The beauty and the beast (PV: Alleria)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The beauty and the beast (PV: Alleria)

Message par Zeke le Lun 25 Sep 2017, 03:59



The beauty and the beast

(c) Yumiko sur Académie Tsuki


Les murs blancs, la lumière jaunâtre et les hommes en habit blanc tournait autour d'une table alors que le jeune homme y était attacher, tout ça était du déjà vu. Ils parlèrent entre eux sans s'occuper du garçon. L'anxiété de ce dernier ne cessait d'augmenter et il se mit à se tortiller. Il voulait sortir de là. Son instinct lui criait de trouver un moyen de sortir de là, mais les attaches ne lâchèrent pas prise. Son coeur battait à tout rompre lorsqu'une des assitantes s'approcha de lui avec un masque. Il bougea la tête de droit à gauche, mais elle l'immobilisa sans peine et posa l'objet qui couvrit son nez et sa bouche sur son visage. Un gaz en sortait et après à peine quelques secondes, la substance trouvait son chemin à l'intérieur du corps du garçon et celui-ci sombrait dans la noirceur la plus totale.

Les sueurs froides sur tout le corps, Zeke se redressa brusquement dans son lit. Il n'avait pas refait de rêve comme ceux-là depuis des années et maintenant qu'il savait que les hommes le recherchaient, il n'arrivait plus à retrouver un sommeil paisible. Il réussit finalement à calmer son rythme cardiaque et sa respiration ralentit. Les rayons du soleil pénétrèrent dans la pièce sans problème signalant au Rubis qu'il pouvait maintenant se lever. Le corps lourd et ensommeillé, il rejoigna la salle de bain en espérant qu'une douche froide lui permettrait de rester réveillé le reste de la journée. Après une dixaine de minute, il sortit de la pièce d'eau habillé d'une simple serviette afin de prendre les premiers vêtements qu'il trouverait. Il s'habilla avec un jean troué, comme à son habitude avec le style mauvais garçon, ainsi qu'un chandail à manche longue noir qui dessinait merveilleusement ses muscles. Il laissa échapper un bâillement avant de quitter la chambre et de barrer la porte. Ses cheveux humides commençaient déjà à sécher et à s'ébourrifé naturellement. Zeke rejoigna les communes de la Maison Rubis. Il y prit un café rapidement avant de s'asseoir sur un divan, un livre à la main. Se laissant aller dans sa lecture, le dragon resta là pendant presque une heure, mais bien vite, ses paupières devinrent lourdes. Il bâilla à nouveau et tendit la main vers le gobelet de café pour voir qu'il était désormais vide. Il recula à nouveau sur le dossier du divan, confortablement, et se mis à somnoler. Le visage détendu et les yeux clos, il avait la tête légèrement penché sur le côté avec son livre à la main... mais il ouvrit rapidement ses yeux pâles en fronçant des sourcils, intrigué.
avatar
Zeke

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The beauty and the beast (PV: Alleria)

Message par Alleria le Lun 25 Sep 2017, 18:45

The Beauty and the Beast
Feat Zeke
Que de rudes épreuves qu’elle affrontait depuis son arrivée. Il ne s’agit pas d’actes héroïques ou symbolisant sa suprématie  mais bien pire que cela. La compagnie de tous ces roturiers lui donnait un arrière-goût de vomi dans la bouche et ça, depuis son tout premier cours. Partager sa présence avec ces êtres sans intelligence notable, ni aucune détermination lui faisait penser que chaque secondes qu’elle passait ici était une perte de temps indescriptible. C’était pour vivre ça qu’elle avait tout plaqué ? Même si plaquer était un bien grand mot car rien ne la retenait dans cette cathédrale de Lord qui lui servait de maison.

Il était temps d’arrêter de broyer du noir. Elle n’avait aucun intérêt à se plaindre de la sorte, elle était la grande Alleria, future Reine de l’académie, elle n’avait pas le temps de se laisser couler dans ses pensées de faibles qui la dégoûtaient encore plus que ce qu’elle vivait dans cette endroit. Seulement, une fois n’est pas coutume, son divin repos fut soudainement interrompu. On pouvait entendre des gémissements venant d’un autre étage, elle en viendrait presque à hurler à la mort contre la mère Gaïa elle-même, pour lui faire subir toutes ces histoires plus calamiteuses les unes que les autres. C’était donc décidé par le destin, elle se lèverait du pied gauche aujourd’hui.

Malgré ce réveil calamiteux,  il était encore temps pour elle de montrer que même le destin ne pouvait rien faire contre l’ascension de cette dernière. Elle se leva d’un coup sec, sans attendre, car comme n’importe quelle reine, elle n’allait pas prendre qu’une demi-heure pour se préparer. Elle n’avait cependant pas la détermination pour se maquiller et cacher ses cernes, non pas par manque de détermination mais bien par esprit logique et algorithmiquement parfait, bien évidemment.

Alors qu’elle sortait de sa chambre, une idée superflue fit son apparition dans son esprit sain, montrer sa faiblesse même par ses cernes était un crime des plus odieux en sa propre personne, elle allait devoir trouver un substitut, et même si elle n’aimait pas cela, elle allait devoir prendre un café dans les communes de l’établissement. Encore une fois, la populace allait avoir le bénéfice et la chance de rencontrer une telle perfection, faire abstraction de son dégoût pour le café n’avait rien de difficile non plus. Alors son chemin en cette matinée ensoleillée était enfin tracé.

Même par ce temps radieux reflétant parfaitement la beauté de la reine, il n’y avait pas foule même personne, sauf si l’on prenait en compte l’autre roturier habillé tel un clochard dormant en public sans vergogne dans cette salle. Elle prit son café et se posa en face du pauvre, croisa ses jambes et observa l’ouverture lente et douloureuse des yeux de son « interlocuteur ».

« Dis-moi, au vue de la présence actuelle des lieux, ce ne serait pas toi qui m’aurait sortie de ma divine torpeur ? Si c’est le cas, j’espère que tu es prêt à en assumer les conséquences, roturier. »

(c) par elfyqchan pour Never-Utopia



Observe ma supériorité en #0066ff

Revenir en haut Aller en bas

Re: The beauty and the beast (PV: Alleria)

Message par Zeke le Lun 25 Sep 2017, 21:08



The beauty and the beast

(c) Yumiko sur Académie Tsuki


« Dis-moi, au vue de la présence actuelle des lieux, ce ne serait pas toi qui m’aurait sortie de ma divine torpeur ? Si c’est le cas, j’espère que tu es prêt à en assumer les conséquences, roturier. »

Zeke laissa un bâillement lui échapper. Quelle fille bruyante, se dit-il. Le dragon la regarda un moment. Elle devait faire pratiquement sa taille, des yeux et des cheveux bleus ainsi que des cernes sous les yeux. Il se mit à sourire malicieusement du coin des lèvres. Elle n'était pas désagréable à l'oeil, mais sa personnalitée la rendait déjà moins attirante, mais cela, elle devait sûrement déjà le savoir, malheureusement. Le jeune Rubis s'étira sans gêne devant ''l'impératrice'' en face de lui alors qu'il continuait de la dévisager d'un oeil amusé. Zeke passa sa main dans ses cheveux afin de retirer les mèches rebelles de son visage, mais sans réel succès. Il s'avança vers le bord du divant avant d'y poser son bras et de poser le côté de sa joue dans sa paume, ennuyé.

- Tu pourrais au moins m'inviter à manger avant de me parler comme ça, dit-il, moqueur, en laissant un sourire charmeur sur ses lèvres, Je pensais qu'une fille comme toi connaîtrais au moins les bases, mais il faut croire que les apparences sont trompeuses.

Son regard pâle se promena de haut en bas sur le corps svelte de la dame, mais sans cacher sa déception reposa ses yeux sur ceux bleutés de la belle. Il se moquait clairement d'elle. Elle avait une beauté évidente, il ne pouvait pas le nier, mais sans plus. Pourtant, il avait l'impression que c'était le genre de personne qui n'acceptait pas les ''non'', ce qui lui donna encore plus envie de la taquiner, mais il se garda une certaine gêne. Il n'était d'humeur à avoir une peste sur le dos, la nuit avait été assez longue comme cela.

- Aller, je rigole, dit-il enjôleur, Mais, tu pourrais essayer de me connaître avant de me traîter de roturier, tu crois pas? D'ailleurs, les cernes ça te va très bien. Il se mit à sourire de plus en plus amusé alors qu'il la regardait avec un air innocent, son livre dans son autre main.
avatar
Zeke

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The beauty and the beast (PV: Alleria)

Message par Alleria le Mer 27 Sep 2017, 23:44

The Beauty and the Beast
Feat Zeke
Il ne fallait que quelques secondes après les mots de son interlocuteur pour qu’Alleria comprenne dans quoi elle s’était enfoncée. Il se foutait clairement d’elle, elle qui était posée sur ce fauteuil au couleur écarlate et de mauvais goût qui lui servait de siège avec son café et qui n’était vraiment pas levée du bon pied. Elle n’espérait pas grand-chose de lui bien sûr, il avait cependant l’air d’avoir beaucoup à causer. Elle n’était pas contre une joute verbale dès l’aube de la journée, un exercice digne d’elle pour s’échauffer pour la journée même si elle ne considérait pas cela comme un défi mais juste un simple échauffement, elle avait déjà quelques bons arguments en réserve. Le tout  était de savoir quand les sortir pour mieux faire effet. Selon la reine, dans un débat, chaque mot avait son importance qu’elle soit infime ou importante. Les mots compliqués se retenaient plus souvent par l’interlocuteur et le champ lexical qui suivait derrière pouvait mettre à nu nos intentions de gagner le débat. Bref, nous n’étions pas là pour un cours de langage approfondi.

Première étape, jouons à son propre jeu. Il se moquait clairement de la reine, la critiquer sur le terrain des bases et de l’éducation était finement joué. Il insistait sur l’apparence divine de la reine couplé à son attitude hautaine envers lui. Elle ne pouvait cependant pas répondre du tac au tac, ce dernier la dévisageant tout en changeant de dialecte, il semblait joueur dans ses paroles et ses actes et même son sourire semblait sincère, malheureusement trahi par la fatigue évidente pointé du doigt de par son attitude. Il la répugnait, comme beaucoup de monde en fait. Il n’avait aucune détermination, il était mou, c’était le genre de personne qu’elle n’aimait pas affronter en débat, elle préférait les sortir de leur torpeur. Quel était l’intérêt de déblatérer  avec un homme lorsqu’il n’est pas au maximum de ses capacités ? Aucun.

Elle changea alors d’avis. Elle pouvait très bien agir comme une personne lambda de temps en temps. Mais ce n’est jamais pour très longtemps. Ce n’est pas qu’elle n’aimait pas ça mais toutes ces années passées entre des monts et des monts de livres en solitaire lui ont laissé de graves séquelles, elle ne peut plus être comme le commun des mortels, c’est comme si elle avait participé à l’ascension du nouvel empereur d’un monde enseveli sous le sable qui renaissait avec ce dernier. C’était elle, l’impératrice sortant de son palais avec les connaissances acquises sur des années.   Sur ces pensées hyperboliques rappelant une certaine histoire, elle soupirait. Trèves de pensées fantastiques pour ce matin.

« Tu sais, dire à une reine que quelque chose lui va bien est un euphémisme. Mais je te retourne le compliment, tu sembles bien fatigué toi aussi, assez pour t’endormir dans une salle commune de Rubis. »

Elle lui souriait d’un air ironique, non pas forcé, mais montrant bien qu’elle comprenait le jeu auquel il jouait. Une pensée lui traversa l’esprit, même s’il n’avait sûrement  fait que dormir depuis qu’il était ici, Alleria se demandait quel type de livre pouvait posséder un tel personnage. Elle en profita pour se présenter comme il se doit.

« Tu sembles en tout cas assez civilisé pour savoir lire. Alors je me présente, je suis Alleria Azura, future reine de cet établissement. J’aimerais savoir quel est donc ce bouquin en ta possession ? »

(c) par elfyqchan pour Never-Utopia



Observe ma supériorité en #0066ff

Revenir en haut Aller en bas

Re: The beauty and the beast (PV: Alleria)

Message par Zeke le Jeu 28 Sep 2017, 20:39



The beauty and the beast

(c) Yumiko sur Académie Tsuki


Elle le prenait de haut, c'était plus qu'évident. D'ailleurs, elle devait sûrement trouver que personne à l'Académie n'était digne d'elle. Zeke ne chercha pas tellement à savoir le pourquoi de la question, car elle l'énervait. Elle était bruyante et sa simple personne vous donnait envie de la remettre à sa place. Le genre de garce que personne ne peut endurer. Pourtant, sans vraiment montrer son agacement face à la Rubis, il continua d'arborer un sourire moqueur et de la contempler silencieusement. Le Russe ressentait des sentiments contradictoires face à cette rencontre. Il avait envie de quitter la pièce une bonne fois pour tout, mais sa curiosité le poussa à rester assit. Un sourire ironique s'afficha sur le visage de la dame en face lui après qu'elle eu répondu à ses paroles sans pour autant suivre le jeu que le Rubis avait entamé, dommage.

« Tu sais, dire à une reine que quelque chose lui va bien est un euphémisme. Mais je te retourne le compliment, tu sembles bien fatigué toi aussi, assez pour t’endormir dans une salle commune de Rubis. »

- Merci !, lança-t-il avec une pointe amusé après avoir étouffé un rire.

Le regard de la femme décala sur la main gauche de Zeke, là ou se trouvait son livre. Pourtant, par réflexe et mauvaises habitudes, il tira sur sa manche afin de cacher le tatouage qui se trouvait sur son poignet. Il savait qu'elle devait être intrigué par le livre en tant que tel et sûrement pas sur ce foutu chiffre, mais l'inconfort l'emporta. La voix de la jeune femme fit légèrement sursauter le brunet, mais il décala lentement son regard fantomatique sur celui bleuté de la belle.

« Tu sembles en tout cas assez civilisé pour savoir lire. Alors je me présente, je suis Alleria Azura, future reine de cet établissement. J’aimerais savoir quel est donc ce bouquin en ta possession ? »

- Ravis de vous rencontrer, votre Altesse, je suis votre humble serviteur, je m'appelle Zeke Arseniev, pour vous servir, répondit-il avec un mélange de sarcasme et d'amusement en faisant un léger geste de révérence avec sa main droite.
Pour le livre, c'est Hamlet de Shakespeare.
avatar
Zeke

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The beauty and the beast (PV: Alleria)

Message par Alleria le Dim 08 Oct 2017, 16:44

The Beauty and the Beast
Feat Zeke
La première impression de la reine était formelle : Personne mystérieuse jonglant entre un côté cultivé et l’autre assez ridicule faisant place à un adolescent rebelle. Ce n’était qu’une première impression mais elle se demandait encore pourquoi elle était venu lui causer deux trois mots. Elle en revenu donc à pourquoi elle était ici. Il avait l’air d’être l’un des rares réveillés à cette heure-là. Était-ce lui qui avait stoppé son sommeil divin ? Elle se répétait, mais rien n’est plus normal que de garder ses objectifs lors d’un débat afin de ne pas perdre de vue ce pourquoi nous y sommes.

En ce qui concernait le garçon contradictoire, sa réponse fit sourire la reine. C’était un mensonge doux à ses oreilles, elle aimait qu’on se nomme serviteur devant elle. Un plaisir simple mais présent. Pour en revenir au livre, il confirmait la première impression, malgré son visage et son attitude il était quand même capable de lire du Shakespeare, elle se demandait alors si cela avait un lien avec sa personne. « Ce sont donc bien nos actions qui nous définissent. » Alors ce livre avait-il un rapport ? Ce garçon avait définitivement piqué l’intérêt de sa royauté. Seulement par où commencer ? Elle ne pouvait commencer à poser trop de questions, même si après mûre réflexion elle pouvait se défendre. Cependant, une action du jeune homme fut telle une étincelle dans son cerveau surdéveloppé.

Elle qui venait de regarder le livre, un détail la chiffonnait. On pouvait entrevoir un numéro sur sa main elle n’avait pas beaucoup d’expérience dû à son manque de découverte de la vie mais selon ses connaissances on pouvait penser aux numéros des bétails. Il était voué à se faire manger ? Non, c’était un raisonnement puéril alors il devait sûrement s’agir de quelque chose plus grave, après tout s’il était dans cette académie, il devait y avoir une raison. Le fait qu’il le cache confirmait tout soupçon, elle avait raison sur toute la ligne. Il était donc temps de montrer qui était le chef de la conversation, elle n’en avait plus que faire des sentiments de son interlocuteur, il allait répondre à ses questions qu’il le veuille ou non. Elle croisa ses bras puis prit une grande inspiration avant de regarder fermement le garçon dans les yeux.

« Tu sembles cultivé malgré ton apparence, j’admets t’avoir jugé un peu tôt, tu es presque… disons… intéressant. Seulement, je ne sais rien de toi mais il en va de même pour toi envers moi. Mais j’aimerais savoir, quelle est cette marque sur ta main ? Qu’est-ce que tu es ? Tu ne serais donc que du bétail ou un simple rat de laboratoire ? »

Dans son discours, le jeune homme prenait place à une bête. Elle lui faisait comprendre qu’à ses yeux il venait de descendre tout en bas de l’échelle sociale. Qu’il s’énerve, qu’il change de sujet, elle allait toujours tourner autour de ce sujet jusqu’à qu’il réponde. Lorsque la reine ouvre la bouche, on exécute ses ordres, un point c’est tout.

(c) par elfyqchan pour Never-Utopia



Observe ma supériorité en #0066ff

Revenir en haut Aller en bas

Re: The beauty and the beast (PV: Alleria)

Message par Zeke le Dim 08 Oct 2017, 20:16



The beauty and the beast

(c) Yumiko sur Académie Tsuki


« Tu sembles cultivé malgré ton apparence, j’admets t’avoir jugé un peu tôt, tu es presque… disons… intéressant. Seulement, je ne sais rien de toi mais il en va de même pour toi envers moi. Mais j’aimerais savoir, quelle est cette marque sur ta main ? Qu’est-ce que tu es ? Tu ne serais donc que du bétail ou un simple rat de laboratoire ? »

Le dragon continua de sourire malgré le questionnement insdiscrèt de la dame. S'attendait-elle à ce qu'il pète un plomb ou encore qu'il se défile? Il n'était pas comme ça et encore moins face à une personne tel qu'elle. Elle était ignorante et levait le nez sur tout ce qui l'entourait en plus de se faire une idée des gens par le simple fait de les regarder. Zeke décida donc simplement de lui lancer un sourire déconcertant n'essayant plus tellement de cacher le tatouage 527. Il posa son livre à côter de lui, s'étirant d'un air ennuyé, et reposa son regard pâle sur Alleria. La Rubis était bruyante, mais au moins, cette agression aux tympans du Russe l'avait réveillé, il lui devait bien ça. Elle serait l'une des rares personnes à l'irriter plus ou moins avec sa personne tumultueuse. Le jeune homme remarqua dans le regard la belle rien que moins que du dégoût. La marque devait l'avoir fait descendre en chute dans l'estime d'Alleria... et bien soit. Il ne pouvait pas changer son passé et d'ailleurs, il ne regardait plus en arrière depuis longtemps. Zeke préférait être intrigué par le futur que regretter le passé. Alors que le Rubis observait toujours la jeune femme sans bronché, il se dit qu'au fond, elle était comme lui. Elle devait venir d'une famille noble et c'est sûrement de là qu'elle avait prit la grosse tête, sans aucun doute. Le dragon étouffa un petit rire face à sa réflexion avant de finalement répondre à Mademoiselle la curieuse.

- Encore là, vous me jugez pour quelque chose qui hors de mon pouvoir, c'est quand même dommage, commença-t-il, amusé avec une pointe de sarcasme. Mais je dois dire que votre audace ne me laisse pas indifférent, je dois l'avouer. J'étais en effet un spécimen de laboratoire, il dit cela avec une dose de confiance et un sourire aux coins des lèvres, il se moquait d'elle, car elle était bien trop sérieuse et il ne pouvait s'empêcher de la taquiner. Et vous, Madame la ''Reine'', votre famille noble vous a montée à la tête pour que vous soyez aussi suspicieuse envers tous les gens que vous rencontrez ou c'est seulement parce que vous avez la grosse tête de nature?
avatar
Zeke

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The beauty and the beast (PV: Alleria)

Message par Alleria le Ven 13 Oct 2017, 22:46

The Beauty and the Beast
Feat Zeke
La reine commençait à sourire. Elle commençait à comprendre comment il fonctionnait. Après sa remarque sur son numéro, il ne cherchait maintenant plus à le cacher, c’était presque à croire qu’il avait fait exprès de le cacher tout à l’heure. Il voulait faire le malin, mais personne ne pouvait passer sous le jugement de la reine impunément,  il souriait tout le temps laissant montrer son indifférence face à aux propos d’Alleria qu’elle assimilait à un manque de répondant de sa part. Si cela évoluait en affrontement, elle avait toutes les chances de son côté. Si elle parlait de la sorte, c’est parce qu’elle possédait l’assurance de toujours avoir raison et que même lors d’un échange de coups elle saurait montrer sa supériorité. Alors que faisait-elle avec lui ? Elle n’avait pas forcément d’idées précises, peut-être qu’au fond d’elle elle voulait que ses relations passent pour le mieux. Mais il était temps de redescendre sur Terre, elle n’était pas l’une de ces princesses que l’on voyait dans les histoires avec un bon fond, elle voulait accomplir ses objectifs même si des sacrifices étaient nécessaires, cette  dispute avec un élève de sa trempe la laissait de marbre. Elle n’avait jamais entendu parler de lui, il n’avait pas l’air puissant et manquait de poigne et de tact. Quelle perte de temps.

Il continuait à parler d’un langage soutenu, comme s’il voulait suivre la langue d’Alleria et cela sonnait comme une insulte. S’il voulait l’énerver c’était chose faite et cela était loin d’être inefficace. Elle allait stopper cette conversation inutile mais pas en fuyant. La fuite est synonyme de lâcheté et d’échec, on pourrait dire que c’est un mot inconnu pour elle mais celui-ci est bien trop étendu pour ne pas en connaître l’exacte définition. Elle se mit alors à rire de bon cœur. Il ne pouvait se douter de la véracité de ses propres mots.

« Cesse tes sarcasmes, vieux serpent. » Elle se leva et le regarda de haut, perçant son regard. « Je suis bien loin de ces clichés de princesses auxquels tu penses. Pour ta gouverne, je n’ai que faire de ma famille. Je lui suis supérieur en tous points, tout comme toi. Mes parents n’étaient que des faibles qui manquaient cruellement de détermination, la richesse ne fait pas tout tu sais, car il faut savoir s’en servir. Alors je vais me présenter une nouvelle fois à toi. Je suis la grande Alleria qui suit supérieur au commun des mortels et même à vous, élèves de cet établissement, vous qui entendrez un jour parler de moi comme une déesse. Ne crois pas que tu m’énerves, bien au contraire, tu me confirmes dans l’idée que vous n’êtes que de simples d’esprit. J’aurais pu déjà partir tu sais, mais l’envie de te faire comprendre que jouer à ton petit jeu ridicule ne te mèneras à rien dans la vie m’est bien plus délicieux. Tu es faible. »

Elle souriait, laissant presque penser qu’elle était sadique. Mais si elle pouvait changer la façon de penser de ce raté alors que grand bien lui fasse. Elle n’était ni gentille, ni méchante. Elle voulait que les élèves de cette académie soient également des personnes aux grandes ambitions ayant de grandes volontés. Elle se demandait également ce à quoi elle pouvait penser après s’être exprimé de la sorte. Il s’agissait de la même adrénaline qu’elle avait ressentie devant ses parents ce fameux jour. C’était donc cela d’être « méchant » ? D’être une rubis ?

(c) par elfyqchan pour Never-Utopia



Observe ma supériorité en #0066ff

Revenir en haut Aller en bas

Re: The beauty and the beast (PV: Alleria)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum