Big Boss Myo et le p'tit nouveau [Myo']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Big Boss Myo et le p'tit nouveau [Myo']

Message par Shinji Wataru le Ven 22 Sep 2017, 17:31

Vous savez ce qu’il manque dans cette académie ? Une salle de jeu ! Sérieux ils devraient en avoir mis une depuis un moment vu le nombre de pequenots pas foutu de se tenir au centimètre carré ! S’il y a bien une zone dans chaque ville qui reste calme même dans le bordel c’est une salle de jeu ! Pourquoi ? Suffit de foutre un gérant dans la violence et qui pète la gueule des casses couilles ! Croyez-moi ça aide à calmer les gens. Malheureusement il n’y avait pas de salle de jeu ou de bowling etc… dommage !

J’étais là un aprèm, au lieu d’aller en cours à chercher un magasin qui vendait des jeux vidéo pour ma PeuSeuPeu, ouais la console est old school mais croyez-moi les jeux sont toujours aussi fun, jusqu’à présent j’avais fait que des rencontres intéressantes ici et j’espérais en faire une aujourd’hui, j’avais besoin de me faire un réseau de potes potentiellement cheaté avant de sortir d’ici parce que vu le pouvoir que j’ai et ma tendance à chercher la merde en toutes circonstances j’allais sois mourir jeune sois pas vivre longtemps.

Je parcourais donc les magasins tranquillement en mangeant des chips sorties de mon sac, ouais par contre dans mon sac y’a clairement zéro cahier/livres que de la bouffe et de la bouffe. Dans un des magasins j’avais remarqué une section jeu vidéo avec des jeux Mintendo 65 ! Putain ça remonte à loin quand même, un coup d’œil et je vois la section PeuSeuPeu avec le Monster Ghunter qu’il me manquait…mon karma me souriait là, je chopais le jeu et allait payer en sifflotant.

La première partie de mon aprèm était accomplie. Passons maintenant à la deuxième ! Il me faut des infos sur le mec qui est censé partager ma chambre. Censé parce que ça fait moins d’une semaine que je suis là et sois c’est un ninja qui revient quand je dors (tout le temps du coup) soit il est jamais là. En plus le monsieur est ultra connu en tant que Rubis et en en tant que cheatos dans tout Tsuki. J’avais fait mes recherches et il y avait trois Rubis à ne pas énerver un mec avec un pseudo j’avais oublié son nom, un certains Jinn et Myo’ ! Je commençais par le moins dangereux niveau réputation des trois.

Mon objectif était déjà de voir c’était quel genre de monsieur et si y’avait moyen de devenir pote avec. Je le manipule pas hein, je veux juste être la quand c’est la merde et pouvoir tout filmer pour faire des vues sur internet ! Connard a la vie a la mort baby. Je devais chercher un mec sapé cool avec une dégaine edgy mais pas trop et des cheveux rouge sang avec des yeux perçants. Je prends une chips en scrutant les lieux parce que j’avais entendu dire qu’il serait là pour X raisons dans le dortoir.

Un bâillement de type violent et le voilà, en chair et en violence le fameux Myo, woah la tête de chef de gang qu’il a, well allons taper la discut’ à mon senpai. Je m’avance vers Boss Myo et tends mon paquet de chips en baillant

« Yo, j’suis nouveau à Tsuki, j’ai entendu dire que t’étais un des boss de l’académie, j’ai envie d’être impliqué dans votre prochaine connerie y’a moyen ou pas ? C’est des chips gout barbecue aufait » entrée en scène de type anormale mais quand on approche un boss faut avoir les mots ladies and gentlemen.


avatar
Shinji Wataru

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Big Boss Myo et le p'tit nouveau [Myo']

Message par Invité le Sam 23 Sep 2017, 21:01

Les histoires, encore et toujours les mêmes histoires pathétiques qui se tramaient en ville ces derniers temps. J'pouvais plus me balader dans un quartier sans qu'un foutu gars vienne me prendre la tête pour mon manque de civilité. J'avais prit l'habitude de me balader en ville une bouteille à la main cacher sous un vulgaire sac plastique noir, pensant qu'elle se trouvait bel et bien à l'abris des regards. Mais j'pouvais pas me douter que leurs regards se feraient beaucoup plus insistant et qu'ils verraient le goulot propre à celui d'une bouteille d'alcool fort. Même si l'odeur corporelle que j'dégageais ne pouvait que les influencer sur cette opinion malsaine et propre à moi que je laissais entrevoir aux autres habitants.

Pour en revenir à ses habitudes la, j'avais prit l’initiative de me balader dans les quartiers branchés de la ville, toujours ce bon vieux quartier la que je connaissais presque dans les moindres recoins. J'en avait fait ma zone de confort, enfin confort en terme d'argent, bien évidemment. J'avais fini par investir dans business un peu spécial de contre bande de tabac. Des paquets de clopes moins chères ça faisaient le bonheur de plus d'un habitant dans cette ville. J'avais refilé ça à un pakate qui cherchait du boulot sans identité fixe, un immigré si vous préférez. J'me disais que c'était le plan parfait, au cas ou il se ferait avoir, il chercherait pas plus que ça à savoir d'ou vient tout cette investissement, ils chercheront tout simplement à l'expédier chez son daron le dresseur de serpent.

Tout ça m'avait donc permit de prendre une influence considérable sur ce quartier la, j'avais toujours vents des dernières nouvelles, des nouveaux magasins, des meilleurs endroits pour se droguer ou profiter des soins d'une des plus belle prostitué de la ville et de toutes sortes d'histoires plus glauque les unes que les autres.. M'enfin bon, passons. J'parlais des gens qui se permettaient de me dévisager du regard quand j'me baladais dans l'endroit ou j'me sentais le plus chez moi. J'aurais très bien pu crée un génocide sur le coup mais j'avais fini par me faire à l'idée qu'on ne vivrait jamais dans un monde égaux. J'étais fort, beaucoup plus fort qu'eux et cela se ressentait énormément dans le mépris que je leur portait quand ils essayaient de s'immiscé dans la zone que j'm'étais "réserver".

Je zonais sur quelques marches au pieds d'une grande porte noir, en métal, qui pouvait paraître presque inviolable au premier regard. Inviolable dans le sens ou l'atmosphère quelle émanait d'elle ne pouvait présager rien de bon, une grande porte complètement noir qui donnait sur un long bâtiment brûlé sur certain endroit de ses façades. Elle aurait pu vous laissez croire qu'elle était abandonné mais les quelques lumières qui s'allumait le soir autour d'elle nous permettait d'entrevoir un vieille homme qui rodait dans la maison, toujours la canne à la main. Pour tout vous dires, je m'inquiétais quelques peut quand je ne le voyais pas descendre ses longs escalier pour venir se servir son verre de lait presque quotidien. J'en avait fait mon centre d’intérêt depuis que j'm'étais retrouver à défendre son immense baraque de l'assaut de 2 ou 3 bricoleurs.. Cette histoire remontait, excusez moi, mais il avait perdu sa femme ce soir la et j'm'étais mit à sa place l'espace d'un instant, j'aurais été content de voir qu'un grand gaillard comme moi me porte son aide jusqu'à ce que j'finisse par mourir naturellement. Il me demandait de lui faire ses courses de temps à autres, mais le reste du temps, j'étais planter sur les marches de son immense demeure, comme un chien de garde.. C'est comme ça que les autres le voyaient mais vous vous doutiez bien que j'en avait complètement rien à foutre de leur généralité, j'faisais ça pour le papy par ce qu'il avait que les types comme moi pour faire ce sale boulot.

« Yo, j’suis nouveau à Tsuki, j’ai entendu dire que t’étais un des boss de l’académie, j’ai envie d’être impliqué dans votre prochaine connerie y’a moyen ou pas ? C’est des chips gout barbecue au fait. » vint à moi.

Je releva la tête en direction des dernières paroles, les yeux fatigués, presque détruit par l'effet de toute l'alcool ingurgité préalablement. Le regard vide, je scrutais la personne en face de moi sans dire un mot pendant de longues secondes. Il semblait me tendre un paquet de chips sans aucune arrière pensé, du moins, c'est ce qu'il laissait transparaître sous son bâillement presque lassé de la situation qu'il nous offrait la. J'étouffa un léger rire, me demandant si il faisait exprès d'être aussi crédule que cela ou qu'il ne ressentait aucune once de peur en me voyant assis la, prêt à bondir au cou des personnes qui se risquaient à m'approcher.

Je posa donc la bouteille en main à mes pieds, restant silencieux tout au long de geste qui allait suivre. Je me pencha légèrement en avant pour venir plonger profondément ma main dans le paquet qui était tendu devant moi, serein, comme ci l'arrogance qu'il me proposait la avait brisé la barrière que j'm'étais en évidence devant n'importe quelle autre personne.

« Un nouveau tu dis? » commençais-je en amenant les deux trois chips que j'avais pu aggriper à l'intérieur du paquet vers ma bouche. « T'sais que c'est pas vraiment répandu d'venir me trouver ici sans m'avoir demander la permission. » continuais-je en attrapant cette même bouteille à mes pieds, le regard planter dans celui de mon interlocuteur, mâchouillant d'un air narquois. « Pour en plus de ça venir me demander une place toute clean dans mon prochain coup. » un rire sarcastique sortie de moi pendant quelques instants avant que je ne mène le goulot découvert de la bouteille sur mes lèvres pour que j'y puisse ingurgité 1 puis 2 gorgés.

Je tendis à la suite de ça la bouteille encore ouverte vers ce même personnage qui m'avait fait l'offrande de 2 ou 3 chips, que j'pouvais transformé en 2 ou 3 gorgés d'alcool si il le voulait en guise de remerciement.

« Recommence avec un peu plus d'enthousiasme tu veux. » terminais-je en m'adossant contre la marche la plus haute, l'air toujours aussi fermer qu'au début. Peut être que comme ça, il essayera de se rendre plus utile que la plus part des nouveaux qu'avait essayer de me trouver la. Même si ce type la partait d'une ligne un peu plus haute que les autres, j'avais la même gueule intouchable que quand j'venais de foutre le pied ici.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Big Boss Myo et le p'tit nouveau [Myo']

Message par Shinji Wataru le Lun 25 Sep 2017, 22:00

Je scrute le monsieur en face de moi et je vois…hum un mec blasé ? Nah parce que je propose des chips la quand même, mes chips, que j’ai payé avec mon argent qui est sorti de ma poche là, ça représente énormément pour moi et les petits enfants qui crèvent de faim en Afrique. Il pourrait au moins lâcher un sourire, un rire bordel ! Bon j’avoue que j’étais arrivé en mode presque serious bizness donc forcément faut la classe et un niveau de coolitude équivalent ! J’étais donc là, devant un mec relativement dangereux à lui proposer des chips comme si on se connaissaient depuis des années.

Une situation tout à fait hum comment dire ? Amusante ? Intéressante. Je n’avais aucune idée du type de monsieur que j’avais en face de moi, son pouvoir, ses aspirations, sa façon de voir les choses et surtout, sa façon de me voir. Mais honnêtement ? Rien à foutre, je suis du genre à aimer le bordel peu importe les conséquences, j’avais foutu la merde avec la princesse de mon cul et j’avais trollé une petite avec son stylo et je le referais sans pression si j’en avais l’occasion !

Je le regardais dans les yeux et je ressentais une expérience, comme s’il en avait vu des conneries dans ce monde de fou, le genre de gars pas ennuyant en général, je parle d’expériences, quelqu’un qui en a vu à cet âge-là en verra encore plus au fur et à mesure, je suis un fervent croyant du karma et des conséquences. Chaque action entraine tôt ou tard une réaction et…ouch mon cerveau ! Bordel c’est quel genre de connard qui fait cogiter un mec comme moi avec un regard ? Autant de l’extérieur je fais le con mais je suis suffisamment intelligent pour POUVOIR faire le con. J’suis loin d’être un génie mais je sais faire la différence entre quelqu’un de dangereux et quelqu’un qui essaye d’être dangereux ? Myo ? Un fucking danger. Pourquoi ? Parce que ça fait un petit moment qu’on se regarde sans un mot, avec un silence gênant et le bout de mon bras qui commence à picoter parce qu’il prend pas de chips me rend fou ! Très dangereux effectivement !

Ah ! Enfin il les prend ! Bordel donc le mec j’lui propose vite fait il tape dedans comme s’il les avait payés mais quel crevard ! Bon à part ça il se croyait dans un western le Myo ! Genre le nouveau et tout ? M’enfin je m’y attendais un peu, déjà je m’attendais à un fight et potentiellement me faire peter la gueule parce que je suis en terrain inconnu sur celui de quelqu’un d’autre, c’est comme un nageur perdu dans l’océan, il va surement atteindre une ile mais surement se faire bouffer par un requin, j’aime le risque et j’aime les chips donc ça serait génial s’il m’en laissait un peu Myo le gros ! J’acquiesçais en souriant à sa question et une deuxième arrivait déjà.

Oh ? Bah oui j’imagine bien que personne a démarré une conversation en proposant des chips, j’suis une édition collector moi t’a cru quoi ? La ou ça commence avec un bonjour j’démarre avec des chips, là où ça démarre avec des présentations j’commence avec un paquet ! J’hoche la tête en souriant encore une fois à sa question et j’en profite pour observer un peu mon interlocuteur comme j’ai un petit moment entre les questions et je compte bien peser chaque lettre de chaque mot qui allaient sortir de cette bouche pour ne pas finir mort avant d’avoir pu faire un gosse ! Je note dans un coin de ma tête que j’dois faire un gosse avant la fin de mes études histoire de laisser une trace.

Ouais donc il avait une bouteille en main dans un sac noir…on passe du western au clodo new yorkais il lui manquait le ptit bonnet et la doudoune bien épaisse pour avoir l’air d’un bon vieux clodo des familles ! Mais il n’a pas fallu longtemps pour que je comprenne ce qu’il y avait dedans. Quoi exactement je ne sais pas mais c’était de l’alcool et de l’alcool fort, j’évitais d’insister du regard sur la bouteille parce que même dans ma connerie je sais que si quelqu’un prend la peine de couvrir une bouteille c’est pour qu’on fasse pas chier avec ce qu’il y a dedans.

On en venait au sujet intéressant. Son prochain coup. Mon septième sens de connard sonnait comme une alarme incendie dans mes oreilles…IL Y AVAIT UN PROCHAIN COUP ! Pourquoi ? Parce qu’il n’avait pas commencé par me dire d’aller me faire enculer ? Impossible d’hocher la tête sur ce coup-là il fallait une réponse solide mais brève, la discussion ne fait que commencer !

« Ça me parait pas si mal moi » je riais brièvement et il me tend sa bouteille, échange de bon procédé du coup, j’aime bien il a un minimum de principe c’est sympa, par contre je n’avais jamais bu d’alcool de ma vie et il fallait que je fasse ça subtilement, sinon ça serait gênant pour tous les deux, le temps de prendre la bouteille il se calait sur la marche la plus haute et me demandait de recommencer avec plus d’enthousiasme, le sourire et le peu d’expression amicale qu’il a eu pendant l’échange avait disparu pour laisser place a une poker face accentuée par le fait qu’il soit sur le marche la plus haute, en me parlant assis.

Nan parce que, en soit dans l’histoire les seules personnes qui parlent assis aux autres sont les personnes les plus importantes, roi, empereur etc… dès le début la précision qu’on était pas sur un pied d’égalité était claire. C’était aussi une façon de faire passer un message encore plus clair « tu fais comme je te dis, ou rien. » la fatigue commençait à me bouffer de l’intérieur alors que je me lance dans ma première gorgée, dans la bouteille de Myo. Ça brulait, ça brulait fort et ça sortit inconsciemment

« Ahhhhhhhhh ! » Vous voyez quand vous buvez un bon verre de soda ultra gazéifié et que vos narines et votre visage part en couille ? Bah c’était exactement ce qui venait de se passer, le temps de reprendre une expression a peu près sérieuse je fixais Myo dans les yeux et me lançait

« Shinji Wataru, 17 ans j’ai pas vraiment d’objectif a part ne pas me faire chier et foutre la merde » je continuais en enchainant la deuxième gorgée moins violente que la première mais aussi efficace grand sourire au visage

« Depuis tout a l’heure y’a un truc qui me dit que si tu voulais je serais déjà en sang mais quoi ? Aucune idée. J’aime bien les combats mais je préfère les gagner et mon instinct me dit de me barrer mais mes principes m’en empêche »

Je prenais une chips dans mon paquet en baillant encore une fois ne lâchant pas Myo du regard en le pointant avec ma chips

« Honnêtement ça m’emmerde un peu de me sentir sous pression avec ton regard mais sans ça le jeu n’est pas amusant, j’te demande pas d’me prendre comme apprenti mais au moins de m’accorder du temps et t’éviter de zoner sur une marche, si je suis pas dans le prochain coup être au moins sur la liste d’attente »

Je lui tends sa bouteille en reprenant mon air amusé, me la jouer hardcore ça paye pas, si je dois cogner quelqu’un pas besoin de faire la tronche

« Donc ? C’est quoi la suite des évènements ? Big Boss Myo s’occupera-t-il du ptit nouveau au paquet de chips ? Où va-t-il continuer sa journée pénarde sur sa marche ? »

Je prends la dernière chips jette le paquet dans une poubelle proche et tends la main à Myo en souriant


avatar
Shinji Wataru

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Big Boss Myo et le p'tit nouveau [Myo']

Message par Invité le Mer 27 Sep 2017, 23:12

Le spectacle battait son plein, ce fameux Shinji me surprenait de plus en plus. De part son attitude complètement déranger j'arrivais à entre voir un folie presque inébranlable. J'adorais ça, enfin, j'en attendait pas moins d'un type aussi déranger que lui. Dès les premier instant j'avais remarqué dans son regard toute l'estime qu'il pouvait éprouvé envers moi. Car oui, je l'intimidais forcement au vu de l'ambiance assez spécial que j'avais instauré entre lui et moi. Je jouais sur cette carte de sérieux, vous savez, celle qui au premier abord vous fait pensé à quelqu'un qui n'attend qu'une chose, que vous vous trompiez pour qu'il se charge de vous ridiculiser encore plus que vous ne l'étiez déjà. Cette facette la me permettait de garder une certaine distance entre moi et moi interlocuteur. Je lui montrais que j'étais ouvert sans pour autant lui faire croire que nous allons être les meilleurs amis du monde après cette premier entrevu.

Je parlais de premier entrevu car de part mon expérience, j'arrivais plus ou moins rapidement à me rendre compte de quelle type de relation j'allais entretenir avec la personne en face de moi. Ce Shinji me donnait envie de le redresser, dans l'amusement bien entendu. Un redressement basé sur la moralité car je savais pertinemment que ce genre de personne ne se laisserait pas éduqué sous une influence physique.

Je le regardais donc boire, s'exprimer, réfléchir à une quelconque manière de me clouer le bec. Cela semblait être devenu son objectif principal au vu des différentes réponses qu'il avait décidé de me proposer. J'avais à faire à un rigolo, un sacré rigolo si vous préférez mais un rigolo quoi qu'il en soit. Même si j'me doutais bien qu'il était beaucoup plus simple pour quelqu'un d'intelligent de jouer les rigolos..

« Shinji Wataru, 17 ans j’ai pas vraiment d’objectif a part ne pas me faire chier et foutre la merde. Depuis tout a l’heure y’a un truc qui me dit que si tu voulais je serais déjà en sang mais quoi ? Aucune idée. J’aime bien les combats mais je préfère les gagner et mon instinct me dit de me barrer mais mes principes m’en empêche Honnêtement ça m’emmerde un peu de me sentir sous pression avec ton regard mais sans ça le jeu n’est pas amusant, j’te demande pas d’me prendre comme apprenti mais au moins de m’accorder du temps et t’éviter de zoner sur une marche, si je suis pas dans le prochain coup être au moins sur la liste d’attente. »

Et de quelle manière il venait de me prouver à quel point il était téméraire. Je le regardais boire une ultime gorgé salé avant de reprendre rapidement ma bouteille en main. Pour tous vous dires j'étais beaucoup plus préoccupé par le fait qu'il ne termine pas toutes ma bouteille plutôt qu'autre chose. Mais bon, j'avais à faire à un novice en la matière et j'pouvais qu'être satisfait en tant que grand amateur d'alcool fort de le voir continuer son discours sans perdre ses mots après quelques gorgés de ma fameuse potion magique.

Ah oui, j'avais énormément de mal à rester concentrer dans mon état naturel. J'ai toujours eu ce besoin presque maladif de me retrouver dans état second pour maintenir mes idées en place. Je sortie donc une feuille froissé de la poche du milieu de mon pull. Oui oui une feuille pour rouler puis que l'instant d'après je sortis une clope de cette même poche suivis d'une tête de beuh bien former.

J'étais donc entrain de commencer à rouler mon joint quand il eu finir de se présenter. Je tenais mon morceau de join entre les doigts que téfrissais tout en regardant la personne en face de moi qui semblait attendre une réponse à ses propos.

« T'as pas à te sentir sous pression amigo. » enclenchais-je en commençant à répartir le tabac et la beuh dans le creux de ma main « Si je l'avais vraiment voulu, tu n'aurais jamais eu l'occasion d'entendre le son de ma voix. » continuais-je en étouffant un léger en secouant un instant ma tête, complètement contient de l'arrogance dont j'faisais preuve. « M'enfin bref, pour en revenir à ce que tu disais. Il n'y a pas de liste, je veux que tu te rende indispensable à mes projets. » terminais-je en lui lançant un regard beaucoup plus complice, transvasant la substance que j'avais sur le creux de ma main dans la feuille à rouler.

Quand j'eu finir de rouler et qu'il eut le temps de terminer ses dires je sentie une main se tendre vers moi. En relevant la tête vers l'endroit d'ou elle venait ma vision se troubla un court instant, laissant place à cette fameuse vison auraté que m'avait laisser Jinn quelques jours auparavant. Je visualisé donc une aura bleu ciel virevolter autour du gars qui se tenait autour de moi. Son enthousiasme, accompagné de ce sourire à la fois cocasse et mystérieux, entourer de cette fameuse aura que seul un combattant aguerrit pouvait disposé me fit légèrement frissonner de l'intérieur quand je la senti s’entremêler avec ma perception quand je lui rendis fièrement son salut de la main. Son aura bleu ciel, à la limite d'être transparente me laissait entrevoir une sérénité inébranlable émaner de ce petit Shinji. Elle avait beau être beaucoup moins impressionnante que celle de Warren ou celle de Jinn mais à sa manière elle me fit ressentir un certain espoir que je pouvais déposer sur ce jeune homme prêt à mûrir sous une bonne enseigne..

Ma vison se rétablit quelques instants après notre poignet de main, je termina de rouler moins joint avant de le glisser entre mes lèvres débarrassant au passage les quelques miettes étalées sur mon jean.

« Une guerre approche mon chère ami.. Une grand guerre approche.. » commençais-je en allumant mon joint d'une petite flamme qui s'échappa de mon index. « Est ce que tu serais prêt à me suivre peut importe ou je déciderais de nous emmener? » continuais-je en recrachant une bouffée de fumé aussi grosse que celle d'une chicha. « Est ce que tu serais prêt à mourir pour tes idéaux? Est ce que tu serais prêt à mourir pour moi.. Comme je serais prêt à mourir pour toi si tu t'en montrait digne? » je baissa la tête un instant, prenant un air maussade presque résigné à l'idée d'emmener des gens avec moi dans un périple aussi dangereux qu'il y a deux ans. « Par ce que l'a ou on ira, il n'y aura pas de place pour les faibles. » terminais-je en relevant la tête brusquement vers lui, le regard à la fois triste et déterminer, montrant à quelle point cette chose pouvait me tenir à cœur malgré toute la haine que pouvait laisser entrevoir mes propos..

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Big Boss Myo et le p'tit nouveau [Myo']

Message par Shinji Wataru le Lun 02 Oct 2017, 05:58

Dans le monde animal il existait un système de hiérarchie clair et indiscutable : le plus fort règne, les plus faible suivent. S’il y a bien quelque chose qui nous différencie des animaux c’était ça. Chez les humains c’est différent, le plus fort n’est pas forcément celui qui règne, a part chez les sauvages, chez nous ? Celui avec le plus d’influence et/ou de pouvoirs dirige. Pourquoi ? Parce que l’homme ne résout pas tous ses problèmes à la force physique, la discussion, la dissuasion et la persuasion sont les forces majeures de l’humanité. Du moins jusqu’à l’apparition des pouvoirs. Maintenant on pouvait revenir à la domination par la force si un homme ou une femme avait suffisamment de pouvoirs pour raser des villes, des pays, comment lutter face à ça ? L’homme saura-t-il faire face à l’évolution ? Quel sort est réservé aux sans pouvoirs ?

C’était un article de ce matin J’avais lu ça avant de venir ici, j’avais pas tout compris et j’avais un peu la flemme mais globalement c’était un truc en mode « le monde est dans la merde, ceux sans pouvoirs vont pas pouvoir réussir ouin ouin » pourquoi je repensais a ça ? Myo avait l’air d’avoir des plans en tête et vu le personnage et la tête qu’il faisait c’était aussi intéressant que dangereux, j’me lançais probablement dans un bordel ou je risquais un peu plus que l’expulsion, y’avais pt’etre plus d’enjeux que foutre la merde ? Aucune idée mais ça m’enjaille un peu là.

‘Tain j’étais juste parti parler avec un mec j’me retrouvais à m’engager dans des dingueries bien trop balaises pour un mec quasiment sans pouvoir et franchement ? Tant mieux, ça m’faisait chier de viser aussi près d’ma zone de confort, les vrais hommes tapent sans forcément savoir s’ils vont gagner et gagne quand même ! Huh ? Au fur et à mesure il roulait un joint détendu, woah c’est plutôt peace ici, tu roules ton spliff sans pression dans la rue. J’dis ça mais j’ai presque foutu à poil Alléria devant l’académie…mouais c’est ultra peace du coup ! J’sais pas s’il compte me proposer mais sur ce coup-là j’serais obligé de refuser, ça nique les poumons et j’dois garder un bon cardio donc la clope et les joints j’annule mais azy il a pas d’la bouffe ? J’ai fini mes chips j’ai les crocs un peu !

Sinon hum…c’était quoi ce regard quand on s’est serré la main ? J’ai pas trop compris mais il m’a regardé chelou, j’saurais pas décrire concrètement ce qui s’est passé mais c’était chelou, genre il voyait un truc mais y’avait que moi devant lui donc bon. M’enfin on se sert la main et putain quel poignée de main, on dirait j’lui avais filé un plan cul du turfu ou payé à bouffer, j’étais limite gêner merde c’est censé être le senpai il doit rester badass jusqu’au bout m’enfin il devait avoir ses raisons donc je laisse couler même si ça m’démange, ça m’gratte de faire une réflexion mais bon reste calme Shinji, tu trollera quand le moment sera venu !

Du coup il allume son joint avec son doigt et comme…hum ? Ouais avec son doigt, quoi ? Choqué ? Moi aussi hein, en general on sort un briquet, une allumette, on claque ses fesses et ça fait du feu mais lui non il lève son pouce et magie : du feu. Le pire ? Il fait ça dans le plus grand des calmes, genre tout va bien, mais du coup les choses sérieuses commencent là, je fume pas mais je sais qu’un mec sous influence de THC ça devient un singe savant ou ça dit d’la merde ! Donc là j’allais surement assister à un truc épique !

« Une guerre approche mon cher ami. Une grande guerre approche. » « Est ce que tu serais prêt à me suivre peut importe où je déciderais de nous emmener ? » « Est ce que tu serais prêt à mourir pour tes idéaux ? Est-ce que tu serais prêt à mourir pour moi. Comme je serais prêt à mourir pour toi si tu t'en montrais digne ? » « Par ce que l'a ou on ira, il n'y aura pas de place pour les faibles. »

Il avait l’air…triste mais en même temps déterminé à aller jusqu’au bout, un air aussi complexe ça me facilitait pas les choses, je devais réagir comment ? Être content et hypé ? Triste et compréhensif ? Me la jouer arrogant sur de moi ? Je venais de le rencontrer mais j’avais droit à une masse d’infos et de questions assez balaise…en soit pas nombreuses mais ultra importante…En plus il fumait son joint détendu donc y’aurais surement un changement d’ambiance, pas simple les nouvelles rencontre ! Son regard à la fin m’a secoué mentalement la résolution dans ses yeux était réelle mais quelque chose me dérangeait dans tout ça. Un détail pas spécialement important mais plutôt irritant. Je le regarde dans les yeux en ôtant toute forme de sourire sur mon visage, une expression neutre, déterminée et sans baisser les yeux je commence

« Je sais pas dans quel genre de zone à risque tu t’es rendu, ni avec quel genre de personne t’y es allé mais me demander de crever pour toi directement ? » je ne lâchais toujours pas son regard et continuait tranquillement « Je crèverais quatre fois pour le peu d’idéaux que j’ai, j’irais là où j’devrais aller, j’ferais mes preuves quand j’devrais les faire aucun souci j’ai rien à perdre et manquerait à personne mais mourir pour toi ? » je reprenais un sourire mais rien d’enfantins, l’expression sur mon visage laissait entrevoir mon envie de combattre et ma détermination « Obligé de refuser, je mourrais pour moi quand je déciderais de mourir, et je te laisserais pas mourir pour moi non plus, si ça part en couilles et que je canne, je permettrais à personne de dire que je suis mort pour quelqu’un, donc si je viens à crever j’serais mort pour moi et mes idéaux, meme si je me sacrifie pour toi, j’serais mort parce que JE me suis sacrifié pour toi, pas pour toi  » ça me ressemblait pas ce genre de moment intense mais sur ce sujet-là je partais vite en couilles je reprenais mon sourire habituel en haussant les épaules « et pour les faibles azy t’inquiète j’encaisse bien ça prend un temps avant d’me canner ! »

J’étais pas spécialement fort mais j’avais un truc que beaucoup n’avaient pas vraiment, en tout cas pas autant que moi : La volonté de survivre. Ça pouvait sembler stupide ou cliché mais je ferais ce qu’il faut pour m’assurer que je vive, tant que ça ne va pas contre mes principes ou que ça ne fout pas quelqu’un que j’apprécie dans la merde, actuellement à part ma mère personne n’est dans cette catégorie donc j’étais sereins mais putain le regard de Myo était violent, j’avais envie de savoir ce qu’il s’était passé pour qu’il ait un regard aussi lourd et chargé de sale souvenirs, j’étais venu pour troller et passer le temps j’allais rester pour me foutre dans une merde qui avait l’air aussi dangereuse voir plus dangereuse que les yakuza et j'avais les troubles des gorgées que j'avais prises qui se faisaient sentir...bravo Shinji


avatar
Shinji Wataru

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Big Boss Myo et le p'tit nouveau [Myo']

Message par Invité le Mer 04 Oct 2017, 19:14

Quel incroyable insouciance il faisait preuve au moment à ce moment la, quand il me répondait en soutenant l'atmosphère tranchant qui s'était imbibé de la conversation. Cette agréable ton serein qu'il maintenait presque constamment me détendu complètement, me permettant même d'ignorer respectueusement le soldat en face de moi pour surveiller la fenêtre juste au dessus de moi s’entrouvrir. Une tête chauve et aigri fit son apparition par dessus celle ci, les yeux plissés du petit papy nous guettait de tout la haut pendant quelques instant avant de sourire en m’apercevant lui tendre un hochement de tête pour enfin se rentrer la seconde d'après sans dire un mot.

Je me retourna à nouveau vers le jeune homme, le laissant finir ses paroles. Je tendis un sourire à la suite de ça, lui montrant que je n'allais pas remettre en questions ses propos. Je tira ensuite une bouffée sur mon join tout en me redressant vers lui et c'est en recrachant la fumée que je tapota sur la marche à côté de moi, la dépoussiérant légèrement.

« Viens t'asseoir à côté de moi Tipo. »

Il avait reussi à me laisser sans voix devant son discours. J'adhérais complètement à sa manière plutôt égoïste de donner sa vie pour quelqu'un d'autre. On avait toujours cette tendance à caricaturé le sacrifice de soit pour quelqu'un d'autre. Par ce que bon, souvent ce qu'il en ressortissait, c'était que la personne c'était sacrifié pour faire "plaisir" à quelqu'un d'autre. Je sais pas si vous voyez ou je veux en venir mais pour moi et surement pour le gars en face de moi, cette notion de sacrifice ne reflétait aucune obligation. Elle était objective et décidé, on ne se sacrifiait non pas pour leur faire plaisir ou évoquer quelconque regret de leur par. Non non, on le faisait pour la simple et bonne raison que personnes d'autre l'auraient fait.

Son insouciance l'avait poussé au delà de tout culot en m'affirmant que peut importe ou on irait rien ne l'arrêtera, ça aurait été de belle paroles que le sage Jinn aurait apprécier. A ce moment présent j'étais convaincu qu'il avait le potentiel de rejoindre Ambre. Je voulais juste continuer sur cette aspect la pour en profiter et lui expliquer le pourquoi du comment de toutes cette merde qui allait arriver, ça me permettra de voir si ses idéaux tant appréciable étaient les mêmes que les notre. Quand au reste de son test, je le laisserais au grand guerrier. Valait mieux les préparer au maximum à ce qui allait arriver, mentalement comme physiquement.

« Tu sais. » commençais-je en cendrant entre mes jambes. « Pour moi, toutes les personnes de cette école ne sont pas forcement destinés à accomplir de grande chose. Contrairement à tout ce que l'on pourrait croire en entrant dans les beaux lieux que nous offre cette académie tout ça ne serait qu'une facette pour nous permettre de mieux nous maintenir en cage. On aurait pu croire que tout était simple, que toutes ces choses la allaient durée une éternité, alors que non.. » continuais-je sur un ton résigner, tirant machinalement sur mon join comme ci une profonde inquiétude planait dans mon être. « Il y a quelque truc qu'il faut que j't'explique sur ce bahut avant qu'on ne continue quoi que ce soit. » repris-je sur un ton sec, m'obligeant à ne pas repenser à ce que je disais juste avant.

J'avais encore toujours cette foutu pensé malsaine qui me trottait l'esprit pendant de nombreuses heures après que je me sois mit à parler de toutes ses horreurs. Mais cette fois ci je la vivait plus sereinement, beaucoup plus même. Depuis que j'avais eu vent de cette équipe que voulait monter Warren pour détruire nos ennemis j'avais reprit un peu plus confiance en moi. Même si je ne laissais rien paraître se sentiment me rongeait tellement que j'aurais pu y aller seul étant donner que je n'avais plus rien à perdre. J'étais même sous le point d'y foncer tête baisser avant que mon chère ami ne me rattrape en voler.

« Il y a de cela 2 ans, l'école a été attaque par une sorte de chercheur surdoué. Ils avaient réussi à concevoir des soldats plus performant que la normal pour venir nous déloger de notre petit lit douillé. Beaucoup de mort on été compter ce jour la et certain d'entre nous on été capturé puis torturer pour se voir surement subtilisé leur pouvoir. On est constamment sous leur menace mais personne ne se bouge le cul, beaucoup de gens on peur, d'autre décide de rester dans l'ignorance mais les plus braves d'entre nous cherche à les décimer le plus rapidement possible. » terminais-je assez nerveusement avant de reprendre une bouffée de mon join.

« Mais comme tu l'as dit, c'est à toi de décider du sort que tu te réserve. Et je ne te le demanderais pas deux fois. » repris-je l'instant d'après, l'air plus détendu. « Tu va rester dans l'ombre encore longtemps ou tu vas nous aider à mettre fin à toute cette mascarade ? » terminais-je cette fois ci complètement l'air calme et détaché, comme ci tout ce que je venais de dire n'étais qu'un simple entrevu si il venait à refuser mon appel.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Big Boss Myo et le p'tit nouveau [Myo']

Message par Shinji Wataru le Jeu 19 Oct 2017, 11:06

Plus je restais avec Myo plus je plongeais dans un monde sale. J’suis pas le genre à me faire chier a trop réfléchir mais depuis le début de la conversation j’avais besoin de plus que mon instinct. Myo était bizarrement bien plus réfléchis qu’il avait l’air et ça me chauffait le crane à fond la…j’étais bon pour le bordel et encaisser les coups pas pour faire fonctionner mon cerveau et utiliser ma mémoire pour des trucs utile ! Pourtant là, je faisais de mon mieux pour suivre et enchainer sur quelque chose de bien…ça me ressemblait pas. Après de base écouter quelqu’un ça me ressemblait pas. J’écoute les gens qu’avant de me battre avec eux au cas où ils lâchent des infos utiles sinon m’en beurre un peu…

Well là c’était de l’info de type importante et avant tout je devais aller m’asseoir parce que visiblement j’avais dis/fais ce qu’il fallait pour que King Myo me mette à son niveau, j’progressais j’progressais ! Well go m’asseoir du coup hein, allons pas décevoir le Kingu comme on dit chez moi. Mon septième sens de connard sentait la dinguerie arriver mais j’avais aucune idée de si c’était une dinguerie bonne ou mauvaise. J’avais un sentiment chelou d’appr…apprehen…appréhension voilà qui me tracassait un peu. J’avais pas peur j’étais juste psychologiquement pas prêt pour la suite, enfin mes tripes me disaient ça. Et mon sixième sens me disait que j’étais assis à côté de quelqu’un de dangereux, genre de putain de dangereux ! Mais comme depuis le début…aucune idée et ça me stressait plus qu’autre chose ! Je devais mettre ma curiosité de côté et me calmer pendant que mon sourire grandissait comme un gosse allant dans un parc d’attractions !

Well…une cage ? L’académie était une cage...well je m’en doutais un peu, la façon dont c’était fait on était un peu comme une collection privée d’animaux rares et dangereux. Mon intuition me le disait. Parce qu’à ce que je sache, ils nous avaient trouvé, pas l’inverse et à la sortie de l’académie…nah, il n’y a marqué à aucun moment qu’on allait sortir de l’académie. Les camps de concentration c’était le même principe, le travail forcé pareil et les yakuza employait la même méthode de travail…donc même pour moi le con de service je me doutais que tout n’était pas tout beau et tout propre, juste vu la tronche qu’il tirait ça avait l’air bieeeeeeeeeen sale comme connerie.

J’hochais donc la tête en souriant comme il n’avait pas fini de parler et encore une fois, vu l’expression complexe et triste sur son visage…il avait besoin de parler. J’avais envie de sortir une connerie mais dans ce genre de moment niquer l’ambiance n’est pas une bonne idée, donc je gardais ma blague sur les juifs dans un coin de ma tête au cas ou…

J’etais pas prêt pour la suite, genre pas prêt du tout mon ptit loup ! Une académie, rusher par des scientifiques fous avec des Termin*tor ?! Putain ça m’enjaillait la ! Je devais cacher ma joie parce que putain j’étais chaud la mais l’ambiaaaaaaaaance l’ambiaaaaaaaance ! Il allait me défoncer le Myo si j’tapais un fucking sourire pendant qu’il repensait à un truc hardcore ! En plus y’a moyen un de ses potes se soit fait canner pendant l’attaque ou que lui-même se soit fait capturer ! Mais…j’y pense, deux ans ? Ça fait long pour préparer une attaque, ils avaient gardé sous la main des infos pour les retrouver ? Ils avaient ce qu’il fallait pour riposter contre une armée de T*rminator ? Je savais qu’il y avait des gros cogneurs mais s’ils ont un mec qui enlève les pouvoirs ça se passe comment ? Ils étaient améliorés comment ? Y’a des meufs dans le crew ? EST-CE QUE ÇA B*ISE ?! Bordel il m’avait rendu ultra chaud la ! Il finissait sur un ptit speech de hype de fin la…y’a pas à dire, le Myo sait comment faire pour survolter les fouteurs de merde ! A moi de répondre du coup…j’ai trop de trucs à dire bordel…

« Well…j’vais pas revenir sur mes mots, j’suis deter’ pour à peu près tout et n’importe quoi tant que c’est intéressant ! Après, j’ai pas envie de canner pour quelqu’un mais j’irais bien crever pour aider à une vengeance. » mon sourire avait disparu pour laisser place à un air sérieux et un regard chargé d’intention de tuer « J’suis japonais donc la vengeance a une place assez spéciale chez nous, en plus s’en prendre à des élèves non concerné par des conneries de scientifiques qui essayent juste de vivre tranquille c’est moyen. » je serrais le poing en regardant Myo dans les yeux « Mais les gens qui n’ont pas les couilles de crever pour se venger ou simplement se venger…c’est encore plus détestable, j’imagine qu’on est d’accord sur ce point-là. » je laisse échapper un long soupir en me calmant mais sans reprendre mon sourire habituel, laissant une expression limite blasée « M’enfin, pourquoi ça vous a pris deux ans pour réagir ? Vous savez où les trouver ? Comment l’académie à gérer les morts ? D’où venaient les tarés ? Mais surtout, tu veux les démonter par vengeance ou par principe ? »

Je baillais un coup et mon sourire reprenait sa place « Eh, j’suis un fouteur de merde, partir limite en guerre contre un truc inconnu et pouvant potentiellement me buter sans conséquences avec des gens que j’connais pas, pour une cause qui me concerne pas dans des endroits dont j’ignore surement l’existence…comment refuser ? » le sourire laissait place à un rire sincère et je m’étirais un coup avant de finir de parler « Oh et tu m’a dit pleins de trucs mais à aucun moment tes objectifs ou ton but après tout ça, je sais même pas ce qui te motive actuellement ! »

Le Myo allait avoir de l’explication à donner et j’espérais qu’il apprécie la conversation parce que j’allais plus que lui tirer les vers du nez, j’allais extirper toutes les infos possibles de notre rencontre. J’étais parti dans une dinguerie qui me dépassait et de loin, j’pouvais juste voler des stylos moi on m’envoyait au charbon contre des robots tueurs de gars cheaté qui font transpirer le mec le plus dangereux que j’ai rencontré dans ma vie…ça s’annonçait tellement doux que j’avais du mal à cacher mon excitement (#nohomo)


avatar
Shinji Wataru

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Big Boss Myo et le p'tit nouveau [Myo']

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum