Un peu d'isolement [ pv : Quiet ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un peu d'isolement [ pv : Quiet ]

Message par Lyra le Dim 13 Aoû 2017, 21:03

Après m'avoir montré les alentours, je me retrouve seule, Aégis a vraiment été gentil avec moi, cela fait plaisir de rencontrer un garçon aussi agréable, même si le début de la journée n'avait pas été très concluante. Je venais de voir tout ce qui avait l'air intéressant pour moi, histoire de ne pas se perdre une énième fois dans tous ces espaces. En effet, n'ayant pas le sens de l'orientation, j'ai pour habitude de me perdre très facilement, même dans ma ville natale où j'ai pourtant grandi, j'ai vraiment du mal à me déplacer. Il y avait vraiment beaucoup de mondes dans cette académie, n'étant pas très à l'aise avec la foule, j'avais alors pour but d'être le plus isolé possible. J'avais repéré un peu plus tôt un petit coin de verdure qui me donnait particulièrement envie, un jardin verdoyant où les fleurs poussées par milliers, leur parfum était enivrant, Je décidais donc pas rythmé de m'isoler tranquillement en profitant de la beauté des lieux. Je m'installais donc au creux d'un arbre, changer la playlist de mon mp3 et réajustais mes écouteurs pour mieux entendre le son de la musique que j'avais choisi. Je fermais doucement les yeux, personne n'était dans les alentours, je décidais alors de me lancer pour chanter tranquillement, au rythme du vent et du bruissement des branches. Ma voix était douce et pas spécialement forte, mais assez pour que mon chant parvint aux oreilles d'un inconnu dont j'allais faire la connaissance quelques minutes plus tard.

avatar
Lyra

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un peu d'isolement [ pv : Quiet ]

Message par Quiet Arcwind le Dim 13 Aoû 2017, 21:55

Ce silence… J’oublie souvent que je l'apprécie, ces rares moments de calme et de tranquillités. J’ai pour habitude de parler à voix haute, comme un long monologue. Idées, pensées, etc, quand je suis seul, tout y passe. Mais je venais de finir mon 4éme livre sur les données que j’ai recueillis jusqu’à présent sur Tsuki et ses élèves ; bien qu’il y a plus à dire, je me sens soulagé d’avoir fini un autre chapitre. Allongé dans mon lit, les mains derrière ma tête, et le regard vers le plafond, je laissais vagabonder mon regard vers diverses tâches et trou qui composent ce paysage blanc. Peu à peu, mon esprit s'égara, dans les méandres de mon esprit, j’entrais peu à peu en introspection, jusqu’à m’endormir.

La sieste fut de courte durée, les idiots du dortoir étaient revenus, et entre discutions inutiles, claquement de porte, et musique, le réveil avait été brutal. Leur jetant un regard noir, je m’en allais de ces idiots, ce n’est pas souvent que j’arrive à m’apaiser l'esprit, et ces idiots casses ces rares moments. Tsk, abrutis. Cherchant à nouveau la tranquillité, je me devais de trouver un autre lieu. La bibliothèque est un bon endroit, tout comme les jardins de l’académie. Pourquoi ne pas mêler les deux ? Je pensais à aller lire mon livre emprunté en ville dans les jardins, jusqu’à tard dans la nuit. Sur le chemin rejoignant les jardins, les élèves pullulaient, n’ont-ils pas cours ? Comment, est-ce possible qu’il y en ait autant dehors dans une école ? Enfin bref, ce ne sont pas mes affaires, ils font ce qu’ils veulent. J’arrivais dans les jardins, sentant déjà mon esprit s’apaiser, et mes pensées se calmer. Ce lieu, une fille l'avait nommé ‘Les jardins de paradis’… Être apaisé, je veux bien, mais de la convulser dès que l’on y entre. Idée idiote.

J’avais décidé de ne pas me poser, de simplement me promener, et de lire ce livre d’Euphorbia Courtoisie. J'espère que cette fois, le livre ne sera pas qu’un tissu de mensonges, de connerie, et de débilité. En disant cela, je repensais quelque peu à celle qui me l’avait prêté, dans la vieille bibliothèque de la ville… Avant de lire la première page. Ma marche était lente, et je portais toute mon intention sur ma lecture. Cette fois, j’avais l’impression que l’auteure savait de quoi elle parlait, comme-si elle en étant convaincu. C’est étrange, ce changement d’écriture à certaines pages, mais pourtant, cela reste sa facture. À mesure que j’avançais dans les pages, j’avalais les mots, et les idées qu’elle développaient. En avançant dans ce jardin, une voix parvenait à mes oreilles, et plus j’avançais, plus je m’en rapprochais. Distinguant peu à peu le chant, la lecture de mon livre devint encore plus agréable. Cela change des musiques qu’ils mettent dans le dortoir. Cependant, sans crier gare, mon pied heurta quelque chose de mou, m'empêchant d’avancer, ainsi, je basculais alors vers l’avant, jusqu’à tomber sur quelque chose de bien moins dure que la terre. J’avais fait tomber mon livre durant ma chute, mettant alors mes mains vers l’avant pour me protéger. Je sentais mon pouvoir s’activer, afin d’échapper à une situation critique, et l'adrénaline commençait à monter. Reprenant rapidement mes esprits, j’inspectais ce qu’il y avait autour de moi, avant de me relever, et de percevoir une fille contre un arbre. Le teint de ses cheveux avait attiré mon regard en premier, puis après l’avoir regardé rapidement, ma conclusion envers elle fit la même que tous les gens que j’avais croisé jusqu’à présent. Quelconque, alors je détournais le regard d’elle, cherchant le livre qui m’avait échappé des mains. Sans rien dire, je tournais ma tête vers divers endroits, jusqu’à enfin le trouver. Je m'avançai alors vers lui, pour le ramasser, jusqu’à ce qu’une pensée traversa mon esprit.

Les formes de cette fille sont indéniables, bien que je n’y fais spécialement attention. Cependant, lorsque je suis tombé… Non. L’idée me figea sur place telle une statue de marbre, mes yeux eux, tremblaient un peu et semblaient être perdu. Un léger rouge remplaçait la pâleur de mon visage, je n’avais aucune idée de quoi faire, ni quoi dire. Aucune situation ne m'a jamais gêné à Tsuki, alors que se passait-il ? La panique commençait à se sentir, voulant alors la contrôler, je laissais un mot s’échapper, sans le vouloir.

- Idiote !!

Je ne contrôlais plus rien, et je détestais cela. À mesure que cela s’intensifiait, je n’avais qu’une envie,c'était d’utiliser mon pouvoir et de partir loin de cette mascarade. A mesure que l'idée prenais place dans mon ésprit, je me mordais un lévre. Tsk, je détéste ces éléves !

Ni peur, ni honte, ni remors. Alors pourquoi ?


avatar
Quiet Arcwind

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un peu d'isolement [ pv : Quiet ]

Message par Lyra le Dim 13 Aoû 2017, 22:14

Je chantais tranquillement ma musique, totalement isolé dans mon monde où personne ne me dérangerait, du moins c'est ce que je pensais. Soudain comme un tremblement de terre, quelqu'un tomba sur moi, d'habitude c'est plutôt moi qui suit dans cette situation, pour une fois, quelqu'un d'aussi maladroit que moi. Mais là n'était pas la question, car cette personne, au début ne se rendit pas compte de la situation dans laquelle nous étions, en se relevant ce garçon posa pleinement sa main sur ma poitrine, puis partit chercher son livre qui était tombé. Je me mis alors à rougir et à ne plus rien comprendre de ce qu'il se passait.
Quelques minutes plus tard, il se rendit compte ce qu'il avait fait et se mit à m'insulter d'idiote, mais ce n'est pas ma faute ! je n'ai rien fait pour que l'on tombe sur moi et surtout que l'on me touche aussi impunément ! J'étais totalement perdu et mon esprit était embrouillé, mes émotions se mêlaient entre panique, peur, timidité, je plaçais alors mes mains sur ma tête en fermant les yeux, commençant à crier, les branches de l'arbre se mirent à bouger et l'une d'entre elle frappa le jeune homme qui était devant moi.
Après cette incident, le calme revint en moi, la fatigue m'envahit et j'ouvris les yeux doucement pour observer si je n'avais pas blessé le garçon inconnu. Je pense qu'il ne va pas être de bonne humeur, il s'est quand même prit une branche d'arbre en pleine figure... je ne contrôle pas ce genre de chose, et puis.. c'est de sa faute aussi ! s'il avait fait plus attention autour de lui, nous ne nous serions pas retrouvé dans une situation aussi burlesque. Je décidais alors de me lever, me tenant à l'arbre qui se trouvait derrière moi pour ne pas tomber de fatigue, il a fallu que ça arrive aujourd'hui...
avatar
Lyra

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un peu d'isolement [ pv : Quiet ]

Message par Quiet Arcwind le Dim 13 Aoû 2017, 22:55

Les mots me manquaient pour dire à quel point j'étais troublé. Mon corps ne répondait plus, mes pensées étaient incompréhensibles, et changeaient tout le temps, faisant tant de remue-ménage dans ma tête, qu’elle en chauffait presque. La scène, je visualisais encore et encore dans ma tête ce moment où j’avais empoigné cette chose. Je ne saurais décrire cette sensation, mais cette idiote de société donne l’illusion que c’est mal. Cette illusion, donne lieu à de vraies réactions, et sentiments face à cet acte. Un acte que je n’aurais jamais fait, et auquel je n’aurais jamais pensé, mais mes mains continue d’en trembler. Tous ces flashes sont si rapides, cette scène, si éphémère, mais elle reste la, et se déroule encore et encore sous mes yeux. Mes émotions sont sorties, savoir ce qui en suivit, m’est impossible. Je n’arrive pas à réfléchir, alors autant arrêter, et reprendre mes esprits. Je tournais alors légèrement la tête, et nerveusement, je tentais d’apercevoir du coin de l’œil, la fille sur laquelle j’avais arrêté.

Commençant lentement à la voir, d’un coup, elle se mit à crier si fort que mes tympans allaient exploser. Cependant, cela me libéra de ma pétrification, reprenant ainsi le contrôle de mon corps. Je sentais à nouveau mon sang chaud se préparer à activer mon pouvoir. Sans comprendre d'où ni comment alors, une branche m’arriva de plein fouet au niveau du visage. Le heurtant ainsi, toutes les fines cicatrices de mon visage s’ouvrit, mais c’est sans son ni réaction que j'encaissais le coup. De marbre, encore une fois, je regardais la fille, désormais debout, et fatigué. Mon regard était insistant sur sa personne, et bien qu’il déviait de temps en temps vers l’endroit que je croyais avoir touché, je me concentrais sur ses cheveux, son visage, et ses yeux. Laissant goûter mon sang, je fis un long soupir, avant de parler.

- Chaque acte amène des conséquences. Mais devais-je forcement recevoir un châtiment corporel ? Décidément, les idiotes ne sont pas rares ici.

Je marquais un long silence, continuant de fixer la jeune fille, qui était assez petite, mais avait l’air d’avoir le même âge que moi. Quoi que… Interrompant mes pensées, je repris la parole, essuyant le sang sur mon visage avec mes manches, puis mettant mes mains à l'arrière de ma tête.

- Bien, je vais donc vous présenter celui que vous avez puni. Je me nomme Quiet, de la dynastie Arcwind. Je fit une longue et élégante révérence, avant de reprendre ma posture initiale J'espère que vous vous êtes calmé les nerfs ainsi. Peu importe que vous ayez apprécié ou non ce que j’ai fait. Et je ne m'excuserais pas.

Plus je l’observais, plus je comprenais que sa fatigue était réelle. J’ai du mal à cerner son pouvoir, elle pouvait très bien contrôler l’arbre, ou bien seulement la branche. Chuchoter à la forêt, ou que sais-je encore. Mais l’utilisation de celui-ci l’à énormément fatigué. Je n’en avais rien à faire, évidemment, mais si elle venait à tomber devant moi, cela serait autre chose. À mesure de réfléchir, je repensais à cette voix que j’avais entendue en lisant mon livre. Elle n’était plus la, sans doute le crie de cette idiote l’avais fait s'interrompre ? Dommage…

J’avais du mal à détourner le regard d’elle, tant la scène continuait de tourner dans ma tête, mais, serrant les poings, je changeais de vue, regardant à nouveau mon livre. J’avançais alors vers lui, pour le ramasser. Cependant, et étrangement, je gardais un œil sur la jeune fille, sans savoir pourquoi.

Mes premières impressions sont toujours vrais et définitives. Pourquoi je pense autrement ?


avatar
Quiet Arcwind

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un peu d'isolement [ pv : Quiet ]

Message par Lyra le Dim 13 Aoû 2017, 23:17

J'étais particulièrement fatigué et je ne m'étais même pas rendu compte de ce qu'avait réellement fait mon pouvoir, je levais alors les yeux vers le garçon inconnu et remarquait qu'il avait de multiples plaies au visage, quel horreur, c'est moi qui ait fait ça ! c'est vraiment de pire en pire, je m'en voulais terriblement pour ce que je venais de faire, il fallait réellement que j'arrive à contrôler ce pouvoir si je ne voulais pas faire de morts sur ma route.
Le garçon se mit à parler sur un ton neutre, dans un langage d'un autre temps, comme un aristocrate, ce qui me surprit énormément vu ce qu'il venait de ce produire quelques minutes plus tôt. Il se fit une réflexion comme quoi les idiotes n'étaient pas rare dans ces lieux, mais quel rustre ! Cette remarque m'énerva profondément, et puis ce n'était tout de même pas de ma faute s'il m'était tombé dessus!
Il se présenta à moi en essuyant le sang sur son visage et en faisant une révérence, il venait donc d'une dynastie, d'où le ton arrogant et supérieur... j'espère que je ne vais pas déclencher une guerre ou autre chose à cause de mon pouvoir non contrôlé. Il m'exprima en plus qu'il ne s'excuserait pas, en fait tout cela n'avait l'air de n'avoir eu aucun impacte sur lui, moi qui voulait le soigner, j'ai bien peur de ne plus réellement vouloir faire ce geste, mais bon.

"Je suis vraiment navré...je ne contrôle pas mes pouvoirs, ils se déclenchent en fonction de mes émotions...
et puis.."

Je me mettais alors droite comme un pique devant lui en le regardant dans les yeux :

"ce n'est pas ma faute si vous êtes tombé !
Je suis maladroite moi aussi, mais au moins je m'excuse, surtout que vous avez touché ma...ma.."

Je me mis à rougir et baissait la tête, je vis ses poings resserrés, finalement l'incident avait l'air d'avoir eu son petit effet après tout. Je fouillais dans mon sac pour trouver des pansements et du désinfectant. Puis me retourner vers lui en observant ses blessures.

"Vous devriez soigner ça, tenez !"

dis je en rassemblant tout mon courage pour l'observer le plus sérieusement possible.
avatar
Lyra

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un peu d'isolement [ pv : Quiet ]

Message par Quiet Arcwind le Lun 14 Aoû 2017, 00:22

Cette perte de contrôle, comment cela à pus t’arriver ?

Tu remarqueras que tu ne dévies pas le regard

Tu devrais faire attention à ce que tu dis

Pourquoi tu continues d’y penser ?

Reprend le contrôle idiot !

Inspire, puis expire

Concentre toi

Regarde

Souffle

Arrête

Voie


Toutes ces voix faisaient écho dans ma tête, et bien que je gardais la tête froide, j’avais l’impression que ma volonté allait céder d’un instant à l’autre. Je tentais de concentrer mon regard sur le livre, couché et ouvert sur la pelouse du jardin à quelques pas du pied de l’arbre. Plus je m’en rapprochais, plus mes sens s'entremêlaient et me mêlaient à l’illusion de revivre encore cette maudite scène. Les doigts, et la paume de ma main continuaient de me picoter, c’est cette même main qui à toucher cette idiote…

Je me tendais vers l’avant pour ramasser mon livre, gardant un œil sur la demoiselle, le tapotant alors deux fois pour retirer la terre, je l’inspectais rapidement avant de le mettre dans ma sacoche à lanière. Je me retournais alors, afin de laisser mon regard sur la jeune fille une nouvelle fois. Elle semblait gênée, mais aussi exaspérée et frustrée. Un mélange que je discernais assez mal, son visage bougeait à peine, et peinait à me montrer des signes d’émotion ou de ressentiments. À ma grande surprise, elle prit alors la parole.

- Je suis vraiment navré... Je ne contrôle pas mes pouvoirs, ils se déclenchent en fonction de mes émotions...
Et puis…


Et puis je ne le contrôle pas ? Je n’y suis pas habitué ? Tsk, on a beau être dans une académie pour apprendre à contrôler, et apprendre son pouvoir, ce genre de comportement m'énerve toujours. Sur sa pause, elle se mit droite comme un I, puis insistait son regard sur mes yeux. Je ne comprenais pas vraiment la raison, mais je suivais son regard à mon tour.

- Ce n'est pas ma faute si vous êtes tombé !
Je suis maladroite moi aussi, mais au moins je m'excuse, surtout que vous avez touché ma... Ma.


Pas de ta faute ? Bien sûr que non ! C’est l’arbre qui t'a garder, t’empêchant de bouger, et oui, je l’ai touché… Ca à un nom, idiote ! C’est une po...po…. Tsk. À quoi bon le dire de toute façon, je la vois et revois depuis que c’est arrivé. Tsk. À cette idée, je me remordais la lèvre, j’avais du mal à me contenir. Elle, elle se mit à rougir, avant de m’observer en détail. Elle pouvait m’analyser, ou faire ce qu’elle voulais, je m’en contrefiche. Prenant un moment pour fouiller je-ne-sais-quoi dans son sac, je lui répondais sur un ton désintéresser et neutre.

- Vous ne parlez pas au proviseur de l’établissement, ni à la reine, alors détendez-vous un peu. Je murmurais alors Idiote.

Elle sortit alors tout un tas d’objets médicaux, qu’elle me tendait. Ils m’étaient destiné ? Mais qu’en a-t-elle à faire ?

- Je n’ai…

Elle me coupa alors, pour dire :

- Vous devriez soigner ça, tenez !

J’émis un long soupir, qu’elle avait sûrement entendu. Je n’ai jamais soigné ses blessures tant elles sont récurrente, alors à quoi bon s’en préoccuper ? Et pourquoi se préoccupe t'elle de ça ? Ne s’est t’elle pas excuser ? Elle se rapprochait un peu, pour me les donner, et continuait de m’inspecter en détail. Avec quelques hésitations, je tendais le bras vers le matériel, avant de m'arrêter, et de lui parler.

- C’est inutile, et futile. La coagulation fera son travail, cela ne sert à rien. Vous devriez ranger votre bazar, et le garder pour vous. Croyez-moi.

Je reculais alors ma main, puis alla vers l’arbre, m’y posant un instant. Je me mis à regarder vers le ciel, afin de libérer mon esprit, mais la scène tournait encore et toujours dans ma tête, faisant dévier de temps à autre mon regard sur l’endroit que j’avais touché. Parfois avec insistance, d’autres non, j’avais du mal à le contrôler. Je devais me ressaisir, et pour cela, je devais parler.

- C’est n’importe quoi. Par votre faute, mon esprit est dérangés. Je me demande vraiment ce que vous avez fait. C’est stupide. Tsk. … D’ailleurs, je ne vous ai jamais vu ici, et vous ne m’avez pas dit votre nom. Qui êtes-vous ?

Je n’avais aucune idée de quoi faire, pour une fois. Oui, pour une fois, je n’avais aucun plan, et j’avais déjà assisté à son pouvoir, donc j’avais pas mal de données. Pour m'empêcher de continuer de la regarder, je fermais les yeux, et mis ma tête contre l’arbre. La scène était haute en couleur, tel un rêve, mais au moins, je ne la regardais plus.

C’est une illusion. Tout cela n’est qu’illusion. Ce n’est pas possible.


avatar
Quiet Arcwind

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un peu d'isolement [ pv : Quiet ]

Message par Lyra le Lun 14 Aoû 2017, 00:43

J'avais pris mon courage à deux mains pour lui faire fasse et lui tendre ce matériel médical qui pourrait lui soigner les plaies que j'avais ouverte précédemment.
Il fit un long soupir puis semblait décidé à prendre ce que je lui tendais, mais finalement se résigna dans un songe que je ne pouvais entendre. Il se mit à rechigner comme quoi tout était de ma faute et que son esprit était perturbé par cet incident, qu'il ne savait pas ce que j'avais fait... Comment ça ce que j'avais fait, mais je n'avais rien fait du tout, j'étais tranquillement dans mon coin quand il m'est tombé dessus, c'est quand même un comble d'être affublé de sa propre erreur.
Il se rendit ensuite compte que j'étais nouvelle dans l'académie et me demanda mon nom, il est vrai que je ne m'étais même pas présenté, ce qui n'est pas dans mes habitudes.. Il m'avait tant troublé que ça.. Je le vis fermer les yeux, sans doute pour cacher son trouble, cela avait quelque chose de drôle et d'attendrissant, je ne pensais pas qu'un homme pouvait être troublé à ce point par ce genre d'évènement, surtout que c'était plutôt fréquent dans mon ancien lycée, à moins que ce soit fait exprès par les garçons qui m'entouraient à l'époque... Mystère.
Je m'adoucis finalement en l'observant :

"Je m'appelle Lyra Andréa... Je viens d'arriver...
Excusez moi pour cet incident, mais nous avons tous les deux notre part de responsabilité."

Ses blessures ne semblaient même pas l'affecter, comme s'il avait l'habitude de se blesser ainsi lui-même, enfin.. là c'était plutôt ma faute en l’occurrence. Je ne pensais pas qu'il était le genre de personne à se mêler à la foule.. un peu comme moi en fait, sauf que lui est plutôt neutre et moi, je porte un masque.. mais devant lui, j'ai l'impression qu'il s'effrite, comme si la vraie moi voulait sortir.

"Vous aussi vous me faites subir des choses sans vous en rendre compte."


avatar
Lyra

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un peu d'isolement [ pv : Quiet ]

Message par Quiet Arcwind le Lun 14 Aoû 2017, 01:25

Après mes quelques mots, un petit silence se fit entendre. J’osais à peine réouvrir les yeux, j’avais peur de ce que je pouvais voir, alors je continuais de voir encore et encore cette scène. Plus je la voyais, plus elle… Me... Crispait. De ma main droite, je m’amusais à creuser dans la terre, du côté ou elle ne pouvait voir. Cela me défoulait, et me faisait un peu de bien. Soudainement, coupant court à mes réflexions et au silence, Andréas pris la parole.

- Je m'appelle Lyra Andréa... Je viens d'arriver...
Excusez-moi pour cet incident, mais nous avons tous les deux nôtres part de responsabilité

Ma part de responsabilité ? Tsk. Je me serais bien passer de toucher ta po...po….Raaah ! Ce mot est stupide et idiot de toute manière ! Qui l’utilise, hein ?! Je n’ai en rien à m'excuser, et n’ai aucune part de responsabilité ! Elle était la, et n’avais pas être la, c’est tout. À mesure de réfléchir, je sentais le sang ruisseler le long de mon visage. La coagulation avait commencé, mais certains endroits étaient encore ouverts. J'essuyais une nouvelle fois le sang, avec mon autre manche, avant de continuer à réfléchir, les yeux fermer.

- Vous aussi, vous me faites subir des choses sans vous en rendre compte.

Hein ? Comment ça ? … Le plus gêné la dedans, c’est moi idiote ! Je n’ai jamais touché de… Ce mot est maudit, ce n’est pas possible ! Et si elle y a pris du plaisir, ce n’était pas du tout mon intention. Tsk, quelle idée aurais-je eu, en faisant cela. Quel esprit déplacer, ou pervers pourrais faire cela ? Tsk. Décidément, je retire ce que j’ai dit. Ce n’est pas une idiote, c’est… Je n’ai pas de mot. Moi, je me retrouve sans voix, ni mots, devant elle ? C’est ridicule… À mesure que j’étais à cran, ma main arrachait de plus en plus d’herbe, ne laissant qu’un trou vide de toute vie, avec simplement de la terre, au milieu de toute cette pelouse. Légèrement agacé, je pris à mon tour la parole.

- Tsk… Si vous y avez prise du plaisir, alors tant mieux. Mais ce n’était pas mon intention. Et cette main n’avait jamais eu, ou toucher de…. Enfin bref ! Tsk. Vous avez été gêné, maintenant, c’est passer. Que pouvez-vous ressentir d’autres ? C’est idiot.

Ces mots étaient valables pour moi aussi, mais je n’arrivais pas à m’en convaincre. À mesure que j’analysais tout, et revoyais encore la scène pour la 100éme fois, mentalement, c’était le bordel, et mon esprit n’en pouvais plus. Calmement, j’ouvris les yeux, apercevant ce ciel s'assombrir au vu soir, ces nuages camouflés le ciel, et ses rougeâtres, et enfin les feuilles de cet arbre contre laquelle je reposais, qui dansais selon le vent, et murmurait le son d’antan. Je peinais vraiment a me retenir, et luttant de nouveau pour ne pas le regardait, mon visage commençait a se crispé, et mains elles, se serraient. Je regardait alors vers le bas, mes jambes, mon sac... Tsk, pourquoi ne puis-je pas me concentré la dessus !? A mesure que j'y réfléchissait, je laissais de plus en plus apparaître ma gêne et mon anxiété face a cette situation, que me faisais perdre tout mes moyens. Avec un ton hésitant, avec quelques difficultés a parler, et de nombreux arret, je lui fit :

- C’est totalement idiot. Cet endroit est censé apaiser l'esprit, et avec votre simple rencontre, le voilà tout retourné. C’est ridicule. Enfin bref… Si vous êtes à Tsuki, c’est pour une seule raison. Votre pouvoir, quels est-ils ? Est-ce avec ça que vous m’avez frappé ?

En tant, normal, j’aurais instantanément sortie mes livres de recherches, afin d’y écrire toutes les infos qu’elle allait me donner concernant son pouvoir, cependant après une longue hésitation,et bien que mes mains s’étaient glissées dans ma sacoche, elles y restèrent, sans sortir, lassées par les événements, et dépitées par le fait d’écrire dans cette situation. Cependant, elles se mirent à trifouiller la plume qui était dans mon sac depuis mon premier jour, me rappelant ce souvenir…

- D’ailleurs, vous faisiez quoi ici toute seule ? C’est idiot ça aussi.

Je ne comprends rien… Fuir de cauchemar....


avatar
Quiet Arcwind

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un peu d'isolement [ pv : Quiet ]

Message par Lyra le Lun 14 Aoû 2017, 14:32

Si j'ai pris du... plaisir ?! c'est une blague.. je n'ai pas du tout insinué que j'avais pris un quelconque plaisir à me faire toucher ! c'est ce que je hurlais dans ma tête et que ma bouche n'osait exprimer. Qu'est ce que je pouvais donc ressentir d'autres.. Oui de la gêne ça c'est évident, mais mon âme intérieurement à envie de crier face à cet homme qui pose toutes les responsabilités sur moi. Plus j'observais ses réactions et plus je me rendis compte que son impassibilité précédente se transformait en gêne et anxiété, en quoi est ce si perturbant pour lui ? Je pense qu'il n'est pas le genre d'homme à avoir des contacts humains surtout avec une inconnue et une zone du corps si... gênante.

Il me demandait par la suite sur un ton hésitant et perturbé si c'était avec mon pouvoir que je l'avais frappé et bien je pense que cela me semblait évident, vu que je n'avais pas prit la branche dans mes mains, que ce n'était pas intentionnel. Je l'observais donc à nouveau, pour mieux me rendre compte de l'état de son visage qui commençait à coaguler par endroits, mais d'autres continuaient de saigner.

"Oui, je fais de la télékinésie... mais elle se déclenche lorsque j'ai des émotions négatives trop forte."

Puis il rajouta que c'était idiot d'être ici toute seule, mais tout est idiot pour ce type ! ça m'énerve réellement ! Je pris donc à nouveau mon attirail médical, même si selon lui c'était inutile, il fallait soigner cela !

Je m'approchais donc de lui, assez suffisamment pour pouvoir désinfecter avec une compresse et mettre un pansement sur les zones les plus touchés.


avatar
Lyra

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un peu d'isolement [ pv : Quiet ]

Message par Quiet Arcwind le Lun 14 Aoû 2017, 15:22

Tsk… Mon corps commençait encore à se figer, mon regard se perdait dans l’horizon du sol herbeux et vert. Aucune pensée ne me traversait l'esprit, mais une image restait devant mes yeux, voir des filles, et des po… Tsk, je vais bannir ce mot de tous les dictionnaires du pays, et les brûlerais tout juste après ! Quelle idée d'inventer des mots pour ça ! Je fis un léger soupir, à l’idée que mes pensées étaient stupides. Pourtant, cela continuait d’augmenter la gêne que je ressentais, et la pelouse le ressentait elle aussi, tant qu’arrachais d’herbe. Ma main se colorait peu à peu en vert, et mes doigts s'imprégner de l’odeur du jardin. Tandis que je tentais de me calmer, sans lever la tête en sa direction, la jeune fille pris la parole.

- Oui, je fais de la télékinésie... mais elle se déclenche lorsque j'ai des émotions négatives trop forte.

De la télékinésie ? C’est ridicule, si elle fait tout bouger et mouvoir dans un tel rayon, j’imagine à peine ce que cela donnera lorsqu’elle contrôlera son pouvoir. Et ses émotions… Comment cela ? Pourquoi aurait-elle ressentit une émotion trop forte de part mon acte ? C’est MOI qui ai eu a la toucher ! Pas elle, moi !! Tsk, l’impertinente… De toute la manière qui soit, pourquoi ai-je toucher son s… Allez mourir en enfer les lexicographes ! Tous autant que vous êtes !

Je continuais à être perdu, et mon regard était plongé dans le passé, cependant, je vis la jeune femme se rapprocher de moi, avec ses affaires médicales avec elle. Lentement, elle se mit à genoux, puis préparait le nécessaire. Je tournais alors la tête, doucement, vers sa direction, regardant simplement ses pieds pour éviter ses yeux, et le haut de son corps. Puis, avec un ton tremblant et hésitant, pris la parole.

- C’est inutile. Rangez-cela… Je n’ai pas besoin d’aide, n’en ai jamais eu besoin, et n’en demanderais jamais. Ce n’est pas aujourd’hui que cela va commencer

En parlant de commencement, cette sensation, lorsque j’avais attrapé sa po… Revint dans ma main. Surpris, je cognais celle-ci contre l’arbre, pour en supprimer la sensation et mes idées sur le sujet. Il était hors de question que je continue d’y penser, je devais me contrôler. Elle continuait de chercher quelques affaires, puis se rapprocher encore un peu, afin d'examiner mes plaies. Même si je faisais tout pour regarder le sol, du coin de l’œil, je pouvais apercevoir ce que j’avais touché, et ce qui est idiot, c’est que je n’arrive même pas à prononcer le mot pour désigner cela ! Je tremblais à l’idée de montrer la tête, mais pourtant, ‘n’arrivais à la redescendre. Elle était figée, et tremblotait, et bien que je tentais d'extirper mes yeux de leurs coins, ma volonté cédait de plus en plus. Mon cœur s’emballa un peu, et je sentais mon corps en entier en ébullition, mais ce n’était pas la même sensation qu’avec mes organites, c’était autre chose. Plus les longues et lentes secondes passaient, plus je sentais mon visage chauffer, je n’ai pas l’habitude d’avoir cette réaction, c’est anormal ! Pourquoi mes joues sont-elles gonflées, pourquoi mon visage est-il rouge ? Tsk ! C’est IDIOT !!

De l’autre main, et malgré le tremblement qu’elle s’affligeait, je pris la plume de ma sacoche, et la sortie, afin de la mettre sur mon genou, en bas, devant moi, et me concentrer sur elle, et son souvenir. Elle continuait de fouiller dans ses affaires, et ce que je ne voulais pas, c’est qu’elle me touche. Cependant, plus aucun son ne voulait sortir, comme si toute ces sensations, dû à sa proximité, rendait toutes actions impossibles ! J’appréhendais alors ce moment ou elle allais commencer à me soigner, et sur cette simple idée, je sentais mes organites s'exciter, et sans contrôler cela, nerveusement, je me mis a sourire.


Pourquoi ne... s'en va t'elle pas, cette idiote ??


avatar
Quiet Arcwind

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un peu d'isolement [ pv : Quiet ]

Message par Lyra le Lun 14 Aoû 2017, 15:52

C'était décidé ! même s'il ne voulait pas que je le soigne, que ce soit inutile selon lui, c'était parfaitement normal, après tout je l'avais tout de même blessée assez violemment pour qu'il ait des marques sur son visage.

Je le vis cogner contre l'arbre avec sa main, peut être que je l'énerve après tout, mais moi aussi il m'énerve ! et ça c'est pas normal ! d'habitude rien ne peut me perturber, et lui il y arrive ! Je n'arrive pas à garder ce masque que j'ai l'habitude de porter devant les autres. Je baisse ma tête et remarque qu'il sourit, comme un sourire nerveux légèrement glauque à mes yeux, mais c'est un sourire.

Je décide donc de prendre son menton dans ma main et de relever sa tête bien face à mon visage, sinon je ne pourrais pas le soigner correctement, maladroite comme je suis, je serais encore capable de lui mettre le coton dans l’œil !

Nos visages sont alors très proche à quelques centimètres, je me mets à rougir, nous sommes rouges tous les deux comme des idiots et je le soigne doucement, en essayant de ne pas lui faire encore plus mal.

"Et arrêtez de bouger ! sinon vous allez vous faire encore plus mal "

dis je d'un ton faussement autoritaire. Dire que je soigne un garçon que je viens de rencontrer et qu'en plus qui a été blessé par ma faute, décidément c'est vraiment une journée pleine de rebondissement. Je me demande bien ce qu'il va m'arriver plus tard, en espérant que j'arrive à contrôler mes pouvoirs grâce à cette académie. J'aimerai être plus forte et pouvoir m'affirmer, mais ce n'est pas aussi facile à dire qu'à faire malheureusement.


avatar
Lyra

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un peu d'isolement [ pv : Quiet ]

Message par Quiet Arcwind le Lun 14 Aoû 2017, 16:21

Ma vision se troublait tant que je me concentrais sur cette plume, et mes pensées, elles, continuaient de faire surchauffer mon esprit. À mesure qu’elle cherchait dans ses affaires, je sentais la tension que j’avais créé, et qui s'exerçait à présent sur moi sur moi. Tel au ralenti, je vis sa main, du coin de l’œil, se rapprocher de moi. Mes yeux s’ouvrirent en grand, appréhendant son geste allant vers moi. Elle la posa sur mon menton, et releva ma tête, qui rencontra la sienne, me forçant alors à la regarder. Je gloussai deux fois, et mes yeux se mirent à trembler, en la regardant. Je n’avais ni la volonté, ni le force de regarder autre part, ou de bouger ma tête, malgré mes tentatives.

Elle commençait alors à appliquer ses soins sur mes cicatrices, cependant, chaque fois qu’elle les touchait, une vive douleur s’animait, une douleur que j’avais longtemps perdu à ces endroits-là. La réanimation de ces anciennes douleurs me fit bouger la tête dans plusieurs, afin de refuser qu’elle continue ses soins. Cependant, elle continuait de forcer, puis me fit une remarque.

- Et arrêtez de bouger ! sinon vous allez vous faire encore plus mal

Tsk… De quel droit… Me donne-tu...Des ordres, idiote ! De quel droit… Refuses-tu de m’écouter, et… de d’appliquer tes soins ? De quel droit oses-tu… Perturber ainsi mon esprit ?! Cependant, j’avais arrêté de bouger, et de me débattre. Mais mon cœur accélérait encore, et mes mains se contractent, rendant la situation insoutenable. Mon corps en entier, alors, se mit à trembler, et mes yeux se fermaient. 1… 2… 3… Concentrer, j’activai mon pouvoir, et me détachai instantanément de son emprise. Rapidement, je me mis derrière elle, debout, et pris la parole.

- Tsk… Andréas hein ? Je ne sais pas qui tu es, ni ce que tu m’a fait, mais je te somme d'arrêter ! Tu perturbes mes pensées, et mes réflexions. Si j’ai retrouvé la raison, ce n’est que grâce à mon pouvoir, mais… Chuchotant alors ... Ce maudit pouvoir ne dure qu’une minute, cela ne durera pas… Tsk. Fis-je, me mordant la lèvre

Je la regardais droit dans les yeux, et sous l’effet de mon pouvoir, j’arrivais à prendre le contrôle sur moi-même. Ses yeux... Étaient étrange, je ne sais pas ce qu’ils indiquaient, ou représentaient, puis je jetai un œil à sa poitrine. Si facile à dire finalement, je suis un idiot, c’est incroyable. Puis quelque seconde après, détournais le regard, afin de regarder tout autour de moi, et de chercher une échappatoire. Cependant, une réflexion me parvint alors. Si j’utilise mon pouvoir jusqu’à son duré maximum, je vais en subir les conséquences, et… Tsk. Je sens déjà les cicatrices de mon visage se rouvrir une nouvelle fois. Jamais, elles ne s’étaient ouvertes deux fois d’affilé en un journée, tout cela à cause de cette idiote, et de cette effrontée ! C’est n’importe quoi. Mais revenant à la raison, je désactivais mon pouvoir avant d’atteindre sa limite, puis me mis à ressentir la fatigue due à son utilisation. Tenant maladroitement sur mes jambes, toutes ces pensées et ces sensations me revinrent d’un coup, tel une explosion dans un ballon. Je n’en pouvais plus, mais je ne savais pas quoi faire. Puis je repensais à la proximité de son visage, d’il y à quelques secondes, et simplement sur cela, mon visage redevins rouge, et figé, comme le reste de mon corps.

Un seul me venait a l’esprit, encore et encore : Idiote.


avatar
Quiet Arcwind

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un peu d'isolement [ pv : Quiet ]

Message par Lyra le Lun 14 Aoû 2017, 16:44

Il se mit soudain à trembler de tout son être et à fermer les yeux, que pouvait-il bien préparer encore, soudain pouf ! plus personne, il avait disparu, je mis quelques secondes à réagir, mais où était-il bien passé ?
J'entendis finalement après quelques instants sa voix juste derrière moi, il était raide comme un pique et m'appela par mon nom de famille, ah.. une pratique étrangère ça aussi. Il m'ordonne d'arrêter de le perturber, mais.. c'est pas ma faute tout de même s'il est perturbé et puis, je me suis déjà excusé pour la branche, je vais pas continuer à m'excuser éternellement, surtout qu'il m'a quand même touché lui aussi ! C'était donc ça son pouvoir, s'eclipser lorsque les situations le dérange, je trouve ça drôlement pratique en réalité, j'aimerai vraiment avoir ce pouvoir dans beaucoup de situation... COMME CELLE CI PAR EXEMPLE !

Je me marchais dans sa direction, en commençant à m'énerver par son comportement lorsque la dite branche que je lui avais mis dans la figure me barra le passage et que je trébuchais sur lui... Je veux un trou.. oui là bien profond, pour pouvoir ne plus que cette maladresse ne pourrisse ma vie ! Je me relevais légèrement en faisant face à son visage, toujours l'un sur l'autre, je me mis à rougir puis je me relevais en un éclair et couru me cacher derrière l'arbre.

"JE SUIS DESOLEEEEEE"

criais je en agitant mes bras, caché dos à l'arbre. Je sens qu'il va réellement me détester à force.

"Je ferais mieux de partir...."

Dis je en commençant à m'en aller d'un pas ferme et décidé.


avatar
Lyra

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un peu d'isolement [ pv : Quiet ]

Message par Quiet Arcwind le Lun 14 Aoû 2017, 17:22

Son regard me signifiait qu’elle comprenait ce que je lui disais, mais qu’elle ne l'acceptait pas. Non, en réalité, il continuait de me désigner pour fautif de cet incident stupide, et malgré mes tentatives désespérées, je n’en ne leur détournais pas le regard. Entre surprises, étonnement, et questionnement, ses nombreux changements de regards commençaient à peser sur moi, jusqu’à ce qu’elle commença à avancer vers moi.
Elle me regardait, sans se préoccuper de ce qu’il l'entourait, et d’un coup, sans crier gare, bascula vers moi maladroitement, pour se rattraper alors, tendais les mains vers moi, mais trébucha, et s’écroula sur moi, nous faisant tomber tous deux.

L’instant me parut long, mais j’étais parterre, encore une fois, écrasée par cette idiote, et sans que je ne comprenne pourquoi, mon esprit s'éclaircit enfin, éloigner ces noirs nuages et cette scène qui tournait en boucle dans ma tête. J’étais soulagé, cependant la gêne commençait à monter, quand je réalisais qu’elle était sur moi. Cette idiote, ne sait-elle donc ne pas marcher correctement !? Ne regarde t'elle pas devant-elle ? N'a t’elle aucun… Oh. Je compris alors que mon action précédente avait été la même. Avait-elle alors pensé la même chose de moi ? Tsk, elle était sur le chemin, mais cette fois, c’est moi qui l’ai été… Mais elle est maladroite, c’est entièrement de sa faute ! Quelle idiote !

La fatigue, plus sont le fait qu’elle était sur moi, m'empêchait de bouger, mais en un rien de temps, elle se releva, l’air paniqué, ne sachant où regarder ni quoi faire. Elle se mit à courir, paniqué, derrière l’arbre où elle s’était mise pour écouter de la musique. Puis, en agitant les bras derrière l’arbre, elle cria :

- JE SUIS DESOLEEEEEE

Idiote, il y a de quoi l'être. J’ai mal partout à cause de toi, et tes idioties ! Mon dos avait pris le plus, mais dans l'ensemble, tout allait bien. Avec un léger malaise, je me relevais, avant de maudire une nouvelle fois Andréa, puis regardai une nouvelle fois dans sa direction. Elle arrêta de gesticuler avec ses bras, et se mit à partir lentement sur le chemin du jardin. Je ne sais pas si… En fait, dans le doute, j’avais décidé de ne rien ni rien faire. Mais ce doute laissa rapidement place à un autre sentiment inconnu. J’avais compris ce qu’elle avait ressenti quand j’étais tombé sur elle, et cela me fait mal de l’admettre, mais je suis un peu en tord. Bien sûr, la grande partie est de sa faute, elle était sur le chemin, mais je dois faire face à mes responsabilités. Prenant une voix forte, et assuré, j’écriai ;

- Andréa… Si vous voulez toujours me soigner, allez-s’y… Et si vous le permettez, alors je vous ferez mes excuses pour l’incident.

Je faisais en sorte de ne rien dire de plus, et de ne pas faire de gaffe, mais ma volonté était trop faible à cet instant, et c’était irrésistible, l’envie était trop forte. Je repris alors la parole.

- Bien sûr, c’est majoritairement de votre faute, après tout, vous étiez sur le passage, à ne pas regarder autour de vous, et allongé contre cet arbre. Il faut être inconscient pour faire des pièges de la sorte aux autres, idiote.

J’attendais alors de voir sa réaction, avec un air assez idiot pour une fois. Nombre des cicatrices avaient reciractrisés, mais le visage entaché de rouge et de sang, j’avais du mal à savoir à quoi je pouvais ressembler. Je sentais même des feuilles coincées dans mes cheveux, rendant tout cela désagréable.


avatar
Quiet Arcwind

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un peu d'isolement [ pv : Quiet ]

Message par Lyra le Lun 14 Aoû 2017, 17:38

Au moment où je commençais à partir d'un pas décidé j'entendis un peu plus loin, la voix de Quiet qui se résignait à se faire soigner par moi, tout en m'expliquant qu'il allait s'excuser pour l'incident... Un chaton vient alors dans mon esprit en miaulant un miaou de lucidité, est ce le même garçon ? qui reconnait ses tords !? je ne rêve pas... Mais c'était super ! Puis il reprit la parole à nouveau avant que j'ai eu le temps de dire quoi que ce soit pour rajouter que c'était majoritairement de ma faute, en me traitant à nouveau d'idiote. Je me retournais alors en croisant mes mains derrière mon dos et en me penchant en avant un grand sourire sur le visage :

"On fait des progrès"

Puis j'avançais à nouveau vers lui en souriant avec un petit air satisfait. A quelques mètres de lui, je décidais d'avancer ma main afin de retirer les feuilles coincés dans ses cheveux qui lui donnaient un air d'enfant, puis commençait à nouveau à le soigner. Après avoir fini mes soins, j'étais vraiment toute contente, mon oeuvre était terminé. Il ne le savait pas mais, je n'ai que des pansements roses avec un petit chaton dessus. J'imaginais la tête qu'il ferait lorsqu'il découvrirait son visage.

"Bon, je pense qu'il est l'heure de se dire au revoir.
Encore désolée ... Quiet."

Puis je partis en sautillant, toute contente. C'est pas une si mauvaise journée finalement héhé~


avatar
Lyra

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un peu d'isolement [ pv : Quiet ]

Message par Quiet Arcwind le Lun 14 Aoû 2017, 19:14

Le caractère de cette fille m’étonne finalement. Habituellement, l’on me cris dessus, et me menace, et comme je sais si bien le faire, réplique à tout cela avec aisance, mais cette fois, c’est différent. Elle se retourna, et tandis que je m’attendais à quelque chose d’agressif, et de menaçant, elle laissa apparaître un grand sourire sur son visage, avant de ce penché, puis lança :

- On fait des progrès

J'étais alors pris de court, comment est-il possible de réagir cela ? Je restais la, sans répondre, car ne sachant quoi dire, et gardait une certaine appréhension de la suite. Est-ce une feinte pour mieux m’attaquer ? Si elle croit m’avoir, l’idiote ! De gauche à droite, je regardais afin de me préparer à toute éventualité, mais il n’en était rien. Simplement, elle s'avançait tranquillement vers moi, satisfaite, puis engagea les soins. Sans rien dire, je subissais ses gestes, arrachant de douleur mes cicatrices, mais résistant à le lui montrer. Elle retira aussi les feuilles de mes cheveux, un geste qui me fit poser encore plus de questions, et d’incompréhension envers elle. Une fois terminé, elle eu l’air ravie, puis légèrement hésitante, avant de hausser les épaules, et de sourire à nouveau.

Je savais que soigner ces blessures était inutile, et je ne sais même pas pourquoi j’ai agi ainsi. Cela me rappelle cette fois, ou j’ai sauvé des tentacules de Noa’, Shaerina. Depuis ce jour, j’ai beau lui demander pourquoi je l’ai sauvé, elle dit qu’elle n’en sait rien. Tsss. Mais cette fille, aux cheveux roses, apporta plus de questionnement à mon sujet, et je me devais d’avoir des réponses. J'ouvris alors la bouche pour prendre la parole, lorsqu’elle s'eut releva, et pris la parole.

Bon, je pense qu'il est l'heure de se dire au revoir.
Encore désolée ... Quiet


C’est étrange… Habituellement, c’est moi, qui m’en vais en premier, dans toutes les situations que j’ai rencontré. Soit lassé, soit obligé, soit amusé, mais toujours, je fus le premier. Je la voyais, sautiller, sur le chemin de pierre du jardin, jusqu’à la sortie, et sans dire un mot, je la suivais du regard. J’affichais un visage neutre, emprunt d’incompréhension à mon regard, et au sien. Qui est-elle ?

Me balançant en arrière, je finissais à nouveau dans la pelouse, le regard vers le ciel, ou nuage et obscurité s'unissait pour former le crépuscule. Je décidais de rester la, longtemps, afin de prendre le temps réfléchir, et de répondre à chacune des mille questions qui se mélangeait dans ma tête. Je ne peux pas laisser cela se reproduire, et encore moins avec cette idio... Cette fille.

Ce silence, ce calme...Si reposant. J'aurais du rester dans le dortoir malgré tout, ce matin.


avatar
Quiet Arcwind

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum