Watashi wa anata no furupawā o mitai [PV Ker Ys, et Warren en spectateur secret]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Watashi wa anata no furupawā o mitai [PV Ker Ys, et Warren en spectateur secret]

Message par Jïnn le 12/9/2017, 23:05



Suons, le breton.



Une silhouette vêtue d'un kimono traditionnel attendait. Il était telle une tâche de bleu foncé avec des brassards rouges aux poignets, assis sur les genoux. Ses yeux étaient fermés et un léger vent soufflait dans ses cheveux. Il attendait ? Qui ? Une personne qui avait accepté son invitation. Pourquoi cette mise en scène ? On ne fait pas les choses à moitié. Était-ce nécessaire ? Rien n'est obligatoire.
Son maître attendait tranquillement dans son coin, totalement effacé et certainement hors de vue du breton qui allait arriver d'une minute à l'autre, s'il était ponctuel voir quelqu'un qui vient en avance.
En réalité, Jïnn profitait de cette position pour méditer, faire le vide, se couper tout flot de pensées. Evidemment, aussi jeune et peu sage, c'était compliqué car même un grand maître y consacrant toute sa vie n'y arrive pas encore parfaitement. Néanmoins, il avait le mérite de s'y consacrer chaque jour. Le sommet de la montagne n'est pas caractérisé par le dernier rocher le composant avec une personne siégeant dessus. Le sommet est inatteignable car il échappe à notre perception. Tout ce que nous voyons, c'est la personne plus haute que nous, la personne qui en voyant l'autre grimper redouble d'ardeur pour conserver ou creuser son avance. La vision n'était-elle pas biaisée ? Que vois donc celui qui siège sur la dernière pierre ? Il voit ceux qui tente de grimper en agrandissant toujours plus l'écart.
Il est plus difficile de supporter la première place que la seconde. Telle est la vision actuelle du guerrier du hado.

Son invité arrivait enfin. Notre protagoniste, dans une voix suave brisant le calme silence s'étant installé de manière éphémère sur le terrain, s'adressait au breton :

-Te voilà enfin.

Quand il ouvrait les yeux, son regard perçait celui du jeune homme avec toute la pression qu'il pouvait exercer sur lui. On appelait cela au japon le "saki". Cette sorte de charisme capable de faire trembler les gens qui y sont réceptifs. A voir si Ker Ys peut le ressentir ou non, mais Jïnn ne le quittera pas de son regard calme, détendu et assuré, observant le moindre de ses mouvements.
Le guerrier du hado se redressait en forçant uniquement sur le haut de ses pieds, se relevant alors avec le dos droit, les pectoraux bien ressortis et une stature imposante. Pour le coup, une sorte "d'aura" totalement fictive l'entourait, contrastant dans du noir et du blanc. Il croisait alors les bras :

Quoi qu'il arrive, donne tout, je veux que tu me frappes avec l'envie de me faire mal. Je veux que ce même nez que je t'ai réparé lors du stand de boxe te serve de modèle. Fais en de même avec le mien. Je vais t'apprendre à communiquer par les coups. Nous combattrons à armes plus ou moins égales, je ne peux pas régresser mon physique de base, mais je n'utiliserai pas mon pouvoir sauf....

Il claquait des doigts et un carré de 20mx20 délimitait l'arène dans laquelle notre protagoniste allait apprendre des choses à Ker Ys. Une zone relativement grande pour qu'il puisse s'y déplacer comme il veut, en sachant que Jïnn y est situé au centre. Les barrières de Ki servant de murs étaient hautes de 2m et semblait être enflammée d'une énergie bleu. Cette zone allait durer une dizaine de minutes, minutes qui étaient amassées par l'énergie de la nature environnante.

....Pour ceci. C'est quand tu veux, à moins que tu ais des questions vitales à me poser ?

Il attendait, droit comme un piquet, les bras croisés à nouveau. A voir si le petit bonhomme se sentait prêt.

(c) Rin sur Epicode
Ryu de Street fighter



HRP:
J'écris en ff9900


THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Watashi wa anata no furupawā o mitai [PV Ker Ys, et Warren en spectateur secret]

Message par Ker Ys le 13/9/2017, 19:29

Un petit somme après le premier service au self et une bonne demi heure d’entraînement spécial échauffement. Ys était près pour sa leçon. Il décida donc vu qu'il lui restait un peu de temps, de tenter de courir sur les mains. Un exercice risqué mais qui permet de travailler son équilibre d'une autre façon. Il arriva comme à son habitude quelques secondes avant l'heure. L'artiste martial l'attendait déjà.
Il semblait médité, comme son maître. Mais quelque chose différait, il ne saurait dire quoi.
C'est bien ce qu'il pensait. Il aurait pût être aussi silencieux, il était incapable de comprendre comment utiliser le ki pour cacher sa présence.

Jïnn ouvrit les yeux et lui fit le coup du maître. Il tressaillit de surprise, mais stabilise sa position. Il n'était pas pratique de regarder la tête à l'envers. Il se tourna alors, afin d'être face à lui. Il préféra  laisser son senseï continuer. Même si ses muscles trahissaient la pression, lui essaya de ne pas trop la montrer.

Ys, en profita et fit une ou deux pompes dans sa position inversé. Son but n'était pas les pompes, mais avoir une bonne impulsion. A la troisième, il s'élança, ramenant les genoux sur sa poitrine. Un demi tour plus tard, il se trouvait sur ses pieds, accroupit. Se relevant en écoutant le senseï, il s'essuya les mains.
Il avait enfilé de habits usés. Une tenue ample d'avant son arrivé. Ses baskets par contre, elles, étaient récentes et rodés.  Mais le Baggy et le tee shirt avaient très clairement vécus.
Il le salua un poing fermé contre une paume ouverte.

Ys devait donc taper le nez de Jïnn. Aucune chance d'y arriver, mais bon, le défi laissait à Ys un sourire amusé. Par contre communiqué par les coups ? What qu'est ce que cela. Un coup doit être porté. Ce n'est pas spécialement un dialogue. C'est pas fait pour passer un message. Quoi que les passages à tabac de l'histoire de la pègre étaient des avertissements. C'est peut-être ce qu'il voulait dire.

Bon le coup du cercle de feu. Même s'il la devinait plus qu'il ne la voyait. Allais t'il devoir sauter dedans avant le combat ?  Une telle intensité risquait de le perturber pendant plusieurs jours.
Ys recula en disant

-Je pense avoir compris. Je commencerais dès que j'aurais atteint la limite de combat. Par contre je vais rajouter un peu de challenge pour toi.

Il se baissa et ramassa une poignée de terre. Pour vaincre Jïnn, il fallait le surprendre. Ces feintes, le détournement d'attention n'aurait certainement aucun effets sur lui.
Non qu'il comptait l'aveugler avec. Après tout, lui aussi avait dût voir ce geste. Puis personne ne les observait. Cela laissait une chance de pouvoir réutiliser cela un autre fois.

Se retournant en pivotant sur son pied au sol, il se lance en face de son adversaire. Sa course était rectiligne. Un peu avant d'arrivée devant lui, Ys fit un pas sur la droite. Sa main directrice fit un mouvement pour lancer la terre.
Ys pensa : « essaye de m’arrêter maintenant », car il employa une variante de ce qu'il avait utilisé contre Noa. Son mollet se contracta un peu plus que normalement. Ys lâcha la terre quand sa main fut caché par son corps.

Son mouvement continua. Mais pas de terre dans la main pour les yeux. Seulement la jambe d'Ys qui glissait un peu trop. Avait-il perdu l'équilibre?
Le jeune breton utilisa sa jambe pour descendre son centre de gravité. Sa deuxième main lui servait de contrôle pour ne pas partir trop loin. L'accélération était là et pendant que Jïnn devait protéger ses yeux, le débutant relâcha sa jambe d'appui dans une poussée puissante. Son corps, très bas, parti du coté opposé. Ys était entrée dans ce domaine, ou sa vitesse augmentait plus que la normal. Il bloqua son envol à ras de terre, juste après l'artiste martial. Ce bond fut stoppé par l'autre jambe. Ys était quasiment accroupit, ce qui lui permit de bloquer aussi son élan avec sa main.  Il impulsa une autre saut. Pour vaincre, il devait le surprendre. Il voulait avoir mal, alors il n'allait pas frapper le nez, mais le mollet. Cela le ralentirait ou du moins handicaperait. Mais le vrai but était autre : « Double Feinte ». Son saut sur le coté gauche de Jïnn, comprenait un virage à 180° dans les airs. Ses genoux allaient prendre beaucoup, mais le Baggy encaisserait la glissade. A peine le sol touché, qu'il partait en glissade. Ys décrocha un coup droit dans le mollet de Jïnn. Que cela touche ou pas, il s'en foutait. Il comptait bien que son adversaire est suivit sa manœuvre.
La glisse le porta sur le coté  gauche de Jïnn. Se relevant d'un bond, essayant d'oublier ses jambes qui le brûlaient,  il tenta un crochet direct dans le visage du Senseï. Étant sur le coté arrière de son adversaire, il enroula donc sa frappe. Mais sa vitesse était redevenue normale. Il n'avait pas besoin de cette puissance cachée. Cela créait en plus un changement de vitesse. Il lui fallait trois ou quatre pas pour se replacer correctement, afin d'être bien positionné.
Toucherai t'elle ? Le joueur vous diras que non, mais Ys avait mit dans ce coup, toute la rancune d'un mois à subir tous les jours des coups. Avec une telle motivation, il doutait échouer.


Dernière édition par Ker Ys le 13/9/2017, 19:40, édité 1 fois (Raison : rajout d'un déplacement)
avatar
Ker Ys

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Watashi wa anata no furupawā o mitai [PV Ker Ys, et Warren en spectateur secret]

Message par Jïnn le 19/9/2017, 00:12



Suons, le breton.



C'est parti. Alors...Voyons voir cette fois comment il s'en sort dans un combat sans aucunes règles précises. D'ailleurs, il appréciait ce salut typiquement chinois. C'était une essence dont s'inspirait Jïnn pour se forger sa propre façon de combattre, de part la faculté d'adaptation des arts martiaux chinois comme le Wing chun, le hung gar, ou le traditionnel shaolin.
A la vue de Ker ys prenant cette poignée de terre et cela malgré son air stoïque, Jïnn voulait un peu grincer des dents. Plus prévisible tu meurs dirait-il certainement s'il devait parler. Lors du lancée de terre, il se contentait simplement de se décaler d'un pas sur sa gauche, n'ayant pas besoin de se protéger et le laissant vagabonder à ses acrobaties. Un combat martial reposant sur des acrobaties...ou comment perdre du temps, de l'énergie et se faire ouvrir en deux. Pour le coup, il se demandait comment le punir...vu le nombre de choix qui se présentaient devant lui. Il se permettait de soupirer par une expiration du nez, le regard encore plus sévère.
Pour le coup, il se permettait même d'être médisant, non pas par orgueil, mais par principe envers son art. C'était de la danse, pas du combat, à ses yeux du moins.
Alors...Pour quoi il allait opter ? Un petit croche pied ? Une balayette ? Un genoux dans la bouche ? Lui broyer le crâne ? Il y avait tellement d'ouvertures que cela en devenait presque insultant et provoquant pour lui.
Il allait jouer le jeu. Si bien que lorsque Ker ys finissait avec sa première feinte que dans une posture traditionnelle, jambe droite devant légèrement pliée et jambe arrière décalée d'un pas sur le côté elle aussi pliée un peu, il avançait de telle façon à ce que le poing du jeune homme aille se percuter contre son haut du tibia endurcis. S'il dosait mal de force, le breton risquait de se briser les doigts sur ce dernier.
Allez....continue de glisser petit fanfaron. Il n'avait aucun mal à se repositionner face à cet adversaire perdant du temps à faire des pirouettes, jambe gauche devant, sa main gauche elle aussi devant dans un style très léger.
L'envie de le forcer à travailler au sol avant son bond était tentante, tout comme celle de lui faire goûter une chaussure pointure 44 dans son abdomen. Il y avait mieux à faire en terme pédagogique, même si la victoire écrasante l'était presque tout autant.
De ce fait, voyant ce coup totalement lent et téléphoné, Jïnn se permettait de rentrer à l'intérieur de l'axe de travail. Ys étant gaucher normalement, sa jambe droite est supposée devant et le crochet donné est avec la main gauche, la main directrice, la main puissante. Ainsi, avec un pas avant léger et en profitant d'un pivot de son centre de gravité sur le côté droit légèrement de profil, les deux mains de notre protagoniste venaient à s'élever. La main droite, paume tendu avec l'intérieur étant tel un miroir tourné vers le visage du guerrier du hado, venait à se placer au dessus du poignet de Ker ys, lui donnant un superbe avant bras bien dur donc le pivot absorbait l'énergie de sa frappe. Dans le même temps, la main gauche venait à serrer le poing pour profiter de l'accompagnement du corps et d'un pivot rapide du poignet pour frapper avec les kentos (ou protubérances osseuses du poing) sur sa clavicule. Cette superbe coordination allait d'une part si cela touchait : lui péter la clavicule en plus de sa main s'il s'était raté sur la première feinte.
De plus, parer ce coup créerait d'autres ouvertures et ainsi de suite, de toute façon même s'il s'en sortait, ce dont Jïnn ne pariait pas dessus, la main qui venait de frapper pouvait avec le peu de distance à parcourir et une vitesse époustouflante venir s'enrouler autour du cou du breton pour serrer en le tassant, amenant son buste parallèle au sol afin de l'étrangler ou de lui briser les cervicales par exemple. Au pire il se contentera d'un coup de genoux dans le nez.
Voyons d'abord s'il trouve une solution rapide et efficace pour parer ce coup dévastateur.

(c) Rin sur Epicode
Ryu de Street fighter



HRP:
J'écris en ff9900


THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Watashi wa anata no furupawā o mitai [PV Ker Ys, et Warren en spectateur secret]

Message par Ker Ys le 26/9/2017, 16:56

Bon, un poignet en compote, un bras qui ne valait pas mieux et un Jïnn qui avait quasiment toujours une longueur d'avance.
Maintenant, il était au sol. Il ne pouvait essayé de fuir sans risquer un autre coup. Des larmes de rage et de douleur se faisaient dans ses yeux commençant à couler. Il ne fit rien pour les chasser.  Ys avait bien comprit la leçon. Si la psy ne lui avait apprit que l'autodéfense…. C'était peut être parce qu'il n'était pas encore près pour le reste. Observer et analyser. Cela, il le faisait en permanence. Mais il n'avait pas sût s'adapter à son adversaire. Même si son pouvoir était digne certainement d'un dieu, il n'était qu'un faible jeune homme.
Pas faible en opposition à Fort, mais à inexpérimenté. Il fonçait trop dans le tas, beaucoup trop vite.
Peut-être même que ce groupe qu'il voulait de Super héros avait ce même défaut.

Il se savait rapide mais la prise de son poignet et le coup à la clavicule l'avait fait chuter. Un mouvement auquel il n'avait pas pensé et cela s'était certainement ressentit dans son exécution (plus fluide).
Il n'avait pas remarqué son corps compensant l'attaque à la clavicule, limitant grandement les dégâts. A force de recevoir des coups, son corps connaissait les techniques minimisant les dégâts. C'est cela qui avait entraîné sa chute.

Quoi qu'il fasse, les muscles de Jïnn semblaient en connaître la parade. Il était observateur et on l'avait formé à cela. Mais là, c'était au moins du niveau d’entraînement du maître.

Il regarda son adversaire et s'avoua vaincu.

-je doute gagner contre toi. Je ne réfléchit pas assez vite pour te devancer. J'aurais encore un ou deux coups à tenter, mais vu l'état où m'a laissé ma première attaque, je préféré limité les dégâts. J'ai déjà eut un aperçut de ma valeur contre Noa ou au tournoi de Boxe.  A moins que la leçon ne soit pas terminé ? Auquel cas, je continuerais, au risque de me détruire le bras, sans grande chance de toucher.

Putain, faudrait aussi qu'il perde sa mauvaise habitude de faire de phrases longues.
Il n'avait pas abandonné l'étude de son adversaire. Il n'avait pas non plus abandonné la possibilité d'attaquer. Il s'était juste rendu compte qu'il lui manquait quelque chose. Certainement cette grâce dont parlait le maître, même s'il ne comprenait toujours pas ce qu'elle était, ni ce que Jïnn avait pensé en lui disant communiquer par les coups.
La défaite était écrasant. Aucun doute que Jïnn était un maître. S'il devait continuer, il avait déjà repéré une possibilité de frappe. Mais il y a de fortes chances qu'il mette en danger son avenir dans le free run, car son bras ne supporterait pas le poids de son corps et risquerait de subir des dommages plus graves que ceux actuels. Dommages si grave que même après le temps de guérison risquerait de l' handicaper à vie. Mais il était prêt, du moins son regard l'était. Un mot de Jïnn et le combat continuait ou pas.
avatar
Ker Ys

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Watashi wa anata no furupawā o mitai [PV Ker Ys, et Warren en spectateur secret]

Message par Jïnn le 28/9/2017, 22:54



Suons, le breton.



Rah...Cela laissait un goût d'amertume pour notre protagoniste. Lui qui avait pourtant misé si gros sur lui, il va presque perdre son pari avec son propre maître. Il avait peux-être mis la barre un peu haute dans ses espérances. Après tout...Ce petit était sans pouvoir, du moins à sa connaissance. Tsuki était un lieu un peu insécurisé certes, mais pas totalement dénué de sens, il en avait un le breton, c'était sûr. Il aurait bien voulu le voir en action, même si ce n'était pas adapté au combat, pour voir si sa confiance allait juste augmenter d'un cran car c'était ras les pâquerettes selon lui.

Voilà que maintenant le breton était au sol et Jïnn l'y maintenait en ayant gardé la saisi du poignet pour coincer son coude en extension bien tendu contre son genoux. Si le garçon bougeait, ça allait péter, littéralement, avec un bon crack des familles caractéristiques. Les larmes qui coulaient...Carrément...Pour le coup, l'envie de lui péter le coude s'atténuait un brin même si en parallèle dans une dualité insupportable la frustration de voir l'abandon si rapide le dévorait.
Sa prise se serrait sur le poignet du breton, laissant clairement planer le doute. Allait-il lui briser un membre ? Non...Il lâchait son bras quand il parlait. Il espérait qu'il ait une bonne excuse car franchement, l'amertume et le sel montait.

-je doute gagner contre toi. Je ne réfléchit pas assez vite pour te devancer. J'aurais encore un ou deux coups à tenter, mais vu l'état où m'a laissé ma première attaque, je préféré limité les dégâts. J'ai déjà eut un aperçut de ma valeur contre Noa ou au tournoi de Boxe.  A moins que la leçon ne soit pas terminé ? Auquel cas, je continuerais, au risque de me détruire le bras, sans grande chance de toucher.


Il reculait d'un pas, soupirant profondément, l'air lassé. Même le cogner ne lui ferait pas comprendre la finesse d'un art ancien. Il n'avait pas compris l'essence même de ce qu'il lui demandait. Ce garçon a besoin de mots, pas de coups. Néanmoins, justifier sa faiblesse était parfois utile, mais totalement idiote dans ce cas présent.
Jïnn serrait les dents, roulant des épaules avant de craquer sa nuque en laissant une expiration par le nez se faire entendre. Il fermait les yeux, relâchant ses muscles, donnant l'impression de perdre un peu en grandeur et en largeur. Il les rouvrait en parlant alors d'une voix légèrement irrité, mais faible en volume :

-Tu n'as rien compris...Tu parles aussi beaucoup trop. Dans cet échange, je dois en comprendre quoi ?
Que tu me communiques une détermination faillible ? Que tu comptes te battre de manière aussi ridicule ? Tu manques de simplicité. C'était quoi ces acrobaties idiotes qui te coûtent de l'énergie inutilement ? Tu es vraiment satisfait de cet échantillon de tes performances ? Si tel est le cas, lors d'une prochaine possibilité d'attaque de l'ennemie, tu seras l'un des premiers à crever comme un chien.


Violent, direct, franc et sans pincettes. Il y a milles et une raisons qui justifient un futur énervement du breton s'il le prenait mal. Cependant, il n'allait pas le laisser à si bon compte. La douleur et les blessures possibles du jeune homme guérissaient à la fin de cette pic infâme. Le guerrier du hado reprenait alors calmement :

-Je ne pensais avoir une princesse en face de moi...Tch...J'ai du avoir trop d'estime pour toi Ys. Tente ton dernier tour de passes passes, mais je te préviens, si je vois l'ouverture t'as intérêt à serrer les dents. Des gens dangereux sont entres ces murs, convaincs moi que je puisse avoir foi en ton potentiel. Donc me fais pas mentir et ramène ton poing dans mon visage le nain. Sinon, c'est moi qui viendrait à toi.

Ses jambes étaient alors espacées à la largeur de ses épaules, les genoux légèrement rentrés, avec une position fléchit et assez basse. Ses mains étaient devant sa posture, main gauche devant la droite et ouvertes. Il n'avait pas perdu espoir, pas totalement. Montre lui ta détermination Ker Ys. Prouve le lui qu'il n'avait pas tord d'oser avoir de l'espoir pour toi. D'ailleurs, une sorte de...détail semblait changer dans la mentalité de notre protagoniste, mais quoi ? L'instinct du saphir pourrait lui dire qu'il y a un truc...mais quoi ? Cela il ne le saura pas de suite, surement plus tard.


(c) Rin sur Epicode
Ryu de Street fighter



HRP:
J'écris en ff9900


THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Watashi wa anata no furupawā o mitai [PV Ker Ys, et Warren en spectateur secret]

Message par Ker Ys le 1/10/2017, 20:43

Merde ! Merde ! Merde ! Oui, je suis une Tafiole. Oui, je parle trop. Je sais pourquoi, mais désolé, je suis incapable de m'exprimer autrement qu'en causant.. Abruti !
Je te fais pitié ? Bah, je me fais pitié aussi. Il semblerait que la Psy est raison. Il semble que mon style ne soit pas celui de vous Sensei. Que je sois un sombre imbécile, incapable de dépasser mes limites et qui me croit meilleur que je suis.
Comme si je n'étais pas capable de savoir ce que je vaux. Si j'étais aussi bon que Toi, Noa, Myo ou le dénommé Warren, je me serais pas emmerdé à monter une team de gens compétents pour défendre ce lieu et les nôtres. Bien sûr qu'il y a des monstres ici. Il y en as même de pire à l'extérieur. Et crevé comme un chien me va, si je peux sauver quelqu'un ; Après tout, je suis déjà mort une fois. Tous ceux à qui j'étais chère ou presque savent que mon ancien moi est mort. Seules mes patients et une fille en pensionnat et sa grand-mère savent la vérité.

Enfin c'est ce que Ys voulait dire, mais la boule dans sa gorge l'en empêcha le temps qu'il se relève. Jïnn lui donnait une dernière chance. Pour faire quoi, il était incapable de surprendre son adversaire. Que faire.
Il ferma les yeux et revit la psy lors d'une séance avant le départ en Chine. Putain, il devrait arrêter de pensez Chine. Il savait bien que le temple devait se trouver au Népal ou un pays du coin. Sinon jamais les autorités chinoises laisseraient le maitre entrainer autant d'étrangers, dont certains des services secrets.
La psy lui avait dit un truc comme quoi, il devait accepter qu'il avait un problème. Et qu'ensuite, il pourrait commencer une reconstruction. Mais merde, aucune idée de ce que cela voulait dire.
S'il était malade, il aurait de la fièvre. Putain, encore en train de digresser.
D'accord, il allait accepter ce que la psy avait dit. Si les techniques de contre et d'immobilisation était ce qu'il y avait de mieux pour lui, alors il se ferait frapper.

Il rouvrit les yeux. Il allait faire ce que la psy pensait être son style, puisque ce qu'il travaillait n'avait aucune importance.
Une certaine détermination était apparut dans ses yeux derrière la rage et la colère. Il passa son bras sur ses yeux pour chasser le reste des larmes.
Il avança vers Jïnn.

-Je boxe comme une merde. Alors, changement de programme. Toi frappes moi. Met y tous ce que tu as, quittes à me tuer. Mais me loupe pas, si tu ne veux pas voir la technique d'Éléonore.

Les bras avançant sur le coté du corps, il avançait jusqu'à Jïnn. Il ne chercha même pas à montrer qu'il n'attendait qu'une frappe pour tenter une contre attaque. S'il arrivait à le chopper sur le point de déséquilibre, il avait une chance.
avatar
Ker Ys

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Watashi wa anata no furupawā o mitai [PV Ker Ys, et Warren en spectateur secret]

Message par Jïnn le 2/10/2017, 13:46

C'est ça...Pleure le petit breton. Ressens la douleur, le mur qui t'écrase dans ton dos. Ce n'est qu'une étape de ton apprentissage, tu en ressortiras grandi. Maintenant, comme moi dans le passé, laisse ton flux de pensées éclater, se répandre dans toute ton âme. Réorganise ton esprit, prépare le, aiguise le. Il faut que tu visualises ton idéal et que tu t'y accroches comme si c'était ton unique moyen de survivre. Te faire ça ne fait pas plaisirs, loin de là. Cependant, pour que tu avances, il le faut. Il te manquait ce petit déclic, cette petite chose indispensable dont peu de personnes possèdent.
Tu la découvriras par toi même, aussi vaste que soit ton interprétation de la chose. Allez...Debout...Et fait face.


Une fois que le jeune home était debout, Jïnn ne lâchait pas sa garde et observait attentivement. Une dernière parole ? Ou une dernière recommandation ?

-Je boxe comme une merde. Alors, changement de programme. Toi frappes moi. Met y tous ce que tu as, quittes à me tuer. Mais me loupe pas, si tu ne veux pas voir la technique d'Éléonore.


Il s'était essuyé ses larmes. Tant mieux. A présent il fallait devenir Homme. Pour être un gagnant, il faut côtoyer des gagnants, développer sa confiance en soi, apprendre des meilleurs, assimiler. La stagnation était symbole de régression.
Un dernier soupire s'échappait de la bouche du guerrier du Hado avant qu'il s'avance, dans une posture neutre, sans garde, les bras le long du corps, vers le petit breton.
Il opinait alors tout simplement. Le frapper quitte à le tuer ? Croyez moi il ne voudrait pas ça, Jïnn compris.
Néanmoins sa frappe allait lui faire mal, très mal si ça venait à le toucher, voyons voir comment il réagit à des mouvements reptiliens. Le Junalkin se faisait imposant comparé à lui et il en profitait pour l'intimider un maximum, presque comme une racaille de cité qui venait coller son front, à une distance proche, environ 60cm.
La main gauche de Jïnn venait alors, dans une impulsion fulgurante, remonter de son abdomen jusqu'au visage du breton, main ouverte pour que ses doigts se jettent dans ses yeux et que sa paume exerce une pression vers l'arrière pour qu'il se penche. Si Ker Ys ne réagissait pas vite, il allait avoir son corps qui allait pencher vers l'arrière, des yeux aveuglés temporairement et il sera alors totalement gratuit pour Jïnn qui pourrait par exemple lui faire sauter le genoux.
Alors ? Comment allait-il réagir ? Une technique de police ? Krav Maga certainement ? Il l'attendait. Néanmoins dans toute sa bonté et son respect, Jïnn lui laissait une infime chance qu'il devait percevoir. En effet, même si le coup passait par dessous le champ visuel, il y avait comme...même pas une demi seconde de battement. C'était une sorte d'invitation que lui donnait notre protagoniste pour communiquer avec les poings. Se faire cogner pourrait lui permettre de comprendre ses sentiments, qui semblait selon lui pour l'instant une difficulté d'acceptation de soi.


THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Watashi wa anata no furupawā o mitai [PV Ker Ys, et Warren en spectateur secret]

Message par Ker Ys le 4/10/2017, 18:38

Putain, voila que Jïnn jouait la canaille. Il avait l'air de avoir y faire. Ys ressentit quelque chose, un mouvement venant en diagonale de sa droite. Une roue contenant une série de parades et les ajustant pendant que le regard d'Ys descendait. Il fallut un temps presque fatal à ys pour réagir, mais les heures d’entraînements subits par son corps lui sauvèrent la vie. Il bondit d'un demi tour dans l'espace des 60 centimètre attrapant de sa main droite le bras remontant. La roue s'était immobilisé sur projection.
Le breton tira sur la manche pour obliger le bras de Jïnn. Pourquoi une projection ? Pour la simple faculté qu'il y avait en cas de non fonctionnement de changer de tactique. Il percuta, de façon contrôlé Jïnn et faucha sa jambe d'appui, en se baissant et en rapprochant son centre de gravité du sol. Un des avantages d'être petit, c'est que cela oblige les adversaires à vous regardez de haut. De plus Ys avait une capacité amusante : celle de faire varier son centre de gravité.
Non, il ne se déplace pas sur son corps, ce n'est pas son pouvoir non plus. C'est juste qu'en enchaînant les figures, les enchaînements et les acrobaties pendant ses Parkours, cela lui permettait des positions qu'une personne non entraîné aurait du mal à reproduire.
Dans ce cas là, il était quasiment en position de chaise sur un pied penchant vers l'avant, quand la seconde main chercha le Kimono. Il l'accrocha et tenta de faire rouler son adversaire par dessus son épaule, utilisant la force de son coup. Si cela marchait, il suivrait au sol et finirait par une clef de bras. Sinon, cela voudra dire que Jïnn a changer son équilibre. Dans ce cas, la jambe fauchant, cherchera la deuxième pour la crocheter et il se relèverait en poussant en arrière.
S'il surcontrait en tendant d'utiliser sa technique en lui passant devant, ce qui était difficile vu son manque de manche, il contrerait en repassant devant à genoux. S'il partait sur l'arrière, il n'aurait qu'à frapper en tombant.
On peut dire ce qu'on veut d'Éléonore, mais elle avait obligé le corps d'Ys à intégrer les schémas d'attaques et de défense. Si bien qu'il était programmé en cas d'un de ses choix à attaquer ou contrer un blocage de sa première technique. Et quoi qu'en dise Ys, c'était certainement la meilleure façon pour lui de se battre, du moins au commencement.

Enfin, dans tous les cas où ils finiraient au sol, Ys avait sa clef de bras prête à être faite dans la continuité du mouvement. Enfin l'espérait-il.
avatar
Ker Ys

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Watashi wa anata no furupawā o mitai [PV Ker Ys, et Warren en spectateur secret]

Message par Jïnn le 8/10/2017, 17:54

Comme prévu, Jïnn se laissait frapper malgré une légère tentation de lui donner du mal sur la projection vu son poids et sa taille. Toutefois, sans pouvoir, et cela même en ayant un corps plus fort qu'un humain, il lui fallait quand même limiter une partie des dégâts. Ses jambes prenaient exactement le même réflexe qu'un catcheur pour frapper le sol pieds à plats et ainsi répartir le choc.
Son bras s'était donc fait saisir grâce au bon réflexe du saphir. Il avait enfin saisi sa chance qu'on lui avait offerte. L'avait-il seulement remarqué ? Qui sait...
L'idée de lui donner un coup de paume dans les génitales était tentante avant qu'il aille son sol pour effectuer sa clé de bras. Après...Était-ce vraiment utile ? Il mentait aussi dans un sens, il avait dit qu'il voyait l'ouverture il le frapperait. Roh aller admettons. Sa posture était propre, du moins comparé à tout à l'heure, il allait à l'essentiel. On pouvait déjà voir une nette amélioration stratégique. Ses premiers automatismes se développaient. Finalement, l'instinct du Junalkin avait toujours raison.
Après il ne fallait pas que le saphir rêve pour autant. Voyons voir si ce dernier a les automatismes en terme de contre au sol.

Notre protagoniste allait déjà lui donner du mal pour maintenir sa clé en tordant son poignet dans un sens, puis dans l'autre, pour que Ker Ys peine à trouver la bonne poussée pour maintenir une douleur suffisante à lui faire taper la main sur le sol en signe de d'abandon. Dans le même temps, l'autre main situé entre les deux jambes (à ne pas sortir de son contexte) de son adversaire, il poussait sur celle à l'arrière de sa tête afin d'y caler ses trapèzes pour la coincer, toujours maintenue avec la main libre. Il ne manquait plus qu'une poussée des jambes afin de glisser en dehors de la prise et d'effectuer une rotation des hanches pour les inverser de positions et ainsi se retrouver....dans une forme de missionnaire. Enfin, pour Jïnn, c'était de l'art martial, pour les autres...J'pourrais pas vous dire. Je ne suis qu'un narrateur d'un personnage moi !
Bref. Dans cette posture assez insolite, notre protagoniste regardait dans les yeux Ker Ys, d'un air calme, comme si le fait de continuer n'avait pas vraiment de sens. Bon de l'extérieur on pourrait penser qu'il tomberait amoureux ou à une bromance qui va trop loin mais j'vous assure que c'était pas le cas.

-Hum...Tu vois quand tu veux. C'était bien, très bien même, j'aurai juste rajouté un coup pour couper le souffle et garantir une chance de succès plus haute.  Qui t'as appris tout ça ? Depuis combien de temps tu t'entraînes ?


A voir si le breton voulait encore en découdre, mais pour l'instant, notre personnage était à genoux en train de le regarder soit au sol soit de face, assis en tailleur, tout dépend de ce que Ker Ys fait. La cage c'était aussi retiré, se convertissant en une sphère de Ki de la taille d'un ballon de football qui venait léviter autour de Jïnn. Elle servirait pour plus tard.


THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Watashi wa anata no furupawā o mitai [PV Ker Ys, et Warren en spectateur secret]

Message par Ker Ys le 10/10/2017, 16:05

Tenir Jïnn au sol, c'était galère sans le blesser. Si bien qu'il pût se mettre dans une position qui lui semblait confortable pour lui parler, malgré la clef de bras.
Quoi c'est cela qu'il appelle parler avec ses poings ? Laissez moi rire. Il lui parla. Ys n'avait qu'une envie lui coller un coup de pied en plein poitrail. Il n'en fit rien, relâcha le bras de son adversaire et se releva presque en position assis par la seule force des abdos.
Se laissant retomber en arrière, il enroula son dos et utilisa ses mains qu'il plaça un peu plus haute que le niveau de son cou. Arrivée au niveau de la nuque, l’impulsion donné par ses bras le fit passer en poirier. L'inertie aidant, il finit par retomber sur ses pieds. Il aurait put faire un saut carpé et lui retombé dessus, mais le test semblait finit.

-J'ai dût commencer au début de l'année avec Éléonore la psychiatre. Elle a pensé que m'aider à réaliser mes objectifs me permettrait d'avancer plus vite dans la voie de la guérison. Si je voulais être à la hauteur pour monter un groupe de rlsh pour pallier au manque de l'Agence, c'était le minimum. Mais bon, je dois être vraiment mauvais pour que tu n'ai rien tenté pendant la mise au sol, ni rien d'autre que de te libérer sportivement de la clef de bras.
Enfin, je ne devrais pas me plaindre, c'est sûrement grâce à cela que j'ai pût saisir ton poignée à temps.


Il prit sa respiration, comme pour faire le point sur ce qu'il allait dire.

-Le coup sur la poitrine, le coup entre les jambes, le coup au niveau de mollet à la trachée pour te faire taire et que tu perdes ton souffle… Mais j'ai choisit de ne pas le faire, comme tu as fait tes choix.

Il regarda l'artiste martial attendant la suite. Il n'était pas reposé, ni en garde. Il se tenait près à beaucoup, mais essayait de ne pas trop le montrer. De plus, Jïnn tenait son énergie sous forme d'un ballon. Une attaque à distance était toujours possible. Tant qu'il n'aurait pas comprit, ce qu'avait attendu le jeune homme de lui.
avatar
Ker Ys

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Watashi wa anata no furupawā o mitai [PV Ker Ys, et Warren en spectateur secret]

Message par Jïnn le 10/10/2017, 23:11

Eh, va falloir se détendre le p'tio. Jïnn sentait d'ici que le p'tit gars il voulait encore le frapper. Déjà qu'il se donne à lui, on va pas pousser plus loin. En plus, il semblait ne pas comprendre, ou plutôt porté sur l'ironie. Par contre...bon il est vrai qu'on change pas ses habitudes du tout au tout, surtout si la pratique sportive principale d'une personne demande ces prouesses physiques, néanmoins le petit saut...raaaaah. Un sourcil se haussait. Oulalala, attention à ce sourcil !

-J'ai dût commencer au début de l'année avec Éléonore la psychiatre. Elle a pensé que m'aider à réaliser mes objectifs me permettrait d'avancer plus vite dans la voie de la guérison. Si je voulais être à la hauteur pour monter un groupe de rlsh pour pallier au manque de l'Agence, c'était le minimum. Mais bon, je dois être vraiment mauvais pour que tu n'ai rien tenté pendant la mise au sol, ni rien d'autre que de te libérer sportivement de la clef de bras.


Ah oui...La Psy...Faudrait aller la revoir un jour. Jïnn se demandait pourquoi il irait car en soi il avait strictement rien envie de lui dire mais...Intéressant à savoir. La voie de la guérison ? Il est malade ? Pourtant....Sans réellement se pencher plus que ça dessus, il semblait avoir un flux de Ki stable et équilibré, rien de bien évident. Ou alors c'était du domaine du psychologique ? Un autre sourcil se levait, mais interrogateur cette fois. Il connaissait l'agence aussi. La psy a du lui en parler ou alors il a simplement lu le Tsuki mag ou entendu des anciens. Enfin ouais...Du coup l'origine est logique et pas dure à trouver. Après ce qui faisait tiquer, c'était sa petite remarque. Il n'a donc rien compris ? Ah...Un petit soupire pour la une...un.

-Le coup sur la poitrine, le coup entre les jambes, le coup au niveau de mollet à la trachée pour te faire taire et que tu perdes ton souffle… Mais j'ai choisit de ne pas le faire, comme tu as fait tes choix.


Présomptueux...Assez pour faire rire le Junalkin légèrement. Ah..Les bons coup de pieds dans le fion ça se perd de nos jours. En plus il pensait vraiment que c'était pas fini ? Roh allons mon bichon...Jïnn tendait son index qui finissait parallèle au sol et la sphère se dirigeait tout doucement vers le saphir, sans aucune envie hostile sinon le projectile partirait bien plus vite que ses réflexes.

-Parfois t'es plus fatiguant qu'un effort physique tu sais ? Ah oui au fait, elle va pas te buter cette sphère, j'te dis ça au cas où tu me foncerais dessus comme un barbare qui fait des pirouettes. J'crois me souvenir que tu te considères sans pouvoir, chose impossible puisque tu es ici. De ce fait...Voici un petit cadeau. Ton corps sera 2x plus performant pendant 15 minutes d'efforts. Bon évidemment...Tu vas devoir apprendre à la manier, mais je suis là pour ça, pour t'apprendre la base des bases. Je voudrais pas que tu te pètes les os comme moi à mes débuts. Je pense que vu ta vitesse actuelle, et ton ancrage trop présent des acrobaties, ce petit boost te permettra de compenser cela face à un adversaire qui se retient pas de te faire subir une rotation des cervicales ou un broyage de crâne.

Laissons lui le temps d'assimiler. Yeux dans les yeux ça se passait. Jïnn analysait sa réaction en détails. Frémissement des sourcils, muscles tendues ou non, mimiques, posture des jambes, regard. Rien n'allait lui échapper pour voir si ce petit cadeau lui ferai plaisirs. Ses mains se reposaient alors sur ses genoux, calmement. Il avait refait le plein de patience.

-Concernant ce que j'attendais de toi. Sache que la dedans...Pointant sa tempe avec sa cicatriceJe peux connaître tes sentiments et intentions, l'ampleur de ton mental. Le corps et l'esprit ne font qu'un et quoi de mieux qu'une activité physique pour allier les deux ? En somme, communiquer avec les poings est l'expression de ton âme dans l'effort. J'aurai pu choisir le freerun...Néanmoins je voulais te montrer tes erreurs afin que tu puisses progresser. Il venait de tilter, le détaillant encore plus Et tu montes un groupe...Pour palier au manque de l'agence ? Tu t'en sens vraiment capable ? Pour avoir été chez eux...ils sont pas si faibles que ça. Après, j'étais sans pouvoir à ce moment là.


Le regard s'endurcissait chez lui. L'agence...la douleur mentale. Déviance...la douleur physique et la brisure...L'un dans l'autre....c'est comme trop mettre de poivre ou de sel, c'est pas bon.


THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Watashi wa anata no furupawā o mitai [PV Ker Ys, et Warren en spectateur secret]

Message par Ker Ys le 14/10/2017, 16:26

Allez, je le soûle aussi. Cool, encore une personne. Et voila qu'il lance sa boule Pour me booster ? Et puis quoi encore. Je n'ai pas envie d'une aide extérieure. Ys le laissa continuer. Il modifia légèrement la pose de son pied et relâcha les muscles du haut du corps. Il refusait d'avoir cette énergie. Une puissance artificielle ne l’intéressait pas. Il échapperait à cette énergie à la dernière seconde, regardant son interlocuteur. Il ne cacha pas on mouvement venir. Après tout, chacun observait l'autre et Ys ne doutait pas que le moindre mouvement de ses muscles étaient lu par son interlocuteur. Il en profita pour charger le muscle du pied de pivot.

La boule arriva et Ys se téléporta un peu plus loin. Bon téléportation aurait été le mot pour un pélos ordinaire. Jïnn put très clairement voir le jeune homme faire une accélération sur 7 pas. Pas, qui l'éloignèrent de la bulle d'énergie. Maintenant, si Jïnn voulait là lui imposer, libre à lui.

Il comprenait enfin ce qu'il voulait dire par communiquer avec les poings. C'est vrai qu'on apprenait beaucoup de son adversaire en l'étudiant en combat.

Il me posa des questions sur l'Agence et le groupe. Merde, il en avait trop dit. tanpis. A son regard, Jïnn ne les gardait pas dans son coeur.

-Pour commencer, je n'aime pas prendre des dopants pour m’entraîner. Cela fausse ma connaissance de mes propres capacités. Ensuite, j'ai compris que je n'étais pas encore près pour développer mon propre style, et que je devrais me contenter d'Autodéfense et immobilisation pour l'instant.
Maintenant, ta questions. Bon, si je monte un groupe, c'est bien parce que seul, je suis incapable. Je n'ai jamais été chez eux, mais où étaient-ils lors de l'attaque de Déviance ou bien l'enlèvement d'un membre de l 'académie par quelqu'un de sa famille ?
Après, je ne doute pas de leur capacité à agir. Je n'ai quasi pas entendu parlé de ton exploit et de celui du dénommé Warren en ville. Juste d'un missile dont l'armée aurait perdu le contrôle ou d'une arme expérimentale. Je regrette juste de ne pas avoir put y assisté en personne. Deux combattants de votre niveau, cela devait être une leçon mémorable.
En parlant de cela. Je n'ai plus entendu parler de ce Warren depuis. Sûrement un de leur raté.
J'ai aussi entendu de la disparition du corps de Law au moment où il venait de se donner la mort. Enfin, je présume que c'est le coup d'un de leur agent. Ce que j’appellerais un raté monumentale.


Sa voix s'était durci en parlant de Law. Cela l'énervait ce manque de jugeote d'une organisation comme celle là. Il réfléchit pour se détendre aux propos de son interlocuteur et aux siens. Qu'avait-il oublié ? Deux peut-être trois points. Pff, il allait encore trop parlé.

-Pour ce qui est de m’entraîner, trouves moi des adversaires. Si je dois m'améliorer, cela sera par la pratique avec des gens réagissant différemment les uns des autres. En tant que Rubis, je ne doute pas que tu connaisses des gars qui aiment cogner sans retenue.
Je me considérais toujours sans pouvoirs. Car un pouvoir inutile est soit dangereux, soit ne sert à rien. Ne t'inquiète pas pour moi sur ce point. J’apprends un maximum des pouvoirs des autres. Puis Batman n'est qu'un humain surentraîné. Avec un peu d'imagination, je compenserais cet handicap, même si je n'ai pas l'ambition de devenir le justicier chauve-souris.


Bon fallait conclure Walt. C'est le dernier point. Tu devrais pouvoir en parler. Il n'est pas un inconnu, mais pas un ami non plus. Enfin… Même si c'est dur, fais toi violence. De plus, cela le gavera sûrement autant que toi, mais pas pour les mêmes raisons. Puis, il doit connaître ce point pour vraiment comprendre tes motivations.

Ys sera les poings et bloqua sa respiration avant d'expirer lentement. Par contre il ne desserra pas les poings. Il se rapprocha de Jïnn afin à ne pas à avoir à parler fort.

-Et pour finir de t'épuiser. Tu peux connaître mes sentiments, mes intentions ou l'ampleur de mon mental. Tu sembles pouvoir soigner mes blessures physiques. Mais ne te surestime pas trop là dessus. Je suis malade mental. Une personne avec des troubles mentaux. Un terme qui fait peur. Je m'en fais moi même peut-être un peu trop dessus. Pour qui, pourquoi, comment ce sont mes problèmes.
Je te raconte cela car tu as parlé de mes acrobaties. Un style très visuel certainement tiré de mon imagination, développé selon la psy, comme une réponse à mes troubles psychologiques, nourrit de films, livres, bandes dessinées, animés…. Dedans, beaucoup de gens avec leur propres styles. Je souhaitais avoir le mien aussi. Vu la fin du combat, je crois avoir compris qu'un style inachevé me nuira plus qu'un style que je juge moyen, mais parfaitement maîtrisé par des heures d’entraînements. Je retiendrais cette leçon, Senpaï.


Le jeune homme inspira profondément et expira, se forçant à relâcher ses poings. Un effort qui lui coûta quelques gouttes de sueurs.
Lui qui avait rêver à son entrée à l'académie à l'avoir pour compagnon d’entraînement. Mais il y avait eut cette histoire. Pourtant Jïnn, certes loin d'être un enfant de coeur, avait de bons côtés. Mais c'était difficile pour Ys de changer de maître. Jusqu'à son dernier voyage, ce rôle avait été celui d'Éléonore, avant qu'il prenne conscience qu'elle le voyait plus comme un fils que comme un élève. Il avait été pendant trop longtemps sur une voix où il ne voulait pas être. Après, Jïnn l'avait remarqué parmi tant d'autres bien plus talentueux. Pourquoi, comment ! Il ne lui poserait pas la question. Il devait prendre sur lui. Maintenant son « Senpaï » avait les cartes en mains. Le maximum qu'Ys pouvait lui donner pour l'instant.
avatar
Ker Ys

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Watashi wa anata no furupawā o mitai [PV Ker Ys, et Warren en spectateur secret]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum