Reposante nature [Alleria, Daaf]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Reposante nature [Alleria, Daaf]

Message par Junko le Mer 20 Sep 2017, 23:06

Une balade dans la forêt. L'idée m'étais venue d'un coup, comme ça, sans doute un peu grâce à ma visite de la serre. Je manquais de végétation, de calme... Et c'est l'un des seuls endroits où je peux rester sans avoir de musique dans les oreilles. C'est simplement l'endroit parfait pour se détendre, entre le bruit du vent qui siffle entre les branches et les oiseaux qui chantent. Plus j'y pensais, et plus j'avais envie d'y être. J'étais trop "connectée", ici.
Je sorti du hall, toujours en faisant tourner mon crayon, et me dirigea vers la forêt que je pouvais un peu apercevoir d'ici.

Après quelques minutes de marche, j'atteins la cime de la forêt, comparable aux portes du paradis. J'espérais juste qu'elle soit vide, car il ne faut pas oublier qu'on habite dans une ville, et que même les forêts peuvent être polluées par le bruit. Je m'enfonça un peu et trouva un endroit sympathique, ou je pouvais m'installer assez confortablement pour profiter de l'endroit. Une fois assise au pied de l'arbre ciblé, je sorti le papier plié dans ma poche et commença à griffonner des animaux et des plantes. Je pourrais rester ici toute la journée.

De temps en temps, j'entendais quelqu'un passer pas loin, mais j'avais pris la précaution de m'éloigner des sentiers. J'ai même eu la chance de voir un écureuil passer. Je décide de le dessiner.
Le temps passa vite, mais je continuais de me relaxer; aujourd'hui, j'étais en liberté totale jusqu'au dîner. je crois qu'à un moment, je me suis assoupie. En tout cas, là, j'étais réveillée, mais avec l'impression que ça n'allait pas durer beaucoup plus longtemps. En même temps, quand je m'endors après une heure du matin plusieurs jours de suite, je sens le contrecoup. Mais honnêtement, Je ne voispas pourquoi j'essayerais de rester éveillée. Avec un peu de chance, je me réveillerai à temps pour aller manger. bah, j'ai même pas faim. Ouais, là, j'ai juste envie de rester ici toute l'après-midi et toute la nuit. Tiens, mes paupières commencent à se fermer. Je le les retiens pas.


Junko a toujours des cartes en contact avec sa peau x)
avatar
Junko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reposante nature [Alleria, Daaf]

Message par Daaf le Ven 06 Oct 2017, 17:24

Un vide, un énorme vide qu'il fallait combler. Tel était ce que ressentait Daaf au cœur de sa poitrine. Il haletait presque, il avait tellement besoin d'air, sa respiration étant si anormale et si empreinte d'angoisse que ce manque à satisfaire, comme s'il devait remplir ses poumons, s'accompagnait du même prénom "Liam... Liam... Liam...", revenant sans cesse comme lui avait sans cesse besoin d'un nouveau souffle. Dans sa recherche telle une personne dans le besoin, il jetait un regard perdu aux arbres et n'y prêtait pas réellement d'attention. Ses yeux dans le vague ne cherchaient pas le petit écureuil sautillant à travers les branches, ils étaient en vain dans cette quête d'un être que l'on ne revoit plus et dont on pense tout un tas de choses sur son sort.

Il se posa dos contre le tronc d'un arbre, et glissa légèrement le long de l'écorce pour se retrouver assis sur le sol tapissé de feuilles mortes. Il prit une grande inspiration et laissa échapper un soupir émanant le manque et le besoin si profondément ancrés dans son torse, dans son être le plus loin et le plus profond que l'on puisse chercher. C'était ce sentiment de tristesse mélangé à l'inquiétude et au vide qui le prenait, et qui le faisait respirer de manière si irrégulière et si prise d'anxiété. Les larmes ne lui venaient pas aux yeux, mais c'était la même sensation, la sensation qui nous donne envie de sortir cette chose qui nous chagrine, la sensation qui nous fait faire des petits bruits inquiets et qui nous fait se comporter comme un pauvre animal ne retrouvant plus ses parents.

Il se leva et marcha tout le long du sentier, dans cette même quête éperdue et en proie à l'affectif et aux sentiments. Il lui fallait trouver quelque chose, quelqu'un pour se changer l'esprit. Et voilà que justement, il y a une fille aux cheveux bleus comme le ciel au dessus de lui semblant dormir en contrebas du chemin. Celle ci a sûrement trouvé la sérénité que lui n'a pas et en s'approchant, il voit bien que celle ci est paisible, comme lui est capable de l'être et l'était il y a quelque temps encore. Tentant de calmer sa voix tremblotante, il s'adressa à la jeune adolescente :

« S-salut... ça va ? »

Lui ne cherchait pas, du moins pas sur le moment, à trouver une discussion ou à engager un quelconque débat. Lui venait juste de trouver quelque chose à dire pour se soulager et enlever le poids qui le pesait si fort et l'empêchait presque de respirer.


Couleur de dialogue : #FFBF00




Emblèmes:


Thèmes:


avatar
Daaf
Syndicat

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reposante nature [Alleria, Daaf]

Message par Alleria le Ven 06 Oct 2017, 23:16

Reposante Nature
Feat Mizu and Daaf
La vraie question que la reine se posait était simple. Cette forêt mérite-t-elle sa divine présence ? Qu’elle foule son sol de sa royauté sans faille ? Elle le devait. Elle qui serait témoin de l’histoire en ces lieux d’une personne aussi importante qu’Alleria. Comme tous les lieux de l’académie, ils devaient bénir Gaïa elle-même pour avoir la chance qu’une telle personne y montre son visage. C’était un sentiment certain. Elle commençait à prendre l’habitude de donner une telle chance à chacun de ses lieux, la reine était une personne magistralement bienveillante envers l’endroit dans lequel elle habitait maintenant. Après une grande bouffée d’air et le regard serein, elle avançait sans se soucier du temps environnant. Il ne faisait ni chaud ni froid, mais un temps parfait pour y pratiquer fainéantise et autres pêchés tel que la paresse.

Pourquoi était-elle ici ? Elle qui prenait l’habitude de fuir son destin en se ruant vers les bois proches de sa prison de l’époque, possédait un certain plaisir à se perdre dans les bois à attendre que son majordome la retrouve. Regarder le ciel remplis de feuille tombant les unes sur les autres en période automnale, jouer toute seule à rouler et courir dans tous les sens avant de tomber sur un tas de feuille. On pourrait croire que ce sont des souvenirs puériles pour une perfection tel que la reine, seulement chaque personne a une part d’humanité en elle et elle était loin de la refuser bien au contraire. Si elle pouvait paraître humaine et attentionnée auprès des autres, cela lui serait d’un grand bien. Et puis pourquoi vouloir rechigner de si bons souvenirs surtout lorsque certains de ses derniers sont aujourd’hui six pieds sous terre. Il ne faut pas regretter ces moments, mais bien vivre avec et forger notre lame à partir de ces souvenirs.  Dans tous les cas, elle se demandait comment une balade en forêt lui fit finir ses pensées sur une lame, son apprentissage commençait à avoir un effet néfaste. Peut-être voulait-elle juste se reposer ?

Elle avançait doucement tout en s’éloignant des sentiers. Que faisait-elle ? Elle n’en savait rien. Ses vêtements amples laissaient traîner derrière elle comme une aura resplendissante qui en rallumerait le feu gelé d’un sentier en hiver.  Elle s’était laissée tenter par un collier doré ainsi qu’un haut flottant comblé par la fermeté de son jean foncé. Ses  goûts vestimentaires n’étaient plus à prouver même si cependant, ils n’étaient pas vraiment adaptés à la situation. En y songeant, une idée folle lui vint à l’esprit, une activité qui mêlerait détente et entraînement. Elle invoqua son prince, le grand chevalier du Graal, Grand Chariot. Se stoppant net à l’invocation de ce dernier, elle demanda à son preux chevalier de s’exécuter. Il se mit donc à soulever sa reine avec la plus grande des doitées et la posa délicatement sur son large dos.  Lui qui avait un rayon de 15m autour de sa maîtresse, si cette dernière pouvait le suivre le problème était réglé, même s’il ne restait maintenant que les 15 minutes.  

Le gardien commença alors sa course à travers les branches, les troncs, tout en protégeant sa reine de la moindre éraflure. Seulement, scénario oblige, au détour d’un grand tronc semblant regarder le monde de haut, le chevalier en armure se heurta à deux enfants au corps frêles.  D’un coup franc sans s’arrêter, il attrapa les deux jeunes pour les tenir avec ses bras. Au bout de 3 minutes, semblant ralentir à cause des 3 poids qu’il portait, il disparut d’un coup.  Les poids qu’il portait se posèrent lentement sur le sol tandis que sa maîtresse s’écrasait sur le sol, l’entaillant par la même occasion contre des racines. Elle saignait. Son bras droit, orné d’un pull arraché et de gouttes de sang coulant le long de ce dernier, était le signe de son premier échec, sa première mauvaise décision.

(c) par elfyqchan pour Never-Utopia



Observe ma supériorité en #0066ff

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reposante nature [Alleria, Daaf]

Message par Junko le Sam 07 Oct 2017, 12:03

Alors que je venais à peine de m'assoupir, je fus réveillée par une petite voix proche de moi:

« S-salut... ça va ? »

J'ouvris les yeux en me tournant vers la source, et y trouva un petit garçon. Je passa rapidement ma main contre mes yeux et m'asseya. Le garçon était incontestablement plus jeune que moi, mais je n'aurais pu lui donner un âge. Je ne le reconnaissait pas, et ne savait donc pas comment lui répondre. Peut-être que suis-je encore un peu dans les vapes.

- Euh... Bonjour... Désolé, on se connait?

Avant qu'il ne puisse répondre, un bruit de pas très lourd se fit entendre près de nous. Je me tourna pour voir de quoi il s'agissait, et vit une bête énorme nous courir droit dessus. Oula! Je rêve, ou quoi? Je regarda ma main, et vis mes 5 doigts, à la bonne place, avec les mêmes traits qu'avant. Je ne rêve pas... Mais c'est quoi ce truc, alors? Je me lève rapidement, mais la chose était déjà presque sur nous. Avant que je ne puisse me bouger, je fus saisi et mise en l'air. Je mis plusieurs secondes à comprendre ce qu'il venait de se passer. La chose nous avait prise de ses mains et continuais sa course.
Je tenta de me débattre, puis sans prévenir, la chose disparu mystérieusement, nous laissant tomber au sol. Je me releva, contente de voir que c'était fini. En regardant autour de moi, je pus voir une autre fille, avec un bras en sang. C'était elle, la chose? Elle doit sûrement venir de l'académie... Pourtant, c'est interdit d'utiliser son pouvoir ici. Je me releva et demanda:

- Quelqu'un peut m'expliquer ce qu'il vient de se passer?

Cinq secondes plus tôt, je dormais paisiblement contre un arbre, et... Ce monde est fou. En plus, mes habits sont sales, maintenant. Heureusement qu'ils ne sont pas abîmés.


Junko a toujours des cartes en contact avec sa peau x)
avatar
Junko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum