On a tous nos démons (PV Yasushi et Toko plus tard)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

On a tous nos démons (PV Yasushi et Toko plus tard)

Message par Noa le Lun 04 Sep 2017, 22:17

Le soleil se couchait, le couvre-feu approchait … j’avais hâte de sortir d’ici, quitté cette chambre oppressante pour regagner la forêt. Il n’y que là où je me sens bien, à ma place, un monstre parmi les bêtes sauvages. Loin de tout le monde, loin de toute personne susceptible d’être blesser où de juger. J’avoue être un petit peu impatient mais le cachais du mieux que je le pouvais à mes colocs, prenant ma douche avant de me laisser tomber sur le lit et me plonger dans ma lecture avec ma musique dans les oreilles. J’étais dans ma bulle sans aucune envie d’interagie avec qui que ce soit me contentant d’attendre patiemment mon heure …
 
J’avais même séparé mon lit de celui de Yasushi depuis un moment déjà … depuis mon retour de l’agence en fait …
 

Puis vint enfin l’heure du couvre-feu, celui ou les pions invitaient tout le monde à aller dormir … Comme d’habitude je fermais mon bouquin, m’allongeais sous la couette sans dire un mot. Je patientais plusieurs heures, attendant que le surveillant vienne faire sa vérification … le silence régnait dans la pièce, entre coupé par la respiration de mes camarades aux paupières closes. Cependant les miennes était bel et bien ouverte. Je n’avais aucune envie de dormir, depuis le temps que je fais mes sortis nocturnes, mon horloge biologique s’était complètement décalé. C’était le moment … Silencieusement pour ne réveiller personne je récupérais mes vêtements avant de sortir de la chambre a pas de loups. Usant de mon pouvoir pour m’assurer que je ne croiserais personne en chemin et m’habiller pendant le trajet. Dans cette même démarche silencieuse je quittais le dortoir gagnant l’extérieur de l’établissement en direction du portail. Ce même rituel que j’exécutais tous les soirs. Tachant de toujours rester dissimulé dans l’ombre et les angles morts.


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On a tous nos démons (PV Yasushi et Toko plus tard)

Message par Yasushi le Lun 04 Sep 2017, 23:11



On a tous nos démons

Tout me portait à croire que Noa s’en voulait tellement qu’il ne voulait plus de moi. C’était comme s’il m’avait demandé de me réveiller pour mieux me blesser par la suite. D’un certain côté, je voulais croire qu’il allait revenir, que ce n’était qu’un mauvais moment à passer et qu’une fois que nous nous reverrions je pourrais lui faire entendre raison comme il l’avait fait avec moi par le passé. Mais non. Rien de tout cela ne s’était produit. Non seulement il n’était pas revenu à l’infirmerie pour au moins tenter d’initier un dialogue, mais en plus j’eue une certaine surprise en revenant parmi les vivants. Lorsque nous nous croisions il me fuyait par tous les moyens possible (musique, lecture ou physiquement), mais en plus il avait séparé nos lits comme pour imager le fait qu’il ne voulait plus de moi. Pourquoi ? Pourquoi ne me laissait-il pas lui parler, lui donner une chance de se racheter ? Je n’eue jamais de réponse.

Le temps passa dans la douleur. Je tentais de la faire passer par diverses activités… sans y parvenir. Et, entre-temps, il revint. Non pas mon amant, mais celui que je voulais voir disparaître à jamais. Que je puisse enfin être seulement Yasushi. Mais il fallait croire que la solution ne se trouvait pas dans les limites de la mort. Peut-être dans la mort elle-même, mais je n’oubliais pas qu’il était des personnes qui tenaient à moi, qui voulaient me voir m’épanouir. Toutes ces journées à réfléchir, seul, alors que je me remettais de tout ce que le banquet m’avait fait vivre semblait m’avait fait remonter la pente. Enfin, au moins assez pour que je puisse supporter son retour sans avoir l’irrépressible envie de fuir loin. Mais pas encore au point de supporter les cauchemars qui revinrent progressivement. Il allait falloir que j’en parle à Archie certainement… Néanmoins, mes réveils en sursauts me permirent de me rendre compte d’une chose : Noa n’était pas dans son lit, nuit après nuit. Surpris et blessé par son comportement, je décidai un jour qu’il était temps qu’on s’explique une bonne fois pour toute, quitte à ce qu’il me déclare haut et fort que toute cette histoire était terminée. Oui, cela me ferait mal. Oui, j’aurais beaucoup de difficultés à le supporter. Mais, non, je ne fuirais plus. C’était une promesse que je me faisais, bien qu’elle serait très certainement difficile à tenir.

Alors, une nuit, je ne rentrai pas dans la chambre. Pour éviter les pions et autres professeurs qui feraient la ronde, je sortis de l’académie. Pas loin, juste assez pour pouvoir constater si, oui ou non, Noa sortait. Au bout d’un moment, n’en pouvant plus d’attendre, je rentrai en escaladant les grilles (avec quelques difficultés à cause de ma blessure qui n’était pas encore totalement guérie) pour m’appuyer sur le muret. Les bras croisés, je mis mon mal en patience, tentant de savoir ce que je lui dirais une fois que je le verrais. Habillé de mes éternels habits sombres, je sentais l’air frais me caresser la peau quand je vis enfin une silhouette se dessiner dans la nuit. Puis, quand il fut assez près pour que je puisse le reconnaître, je lui dis simplement sur un ton neutre :

- Bonsoir Noa. Où vas-tu ?

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On a tous nos démons (PV Yasushi et Toko plus tard)

Message par Noa le Mar 05 Sep 2017, 00:18

Je n’étais plus qu’à quelque mètre du portail quand il me semblait distingué une silhouette non loin dans la pénombre, de prime abord je pensais qu’il s’agissait juste d’un jeu de mon esprit une simple illusion d’optique, probablement dû à mes yeux pas encore tout à fait habitué à l’obscurité, du moins c’est ce que je pensais …
 
Pourtant lorsque je m’approchais l’ombre était bel et bien là et sa présence me fut d’ailleurs confirmée par ces quelques mots.
 
- Bonsoir Noa. Où vas-tu ?
 
Je pourrais reconnaitre cette voix entre mille. C’était bel et bien celle de Yasushi. Mais que faisait-il ici ? Il n’est pas censé dormir ? Il est vrai que je n’avais nullement prêté attention à sa présence dans la chambre tout à l’heure … j’aurais dû, je me suis montré trop négligeant
 
J’aurais dû faire plus attention. D’autant plus que je savais que ce jour arriverais. Ce n’est pas comme si je connaissais très bien ses problèmes de sommeil. Je me suis dit en plus « il faut que je me trouve une excuse pour quand ça arrivera » ….Ouais … je me le suis seulement dit, mais je ne l’ai pas fait …merde …
 
Je cessais ma progression, me tenant à quelque mètre de lui, le visage n’exprimant aucune émotion et les mains dans les poches je lui répondais comme si c’était la chose la plus naturelle du monde.
 
_ En forêt tout simplement.
 

Pourquoi chercher à lui mentir la dessus ? De toute façon qu’est-ce que ça peut bien lui faire ? Il n’a rien à en dire … Et je ne pense pas non plus qu’il ait vraiment les moyens de m’en empêcher quoiqu’il arrive …


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On a tous nos démons (PV Yasushi et Toko plus tard)

Message par Yasushi le Mar 05 Sep 2017, 01:15



On a tous nos démons

Il était à quelques mètres de moi. Nos regards se croisaient, mais j’avais l’impression de faire face à quelqu’un d’autre. Certes, il avait toujours eu un certain tempérament froid, peut-être distant, mais il me semblait qu’on avait passé le cap d’inconnus ou même de connaissance. A moins que je ne me sois fourvoyé quelque part ? Aurais-je raté un truc pendant mes quatre semaines dans le coma ? Si c’était le cas, ne serait-il pas plus avisé de m’en faire part au lieu de me laisser comme un con en arrière ?

Me tirant de mes questions silencieuses, il me répondit avec une nonchalance frustrante qu’il allait « tout simplement » en forêt. Depuis combien de temps faisait-il cela ? Et même si ça datait d’avant mon réveil, pourquoi n’avait-il pas tenté d’arrêter de fuir ? De me fuir. J’avais tellement de questions à lui poser, de choses à lui dire… Je ne savais pas vraiment par où commencer. J’avais peur et il en était un qui en jouait. Pourtant, je parvenais encore à trouver en moi le calme que j’avais retrouvé pendant ma convalescence. Je m’en servis alors pour lui parler sans montrer ma confusion, cherchant simplement à converser normalement, comme nous aurions dû le faire depuis bien longtemps :

- N’était-ce pas toi qui me disait que fuir n’était pas une solution ? Je pense que tu as tort de faire le contraire de ce que tu pensais à cette époque. Après tout, nous sommes dans cette académie pour maîtriser nos pouvoirs. Je me trompe ? A moins que tu ne veuilles tout simplement plus de moi et que tu aies peur de rompre la promesse que tu m’avais faite le jour où tu m’as ramené à l’académie ? Si tel est le cas, j’aimerais au moins que tu me le dises en face. Je ne dis pas que c’est ce que je veux, bien au contraire, puisque je t’aime. Mais je ne supporte plus de te voir me fuir.

Le connaissant, et parce que personne n’avait réussis à lui faire entendre raison, il ne me répondrait pas. A moins d’un miracle ? Mais… je n’y croyais plus. Ou je n’osais plus y croire. Pourtant, je me permis d’ajouter :

- A mes yeux, comme à ceux de toutes les personnes présentes à mon réveil, tu n’es coupable de rien. Qui n’a pas perdu le contrôle de son pouvoir ou de son propre corps un jour ? Puis, je pense que tu es celui qui en a le plus souffert. Je suis vivant. J’ai une cicatrice de plus, mais je suis vivant. D’après ce qu’on m’a dit, tu n’as même tué personne. Alors, de quoi te blâmes-tu ?

Je pouvais, dans tous les scénarii que je pouvais imaginer, le voir partir sans m’adresser un mot ou tenter de me donner tort en me blessant. Dans l’état où il était… Comment pouvais-je le laisser comme ça sans rien tenter ?

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On a tous nos démons (PV Yasushi et Toko plus tard)

Message par Noa le Mar 05 Sep 2017, 09:09

- N’était-ce pas toi qui me disais que fuir n’était pas une solution ? Je pense que tu as tort de faire le contraire de ce que tu pensais à cette époque.
 
Je crois percevoir comme un sous-entendu dans ses propos. Je sais très bien ce qu’on peut penser, que je ne suis qu’un hypocrite qui ne suit même pas ses propres conseils.
 
Après tout, nous sommes dans cette académie pour maîtriser nos pouvoirs. Je me trompe ?
 
Tsk comme s’il n’y avait que ça, voilà qu’il va me servir le numéro du type qui peut tout comprendre « je sais ce que tu vis », ben voyons, à d’autres !
 
A moins que tu ne veuilles tout simplement plus de moi et que tu aies peur de rompre la promesse que tu m’avais faite le jour où tu m’as ramené à l’académie ? Si tel est le cas, j’aimerais au moins que tu me le dises en face. Je ne dis pas que c’est ce que je veux, bien au contraire, puisque je t’aime. Mais je ne supporte plus de te voir me fuir.
 
Je ne réagissais pas ces dernières paroles, pour le moment.
 
- A mes yeux, comme à ceux de toutes les personnes présentes à mon réveil, tu n’es coupable de rien. Qui n’a pas perdu le contrôle de son pouvoir ou de son propre corps un jour ? Puis, je pense que tu es celui qui en a le plus souffert. Je suis vivant. J’ai une cicatrice de plus, mais je suis vivant. D’après ce qu’on m’a dit, tu n’as même tué personne. Alors, de quoi te blâmes-tu ?
 
Je laissais exprimer une pointe d’agacement dans mes propos.
 
_ Roh pitié ! Arrête de jouer les mecs qui peuvent tout comprendre ! Tu crois peut-être que savoir ce que je traverse à cause du japon ? Comme si c’était comparable ! Toi tu n’avais fait qu’une seule victime, moi ! Au banquet il y en a eu beaucoup, beaucoup plus ! En ce qui te concerne très peu de gens sont au courant de cette histoire, et il n’y a qu’une seul et unique personne qui te le rappel. Moi toute l’académie est au courant ! Tous les jours je croise des gens qui me lance des regards haineux et réprobateurs, plein de jugements, j’y vois à la fois de l’effrois et de la colère, j’entends les murmures qui se disperses dans mon dos. Toute les voix qui se taisent quand je rentre dans une pièce et tout le regard se porter sur moi. Se posant tous la même question. Quand sera la prochaine fois qu’il va perdre le contrôle ? Que mes camarades me fuient ou m’évite comme un pestiféré. Et le pire, c’est que ça ne se limite pas qu’aux élèves. Comment je pourrais leur donner tort ?
 
Je fis apparaitre deux tentacules dans mon dos pour leur montrer le changement.
 

_ Je ne peux même plus toucher quelqu’un sans le blesser ! Comment je suis sensé contrôler un pouvoir qui grandit constamment ? Et surtout, toi si tu as perdu le contrôle … c’est parce qu’on t’a pousser à le faire … moi … je n’ai eu besoin de l’aide de personne pour ça …


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On a tous nos démons (PV Yasushi et Toko plus tard)

Message par Yasushi le Mar 05 Sep 2017, 15:56



On a tous nos démons

Avec de l’agacement à peine voilée, Noa me répondit en gros que rien dans nos deux histoires n’était semblable parce que je n’avais pas subi la haine des autres. Il était vrai que je n’étais pas insulté et fui par autre que moi-même pour ce que j’avais pu faire, ni fui par qui que ce soit. Mais sa vie n’avait pas été mise en danger par les autres. Il n’avait pas dû survivre dans un milieu hostile et ne devait pas faire un travail surhumain jour après jour pour moduler ses sentiments pour éviter de perdre les pédales. A moins que je ne sois pas au courant ? Dans ce cas-là, je n’étais pas devin. Et pouvait-on parler de l’épée de Damoclès que je portais ? Ma survie en tant que moi-même était déterminée de ma maîtrise sur mes propres émotions, de mon contrôle sur l’assassin.
Bien qu’un peu surpris, je ne fus pas du tout effrayé par la nouvelle apparence de son pouvoir. Je l’écoutai alors s’en plaindre sans montrer mon propre agacement qui montait à force de l’entendre donner des arguments qui me semblaient minimes :

_ Je ne peux même plus toucher quelqu’un sans le blesser ! Comment je suis sensé contrôler un pouvoir qui grandit constamment ? Et surtout, toi si tu as perdu le contrôle … c’est parce qu’on t’a poussé à le faire … moi … je n’ai eu besoin de l’aide de personne pour ça …

- C’est sûr qu’en fuyant tu ne donnes pas raison à ceux qui te veulent du mal et tu apprends à maîtriser les compétences que tu acquiers, fis-je avec une certaine ironie.

Je ne voulais pas me moquer et je ne le faisais pas à mes yeux. Simplement, il m’était certain que son attitude ne changerait rien à sa situation. Il pouvait s’en sortir ! Il avait moyen de changer la donne ! Mais s’il ne faisait rien pour que ça se fasse il était certain qu’il aurait juste à subir tout cela.
S’énerver ne servant à rien, je lui répondis en enfermant mes sentiments pour rester neutre :

- Plus sérieusement, à part devoir faire un peu plus attention pour ce qui concerne ton pouvoir, quitte à faire plus de cours de pouvoirs pour éviter de te retrouver dans des situations pareilles, je ne vois ce qui ne va pas. Ensuite, non, je n’ai peut-être pas été insulté de l’extérieur mais je n’irais pas me plaindre auprès de toi ce soir car ce n’est pas le sujet. Je pense par contre que tu peux mettre fin à la peur et aux insultes, non pas en fuyant, mais en montrant que tu n’es pas dangereux au quotidien. Puis merde, pourquoi tu te concentres sur ces personnes-là ? Pourquoi tu te focalises sur le mauvais ? Tu veux à ce point tomber au plus bas ? Non parce qu’il y a des gens qui t’acceptent tel que tu es. Si tu les rejettes, à force ils pourraient ne plus venir vers toi du tout. N’est-ce pas d’ailleurs ce qui a failli se passer entre nous parce que je m’isolais ?

Sauf qu’au lieu de fuir, j’étais resté, je l’avais écouté et j’avais tenté de trouver une corrélation entre ce qu’on me demandait et mes craintes. Et, finalement, j’étais resté à l’académie et avais cessé de fuir. Je lui avais fait confiance pour m’aider à ne pas perdre le contrôle, me débrouillant seul le temps de son départ chez lui. Mais bon… s’il voulait absolument dire qu’il avait raison sans réfléchir un peu plus loin, je ne voyais pas pourquoi rester sur une conversation infertile et une relation douloureuse serait utile. Surtout qu’il ne m’avait pas répondu concernant ma déclaration et le fait qu’il veuille encore de moi ou pas.

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On a tous nos démons (PV Yasushi et Toko plus tard)

Message par Noa le Mar 05 Sep 2017, 20:48

Face à sa réponse je ne pus m’empêcher de lui rire au nez avant de répliquer lorsque j’eus trouvé un semblant de sérieux.
 
_ Les cours de pouvoirs ? Sérieusement ? Ça se voit que tu ne vas pas souvent en cour … Les profs de pouvoirs sont toujours overbookés. Jamais de temps pour les cours particulier et ce n’est pas faute d’avoir demandé, car ce n’est pas la première que je perds le contrôle de mon pouvoir et j’avais manqué de faire un jolie Strike d’ailleurs …
 
Je me souviens encore du savon que je me suis pris par le club de sieste …
 
_ Pourtant ça ne les a pas fait réagir, je ne sais pas ce qui leur faut … peut être que si j’égorgeais quelqu’un ils daigneraient lever le petit doigt … Et pourquoi j’y prête attention à toute ces personnes comme tu dis? C’est parce que là c’est belle et bien la majorité qui parle, pas une minorité bruyante et ce n’est pas la première que je suis confronté à ce genre de choses.
 
Il est vrai que je ne lui avais jamais parlé de mon passé, du harcèlement, de ma tentative de suicide ni de tous mes autres problèmes d’ailleurs …Mais si je ne l’ai pas fait, ce n’est pas par hasard …
 
_D'ailleurs blague à part, je me demande bien comment tu peux ne pas y faire attention quand t'as un mec qui viens clamer haut et fort et à qui veut l'entendre en cours par dessus le marché que son but est de me tuer et qu'en plus t'as un prof un peu sadique sur les bords qui a la brillante idée de te mettre en binôme avec même en sachant cela. Un exemple parmi tant d'autres. Non vraiment si tu as une astuce je suis tout ouïe.

 Et puis, puisque tu parles de ton isolement … rappelle moi combien de temps ça a duré ? Au bout de combien de temps il a fallu que je vienne te chercher ? Non parce que sauf erreur de ma part, même longtemps après tu es resté enfermé dans la chambre, alors avant de me faire des reproches, commence par balayer devant ta porte. Ne t’étonnes pas si toute le monde ne gèrent pas les choses de la même manière ni dans les mêmes délais.


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On a tous nos démons (PV Yasushi et Toko plus tard)

Message par Yasushi le Mer 06 Sep 2017, 01:10



On a tous nos démons

Sans que j’en sache la raison exacte, il se mit à rire. Il n’y avait là aucune joie, ni aucune compréhension. Ce n’était que du refus et, sans aucun doute, de la moquerie. Ces impressions s’amplifièrent quand il répliqua, dès qu’il se fut calmé, qu’aucun prof’ de pouvoirs n’avait voulu l’aider. Cela me fit lever un sourcil, surtout qu’ayant rencontré Kendra, nouvellement professeur à l’académie, je doutais qu’elle puisse seulement refuser d’aider quelqu’un. En plus de ça, elle n’était pas du genre à juger, sinon elle l’aurait fait me concernant et nous n’aurions pas pu discuter.
Me semblant que ce n’était pas son genre de faire attention à ce que disaient les autres, qu’ils soient majoritaires ou minoritaire, alors pourquoi ça changerait maintenant ? Je ne comprenais pas. Puis, même si c’était le cas, pourquoi ne m’en avait-il pas parlé bon sang ?! Je commençais à en avoir assez qu’il me montre à quel point il était hypocrite. Mais ce n’était pas vraiment le pire pour moi. Finalement, peut-être que son refus de m’avoir à ses côtés vinrent avec ces paroles-là :

- Et puis, puisque tu parles de ton isolement … rappelle moi combien de temps ça a duré ? Au bout de combien de temps il a fallu que je vienne te chercher ? Non parce que sauf erreur de ma part, même longtemps après tu es resté enfermé dans la chambre, alors avant de me faire des reproches, commence par balayer devant ta porte. Ne t’étonnes pas si toute le monde ne gèrent pas les choses de la même manière ni dans les mêmes délais.

- N’était-ce pas toi qui me demandais de ne pas comparer ce qui n’était pas comparable ? lui demandai-je en me relevant de mon mur. Enfin, bref. Tu veux que je te fiche la paix, j’ai compris. A la revoyure.

Puis, passant devant lui, les mains dans les poches et sans le regardai, je partis. J’avais le cœur lourd au point d’en avoir envie de vomir. Pour moi, il était évident que la fuite et l’isolement dont je faisais preuve était pour protéger ceux qui m’étaient chers. Ce n’était pas son cas. Certes, il ne gérait pas les choses comme moi, mais il était égoïste. Pourquoi l’avais-je aimé ? Etais-je devenu aveugle au point de ne pas voir à quel point il était devenu odieux ? Aucune conversation n’était possible et j’en étais fortement attristé.

En entrant dans l’infirmerie vide parce que Archie était allé rejoindre les gosses, sans doute, je m’assis sur un lit et je me mis à pleurer. Je venais encore de perdre une personne qui m’était chère… Etait-ce ma faute ou pas ? Je n’en savais rien. Tout comme je ne savais pas d’où me venait cette envie de cette boisson présente à la fête et qui m’avait rendue un peu malade. Ne sachant pas ce que c’était, je ne pus qu’en rêver sans pouvoir aller en chercher.

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On a tous nos démons (PV Yasushi et Toko plus tard)

Message par Invité le Mer 06 Sep 2017, 09:19



On a tous nos démons

Une autre nuit, une autre insomnie. Toko fixait le plafond d'un air perdue. Elle était épuisée...
Son corps s'affaiblissait de jour en jour et il réclamait de plus en plus de nourriture. Était-ce la limite de son ''miracle''?
Allait-elle mourir? Elle essayait de se dire que si Dieu venait la chercher, cela voudrait dire qu'elle ne se réveillerait plus,
tout simplement. Pourtant, son corps réclamait tout de même son dû, une source d'énergie, de quoi continuer de tenir.
Soupirant, la Saphir se leva pour un nouveau casse-croute nocturne. Elle se gardait des sandwichs à la viande fumée dans une boîte à repas pour des situations comme celle-là. Perdant le contrôle en voyant la nourriture, elle engloutissait ce repas comme quelqu'un qui n'avait pas mangé de la semaine quand en vérité son dernier repas datait de seulement quelques heures. Les cinq sandwichs terminés, elle laissa échappé un soupir. C'était bien peu, mais elle allait tenir le coup au moins jusqu'au matin, du moins elle l'espérait.

Regardant la lune à travers la fenêtre, Toko décida de faire une escapade nocturne. Peut-être après une promenade,
elle trouverait enfin le sommeil. Oh combien de fois s'était-elle répétée cela? Se disant pour une énième fois que ce serait peut-être différent cette nuit, la jeune femme quitta sa chambre. La fraîcheur nocture lui faisait du bien. Le temps s'était raffraîchi pour être juste assez comfortable. Ni trop chaud ni trop froid. Le mélange du repas et de la température agréable semblait lui donner des forces. Elle laissa ses pieds la guider, sans but précis. Toko se refusait même de penser,
ne voulant pas se torturer...

Mais la vie en décida autrement. Elle surpris les deux personnes qu'elle voulait le moins voir... Ou le plus... Elle ne le savait plus. Ils étaient dans un débat assez violent. Elle ne comprit pas toutes les paroles, n'étant pas assez prêt. Évidemment,
la curiosité l'emporta une fois de plus et elle se dissimula, mais n'entendit que la fin de la conversation.

- N’était-ce pas toi qui me demandais de ne pas comparer ce qui n’était pas comparable ? Enfin, bref. Tu veux que je te fiche la paix, j’ai compris. A la revoyure.

Elle se plaqua la main sur la bouche avec une expression effarée. Ils venaient de se disputer... Elle sentit la culpabilité la prendre aux tripes. Pourtant, elle était seule avec Yasushi cette journée là... Ou était-ce dû à autre chose?

Toko s'avança, sortant de sa cachette, la tête basse.

- Noa? Que s'est-il passé? Je... Je ne voulais pas espionner, je ne m'attendais pas à te croiser.

Et cela était bien la pure vérité. Pourquoi fallait-il qu'elle tombe toujours sur eux?!


(c) Rin sur Epicode



Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: On a tous nos démons (PV Yasushi et Toko plus tard)

Message par Noa le Mer 06 Sep 2017, 13:10

Fort mécontent de ma réponse le blondinet quitta sont mur avant de me dire au revoir et de partir sans se retourner, je le suis d’un regard glacial sans dire un mot ni me retourné. Intérieurement j’étais en train de bouillir. Sauf erreur de ma part c’est lui qui l’a voulu cette conversation ! Sinon il ne m’aurait pas attendu au portail. Si mes réponses ne lui plaisent pas ce n’est pas mon problème. Il s’attendait à quoi sérieusement ? Que je lui présente des excuses ? Je pense que c’est plutôt à lui de m’en faire … Encore et toujours en train de se victimiser de toute façon, finalement je me dis que la rupture n’est pas plus mal.
 
Puis je sentis du mouvement non loin de moi pour découvrir Toko … Il me semblait bien avoir senti quelque chose, c’est pour ça que je n’avais pas encore rangé mes tentacules, maintenant que je sais d’où ça vient je les fis enfin disparaître.
 
_- Noa? Que s'est-il passé? Je... Je ne voulais pas espionner, je ne m'attendais pas à te croiser.
 
Alors là c’était la cerise sur le gâteau, plus ça allait plus il m’était difficile de contenir ma rage à en serrer les poings. Mes pupilles étaient devenus fendus et une faible lueur rouge vacillante parfaitement visible dans la pénombre émanait de mes iris. Comment cette espèce de trainé ose m’adresser la parole avec ses airs de brebis égaré.
 
_ Ben voyons ! Et embrasser Yasushi ça non plus tu ne le voulais pas ? Je suppose que tu ne t’attendais pas à ce que tes lèvres entrent en contact avec les siennes ….
 
J’expirais un grand coup par le nez pour tâcher de me contenir avant de me diriger vers le portail en lançant à la saphir.
 
_ Laisse tomber !
 

Ils commencent tous à me les briser ! Vaut mieux que je me casse sinon je vais lui encastré la tête dans un bénitier.


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On a tous nos démons (PV Yasushi et Toko plus tard)

Message par Invité le Mer 06 Sep 2017, 18:42



On a tous nos démons



Le regard obsidien de Toko croisa celui rouge et brillant de Noa. Elle écarquilla les yeux, tentant de ne pas céder à la peur, mais elle ne put réprimer un mouvement de recul. Ce n'était pas le Noa qu'elle avait rencontré dans les couloirs, pas celui avec qui elle avait fait cette bataille d'eau. Elle ouvrit la bouche, mais fut vite coupée par des paroles aussi tranchantes que des lames.

- Ben voyons ! Et embrasser Yasushi ça non plus tu ne le voulais pas ? Je suppose que tu ne t’attendais pas à ce que tes lèvres entrent en contact avec les siennes ….

Elle porta ses mains à sa bouche dans une expression choquée. Il était là? Ou Yasushi le lui avait dit? Elle sentait les larmes lui monter aux yeux. C'était de sa faute alors... Tout était de sa faute!

- Laisse tomber !

Il allait partir... Ses bras lui tombaient de chaque côté de son corps alors qu'elle regardait le sol, sa respiration haletante alors qu'elle sentait son coeur et sa tête la brûler. La peine et la honte la serrait dans un étau. Elle ne pouvait pas laisser ça comme ça, elle devait arranger les choses!

- Attends! Je t'en prie! Tout est de ma faute..., laissa-t-elle échapper dans un sanglot.

Elle fit un pas en avant.

- Yasushi m'a repoussée! Il m'a dit qu'il était en couple et qu'il ne voulait pas te trahir. Si tu dois détester quelqu'un, ça doit être moi! Mais je t'en prie, ne le blâme pas!

Toko se doutait que venant d'elle, ces paroles n'étaient rien, mais elle voulait essayer, ne serait-ce parce qu'elle se sentait responsable, de faire entendre raison au Rubis.


(c) Rin sur Epicode


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: On a tous nos démons (PV Yasushi et Toko plus tard)

Message par Noa le Mer 06 Sep 2017, 21:25

Je pouvais discerner chez la catho’ non sans une certaine satisfaction je dois bien l’admettre de la peur dans son attitude. Pourtant ce n’est pas ce qui l’a empêché de tenté de me retenir pour continuer le dialogue, si on pouvait vraiment qualifier ça comme tel alors que je m’apprêtais à partir.
 
- Attends! Je t'en prie! Tout est de ma faute...
 
Je devinais à sa voix que les larmes lui étaient monté, j’avais presque envie de lui dire « pleurs, tu pisseras moins ! »
 
_- Yasushi m'a repoussée! Il m'a dit qu'il était en couple et qu'il ne voulait pas te trahir. Si tu dois détester quelqu'un, ça doit être moi! Mais je t'en prie, ne le blâme pas!
 
Cette fois c’était la goutte d’eau ! Je me retournais brusquement et fit apparaître sur mon bras droit un gros tentacule. L’appendice était tellement large qu’il m’englobait tout le membre et déchira la manche de mon T-Shirt. Telle un serpent le tentacule s’élançais vert la brune, se divisant en cinq au niveau de l’extrémité pour former une sorte de main. Ma main géante attrapa l’élève par le cou et le buste la souleva dans les airs et la plaque violement contre l’arbre le plus proche à une hauteur tel que ses pieds ne pouvaient toucher le sol
 
Dans le même temps deux autres tentacules étaient apparus sur mon front prenant la forme de cornes de boucs tandis qu’un autre était apparu dans le bas de mon dos, faisant office de queue. Enfin dernier détails qui avec l’éclat de mes yeux complétait mon apparence de démon que j’avais fait exprès d’adopter, si mes souvenirs sont bon elle ne l’avait guère apprécié la dernière fois, des petites tentacules avaient poussé aux bouts des doigts de ma main gauche, les prolongeant ainsi légèrement et les faisant se terminé par quelque chose de comparable à des griffes.
 
_ Crois-moi je peux t’assurer que niveau haine à ton égard tu n’as pas à te plaindre ! Quand Yasushi allait mal j’étais là pour lui, quand il s’isolait j’étais là pour lui tenir compagnie, quand ça n’allait pas, j’étais là pour l’écouter, quand il avait peur j’étais là pour le rassurer. Et toi ? T’étais où dans ces moments-là ? Cacher derrière un buisson pour observer la scène ?
 

Petit à petit je resserrais l’étreinte un peu plus forte sur elle.


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On a tous nos démons (PV Yasushi et Toko plus tard)

Message par Invité le Mer 06 Sep 2017, 21:56



On a tous nos démons



Toko fut aggripée avec force et plaquée contre le mur à un point où elle en avait le souffle coupée et la tête qui tournait. Elle luttait pour reprendre son souffle alors que Noa la tenait... Avec ce qui ressemblait à des serpents et une apparence démoniaque.

- N-No--- hrkk!

Il lui fallu un moment pour pouvoir rattraper sa respiration, chose qui s'avérait extrêmement difficile avec la pression sur son sternum. Elle avait peur de ce qu'elle voyait, mais pourtant... Pourquoi ne pouvait-elle pas oublier le Noa qu'elle avait vu? Avec qui elle s'était envolée? Pourquoi fallait-il que lui aussi trouble son coeur? Elle commençait à voir des points noirs obscurcir sa vision.

- Crois-moi je peux t’assurer que niveau haine à ton égard tu n’as pas à te plaindre ! Quand Yasushi allait mal j’étais là pour lui, quand il s’isolait j’étais là pour lui tenir compagnie, quand ça n’allait pas, j’étais là pour l’écouter, quand il avait peur j’étais là pour le rassurer. Et toi ? T’étais où dans ces moments-là ? Cacher derrière un buisson pour observer la scène ?

- Hrrr.... Alors... Pourquoi...

Malgré la douleur, malgré les larmes, malgré la peur de ce qu'il était devenu, Toko le regarda dans les yeux, comme pour y chercher le regard de gentillesse qu'il lui avait offert dans le passé. Elle réalisait que plus jamais elle ne le verrait ainsi.

- Pourquoi... l'as-tu laissé partir?! ...

Elle ferma les yeux, hoquetant, se sentant étouffer. Par pitié, s'il voulait la tuer qu'il en finisse! Elle ne pouvait plus supporter cela!

- Je n'ai pas peur.... de mourir...


(c) Rin sur Epicode



Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: On a tous nos démons (PV Yasushi et Toko plus tard)

Message par Noa le Mer 06 Sep 2017, 23:03

La petite saphir essayait de me répondre avec toute les difficultés du monde.
 
- Hrrr.... Alors... Pourquoi... - Pourquoi... l'as-tu laissé partir?! ...
 
Elle ajouta même.
 
- Je n'ai pas peur.... de mourir...
 
Je ne pus m’empêcher de pouffer de rire en entendant de telles inepties.
 
_ Ho tu peux me croire jeune fille … il y a bien pire que le trépas …
 
D’un geste brusque je jetais la jeune fille sur le sentier du jardin avant de faire disparaitre la main géante pour ne garder qu’une main griffue.
 
_ Et je n’ai pas à me confier et encore moins à me justifier auprès de toi ! Et puis de toute façon … en quoi ça t’intéresse ? Après tout … ça te laisse la voix libre pour le garçon que tu sembles convoité non ? De quoi tu te plains ?
 
J’exécutais une légère courbette en continuant.
 
_ Toute mes félicitations ! Je te souhaite plein de bonheur et bien du plaisir avec ton nouveau petit ami.
 
Puis un sourire narquois se dessina sur mes lèvres tandis que je la toisais de mon regard hautain.
 
_ Et surtout bon courage ! Crois-moi, tu en auras besoin !
 
Sans lui accordé plus d’attention qu’elle n’en a déjà eu  je tournais des talons en quittant mon apparence démoniaque. J’escaladais ensuite avec habilité le grillage avant de me laisser retomber avec souplesse de l’autre côté pour me diriger en forêt. Silencieusement, le visage fermé et le pat presser jusqu’à me retrouver en plein cœur de l’étendu boisé, potentiellement égaré mais ce n’est pas grave. Une fois isoler et loin de tout je laissais enfin ressortir ma colère.
 
_ RHAAAAAAA !!!!!
 
Poussant un cris de rage avant de faire apparaitre un gros tentacule qui fonça sur l’arbre le plus proche le frappant de deux coups puissant qui sciait le tronc avec ses écailles jusqu’à ce que l’arbre ne s’écroule de lui-même sous son propre poids.
 
Ma respiration se faisait forte et haletante à cause de l’effort physique et mêlé à ma sueur je pouvais sentir une larme s’échapper de mon œil et glisser le long de joue avant de s’écraser au sol
 



a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On a tous nos démons (PV Yasushi et Toko plus tard)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum