Réconciliation • Eryn

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réconciliation • Eryn

Message par Akatsuki Nakamura le Sam 30 Sep - 20:14

hrp:
Ce RP se passe le 23 juillet 2017. Parce que.

La légère brise jouait avec tes cheveux et te caressait le visage. Tu marchais, laissant vagabonder tes pensées. Tu ne souhaitais pas regarder autour de toi, préférant garder le peu de concentration te restant pour éviter de potentiels obstacles pouvant se dresser sur ta route. Tous ces gens semblant ne se soucier de rien, une expression joyeuse placardée au visage, si insouciants... Tu ne saurais dire pourquoi, mais cela avait toujours réveillé en toi une forme de... dégoût ? Peut-être était-ce cela. Ou alors étais-tu devenu trop amer au fil du temps ? Tu ne tenais quand même pas à finir comme ces innombrables petits vieux passant leur temps à broyer du noir.

Tu passes devant de nombreux bâtiments, mains dans les poches. Tu passes devant de nombreuses personnes, qui ne semblent pas faire attention au fantôme que tu es. A vrai dire, tu avais toujours eu le sentiment de ne pas être... normal, en un seul morceau. Et cela s'était accentué lorsque tu avais découvert que tu n'étais en fait qu'un morceau de miroir brisé parmi quelques autres en toi. Et au milieu de ces personnes semblant être maîtres d'elle-même, tu te sentais étranger, vivant dans l'angoisse qu'un jour, quelqu'un découvre ton pire secret et l'utilise à son avantage. Même le secret le mieux gardé peut tomber entre de mauvaises mains.

Tu passes devant un couple, semblant être aux anges. Tu détournes le regard de cette scène. Immédiatement, tu penses à Eryn... Tu ne savais même pas quelle avait été l'issue de votre conversation de la dernière fois, à cause d'une visite improvisée - comment l'avais-tu su ? Ce n'était pas très compliqué, certaines choses n'étaient pas à leur place habituelle. Ah, qu'elle semblait remonter à une éternité... Tu préférais l'effacer de ta mémoire, cela ne faisait que te déprimer encore plus. Et puis... elle devait sûrement être passée à autre chose. Cette seule pensée suffit à te blesser légèrement. Tu n'arrivais pas totalement à te convaincre que ce n'était pas grave, que de toute façon, il y en avait d'autres. Mais une petite voix te soufflait que ce n'était pas tout à fait vrai...

Il y avait aussi autre chose qui te tourmentait. Est-ce que la blonde s'était amusée à tout raconter au premier venu ? C'était vraiment l'une des pires possibilités existantes. Tu n'avais pas envie d'avoir des problèmes par la suite ; tu en avais déjà bien assez comme ça. Et puis, en sachant cela, elle pourrait très bien l'utiliser à son avantage... Non, tu ne préférais pas y penser. Pour ces nombreuses raisons, tu ne réussirais pas à regarder Eryn en face, si un jour tu la recroises.

Tu chasses ces pensées de ta tête avant de soupirer. De toute façon, la situation ne pouvait pas être pire, non ? Tout en pensant à tout cela, tu n'avais pas réellement fait attention à la direction que tu prenais. De toute façon, tu détestais le quartier résidentiel. Trop calme, rempli de personnes ne pensant qu'à leur propre bonheur. Et puis, ce n'était vraiment, mais alors vraiment pas le genre de lieu que tu avais l'habitude de fréquenter ; ça faisait trop quartier de riche, à ton goût. Maintenant que tu y pensais, tu n'avais aucune putain d'idée de ce que tu foutais là. Peut-être parce que ça changeait tes habitudes. Mouais, en attendant, je note de ne plus jamais remettre les pieds dans ce quartier de merde.

Toujours aussi perdu dans tes pensées, le regard dans le vide, tu heurtes une personne. Tu ne tombes pas par terre, non, il ne manquerait plus que ce cliché, mais tu peine un peu à retrouver ton équilibre. Une fois correctement sur tes deux pieds, tu prends à peine le temps de regarder la personne que tu as renversée. C'est à peine si tu marmonnes un "'Scusez-m..." avant de t'interrompre. Cette crinière blonde, cette silhouette... Tu la reconnaîs entre mille, pour l'avoir explorée de nombreuses fois. Tu restes interdit quelques secondes, espérant que ce ne soit qu'une illusion, avant de péniblement sortir :

E... Eryn ?!

Tu avais vraiment la poisse : pourquoi fallait-il toujours que tu tombes sur la personne que tu as le moins envie de voir ? Tu commençais à angoisser, mais tu essayais de te calmer un minimum. Il fallait que ce soit toi, toi seul, qui se dresse face à elle, qui lui parle, et pas quelqu'un d'autre. Les autres feront sa connaissance plus tard, si l'envie leur en prenait ; en attendant, tu restais planté là comme un idiot, attendant probablement le déluge.



                   

#ED0000 / #39D0E5 / #4D6EB2 / #C04E87 / #F29C1D

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réconciliation • Eryn

Message par Eryn le Sam 30 Sep - 20:19

Aider les autres ça craint… Elle n’était pourtant pas altruiste mais la jeune fille avait tellement supplié qu’il avait fallu qu’elle cède pour avoir la paix dans son dortoir. Eryn allait demander à changer de chambre… ou jarreter madame « j’ai besoin de ton aide, aide-moi ou renonce au sommeil ! »

Bref, elle se trouvait donc dans ce quartier fade et bourge, en uniforme de serveuse plutôt… osé… à fumer une clope en attendant la fin de sa pause.
Quelques personnes s’arrêtaient sur son passage, lui jetant un coup d’œil agacé par tant d’extravagance et de couleurs mais elle leur jetait un regard tellement mauvais qu’ils se dépêchaient de s’en aller.

Quel loufoque ce patron, déguiser les serveuses en une tenue semblable à une soubrette aux couleurs flashy et mal assorties. Elle était sûre et certaine qu’il était gay !

Bref, tout ça pour dire qu’elle était d’une humeur massacrante quand un bouffon vint la bousculer sans prévenir. Jurant et grommelant, la jeune fille leva les yeux vers la maladroite et agaçante personne et rencontra le regard surpris de son ancien partenaire sexuel.
Oui sexuel, parce qu’il n’y avait pas vraiment quoi que ce soit d’autre vu qu’ils se voyaient, couchaient et plus de nouvelles pendant des jours.
Ah non, elle était mauvaise langue, la dernière fois elle s’était déshabillée et rien, nada, pas le moindre frémissement.
C’est ce qui s’appelait un râteau, un beau et joli râteau.

Alors elle attendit, mais le jeune homme ne lui lança qu’un regard surpris sans un signe qu’il allait lui tendre la main pour l’aider ou quoi que ce soit d’autres… Elle se redressa toute seule, le regard froid et en se massant légèrement les fesses parce que la chute, eh Ba, c’était douloureux hein !

« Oui Eryn… C’est bien tu te souviens de mon nom… Par contre, quand on est poli, on s’excuse et on aide l’autre qu’on a fait tomber… »

Le ton était légèrement, très légèrement aigri… Non, c’était ironique, elle avait l’air de vouloir frapper quelque chose. La jeune fille lança alors un regard malheureux à sa clope écrasée et commença à chercher dans sa poche une autre clope…
Rien, nada… C’était le jour le plus pourri de sa vie.
Bon, elle n’avait plus qu’à se rabattre sur la sucette, et c’est ce qu’elle fit. Déballant la sucrerie comme si le jeune homme n’était pas là, elle l’enfourna dans sa bouche.

« Alors… Comment va Alyssa ? … Une fille plutôt… douée… »

La jeune fille eut un petit haussement de sourcil et un mouvement de bouche plutôt équivoque. Tout en elle semblait dire : On a baisé comme des bêtes et c’était la meilleure soirée de ma vie…
Oui, elle était garce… Mais elle avait mal aux fesses PUTAIN !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réconciliation • Eryn

Message par Akatsuki Nakamura le Sam 30 Sep - 20:22

Franchement... Pourquoi fallait-il qu'il y ai toujours quelqu'un qui se dresse sur ton chemin ? Ce n'était que depuis que tu étais dans ce trou du cul paumé que cela t'arrivais. C'était une sorte de coutume, dans le coin ? Ou c'était juste toi qui n'avait vraiment pas de chance ? Dans tous les cas, c'était franchement chiant. Comme technique d'approche, il existait beaucoup mieux.

Et pire, c'était Eryn qui se trouvait devant toi. Enfin... à tes pieds, plutôt. Avec une tenue franchement dégueulasse. Il fallait avoir de sacrés couilles pour porter cette tenue. Et puis, qui oserait prétendre avoir de la dignité après avoir revêtu une tenue aussi moche ? Même ta cousine avait plus de goût que ça. Là, t'avais juste honte de la connaître, tu avais juste envie de la contourner et faire comme si tu ne la connaissait pas du tout. Mais ce n'était pas vraiment possible, cela ne ferait qu'empirer la situation. Déjà qu'elle était pas terrible...

Et voilà qu'elle te fait une morale sur la politesse. Premièrement, tu t'étais déjà excusé. Certes, ce n'était qu'un marmonnement qui était sorti, mais cela restait une excuse. Et deuxièmement, elle était déjà assez grande pour se relever toute seule. Et puis, même si c'était une vieille, tu ne l'aurais pas vraiment aidée. Non, la politesse, tu t'étais assis dessus il y a bien longtemps.

Je me suis déjà excusé, tu marmonnes avec un certain entrain (ceci est ironique pour ceux qui n'auraient pas compris).

Puis elle aborde un sujet qui pique, après avoir fourré une sucette dans sa bouche. Alyssa... Et merde... Pourquoi il avait fallu que la blonde tombe sur elle ? Et puis, vu ses mimiques, elle cachait quelque chose. Tu hausses un sourcil, essayant de ne pas montrer tes sentiments à ce moment-là. Jouait-elle sur tes amnésies récurrentes ? Si c'était le cas... eh bien, tu ne pouvais pas vraiment l'en blâmer. Toi-même tu l'aurais fait, si tu étais à sa place, même si tu savais que c'était tout sauf drôle. Ou alors, elle disait la vérité et... Non, il valait mieux éviter de penser à cela. Et c'était vraiment le pire endroit pour aborder le sujet. Tu ne tenais pas vraiment à ce que ça s'ébruite, tu avais déjà assez de problèmes comme ça.

T'es vraiment moche, habillée comme ça, tu lui dit, détournant le regard.

J'ai même honte d'être avec toi, là, tu faillis rajouter, mais étrangement tu sentais la gifle arriver à deux kilomètres. Tu avais volontairement - et maladroitement - esquivé le sujet. Tu lui lances ensuite un rapide regard signifiant "pas ici" avant de le détourner à nouveau. Tu ne savais pas qu'elle avait des goûts aussi bizarres, quand même.



                   

#ED0000 / #39D0E5 / #4D6EB2 / #C04E87 / #F29C1D

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réconciliation • Eryn

Message par Eryn le Sam 30 Sep - 20:23

Des excuses ? Dans sa tête peut-être oui ! La jeune fille eut un petit reniflement dédaigneux mais n’ajouta rien. S’il estimait être au-dessus des excuses, grand bien lui en fasse. Elle s’en foutait royalement au fond. Elle avait capté le message la dernière fois, pas besoin de faire des rappels.
Sa vengeance était mesquine, mesquine et petite mais ça faisait tellement de bien. Et puis c’était pas faux, elle avait couché avec cette fille avant de coucher avec lui en fait.

Elle était moche ainsi ? Il pensait la vexer ? La jeune fille éclata de rire et tourna sur elle-même dans un mouvement de danse, comme pour lui faire admirer la beauté de la tenue.

« Moche ? Ah ah ! Qu’est-ce qui est le plus moche ? Les couleurs ? Les froufrous ? Ou le mélange entre vulgarité et faux airs de poupées ? »

La jeune fille lui jeta un regard amusée tout en faisant glisser la sucette sur ses lèvres.

« Le gérant est d’un gout des plus discutable… Il voulait ce modèle mais aucun magasin ne le faisait… Il les a dessiné lui-même… »

La jeune fille glissa sa main sur le bras du jeune homme et se servi de ce point d’appui pour approcher sa bouche de son oreille. Tandis que de son autre main elle enlevait la sucette de sa bouche pour la tenir en suspension derrière elle.

« Il y a pire… Imagine cette tenue portée par un homme… à chaque fois qu’il se penche on peut voir qu’il a des bijoux de familles très… serrés… »

Tout en parlant, ses lèvres frôlèrent l’oreille du jeune homme, elle sentait le doux parfum du jeune homme et dut se retenir de ne pas saisir ce lobe d’oreille qui la tentait.
Troublée, elle s’écarta rapidement et ferma les yeux quelques instants pour chasser des images qu’elle devait, non, qu’elle allait oublier ! La jolie blonde rouvrit les yeux avec un soupir et mit de suite sa sucette en bouche pour la mordiller. Oui, il fallait bien passer ses nerfs sur quelque chose après tout.


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réconciliation • Eryn

Message par Akatsuki Nakamura le Sam 30 Sep - 20:24

Toi qui t'attendais à une réaction plutôt musclée de sa part, voilà qu'elle se mettait à rire. Tu la regardes, quelque peu surpris. Qu'est-ce qui lui prenait, tout à coup ? Tu te surprends à regarder brièvement son visage. Elle était vraiment belle quand elle riait. Tu rougis légèrement et clignes plusieurs fois des yeux. Bordel, c'est vraiment pas le moment, là. Elle se permit d'exposer un peu plus la laideur de ses vêtement avant de s'en moquer. En fait, c'était la tenue toute entière qui était dégueulasse. Tu n'avais rien contre les vêtements de maid, mais là... Cela relevait très clairement du mauvais goût. Comment avoir de la dignité après avoir porté un truc pareil ?

Tout ça à le fois... tu marmonnes, regardant à nouveau ses loques d'un air suspicieux. Un humain normal ne porterais jamais ça, s'il a un minimum de dignité.

Sans le vouloir, la fin t'avais un peu échappé. Bah, de toute façon, tu n'étais plus vraiment à ça, avec elle. Mais étais-ce vraiment une raison d'envenimer la situation comme ça ? Certes, tu n'espérais plus grand-chose, mais tout de même. Ah, en fait, c'est un gérant assez bizarre qui-- attendez, elle bosse ? Dans cette tenue ? Eh bien, il y en avait qui n'avaient aucune honte. Enfin, tant que ce n'était pas toi qui portait ce... truc, ça allait.

Tu sursautes lorsque tu sentis une main tiède se poser sur ton bras. Tu sens un souffle près de ton oreille, si près. Il te suffit d'un coup d’œil pour voir Eryn proche, très proche. Trop proche. Tu frissonnes légèrement et te remémores les délicieux moments passés en sa compagnie, mais qui hélas ne se reproduiront peut-être jamais plus. Et elle te susurra une idée complètement tordue. Tu écarquilles les yeux, quelque peu horrifié. Tu sens ensuite ses lèvres passer très près de tes oreilles, mais cela ne resta qu'un frôlement sans importance, car elle s'écarta à nouveau. Néanmoins, tu ne parvenais plus à t'enlever cette affreuse image de la tête, quoique tu fasse. Tu mets quelques secondes à te remettre de cette horrible pensée, après avoir dit quasi murmuré dans ta langue natale "Q... Quelle horreur...". Tu finis tout de même par reléguer cette pensée au plus profond de ta mémoire, prête à y être effacée à tout instant.

T'as vraiment des idées bizarres... tu lui dit, avec une mine légèrement dégoûtée. D'ailleurs, ça serait bien que tu te changes, j'ai honte d'être avec toi, là...

Et encore une phrase de travers. Décidément, tu les enchaînait. Ou alors, inconsciemment, tu avais tellement apprécié sa gifle que tu en redemandait une ? Mouais... T'avais peut-être bien un côté masochiste que tu ignorais jusque-là. Et puis, ce n'était pas sa faut si... En fait, un peu, si. C'était elle qui avait en quelque sorte accepter de porter cette chose immonde pour... euh... bosser ? Enfin, bref. Tu étais vraiment gêné de te retrouver avec elle, à vrai dire. Et pas seulement à cause de sa tenue. Tu ne saurais l'expliquer, mais en sa présence, tu étais un peu mal à l'aise. Enfin, cela te passerais probablement, ce n'était que passager... Enfin, tu l'espérais. Peut-être que, si elle se change, ce sentiment s'évanouirait et tu recouvrerait ton aisance habituelle.



                   

#ED0000 / #39D0E5 / #4D6EB2 / #C04E87 / #F29C1D

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réconciliation • Eryn

Message par Eryn le Sam 30 Sep - 20:25

Un humain normal… Cela tombait bien parce qu’elle n’était pas normale et lui était bien loin de l’être également. La jeune fille souriait toujours d’un air malicieux. Bon par contre… insulter sa dignité ça lui plaisait vraiment, mais alors vraiment pas… Son regard s’assombrit malgré son air malicieux.

L’histoire dégueulasse méritait de rester ancrer dans son esprit.

« Ce n’est pas moi qui est bizarre… Entre et tu vas voir de qui je parle… »

La jeune fille désigna d’un signe de tête la porte de l’établissement où quelques silhouettes colorées déambulaient. Mais au moment où elle cherchait à se justifier, les mots prononcés par le jeune homme tiltèrent dans sa tête.
Il avait honte ? Honte de quoi ? D’être vu en sa présence ? La jeune fille vit rouge et lui lança un regard mauvais.

« Ma tenue te déplait ? »

La jeune fille lissa le bas de sa robe l’air ennuyée, comme si elle ne comprenait pas pourquoi il n’aimait pas sa robe.

« Je te fais honte ? Comme si tu pouvais avoir honte d’une fille que tu as sauté il y a un temps bien loin ? Comme si en plus ça se voyait sur ta tronche ! »

En même temps qu’elle prononçait ses paroles, la jeune fille commença à déboutonner les boutons cachés sous les froufrous, révélant peu à peu le soutien-gorge plutôt sexy qu’elle portait en dessous.

« Tu veux que je me change ? Eh bien je vais me changer ! »

Alors que des regards commençaient à scotcher dans la rue, la jeune fille ouvrit un à un les boutons, arrivant bientôt à son nombril. Elle finit par laisser la robe glissé à ses pieds. Elle s’en extirpa avec un petit mouvement de danse et se tourna vers son public.

Un jeune homme la regardait bouche bée, elle lui envoya un baiser avec un petit sourire. Il n’était pas vraiment beau mais bon, elle voulait voir si cela faisait rager Akatsuki autant qu’elle.


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réconciliation • Eryn

Message par Akatsuki Nakamura le Sam 30 Sep - 20:27

Tu jettes un regard dans la direction qu'elle t'indique de la tête. Effectivement, c'était le patron qui avait de goûts vraiment étranges. Mais ce n'était pas tellement ses goûts qu'il avait critiqué, tout à l'heure, mais plutôt son idée de... argh, l'image revenait en tête. Tu t'empresses de la chasser au plus vite. Pas question de laisser cette immondice envahir ton esprit à nouveau !

Eryn te lança ensuite un regard noir, auquel tu te contentes de répondre par un haussement d'épaules. Bien sûr que sa tenue te déplaisait, qu'est-ce qu'elle voulait que ce soit d'autre ? Ses pieds, peut-être ? Par contre... Elle parlait peut-être un peu fort, non ? Tu regardes autour de toi, fort heureusement les gens ne semblaient pas tellement faire attention à votre conversation - mis à part quelques regards se permettant de te juger. Mais... Il y avait un malentendu. Tu n'avais pas honte d'elle, mais de ses fringues, ce n'était pas pareil. Et elle commença à déboutonner son haut. Tu hausses un sourcil, un peu surpris. Qu'est-ce qu'elle pouvait bien avoir en tête ? ... Non, tu ne le sentais pas, cette histoire.

Et soudain... QUE...?! Tu clignes plusieurs fois des yeux, mais non, tu ne rêvais pas. Elle se déshabillait en pleine rue. Devant tout le monde. Sans la moindre once de gêne. Et elle semblait s'en amuser, cette conne. Tu devins tout rouge, extrêmement gêné devant ce spectacle. Bordel, mais qu'est-ce qui lui était passé par la tête ?! Tu étais incapable de réagir. Non, là, t'avais vraiment honte. Tu en avais vu, des trucs, mais alors ça, c'était inédit. Bien que son corps fut agréable à regarder, tu détournes à nouveau le regard, la main droite sur le côté de droit de ton visage, comme pour te cacher - sauf que c'était aussi utilise que si une personne obèse se cachait derrière un maigre bâton de bois. Pendant ce temps, Eryn exhibait son corps aux passants sans la moindre gêne. Non pas qu'elle soit affreuse, mais... merde, quoi.

Tu...

Tu ne savais pas quoi dire et n'osait pas la regarder en face. Là, tu n'avais qu'un souhait, c'est de ne l'avoir jamais rencontrée à ce moment précis. Pourquoi fallait-il toujours que, à chacune de vos rencontres, quelque chose tournes mal ? Tu ne lui avais jamais sous-entendu de se foutre à poil en public, enfin, tu ne pensais pas. Juste à mettre un truc un peu moins honteux que la chose qui traînait par terre... T'avais vraiment envie de te planquer dans un coin, de devenir tout petit et attendre que ça passe.

Tu veux bien te rhabiller, s'il te plaît ? tu lui demande, de plus en plus gêné, n'osant même pas l'effleurer du regard de peur du spectacle que tu allais voir. Tu...

Tu serais même allé jusqu'à la secouer pour l'obliger à remettre ses fringues, mais tu n'osais même pas l'approcher - et puis, son corps, tu l'avais déjà vu sans les bouts de tissu le recouvrant habituellement, et tu l'avais même exploré sous toutes les coutures. Mais... Pourquoi être aussi gêné, d'ailleurs ? Ce n'était pas ton corps qui était exposé. T'avais quand même pas... honte pour elle ? Non, improbable, c'était son problème, quand même. Puis tu soupires, redevenu maître de toi-même une fois la surprise passée.

Je sais que tu m'aimes bien, mais... mais là, c'est juste... vraiment gênant, tu lui dit, encore mal à l'aise - et encore un peu rouge, d'ailleurs.

Tu enlève ensuite ton sweat à capuche et lui balances à la tête avant de t'interposer entre elle et les curieux, auquel tu lances un regard noir. De toute façon, tu l'avais vue en premier. Tu jettes ensuite un nouveau coup d'oeil à la blonde, qui voulait tout dire : "Grouille-toi bordel de merde". Plein de sentiments assez contradictoires se mélangeaient dans ta tête. C'était un sacré numéro, cette fille, quand même. Elle voulait juste attirer ton attention ou c'était de la provocation ?


Bah, peu importe, au final, tant qu'elle se rhabille.



                   

#ED0000 / #39D0E5 / #4D6EB2 / #C04E87 / #F29C1D

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réconciliation • Eryn

Message par Eryn le Sam 30 Sep - 20:29

La tête du garçon était impayable mais la jeune fille était tellement agacée qu’elle ne le remarqua qu’à peine. Désormais armée seulement de ses sous-vêtements, elle venait juste d’envoyer un baiser en direction du jeune homme qui en profitait pour la mater.

Elle entendait bien Akatsuki qui essayait de parler, visiblement choqué mais elle avait choisi de l’ignorer. S’il ne voulait pas d’elle, pourquoi elle se gênerait hein ?
Bon, en vérité le type n’était pas du tout à son goût mais elle lui fit le coup du battement de cil rien que pour provoquer le jeune pion qui devait bouillir…
Attend ? Il venait de dire quoi là ?
Elle ? Elle l’aimait bien ?

C’était culotté et plutôt prétentieux de sa part, la jeune fille se tourna vers lui, prête à en découdre mais elle se prit son sweat en pleine tête… La jeune fille s’en saisit aussitôt pour fusiller le jeune homme du regard et s’aperçut qu’il la cachait désormais aux regards et surtout du jeune homme qu’elle avait allumé…
Une idée folle (oui encore) lui passa alors par la tête. Il faisait son possessif ? La jeune fille allait lui montrer…

Eryn enfila rapidement le sweat, ne cachant absolument pas son fessier dans sa dentelle et prit un chemin entre les maisons, étroit et plus sombre… Elle ne doutait pas vraiment qu’il allait suivre, la laisser ainsi se balader dans cette tenue ? Et si un mec lui sautait dessus ?
Bref, elle ne s’arrêta qu’une fois bien sûre d’être à l’abri des regards, observant le jeune homme approcher. Il allait probablement l’engueuler, l’insulter… Alors, quand il commença à ouvrir la bouche, la jeune fille se jeta sur elle et commença à l’embrasser passionnément, ses mains crochetant son cou et son corps se collant à celui du jeune homme…


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réconciliation • Eryn

Message par Akatsuki Nakamura le Sam 30 Sep - 20:35

Tout en la protégeant assez sommairement des curieux - tu t'étais juste mis entre elle et la foule, rien de plus -, tu te poses encore des questions sur son action. Sérieusement, qu'est-ce qu'elle avait eu en tête ? Tu n'arrêtais pas de te poser cette question et essayer d'y trouver une réponse. Mais peut-être que tu réfléchissais trop, aussi ?

Pour remerciement, la blonde partit dans son coin après avoir enfilé ton sweat - qui couvrait pas l'extrême bas du dos. Tu fronces les sourcils. Vraiment ? Eh ben, il fallait croire que la politesse lui était étrangère, à elle aussi. Et puis, elle pensait pouvoir te laisser en plan comme ça sans en subir les conséquences ? Tu n'étais vraiment pas du genre à faire la morale, mais tout de même, il y avait des limites. Si elle pensait pouvoir échapper à ta réprimande, c'était loupé. ... Pourquoi t'allait l'engueuler, d'ailleurs ? Elle était assez grande pour assumer son acte... Oh, aller, et puis merde, ça n'allait pas te tuer si tu le faisait pour cette fois.

Tu ignores royalement les protestations d'un mec qui s'était probablement rincé l’œil tout à l'heure, suivant d'un pas déterminé - et un peu énervé - la blonde. Elle semblait avoir préféré se réfugier à l'ombre d'une rue moins fréquentée, probablement pour éviter les passants. Elle finit par s'arrêter un peu plus loin, ce qui te permit de la rattraper en peu de temps. Tu te trouvais à présent en face d'elle, prêt à l'engueuler - et à savoir les causes de s'être foutu à poil (ou presque, elle avait fort heureusement des sous-vêtements) devant autant de personnes. Et puis, peut-être qu'au terme de cette petite discussion, si elle avait lieu, vous pourrez faire comme si rien ne s'était passé avant tout cela ? Car au fond, tu voulais vraiment t'entendre à nouveau avec elle - et cela serait mentir de dire que c'était totalement désintéressé. Et puis, malgré vos disputes, tu t'obstinais encore à penser qu'elle était à toi - c'était parfaitement idiot, mais tu n'arrivais pas à t'enlever cette idée de la tête.

Hey, qu'est-ce qu...

Tu ne pus jamais terminer ta phrase, car la jeune femme s'empara soudainement de tes lèvres, en profitant pour se coller à toi. Tu es trop surpris au début pour pouvoir réagir. Qu'est-ce qui était en train de lui passer par la tête ?! Mais tu ne pouvais pas la repousser ; tu n'en avais pas l'envie. Inconsciemment, tu avais tellement attendu ce moment que tu n'allais pas lui cracher dessus, ou te poser plus de question. Passé la surprise, tu lui rends son baiser, passant un bras autour de sa taille et une main dans ses cheveux. Bordel, ça faisait vraiment longtemps, tu avais vraiment oublié à quel point ce genre de baiser, en particulier ceux de la blonde, pouvaient t'exciter. Mais tu ne savais pas vraiment quoi penser, de tout ça. C'était vraiment bizarre, un tel élan d'affection, surtout après les malentendus de la dernière fois... Après un temps qui pouvait être compté en secondes comme en minutes, tu te détaches à regret de ses lèvres, en profitant pour observer son délicat visage quelques secondes avant de demander assez maladroitement :

Dit... est-ce que... au final... tu m'aimes bien ?

Tu étais pourtant sûr qu'elle te faisait la gueule depuis les récents événements... Donc pourquoi elle faisait ça ? Tu étais complètement perdu. Ou alors, c'était toi qui ne comprenait absolument pas les filles. Ou t'étais juste trop con pour comprendre quoi que ce soit. A moins qu'il n'y ai rien à comprendre et que tu réfléchissais un peu trop.



                   

#ED0000 / #39D0E5 / #4D6EB2 / #C04E87 / #F29C1D

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réconciliation • Eryn

Message par Eryn le Sam 30 Sep - 20:36

Depuis le temps qu’elle avait de boucler cette jolie bouche qui lui sortait d’aussi vilaines choses ! Eryn prit un grand plaisir de par le fait de le faire taire mais aussi de la méthode utilisée. Elle dévorait sa bouche, se réappropriait chaque recoin, retrouvant sa jumelle dans une danse.
Ses mains glissèrent du coup aux cheveux, s’en emparant comme si elle avait peur qu’ils disparaissent alors que ses mains à lui semblaient faire la même chose. Son bras qui s’enroula autour d’elle semblait crier sa possessivité.

Eryn poussa un soupir de plaisir, un soupir tremblant, un soupir surpris de ressentir autant de chose dans un simple baiser. Une main glissa de ses cheveux pour se glisser sous le haut du garçon, caressant le torse qui lui avait bien manqué au final.
Un geignement mécontent s’échappa de ses lèvres quand il cessa son baiser. Surtout pour lui demander ça ! Un éclair colérique passa dans ses yeux mais elle lui rendit son regard, glissant sa dernière main sur son visage, caressant les courbes de sa mâchoire.

« Qu’importe les sentiments s’ils ne sont pas réciproques ! »

Et elle s’empara de nouveau de ses lèvres, indiquant là, la fin de la discussion. Sa main descendant du torse pour s’emparer de la preuve du désir du jeune homme qu’elle caressa, cherchant à lui faire perdre ses esprits.


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réconciliation • Eryn

Message par Akatsuki Nakamura le Sam 30 Sep - 20:37

Tu pouvais sentir ses doigts s'accrocher à tes cheveux et sa main passer sous ton haut, caressant ton torse. Tu frémis. A quand remontait la dernière fois qu'elle t'avait fait ça ? Cela te semblait vraiment lointain.

Sa réaction ne t'aida pas plus à t'y retrouver, surtout qu'elle n'était visiblement pas satisfaite de cette interruption pour que tu puisse poser cette question que l'on pourrait qualifier d’existentielle. Qu'est-ce qu'elle avait voulu dire par là ? Ton cerveau avait du mal à fonctionner correctement, sûrement trop occupé à se focaliser sur ces sensations trop longtemps restées enterrées. Néanmoins, cela te trottait dans un coin de la tête, et tu ne parvenais pas à te l'enlever totalement tant elle s'imposait dans ton esprit. Si les sentiments n'étaient pas réciproques... Pourquoi t'embrassait-elle ? Ou alors... est-ce que... Non bordel, c'est n'importe quoi ! Non, ce n'était pas possible, surtout qu'elle savait pour ça. Comment pouvait-elle alors avoir la moindre once de respect ou d'amitié envers toi après avoir su le secret que tu souhaitais à tout pris protéger du reste du monde ? Non, elle devait probablement te prendre pour une erreur bonne à interner...

Tu glisses doucement la main située dans son dos vers ses fesses, pendant que l'autre restait perdue dans ses cheveux blonds. Vraiment, tu ne comprenait rien. Qu'est-ce qu'elle ressentait, exactement ? Et toi, que ressentais-tu ? Tu étais confus, ne parvenait pas à apprécier pleinement l'instant à cause de toutes ces questions sans réponses. Pourtant, tu n'arrivais pas à briser cet instant, malgré les question et le doute t'envahissant.

Tu ne parvenais même pas à être clair envers toi-même... Tu sentais que quelque chose clochait, pourtant. D'habitude, tu ne ressentais pas toutes ces choses très étranges avec quelqu'un. Tu n'étais pas aussi... bizarre. Tu pensais que c'était juste passager, à cause de l'immondice qu'elle avait oublié de ramasser - et puis, ce n'était pas comme si ça allait te manquer ou t'alarmer, il fallait avoir vraiment du courage pour porter ce truc -, mais... si c'était vraiment autre chose ? Tu avais déjà légèrement soulevé l'hypothèse tout à l'heure, mais c'était impossible... Il n'y avait rien entre vous... non ? Tu avais l'impression de tourner en rond, de ressasser inlassablement la même chose sans jamais trouver de réponse précise. Lui demander directement aurait peut-être réglé une bonne partie des choses, mais... Non. Elle allait probablement te prendre pour un taré.

Ta main glisse encore, suis sagement la courbe de ses fesses avant s'arrêter non-loin. Tes lèvres se décollent des siennes, mais c'est pour aller mieux s'amuser avec son point faible que tu adorais exploiter : son oreille. Ce geste seul suffisait à faire monter l'excitation, mais elle était quelque peu freinée par la multitude de question que tu te posais et qui ne trouvaient toujours pas de réponse. Tu ne comprenais pas non plus pourquoi tu faisais ce geste, c'était presque... un réflexe ? Non, tu ne savais pas. Toutes tes interrogations étaient en arrière plan, de toute façon, tu ne cherchais même pas à comprendre le pourquoi du comment, tu faisais, c'est tout.



                   

#ED0000 / #39D0E5 / #4D6EB2 / #C04E87 / #F29C1D

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réconciliation • Eryn

Message par Eryn le Sam 30 Sep - 20:38

Ah ! Il ne la repoussa pas et continua de l’embrasser. Bien ! Bon garçon, il savait ce qui était vrai et bon ! Sa main glissa, joua, provoquant encore plus tandis que son autre retourna dans les cheveux, jouant, tirant un peu.
La main du jeune homme descendait, descendait, la jeune fille eut un petit soupir de contentement contre ses lèvres alors qu’il glissait vers son postérieur quasi nu et elle se colla un peu plus à lui, enfin, autant qu’il en était encore possible.

Quand il lâcha ses lèvres, elle émit un grognement qui se transforma aussitôt en un gémissement alors qu’il s’attelait à taquiner son oreille. Elle prononça le nom du jeune homme dans un soupir, son corps commençant à bouger au rythme des envies qu’elle commençait à sentir en elle.

Eryn ne pensait absolument pas aux questions du jeune homme, obnubilée par les sensations, par ses envies trop longtemps bafouées, elle le voulait, elle voulait le voir, le sentir et ne pensait qu’à ça. Sa main quitta les cheveux du jeune homme et retournèrent caresser le torse, soulevant le haut sans vraiment y réfléchir tandis qu’elle tendait le cou pour être dévorée.

« J’ai tellement envie de toi… »

Ces mots sonnaient comme une supplique, comme si, d’une seconde à l’autre elle s’attendait à être rejetée. Qu’il fasse mine de cesser leurs activités et elle agirait dans l’idée de lui donner encore plus envie.

D’un certain côté, elle se faisait un peu pitié. A quémander son attention, à réclamer qu’il la touche, qu’il veuille d’elle. Et où était passé son indépendance et son ‘j’en foutisme’ sur les désirs des hommes. Elle perdait la tête !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réconciliation • Eryn

Message par Akatsuki Nakamura le Sam 30 Sep - 20:39

Effectivement, tu avais touché juste, lorsque tu t'étais attaqué à son oreille, si tu te fiait à son gémissement de plaisir. Tu l'entends à peine murmurer ton prénom - chose assez rare, qu'elle prononce ton prénom -, plus concentré sur l'instant présent - et sur les milliards de questions tourbillonnant sans cesse dans ton esprit, bien qu'elle soient souvent reléguée en arrière-plan.

Mais sa phrase te fit soudainement arrêter ce que tu étais en train de faire, tu sens ton cœur battre plus fort. Qu'est-ce qu'elle... avait voulu dire ? Tu ne savais pas quel sens attribuer à sa phrase tant ils étaient multiples. Avait-elle sorti ça juste sous le coup de l'émotion ? Etait-elle sincère ? Ou alors les deux ? Tu n'en avais aucune idée et tu penchais plutôt pour la première option, mais elle avait réussi à foutre encore plus le bordel dans ton esprit. Comme s'il n'était pas assez chaotique comme ça ; un sacré boulot t'attendait pour tout remettre à sa place, après ça.

Cependant, tu n'osais pas vraiment lui demander ce qu'elle avait sous-entendu. Elle risquait de mal le prendre, de se poser des questions, de sortir une nouvelle phrase bizarre et énigmatique que tu ne saurais interpréter... Mais bordel, qu'est-ce qu'il se passait ?! Pourquoi tu ne comprenais plus rien et réfléchissais comme ça ?! Peut-être qu'au final, il n'y avait vraiment rien à comprendre et que tu tentais de fouiller là où il ne fallait pas, d'essayer de trouver un sens caché alors qu'il n'y en avait aucun, mais... Tu sentais qu'il y avait un truc qui allait pas, avec toi. Tu savais qu'en tant normal, tu ne réagissais pas comme ça. Tu avais beau te demander pourquoi encore et encore, tu ne trouvais pas. Et ça t'énervait. Après quelques secondes de vide, tu fini par lui demander, encore pus maladroitement que d'habitude :

Tu... c... c'est à dire ?

Plus ça allait, et plus tu t'enfonçais ; c'est du moins l'impression que tu en avais. Enfin, ce n'était pas qu'une impression, d'ailleurs. Tu avais déjà assez de mal à remettre tes idées en place - enfin, du moins le strict minimum dont tu disposais -, alors forcément, c'était un peu compliqué de s'exprimer clairement. Sentant que cette question allait être un peu bordélique à comprendre, tu essaies tant bien que mal de te justifier, te sentant presque obligé de e faire :

Enfin, c'est pas que je t'aime pas, mais euh... c'est juste que... je... non, rien, oublie, tu finis dans un soupir.

Non, ça ne servait à rien de réfléchir. Cela ne faisait que t'énerver encore plus, de toute façon. Tu aurais pu l'empêcher d'en placer une en l'embrassant ou retourner jouer avec son oreille, mais tu n'en avais pas tellement la foi. C'était vraiment compliqué, tout ça...



                   

#ED0000 / #39D0E5 / #4D6EB2 / #C04E87 / #F29C1D

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réconciliation • Eryn

Message par Eryn le Sam 30 Sep - 20:55

Bordel, c’était comme l’accomplissement d’un fantasme vieux de plusieurs semaines. Elle était là, dans ses bras, lui a chouchouté ses zones sensibles. Elle était prête et elle avait envie de lui, de retrouver son étreinte passionnée même si c’était souvent un peu douloureux…
Et il fallu qu’il ouvre de nouveau la bouche. Au début elle était agacé de l’interruption, il voulait arrêter c’est ça ?

Et puis il lui dit… Il évoqua l’amour.
Ce n’est pas que je t’aime pas mais….

Les mots qu’elle entendait pourtant à chaque fois qu’un mec commençait à prendre peur de ses possibles sentiments.
Elle en avait pourtant l’habitude, à ce moment là elle riait et cassait les craintes du jeune homme dans l’œuf. Non, elle voulait juste de la baise et rien de plus.
Alors pourquoi elle avait l’impression d’avoir un poids dans le ventre ?

Une lueur passa dans son regard mais elle disparut comme si elle n’était jamais apparue. La jeune fille sourit et posa sa main libre sur la bouche du jeune homme.

« Schhttt, tu réfléchis trop !... Et si on allait ailleurs ? »

Son visage ne trahissait pas la douleur qu’elle ressentait dans son ventre, elle avait depuis longtemps construit sa carapace. Elle savait au fond que tout cela n’avait aucun avenir. Alors pourquoi ? Ses yeux plantés dans le sien, plein de promesse d’une nuit torride mais sans prise de tête, la jeune fille appuya tout cela d’une caresse sur l’intimité du jeune homme pour l’inciter dans ce sens.


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réconciliation • Eryn

Message par Akatsuki Nakamura le Sam 30 Sep - 20:56

Tu t'en voulais un peu de lui avoir sorti ça, après coup. Ça ne servait strictement à rien, d'autant plus que c'était assez brouillon, et pourtant tu avais quand même... Comme tu n'arrêtais pas de te le répéter, ce n'était qu'un moment gênant à passer ; après, tout ira mieux, et tu sera de nouveau toi-même. Enfin, "toi-même"... Façon de parler. Et c'était dans le meilleur des cas. Au pire, cela te travailleras pendant un certains temps avant de disparaître de tes pensées.

Cependant, la jeune femme en face de toi ne semblait pas, mais alors pas du tout, avoir les même préoccupations que les tiennes. En même temps... Pourquoi cela ne t'étonnait-il pas ? Le peu que tu la connaissais, elle ne te semblait pas du genre à réfléchir bien longtemps sur ce qu'elle pensait ou autre... Seulement, tu ne pouvais pas réellement juger, et tu pris conscience qu'en réalité, tu ne la connaissais pas tant que ça. Raison de plus pour que l'une des hypothèse les plus ridicules mais qui pouvait être tout à fait crédible soit réfutée. De toute façon, en soit, elle était déjà assez débile.

Tu frémis lorsque tu sens une main farceuse sur cet endroit. Eh ben voilà, tu te faisais des idées depuis le début : il n'y avait rien, c'était juste un mauvais tour de ton esprit, voilà tout. Alors... Pourquoi tu n'y croyais pas vraiment, à cette idée ? Pourquoi tu ne t'y faisais pas ? Pourquoi, quand tu y repensais, cela te faisait plus mal qu'autre chose ? Non, tu devais te faire des idées, c'était tout. Il n'y avait pas besoin de chercher plus loin. Tu réfléchissais juste trop, comme le disais la bonde.

Aller ailleurs... Ou ? Oh, tu en avais une idée, mais... Non. Tu n'en avais pas vraiment... l'envie. Mais si tu lui dis, alors elle se mettra en colère et ne voudra plus jamais t'approcher, et... Non, tu voulais éviter ce scénario. Mais tu ne voulais pas non plus partir trop vite, du moins pas tant que tout sera clair dans ta tête. Tu ne savais même pas ce que tu pourrais lui dire, tout compte fait. Se taire serait peut-être la meilleure solution à adopter ? Non, elle allait probablement insister.

Euh... si tu veux... tu lui dit, sans grande conviction. Mais tu n'étais pas en train de bosser ?

Il ne restait plus qu'à espérer qu'elle ne se braque pas, comme à chaque fois que tu la voyais, en ce moment.



                   

#ED0000 / #39D0E5 / #4D6EB2 / #C04E87 / #F29C1D

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réconciliation • Eryn

Message par Eryn le Sam 30 Sep - 20:57

Pourquoi ne pas l’avoir planté là alors qu’il avait posé cette question ? Elle y avait bien pensé mais elle le voulait une dernière fois, une dernière fois pour tourner la page et l’oublier. Cela pouvait être difficile, surtout qu’il était dans le même établissement et qu’ils n’arrêtaient pas de se croiser par hasard mais elle était confiante !
Quand on veut on peut !

Alors quand il répondit avec une voix un peu faible et peu intéressée, la libido de la jeune fille chuta en flèche. La jeune fille retira sa main et s’éloigna, glissant sa main qui avait caressé son visage dans ses cheveux tandis que celles qui avaient fournis les tendres caresses se posaient sur sa hanche.

« Eh bien, si cela te tiens tellement à cœur, je vais donc y retourner ! »

La voix était plus qu’un souffle qu’autre chose, plus de force de s’énerver, de s’agacer… Elle avait jouer et elle avait perdu, tel était ainsi. Elle n’allait certainement pas le forcer à coucher avec elle.
Elle, elle le voulait corps et…
La jeune fille posa sa main à sa tête et la secoua de gauche à droite, un peu choquée de cette idée qui lui passait par la tête. Non, elle ne devait pas s’aventurer là !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réconciliation • Eryn

Message par Akatsuki Nakamura le Sam 30 Sep - 20:58

Penser qu'elle n'allait pas le prendre mal était bien utopique. Elle sembla s'indigner avant de tourner les talons. Ses caresses et sa chaleur te manquaient déjà. Non, bordel, ce n'était pas ce que tu voulais... Pourquoi cela devait-il toujours se passer comme ça ? Pourquoi ?! Ça t'énervait. Tu essayais de faire au mieux pour qu'elle reste plus longtemps près de toi, mais à chaque fois tu te démerdais pour tout briser et la faire fuir... Pourquoi c'était toujours comme ça, depuis quelque temps ? Etais-tu maudit ?

... Qu'est-ce que c'était ces pensées étranges ? Tu ne comprenais vraiment plus rien depuis tout à l'heure ; tu te faisais peur à toi-même. Si tu n'arrivais même plus à te comprendre au point de te surprendre toi-même, c'est qu'il y avait un problème : mais lequel ? C'était bien ça, le problème. Peut-être que tu étais beaucoup plus attaché à la blonde que tu ne voulais bien l'admettre ? Non, c'était parfaitement ridicule, vous ne vous connaissez pas réellement - tu sais juste qu'elle baise super bien, et encore -, et elle sait cette vérité assez compromettante sur toi... Qui te dit qu'elle ne l'a déjà pas répété à son entourage ? Enfin, tu avais déjà soulevé ce problème plus haut.

A... Attends !

Soudain, tu la retiens par le bras, presque dans un élan de... de quoi ? Tu la tires ensuite vers toi et l'attires à toi, l'entourant ensuite d'une étreinte protectrice. Ah, tu te sentais beaucoup mieux ainsi, avec Eryn près de toi, son parfum taquinant tes narines. Tu ne savais même pas pourquoi tu avais fait ça alors qu'elle s'apprêtait à partir. Peut-être étais-ce une tentative désespérée pour la garder auprès de toi plus longtemps.

... Reste, tu lui dit juste après l'avoir emprisonnée dans tes bras.

Tu te sentais bien, là, à vrai dire, avec elle à tes côtés. Tu n'avais pas vraiment envie qu'elle parte. Ta tentative pour la faire rester était assez maladroite - comme nombre de tes faits et gestes avec elle, étrangement - mais tu n'avais pas trouvé mieux pour la faire rester ; après tout, tu n'étais ni un grand démonstratif, ni quelqu'un de très à l'aise quand il s'agissait de faire face à tes propres émotions.

Tu restes silencieux, le temps qu'elle se décide de quoi faire. Même si ce n'était pas longtemps, tu voulais juste rester le pus longtemps possible comme ça, son corps touchant le tiens.



                   

#ED0000 / #39D0E5 / #4D6EB2 / #C04E87 / #F29C1D

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réconciliation • Eryn

Message par Eryn le Sam 30 Sep - 21:00

Probablement que tout cela n'était qu'une énorme erreur. Elle n'aurait pas du quitter son travail, même s'il l'agaçait au plus haut point, elle n'aurait pas du le guider vers cette ruelle.

Mais surtout, elle n'aurait pas du s'intéresser à lui ! Coucher avec, okay, pas de problème. Mais s'attacher à quelqu'un, c'était bien la pire chose qu'elle puisse faire.
Enfin, par chance, elle allait facilement l'oublier. Déjà lui tourner le dos et s'éloigner, malgré la colère qui lui vrillait le ventre, elle pouvait le faire. Et elle n'allait certainement pas s'arrêter et se retourner.

Plus facile à dire qu'à réellement faire. Au moment où il lui prit le bras, elle se figea. Elle se laissa tirer à lui sans même se fâcher, se rebeller alors qu'il la tenait tout contre lui comme pour la protéger du monde extérieur.
Restes dit-il... Et le coeur de la jeune fille se serra, elle prit une lente inspiration, un peu brûlante, douloureuse, pour refouler les émotions que cela lui faisait remonter. Immobile, figée, elle attendait.
Attendait quoi ? Qu'il la lâche ? Son coeur se serra. Qu'il lui dise qu'il tenait à elle ?
Peut-être.

Ces pensées étaient dangereuses, voulait-elle vraiment lui donner ce pouvoir ?
Mais ne s'en était-il pas déjà emparé ?
Eryn finit par lâcher prise, elle se détendit dans les bras du jeune homme, reposant contre son torse.

"Qu'attends-tu de moi ?"


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réconciliation • Eryn

Message par Akatsuki Nakamura le Sam 30 Sep - 21:01

Tes pensées étaient confuses, depuis le début. Ces pensées confuses t'avaient amené à prendre le délicat bras d'Eryn, de l'amener contre toi et de l'emprisonner dans tes bras comme si tu avais peur qu'elle se brise au moindre choc. A vrai dire, au point où tu en étais, autant ne plus faire attention à tout se bordel et se laisser porter. Ce que tu faisais plus ou moins depuis un moment.

Tout d'abord, la blonde ne sembla pas réellement quoi faire, au vu de ses muscles crispés. Puis elle finit par se détendre. Cela te procura un soulagement certain. Tu redoutais qu'elle se débatte, fasse tout pour sortir de ton étreinte, mais ce n'était heureusement pas arrivé ; mieux, elle ne semblait pas s'opposer à cette étreinte. C'était déjà cela de gagné...

Ce que tu attendais d'elle ? En vérité, tu ne savais même pas. En y réfléchissant, à la base, ce n'était même pas censé finir comme ça, cette relation. D'autant plus que ce n'était pas réellement toi qui l'avait vue en premier, tu n'avais fait que te servir par la suite. Ce qui n'était pas forcément mieux, mais en connaissant ta situation, était-ce vraiment un mal ? Tu préféras ne pas répondre à sa question, du moins pas de suite, histoire de profiter un peu. Parce que tu n'étais pas sûr que ça serait comme ça tout les jours. C'était déjà un miracle qu'elle ne se soit pas déjà barrée.

Que tu arrêtes de te foutre à poil devant tout le monde ? tu lui demandes, avec un petit sourire amusé.

Tu espérais tout de même qu'elle ne le faisait pas tout le temps, cela serait vraiment embêtant. Toi, ça ne te gênait pas vraiment, tu l'avais déjà vue toute nue, donc tu t'en fichais. Enfin, pas tout à fait quand même : ta jalousie t'interdisait d'en avoir complètement rien à faire.

Pendant un petit moment, tu ne su que dire. Tu laissait le silence parler pour profiter un peu plus de cet instant ; la blonde pouvait à tout moment en avoir marre et partir. Finalement, tu fini par lui retourner sa question :

Et toi ? T'attends quoi, de moi ?



                   

#ED0000 / #39D0E5 / #4D6EB2 / #C04E87 / #F29C1D

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réconciliation • Eryn

Message par Eryn le Sam 30 Sep - 21:09

C’était peut-être la situation la plus perturbante jamais vécu… Ah si peut-être quand ce mec c’était agenouillé devant elle… Oui… Mais non… Elle n’avait été qu’à peine désorienté, elle avait su tout de suite quoi dire pour l’envoyer bouler.
Mais là, elle ne put que se laisser faire, comme si elle n’était pas du genre forte à se défendre, comme si elle était une petite chose délicate et fragile. Parce qu’elle avait également cette impression, ce sentiment d’être si fragile qu’il pouvait la briser entre ses bras.

Elle attendait, comme sur le fil du rasoir, qu’il réponde à sa question. Mais au lieu de cela, il fit ce qui ressemblait à un trait d’humour derrière une pique. Eryn éclata alors d’un petit rire nerveux, surprise et…
Et elle ne savait pas trop.

Le silence qui suivit son rire fut pesant, elle n’était pas satisfaite de la réponse, pas ce qu’elle voulait, pas ce qu’elle espérait…

« Que tu ne regardes et … »

Elle se tut, surprise du fil de ses pensées.

« … et que tu t’amuses avec moi… »

Mensonge ! Mais elle n’était pas prête, pas prête à admettre quoi que ce soit alors que lui n’en avait rien faire.

« Mais pas à mon détriment hein ! Je ne suis pas un jouet qu’on brise et qu’on jette… »

Ou alors, le jouet était trop brisé ? Elle y avait cru, mais au final ? La jeune fille eut un frisson et leva les yeux au ciel.

« Tu veux rester dans cette rue sordide ou me planter ou qu’on aille ailleurs ? C’est difficile de te comprendre tu sais… »


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réconciliation • Eryn

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum