Les sentiments [PV Liam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les sentiments [PV Liam]

Message par Daaf le Mer 13 Sep 2017, 23:23


Un mur blanc à la peinture fraîche, éclairé par la lumière des néons. Un garçon assit en face, les mains sur les genoux. Ce garçon, c'est Daaf. C'est un jeune homme qui vit l'accomplissement de ses 14 ans, et ainsi toute la difficulté de cet âge : s'il est plus vieux et plus grand, il est moins apte à la vie paisible et calme d'il y a quelques mois. Ses yeux semblent parfois chercher une chose invisible, sous la quête de son esprit assaillit par ses propres questions. Son visage, ses grimaces, son regard, semblent cacher une chose intime bien difficile à sortir. Et ce jour là, ce jour de son nouvel âge, le centre de son attention ne semblait qu'être le mur blanc d'en face. Que le halo du néon et ses vas et viens dû aux dommages de l'ampoule. Que le vide qui se présentait à lui et qui était son seul compagnon. Et à travers les yeux de ce garçon on verrait ce même vide et ce même tâtonnement des choses incertaines.

Il avait des écouteurs aux oreilles. Oreilles plongées dans la musique calme et douce, dans la berceuse du rythme régulier des touches de piano. Dans cette mélodie simple et humble, où naissait l’apaisement et même, la légère mélancolie, où il y avait comme un refuge aux questions trop persistantes. Alors que les notes accompagnaient le clignotement du néon et son regard perdu dans le vide, il se ressassait les derniers mois passés. Les premières connaissances qui le guidèrent dans le monde complexe de l'académie, les premiers camarades de chambre qui partagèrent leurs passions et leurs pouvoirs, les premiers cours avec leurs élèves et leurs professeurs... et les autres qui suivirent ainsi de suite, qui l'accompagnèrent, en quelque sorte, dans son chemin et sa propre histoire. Tout cela sur fond des notes de musique.

Il leva la tête vers le plafond à demi-éclairé. Dans cet espace de plâtre fade, il repassait en revue les garçons et les filles, leurs variété de couleurs et de caractères. Celui aux cheveux blanc, Kupo. Celui de l'amusement et des jeux, du bon chocolat près du radiateur lors de la nuit froide et sa brise frémissante. La fille aux cheveux noisettes, Kyoku. Celle qui jouait du piano le matin, alors que l'académie se réveillait à peine à travers les premiers rayons du soleil. Théo et Jae-Ha aussi. Les deux compagnons riant et brillant par leurs différences et leurs talents, comme l'un avec son pouvoir imprévisible et l'autre avec ses fameuses énigmes. Et puis Tori, son opposé de pouvoir et première réelle amitié féminine, celle qu'il a croisé si souvent et qu'il a même sauvé de blessures profondes. Et puis cette homme qu'on appelle Noa, et puis ce bon vieux Archie, et le sérieux de ce Ulli, et ce drôle de Kyosuke, et... et...

Et parmi tout ceux là, il y en avait un. Un qui se démarquait, un qui en sortait. Un qui venait et revenait constamment, presque de manière chronique. Un adolescent en passage vers l'âge adulte. Un garçon grand et mince. Un garçon qui... qui brillait de sa prestance, de ses gestes, de sa souplesse, autant de par sa personnalité que de par son physique. En fait, une personne magnifique. C'est d'ailleurs ce mot qui revient avec son image, comme si celui ci était gravé dedans. Ses cheveux, ses yeux, son visage, son... son nom qui était aussi splendide que sa propre personne : Liam. À l'évocation de ce visage, de ce corps, de ce nom, de... de lui, un rouge et une chaleur intense remonta jusqu'aux cheveux du garçon. C'était comme un spectacle, d'autant plus plaisant que la musique ne faisait que renforcer son côté agréable. Il était retombé dans son calme et sa passivité habituelle, tellement il se sentait bien et aux prises de ce Liam. Il oubliait tous ses questionnements sur le corps, les muscles, la pilosité, tel le petit duvet entre le nez et la bouche, les cheveux gras et remplis de pellicules, ou encore les bras, les jambes et le torse endurcis et striés. Il oubliait toutes ses pensées sur les attirances, les sexes, les différences, tel les filles mignonnes, et les garçons mignons, qui lui provoquaient toutes sortes d'on-ne-sait-quoi indescriptibles et perturbateurs.

Et il avait oublié encore autre chose : la contemplation des lumières et des endroits, la beauté qu'il trouvait aux rayons du soleil et au vent frais et léger. Cela avait été remplacé par lui. Et même, presque tout se faisait remplacer par lui et sa beauté. Lui et sa carrure, lui et... Il n'avait parfois même plus de mots pour le décrire. Il n'avait plus d'attention à donner au paysage anglais, car il donnait celle ci à une personne. Car ses sentiments, ses humeurs, son esprit se consacraient corps et âmes à un garçon, et non plus au parc, aux oiseaux et aux feuilles qui bougent au gré du vent. Et toujours dans sa consécration la plus fidèle, il remonta dans un lieu déjà emplit de sentiments et de souvenirs : c'était le lieu de sa première rencontre avec une élève, une fille aux cheveux bleus, Venda. Elle aussi tiens. Et aussi Law, l'homme qui bougeait dans tous les sens, qui dansait. Et ainsi le grenier, qui fut l'une de ses premières visites de l'académie. Mais ces sentiments et ces souvenirs étaient devenus bien pâles et ternes face à ce qu'étaient les apparitions vives et chatoyantes de celui qu'il aimait le plus profondément. Et comme ceux ci, toute sa vie était passée en arrière plan, elle était passée avant lui qui lui passait devant tout.

Et il était tellement préoccupé par lui, que ce lui était même au delà de ses sens primaires. Si bien qu'il ne vit pas ce grand garçon aux cheveux bruns et aux yeux d'azurs. Si bien que justement, il était là, lui. Il était là, Liam.


Couleur de dialogue : #FFBF00




Emblèmes:


Thèmes:


avatar
Daaf
Syndicat

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sentiments [PV Liam]

Message par Liam le Ven 15 Sep 2017, 19:32

Je suis plutôt heureux aujourd'hui, je ne sais pas ce qui m'arrive. C'est sans doute dû au fait que le cours de pouvoir de Mr.Ezeckiel arrive bientôt, je ne sais pas pourquoi j'ai un très très bon pressentiment pour ce cours. J'ai l'impression que Jïnn ne va pas puter et que Daft va être sérieux, je serais très fier d'eux si ils agissaient ainsi. Nan mais j'déconne en vrai je stress à balle, la nuit je cauchemarde un peu de ce qui va se passer dans ce cours. Je sais de quoi je suis capable et donc ce qui pourrait se passer.

    J'ai bien envie de m'isoler pour réfléchir un peu, j'en ai besoin. J'ai un très mauvais pressentiment pour ce cours, il a l'air cool et tout. L'idée est juste totalement bonne mais, je le sens pas. Déstresse Liam putain, arrête de faire ta fillette. Si ça se trouve il y a même des fillettes bien plus courageuses que toi à Tsuki. Cheshire par exemple...Nan mais Cheshire ça compte pas son pouvoir il est totalement pété, elle maîtrise les dimensions. Alors Liam si tu commence à te chercher des excuses ça va pas le faire du tout, c'est pas parce que Cheshire a un pouvoir qu'elle doit être courageuse. Liam, tu commence à délirer. Il est tant que tu parte en exil...

    On va dans le grenier, c'est un endroit simple. Je suppose qu'il ne doit y avoir personne dedans, après tout. Qui irait se réfugier dans un grenier pour...Rien foutre ? Je rentre dans la pièce en regardant autour de moi, tellement de vieux objets. Je me demande à quoi chacun sert, je reconnais une pile de vieux livres. ça me fait penser que mon niveau en lecture s'est pas mal amélioré...Je reconnais aussi : Une guitare sans cordes, une vieille peluche, Daaf, d'autres livres, de la poussière, des cap...DAAF ? Mais il fait quoi ici lui ? C'est mon moment, ha zut. Bon tant pis Liam, prépare toi à une conversation.


-Salut Daaf !

    Ptit sourire, toujours sourire. C'est important


"Liam et Dwin, le duo de la chatte."
Compteur de conneries de Liam 107

Le thème du Liam.:

"C'est formidable le poker. Ce qui compte, ce n'est pas de disposer de bonnes ou de mauvaises cartes mais de savoir jouer avec les mauvaises. Sinon t'es baisé..."
La classe d'un homme qui réussit ses jets:
avatar
Liam
Apprenti Modérateur

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sentiments [PV Liam]

Message par Daaf le Jeu 12 Oct 2017, 21:26

Il eut un sursaut : cette voix. Il releva les yeux : c'était lui. À son ouïe et à sa vue, c'était simple : il ne sut quoi faire. Il resta devant lui, à le regarder, sans rien dire. Et pendant que sans rien faire, il maintenait son regard, une sorte d'ébullition se tramait en lui, comme quelque chose qui monte et qui s'accroît inéluctablement sans rien pour l'arrêter. Tels furent les battements de son cœur qui se faisaient de plus en plus fort si bien qu'ils résonnaient presque dans ses oreilles, et ces pulsions étaient accompagnés de ce sentiment de nervosité envers lui, ce sentiment de peur amoureuse, où l'on sent son intérieur battre et une indescriptible envie de le voir et de l'admirer, envie de le connaître, de le savoir, de lui parler, de le toucher presque, de cette curiosité inquiète propre à l'amour. Et puis il y a tous les autres signes qui apparaissent tels les compagnons de ce sentiment, tels le visage devenant pourpre, les mains, les jambes, et finalement tout le corps pris de frissons devenant des tremblements, et enfin la finalité des yeux, comme dérangés, gênés, troublés par ce qu'il y a en face.

Et dans ce comportement qui ne voulait pas s'interrompre, Daaf ne s'arrêtait plus dans le ridicule, le malaise et la honte, car se rendant compte de ses manières, et toujours plus rougissant et tremblant, il voulait disparaître, se fondre parmi les lattes du plancher, s'écraser telle une fourmis et s'en aller à tout jamais. Le temps lui non plus ne semblait vouloir s'arrêter, et la situation était encore plus gênante, et le silence encore plus pesant, que le pauvre garçon en proie à ses sentiments n'arrivait pas à articuler un seul mot. Ses yeux devenaient encore plus troublés, et maintenant passaient de gauche à droite et de droite à gauche, cherchant tant à éviter le regard du si beau jeune homme qu'à le croiser. Mais il cherchait de plus une chose, sur laquelle se poser, et cela il le faisait en regardant le sol et en jouant avec ses doigts, puis en déplaçant un coup un pied, un coup l'autre... C'était un tableau pathétique que lui même aurait pu faire s'il se voyait, et dont ses anciens amis se seraient bien moqués.

Et au fur à et mesure que le temps continuait sa course, et ainsi ses émotions, il se bloquait, et il arriva un moment où il était comme presque figé, n'arrivant plus du tout à faire la moindre action. Alors il essaya de balbutier quelque mots, qui ne furent qu'un enchaînement de "euh, je, euh" à peine articulés. Et plus il essayait de parler, plus ce qui s'apparentait à des petits bruits se suivirent rapidement, et c'était presque comme une musique, de "euh" et de "je" se répétant sans cesse, comme une alarme, une sonnerie de téléphone, qui, si la situation n'était pas aussi gênante, prêterait à rire tellement cela aurait été comique. Et il y eut un long moment de bafouillage, et au bout il finit par se taire, serrer les poings, fixer le sol, afin de cacher le visage par ses cheveux, n'en pouvant plus de montrer ses passions. Encore un silence après et après avoir ravalé sa salive, la fameuse phrase fut enfin dite, de ses lèvres encore soumise aux frétillements.

« Je t'aime. »


Couleur de dialogue : #FFBF00




Emblèmes:


Thèmes:


avatar
Daaf
Syndicat

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sentiments [PV Liam]

Message par Liam le Sam 14 Oct 2017, 12:05

    Tiens, Daaf a pas l'air d'aller particulièrement bien. Il m'a l'air légèrement stressé, ça se voit à ses traits faciaux. Je devrais peut-être pas m'approcher si il est malade, il y a pleins de gens qui sont morts en contractant les maladies des autres. Je pense sincèrement que j'ai un bon système de défense immunitaire mais peut-être pas assez bon pour résister à Ebola ou une connerie comme ça. Il se dandine sur place, très bien je crois que je suis tombé sur un pétage de câble totalement total dans sa plus grande entièreté. Ok, c'est quoi déjà la PLS et à quoi ça sert ? Il me semble que c'est juste et uniquement en cas de convulsion de quelqu'un qui ferait un malaise ou une crise d'épilepsie, enfin là je joue Liam le gentil petit scientifique mais mes connaissances se limitent à la claque dans la gueule pour réveiller d'un malaise, au dolipranne pour lutter contre le cancer et à la Position Latérale de Sécurité pour ceux qui savent pas ce que signifie PLS.

    Il semble vouloir dire quelque chose, il balbutie. Ok, si ça se trouve il a besoin d'eau ou de quelque chose comme ça.  Peut-être je devrais appeler un diamant ou quelqu'un d'un peu plus responsable. Ok il doit être bloqué mentalement ou psychologiquement, je vais voir pour utiliser mon pouvoir afin de le porter le plus vite possible à l'infirmerie. Allez Liam approche toi de lui, c'est ça calmement histoire de ne pas le brusquer si il n'est pas dans son état normal (psychologiquement parlant bien évidemment). Il arrive enfin à articuler quelque chose que je comprend.


-Je t'aime.

   Mon souffle se fige, mon cœur rate un battement. C'était donc ça ce que souhaitait me dire Daaf lors du banquet, je n'avais pas entendu. Aïe, il est temps d'être sérieux Liam. Que doit-on lui dire, je ne voudrais pas lui briser le cœur mais je ne l'aime pas de la même manière que lui m'aime. On doit trouver un moyen de le réconforter tout en lui faisant comprendre que nous ne sommes pas amoureux de lui. Ce n'est qu'un enfant après tout...

-Écoute Daaf, tu es jeune. Tu ne sais pas ce que c'est que l'amour, tu te trompe...

  Je commence moi-même à dandiner...


"Liam et Dwin, le duo de la chatte."
Compteur de conneries de Liam 107

Le thème du Liam.:

"C'est formidable le poker. Ce qui compte, ce n'est pas de disposer de bonnes ou de mauvaises cartes mais de savoir jouer avec les mauvaises. Sinon t'es baisé..."
La classe d'un homme qui réussit ses jets:
avatar
Liam
Apprenti Modérateur

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sentiments [PV Liam]

Message par Daaf le Mer 01 Nov 2017, 09:43

Sa phrase fut comme un soulagement. Lui qui s'attendait à voir un Liam surpris et presque effrayé, reculant de quelques pas et tendant ses mains en avant comme pour s'assurer de ses distances, il sentit ses battements ralentir, comme si enfin il redevenait calme. Il avait relevé la tête, et il lâcha un léger souffle, tout en maintenant le regard vers son bien-aimé. Le visage encore barbouillé de rouge, il se sentait comme libéré d'un fardeau trop lourd, comme s'il venait de lâcher un poids : il y avait ce genre de vide où les choses planent, ce léger silence et ce calme après l'événement. Et ainsi, il put recouvrir ses moyens, et ses tremblements, quoique toujours là, étaient devenu bien moindre, et l'immense peur qui le possédait était comme sortie de son corps.

« Écoute Daaf, tu es jeune. Tu ne sais pas ce que c'est que l'amour, tu te trompes... »

Il était jeune, certes, et cela il le savait parfaitement. C'était un nombre incalculable de fois où il se rendait compte des changements qui le traversait, où il s'apercevait de son nouveau physique en constante évolution, où enfin, il se questionnait à propos de toutes les perturbations de sa jeunesse. Il savait très bien, que du haut de ses 14 ans et du haut de ses évolutions il restait incroyablement jeune, et il savait que les attributions de "gamins" et "d'enfants" lui convenaient encore. Combien de fois restait-il allongé dans son lit à regarder le plafond en pensant à son devenir, combien de fois accoudé au rebord du matelas, il regardait le mur, en se demandant, par les pourquoi du comment, s'il avait telle attirance ou s'il préférait telle chose, et si telle chose lui appartenait ou non.

Et de la façon dont il savait qu'il était jeune, qu'au fond de lui il était encore une petite chose, il connaissait les tourments de l'amour. Durant des mois, il subissait ce que ses sentiments lui imposaient : il était complètement étourdi, perdu, comme si un flou embrumait son esprit et l'empêchait d'avoir une vision claire et précise des choses, il oubliait ce qu'on lui disait et il oubliait ce qu'il possédait, il se perdait dans l'immensité du bâtiment alors que lui même se perdait dans l'immensité de ce qu'il ressentait. L'amour le transformait et le changeait en quelque chose de différent, de bien singulier par rapport à d'habitude.

Sa parole s'étant libéré de toute emprise, il répondit à ce qu'avait dit le si beau garçon, bien qu'il avait encore du mal à trouver ses mots.

« Euh... bah... je... je sais pas, mais je... je ressens des choses et je pense que... »

Il y eut un léger moment de flottement. Poussé par la liberté qu'il venait d’acquérir, le garçon se lança dans une discussion encore soumise au bafouillage.

« Je veux pas te gêner hein ! (il fit des gestes de ses mains, comme pour mieux s'exprimer) je veux juste que tu sache, que... hum, que je te trouve trop mignon et... (il s'arrêta brusquement, comme s'il venait de dire un mot de trop) »


Couleur de dialogue : #FFBF00




Emblèmes:


Thèmes:


avatar
Daaf
Syndicat

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sentiments [PV Liam]

Message par Liam le Mer 01 Nov 2017, 15:13

   Aïe aïe aïe, Daaf m'aime. Liam il faut que l'on reste sérieux pendant suffisamment de temps afin de ne pas faire souffrir Daaf. Je déteste ce sentiment de responsabilité, pourtant ça ne me dérange pas quand je joue les justiciers. Faudrait que je cesse d'ailleurs durant quelques temps histoire de récupérer assez en sommeil afin de ne pas mourir d'une erreur d’inattention due à la fatigue. C'est vrai que ce serait vachement con comme mort. Donc on va stopper quelques temps Liam, nan je veux pas ! J'aime trop ça d'aider les gens qui ne peuvent pas se protéger eux-mêmes. Si je n'aide pas l'humanité, qui le fera à ma place ?

« Euh... bah... je... je sais pas, mais je... je ressens des choses et je pense que... »

   C'est triste, je me sens horrible de dire non à Daaf. J'ai l'impression d'empêcher l'enfant d'atteindre son plus grand rêve. En disant ça j'ai aussi la très légère impression de me sur-estimer m'enfin. Daaf continue de parler mais je ne l'écoute que d'une oreille distraite. Il faut qu'on se concentre pour éviter de dire trop de conneries d'un coup face à Daaf. À croire que je ne sais pas rester sérieux, Liam c'est quelque chose que l'on va devoir apprendre. La dernière fois que j'ai été véritablement remonte à loin mais la plus marquante c'est sans doute lorsque j'ai découvert mon pouvoir. Mon père aussi possédait un pouvoir, un très puissant pouvoir. De contrôle mental il semblerait, il tirait une carte et plus elle était forte plus son contrôle mental durait longtemps.

   Sa puissance s'est divisée en deux, le côté carte m'est revenu. Et la partie contrôle mental était revenue à ma sœur. Ma sœur, Leela...Je n'en parle jamais depuis son départ, elle était censé me rejoindre à l'académie mais elle a senti quelque chose que je n'avais pas compris. Il se passe des choses bizarres dans cette académie, et moi à l'époque j'étais trop heureux d'avoir trouvé un foyer confortable pour réellement regarder en face de moi. Pour en revenir à mon père, lors de notre naissance à moi et à ma jumelle notre mère est morte. Je ne l'ai jamais connue donc elle ne peut pas me manquer. Le pouvoir de notre père s'est divisé en deux parts pour créer les notre, son véritable problème à mon père était la trop grande puissance de son pouvoir si il sortait un As. Le contrecoup était trop violent. Donc il se saoulait pour oublier les maux de crâne, et là ça a été la chute...

   Il n'arrivait plus à activer correctement son pouvoir sous la puissance de l'alcool. Il faisait n'importe quoi en jouant au Poker et donc il a commencé à perde fortune après fortune. Alors il s'est endetté et nos pouvoirs à ma sœur et moi se sont révélés, elle contrôlait les gens pour les faire miser un maximum de leurs biens et moi je gagnais face à eux. C'est simple et facile, mais père en voulait toujours plus alors il nous a tellement épuisé qu'on a subit le contrecoup de nos pouvoirs. Pile ce soir là père avait misé nos vies dans une partie de Poker qu'il se pensait sûr de gagner grâce à moi. Il jouait contre un riche patron d'un casino royal à Las Vegas, notre ville. J'ai été enfermé des années dans un cachot ou je dormais le jour pour pouvoir utiliser mon pouvoir la nuit afin de rapporter un maximum de thune au patron. Il prenait une tenue assez particulière quand il venait nous chercher moi et ma sœur pour éviter que son pouvoir l’hypnotise. Un jour il l'a oublié et là notre vie s'est améliorée...C'était les meilleurs années de ma vie à moi et ma sœur, le bonheur de profiter de la richesse que j'avais accumulé pendant toutes ces années. Il me reste encore beaucoup d'argent mais ce n'est pas le sujet...

-Daaf, réveille toi. J'ai 17 ans, t'en a 14 et je ne suis pas gay. Ça ne peut pas marcher entre nous...


"Liam et Dwin, le duo de la chatte."
Compteur de conneries de Liam 107

Le thème du Liam.:

"C'est formidable le poker. Ce qui compte, ce n'est pas de disposer de bonnes ou de mauvaises cartes mais de savoir jouer avec les mauvaises. Sinon t'es baisé..."
La classe d'un homme qui réussit ses jets:
avatar
Liam
Apprenti Modérateur

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum