glisse au dessous des branches, j'esquive les pierres... Je souris. A l'académie, tout le monde est trop grand pour jouer avec moi. Tout le monde me lance des regards inquisiteurs et supérieurs à chaque fois que je fais une farce. Ici, au moins, il n'y a personne. Personne pour s'amuser certes, mais de toute façon c'est bien plus divertissant de s'amuser seule.





Couleur : #9933FF

Revenir en haut Aller en bas


Re: Sous la pluie, les feuilles dansent, et l'été tire sa révérence... [LIBRE]

Message par Sam' le Jeu 15 Fév 2018, 14:06

Je pense que c'est l'un des meilleurs jour que je passe depuis que j'ai rejoint cette académie. Déjà parce que j'ai enfin trouvé quelqu'un d'aussi barré que moi, et que j'pense que c'est pas près de se reproduire, et ensuite parce qu'il a encore plus d'idée et d'imagination que moi, et que ça c'est très, très fort. Et en plus, on fait de la luge sur de la boue. C'est presque aussi bien que sur de la neige, sauf que c'est pas aussi agréable quand tu tombes. Quoique, entre ça et les flocons qui s'infiltrent dans le dos, je suis pas vraiment certaine de pouvoir faire un choix. Enfin, c'est pas comme si j'étais frileuse de toute façon. Ni vraiment inquiétée par le fait de salir mes vêtements, je trouve qu'ils les lave très bien ici. Même si du coup, on sent tous un peu la même chose.

Je trouve un moyen de m'amuser à chaque descente. Mes cris s'envolent en éclats et se perdent dans les nuages  grisonnants qui roulent au dessus de la forêt, tandis que je file une nouvelle fois dans la super luge des adulescents, prenant toujours plus de boue sur mes vêtements. Je suis tombée une fois... Peut être deux, mais moi je trouve que ça compte pas. Ys a l'air de s'amuser, lui aussi. Enfin, je sais pas vraiment s'il profite autant que moi de ce moment, mais il a quand même l'air content.

Finalement, le temps est passé plutôt vite. On glissait tour à tour, on remontait la luge, et on recommençait. Je n'avais absolument pas envie de m'arrêter, mais c'est Ys qui a décidé d'interrompre notre petit jeu. Plutôt déçue, je l'ai tout de même écouté :

"-Le Soleil commence à se coucher. Il doit être pas loin de 19 h00. Dernière descente, sinon je donne pas cher pour avoir accès aux douches avant la fermeture du réfectoire. "

Ah... J'ai comme un remord qui vient me heurter l'estomac. Finalement, est ce que j'ai vraiment envie de manger, hein ? Je suis très bien là, non ?
...
Bon, j'ai besoin de manger. Mais on peut se goinfrer de sucrerie aussi ! Perso j'ai assez de stock pour tenir une bonne semaine toute seule, mais là on est deux et on a faim... ça devrait au moins nous faire un bon repas, nan ? Je soupire avant de me décider à ne pas le forcer. Pour une fois que j'ai trouvé quelqu'un sur la même longueur d'onde que moi, il ne faut pas que j'abuse. S'il a envie de manger à la cantine, soit...

"-Où alors, on reste jusqu'à ce que tu t'en lasses ou qu'on ne voie plus grand-chose. La route, puis l'académie en trottinant, cela doit être moins d'un quart d'heure. Puis avant la douche, je commande une livraison de pizzas qu'on se mangera dans le hall saphir ?
A toi de voir. "


"OUI."

Je n'ai même pas réfléchi à sa phrase, mais ça commençait par "ou alors", donc c'est forcément une bonne proposition. Plus sérieusement, je suis bien la dernière à cracher sur une soirée pizza, surtout si ça nous permet de faire de la luge un peu plus longtemps. Du coup oui. Après, y a comme un obstacles à ce plan de soirée parfaite...

"C'est une super idée, mais tu connais bien nous chers compagnons de maison. Ils vont encore être assis sur leurs tables, en train de travailler ou de bouquiner, et surtout de râler pour le moindre bruit. Alors t'imagines bien que deux énergumènes comme nous qui se ramènent avec une pizza fumante,
ça va titiller leur fragile intégrité mentales...."


Je réfléchis quelques instants avant de me tourner vers lui avec un sourire taquin, et de reprendre d'un ton tout aussi narquois :

"Après tout, est ce que ça serait vraiment dérangeant de les bousculer un peu...?"

Je n'attend pas la réponse avant de bondir sur la luge, et de m'engager une énième pour dans notre chère descente.
Je tombe pour la troisième fois, en éclatant de rire.




Couleur : #9933FF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous la pluie, les feuilles dansent, et l'été tire sa révérence... [LIBRE]

Message par Invité le Lun 19 Fév 2018, 11:31

J'avais une camarade taquine. Bon d'accord, j'étais aussi très joueur. J'allais encore descendre ma réputation auprès de certains saphirs. Mais tanpis. Elle aurait été plus vieille, je l'aurait peut -être même demandé en mariage lors de la dégustation de pizza. Mais connaissant ma maison, je vais éviter, avant d'avoir tous les surveillants et fayots à m'espionner.
Elle venait de partir, cela aurait dû être à moi, mais j'attendis. Avec les rires de la petite, il y avais peu de chance d’apercevoir quelque chose. Je me lança sur la descente, alors qu'elle remontait. Elle dut faire un mouvement brusque, car quelque chose détala devant moi. Cela me valut de me vautrer lamentablement, mais je l'eut chopper au moment ou il bondit par dessus le chemin qu'on utilisait comme piste.
Me relevant avec ma prise, je mit dessus ma luge Cela devrait surprendre ma partenaire que je remonte si vite.

-Sam' !

Elle s’apprêtait déjà à redescendre.

-tend tes mains.


Je tenais fermement le bestiau, pendant que je le posais sur les mains de ma collègue. Suivant si elle voulait le prendre dans ses bras ou si elle finissait par s'en désintéressé, je lui donnait (ou le relâchait). Je me ré lance dans la piste, finissant ma descente.
Retour au sommet. Bien sûr, on continua à descendre jusqu'à ce qu'elle s'en lasse. On rangea les luges super salle. Je devrais quand même en prévenir les propriétaires, par acquis de conscience.  Puis retour à l'académie. Par contre pas question de ramener le lapin. C'est pas que je ne veux pas, c'est que les surveillants ne seraient pas pour ce monstre grignoteur de câbles.
La route fut tranquille. La seule voiture qu'on croisa nous évita. C'est vrai que l'on devait faire peur. Pas question de badger de l’extérieur pour rentrer. Je décida donc de franchir le mur comme à mon habitude. En haut, je lui proposa soit d’essayer de la faire grimper, soit de lui ouvrir de l'intérieur la porte. Tanpis pour les surveillants

Sur le chemin jusqu'au dortoir, je lui demanda ce qu'elle voulait comme Pizza et surtout la taille.
Notre entrée dans le dortoir fut fracassante. On était crotté de la tête au pied.
Dortoir, plus téléphone, plus douche et je la retrouva en bas, après avoir été cherché les pizzas à l'entrée. Une bonne après midi en quelque sorte.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous la pluie, les feuilles dansent, et l'été tire sa révérence... [LIBRE]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum