Nous sommes tous des psychologues [Pv les inscrits]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nous sommes tous des psychologues [Pv les inscrits]

Message par Neith Selkis le Ven 29 Sep - 18:49

Aujourd'hui Neith entamait un nouveau cours un peu en dehors de ce qu'elle avait l'habitude de faire. Elle avait remarqué que ses élèves manquaient cruellement de méthode dans leur réflexion ou déduction. C'était tout à fait normal pour des esprits naïfs mais mêmes quand elle donnait la réponse ils avaient du mal à l'intégrer et à la construire. Elle avait donc décidé de faire un cours de méthodologie pour leur expliquer la manière scientifique d'acquérir des connaissances, tout ça bien sûr orienté vers la psychologie ! Cette fois elle avait pris moins d'élèves pour ne pas se surcharger et avoir plus le temps pour chacun d'eux. De toute façon elle finirait surement par faire un cours particulier à Noa comme d'habitude .... Elle n'avait toujours pas digéré le départ de Yasushi de la dernière fois et réfléchissait aux méthodes de tortures qui flirtaient avec la limites de la légalité pour le lui faire comprendre ....

Elle arriva devant sa salle, pour une fois elle allait faire quelque chose de plus conviviale. Elle débarrassa les tables au fond de la salle et ne laissa que cinq chaises en cercles devant le bureau. Elle avait préparé un questionnaire pour leur montré les limites de la pensée naïve ainsi qu'une petite vidéo. Le cours était pris sur polycopié pour qu'ils n'aient pas à prendre de note. Elle se posa tranquillement au bureau attendant ses élèves.

Pour Nävis:
Va répondre à la dernière question avant de poster, je démarre quand tout le monde est là
avatar
Neith Selkis

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous des psychologues [Pv les inscrits]

Message par Invité le Ven 29 Sep - 23:42

Je me dirige vers un cours nouveau, spécial, et surtout inconnu. De ce que j'ai compris, c'est plutôt orienté psychologie. Je ne sais pas si mon changement de mental récent était une bonne chose ou non. Pour un tel cours, bien sûr. C'est sûr que se voir redevenir à moitié psychopathe n'était pas quelque chose de souhaitable dans le vie sociale, surtout après avoir pris une telle bouffée de sociabilité. J'avais toujours été comme ça auparavant, mais là je le sentais différemment. Je m'étais presque faite peur. Mais il est fort possible qu'avoir une mentalité aussi neutre soit positif pour ce cours. Enfin, je crois, j'espère. Je ne savais pas. Mais pas besoin d'y réfléchir plus longtemps; j'arrivais déjà devant la porte de la classe de cours. Je tendis la main vers la poignée, puis me rappela des écouteurs qui chantaient dans mes oreilles depuis une heure. Je porta ma main à ces derniers, coupa la musique et rangea le matériel dans les poches.
J'entre finalement dans la classe, je suis première apparemment. Ca arrive souvent. J'ai beau me perdre dans mes pensées, je fait toujours ce que je dois faire, machinalement, comme si j'avais été programmée pour ça.
Je sens mon corps me lâcher alors que je fais de même avec la poignée de porte. Je refait une chute de tension... Merde, j'ai rien bu de puis ce matin. Je reste quelques secondes sur place pour me reprendre, puis regarde la pièce. Seule la prof était là, je ne sais pas si elle m'a remarquée, j'ai le pas léger. Je me présente en allant m'asseoir sur l'une des chaises disposées autour du bureau, souriant à la prof:

-Bonjour... Je suis un peu en avance apparemment, désolée.

Je commence à faire tourner mon crayon dans ma main, en attendant que les autres élèves arrivent. Je profite de mon avance pour saisir ma bouteille d'eau et boire un coup. Ouais, elle est pleine. Je commence à lire les inscriptions sur la bouteille, sans vraiment y penser. En fait, je regarde l'eau à l'intérieur. J'ai envie d'utiliser mon pouvoir. J'ai l'impression que c'est depuis que je suis ici que j'utilise le moins mon pouvoir.
La bouteille gèle dans mes mains, et je la lâche par surprise.
Je recommence même à l'activer sans le vouloir... Il faut vraiment que je m'entraine. je prendrai la première occasion pour aller m'exercer.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous des psychologues [Pv les inscrits]

Message par Noa le Sam 30 Sep - 13:40

Hier soir j’avais fait une petite escapade nocturne pour me nourrir. Celle-ci s’était soldée en une longue discussion avec Rain qui m’était littéralement tombé dessus à ce moment-là. Très franchement je ne pensais pas que je me serai confié à elle un jour. Pas dans le sens où j’ai quelque chose contre elle non, mais plutôt dans le sens où, il n’y a encore pas si longtemps on était ni plus ni moins que des inconnus l’un pour l’autre, de simples connaissances sans avoir vraiment cherché à se connaitre.
 
Mais bref après cette entrevue j’étais allé me rincer le visage dans un ruisseau pour enlever toute trace de mon dernier repas et me suis changer avant de retourner à l’académie. J’étais rentré tard ce qui ne m’avais pas vraiment laisser beaucoup de temps pour dormir en plus j’avais un cour de psychologie ce matin. Pendant que mes camarades de chambres étaient allés manger, j’en avais profité pour aller me doucher un long moment. Me permettant ainsi d’être bien réveiller par l’eau froide et me savonnant avec insistance dans les moindres recoins de mon corps tellement je craignais qu’un résident avec un odora suffisamment fin puisse détecter chez moi une odeur de sang. Du coup je m’étais servis d’un savon avec un odeur assez forte de citron vert
Ajoutez à ça mon parfum et mon déo habituel et bonne chance pour les semis-animaux de me griller … enfin … j’espère ….
 
Une fois près et munis de mon sac à dos contenant mes affaire de cours je me dirigeais vers la salle indiqué. Sur place je remarque la disposition des meubles très différente, plus de table … seulement quelque chaise … merde alors ! Et moi qui me faisais une joie de jouer les déménageurs.
 
Bref je saluais la prof de mon habituel « bonjour » avant de me diriger vers les sièges. Je remarque qu’une autre élève était déjà présente. Il me semble l’avoir croisé au cours d’éducations sexuelles. En tout cas elle semblait concentrée sur sa bouteille. En m’approchant celle-ci lui échappe des mains et dans un réflexe je rattrapais le récipient sans difficulté. C’est l’un des avantages de mon pouvoir … je constate d’ailleurs que le contenus était gelé … intéressant. Je prenais place à côté de la bleutée en lui tendant son bien avec un sourire.
 
_ Sans vouloir jeter un froid je crois que c’est à toi.
 

Oui je me crois drôle et je vous emmerde.


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous des psychologues [Pv les inscrits]

Message par Gwendoline Arget le Dim 1 Oct - 14:55

Aujourd'hui, je m'étais inscrite à un cours de psychologie. Comme d'habitude, je n'avais pas pensé à regarder qui d'autre s'était inscrit, je le découvrirais donc en rentrant dans la salle. J'avais, comme souvent attaché mes longs cheveux en queue de cheval haute, et je portais l'uniforme de l'établissement pour aller en cours. J'arrivais dans la salle et me stoppais net, dans un premier temps. Pourquoi les tables avaient disparues ? Et pourquoi les chaises étaient installées ainsi ? Je n'allais pas pouvoir me mettre dans un coin comme à mon habitude. Je n'aimais pas me mêler aux autres. Je saluais la prof, d'une voix un peu anxieuse. Je vis que seulement deux personnes étaient arrivées avant moi. Mizu et Noa. Deux personnes que je connaissais de vue. Une visite express de l'Académie, un cours de pouvoir suivi d'un duel. Je n'avais jamais vraiment parlé, ni avec l'un, ni avec l'autre, mais au moins, je les connaissais un peu. Comme je savais que je n'allais pas pouvoir m'isoler des autres, je préférais me mettre à côté de Noa. Je n'avais aucune idée de qui était les autres inscrits, mais je préférais me mettre à côté de quelqu'un en sui j'avais confiance, et lui, je lui faisais plutôt confiance, même si ça en étonnait certains. J’adressais un sourire réservé aux deux personnes :

-Bonjour, vous allez bien ?

Puis, je me remis à jouer, encore une fois avec mon médaillon. Clic clac clic clac. Les photos à l'intérieur étaient clairement visibles chaque fois que je l'ouvrais, d'un côté mes parents, de l'autre moi et mon frère, plus jeunes, mais bien reconnaissables et heureux. Kénan n'avait même pas les cheveux bleus à ce moment. Je portais littéralement ma famille autour de mon cou... Il y avait sûrement, pour un psychologue, beaucoup de choses à dire là-dessus, mais tel n'était pas le sujet du cours.


Je parle en français en italique

avatar
Gwendoline Arget

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous des psychologues [Pv les inscrits]

Message par Kaname le Mar 17 Oct - 8:57



♫ Nous sommes tous des psychologues ♫
 Hier j’ai réussi à m’inscrire à un autre cours du professeur SELKIS, il restait de la place et je me suis jetée dedans, d’après les divers échos, ils sont très enrichissants.

Le thème du cours était méthodologie de la réflexion, ça pourrait toujours me servir tout ça, même en combat enfaite surtout en combat. Travailler ses méninges ça fait toujours du bien.

Bon machinalement encore, je me dirige vers la classe du professeur, il faut dire que c’est les seuls cours que je suis inscrite actuellement donc bon je connais le chemin.

Armer de mon sac en bandoulière, mes affaires de classe tout en portant fièrement la tenue de notre école, je vais vers la dit salle.

Ah, il y a l’air d’avoir un peu plus d’agitation que d’habitude donc je ne suis pas la première.

Me voilà au seuil et je constate que la prof a encore changé la disposition des chaises, c’est une manie chez elle. J’aperçois quelques têtes connues en gros les fans du professeur quoi.

J’aperçois Mizu qui m’a fait le tour de l’académie pour m’accompagner à ma chambre lors de mon premier jour, je m’en souviendrais de ça !

Noa que j’ai au cours de sport et l’autre cours de psycho puis une autre fille blonde que je connais pas du tout, bon ça fera toujours une nouvelle connaissance.

J’entrais avec un grand sourire, un petit bonjour Madame en direction du professeur et un bonjour tout le monde aux autres.

Alors  vu qu’on est en cercle, je vais continuer la formation de celui-ci, je vais me poser à côté de la tête inconnue !

Je m’assois d’un air un peu trop enjouée. Je me calme un peu et j’attends impatiemment le début du cours.


Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Kaname

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous des psychologues [Pv les inscrits]

Message par William P. MacKenzie le Jeu 19 Oct - 5:27


Et un alarme de téléphone, un ! Suivi le l'inévitable snooze. Et on répète encore, jusqu'à ce que le bruit réveille suffisemment notre homme pour qu'il réalise ce qui se passait : il était en train d'accumulé de precieuse minutes de sommeil avant d'aller à son cours qui débutait dans... Trop peu de temps. Il allait sauter dabs ses vêtements pour éviter d'être en retard, mais une effluve venant de son lui-même le fit rapidement changer d'idée et il sauta plutôt dans la douche. Un gel douche et un shampooing plus tard, il saute dans sea pantalons, attrapes sa chemise et le reste et enfile ses chaussures, ses pas l'emenant vers l'aile où se déroulait les cours.

C'est avec sa tignasse rousse encore humide, même trempée, que MacKenzie débarqua dans la classe. Il glissa sans faire de pause sur la première chaise libre. La seule chaise libre. La dernière chaise libre. Ses longues jambes faisaient tache sans bureau, comme si il était sur une chaise pour enfant. Affalé comme un saoulons, il ne prit même pas la peine de regarder qui d'autre était présent et se concentra plutôt mal que bien sur la peof, qui, si elle n'avait pas déjà entâmer le cours devait s'y rendre très prochainement. Le meilleure moment du monde pour l'horrible gargouillit du ventre affamé d'écossais.


Envoyé depuis l'appli Topic'it
avatar
William P. MacKenzie

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous des psychologues [Pv les inscrits]

Message par Ker Ys le Dim 22 Oct - 11:30

Je hais les pions. Non seulement les heures de colles ne suffise pas, il faut en plus qu'ils me mettent en retard pour mon cours optionnel suivant. Déjà que je n'était pas certain d'avoir une place, mais bon, la prof m'avait dit de venir voir, qu'il y aurait peut-être des désistements.
Dès que je suis hors du bâtiment des surveillants, je pique un sprint.
Un des surveillants me regarde par une fenêtre. Je suis presque sûr qu'il a envie de me dire quelque chose, mais il n'est pas interdit de courir dehors. Une fenêtre ouverte à l'étage où se trouve la salle. Cool, un gain de temps énorme.
Ys se jeta sur le mur. Bon pas comme un gros bourrin, mais comme un professionnel. Un appui, puis deux...et hop, la bordure du premier était atteint. Il se issa dedans sans trop de problème. Il épousseta ses vêtements de cours. Jetant un œil sur la vitre, il remit en place une mèche rebelle.
Il avança tranquillement jusqu'au cours. Pas la peine d'arriver essoufflé. Il frappa à la porte et l'entrouvrit. Dans la salle pas mal de monde. Il semblait connaître tous le monde, au moins de vu. Par contre plus de place assises semble t'il. Pas de place libre ! Mince. Bon tentons le diable.

-Bonjour. Excusez moi, Madame le professeur, Serait 'il encore possible d'assister au cours ?

Devant l'affirmation positive de Neith Selkis, il entra et alla chercher une table qu'il mit en place et s'installa. Il en profita pour lâcher un bonjour général.
Il souffla enfin. Le cours était prometteur, donc il sortit de quoi prendre des notes, comme d'habitude.
Il n'arrivait pas à se rappeler où il avait vu l'écossais, ni même comment il le savait. C'est alors qu'il se souvint du cours de danse.  Comme s'appelait t'il déjà. William, c'est cela. Étonnamment, il retenait mieux le prénom des filles que des garçons. Il allait devoir faire attention à ce que sa mémoire ne sélectionne pas trop de choses et en oublie d'autres.
avatar
Ker Ys
MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous des psychologues [Pv les inscrits]

Message par Neith Selkis le Lun 23 Oct - 18:41

Les élèves arrivaient un par un. Elle n'avait laissé que 5 places au départ mais avait fait un écart pour la jeune Kaname. Après tout plus ils sont nombreux au départ, plus nombreux seront les élèves encore conscient à la fin ! Elle attendit quelques minutes l'arrivée de Nävis, regardant du coin de l'oeil Noa s'amuser avec une bouteille gelée, mais ce ne fut pas la jeune fille qui arriva mais le jeune Ys. Surprise de le revoir elle le laissa prendre place sans problème, en voilà un pour remonter la participation. Renonçant à attendre la retardataire elle commença son cours.

- Bonjour à vous, pour ceux qui ne me connaissent pas je suis madame Selkis, professeur de psychologie. Aujourd'hui je vais vous faire un cours un peu spécial pour vous aider à développer votre sens critique. On vous a surement appris à travers vos études qu'il est important de critiquer une informations avant de la considérer comme vraie C'est le cas quand vous regardez les médias par exemple Cependant on ne vous a jamais appris à critiquer la critique elle même Avant de regarder tout ce qu'il y a de faux dans l’information qui se présentent à nous, nous devrions regarder tout ce qu'il y a de faux chez nous ! Nous allons d'abord commencer par voit différentes erreurs que nous faisons tous quand nous essayons de juger ou expliquer le monde Puis je vous présenterai rapidement et succinctement la méthode scientifique.

Elle s'assit sur le bureau, regardant ses élèves.

- Mais pour commencer, je vais vous demander votre avis. Quelss genre d'erreurs faisons nous dans nos jugements et nos explications. Noa et Ys vous en connaissez déjà quelques unes.
avatar
Neith Selkis

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous des psychologues [Pv les inscrits]

Message par Nävis le Mar 24 Oct - 10:01

Le bruit incessant et agaçant du réveil retentit pour la troisième fois. Je n'avais pas envie de me réveiller, j'étais bien dans ce lit. J'étais rentrée trop tard hier, être dehors jusqu'à deux heures du matin, quelle idée stupide. N'empêche, trois fois c'était beaucoup.... Quelle heure était-il? Avais-je quelque chose de prévu? J'avais un cours mais un cours de quoi déjà? Je restais là allongée sur mon lit, pensive à me demander à quel genre de leçon j'avais pu m'inscrire. Puis j'eus une illumination: cours de psychologie ou quelque chose dans le genre. Donc il se peut que je soit en retard. Je tournai la tête pour faire face à cette infamie qu'est le réveil, et c'est sans surprise que je découvris que, j'étais en retard. Je sortais de mon lit comme une furie, je fis ce dernier à l'arrache et enfilait rapidement l'uniforme un peu trop grand de l'académie. Etant donné que j'avais très peu de temps, je ne pris pas la peine de me tresser les cheveux, je les attachait donc juste en queue de cheval. Je me rinçais le visage, avalais quelques biscuits qu'il me restait de mon voyage, me lavais les dents et parti le pas pressé. En plein milieu du chemin je me rendis compte que j'étais parti sans mon sac. Je me désespérais des fois. Je reparti vers mon dortoir, sans accélérer le pas. A quoi bon se presser davantage, j'étais déjà en retard, en espérant que la professeur ne soit pas une psychopathe qui torture des petites filles en retard dans sa cave.

Attrapant mon sac je ressorti du dortoir et repris le chemin que j'avais quelques minutes auparavant emprunté. J'arrivais au niveau de la classe. Une voix de femme émanait de cette salle, signe que le cours avait déjà commencé. J'écoutais attentivement son petit speech. Lorsqu'elle eut fini, je toquais à la porte, attendant dans l'encadrement de cette dernière. Sans me recourber sur moi même comme certaines personnes de ce monde avaient l'habitude de faire, je dis calmement:

Bonjour Madame Selkis, je suis Nävis, désolée pour mon retard j'ai eu une panne d'oreiller. Est ce que vous m'acceptez en cours malgré mon retard?

J'attendais alors sa réponse, immobile. Qu'elle m'accepte ou non je trouverai toujours autre chose à faire. Elle acquiesça et je m'installais sur une chaise pour participer au cours.

Hrp:
pour les modos au cas où, l'autorisation de Mme Selkis à été vu en mp avec la personne concernée.


Je gueule et je grogne en #000000 et Houyo (mon esprit animal) parle en italique





avatar
Nävis

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous des psychologues [Pv les inscrits]

Message par Ker Ys le Mer 1 Nov - 19:03

Question simple à la réponse complexe. Ys ne dit rien, attendant que les autres répondent. Après, Noa et lui avaient déjà assisté à un de ses cours et nous connaissions comme disait la professeur, une partie de la réponse.
Ys regarda Nävis arriver en retard. Cela lui faisait drôle. Le silence dans la salle laissait supputer que personne ne voulait prendre la parole. Donc Ys se décida de se lancer. Il leva la main et se leva pour parler quand on lui laissa le faire.

-Nous critiquons souvent suivant nos connaissances, nos opinions et nos vécus. Par nos, j’entends les différents types : culturelles, environnementales, familiales….
Pour juger correctement, il faudrait essayer de faire abstraction de cela, sinon nous faussons notre explication en y incluant, en partie, notre façon de voir les choses.


Le jeune Breton se rassit et attendit la sentence. Il avait une partie de faux, lui semblait il, mais le fait de se lancer, permettrait peut-être à d'autres de se lancer. Il réfléchit à son autre cours et chercha comment améliorer sa réponse en repensant à l'autre cours. Ce n'était pas facile de suivre et réfléchir. Son incident avec les pions le travaillait encore. Il ferma les yeux et essaya de faire le vide dans son esprit, tout en réfléchissant à la question. Cela n'eut pas l'effet voulut et de nombreuses phrases se bousculèrent dans sa tête. Pas facile d'être en cours tout en ayant ses problèmes à gérer.
Mas il allait devoir y arriver. C'était son devoir en tant qu'élève à un cours facultatif auquel il s'était inscrit. Il espérait y arriver.
Il espérait aussi qu'il y aurait plus de personnes à répondre, car cela n'allait pas le faire si on était juste 2 à répondre.

hrp: désolé pas de bonnes idées pour broder.
avatar
Ker Ys
MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous des psychologues [Pv les inscrits]

Message par Kaname le Mar 7 Nov - 9:29



♫ Nous sommes tous des psychologues ♫
 
J’étais arrivée dans les derniers, bon Nävis était la dernière, je prenais le temps d’observer les autres élèves.

Ça me fait toujours bizarre de voir des têtes inconnues puis je ne pense pas être au bout de mes surprises vu le nombre d’élèves que nous sommes.

Mme Selkis nous fait un petit topo rapide sur le cours et nous pose la question suivante

Mais pour commencer, je vais vous demander votre avis. Quels genres d'erreurs faisons-nous dans nos jugements et nos explications

Bon avec une question pareille, je ne suis pas arrivée. C’est tellement vague.

Il y a un silence de mort, tout le monde attend d’ouvrir le bal.

Je profitais de ce petit moment de calme pour essayer de trouver une réponse en essayant de ne pas me faire influencer par quelqu’un qui répondrait avant moi.

Je pense le problème qu’on a souvent dans nos explications, c’est la communication, on s’adapte pas à notre public ou on ne se remet pas en question.

Ah tiens, Ker Ys répond.

-Nous critiquons souvent suivant nos connaissances, nos opinions et nos vécus. Par nos, j’entends les différents types : culturelles, environnementales, familiales….
Pour juger correctement, il faudrait essayer de faire abstraction de cela, sinon nous faussons notre explication en y incluant, en partie, notre façon de voir les choses.


Pas bête ce qu’il a dit.

Bon je vais me lancer aussi.

Je lève la main puis prit la parole.

- J’appuie ce que dit Ys, lors d’un débat que ce soit un jugement ou explication, notre facteur «  notre propre personne » est important, en fonction de notre vécu, on se remettra plus ou moins en question donc quand on jugera quelqu’un d’autre, on essayera de le mettre dans une case, au-dessus ou en-dessous de nous par comparaison. C’est le propre de l’homme.


Je ne sais pas si j’ai dis une connerie, mais je reste sur ma chaise à attendre le verdict de la prof.



Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Kaname

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous des psychologues [Pv les inscrits]

Message par Gwendoline Arget le Mer 8 Nov - 22:07

Les autres personnes attendues arrivèrent, je connaissais certaines personnes de vue, d'autre m'étais tout à fait inconnues, et le cours commença. La professeur se présenta, présenta également son cours, puis s’assit à son bureau pour nous poser une question :

- Mais pour commencer, je vais vous demander votre avis. Quels genre d'erreurs faisons nous dans nos jugements et nos explications ? Noa et Ys vous en connaissez déjà quelques unes.

Je me mis à réfléchir à la question. Personne n'osait se lancer, mais ce n'était clairement pas moi qui allait les y aider. Premièrement, je n'avais pour l'instant pas d'idée, et de deux, je n'aimais pas parler devant tout le monde. Je préférais rester dans mon coin, du moins, tant que je n'étais pas sûre de moi. Un rouquin pris la parole en premier, il me semblait qu'il s'agissait de Ys, précédemment interpelé par Mme Selkis. Il proposa notre passé comme critère de jugement. Pas faux. Une autre fille l'appuya. Je décidais de prendre également la parole, d'une voix un peu hésitante :

-Je rejoins un peu  les autres, mais en plus, je pense que nous critiquons en fonctions de nos préjugés. Ceux qui sont courants, que l'on entends autour de nous constamment. Par exemple dans cette académie, si on croise un Rubis, la plupart des gens se disent qu'il est un fauteur de trouble. Ou, si c'est un Saphir, il est associable.

J'en avais pleins d'autres des exemples comme ça, mais cela ne servait à rien de les énoncer tous. J'attendais donc les autres réponses, ou une éventuelle intervention de la prof. Peut-être que j'étais à côté de la plaque aussi, on verrait bien


Je parle en français en italique

avatar
Gwendoline Arget

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous des psychologues [Pv les inscrits]

Message par Neith Selkis le Ven 17 Nov - 23:10

Neith écouta les réponse attentivement, ne s'étonnant guère du manque d'imagination des élèves. C'était dans leur culture, même s'il avait raison ils ne voyaient qu'une seule facette du problème. La question était vaste et les réponses aussi. Une fois que les trois eurent pris la parole elle attendit l réponse de Noa ... qui ne vint pas. Il était encore endormi ? Tant pis il fallait bien continuer.

" Alors Gwendoline ce dont tu parles n'est pas un préjugé, mais plutôt un stéréotype. En effet un préjugé est une opinion négative injustifiable envers un groupe de personne. Or ici tu nous dis que la personne va croire que ... c'est donc un stéréotype. Fais bien attention aux termes que tu emplois. Par contre oui stéréotypes et préjugé biaisent nos jugements et même nos comportements. Kaname ce que tu dis revient un peu à utilisé nos stéréotypes et préjugés. Et pour toi Ker Ys je m'attendais à ce que tu me donnes un exemple plus précis, mais tu as bien souligné l'influence de la culture et l'influence de notre façon de voir les choses. Car oui la plus grande source d'influence est bien entendu la SUBJECTIVITE. L'homme est incapable d'objectivité naturellement, nous sommes obligés d'assurer nos arrières pour être sûr en permanence ne pas avoir commis d'erreur et pourtant cela ne suffit pas toujours.

Bien Je vais vous donner un petit questionnaire pour voir votre niveau de subjectivité. essayez d'expliquer les situations que je vous proposes nous ferrons un bilan ensuite."


Elle prit les feuilles qu'elle avait posé sur le bureau et en distribua une à chaque élève.

"Quand tout le monde aura fini n'hésitez pas à donner la bonne réponse si vous pensez l'avoir trouvé en levant la main bien entendu !"

Elle projeta la vidéo au tableau quand tous le monde fut arrivé à la question 3.

Le questionnaire:
1) Une étude a montré que les filles sont moins bonnes en maths que les garçons. Test et examen à l'appuie, on a pu vérifier cette hypothèse, les garçons réussissaient mieux que les filles à tous les exercices. Comment l'expliquez vous ?

2) Des chercheurs ont montrés que les sportifs faisant la couverture du grand journal sportif l'équipe, devenaient systématiquement moins performants après. Comment l'expliquez-vous ?

3) Décrivez moi ce qu'il se passe dans cette video

Réponses Kanme:
1) Pour moi, métaboliquement parlant, nos zones du cerveau stimulées ne sont pas les mêmes, le raisonnement est plus long et plus laborieux, d'où des résultats plus faibles, mais ça veut pas dire qu'on ne peut pas les surpasser ces gentils garçons !

2) Certainement, un manque de contrôle de la pression. le sportif mal entraîné à la surexposition succombe au stress que ça engendre

3) Pour moi, le gros triangle représentait un fanatique d'un secte qui voulait enrouler des gens... petit rond a succombé à ses charmes mais bon, petit triangle a réussi à donner raison à petit rond et la sauvé ! c'est alors que gros triangle pas content, les a poursuivis et on a réussi à s'échapper

Réponses Ker Ys:
1) Deux possibilités. Soit c'est dû aux hormones et leur interactions avec le cerveau, soit le test prend en compte des femmes étaient « conditionnées » pour s'occuper d'une maison. (hrp : totalement faux, mais bon.:) )

2) S'ils faisaient la une, c'est qu'ils avaient atteint généralement le sommet. Donc ils ont peut-être levé le pied après, ayant moins de précision vu qu'ils sont les meilleurs.

3) La première fois, ma réponse a été de dire qu'il s'agissait d'une métaphore d'une parade amoureuse forcée. Mais il s'agit juste en effet de figures qui se déplacent aléatoirement (désolé, j'étais déjà tombé sur la question un jour)

Réponses Nävis:
1) Tout d'abord, il a été prouvé scientifiquement que les filles ont plus de difficultés avec la reconnaissance de figures en 3d, cela pour être une cause. De plus, les femmes sont plus exposées au stresse que les hommes et en cas de manque d'organisation, elle peuvent plus rapidement perdre leurs moyens. De plus les filles vont plus penser que les garçons et donc ont plus de risque de se casser la tête en cas de blocage, contrairement aux garçons qui sont plus... impulsifs?

2)Tout d'abord, le fait d'être sur la couverture d'un magazine peut entraîner une surestimation de soi et donc un entraînement moins régulier, pensant qu'on est bien assez fort comme ça. Puis il y a la déstabilisation provoquée par les fans: la tension causée par les paparazis qui veulent en savoir plus sur ces personnes qui "ont fait le buzz". Il y a aussi le sentiment d'autosatisfaction allant de pair avec le celui de surestimation: "on est devenu célèbre pourquoi continuer?"

3) Pour commencer, d'un point de vu assez objectif et scientifique, je dirai qu'il ne s'agit que d'une animation consistant à faire bouger de simples formes autour d'une sorte de boite. Cependant, comme le cours indique, c'est un cours de psychologie et donc de reflexion, cette remarque est donc à la fois utile et inutile.
Ensuite, vu que le cours parle des soucis de jugement humain, je pourrai tout simplement dire que cette animation cache un message: le classement de personnes dans des boites, des mensonges, du profit ou autres choses dans le genre et blablabla.... Sauf que je pense plutôt qu'il s'agisse de ce genre de vidéo qui peuvent cacher plusieurs messages à la fois et que chacun y vois une chose différente. Je ne sais pas tout mais je suppose que chaque réponses seront différentes ou alors très semblables, cela dépends de l'analyse de chacun. En effet, cette vidéo consiste de mon point de vue à tester les choses que les humains sont susceptibles d'attribuer à des formes inertes. D'où le lien avec la psychologie. Pour moi chacun a sa façon de voir les choses et je pense qu'il n'y a pas de "bonnes ou mauvaises réponses" chacun voit ce qu'il veut/ peut voir.

Réponses Gwendoline:
1) Je l'explique pas, je suis bonne en maths, et on me prends pour une extraterrestre.

2) Aucune idée, c'était un but de faire la une de l'équipe ? Plus de but, plus de motivation, moins de résultats.

3) Ya deux triangles et un rond qui se bagarrent et qui s'enferment mutuellement dans un rectangle. Et à la fin le gros triangle il casse le rectangle.

Réponses William:
1) C'est une hypothèse qui est pratiquement impossible à valider. Il faudrait contrôler l'âge, l'éducation, le temps d'étude, la personnalité, etc. Trop de variables peuvent fausser les résultats. D'ailleurs, c'est facile de tomber dans un cas de "self-fulfilling prophecy".

2) Sans plus de contexte je dirais que c'est possiblement parce qu'au momemt où ils font la couverture c'est lorsqu'ils brisent un record, quelque chose de difficile à battre. C'est peut-être aussi au moment de leur retraite, du coup c'est encore plus flagrant. Plein de possibilités dans un contexte réduit en détails.

3) Le gros triangle s'occupe de ses oignions, jusqu'à ce qu'un petit triangle et un petit rond arrive chez lui. Le petit triangle est bruyant ou autrement dérangeant, ce qui amène le gros triangle à sortir pour lui dire de se calmer. Le petit le nargue, le gros lui fait comprendre qu'il n'aurait pas dû et commence à le frapper. Alors que la "bataille" commence, le rond va se cacher dans l'embrasure de la porte de la maison du gros triangle. Le gros domine le petit et l'accule au mur. Le rond essaie d'intervenir, mais la peur est plus forte que lui. Le petit triangle réussi à s'éloigner du gros momentanément, alors que le rond s'enferme dans la maison. Le gros triangle se demande lequel il devrait maintenant poursuivre et fini par aller confronter le rond dans la maison. Le rond est coincé, le gros ferme la porte derrière lui. Le rond faire alors preuve d'agilité et étourdit le triangle en colère, se créant une ouverture. Il réussi à sortir et rejoindre sont ami le petit triangle pour une dance de la victoire. Ils sont dehors et le gros triangle est à l'intérieur. C'est pour un temps limité cependant, le gros triangle sort de la maison, enragé, et les deux petits fuient rapidement après un courte course poursuite. Sans personne sur qui passer sa frustration, le gros triangle claque sa porte, puis la brise et défonce même les murs de sa maison.

Réponses Noa:
1) par expériences j'aurais plutôt eu tendance à penser l'inverse ... donc je ne sais pas

2) 3 théories :
_ sois les supporter attendent plus de choses des sportifs sur magazine et finissent déçu
_ sois les sportifs se reposes sur leur laurier
_ sois les sportifs ne veulent pas décevoir se mettent la pression ce qui nuit à la qualité de leur jeu.

3) Je dirais que le gros triangle représente quelque chose ou quelqu'un.
Ce truc est perçu comme agressif ou dangereux par le petit triangle et le cercle au point qu'il finit par le fuir.
A la fin le gros triangle détruit sa cage parce qu'il est à la fois triste et en colère d'être incapable de communiquer et de se faire comprendre.

HRP:
Si vous souhaitez modifier une réponse pour jouer votre perso merci de le mettre en hrp au-dessus de votre post.
avatar
Neith Selkis

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous des psychologues [Pv les inscrits]

Message par Ker Ys le Dim 19 Nov - 18:04

Ys lu les questions et y répondit du mieux qu'il pouvait. Le thème tant la subjectivité, il était normal que ces questions en parle. Pas facile de faire abstraction du thème, mais il le fit.
Après tout, qu'est ce que cela pouvait faire d'avoir faux. Il était là pour apprendre.
Il se relu

1) Une étude a montré que les filles sont moins bonnes en maths que les garçons. Test et examen à l'appuie, on a pu vérifier cette hypothèse, les garçons réussissaient mieux que les filles à tous les exercices. Comment l'expliquez vous ?

1) Deux possibilités. Soit c'est dû aux hormones et leur interactions avec le cerveau, soit le test prend en compte des femmes étaient « conditionnées » pour s'occuper d'une maison.

Bon la réponse manquait de subtilité. Mais bon, il n'était pas réputé pour cela, tant soit il qu'il soit réputé.

Passons à la question 2
2) Des chercheurs ont montrés que les sportifs faisant la couverture du grand journal sportif l'équipe, devenaient systématiquement moins performants après. Comment l'expliquez-vous ?
Bon, aucune explications sur les conditions de l'expérience ou quoi que cela soit d'autres. Donc il faut juger, juste avec cela. Bon, on va essayer. Je risquait encore une fois de me planter largement.
2) S'ils faisaient la une, c'est qu'ils avaient atteint généralement le sommet. Donc ils ont peut-être levé le pied après, ayant moins de précision vu qu'ils sont les meilleurs.
La prof mit le film. Ys sourit en le voyant. Il connaissait déjà. Bon il allait devoir répondre ce qu'il avait répondu la première vision de celui là, avant de connaître l'horrible vérité derrière.
Puis il décida de marquer l'autre réponse quand même
3) Décrivez moi ce qu'il se passe dans cette vidéo.
3) La première fois, ma réponse a été de dire qu'il s'agissait d'une métaphore d'une parade amoureuse forcée. Mais il s'agit juste en effet de figures qui se déplacent aléatoirement (désolé, j'étais déjà tombé sur la question un jour)
Cela devait suffire. Ys reposa sa feuille face caché, en attendant que la prof les ramasse et les « corriges »… certainement en les lisant afin de pouvoir expliquer pourquoi ou comment nous avons réagit.
avatar
Ker Ys
MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous des psychologues [Pv les inscrits]

Message par Kaname le Lun 20 Nov - 11:55



♫ Nous sommes tous des psychologues ♫
 

La prof nous distribue un questionnaire, j’essayais de lire rapidement toutes les questions pour voir celles qui semblent plus facile.
Finalement elles étaient toutes pareilles…

La première parlait de la différence Fille/Garçon pour les maths, le genre de question que je ne supporte pas… Bon je décide de répondre à sa question en restant polie.

1) Pour moi, métaboliquement parlant, nos zones du cerveau stimulées ne sont pas les mêmes, le raisonnement est plus long et plus laborieux, d'où des résultats plus faibles, mais ça veut pas dire qu'on ne peut pas les surpasser ces gentils garçons !

La deuxième question parlait de sur médiation des sportifs stars. Ces journaux s’ils pouvaient arrêter de mettre la pression à tout le monde, des fois on serait tranquille. Je répondis dans ce sens

2) Certainement, un manque de contrôle de la pression. le sportif mal entraîné à la surexposition succombe au stress que ça engendre

La prof passait une video de formes géométriques, elle suivait un scénario.

Je marquai alors le scénario que j’ai compris.

3) Pour moi, le gros triangle représentait un fanatique d'une secte qui voulait enrouler des gens... petit rond a succombé à ses charmes mais bon, petit triangle a réussi à donner raison à petit rond et la sauvé ! c'est alors que gros triangle pas content, les a poursuivis et on a réussi à s'échapper


Je ne voulais pas trop lever la main car je pense que j’ai marqué que la merde… au pire je me dévouerai après…




Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Kaname

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous des psychologues [Pv les inscrits]

Message par William P. MacKenzie le Jeu 23 Nov - 5:04

[HRP: Je tiens à changer les réponses pour que ça concorde mieux avec le personnages et le contexte. Les réponses seront dans le RP]


La prof distribua un questionnaire à tous et chacun. Sur ceux-ci ne se trouvait que trois questions. William s'arma de son crayon dès qu'il eut sa feuille et s'atela à la tâche. La première question prétendait que des études avaient prouvé que les garçons avait plus de facilité en mathématiques que les filles. William ne pu s'empêcher de rire avant d'inscrire sa réponse.

N'importe quoi, il y a beaucoup trop de variables à contrôler pour que des études soient 100% concluantes à ce sujet. Pour n'en nommer que quelques unes : l'âge, le temps d'étude, la personnalité, l'apprentissage donné par les parents, le milieu socio-économique, le professeur qui a enseigné la matière. Encore une fois, du gros n'importe quoi.

La seconde question faisait un lien entre l'apparotion d'un sportif sur la couverture d'un magazine et son déclin inévitable par la suite. Encore une fois, William ne put s'empêcher un hoquet de rire. Il s'arma de son stylo.

Trop peu de détails et de contexte, seule la conjecture est possible pour répondre à la question.

Enfin, vint la video. William s'apprêtait à écrire une longue histoire en transformant chaque forme en objet ou en accessoire, puis se ravisa en repensant aux questions "pièges" juste avant et au temps limité pour répondre. Malheureusement, il n'avait pas de liquide correcteur, alors il railla le début de sa réponse.

Le gros triangle s'occupe de ses oignions, jusqu'à ce qu'un petit triangle et un petit rond arrive chez lui. Le petit triangle est bruyant ou autrement dérangeant, ce qui amène le gros triangle à C'est des formes qui bougent et n'importe qui pourraot voir n'inporte quoi selon les même variables incontrôlables évoquées à la première question.

Malgré lui, William était tombé dans le panneau pendant un instant, ce qui clashait vraiment avec ses réponses initiales. Peut-être que son petit côté historien ou rôliste ressortait là. Avec un peu d'imagination, il pouvait bien transformer le gros triangle en dragon, pour le bien de la narration. Au moins, au final il s'était rappelé de la réalité du cours.


Why should I worry~ ?
~ LUCEO NON URO ~
(Dodgerblue | 1E90FF)

Got 1 Rose <3
avatar
William P. MacKenzie

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous des psychologues [Pv les inscrits]

Message par Gwendoline Arget le Dim 18 Fév - 17:38

HRP:
Je déterre ce cours, au moins, on ne pourra pas dire que c'est moi qui le bloque :p. J'ai modifié les réponses de Gwen', surtout dans leur formulation, plutôt que dans le propos en général.

Je me fis reprendre sur le choix de mes mots. Ce dont je parlais n'était pas un préjugé, mais un stéréotype. Ah. Je croyais que cela revenait au même, mais à priori, je me trompais. Mais dans le fond, il semblerait que j'avais raison. Ce qui me remplit d'un sentiment de fierté, peut-être un peu débile, ma réponse était loin d'être compliquée à donner, n'importe qui aurait pu le faire, mais bien réelle. Puis, nouvel exercice, répondre à trois questions pour tester notre niveau de... subjectivité ? Bon, essayons de faire ça le mieux possible. Première question, la différence de niveau en maths entre les filles et les garçons. Je pris mon stylo pour inscrire d'une écriture soigneuse :

J'ignorais qu'il existait de telles statistiques. Je ne sais pas expliquer une telle différence.

Ensuite, des sportif et le magazine l'Equipe :

L'Equipe étant un journal très connu, en faire la couverture était peut-être un but, un moyen d'être reconnu. Une fois le but atteint, la motivation s’amoindrit, et donc les résultats sont moins bons.

Et enfin, dernière question, l'explication de ce qu'il se passait dans une courte vidéo. Euh... Comme pour les deux questions précédentes, je restais perplexes quelques instants avant avant de me décider à écrire quelque chose, peu sûre de moi. En plus, c'était vraiment pas très pratique d'écrire sur ses genoux, puisque les tables avaient disparues au fond de la salle.

Deux triangles et un rond semblent se battre entre eux, et ils s'enferment mutuellement dans un rectangle. Au final, le gros triangle démolit le rectangle.

Ma description ressemblait à celle d'un enfant de 5 ans, mais je n'avais rien de mieux à proposer. J'attendis donc que la prof ramasse nos feuilles, me gardant bien de lever la main. Prendre la parole devant tout le monde pour donner une réponse dont j'étais sûre était déjà une épreuve pour moi, alors pour des réponses que j'estimais fausses...


Je parle en français en italique

avatar
Gwendoline Arget

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes tous des psychologues [Pv les inscrits]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum