Et bien, me voilà. [Libre]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Et bien, me voilà. [Libre]

Message par Mr. Kabuto le Sam 09 Sep 2017, 13:18

Il avait eu le temps de venir en avion, de s'installer dans la maison qu'il avait louée pour le temps où il serait ici - c'est à dire une durée indéterminée - et même de se reposer un peu avant d'enfin se décider à aller explorer l'académie Tsuki, la fameuse, dans laquelle il avait envoyé sa fille il y avait plus d'un an de cela, et où il avait finalement été invité, à son tour. Il était impatient, plutôt excité de découvrir enfin l'endroit, après tant de temps à en avoir entendu des merveilles, puisque bien sûr la phytomancienne ne lui avait pas dit qu'un tas de choses sonnaient aussi faux ici. Mais enfin, peu importe.

Il bouillonnait intérieurement, marchant d'un pas rapide vers le portail, passage vers un nouveau monde, ou presque. Pourtant, son visage laissait à peine paraître un petit sourire satisfait. Menton relevé, posture irréprochablement droite, smocking et air fier, son pas était rapide, décidé, et étonnement énergique. Il observait les immeubles un à uns, comme si il les défiait presque, un semblant d'air hautain dans son regard gris, alors que la silhouette des bâtiments se découpait de plus en plus clairement au loin.

Combien d'élèves pouvait bien accueillir une telle bâtisse? Combien de personnes travaillaient dans le personnel? Qui pouvait bien gérer une telle entreprise que de donner refuge et aider les personnes à pouvoir? Tant de questions qui parcouraient maintenant l'esprit du père, impressionné et de plus en plus curieux. Il se demandait ce qui allait bien l'attendre ici, mais éternel optimiste, il n'imaginait pas un seul moment que quoi que ce soit puisse mal tourner.

Il arriva enfin au portail, qu'il franchit sans se poser plus de questions. Ce fut seulement une fois cet acte accompli qu'il s'arrêta, mains dans les poches, contemplant les jardins, et disant pour lui-même, à haute voix;

"-Alors voilà enfin l'académie Tsuki..."

Il se demanda aussi combien de temps il mettrait pour trouver sa fille dans ce chateau.


#0088FF

avatar
Mr. Kabuto

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bien, me voilà. [Libre]

Message par Nui Endya le Sam 09 Sep 2017, 14:10

Depuis combien de temps suis-je restée sans rien faire ? Depuis combien de temps je fais le petit mouton presque tous les jours ? Oui, je dis presque, parce que je n'aime pas respecter le règlement, et vous le savez très bien, hihihi ~ Je reste fidèle à moi-même, même en période de vide !

Ce matin-là, comme tous les matins monotones depuis que je suis ici, je me suis levée assez tard. Je n'avais heureusement pas de cours de prévu, je n'aurais donc pas de problème avec les autorités. Car figurez-vous que je n'aime pas me lever le matin ! C'est juste trop tôt ! En conséquence, j'arrive en retard aux cours -quand j'y vais-, et cela me vaut quelques remontrances qui se veulent moralisatrices, mais je n'ai cure des ces sermons. J'ai donc paressé au lit un long moment, mes camarades de chambre n'étant jamais vraiment là. C'est bête, quand même, j'aurais bien aimé qu'on fasse un peu plus connaissance... Mais bon, on n'y peut rien !

J'ai passé une bonne partie de mon temps sur mon lit, naviguant de sites en sites, me perdant sur la grande toile qu'est Internet. Il est très facile de s'y perdre, et mon historique en est probablement le témoin. Je me suis aussi penchée sur la lecture d'un livre après m'être finalement lassée d'aller à droite et à gauche virtuellement. La lecture quelque peu houleuse occupa une autre partie de la matinée, mais finalement, j'ai préféré arrêter. Je crois que je me suis complètement perdue dans les explications, ça va beaucoup trop vite ! En plus, certaines descriptions sont confuses, m'obligeant à relire plusieurs fois certains passages pour comprendre de quoi il s'agissait. Je préfère donc le mettre dans un coin et le reprendre un peu plus tard, lorsque je serais plus disponible pour comprendre. Là, j'ai besoin d'aller prendre l'air !

•••

Ah, que c'est agréable, la légère brise caressant mon visage ! Je n'avais, bien entendu, pas daigné mettre l'horrible uniforme de l'académie. A la place, j'étais habillée simplement : robe, sandales, et quelques bijoux, dont mes boucles d'oreille préférées. Je ne pouvais pas m'en passer, je dirais même qu'elles me portent chance ! Avançant donc tranquillement dans l'académie, ignorant brillamment le regard des quelques élèves et des adultes sceptiques, je finis par me retrouver devant le portail. Ah, ce fameux portail, celui qui m'a accueillie le jour de mon arrivée en ces lieux. Cela me rappelle quelques souvenirs. J'étais si perdue, à l'époque ! Je me souviens avec amusement que je m'attendais à des choses vraiment sensationnelles ! Mais finalement, il n'en avait été rien : ce n'était qu'une simple école, comme toutes les autres, avec pour seule différence que les étudiants et le personnel possédaient un don étrange. Quelle déception lorsque je m'en suis rendue compte ! J'étais d'une crédulité étonnante, à l'époque.

Soudain, mon regard fut attiré par une silhouette longiligne. Tiens, je ne l'avais jamais vu ici ! Serais-ce une nouvelle personne ? Mon impression fut confirmée lorsqu'il pensa à haute voix. Décidément, j'avais l'impression que c'était un véritable moulin, cette académie ! De nouveaux venus y viennent chaque jours ! N'ont-ils donc pas un jour de rentrée pour tout le monde ? J'en suis venue à la supposition que non. Enfin ! Ce n'est guère le sujet. Sans hésitation aucune, je m'approche de l'homme, guillerette, presque en sautillant. Une fois à sa hauteur, je demande, mon éternel sourire illuminant mon visage :

Bonjour monsieur ! Vous êtes nouveau dans le coin ?

Je me permet par ailleurs de le détailler un peu. Il était était fort charmant, bien qu'il ne me semble pas que je sois spécialement attirée par ces messieurs ! Cependant, cela serait malhonnête de dire qu'il était repoussant, loin de là. Je continue de le fixer, attendant une quelconque réponse de sa part.



Je souris en #FD6C9E
avatar
Nui Endya

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bien, me voilà. [Libre]

Message par Noa le Sam 09 Sep 2017, 22:44

Aujourd’hui j’avais emprunté un bouquin sur le corps humains à la bibliothèque, j’avais espoir d’y trouver des informations susceptible de répondre à mes questions et de m’aider sur l’utilisation de mon pouvoir ? Parce j’arrive à m’en servir à l’exploiter, je sais plus ou moins comment il fonctionne mais j’ignore complètement pourquoi je suis incapable d’en avoir le plein contrôle ! Et ça me gonfle au plus haut point !
 
Alors pour décortiquer tout cela j’étais allé me poser au jardin non loin du portail assis en tailleur à même le sol, le dos reposant contre le mur. Ainsi avec la réverbération je profitais un maximum des derniers rayons de soleil de l’été avant d’entrer dans l’automne. A moins qu’on y soit déjà en fait il me semble avoir remarqué quelque changement de couleurs du côté des arbres.
 
J’étais tellement concentré dans lecture que je n’avais pas remarqué les gens qui s’agitent autour de moi. Je remarquais seulement un
 
_ "-Alors voilà enfin l'académie Tsuki..."
 
Prononcer par une voix masculine inconnus. Sans même prendre la peine de relever nez de mon livre je répondais du tac au tac par habitude.
 
_ La seul, l’unique, l’inimitable mais néanmoins authentique ! Ici le bizarre est normal et le normal est bizarre !
 
S’en suivis une seconde voix, féminine cette fois mais non moins inconnus.
 
Bonjour monsieur ! Vous êtes nouveau dans le coin ?
 

J’ai bien entendu ? Monsieur ? Ne e dis pas que c’est un nouveau diamant ! je décroche enfin l’attention de mon livre. Pour je ter un coup d’œil à ce qui m’entourait. D’un côté un homme plus vieux que moi avec un certains charisme … un peu comme les hommes de bureaux en costards qui sont à l’origine de certains fantasme … Pas mal le play boy ! Maintenant que je suis à nouveau célib y’a rien qui m’empêche de draguer à nouveau. Et de l’autre une petite fille que je peux tout de suite oubliez bien trop jeune pour moi.


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bien, me voilà. [Libre]

Message par Mr. Kabuto le Dim 10 Sep 2017, 17:19

Il n'avait pas fait attention, ou en fait n'avait même pas remarqué le jeune homme assis contre un mur non loin qui lui répondit tout naturellement, sans même le regarder;

"-La seul, l’unique, l’inimitable mais néanmoins authentique ! Ici le bizarre est normal et le normal est bizarre !"

Cette remarque l'amusa, et le fit se retourner un instant, découvrant alors celui qui avait prononcé ces mots. Un grand garçon aux allures légèrement négligées, cheveux longs et noirs, en train de lire. Il ne s'y attarda pas plus longtemps, une autre voix venant le solliciter juste après.

"Bonjour monsieur ! Vous êtes nouveau dans le coin ?"

Devant lui, joyeuse et sautillante, arrivait une jeune fille à la longue chevelure blonde, habillée d'une robe et semblant à peine dépasser la dizaine d'années. Il ne la dévisagea pas beaucoup plus longtemps, avant de lui répondre d'un petit sourire amical et simple, si bien qu'il semblait plus mécanique que sincère;

"-Oui, en effet, je viens tout juste d'arriver."

Son accent français ne laissait qu'une petite trace dans ses paroles, remarquable mais tout de même loin d'être dérangeant. Après un court instant de pause, il continua, jugeant qu'il devrait commencer par se présenter.

"-Je serai le nouveau jardinier, monsieur Kabuto, enchanté!"

Il n'avait pas donné son prénom, réalisant qu'il appréciait qu'on l'appelle "monsieur". C'était plus fort que lui, mais il aimait se sentir légèrement supérieur... Enfin, si on lui avait demandé son prénom, il l'aurait donné volontiers, mais il se disait que si il en avait la possibilité, il aimerait bien se faire appeler ainsi. Il tendit une main cordiale à la jeune fille radieuse, s'adressant à elle comme il l'aurait fait à un collègue de travail, ou à un adulte qu'il viendrait de rencontrer.


#0088FF

avatar
Mr. Kabuto

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bien, me voilà. [Libre]

Message par Aedh Colman le Dim 10 Sep 2017, 19:52

Une semaine était déjà écoulée depuis l'arrivée d'Aedh à Londres. En une semaine, il a eu tout juste le temps d'avoir emménagé, de marquer ses lieux, et de visiter la ville avec ses enfants. Néanmoins, l'homme n'était toujours pas allé dans la fameuse académie, pour cause... Il ne commencera à travailler que la semaine prochaine. Tandis que ses enfants étaient en cours, l'irlandais décida de faire une petite visite de son nouveau lieu de travail. À peine arrivé pour prendre le bus que quelques personnes le dévisagea, en effet, un homme se balader en costume blanc, avec une longue cape blanche et un haut de forme n'est pas courant de nos jours.

Après quelques minutes d'attentes, le bus venait d'arriver, et l'homme monta dedans avant de valider son titre de transport. Il s’essaya sur une place avant de la laisser, quelques minutes plus tard à une vieille dame. Même s'il commençait lui-même à se faire vieux, il n'allait pas priver à cette personne le bonheur de pouvoir s'asseoir tout en se faisant apporter vers sa destination.

Durant le trajet, le diamant était un peu perdu dans ses pensées. Il se demanda comment allait être l'académie, si les personnes étaient aimables, si tout allait bien se passer pour lui. C'est vrai, même s'il n'était pas professeur, il y aurait sûrement des élèves qui iront le voir, lui demander des informations ou autre. Le père était assez heureux de rentrer de nouveau dans la vie active. Depuis la mort de sa femme, il n'a pas cessé de rester en compagnie de Judith et Jullo, ses deux enfants. Il avait peur pour eux, mais finalement la peur se transforma en soulagement, quant il vit que ses deux enfants pouvaient à présent mieux comprendre et rester seuls.

C'est en partie pour cela qu'il a rejoint l'académie. Il en avait besoin lui aussi... De travailler.

Quoiqu'il en soit, le bus était arrivé à destination. L'homme descendit du bus avant de faire un signe de main à la vieille dame dont il lui avait laissé sa place. La dame l'a également salué. C'est alors, qu'il entama une petite session de marche. L'homme scrutait l'horizon, les décors, il observait tout ce qui était autour de lui pour qu'il puisse mémoriser et se souvenir de chaque recoins au cas ou.

Après quelques petites minutes de marche, l'homme venait d'arriver devant un château gigantesque. Un véritable palais autant magnifique qu'admirable devant sa beauté absolue. Au fur et à mesure que l'homme marchait, il pouvait voir les contours de l'académie se dessiner à ses yeux. De longs murs d'un petit style rétro, avec des couleurs mauves assez tape à l'oeil, de la mousse ainsi qu'un peu de végétation qui sortait de ce mur, ainsi qu'un portail juste immense.

Aedh était bouche bée. Un spectacle visuel s'offrait à lui. Il n'avait pas vu d'aussi beau spectacle depuis qu'il avait demandé sa compagne en mariage. Un large sourire se dessinait sur son visage. Cela lui remémorait de beaux souvenirs. Tellement beaux qu'une petite goutte se forma au niveau de son oeil pour couler doucement sur sa joue.

Après être resté quelques instants à contempler le paysage, l'homme marchait de nouveau vers l'enceinte. Mais à peine avait-il le temps de faire quelques pas que quelque chose attira son attention. Il n'y avait pas beaucoup de personnes vers le portail malgré l'heure, enfin, il n'y avait qu'un petit groupe de quelques personnes juste en face de lui. Pour l'homme, cela allait être un bon moyen d'entamer de bonnes relations, et peut-être avoir une visite guidée de l'académie.

Il marcha doucement vers le groupe de personnes avant de les observer. Une jeune fille blonde avec de longs cheveux bouclés, un jeune homme avec une cicatrice sur le nez, et enfin, un homme d'environ son âge, du moins physiquement. C'est avec un large sourire, et une voix plutôt joyeuse qu'il annonça :  


"Bien le bonjours messieurs-dames, et excusez moi de vous interrompre pendant votre discussion, mais j'aimerais vous demander un service, si cela est possible."

Suite à cela, Aedh enleva son monocle avant de souffler dessus et de l'essuyer avec un mouchoir en tissu qu'il avait sorti de sa poche. Il baissa les yeux tout en diminuant la taille de son sourire.

"Mais serait-il possible.. de m'informer et de m'indiquer quelques lieux ? En effet, je suis nouveau ici, et j'aimerais si possible rencontrer le directeur de cet établissement pour le remercier de m'avoir donné un travail dans ces lieux, ainsi qu'un logement non loin d'ici pour mes enfants et moi même."


Dernière édition par Aedh Colman le Dim 10 Sep 2017, 22:10, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bien, me voilà. [Libre]

Message par Nui Endya le Dim 10 Sep 2017, 20:36

Tiens, en venant, je n'avais même pas remarqué le jeune homme adossé au mur ! J'ai eu un sourire amusé en entendant ses paroles. Il m'avait l'air particulièrement excentrique, ce bonhomme ! Mais, je dois avouer qu'il ne me plaît pas particulièrement, niveau physique. C'est peut-être les cheveux trop longs, je sais pas... Enfin, je suis mal placée pour juger, je ne suis pas attirée par les hommes !

Mais revenons à nos moutons. L'homme confirma mes soupçons, c'était bel et bien un nouveau venu. Je ne sais pas vraiment à quoi il s'attendait précisément en arrivant ici, mais dans tous les cas, il allait très vite être déçu par ce qu'il allait voir ! Enfin, je me base sur ma propre expérience, il y a peut-être des gens fort satisfait de ce qu'il y avait ! Mais je suppose que ce sont surtout des petites fourmis incapables de réfléchir et se contentant de ce qu'il y a sans jamais se plaindre. Ah, quelle médisances à propos d'une bonne partie de l'académie ! Enfin, nous ne pouvons guère être pareils, et heureusement, en soit ; cela ne serait plus drôle, sinon !

Oh, un jardinier ! J'aurais pourtant dit que c'était plus un nouveau professeur, au vu de son accoutrement ! Je ne sais pas vous, mais moi, je ne m'imagine pas les jardiniers aussi élégamment vêtus ! A moins que ce ne soit une exceptions ou que tous les jardiniers soient ainsi, mais j'en doute fort. Je prends sa main et la lui serre. Ca me fait tout bizarre, j'ai vraiment l'impression d'être une adulte accomplie ! Monsieur Kabuto, donc ? On dirait le nom d'un jouet, mais je ne parviens pas à retrouver lequel... Bah, ça me reviendras !

Enchantée, je suis Nui !

Maintenant que j'y fais attention, il a un léger accent fort sympathique... Soudain, une voix inconnue retentit. Curieuse, je me tourne vers l'origine du son, et quelle ne fut pas ma surprise de découvrir un homme semblant provenir d'un tout autre temps ! En tout cas, il donne l'impression d'être d'une classe sociale bien plus élevée que les deux autres personnes présentes. Et je me permettrais d'ajouter qu'il semble être un homme distingué ayant bon goût ! Mais, revenons. Il enleva son monocle et expliqua son service. Ainsi donc, c'est aussi un nouveau ! Décidément, le jour des nouveaux arrivants ! J'en déduis aussi que ce doit être un adulte, marié de surcroit, au vu de la mention des deux enfants. Enfin, ce n'est qu'une déduction, peut-être suis-je bien loin de la réalité. Mais l'une de ses demandes allait probablement être inaccessible : en effet, il me semble avoir entendu que le directeur était indisponible, voire même absent... Tout sourire, je me tourne vers lui :

Bonjour monsieur ! Malheureusement, rencontrer le directeur va être impossible, je crois qu'il est absent ! Mais je peux vous faire visiter, si vous voulez ! Puis me tournant vers le premier monsieur : D'ailleurs, c'est aussi valable pour vous !

Avec tout ça, j'avoue avoir un peu oublié la présence de l'autre garçon, mais je ne pense pas qu'il m'en voudra de trop ! En tout cas, je me demande bien quel poste occupe le nouvel arrivant...



Je souris en #FD6C9E
avatar
Nui Endya

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bien, me voilà. [Libre]

Message par Noa le Dim 10 Sep 2017, 21:28

"-Oui, en effet, je viens tout juste d'arriver. Je serai le nouveau jardinier, monsieur Kabuto, enchanté!"
 
En entendant sa présentation je ne pus qu’écarquiller les yeux K-K-Kabuto ?! En plus je reconnais comme un accent français. C’est pas possible, ça ne peut pas être lui, c’est du jamais vu ! Et surtout une poisse énorme pour Luxia ! Luxia d’ailleurs je ne lui ai pas reparlé depuis le coup de l’infirmerie … j’espère qu’elle ne m’en tiens pas rigueur …
 
Le regard interrogateur penchant la tête sur le côté je demandais après que cette « Nui » se soit présenté.
 
_ Kabuto … comme Le …
 
Bon si jamais c’est le père de Luxia il vaut mieux que j’évite de faire une bourde, même si ça tend à s’améliorer il me semble que les relations entre la jumelle et son père sont compliqués …Je me raclais donc la gorge avant de continuer.
 
_ *ahem* Comme le botaniste ?
 
Je ne sais pas si je devrais envoyer un sms tout de suite à la fausse saphir ou attendre d’être sûr pour ne pas l’inquiéter inutilement.
 
Pendant que j’y réfléchissais un autre homme fit son entré également. Tout de blanc vêtue comme un gentleman. Mignonet mais pas tellement mon genre … je ne sais pas … je dois avoir une préférence pour les sauvages ou quelque chose comme ça parce que les gentlemen et autres gens de la « haute » ce n’est pas tellement ce qui me fait sauter au plafond … Je les trouve d’un chiant !
 
Il nous salua en nous posant une série de question, Nui fut suffisamment réactive pour proposer une visite guider aux deux nouveaux mâles … Ben voyons … gourmande va ! Comment  qu’elle veut se les garder pour elle toute seule ! Partage un peu Didon ! Je me levais donc tenant le bouquin sous le bras pour m’approcher en ajoutant.
 

_ Pour les logements il y une aile spéciale pour le personnel de l’académie, on peut vous montrer mais je crois que pour accueillir votre famille il vous faudra plutôt chercher en ville. Il y a plusieurs profs qui vivent dans le quartier résidentiel. 


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bien, me voilà. [Libre]

Message par Mr. Kabuto le Lun 11 Sep 2017, 12:41

"-Enchantée, je suis Nui !"

Lui répondit la jeune fille en lui serrant la main. Juste après, le lecteur sortit de sa rêverie pour demander, semblant étonnamment surpris;

"-Kabuto … comme Le …*ahem* Comme le botaniste ?"

D'un sourire, il s'apprêta à répondre quand pour les interrompre arriva un nouvel homme, vêtu d'un smoking blanc et portant un étrange monocle, semblant en parfaite opposition avec le premier diamant, lui en noir. Il s'annonça en s'excusant d'interrompre la conversation puis en demandant de l'aide. Olivier de retourna brièvement vers lui, l'air neutre et le dévisageant un court instant.

Pourtant, derrière ce visage tout ce qu'il pouvait y avoir de plus classique se cachaient des pensées pour le moins égoïstes. Devait-il vraiment arriver maintenant, interrompre son petit moment de gloire? Il imitait déjà bien assez son style, pas la peine non plus d'en rajouter! Et puis cette façon de parler, tout droit sortie du dix-huitième siècle, elle l'agaçait aussi. En fait, cet homme ressemblait probablement un peu trop au jardiner, en certains points, et c'était bien contre lui qu'il ne puisse déjà pas l'apprécier. Mais qu'importe, son visage restait impassible et illisible, vide d'émotions. Impossible de savoir vraiment ce qu'il pensait.

"-Mais serait-il possible.. de m'informer et de m'indiquer quelques lieux ? En effet, je suis nouveau ici, et j'aimerais si possible rencontrer le directeur de cet établissement pour le remercier de m'avoir donné un travail dans ces lieux, ainsi qu'un logement non loin d'ici pour mes enfants et moi même."

Tsss... Ça n'était pas lui qui allait s'en occuper. De toute façon, il ne savait rien, alors même si il l'avait voulu il n'aurait pas pu. Tant mieux pour lui, Nui prit l'initiative de proposer une visite aux deux nouveaux arrivants. Décidément, charmante enfant, pensa le phytomancien. Elle au contraire grimpait doucement dans son estime. Après avoir été rejoints par le garçon au livre, qui indiqua par la même occasion l'aile diamant, il lui répondit enfin, un petit sourire amical et intéressé aux lèvres.

"-Pour vous répondre, oui, j'étais bien botaniste avant de venir ici. Vous êtes amateur de plantes?"

Il aurait été intéressé de connaître déjà quelqu'un partageant des centres d'intérêts communs aux siens, et pour le coup cette réaction n'était pas hypocrite. Il n'avait pas pensé qu'on pouvait reconnaître son nom grâce à sa fille, étant resté sur l'image de la jeune fille introvertie et ne se faisant pas remarquer, il ne pensait pas qu'on saurait de qui il s'agissait. Mais dans le doute, il demanda tout de même;

"-J'ai une fille qui est à l'académie depuis un peu plus d'un an maintenant, peut-être que vous la connaissez?"

Il ne se doutait bien sûr pas que si elle était là, elle ne le laisserait pas dire ça. Et puis de toute façon, ça n'était pas comme si lui en avait quoi que ce soit à faire. Il faisait ce qu'il voulait, sans se préoccuper des autres plus qu'en apparence.


#0088FF

avatar
Mr. Kabuto

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bien, me voilà. [Libre]

Message par Aedh Colman le Lun 11 Sep 2017, 19:57

Une entrée un peu maladroite qu'avait effectué le père. Il n'était que très peu fier, voire, pas du tout d'avoir dérangé en pleine discussion. Même s'il souriait toujours, il avait un peu peur que quelqu'un lui reproche quelque chose. Effrayé d'avoir fait une mauvaise impression, il hésita quelques instants avant de partir. Mais ses doutes furent dissipés, quand la jeune fille aux longs cheveux regarda le diamant avant de répondre à sa requête. Un sourire plus grand s'afficha sur le visage d'Aedh. Même s'il semblerait que le directeur n'était pas présent, il était heureux que la blonde lui proposa une petite visite guidée de l'académie.

Suite à cela, ce fut au jeune garçon de l'aider. C'est en se levant et en s'approchant de l'irlandais, qu'il lui renseigna en répondant plus ou moins à sa question de la visite de ce lieu. L'homme était assez heureux que ces deux personnes voulaient l'aider. Il était un peu plus sûr de lui.

Malheureusement, il l'était, jusqu'à ce qu'un regard froid abattit sur lui. Il tourna un peu la tête, dévisageant les personnes. Il était assez simple de savoir ce que la jeune fille et le jeune homme pensaient du père. Mais c'est en posant son regard sur celui de l'homme, qu'il eu un très long doute. L'homme vêtu de noir le regarda, certes d'un air impassible et neutre, mais pour Aedh, cet homme cachait quelque chose. Il n'hésita donc pas un seul instant à utiliser son pouvoir sur l'homme en noir.

Son pouvoir... Connaître l'impression qu'il donne à une personne. Il n'était pas très utile en général, mais cela l'aida beaucoup dans sa carrière professionnelle.  Avant de s'être fait embauché ici en tant que secrétaire du directeur, l'irlandais travaillait dans un restaurant assez luxueux. Il était serveur, mais était aussi le comptable de l'endroit. "Première impression" aidait le jeune homme pour savoir ce que pensait réellement les clients de la qualité de ses services et s'améliorait plus lors de chaque repas, et lorsqu'il servait de nouveaux clients.

Mais le contexte était différent ici. À l'instant même où Aedh utilisa son pouvoir lorsque le regard des deux adultes se croisa, une phrase de couleur rougeâtre et grasse fit son apparition. La phrase flottait juste à gauche de l'homme en noir, et seul l'irlandais pouvait la voir et la lire.  


"Un type agaçant, un sale voleur de style" était l'impression que donnait Aedh à l'homme en noir.

L'homme vêtu de blanc avait vu juste. Son congénère adulte cachait bien quelque chose, et il se trouvait que le comportement de l'irlandais le rendait guère gai. Aedh ferma donc les yeux avant de remettre son monocle sur son oeil droit tout en affichant un léger rictus. Il semblerait que l'impression qu'il ait faite à l'homme en noir ne soit pas très positive...

"Et bien... Je vous remercie beaucoup mes petits. Même si le directeur semble indisponible, je suis sûr qu'il aura un peu de temps à me consacrer, car nous travaillerons sûrement dans la même pièce. " après cette phrase, l'homme rouvrit les yeux avant d'afficher un large sourire en prenant sa cape pour la soulever, la faisant un peu planer.
"Et si vous m'invitez pour me faire une visite guidée, je ne peux qu'accepter votre intention si délicate."

Mais après tout, il pouvait passer au dessus. En effet, la vie n'est pas toujours rose, et l'homme en a déjà conscience. Certes, la phrase reflétant son impression envers l'homme en noir l'avait un peu refroidit, mais ce n'était pas ça qui allait lui faire perdre son sourire. Même si le second adulte présent ici ne prenait pas la peine de faire attention à Aedh, ce dernier prit la décision de se déplacer pour se mettre à côté de son congénère adulte.

"Ah, vous parlez de plantes ? Il se trouve que je ne connais pas très bien ce domaine, mis à part la beauté émanant de ces végétaux. Certains sont magnifiques, d'autres un peu hors normes, d'autres se développent seules,
et d'autres pas. Pour moi cette beauté vient du fait que les plantes nous ressemblent un peu."
Il termina la phrase en replaçant correctement son haut de forme à l'aide de sa main droite.

En effet, il se trouvait que l'irlandais avait pu entendre les paroles de l'homme en noir. S'il était botaniste, il pouvait lui apprendre plein de choses. Aedh n'a jamais vraiment eu le temps de s'occuper d'autre chose que de ses enfants et du vivant de sa femme. Il aurait bien voulu apprendre des tas de choses sur la nature et le monde. Même en suivant les actualités, il ne pouvait pas reconnaître toutes les fleurs de ce monde par exemple. Seule l'expérience d'un expert saurait combler se manque de connaissance envers ces végétaux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bien, me voilà. [Libre]

Message par Nui Endya le Mar 12 Sep 2017, 20:42

Oh, le jeune homme connaît l'homme en noir ? A moins qu'il n'ai un lien de parenté avec quelqu'un de l'académie ? Ca ne doit pas être terrible tous les jours, d'avoir constamment un proche dans son école ! Surtout si ce proche est tout le temps sur votre dos... Mais je m'éloigne, revenons plutôt au sujet. Le fameux jeune homme, dont le nom m'est toujours aussi inconnu, compléta ma réponse. C'est vrai que j'avais entendu dire que certains professeurs dormaient sur place ! C'est certes pratique, mais n'est-ce pas un peu triste ? Je veux dire, ils ne peuvent même pas sortir quand ils veulent et restent à vie sur leur lieu de travail ! Un peu comme les moines au Moyen-Âge... Mais j'y pense, les professeurs vivant ici, ne sont-ils pas des moins modernes version académie ? Cloîtrés dans leurs chambres, condamnés à rester sur leur lieu de travail, travailler à longueur de journée... C'est une réflexion qui mérite à ce qu'on y réfléchisse. Ou bien, je pourrais demander à une Diamant qui réside ici, comme ça j'aurais ma réponse !

Il est vrai que le sujet des enfants est assez problématique... A moins qu'ils n'aient des pouvoirs, je ne pense pas qu'ils pourront résider ici. En même temps, je peux comprendre, les humains à don, c'est très vite dangereux ! J'ai eu vent d'un banquet qui aurait assez mal tourné, qui se serait déroulé il y a quelques mois de cela... Fort heureusement, je n'y était pas ! Enfin, je pense que, pour leur sécurité, mieux ne vaut pas qu'ils restent dans l'académie, les quartiers sont peut-être plus appropriés. D'ailleurs, je me demande ce que je dois bien comprendre par "nous allons travailler dans la même pièce"... Serais-ce un haut gradé recruté récemment ? Cela voudrait dire que ce n'est pas un professeur... Pff, quel dommage, les enseignants manquent cruellement de style, ici ! Moi qui ai été habitué à autre chose, cela me désole toujours autant de voir l'état ou les méthodes d'enseignement de certains professeurs.

La suite ne m'intéressa pas vraiment... Je ne suis pas une amatrice de plante ni même une grande connaisseuse en ce domaine ; je ne fait que me contenter d'admirer la beauté d'une fleur lorsqu'elle l'est. Ce domaine ne m'attire même pas, du moins pour l'instant. Tiens, monsieur Kabuto a une fille à l'académie ! Malheureusement pour lui, je ne pourrais point l'aider, je ne la connais pas. Peut-être l'ais-je quelque fois croisée au détour d'un couloir, mais je ne saurais dire qui c'est. Peut-être aurais-je l'occasion de faire sa connaissance, un de ses jours !

Non, désolée, je ne vois pas qui c'est, je lui réponds, avant d'enchaîner sur un tout autre sujet : Je n'y connais rien non plus en végétaux, je ne fais que regarder leur beauté ! Enfin, c'est tout de même assez subjectif, la beauté étant une notion différant d'une personne à l'autre.

Enfin, ce n'est pas tout, mais j'ai une visite guidée à faire pour deux personnes ! Je ne sais pas vraiment par où commencer... Par l'extérieur avec la cour, le jardin et la serre ? Oui, ça m'a l'air d'être une bonne idée ! J'enchaînerais peut-être ensuite avec les principaux bâtiments, sans pour autant pénétrer à l'intérieur. Ils pourront au moins se faire une idée de l'état des lieux, et c'est le principal ! Je pense d'ailleurs que l'académie devrait recruter plusieurs personnes, des sortes de guides, pour aider les personnes à leur arrivée : car ici, on s'y perd très vite, d'autant plus qu'il n'y a que peu voire pas du tout de panneau indiquant le chemin ! Ils pourraient d'ailleurs investir un peu là-dedans, aussi, je ne pense pas que cela leur coûteras beaucoup d'argent.

D'ailleurs, vous me direz quand nous pourrons commencer la visite ! Il n'y a aucun panneau d'indication, cependant, il faudra faire attention à bien repérer le lieux ! dis-je, enthousiaste. D'ailleurs, tu pourras nous accompagner et même m'aider si tu es là depuis longtemps, jeune homme ! je propose au jeune homme.

Franchement, il faudrait qu'il me dise son prénom, cela devient lassant de sans cesse l'appeler "jeune homme" !



Je souris en #FD6C9E
avatar
Nui Endya

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bien, me voilà. [Libre]

Message par Noa le Mar 12 Sep 2017, 22:35

"-Pour vous répondre, oui, j'étais bien botaniste avant de venir ici.
 
Bordel de merde, c’est bien le père de Luxia … je fais quoi moi ?
 
_ Vous êtes amateur de plantes?"
 
Oui même que je donne à votre filles des idée pour utiliser ses plantes de la manière la plus destructrice et mortel possible ! En vrai je devrais lui répondre ça juste histoire de se marrer
 
_ Heu … oui on peut dire ça en effet …
 
Puis l’homme en blanc s’incrusta à la conversation comme si de rien n’était.
 
"Ah, vous parlez de plantes ? Il se trouve que je ne connais pas très bien ce domaine, mis à part la beauté émanant de ces végétaux. Certains sont magnifiques, d'autres un peu hors normes, d'autres se développent seules et d'autres pas. Pour moi cette beauté vient du fait que les plantes nous ressemblent un peu."
 
Je ne sais pas pourquoi mais j’ai l’impression qu’il fait un peu lèche cul sur les bords … Genre le mec qui essaye désespérément d’attiré l’attention de gens ou d’être dans leur bonne grâces … Je ne sais pas quel rôle il va exercer dans l’académie mais il m’agace déjà …
 
"-J'ai une fille qui est à l'académie depuis un peu plus d'un an maintenant, peut-être que vous la connaissez?"
 
Ouais bon là plus aucun doute possible … putain faut que je la prévienne comment je fais moi ?
 
_Non, désolée, je ne vois pas qui c'est. Je n'y connais rien non plus en végétaux, je ne fais que regarder leur beauté ! Enfin, c'est tout de même assez subjectif, la beauté étant une notion différant d'une personne à l'autre.
 
Super après l’homme en quête d’affection la fille qui parle pour rien dire décidément je suis bien entourée ici. Mais bon ça va m’être utile. Je profite que l’attention de l’ex Botaniste sois capté par les deux énergumènes pour envoyer en vitesse un SMS à Luxia.
 
« Alerte au rouge, ya ton daron qui s’est pointé à l’académie ! »
 
Je rangeais ensuite le portable en faisait mine de réfléchir pour finalement hausser des épaules.
 
_ Mmmh … non désolé ça ne me dit rien du Tout !
 
_D'ailleurs, vous me direz quand nous pourrons commencer la visite ! Il n'y a aucun panneau d'indication, cependant, il faudra faire attention à bien repérer le lieu. D'ailleurs, tu pourras nous accompagner et même m'aider si tu es là depuis longtemps, jeune homme !
 
_ Aaron … je m’appelle Aaron, et ça va faire un peu plus d’un an que je suis ici.
 
J’avais volontairement donné mon deuxième prénom au cas où Luxia aurait parlé de moi à son père. Ainsi ça m’évite de me faire griller. Je me retourne donc vers les deux nouveaux arrivants.
 
_ Et donc … vous voulez commencer par quoi ?
 
Je profite d’un moment d’inattention des deux adultes pour me pencher au niveau de la gamine et lui chuchoter.
 

_ Je te propose un deal, tu prends le gentleman et moi le jardinier, ça te va ? 


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bien, me voilà. [Libre]

Message par Mr. Kabuto le Dim 17 Sep 2017, 22:43

"-Heu … oui on peut dire ça en effet …"

Lui répondit le jeune homme. Le jardinier était ravi! Il ne le connaissait presque pas, mais il sentait qu'il allait bien l'aimer, lui aussi! Il s'apprêtait à démarrer une conversation passionnante à base de vocabulaire scientifique, quand l'autre perturbateur d'arrivée se ramena, sans ni la moindre délicatesse ni tact. Avait-il seulement reçu une éducation? Ne savait-il pas qu'une conversation ne s'interrompait pas comme ça, n'importe comment? Il s'irrita un peu plus, mais ne montra bien sûr rien. Pas en public. Il ne prêta pas la moindre attention à ce que disait le copycat, bien évidemment, mais porta une oreille attentive à ce que répondit Nui, à propos de sa fille.

"-Non, désolée, je ne vois pas qui c'est. Je n'y connais rien non plus en végétaux, je ne fais que regarder leur beauté ! Enfin, c'est tout de même assez subjectif, la beauté étant une notion différant d'une personne à l'autre."

Il lui sourit comme pour lui répondre, alors que Noa tapait sur son portable.

*****

La jeune fille était étalée sur son lit, insouciante et passionnée par un animé qui défilait sur l'écran de son ordinateur. Elle n'était pas en cours, bien sûr, c'aurait été trop beau, et regardait le temps passer doucement, envisageant peut-être de partir s'entraîner au terrain plus tard, dans l'après-midi. Son téléphone vibra soudain. Elle le regarda sans délai, et vit une notification. "Il gemello" -comme c'était écrit- lui avait envoyé un message. Elle le lit, se demandant ce dont il pouvait bien s'agir, ne lui ayant pas reparlé depuis la dernière fois, à l'infirmerie. Elle espérait qu'il ne lui en voulait pas, mais le texte qui apparut sous ses yeux fut bien plus surprenant qu'elle ne s'y attendait.

"-Alerte au rouge, ya ton daron qui s’est pointé à l’académie !"

Quoi? Ca n'avait aucun sens! Pourquoi, lui qui n'avait jamais montré le moindre signe de pouvoir surnaturel ou quoi que ce soit? Elle se demandait si ça n'était pas une mauvaise blague, mais avait tout de même du mal à le croire... Elle répondit quasi-instantanément:

"-Quoi? Comment ça? T'es sûr que c'est bien lui? Je vois pas comment c'est possible... Il n'a jamais eu de pouvoir, que je sache!"

Finalement, sa journée allait peut-être être un peu compromise...

*****

"-Mmmh … non désolé ça ne me dit rien du Tout ! "

Bon... Lui non plus, visiblement... Tant pis, il la retrouverait bien à un moment où à un autre... La jeune fille proposa ensuite de commencer la visite, ce qui semblait être une très bonne idée, d'autant plus qu'elle lui permit aussi d'apprendre le nom du garçon. Aaron, donc. C'était original, mais ça lui plaisait bien... Ce dernier demanda par quoi les nouveaux souhaitaient commencer, et Olivier répondit alors;

"-Et bien... Peu m'importe, au fond, mais je serais curieux de voir les jardins et la serre, aussi étonnant que cela puisse paraître... Ah ah."


#0088FF

avatar
Mr. Kabuto

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bien, me voilà. [Libre]

Message par Nui Endya le Mer 20 Sep 2017, 17:28

AH, je peux enfin mettre un nom sur le visage du jeune homme ! Aaron, donc ? C'est plutôt simple à retenir, même si ce n'est pas un prénom que j'apprécie particulièrement ! En plus, ça fait un an environ qu'il est ici, à ses dires, il est donc là depuis un peu plus longtemps que moi ! Mais bon, on ne choisit pas son prénom, ni même son nom de famille -bien que je me doute qu'il soit possible de les changer à un moment ou à un autre de notre vie. En tout cas, il semblerait que personne ne connaisse la fille du jardinier... Dommage pour lui ! En fouillant bien, il devrait pouvoir la retrouver, je ne me fait pas de soucis là-dessus !

Aaron se pencha vers moi pour me proposer un semblant d'organisation. Ainsi donc, je dois m'occuper du gentleman ? Cela ne me pose pas de soucis, bien que je voudrais bien guider l'autre aussi... Mais je suppose que l'on ne peut pas tout avoir ! Je hoche la tête pour lui montrer que cela ne me pose aucun problème. Puis, ayant quelques petits détails à lui demander avant de faire quoique ce soit, je lui demande :

On fait la visite chacun de notre côté ou on reste ensemble ? Dans le second cas, on prends chacun notre visiteur et on leur donne nos propre explications, si tu vois ce que je veux dire ? Et dans le premier, on se donne rendez-vous ici, lorsqu'on aura terminé ?

Il était tout de même assez important d'éclaircir ces points ! Je ne sais pas si j'ai été assez claire sur ma seconde question, mais s'il n'a pas compris je lui réexpliquerai du mieux que je peux ! En vérité, cela m'arrangerait qu'on la fasse en même temps, mais s'il préférait partir de son côté, c'était aussi son choix ! Monsieur Kabuto signala qu'il préférait commencer par le jardin et la serre, ce qui me fit sourire. Évidemment, c'était un choix tout à fait logique, pour un jardinier ! Je suppose qu'une grande partie de son travail journalier se concentrera en ces deux endroits, il est primordial qu'il sache où ils se trouvent. D'ailleurs, j'espérais pour lui qu'il n'était pas le seul jardinier de l'académie ; en effet, étant donné la taille de cette école, s'il était seul, il allait avoir énormément de travail et de difficultés !

Mais ! Maintenant que j'y pense, je ne connais toujours pas le nom de l'homme élégant en blanc ! J'aimerais tout de même pouvoir mettre un nom sur cette tête... Je me tourne d'abord vers l'ancien botaniste :

Cela aurait été fort étonnée si vous n'aviez pas demandé à voir de tels lieux en premier ! lui dis-je, sur le ton de la plaisanterie. Puis, me tournant vers l'homme en blanc : Avant de commencer, pourrions-nous connaître votre nom ? Vous êtes le seul à ne pas encore vous être présenté !

C'est tout de même la moindre des choses ! Mais je suis encline à lui pardonner, après tout, à la base, il n'était là que pour un simple renseignement. J'attends donc sa réponse avant de pouvoir commencer -et puis, nous avions toute la journée devant nous, nous pouvions bien attendre quelques minutes de plus avant de démarrer !-.


Dernière édition par Nui Endya le Mer 20 Sep 2017, 20:15, édité 1 fois (Raison : Je sais pas lire lul)



Je souris en #FD6C9E
avatar
Nui Endya

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bien, me voilà. [Libre]

Message par Noa le Mer 20 Sep 2017, 22:52

Luxia n’a pas mis longtemps à me répondre.
 
"-Quoi? Comment ça? T'es sûr que c'est bien lui? Je vois pas comment c'est possible... Il n'a jamais eu de pouvoir, que je sache!"
 
« _ Ba écoute … à peine plus grand que moi, cheveux noirs, yeux entre gris et violet, habillé en costard et botaniste qui répond au Nom de Kabuto Tu confirmes ? Au passage tu ne m’avais pas dit que ton père était aussi canon ! …Comment c’est possible … j’en sais rien moi tu me pose de ces questions ! Une pousse tardive peut être … je sais qu’il va être jardinier vu que je lui fais visiter tu veux que j’enquête ? »
 
Sans attendre de réponse je me rendais compte que j’avais oublié de préciser un truc c’est pourquoi j’envoyais un second sms
 
« Et rassure toi je n’ai rien dis à ton sujet, quand il m’a demandé j’ai dit que je ne te connaissais pas, je me suis même présenter sous le nom d’Aaron au cas où … »
 
Bref passons à Nui qui semble accepter mon offre ce qui m’arrange grandement cependant …
 
On fait la visite chacun de notre côté ou on reste ensemble ? Dans le second cas, on prend chacun notre visiteur et on leur donne nos propre explications, si tu vois ce que je veux dire ? Et dans le premier, on se donne rendez-vous ici, lorsqu'on aura terminé ?
 
Je lui répondais donc simplement
 
_ T’as pas remarqué qu’il y avait comme une tension dans l’air ?
 
J’avoue je mitonne un peu, mais si je veux tirer les vers du nez au botaniste je préfère ne pas avoir les deux autres dans les pattes …En plus je ne mens qu’à moitié vu que c’est moi que le gentleman agace.
 
_ Je te propose qu’on se donne rendez-vous ici dans 1h30 2h le temps de faire le tour de l’académie.
 
Une fois que nous tombions d’accords sur l’heure et le lieu de retrouvaille j’adressais un sourire au botaniste qui avait demandé à voir les serres et jardins.
 

_ Si vous voulez bien me suivre monsieur Kabuto c’est par ici, même si ça ne vaut pas certains jardin, niveau diversité florale on n’a pas vraiment à se plaindre ! 


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bien, me voilà. [Libre]

Message par Mr. Kabuto le Lun 25 Sep 2017, 18:45

La réponse de Noa ne tarda pas à parvenir à la jeune fille, qui fut confortée dans ses craintes.

"-Ba écoute … à peine plus grand que moi, cheveux noirs, yeux entre gris et violet, habillé en costard et botaniste qui répond au Nom de Kabuto Tu confirmes ? Au passage tu ne m’avais pas dit que ton père était aussi canon ! …Comment c’est possible … j’en sais rien moi tu me pose de ces questions ! Une pousse tardive peut être … je sais qu’il va être jardinier vu que je lui fais visiter tu veux que j’enquête ?

- Et rassure toi je n’ai rien dis à ton sujet, quand il m’a demandé j’ai dit que je ne te connaissais pas, je me suis même présenter sous le nom d’Aaron au cas où …"


Il n'y avait pas de doutes, même si elle n'avait pas souvenir de la nuance des yeux... Enfin, ça n'était certainement qu'un détail, pas très important. Elle ne fit pas attention aux remarques de son jumeau, et s'empressa juste de répondre, la plus sérieuse du monde en martelant frénétiquement les touches de son clavier;

"-Ouais... C'est bien lui... Je me demande ce qu'il fout là, mais si comme tu le dis il va devenir jardinier alors il y a des chances qu'il reste un moment... Fais ce que tu veux, mais à mon avis le connaissant il ne tardera pas à me trouver et à m'expliquer. Merci d'avoir prévenu en tout cas."

Répondant au second message, elle expédia;

"-Génial, merci, même si je ne crois pas qu'il sache qui tu es."

Elle attendit encore un court instant, puis termina la conversation;

"-Ah oui, et désolée pour l'autre fois, à l'infirmerie, aussi..."

*****

"-Cela aurait été fort étonnée si vous n'aviez pas demandé à voir de tels lieux en premier !"

Fit remarquer Nui, ce qui fit arracha un petit rire à Olivier qui approuva d'un discret; "En effet.", toujours un sourire aux lèvres. Aaron et la jeune fille semblaient avoir une petite conversation, mais correctement éduqué il savait très impoli d'écouter ce qui ne le regardait pas, et ne s'en préoccupa pas. Ce ne fut que lorsque le jeune rubis l'invita à le suivre qu'il se remit à bouger, se dirigeant vers lui d'un grand pas énergique.

"-Si vous voulez bien me suivre monsieur Kabuto c’est par ici, même si ça ne vaut pas certains jardin, niveau diversité florale on n’a pas vraiment à se plaindre !

-Hâte de voir ça!"

Répondit-il en commençant dores et déjà à regarder vers le ciel, fixant les hautes cimes des arbres environnants.


#0088FF

avatar
Mr. Kabuto

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bien, me voilà. [Libre]

Message par Aedh Colman le Mar 26 Sep 2017, 11:44

L'homme se la jouait fin observateur. Il préférait regarder la scène en réfléchissant, et en se délectant du spectacle qu'il y avait devant lui, plutôt que de jouer dans le rôle d'un acteur. Le rôle du spectateur allait assez bien au futur diamant. Lui qui adore observer ce qu'il se passe, réfléchir à ce qu'il observe, et apporter des éléments de réponse de ce qu'il a observé... Ce rôle était taillé pour lui. Il observait et entendait de tout. La petite blonde avait énormément d'énergie à revendre et voulait le prouver à notre jeune père, le jeune-homme aux cheveux noirs quant-à lui était un peu stressé et semblait trifouiller son téléphone sans arrêt, c'était sûrement lié à son stress. Quant-à l'homme en noir, il semblait un peu calme. Même s'il semblait porter un petit intérêt lorsqu'il parle de sa fille, il semble calme et paisible.

Mais Aedh ne peut s'empêcher de se remémorer ce qu'il avait pu lire tout à l'heure. Se voir et s'imaginer comme voleur de quoique ce soit... Grotesque. Il soupira avant d'enlever son monocle pour se frotter les yeux. Il ne pensait pas une seule seconde que son pouvoir pouvait le tromper, mais de la à se faire traiter de voleur... C'était insultant pour lui.

Néanmoins, l'homme ne pouvait s'empêcher de sourire. Il semblerait que la visite allait commencer, cette visite guidée remplissait de joie l'irlandais, qu'il remit son monocle avant de bien remettre son chapeau correctement. C'est alors, qu'avant de débuter la visite que la jeune blonde demanda le prénom du père de famille. Ce dernier afficha un sourire avant de lui ébouriffer les cheveux.


"Et bien, disons que je ne suis qu'un simple irlandais portant le nom de Colman. Mais, ne le dites à personne avant que je ne me présente devant toutes les classes, c'est d'accord ?" L'irlandais enleva sa main des cheveux de la blonde avant de fermer un œil.

Suite à cela, l'irlandais se mit à réfléchir de ce qu'il allait bien pouvoir découvrir dans cette académie. Il était près à observer et mémoriser tous les coins de cet établissement pour effectuer son travail comme il le faut, néanmoins...

"Si cela vous dérange, j'aimerais que l'on commence par l'administration. S'il y a un bâtiment consacré aux employés ici, j'aimerais le voir, car ce sera sûrement mon lieu de travail."


Je sourie en #0099ff

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bien, me voilà. [Libre]

Message par Nui Endya le Sam 30 Sep 2017, 09:55

Aaron ne tarda pas à me dire... qu'il y avait de la tension dans l'air. Ah bon ? Pourtant, je ne sens pas de tension, personnellement... Peut-être qu'il se fait des idées ? Enfin, peu importe, peut-être qu'il veut absolument prendre monsieur Kabuto avec lui pour faire la visite ! Je hoches ensuite la tête : d'ici une heure trente, deux heures, au portail ! C'est largement suffisant, je ne devrais pas prendre plus de temps, à moins que le gentleman en blanc n'ai mille et une questions à me poser.

D'ailleurs, il daigna enfin décliner son identité ! Monsieur Colman, donc ? Très bien, je note ! Le jeune homme s'empressa déjà de commencer la visite, et l'homme en blanc préférait commencer par les bâtiments administratifs. Bon, ça ne devrait pas être très long ! C'était normal, en y repensant, qu'il veuille commencer par ici, même si je n'ai aucune information sur le métier qu'il exerce à l'académie. Peut-être me le dira-t-il en cours de route !

Pas de problème ! Si vous voulez bien me suivre, monsieur Colman... ~

Ainsi donc a commencé notre petite visite. Comme convenu, j'ai commencé par lui montrer le bâtiment administratif, enfin, un des bâtiments, car il me semblait que tout était éparpillé un peu partout dans l'académie -ce qui n'était point logique, selon moi. Je lui ai ensuite fait visité une bonne partie des bâtiments, excepté l'aile Diamant, étant donné que je n'ai rien à faire là-bas. Je pourrais très bien y entrer sans aucun problème, mais je préfère éviter que monsieur Colman ai une mauvaise impression de moi dès son premier jour ! Car, après tout, la première impression est primordiale, on me l'a toujours appris.

Je répondais du mieux que je pouvais à ses questions lorsqu'il en avait -je n'avais pas la science infuse non plus !-. Certaines réponses étaient forcément moins satisfaisantes que d'autres, mais sur certains points, je préférerais qu'il se fasse une idée de lui-même. Je discutais aussi un peu avec lui pour que nous évitions d'avoir une visite silencieuse et pesante ; ce n'est jamais drôle, ce genre de visite ! C'est ennuyant et l'on se sent assez peu à l'aise. J'espère quand même qu'il apprécie un minimum cet effort ! Quoique, même s'il n'apprécie guère, je continuerai à parler et raconter quelques anecdotes que j'ai entendues par-ci par-là, au moins pour qu'il ne se sente pas perdu lorsqu'il les entendra et saches de quoi l'on parle.

Nous avions visité une bonne partie des lieux à voir, et il en restait quelques uns. Quelle heure était-il ? Avais-je dépassé le temps imparti ? Je n'avais point pensé à prendre une montre ou même mon téléphone portable ! Tant pis, qu'est-ce que cela peut bien faire que j'arrive en retard au point de rendez-vous, dans le cas où je le suis ? J'ai quelques questions un peu plus personnelles à lui poser, par ailleurs :

Dites-moi, pourquoi êtes-vous à l'académie ? Vous y êtes pour exercer quelle profession ?

D'ailleurs, je me demande quel peut bien être son don... Car s'il est à l'académie, il en a forcément un ! A moins qu'elle ne commence à intégrer aussi les personnes sans pouvoir, mais cela serait assez étonnant.



Je souris en #FD6C9E
avatar
Nui Endya

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bien, me voilà. [Libre]

Message par Noa le Lun 02 Oct 2017, 13:45

"-Ouais... C'est bien lui... Je me demande ce qu'il fout là, mais si comme tu le dis il va devenir jardinier alors il y a des chances qu'il reste un moment... Fais ce que tu veux, mais à mon avis le connaissant il ne tardera pas à me trouver et à m'expliquer. Merci d'avoir prévenu en tout cas."
"-Génial, merci, même si je ne crois pas qu'il sache qui tu es."
"-Ah oui, et désolée pour l'autre fois, à l'infirmerie, aussi..."
 
Telles furent les sms que m’avait envoyé la jumelle. J’y répondais donc une dernière fois par un simple.
 
« Pas de problème ne t’inquiète pas on en reparlera une autre fois »
 
Avant de définitivement ranger le portable dans ma poche. J’ai bien peur d’être déjà passé pour un « impoli » jusqu’à présent avec mes messages je vais éviter d’en abuser d’avantage. Nous avions donc commencé la visité par les jardins qui était ce qu’il y avait de plus proche.
 
_ Donc voici les jardins, je pense vous aurez pas mal de boulot à faire avec tous les massif qu’il y a que ce soit ici, vers le portail ou vers les différents bâtiments. Que ce soit pour remplacer les fleurs de saisons désherber etc …
 
Puis par hasard mon regard tomba sur la souche des deux arbres que j’avais abattus lors du banquet. Gêné par ce détail je ne pus m’empêcher de me racler la gorge en me grattant la tête pour ajouter.
 
_ Sans parler des … hum … des accidents *ahem* bref on continue !
 
Je guidais donc ensuite le futur jardinier vers les serres qui étaient remplis par les fleurs automnales qui attendaient d’être planté dans les massifs ainsi que par d’autres végétaux qui allait bientôt être repos végétatif et qui seront conservé hors gel.
 
_ Ici ce sont les fameuses Serres … le décor change tout au long de l’année …je sais qu’il y a deux trois élèves qui y conservent leurs plantes personnelles.
 
Je disais en repensant à la fougère de Marco … d’ailleurs je ne la vois plus je me demande ce qu’elle est devenus …Puis je me rappelais aussi du jour où j’ai vu Venda et Alyssa tenter de planquer du cannabis dans la maison rubis c’est pourquoi j’ajoutais avec humour.
 
_ Bon rassurez-vous il n’y en a aucun qui se sont amuser à essayer de faire pousser des plantes illicites … enfin pas ici en tout cas … Bref !
 
Il me semble que c’était les deux endroits prioritaires pour lui … Après ça je le guidais à travers l’académie pour lui montrer l’endroit destiné à l’administration l’entrée de l’aile diamant, le bureau des surveillants l’entré des dortoirs. Toujours en ponctuant tout cela de petite remarque et anecdotes. Lorsque nous eûmes finis je constatais que nous avions mis un peu plus de temps que je ne le pensais c’est pourquoi sans surprise Nui et l’homme en blanc nous attendaient déjà au portail.

J’espère qu’on ne les a pas fait poireauter trop longtemps …


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bien, me voilà. [Libre]

Message par Mr. Kabuto le Jeu 19 Oct 2017, 11:38

Le jeune Aaron ne tarda pas à finalement ranger son appareil dans sa poche, et introduisit la visite du jardin par une remarque qui fut bien lion de retirer son sourire au botaniste;

"-Donc voici les jardins, je pense vous aurez pas mal de boulot à faire avec tous les massif qu’il y a que ce soit ici, vers le portail ou vers les différents bâtiments. Que ce soit pour remplacer les fleurs de saisons désherber etc …"

Il ne répondit pas, contemplant simplement tout ce qui se trouvait autour de lui, pas le moins du monde effrayé par la lourde tâche qui l'attendait. Il avait toujours été un travailleur appliqué, et de plus si il devait faire quelque chose qui lui plaisait, il ne voyait pas en quoi même on pouvait encore appeler ça une "tâche". Il suivait pensivement le Rubis, sans prononcer le moindre commentaire, quand se présentèrent devant eux deux souches maladroitement taillées. Il les observa un instant d'un air un peu interrogateur, se demandant pourquoi le travail avait été si grossièrement bâclé. Il en vint à la conclusion que ça devait avoir été quelque chose de fait dans la précipitation, pour éviter un accident peut-être, et se dit qu'il poserait la question plus tard. Mais les quelques paroles de l'élève le mirent légèrement en doute;

"-Sans parler des … hum … des accidents *ahem* bref on continue !"

Il eut un très léger froncement de sourcil pendant un instant, puis finalement haussa les épaules et reprit sa visite guidée. Après tout, ça ne le regardait pas. Il tâcherait d'arranger ce détail plus tard. Ce fut ensuite au tour de la serre de lui être introduite. Une serre immense et magestieuse, qui faisait horreur au palace dans lequel elle se trouvait. Il n'était pas déçu, ses attentes étaient largement satisfaites. Une fois de plus, il eut droit à la petite remarque de son accompagnateur;

"-Ici ce sont les fameuses Serres … le décor change tout au long de l’année …je sais qu’il y a deux trois élèves qui y conservent leurs plantes personnelles."

Directement, à cette phrase, il crut comprendre que certains élèves tentaient de cultiver des plantes illicites, ce qui le fit légèrement rire et lui laissa échapper un "Ah oui?" amusé. En réalité, ça ne le dérangeait pas. Lui même fumait régulièrement, bien que ce soit tu tabac encore légal, mais il pensait que les autres faisaient bien ce qu'ils voulaient. Il n'envisageait même pas le fait que sa fille puisse être mêlée à ce genre de choses.

"-Bon rassurez-vous il n’y en a aucun qui se sont amuser à essayer de faire pousser des plantes illicites … enfin pas ici en tout cas … Bref !"

Ah, erreur de compréhension, je suppose...
Toujours de bonne humeur, il répondit, mettant fin à impassibilité qui semblait le suivre depuis le début du tour;

"-Je suppose que ce genre de choses sont formellement interdites par le règlement, n'est ce pas?"

À moitié rhétorique, il n'avait pas vraiment besoin de réponse. Après qu'Aaron lui ait ou non répondu, il repartit lui présenter l'aile diamant, les lieux administratifs, et tout ce qui s'y reliait et saurait se révéler utile pour la suite. Ce fut aussi intéressant, mais il n'y prêta pas autant d'attention que pour les deux lieux précédents. Prenant de nouveau la direction du portail, marchant d'un pas vif aux côtés de l'élève, il le remercia d'un ton chaleureux et gentil;

"-Et bien, merci beaucoup de cette petite visite, Aaron! Je vous revaudrai certainement ça plus tard."


#0088FF

avatar
Mr. Kabuto

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bien, me voilà. [Libre]

Message par Aedh Colman le Jeu 19 Oct 2017, 16:09

Fabuleux. La visite était sur le point de commencer, et l'Irlandais était presque impatient de voir ce que recelait cette académie. Avec son accompagnatrice, Adh parcourut une majeure partie de l'académie. La fille avec qui il était répondit à quasiment toutes ses questions, ce qui laissait au père de famille une bonne impression sur cette étudiante. En effet, l'impressions chez l'Irlandais était primordiale, d'autant plus avec son pouvoir. Pour lui, faire bonne impression n'est pas chose aisée, mais il aidera la personne à en donner une en cas de besoin. Et ce n'était pas le cas de cette fille qui était bien éduquée et intelligente qui plus est.

Alors que l'Irlandais regardait sa montre de temps à autre pour vérifier l'heure à cause de la fermeture périscolaire de ses enfants, la fille blonde posa une question plus ou moins indiscrète à l'homme. Ce n'est pas que cela gênait l'homme d'en parler ou quoique ce soit, mais Aedh était quelqu'un de superstitieux. Et parler de choses qui ne sont pas encore arrivés est un peu un tabou pour lui. Il réfléchissait longuement avant de songer de dire la vérité. Ce n'est pas du jour au lendemain qu'il allait être licencié sans même avoir commencé à travailler dans l'académie.

C'est avec un grand sourire que l'homme répondit à la jeune fille.


"Et bien cela va vous surprendre... Mais j'ai été affecté ici pour servir de secrétaire pour le directeur de cette académie. C'est pour cela que j'aurais bien aimé le rencontré aujourd'hui." L'homme décida alors de poser un index devant sa bouche avant de cligner son œil droit devant la fille blonde.
"Mais que ceci reste entre nous jusqu'à ce que j'intègre réellement mon poste, d'accord ?"

Suite à cela, l'homme reprit une posture normale avant de regarder l'heure avec sa montre. Il ne fallait pas qu'il tarde à chercher ses enfants. Il posa alors sa main sur l'épaule de la blonde pour stopper la visite, avant d'ajouter :

"Je suis désolé de vous interrompre lors de cette visite, mais je dois partir pour chercher mes enfants... Si cela ne vous dérange pas de me raccompagner jusqu'au portail, cela serait fort aimable."


Je sourie en #0099ff

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bien, me voilà. [Libre]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum