Pitié, je n'ai rien vu ! (PV Neith)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pitié, je n'ai rien vu ! (PV Neith)

Message par Kalth le Mer 27 Sep - 0:13

La nuit était tombée depuis peu et le vent automnal venait purifier l’air ambiant. Kalth venait de sortir, les mains vides, de la librairie qu’il avait découvert quelques jours auparavant. Il avait enfin trouvé un endroit où se réapprovisionner en livres, et pour découvrir tous ces genres que ses parents ne lui avait pas inculqués. Il y avait découvert le manga, dont le style changeait grandement du roman classique. Il appréciait tout autant ce nouveau genre. Et puis, en ressortant de cette boutique, il avait revu Zeke. Il ne comprenait résolument pas ce monde cruel, ce sort qui semblait s’acharner sur le garçon. Intérieurement, il s’était juré de lui venir en aide, même s’il se sentait inutile.

    Kalth commença à arpenter les rues. Il commençait à faire un peu frais et il n’avait pas penser à porter quelque chose chaud. Il était dans sa chemise blanche et son pantalon marron très sombre, à la grosse ceinture de la même couleur. Seuls ses gants protégeaient ses mains du froid.

    Peu à peu, les voies qu’il traversait se remplissaient. Il s’approchait du quartier le plus animé de la ville et il savait que la nuit, celui-ci n’était pas forcément très bien fréquenté. Lorsqu’il passait à coté d’une ruelle, Kalth songeait à celle où l’avait emmener Zeke, pour se cacher. Au fond de ces ténèbres insondables, il ne savait pas ce qui pouvait se terrer. D’un certain coté, cela intriguait fortement. Un instant il se remémora cette fois-là, où il avait senti, dans l’obscurité, la main se son voisin se refermer sur sa bouche. Kalth eu un frisson.

    Il continua un long moment à avancer, sans vraiment avoir de but. Au bout d’un moment, il se senti nerveux face à ce monde qui se déployait dans la rue. Il décida donc de bifurquer légèrement, dans un rue moins peuplée. Il s’enfonçait sans prêter attention à ce qui l’entourait dans des petites ruelles plus sombres. Soudain, il remarqua une porte en bois qui semblait clore une vieille bâtisse décrépite. Aucune lumière ne semblait émaner des différentes fenêtres. Par curiosité, Kalth se demanda quels mystère pouvait-il découvrir dans un tel lieux. Il n’y avait personne, la ruelle était vide. Il s’était bien éloigné des grandes rues passantes.

    Le jeune homme s’approcha, et posa sa main gantée sur la poignée. Il l’abaissa, et sans grande surprise constata qu’elle n’était pas verrouillée. La masure devait servir de squat à des jeunes, mais Kalth préférait ne pas trop y penser. Il s’ennuyait et commençait à avoir soif d’aventure. Il savait que cela était inconscient de sa part, mais il n’avait qu’à enlever un de ses gants pour disparaître si la situation tournait mal ! Il pénétra.

   L’Irlandais avançait doucement. Il n’avait pour seule lumière que celle des fenêtres, autrement dit, il était plongé dans une obscurité sans nom. Il distinguait tout de même les formes et reconnaissait les objets. Il n’y avait que des décombres et pas âme qui vive. Il décida de monter à l’étage. Il s’attendait à trouver des canettes de bière d’éventuels jeunes, peut-être quelques affaires éparpillées ça et là. Pourtant, il n’en fut rien. Soudain, dans un grand fracas, il entendit quelque chose, ou quelqu’un remonter l’escalier dans un grand fracas. Le bruit se rapprochait. Paniqué, Kalth attrapa, d’une main dénudée la poignée la plus proche et engouffra dans le cadre de la porte.

    Il faisait toujours très sombre, mais cette fois, il était dehors. Il ne reconnaissait pas la ruelle dans laquelle il se trouvait, mais devinait qu’il avait du passer près de celle-ci. Finalement, un claquement sec, comme un coup le ramena à la réalité. Lorsqu’il vit à deux mettre de lui deux formes émerger des ténèbres : il assista alors à une scène d’une horreur sans nom.
avatar
Kalth
Modérateur

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pitié, je n'ai rien vu ! (PV Neith)

Message par Neith Selkis le Mer 27 Sep - 21:26

Neith était sur les nerfs, Danny un de ses contacts dans la pègre locale lui avait donné rendez-vous pour "parler business". Elle savait pertinemment qu'ils ne discuteraient pas de bisounours ce soir. Danny était un petit chef de gang pas très malin, elle avait réussi à se le mettre dans la poche en trouvant des infos sur ses concurrents. En échange il lui fournissait des informations sur les nouveaux arrivants en ville et espionnait la police pour son compte. L'agent Selkis pensait que l'accord avait été conclu mais le petit Danny semblait vouloir le réviser ... Bah voyons comme si il était en position de négocier.

Elle était vêtue de sa veste habituelle laissant voir ses formes, toujours provocatrice, elle accompagnait le tout d'un décolleté plongeant. Agrémentée de ses bijoux de l'ancienne Egypte, elle était aussi belle qu'à son habitude. Elle glissa cependant un point américain dans une de ses poches pour se défendre en cas de pépins. Elle sortit délicatement de chez elle et se rendit au point de rendez-vous, dans le quartier le plus animé.

Elle attendit bien 10 minutes avant que l'autre brute se pointe enfin. Un gaillard plutôt costaud, légèrement plus grand que Neith. Son style punk lui donnait la nausée, surtout cette crête rose sur sa tête. On faisais mieux en matière de mauvais goût.

"Hello Neith, t'es toute en beauté ce soir"

Elle leva les yeux au ciel.

"Et toi tu ressembles toujours à une serpillière. Qu'est-ce que tu voulais ? Je croyais notre accord très clair."

Elle appuya fortement sur son ton pour lui signifier son agacement. Le truand haussa les épaules d'un air contrarié.

"Y a du nouveau en ville, mais ne parlons pas ici suis moi."

Et il fit mine de se retourner et de se diriger vers un bâtiment au loin. Neith restait sur ses gardes, il y avait anguille sous roche. Elle le suivit les sens aux aguets, s'enfonçant de plus en plus dans la pénombre. Ils débouchèrent dans une ruelle qui se terminait sur la porte d'un entrepôt désaffecté. Bah voyons, ils sont cachés où tes complices ? D'un œil expert Neith identifia les cachettes possibles, ça faisait 4 en tout. Son guide s'arrêta au milieu de la rue.

"Tu sais poupée, j'aime pas trop qu'on s'attaque à mes ga ....."

Il ne finit même pas sa phrase assommé par derrière d'un violent coup de pied bien placé. Sans perdre de temps Neith se dirigea vers la cachette la plus proche prenant le compère au dépourvu. D'un mouvement vif elle lui tordit le poignet le délestant de son couteau. Puis elle envoya l'arme en direction d'un deuxième qui hurla quand elle atteignit sa cuisse. Les deux derniers sortirent de leur stupeur pour se jeter sur elle. Elle esquiva le premier et profita de l'élan du second pour le déstabiliser et le faire tomber sur son camarade. Une fois au sol elle les assomma promptement.

Neith était furax, elle n'avait pas que ça à faire de leur apprendre qui était le patron. Dans sa rage elle se mit à frapper les hommes inconscients au visage de la pointe de sa botte.

"Saloperie de déchets, vous vous prenez pour qui !!!!!!"

Elle leur administra de sévères coups, provoquant une jolie marre de sang. Elle les laissa en vie pour ne pas alerter la police mais ils allaient rester défigurés un bon moment. Elle se dirigea vers le chef toujours inconscient quand son regard se posa sur la porte. Un jeune garçon pour le moins terrorisé se tenait devant elle, on pouvait deviner à son visage qu'il avait tout vu. Neith laissa échapper un sifflement de frustration, c'est pas vrai il recrute au berceau maintenant ?

"Qu'est-ce que tu fous là ?"
avatar
Neith Selkis

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pitié, je n'ai rien vu ! (PV Neith)

Message par Kalth le Jeu 28 Sep - 22:37

Kalth se tenait sur le pas d’une porte inconnu, dans l’obscurité d’une ruelle sordide. De la pénombre, il vit deux êtres sortir. Un homme, style punk, racaille de bas quartier, et une femme d’une grande prestance, si bien que l’association des deux personnages en ce même lieux semblait irréel. Pourtant, l’Irlandais avait encore du mal à distinguer les traits de la dame. Soudain, tout s’enchaîna très vite.

    Le punk commença une phrase qu’un coup de pied interrompit, assommé, l’homme s’effondra. Rapidement, la mystérieuse inconnue se dirigea vers un coin sombre d’où elle put extraire un homme, lui tordant le poignet. Elle avait dû en blesser un second, car un cri alerta Kalth d'un homme qu'il ne pouvait voir. Deux autres sortirent de la pénombre et se jetèrent sur elle. Sous les yeux tant choqués qu’ébahis de Kalth, elle les mit au sol et les assomma. Le jeune homme avait le souffle coupé.

    Furieusement, l’inconnue s’acharna sur les visages de ses victimes à coup de bottes. Kalth voyait le sang se répandre sur le sol, une vaste flaque qui s’élargissaient. Il avait peur. Devant lui, une femme tuait des hommes, et lui, impuissant, ne savait plus articuler une seule syllabe, ni émettre le moindre cri. À la place, un couinement sorti de la bouche du jeune homme. La femme semblait l’avoir remarqué. Il posa sa main gantée à ses lèvres, comme pour empêcher tout nouveau son de s’en extraire. Kalth était terrorisé.

"Qu'est-ce que tu fous là ?"

    Au moins, elle ne lui réservait pas le même sort... Pour le moment du moins. Alors que Kalth essayait de formuler un mot en vain, une larme roula sur sa joue. Instinctivement, il tenta de porter sa main droite, toujours non gantée, sur la poignée qui se trouvait derrière lui. Il apercevait à présent les traits de l’Égyptienne qui se tenait devant lui. Une sublime femme aux cheveux noirs et aux mèches d’or, portant d’anciens bijoux égyptiens, le tout dans une tenue valorisant cette beauté.

    Désespérément, la main de Kalth essayait de trouver la poignée, sa seule échappatoire...
avatar
Kalth
Modérateur

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pitié, je n'ai rien vu ! (PV Neith)

Message par Neith Selkis le Ven 29 Sep - 18:08

Le jeune garçon semblait au bord de la crise de nerfs. Complètement tétanisé face à Neith, on pouvait le comprendre vu ce qu'il venait de voir, elle remarqua même une larme coulé sur ses joues. Allons bon ils lui faisaient du chantage pour qu'il bosse pour eux ? Il ne semblait pas être trop familier de la rue. Il n'empêche qu'elle nota immédiatement son intention de fuir. Il se retourna pour chercher de la main la poignée de porte. Si elle le laissait s'enfuir il risquait de prévenir quelqu'un et ça elle ne pouvait pas se le permettre.

Elle sortit une fléchette de son poignet et visa avec précision. La fléchette rencontre la cou du jeune homme, déversant son venin dans les artères. L'effet fut immédiat, la garçon se relaxa instantanément et semblait vide. Elle s'approcha de lui pour l'attraper par l'épaule. La rue était trop peu abritées et elle risquait d'être vu par d'autres personnes ou pire les types à terre pouvaient se réveiller. Elle préféra partir d'ici, traînant le garçon par le bras. Elle pénétra dans l'entrepôt en explosant la serrure, elle referma la porte et l'obstrua avec une barre de fer. Voilà comme ça elle ne devrait pas être dérangée. Elle se tourna vers le garçon apathique. Qu'allait-elle faire de lui ? L'assommer et le laisser là ? Mais il avait tout vu ! Elle devait au moins obtenir des informations sur lui, histoire d'avoir matière pour un futur chantage.

Elle s'approcha de lui d'un pas ferme et assuré. Elle leva sa main devant elle, mimant qu'elle tenait un badge.

"Police, veuillez-vous identifiez ! Que faites vous ici ?"
avatar
Neith Selkis

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pitié, je n'ai rien vu ! (PV Neith)

Message par Kalth le Ven 29 Sep - 19:21

Après un léger picotement au cou, Kalth se sentit ailleurs. Il devait fuir. Il tentait toujours d’attraper la poignée, mais à chaque fois qu’il tentait de lever le bras, celui-ci retombait. Son corps répondait à peine. Il sentit simplement une main attraper son épaule et le tirer. Où allaient-ils ? Son corps suivait, et au moins il bougeait. C’était toujours cette femme qui le trainait, mais elle avait quelque chose de différent. Finalement, ils retrouvèrent rapidement dans un entrepôt, ou quelque chose comme ça. Le Saphir ne comprenait pas tout. Après avoir regardé la femme barrer la porte, elle se planta devant lui. Elle leva la main. Kalth ne compris pas.

"Police, veuillez-vous identifiez ! Que faites vous ici ?"

    La voix résonna un instant dans son crâne. Kalth remarqua tout à coup le badge de police dans la main. La policière devant lui ressemblait beaucoup à son agresseur. Peut-être étaient-elles jumelles. L’une aurait mal tourné et l’autre se serait lancée dans la police ? Kalth s’empressa de répondre à son sauveur avec un fort accent irlandais. Enfin... il crut s’empresser...

- Je suis Kalth MacLir, 18 ans. Euuuuuuuuh...

    Kalth bailla un grand coup. Il regarda son interlocutrice. Il hésita. Il ne pouvait pas lui dire pour son pouvoir. Il devait trouver un mensonge. De toute façon, pour une raison inconnue, il n'arrivait pas à former de phrases claires dans sa tête. Sur l'air d'un mensonge évident, il poursuivit.

- J’étais dans ma maison et je suis sorti pour retrouver des amis... Mais à la sortie, des personnes effrayante se battaient là...

    Kalth avait honte de mentir à un policier, mais il ne pouvait pas avouer ce qui se déroulait à l'académie.
avatar
Kalth
Modérateur

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pitié, je n'ai rien vu ! (PV Neith)

Message par Neith Selkis le Ven 29 Sep - 23:07

- Je suis Kalth MacLir, 18 ans. Euuuuuuuuh...

Elle avait obtenu son no c'était déjà ça. Elle pourrait toujours faire des recherches approfondies plus tard. Il parlait avec un fort accent irlandais, ne cachant rien de son origine. Elle nota également ce détail. Elle attendit qu'il en finisse d'hésiter pour lui déballer un mensonge. Elle n'était pas dupe, il n'allait pas avouer qu'il faisait partie d'un gang à un policier.

- J’étais dans ma maison et je suis sorti pour retrouver des amis... Mais à la sortie, des personnes effrayante se battaient là...

Bah voyons c'est quoi cette excuse bidon, il aurait pu trouver mieux. Aller il est temps de le cuisiner un peu. Elle lui posa la main sur l'épaule pour s'imposer un peu et le mettre mal à l'aise.

"- Comment ça un groupe se battait ? Vous avez vu les agresseurs ? Et puis où sont vos parents ?"


Elle avait déjà son plan en tête. Elle allait chercher à savoir où il vivait, comme ça elle pourrait le suivre à la trace. Elle comptait également changer sa perception de l’événement.

"Vous savez c'est un endroit dangereux ici. Nous avons commencer à faire du ménage. Nous avons infiltré pas mal de gang pour les faire tomber. Mais je crois que nous sommes grillés. si vous savez quelque chose dites le nous tout de suite."
avatar
Neith Selkis

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pitié, je n'ai rien vu ! (PV Neith)

Message par Kalth le Sam 30 Sep - 3:17

D’un seul coup, Kalth senti un poid sur ses épaules. La policière faisait appuie dessus, intimidant l’Irlandais.

"- Comment ça un groupe se battait ? Vous avez vu les agresseurs ? Et puis où sont vos parents ?"

    Puis elle poursuivit.

"Vous savez c'est un endroit dangereux ici. Nous avons commencer à faire du ménage. Nous avons infiltré pas mal de gang pour les faire tomber. Mais je crois que nous sommes grillés. si vous savez quelque chose dites le nous tout de suite."

    Kalth ne comprenait pas pourquoi l’agent lui racontait tout ça. Cette fois-ci, il répondit sincèrement, toujours l’esprit embrumé, avec une fatigue grandissante et intimidé par la dame.

- Eh bien un homme louche... suivit d’une très belle femme, typée Egyptienne. Elle a d’abord assomé l’homme, puis est allée se battre contre d’autre personnes dissimulées dans les ombres... On aurait juré qu’ils étaient morts.

    Sa voix se faisait de plus en plus traînante.

- Elle s’est acharné un instant sur les visages des racailles puis a semblé remarqué ma présence. De peur j’ai tenté de m’enfuir, puis vous êtes arrivée... Vous lui ressemblez beaucoup d'ailleurs... Mes parents sont loin... J'ai quitté l'Irlande pour étudier... Pourquoi demander ça ? Et me raconter ça ?

    Il oublia son précédent mensonge.

- Je n'y comprend rien... Ça ne me concerne pas vraiment... C’est la première fois que j’en entendais parler... Depuis un mois et demi, je vis à l’ac...

    Kalth senti ses yeux se fermer tout seuls et son corps s’affaisser. Sans comprendre comment, il venait de s’abandonné à un sommeil inattendu.
avatar
Kalth
Modérateur

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pitié, je n'ai rien vu ! (PV Neith)

Message par Neith Selkis le Dim 1 Oct - 23:45

Le ton impérieux de Neith fit accélérer le flot de parole du jeune garçon. Il déballa la suite à une telle vitesse qu'elle eut presque du mal à le suivre. Comme elle le craignait il avait vu toute la scène, elle était totalement grillée, mais une chance subsistait. Il avait entendu l'histoire de la policière, elle allait jouer dessus. Le débit du garçon se calma peu à peu marquant la fin des effets (qui durent pas assez longtemps à mon goût, fuck les nerfs ndla). Il avait remarqué la ressemblance entre elle et la policière imaginaire, zut elle aurait du prévoir le coup mais pas grave. Par contre comme elle le craignait il ne venait pas de la ville. Il était venu pour "étudier". Sauf qu'ici il n'y avait que l'académie Tsuki comme établissement scolaire assez réputé pour nécessiter un déplacement depuis l’Irlande. Merde, elle allait le ligoté mais si c'était un de ses élèves, ça marchait plus. Au moins il ne semblait rien savoir sur le gang et donc il ne devait pas en faire partie, même de loin. Elle le vit trembler un peu avant qu'il s'évanouisse comme un fleur dans ses bras.

Neith réfléchissait tout en regardant le jeune garçon dormir comme un bébé. Il avait été témoin d’événements pour le moins atroces mais elle avait implanté en lui des souvenirs qui pouvait l'expliquer. Elle commença donc la suite de son plan. Elle tapota les joues du garçon pour le sortir de sa torpeur.

"Eh petit réveille toi !"

Elle le tenait fermement l'empêchant de se dégager sous l'effet de la peur. Elle le bâillonna de la main pour l'empêcher de hurler. Lui intimant l'ordre de se taire.

"Chut ne fait pas de bruit, ils sont surement pas loin. Je suis un agent sous couverture, ne t'inquiète pas. Tu as du voir ma collègue non ? Ouai, je sais on se ressemble beaucoup hein ? Elle était en train de t'interroger quand tu es tombé dans les pommes trop d'émotions je suppose ? Elle est partit arrêter ses brutes, je me suis un peu énervée sur eux je l'avoue mais si tu savais ce que j'ai du supporter à leur contact ... Bon je vais retirer ma main si tu es d'accord."

Et elle la retira, priant pour qu'il rejoigne les deux bouts entre l'illusions et la situation.

avatar
Neith Selkis

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pitié, je n'ai rien vu ! (PV Neith)

Message par Kalth le Mer 4 Oct - 0:33

Kalth fut tiré de son sommeil par ce qui lui sembla la douce caresse d’une main. Ouvrant légèrement ces yeux, il était prêt à croire qu’il avait simplement fait un mauvais rêve... Malheureusement, cette impression fut de courte durée.

"Eh petit réveille toi !"

    Il reconnaissait à peine l’entrepôt dans lequel il s’était assoupi que cette même main vint couvrir fermement les lèvres de l’Irlandais. Son corps entier était entravé par cette femme. Celle qu’il avait vu plus tôt commettre ces atrocités. Il tentait tant bien que mal de se débattre, mais rien n’y faisait. Mais où donc était passée la policière ?! Il reçut rapidement l’ordre de se taire.

"Chut ne fait pas de bruit, ils sont surement pas loin. Je suis un agent sous couverture, ne t'inquiète pas. Tu as du voir ma collègue non ? Ouai, je sais on se ressemble beaucoup hein ? Elle était en train de t'interroger quand tu es tombé dans les pommes trop d'émotions je suppose ? Elle est partit arrêter ses brutes, je me suis un peu énervée sur eux je l'avoue mais si tu savais ce que j'ai du supporter à leur contact ... Bon je vais retirer ma main si tu es d'accord."

    L’Irlandais prit un instant pour tout assimiler. Il supposa qu’il n’avait pas le choix : aussi bien de la croire que de se taire. De toute façon, qui l’entendrait ? Ces racailles de bas-quartier ? Mieux valait lui faire confiance... Et puis, si elle lui avait voulu du mal, cela ferait bien longtemps qu’il ne serait plus de ce monde. Et puis cette ressemblance entre la femme qui le tenait et la policière était si frappante...

    Doucement, l’Égyptienne retira sa main. Kalth préféra garder ses lèvres scellées. Comme à son habitude, sa seule envie était de partir, de s’isoler. Pourtant, il ne le pouvait pas. S’il tentait de partir, policière ou non, cette femme l’en empêcherait. L’Irlandais commença par essuyer la petite larme d’émotion qui s’était déversée sur sa joue. Il baissa ensuite là tête et parla doucement.

- Je peux partir maintenant ? Il se fait tard... Je pense même qu’il est trop tard pour le bus qui mène à l’académie...

    Si tel était le cas, ça ne l’avançait pas non plus de partir... Où dormirait-il si le dernier car était parti ? Il n’avait aucune idée de l’heure. Il ne savait même pas quelle heure il était lorsqu’il avait commencé à flâner dans les ruelles. Il ne connaissait malheureusement personne en ville, et n’avait pas d’argent pour un éventuel hôtel. Il n’avait pas non plus la moindre idée de la distance qui le séparait à pied de l’académie. Il sentait qu’il allait devoir marcher... Enfin une fois que cette femme l’aurait libéré.

     Il aurait voulu en savoir plus sur ce qui se tramait, sur cette femme et ce qu’elle avait fait. Mais les circonstances le mettait mal-à-l’aise, et cela devait se lire sur son visage embarrassé. D’un autre côté, il se sentait rassuré, le danger semblait loin.

    Soudain il se souvint des quelques mots de l'inconnue: "ils sont surement pas loin". Comment diable allait-il rentrer, sans bus, sans argent, sans repaires et avec ces dangers qui rôdaient là-dehors?
avatar
Kalth
Modérateur

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pitié, je n'ai rien vu ! (PV Neith)

Message par Neith Selkis le Ven 6 Oct - 22:46

A son grand soulagement, l'irlandais ne se mit pas à crier comme une pucelle. Il n'aurait pas manqué de rameter le quartier en faisant ça. Il resta silencieux essayant d'assimiler les informations et de les combiner avec ses souvenirs. Il avait eu la peur de sa vie, une petite larme au coin de ses yeux en était témoin. Le cœur en guimauve de Neith se serra à cette vue, pauvre petit ... Il était complètement perdu, avait vu ce qu'il n'aurait jamais du voir et maintenant il était terrorisé à l'idée de rentrer seul. Le visage de Neith s'adoucit instantanément. Elle l'aida à se relever presque maternelle.

- Je peux partir maintenant ? Il se fait tard... Je pense même qu’il est trop tard pour le bus qui mène à l’académie...

Elle regarda sa montre. En effet l'heure des bus était largement dépassée. Avec toutes ses émotions elle n'y avait prêté aucune attention. A cause d'elle le petit se retrouvait coincé en ville. Bien décidée à se faire pardonner, elle lui proposa.

"- Si tu veux tu peux venir chez moi, ça t'évitera de faire le long trajet à pied en pleine nuit. Ça craint un peu dehors comme tu t'en doute."

Elle le regarda droit dans les yeux mais amicalement cette fois si. Cependant il ne semblait pas très convaincu, rien de bien étonnant. Elle allait laisser fuiter un peu de vérité pour le mettre en confiance.

"Ah oui tu croyais que je les avais tué n'est-ce pas ? Ne t'en fais pas ils sont vivant hein, arrêtes de me regarder comme si j'allais te trancher la gorge, c'est super gênant ! Tu ne m'as jamais vu à l'académie ? J'y suis professeur. *Elle montre son insigne de diamant* Si tu le souhaites je peux appeler l'académie pour leur signaler ton absence comme ça tu n'auras pas de problème."
avatar
Neith Selkis

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pitié, je n'ai rien vu ! (PV Neith)

Message par Kalth le Ven 13 Oct - 16:19

"- Si tu veux tu peux venir chez moi, ça t'évitera de faire le long trajet à pied en pleine nuit. Ça craint un peu dehors comme tu t'en doute."

    L’Irlandais ne savait que dire... Comment pouvait-elle lui proposer ça après tous ces événements ? Elle qui était complètement inconnue au jeune homme. Pour autant, elle n’était clairement pas hostile à l’égard de Kalth.

    Elle planta son regard dans celui du jeune homme, l’œil amical.

"Ah oui tu croyais que je les avais tué n'est-ce pas ? Ne t'en fais pas ils sont vivant hein, arrêtes de me regarder comme si j'allais te trancher la gorge, c'est super gênant ! Tu ne m'as jamais vu à l'académie ? J'y suis professeur. *Elle montre son insigne de diamant* Si tu le souhaites je peux appeler l'académie pour leur signaler ton absence comme ça tu n'auras pas de problème."

    Un professeur ? Décidément, c’était à n’y rien comprendre... Kalth observait son « professeur », dubitatif... Que devait-il en penser ? En même temps, il avait conscience du risque qu’il prenait en refusant. De plus, s’il était arrivé dans cette ruelle sans elle, il n’aurait probablement pas fait long feu... Peut-être son associée l’aurait retrouvé à sa place... Qui sait dans quel état. D'ailleurs, que faisait un professeur associé à la police ?

    L’Irlandais passa sa main dans ses cheveux...

- Je suppose que ça serait préférable... Je vous remercie...

    Piqué par une habituelle curiosité, Kalth ne put retenir une question qui traînait au bord de ses lèvres.

- De quoi êtes vous professeur ?

    À vrai dire, s’il posait cette question, c’est qu’il avait plusieurs idées derrières la tête... Lui-même n’avait pas décidé de la cause de cette interrogation... Devait-il éviter tel ou tel cours, si tant est qu’il ne soit pas obligatoire, ou bien au contraire, devait-il assister aux intervention d’un professeur aussi mystérieux et fascinant. Bien qu’elle lui inspirait une certaine crainte, la nature de Kalth éveillait en lui une certaine fascination.
avatar
Kalth
Modérateur

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pitié, je n'ai rien vu ! (PV Neith)

Message par Neith Selkis le Sam 21 Oct - 12:00

- Je suppose que ça serait préférable... Je vous remercie... De quoi êtes vous professeur ?

Formidable il acceptait ! Cela arracha un grand sourire à Neith. Elle était contente de pouvoir l'aider après lui avoir fait voir un tel spectacle. Elle ramassa ces affaires et celle du jeune homme puis le laissa l'accompagner à l'autre bout de l’entrepôt. Pas question de sortir dans la ruelles où les voyous dormaient toujours ! Elle enfonça la porte rouillée qui débouchait sur une rue plus fréquentée.

"Aller suis-moi !"

Et elle sortit accompagnée du jeune Kalth. Elle marcha en direction de son appartement d'un pas énergique. Elle ne voulait pas trop traîner dans les parages, simple mesure de bon sens. Le garçon marchait à ses côtés, encore chamboulé par ce qu'il venait de voir. Elle le regarda en souriant.

"Pour répondre à ta question, je suis professeur de psychologie. Je donne pas mal de cours de psychologie sociale en ce moment."

Ils arrivèrent enfin au pied de m'immeuble où habitait Neith. Elle ouvrit la porte et ils montèrent au 1 ère étage. Elle ouvrit la porte de on appartement invitant son élève à entrer. L'appartement était simple. Une cuisine ouverte munie d'un petit comptoir, un salon des plus simples, un fauteuil design et un canapé. Quelques décorations de style égyptien agrémentaient les murs, papyrus, représentations d'Isis, symboles ..... Sur une commode Kalth pouvait voir la photo d'une toute jeune fille, qui ressemblait énormément à Neith, sa mère. Notre espionne se dirigea vers la cuisine.

"Tu as faim ou soif ?"
avatar
Neith Selkis

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pitié, je n'ai rien vu ! (PV Neith)

Message par Kalth le Jeu 9 Nov - 1:13

La fascinante dame qui se tenait devant lui arbora un grand sourire, l’air satisfaite. Alors que Kalth s’apprêtait doucement à prendre ces affaires, le professeur fut plus rapide. L’Irlandais, intimidé, n’osa rien dire. À la place, il se contenta de la suivre à l’autre bout de l’entrepôt. Kalth eu un léger sursaut lorsque cette femme enfonça la vieille porte rouillée d’un puissant coup aux échos fracassants.

"Aller suis-moi !"

    Kalth pourrait presque en rire... Il n’avait pas tant le choix ! Il n’était nullement menacé, mais ne pouvait clairement pas rentrer à l’académie à pied. À la place un très léger sourire lui vint aux lèvres, qui disparut rapidement, se rappelant de l’épisode précédent.

    Le professeur ouvrit la marche d’un pas rapide. Kalth l’observait en silence, l’air songeur, sans vraiment prêter attention à ce qui les entourait. Elle était belle. Très belle même. Il ne trouvait pas en elle la beauté qui attise le désir. Mais bien au delà de cela, c’était la beauté d’une œuvre d’art qu’il découvrait. Ces traits fins, cette peaux qui paraissait aussi douce que du coton, et pourtant semblait taillée dans un bois sombre, ces cheveux d’or qui cascadaient sur ses épaules et se balançaient légèrement au gré d’une brise légère d’un soir d’automne, cette démarche si gracieuse, ce regard... Tout en elle lui conférait cette pureté artistique... Comment un être qui à présent semblait si pur avait-il pu... Kalth ne savait même pas quels termes employer... S’il se fiait à ses dire, elle ne faisait que son devoir, pourtant la violence de l’acte auquel il avait assisté ne pouvait quitter son esprit. Et que dire à propos de son réveil, bloqué par cette femme? Soudain, la magnifique dame, un sourire au lèvre regarda Kalth, qui baissa les yeux un instant, comme s’il cherchait à dissimuler sa pensée.

"Pour répondre à ta question, je suis professeur de psychologie. Je donne pas mal de cours de psychologie sociale en ce moment."

    Psychologie ? Si elle était aussi bon professeur qu’elle ne se bat, ses cours doivent être animés ! Peu après il arrivèrent au pied d’un immeuble, celui du professeur. Une fois à l’étage et devant la bonne porte, l’hôtesse ouvrit la porte de son appartement et l’invita à entrer.  Lorsque la lumière fut allumée, Kalth découvrit son fameux logement imprévu. Il ne s’arrêta pas vraiment sur les meubles, mais il fut tout suite attiré par les décorations, les symboles égyptiens, les papyrus, les représentations de la déesse Isis. Au moins il n’avait plus de doute à avoir quant à l’origine de son professeur. Il tombait en extase face à tous ces symboles d’une autre culture, tous ces signes porteur d’histoire et de rêves, de réalité passée et de fantasmes idéels. Rapidement, la femme se dirigea vers la cuisine.

"Tu as faim ou soif ?"

   Après tant d’émotions, Kalth n’avait plus vraiment pensé aux sensations que son corps lui transmettait. Aussi, à l’annonce de ces mots, il eu l’impression d’un instant à l’autre que sa gorge était devenue sèche et son estomac se mit à gronder.

- Je... suppose, les deux...

    Un instant il réalisa qu’il n’avait pas demandé comment devait-il nommer son hôtesse... Il baissa les yeux sur une comode.

- Co... Comment dois-je vous appeler ?

    Alors que son regard commençait à se perdre, il tomba sur une photo. Kalth se rapprocha légèrement, observant les traits merveilleux qu’il semblait presque redécouvrir. Cette fois l’être sur la photo n’était pas son hôtesse, mais lui ressemblait énormément, mais dans une certaine grâce juvénile. Doucement l’Irlandais déposa sa main sur la commode, tout près du cadre, ayant même peur de l’effleurer. Comme une vague d'émotion le parcourut de façon inexplicable. Au final, il n'arrivait pas à éprouver autre chose qu'une certaine reconnaissance, pour cette bienveillance que cette femme lui apportait, même après tant de péripétie.
avatar
Kalth
Modérateur

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pitié, je n'ai rien vu ! (PV Neith)

Message par Neith Selkis le Mer 15 Nov - 19:18

Neith n’avais pas attendu la réponse du jeune homme pour sortir de quoi boire et manger. De toute façon son ventre lui avait donné une réponse plus que suffisante ! Elle cherche dans le frigo de quoi manger sans avoir à préparer un repas à cette heure. Elle ne se sentait pas d’une âme cuisinière tout de suite. Elle opta pour un reste de poulet au curry avec du riz qu’elle mit à cuire dans la minute. En attendant elle revint auprès de Kalth pour lui offrir de l’eau ne sachant pas s’il pouvait consommer de l’alcool. Et puis elle n’allait pas gâcher son alcool pour un gamin récupéré dans les rues non mais !

- Co… Comment dois-je vous appeler ?

C’est à ce moment que Neith remarque qu’elle ne s’était présentée à aucun moment durant la soirée. Probablement car elle voulait se tirer de ses vielles ruelles le plus vite possible. Elle s’assit donc à la table dans le prolongement de la cuisine (style américains) et invita le jeune homme à la rejoindre.

- Neith, mais tu peux m’appeler Madame Selkis si ça te gêne, pour moi ça n’a aucune importance.

Elle suivit son regard et vit qu’il regardait la photo de sa fille avec intérêt, c’était un sujet sensible pour elle. Trop de mauvais souvenirs y étaient attaché : de la douleur, des larmes, des cris … Neith s’était perdue dans son passé, obnubilé par sa perte. Elle regarda le jeune homme pour lui expliquer.

- C’est ma fille … Bon si tu veux bien aide moi à mettre le couvert ! Les assiettes sont là, les verres ici et les couverts là.
Elle le laissa travailler pendant qu’elle plongeait le riz dans l’eau bouillante en faisant réchauffer à feu doux le poulet. Elle se rendait bien compte qu’elle avait tué la conversation embêtante dans l’œuf, mais ce sujet était trop dur.


avatar
Neith Selkis

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pitié, je n'ai rien vu ! (PV Neith)

Message par Kalth le Dim 26 Nov - 19:27

Le professeur parut troublée un léger instant. Dans toute sa grâce, elle a s’assit sur l’une de ces chaises de style américain, sur une table dans le prolongement de la cuisine. Elle invita l’Irlandais à s’asseoir à son tour.

- Neith, mais tu peux m’appeler Madame Selkis si ça te gêne, pour moi ça n’a aucune importance.

    Kalth se dit immédiatement que « Madame Selkis » serait préférable lorsqu’il s’adresserait à elle. Il ne se voyait pas encore appeler un de ses professeur par son prénom. Après avoir jeté un dernier coup d’œ au cadre, il se dirigea vers la table, ayant hâte de pouvoir enfin reposer ses jambes.

- C’est ma fille … Bon si tu veux bien aide moi à mettre le couvert ! Les assiettes sont là, les verres ici et les couverts là.

    Finalement il compris qu’il devrait prendre son mal en patience... Il se dirigea vers les points indiqués par Neith, afin de récupérer les couverts. Il repensa à la photo. Ainsi, c’était sa fille ? L’expression du professeur ne lui avait pas échappé. Il était très curieux d’en apprendre plus, mais il n’avait pas à remuer le couteau dans la plaie. Tout ce que ses questions apporteraient n’était que gêne et tristesse. Ainsi, il disposa les couvert comme à son habitude en forme de carré, afin de mettre les assiettes au milieu. Il fit demi tour pour prendre les assiettes et les verres qu’il déposa ensuite à leurs emplacements respectifs.

    Alors qu’il terminait de mettre le couvert, il entendait le doux glougloutement de l’eau frémissante dans lequel on immerge un sachet de riz. Les vapeurs du riz cuisant vinrent doucement jouer avec les narine du jeune Irlandais qui mourrait de faim. À cela s’ajouta le doux parfum d’un poulet sur le feu...

- Ça changera de la cantine ! Lança le jeune homme avec enthousiasme. Je me souviens encore de leur vague tentative de purée... Ou alors c’était des choux-fleurs... Peut-être qu’un jour ils se décideront à engager quelqu’un avec des pouvoirs sur la nourriture...

    Le Saphir avait toujours un peu de mal à réaliser qu’il allait passer quelques années de sa vie dans cet établissement. Il avait intérêt à s’y faire ! Il regrettait déjà les plats que sa mère lui préparait... Peut-être les professeurs avaient-ils quelques privilèges ? Kalth détailla la femme, l’air suspicieux.
avatar
Kalth
Modérateur

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pitié, je n'ai rien vu ! (PV Neith)

Message par Neith Selkis le Mer 6 Déc - 19:28

Le jeune garçon s'attela à sa tâche sans protester, mais le pouvait-il seulement ? Elle lui indiqua chaque placard pour qu'il puisse mettre la table sans encombre. Pendant ce temps Neith finit de préparer le repas, égouttant le riz et remuant un peu le poulet pour que la crème redevienne liquide sous l'effet de la chaleur. Elle se remémorait les moments où elle cuisinait pour sa fille, autrefois. Elle était toujours accrochée à sa jambe à lui demander quand ce serait près. Elle sourie malgré elle à cette pensée. Son invité de ce soir n'était pas accroché à sa jambe et il n'était pas non plus son fils, mais elle se sentait bien comme avant. Une fois le repas près et chaud elle amena les plats sur la table et servit le jeune homme selon ses besoins.

- Ça changera de la cantine ! Je me souviens encore de leur vague tentative de purée... Ou alors c’était des choux-fleurs... Peut-être qu’un jour ils se décideront à engager quelqu’un avec des pouvoirs sur la nourriture...


Elle sourit à cette remarque, il n'avait visiblement jamais mangé de rations militaire ! Elle avait également testé la cantine et ne pouvait que tomber d'accord avec lui, c'était infect. A moins il pourrait juste un soir, goûter à de la vrai cuisine. Et puis si il appréciait peut être pourrait-il revenir ? Cela la changera de la solitude. Elle se servit tout en répondant à son regard suspicieux :

"Me regarde pas comme ça, on est pas mieux lotis nous les profs on a la même merde que vous. C'est pour ça que j'emmène mon propre repas chaque jours !"

Ils parlèrent de tout et de rien pour finir le repas puis après la vaisselle, elle sortit des draps pour que le jeune homme dorme sur le canapé. Demain elle le remmènerait à l'académie.


avatar
Neith Selkis

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pitié, je n'ai rien vu ! (PV Neith)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum