You keep running like the sky is falling - Pv Aegis - [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

You keep running like the sky is falling - Pv Aegis - [Terminé]

Message par Shae' le Dim 13 Aoû 2017, 22:53

Les jours se ressemblaient de plus en plus à l’académie et je commençais sérieusement à me sentir seule ici à déambuler tous les jours dans les couloirs sans vraiment d’objectif précis j’étais tel un fantôme sans pensées sans sentiments, juste un personne qui marche toute seule le long des couloirs évitant les gens aux possibles. Cette journée ne faisait pas exception et je me trouvais dans les couloirs après une journée cours épuisant ou j’avais essayé de me concentrer avec peine sur les sujets de chaque cours, mais faire fonctionner mon cerveau était épuisant.
Les derniers temps je m’étais concentrée sur ma technique pour manier ma dague sur le terrain d’entraînement et j’y passais des heures d’ailleurs le plus tard possible jusqu’à l’épuisement. Les bénéfices commençaient à se voir de jour en jour mais la fatigue se faisais énormément ressentir après les derniers événements, j’avais participé à un cours de pouvoir avec une professeur horriblement exigeante mais qui m’avait quand même beaucoup aider mais j’avais dû tailler le dos de mon camarade Jïnn, et même si il ne ressentait pas la douleur je n’étais pas forcément fan de l’idée et cela m’avait totalement vidé. Les jours suivants j’avais été confronté à une soirée particulière à essayer d’entrée dans une cabane refermant des secrets et la aussi je m’étais épuisé et depuis tout ça je continuais de m’acharner à la tâche parce que le fait de s’occuper sans cesse ou de marcher sans but m’évitait de réfléchir aux choses qui me tourmentaient et elles étaient plutôt nombreuse. En l’espace d’un mois je n’avais pas beaucoup évolué dans mes relations avec les gens moi qui avais prévu de faire des efforts j’avais juste continué à me renfermer sur moi-même en repensant aux peu de gens que je connaissais ici.

La chaleur n’avait toujours pas quitté le ciel de l’académie et la supporter était difficile, la chaleur donnait l’envie de fuir et d’aller faire de longue promenade au bord de la mer prendre l’air frais et respirer la liberté que l’océan semblait m’apporter. L’océan avait beaucoup de qualité que je n’avais pas et j’appréciais d’autant plus aller à la mer pour ça, pour observer les vagues aller et venir à leurs guises et voir l’océan s’étendre à l’infini. J’avais l’impression que l’océan prenait le contrôle comme il le désirait et c’était quelques choses qui m’échappait particulièrement le fait d’avoir le contrôle était totalement impossible pour moi. Je ne pouvais rien prévoir et chaque chose que j’essayais de garder pour moi semblait vouloir s’échapper au moindres faux pas. Je ne comprenais pas toujours pourquoi il en était ainsi ni ce que j’avais fait de mal pour provoquer tout ça mais je savais que je ne pouvais rien y faire et je devais simplement m’y résoudre, c’est comme ça que je voyais les choses. Mais ici il n’y avait pas d’océan tout prêt et je devais me contenter de pouvoir retrouver cette petite liberté à l’extérieur dans les jardins de l’académie.

Je marchais doucement dans le hall d’entrée dans ma robe beige que j’avais enfilé rapidement pour essayer d’échapper à la chaleur, elle était d’un beige rosé assez simple et discrète cintrée à la taille et partant un peu plus évasé et fluides à partir des hanches, les épaules était légèrement dénudés car les manches se situaient sur le haut des bras. Le dos était à la base ce que j’aimais le plus dans cette robe, sur la nuque le tissu était attacher par un petit ruban de la même couleur que la robe et le reste du dos était découvert comme ci un énorme losange avait été découper dans la robe. J’aimais énormément cette robe habituellement mais depuis l’accident je n’osais plus rien porter qui montrais trop mon dos à cause de la cicatrice que j’avais mal soigné et qui était voyante à cause de son épaisseur et du relief qu’elle créait sur ma peau. Pour cette fois ça irait puisque je voulais m’éloigner dans les jardins et qu'on ne la voyait pas entièrement. 

Je m’arrêtais un instant vers le panneau d’affichage ou plusieurs événements sportifs étaient affichés et je mis l’information dans un coin de ma tête ne sait on jamais cela pourrait me servir à m’occuper autrement car pour le coup j’avais vraiment fait le tour de ce dont j’étais capable de faire seule. Je tournais le dos au panneau d’affichage et je franchissais les grandes portes donnant sur les jardins de l’académie. Le peu d’air étouffant venait déjà s’engouffrer par les portes et me caresser la peau au passage. Doucement je refermais les portes derrière mon passage pour préserver la fraîcheur des bâtiments et je descendais doucement les petites marches pour qu'enfin mes pieds arrivent dans l’herbe. Je n’avais pas mis de chaussures, je voulais pouvoir sentir l’herbe sous mes pieds et puis j’aimais bien marcher pieds nus que ce soit dehors ou à l’intérieur c’était beaucoup plus confortable que d’être enfermé dans des chaussures.

J’avançais le soleil dans le dos en cette fin d’après-midi essayant de trouver l’endroit dans le jardin où il y aurait le moins de monde possible, ce n’est pas que les autres me dérangeaient mais comme je me sentais affreusement seule en ce moment je préférais rester loin des autres qui m’y faisais penser tout le temps. Je baissais ma tête en marchant regardant le sol recouvert de petites pâquerettes, et je laissais tomber mes cheveux devant mon visage je n’avais pas pris la peine de les attacher et il avait incroyablement poussé en quelques mois depuis mon arrivée.
Mes pas étaient lents, mais comme je n’avais pas de but précis n’y d’endroit ou me rendre vraiment je n’en avais que faire. Marcher pieds nus n’était pas toujours agréable quand les graviers des chemins se dessinant dans les jardins se retrouvaient sur l’herbe et s’incrustaient sous mes pieds, mais je ne grimaçais même plus je pouvais supporter tellement plus à présent que je ne devais plus avoir mal pour si peu.

À force de marcher je n’entendais plus trop de voix autours de moi et je relevais doucement la tête pour affronter les rayons UV qui traversaient le peu de nuage présent et je regardais les alentours l’endroit était plutôt calme voir désert. Je détaillais cet endroit des jardins que je connaissais plutôt bien à présent car j’y étais revenu plusieurs fois avec un espoir. J’avançais sous un arbre pour m’abriter du soleil un instant et évitez les coups de soleil malvenu surtout que l’infirmier m’avait bien dis de ne pas exposer ma cicatrice tant qu’elle ne serait pas devenu blanche. L’endroit était redevenu paisible comme bien avant le banquet d’anniversaire qui avait tourner au cauchemar, la scène avait disparu et la piscine aussi et depuis le temps l’herbe qui avait été abîmer en dessous avait eu le temps de reprendre sa couleur initiale.À force de marcher je n’entendais plus trop de voix autours de moi et je relevais doucement la tête pour affronter les rayons UV qui traversaient le peu de nuage présent et je regardais les alentours l’endroit était plutôt calme voir désert. Mentalement je repassais ce début de soirée pour chercher à comprendre ce qui avait mal tourner cette fin d’après-midi la, je revoyais la robe que j’avais enfilé et qui était à présent détruite, je revoyais les tables et Aegis complètement tremper mais toujours aussi beau et souriant avec moi. Mais je ne voyais toujours pas ce qu’il s’était passé entre nous ni ce qu’il avait voulu me cacher mais depuis quelques Choses s’était brisé. Il m’avait abandonné ici au milieu du chaos qui commençait à prendre forme petit à petit et il n’avait jamais pris des nouvelles, je ne l’avais plus jamais croisé d’ailleurs. Je n’avais jamais compris et pourtant ce n’était pas faute d’y repenser tout au long de mes journées et plus le temps passait et plus j’étais blessé par cette absence qu’il avait créé. Pourquoi avoir fait tout ça avec moi si c’était pour me laisser seule après tout ça. D’un coté j’avais tellement envie de le revoir même si c’était blessant de me confronter à lui j’en avais envie, j’en avais besoin. Mais de l’autre coté qu’est ce qui excusait tout ça, le fait de m’avoir abandonné sans nouvelle, de m’avoir menti, et de partir plus d’un mois en faisans le mort. Je ne savais pas ce que je représentais pour lui mais pour moi il représentait énormément et les mots ne suffisent plus à expliquer à qu’elle point tout ça m’avait toucher.

Tournant le dos à tout l’espace devant moi j’observais le grand buisson prêt de l’arbre ou nous avions atterri quand il avait tenté de me pousser pour m’éviter l’eau de la piscine mais c’était aussi là où je l’avais vue pour la dernière fois. Je m’en approchais le buisson avait à présent une multitude de petites fleurs rouge, toute plus jolies les unes que les autres je tendais ma main vers l’un d’elle et je l’arrachais pour la tenir et jouer avec, et mentalement je fermais les yeux pour essayer de revoir sont visage qui me hantait depuis un mois à présent ne sachant pas si j’allais le revoir mais surtout dans qu’elle conditions. Dos à tout ce qui m’entourait je ne regardais plus que les fleurs laissant mes pensées vagabonder ou bon leur semblerait. Le vent continuait de venir jouer avec mes cheveux et les branches du buisson et le soleil continuait de taper sans ménagement.
avatar
Shae'
Administratrice

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: You keep running like the sky is falling - Pv Aegis - [Terminé]

Message par Aegis le Lun 14 Aoû 2017, 14:23

 

You keep running like the sky is falling

 

{ PV Shaerina }

Le soleil irradiait de sa lumière les jardins de l’académie, Aegis avait erré dans son uniforme une bonne partie de la journée. La chaleur étouffante lui avait fait ôter sa veste et l’avait posé sur son épaule. Le jeune homme s’était mis en quête d’un coin à l’ombre ou il aurait pu se poser loin du tumulte et des tracas quotidiens. Si la vie n’était pas si éprouvante à l’académie, celle d’un ado était tout autre.

Gérer les sentiments contradictoires, les peines de cœur, les doutes… Et des doutes il en avait beaucoup. Cette fameuse journée dans le jardin, ce banquet qui avait dégénéré. En fermant les yeux, il revoyait sans cesse cette scène. Sa coupure près du bassin, le sang qui avait coulé dans la piscine et s’était probablement mélangé avec plusieurs utilisateurs de dons.

Aegis avait paniqué ensuite, si son pouvoir s’était déclenché, devoir amplifier le don de plusieurs personnes à la fois l’aurait tué sur le coup. Il aurait bien souhaité en parler à Shaerina, mais elle n’aurait rien pu faire impuissante face à ça, elle se serait inquiétée impuissante et il fallait réagir vite.

Il inspira et expira profondément toujours en faisant le vide dans sa tête, que s’était-il passé ensuite, certains souvenirs étaient flous. Quelqu’un de rapide…. Quelqu’un de très rapide avait perdu le contrôle et s’était mis à charger sur tout le monde, les mettant davantage en danger. Aegis avait juste eu le temps de plonger sur son amie afin de la protéger et ils avaient roulé tous deux, dans un buisson.

Et c’était là, que ses souvenirs étaient le plus douloureux, il n’avait pas pu répondre à ses questions, le pacte avec Narok, sa blessure au bord de la piscine, le fait d’avoir complément gâché tous les efforts de Shae pour la soirée. Dans sa tête, il était en danger de mort et tout ce qu’il souhaitait, s’était s’éloigner de la zone d’influence de son pouvoir le plus rapidement possible.

Elle lui en voulait de ne rien dire, il le comprenait parfaitement, mais il n’allait pas lui dire qu’il risquait la mort s’il activait son pouvoir sans faire attention. Dans ses souvenirs elle s’était ensuite levée et lui avait adressée un dernier regard assassin. Sa relation avec Shaerina était-elle déjà terminée alors qu’elle débutait à peine ?

C’était bien trop d’émotion pour lui, il se releva en vitesse et s’éloigna de cet endroit le plus rapidement possible. Aegis avait couru, couru longtemps sans s‘arrêter, il avait quitté l’académie, pris le premier bus venu et avait finir par la force des choses à retourner chez la fameuse Judith. L’air pitoyable, les larmes aux yeux, elle n’avait pas eu le cran de le renvoyer.

- Ah un coin à l’ombre enfin !

Le jeune garçon se posa et s’adossa contre le tronc d’un arbre avec vu sur l’intégralité du jardin, il semblait y avoir une jeune femme devant lui, mais avec la distance il ne la reconnaissait pas. Il repensa encore une fois dans sa tête ce qui était arrivé ensuite. Les premiers jours chez Judith avaient été plutôt calmes, un peu trop d’ailleurs, Aegis avait passé son temps en position fœtale dans un coin de la chambre d’amis sans manger.

Au bout d’un moment, la jeune femme qui l’hébergeait avait fini par se mettre en colère et l’avait trainé de force dans la baignoire, elle l’avait giflé avec sa force surhumaine ce qui après coup devait être une petite erreur de ça part. Avec la marque de la main de la maitresse de maison incrustée sur sa joue Aegis n’avait plus le choix, il devait se reprendre et en vitesse.

Premier véritable chagrin d’amour après tout, il avait été assez pitoyable comme ça. Il avait ensuite pris la décision de tout raconter à Judith, sur sa blessure, sur le fait que son pouvoir aurait pu le tuer ce jour-là, la peine qu’il avait infligée à Shaerina bref, tout ! Après avoir tout dit, elle lui avait redonné une gifle sur l’autre joue, soi-disant pour le côté symétrique, mais c’était plus pour la peine infligée à une autre fille et le fait de l’avoir laissé sans réponse aussi longtemps. Le garçon avait encaissé, c’était mérité après tout.

Les jours et semaines qui avaient suivis, ils avaient passés leur temps à améliorer le pouvoir d’Aegis chaque jour un peu plus, le poussant dans ses derniers retranchements à chaque fois. S’il voulait devenir quelqu’un de fiable sur lequel Shaerina pouvait se reposer il devait en passer par là. Chaque soir, il finissait dans un état d’épuisement total, mais au final tout ça, commença à payer. Au début, la différence était à peine perceptible, mais après deux ou trois jours les effets secondaires dus à l’utilisation de son pouvoir s’étaient amoindris. Il pouvait maintenant l’utiliser plusieurs fois par jour sans se fatiguer outre mesure, quelques vertiges, un mal de tête de temps à autre, mais tomber dans les vapes… ça c’était bien fini !

Vint le jour des adieux avec Judith, tous deux s’étaient beaucoup rapprochés et finalement il la voyait un peu comme la grande sœur qu’il aurait aimé avoir. Prise d’affection pour lui à la manière d’un petit frère elle lui avait déposée un bref baiser sur le front et l’avait giflé une dernière fois, mais sans sa force de gorille. Aegis était prêt à faire son retour.

Il se releva de sa petite place assise tout en observant la jeune femme qui marchait pieds nus dans l’herbe, sa silhouette lui disait quelque chose, même de loin certains traits lui étaient familiers. Le hasard faisait bien les choses finalement. Il se leva doucement et se dirigea vers elle. Il avança dans son dos, sans se faire voir et plus il se rapprochait, plus sa confiance en lui s’évaporait. Il serra les poings et continua dans sa direction. Il n’était plus deux ou trois mètres d’elle à présent. Allait-elle l’ignorer, le gifler ou pire encore le quitter définitivement ?

- Je t’ai dit que tu étais magnifique dans cette robe ?
 


Dernière édition par Aegis le Dim 20 Aoû 2017, 19:27, édité 4 fois


Hebergeur d'image
avatar
Aegis
Administrateur

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: You keep running like the sky is falling - Pv Aegis - [Terminé]

Message par Shae' le Lun 14 Aoû 2017, 17:38

Le premier souvenir dont je me rappelais était la fois ou l’on c’était rencontrer, nous nous étions mal compris et c’était un terrible malentendu assez drôle quand on y repensait même si techniquement l’un comme l’autre nous aurions pu finir au poste de police, moi pour avoir été prise pour une meurtrière et lui pour un fou échappé d’un asile. À ce souvenir un sourire se dessina sur mes lèvres, la suite de la nuit avait été tout aussi compliqué avec l’attaque du chien mais tout ce que je retenais c’était que nous nous étions protégé mutuellement sans nous connaître et nous avions tissé un premier lien qui n’était pas rien dans ce genre de circonstance nous avions établi la confiance et c’était assez rare que je la donne à quelqu’un surtout aussi rapidement. À ce souvenir je me rappelais de son petit sourire timide et de la personne qu’il était, réservé et surtout adorable et à cet instant précis je faisais peine à voir à essayer de me rappeler des bons souvenirs pour réparer les dégâts causés par cette même personne.

Le deuxième souvenir auquel j’aimais repenser comme n’importe qu’elle fiche éperdument éprise d’un garçon était la première fois où il m’avait embrassé, j’étais la dans ce grenier aussi confus qu’aujourd’hui face à mes sentiments envers lui et ne sachant pas quoi en faire. Mais me le rappeler me donnait toujours les mêmes battements aux Coeur et je ne pouvais nier que même s'il m’avait abandonné et tourner le dos sans même me donner de nouvelle j’étais toujours aussi folle de lui et cela ne m’aidait pas à essayer de le mettre de coter. Je n’avais pas beaucoup essayé à vrai dire j’avais repassé exprès dans ma tête chaque chose le concernant, je n’étais plus concentré en cours je n’écoutais tout simplement plus et si je ne le voyais plus jamais je ne savais pas comment j’allais mettre de coter mes sentiments pour avancer et puis même si je devais lui faire face comment je ferais ? D’un coté j’aurais envie de juste me blottir contre lui et de respirer sont parfum et d’un autre j’aurais envie de lui hurler dessus de m’avoir lâchement laissé. Je savais parfaitement pourquoi je voulais me jeter dans ses bras la raison était simple je l’aimais toujours autant peu importe ce qu’il se passe, mais je savais aussi pourquoi je voulais lui hurler dessus et la liste s’allongeait plus les jours passaient. Tout d’abord au banquet il avait essayé de me cacher des choses et il avait d’ailleurs réussi, ensuite il n’avait pas fait preuve d’honnêteté avec moi alors que pourtant je pensais que nous pourrions tout nous dire, il m’avait laissé partir sans même me retenir sans même essayer de s’excuser. Et ensuite une fois sorti de ce stupide buisson j’avais vécu la pire soirée j’avais été blessé et j’aurais voulu qu’il vienne me voir qu’il prenne des nouvelles de moi ou bien qu’il prenne un peu soin de moi. Mais rien de tout ça n’était arrivé et il s’était lamentablement éclipsé de ma vie le plus discrètement possible et je refusais de compter les jours de plus qui s’ajoutait à mon compteur chaque nuit. 

Je laissais tomber à terre la fleur que j’avais réduite en bouilli à force de jouer avec entre mes doigts, ceux-ci avaient pris une teinte légèrement rosé à cause de la couleur de la fleur. J’en attrapais sauvagement une autre m’en prenant à se pauvre buisson qui m’avait foutu en l’air ma soirée alors qu'au final il n’y était pour rien. J’entreprenais d’arracher les pétales une par une en jouant au jeu du « Il m’aime, un peu, beaucoup … » Mais le résultat final était "pas du tout" et je la laissais tomber à terre elle aussi sans ménagement. Je pris soudain conscience que peut être que oui, peut être que cette stupide fleur avait raison, peu être qu’il avait fait une erreur et que finalement il ne m’aimait pas et que c'est pour ça qu’il préférait fuir loin de moi pour que inévitablement mon coeur s’éloigne de lui-même à force des jours passer loin.

Mon visage ne transmettait plus qu’un reflet de tristesse, mes yeux regardaient autour de moi mais ils étaient vides, dénudés de la moindre émotion. J’avais sincèrement besoin de bloquer l’accès à mon coeur pour pouvoir avancer et ne plus penser à ce qui faisait mal. Je réfléchissais à l’entraînement que je ferais ce soir, mais même là mon esprit divaguait encore sur lui, il avait dit qu’on s’entraînerait ensemble, si il voyait les progrès que j’avais fait même en combat serait t’il impressionner ? Ou bien peu être qu’il s’en fichait simplement.

« Je t’ai dit que tu étais magnifique dans cette robe ? »

Je redressais la tête en face de moi mais la voix venait de mon dos, et je n’osais pas me retourner. Cette voix je pourrais la reconnaître car elle était douce et emprunt de gentillesse peu importe le moment. Est ce qu'à force de penser à lui j’avais fini par le faire matérialiser à coté de moi ? Ou simplement je rêvais ? Parce que tout ça je n’y croyais plus et je refusais d’y croire que après tout ce temps il soit là. Mon coeur battait fort dans ma poitrine et j’étais comme tétanisé essayant de rassembler mes esprits. Je n’avais pas besoin de me retourner pour être sûr que c’était lui, je le savais simplement. Essayant de respirer le plus normalement possible alors que mon souffle c’était accélérer lui aussi, ma tête fourmillait de pensée toutes les plus contradictoires les unes et les autres s’entrechoquant m’empêchant de trouver quoi faire, et bloquant mon cerveau qui m’obligeait à rester dos à lui pour ne pas l’affronter. Mentalement je me hurlais de lui parler de lui répondre, de l’embrasser, de me jeter dans ses bras, de lui hurler dessus, de le pousser loin de moi, et de m’enfuir. Tout ça était vraiment confus pour moi et le trop-plein d’émotion me faisait monter les larmes aux yeux et on aurait pu croire une crise de panique face à un public de milles personnes alors que non ce n’était que lui, oui c’était Lui. Rassemblant mon courage comme je le pouvais je lui adressais quelques mots sans même me retourner pour ne pas craquer je devais rester lucide pour savoir, je voulais juste connaître le pourquoi de tout ceci. 

« Je … Je ne crois pas, il me semble que tu n’en as pas vraiment eu l’occasion … Après tout tu m'as abandonner depuis un moment déjà .. »

J’inspirais péniblement, je ne savais pas vraiment quoi lui dire ou tout simplement par ou commencer, il m’avait promis de ne plus jamais me laisser et pourtant il l’avait fait et j’étais terriblement désemparé face à cette situation. Je laissais tomber les dernières fleurs que j’avais arrachées avant de laisser retomber mollement mes bras dans le vide. Il allait bien falloir que je retourne et je mis de longue minutes à essayer de me concentrer sur quelques choses pour oublier que je voulais juste pleurer pour toutes les raisons du monde, j’avais pris sur moi tellement de temps depuis sont départ que tout voulait ressortir maintenant mais je devais montrer que j’étais plus forte que ça. Serrant machinalement les poings je me tournais pour enfin voir sont visage, pour l’affronter plantant mon regard droit dans ses yeux, cherchant à voir quelques indices sur ses intentions mais les miens refusait de voir quoi que ce soit. Il se pointait la devant moi après tout ce temps presque comme une fleur avec un compliment, mais est ce qu’il pensait qu’un compliment pouvait arranger les choses. D’autant plus que me trouver magnifique dans l’état dans lequel j’étais à présent cela ne pouvait être possible je collectionnais les bleus chaque jours, j'avais hérité d'une affreuse cicatrice, quand d'autres avaient pris le soleil moi j'étais simplement rester pâle. Dans un signe de protection et aussi parce que c’était rassurant je croisais mes bras autour de moi et je cherchais les mots justes.

« Je ne comprends tout simplement pas … Pourquoi ? Est ce que, ce que tu caches valait vraiment la peine infligée ! … ( Je soupirais longuement rivant mon regard au sol ) Et puis ou était tu passer tout ce temps … Qu’est-ce que ça veux dire .. »


Je m’arrêtais faute d’arriver à aligner des mots cohérents, ce n’était pas facile de lui demander les choses avec ce que je ressentais à présent. Mon esprit était divisé en deux, la tristesse de le revoir ici et de savoir comment tout ceci allait se terminer, et la colère de tout ce qu’il avait fait. Tout ce que je savais et que ce genre de mélange n’emmenait rien de bon chez moi et que je n’étais capable de rien dans ce genre de phase à part de réagir au quart de tour ou de finir vraiment plus que blesser.

J’attendais un peu refusant de recroiser à nouveau sont regard, mais j’étais incapable de me contenir plus longtemps je voulais juste m’enfuir et aller me cacher quelque part où je ne croiserais personne pour exprimer ma peine. 

« Je suis désolé mais je ne peux pas .. »

Je balançais cette phrase rapidement avant de me retourner à nouveau et de m’éloigner légèrement de lui sentant mes yeux me piquer. La vie ici n’était pas facile mais pourtant affronter quelqu’un qui vous blesse était beaucoup plus difficile qu’affronter des ennemies sur un champ de bataille. Ils ne vous connaissent pas, alors que la personne que vous aimez vous connais plutôt bien et vous touche bien plus profondément. Je ne m’étais éloigné pour le moment que de quelques petits pas il fallait que je respire, je ne savais pas ce qu’il attendait de moi à présent.
avatar
Shae'
Administratrice

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: You keep running like the sky is falling - Pv Aegis - [Terminé]

Message par Aegis le Mar 15 Aoû 2017, 14:13

 

You keep running like the sky is falling

 

{ PV Shaerina }

- …Après tout, tu m’as abandonné depuis un moment déjà…

Ces mots transperçaient le cœur et l’âme d’Aegis de part en part. Comment de simples sons pouvaient le blesser bien plus fort que son pouvoir ne l’avait jamais fait auparavant, il aurait bien agrippé sa poitrine et hurlé de douleur, toutes ces émotions, ses sentiments lui revenaient en pleine face le giflant une nouvelle fois au passage.

Shaerina serrait les poings et semblait avoir accumulée beaucoup de colère, de peine, de chagrin, tout cela allait exploser à la tête d’Aegis, car il n’avait rien fait pour éviter ça, aurait-elle à nouveau confiance en lui un jour ? Probablement pas, après tout ça, que devait-il faire, la prendre dans ses bras et la supplier de l’excuser pour son comportement ? Totalement hors de propos, il n’était pas aussi pitoyable que ça.

- Je ne comprends tout simplement pas … Pourquoi ? Est-ce que, ce que tu caches valait vraiment la peine infligée ! Et puis où étais-tu passé tout ce temps ? Qu’est-ce que ça veut dire...

Le pourquoi, Aegis pouvait lui expliquer à présent, mais Shaerina pourrait-elle comprendre le simple fait qu’il avait été hébergé par une autre femme pendant plus d’un mois ? Une impression lui disait que s’il parlait de ça maintenant et tout de suite il signait son arrêt de mort. Des excuses, il aurait pu en sortir à la pelle, mais voilà ce n’était plus suffisant à présent, il fallait des actes, du concret.

Sa voix se faisait tremblotante, le jeune homme voyait bien que son amie si chère à son cœur puisait au fond d’elle pour sortir ce qu’elle avait sur le cœur.

- Je suis désolée, mais je ne peux pas…

Shaerina s’était retournée et commençait à s’éloigner rapidement, était-ce de cette façon que tout allait finir entre eux ? Aegis regarda ses pieds ancrés dans le sol, ils ne répondaient pas à son appel, il voulait la rattraper, lui prendre la main, la tirer contre lui et l’embrasser comme ils l’avaient fait dans le grenier ce fameux après-midi orageux mais restait pétrifié sur place de peur de commettre l’irréparable.

Le regard du garçon fut attiré par un élément dans le dos de son amie qu’il n’avait jamais remarqué jusque-là, une citatrice… Ses poings se serrèrent avec une telle force que les jointures de ses phalanges avaient blanchie. La fille dont il était éperdument amoureux avait été blessée pendant son absence, et n’avait pas été là pour la protéger… Il se maudit intérieurement, celui qui avait provoqué ça en paierait les conséquences. Il desserra les poings et regarda ses deux mains encore tremblantes, les muscles tétanisés.

* Suis-je assez fort pour me permettre de la protéger ? *

Il en connaissait déjà la réponse, il ne l’était pas tout simplement, mais il était tout de même sur la bonne voie. C’était décidé il s’entrainerait jour et nuit s’il le faut, mais il ferait payer cet affront au centuple. Le plus important à présent c’était sa relation avec Shaerina, il aimait cette femme de tout son être, et il lui devait les excuses plus sincères qui soit. Ses pieds bougèrent enfin il avança à pas rapide et attrapa la main droite de son amie avec une extrême douceur, il ne voulait pas la forcer ni la braquer, il lui devait juste… de l’honnêteté.

- Je te dois toute la vérité Shae, tu veux bien m’accorder quelques minutes et tu décideras quoi faire à ce moment-là s’il te plait ?

Le silence de son amie était éloquent, elle attendant à présent, l’excuse avait intérêt à être valable. Il entremêla ses doigts avec ceux de Shaerina afin de l’empêcher de partir avant la fin de l’explication, elle resterait là jusqu’au bout, le contact de sa main contre la sienne, même en colère le comblait de joie.

- Cette fameuse journée au banquet ou tout a dérapé…

Aegis marqua une courte pause, il y allait avoir beaucoup d’explications alors il se devait d’être le plus concis possible.

- Je me suis blessé sur le rebord de la piscine sans faire attention et mon sang s’est mélangé avec l’eau et les participants qui s’y baignaient. Je n’ai jamais pactisé avec plusieurs personnes à la fois et le simple fait de le faire avec une personne me plongeait quasi dans le coma à chaque fois… Je ne m’en suis rendu compte qu’un peu plus tard, le mal était déjà fait et mon don ne demandait qu’à se manifester…

Le souvenir de cette soirée lui glaçait encore le sang, jamais il n’avait été aussi proche de sa propre mort.

- Un individu que je ne connaissais pas est venu ensuite et a utilisé son pouvoir sur moi, il semblait manipuler le sang et il est entré en contact avec mon propre sang malgré les précautions qu’il avait dû prendre… Ce qui a ajouté une personne de plus à toutes gens avec qui j’avais pactisé involontairement… Si avec une personne je risque le coma, tu imagines très bien ce qu’il se serait passé avec plusieurs en même temps…

Le jeune homme s’arrêta dans son récit, le moment le plus critique de l’histoire allait arriver, celui qui l’avait fait fuir cette académie le plus rapidement possible sans même se retourner une seule fois.

- J’étais terrifié, je ne voulais pas t’en parler ni t’affoler sur le fait que je pouvais mourir sous tes yeux dans la minute qui aurait suivis. Alors j’ai fait ce que tout lâche aurait fait, j’ai fui après m’être retrouvé dans les buissons avec toi. Je ne me suis pas retourné, je devais sortir de la zone d’influence de mon don pour survivre… J’ai couru longtemps sans m’arrêter pour finalement me réfugier chez l’amie qui m’avait amené à l’académie Tsuki… J’ai ensuite passé le reste du temps à me morfondre à me faire gifler par une personne à la force surhumaine...

Aegis se frotta la joue, les torgnoles de Judith donnaient l’impression de s’être pris un « pain » par Mike Tyson sans les gants. Il avait eu du mal à s’en remettre la première fois, elle s’en était d’ailleurs excusée, mais à moitié seulement prétextant que s’était certainement mérité.

- J’ai réalisé mon impuissance… J’ai donc profité de ce temps pour entrainer mon don afin de plus subir ses effets négatifs… Shaerina, je suis tellement désolé de ne pas t’avoir donné de nouvelles, j’ai dû énormément t‘inquiéter… Accepteras-tu de me donner une nouvelle chance ? Je jure de ne plus jamais te cacher quoi que ce soit !

La messe était dite à présent, Shaerina accepterait elle les excuses d’Aegis, la balle était dans son camp.

 


Dernière édition par Aegis le Dim 20 Aoû 2017, 19:38, édité 3 fois


Hebergeur d'image
avatar
Aegis
Administrateur

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: You keep running like the sky is falling - Pv Aegis - [Terminé]

Message par Shae' le Mar 15 Aoû 2017, 22:25

Je m’étais élancé plutôt rapidement sans vraiment réfléchir et au fur et à mesure que j’avais mis un pied devant l’autre pour continuer mon chemin je m’étais demandé si c’était ce que je voulais vraiment. Je n’avais pas idée de comment cela finirait si je partais, après tout cela voudrait dire que je n’aurais aucune explication sur ce qu’il s’était passé et cela voudrait aussi dire que je mettais un terme à ce qu’il y avait entre nous-même si pour le moment je n’étais pas sûr qu’il y avait encore un « nous ». Mon cerveau continuait de carburer à toutes allures pour savoir si je devais me retourner et aller le voir pour attendre ses explications et surtout les exiger ou bien si je devais continuer de m’enfuir et de me cacher éternellement de lui chaque jour bien que s'il est de retour cela allait devenir compliqué. Je savais au fond de moi que je ne voulais pas vraiment partir et je ne voulais pas le voir partir non plus car je savais que peu importe ce qu’il ferait peu importe le nombre de fois où je serais blesser je resterais toujours là pour lui parce q’il en est ainsi, et que je n’abandonne pas quelqu’un que j’aime.

Je ralentissais mes pas afin de ne plus courir et je laissais mes bras retomber et se mouvoir au rythme de mes petits pas. Derrière moi, Aegis n’avait pas bouger il n’avait pas essayer de dire quoi que ce soit et plus je ralentissais mes pas plus j’avais mal au coeur car il ne semblait pas vouloir revenir vers moi. Dans ce genre de moment je savais que mon cerveau n’était pas cohérent mais je savais pertinemment que s'il me retenait ne serais ce qu’un peu cela voudrait dire qu’il tenait à moi et que je n’étais pas un simple jeu de passage pour lui car au jour d’aujourd’hui je ne savais plus quoi penser, tout était allé si vite que je n’avais rien vue venir. Je me stoppais presque par peur d’aller plus loin et de faire une bêtise et de finir par le regretter chaque jour passé ici, je ne voulais pas les passer à me morfondre pour celui que j’aime je voulais les passer à continuer de tout donner pour cette personne.

À conte coeur après de longues minutes j’allais finir par repartir quand je cru entendre dans mon dos des pas, je priais mentalement pour que ce soit lui. Je sentis une main s’emparer de la mienne avec une extrême délicatesse comme ci il avait peur de me blesser en la rattrapant. Mon coeur continuait de battre dans ma poitrine heureuse qu’il revienne vers moi car cela signifiait qu’il ne s’en fichait pas totalement de moi. Je ne me retournais pas non plus cette fois car après tout je n’étais pas la fille la plus courageuse qui soit dans ce genre de situation et je n’osais pas croiser sont regard et je ne voulais pas non plus qu’il voie dans le mien dans l’état dans lequel je me trouvais. Je me concentrais un instant sur les bruits autour de nous, sur ma respiration pour essayer d’être la plus calme possible. 

« Je te dois toute la vérité Shae, tu veux bien m’accorder quelques minutes et tu décideras quoi faire à ce moment-là s’il te plait ? »

J’écoutais cette voix que j’aimais tant me demander de lui accorder un peu de temps pour tout m’expliquer et s'il savait, s'il savait que je lui accorderais toutes les minutes de ma vie s'il le désirait parce qu'après tout je me dévouais volontiers toute entière pour lui car je n’avais jamais rien ressentit d’aussi fort que ce que j’éprouvais pour lui. Il semblait vouloir m’expliquer ce qu’il s’était passé et sa voix transpirait la sincérité j’opinais doucement de la tête presque pas je n’étais même pas sur qu’il l’avait vue mais je me taisais pour écouter ce qu’il voulait me dire je ne le couperais pas j’attendrais simplement. Ses doigts cherchèrent à s’entremêler avec les miens doucement et je le laissais faire, ce contact qui partait pourtant le plus anodin était pour moi énorme et après tout ce temps sans lui faisais fondre la glace que j’avais décidé de dresser autour de mon coeur.

« Cette fameuse journée au banquet où tout a dérapé… »

Aegis marqua une pause et respira doucement, il semblait chercher ses mots et je ne dis rien mais je tournais ma tête sur nos mains entrelacer et je serrais sa main pour lui indiquer qu’il pouvait continuer j’étais là et je ne bougerais pas avant. Ce petit geste se faisait réconfortant pour lui mais me pinçais le coeur car j’avais vraiment envie de me retourner et de le serrer fort contre moi et de lui assurer que tout allait bien que tout était fini et que ce n’était pas grave mais pourtant sont manque de confiance en moi m’avait blesser et nous devions réparer ceci avant tout. 

« Je me suis blessé sur le rebord de la piscine sans faire attention et mon sang s’est mélangé avec l’eau et les participants qui s’y baignaient. Je n’ai jamais pactisé avec plusieurs personnes à la fois et le simple fait de le faire avec une personne me plongeait quasi dans le coma à chaque fois… Je ne m’en suis rendu compte qu’un peu plus tard, le mal était déjà fait et mon don ne demandait qu’à se manifester… »

J’essayais de me rappeler du moment ou nous étions prêt de la piscine mais je ne me souvenais de rien qui aurait pu indiquer qu’il s’était blessé à un moment donner, il avait été si imperméable aux émotions ce jour-là que je n’avais rien vue même si j’avais quand même compris qu’il se passait quelques choses. Je m’en voulais de ne pas avoir compris qu’il s’était blessé ou même de l’avoir vue quand même Narok le savais, j’avais été une mauvaise petite amie pour le coup. Je me mordais la lèvre inférieure pour prendre sur moi en attendant qu’il continue ne voulant pas le couper. 

« Un individu que je ne connaissais pas est venu ensuite et a utilisé son pouvoir sur moi, il semblait manipuler le sang et il est entré en contact avec mon propre sang malgré les précautions qu’il avait dû prendre… Ce qui a ajouté une personne de plus à toutes gens avec qui j’avais pactisé involontairement… Si avec une personne je risque le coma, tu imagines très bien ce qu’il se serait passé avec plusieurs en même temps… »

Il parlait de Narok, qui lui contrôle le sang et avait donc de ce fait du mélanger sont sang pour le soigner comme il l’avait fait avec moi quand nous, nous étions rencontré à mon arrivée à l’académie. Je respirais plus difficilement en comprenant ce qu’il voulait me dire, avec toutes les personnes qui s’était baigner et Narok en plus il n'aurait peut-être pas survécu à tout ce monde la si son pouvoir c’était activer. Je serrais beaucoup plus fort sa main, j’étais triste de n’avoir rien vue et de n’avoir rien compris. Aegis s’arrêta de parler un petit moment et je me retournais très légèrement de sorte à ne pas affronter sont regard directement, j’étais juste de profil pour lui montrer que je restais avec lui encore. 

« J’étais terrifié, je ne voulais pas t’en parler ni t’affoler sur le fait que je pouvais mourir sous tes yeux dans la minute qui aurait suivis. Alors j’ai fait ce que tout lâche aurait fait, j’ai fui après m’être retrouvé dans les buissons avec toi. Je ne me suis pas retourné, je devais sortir de la zone d’influence de mon don pour survivre… J’ai couru longtemps sans m’arrêter pour finalement me réfugier chez l’amie qui m’avait amené à l’académie Tsuki… J’ai ensuite passé le reste du temps à me morfondre à me faire gifler par une personne à la force surhumaine… »

Je me pinçais une nouvelle fois les lèvres, comment pouvais je lui en vouloir un seul instant d’être parti sans rien dire car il était terrifié, comment j’aurais réagi à sa place si cela avait dû être moi. Mon coeur me faisais du mal à la pensée qu’il aurait pu mourir sous mes yeux et que je n’aurais rien pu faire pour l’aider, j’aurais été impuissante comme je l’avais été ce jour là. Je m’en voulais d’être en colère contre lui pour le banquet, même si au fond j’aurais aimé qu’il m’en parle il la fait pour moi pour pas que je m’inquiète. Je relevais ma tête un peu plus vers lui, ses yeux exprimaient toute la sincérité du monde et il était difficile de ne pas le croire. j’avais envie de lui crier qu’il n’était pas un lâche que tout le monde à plus ou moins peur pour soit, peur de sa propre mort et que sa réaction avait été normale. Cependant un détail me fit connaître une sensation plutôt étrange, un sentiment que je ne connaissais pas vraiment, le fait qu’il soit aller chez une fille tout ce temps m’attrista. Il n’avait pas donné de nouvelle et en plus il était chez une fille comment ne pas être un peu jalouse même si elle lui collait des baffes. Aegis porta la main à sa joue et il était si beau comme ça et je devais prendre sur moi pour ne pas craquer.

« J’ai réalisé mon impuissance… J’ai donc profité de ce temps pour entrainer mon don afin de plus subir ses effets négatifs… Shaerina, je suis tellement désolé de ne pas t’avoir donné de nouvelles, j’ai dû énormément t‘inquiéter… Accepteras-tu de me donner une nouvelle chance ? Je jure de ne plus jamais te cacher quoi que ce soit ! »

Il avait passé un mois loin de moi donc à s’entraîner et je ne doutais pas qu’il fût sûrement devenu plus fort et j’avais hâte de voir tout ça dans un sens pour lui montrer que même si je n’avais pas énormément évolué sur mon pouvoir en tout cas physiquement j’avais pas mal avancé.
Il semblait vraiment désolé de m’avoir inquiété et encore le mot était faible, d’abord j’avais été très inquiète car je savais que quelques choses ne tournait pas rond puis j’avais comme à mon habitude fais les couloirs en long en large et en travers pour tenter de le croiser puis rien. Alors j’avais fini par comprendre que je ne le croiserais pas et j’étais devenu vraiment en colère contre lui car il m’avait fait cette promesse à laquelle je tenais énormément car j’avais fait de lui un pilier pour moi et j’avais besoin de lui. Et puis j’étais devenu une sorte de zombie au final à déprimer seule.

Je réfléchissais sur la possibilité de lui donner une chance mais il devrait savoir que je n’avais jamais eu l’intention de le quitter pas une seule fois j’avais juste simplement cru que c’était lui qui m’avait quitter en m’abandonnant ainsi. Me retournant sans lâcher sa main j’attrapais avec ma deuxième main de libre la sienne et le tirait un peu plus proche de moi de sorte à ce que nos visages ne soit plus très loin l’un de l’autre.

« J’ai bien entendu tout ce que tu m’as dit .. Et dans un sens je comprends tout ça … Mais quand même Aegis ! Tu aurais du me le dire ! Ne me laisse pas comme ça folle d’inquiétude .. »

Je baissais les yeux sur nos mains jointe et je jouais avec ses doigts un petit peu avant de reprendre la parole, je n’étais pas totalement énervé, mais j’étais cependant un peu vexé par tout ça et je voulais quand même lui faire comprendre un petit peu.

« De plus … ce que je ne comprends pas c’est pourquoi ! Pourquoi ne m’as-tu jamais appelé ! C’était difficile ? Regarde ou on en est tu ne trouves pas cela dommage .. ? »

Je levais mes deux yeux vers lui et je pouvais enfin observer sont visage qui était comme dans mes souvenirs quoi que mille fois plus beau, il m’avait manqué énormément et en croisant ses yeux toutes mon inquiétudes s’envola et ma colère se dissipais peu à peu. Je tentais un pas de plus pour me rapprocher de lui ne sachant pas vraiment ce que je devais faire, de toute façon je perdais mes moyens quand il était là et mes bonnes résolutions de lui hurler dessus c’était envoler fuyant avec ma fierté au passage. Je venais coller mon corps contre le sien en passant nos mains derrière moi dans mon dos de sorte à ce que ses bras m’entourent et j’appuyais ma tête contre sont torse. J’allais fermer les yeux un instant mais j’apercevais un petit groupe d’élève qui regardais curieusement la scène et le rouge ne manqua pas de me monter aux joues, avaient ils tout vue et tout entendu ?

« Et puis c’est qui cette fille ? »


Je me mordais la langue après avoir prononcé cette dernière phrase, je n’avais pas pu m’en empêcher cela tournais dans ma tête et il fallait que je sache. Je relevais la tête vers lui toujours contre lui de sorte à le regarder dans les yeux attendant ma réponse.
avatar
Shae'
Administratrice

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: You keep running like the sky is falling - Pv Aegis - [Terminé]

Message par Aegis le Ven 18 Aoû 2017, 19:09

 

You keep running like the sky is falling

 

{ PV Shaerina }

Shae répondait à l’étreinte, il avait bien fait de lui saisir sa main. Le fait de pouvoir à nouveau la toucher comme avant, lui donnait l’illusion qu’il n’était jamais parti. Que cet après-midi dans ce grenier plein de poussières où ils s’étaient embrassés passionnément, datait d’hier seulement.

- De plus … ce que je ne comprends pas c’est pourquoi ! Pourquoi ne m’as-tu jamais appelé ! C’était difficile ? Regarde ou on en est tu ne trouves pas cela dommage ... ?

Aegis ne trouva rien à redire, il n’était pas excusable à ce niveau, devait-il lui préciser qu’elle ne lui avait jamais donné son numéro de téléphone ? Ça n’aurait pas réellement servi à grand-chose, il n’avait pas de smartphone. Il se retient de le lui dire, le commentaire de son amie relevait plus de la rhétorique qu’autre chose. Il baissa les yeux, honteux, c’est tout ce qu’il pouvait faire…

- Dés...

Mais pour son plus grand bonheur, elle s’approcha de lui, d’abord un premier pas timide, puis un autre, pour finalement venir se blottir contre son torse. Elle passa sa main derrière son dos, indiquant à Aegis qu’elle souhait qu’il la serre fort dans ses bras, ce qu’il fit sans attendre.  Il posa sa joue sur le sommet de sa tête et se laissa aller. Toute la tension accumulée ces dernières semaines était en train de s’évaporer à une vitesse folle.

Un groupe d’élèves passa à côté d’eux, mais le garçon n’en avait plus rien à faire à présent, il était bien trop heureux de l’avoir retrouvée.

- Et puis c’est qui cette fille ?

Aegis eu une sueur froide tout à coup, le stress remontait à toute vitesse, son cœur se mit à battre à tout rompre, comment pouvait-il expliquer ça a son amie sans qu’elle ne le prenne mal ? À la réflexion, il ne s’était rien passé entre eux hormis une franche camaraderie… Il avait probablement vu en petite tenue dans son appartement, mais il ne l’avait jamais fait exprès, Judith était une célibataire endurcie, elle avait pour habitude de se promener entièrement nue chez elle, il avait donc fallu un petit temps avant qu’elle ne comprenne qu’elle ne vivait plus seule.

Aegis ne répondait toujours pas, plus le silence régnait plus Shaerina était en train de planter dans ongles dans le dos du pauvre garçon…

- D’accord, d’accord Shae, je vais tout expliquer… Allons-nous assoir à l’ombre avant de cuire sur place s’il te plait…

Il conserva la main de son amie dans la sienne et la guida auprès d’un petit coin ombragé grâce aux arbres. Il s’assit dos contre le tronc d’un chêne et repris la parole, il indiqua à la fille qu’il aimait de se poser là où elle le souhaitait.

- Judith est une jeune femme de 29 ans qui travaillait si l’on peut dire avec moi avant mon arrivée à l’académie, c’est une détentrice de pouvoir comme nous elle a le don de la force surhumaine autant te dire qu’il ne faut surtout pas la chercher… Avant mon arrivée dans cette école je travaillais… ou plutôt j’étais exploité pour mon pouvoir… Les utilisateurs de dons venaient me voir, payait une forte somme et j’augmentais leurs capacités autant que je le pouvais…

Le garçon marque une courte pause afin de laisser Shaerina digérer l’information, ce n’était pas tous les jours qu’on apprenait que la personne qu’on aimait avait été traitée de la même façon qu’un esclave.

- Judith quant à elle, travaillait en tant que secrétaire et gérait également la sécurité, mettant à la porte les utilisateurs dont l’ego avait drastiquement augmenté suite au boost de pouvoir. Le matin elle m’apportait toujours des viennoiseries ou discutait un peu avec moi de temps à autre, je voyais bien que la situation dans laquelle elle se trouvait la gênait beaucoup… Et un jour nous avons eu en utilisateur un peu trop sensible à mon don qui a commencé à tout détruire… Elle est venue me chercher pendant que le bunker dans lequel nous nous trouvions était en train de s’effondrer et m’a aidé à m’enfuir.

Aegis s’aperçut que Shaerina s’était peu à peu rapproché de lui et avait posé sa tête contre son épaule tout en jouant toujours avec ses doigts fins, elle semblait suspendue à son histoire et attendait la suite impatiemment. Il glissa sa main dans les longs cheveux bruns de Shae et repris la parole tout en continuant ces caresses.

- Pendant notre fuite, on m’a remis une curieuse lettre qui m’invitait à étudier dans cette école. Judith connaissait bien l’endroit, car elle y avait étudié étant plus jeune. Je me suis donc fait accompagner et elle m’a également appris les bases des conventions sociales et les interactions avec les gens de mon âge, j’avais passé la plupart de mon temps enfermé sans communiquer avec l’extérieur donc j’étais un peu sauvage je dois avouer…

En y repensant à présent, cette époque lui semblait terriblement lointaine, cela ne datait pourtant que d’un mois, mais Aegis avait changé si vite en si peu de temps, il était sociable, il avait une petite amie enfin peut être, il avait progressé dans l’utilisation de son pouvoir et tout ça en l’espace de deux mois…

- Quand je me suis enfui pendant le banquet je suis allé me réfugier auprès de la seule personne ou je me sentais en sécurité, elle m’a hébergé pendant le mois qui a suivis. Ma fait subir une psychothérapie de choc à sa manière… Et m’a aidé à faire progresser mon pouvoir… C’est un peu la grande sœur que je n’ai jamais eue d’une certaine manière… Voilà qui est cette fille !
 


Dernière édition par Aegis le Dim 20 Aoû 2017, 19:29, édité 2 fois


Hebergeur d'image
avatar
Aegis
Administrateur

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: You keep running like the sky is falling - Pv Aegis - [Terminé]

Message par Shae' le Dim 20 Aoû 2017, 14:21

J’observais les moindres détails de son visage je ne pouvais dire si il avait changer physiquement mais les traces de fatigue persistaient quelque peu en dessous de ses magnifiques yeux. Je reposais la tête contre sont torse resserrant mon étreinte voulant me perdre dans celle-ci je ne voulais plus jamais le lâcher pour ne plus jamais qu’il parte, mais je ne pouvais pas alors je profitais de l’instant présent. Il posa sa joue sur le haut de ma tête et je souriais bêtement à ce contact si anodin mais que j’appréciais énormément.

J’attendais la réponse à la question pendant que les élèves curieux finissent par s’éloigner plus loin et ne regardait plus le spectacle que nous donnions à qui le voudrais et je pouvais me détendre un peu je n’aimais pas particulièrement m’afficher. Les minutes passaient doucement mais il cherchait toujours quoi répondre, contre ma joue je sentais sont coeur battre de plus en plus vite et je commençais à m’affoler aussi et à m’imaginer les pires scénarios. Sans m’en rendre compte j’enfonçais de plus en plus mes ongles dans son dos tellement je commençais à me crisper. Et s'il avait eu une aventure avec cette fille pendant un mois ? Ou alors et s'il en avait eu une avant ? Ou alors et si c’était sa petite amie ? Mon cerveau partait dans tous les sens imaginant le pire possible à chaque fois et puis plus je réfléchissais plus je me disais qu'après tout c’est vrai nous avions jamais défini vraiment ce que nous étions.

« D’accord, d’accord Shae, je vais tout expliquer… Allons-nous asseoir à l’ombre avant de cuire sur place s’il te plaît… »

Sa voix stoppa net mon cerveau qui était en ébullition et j’arrêtais d’essayer de transpercer sont dos avec mes ongles et je relâchais la pression de mes bras autour de lui. Il allait tout m’expliquer certes mais pourquoi j’avais cette impression qui faisais que je ne voulais pas entendre ce qu’il avait à me dire de peur de me fâcher à nouveau contre lui. Ou bien tout simplement parce que j’avais peur de savoir si elle et lui avait une quelconque relation. J’acquiesçais d’un pauvre signe de tête quant à sa proposition d’aller nous asseoir à l’ombre, la fatigue me tiraillait et le soleil brûlait ma peau blanche mais surtout m’était clairement interdis à cause de ma blessure.
Il relâcha sont étreinte et je laissais retomber mes bras également, il attrapa une de mes mains et se retourna pour se diriger vers des arbres qui créaient un petit coin d’ombres largement suffisant pour nous, je le suivais guider par sa main. Il se laissa tomber contre le tronc d’un arbre pour appuyer sont dos contre celui-ci. Regardant la place autour de lui je m’asseyais timidement tout en gardant sa main dans la sienne à côté de lui dos au tronc en gardant un peu de distance laissant reposer nos mains au centre de cette distance entre nous. Je regardais un instant le ciel avant qu’il commence à me raconter, celui-ci était vraiment dégagé et d’un magnifique bleu en soit une magnifique journée avec une chaleur atroce comme je détestais ça et pourtant je ne voulais être nul part ailleurs que là ou alors n’importe où mais à condition qu’il soit la avec moi.

« Judith est une jeune femme de 29 ans qui travaillait si l’on peut dire avec moi avant mon arrivée à l’académie, c’est une détentrice de pouvoir comme nous elle a le don de la force surhumaine autant te dire qu’il ne faut surtout pas la chercher… Avant mon arrivée dans cette école je travaillais… ou plutôt j’étais exploité pour mon pouvoir… Les utilisateurs de dons venaient me voir, payait une forte somme et j’augmentais leurs capacités autant que je le pouvais… »

J’analysais chacune de ses phrases sans le couper une seule fois pour bien tout comprendre et ne pas louper un seul détail de ce qu’il pourrait me dire. Une jeune femme de 29 ans peut-être que je ne devrais pas m’inquiéter mais après tout l’âge n’est pas si important que ça quand on y repense. Je repensais rapidement à tout ce qu’on c’était dis avant et pas une seule fois lui et moi on avait parlé de nos passés respectif. Cette première tirade me rassurait quelque peu il ne parlait pas d’elle avec autant d’affection que j’en avais redouté elle avait l’air d’être une jeune femme forte mais seulement je ne pouvais pas m’empêcher d’avoir une pointe de jalousie car elle le connaissait bien. Mon coeur se serrait quand j’entendais qu’il avait été exploiter pour son don, alors c’était ça sont passer ? Avant d’arriver ici il n’avait rien connu de vraiment joyeux et cela me brisait le coeur je suppose qu’il était bien mieux ici. Aegis avait fais une pause et je caressais sa main du bout de mes doigts pour l’encourager à m’en dire plus ou du moins autant qu’il le pouvait car j’étais là et je ne partirais pas peu importe les révélations.  

« Judith quant à elle, travaillait en tant que secrétaire et gérait également la sécurité, mettant à la porte les utilisateurs dont l’ego avait drastiquement augmenté suite au boost de pouvoir. Le matin elle m’apportait toujours des viennoiseries ou discutait un peu avec moi de temps à autre, je voyais bien que la situation dans laquelle elle se trouvait la gênait beaucoup… Et un jour nous avons eu en utilisateur un peu trop sensible à mon don qui a commencé à tout détruire… Elle est venue me chercher pendant que le bunker dans lequel nous nous trouvions était en train de s’effondrer et m’a aidé à m’enfuir. »

Sont passer semblait mouvementés et surtout très triste, les gens l’avais utiliser pour son pouvoir sans vraiment jamais le laisser tranquille et il n’avait pas pu apprécier cette particularité qui le rendait utile pour tout le monde. Je soupirais doucement encaissant le faite que la personne que j’aimais portait lui aussi un lourd poids sur ses épaules. Cette femme avait donc travailler avec lui et semblait lui porter une attention particulière par tout ce qu’elle avait fais. Je me pinçais les lèvres était je capable de lui en apporter autant moi aussi ? Je remerciais le ciel qu’il est tout les deux réussi à s’enfuir loin de tout ce bunker avant qu’il ne s’effondre sinon je ne l’aurais jamais connu. J’appréciais le fait qu’il se dévoile à moi comme ça mais je n’avais aucune idée si moi je le ferais en retour parce que je n’avais rien d’intéressant à dire sur mon passé je ne me souvenais pas de grand chose quand à ma vrai famille je me souvenais juste de Nanny au final et d’une seule terrible nuit. Je me rapprochais de lui de sorte à ce que nos épaules se touchent enfin dans un désir de contact, l’arbre frottait contre mon dos nu et la sensation était désagréable contre ma cicatrice mais je ne bronchais pas installer contre lui je laissais aller ma tête sur son épaule je ne voulais pas l’interrompre alors je l’écoutais simplement. J’avais reposé nos deux mains sur le haut de ma cuisse n’ayant plus la place de les laissera entre nous et je continuais de jouer et lui aussi avec nos doigts. J’aimais être en contact avec sa peau et j’en avais surtout besoin j’avais besoin de l’étouffer sous des tonnes de démonstration d’affection mais je me contentais de ça car je n’étais pas très à l’aise avec tout ça. Aegis glissa une de ses mains dans mes longs cheveux qui s’était quelque peu emmêler avec le peu de vents mais rien de méchant. Petit je détestais qu’on me touche les cheveux et en grandissant cela ne c’était pas améliorer et pourtant la je fermais les yeux et je restais là à apprécier ce que j’avais pourtant cru détester. 

« Pendant notre fuite, on m’a remis une curieuse lettre qui m’invitait à étudier dans cette école. Judith connaissait bien l’endroit, car elle y avait étudié étant plus jeune. Je me suis donc fait accompagner et elle m’a également appris les bases des conventions sociales et les interactions avec les gens de mon âge, j’avais passé la plupart de mon temps enfermé sans communiquer avec l’extérieur donc j’étais un peu sauvage je dois avouer… »

Alors cette femme faisait partie de cette académie auparavant ? J’observais le grand bâtiment non loin de nous et je commençais à m’imaginer cette femme avec des allures de femmes fortes et indépendante mais en soit une magnifique femme. Alors il n’avait jusqu’à la jamais connu de jeune de son âge, je repensais à lui mentalement toutes les fois où je l’avais vue il semblait pourtant à l’aise même si j’avais ressenti une grande timidité comme moi mais il s’était clairement améliorer la dernière fois au banquet où il avait voulu parler à d’autres personnes. Je souriais au fait qu’il était légèrement sauvage je devais bien avouer que des fois il l’avait été un peu mais cela avait sont coté adorable. Pour ce coté sauvage je devais avouer qu'aujourd’hui lui et moi nous en étions loin et j’espérais que cela changerait encore plus avec le temps. 

« Quand je me suis enfui pendant le banquet je suis allé me réfugier auprès de la seule personne ou je me sentais en sécurité, elle m’a hébergé pendant le mois qui a suivis. Ma fait subir une psychothérapie de choc à sa manière… Et m’a aidé à faire progresser mon pouvoir… C’est un peu la grande sœur que je n’ai jamais eue d’une certaine manière… Voilà qui est cette fille ! »

Le fait qu’il ne se sente en sécurité que avec elle me déçu plus que je ne l’aurais penser, alors non seulement il ne disait rien et ne me faisais pas confiance et il ne se sentais pas en sécurité avec moi l liste commençait à s’allonger de plus en plus et j’avalais péniblement ma salive en essayant de me contenir pour ne pas m’enfuir en courant vexé par tout ça. Et puis finalement le fait qu’il dise que ce soit un peu comme ça sœur me rassura quelque peu même si cela indiquait qu’il était vraiment très très proche tout les deux. Je ne relevais pas ma tête de son épaule pour le moment je repensais à tout ça d’un coté j’avais mille questions, mais d’un autre il m’avait déjà dit tellement de choses.

« Je vois .. Alors il n’y a jamais rien eu d’autres entre vous alors .. Je pensais sincèrement à t’arracher les yeux sinon tu sais ? »

Je souriais pour nous détendre un petit peu promenant une de mes mains libre contre sont tee shirt très légèrement. Je parcourais doucement sont torse ne voyant pas forcément ou je dirigeais mes doigts mais en faisans attention de rester dans une zone bien précise quand même.

« Je suis désolé … Désolé que tu as eu à subir tout ça là-bas et je comprends que du coup vous soyez proche tout les deux. Mais j’aimerais … J’aimerais que ici tu puisses me faire confiance et que tu te sentes aussi bien avec moi qu’avec n’importe qu’elle personne tu vois ? … Je ne sais pas comment tu me vois en fait que suis je pour toi ? »

J’essayais de parler doucement pour lui faire comprendre ce que je souhaitais. Que je souhaitais qu’on parte sur une relation avec des fondations les plus solides car après tout je pensais que la base de toutes relations, c’était d’avoir confiance et de ne jamais rien cacher comme secret peu importe soit il. Je me fis la promesse d’essayer moi aussi comme lui d’être la plus sincère avec lui pour tout même si cela s’avérait une tache difficile quand même. Je ne prenais pas vraiment la peine de le laisser répondre pour qu’il puisse réfléchir à tout ça sans répondre avec précipitation ce n’était jamais une bonne idée.

« Je serais la plus sincère avec toi, j’essayerais de toujours tout te dire également .. Je t’en fais la promesse et si jamais je ne la tiens pas la tu auras une bonne raison de m’en vouloir … Mais j’ai besoin de savoir qu'on sera comme ça tout les deux, transparent au possible. Tu sais tu m’as énormément manqué .. J’étais vraiment inquiété puis triste puis aussi en colère pour toi .. Il y a eu tellement de choses ici … »

Je déglutissais difficilement sortir ce genre de mot à l’oral était plus complique que je ne le pensais et j’avais l’impression de me répéter. Je laissais de coter pour le moment mes questions sur sont passer pour y revenir plus tard lui laissant le temps de souffler après tout, je n'ai pas dit que nous devions tout savoir tout de suite. Je relevais ma tête de son épaule et je le regardais de ce fait nos visages était très prêt l’un de l’autre. Mon coeur battait très fort dans ma poitrine, cela faisait un mois que nous nous étions pas vue donc pas embrassé et je ne savais pas si je devais faire le premier pas ce n’était pas mon genre et pourtant ses lèvres m’attirait comme un aimant et je rapprochais mon visage de plus en plus pour finalement prendre mon courage autant que possible et poser mes lèvres sur les siennes dans un rapide petit baiser avant de tourner la tête légèrement pour ne pas qu’il voit à qu’elle point rien que ça, cela me faisais paniquer un maximum. J’observais mon épaule gauche le soleil avait commencer à tourner et je m’exposais au soleil petit à petit alors je bougeais légèrement pour me rapprocher encore plus mais je ne pouvais pas aller plus loin. Alors je fis basculer mon corps de sorte à pouvoir m’allonger sur ses genoux ma tête poser sur une de ses cuisses et j’allongeais mes jambes. Même si mes jambes étaient exposées au soleil au moins mon dos ne l’était plus de cette façon. J’observais alors les arbres se mouvoir au-dessus de ma tête et je fermais un petit peu les yeux car le soleil traversait les branches et qu’il m’aveuglait.
avatar
Shae'
Administratrice

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: You keep running like the sky is falling - Pv Aegis - [Terminé]

Message par Aegis le Lun 21 Aoû 2017, 19:23

You keep running like the sky is falling

 

{ PV Shaerina }

- Je vois... Alors il n’y a jamais rien eu d’autre entre vous alors... Je pensais sincèrement à t’arracher les yeux sinon tu sais ?

Shaerina avait beau sourire, ce petit pique lancé à son intention n’était pas là par hasard, elle était jalouse et le faisait savoir. Aegis soupira de satisfaction intérieurement, il n’y avait rien eu entre eux sauf peut-être la fois où il avait pris une douche ensemble, mais Aegis s’était évanoui à ce moment-là et n’avait rien vu du tout. Judith par contre avait pu tout voir. À la réflexion il n’était pas forcement nécessaire d’inquiété Shaerina avec ce petit détail anodin en tout cas pas pour des retrouvailles, plus tard il lui raconterait tout.

La main de son amie parcourait son torse de ses doigts fins, ce contact le faisait légèrement frissonner. Ça y est pour lui, tout était enfin redevenu comme avant, il ne fallait pas crier victoire trop vite non plus, mais c’était encourageant.

- Je suis désolé … Désolé que tu aies eu à subir tout ça là-bas et je comprenne que du coup vous soyez proche tous les deux. Mais j’aimerais … J’aimerais qu’ici tu puisses me faire confiance et que tu te sentes aussi bien avec moi qu’avec n’importe qu’elle personne tu vois ? … Je ne sais pas comment tu me vois en fait que suis-je pour toi ?

La confiance était une notion qu’Aegis avait du mal à appréhender, il avait été exploité durant toute son enfance et même s’il se sentait merveilleusement bien avec Shaerina, il y avait toujours au fond de lui ce doute. Le fait qu’elle pourrait se retourner contre lui à tout moment et lui plonger sa dague en plein cœur aussi bien au sens propre qu’au sens figuré. Il commençait à lui faire confiance c’était déjà un bon début, mais après une vie de solitude il faudrait un peu de temps au garçon pour s’adapter à sa nouvelle vie. Après tout, tout allait tellement vite depuis son arrivée ici.

- Je serais la plus sincère avec toi, j’essayerais de toujours tout te dire également... Je t’en fais la promesse et si jamais je ne la tiens pas là tu auras une bonne raison de m’en vouloir … Mais j’ai besoin de savoir qu'on sera comme ça tous les deux, transparent au possible. Tu sais tu m’as énormément manqué... J’étais vraiment inquiété puis triste puis aussi en colère pour toi… Il y a eu tellement de choses ici…

Shae le regardait droit dans les yeux, comment pouvait-il se permettre de lui cacher des choses elle qui semblait si sincère ? Elle s’approcha doucement de sa bouche pour finalement venir coller ses lèvres contre les siennes. Le baiser dura un bref instant, mais le cœur d’Aegis se mit à nouveau à battre à tout rompre. Ce moment ne devait jamais ‘arrêter. Toutes ces choses qu’elle lui disait, jamais il ne s’était senti aussi heureux en compagnie d’une autre personne.

- Je te promets d’essayer de tout faire pour tout te dire Shae, je ferais en sorte d’être le plus transparent possible avec toi, mais j’aimerais que tu ne te fâches pas pour ce que je vais te dire, mais… me confier pleinement avec tout ce que j’ai vécu va demander un peu de temps. Tu m’as aussi terriblement manqué, je regrette tellement de t’avoir faut autant de mal…

Aegis inspira profondément puis serra fort son amie contre lui, accepterait-elle d’attendre un peu afin qu’Aegis se dévoile complètement à elle à son rythme ? Cette histoire avec Judith il le savait… Cela lui retomberait dessus a un moment ou un autre, mais sortir ça des a présent aurait été du suicide pour lui. Il venait à peine de la retrouver.

En passant sa main dans le dos de son amie, le garçon se rendit compte d’une chose, la peau de son amie était légèrement abimée à un endroit, il pencha alors subtilement la tête et vis l’énorme cicatrice que Shaerina arborait dans son dos. La cicatrisation n’était pas totalement terminée, la blessure était donc récente. Que s’était-il donc passé depuis son départ de l’académie ?

- Shaerina… Toi qui me parles d’honnêteté et de sincérité j’ai bien une question… D’où viens la blessure dans ton dos, tu ne l’avais pas quand je suis parti, que t’est-il arrivé ?

Aegis s’en voulait de plus en plus, qu’était-il arrivé à la fille qu’il aimait depuis son absence, qu’avait-elle donc endurée pour être autant amoché à ce point-là ? Et surtout y avait-il un responsable a cette histoire ?


 


Hebergeur d'image
avatar
Aegis
Administrateur

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: You keep running like the sky is falling - Pv Aegis - [Terminé]

Message par Shae' le Mer 23 Aoû 2017, 21:21

La position était plutôt inconfortable et je n’arrivais pas à me caler pour trouver une position où je pourrais rester sans trop gesticuler dans tous les sens. Il fallait dire qu'Aegis n’était pas le garçon le plus en chair que j’avais vue de toute ma vie bien au contraire, il n’avait pas non plus la peau sur les os mais disons qu'il pouvait bien se permettre de manger beaucoup on ne lui en tiendrait pas rigueur. Je finissais par me relever doucement et me réinstaller contre le tronc d’arbre après tout tant pis pour le soleil je préférais revenir à ma position initiale. Je ramenais mes jambes contre moi et je les entourais de mes bras et je reposais ma tête contre sont épaule que j’avais quittée quelques minutes auparavant. Mon esprit avec le silence qui s’était installer après ma dernière phrase vagabondait d’idée en idée, à la recherche de ce que je pourrais bien lui dire par quoi commencer qu’est ce qu’il avait loupé et puis je me souvenais que après tout il avait quitté tout cela de lui-même sans même appeler pour des nouvelles alors tant pis pour lui il n’aurait que peu d’information au final.

« Je te promets d’essayer de tout faire pour tout te dire Shae, je ferais en sorte d’être le plus transparent possible avec toi, mais j’aimerais que tu ne te fâches pas pour ce que je vais te dire, mais… me confier pleinement avec tout ce que j’ai vécu va demander un peu de temps. Tu m’as aussi terriblement manqué, je regrette tellement de t’avoir faut autant de mal… »

Je n’avais pas écouté toute sa phrase que mon coeur battait déjà à tout rompre quand il me demandait de ne pas être fâché, je laissais un soupir m’échapper, qu’est ce qu’il pouvait y avoir de plus à dire ? J’avais effectivement moi aussi peur de me fâcher pour un rien et cela s’expliquais par mon manque de sommeil et tout ce que je me faisais subir pour m’améliorer en poussant mes limites et que de ce fait je devenais facilement irritable. Je supportais d’ailleurs difficilement mes camarades de chambres qui je trouvais trop bruyant bien qu’elles soit toutes sympas, j'avais du mal à rester dans la chambre quand elles ne dormaient pas.
Je soupirais de soulagement quand j’entendis le reste de sa phrase, bien entendu je ne lui demandais pas de tout déballer de suite la aujourd’hui cela me paraissait évident et encore plus maintenant que je connaissais un bout de passé, cela allait s’avérer même un peu plus long que prévu d’ailleurs. Je souriais quand il me disait que je lui avais manqué, je l’avais tellement espéré que c’était un soulagement nous étions la tout les deux et du coup le reste n’avait plus tellement d’importance pour le moment.

« Ca va ne t’en fais pas tu es la maintenant »

Il laissa un long soupir se faire entendre avant de me tirer plus vers lui et de me serrer contre lui entre ses bras, je me laissais m’écraser contre sont torse en respirant sont odeur et si je continuais ainsi j’en serais totalement droguée. Il passa sa main d’abord sur le haut de mes épaules et descendit petit à petit le long de mon dos et le contact de ses doigts là ou ma peau était dénuder me fit frissonner il se rapprochait dangereusement de ma cicatrice et je n’osais plus bouger. Sa main finie inévitablement par la toucher et il passa doucement sa main dessus avant de la laisser s’attarder là ou ma peau était lisse. Je le sentis bouger et se pencher vers mon dos pour observer rapidement celle-ci et puis se remettre comme il était juste avant. Il passa sa main d’abord sur le haut de mes épaules et descendit petit à petit le long de mon dos et le contact de ses doigts-là ou ma peau était dénuder me fit frissonner il se rapprochait dangereusement de ma cicatrice et je n’osais plus bouger.

« Shaerina… Toi qui me parles d’honnêteté et de sincérité j’ai bien une question… Je ne bougeais pas attendant les questions venir, il m’avait déjà vue avec le dos moitié dénudé lors de cette soirée au banquet dans ma robe bordeaux et savait probablement que je ne l’avais pas à ce moment la, de plus elle n’était pas cicatrisée et était encore rose foncer. »

Mon coeur en prenait un coup et je commençais légèrement à paniquer en me redressant, je reprenais une position contre l’arbre et repassais mes bras autour de mes jambes en ramenant mes jambes contre ma poitrine et ce geste avait quelque chose de rassurant comme ci je pouvais faire barrière contre tout. Je n’avais pas réfléchi à ce que je lui dirais pour ce soir la, j’avais stupidement essayé de sauver l’autre garçon en prenant le coup à sa place pour lui éviter d’autres blessures. Il savait que je ne l’avais pas et en même temps je ne pouvais pas mentir sur ce genre de choses c’était bien trop évident et je ne voulais pas particulièrement lui cacher mais simplement réduire l’histoire afin qu’il ne balise pas trop de ne pas avoir été là. Je soupirais et je regardais loin devant moi pour ne pas avoir à croiser sont regard et j’essayais de trouver les mots. 

« Hmm ce n’est pas grande chose, c’était lors du banquet, quand tu es parti je ne savais pas ou aller ni quoi faire alors je suis resté assise à une table un moment et puis .. enfin, le banquet il est un peu parti en vrille à vrai dire il y a eu pleins d’événements. »

Je cherchais les mots juste et les souvenirs dans mon esprit pour lui raconter le plus rapidement possible cette histoire, cette affreuse blessure m’avait fais souffrir longtemps et encore aujourd’hui me pénalisait pour pleins de choses mais ce que j’avais du mal c’était surtout qu’elle était affreuse et barrait tout mon dos. Je jouais doucement avec mes doigts les entortillant les uns aux autres.

« Et je ne sais pas tout ce qu’il y a eu je n’ai pas tout compris, je sais juste que j’étais debout et qu’un élève ma pousser pour que j’évite de me faire blesser et au final c’est lui qui est tomber alors .. Alors j’ai voulu le protéger en prenant un coup à sa place et voilà, j’ai été blessé .. »

Je le regardais enfin essayant de décrypter une information dans son regard, mais rien, j’avais synthétisé l’histoire le plus possible mais la vérité était la j’avais pris un coup pour un autre élève mais c’était tout ce qu’il y avait à dire. Je baissais finalement les yeux vers mes mains une nouvelle fois ne sachant pas quoi faire d’autres que ça.

« J’ai un peu tardé à l’infirmerie en fait et il avait du monde alors je n’ai pas voulu qu’on s’occupe de moi de suite, donc ce n’est pas grand chose j’ai juste trop tardé et je n’ai pas pris soin de la blessure. Narok pouvait nous soigner mais je n’ai pas osé aller lui demander je ne voulais pas, je pouvais très bien supporter la douleur et il y avait pire que moi. »

Je réfléchissais un instant, je pensais avoir fait le tour du sujet, je n’avais pas parlé de Quiet qui m’avait d’abord sauver d’un premier coup de ruban et qui avait été sonner sur le coup, je n’avais évoqué que très rapidement le fait que je m’étais presque allongé par-dessus lui pour éviter les autres rubans et que j’avais été blesser à plusieurs endroits mais les autres avais pratiquement disparu sans laisser de traces, et après ça j’étais resté aider même blesser à rapatrié Quiet au point où j’en serais tombé dans les pommes vue le sang qui coulait sur ma robe mais tout ceci n’était que des détails sans importance qui n’avait selon moi pas besoin d’être retenu. 

« Enfin voilà, en gros .. Cette soirée à été catastrophique tu n’as absolument rien perdu en partant. Mais tout ceci n’est pas important à vrai dire c’est très mouvementés dans cette académie ses derniers temps »

Je soupirais en repensant aux restes et puis après tout cela était loin d’être fini. Je reposais ma tête contre l’arbre regardant le ciel je ne savais pas s'il serait plus curieux que ça mais je voulais en dire le moins possible il n'y en avait pas besoin je voulais éviter de parler de sujet sensible. Du bout des doigts je jouais avec les siens posé par terre en attendant qu’il comprenne tout ce que je venais de lui dire. Je m’étais un peu éloigné de lui pendant mon récit, cherchant à mettre comme une barrière pour éviter de m’étendre sur le sujet sans vraiment le faire exprès essayant de refouler les émotions qui pourraient venir gâcher le moment.
avatar
Shae'
Administratrice

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum