Patient, patienter, patientons [PV Toko Saionji]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Patient, patienter, patientons [PV Toko Saionji]

Message par Yasushi le Ven 01 Sep 2017, 20:23

Rappel du premier message :



Patient, patienter, patientons

Cela faisait à quelques jours que j’étais réveillé et j’en avais déjà assez d’être bloqué dans mon lit. Je comprenais les raisons qu’avait Archie de m’empêcher de bouger entre les séances de rééducation : non seulement je n’arrivais pas encore à rester debout seul, mais en plus ma blessure à l’abdomen n’était pas encore guérie. Du coup, repos obligatoire pendant un temps indéterminé.
L’avantage était que j’avais tout le temps dont j’avais besoin pour remettre de l’ordre dans mes idées par rapport aux derniers évènements. Je pouvais même pleinement profiter d’être seulement moi puisque le squatteur était simplement endormi. Je ne l’avais pas senti se manifester d’une quelconque façon, ce qui n’était pas pour me déplaire. Cependant, il était une absence qui se faisait cruellement ressentir malgré la présence de mon père : Noa. J’avais bien compris qu’il était venu me voir juste avant que je me réveille. Mais pourquoi n’était-il pas revenu ? Pourquoi ne me laissait-il pas lui parler ? Etais-je pour lui qu’un outil cassé qui ne pouvait plus le satisfaire pleinement ou faisait-il exactement le contraire de ce qu’il attendait de moi depuis que je l’avais blessé à l’abdomen également ? Jouait-il les hypocrites ? En tous les cas, j’allais avoir quelques trucs à lui dire à la seconde même où je le croiserais, personnes autour ou non, il n’allait pas y échapper. J’étais même prêt à lui hurler à travers les couloirs ou prendre le mégaphone pour être certain qu’il m’entende.
L’inconvénient… c’est qu’il faisait un très grand soleil dehors et que ça me donnait envie de me dégourdir les jambes. Ne serait-ce que pour évacuer l’énervement accumulée jour après jour à cause de l’absence d’une certaine personne. Heureusement, l’absence de l’autre emmerdeur connu que de moi me permettait de ne pas laisser entrevoir ma frustration et gâcher les retrouvailles que j’avais avec Archie, Marco et Tori pour le moins.

En cette belle journée ensoleillée, alors que j’étais donc encore enfermé et cloué au lit, je regardai le ciel quand j’entendis quelqu’un entrer. Archie, comme à son habitude, alla s’occuper de cette personne, délaissant un moment le travail que je le laissais faire en ne lui parlant pas. Par respect, je n’écoutai pas ce qu’il se passait. Puis, ce ne serait pas cool que j’écoute une conversation traitant un sujet… privé. Pourtant, l’envie de voir un peu de monde me démangea autant que celle de marcher.

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Re: Patient, patienter, patientons [PV Toko Saionji]

Message par Yasushi le Dim 03 Sep 2017, 20:07



Patient, patienter, patientons

Il semblait que, malgré que la situation ne soit pas encore tout à fait réglée, mes paroles avaient eu pour effet de calmer, rassurer et convaincre la jeune femme que tout irait bien. Heureusement d’ailleurs puisque je n’avais clairement pas la force de la retenir de quelque façon que ce soit. J’avais envie de rire jaune en comparant mon état à ceux par lesquels j’étais passé au cours de ma vie. Je pensais notamment au jour où j’avais été poignardé à multiples reprises et celui où j’avais été tabassé par Jïnn pour qu’il ne se fasse pas tuer. Quoi que, vue la différence de force entre lui et moi il n’y avait pas grande chance pour que ça arrive…
Doucement, des sourires se dessinaient sur son visage, l’éclairant d’une façon fort jolie. J’en souris moi-même en pensant qu’elle devrait s’autoriser plus souvent d’afficher ce genre d’expression, quoi qu’avec plus de joie ce serait encore mieux. Et ce n’était pas à cause du baiser ou de la douleur. Non, je le pensais réellement et j’en vins à rougir très légèrement. Toko, quant à elle, eut bien plus de rougeurs au niveau des joues alors qu’elle baissait la tête pour le poser une question qui semblait un peu sortie de nulle part :

- Si je suis à nouveau en danger... Vas-tu... me retrouver ?

- Si je suis mis au courant et en état de faire quelque chose pour toi, lui répondis-je sans réfléchir, bien entendu que je t’aiderais. Mais il faut que tu saches que je le ferais aussi pour n’importe quelle personne qui est en danger. Après tout, je ne plus voir personne mourir…

J’avais avoué cela en perdant totalement mon sourire, assombrissant mon visage. Je ne lui avais pas mentit puisque c’était ce que j’avais fait pour Marco, pour exactement la même raison. Trop de personnes étaient mortes sous mes yeux et j’avais eu la frayeur de ma vie en constatant que mon père était couvert de sang pendant le banquet. J’imaginais assez bien ce qu’il avait ressenti en me voyant dans le coma, également à deux doigts de la mort. Et cela me faisait réaliser pourquoi il voulait tant que je sois raisonnable en restant à l’académie, prendre moins de risques pour ma personne… Ce temps à rester là m’avait fait comprendre tout cela. Pourtant, cela n’enlevait en rien ma crainte de voir à nouveau mes mains salies par le sang d’une prochaine victime. Crainte que devait également avoir Noa désormais sans que je puisse lui dire ce que j’en pensais. S’il était venu après mon réveil, certainement aurions-nous pu en parler. Cherchait-il vraiment à attendre que je ne puisse plus être aussi calme ?

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patient, patienter, patientons [PV Toko Saionji]

Message par Invité le Dim 03 Sep 2017, 21:02



Patient, Patienter, Patientons



Toko se sentait mal d'avoir sortit une telle question aussi soudainement. Surtout que Yasushi lui répondit de manière si sérieuse, si... détaché. Évidemment, à quoi s'attendait-elle? Que le jeune homme devienne son chevalier en armure sur son cheval blanc? Elle n'avait jamais cru aux contes de fées, pourquoi commencer maintenant?

- Si je suis mis au courant et en état de faire quelque chose pour toi, bien entendu que je t’aiderais. Mais il faut que tu saches que je le ferais aussi pour n’importe quelle personne qui est en danger. Après tout, je ne plus voir personne mourir…

Comme le visage de Yasushi c'était assombrit, Toko perdu son sourire à son tour, pour une raison plus égoïste sans nul doute. Elle devait se faire une raison. Passer à autre chose, oublier... Mais son coeur était si meurtri en ce moment. Elle porta sa main non tenue par Yasushi, glissant ses doigts dans la chevelure dorée du garçon. Ils étaient si doux au toucher...

- Et moi... et tout ceux à qui tu es venu en aide, ne veulent pas te voir mourir non plus.

Heureusement qu'elle s'était rattrapée à temps.

- Si tu meurs, tu ne pourrais plus revoir les gens qui te sont chers. D'une manière ce serait comme tous les sacrifier, tu ne crois pas?

Elle ne donna pas de détails sur ce qui concernait son éternité après la mort, décidant de taire ses croyances pour le moment. L'imaginer ailleurs qu'au Paradis était beaucoup trop cruel à ses yeux. Yasushi était comme un ange gardien sur cette terre. Il ne pensait qu'à aider autrui... Toko se disait qu'elle devrait suivre son exemple. Peut-être devrait-elle simplement faire voeu de chasteter et vivre en couvent, tel que son grand-père l'avait souhaité. Elle ne serait peut-être pas autant torturée par ses tentations malsaines là-bas.


(c) Rin sur Epicode

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patient, patienter, patientons [PV Toko Saionji]

Message par Yasushi le Dim 03 Sep 2017, 22:29



Patient, patienter, patientons

Pensant que j’avais assombri la conversation par le sourire de Toko qui disparaissait, je tournai la tête vers la fenêtre pour regarder le ciel à nouveau, pensif. Et, après un instant, je sentis une main passer dans mes cheveux. Cela me rappela douloureusement le geste qu’avait l’habitude de faire Noa : passer une mèche de mes cheveux derrière mon oreille. Cela me manquait mine de rien, tout comme sa présence et tout ce qui se rapprochait à tous les bons moments que j’avais passés à ses côtés…
*Si seulement il pouvait entendre raison pendant ma convalescence…* pensai-je juste avant que la jeune femme à mes côtés ne déclare :

- Et moi... et tous ceux à qui tu es venu en aide, ne veulent pas te voir mourir non plus. Si tu meurs, tu ne pourrais plus revoir les gens qui te sont chers. D'une manière ce serait comme tous les sacrifier, tu ne crois pas ?

- Je m’en doute bien, répondis-je sans la regarder. Malheureusement, je n’ai pas besoin de mourir pour être séparé des personnes qui me sont chères…

Il n’y avait pas à chercher très loin pour savoir de quoi je parlais, même sans connaître mon passé. Je savais pourtant que ma mort n’aiderait personne et c’était bien pour ça que je ne prenais pas de mesure radicale concernant mon problème récurrent que j’aimais appeler « le squatteur ». Au moins, comme ça, j’aurais été certain de ne plus avoir de soucis et de pouvoir revoir ma mère. Quoi que ma place fût peut-être dans un endroit plus sombre que là où elle se trouvait. Je n’en savais rien. En tous les cas, ma mort n’aurait pas aidé les gosses qui avaient désormais un foyer, ni Archie qui comptais désormais des enfants dans sa famille et Miko serait restée seule sans personne pour simplement l’écouter se vider le cœur. D’ailleurs, qui m’avait remplacé pendant mon absence ? J’espérais qu’elle allait bien. J’avais demandé à Archie de ne pas l’appeler de peur qu’elle se mette en tête de me guérir. C’était le seul moyen que j’avais de la protéger.

Me tournant à nouveau vers la jeune femme, je me rendis compte qu’elle aussi était pensive. Cela me fit un peu sourire le temps d’une seconde, le temps de remarquer que cela ne devait pas être très joyeux. Je lui demandai donc :

- A quoi penses-tu ?

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patient, patienter, patientons [PV Toko Saionji]

Message par Invité le Lun 04 Sep 2017, 07:52



Patient, Patienter, Patientons



Yasushi ne la regardait pas, en fait, il semblait ne pas voir ce qu'il se trouvait devant lui, regardant au loin, perdu dans ses pensées alors qu'il lui répondit.

- Je m’en doute bien. Malheureusement, je n’ai pas besoin de mourir pour être séparé des personnes qui me sont chères…

Toko baissa la tête tristement, pensant qu'il avait raison, mais elle ne comprenait pas le sens profond de ses paroles,
ce qui lui pesait vraiment sur le coeur et ce qu'il faisait qu'il disait cela. Yasushi cachait bien des choses... Elle l'avait bien vu dès sa rencontre avec lui avec cette histoire d'assassins. C'était effrayant et surréel de voir quelqu'un d'à peine plus vieux qu'elle avoir ce genre de vie. Pourtant elle voulait lui venir en aide et l'aider à porter ce fardeau. Était-ce à cause de la dette qu'elle croyait avoir envers lui ou de ce qui tourmentait son coeur?

- A quoi penses-tu ?

- Au fait que tu es un être bien mystérieux, Yasushi...

Ce n'était pas complètement cela, mais cette pensée faisait partie de l'amalgame de tant d'autres qui la déchiraient.
Elle se leva, lâchant la main du jeune homme à regret, mais il le fallait.

- Noa a bien de la chance... Repose-toi bien et guéris. Pour lui.

Toko s'inclina avant de tourner les talons. Elle ne pouvait pas se permettre de rester aussi près de Yasushi... C'était mal.


(c) Rin sur Epicode

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patient, patienter, patientons [PV Toko Saionji]

Message par Yasushi le Lun 04 Sep 2017, 14:08



Patient, patienter, patientons

Pour toute réponse, Toko me déclara qu’elle me trouvait bien mystérieux. Il me semblait que, outre les non-dits, je ne comprenais que la moitié de ce qu’elle voulait me dire par là. Du coup, je ne sus pas quoi lui répondre et, quand elle se leva en me lâchant, je ne pus que l’écouter me dire :

- Noa a bien de la chance... Repose-toi bien et guéris. Pour lui.

Puis, sans me laisser lui répondre quoi que ce soit, elle s’inclina et partit. Avais-je dit quelque chose qu’il ne fallait pas ? A moins que ce ne soit à cause du baiser ou de ce qu’elle pensait faire d’elle une personne horrible ? Puis… n’était-ce pas de la jalousie que je pouvais déceler dans ses paroles ? Jalouse… de Noa ? Sérieusement je ne comprenais pas vraiment, un peu comme j’avais moi-même été surpris par mon comportement jaloux face à la proximité d’une fillette envers le Rubis. Je ne savais même pas ce qui m’avait pris et j’avais une certaine envie de dire que c’était à cause du squatteur. Malheureusement, je ne savais pas ce qui en était, donc je préférais ne pas me prononcer à ce propos comme tant d’autres sujets. Il allait tout de même falloir que je présente des excuses à la jeune fille avec qui j’avais eu un comportement… odieux. Comment s’appelait-elle déjà ? Maya, non ? Impossible de vérifier comme ça, mais je trouverais bien un moyen de la revoir.

Tournant à nouveau la tête en direction de l’extérieur, je repensai à ma dernière visiteuse et le baiser qu’elle m’avait volé. Je ne savais pas pourquoi j’avais presque eu envie de le lui rendre. Bien entendu, la gente féminine ne me laissait pas indifférent, mais là… Merde ! Mais à quoi je pensais ?! J’étai en couple ! Je n’avais pas le droit d’aller voir ailleurs. Alors pourquoi me sentais-je si confus ? Etait-ce parce que l’attitude de Noa glissait des doutes affreux dans le cœur ? Oui, c’était bien possible...

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patient, patienter, patientons [PV Toko Saionji]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum