Qui suis-je ? (Feat Aliya, Shiver et Quiet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qui suis-je ? (Feat Aliya, Shiver et Quiet)

Message par Hansel le Dim 03 Sep 2017, 00:28



Qui suis-je ?


En cette journée particulièrement tumultueuse météorologiquemant parlant je m’étais rendus au parc, bravant la pluie qui semblait mener un étrange duel avec la chaleurs du soleil. A moins que ces deux éléments ne s’adonnent à une curieuse dance ? Une valse qui a vu naitre un arc en ciel que je distinguais parfaitement transperçant les nuages et taquinant l’horizon.

Je me tenais en ce lieu chargé d’un souvenir marquant celui de mon premier rendez-vous avec mademoiselle Caitlyn, observant le paysage d’entre deux saisons. Plus vraiment être estival ni réellement être Automnale.
J’étais perdu dans quelque menu pensé, cherchant désespérément quelque chose sans réellement y parvenir. N’y a-t-il donc personne pour m’aider ? Frustré de cet échec je m’en retournait à l’académie en passant par l’arrêt de bus.
 
Justement, certainement dois-je être dans les bonnes grâces de dames fortune puisque elle m’envoya une sainte rescousse. Une jeune femme aux traits gracieux soulignant une mélancolique beauté. Des cheveux d’un blond presque cristallin, un regard dignes des cieux des froides contrés de la montagne et une peau pareilles aux brumes enchanteresse des comté mystérieux de l’est. Que voici quelqu’un de fort intéressant ! Voyons donc s’il elle l’est tout autant que son physique le laisse à supposer
 
_ Bien le bonjour mademoiselle, veuillez pardonner mon extrême impolitesse mais me voici bien embêter. Mais voyez-vous j’ignore qui je suis, peut être pourriez-vous m’aider …
-On ne peut me voir,on ne peut me sentir,
On ne peut m'entendre, on ne peut me respirer.
J m'étend derrière les étoiles et sous les collines,
Je viens d’abord, et suit après.
Je termine la vie et tue le rire.

Qui suis-je ?

(c) Rin sur Epicode


Je ne suis pas en sucre Puisque je suis Hansel



Thème musical:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis-je ? (Feat Aliya, Shiver et Quiet)

Message par Shiver Vega le Ven 08 Sep 2017, 04:47

Shiver se baladait, mains dans les poches de sa veste blanche enfilée par-dessus sa robe préférée à motif galactique. Où allait-elle ? Nulle part en particulier, elle ne faisait que découvrir les environs de son nouveau milieu de vie. Alors qu'elle passait près d'un arrêt d'autobus, elle entendit ces mots :

- On ne peut me voir, on ne peut me sentir,
On ne peut m'entendre, on ne peut me respirer.
Je m'étend derrière les étoiles et sous les collines,
Je viens d’abord, et suit après.
Je termine la vie et tue le rire.

Qui suis-je?


Se rendant compte qu'il s'agissait d'une énigme et connaissant la réponse de celle-ci, elle s'arrêta et se retourna et direction de la personne qui l'avait posé. Il s'agissait d'un jeune homme à la chevelure de feu qui s'adressait à une blonde qu'elle reconnu comme étant l'une de ses colocataires de dortoir. Elle s'approcha donc du duo, pour ne pas dire se précipita.

- Ohh, moi je sais, moi je sais !, s'exclama-t-elle sans aucune gêne, levant au passage la main comme si elle voulait répondre à une question posée en classe.

- C'est l'obscurité !

Elle qui adorait les blagues, les devinettes, les charades et les énigmes, elle était toute fière de son intervention.

- Ah et bonjour, au passage !, ajouta-t-elle en souriant.



TRIANGLE TRIANGLE TRIANGLE

Invoquez-moi en #E900AD
avatar
Shiver Vega

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis-je ? (Feat Aliya, Shiver et Quiet)

Message par Aliya le Dim 10 Sep 2017, 20:21

Cette arrivée à l'académie tard dans la nuit m'avait quelque peu fatigué surtout à cause de la rencontre des deux jeunes qui m'avait pris mon précieux temps et qui m'avait barrer la route. Ce qui m'avais désolé encore plus c'est que j'avais malencontreusement déclencher mon pouvoir sur ce garçon malpolie mais mon esprit avait absorber beaucoup de mauvais souvenir et c'était prévisible pour ce genre d'incident. Après ça je les avais laisser seule pour partir récupérer mes clefs pour les chambres et pouvoir enfin être tranquille mais c'était sans compter que j'avais apparemment plusieurs colocataire.
Je soupirais en franchissant les grilles de l’académie cela ne faisais pas encore une journée que j'étais la et je sortais déjà prendre l'air, je marchais d'un pas lent et je trainais des pieds j'étais un loup solitaire et cela me convenait plutôt bien mais le fait de me retrouver dans un endroit aussi grand remplis de beaucoup de monde était difficile pour un départ.

Doucement j'arrivais à l'arrêt de bus et je m'appuyais contre la vitre nous protégeant pour m’abriter de la pluies mais cela n'avais pas beaucoup d'importance car j'avais déjà marché en dessous sans vraiment m’abriter et mes vêtements avaient déjà pris l'eau et mes longs cheveux blonds collaient entre eux. Je regardais le ciel, la pluie tombait en laissant le soleil en arrière-plan dessiner un magnifique arc en ciel entre les nuages, un tableau magnifique s'offrait à nous et mes propres souvenirs me revenait à la figure, ceux du temps où je passais du temps avec mes parents quand ils étaient encore de ce monde et autant dire que ses souvenirs la n'était plus très clair, leurs visages s’effaçaient à mon plus grand regret de plus en plus dans ma mémoire.

" Bien le bonjour mademoiselle, veuillez pardonner mon extrême impolitesse mais me voici bien embêté. Mais voyez-vous j’ignore qui je suis, peut être pourriez-vous m’aider …"

Je baissais les yeux à la recherche de la personne qui parlait et voir si ce n'était pas à moi que l'on s'adressait, la voix était d'une politesse sans nom et quelque peu décaler avec le reste du monde d'aujourd'hui. Je rencontrais le visage d'un jeune homme à la peau aussi pâle que la mienne, j'observais rapidement ses yeux sans trop m'attarder pour ne pas activer mon pouvoir et c'est avec étonnement que je rencontrais deux magnifiques yeux violet légèrement maquiller une couleur pour le moins plutôt particulière mais qui s’accordait plutôt bien avec sa chevelure vive et de couleur feu. Cet étrange personnage était élégamment habillé et me faisait face et confirmait donc que c'était bien à moi qu'il s'adressait. Je n'avais pas le loisir de lui répondre car il enchaîna sans m'y laisser le temps.

"On ne peut me voir,on ne peut me sentir,
On ne peut m'entendre, on ne peut me respirer.
J m'étend derrière les étoiles et sous les collines,
Je viens d’abord, et suit après.
Je termine la vie et tue le rire.

Qui suis-je ?"


Je levais un sourcil interrogateur, je n'avais aucune idée de quoi il voulait parler et j'étais presque gênée car il semblait d'une extrême gentillesse, mais après tout qu'est ce que m'importait de chercher une réponse à cette question. Du coin de l'oeil je vis entrer une fille dans mon champs de vision et pas n'importe laquelle il s'agissait d'une fille dormant dans la chambre que moi, elle avançait à grande enjambé en direction du duo que nous avions former et je ne regardais plus qu'elle ignorant le jeune homme qui se tenait prêt de moi.

" Ohh, moi je sais, moi je sais !"

Cette réaction me fit presque sourire, on aurait dit la voix d'une petite fille qui voulait absolument répondre à son professeur pour être meilleur que toute sa classe. Je haussais simplement les épaules comme pour lui dire qu'elle pouvait répondre je n'en avais rien à faire de toute façon, je n'avais pas réfléchi à la réponse.

" C'est l'obscurité !"

Je repassais l'énigme en tête en me rappelant de chaque phrase prononcer par le garçon et j'avais presque envie de me baffer pour ne pas avoir cherché un peu plus car au fond ce n'était pas assez compliqué que ça. Je croisais les bras sur ma poitrine dans une posture fermé.

"Ah et bonjour, au passage !"

Je fis un petit signe de tête ne décidant pas totalement de sortir de ma période totalement muette, pourquoi les gens ici étaient tous si avenant, pourquoi les gens qui ne se connaissent pas doivent forcément apprendre à se connaître. Pourquoi les gens avaient aussi tous décider d'être toute gentille ici ? On avait passé ma vie à me traiter de monstre et nous étions tous des monstres ici pourquoi se comporter comme des êtres humains. Je baissais les yeux agacé de voir autant de bonheur dans l'air ou du moins tout ce qui peut y ressembler je refusais de prendre part à ça.

"Ben voila tu l'as ta réponse, bonjour"

Dans un sens j'étais triste d'être aussi froide et distante avec des gens aussi sympathiques, mais je n'étais plus confronté à tout cela depuis longtemps. S'il voulait résoudre une énigme voulait, il aussi deviner qui j'étais également ?
Je laissais retomber mes bras mollement le long de mon corps voulant m'éloigner de tout ça je sortais de mon abri et je fis quelques pas en direction de la pluie et je la laissais tomber sur mes épaules nues. Dans un élan je me retournais et je percutais au passage quelqu'un qui vacilla. Sans même regarder je jurais comme un chartier.

"Vous ne pouvez pas faire attention ou vous allez je suis quand même pas transparente bordel ! Vous êtes tous cinglé ici"

Je n'étais plus qu'agacement du sûrement à tout les changements qui se faisais dans ma vie, à côté de moi invisible aux yeux de tous mon esprit était la prêt à en découdre avec moi, je me redressais et faisais preuve d'une assurance sans faille face à cette personne qui venait d'entrée en collision avec moi.


J'écris en #342771
avatar
Aliya

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis-je ? (Feat Aliya, Shiver et Quiet)

Message par Quiet Arcwind le Dim 10 Sep 2017, 22:04

De bien des genres et des manières, mes rencontres ne sont jamais fortuites. J’entends par la, le fait de vouloir être tranquille, et de se retrouver à chaque fois, dans une mauvaise posture, donnant lieu à de nouveaux ennemis. Ou du moins, de mauvais liens.

Lors de ce jour peu commun, ou bien que j’avais la détestable envie de rester à l'académie Tsuki à cause de la pluie, celui-ci m’apportait l’assurance d’un renouveau. Je suis sûr que vous savez de quel renouveau je parle. Sous cette pluie, qui venait à battre de plus en plus, j'appréciais cette légère brise continuelle qui venait de l’est. Embaumée d’une légère odeur de mouiller, chaque goutte qui rencontrait les plaques de métal de mes vêtements me donnait une sorte de frisson. Un léger frisson glacial, comme si un mauvais événement m’attendait, comme si ce jour allait être semblable à un lit douillé et maudit. Le diable pourrait même m’entendre en ce moment précis, si je venais à disparaître de cette terre, et devais rejoindre son immense royaume, ce sera une bataille infinie pour supprimer ma liberté.
Cette liberté… Tsk. Lorsque je rencontre des personnes et des individus conscient de cette chance, mais s’en foutent… Les imbéciles. Je n’en ai cure que de leur ouvrir les yeux, de toutes…
Un idiot avait interrompu mes pensées, et réveiller mon esprit, avec une certaine élocution, dois-je dire, plaisante.

On ne peut me voir, on ne peut me sentir,
On ne peut m'entendre, on ne peut me respirer.
J m'étends derrière les étoiles et sous les collines,
Je viens d’abord, et suis après.
Je termine la vie et tue le rire


Quelle éloquence ! Je ressens en plus de cela, une certaine…

Qui suis-je ?

Évidemment. C’était la, trop beau. Tsk, quelle idiotie de croire à cette stupidité. Au final, cet individu n’est rien d’autre qu’un charlatan. Cependant, je dois bien avouer qu’il est doué dans son art. Quel est son but ? … Tsk, enfin bref, j’ai mieux à faire.
Face aux différents panneaux de renseignement sous l’abri de bus, j’avais l’air idiot, à rechercher quelques informations, mais futilité était moi, puisque j’avais beau balayer le tout du regard, je ne trouvais pas ce que je cherchais.

Cependant, ma vivacité d'esprit interrompu ma recherche, quand du coin de l’oeil je remarqua une jeune fille aux multiples couleurs, se rapprocher vivement de l’abri. Aussi abrupte qu’un gras’homme, elle leva la main, s’écriant Ohh, moi, je sais, moi, je sais !, c’est puéril. D’une part, sa réaction est fantasque, d’une autre part, son intervention dans une conversation qui n’est pas sienne, c’est tout bonnement ce que je déteste. Tsk, gamine…
- C'est l'obscurité !

L'obscurité ? Mais… On s’en fou complétement ! Et en remarquant les quelques personnes autour de moi, j’en observais certaines qui elles aussi, s’en contrefichaient. Quel plaisir ! Pour une fois, je ne suis pas le seul à penser ça ! J’esquissai à un léger sourire, du coin de la bouche, satisfait de cette pensée commune. Cependant, d’autres troubles étaient en perspectives.

- Ah et bonjour, au passage !

Son sourire m’énervais quelque peu… Mais, une autre personne répliqua sur le coup.

- Ben voila tu l'as ta réponse, bonjour

Aie… Je crois que ces frissons de tout à l’heure étaient pour définir toute la froideur de cette réponse. Cette légère brise, pour définir la finesse de ces paroles. D’un côté, c’est vrai. J'espère que monsieur “Zélan” est satisfait de sa réponse. Intérieurement, je commençais à m’amuser, venant alors à me retourner pour avoir un plein regard sur la scène. Cependant, sur un simple demi-tour, je percutai cette même personne qui venait de se lever de l’abri, et avait avancé en ma direction. Un pas, deux pas, trois pas en arrière, je rencontrais le rebord du trottoir, ou manquant de me retenir, je me retrouvais à terre, les jambes pliées en deux, et les fesses dans une flaque d’eau. Quelle idiote ! Et sans attendre, elle prit les devants avec un sale caractère.

- Vous ne pouvez pas faire attention ou vous allez, je suis quand même pas transparente bordel ! Vous êtes tous cingler ici

Quoi ?! Serai-ce en plus, de ma faute ? Quelle idiote ! Sans attendre, avec à présent une humeur maussade, je me relevais abruptement, et fis face à cette fille sans respect, ni manière, ni politesse. Un simple regard envers elle, et j’avais déjà le sang qui bouillonnait. Ses yeux, eux, affichaient une certaine assurance, que j’avais du mal à comprendre. Toute personne idiote se serait excusé lamentablement, avant de réfléchir à ses fautes. Mais elle, après sa froide réponse, vient à ma rencontre, et ose me confronter ainsi ?! Tsk, idiote ! Si tu penses jouer les bonnes cartes, c’est moi qui ai les manches. Je lui répondis alors, avec un subtil sourire.

- Tsk, idiote ! Transparente, non, mais gênante oui ! À cause de vous, me voilà trempé et sali. Vous n’avez décidément aucune manière.


Mon regard fusillait le sien, mes sens étaient alerte, et mes mots s’entrelaçaient à force de penser à ce qui venait de m’arriver. Avec un peu moins de calme encore, je repris la parole.

- Votre méprise est tellement banale, votre manque de respect, affligeant, et pour votre information, n’est cingler que les fous ! Et n’êtes vous pas folle, de gueuler ainsi alors que vous en êtes en tord ? Tsk, idiote…

D’un pas, je revenais vers l’autre gras’homme et la gamine, puis avec un léger sourire, je regardais la jeune fille. Ses nombreuses couleurs entraient en harmonie avec le personnage fantasque à côté de nous. Je donnais plusieurs coups sur mes vêtements trempés pour en évacuer l’eau, puis sur une simple idée, je me mis à réfléchir. Je crois que malgré tout cela, les choses vont devenir intéressantes.

Si tu n'aimes pas quand ça chauffe, reste pas à côté de moi.


Dernière édition par Quiet Arcwind le Sam 23 Sep 2017, 20:52, édité 1 fois


avatar
Quiet Arcwind

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis-je ? (Feat Aliya, Shiver et Quiet)

Message par Hansel le Lun 11 Sep 2017, 18:54



Qui suis-je ?


De toute évidence, la beauté de mon interlocutrice n’avait d’égale que ça froideur. Quoiqu’il en soit, la réponse tant espérer me fut amené par une charmante demoiselle, plus coloré que mes camarades forains dans leur costume d’apparat le jour d’un spectacle. Ce qui toute fois n’enlevait rien au charme de cette personne. Elle avait la fois la fraicheur et le dynamisme d’un rire d’enfant couplé à l’extravagance mais non moins appréciable charisme d’un arc-en-ciel.

 
La jeune personne respirant la joie, la bonne humeur ainsi qu’une grande spontanéité s’empressa de nous faire part de la solution.
 
- Ohh, moi je sais, moi je sais ! C'est l'obscurité ! - Ah et bonjour, au passage !
 
Accompagnant ma réponse j’adressais à cette enfant un sourire des plus ravies.
 
_ Félicitation mademoiselle, vous avez trouvé !
 
Par un petit tour de prestidigitation je fis sortir de ma manche une rose que je tendais à la jeune inconnue. Il faudra que je remercie sir de Vincerian de m’avoir appris ce petit tour. J’exécutais ensuite une courbette avant d’entamer de modestes civilités.
 
_ Permettez-moi de me présenter, Hansel Nox, pour vous servir. Et quel nom porte ce charmant visage ?
 

Pendant ce temps la beauté glacial semblant à la fois agacée et frustré pour une raison qui m’est inconnus s’en alla sans réellement demander son reste. De toute évidence cette jeune femme réclamait tranquillité et solitude, je n’avais donc aucune raison d’abuser d’avantage de son précieux temps. Malheureusement une altercation avec un troisième personnage se fit entendre. Ce dernier inconnu en question arborait dans sa gestuel l’élégance mondains couplé à une certaine forme de force tranquille. Ajouter à cela un dialecte à la fois la fois beau et triste comme un chant d’église et mordant comme le vent du nord. Qu’elle étrange personnage.

(c) Rin sur Epicode


Je ne suis pas en sucre Puisque je suis Hansel



Thème musical:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis-je ? (Feat Aliya, Shiver et Quiet)

Message par Shiver Vega le Dim 17 Sep 2017, 18:43

Pour sa réponse exacte, la demoiselle fut récompensée par un sourire de la part du poseur de l'énigme, ce qui intensifia son propre sourire.
 
_ Félicitation mademoiselle, vous avez trouvé !
 
Mais il s'avéra qu'il ne s'agît pas de la seule récompense auquel elle eût droit, car à la façon d'un illusionniste, pour ne pas employer le terme magicien, le rouquin fit apparaître une rose qu'il tendit à Shiver. Cette dernière saisit la fleur avec délicatesse et la porta à son nez, afin d'en respirer le doux parfum, tandis que le jeune homme se présentait tel un gentleman.
 
_ Permettez-moi de me présenter, Hansel Nox, pour vous servir. Et quel nom porte ce charmant visage ?

Prenant à son tour de gracieuses manières afin de s'agencer à celles du rouquin, elle saisit de sa main libre le bas de sa robe pour faire une légère révérence.

- Enchantée, M. Nox. Pour ma part, je réponds au doux nom de Shiver Vega. Par ailleurs, cette rose est ravissante, je vous remercie de ce présent.

C'est au cours du laps de temps durant lequel les présentations s'effectuaient qu'Aliya, la camarade de chambre de l'Américaine, décida de s'éloigner, ne cherchant visiblement pas la compagnie. Shiver ne tenta donc pas de la retenir, mais son attention fut malgré tout de nouveau portée vers la blonde lorsqu'elle se mît à se disputer avec un garçon au sol. Une bête engueulade pour accuser mutuellement l'autre de la collision qui venait d'avoir lieu.

Qui avait raison, qui avait tort ? La demoiselle ne saurait dire parce qu'elle n'avait pas vu ce qui s'était passé en tant que tel et à vrai dire, la réponse l'importait peu. Toujours est-il qu'en entendant le jeune homme s'adresser de la sorte à sa colocataire, l'un des premiers adjectifs auxquels elle songea pour décrire ce nouvel individu fut insolent. L'Illinoise ne s'offusquait nullement du comportement dont il venait de faire preuve, car les apparences pouvaient s'avérer trompeuses et elle ne voulait pas le juger à tort. Elle ne faisait donc qu'un constat et ne bougea d'ailleurs pas d'un poil, lorsque le garçon d'une taille plutôt imposante vint se placer à côté d'elle et du dénommé Hansel. Alors qu'il tentait tant bien que mal d'essorer l'eau de ses vêtements, Shiver leva les yeux pour regarder juste au-dessus de sa tête.

* Nom : Quiet Arcwind. Tiens, c'est intéressant... *

Immédiatement, la jeune fille à la chevelure principalement bicolore eut une idée et n'attendit pas pour l'appliquer. Prenant un langage moins soutenu et plus familier, elle s'exclama en souriant :

- Alors, Quiet, comment ça va, en dépit de toute cette flotte ?

Elle ne le connaissait pas, il ne la connaissait certainement pas davantage, la réaction de Quiet allait donc probablement s'avérer divertissante, quelle qu'elle soit.



TRIANGLE TRIANGLE TRIANGLE

Invoquez-moi en #E900AD
avatar
Shiver Vega

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis-je ? (Feat Aliya, Shiver et Quiet)

Message par Aliya le Sam 23 Sep 2017, 21:25

Le garçon qui était rentrer en collision avec moi c’était écrouler à terre pendant que j’avais tenté de garder mon équilibre pour ne pas finir dans la même flaque à ses côtés, mon coeur battait à tout rompre d’avoir échappé à la catastrophe. Je le regardais mes yeux transpirait la méchanceté et débordait de cruauté envers cet inconnu qui gisait dans l’eau l’air totalement outrée, ce n’était pas que j’étais spécialement méchante du moins je ne le pensais pas c’est juste que je n’espérais pas me faire des amis et je voulais fuir les gens les plus possibles.
le garçon se releva rapidement et se dressait devant moi, je n’étais pas petite mais lui faisais facilement une petite tête de plus que moi, je ne me démontais pas et je continuais de le fixer droit dans les yeux tout en me contrôlant le plus possible, je ne voudrais pas activer mon pouvoir même si le drôle d’esprit sombre qui me suivait se donnait à coeur joie de vociférer tout les souvenirs de ce garçon mais j’avais appris à l’ignorer et je n’en faisais pas cas tenant tête à cet imbécile qui m’avais percuter. Un léger se dessina au bord de ses lèvres et me perturba quelques instants, qu’elle genre de personne était il pour sourire ainsi ?

« Tsk, idiote ! Transparente, non, mais gênante oui ! À cause de vous, me voilà trempé et sali. Vous n’avez décidément aucune manière. »

Je levais un sourcil parfaitement dessiné en signe interrogateur, gênant ? Il osait me percuter et et me traiter de personne gênante alors qu’il s’était mis sur mon chemin, et qu’en avais je a faire qu’il soit sale ou bien même tremper tout ceci était entièrement sa faute et il n’allait même pas s’excuser je soupirais agacer de cette situation ou sont ego dépassait l’entendement. J’avais été élevé par mes deux parents jusqu’à ce qu’ils soient assassinés sous mes yeux, mes manières je n’avais donc que ce qu’ils m’avaient appris et je détestais qu’on me critique ainsi quand tout cela touche à mes parents.

« Votre méprise est tellement banale, votre manque de respect, affligeant, et pour votre information, n’est cingler que les fous ! Et n’êtes vous pas folle, de gueuler ainsi alors que vous en êtes en tord ? Tsk, idiote… »

Sa façon de s’exprimer si particulière me déroutait, pour qui il se prenait d’avoir un langage si soutenu avec une personne qu’il ne connaissait même pas et qui visiblement devait avoir dans le même âge que lui. Je tiquais, moi ? J’étais en tord c’était visiblement le monde à l’envers, il ne manquait pas d’assurance même dégoulinant d’eau, je serrais mes mains l’une contre l’autre et je freinais mon envie irrépressible de le pousser une nouvelle fois pour que cette fois si soit vraiment de ma faute.
Il se retourna sans attendre que je lui hurle dessus une nouvelle fois et se dirigeais vers le duo haut en couleur qui m’avait adresser la parole auparavant avant d’enlever l’eau de ses vêtements comme il le pouvait, les mains sur les hanches je le fusillais toujours du regard en cherchant ma possible vengeance à tout cela.


« Alors, Quiet, comment ça va, en dépit de toute cette flotte ? »

J’enregistrais ce nom pour le mettre dans un coin de ma tête tout ce que je retenais c’était qu'il allait sûrement passer un sale quart d’heure. D’un pas, déterminer, je me dirigeais vers eux bien décider à régler ce conflit avec ce jeune homme peu importe l’issu de celui-ci.

« Quiet ! Mon mépris est banal attend de voir tu n’as encore rien vue, et je ne te conseille pas de voir à quoi tu devrais t’attendre. Le fou ici c’est celui qui ne regarde pas ou il va et qui ose dire que tout ceci est de ma faute, et qui en plus de ça ose me demander des excuses mais réfléchissez y deux secondes ! C’est plutôt vous qui me devez des excuses pour ça et m’avoir traité d’idiote ! »

Je lui faisais face une nouvelle fois, mes longs cheveux blonds s’emmêlait entre eux dans la brise qui se mélangeait à la pluie, mes vêtements étaient aussi tremper que les siens à présent et le froid s’incrustait de plus en plus à travers ma peau ce qui me donnait peu à peu la chair de poule. Des gouttes ruisselaient toujours sur mon visage qui ne laissait transparaître aucune émotion à présent le feu se calmait petit à petit, je me remettais en question devais je moi aussi m’excuser ? Je ne savais pas comment me comporter face à des gens, j’étais venu ici dans ce but à fin de pouvoir vivre plus facilement en paix avec moi-même et de développer ce que les gens appelaient « d’être sociable » se caractéristique qui chez moi n’avais jamais exister. Est ce que je l’avais blessé ? Je n’en savais rien mais est ce que je m’en souciais vraiment ? Et les jeunes gens qui avaient l’air si gentilles à ses côtés. Désarmée je baissais les bras pour les remettre dans l’alignement de mon corps et je regardais la jolie et jeune petite blonde si colorée et ensuite le premier jeune homme qui m’avait parler peu avant. Je les regardais d’un air plutôt désolé.

« Pardon pour tout à l’heure, je crois que nous sommes camarades de chambre ? Et désolé pour ton énigme je suis nul en énigme »

Je repassais mes yeux sur Quiet, ne sachant pas tellement quoi faire avec lui je préférais attendre sa réaction après tout ma réflexion était déjà lancer.


J'écris en #342771
avatar
Aliya

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum