"Cours" d'éducation sexuelle [PV les inscrits]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Cours" d'éducation sexuelle [PV les inscrits]

Message par Miss Rose Johnson le Mer 20 Sep 2017, 21:44

Pour cet atelier, Rose c'était un peu préparée, mais elle comptait beaucoup sur les élèves inscrits pour être actifs et pour débattre. Voir pour raconter leurs expériences. A vrai dire, elle avait marqué "sexe" sur l'affichette pour amener des personnes intéressées, mais en vérité, elle aborderai aussi des sujets moins... sexe. Pour l'occasion, Rose s'était habillée de manière soft, un jeans, et un sweat, il faisait déjà froid en ce début d'automne. Elle avait ramener un tableau avec des grandes feuilles, pour pouvoir retrouver ses idées. Sur la deuxième feuille étaient notées les idées données par les inscrits, mais elle ne comptait pas leur demander immédiatement, elle voulait d'abord instaurer un climat de confiance et de respect, et voir si ils se lanceraient d'eux même. Il faut dire qu'elle attendait beaucoup des élèves, et ce serai d'autant plus difficile que les différences d'âges étaient grandes. Son but était qu'il n'y pas ou presque pas de tabou, sans pour autant que ce soit gênant. Un but difficile à atteindre, car dans sa jeunesse, elle n'avait eu que des contres exemples. Il était l'heure, et les élèves n'allaient pas tarder. Dans son carnet se trouvait les idées de Rose, et juste avant l'arrivée du premier en rajouta une. Dans la salle, les sept chaises étaient disposées en cercle, sans table, pour que personne n'essaie de se cacher derrière, technique très utilisée par Rose de son temps. Les premiers arrivèrent, suivis par les suivants. Quand ils furent tous là, Rose prit la parole.

"Bonjour à tous, pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis Rose Johnson, et je vais animer votre débat. Aujourd'hui, je ne suis pas prof, mais juste une participante de cet atelier. Juste après on fera un rapide tour des prénoms et vous pourrez ajouter ce que vous voulez sur vous. Mais d'abord, simple rappel, ici, il y a deux trois choses à respecter absolument, et si vous n'êtes pas d'accord, la porte n'est pas fermée. D'abord, donc, respect. Ensuite compréhension. Bien sûr, vous pourrez avoir envie de rire, pour cacher votre possible gêne, c'est normal, mais essayer de vous comporter en presqu'adultes que vous êtes. Voilà, si vous avez quelque chose à ajouter, c'est à vous!

Son discours introductif traditionnel terminé, Rose reprit son souffle. Elle avait eu un sourire plutôt neutre durant tout le temps, et un autre un peu plus narquois lorsqu'elle avait indiqué la porte, un truc qu'elle avait toujours voulu essayer de faire. Le tour des prénoms était superflu pour elle, puisqu'elle avait soigneusement étudié le dossier de chacun, et les avait reconnu grâce à la photo. Le débat commencerai après.


Miss Rose Johnson
Professeur de musique
avatar
Miss Rose Johnson

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cours" d'éducation sexuelle [PV les inscrits]

Message par Invité le Mer 20 Sep 2017, 22:11

Je marchais dans les couloirs, me dirigeant à grands pas vers mon nouveau cours d'éducation sexuelle. Je me demandais encore à quoi ça allait ressembler; quels élèves il allait y avoir, quelle différence d'âge, quel ratio fille/garçon, etc.


Je rentra finalement dans la classe, devancée par quelques élèves, la prof nous attendant. Quand le groupe fut au complet, elle prit la parole:

"Bonjour à tous, pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis Rose Johnson, et je vais animer votre débat. Aujourd'hui, je ne suis pas prof, mais juste une participante de cet atelier. Juste après on fera un rapide tour des prénoms et vous pourrez ajouter ce que vous voulez sur vous. Mais d'abord, simple rappel, ici, il y a deux trois choses à respecter absolument, et si vous n'êtes pas d'accord, la porte n'est pas fermée. D'abord, donc, respect. Ensuite compréhension. Bien sûr, vous pourrez avoir envie de rire, pour cacher votre possible gêne, c'est normal, mais essayer de vous comporter en presqu'adultes que vous êtes. Voilà, si vous avez quelque chose à ajouter, c'est à vous!

C'est déjà plus rassurant d'avoir un prof féminin. Enfin, comme elle l'a dit, ce n'est pas vraiment un prof dans ce cadre. Les règles m'allaient parfaitement, en fait c'est même ce que j'espérais. Puisqu'il fallait bien que quelqu'un le fasse, je pris à mon tour la parole pour me présenter. Je n'aimais pas ça mais ce serait encore pire se personne n'osait, alors tant pis.

- Bonjour, Je m'appelle Mizu de la maison Saphir. J'ai 16 ans et je vis ici en Angleterre. Je m'engage à respecter les règles mises en place, qui me conviennent parfaitement.

J'ai l'impression que je dois continuer, mais je n'ai rien à dire de plus. Je prie intérieurement pour que quelqu'un se dévoue à son tour, pour pas avoir l'air seule. Ouais je suis vraiment pas à l'aise pour l'instant, j'espère que ça passera vite, sinon ce cours sera un enfer.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cours" d'éducation sexuelle [PV les inscrits]

Message par Daaf le Mer 20 Sep 2017, 23:06

« Hihi, eh, regarde le ! »

Il l'avait dit tout bas. Un des amis de Daaf, entouré lui même de ce dernier et des autres camarades. Les cinq jeunes enfants, alors à cet âge des onze ans, regardaient d'un air moqueur un pauvre qui n'avait pas fait grand chose, à part être lui même. Sous le couvert des petits rires discrets, mais pourtant visibles, celui ci avait entendu la phrase et l'avait reçu comme un ultime poignard. Après les « Lui il est pas comme nous », « Aaaah » et autres interjections, ces derniers mots rieurs ne faisait qu'appuyer le lourd fardeau qu'il portait déjà. Un lourd fardeau encore trop peu connu de ces enfants là, car ceux ci en riaient, de cette chose trop secrète pour être dévoilée. Et Daaf, lui, faisait parti de ces gens qui riaient. Même lui.

Même lui qui, trois ans après, regardait désormais ses mains et partageait le commun de ce garçon. Il regardait ces stries en forme de M, la couleur de la chair et l'ombre des doigts sur la paume, et à travers cela il prenait enfin conscience. Pour la première fois, il se rendit compte qu'il avait eu tort. Lui qui était toujours le bon garçon, le calme, le sage, le serviable, lui acceptait d'avoir une part de pénombre. Et ainsi, lui s'aperçue à son tour du sort, qui, trois ans auparavant, était fatal. Ses yeux se remplirent alors d'une incroyable confusion, que l'on eut jamais vu sur son visage. Ses doigts se contractèrent comme de douleur, et ses souffles d'une pesanteur croissante. Il était de ce mot, de ce court mot que l'on osait prononcer à son collège de Hollande, par peur et par méfiance. Il était de ce mot qui provoquait des rires dans les cours de biologies. Il était de ce pauvre mot, qui collait à ce pauvre garçon dont il se moquait si bien. C'était la terrible ironie de la puberté.

Il se réfugia à l'intérieur du bâtiment, lui qui était dehors à subir les avances du froid. Passant par le hall, il ne se rappela pas la grande femme aux cheveux d'ébène qu'il avait un jour croisé, tellement ses pensées étaient occultées par ce qu'il venait de découvrir. Ou plutôt, par ce qu'il venait de prendre conscience. C'était ça aussi, l'évolution. Ce n'était pas seulement le miracle de la croissance, c'était les choses difficiles à entendre, à concevoir. Et ainsi, lorsqu'il voulu se réfugier dans l'image fabuleuse du garçon brun aux yeux d'azurs, revint immédiatement cette pauvre idée. Car "pauvre" était bien le mot pour qualifier cela, ses camarades auraient dit "pauvre de lui". Car cette pauvre idée ne faisait que le rendre plus mal, et à chaque fois qu'il pensait à Liam, il y avait elle, et il allait encore plus mal, et ainsi de suite.

Il entra dans la salle de classe avec ce pressentiment que les choses allaient mal se passer. Qu'on allait peut être rigoler de lui. Qu'il faudrait avouer des choses honteuses. Tel des sentiments, ou pire encore. Alors que ses pas étaient timides et lents, qu'il n'osait presque pas s'avancer vers les chaises, il ne fit pas réellement attention aux personnes. Il fallait répondre aux questions les unes après les autres, parler de choses bêtes et simples qui peuvent passer n'importe où. Alors, il passa tant bien que mal les formalités.

« Bonjour, je m'appelle Daaf et je suis de la Maison Émeraude. J'ai 14 ans et comme a dit... euh... Mizu, je m'engage à respecter le règlement. »

Il rougissait à vue d’œil et tremblait et balbutiait si bien que les autres élèves eurent sûrement du mal à l'entendre. Lui, avait du mal tout court. Il avait déjà du mal avec ce cours, même s'il venait à peine de commencer.


Dernière édition par Daaf le Mar 26 Sep 2017, 20:22, édité 1 fois


Couleur de dialogue : #FFBF00




Emblèmes:


Thèmes:


avatar
Daaf

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cours" d'éducation sexuelle [PV les inscrits]

Message par Invité le Sam 23 Sep 2017, 12:20

Ys avait fait un tour à l'inscription pour regarder rapidement les inscrits.  Si tous le monde se pointait, cela ferait un couple de binôme.. intéressant, dommage qu'il n'y eut pas de cours pratiques… Quoi qu'avec Noa, cela serait de la triche.

Mizu 16 ans, questions… bêtes.
Ys      16-17 ans qui a aussi des questions bêtes.
Noa 21 ans, Question intéressante. Cela pourrait m'en dire plus sur lui.
Rain 19 ans Questions… découvertes
Daaf 14 ans questions .. pareil que Rain quoi.
Astrid 16 ans questions bêtes.
Bon on était pas beaucoup à poser des questions sortant de l'ordinaire. Cela me rassurait un peu.  Je ne savais pas trop quoi penser depuis Sunita avait réveillé en lui des choses inconnues ou presque. Enfin, il savait que c'était ses hormones, mais bon, entre le savoir académique et le savoir pratique….


J'avais la tenue scolaire, avec la chemise légèrement ouverte. Deux élèves se présentèrent. La jolie Mizu, une saphir ; Daaf le plus jeune de la maison émeraude.
Ce dernier semblait un peu mal à l'aise, ce qui était normal. Je doute qu'Hormis Noa et la prof, il y ait beaucoup de monde avec de l'expérience ici. Donc pas grand-chose à craindre.

Ys décida donc de se lancer.
Il se décida à intervenir. Il se racla la gorge.

-Mon prénom est Ys. J'ai certainement les hormones en ébullition, mais assez de bon sens pour ne pas leur laisser libre cours, je pense. Enfin, j'espère.

Quoi ? Bah c'est une façon de dire que j'accepte le contrat, mais que je ne suis pas sûr de pouvoir contrôler mes réactions. Pas la plus subtile de mes phrases, mais j'aime bien quand même. Après, je vais avoir où poser mes yeux. Cela dit, je ne suis pas sûr que cela soit la bonne solution. Je me souvient encore de ma rencontre avec Jahia dans le jardin. Pas grand-chose de bien dans mon aptitude, j'ai presque honte de ma façon de la regarder. Je pourrais en citer d'autres, mais…. On est pas là pour passer en revue toute les jolies filles rencontré depuis mon retour. Sinon, je vous parle directement d'Alexandra (qui malheureusement n'est pas à l'académie.). Mais la n'était pas l'intention de ce cours.

Le jeune homme regardait les participant(e)s présents. Ce que pensait son cerveau... Vous le saurez peut-être plus tard.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cours" d'éducation sexuelle [PV les inscrits]

Message par Invité le Dim 24 Sep 2017, 19:17

Ainsi donc c’est aujourd’hui que se tenait le cour d’éducation sexuelle. A la base je n’avais pas spécialement envie de m’y inscrire puisque bon passer 21 ans, vous pensé ben que j’en ai déjà bouffé à toute les sauces des trucs comme ça puis avec du recul je me suis dit que je pouvais peut être faire profiter de mes expériences personnels les autres … non je ne parle pas de coucher avec … enfin ça dépend de qui il y aura dans le lot mais bref vous m’avez compris.
 
Je m’y rendais don à l’heure annoncé en tenus habituel, Jean et T-shirt. L’été indien d’en ce moment le permet.
 
Sur place je reconnais quelque personnes un petit gars que j’avais croisé en cour de bio, Quiet, lui a sa prochaine tentative de meurtre il passe par la fenêtre, il y avait aussi celle avec qui j’avais un duel, Rain ? Ou Maïa ? Je ne sais plus bref et enfin Ys. C’est d’ailleurs à côté de lui que j’avais décidé de prendre place dans le cercle de chaise dépourvu de table.
 
Pour les autres je ne les connaissais pas et ne m’y attarda pas d’avantage, j’aurais bien le temps de les découvrir durant cette échange.
 
Le cour pu commencer et la prof nous servis son spitch sur le respect mutuel etc, tant de souvenirs ! Puis vint mon tour de me présenter à la suite d’Ys dont j’avais particulièrement apprécié l’introduction. Un peu d’originalité merde c’est trop demandé ? Bref
 

_ Bonjour Noa 21 ans je veux bien faire part de mes expériences mais promis je violerais personne ! 




J'adore donner une mauvaise première impression.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cours" d'éducation sexuelle [PV les inscrits]

Message par Evelyn Every le Lun 25 Sep 2017, 00:28

Le réveille sonna bruyamment. Rain se redressa en sursaut en agrippant maladroite le téléphone qui résonnait dans la pièce. La Rubis laissa un sourd grognement s'échapper de sa gorge alors qu'elle éteigna la sonnerie. Il n'était pas tôt, mais il l'était pour la jeune femme. Elle devait se lever, car elle devait se présenté à un ''cours'', malheureusement. La température était lourde dans la chambre. Un simple ventilateur tourna dans un angle de 180 degrés pour rafraîchir désespérment les filles du dortoir. La louve se dirigea lentement vers la salle d'eau pour y prendre une douche fraîche après s'être glissé difficilement hors de son lit. Quelques instants plus tard, elle sorta de la pièce avec ses longs cheveux violets qui ondulaient dans son dos. Elle avait enfilé une robe noir d'été qui suivait habillement ses formes avec une paire de Doc. Le combo parfait pour la jeune femme. Laissant son lit défait, Rain sortis enfin de la chambre en agrippant son sac au passage. Elle ferma rapidement la porte derrière elle et se mit en route à pas de loup.

Une fois à l'extérieur, Rain laissa un soupire de soulagement lui échapper. La brise venait adoucir tranquillement l'été indien. Alors qu'elle marchait à travers cette matinée ensoleillée pour rejoindre le bâtiment principal, elle laissa son esprti errer. La jeune femme n'étais pas très à l'aise avec l'idée de se rendre à ce cours. À vrai dire, elle avait légèrement doutée de son idée une fois qu'elle s'y était inscrite, mais désormais, il était trop tard. La she-wolf avait donc décider de se présenter au cours, puisqu'elle n'avait rien de mieux à faire de toute façon. Lorsqu'elle rejoignit le bâtiment, elle passa rapidement vers la cafétéria pour y prendre son habituel café noir et reprit sa route vers la classe. Celle-ci était une pièce des plus ordinaires, mais les bureaux y étaient installés en rond. Rain fut plus ou moins étonnée, car ils n'étaient que 5 élèves en tout avec le professeur. Elle reconnu Noa sans difficulté, mais ne lui apporta pas la moindre attention. Elle s'installa rapidement aux côtés d'une jeune fille aux cheveux bleus sans lui adresser la parole. Elle n'était pas timide, au contraire, elle n'aimait tout simplement pas les conversations awkward de deux personnes qui ne se connaissent pas, mais qui essayent juste trop de ne pas avoir l'air seul. La louvre fit un bref mouvement pour pousser ses cheveux colorés vers l'arrière et se mit à siroter sa boisson chaude en croisant les jambes. Tout le monde était prêt, donc le professeur entâma sans se faire prier le cours.

- Bonjour à tous, pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis Rose Johnson, et je vais animer votre débat. Aujourd'hui, je ne suis pas prof, mais juste une participante de cet atelier. Juste après on fera un rapide tour des prénoms et vous pourrez ajouter ce que vous voulez sur vous. Mais d'abord, simple rappel, ici, il y a deux trois choses à respecter absolument, et si vous n'êtes pas d'accord, la porte n'est pas fermée. D'abord, donc, respect. Ensuite compréhension. Bien sûr, vous pourrez avoir envie de rire, pour cacher votre possible gêne, c'est normal, mais essayer de vous comporter en presqu'adultes que vous êtes. Voilà, si vous avez quelque chose à ajouter, c'est à vous!

La Rubis reconnu la dame. Elle l'avait maladroitement rencontré lorsqu'elle s'était saoulée avec Venda. D'ailleurs, cette soirée s'était terminée en horreur, surtout le lendemain. Elle fit une légère grimace en se remémorant la gueule de bois qui avait suivit ce dépassement de terrain. L'erreur est humaine, disent-ils. Pourtant, elle aimerait en faire moins, mais c'est évidemment impossible, car elle est toujours de l'autre côté de la ligne. Reprenant une gorgée de café, Rain regarda du coin de l'oeil la jeune fille à ses côtés lorsqu'elle prit les devants pour les présentations.

 - Bonjour, Je m'appelle Mizu de la maison Saphir. J'ai 16 ans et je vis ici en Angleterre. Je m'engage à respecter les règles mises en place, qui me conviennent parfaitement.

La Rubis détacha son regard de sur Miza sans aucune émotion. Elle continua de boire sans dire un mot en regardant un des garçons se présenter à la suite de la fillette à mes côtés.

« Bonjour, je m'appelle Daaf et je suis de la Maison Émeraude. J'ai 14 ans et comme a dit... euh... Mizu, je m'engage à respecter le règlement. »

La louve fronça des sourcils. Étaient-ils tous aussi jeune? Non, elle savait que Noa était plus vieux qu'elle, cela se voyait. Pourtant, elle espérait que ce cours se passe dans la maturité et la simplicité, car elle n'avait pas envie de ravoir autant de drama que les dernières fois ou elle avait essayé de participer réellement à une classe. Le jeune homme aux côtés du Rubis poursuivit.

-Mon prénom est Ys. J'ai certainement les hormones en ébullition, mais assez de bon sens pour ne pas leur laisser libre cours, je pense. Enfin, j'espère.

Rain s'étouffa presque de rire avec son café. Elle resta tout de même silencieuse, mais elle se mit à sourire du coin des lèvres. Le tour de Noa vint après et la louve continua d'observer sans dire un mot.

_ Bonjour Noa 21 ans je veux bien faire part de mes expériences mais promis je violerais personne !

Elle soupira. Les choses ne changent pas toujours. Elle changea de position pour croiser ses jambes différamment avant de pousuivre l'introduction du cours, car autant en finir une fois pour toute et ne pas toujours être dernière pour ce genre de chose.

- Je m'appelle Rain, commença-t-elle en souriant malicieusement, Mais ça ne serait pas du viol si nous sommes consentant, non?, poursuiva-t-elle en posant un regard amusé sur Noa, mais bien vite, elle reprit son sérieux et bu une seconde gorgée de son café, Je blague.


Dernière édition par Rain le Jeu 28 Sep 2017, 18:56, édité 2 fois
avatar
Evelyn Every

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 3
Exp:
95/250  (95/250)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cours" d'éducation sexuelle [PV les inscrits]

Message par Astrid le Lun 25 Sep 2017, 23:03

Je ne savais pas ou j'étais. Tout d'abord, tout était sombre, je ne voyais rien. La lumière apparu enfin, me donnant la possibilité de voir ou je me trouvais. Un miroir, en face de moi. Pourtant, ce n'étais pas moi dans ce miroir, enfin presque. Cet objet reflétais l'image d'une petite fille souriante aux airs innocents. Ces même airs innocents qui nous rendent heureux pendant cette période de vie. C'étais moi petite, avant le déménagement. Puis ce reflet évolua, l'enfant avait grandi, l'air toujours enfantin, le sourire un peu effacé. Un autre changement. Cette fois, toute trace d'un quelconque sourire avait disparu, cette fille se regardais dans le miroir.

Pourquoi j'existe?

Des voix se firent entendre, des enfants, criant de insultes, des mots discriminatoires et rabaissant. Je reconnaissais ces voix. Je regardais autour de moi. D'où venaient ces éclats de colère et de haine? Mon regard vint se reposer sur celui de la petite moi. Elle avait retroussé ses manches, une lame de taille crayon à la main.

Ne fais pas ça.....

Pourquoi? Nous ne devrions pas exister!

Nous ne sommes rien, juste des souffres douleurs! Notre vie n'a aucun sens, aucun but. Le visage de la fille changea, du sang recouvrit le miroir. Le sol céda sous mes pieds. Je reconnu cette falaise. Je tombais et je n'arrivait pas à bouger, je ne pouvais déployer mes ailes, c'était fichu. Les rochers se rapprochèrent puis une douleur se fit sentir dans ma tête. J'ouvris les yeux, le cœur battant la chamade. Un cauchemar, juste ça un cauchemar. J'avais les larmes aux yeux et des gouttes roulaient sur mes joues. Que s'était-il passé? Comment en étais-je arrivée là? Je regardais alors l'heure. Non mince! J'étais en retard! J'avais cours mais cours d'éduction sexuelle. Au fond, je ne sais pas pourquoi je m'y suis inscrite... Je veux dire, disons que ce sujet me gêne pas mal... Rien qu'y penser me fait rougir... Pff boulet... Je m'étais vêtue du traditionnel uniforme de notre académie. J'arrivais dans la salle et toquais à la porte. J'avais un peu de retard... Bien joué pour cette première impression, je te félicite Astrid!

Bonjour, désolée pour le retard...

Je m'asseyais vite à ne place. J'écoutais attentivement chaque élèves se présenter. Quand vint mon tour, je raclais ma gorge et me présentais d'une voix claire et posée malgré mon malaise. Qu'est ce que je foutais ici....

Je m'appelle Astrid, j'ai 16 je tiens pas plus que ça à me faire violer hein... et je m'engage à respecter le règlement.

J'avais dis ces quelques mots avec un ton humoristique autant pour détendre l'atmosphère que pour me détendre moi.
avatar
Astrid

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cours" d'éducation sexuelle [PV les inscrits]

Message par Miss Rose Johnson le Mer 27 Sep 2017, 21:52

- Bonjour, Je m'appelle Mizu de la maison Saphir. J'ai 16 ans et je vis ici en Angleterre. Je m'engage à respecter les règles mises en place, qui me conviennent parfaitement.

La première donc, Mizu et elle a l'air sérieuse. 16 ans.

« Bonjour, je m'appelle Daaf et je suis de la Maison Émeraude. J'ai 14 ans et comme a dit... euh... Mizu, je m'engage à respecter le règlement. »

Daaf, il a l'air timide lui, mais si il s'est inscrit, c'est qu'il en a un peu envie. 14 ans.

-Mon prénom est Ys. J'ai certainement les hormones en ébullition, mais assez de bon sens pour ne pas leur laisser libre cours, je pense. Enfin, j'espère.
- Bonjour Noa 21 ans je veux bien faire part de mes expériences mais promis je violerais personne !

...Noa. 21 ans. Alors lui... Il va nous effrayer les petits timides. La différence d'âge va être plus difficile à gérer que prévu.

- Je m'appelle Rain. Mais ça ne serait pas du viol si nous sommes consentant, non? Je blague.

Rose s'efforça de garder une tête stoïque. Elle allait s'occuper d'eux après.

Bonjour, désolée pour le retard... Je m'appelle Astrid, j'ai 16 je tiens pas plus que ça à me faire violer hein... et je m'engage à respecter le règlement.

La jeune fille était à peine en retard, Rose lui fit un petit sourire et décida qu'il était temps de remettre son cours sur rail.

-Merci. Merci Noa pour ta blague très fine, nous avons donc ici une différence d'âge plutôt importante, mais ce n'est pas grave. Noa et Rain, vous allez expliquer aux autres, votre définition du viol. Je ne suis pas sûre que tout le monde sache exactement ce que c'est.

Rose reprit son souffle. Elle espérait qu'ils éviteraient à l'avenir les blagues un peu grasses. Écoutant la réponse de Noa et Rain, Rose rapprocha son tableau. Elle ne laissa cependant pas voir les idées déjà fournies, car elle aurai voulu que les élèves lui redonnent à l'oral et qu'ils se décontractent aussi.

"Merci, on y reviendra. Maintenant, si vous ..."

Avisant le petit Daaf qui était tout rouge et qui ne semblait pas très à l'aise, Rose s'adressa à lui.

"Daaf ? Tu vas bien ? Tu veux qu'on ouvre les fenêtres ?"

Rose attendit la réponse, et agit en conséquence. Elle voulait à tout prix qu'il se sente en sécurité.

"Alors, maintenant, fini les formalités, on va commencer un débat, et pour que le débat avance, il faut participer. Y a-t-il un thème par lequel vous voudriez commencer? A moins que vous ne préféreriez réagir sur les propos de Rain et Noa ? Je vais vous laisser interagir un peu, et j'interviendrai si besoin."

Encore une fois, Rose croisait les doigts, elle espérait ne pas avoir à réagir à des situations extrêmes.

HRP:
Je voudrais dans la mesure du possible que Noa et Rain répondent avant. Si c'est possible. Ensuite,
chacun comme vous voulez, et Noa et Rain peuvent rerépondre si ils veulent. Je vais voir si je réponds entre deux personnes, si le débat n'avance pas. Et je rétablirais la time line un peu bancale comme je pourrais!


Miss Rose Johnson
Professeur de musique
avatar
Miss Rose Johnson

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cours" d'éducation sexuelle [PV les inscrits]

Message par Evelyn Every le Sam 30 Sep 2017, 19:45

Mme. Johnson ne fit qu'observé tout au long des introductions alors que Rain sirotait son café en la regardant du coin de l'oeil. Elle ne laissa pas paraître d'agacement face à nos blagues de mauvais goûts, mais la Rubis se doutait bien qu'elle ne les laisseraient pas passées. Une jeune élève arriva en retard quelques instants après que la louve est poursuivis les présentations et une fois qu'elle fut assise et présenté, le professeur entama la deuxième phase du cours en n'oubliant aucune la jeune femme et Noa.

- Merci. Merci Noa pour ta blague très fine, nous avons donc ici une différence d'âge plutôt importante, mais ce n'est pas grave. Noa et Rain, vous allez expliquer aux autres, votre définition du viol. Je ne suis pas sûre que tout le monde sache exactement ce que c'est.

Elle reprit son souffle en attendant patiemment. Rain glissa son regard noisette vers le Rubis en essayant de voir s'il allait répondre à la question en premier sauf qu'elle n'eut droit qu'à un lourd silence. Elle déposa son gobelet sur le bureau avant de répondre sur un ton confiant.

- Le viol, c'est quand quelqu'unvous force à avoir un rapport sexuel alors que vous n'êtes pas consentent donc, en désaccord avec l'acte.

Alors qu'ils répondaient à sa question, elle s'était dirigée silencieusement vers la tableau, à l'avant de la pièce. La louve pouvait bien voir que quelque chose y était transcrit, mais le professeur le cacha subtilement. Rain haussa un sourcil, curieuse de connaître la suite. Elle reprit son gobelet et y prit une nouvelle gorgée alors que le café commençait tout juste à devenir frais.

- Merci, on y reviendra. Maintenant, si vous ... Daaf ? Tu vas bien ? Tu veux qu'on ouvre les fenêtres

Rain regarda le jeune homme interpellé. Il rougissait et si sa mémoire était bonne, il devait être le plus jeune dans la salle. L'enseignante prit les mesures nécessaires espérant que le jeune Émeraude se sentira plus à l'aise dans le cours. La Rubis changea son croisement de jambe avant d'attendre la suite, silencieuse.

- Alors, maintenant, fini les formalités, on va commencer un débat, et pour que le débat avance, il faut participer. Y a-t-il un thème par lequel vous voudriez commencer? A moins que vous ne préféreriez réagir sur les propos de Rain et Noa ? Je vais vous laisser interagir un peu, et j'interviendrai si besoin.

La jeune femme resta de marbre, en donnant la chance à quelqu'un d'autre d'ouvrir le débat, car elle ne voulait pas réagir à ses propres propos. Mme. Johnson croisa ses doigts et patienta une nouvelle fois alors que la she-wolf balaya les personnes présences du regard, intriguée.
avatar
Evelyn Every

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 3
Exp:
95/250  (95/250)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cours" d'éducation sexuelle [PV les inscrits]

Message par Invité le Sam 30 Sep 2017, 21:54

La prof rabat joie comme d’habitude demanda à Rain et moi d’expliquer ce qu’est le viol. Si elle s’imagine me mettre mal à l’aise comme ça elle risque d’être très déçue, elle ne sait pas sur qui elle est tombée.
 
Rain me lança un regard auxquels je répondais par un autre qu’on pouvait traduire par « honneur aux dames ».
 
- Le viol, c'est quand quelqu'un vous force à avoir un rapport sexuel alors que vous n'êtes pas consentent donc, en désaccord avec l'acte.
 
Ben Didon elle ne s’est pas foulée sur ce coup, là. J’en conclu que c’est bibi qui dois faire tout le boulot. J’echaînais donc par.
 
_ Il existe différent types de viols :
Par exemple il y a le viol conjugale, c’est quand une personne force sa fiancé sa concubine sa compagne, sa petite amie etc à avoir un rapport sexuel sans qu’elle ne le veuille. C’est quelque chose qui est très courant en particulier dans les cas de femmes maltraités. Bizarrement ça n’a été reconnu comme un crime que depuis peu si je ne dis pas de bêtise.
 
Les viols de guerres aussi, je pense que le nom est suffisamment explicite vous aurez compris ça se passe pendant la guerre quand l’armé viole délibérément les occupé sous les encouragements de leur dirigeants pour …je n’ai pas trop compris pourquoi enfaite … par provoque ou vouloir prouver leur supériorité, ou marqué leur territoire … je n’ai pas trop compris le délire. Enfin ça c’est qu’on s’imagine … pourtant pour la petite anecdote, pendant la seconde guerre mondiale après la libération de la Normandie, l’armée américaine a quand même violé plus de femme française pendant les quelques temps où ils ont été présents que l’armée allemande pendant toute l’occupation … ça bizarrement vous ne trouverez jamais ce genre de détails dans les livres d’histoires
 
Il y a aussi le viol par … heu … je vous avoue j’ai zappé le nom bref … C’est quand genre quelqu’un est consentant au début par exemple mais qu’elle change d’avis en court de route parce que finalement elle ne se sent pas encore prête et que l’autre la force à continuer jusqu’au bout avec l’argument bidon du genre « t’as commencé maintenant tu finis ». Sa peut être aussi quand la victime se retrouve forcé avec des arguments du genre « on l’a bien fait l’autre jour pourquoi pas maintenant ? » Ou encore « t’as telle Age et t’as toujours pas couché ça craint ! » etc…
 
Les victimes peuvent être n’importe qui. Ça peut être des femmes le cas le plus connus des enfants garçons ou filles et même des hommes. Hé oui le viol masculin ça existe aussi et pas forcément par un autre homme …
Généralement les gens s’imaginent que le viol c’est forcément dans la rue le soir par un inconnue, mais non. Ça peut être n’importe où même au travail et surtout ça peut aussi être commis par des proches aussi bien la famille, l’entourage ou des gens que vous pensiez être vos amis.
 
Après on peut rentrer dans les détails si vous voulez sans mauvais jeu de mot genre comment ça se présente parce que le viol c’est pas uniquement la pénétration des parties intime et par un organe, sa peut-être n’importe quoi les doigts ou même les objets. Et pas uniquement le vagin. C’est assez courant genre dans le bizutage par exemple, aux seins des prisons, de l’armé chez les pompier, ou même dans une fratrie ou sororité dans les écoles
 
Le viol c’est une pratique qui est illégale chez nous mais pas partout. Par exemple en Inde c’est quelque chose qui a été banalisé et dans certaine culture c’est même carrément une coutume ou une tradition !
 
Après je peux vous parler des conséquences aussi pour les victimes déjà qui n’ose pas forcément en parler de peur d’être accueillis par des réflexions du genre « t’as vu comment t’étais habillé aussi ou comment tu t’es comporté ? Tu l’avais cherché ! ». Et surtout le viol c’est une expérience qui peut vous laisser des séquelles aussi bien physique quand il est commit avec acte de violence que Psychologique.
 
Je vous aurais bien sortit des chiffres pour donner plus de poids à tous ces arguments malheureusement je n’ai pas une assez bonne mémoire pour ça ; Il se peut d’ailleurs que j’ai oublié de parler certaine choses, si quelqu’un veut compléter tout ça, faite vous plaisir !
 
Durant tout le long de mon monologue j'était resté assis sur ma chaise dans  une posture parfaitement sereine et détendue . Je portais ensuite mon regard sur la prof qui a voulu  jouer les socials justices warriors en lui disant sur un ton plus insolent.
 
« Oui j’ai connus d’es victimes de viols et on affronte tous l’horreur de la réalité comme on peut madame, personnellement j’ai choisie l’humour que ça vous plaise ou non ! »
 

Bref après l’intérêt fut porté sur Daaf qui semblait mal à l’aise … tiens ! Encore un élève traumatisé que je peux ajouter à mon palmarès.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cours" d'éducation sexuelle [PV les inscrits]

Message par Invité le Sam 30 Sep 2017, 22:26

Les autres élèves viennent s'asseoir et se présentent chacun à leur tout, jusqu'au tour d'un certain Noa, qui semblait être le plus âgé avec 5 ans de plus que moi:

_ Bonjour Noa 21 ans je veux bien faire part de mes expériences mais promis je violerais personne !

Ca va partir en steak, c'est sûr. C'est pas grand chose, mais je parie que la prof va se sentir obligée de répliquer.
C'est justement ce qu'elle fit à la suite d'une élève:

- Merci. Merci Noa pour ta blague très fine, nous avons donc ici une différence d'âge plutôt importante, mais ce n'est pas grave. Noa et Rain, vous allez expliquer aux autres, votre définition du viol. Je ne suis pas sûre que tout le monde sache exactement ce que c'est.

Je crois que si, et je crois aussi qu'ils vont vous clouer le bec. Dommage, je la voyais plus maligne... Enfin, c'est en comptant sur la malice de Noa et l'autre, Rain. Noa, je l'aurais pris pour un débile aussi si je n'avais pas vu son sourire quand la prof a parlé. Les deux élèves se lèvent avant de prendre la parole, Rain en première:

- Le viol, c'est quand quelqu'un vous force à avoir un rapport sexuel alors que vous n'êtes pas consentent donc, en désaccord avec l'acte.

C'est correct, mais pas suffisant pour décrédibiliser la prof. Je n'espérait pas grand chose d'elle de toute façon. Vient le tour de Noa, et je suis impatiente de voir si j'ai visé juste:

_ Il existe différent types de viols :
Par exemple il y a le viol conjugale, c’est quand une personne force sa fiancé sa concubine sa compagne, sa petite amie etc à avoir un rapport sexuel sans qu’elle ne le veuille. C’est quelque chose qui est très courant en particulier dans les cas de femmes maltraités. Bizarrement ça n’a été reconnu comme un crime que depuis peu si je ne dis pas de bêtise.
 
Les viols de guerres aussi, je pense que le nom est suffisamment explicite vous aurez compris ça se passe pendant la guerre quand l’armé viole délibérément les occupé sous les encouragements de leur dirigeants pour …je n’ai pas trop compris pourquoi enfaite … par provoque ou vouloir prouver leur supériorité, ou marqué leur territoire … je n’ai pas trop compris le délire. Enfin ça c’est qu’on s’imagine … pourtant pour la petite anecdote, pendant la seconde guerre mondiale après la libération de la Normandie, l’armée américaine a quand même violé plus de femme française pendant les quelques temps où ils ont été présents que l’armée allemande pendant toute l’occupation … ça bizarrement vous ne trouverez jamais ce genre de détails dans les livres d’histoires
 
Il y a aussi le viol par … heu … je vous avoue j’ai zappé le nom bref … C’est quand genre quelqu’un est consentant au début par exemple mais qu’elle change d’avis en court de route parce que finalement elle ne se sent pas encore prête et que l’autre la force à continuer jusqu’au bout avec l’argument bidon du genre « t’as commencé maintenant tu finis ». Sa peut être aussi quand la victime se retrouve forcé avec des arguments du genre « on l’a bien fait l’autre jour pourquoi pas maintenant ? » Ou encore « t’as telle Age et t’as toujours pas couché ça craint ! » etc…
 
Les victimes peuvent être n’importe qui. Ça peut être des femmes le cas le plus connus des enfants garçons ou filles et même des hommes. Hé oui le viol masculin ça existe aussi et pas forcément par un autre homme …
Généralement les gens s’imaginent que le viol c’est forcément dans la rue le soir par un inconnue, mais non. Ça peut être n’importe où même au travail et surtout ça peut aussi être commis par des proches aussi bien la famille, l’entourage ou des gens que vous pensiez être vos amis.
 
Après on peut rentrer dans les détails si vous voulez sans mauvais jeu de mot genre comment ça se présente parce que le viol c’est pas uniquement la pénétration des parties intime et par un organe, sa peut-être n’importe quoi les doigts ou même les objets. Et pas uniquement le vagin. C’est assez courant genre dans le bizutage par exemple, aux seins des prisons, de l’armé chez les pompier, ou même dans une fratrie ou sororité dans les écoles
 
Le viol c’est une pratique qui est illégale chez nous mais pas partout. Par exemple en Inde c’est quelque chose qui a été banalisé et dans certaine culture c’est même carrément une coutume ou une tradition !
 
Après je peux vous parler des conséquences aussi pour les victimes déjà qui n’ose pas forcément en parler de peur d’être accueillis par des réflexions du genre « t’as vu comment t’étais habillé aussi ou comment tu t’es comporté ? Tu l’avais cherché ! ». Et surtout le viol c’est une expérience qui peut vous laisser des séquelles aussi bien physique quand il est commit avec acte de violence que Psychologique.
 
Je vous aurais bien sortit des chiffres pour donner plus de poids à tous ces arguments malheureusement je n’ai pas une assez bonne mémoire pour ça ; Il se peut d’ailleurs que j’ai oublié de parler certaine choses, si quelqu’un veut compléter tout ça, faite vous plaisir !



Oui j’ai connus des victimes de viols et on affronte tous l’horreur de la réalité comme on peut madame, personnellement j’ai choisie l’humour que ça vous plaise ou non !

Waow... Il a carrément dépassé mes espoirs. Je suis obligée de lui céder beaucoup de respect. C'est le genre de personne que j'aimerais être: à la fois intelligent et impartial, mais avec une bonne dose d'audace. Cette dose d'audace qu'il me manque et que je convoite tant. Celle qui me force à être si discrète. La prof me sorti demes pensées en continuant le cours:

- Merci, on y reviendra. Maintenant, si vous ... Daaf ? Tu vas bien ? Tu veux qu'on ouvre les fenêtres

Comme tout le monde, je tourne le regard vers le pauvre garçon. Avant d'arriver à sa hauteur, je vois à nouveau Noa et je ne peux m'empêcher de m'arrêter sur lui. Je chasse tout de suite les pensées qui me viennent à l'esprit. Tiens, je commence à avoir les bons réflexes... Bon de toute façon il a 5 ans de plus que moi. Ca n'empêche qu'il a gagné le respect que j'avais initialement confié à la prof. Il est doué. je n'aurai finalement pas le temps d'aller jusqu' à Daaf puisque la prof reprend la parole:

- Alors, maintenant, fini les formalités, on va commencer un débat, et pour que le débat avance, il faut participer. Y a-t-il un thème par lequel vous voudriez commencer? A moins que vous ne préféreriez réagir sur les propos de Rain et Noa ? Je vais vous laisser interagir un peu, et j'interviendrai si besoin.

Il semble qu'elle n'aie pas compris que Noa était plus fort qu'elle. J'hésite à parler pour renforcer ses propos, puis me dis qu'il vaut mieux ne pas construire de mur entre la prof et nous, surtout dans ce genre de cours. Le silence suffira.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cours" d'éducation sexuelle [PV les inscrits]

Message par Invité le Dim 01 Oct 2017, 18:50

Noa sortit le grand déballage de la définition de viol. Que pouvais je ajouter à cela. L'autre n'était pas en reste. C'était l'une des plus âgée avec le Rubis.
Bon à première vu, il y a deux possibilités pour le cours. Soit on redresse la barre maintenant, soit on laisse partir cela en live. Le Live ne me dérange pas dans les cours supplémentaires, mais j'avais de vraies questions à poser. Et avant que du monde fuit, j'aimerais avoir un début de réponse. Que faire.
Il avait potentiellement intimidé les autres avec un tel langage et une provocation à la prof à la fin.

J’hésitais à intervenir, la prof demanda si elle devait ouvrir la fenêtre ou pas. D'accord, c'est un choix comme un autre. Elle nous demanda de réagir aux propos de Noa ou Rain.

Je tentais une ouverture. En espérant que cela ne ferait pas partir le cours en live.

-Je me permet de rebondir sur une partie de la définition de Noa. Il a dit quelque chose comme « Elle n'est pas encore prête ». jusqu'à peu, j'aurais comprit ce que cela voulait dire d'un point de vue théorique. Mais depuis peu, je vois les filles d'une façon différente, d'où j'ai les hormones en ébullition de ma présentation. Et comme beaucoup, j'hésite sur certaines choses. Je ne vais pas demander à Mizu ou Astrid si elles ont envie de coucher avec moi, car je n'ai aucune idée de comment m'y prendre si ce n'est directement. Je ne serait même pas sûr que cette decision vient de moi et pas de mon corps.

Devais-je expliquer pourquoi j'avais choisit Astrid et Mizu plutôt que Rain ou Rose ? Enfin j'espère qu'ils auront compris que c'était parce qu'elles étaient de son âge. Enfin. Je vais zapper l'explication, cela évitera que je déballe encore une tartine

-Par contre, si toi ou Rose essayait de passer à l'acte avec le puceau que je suis, je ne doute pas qu'avec l'âge vous avez pris de l'assurance. Assurance qui me manque.

Ys souffla.

* plus bas * -présentation encore trop long.

Reprise du ton normal.

- Enfin, la question qui en découle est : Comment pourrais-je savoir si mon ou ma partenaire est prêt/prête à passer à l'acte ? L'assurance ou l'autorité pouvant parfois intimider et empêcher un refus clair.

Bon, si avec cela, je trouve pas une réponse qui m'aiderais à répondre à mes questions… Je poserais des questions, en prenant moins de détours, quand le débat se tassera.



Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cours" d'éducation sexuelle [PV les inscrits]

Message par Daaf le Sam 07 Oct 2017, 16:58

Et alors que les présentations suivirent, l'âge de ces jeunes gens étaient bien élevés, si bien que Daaf se sentait un peu seul, et pour le coup, encore un peu plus mal à l'aise. Toujours tremblant et rougissant, il était assis de manière assez raide, comme s'il était figé et qu'il n'osait pas faire de mouvement et faisait des petits jeux avec ses doigts, bougeant ses mains dans un sens et dans l'autre, comme le font les personnes timides qui ne parle que très rarement. Il regardait justement ses mains et semblait se concentrer sur celles ci, tel un jeune garçon amoureux face à une fille, et se forçant à regarder le sol pour ne pas croiser ses yeux. Et les autres élèves n'arrangèrent pas son état. Le garçon sursautait et tremblait et rougissait de plus belle avec les mots directs et parfois crus de ceux ci.

À ses rougeurs évidentes, on ouvrit la fenêtre, et le brin d'air frais qui passa sur ses joues les rafraîchirent et le soulagea quelque peu. Comme aucune parole ne sortait de sa bouche, ce sont celles des autres qui parlèrent, et l'un des élèves, le plus âgé d'ailleurs, ne s'arrêta pas à une simple blague sur le viol. Le mot "viol" le dérangeait, car il était dans un état d'âme troublé et confus par ses propres sentiments et ainsi dans un mélange provoquant ces réactions parfois ridicules et emportées, ces réactions du visage rouge, des mains et des pieds qui tremblent et de tous les tourments de ce qui tourne autour du charnel et de l'amour. Le magnifique discours sur les différents types de cet acte, avec toutes ses descriptions les plus sincères et les plus authentiques, ne fit que rougir le teint déjà bien rouge, passant du vermeil au grenat et ne fit que trembler les membres déjà tremblotant, comme si un tremblement de terre s'emparait de légères secousses.

Les termes "relations sexuelles", "vagin", "seins", "acte de violence", "hormones en ébullition", "de mon corps", et bien d'autres, formaient un amas de choses étonnement dérangeantes, car alors que le garçon n'aurait pas bronché face à ces mots, là sa confusion était telle qu'il ne disait rien et regardait de plus en plus fixement le sol, si bien qu'il pouvait en avoir l'air presque ridicule. Il s'étonnait lui même de son état, il se souvenait même qu'il rigolait avec ses petits camarades lorsqu'ils parlaient de "vagin" et de "seins" et de tout ce qui touche au corps prêtant à rire, et là pourtant, son amour pour Liam, sa peur que ses sentiments soient vu, puis la situation et les paroles, l'ambiance et en fait toutes ces petites choses accumulées formant ce brouhaha perturbateur, faisaient qu'un regard intimidé et un visage semblable aux coquelicots étaient devenu sa nouvelle façade.

Cela allait jusqu'à ce qu'il fasse des petits bruits inquiets, le souffle coupé, lorsque l'un des camarades parla de "passer à l'acte" et mit en situation ce même fait. Comme dans la fameuse expression, il n'en ramenait clairement pas large et la seule chose de large chez lui, était maintenant son ridicule. Il restait muet, droit et les mains tendues sur les genoux, comme si son corps tout entier était solidement cloué à la chaise.


Couleur de dialogue : #FFBF00




Emblèmes:


Thèmes:


avatar
Daaf

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cours" d'éducation sexuelle [PV les inscrits]

Message par Miss Rose Johnson le Mer 11 Oct 2017, 15:45

- Le viol, c'est quand quelqu'un vous force à avoir un rapport sexuel alors que vous n'êtes pas consentent donc, en désaccord avec l'acte.

Bien, bon début. Voyons ce que Noa a à ajouter, se dit Rose.

PAVE DE NOA

Oulà oulà oulà. Elle aurait difficilement fait mieux elle même en terme de contenu, mais en terme de forme, punaise, il allais lui effrayer le petit Daaf.

Oui j’ai connus des victimes de viols et on affronte tous l’horreur de la réalité comme on peut madame, personnellement j’ai choisie l’humour que ça vous plaise ou non !

Bien bien, il a un bon fond celui là pensa Rose. Elle enchaîna pour ne pas laisser de blanc dans son cours.

- Merci, on y reviendra. Maintenant, si vous ... Daaf ? Tu vas bien ? Tu veux qu'on ouvre les fenêtres ?


Le jeune garçon n'avait pas l'air bien. On ouvrit les fenêtres, mais il garda des couleurs.

- Alors, maintenant, fini les formalités, on va commencer un débat, et pour que le débat avance, il faut participer. Y a-t-il un thème par lequel vous voudriez commencer? A moins que vous ne préféreriez réagir sur les propos de Rain et Noa ? Je vais vous laisser interagir un peu, et j'interviendrai si besoin.

-Je me permet de rebondir sur une partie de la définition de Noa. Il a dit quelque chose comme « Elle n'est pas encore prête ». jusqu'à peu, j'aurais comprit ce que cela voulait dire d'un point de vue théorique. Mais depuis peu, je vois les filles d'une façon différente, d'où j'ai les hormones en ébullition de ma présentation. Et comme beaucoup, j'hésite sur certaines choses. Je ne vais pas demander à Mizu ou Astrid si elles ont envie de coucher avec moi, car je n'ai aucune idée de comment m'y prendre si ce n'est directement. Je ne serait même pas sûr que cette decision vient de moi et pas de mon corps.

Rose soupira doucement, son cours commençai. Ce jeune homme avait oser commencer, ce qui signifiait donc qu'il avait des questions et était venu pour les poser. Parfait.

-Par contre, si toi ou Rose essayait de passer à l'acte avec le puceau que je suis, je ne doute pas qu'avec l'âge vous avez pris de l'assurance. Assurance qui me manque. Enfin, la question qui en découle est : Comment pourrais-je savoir si mon ou ma partenaire est prêt/prête à passer à l'acte ? L'assurance ou l'autorité pouvant parfois intimider et empêcher un refus clair.

Rose hésita. D'un coté, elle aurait voulu laisser les élèves faire leur propre débat, mais de l'autre, elle avait peur que la plupart n'ose pas participer et que Noa prenne le monopole de la parole au détriment des autres. Car bien qu'il sembla plutôt confiant et intelligent, Rose se doutait de blessures intérieures profondes.

-Déjà, merci, d'avoir osé poser ta question. Je vais un peu orienter le débat, mais ensuite vous allez continuer. Mon rôle c'est de vous dire ce qu'on vous a peut-être déjà dit. Donc, la base pour savoir ce que l'autre pense,
c'est le dialogue. D'ailleurs, c'est la base de tout. Avoir cette discussion avec l'autre n'est peut-être pas facile, mais dans ce cas, on peut basculer vers un autre sujet. Je vous le propose et vous verrez de quelle façon vous préférez répondre.
Donc le dialogue c'est important mais ça peut être difficile à commencer. On va supposer que vous êtes avec l'autre dans un relation durable et amoureuse. Dans ce cas, parlez sans tabou, vous n'avez je pense rien à craindre. Mais sinon, je veux dire, si vous n'êtes pas dans une relation amoureuse, comment faire ? et plus important, pensez vous que l'amour et le sexe sont forcément liés ? On touche là à des opinions, des suppositions, il n'y a pas de vérité universelle, chacun la sienne.


Miss Rose Johnson
Professeur de musique
avatar
Miss Rose Johnson

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cours" d'éducation sexuelle [PV les inscrits]

Message par Invité le Ven 13 Oct 2017, 22:17

Bon ce que disait la prof avait du sens, mais cela le laissait sur sa faim. Comment expliquer cette chose qui le dévorait quasiment de l'intérieur. C'était certes une autre question, pas facile, mais tellement sienne. Il jeta un œil autour de lui et se décida.

-Savoir si on est amoureux ou pas. J'étais amoureux de Leika. J'étais prêt à attendre. Enfin, je pensais que c'était un amour pur et puissant, mais à sens unique. J'ai découvert une petite « chinoise » lors de mon voyage là bas. Notre relation a commencé sur de très mauvaises bases par un enfin une méconnaissance des coutumes locales. Elle me déteste clairement pour cela, mais je ne comprends pas, j'ai une de ses envies d'elle. Ce n'est pas de l'amour ou quelque chose du genre, c'est plus bestiale. Pourtant, je ne pense pas être amoureux d'elle, même si chaque fois que je pense à elle….

La différence entre le premier et le deuxième.. Le premier était posé et j'aimais le personnage dont Leika était une copie conforme physiquement. Sunita n'est pas mon type de fille, elle me déteste et en plus elle est du genre violente et rancunière. Hormis ses compétences de combat, elle n'a rien pour plaire.  J'y comprend rien.


Bon, il avait pas mal causé, mais si cela permettait d'avoir des réponses… Il ne serait pas contre. Après si les autres sont venu, c'est parce qu'ils avaient des questions. Au besoin si ils jouaient trop les timides, moi j'aurais posé mes questions.
Enfin bon. Je suis mauvais, socialement parlant. Je le sais et ce n'est pas prêt de changer. Maintenant restait à savoir si j'arriverais à comprendre un peu mieux les relations hommes/femmes qui sont en dehors du copinage.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cours" d'éducation sexuelle [PV les inscrits]

Message par Invité le Jeu 19 Oct 2017, 21:18

Ys fut le seul à réagir à ma réponse en voulant poser une question … enfin au début il avait expliqué un truc maladroitement et je me disais que là il s’enfonçait plus qu’autre chose … Jusqu’à ce qu’il daigne enfin nous poser la question concrète .

- Enfin, la question qui en découle est : Comment pourrais-je savoir si mon ou ma partenaire est prêt/prête à passer à l'acte ? L'assurance ou l'autorité pouvant parfois intimider et empêcher un refus clair.

Pendant ce temps nous avions Daaf qui était en train de limite suffoquer … mais achevez-le bon sang faites quelque chose ! Bon plus sérieusement c’est bizarre mais son comportement me rappelle quelque chose … Je crois avoir ma petite idée sur l’origine de sa gêne … Comment puis-je deviner un truc pareil ? Le vécu tout simplement ! Mais faudrait que j’arrive à tendre la perche pour voir si ça confirme ou non mon hypothèse … Mais écoutons d’abord ce que la prof a à nous dire.

-Déjà, merci, d'avoir osé poser ta question. Je vais un peu orienter le débat, mais ensuite vous allez continuer. Mon rôle c'est de vous dire ce qu'on vous a peut-être déjà dit. Donc, la base pour savoir ce que l'autre pense,
c'est le dialogue. D'ailleurs, c'est la base de tout. Avoir cette discussion avec l'autre n'est peut-être pas facile, mais dans ce cas, on peut basculer vers un autre sujet. Je vous le propose et vous verrez de quelle façon vous préférez répondre.
Donc le dialogue c'est important mais ça peut être difficile à commencer. On va supposer que vous êtes avec l'autre dans un relation durable et amoureuse. Dans ce cas, parlez sans tabou, vous n'avez je pense rien à craindre. Mais sinon, je veux dire, si vous n'êtes pas dans une relation amoureuse, comment faire ? et plus important, pensez vous que l'amour et le sexe sont forcément liés ? On touche là à des opinions, des suppositions, il n'y a pas de vérité universelle, chacun la sienne.


-Savoir si on est amoureux ou pas. J'étais amoureux de Leika. J'étais prêt à attendre. Enfin, je pensais que c'était un amour pur et puissant, mais à sens unique. J'ai découvert une petite « chinoise » lors de mon voyage là-bas. Notre relation a commencé sur de très mauvaises bases par un enfin une méconnaissance des coutumes locales. Elle me déteste clairement pour cela, mais je ne comprends pas, j'ai une de ses envies d'elle. Ce n'est pas de l'amour ou quelque chose du genre, c'est plus bestiale. Pourtant, je ne pense pas être amoureux d'elle, même si chaque fois que je pense à elle….
La différence entre le premier et le deuxième.. Le premier était posé et j'aimais le personnage dont Leika était une copie conforme physiquement. Sunita n'est pas mon type de fille, elle me déteste et en plus elle est du genre violente et rancunière. Hormis ses compétences de combat, elle n'a rien pour plaire. J'y comprend rien.


Ok alors reprenons les choses dans l’ordre.

_ Déjà pour ta première question. Pour ton exemple j’ai envie de dire les personnes plus expérimentés et avec de l’assurance, normalement on est censé être en mesure de contrôler un minimum nos pulsions premièrement et deuxièmement, dans un rapport t’es sensé être attentif à l’autre. Et tu peux sentir ou comprendre si l’autre n’est pas prêt ou pas réceptive … Après oui ya le dialogue comme dis la prof. Quand t’es avec quelqu’un que tu connais un minimum t’es capable de savoir si elle est disposé à entamer un rapport sexuel avec toi. Tu fais rarement ce genre de choses avec un inconnus … faites pas comme moi !
Pour ce qui est de la question sur l’amour et le sexe oui et non. Il peut y avoir du sexe sans amour ça je peux vous le confirmer ! Par contre je ne pense pas qu’il puisse y avoir de l’amour sans sexe …La sexualité ça une part importante dans un couple à ne pas négliger.


Et attention c’est là que je tends la perche à Daaf et que je vais faire gaffe à ses réactions.


Je veux dire les moments d’intimité avec la personne qu’on aime c’est un peu une manière d’extérioriser et d’exprimer les sentiments qu’on ressent. Là je vais parler d’expérience personnel mais par exemple avec mon ex petit ami … bon la relation a eu un peu de mal à démarrer le temps qu’on prenne conscience de nos sentiments l’un pour l’autre …c’est vous dire il y en a d’autre qui l’ont compris bien avant nous ! Ça plus quelque petite péripétie mais bref ! Avec l’autre gars la proximité entre nous devenait de plus en plus présente et les choses en entraînant une autre vous avez une idée de la suite … Mais en gros quand deux personnes qui s’aiment vienne à coucher ensemble je veux dire par là vraiment faire l’amour et pas vulgairement excusez-moi du terme « baiser » c’est au moment où leurs sentiments sont au plus fort !


Enfin Ys je vais répondre à ta dernière question par une autre question. Est-ce que tu connais la différence entre l’amour, l’attirance physique, et la dépendance affective ?

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cours" d'éducation sexuelle [PV les inscrits]

Message par Invité le Dim 22 Oct 2017, 12:21

Ouille, Noa lui répondait et Ys avais du mal à tout suivre.  Contrôler ses pulsions, ok, c'était un fait social. Si on n'était pas capable de le faire, cela serait l'Anarchie et la loi du plus fort. Par contre dans un rapport on est sensé être attentif à l'autre ? Ok, on va prendre cela pour un fait. Bon par contre, Noa a fait cela avec des inconnus ? Et il dit qu'il ne faut pas le faire. Ys avait du mal à comprendre.
Après, il ne peut y avoir d'amour sans sexe. Donc ce qu'il avait ressentit pour Leika n'était pas de l'Amour ?
Il semble surveiller discrètement le membre le plus jeune du groupe. Pourquoi ? Ys n'était pas en état d'analyser le comportement des autres à ce moment là, son cerveau essayant de comprendre.
Hein quoi, il avait rompu ? Mince. Bon d'accord, si on aime une personne, l'Amour devient une suite normale. Vu comme Leika était partie, elle ne devait donc pas m'aimer, car il n'y a jamais rien eu entre nous de ce qui peut être un contact physique amoureux. Certes elle me montrait dès fois des choses que la plupart cache, mais cela n'a jamais été plus loin. Elle fuyait toujours mes approches.

Ys fut triste de se rendre dompte qu'il pensait avoir vécu une histoire intense, mais qui devait certainement être à sens unique. Leika n'avait été avec lui, que parce qu'on lui avait demandé. Mais qui ? Certainement un de ses parents. Qui d'autre était au courant. Julia ? Non, impossible elle était déjà partie au pensionnat.

Il posa sa question en réponse à la sienne. Ys mit quelques secondes à y réfléchir. Bien sur qu'il était capable de donner chacune des définitions. Même s'il ignorait à quoi ressemblait ces ressentis, il en connaissait au moins les définitions.
Il mit ses idées au claire et répondit

-Je pense, enfin l'amour est un sentiment, l'attirance physique pourrait être définit comme un comportement sociale. Pour la dépendance affective, j'ai envie de dire que s'est une sorte de drogue, comme Leika, mais cela ne doit pas être la réponse, car elle peut aussi découler de l'Amour portée à la famille.

Des larmes coulaient de ses yeux et il ne le remarqua pas. Comme il  ne remarqua pas ce que son coeur avait découvert au fond de lui et qu'il essayait encore de se cacher.

-Enfin, ces réponses doivent sûrement être fausses, vu que j'ai souvent l'air de tout comprendre de travers.

Bon d'accord. Tous le monde allait penser que Noa avait fait pleurer Ys. Mais ce n'était pas le cas. Il , enfin ses réponses, avaient ouvert une brèche dans ses propres illusions. Enfin lui même n'avait pas encore remarqué ses larmes.
Cela ne lui expliquait toujours pas pourquoi le jeune népalienne faisait monter en lui des envies bestiales mais bon. Il décida de se poser et de réfléchir à tous ce qui avait été dit et à ses actes. Peut-être comprendrait 'il autre chose.

hrp:
Désolé de ne pas rebondir plus.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cours" d'éducation sexuelle [PV les inscrits]

Message par Astrid le Lun 23 Oct 2017, 09:18

J'écoutais attentivement les réponses de chacun. Ils avaient tous des remarques intéressantes à faire et je me sentais un peu inutile. Je ne savais que dire. D'ailleurs, pourquoi est ce que je m'étais inscrite à ce cours? Je veux dire sur le moment je m'était dis "oui ça va être cool je vais pouvoir avoir des réponses à certaines de mes questions." En attendant, La seule fois où j'avais ouvert la bouche c'était pour me présenter. Le jeune Daaf semblait très mal à l'aise et j'avoue que j'étais moi même gênée. Noa avait l'air d'être assez informé sur le sujet, après tout il était assez âgée. Lorsque Ys m'avait citée dans sa réponse, j'avoue que sur le moment je n'avais pas trop compris mais avec du recul, c'est parce que on avait le même âge.

Noa posa une question assez difficile à Ys et j'avoue que je ne sais pas quelles sont les différences entre les trois éléments cités par le jeune adulte. Ys lui répondit et sa réponse était assez intéressante. Je n'étais pas cependant d'accord avec sa dernière phrase. Il n'y a pas de réponses correctes. Quelques larmes perlaient sur sa joue. Je lui tendis un paquet de mouchoir que j'avais dans mon sac.  Inspirant légèrement, je pris la parole.

Tiens.... Je ne pense pas que tu comprennes tout de travers, on a chacun notre façon de voir les choses et donc pour moi il n'y a ni bonnes ni mauvaises réponses après faudra voir avec Noa puisqu'il t'as posé la question.

Je lui souriais gentiment. J'espère avoir réussi à l'apaiser un peu.  Je regardais alors la professeur Miss Rose Johnson avant de lui poser la question.

Et vous Madame que pensez vous de la différence entre l’amour, l’attirance physique, et la dépendance affective ? Histoire de nous éclairer un eu sur le sujet, parce que j'avoue que je ne sais pas trop faire la différence et j'aimerai bien avoir des réponses.

Hrp:
désolée pour la réponse un peu courte, j'étais pas très inspirée ;_;
avatar
Astrid

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cours" d'éducation sexuelle [PV les inscrits]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum