Rose's tatoo [Myo', Ker Ys, Kagami, Darren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rose's tatoo [Myo', Ker Ys, Kagami, Darren]

Message par Miss Rose Johnson le Dim 10 Sep 2017, 21:30

Rose sortit de chez un notaire, les clefs en main. Elle venait de racheter, à sa plus grande joie, la petite boutique du quartier branché qu'elle avait repéré l'autre jour. A sa grande surprise, le banquier n'avait fait aucune réserve et n'avait rien dit quand elle lui avait annoncé que tout son argent ou presque allait partir dans l'achat de ce qui ce qui allait devenir, un salon de tatouage. Elle avait donc prit rendez vous chez le notaire et avait signé le lendemain. Rose se rendit chez elle aussitôt les clefs en main. Elle nettoya de fond en comble la boutique et l'arrière boutique. Elle détacha aussi, avec l'aide du voisin commerçant, l'enseigne. Elle l'emporta chez elle et la repeint. Le soir même, elle commanda du matériel, dont un siège, pour tatouer, et plein de décorations et de choses plus ou moins utiles.
5 jours plus tard, Rose se leva de bonne heure et passa au magasin de bricolage et acheta de la peinture pour finir les dernières couches. Elle se mit en route vers son salon avec son enseigne et sa peinture. Elle ouvrit en grand portes et fenêtres pour aérer et se mit à peindre. Tous les murs blancs, sauf celui du fond, qui fut vert d'eau très clair, presque blanc finalement. Il était plutôt tôt, vers 9 h du matin, et elle avait fini la dernière couche de peinture Deux livreurs étaient déjà passé, celui du siège, et celui d'une partie de la déco et de la machine à café. Rose déballa machine à café et la mit en marche. Les portes toujours grandes ouvertes, elle alla acheter des viennoiseries à la boulangerie juste à coté, elle en acheta une quantité astronomique, de quoi lui faire deux repas, mais elle était dans un tel état d'excitation qu'elle ne réfléchit pas à ce détail. Le café était près, elle s'installa dans un des deux fauteuils en cuir que l'ancien proprio avait laissé et qui étaient très confortable. Aller, juste une tasse de café, et elle se remettrai au travail. Finalement, incapable de rester immobile, Rose sortit l’escabeau et issa tant bien que mal l'enseigne sur laquelle était écrit Rose's tatoos. L'escabeau tanguaient un peu, et Rose avait du mal à tenir l'équilibre.

HRP:
Je vous laisse une porte d'entrée grosse comme un maison, si la première personne l'emprunte, elle peut si elle le désire, rentrer, invitée par un geste de Rose, boire un café. Si elle veut. Sinon, vous pouvez être un livreur de ce que vous voulez, ou bien vouloir du café, ou bien n'importe quoi!
Nous sommes un samedi de la mi-septembre, vers 9h, il fait beau!  


Dernière édition par Miss Rose Johnson le Lun 11 Sep 2017, 18:39, édité 1 fois


Miss Rose Johnson
Professeur de musique
avatar
Miss Rose Johnson

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rose's tatoo [Myo', Ker Ys, Kagami, Darren]

Message par Ker Ys le Lun 11 Sep 2017, 14:23

Ys revenait d'une course pour la psy. Le café à 8h00 du matin, c'était pas mal, mais apprendre en plus qu'il venait de décrocher un job… Cela était trop. Surtout que lui était venu en tenu de sport. Rien de mieux qu'un Jogging pour se mettre en forme le samedi avant la journée la plus chargée après le dimanche. Puis de l'argent en plus ne lui ferait pas de mal. Mais de là à passer ses samedis derrière un comptoir… Mais bon, le groupe prendrait du temps et de l'argent. Autant en faire quand cela est possible. Puis la vieille Ilda payait bien.
Revenant de son entretien, il passa par une boulangerie qu'on lui avait conseillé. Celle ci faisait des viennoiseries Française dont le fameux Paris Brest. Il devait le goutter.
Il ne prit pas le temps d'être rentré, il le grignota sur la route. Pas fameux, mais cela valait la plupart qu'on trouvait par chez lui.
Finissant son Paris Brest, il vit une dame en difficulté. Elle ressemblait à la prof de musique. Elle semblait en difficulté. Elle s'appelait comment déjà ?

-Bonjour Miss Johnson.

Il en profita pour s'asseoir sur un pied de l'échelle. Non qu'il veuille pas mâter, mais c'était surtout pour éviter de monter l'aider. La pauvre échelle n'apprécierait pas. Puis cela permettait à la prof de savoir qu'il était toujours là.

-Vous ouvrez un magasin de tatouage en plus de votre travail ? Si vous avez besoin d'un coup de main, je suis disponible, donc n'hésitez pas à abuser du jeune saphir que je suis.

Bon, astuce facile pour faire savoir qu'on est de l'académie.

-J'oublie la politesse la plus élémentaire. Je m'appelle Ker Ys.  On s'est croisé à l'Académie, mais je n'ai put eut la chance de participer à vos cours, ni de vous adresser la parole. Je préfère écouter la musique qu'en faire personnellement. J'ai beau être une magnifique pierre bleu, je ne suis pas créatif dans tous les domaines.

Oulla! Ys, tais-toi et jette un œil pour savoir si elle a finit ou non de poser l'enseigne.
Ce que fit le jeune homme. Il se demandait bien comment elle avait fait pour la descendre ? Un pouvoir du type télékinésie ?  Trop voyant. Enfin, là n'était pas le propos. Il venait de trouver certainement l'occupation d'une partie de sa journée. Cela lui évitera les remontrances comme quoi il fait trop de sports ou il étudie trop.
avatar
Ker Ys

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rose's tatoo [Myo', Ker Ys, Kagami, Darren]

Message par Darren le Lun 11 Sep 2017, 18:53

Les écouteurs fichés dans les oreilles, Darren circulait entre les voitures et les passants, à travers le parking de l’aéroport. Il avait pratiquement dormi tout le long du trajet, la tête appuyée contre un oreiller qui avait été négligemment posé près du hublot. Cette position, plutôt mauvaise, lui avait donné de plutôt embêtants et pas moins sérieux mal de dos et courbatures diverses. Le trajet s’était révélé inintéressant : au début, l’excitation. C’était la première fois que Darren prenait l’avion ! Il s’était accroché de toutes ses forces à son fauteuil, jetant des coups d’œil indiscrets et pas moins paniqués aux autres passagers, qui ne lui répondaient que d’un simple regard dédaigneux : encore, quand il avait la malchance de recevoir une réponse…

Darren s’arrêtait près d’un arrêt de bus, s’appuyant aux parois vitrées et couvertes de publicités : il sortit un plan de sa poche, laissant la lettre bien au chaud. Darren n’était pas connu pour son sens de l’orientation, acquis tout récemment et encore à travailler… alors qu’il consultait la carte, il lui fallut bien deux bonnes minutes pour se situer, puis situer l’endroit où était supposé être l’Académie. Le jeune homme avait encore beaucoup de mal à croire qu’un tel établissement puisse exister, et que cela ne soit pas mondialement connu… à croire que les gens comme lui vivaient dans l’ombre et dans le mystère !

Darren s’était entiché d’un tuteur, obligatoire. Il n’avait encore que dix-sept ans… encore trop jeune pour voyager seul, prendre l’avion etc. Honnêtement, il s’en serait bien passé ! Tout à fait acrimonieux et condescendant, cet homme, d’une trentaine d’années et déjà grisonnant, n’avait cessé de lui jeter des regards plein de dégoût, comme si Darren ressemblait à un troll. Maintenant que le jeune homme s’en était débarrassé, tout allait mieux soudainement ! De toute façon, il s’était toujours mieux senti lorsqu’il était seul…

Darren rangeait son plan dans son sac à dos, noir, basique, qu’il tenait lâchement sur une épaule. Le jeune homme portait des habits plutôt légers : au fin fond du Texas, le climat était plutôt chaud… voire même insupportable, quelques fois. Il avait absolument oublié qu’en Angleterre, il ferait nettement plus froid… il portait un tee-shirt simple, tout juste moulant pour dévoiler des muscles finement travaillés, ainsi qu’un blouson beige qui lui allait à ravir. Un jean bleu, simple, et des sneakers légèrement passées.

Nous étions samedi, le matin : la ville fourmillait de gens allant de-ci de-là, vaquant à leurs activités. Voir toute cette agitation était légèrement oppressant, mais pas repoussant pour autant… les rues étaient plutôt bien dégagées, chacun pouvait passer sans collision ou coup d’épaules… aussi, Thouhills était une petite ville, à ce que Darren avait pu voir. Alors qu’il poursuivait son chemin, observateur distrait, il remarqua une scène bien étrange du coin de l’œil : une femme étrangement tatouée, perchée en haut d’un escabeau, en train d’essayer d’accrocher une sorte… d’enseigne ? Une nouvelle commerçante ? Un garçon était perché sur l’une des marches, et ils semblaient parler. Curieux, il me rapprochait, les observait de loin. Devait-il s’approcher ? Pour être repoussé avec véhémence, merci bien ! Bah, c’est pas grave… c’était du menu fretin !

« Vous tenez un salon de tatouage, Madame ? »

Il levait la tête vers elle, un sourire ravageur déformant ses traits.


Autre compte : Hideki



#CoupDePouce

"Hideki, première créatrice de persos-capotes." - Hideki, 2017




avatar
Darren

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rose's tatoo [Myo', Ker Ys, Kagami, Darren]

Message par Invité le Mer 13 Sep 2017, 10:19

Boh, ça avait l'air d'aller mieux pour moi depuis quelques jours. J'commençais à reprendre goût à la vie et ça m'allait très bien comme ça. J'avais pas vraiment dormi cette nuit la, j'me refaisais le concours de boxe que j'avais pratiquer tout au long de cette demi journée. J'me demandais comment Noa avait pu m'atteindre alors que mon coup porter quelques secondes avant était sur de le mettre hors d'état de nuire. M'enfin voilà, j'm'étais finalement résigné, résigner à l'idée que ce fumier avait surement un genre de sixième sens hyper développer qui lui permettait de garder l'équilibre même après le meilleur des coups de poing.

J'étais posé dans mon lit, seul, les deux bras derrière la tête en regardant le plafond blanc de ma chambre. Il devait être dans les alentours de 8h00 du matin, j'tournais encore dans mon lit cherchant désespérément ce foutu marchand de sable pour qu'il vienne me délivrer de cette insomnie presque quotidienne. Mais rien, rien ne se passa, malheureusement ou logiquement, j'savais pas trop ou positionner ce point de vue la. Pour tout vous dire, j'avais fini par m'habituer à tout ça, à toutes ces heures perdu à réfléchir dans mon pieu à une autre vie , à me demander ce que j'foutais dans ce bled paumés avec tous ces esprits égarés, qui se doutaient même pas qu'une putain de menace planait constamment dans les murs de cette école.

Quoi qu'il en soit, je m'étais dit qu'il fallait que je bouge d'ici, quelques heures pas plus, juste histoire de prendre l'air et me changer les idées un instants. Et pour ça, j'me devais d'aller vers les quartiers branché, la-bas y'avait toujours du mouvement, dès le matin les types étaient au taqués. Tu pouvais croisé toutes sortes de spécimen, des types bourrés qui finissaient de décuvés avant de rentrer dormir à côtés de leur femme comme ci de rien était, des putes ou encore d'autre genre de personne comme moi, qui passait par la pour s'occuper dans les nombreux magasins qui constituait ce quartier la.

J'étais donc en direction de ce quartier la, vêtu d'un simple pull noir la capuche sur la tête laissant dépasser quelques mèches rouges. Un jogging gris, légèrement serré au niveau des chevilles, et des claquettes chaussettes. Les écouteurs dans les oreilles, j'prenais le chemin le plus rapide pour arriver la-bas, me disant que j'allais surement trouver quelque chose à faire une fois sur les lieux. J'marchais, nonchalamment, les mains occupés à me rouler un join matinal, j'devais testé une nouvelle cam et d'puis que les nouvelles autorités étaient arriver dans le bahut, j'pouvais plus trop me permettre de bedave tranquillement dans ma chambre.

J'marchais dans ce grand quartier illuminés, enfin quand j'dis ça, c'est pour vous dire à quel point les gens la-bas étaient speed dès le matin. J'soupirais en les voyant tous s'atteler à leurs affaires, plus ridicule les unes que les autres, ces abrutis se doutaient pas vraiment que ça allait surement être la fin du monde dans quelques années.

J'marchais toujours à ce moment la, continuant d'observer les gens qui m'entouraient. Jusqu'au moment ou je surpris une tête qui me disait quelque chose, c'était le type du stand de boxe, le petit agile qui bougeait dans tous les sens jusqu'à ce que j'lui pète le nez et l'foute Ko. Il était posé près d'une jeune femme discutant surement du travail quelle était entrain de fournir pour, un nouveau magasin? Un salon de tatouage plutôt. Je continuais de les observer de loin, fumant mon join adossé contre un lampadaire qui se trouvait juste en face d'eux. Un autre type c'était joint à eux, un gros sac sur le dos. A léger rire s'échappa de moi, me laissant supposé si ce gars la était un clochard qui cherchait un endroit où dormir ou un nouvelle étudiant qui cherchait ou se trouvait le bahut de la ville. J'attendis quelques instants, les laissant finir leur conversation.

Je jeta mon join à mes pieds avant de l'écraser, je passa une main dans mes cheveux pour retirer ma capuche et les ébouriffés quelques peut, essayant de leur donner tant bien que mal une posture convenable pour avoir un minimum de respect. En traversant la route, un sentiment de haine m'envahi profondément, ce fameux sentiment la qui me trottait presque constamment dans la tête quand j'me baladais dans les couloirs de l'académie. Sauf que cette fois ci, il était dirigé.. Vers le type au sac à dos. Ce sentiment m'avait parcouru soudainement, comme ci il avait été influencer par quelques choses. Je regarda autour de moi en continuant de m'approcher du magasin, me demandant qui avait pu me jeter se sort. Mais personne, personne ne me regardait avec suffisamment d'insistance pour produire cela. J'en déduis donc que cela venait de lui, ce type avait donc le don de provoquer une haine envers lui. Quelle merde, quelle vie de merde il avait du avoir. J'en avait presque eu de la compassion même si mes pensées restaient troublés par cette putain d'influence qu'il portait sur moi. J'arrivais tant bien que mal à me canaliser, j'avais eu l'habitude de ressentir ce genre de chose la presque tout les jours, alors malgré ça j'arrivais tout de même à le supporter, me mettant inconsciemment à l'ignoré. M'enfin j'étais désolé pour lui mais valait mieux pour lui qu'il en soit ainsi, j'avais trop peur de me mettre à le ruer de coup comme ça sans raison même si je vous avouerais que j'avais surtout peur qu'il me touche et qu'on se mette à me détester encore plus qu'on ne me déteste déjà.

« Bonjour. » dis-je simplement pour prévenir que j'étais là. « On peut se faire tatouer ? » continuais-je en regardant la personne qui semblait tenir ce salon la, ignorant les autres qui l'entouraient « Ou faudrait que j'revienne plus tard? » terminais-je en adressant un léger sourire sarcastique, montrant que j'avais remarqué que le magasin venait tout juste d'ouvrir ses portes.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rose's tatoo [Myo', Ker Ys, Kagami, Darren]

Message par Kagami le Dim 17 Sep 2017, 16:24

A force de trop réfléchir, on finit forcément par ne plus faire attention où ses pas nous mènent. Je n’avais pas bien dormi, ou plutôt j’avais fait une courte nuit pour aller chercher un carton de fournitures à l’aube, je ne voulais pas trop trainer et je ne souhaitais pas payer la livraison.

*Enfin je n’avais pas envie de faire valider la facture au bahut…*

J’avais enfilé un jean noir, des pompes de sécurité noir, un débardeur noir avec effet déchiré sur les bords, bref la panoplie du parfait petit voyou. Je me permettais de temps à autre ce genre de tenue, d’un parce que comme ça, on est rarement dérangé et de deux, je pouvais négocier plus facilement. Or je devais négocier le prix de ces fameuses graines et le marchand ne semblait pas tendre. J’y étais aller à l’ouverture, pas question de lui laisser le temps d’être prêt. Finalement, j’avais obtenu un bon prix, ce type était un passionné et entre passionné on se comprend bien. J’avais ainsi pu bénéficier de certaines réductions sur du matériel de pointe, je serais un client fidèle d’un aussi bon service. Il était maintenant presque 9h, je devais prendre mon déjeuner avant de commencer ma journée. Je relevais la tête pour m’apercevoir que je m’étais surement tromper de chemin pour revenir à l’académie.

*Raaah c’est pas possible d’être aussi perdu dans ses pensées, je suis trop détendu ces temps-ci, ça ne va pas du tout….*

J’observais les alentours, tentant de me repérer, heureusement que je commençais à connaitre, bien que ce quartier n’était pas mon préféré. Il y avait déjà trop de monde, les boutiques étaient ouvertes depuis peu et les personnes se ruaient déjà dedans. La foule n’allai pas tarder d’arriver, ils y avaient déjà pas mal de monde pour un samedi matin mais bon, ça doit être comme ça dans le coin. Je devais me réhabituer, il le fallait avant de finir agoraphobe. Je continuais d’avancer, prenant cette fois mon temps, après tout, personne ne vérifiait si j’étais à mon poste et je n’avais pas une feuille de présence à compléter tous les matins comme les élèves. Je regardais les étalages se remplir, les gens s’affairaient quand je vis une enseigne qui m’intrigua. Une femme tentait d’accrocher son enseigne, perché sur son escabeau qui avait surement eu des jours meilleurs, à ses pieds deux petits jeunes et un autre qui faisait bien ma taille, assez impressionnant. Ce n’était pas courant de voir trois jeunes autour de la jeune femme, ils avaient visiblement engagé la conversation mais ils ne semblaient pas lui avoir proposer de l’aide vu qu’elle tenait toujours l’enseigne toute seule.

*Le grand pourrait se proposer mais peut-être que quelque chose cloche…*

En m’approchant, je vis que l’enseigne concernait un salon de tatouage. Je n’y avais pas vraiment réfléchi mais j’avais toujours trouvé ça chouette, père ne m’y aurait jamais autorisé mais un tatouage était un moyen de dévoiler une partie de soit de manière à la fois visible et à la fois sous-entendu. En plus les tatoueurs étaient de vrai artiste à part entière, je pensais m’en faire un pour m’aider à m’accepter et à suivre mon nindo comme dirait un de mes personnages de mangas préférés. C’était une aubaine de pouvoir à la fois aider et discuter avec un professionnel, je pourrai ainsi mieux définir ce que je voulais faire. J’atteignais enfin la petite troupe, comment commencer.

*La pauvre, l’escabeau semble tanguer et en plus l’enseigne ne doit pas être légère…*

-Excusez-moi auriez-vous besoin d’aide ? Ces enseignes ne sont pas toujours simples à installer, il ne faut pas hésiter à vous faire aider, ce serait dommage de se blesser dès le premier jour, non ?

Tout en disant cela, je posais mon carton, en sortis l’échelle pliable que je venais d’acheter pour l’installer à un mètre de son escabeau, grimper dessus avec l’aisance de l’habitude et attraper un bout de l’enseigne afin d’alléger le poids.

-Comme ça, ce sera plus facile.


J’appuyai ma phrase d’un sourire, j’aimais vraiment faire ce genre de choses, j’étais un petit bricoleur, il le fallait bien quand on était un jardinier.


avatar
Kagami

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rose's tatoo [Myo', Ker Ys, Kagami, Darren]

Message par Miss Rose Johnson le Dim 17 Sep 2017, 21:42

-Bonjour Miss Johnson.

Du haut de son escabeau bancal, Rose ne s'étonna pas outre mesure d'entendre son nom. Et puis, elle n'allait pas cracher sur un peu d'aide.

-Vous ouvrez un magasin de tatouage en plus de votre travail ? Si vous avez besoin d'un coup de main, je suis disponible, donc n'hésitez pas à abuser du jeune saphir que je suis.

Un élève de l'académie! Elle ne parvenait pas à se souvenir de son nom, ni de sa voix. Mais son aide était largement bienvenue.

-J'oublie la politesse la plus élémentaire. Je m'appelle Ker Ys.  On s'est croisé à l'Académie, mais je n'ai put eut la chance de participer à vos cours, ni de vous adresser la parole. Je préfère écouter la musique qu'en faire personnellement. J'ai beau être une magnifique pierre bleu, je ne suis pas créatif dans tous les domaines.

Voilà qui expliquait pourquoi Rose ne le connaissait pas. L’échelle sembla d'un coup plus stable, il devait être en train de la tenir. Elle ne se risqua pas à jeter un coup d'oeil en bas pour vérifier. Ne pas avoir les deux pieds par terre n'était pas quelque chose qu'elle appréciait particulièrement. Elle continua un petit instant à taper sur un clou avec son marteau tout en tenant l'enseigne. Mains facile que prévu. Une nouvelle voix arriva, inconnue aussi.

« Vous tenez un salon de tatouage, Madame ? »

Décidément, quel pays l'Angleterre, une jeune femme sur une échelle, et voilà que deux jeunes hommes arrivent comme des mouches. Mais non, elle était médisante, ils étaient simplement venus voir.

-Je le construis pour l'instant !

Répondit-elle, pince-sans-rire, commençant à être sérieusement agacée par cette enseigne qui pesait de plus en plus lourd.

« Bonjour. On peut se faire tatouer ? Ou faudrait que j'revienne plus tard? »

Encore un ? Mais enfin, il voit pas que je ne suis pas en train de prendre des rendez vous celui là, se dit Rose. En plus, il flottait autour de la personne qui venait d'arriver une odeur que Rose connaissait plutôt bien. Suffisamment pour savoir que c'est de la merde. Pas qu'elle n'ai jamais essayé bien sur. Elle ne répondit pas immédiatement.

-Excusez-moi auriez-vous besoin d’aide ? Ces enseignes ne sont pas toujours simples à installer, il ne faut pas hésiter à vous faire aider, ce serait dommage de se blesser dès le premier jour, non ? Comme ça, ce sera plus facile

Rose soupira intérieurement. Si les 3 autres étaient toujours en bas, celui là était un ange venu du ciel pour la sauver. L'homme, qui semblait un peu plus vieux qu'elle monta sur une échelle sortie de nul part et porta l'enseigne, ce qui permit à Rose de fixer le dernier clou et puis finalement, enfin, d'accrocher l'enseigne. Victoire! Toujours en haut elle remercia son sauveur.

-Merci beaucoup, je ne sais pas comment j'aurais fait sans votre aide!

Ensuite, elle redescendit, et soudainement de meilleure humeur, elle s’adressa au trois jeunes hommes et à l'adulte.

-Merci aussi, bon, ce que je vous propose, c'est qu'on rentre à l'intérieur, j'ai du café et des petits pains.

S’adressant à celui désirant ce faire tatouer :

-Je te propose un truc, tu rentres, tu m'aides à installer tout le bordel, et après, je te fais ce que tu veux pour inaugurer mon salon. Vous autres, votre aide est bienvenue aussi! Et puis si jamais vous aussi vous avez envie d'un tatoo...

Elle fit rentrer tout ce beau monde et fit chauffer la machine, donnant du café à ceux qui en désiraient. Elle posa sur un carton les viennoiseries. Elle se réchauffa les mains sur sa tasse en prenant le temps d'observer ses invités. Oups, elle leurs avait proposer un tatouage sans demander leurs âges. Le notaire avait bien précisé pas de tatouage avant 18 ans sans accord des parents. Bon, elle espérait pour lui qu'il avait plus de 18 ans ou qu'il était émancipé. Elle savait que c'était le cas pour une partie des élèves de l''académie plus ou moins orphelins et que l'académie était leur tuteur. Sinon, elle aviserait.
Rose estima que la pause était terminée et posa sa tasse.

-Alors, il faut ouvrir les cartons et monter le fauteuil dans le coin là bas. Il faut aussi déballer la déco et déplacer les fauteuils en cuir là! Il doit aussi y avoir une table quelque part...

Et voilà, c'est parti se dit Rose. La jeune femme était très contente de cette aide improvisée.

HRP:
Je vous copie colle la description que j'ai fait pour les admins

Le salon de tattouage de Miss Rose Johnson. Le nom Rose's Tattoo est écrit en noir sur un panneau placé au dessus de la porte. Ce n'est pas très grand, et la devanture est entièrement vitrée. A l'intérieur, les murs sont blanc clinique, sauf celui du fond, qui est vert d'eau très clair, on peut voir deux fauteuils en cuir vieilli, avec entre eux une table ronde en verre et en métal. Dessus il y a des magasins, des dessins, et aussi du papier et des crayons. Tout ça occupe la partie gauche de la boutique. Au milieu au fond, il y a un comptoir, avec une machine à café et une bonbonnière. Enfin, à droite, il y a un "siège-lit" de tatouage, qui est visible, quand il n'est pas caché par un grand paravent aux motifs chinois. Il y a aussi deux tabourets à roulettes, un où Rose pose ses fesses, et l'autre où elle pose son matériel. La boutique est ouverte le samedi et le mercredi, parfois le soir, mais sur la devanture, il y a une pancarte avec le numéro de téléphone de Rose, indiquant d'appeler pour prendre rendez vous


Miss Rose Johnson
Professeur de musique
avatar
Miss Rose Johnson

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rose's tatoo [Myo', Ker Ys, Kagami, Darren]

Message par Ker Ys le Lun 18 Sep 2017, 22:23

Ys attendit qu'elle finisse, regrettant de ne pas être plus grand pour mieux l'aider. Enfin, c'est ce qu'il souhaitait avant de voir arrivé ce type. Il lui posa une question qui semblait énerver Ys. Pourquoi ? Il se posa la question avant de hausser les épaules. S'il devait cogner ceux dont la tête ne lui revenait pas… Enfin, Myo arriva. La présence du rubis suffisait à le rassurer. Se proposa t'il d'aider la personne ? Non, il demanda si on pouvait se faire tatouer. Puis cette odeur de Bœuf. J’admets qu'on est pas à l'académie, mais se présenter devant une prof avec cette odeur… Enfin, si le type voulant se faire tatouer causait problème, Myo avait la puissance de le calmer.
Mais putain je souhaite que quelqu'un vienne aider la prof bordel de M*****. Pff faudrait presque que je colle un procès à ma mère pour être si petit.
Mais pourquoi s'énervait il comme cela ? A cause de Myo. Non, sa colère était contre ce touriste ; Il croyais pourtant l'avoir chassé. Tanpis, il allait devoir faire avec.
Une autre voix se fit entendre, plus mature, plus… Putain quelqu'un qui aider la prof. Cool. Heureusement qu'il savait qu'il ne pouvait exaucer ses propres vœux.
Ys tourna la tête et vit le nouveau jardinier ou bien prof de jardinage, il ne savait pas trop. Avec un tel matos à porter, il devait avoir, comme Éléonore, négocié un contrat spécial avec l'académie.

Ys attendit qu'elle redescende et dit en se levant et fit un signe  Myo:

-Bonjour Myo. Bonjour Monsieur..

il hésita un instant. Comment lui avait il été présenté. Pas moyens de me souvenirs de son nom, à cause de cet énergumène qui pompait son attention. Mince, un touriste ne m'avait jamais autant énervé sans raison. On dirait presque un don.

-… Kagami, car j'ai pas souvenir de votre nom. Je suis désolé.

Il regarda la caisse.

-Je vois qu'à vous aussi, l'académie n'a pas fournit tout le matériel dont il avait besoin. Je pensais qu'il y avait pourtant une échelle dans le gymnase ?

Enfin la question étais plutôt une supputation, car il n 'était pas sûr d'en avoir vu une.

-Je suis Ys Ker, élève sur votre lieu de travail.

Il en profita pour entrer, comme Rose nous avaient invité à le faire peu de temps avant. Devant tous les cartons et la place, Ys avait trouvé une partie de son occupation du jour.

-A croire Madame J...

Ys hésita un instant avant de se rappeler le nom du salon

-.. Rose, qu'une partie de l'académie Tsuki vient d'arriver dans ce magasin.  Je m'excuse, mais pas de café ou de petits pains pour moi. J'ai un peu dépassé mon régime calorifique. Plus tard peut-être, s'il en reste.

Son regard se porta sur Myo et Kagami, mais il ne dit pas grand-chose (à moi que quelqu'un engage la conversation).

Une fois les directives données, Ys prit un des fauteuil en cuir et le souleva en partie, allant le placer à l'endroit indiqué. Lourd peut-être, impossible à bouger seul, pas vraiment.
avatar
Ker Ys

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rose's tatoo [Myo', Ker Ys, Kagami, Darren]

Message par Darren le Mar 19 Sep 2017, 18:22

« Je le construis pour l'instant ! »

J’hochais doucement de la tête, légèrement confus. Effectivement, je voyais bien qu’il était en construction… en fait, ma remarque n’avait pas vraiment de sens. Pauvre dame, j’espérais qu’elle ne s’était pas méprise ! J’aurais pu l’aider mais… le voyage a été si long… et je suis si fatigué… je n’ai aucune envie de me bouger. Et peut-être qu’elle le prendrait mal si je l’aidais, qu’elle se dirait que je l’ai prise en pitié. Oui, elle se dirait sûrement ça : il était mieux pour moi de ne pas bouger. Je me tournais vers le jeune garçon, plutôt petit, qui était tout près de moi : je lui adressais un sourire empli de gentillesse, doux et éclatant : peut-être qu’il était vraiment jeune…

« Bonjour. On peut se faire tatouer ? Ou faudrait que j'revienne plus tard? »

Une nouvelle venue venait de se rapprocher : curieux, je tournais la tête et apercevais du coin de l’œil un grand homme, aux cheveux d’un rouge pétant. Il portait une odeur bien singulière, mais que je connaissais bien… une odeur qui me ramenait loin dans le temps. Je déglutissais difficilement et commençais à triturer l’une des lanières de mon sac d’un air légèrement anxieux. Lorsque je reprenais enfin mon calme, je lâchais doucement mes prises puis, avec un soupir discret, je remettais mes bras le long de mon corps.

Je me demandais honnêtement de quoi j’avais l’air : je portais des vêtements un peu trop grands, j’étais à peine coiffé, et avec mon si grand sac… je devais avoir fort l’air d’un clochard. Enfin, quand même ! J’avais la mine claire, et fraîche ! Si on oublie ces grandes poches de cernes bleuies sous mes yeux… et même si j’étais peu coiffé, ma crinière était propre, soyeuse, et éclatante de santé. On e pourrait me méprendre avec un sans-le-sou, j’avais quand même un aspect plus… soigné. Les paroles de ce petit nouveau – enfin petit, façon de parler… – me faisait réfléchir : me faire tatouer ? Était-ce vraiment possible ? À mon âge ? Je n’ai que dix-sept ans, et je n’ai pas été émancipé… ne fallait-il pas l’accord parental pour ce genre de choses ? Ah ! En voilà une bien bonne… je suppose que ce serait à l’Académie de s’occuper de ça si j’entreprenais ce projet de façon plus concrète. Et surtout : me tatouer où ? Me tatouer quoi ? Un tatouage, c’est viril, c’est beau… à condition qu’il soit bien fait. Ma mère était tatouée, je le voyais assez souvent : ses amants l’étaient aussi. Et eux aussi avaient cette même étrange odeur que le rouquin…

Après l’intervention d’un homme étrangement accoutumé qui aida bien gentiment la jeune tatoueuse, celle-ci nous invitait à rentrer dans ses locaux. L’espace était plutôt restreint, très propre : neuf, en somme. Les murs blancs, éclatants, un espace café et canapé, l’espace de tatouage… c’était très mignon, un espace bien féminin. J’avais l’habitude des salons crasseux et fumants, mais celui-là dépassait toutes mes espérances en matière de qualité. L’énorme devanture vitrée faisait entrer toute la lumière de la rue. Je souriais doucement, heureux de ce paysage et de cette compagnie si agréables.

« Alors, il faut ouvrir les cartons et monter le fauteuil dans le coin là bas. Il faut aussi déballer la déco et déplacer les fauteuils en cuir là! Il doit aussi y avoir une table quelque part... »

Je soupirais. Pourquoi cette vision paradisiaque devait être ternie par du travail ? J’aurais presque envie de repartir aussi sec mais… un détail avait attiré mon attention, tout à l’heure : ils semblaient tous se connaître. J’avais oublié leurs noms, mais je crois avoir capté quelques bribes de la conversation : ils parlaient d’une académie.

L’académie Tsuki. Celle où je devais me rendre ! Si je ne voulais pas me perdre, il fallait que je reçoive un peu de leur aide, s’ils y étaient des élèves et des professeurs… je soupirais encore, grognon à l’idée de travailler, puis je posais lourdement mon sac dans un coin. Bon… avec le sourire, ça passera mieux. Je jetais un coup d’œil au rouquin : il était vraiment impressionnant… mais bon, ça n’était pas vraiment important. Je n’avais vraiment PAS envie de travailler. Une idée… je me rapprochais de la jeune tatoueuse, adoptant une démarche légère et gracieuse, celle d’un « mannequin » comme on dit souvent, tout en affichant un sourire éclatant et terriblement craquant. Même pas besoin de travailler ça… en espérant qu’elle tombe rapidement dans le panneau.

« Écoute… j’ai fait… au moins trois heures d’avion, et je suis complètement crevé… je voudrais bien aider, mais j’ai tant besoin d’une pause plus longue… ça ne te dérange pas ? » Je lui adressais un clin d’œil. Il y avait très peu de chances qu’elle réagisse bien, au final… puisque tout ce que je pourrais faire, c’est la mettre de mauvaise humeur. Bah, tant pis.


Autre compte : Hideki



#CoupDePouce

"Hideki, première créatrice de persos-capotes." - Hideki, 2017




avatar
Darren

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rose's tatoo [Myo', Ker Ys, Kagami, Darren]

Message par Invité le Mar 19 Sep 2017, 20:30

Un dernier type s'était joint à la séance d'ouverture, un grand gars un peu sombre, tout habillé en noir. Je pouffa de rire un instant dans mon coin pendant qu'il s’attelait à aidé la demoiselle en détresse. Enfin j'disais ça par ce que la situation en elle même me fit penser à cela, à croire que le but était de se rendre le plus aimable possible pour impressionné une "jolie femme". M'enfin bon, tout ça pour dire que je resta silencieux un long moment pendant qu'ils s'amusaient avec l'enseigne du salon de Tatoo. J'avais pas envie de les aider, j'étais surtout la pour me faire tatouer et rien d'autre.

Rien d'autre comme je le disais même si le petit Ker me forçât-à lui rendre un sourire sec après son salut, j'aimais pas du tout l'idée que quelqu'un d'autre se permette de balancer mon véritable prénom à des inconnues en dehors de l'académie. Ils avaient beau l'air d'être tous des habitants de tsuki, je préférais rester dans l’anonymat par pure précaution, on ne savait toujours plus à qui faire confiance ces derniers temps.

« Je te propose un truc, tu rentres, tu m'aides à installer tout le bordel, et après, je te fais ce que tu veux pour inaugurer mon salon. » engageât-elle vers moi avant de nous faire entrer dans le salon en continuant ses paroles vers le reste du groupe « Vous autres, votre aide est bienvenue aussi! Et puis si jamais vous aussi vous avez envie d'un tatoo... »

Alors ouais la première phrase tourné comme ça aurait pu me laisser supposé quelle se livrait totalement à moi si je décidais à l'aider. C'était bien tenté mais mon esprit n'était pas encore assez pervertie pour me jeter stupidement dans se piège la. J'avais décidé de ne pas l'aider la première fois alors je ne comprenais pas trop pourquoi j'me serais senti obligé de la faire au bout de la deuxième fois. M'enfin bref, vous allez encore me dire que c'était normal pour moi de faire preuve de civilité dans cette situation la mais comme vous vous en doutiez je ne décida de faire que de léger mouvement pour ne pas trop me fouler

Je rentra donc dans la pièce, balayant la scène du regard un instant avant de me diriger directement vers le fond de celui ci sans faire trop attention aux autres. Je m'approcha des fauteuils pour venir en coller un contre le mur perpendiculaire à l'autre qui était collé contre l'autre mur, je rapprocha une table bien fourni devant eux comme pour faire un mini salon arrangé. Je m'affala ensuite sur celui qui était le plus au fond, celui qui donnait face au reste du salon voyant le reste de l'équipe s’atteler ou non à la tache demander par la gérante. Je sortis ensuite mon téléphone pour accéder à ma galerie d'image pour montrer à la tatoueuse ce que je voulais faire de ses talents.

Mais avant qu'elle vienne à moi, je m'enfonça un peu plus dans le canapé, regardant si les autres objectifs étaient comblés au cas ou j'devrais l'aid.. Nan j'vous ai branché, je regardais juste le type au gros sac discuté avec la proprio de quelques choses qui m'échappait de la ou j'me trouvais, même si j'étais beaucoup plus captivé par les formes que lui offraient ce jolie jean bleue qu'autre chose.. J'attendis un instant avant de lever le bras à mit hauteur un court instant histoire de capter de l'attention pour dire quelques trucs comme :

« Hé, j'veux bien un café en fait! »

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rose's tatoo [Myo', Ker Ys, Kagami, Darren]

Message par Kagami le Dim 24 Sep 2017, 20:10

La jeune femme sembla soulagée du poids, j’avais bien fait de prendre les devants, je m’en serais un peu voulu si elle s’était blessée.

-Merci beaucoup, je ne sais pas comment j'aurais fait sans votre aide !

Je lui souris, je n’avais pas besoin de justifier mon geste mais elle exagérait un peu. Elle y serait arrivée, en mettant plus de temps mais elle y serait arrivée sans problème, même sans mon intervention. Après si ça la soulageait, tant mieux, ça me rassurait un peu. L’enseigne était blanche, avec une jolie écriture, Rose’s Tatoo, c’était peut-être son prénom.

*Rose, très jolie prénom, quoi de plus poétique qu’une rose…*

Je la regardais descendre avant de faire de même et récupéra mes affaires. Le plus petit, celui qui avait fait le contre-poids pour stabiliser la jeune femme me salua et salua visiblement le plus grand.

-Bonjour Myo. Bonjour Monsieur..… Kagami, car j'ai pas souvenir de votre nom. Je suis désolé.

-Y’a pas de mal, je préfère qu’on m’appelle Kagami, enchanté jeune homme.

-Je vois qu'à vous aussi, l'académie n'a pas fourni tout le matériel dont il avait besoin. Je pensais qu'il y avait pourtant une échelle dans le gymnase ?

-Effectivement cette échelle existe bien, disons que j’aime innover et travailler avec un certain type de matériel.


*Quelle observation, mais dans le genre pas pratique, je préfère avoir toujours une autre échelle, déformation professionnelle, et puis certains outils avaient dû être acheté le siècle passé…*

-Je suis Ys Ker, élève sur votre lieu de travail.

-Enchanté Ys Ker.

Je lui souris, il semblait agréable, causant mais pas trop, bref un caractère appréciable. Je tendis à nouveau l’oreille quand la jeune femme s’adressa à toute la petite assemblée de manière enjouée et ravie

-Merci aussi, bon, ce que je vous propose, c'est qu'on rentre à l'intérieur, j'ai du café et des petits pains.

*Quoi de mieux en remerciant que des petits pains, ça annonce une belle matinée…*

La jeune femme continua de plus belle, elle était vraiment dynamique et donnais envie de lui plaisir. Elle s’adressa d’abord au grand avec les cheveux rouges.

-Je te propose un truc, tu rentres, tu m'aides à installer tout le bordel, et après, je te fais ce que tu veux pour inaugurer mon salon. Vous autres, votre aide est bienvenue aussi ! Et puis si jamais vous aussi vous avez envie d'un tatoo...

*Hum intéressant, je l’aide et après je pourrai avoir quelques idées plus précises pour mon tatouage, ce serait sympa, un beau tatouage fait par une jolie jeune femme…*

La jeune femme entra, distribua du café et posa les viennoiseries sur un carton. Ils étaient frais du jour, encore un peu chaud. Je remarquai que Ys refusa l’ensemble, en parlant de régime calorifique, déjà préoccupé par son poids, alors soit c’est un mordu du sport soit déformation familiale soit c’est un gros maniaque de la minceur soit je comprends pas du tout la raison. Je refusais poliment la tasse de café, je n’aimais toujours pas ça mais pris volontiers un petit pain au chocolat. Je le dégustais en observant le salon. Il était plutôt grand, enfin plus grand que d’autres que j’avais vu, la devanture vitrée permettait de profiter un maximum de la luminosité extérieure, très judicieuse idée. Les murs étaient presque tous blancs, sauf un, une bien jolie couleur d’ailleurs sur ce mur, j’espérais qu’elle accrocherait des choses au mur, parce que sinon ça ferait un peu triste. Le comptoir avait déjà été mis en place, il faudrait mettre un bouquet dessus, ce serait joli.

*Si je me souviens bien c’était marqué Rose’s Tatoo sur l’enseigne, un joli bouquet de rose blanche et violette irait à merveilleux… ouhlala je m’emballe…. jardinier stop…*

-Alors, il faut ouvrir les cartons et monter le fauteuil dans le coin là-bas. Il faut aussi déballer la déco et déplacer les fauteuils en cuir là ! Il doit aussi y avoir une table quelque part...


*Ah des directives, au boulot…*

Je vis Ys soulevait un fauteuil en cuir, à mon avis, bien trop lourd pour lui mais il faisait des efforts, je ne voulais pas le vexer mais j’avais peur qu’il se blesse. C’était important de ne pas le laisser se blesser, c’était un devoir d’adulte et vu qu’en plus on faisait partie de la même grande famille si je puis dire, il était important de se préserver les uns et les autres, surtout qu’apparemment nous étions pratiquement tous de la même Académie. Je me rappelais un de mes achats, qui aurais cru que ce que j’avais acheté me servirait déjà. Je fouillais mon carton, trouva l’objet et l’apporta à Ys.

-Attends, avant de te blesser, mets ça de ce côté, ça sera plus facile à transporter, surtout tout seul.

Je me mis accroupis, posa la baguette roulette sur le bord du fauteuil qui toucha le sol, ce gamin avait de sacrés bras malgré les apparences.

-Voilà, ça fonctionne comme avec un chariot, pense à me le redonner une fois que tu auras finis.

Je lui souris et repartis aussitôt chercher un carton, elle avait parlé d’un fauteuil à monter, ce serait sympa à faire. Je pris le carton, le souleva assez facilement et l’emmena dans le coin prévu. Je l’ouvris, posa la notice de construction à ma droite avant de tout déballer et de commençait à monter l’engin. Je vis du coin de l’œil le troisième, celui avec le gros sac, se dirigeait vers la tatoueuse, je n’entendis pas ce qui se disait mais je n’étais pas là pour surveiller les faits et gestes de chacun. Tant qu’il ne lui posait pas de problème, il avait une dégaine bien particulière, enfin je n’étais pas mieux, après tout, l’habit ne fait pas le moine, alors je ne devais pas tirer des conclusions hâtives. Celui qui m’insupporta le plus fut le grand, il avait beau avoir quelques centimètres de plus que moi, nous étions à mon avis diamétralement opposé, il donna l’impression de se faire un petit coin à lui avant de se vautrer comme un morse sur un fauteuil et de s’adonner à l’activité préféré des feignants le pianotage du portable.

*Ahlala ce que c’est agaçant ces accros du portable, ils peuvent jamais s’arrêter… en plus il ose demander un café alors que ce n’est plus l’heure de la pause, il se croit chez papa et maman ce zouave…*

J’hésitais à lui répondre mais je risquais fort d’envenimer les choses, parce que je ne ferais preuve d’aucune retenue vu l’énervement qui montait en moi. Ce n’était ni le lieu ni le moment de se battre ou de chercher l’embrouille, il était en plus interdit d’utiliser ses pouvoirs par ici, l’académie risquait de nous tomber sur le caillou, et je ne souhaitais pas partir d’un aussi bel endroit. Je me concentrais davantage sur le fauteuil, j’avais déjà fait une bonne partie.


avatar
Kagami

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rose's tatoo [Myo', Ker Ys, Kagami, Darren]

Message par Miss Rose Johnson le Lun 25 Sep 2017, 18:54

-A croire Madame J... Rose, qu'une partie de l'académie Tsuki vient d'arriver dans ce magasin.  Je m'excuse, mais pas de café ou de petits pains pour moi. J'ai un peu dépassé mon régime calorifique. Plus tard peut-être, s'il en reste.


Régime calorifique ? C'est quoi ? Ça se mange ? M'enfin, il fait comme il veut, se dit Rose. Et le jeune homme s'attaqua à un des deux fauteuils.

« Écoute… j’ai fait… au moins trois heures d’avion, et je suis complètement crevé… je voudrais bien aider, mais j’ai tant besoin d’une pause plus longue… ça ne te dérange pas ? »

Rose dévisagea un instant le jeune homme, cherchant à analyser ses émotions. Elle n'arrivait pas à décider si il ne voulait juste pas aider ou s'il était vraiment fatigué.

"Mais tu fais ce que tu veux, je ne vais pas te forcer à pousser mes fauteuils, reposes toi,
et si tu veux rejoindre ta destination, la porte est ouverte"


Rose ajouta un petit sourire indescriptible, du même genre que celui du garçon. Puis, jugeant que cela ne valait pas la peine de s'y attarder, se détourna et rejoignit l'autre, déjà installer alors que l'installation ne faisait que commencer. Certes, le deuxième fauteuil était à la place prévu, et de même pour la table, m'enfin, il restait des cartons et les cartons vides traînaient par terre. Rose se détourna et se re(rerere)servit une tasse de café. Elle se dirigea ensuite vers le flemmard.

« Hé, j'veux bien un café en fait! »

Rose lui tendit sa tasse et s’apprêta à lui renverser sur la tête. Mais elle se retint comme il se doit et lui donna son café. Son heure viendrait plus tard. Elle ramassa quelques cartons et les mit dans l'immense poubelle de la rue. Elle continua à déballer des décorations et à les accrocher, malgré les deux flemmards, cela avançait vite et bien. Le fauteuil à tatouage était presque sur pied et il ne restait plus de cartons fermés. Par contre, il en restait par terre, ainsi que quelques saletés.

HRP (encore):
Bon, on fait encore un tour un peu rangement et début de vos projets de tatouages, et ensuite on passe aux choses sérieuses, promis!


Miss Rose Johnson
Professeur de musique
avatar
Miss Rose Johnson

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rose's tatoo [Myo', Ker Ys, Kagami, Darren]

Message par Ker Ys le Mar 26 Sep 2017, 19:37

Le jeune homme remercia le jardinier. Il est vrai qu'un chariot était plus pratique pour bouger sur une certaine distance. Il le posa à côté de l'autre et regarda les grands se vautrer dessus.

Ys finit de fixer débarrasser le sol. Il se décida à poser une question au type qu'il n'aimait pas. Après tout, il «était le seul à ne pas faire parti de l'académie.

-Monsieur l'étranger. Désolé pour le dénominatif, je n'ai pas votre prénom, ni votre nom. Vous avez dit avoir fait 3 heures de vol. Qu'est ce qui vous amène à faire un si long voyage jusqu'à notre bonne ville de  Thouhills. Je doute que vous avez fait le voyage juste pour un tatouage, à moins de posséder un don d’ubiquité. Auquel cas, je vous recrute pour trouver les numéros de l’euro-million pour les cinq prochaines semaines.

Enfin c'était sa ville depuis à peine un an. Mais il ne le signala pas. Il posa la question par politesse, afin d'en savoir plus sur ce sale type. Quoi, sa tête ne revient pas à Ys et c'est la faute de son pouvoir.
Par contre le fait de parler ouvertement de pouvoirs n'était pas aussi innocent que cela. Il n'hésitas pas à scruter discrètement la salle pour voir la réaction de chacun.

Le jeune homme, en écoutant la réponse, aida le jardinier pour la fin de la pose du fauteuil de tatouage. Il était enfin en place. Elle allait pouvoir travailler.

Ys chercha le balai et passa un coup autour du lieu de travail. Maintenant, elle allait pouvoir bosser sur les deux parasites, pendant que le reste de l’installation se fera petit à petit. Il sourit au bricoleur qui aidait, lui.

Qu'allais le réserver la suite ? Ys le savait en partie. Le fin du rangement pour certains, le tatouage pour d'autres et une professionnelle qui inaugurait son salon par potentiellement deux clients.
avatar
Ker Ys

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rose's tatoo [Myo', Ker Ys, Kagami, Darren]

Message par Darren le Mar 26 Sep 2017, 20:05

Alors que le rouquin hélait la jeune propriétaire d’une voix suintant la paresse, ainsi qu’un profond ennui, le monde continuait de tourner. Le petit s’évertuait toujours à transporter de lourdes choses, comme si il cherchait à impressionner la jeune demoiselle. Pauvre petit ! Ne voyait-il pas qu’avec sa carrure d’enfant, il n’impressionnerait personne ici ? J’en avais presque un pincement au cœur quand je le voyais transpirer et tenter plus que jamais de bien faire. D’ailleurs, l’adulte qui avait aidé à poser l’enseigne aidait beaucoup aussi ! En fait, le rouquin et moi étions les seuls à ne rien foutre… j’en eus le sourire aux lèvres.

« Mais tu fais ce que tu veux, je ne vais pas te forcer à pousser mes fauteuils, reposes toi, et si tu veux rejoindre ta destination, la porte est ouverte. »

La jeune femme me souriait d’un air que je qualifierais d’absolument indescriptible. Cela me déstabilisa franchement, je n’arrivais pas à percevoir si elle était heureuse, agacée, ou ironique… quelle peste ! Elle m’avait bien troublé. En tout cas, elle était vraiment très aimable, j’avais presque envie de lui faire un câlin. Tant de tatouages… ça ne faisait pas mal, les tatouages ? Qu’est-ce qu’elle a du souffrir… n’empêche, elle m’avait autorisé à rien branler, et c’était franchement point méprisable. Mais… je n’avais guère envie de partir. Ces gens-là avaient parlé de l’Académie, et c’était bien les premiers à en parler depuis mon arrivée ! Il fallait absolument que je reste avec eux, pour au moins avoir l’espoir de ne pas me perdre en ville… Je lui souriais d’un air franchement sincère, puis je reculais, comme pour prendre congé.

« Super. Merci. » Je tournais les talons, mais, me rappelant d’un détail, je faisais lentement volte-face. « Tu crois que tu peux faire des tatouages à des mineurs ? » Puis, je me retournais vraiment, et, balayant l’endroit du regard, j’essayais de trouver l’endroit le plus confortable pour poser mon cul. Au pas de la porte, pour fumer une cigarette ? Le coin « détente », où le rouquin s’était posé ? Peut-être que je pourrais faire connaissance avec lui… mais en réalité, il m’intimidait un peu. Il suffisait de si peu pour que je finisse dans la poussière… ! Une voix me perturba dans mes pensées.

« Monsieur l'étranger. Désolé pour le dénominatif, je n'ai pas votre prénom, ni votre nom. Vous avez dit avoir fait 3 heures de vol. Qu'est ce qui vous amène à faire un si long voyage jusqu'à notre bonne ville de Thouhills. Je doute que vous avez fait le voyage juste pour un tatouage, à moins de posséder un don d’ubiquité. Auquel cas, je vous recrute pour trouver les numéros de l’euro-million pour les cinq prochaines semaines. »

Je pivotais les talons, et faisais face au petit gars, blondinet et courageux. Qu’est-ce qu’il me voulait, celui-là, à m’agresser comme ça ? Avec un sourire en coin, je pensais : mais quel curieux ! Au moins, c’était le premier à réagir… en effet, qui ferait trois heures de vol pour rejoindre un bled paumé dans les campagnes anglaises !? Il marquait un point, il fallait bien se l’avouer. Devais-je lui parler de l’Académie ? Évidemment, il semblait en faire partie, au vu de ses discussions… peut-être que, avec un peu de chance, il pourrait m’accompagner là-bas, plus tard, qui sait ?

« Bien vu… en fait, j’ai été appelé par une certaine Académie Tsuki… » Je sortais la lettre froissée de ma poche, gage de ma bonne foi, puis je la rangeais, tout souriant. « Je m’appelle Darren Hood, et toi ? » Je tendais amicalement la main vers lui. Après avoir échangé (ou pas) une poignée de mains peu virile, j’engageais tout de suite le sujet. « Je t’ai entendu en parler, tu es élève là-bas, aussi ? »

Autour, tout commençait déjà à prendre forme.


Autre compte : Hideki



#CoupDePouce

"Hideki, première créatrice de persos-capotes." - Hideki, 2017




avatar
Darren

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rose's tatoo [Myo', Ker Ys, Kagami, Darren]

Message par Kagami le Dim 01 Oct 2017, 18:44

Je continuais de monter le fauteuil, calmement, trop de précipitation risquait d’entrainer des erreurs. Je ne voulais pas devoir recommencer, je n’avais pas envie de passer ma journée sur le montage d’un fichu fauteuil. Le petit Ys avait fini tout seul grâce aux roulettes, il était plutôt costaud et de très bonne compagnie. Les deux autres semblaient tiré au flanc, d’après le peu que j’avais entendu, celui aux cheveux rouges faisait aussi partie de l’académie. Je connaissais peu de monde de l’académie, je ne croisais pas souvent les gens, ou alors je n’y faisais pas assez attention, j’ai tendance à être un peu trop concentré au travail. Ys posa une question à celui qu’il ne connaissait pas, apparemment il ne faisait pas partie de l’Académie. Il vint à mon aide, tout en gardant une oreille attentive sur le jeune homme qui lui répondit.

-Bien vu… en fait, j’ai été appelé par une certaine Académie Tsuki… Je m’appelle Darren Hood, et toi ? Je t’ai entendu en parler, tu es élève là-bas, aussi ?


*Ah donc c’est un nouveau, ça explique le sac mais comment il a fait pour atterrir ici, il s’est perdu ?*

Malgré qu’il n’y a qu’une seule académie ici, ce n’était pas toujours simple de la trouver, sauf en taxi, ils connaissent leur boulot même si c’est pas donné. Le fauteuil était fini d’installer, grâce à Ys. Le salon commençait à avoir belle allure, il restait encore quelques cartons, je commençais à les plier en tas tandis qu’Ys passait un coup de balai autour du fauteuil, c’était vraiment un chouette gamin. Une fois ma pile terminée, je l’emmenai dehors, près de la grosse benne. Je revenais rapidement dans le salon, il y avait toujours du monde dans la rue. Je profitais de mon retour pour poser mon carton dans un coin, proche de la sortie pour ne pas l’oublier en partant, même si je doutais sincèrement d’oublier le beau matériel que j’avais réussi à me procurer. Il y avait encore quelques petits choses à mettre, je ne voyais toujours pas de fleurs, ça me titillait vraiment beaucoup. Je pris un deuxième balai pour aider Ys avec le reste de la pièce, le salon commençait à avoir fière allure. L’idée de mettre des fleurs sur le comptoir ne me quittait pas, je ne pouvais m’empêcher d’y penser, en plus on pouvait voir par la vitre un fleuriste juste en face. Ni tenant plus, je me précipitai dans le magasin, fit rapidement mon choix et revint dans le salon de tatouages, tout fier de mon idée de décoration. Je pose le vase blanc céramique avec les roses rose pâle et blanche accompagné de quelques branches de feuilles vertes sur le comptoir, là le salon me semble plus que parfait. Je regarde le salon semble finit, je ne vois plus trop ce qui me reste à faire. Je regarde la vitrine et me pose la question si je tenterais ou non aujourd’hui de faire un tatouage. Mais j’avoue que je ne sais pas vraiment la forme que je voudrais, plutôt florale ou plutôt tribal, noir ou couleur, je n’en sais rien, après je me demande si je ne ferais pas référence à certaines rencontres, comme une certaine belle égyptienne qui m’a vraiment fasciné.


avatar
Kagami

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rose's tatoo [Myo', Ker Ys, Kagami, Darren]

Message par Miss Rose Johnson le Mer 04 Oct 2017, 21:55

« Super. Merci. Tu crois que tu peux faire des tatouages à des mineurs ? »

Rose le regarda droit dans les yeux. Mais qui donc était cette personne. Elle se sentait de mauvaise humeur bizarrement, alors que la journée commençai pourtant très bien.

- Oui ? Ah, euh, non. Non. Tu as quel âge ? Tu es émancipé ?

Non mais, pas question d'avoir des problèmes administratifs dès le début juste en ayant malencontreusement tatoué un mineur. Non non, hors de question, se dit Rose. Si ce garçon avait était très sympathique et volontaire pour l'aider, elle aurait peut-être reconsidéré la question, mais là, non, hors de question. Rose s'éloigna un peu, en écoutant cependant la suite de la conversation entre Ys et l'autre.

« Bien vu… en fait, j’ai été appelé par une certaine Académie Tsuki… Je m’appelle Darren Hood, et toi ? »

Darren était donc à l'académie, Rose laissa à Ys le soin de lui expliquer que normalement on mentionne pas trop l'académie en ville et s'approcha de l'autre jeune homme. Elle avait son nouveau café à la main.

-Ôtes moi un doute, tu es majeur n'est-ce pas ? Tu as ta carte d'identité ou n'importe quel papier ?

Cela serai dommage de devoir renoncer à son premier client potentiel. Et puis, contrairement à Darren, il ne lui était pas antipathique. Il semblait même plutôt intéressant. Après la réponse du jeune homme, Rose lui dit :

- Je voudrais que tu dessines ton projet. Peu importe que tu dessines bien ou non et si le dessin n'est pas très ressemblant, mais c'est important que tu le fasses toi même en réfléchissant. Cela va être sur toi toute ta vie et même si tu y as déjà réfléchis, cela va t'aider à être vraiment sûr. Si tu as déjà une idée bien sur, sinon, il y a de la documentation !

Ceci étant dis, Rose lui tendit une feuille et des crayons. Elle s'était peut être un peu emportée, il est vrai qu'en Europe, les gens peuvent rentrer dans un salon par hasard et se faire tatouer sur un coup de tête. Elle se retourna, ramassa les derniers cartons vides et observa le travail accompli. Son salon. Le lieu était comme elle l'espérait, accueillant et joli. Elle se dirigea vers l'arrière boutique où était déjà rangé son matériel et sorti quelques flacons d'encre et un dermographe qu'elle posa sur le deuxième tabouret.

- Merci beaucoup à vous, sans votre aide j'y aurai passé la journée ! Il reste à manger si vous voulez!

Rose jeta un coup d'oeil à l'horloge murale, déjà 11h30. Puis, avisant le bouquet de roses sur le comptoir, elle se tourna vers le Monsieur qui l'avait déjà aidé.

-Merci encore, et merci pour les fleurs! Elles sont parfaites ! Moi c'est Rose,

Dit elle en lui tendant la main.

-Si je peux vous aider pour quelque chose en retour...

Voyant Ys à côté, elle adressa ensuite à lui.

-Cette fois, tu prends à manger, j'insiste, il faut manger pour être en bonne santé! Et si jamais ça te tente, je pense créer des tatouages temporaires, pour les plus jeunes et indécis! Si l'un de vous à envie de dessiner!

L'idée venait de lui venir, elle avait le matériel derrière, et puis, pourquoi pas!


Miss Rose Johnson
Professeur de musique
avatar
Miss Rose Johnson

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rose's tatoo [Myo', Ker Ys, Kagami, Darren]

Message par Ker Ys le Mar 10 Oct 2017, 12:50

Bon, cela était finit à quelques détails près. Mais le nouveau venait de répondre à sa question.

-Mon nom est Ker, Ker Ys.

Il accepta la poignée malgré le fait qu'il avait envie de lui écraser le poignée. Mais il n'en fit rien et eut une poignée de main normal.

- Oui, malheureusement. Même si on est pas sensé en parlé en ville, c'est un secret de polichinelle. La seule chose que les gens ignorent c'est ce qui se passe à l'intérieur. C'est un endroit haut en couleur pas facile à trouver, quand on ne connaît pas. Mais c'est plus ou moins tranquille.

Bon quitte à continuer, vu qu'il a la lettre, autant lui donner le chemin.

-D'ici, tu descends la rue et prend le bus mais pas du côté du centre ville. Pour le nom de l'arrêt, je vais avoir un peu de mal. C'est le premier ou le deuxième après la sortie de la ville. Tu ne peux pas le rater, il y a un long mur d'enceinte en face. Une fois descendu, tu le longes. S'il tourne, tu fais demi tour et recommences, jusqu'à trouver une porte. Si on t'a livré un badge, utilise le pour entrer. Sinon demande à quelqu'un de t'ouvrir. Il y a toujours des élèves à trainer dans le coin. Montre leur la lettre, s'ils ont un doute, et tu seras presque arrivée. Après, faudra trouver ton dortoir. Mais c'est le plus facile.

Ys reprit le balai pour finir quand Rose lui parla.

-Euh, je vous remercie, mais je vais m'abstenir. Entre la Foret noire d'Éléonore à 6H30, un petit déjeuner Anglais sur le pouce, chez la vieille Ilda vers 8H00 et le Paris Brest avant d'arriver, je risques de ne pas pouvoir manger ce midi.


Après, toutes ses viennoiseries…. Cela lui rappelait la France, son pays natal. Mais sans plus. Pas de nostalgie, juste une interrogation de savoir ce qu'était devenue ses connaissances là bas.

-Et pour les tatouages, je vous remercie, mais il faut que je freine mon envie jusqu'à ma visite des Osens au japon, si je peux y partir l'année prochaine. Car malheureusement , les gens tatoués ne peuvent pas rentré partout. Mais promis, une fois ce rêve réalisé, je passerais me faire un tatouage ou deux. Et pas des temporaires.

Ys! Arrête de trop parler! Mince, tu essayes d'être concis. Je sait que Darren t'énerves, mais Zen, c'est pas sa faute si tu as fais des choix.

-Par contre, je ne suis pas contre vous regarder vous faire la main sur votre premier client, s'il est d'accord. A Rennes, il y a bien plusieurs boutiques de tatouages, mais je n'avais pas le droit d'assister et vu que cela ne se faisait pas devant une vitrine, je ne pouvais voir grand-chose.

Raconte pas ta vie gamin. Déjà que Myo t'a lancé un sourire sans aucune chaleur. J'avais intérêt à faire profil bas, enfin s'il se faisait vraiment tatouer.

avatar
Ker Ys

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rose's tatoo [Myo', Ker Ys, Kagami, Darren]

Message par Darren le Dim 22 Oct 2017, 11:15

« Oui ? Ah, euh, non. Non. Tu as quel âge ? Tu es émancipé ? »

Je soupirais, profondément déçu. Pourquoi tatouer les mineurs était prohibé ? Je ne voyais absolument pas la raison… que l’on ait dix-sept ans ou dix-neuf ans, quelle est la différence ? On reste un gros gamin. Pfff… oh, et, remarque, je n’ai que très peu de fric à lui proposer, alors de toute façon je ne pourrais jamais me payer un tatouage… et j’ai pas d’idées. Le choix d’un tatouage, c’est quelque chose que je ne prendrais jamais à la légère ! Avoir une connerie gravée dans ta peau jusqu’à la fin de tes jours, non merci… quelle vie de merde.

« Mon nom est Ker, Ker Ys. Oui, malheureusement. Même si on est pas sensé en parlé en ville, c'est un secret de polichinelle. La seule chose que les gens ignorent c'est ce qui se passe à l'intérieur. C'est un endroit haut en couleur pas facile à trouver, quand on ne connaît pas. Mais c'est plus ou moins tranquille. D'ici, tu descends la rue et prend le bus mais pas du côté du centre ville. Pour le nom de l'arrêt, je vais avoir un peu de mal. C'est le premier ou le deuxième après la sortie de la ville. Tu ne peux pas le rater, il y a un long mur... »

Ker Ys. Woah… jamais entendu un nom aussi perché. Tout à coup, je me sentais idiot : alors on était pas censé en parler ? Alors pourquoi tout les gens de ce salon en avaient parlé plus ou moins discrètement ? Ils y étaient tous, réellement ? Putain, si les premières personnes que je croisais étaient déjà de l’Académie, je me demandais vraiment combien nous étions… plusieurs milliers ?

Ah, c’est impossible ! Remarque, un grand château comme ça… Ys enchaînait sur des explications, ce qui me semblait être un itinéraire mais malheureusement, dès le premier virage, j’en perdis le fil. Bah, tant pis… ça me donnera l’occasion de me balader un peu. Je le remerciais d’un signe de tête un peu gêné. J’espérais sincèrement qu’il ne me demande pas de répéter ses explications pour vérifier que j’avais tout compris, car là, je me retrouverais dans une impasse…

Bon… au final, rien ne me retenait ici. Je ne pouvais pas faire de tatouages et, de plus, je me sentais vraiment exclu à la situation. J’adressais un dernier regard au rouquin : j’espérais vraiment le revoir, il m’intriguait. Je remettais mon sac à dos, puis me dirigeais vers la sortie. Oh, j’oubliais un détail… je revenais sur mes pas, prenais un croissant au passage, puis je sortais enfin.

« Merci pour les croissants, c’était sympa. »

Moi, clochard ? Pas du tout ! Juste un peu déboussolé… je ne savais pas vraiment comment me comporter. Peut-être aurais-je du rester ? Non, je me serais fait chier, et j’étais fatigué… et si je voulais un peu explorer la ville, il me fallait du temps. Je ne voulais pas trouver l’académie à dix heures du soir, voyez ! Je reprenais ma route, cahin-caha, mon sac à dos, et ma galère à mes côtés.

HRP:
Et c'est ainsi que je quitte ce RP ! J'ai pas grand-chose à y faire, mais ça m'a permis de faire mon entrée, alors fine !
Bonne fin de RP à vous, kiss kiss


Autre compte : Hideki



#CoupDePouce

"Hideki, première créatrice de persos-capotes." - Hideki, 2017




avatar
Darren

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rose's tatoo [Myo', Ker Ys, Kagami, Darren]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum