Miya, une Déesse, pas un ange. [terminé]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Miya, une Déesse, pas un ange. [terminé]

Message par Miya le Dim 24 Sep 2017, 19:50



Miya Monacelli

Maison Saphir




♦️ Statut : Élève.
♦️ Travail : ø
♦️ Origines : Sicile.
♦️ Logement : Dortoir Saphir 10F
♦️ Pouvoir : Prééminence divine.
♦️ Sexe :
♦️ Âge : Dix-huit ans.
♦️ Taille : Cent soixante-douze centimètres.
♦️ Yeux : Marrons.
♦️ Cheveux : Bruns.
♦️ Peau : Blanche.
♦️ Corpulence : Élégante.
♦️ Avatar : Rude question.







Mental

Je suis comme une déflagration d'intelligence et de singularité au premier instant. Je suis cette création transcendante à laquelle on ne peut reprocher sa condescendance. Je suis la chimère divine qu’on ne peut toucher du bout des doigts, je suis cette lumière que Dieu a fait être, de la même essence que lui. Je suis la maîtresse de la situation, désinvolte et hermétique à la fange en toute circonstance, icelle dont l’apparat onirique n’a rien à cacher que ce qui est plus parfait encore. Je suis cette divinité sans égal à chaque parole, à chaque regard. Je suis le joker, moi, celui qui surpasse les as ou les souverains autoproclamés, capable de se cacher dans le jeu du plus crédule comme dans celui de mon propre frère. Je suis, moi, la Grande Miya, la quintessence du divin, celle qui n’est aucunement comparable à la plèbe et aux rois.

Physique

Le brun de mes cheveux ne les rendra pas forcément comparables aux siens, la couleur de mes yeux ne lui permettra peut-être pas d'entrevoir les siens au fond des miens, mon style banal ne sera pas nécessairement le même que le sien, mais mon visage, lui, sera pareil à celui qu'il imagine, qu'il désire, qui que soit cette personne en face de moi, l'expression qu'on lira sur son visage et le mien sera la même. Mais je resterai toujours droite et calme, je resterai haute, fidèle à moi-même, je ressentirai tout ce que l'on veut que je ressente mais je n'imiterai personne.

Pouvoir

♦️ Avantages et ampleur : Ce pouvoir me permet de faire en sorte qu'une personne me considère comme une Déesse.
♦️ Inconvénients et limites :Premièrement, je n'ai, du moins pour l'instant, aucune capacité propre à une Déesse (je n'ai pas d'autre pouvoir, en clair). Aussi ce pouvoir me fait ressentir un certain manque si je ne l'utilise pas pendant un moment, et il me fait ressentir, après utilisation, une douleur sur l'ensemble de mon corps, amplifiée par la privation du sens du toucher, douleur de durée équivalente à celle de l'utilisation du pouvoir. En outre, la douleur sera plus ou moins forte en fonction de ce que mon pouvoir m'aura permis de provoquer, indirectement ou directement. Pour finir, le temps où je subirai ce contrecoup sera aussi celui où je subirai celui d'avoir des réactions bien plus extrêmes qu'en temps normal.
♦️ Autre : Pour que ce pouvoir fonctionne, il faut que je puisse voir la personne sur laquelle je veux l'utiliser. Si je n'ai plus cette personne dans mon champ de vision, le pouvoir persiste le temps que je capte encore son attention (si je lui parle, pour donner un exemple).




Histoire

Mon histoire ? Vous ne m'en voudrez pas si je suis concise, je déteste perdre mon temps. Inutile de parler de ma naissance, rentrons immédiatement dans le vif du sujet : le début de ma vie. Mon enfance s'est résumée à l'affection de mes parents, la bonne entente avec mon frère et mes premières relations sociales fructueuses. En définitive, c'était une enfance bien morne pour une enfant avec tant de potentiel, à ce moment j'avais déjà le don qui m'est encore si précieux aujourd'hui, mais je n'avais aucun moyen de le comprendre : j'étais enfant. Je pense que ma haine envers mes parents doit venir un tant soit peu de ça, bafouer mes capacités en tentant de m'enfermer dans une vie comme une autre. L'enfance passée, je suis devenue adolescente, et c'est à ce moment que je me suis transcendée. En quelque années j'avais changé au plus profond de mon être, mais en surface j'étais toujours la même, j'étais restée la douceur que j'avais été pour tout le monde, exceptés mon frère, et, bien évidemment, mes deux parents.

De mon entière existence, jamais personne ne s'est moqué de moi, Miya, en toute impunité. Certains, plaçant leur honneur ou leur fierté sur un piédestal, en firent de même avec moi en s'agenouillant à mes pieds devant leurs semblables. D'autres déposaient la bouche du canon de leur arme sur la tempe de celui qu'ils croyaient de leur côté d'abord qu'il ne la pointaient vers moi. De toute ma vie, je ne laisserai jamais à personne l'opportunité de se moquer de moi.

Ce n'est que plus tard, à l'aube de mes dix-sept ans, que ma vie a changé du tout au tout. Ça faisait alors trois ans que mes parents et moi n'avions pas échangé un mot, et que je n'avais pas eu la présence physique de mon frère près de moi. Mais je savais la vie qu'ils menaient, l'Amérique, c'est une terre qui fait rêver, mais mes chers parents étaient bien vite redescendus de leur nuage en y arrivant. Je vivais alors avec un autre membre de ma famille, qui acceptait beaucoup mieux ma supériorité que mon père et ma mère. Souvent, avec eux, nous nous étions disputés à propos de ma supposée prétention, il semblait assez évident, de toute façon, qu'ils étaient faits pour élever un enfant tel que mon frère plutôt que moi.

L'année de mes dix-sept ans, donc, je m'étais inscrite dans une routine de vie circulaire mais si peu ennuyeuse qu'elle me convenait, qu'elle m'amusait, et qu'elle aurait su me divertir des années durant. Le matin c'était du tabac et de la verte, et la journée j'étais assidue aux cours comme je l'étais au rendez-vous où on se tapait dans la main comme deux amis, échangeant quelque sous contre une barrette et se séparant sans se dire « au revoir ». Ça me convenait, ça payait, c'était bref, et quelle que soit la personne avec qui je traitais, c'est moi qui menais la danse. Seulement toute chose a une fin, et celle-là coïncidait avec ma majorité, et m'amenait vers quelque chose d'autrement palpitant.

Les lumières de la ville, à travers la vitre transparente, j'avais l'impression dès les premières fois de les avoir déjà tant vues. Mon regard passait sur chaque lueur que je pouvais apercevoir dehors tandis que le taxi prenait le chemin le plus bref pour rentrer chez moi. J'étais très heureuse des fois, et j'étais loin de l'être d'autres, je faisais un bilan de ma soirée sur la route du retour, comme je le faisais tout le temps. Après avoir passé une soirée à passer par des détours sinueux comme une ombre pour se faire discrète, ces instants calme dans un endroit toujours en mouvement étaient bénis. Mais il y a un soir qui avait été particulièrement différent, le seul événement sur lequel j'ai eu le sentiment de perdre le contrôle, celui qui m'a amenée à l'académie Tsuki alors que leur demande m'avait, de prime abord, laissée complètement indifférente.

Le visage de quelqu'un qui avait tué, qui était habitué à tuer, un visage froid qui m'avait montré que la mafia avait bien plus de cartouches à dépenser que le commerce de rue douteux. La première offense, que je me suis jurée de lui faire regretter, qu'il m'a faite, était de me tenir tête à un moment plutôt délicat d'une négociation que je savais vouée à l'échec, à l'inverse de la personne que j'accompagnais. Il s'était tenu là, face à nous deux et un revolver chargé à la main, et avait eu besoin de deux tirs pour abattre l'un de nous deux. Il n'a fait mouche qu'une fois, et la balle qui n'a pas atteint sa cible m'a touchée au bras. C'était la première et aussi la dernière fois que quelqu'un m'infligeait ce genre de douleur, je me le suis juré et j'ai tenu parole. Il me restait à me venger, mais c'était un autre soir, ce soir où j'avais l'impression que la maîtrise de la situation m'échappait.

C'était un soir qui avait l'air comme les autres, quelques billets en poche et, exceptionnellement, une marque sur le bras, j'attendais patiemment de retourner chez moi. Quelque minutes plus tard, le chauffeur du taxi était mort, et moi dans une situation où je sentais mon cœur battre et la mort proche, très proche de moi. Ma vie ne tenait qu'à une chose : qui saurait trouver l'autre en premier. J'entendais ses pas approcher, je l'entendais, lui, approcher du cadavre du taxi dans lequel j'étais encore. J'ai sorti un miroir de ma poche et j'ai essayé de le retrouver, et une fois que je pouvais le regarder directement des mes propres yeux... j'ai souri.

Aujourd'hui me voilà donc à la même académie que mon frère, pour la même raison. Ici personne ne me connaît ni ne me remarque, et j'ai repris mes anciennes activités exemptes de tout risque.



Et toi, derrière l'écran ?



♦️ Prénom ou surnom : FUAN MDR
♦️ Anniversaire : 2000
♦️ Activité : JA TERMINALE NATÜRLICH
♦️ Loisirs : répondre en retard à mes RPs OUAIS
♦️ Tu aimes : Les maths. (8
♦️ Tu détestes : Devoir me lever tôt.
♦️ Ton rêve : il a été interrompu par mon réveil trop tôt.
♦️ Comment es-tu arrivé ici ? Je dirais bien "par erreur", mais je "reste" par erreur plutôt. ((((((((((((((((8
♦️ Des idées pour améliorer le forum ? Moi, au staff, avec les pleins pouvoirs.
♦️ Petit mot de fin : Je fais que les choses en grand. ://////////////////////////////



Dernière édition par Miya le Dim 08 Oct 2017, 18:42, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miya, une Déesse, pas un ange. [terminé]

Message par Invité le Dim 24 Sep 2017, 19:53

bienvenue chez toi, sœurette.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miya, une Déesse, pas un ange. [terminé]

Message par Darren le Dim 24 Sep 2017, 19:57

jpp


Autre compte : Hideki



#CoupDePouce

"Hideki, première créatrice de persos-capotes." - Hideki, 2017




avatar
Darren

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miya, une Déesse, pas un ange. [terminé]

Message par 'Weiss le Dim 24 Sep 2017, 20:12

bb

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miya, une Déesse, pas un ange. [terminé]

Message par Caitlyn Hanazakari le Dim 24 Sep 2017, 20:21

Ah la la... Fuan chez les Saphirs. Cesseront-ils donc d'être suicidaires et pleurnichards ? Hâte de voir ça :D


“But I don't want to go among mad people," Alice remarked.
"Oh you can't help that," said the Cat:
"we're all mad here. I'm mad. You're mad.”

avatar
Caitlyn Hanazakari

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miya, une Déesse, pas un ange. [terminé]

Message par Luxia le Dim 24 Sep 2017, 20:29

Rebienvenue, re bonne chance pour ta validation, et bienvenue chez les saphirs! x)


J'incinère des gens, défenestre des nains en #009999 ou en glauque #649B88

Pourfendeuse de nains officielle de Tsuki B)

Je sais que je suis faible, mais je veux me battre.
Je sais qu'ils m'ont détruite, et c'est pour ça que je veux me venger.
Et malgré la larme qui perle sur ma joue, je tiendrai mon épée.
Parce que même la fleur que je suis veut vivre libérée.

Menace Rose Musique
Fiche♣️Dossier♣️Journal♣️Casier
avatar
Luxia

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miya, une Déesse, pas un ange. [terminé]

Message par Rim le Dim 24 Sep 2017, 20:34

Sympa ton vava ! :))

(Jolie description sinon ;) )


#91283B وأنا أتكلم

Remember : Artemis ❤️
avatar
Rim

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miya, une Déesse, pas un ange. [terminé]

Message par Daaf le Dim 24 Sep 2017, 20:53

Je préconise des gélules de modestie pour guérir une condescendance aiguë.


Couleur de dialogue : #FFBF00




Emblèmes:


Thèmes:


avatar
Daaf
Syndicat

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miya, une Déesse, pas un ange. [terminé]

Message par Kagami le Dim 24 Sep 2017, 22:17

Bienvenue à toi!!


avatar
Kagami

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miya, une Déesse, pas un ange. [terminé]

Message par Tori Clark le Dim 24 Sep 2017, 23:28

Fuan chez les Saphirs... La fin du monde est donc si proche ?

(Joli vava, sinon)



CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 19
avatar
Tori Clark

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miya, une Déesse, pas un ange. [terminé]

Message par Zeke le Lun 25 Sep 2017, 03:46

Re-bienvenue ^^
avatar
Zeke

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miya, une Déesse, pas un ange. [terminé]

Message par Aiky le Lun 25 Sep 2017, 11:05

Bienvenue et bon courage, petite déesse pour ton entrée en enfer ... enfin ... ici ! :3
avatar
Aiky

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miya, une Déesse, pas un ange. [terminé]

Message par Croa le Lun 25 Sep 2017, 23:36

Fuan ? Fuan.... Fuan ?

*Observe autour et fuis*

Sinon bon chance pour vava lul jtm même si jte connais po ❤️




Croa:


Croa ronronne en #00ccff ou en #00ff00

Présentation · Dossier · Casier

Love me or Hate me, i'm still fabulous !
avatar
Croa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miya, une Déesse, pas un ange. [terminé]

Message par Metatoon le Mar 26 Sep 2017, 02:32

Bonjour, je vais m'occuper de ta fiche.

On va y aller points par points :

L'avatar : il serait préférable de choisir un avatar "stable", avec un nom et le titre de l'oeuvre s'il y en a. Je te force pas à le changer, mais cela vaut mieux pour toi (par exemple si tu veux changer de vava ou passer une commande dans une boutique, ça serait un peu compliqué)

Pour le mental : J'adore ce que tu as fait pour cette partie, mes des trucs me tracassent. Tu décris plus ton personnage, ce qu'il pense, plutôt que de décrire sa véritable personnalité. Il y a celle que nous voyons nous-même et celle que les autres voit. Tu préfères rédiger la personnalité que pense avoir ton personnage. Il serait préférable de faire celle dont tout le monde voit. (par exemple ce qui me vient à l'esprit en lisant ton caractère est "orgueilleuse" car elle préfère penser à elle-même qu'aux autres... Arrête moi si je me trompe.) Donc si possible faire 5 traits de caractère.

Pour le physique : C'est sympathique à lire, mais il faudrait peaufiner un peu ça si possible. Par exemple tu dis qu'elle a un style banal.... Mais qu'est-ce qu'un style banal en fin de compte ? Cela varie selon les personnes. Puis, tu peux aussi rajouter ses tics, ses manières, si elle se maquille ou non par exemple..

Pour le pouvoir : Bon, déjà on va limiter le premier point :tu ne pourras utiliser ton pouvoir que sur une personne à la fois.
Ensuite, ton pouvoir ne marchera que si tu as la personne dans ton champ de vision, certes, mais l'effet ne persistera pas pendant un petit moment si la personne quitte ton champ de vision.

Maintenant parlons des inconvénients... Je n'en vois pas. "Être en manque de ne pas utiliser son pouvoir" n'en est pas vraiment un. Puis le changement brutal de comportement... Non plus. Il faudrait des choses plus claires comme : maux de têtes, nausées, vomissement... Etc, etc. Donc il faudrait que tu mettes de vrais inconvénients une fois le pouvoir utilisé.

Après je vais te demander une limite de temps. Par exemple, deux minutes que je trouve assez légit. Après, quand je lis ton pouvoir, je pense à celui de Darren car ils peuvent fonctionner de la même manière, mais celui de Darren lui, ne permet que de se faire "haïr" par la personne qui le regarde, donc :

Jusqu'où peux-tu être considérée comme une déesse par les autres ? De ce que je sais, les personnes n'hésitaient pas à mourir pour les dieux à l'époque. Je suppose que tu ne pourras pas faire ça, dans ce cas il faudrait savoir ce que tu peux faire à la personne en tant que déesse. Tu peux lui donner des ordres ? La personne te respecte juste ? Ton pouvoir en soit reste floue et ne peut pas être validé tel qu'il est. J’opterais plus pour que ton pouvoir te procure un peu plus de respect que la moyenne, mais c'est tout.

Pour l'histoire : En soit elle est bien, mais je m'attarderais à une relecture plus profonde, suite à la modification de ton pouvoir, car cette modification impliquera également celle de ton histoire vu que ton pouvoir est mentionné (ou du moins le laisse penser) dans ton histoire à plusieurs reprises. Je pense notamment au début lorsque les personnes s'agenouillent devant ton personnage, ou le moment avec la mafia (arrête moi si je me trompe.)

Avis général : Ceci est plus une supposition personnelle, mais de mon point de vue, je constate que ton personnage est beaucoup plus apte à entrer dans le groupe des rubis, plutôt que dans celui des saphirs. Vu son comportement et sa manière d'expliquer, je vois un peu plus Miya dans les rubis. Bref, ceci était un petit apparté, c'est à toi de choisir la maison de ton personnage.


J'enfume en #FF00FF
Faites gaffe à votre prez'...:

avatar
Metatoon
Modérateur

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miya, une Déesse, pas un ange. [terminé]

Message par Fuanteina le Mar 26 Sep 2017, 09:49

OK ok:

Mental: le problème, ici, c'est que le personnage est honnête,  c'est comme ça qu'elle se décrirait si une personne en qui elle a confiance lu demandait de se décrire, si ça détonne c'est parce Miya ne se décrira jamais honnêtement, mais c'est comme l'histoire, elle mentirais du début à la fin, mais, en l'occurrence, c'est une fiche de RP, donc je peux pas mentir comme elle le ferait. Donc pour le mental, certes on a pas l'idée de ce qu'elle semble être, mais on sait vraiment ce qui se passe dans sa tête, c'est le principe de cette partie sur la fiche nan ?

Physique: si jamais, elle parle d'un style vestimentaire banal, physiquement elle cherche pas à sortir de la norme. Et ses manières je les ai tout de même pas oublié, il est dit qu'elle se tient droite et qu'elle est très fière, et qu'elle semble ressentir la même chose que la personne en face d'elle. C'est une description physique qui remplit assez bien son rôle aussi du coup, non ?

Pouvoir: le truc, c'est que si je dois avoir la personne dans mon champ de vision, que mon pouvoir peut pas être actif plus de deux minutes et que à l'instant même où je quitte la personne des yeux il est plus actif... Bah, déjà elle serait pas morte qu'une fois je pense, et ensuite ça rendrait pas le pouvoir simplement... Inutile, plus ou moins ? On me dira qu'il pourra évoluer et tout ça, mais là il serait d'après moi, assez inutilisable.

Ensuite quand elle parle de manque, c'est quand même un peu une limite, parce que un manque de quelque chose qu'il aime bien, le corps le fait ressentir des fois assez brutalement (et pour ce pouvoir aussi, j'entends). Donc entendre que c'est pas vraiment une limite... Mouais, j'suis pas tout à fait d'accord.

Ensuite, pour l'effet concret qu'a le pouvoir, ça diffère selon les personnes. Le pouvoir ne lui permet que de se faire passer pour une déesse, c'est pas le pouvoir qui va faire en sorte que la personne l'écoute, lui obéisse ou la respecte, tout ça, ça dépendra uniquement de la personne. Concrètement, je laisserai la personne avec qui je rp décider.

Bref, pour le pouvoir, la limitation à une personne je l'ajouterai, seulement à la place des autres choses proposées j'aimerais mettre autre chose. Les réactions excessives que provoquent son pouvoir et le manque lié à celui-ci ne changent pas. Cependant, au lieu de limiter le temps dans l'absolu, mettre un contrecoup qui durera autant qu'elle a maintenu son pouvoir sur la personne (le contrecoup serait de lui faire ressentir de la douleur sur l'ensemble de son corps et de la priver de la sensation du toucher), ça me paraît être un réel inconvénient pour le coup. Ensuite, au lieu d'arrêter net le pouvoir dès que Miya détourne son regard de la personne, il pourrait s'arrêter quand Miya ne capte plus l'attention de la personne, sans changer la condition de voir la personne pour activer le pouvoir (un exemple: Miya regarde quelqu'un -> pouvoir actif, elle lui parle en le lâchant du regard, le pouvoir reste actif. Une fois que la personne ne parle plus à Miya et si elle ne le regarde pas en voulant activer son pouvoir, l'action de celui-ci s'arrête net.) Cela te paraît-il convenable ?

Ensuite pour le fait qu'elle serait mieux chez les rubis, j'y ai pensé, mais Miya est intelligente et effacée avec les autres en général, alors qu'elle n'est pas insolente par exemple (comme on pourrait l'attendre d'une rubis). Bref, le bleu lui va si bien. (8

Bref,  il me semble n'avoir rien oublié !


avatar
Fuanteina

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miya, une Déesse, pas un ange. [terminé]

Message par Metatoon le Mar 26 Sep 2017, 11:02

Bonjour, j'ai bien lu ce que tu as écrit, et je vais essayer de développer un peu ma pensée vis-à-vis de tout ça.

Pour le mental : Je conçois que ton personnage ne peut mentir et se décrit telle quelle... Mais pouvons-nous réellement parler de traits de caractère dans ce cas ? Je m'explique : Elle se prend pour une déesse, elle est supérieure à la moyenne ? Très bien. Mais à part ça, qu'en est-il du reste ? C'est pour cela que faire des traits de caractère est vivement conseillé. Tu peux rester sur la base que tu as actuellement et peaufiner tout ça, mais de ce que je vois pour le moment est que ton personnage tourne un peu en rond dans son mental.

Pour le physique : Très bien, je n'ai donc rien dit sur mon précédent post, et le physique se voit valider.

Pour le pouvoir : Pour ce qui est l'histoire d'inutilité, je conçois ça. Malheureusement, un pouvoir n'est pas réellement fort au début, et se voit d'être faible. Si tu es à l'académie, c'est pour apprendre à t'en servir, si tu as pleins pouvoirs dessus (même avec de gros contrecoups) ça ne sert à rien que ton personnage vienne à l'académie. Puis comme je l'ai dis plus haut, un pouvoir peut se voir inutile au début (comme celui de Metatoon qui peut faire des ronds de fumées.) C'est même un peu "normal" qu'il le soit, sans tomber dans le drastique non plus.

Si tu considères le "manque" comme une limite, je peux te l'accorder. Néanmoins, il faudrait tout de même un temps d'utilisation, ainsi qu'un temps de repos, et le nombre de fois que ton personnage peut utiliser son pouvoir par jours.

Ensuite, pour "l'effet concret du pouvoir" il me faut des exemples. Tu dis que cela peut varier des personnes (je suppose de si elles sont athées, catholiques, etc..) très bien, développe ça. Si tu restes dans le côté "floue" sans donner vraiment d'exemples précis, et de limites à ce côté, le pouvoir ne pourrait pas être validé. Comme je te l'ai dis tantôt, chez les grecs, les personnes pouvaient se sacrifier pour une dieu ou une déesse. Donc à toi de voir maintenant, il faut préciser.

Pour ce qui est du contrecoup pour une utilisation globale et non limitée dans le temps, je suis contre. Pour l'instant, si un personnage considère le tiens comme une "déesse" tu pourras jouer de lui, et lui faire faire des choses contre son grès (peut-être, vu que tu n'as pas mit de limites, je ne fais que supposer.) Comme je l'ai dis plus haut, ton pouvoir me fait penser un peu à celui de Darren... Sauf que son pouvoir lui permet juste qu'une personne haïsse le porteur du pouvoir. Pour toi, cela semble être différent. C'est pour cela que je te demande de mettre une durée d'utilisation, un temps de recharge, et le nombre d'utilisations par jours de ton pouvoir.

Avis général : D'accord, je comprends parfaitement ton raisonnement.

Pour l'histoire : Comme je l'ai dis avant, j'attends de voir pour le pouvoir, car ton histoire semble tenir un peu à ton pouvoir actuel.


J'enfume en #FF00FF
Faites gaffe à votre prez'...:

avatar
Metatoon
Modérateur

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miya, une Déesse, pas un ange. [terminé]

Message par Fuanteina le Mar 26 Sep 2017, 11:54

Mental: qu'il tourne en rond je veux bien le comprendre, cela étant on a une idée de qui elle est, même si elle ne donne pas d'adjectifs, on comprend qu'elle est narcissique, sûre d'elle, condescendante, enfin bref, elle ne se définit pas par des mots mais on comprend qui elle est, non ?

Pouvoir: admettons que je rajoute les limites que tu proposes (sans rajouter les miennes du coup) si tu veux un exemple concret, à la fin de son histoire, Miya utilise son pouvoir pour que la personne voulant la tuer la considère comme une déesse, et elle survit grâce à ça,elle dit pas si elle le tue ou non mais il semble assez évident qu'elle prend au moins son arme, pour en sortir vivante. Son pouvoir lui a permis indirectement d'avoir assez d'influence sur le gars pour qu'il lui donne son arme. Voilà un exemple concret.


avatar
Fuanteina

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miya, une Déesse, pas un ange. [terminé]

Message par Shinji Wataru le Mar 26 Sep 2017, 21:00

ca tire a balle réelle et c'est mangifique *prend son pop corn* bienvenue au passage !


avatar
Shinji Wataru

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miya, une Déesse, pas un ange. [terminé]

Message par Invité le Mer 27 Sep 2017, 11:46

plop,

J'me permet de donné mon avis sur ce sujet la . Pour ma part j'ai sans aucun doute lu et relu cette fiche beaucoup plus subjectivement. Pour la bonne et simple raison que l'ont peut pas se permettre de basé un mentale, un physique et une histoire précise étant donné que tout cela dépendra du point de vu de chacun. Comme on peut le remarqué cette solution plutôt vaste que nous propose ce pouvoir nous permet d'être en position d'idéalisé Miya à notre manière.

Tu m'envoie désolé de remettre en question tes exigences Metatoon mais pour moi cette fiche ne peut pas être étudier selon un point de vu global. J'me doute bien que vous devez avoir certains critères à respecter pour tout type de fiche mais la j'trouve un peu exéssif la manière dont tu impose ta façon de voir les choses sur ce personnage alors que je n'ai jamais vu aucune personne ici nous proposé un personnage aussi diversifié que celui ci.

Regarde, tu en es arrivé à déduire que son personnage irait beaucoup mieux dans la section rubis et bien pour ma part je le voyais beaucoup plus entré effectivement chez les saphirs de part le fait qu'il soit aussi introvertie que cela. Cet élève est un mystère complet et la seul façon de pour y entrevoir la solution serait de voir ce qu'il donne en rp. Ensuite je trouve ça un peu dommage que tu observe cette fiche d'un point de vu global plutôt qu'objectif, étant donner la qualité première du pouvoir, je ne pense pas que la solution de le limité dans le temps et quelques choses de viable. J'me permet de le comparé au miens, mon pouvoir est constamment activé et pourtant j'ai jamais entendu quelqu'un se plaindre de cela, surtout que cette aspect la du pouvoir influe terriblement sur le gameplay que je souhaite proposé. Je pense que Miya est aussi dans ce cas la et que si tu venais à lui retirer cette faculté de son pouvoir, elle en perdrait tout l'aspect unique qu'elle nous proposait. Pour ce qui est du contre coup que cela lui inflige, je conçois très bien le fait qu'un manque soit une douleur assez négligeable au premier abord mais si on le voit, encore une fois, du point de vu de ce personnage. On remarque qu'un manque pourrait l'affecté considérablement étant donner l'importance qu'elle peut donner aux autres, cette dépendance considérable des autres peut nuire à ses idées et la rendre encore plus malade qu'elle ne l'est  déjà si elle venait à se retrouver seul pendant un long moment. Moi je trouve qu'on ne porte pas assez d'intérêt à se contre coup qui me semblait assez simple au vu de l'amplification qu'il développera si il venait à être activer. J'ai besoin de te rappeler qu'il est possible de mourir de solitude ? M'enfin bref tout ça pour dire que la relation qu'entretiendrait Myo se verrait complètement détruite si les choses devaient être modifié comme tu lui a demander.

C'est vraiment dommage que tu reste aussi braqué sur tes idées alors que Fuan ne demande qu'à rectifié ce qui n'allait pas. J'me permet donc de rejoindre les idées de mon ami mais à ma manière si tu le préfère, de te demander un peu plus de réflexion la prochaine fois que tu relira cette fiche que je trouve particulièrement agréable à lire. Un peu plus de respect pour lui, il a passé 2 jours à laisser des messages derrières chacun de ses mots et ça n'est pas par ce que tu les comprend pas qu'ils sont forcement faux.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miya, une Déesse, pas un ange. [terminé]

Message par Ulli le Mer 27 Sep 2017, 12:24

Salutations ! Je viens donner mon avis sur la fiche parce que oui.

Bref en tant qu'avocat certifié de Fuan (avec 0.0000000000000000001% d'intérêt) je viens pour... Donner mon avis sur la fiche, oui certes. Bref, j'essaie de défendre un peu Miya parce que je trouve que c'est un peu lourd comme meujeutage.


Petit arrimage vite fait sur l'avatar, je sais que ce n'était qu'un simple conseil mais bon, un nombre incommensurable de membres ont des avatars OC non référencés, cela a longtemps été le cas pour Ulli, ce n'est pas forcément un problème. Je pense que Fuan, de son expérience n'aura aucun problème.

Je passe vite fait sur le physique aussi, ce n'est pas parce que c'est banal que ce n'est pas détaillé après tout, la monotonie est une option de jeu que je trouve sympathique à aborder s'il faut. "Même ne pas choisir est un choix." Mais bon, assez de parler des problèmes déjà réglés.

Pour le mental, je trouve que le côté "tourne en rond" peut témoigner de l'égocentrisme "maladif" du perso et je trouve ça ma foi tout à fait intéressant, oui. Il a donné un bon descriptif, il faut lire entre les lignes, c'est subtil et libre à l'interprétation, mais je trouve ça mieux qu'une liste exhaustive qui n'a pas été habillée et qui fait plus tableau de compatibilité que témoignage d'un être vivant (même si on peut voir la présentation comme un dossier administratif sérieux, on a déjà vu "pire" comme description affichée). De plus, je ne vois pas le problème avec la première personne, c'est une narration comme une autre que j'utilise pratiquement tout le temps, y compris dans mes fiches de présentation et on ne m'a jamais fait de remarque. Et cela tombe sous le sens que le personnage ne mentira pas sur sa propre fiche RP qui plus est. Encore plus, dû au fait qu'on parle d'un membre déjà actif depuis un moment.

Pour ce qui est du pouvoir du coup... Je sais que comparer les pouvoirs, c'est pratique. Personnellement, principalement parce que c'est ce qui est arrivé pour Felias je pense. Son intangibilité était très similaire à celle de feu Koji, mais avec un concept plus profond et donc un potentiel plus élevé, oui. De ce fait, mon personnage s'est fait nerfer, mais bon c'était relativement legit dans une moindre mesure. Là où je trouve la manoeuvre un peu moins legit sur ce cas, c'est que la comparaison n'est pas la même entre Darren et Miya. De mon point de vue, je vois les pouvoirs en terme de puissance et fondamentalement, les deux pouvoirs sont aussi puissants, l'effet est seulement inversé. Je simplifie la mécanique : je vois Darren qui inflige constamment la haine autour de lui, disons 50GWM (Giga-Watts Métaphoriques) de haine. Donc Miya peut aussi infliger constamment 50GWM d'adulation pour les mêmes contraintes. C'est un raisonnement plutôt scientifique qui conviendra à beaucoup je pense.

Alors, certes on va me retorquer, "Oui mais Darren est désavantagé par son pouvoir et Miya non." Oui bien sûr, mais si ce n'était pas le but premier d'être désavantagé par ce pouvoir, le joueur n'aurait pas dû choisir un pouvoir pareil. Et donc je trouve que comparer le pouvoir de Miya à un pouvoir comme celui de Darren n'est pas forcément le plus facile. L'un est là pour donner du challenge, l'autre non et vouloir mettre les deux au même niveau en terme de roleplay est plutôt incohérent vu que les deux personnages ne sont pas prévus pour le même roleplay. Je veux bien qu'on limite un pouvoir parce que l'élève est nouveau, mais uniquement pour ce fait et pas pour un autre. Pour ce qui est des précisions sur les effets, c'est légitime je pense.


Pour le reste, tout a été dit. Même si je sais que j'ai radoté sur des affaires déjà réglées. Bien évidemment, je ne cherche pas à faire le travail de la modération, je ne suis qu'un membre lambda du forum qui affiche son point de vue pour soutenir un membre parce qu'il trouve cela nécessaire.

À côté, je suis tout ouïe pour entendre un contre argument à mon petit pavé. Au delà de simplement aider, j'aimerais en savoir plus sur le fond du raisonnement qui a donné naissance à une telle décision.



Auf wiedersehen Laworth.

Chosen fate
03% : "Coolest"   |   78% : "Kira"   |   19% : "Weise"

Je suis stable en #008DFF
Je suis instable en #A40000
avatar
Ulli
Syndicat

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miya, une Déesse, pas un ange. [terminé]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum