Un accueil renversant [PV - Kayla Straüss]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un accueil renversant [PV - Kayla Straüss]

Message par Darren le Lun 09 Oct 2017, 18:46

Cela faisait quelques jours que j’avais débarqué à l’Académie, et je n’étais vraiment pas déçu du voyage. Évidemment, mon aptitude à dialoguer avec les autres était toujours la meme, c’est-à-dire proche de zéro, et bien que quelques regards que l’on pouvait m’adresser me faisaient froid dans le dos, je me sentais… bien. Ici, je savais que tout ceux qui m’entouraient avaient un pouvoir, plus ou moins dangereux, plus ou moins handicapants : je dirais que je fais partie de la catégorie dangereuse et handicapante ? Dangereuse ? Seulement pour moi, bien sûr ! Il est si facile de finir à terre parce qu’on a eu la malchance de s’attirer les foudres d’un sang-chaud…

Enfin, je n’avais pas à me plaindre. Mes colocataires, si je puis m’exprimer ainsi, me laissaient tranquille, et ne venaient nullement me chercher des emmerdes. Je fumais mes cigarettes, je me trimballais d’un endroit à l’autre, j’explorais, je remarquais quelques mignonnes, je sortais en ville… je n’avais pas encore eu la chance de retomber sur les charmantes personnes que j’avais eu l’occasion de rencontrer en ville, au salon de tatouage… cela me perturbait un peu, tout ce monde ! J’avais peur de perdre la tête, à force… en ville, c’était plutôt calme, j’y circulais peu. Aussi, je venais tout juste d’arriver, il fallait me laisser le temps !

En cette belle et froide journée d’octobre, j’avais décidé de me rendre dans les jardins afin d’en faire un peu le tour. En effet, je n’avais pas eu l’occasion de détailler ce charmant coin qui, j’en étais sûr, regorge de qualité ! Surtout, j’étais venu là pour la tranquilité… tout ce bruit, dans les couloirs ! Ça m’arrache les oreilles… et ces regards si inquisiteurs, posés sur moi… j’en avais plus qu’à assez, à force. Et il était normal que je ne me sente pas totalement en sécurité, bien qu’il ne m’était encore rien arrivé jusque là…

Un détail attira mon attention lorsque je passais devant le portail : une voiture s’était arrêtée, et une jeune fille à l’aspect magnifique en était sortie. Subjugué, je restais de marbre devant sa chevelure si particulière, mais pourtant si ravissante ! Je me rapprochais, clope au bec, et passant sensuellement ma main dans mes cheveux, je m’approchais du portail, puis l’interpellais.

« Hey, t’es nouvelle ? »

Evidemment Darren, arrête de jouer au con. Elle était chargée de valises ! Elle avait peut-être mal, ça devait être lourd… je devais peut-être l’aider. Mais j’ai tellement la flemme, honnêtement… je pourrais au moins lui ouvrir le portail, peut-être ? Non, pas tout de suite. Qu’elle ne croie pas que je sois à son service, quand même ! Elle était très mignonne, de jolies couleurs… et ses yeux, si… peu naturels ! Violet !? Des yeux violets ? Réellement ? J ne savais pas que ça existait, sérieux… Avec un regard plein de malice, je lui disais, tout sourire.

« Je peux peut-être t’aider. »

J’écrasais ma cigarette, et prenais un chewing-gum. Aujourd’hui, je portais des vêtements plutôt simples, assez tendance, et qui m’allaient à merveille ! Elle allait craquer, j’en étais sûr. Enfin… si elle ne me déteste pas avant…


Autre compte : Hideki



#CoupDePouce

"Hideki, première créatrice de persos-capotes." - Hideki, 2017




avatar
Darren

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un accueil renversant [PV - Kayla Straüss]

Message par Kayla Straüss le Sam 14 Oct 2017, 15:38

Elle regardait par la fenêtre, distraite, se laissant porter d’un monde à l’autre. Elle ne faisait plus attention aux éléments autour d’elle, ni même au paysage défilant derrière la vitre. Elle se laissait bercer par le ronronnement du moteur, par les secousses du véhicule, par les bruits étouffés qui lui parvenaient. Soudain, une voix sortie de nulle part la tira de ses rêveries.

« Mademoiselle, nous sommes arrivés ! »

Kayla cligna plusieurs fois des yeux, quelque peu perdue. Que faisait-elle ici ? Pourquoi le chauffeur la sortait ainsi de ses rêveries. Elle regarda un peu autour d’elle avant que ses idées ne se remettent en place. Oui, c’était vrai, elle débutait une nouvelle vie, loin de chez elle. Le trajet fut extrêmement long, à vrai dire, et la jeune adulte n’avait point trouvé d’occupation distrayante, notamment dans l’avion. Avion qu’elle avait failli manquer. Puis, une fois à l’aéroport de Londres, elle avait dû patienter plusieurs heures avant de pouvoir enfin prendre un taxi.

Ilse sortit du véhicule et prit ses bagages avec elle : deux simples valises à roulettes, un sac en bandoulière, un sac à dos. Juste le nécessaire pour vivre avec un minimum de confort : vêtements, trousse de toilettes, quelques petits effets personnels auxquels elle tenait. Elle remercia le chauffeur de l’avoir conduit jusqu’ici. La voiture s’éloigna, devenant de plus en plus petite avant de disparaître au coin d’une rue. Elle détourna le regard du véhicule. Elle se trouvait maintenant seule, au bord du trottoir, devant l’énorme portail du château. Elle se sentait ridiculement petite et impressionnée. Qui pouvait bien avoir eu l’idée de faire construire une académie dans un tel bâtiment ? Elle en venait à se demander quel genre d’histoire avait bien pu avoir ce monument gigantesque.

La jeune fille s’approcha timidement du portail, de quelques pas. Il était si grand, si imposant, et c’était lui qui l’accueillerait lorsqu’elle fera son premier pas dans l’enceinte de l’académie. Devait-elle avoir peur ? Non, bien évidemment, c’était parfaitement ridicule. Elle sortit l’invitation qu’elle avait reçue pour venir quand soudain, on la héla.

« Hey, t’es nouvelle ? »

La demoiselle releva la tête et aperçu un jeune homme à l’apparence décontractée. Il avait une cigarette qui pointait mollement de sa bouche. En l’apercevant, Kayla se sentit soudainement énervée. Elle ne l’avait jamais vu, il ne lui avait jamais rien fait, pourquoi ressentait-elle de l’animosité envers lui ? Elle décida de faire fit de ces sentiments l’envahissant soudainement, mais c’était tout de même très étrange. Elle mit cet agacement sur le compte de l’attitude du jeune homme, mais elle savait que ce n’était pas réellement ça, qui la dérangeait. Alors quoi ?

« Je peux peut-être t’aider. »

Ilse revint soudainement à la réalité. Oui, elle s’apprêtait à franchir le portail. La demoiselle s’approcha du jeune homme. Mais plus elle s’approchait, plus elle le détestait. Pourquoi ? S’étaient-ils rencontrés il y a fort longtemps ? L’associait-elle à une personne haïe, inconsciemment ? Ne pas connaître les raisons de cette haine grandissante la perturbait et la mettait mal à l’aise. Peut-être que, finalement, c’était juste elle qui se faisait des idées ? Elle se contenta de lui sourire.

« Oh, euh, oui, je voudrais bien un peu d’aide, s’il te plaît ! »

Le sac à dos pesait sur ses épaules, le sac en bandoulière mordait l’épaule sur laquelle il reposait. Elle le changea de côté pour essayer de calmer un peu la douleur. Fort heureusement, elle n’avait guère besoin de porter ses valises, elle n’avait juste besoin que de les traîner derrière elle. Kayla s’approcha un peu plus de portail et arriva à hauteur du jeune homme qui l’énervait tant. Mais ça, elle le cachait du mieux qu’elle pouvait : en effet, il serait fort malvenu de lui montrer ouvertement sa colère, d’autant plus qu’il ne lui avait point fait le moindre mal. Plus elle essayait de comprendre pourquoi elle le détestait déjà, plus elle s’embrouillait. Pourquoi avait-il fallu que la première personne qu’elle rencontre soit quelqu’un qu’elle déteste déjà ? Parfois, la vie a un étrange sens de l’humour.

« Est-ce que tu pourrais me porter quelques-uns de mes sacs ? Et m’ouvrir le portail, aussi, je ne sais pas dans quel sens il faut que je l’ouvre. »

Un léger accent allemand s’entendait à ses mots. Grâce à sa nounou, elle arrivait à se débrouiller plus que correctement en anglais. Bien que cette première ait été assez dure sur l’apprentissage de cette langue, Ilse la remerciait intérieurement pour avoir durement insisté sur la nécessité de savoir parler anglais. Mais, bien évidemment, elle pouvait peut-être tenir une conversation de la vie courante sans trop de soucis, mais dès qu’il s’agirait de parler d’un domaine spécifique et d’en employer les termes adéquats, la tâche se compliquerait.

« Dis-moi, toutes les personnes de cette académie savent parler anglais ? Que je sache si je dois améliorer un peu plus mon anglais », dit-elle sur le ton de la plaisanterie.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un accueil renversant [PV - Kayla Straüss]

Message par Darren le Dim 22 Oct 2017, 10:09

« Oh, euh, oui, je voudrais bien un peu d’aide, s’il te plaît ! »

Dans sa voix dansait encore l’accent germanique : allemande ? Hum, elle devait être épuisée du voyage, la pauvre petite. Je jugeais que ce serait déplacé de ma part de la faire trop attendre, ou même de jouer avec elle… si elle ne savait guère contrôler ses émotions, il lui serait si facile de me frapper en me balançant son sac à la gueule, d’épuisement, de nerf, ou je ne sais quo. Elle avait dans le regard cette expression farouche et curieuse des personnes qui me rencontrent pour la première fois : les personnes qui ne comprennent pas pourquoi elles sont envahies par la haine à ma seule vue, et qui, bizarrement, ont envie de me quitter le plus rapidement possible.

Elle était vraiment d’une beauté incomparable : ses cheveux blonds, ou blancs, étaient lisses, soignés, et fins. Un cheveu d’une telle qualité… je passais une main dans ma propre chevelure : mouais, j’étais pas mal non plus… elle portait une tenue assez atypique : ça aussi, c’est allemand ? Elle était plutôt bien foutue, elle avait rien d’une souillon… elle était accablée de sac, je la vis même changer d’épaule : elle devait avoir mal. Quel corps de faible consistance ! Loin d’être découragé par les tâches qui m’attendaient, je lui adressais un sourire rassurant, et alors qu’elle me demandait de l’aide, je m’approchais du portail, posais mon badge sur l’endroit prévu à cet effet, et par miracle, les portes s’ouvrirent : magie !

Je poussais les portes en fer pour la laisser passer et, aussitôt qu’elle mettait un pied à l’intérieur, je m’empressais de lui prendre, sans lui demander bien sûr, son sac en bandoulière et l’une de ses valises. Voilà… maintenant délestée, rien ne lui empêchait de rester un peu avec moi, si ? Je jetais un regard envieux à ma cigarette, éteinte et abandonnée par terre. Merde, j’aurais peut-être pas du l’éteindre… mais peut-être qu’elle serait mal à l’aise si j’en rallumais une nouvelle. Bon, tant pis, j’attendrais un peu.

« Dis-moi, toutes les personnes de cette académie savent parler anglais ? Que je sache si je dois améliorer un peu plus mon anglais » Je tournais la tête vers elle, haussais un sourcil d’un air circonspect, puis lui répondais avec un haussement d’épaules nonchalant. « Globalement, on parle tous anglais ici. Bien sûr, il y a des étrangers comme toi, mais ils font des efforts. Si t’as des problèmes en anglais, je pourrais t’aider, mais de ce que j’ai pu entendre jusque là, tu te débrouilles plutôt bien. » Je lui adressais un clin d’œil complice puis je passais un bras autour de ses épaules. « Alors, tu t’appelles comment ? »

Je faisais une tête de plus qu’elle, et d’ailleurs, de cette vue, j’avais une vision plongeante dans son décolleté. Hum… je relevais les yeux. Je n’étais pas forcément discret, et ce serait vraiment dommage que je ruine tout… mon pouvoir s’en occupe déjà bien assez.


Autre compte : Hideki



#CoupDePouce

"Hideki, première créatrice de persos-capotes." - Hideki, 2017




avatar
Darren

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un accueil renversant [PV - Kayla Straüss]

Message par Kayla Straüss le Mer 25 Oct 2017, 12:47

Elle vit le jeune homme s'approcher du portail et l'ouvrir, comme par magie. Kayla eut un petit sourire à cette vision. Si elle n'avait pas eu la clé, elle serait restée devant l'immense portail, attendant presque que le portail se mette à se mouvoir et la mange toute crue. Cette vision était probablement très exagérée, mais il était si grand, si intimidant. Une fois qu'il eut ouvert l'énorme portail en fer, l'homme se dirigea vers Kayla et lui prit une de ses valises, ainsi que son sac en bandoulière. Pendant qu'il s'approchait, la jeune femme eut envie de s'éloigner de lui, le plus loin possible, mais elle prit sur elle. Pourquoi ressentait-elle autant de sentiments négatifs envers lui, alors que ce dernier ne lui avait rien fait de mal ? Elle ne comprenait pas.

« Merci beaucoup ! » Dit-elle, enfin soulagée d'une partie des poids l'encombrant.

Kayla mit son sac à dos sur ses deux épaules, ce qui était nettement plus supportable que lorsqu'une seule anse reposait sur une seule épaule. Lorsqu'elle demanda si les personnes vivant à l'académie parlaient toutes Anglais, il lui répondit :

« Globalement, on parle tous anglais ici. Bien sûr, il y a des étrangers comme toi, mais ils font des efforts. Si t’as des problèmes en anglais, je pourrais t’aider, mais de ce que j’ai pu entendre jusque là, tu te débrouilles plutôt bien. »

Cela la soulagea. Elle pourrait se faire comprendre, c'était déjà un bon point. Si elle en croyait les paroles du pauvre homme qu'elle détestait déjà sans la moindre raison apparente, elle n'était donc pas la seule étrangère qui arrivait à l'académie. Combien y avait-il d'étrangers, dans cette académie ? Probablement toute une tripotée, si l'on part du principe que cette école est la seule à accueillir les personnes à don particulier comme elle. Par ailleurs, Ilse sourit timidement au compliment du jeune homme. Sa nounou, malgré toute sa dureté et tous les défauts que l'on pouvait lui reprocher, avait bien fait d'insister particulièrement sur l'anglais de Kayla. Grâce à elle, elle parvenait à se débrouiller et tenir une conversation sans trop de problèmes. Jamais elle n'aurait cru que cet enseignement poussé pouvait lui servir un jour comme aujourd'hui.

Elle senti une main se poser sur son épaule, elle sursauta. Elle se retourna vivement, en alerte, mais se détendit lorsqu'elle remarqua qu'il ne s'agissait que du jeune homme. Elle n'avait en effet guère l'habitude d'un contact physique aussi soudain. Elle avait été plutôt distante dans ses relations, plutôt pudique. Il lui demanda ensuite son nom. Devait-elle donner tous ses prénoms, ou juste le surnom qu'elle avait coutume d'utiliser ? En effet, elle avait choisis il y a bien longtemps de se faire appeler par son surnom, par simple question de simplicité. Même sa nounou l'avait appelée par ce diminutif depuis qu'elle était toute petite, et à chaque rencontre, elle donnait presque instinctivement ce surnom comme son seul prénom.

« Kayla Straüss », dit-elle en s'inclinant légèrement. « Et toi ? »

En attendant sa réponse, elle commença à s'approcher du portail avant de s'arrêter, hésitante. Puis elle reprit l'invitation l'ayant conduite à cet étrange lieu, pour la consulter. Elle relut rapidement ce qui y était marqué, jusqu'à trouver son futur lieu de vie. Une certaine Maison Émeraude. Elle ne savait pas à quoi cela pouvait bien correspondre, mais il y avait peut-être une explication quelque part, qu'elle avait dû oublier à sa relecture. Elle se tourna vers le jeune homme :

« Est-ce que tu saurais ce que c'est « Maison Émeraude » et où ça se trouve ? Il ne me semble pas avoir vu la moindre indication à ce sujet sur ce papier. »

Elle avait rapidement montré le papier au jeune homme pour qu'il sache de quoi elle parlait. Par ailleurs, Ilse était toujours aussi énervée quand elle parlait au jeune homme. Mais, par respect et surtout pour ne pas le froisser, elle s'attelait à ne pas le montrer et à faire un effort pour faire une bonne impression à son interlocuteur.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un accueil renversant [PV - Kayla Straüss]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum