Capture de drapeau V.1 [Les convoqués]

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Capture de drapeau V.1 [Les convoqués]

Message par Invité le Lun 07 Aoû 2017, 19:06

Rappel du premier message :

J'crois bien qu'il était comme 8h00 ou un truc comme ça quand mon réveil se décida à sonné, j'avais demander à mes élèves de se pointer vers 10h sur le point de rendez vous, il faisait plutôt bon, malgré les quelques nuages qui se battaient en duel pour cacher le soleil. Je m'étais dit que quelques heures me suffirait pour me préparer mentalement à entendre tous ces faiblards rechigner tout au long de mes explications plus folle les unes que les autres. Surtout que j'avais bien l'intention des les handicapés un maximum pour qu'ils puissent se rendre compte que j'avais pas l'intention de blaguer avec eux ne serait ce qu'une seconde. Boh, commencez pas à me mettre dans la catégorie des profs un peu stricte sous prétexte que mes façons de faire ne vous convenait pas.. Mes exercices sont fructifiant, ils vont en bavé mais vous inquiétez pas qu'a la fin du premier semestre, ils deviendront des détenteurs de pouvoir prêt à toutes les éventualité.

J'avais passé les deux derniers jours à aménager le terrain pour qu'il puisse s'épanouir dans les meilleurs conditions. Grace à mon ancien poste de secrétaire du directeur, j'avais convenue avec celui ci que si j'avais besoin de site d'entrainement un peu spéciaux pour mes élèves, je me réservais le droit de me mettre en accord avec l'Agence pour qu'il puisse me mettre à disposition tout ce dont j'avais besoin pour organiser mes examens dans les meilleurs conditions. Ils avaient réussi à me dénicher un bâtiment sur 2 étages, enfouie dans la forêt de la ville.

Le bâtiment ressemblait à une sorte de Mairie abandonnée, le toit était dégagé, quelques pièces elles aussi, d'autres voyaient leur plafond encore intacts mais la plus part d'entre eux étaient remplies par quelques débris. J'avais décidé de les laisser en place, histoire de rester dans un contexte de guerre. Fallait qu'ils se mettent dans le bain dès leurs arrivés mais d'après leur candidature, j'm'en faisais pas trop pour ça. Le site disposait donc de deux entrée, une plutôt grande sur le devant du bâtiment et une autre un peu plus petite sur le côté droit de celui ci. Un grand escalier longeait le côtés gauche donnant sur un étage quelques peut dégagé, il devait y avoir comme 2 chambres intacts, les autres voyait leur sol brisé, de quoi donné l'avantage à aucune des deux équipes. J'avais demandé à l'agence d'installer des caméras un peu partout dans la ruine, histoire que je puisse jugé de mes propres yeux chacune de leurs actions. Les deux autres équipes qui ne seront pas sur le terrain, elles seront sur le stand près de moi et pourront donc très clairement visionner les ébats de leur camarade en même temps que moi. Du ravitaillement était mit à leur dispositions si ils avaient faim ou soif, quelques kits de soins étaient aussi éparpillé sur la table.

Terrain:

Il était donc à peut près 9h50 quand j'arriva sur le terrain, l'Agence avait fait les choses en grand, les caméras étaient disposés aux endroit ou j'avais indiqué, ils avaient même prit la peine de tout installés avant que j'arrive. Le stand était clean, les ordinateurs étaient en place et allumés, je me contenta de me faire un petit schéma de la zone en regardant les caméras. Je posa mon sac sur la table pour y sortir les outils de notre travail d'aujourd'hui: un paquet de carte neuf, deux boites d'allumette, l'une disposant de 5 allumettes, l'autre en contenais une quinzaine. J'avais apporté un long tissu noir pour bander les yeux d'un des participants et une paire de menotte pour les liés les mains d'un autre. Il s'attendait surement à passer un bon moment mais les handicapes de chacun allait très vite les faire redescendre sur terre..

Puis je crois qu'il était un peu plus de 10h quand le premier élèves se décida à arriver, j'voyais pas trop lequel c'était de la ou je me trouvais, mais je lui avait tendu un sourire simple mais chaleureux, que je répéta à chaque fois que j'entrevoyais un autre élève arriver..

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas


Re: Capture de drapeau V.1 [Les convoqués]

Message par Noa le Mer 11 Oct 2017, 13:36

Je n’ai pas dit que tu étais fort, saisi la nuance entre être fort, et avoir assez de puissance pour tuer ce qui t’entoure. Tu n'es sans doute pas le pire, certains sont cruels, d’autres mauvais, mais eux, ils se contrôlent ! Ils ne risquent pas de vies qu’ils n’ont pas décidé d’éliminer.

Bof je ne suis pas vraiment sur que les dommages collatéraux leur pose vraiment de problème de toute façon …

Dans ton cas, tu as assez de puissance, pour éliminer sans contrôle qui est à porté !

Heu … ou pas ! Je crois qu’il me surestime un petit peu pour le coup …

Et ça ! …- Et cela, ne causera jamais aucune entrave sur moi ! Il est hors de question que ton comportement, et ton non-savoir faire fasse de moi, une simple victime d’un idiot comme toi ! Le seul qui me pose des bâtons dans les roues, c’est toi ! Ta seule présence rend toute statistique perturbée, par l’imprévisibilité de ton contrôle sur ton pouvoir !

J’admets mon contrôle n’est pas parfait mais s’il était aussi absent qu’il le prétend, croyez-moi que ça tête aura rouler sur le sol depuis un moment …

Tu ne te rends compte de rien, et tu oses l'utiliser dans un entraînement, comme celui d’aujourd’hui ! Quel inconscient utiliserait une arme capable de tuer, qu’il ne sait pas contrôler ?!

Donc si je suis sa logique je devrais m’améliorer mais je n’ai pas le droit de m’entrainer pour ça … normal … ya que moi qui trouve le raisonnement bancal ou bien ?

Ma haine ! … Mon arrogance ! … Désignera ta mort Noa !

Wouah ! Rien que ça ! Et en plus il se barrer sans me laisser la possibilité de répondre le bougre …du coup j’ai un doute si cette affrontement en 2 vs 2 ne va pas prendre une tournure de 3 vs 1 … bon on va bien voir …

Cette fois-ci le match et on se retrouve en attaque. Je sens qu’on va s’amuser ! Que le spectacle commence ! Personnellement je ne rentrais pas dans la mairie … ou du moins ce qu’il en reste … en fait je me dirigeais vers un arbre massif situé au nord du bâtiment et qui était le plus près des ruines. Un hêtre dont le tronc avait un diamètre entre 50 cm et 1 mètre … Peut être 70 centimètres grosso merdo je vous avoue que je n’ai pas le compas dans l’œil pour ces choses-là.

Une fois à proximité je fis apparait dans mon dos un gros tentacule de 20 cm de diamètre sur 10 mètres de long … enfaite c’est l’équivalent de deux tentacules standards comme me l’a demandé le prof … là je m’en servis pour scier le tronc avec mes écailles en mettant à profit la force de cette appendice pour accélère la chose. Ainsi j’avais déjà fait une première grosse entaille côté mairie (donc à la face sud de l’arbre) qui va guider sa chute.
Technique de professionnel !:




Une fois fais je me mis a scié l’arbre par sa face nord, en torsadant le tentacule pour maximiser « les dégâts ». Je n’ai pas eu besoin de le faire très longtemps puisque le hêtre ne tarda à s’effondrer sous son propre poid, guidé dans sa chute par la première entaille le faisant ainsi tombé sur le bâtiment. Vu comme ils ont du être fragilisé par le temps et surtout par l’affrontement précédents, si le mur résiste à ça, c’est qui a été fait en Nokia !


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Capture de drapeau V.1 [Les convoqués]

Message par Eclypse le Mer 11 Oct 2017, 13:36

Le membre 'Noa' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de 100' : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Capture de drapeau V.1 [Les convoqués]

Message par Quiet Arcwind le Ven 13 Oct 2017, 10:19

Gwen et son acolyte allèrent se mettre en position dans le bâtiment à la structure fragilisé par le précédent duel, puis une sonnerie, aiguë et bruyante retentit indiquant le début du second duel, de mon duel. Oui, mon duel... Je ne considère pas ce monstre comme mon équipier, qu’il aille au diable, je le remporterais sans son “dit-aide” et son pathétique contrôle.

Malgré que le combat ait officiellement commencé, je ne faisais aucun mouvement, restant ainsi devant la mairie, scrutant l’entrée principal et les autres entrés créés au fil du temps et lors du précédent affrontement. Cela, car les informations données par le prof ne sont plus correctes. La disposition du bâtiment à changer, certaines pièces ont disparu, des couloirs se retrouvent bloqués, certaines pièces se sont assemblés en retirant le mur les séparant, ou encore divers trous on été créé entre les salles et l’étage. Lorsque l’on se bat dans un environnement connu de tous, tel qu’une maison, il n’y a aucun moyen ordinaire d'accéder à un autre endroit de celle-ci, si ce n’est de prendre les portes et les couloirs. Afin d’y accéder, les bâtiments sont généralement disposés de tel à ce que chaque pièce soit à équidistance si l’on se place en plein milieu du couloir. Cependant, avec celui-ci, il y a tant d'accès et de vue, que les angles sont difficilement couverts, et dans mon cas, je ne connais pas grand chose de l'intérieur. Les caméras disposées par le prof à aider à me faire une idée de ce qui avait changer, mais il n’y en a pas assez.

Maintenant, en ajoutant les invités au combat à l’équation, je pense pouvoir affirmer qu’Arget à une avance sur moi sur ce point, ainsi que son coéquipier, puisqu’ils sont entrés et on pu se faire une idée de l’état actuelle des lieux. De plus, en tant que tireur, elle se doit de trouver une position qui lui est avantageuse, elle a donc dû faire immanquablement attention à l’environnement, et le bâtiment doit regorger d'opportunité. Il ne sera ni aisé de la trouver et de la démasquer, ni de l’attraper, car même si je sais ou elle se trouve, si les endroits ne manquent pas, elle pourra en changer à sa guise, et continuer de profiter de son avantage. Quant à cet individu… Je n’ai pratiquement rien sur lui, hormis son nom de famille, Kisuke. Une page lui a été dédié peu après mon arrivée à l'académie, et ses festivités, mais elle est toujours resté vide. Je ne connais donc pas son don, mais au vu de ses manières, j’ai l’impression qu’il a l’habitude d'être à la fois dans un combat, et son assurance ne fait aucun doute quant au fait qu’il pense gagner. S’il le pense, c’est qu’il contrôle bien son don, ou qu’il est assez puissant pour combler cette lacune, ou bien que ses plans sont sans échecs. Dans tous les cas, c’est sans doute le plus dangereux dans l’histoire, je dirais même que son facteur différentiel est assez élevé pour me faire douter de mes chances. J’ai beau avoir son nom et son visage, le reste n'est qu’un gros point d’interrogation autour d’une multitude de questions, tsk.

Durant toutes ces réflexions, je ne cessais de regarder le bâtiment, puis parfois les nuages parsemant le ciel. J’avais bien une idée du moyen à utiliser pour subtiliser le drapeau, mais l'imprévisibilité de Noa reste un facteur non-négligeable. Et même si je ne me considère pas comme son équipier, je ne le compte-pas dans la catégorie des obstacles, la tâche est assez dure comme ça, autant ne pas en rajouter, et de surcroît, cela ne m’étonnerait que sa seule réponse soit simplement son ignorance à mon égard… C’est d’ailleurs sur cette pensée que je ne vit plus se montre autour de moi, sans doute avait il aussi décidé d’agir de son côté, ce qui n’était pas…

Attirant mon attention, un bruit non loin de l’entrée de la mairie parvint à mes oreilles. Faiblement distinct, j'étais persuadé d’avoir entendu quelque chose. J’avais cette étrange pourtant commune sensation que mes oreilles cherchaient à se rapprocher de se bruit, en ce pliants sur elles-mêmes afin d’agir comme un entonnoir, même si au final il n’en était rien. Puis vint une ombre, rapidement éclairée par les rayons du soleil traversant par endroits le bâtiment à demi-écroulé sur lui-même. Les yeux grands ouverts, plus par surprise qu’autre chose, je vis Arget foncé sur moi, et lancer un assaut direct et frontal, munie d’un objet tranchant. Sans broncher, toujours dans mes réflexions, elle parvint jusqu’à moi, et fit une légère entaille au niveau de mon bras droit. Cette seule blessure agissait comme si une lourde pierre m’avait frappé la tête. Ainsi extirper de mes pensées, je reculais dans la direction opposée à Arget, avant de recouvrir cette blessure par ma main gauche. Superficielle, mais si elle agit comme… Elle, sa lame pourrait ne pas être une simple lame. La regardant intensément dans les yeux, sans que vent ni bruits n’osaient se montrer, je me demandais la raison de acte. Bien qu’elle ne soit pas idiote, cette action ne peut-être qu’une sottise, ou bien cache-t'elle bien son jeu.

La direction qu’elle avait empruntée indiquait sûrement l’endroit où reposait le drapeau, seulement, je n’ai presque rien vu d’elle, si ce n’est près de l’entrée du bâtiment. Regardant rapidement autour de moi, afin de vérifier si Kisuke était dans les parages, mais en y réfléchissant, si Arget est avec moi, lui doit être avec Noa, ou bien restera t'il avec le drapeau, seul. Ce serait une bonne occasion de fausser compagnie à Arget, maintenant que je connais sa position, et d’aller chercher ce drapeau, puisqu’elle ne représentait aucune menace. Mais, avec encore aussi peu de donner, un seul faux pas pourrait être décisif, alors afin d’attendre, j'engageai la conversation avec Arget, d’un air sérieux, hautain, et intéressé.

- Je me demande bien pourquoi tu es sortie du bâtiment Arget. Non pas que l’immense plaisir de te voir ne sois pas présent, mais voit tu, au vu de ta position et de ton don, je pensais que tu allais te planquer et surveiller les entrées. Que mijotes-tu donc ?

Avec ces paroles, vint un sourire à la fois naturel, satisfait, et heureux. Je ne sais pourquoi, mais le simple fait qu’elle soit en face de moi rendait déjà ce combat intéressant. Regardant rapidement vers le toit, les objets que j’avais préalablement disposés n’étaient plus visibles. Soit avaient-ils été renversés, soit quelqu’un les a pris… Sûrement durant le précédent affrontement. Pensant à remédier à cela, j’attendais la réponse d’Arget, me méfiant de mon dos qui gardait l’entrée principale de la mairie.

Si elle donne à sa réussite tout l’effet d’une chance incertaine, alors ce n’est finalement qu’une idiote.


avatar
Quiet Arcwind

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Capture de drapeau V.1 [Les convoqués]

Message par Eclypse le Ven 13 Oct 2017, 10:20

Le membre 'Quiet Arcwind' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de 100' : 50

Revenir en haut Aller en bas

Re: Capture de drapeau V.1 [Les convoqués]

Message par Invité le Sam 14 Oct 2017, 17:31

MJ a écrit:D'un côté on passe à l'action rapidement de l'autre on prend le temps de préparer une bonne entourloupe,
je vois je vois, vous essayez de nous proposer un match différent du précedent et j'vous en remercie d'avance.
Gwen: (Jet 68) Ton geste précipité s'exécute donc assez bien pour le coup, te permettant de blesser brièvement ton adversaire. Je te demanderais de détaillé un peu plus tes signaux, ton coéquipier est dans l'incapacité de voir quoi que ce soit je te rappel.
Warren: (Jet 24) Ton baleyage s'effectue à la perfection, tu peux par conséquent visualisé toute la salle du drapeau à merveille. Attention, tu entend un bruit venir d'au dessus de toi.
Noa: (Jet 34) T'as découpe est impeccable, l'arbre tombe effectivement dans la direction du bâtiment plus résistant que prévu, tu vois ton arbre se loger dans l’énorme trou que disposait l'arrière du bâtiment, t'offrant possiblement un pond pour acceder à l'étage du dessus.
Quiet: (Jet 50) La plaie de ton bras est beaucoup plus profonde que prévu, tu perd suffisamment de sang pour rendre ta manche humide et rouge que les cheveux de Myo', si j'étais toi je penserais à recouvrir la plaie le plus tôt possible pour éviter d'aggraver la situation.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Capture de drapeau V.1 [Les convoqués]

Message par Gwendoline Arget le Mer 18 Oct 2017, 14:30

J'avais donc, fais quelques allers-retours et emprunté des chemins détournés afin de voir qui allait par où, et de transmettre ces informations à mon coéquipier. J'étais donc revenue dans la salle du drapeau et murmuré :

-Noa fais le tour par derrière.

Puis j'étais repartie, en direction de Quiet, qui prenait clairement son temps avant de rentrer. J'avais fait de petits détours pour ne pas arriver directement et ainsi divulguer la cachette du drapeau. J'entendis un bruit provenant de l'arrière du bâtiment :

-Qu'est-ce-qu'il fout ?

J'arrivais devant le bâtiment, tout en lançant mon arme. Mon coup fit mouche, une coupure ornait désormais le bras de mon adversaire, qui par réflexe pressa sa main gauche dessus. Je savais qu'il était désarmé, mais ne connaissais pas son pouvoir. J'avais peut-être fait une énorme erreur, néanmoins, je n'avais pas une grande étendue de possibilités s'ouvrant à moi sur ce coup là.

- Je me demande bien pourquoi tu es sortie du bâtiment Arget. Non pas que l’immense plaisir de te voir ne sois pas présent, mais voit tu, au vu de ta position et de ton don, je pensais que tu allais te planquer et surveiller les entrées. Que mijotes-tu donc ?

Il croyait vraiment que j'allais lui répondre ? Je gardais ma lame tenue à deux mains entre nous, ne façon à ce qu'il ne puisse pas s'approcher de moi. Je voulais l'occuper, et lui ne semblait pas décidé à bouger. Vu ce qu'il m'avait dit, il n'avait certainement pas écouté les handicaps de chacun. Je levais très brièvement les yeux au ciel, puis décidais de répondre pour donner le change :

-Et toi ? Que fais-tu donc dehors ? Tu devrais pas plutôt rentrer pour prendre ce drapeau ? Tu as peur de te faire mal ?

Tandis que je disais ça sur un ton légèrement provocateur, je réfléchissais rapidement. Mon but était de le faire réagir, mais il ne bougeait toujours pas, malgré le fait que je l'ai coupé. Tant pis pour lui ! Je fis disparaître ma lame, et tenant toujours ma garde à deux mains, je m'approchais de quelques pas pour la lui enfoncer dans le ventre. S'il y avait eu une lame, il se serait vidé de son sang. Mais comme elle n'était pas présente, cela équivalait à un coup de poing, mais me faisait gagner du temps, hors de question d'abandonner Fialinn à terre à moins d'y être obligée. Cela me permettais également d'y mettre un peu plus de force, j'avais l'habitude d'asséner des coups plutôt violent avec mes lames, mais moins avec mes poings. Je me reculais ensuite un peu de façon à esquiver une éventuelle riposte. Je n'avais toujours pas lâché ma garde, qui était désormais vide. Je savais qu'en une fraction de seconde je pouvais la faire revenir alors autant ne pas gâcher mon énergie.


Dernière édition par Gwendoline Arget le Mer 18 Oct 2017, 14:36, édité 1 fois


Je parle en français en italique

avatar
Gwendoline Arget

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Capture de drapeau V.1 [Les convoqués]

Message par Eclypse le Mer 18 Oct 2017, 14:30

Le membre 'Gwendoline Arget' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de 100' : 98

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum