Le procès de Renart [Pv les inscrits]

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le procès de Renart [Pv les inscrits]

Message par Gabrielle Defage le Sam 05 Aoû 2017, 19:32

Rappel du premier message :

Pour un premier jour s'enseignement, je suis plutôt tranquille. A vrai dire, j'ai voulu commencer par une activité un peu sympa, histoire, déjà de faire une bonne première impression, mais aussi d'introduire l'un de mes genres littéraires préféré, le burlesque. En général, on ne l'étudie pas souvent dans sa scolarité. On en parle vite fait, au début du collège, et puis on oublie totalement ce que ça représente. J'ai la chance de me présenter en milieu de quadrimestre, et je compte bien au moins poser une note dans le dossier de mes élèves. J'ai parcouru le dossier de chacun, je les connais presque aussi bien que si j'avais fait leur connaissance. Je suis définitivement prête pour ce cours.

Le cours a lieu l'après-midi, à 13h30. Juste après avoir déjeuné, je rejoins la salle à 13h00, pour préparer les lieux. La salle 53, que je vais renommer MA salle, est plutôt grande. En pente, plancher sec et brut mais chatoyant quand il reflète les rayons du soleil, tableau noir, quelques craies cassées qui traînent, un bureau de bois avec quelques tiroirs. Il ne manquerait que quelques tableaux de lièges avec les travaux des élèves pour que ça ressemble à ma salle d'avant. Mais j'aime bien. De ce que j'ai vu, presque toutes les salles semblent être comme ça, alors il va falloir s'habituer.

Je commence par former deux lignes avec six tables, histoire de bien marquer l'opposition entre les deux camps. Ensuite, je mets les autres tables d'un côté, et de l'autre se trouve mon bureau. La mise en scène est un poil médiocre, puisque mon tribunal ne ressemble qu'à un rectangle de 3x6 tables, avec l'un des côtés vide, remplacé par mon bureau. Mais c'est bien assez d'effort pour une si chaude journée. Je me saisis de quelques feuilles, avant d'inscrire les noms des animaux dessus. "Sir Renart de Maupertuis", "Dame Hermeline de Maupertuis" Etc. Et pour moi, ça sera "Dame fière", en hommage à la lionne reine des animaux. Je souris, et je vais prendre place sur le bureau qui domine le reste du tribunal improvisé, en attendant les élèves. Et Stefan, qui ne devrait pas tarder.

Les élèves ne tardent pas à venir, en effet. Aussitôt qu'ils sont tous là, je prends me lève et prends la parole, en anglais pour l'instant. :

Bonjour à tous, je suis Mlle Defage, votre nouvelle professeure de littérature. Je vais vous demander de prendre place là où se trouve le prénom du personnage que vous incarnez et de vous présenter, en français. Ceci fait, les non francophones pourront commencer l'élaboration de leur paragraphe avec Mr Smith, tandis que je vais commencer le procès avec les autres..

Hrp : Déroulement du cours:

Ce premier tour est classique, vous avez une semaine pour répondre chacun votre tour, puis c'est moi qui enchaînerait.

Pour les francophones : la plupart du procès se déroulera sous la forme de plusieurs débats autour d'un thème. Par exemple : Qui a mangé tout le pot de Nutella ? À partir de cet instant, vous pourrez débattre comme bon vous semble jusqu'à ce que vous trouviez une conclusion, ou alors que le débat arrive à un point mort. Vous pouvez faire ce que vous voulez pendant ce débat, poser des questions à d'autres animaux, essayer de décrédibiliser un adversaire par tous les moyens possibles etc. Mais deux types de message feront particulièrement avancer l'intrigue :
argumenter, donc avancer un fait, à l'aide de preuves. Par exemple, C'est Mathieu parce que c'était le seul à la maison
Objecter, donc contester un argument adverse à l'aide d'une autre preuve. par exemple, non parce que Didier était en congé ce jour-là.
Après, libre à vous d'avancer comme vous le souhaitez, tant que vous restez logiques.

Pour les non francophones, pour ce qui est de l'organisation de la rédaction de votre paragraphe je laisse Stef' s'en occuper comme il veut. En tout cas, écoutez bien pour ne pas rater votre moment. Aussi, si vous avez fini votre paragraphe, vous pouvez en attendant votre moment, participer au débat comme les francophones.
Bref, bonne chance à vous tous, et bon débat !



avatar
Gabrielle Defage

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Re: Le procès de Renart [Pv les inscrits]

Message par Invité le Mer 16 Aoû 2017, 21:50



Le procès de Renart
Cours de Gabrielle Defage

Après moi, tout le monde se mit à parler en français, me faisant plus ou moins comprendre qu’on devait se présenter. Malheureusement, je me sentais tellement perdue que je ne parvins pas à prendre la parole. Après tout, qu’était-ce qu’un procès ? Comment cela fonctionnait ? Et c’était quoi un « meurtre » ? Il était beaucoup de termes dont je ne connaissais pas la signification. Et le pire et que j’eue la nette impression que tout s’enchaînait très rapidement. Même la maîtresse ne demanda pas si nous avions des questions, me présentant à ma place avant de déclarer :

- Sans plus attendre, nous allons commencer le procès. Je vais donc, à partir de maintenant, vous demander de ne plus vous exprimer en votre nom, mais en celui de votre personnage. Jouez le jeu, cela rendra le cours bien plus immersif et intéressant. Pour les non francophones, écoutez bien ce qu'il passe, le procès pourrait dépendre de vous. D'ailleurs, les francophones, tachez de ne pas parler trop vite. Essayer de ne pas rendre la tâcher trop difficiles aux autres.

Et, comme si elle changeait de rôle, elle continua :

- Cher sujets su royaume, vous êtes aujourd'hui ici pour juger le cas de Renart de Maupertuis, accusé du meurtre de feu Noble le Lion. Même si les antécédents du criminel et l'avis général penchent à le faire condamner tout de suite, les lois nous obligent à apporter au moins une preuve solides et approuvés par la juge, donc moi-même, pour condamné l'accusé. Je pris donc le camp attaquant, d'apporter lesdites preuves. Sachez néanmoins que les témoins ne pourront pas agir tout de suite. C'est donc à vous de trouver une preuve pour condamner Renart.

Encore une fois certains termes me mirent mal à l’aise et je me sentis incapable de savoir de quoi il en retournait. De ce qu’il me semblait comprendre, le « meurtre » était quelque chose de mal qu’il fallait punir, mais pourquoi était-ce Renart l’accusé ? Pourquoi en étions-nous là ? Je ne comprenais pas tellement quel était mon rôle dans toute cette histoire et, de toute façon, le débat commença sans que je puisse poser une seule question. Ce fut même le garçon qui faisait peur, Achille si je n’écorchait pas son nom, qui débuta l’attaque :

- Excusez-moi. Ne sommes-nous pas en train de sauter des étapes ? Vous agissez comme si Renart est le seul et unique suspect. Peut-être est-ce admis parmi vous tous que ça ne peut être que lui mais moi je ne vous connais pas. Pourquoi ça ne pourrait être quelqu'un d'autres ? Je n'essaye pas de brouiller les pistes mais voyez-vous, quel serait le motif de mon cousin pour avoir commis ce meurtre ? On est bien sensé le trouver avant de commencer à chercher des preuves sinon on risque de se perdre en chemin ou d'émettre des jugements hâtifs. Et personne ici ne veut émettre de jugement hâtif. Pourquoi Renart aurait plus de raison de commettre ce meurtre que n'importe lequel d'entre nous ? Seul ses actes passés vous font penser cela alors qu’aucun d’entre eux n'a eu la gravité d'un régicide. Ça ne vous dérange pas d'éclairer ma lanterne avant de commencer à répondre à votre demande ?

- Puisque, je suis le principal accusé, je vais me défendre. Vous m'accusez en n'ayant aucune preuve. Ah si, la seule preuve tangible que vous trouvez : mon passé.  Si vous fonctionnez ainsi, vous fermerez les yeux sur le présent et donc sur la vérité. Je reconnais avoir commis des actes non recommandables par mon passé mais je peux vous le garantir, je n'ai pas tué Noble, le lion. Comme l'a dit mon cousin Grimert n'importe qui parmi vous peut l'avoir tué. Seulement car j'ai fait des actes peu recommandables, vous faites cette fausse déduction hâtive que c'est moi le responsable. J'en suis indigné et je suis quasiment sûr que certains vont inventer des faits pour me faire condamner et pour masquer la vérité, celle qui est trop embarrassante pour certains d'entre vous. Avouez-le, c'est bien mieux de faire porter le chapeau sur quelqu'un d'autre que de reconnaître ses propres fautes. C'est bien pour vous mais c'est sans aucune morale.

- Vous nous demandez si nous avons une preuve de la culpabilité de Renard, mais vous, avez-vous une seule preuve de l'inverse, autre que la parole de ce fieffé menteur qui nous a tous trompé au moins une fois ? On ne peut se fier à la parole de ce goupil, capable des pires bassesses. Y a-t-il une seule personne ici à qui il n'ait jamais menti ? Qui d'autre aurait pu commettre cet abominable crime ? Dites-moi donc qui ? Ce brave Brun ? Tout le monde sait qu'il a dévoué sa vie à servir la royauté de façon exemplaire et irréprochable. Couart, ce lièvre qui porte si bien son nom ? Drouineau ? Il soigne les gens, il ne les tue pas. Blanche ? Si nous sommes en paix aujourd'hui, c'est grâce à elle. Isengrin ? La scène de crime montre une traînée de sang, très probablement faite par une queue. Or, tout le monde sait que le loup et même n'en avons plus par la faute même de Renard. Alors, quelqu'un a une réponse à me proposer ? C'est comique, ses mauvais tours d'autrefois l'empêchent aujourd'hui de se défendre. Comme dit si bien le proverbe : Qui rira bien rira le dernier.

- Je vois que vous n'êtes pas capables de répondre à ce que je vous ai demandé. De plus dans un système judiciaire sain on demande à l'attaquant d'apporter des preuves de culpabilité et non à l'attaqué d'apporter des preuves d'innocence ! Et oui certes il est fait mention d'une trace de queue. Et elle vous fait plaisir car elle est sensée sauver deux d’entre vous qui ont été assez faibles pour la perdre : Chat et Loup. Mais il reste tant d'animaux et rien nous empêches de penser à un complot qui aurait pour but d'incriminer Renart à tort. Et vous êtes deux ici à vouloir faire ça : Chat et Loup. Mais au lieu de nous baser sur des coïncidences et une théorie du complot douteuse laissez-moi simplement balayer votre argument : Et si c'était ma queue ? Et si il y avait deux criminels, un avec et un sans queue ? Et si la trace avait été tracé à l'aide d'un morceau de tissu ou d'un pinceau ou juste celle du Roi ? Et que faites-vous du seau qu'on a retrouvé rempli d'eau ? Pour le nettoyage d'après ? Alors pourquoi est-ce qu'il était déjà taché de sang ? Je ne pense pas que ce soit la mort du Roi qui l'ai éclaboussé car aucun meurtrier n'apporte de quoi faire le ménage devant sa victime ! Et si c'était Renart, lui suffisamment rusé pour vous tromper tous les deux, pourquoi aurait il prit le temps de nettoyer seulement une partie (la seule explication logique à la présence de sang dans le seau) et pas la trace de sa queue ? Non décidément cet argument ne va pas assez loin pour être considéré comme une preuve tangible. Et du coup, toujours personne pour me donner le motif de Renart pour commettre un crime ? Parce que les plus attentifs d'entre vous auront remarqués que j'en ai trouvé un pour mes opposants.

- Et bien, Monsieur Gimbert, pour ce qui est de trouver un mobile, cela ne me semble pas bien compliqué. En vue des antécédents de Renart, il est facile d'imaginer que celui-ci se soit aller à un vil chantage auprès de Noble. Ce chantage ayant mal tourné, Renart aurait été obligé de tué Noble pour ne pas être dénoncer. C'est quelque chose que l'on peut aisément imaginer. Je ne dis pas que c'est vrai, bien que je le pense. Quoique. Vous, blaireau, me semblait bien pressé de défendre Renart, et à accuser d'autres animaux, cela pourrait cacher une culpabilité de votre part non ? Je le sais, vous allez me demander un mobile. Oui, voyez comme vous êtes facile à cerner. Le mobile donc, pourrait être une vengeance. Renart vous aurez causé du tort, comme il l'a fait à au moins la moitié de cette assemblée et voyant qu'il échappa encore une fois au tribunal, vous avez décidé de monté vous-même ce complot dont vous parlez. Renart, Mon cher, peut-être est-il temps de confesser ce crime et d'éviter la condamnation pour meurtre, qui sera bien plus lourde que celle pour un vol !

Voyant tout le monde se battre autour de moi avec une telle ferveur, je me recroquevillée sur moi-même. Mais dans quoi étais-je donc tombée ? Pourquoi l’ambiance de la classe était tellement tendue ? Pourquoi me sentais-je tant ailleurs que là était ma place ? Je comprenais bien qu’ils avaient utilisé des rôles puisqu’ils ne se nommaient pas par leurs véritables noms, pourtant cela ne changeait rien à mes yeux qui commençaient à se mouiller de larmes. Que pouvais-je donc bien faire du haut de mon mètre vingt pour arrêter ce conflit ni queue ni tête ? Comment pouvais-je arrêter tout ça ? Je ne pouvais pas dire que j’étais coupable puisque ce n’était pas vrai ! Puis… pourquoi Renart ? Et c’était qui ? Personne ne s’était présenté en tant qu’étant détenteur de ce rôle. Mais, à part des arguments sans valeur, je ne voyais pas quoi dire comparé aux grandes paroles des autres et, en particulier Achille qui chuchotait aux autres. Non, je ne pouvais rien faire. Je baissai donc la tête en retenant mes sentiments négatifs nés de l’ambiance à laquelle je ne m’attendais pas du tout.

Code par Yumiko sur Académie Tsuki


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le procès de Renart [Pv les inscrits]

Message par Cheshire le Jeu 17 Aoû 2017, 16:42

Achille a l'air très serieux c'est parfait le procès va bien aboutir avec son soutien. Le procès commence ainsi qu'un débat enflammé. Les réponses s'enchainent les unes après les autres, si au moins ces réponses pouvaient nous faire avancer se serait parfait mais on est juste entrain de stagner dans les hypothèses. Je vais attendre encore un peu peut-etre que ca va changer en cours de route et que je n'aurais pas a intervenir. Les réponses passent les unes apres les autres et nous sommes toujours au point de départ. Je devrais plutot me concentrer sur mon paragraphe mais je ne peux pas supporter le fait que le procès n'avance pas et que ca commence a m'ennuyer et je déteste l'ennui. Je dois intervenir :

Je sais que je ne devrais pas intervenir pour l'instant mais ce proces tourne en rond. Je vais vous proposer de mettre en commun les informations et voir comment a procédé le coupable ainsi que d'interroger les témoins ici présent si besoin pour pouvoir faire des hypothèses plus correcte. Ce ne sont pas des ordres mais juste une proposition, vous avez le droit d'ignorer ou d'etre contre car vous etes apte de chosir par vous meme. Veuillez m'excuser d'avoir pris la parole

Je me sens mieux maintenant je peux retourner a mon paragraphe, j'espère qu'ils vont au moins arreter les hypothèses sans fondements. Pour moi Brun l'ours aurait réagit comme ca mais je ne sais pas si il aurait vraiment réagit de la sorte en faite. J'aurais pu intervenir mais je nai pas fini le paragraphe et je vais plutot garder ca pour les sortir au moment propice du procès.


Merci Akira:

avatar
Cheshire

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le procès de Renart [Pv les inscrits]

Message par Gabrielle Defage le Jeu 17 Aoû 2017, 23:03

Sans aucune surprise, c'est Grimbert qui attaque le premier. ce dernier joue très bien le jeu, posant des bases intimidantes dés le début et prenant la tête de la défense. Renart suit l'idée de son partenaire, et maintien le fait que l'attaque n'a aucun argument. Cette dernière réplique tant bien que mal, mais Grimbert se révèle être un mur incassable, et aucun des arguments de ses adversaires ne réussira à détruire sa rhétorique. Au contraire, c'est lui qui prend les devant, et attaque en supposant que le suspect soit l'un des attaquant ! Un retournement de situation intéressant, mais qui me dérange un peu. J'avoue que je m'attendais à bien plus de résistance de la part de l'attaque. Gwendoline et Artemis me semblait être des filles intelligente et qui ne se laissent pas faire. Mais visiblement, elle sont déjà à court d'argument. Mais celle qui me déçoit le plus, c'est la petite Maely. En effet, je ne pensais pas que ça réaction serait telle. Elle se recroqueville, et commence à pleurer. Même si je reconnait que c'est méchant de ma part, je ne pourrais pas faire abstraction de ce comportement dans le dossier. Mais malgré cela, je ne peux pas la fâcher. Elle reste une petite fille, probablement très intimidée par ce qu'il se passe autour d'elle. La prochaine fois, je veillerais à imposer une limite d'âge à mon cours. L'intervention de Cheshire, bien que normalement interdite, me semble être une bonne opportunité pour suspendre le débat.

Très bien, très bien. Je suis désolée de casser l’immersion, mais le débat a avancé plus vite que je ne l'avais prévu, et il faut laisser le temps à nos non francophones de rédiger leur textes. Les deux camps ont le loisir de se concerter pendant ce temps. J'aimerai que les non francophones se dépêchent pour terminer leur paragraphe, et soient très attentif  ce qu'il va se passer. En effet, après cette pause, chacun des camps pourra appeler un témoin de son choix à la barre. Usez de votre temps de concertation pour décider qui sera ce témoin. Bon courage à tous !

Je me lève ensuite, et me dirige vers Maely pour régler le petit soucis. Je m'accroupis à côté d'elle pour paraître plus rassurante, et essaie de prendre le ton le plus gentil que je ne puisse.

"Eh, Maely... ça va ? Dis moi, pourquoi tu pleurs ? Tu n'as pas compris quelque chose ? Les grands te font peur ? Dis moi, je suis là pour t'aider.

hrp:
Fin de la première phase de débat ! Bravo aux francophones, c'était rapide ! Maintenant, un tour plus classique. J'attends au moins une réponse de tout le monde avant jeudi prochain, en particulier les non francophones !
avatar
Gabrielle Defage

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le procès de Renart [Pv les inscrits]

Message par Invité le Ven 18 Aoû 2017, 15:20



Le procès de Renart
Cours de Gabrielle Defage

Prétendant que le procès tournait en rond, Cheschire, si je me rappelais bien de son nom, demanda à ce qu’on mette les preuves en commun et interroger les témoins pour que nous puissions pour la suite trancher calmement. Suite à cela, la maîtresse annonça à tout le monde :

- Très bien, très bien. Je suis désolée de casser l’immersion, mais le débat a avancé plus vite que je ne l'avais prévu, et il faut laisser le temps à nos non francophones de rédiger leurs textes. Les deux camps ont le loisir de se concerter pendant ce temps. J'aimerai que les non francophones se dépêchent pour terminer leur paragraphe, et soient très attentif ce qu'il va se passer. En effet, après cette pause, chacun des camps pourra appeler un témoin de son choix à la barre. Usez de votre temps de concertation pour décider qui sera ce témoin. Bon courage à tous !

Puis, je la vis venir vers moi et s’agenouiller. Elle n’avait pas l’air en colère, ce qui me rassura un petit peu. Plus encore quand elle me demanda en Français :

- Eh, Maely... ça va ? Dis-moi, pourquoi tu pleurs ? Tu n'as pas compris quelque chose ? Les grands te font peur ? Dis-moi, je suis là pour t'aider.

Doucement, je ressuyai mes quelques larmes en me calmant pour éviter de laisser la peine et la peur de me submerger. Me répétant que ça allait aller, je répondis dans ma langue natale avec un peu d’hésitation parce que je ne savais pas quels mots utiliser pour expliquer ma pensée :

- Pardon, je ne voulais pas pleurer. Achille est intimidant et j’ai l’impression que tout le monde se bat. Je ne comprends pas pourquoi. Pourquoi on se dispute ? En France mes leçons n’étaient pas comme ça et nous avions le même âge, donc je suis perdue… Puis, comment ils font pour parler autant ?

Je voulais en dire plus, beaucoup plus. Mais je ne savais pas ce que la maîtresse pensait de mes dires. Je me tus donc simplement pour le savoir. D’un autre côté, j’avais peur que les autres, qui pouvaient m’avoir entendue, ne comprennent pas mes raisons ou mes impressions. Après tout, cela avait semblé naturel quand ils avaient parlé non pas en leur nom mais en celui qu’ils prenaient pour parler. Oui, j’avais déjà joué un rôle en jouant avec mes amis ou mes camarades de classe, mais jamais nous ne nous étions fâchés de la sorte. Nous le faisions alors pour rire ou imiter nos parents… sans plus. A ce moment-là, je souhaitais que mon papa soit là pour m’expliquer. Il savait utiliser les mots justes pour me permettre de comprendre et mettre un terme à mon désarroi… Il me manquait, tout simplement.

Code par Yumiko sur Académie Tsuki


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le procès de Renart [Pv les inscrits]

Message par Invité le Ven 18 Aoû 2017, 21:54


Le procès de Renart


Cours de littérature
Aujourd’hui, j’avais un cours de littérature. Moi, aller en cours ? AH AH ! Nan mais sérieux, qui y croit… Nan mais sérieux, je me suis vraiment inscrit. C’est la dèche frère, faut remplir un peu mon cerveau ! Vous voyez, mon cerveau, c’est comme mon cul, il se vide régulièrement tous les jours. Bon… j’ai pas les idées claires le matin, laissez-moi tranquille, de toute façon vous saurez jamais qu’un jour j’ai eu cette pensée, so fuck off dude.

Enfin bref, on s’en fout. L’important, c’est qu’un jour, dans ma sombre vie, je me suis dit que ça m’enrichirait personnellement de participer à un cours de littérature. Non mais sérieux, qui y croit !? Bon d’accord, je recommence pas, c’est bon… enfin, ce cours m’avait intéressé parce que non seulement il serait en partie en français mais aussi parce qu’on nous demandait d’endosser un rôle. Ouais, comme dans un théâtre ! Je trouve  ça foutrement intéressant quand même ! Selon le message du prof que j’avais reçu dans mon casier, je serais un vieux moineau, là… ça, c’était moins classe. C’était sur… Renard ? Renart ? Un truc connu, il paraît.

Mmmm… ta gueule, le réveil… mmm… cinq minutes, dix minutes, une heure, ou peut-être deux… j’ouvrais les yeux. Le soleil était déjà haut dans le ciel, et le dortoir était désert. Oh, étrange, ils avaient tous cours ci tôt ? Fin, tôt. Le soleil éclatait… je regardais l’heure : putain, c’est vrai que j’ai un cours moi… putain, c’est vrai que j’ai un cours moi ! Je bondissais hors de mon lit après avoir arraché un cri aigu de petite fille effrayée. J’étais grave en retard, ô mon dieu ! J’enfilais un jean par-dessus mon short de pyjama, ainsi qu’un tee-shirt noir, et peut-être un peu trop grand pour moi. Au pire, qu’est-ce qu’on en a à foutre, je porte toujours des vêtements trop grands en haut. J’avais conservé mon haut de pyjama, très viril soit-dit en passant… un pyjama rose, quelle classe. Heureusement qu’il ne se voyait pas ! Avec ma tenue, je mettais des baskets noires de marque type « Nyke ». Lol t’as compris pas de placement de produits mdr toussa.

Je bondissais hors de mon dortoir, et je commençais à courir vers l’aile des classes. Merde, j’ai l’impression d’avoir oublié quelque chose… je regardais ma montre : merde, bientôt une demi-heure ! Putain, mon sac ! Je commençais déjà à transpirer. Je retournais dans mon dortoir, et attrapais mon sac à la volée, en enfournant des feuilles, une trousse etou. Puis je me redirigeais vers les classes. Oui, j’y étais ! La porte ! J’arrivais, essoufflé, et j’enfonçais brutalement la porte. Je me précipitais vers la professeure, courant encore.

« Désolé pour le retard, m’dame !  Où est ma place ? »

Y’avait plein de gens, un bordel. Je m’étais ridiculisé devant tout le monde avec cette entrée, mais je m’en foutais. J’aimais leur regard amusé et moqueur. Ils avaient déjà tous commencés, omg...
#iwhae pour epicode

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le procès de Renart [Pv les inscrits]

Message par Stef' le Ven 18 Aoû 2017, 22:09





Le procès de Renart

Feat Gabrielle et les inscrits

Le cours commença sans délai, et chaque élève se présenta, donnant par la même occasion le rôle qu'il allait devoir endosser. La seule qui ne suivit pas cette démarche fut Maely, la jeune émeraude que Stefan avait rencontrée il n'y avait pas si longtemps. Elle semblait un peu timide au milieu de tous les autres... Pourtant ce cours se déroulait dans sa langue natale! Et l'irlandais savait qu'elle aurait dû en être heureuse, étant donné ses quelques difficultés en Anglais. Mais peu importe, il avait un rôle à assurer, et il allait le faire le plus sérieusement possible. Il lui rendit tout de même son coucou de la main avec un grand sourire, au moment de son arrivée.

Lorsque tout commença, il ne chercha pas à suivre le débat. Les accusations et autres fusaient en tous sens, et bien qu'il comprenne sans mal la langue, chercher à tout enregistrer en même temps l'aurait rendu fou. Il s'en alla donc déambuler dans les rangs, attendant qu'un élève ne le sollicite. En attendant, il jugea qu'il serait sûrement bon d'aller aider Abiel, qui d'après ses trois phrases tristement construites ne parlait ni français ni anglais.

Il s'approcha du jeune homme et tenta de communiquer, lui aussi avec des phrases simples, pour qu'il puisse suivre l'exercice;

"-Quelle langue parles-tu? Je vais t'aider."

Après qu'il-eut, ou non, répondu, il commença à lui traduire l'exercice en sa langue et à l'aider à construire son paragraphe. Tout semblait se dérouler pour le mieux; il répondait aux questions du Rubis et le débat autour avançait sans encombre. Seulement, une chose vint le perturber.

Au milieu de chaos, des pleurs se firent entendre. Des pleurs dont le grand gamin n'eut aucun aucun mal à identifier l'origine; son amie Maely. S'excusant auprès de l'élève à qui il rendait service, il s'en alla un instant vers la petite française et s'accroupit à ses côtés, alors qu'il entendit;

"-Pardon, je ne voulais pas pleurer. Achille est intimidant et j’ai l’impression que tout le monde se bat. Je ne comprends pas pourquoi. Pourquoi on se dispute ? En France mes leçons n’étaient pas comme ça et nous avions le même âge, donc je suis perdue… Puis, comment ils font pour parler autant ?"

Décidant de prendre le relais, sans laisser le temps à la professeure organisatrice de répondre, il fixa l'émeraude dans les yeux avec un grand sourire.

"-Ils ne se disputent pas, Maely! C'est tout un jeu, ce cours! C'est pour ça que chacun incarne un rôle. Je suis sûr que tu peux réussir à jouer avec eux, comme avec moi. Je suis même sûr que tu peux jouer encore mieux qu'eux! Allez, si tu gagnes tu feras fuir les vilaines soucoupes et tu nous sauveras, une fois encore!"

Il termina sur un clin d’œil, espérant avoir réussi à lui remonter le moral et surtout à lui redonner du courage, avec la petite référence à leur rencontre.
(c) Yumiko sur Académie Tsuki


Invité, viens dans mon monde en #FFCC66 ou #886A08





Ils dominent le monde en secret:

avatar
Stef'

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le procès de Renart [Pv les inscrits]

Message par Invité le Ven 18 Aoû 2017, 23:44

Le débat n'avançais pas du tout. Ceux d'en face, essayaient de contrer nos réponses mais n'apportaient aucune preuve. J'avais clairement envie de leur dire, le fond de ma pensée à ceux d'en face mais je n'étais pas de ce genre de personnes à s'emporter. Achille fin stratège nous dit que si on les ignorait, c'était la meilleure solution car ils n'apportaient aucune preuve et aucun élément intéressant. Je l'écoutais et ne dit rien aux autres. Je remarquais que Maely, la petite qui ne s'était pas présentée et que la professeure avait présentée. La pauvre petite fille pleurait. En même temps, je pouvais la comprendre, pour une petite fille c'était peut être compliqué à comprendre. Ensuite quelqu'un dit qu'il fallait faire avancer le débat car personne n'apportait rien à personne. En même temps c'était pas faux, la prof le reconnus et nous dit qu'on pouvait discuter entre nous pour réfléchir. OK pas de problème. Des retardataires arrivaient et celui qui jouait mon fils, pris ma défense parfaitement. J'allais le remercier en lui disant :

- Bravo, la façon dont tu as pris ma défense est tout à fait superbe. Je me demande comment les autres vont pouvoir contrer ça et le nier. Encore bravo.

Je retournais vers le reste de mon camp et dit :

- Bon, là, les autres vont avoir encore plus de mal à sortir des excuses pour nous contrer. Ils sont très mal, en tout cas je pense qu'on doit rester dans la même stratégie. À savoir, rester dans le silence tant qu'une preuve valable n'est prononcée. On va réussir à les avoir.

Bon maintenant, il fallait attendre la suite du débat pour savoir ce qu'il y allait se passer même si j'étais prête à en découdre. Les autres ne pourrais pas nous faire tomber. Des paroles de chansons arrivaient dans ma tête "Shoot me down but I won't fall, I am Titanium". Avant de regarder la suite du débat, je voyais que les adultes avaient laissé la petite Maely. La pauvre était un peu perdue. J'approchais un petit peu et lui donnais un petit papier avec écrit : "Ça arrive à tout le monde d'avoir peur même au grands, si tu as à nouveau peur durant ce cours, serre cette petite peluche et ça ira mieux. Iris Espérantis". Je glissais avec le petit papier, une minuscule peluche renard. Je donnait le bout de papier avec la peluche à la fillette et pour la première fois du cours je la vis sourire. Maintenant je me reconcentrais sur le débat heureuse de ma bonne action


Dernière édition par Iris le Sam 19 Aoû 2017, 10:00, édité 1 fois

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le procès de Renart [Pv les inscrits]

Message par Invité le Sam 19 Aoû 2017, 09:07

Cissa n'avait encore rien dit. Il faut dire qu'elle même ne savait pas dans quel camps elle devait se situer. Elle jouaitr le rôle de l'épouse de Renart et ne savait pas grand chose de plus que les autres. Cependant, sa position s’avérait difficile. Car aucun camps ne lui avait réellement été assigné. Elle avait le choix. Elle pouvait aussi bien être du coté de Renart que du coté de ceux qui l'accuse. Elle hésitait. Défendre son mari qu'elle savait pourtant capable de meurtre ou protéger sa famille et plus particulièrement son ainé en acceptant que le père de ses enfants soit condamné pour le meurtre du roi? Elle ne savait pas quoi faire et c'était pour cela qu'elle avait laissé les autres parler. Elle avait écouté attentivement et réflechis à ce qu'elle avait en sa possession. Elle savait son mari capable de tuer et aussi, il y avait cette rumeur à propos de la louve... Cissa n'avait qu'un indice, qu'une certitude : la louve ne pouvait être toute blanche dans cette histoire. Elle hésitait.
Les groupes se séparèrent : d'un coté les pro-Renart, de l'autre ses accusant. Cissa hésita une seconde. Puis elle se décida.
Elle se dirigea du coté de Renart. Elle était à présent quasiment certaine de son innocence et il faut dire que la plaidoirie de son fils fictif avait fait penché la balance.
Lorsqu'elle prit la parole, ce fut d'une voix qu'elle voulait assurée et posée:
-Je crois savoir une chose importante... La louve, elle n'est pas si innocente que ça. Une rumeur court à son propos et je crois qu'elle a voulu se venger de Renart. Malheureusement, à part cette rumeur, je n'ai pas de vraie preuve. Peut-être quelqu'un a-t-il quelque chose qui irait dans le sens de la culpabilité des deux loups?

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le procès de Renart [Pv les inscrits]

Message par Gabrielle Defage le Sam 19 Aoû 2017, 11:17

La petite Maely se calme lentement, en commençant à sécher ses larmes. Elle me fait de la peine. Elle est si jeune, et déjà jetée dans un monde si dur. Je veux dire... Elle a seulement 10 ans, elle ne devrait pas être séparée de ses parents. Quoique, ça se trouve son père est aussi odieux que le mien... Dans ce cas, c'est compréhensible que l'académie lui offre un refuge. Mais je pense que cette dernière ne la prise que parce qu'elle avait un pouvoir intéressant. C'est même le critère principal et immuable pour rentrer dans l'académie, avoir un pouvoir. Mais lui imposer un tel choix à son âge... Ce n'est pas à 10 ans qu'elle doit choisir son avenir ou sa famille. Je pense que l'âge minimum pour entrer dans l'académie devrait être revu, pour éviter ce genre de situation.

- Pardon, je ne voulais pas pleurer. Achille est intimidant et j’ai l’impression que tout le monde se bat. Je ne comprends pas pourquoi. Pourquoi on se dispute ? En France mes leçons n’étaient pas comme ça et nous avions le même âge, donc je suis perdue… Puis, comment ils font pour parler autant ?


Est ce qu'elle n'a pas compris que c'était un jeu ? Est ce qu'elle croit que tout le monde se dispute vraiment ? J'avoue que je ne sais pas trop quoi lui dire. Je suis plus habituée à gérer des adolescent en pleine crise qui cherchent à m'intimider, ou bien à prouver qu'ils en savent plus que moi. Bien sur, il y a aussi des pleunichards, mais ce que je fais la plupart du temps dans ces cas là, c'est que je le laisse sortir avec un de ses amis, histoire qu'il puisse être rassuré. Mais Maely n'a pas d'ami dans cette classe. Elle est intimidée par tout le monde, et ne semble pas vraiment proche avec Cheshire. Je n'ai pas le temps de trouver une solution que je sens Stefan venir à côté de moi.

"-Ils ne se disputent pas, Maely! C'est tout un jeu, ce cours! C'est pour ça que chacun incarne un rôle. Je suis sûr que tu peux réussir à jouer avec eux, comme avec moi. Je suis même sûr que tu peux jouer encore mieux qu'eux! Allez, si tu gagnes tu feras fuir les vilaines soucoupes et tu nous sauveras, une fois encore!"

Incroyable... Son côté candide lui sert donc pour gérer les cas comme Maely. Il semble déjà connaitre cette dernière, et il utilise son lien avec elle pour la calmer. La confiance, c'est ça la clé. Encore une fois, je remarque que derrière ses airs de grand gamin, Stefan est un fin pédagogue, qui sans même vraiment écouter la situation, a compris ce qui n'allait pas chez Maely. Impressionnant... Je me relève, histoire de le laisser la calmer comme il le fait si bien, et regarde comment la situation évolue. Les non francophones se sont mis au travail. Je crois qu'il y a eu du mouvement quand j'étais avec Maely, mais je n'en suis pas certaine.  Les deux camps se concertent, comme je l'ai dit. Tout se passe b...


« Désolé pour le retard, m’dame !  Où est ma place ? »


Tiens, le voilà lui. Une demi heure de retard. Mais heureusement, il est là. Il détiens l'un des rôles les plus importants dans ce procès, on a besoin de lui. Je lui répond donc de but en blanc et en français :

"Bonjour, Richie. Ta place est ici. Installe toi vite, tu as peu de temps pour préparer ton texte. Les autres, dépêchez vous, ce texte sera noté et votre participation au procès aussi, alors je vous conseille de vite le finir pour pouvoir participer au plus vite."

Je me dirige vers mon bureau pour réfléchir a comment enchaîner le procès pour que ça n'aille pas trop vite pour les non francophones. A ce moment là, une fille du côté de Renart prend la parole :

"Je crois savoir une chose importante... La louve, elle n'est pas si innocente que ça. Une rumeur court à son propos et je crois qu'elle a voulu se venger de Renart. Malheureusement, à part cette rumeur, je n'ai pas de vraie preuve. Peut-être quelqu'un a-t-il quelque chose qui irait dans le sens de la culpabilité des deux loups?
"


"Le procès est en pause, je vous demande de vous concerter calmement pour l'instant, les hostilités reviendront plus tard"

Elle a donc fais son choix. Un choix qui, je l'avoue, ne m'arrange pas vraiment. Avoir une nouvelle tête du côté de l'attaque n'aurait pas été un luxe. Mais bon, je ne peux pas contester le chemin qu'elle a choisit de prendre...
avatar
Gabrielle Defage

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le procès de Renart [Pv les inscrits]

Message par Invité le Sam 19 Aoû 2017, 16:35



Le procès de Renart
Cours de Gabrielle Defage

S’approchant de la maîtresse et moi, Stef’ sembla avoir entendu ce que j’avais dit puisqu’il me répondit calmement, tout souriant :

-Ils ne se disputent pas, Maely ! C'est tout un jeu, ce cours ! C'est pour ça que chacun incarne un rôle. Je suis sûr que tu peux réussir à jouer avec eux, comme avec moi. Je suis même sûr que tu peux jouer encore mieux qu'eux ! Allez, si tu gagnes tu feras fuir les vilaines soucoupes et tu nous sauveras, une fois encore !

La maîtresse partit, me laissant seule avec Stef’ que je regardais, perdue. Je n’avais encore jamais vu de jeu où on se disputait et cela ne m’aidait pas vraiment à comprendre la situation. Après tout, il était des mots qui m’échappaient encore comme mon rôle dans ce jeu. Je pris donc la feuille qu’on m’avait donnée peu après que je me sois inscrite à ce cours qui était rangée dans mon sac et je la tendis à Stef’ en lui demandant en français :

- Est-ce que tu peux me réexpliquer le jeu et mon rôle ? Parce que je comprends assez bien qu’il faille fuir devant des extraterrestres, mais là c’est différent… C’est quoi un procès et un meurtre ? Pourquoi il y a des camps ? Qu’est-ce que je dois faire dans tout ça ?

Certainement que pour une personne ayant l’habitude de ce genre de mise en scène c’était évident. Je m’en voulais un peu de ralentir tout le monde et je voulais aider, reprendre confiance, même s’il était clair que le groupe qui me faisait clairement face était très intimidant. J’espérais ne pas perdre mes moyens une fois que reviendra la confrontation et que je saurais quoi dire. Des arguments… Qu’est-ce que c’était au fond ? Des preuves, qu’était-ce aussi ? Tellement de questions… J’espérais que mon camarade de jeu m’aiderait à comprendre un peu mieux tout ça pour que je puisse enfin jouer moi aussi. Et même si j’avais enfin repris confiance en moi, il n’en restait pas moins que cette leçon était très bizarre.

HRP pour Stef':
Si tu as besoin du MP qu'on m'a donné pour pouvoir m'aider, dis-le moi que je te l'envoie. ^^

Code par Yumiko sur Académie Tsuki


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le procès de Renart [Pv les inscrits]

Message par Gwendoline Arget le Sam 19 Aoû 2017, 22:18

La petite Maely s'était mise à pleurer. Quant à moi, je m'étais faite rembarrée sitôt après avoir parlé par Grimbert. J'avais beau réfléchir, à part ce que j'avais dis, je voyais pas de preuve supplémentaire. Il fallait attendre que les autres puissent parler pour avancer. Il est vrai qu'il y avait plusieurs objections, on ne pouvais pas le nier, et il était normal que l'autre camp les soulève. Cheshire, visiblement agacée par ce manque d'avancée pris la parole, réclamant que tout le monde mette ses hypothèses en commun, et qu'on trouve comment le coupable s'y était pris pour commettre son crime. J'étais plutôt d'accord. Un autre élève arriva en retard, et la prof lui indiqua sa place. Elle mit le procès en "pause" pour que chacun se concerte avec son camp. Elle s'enquit également de savoir pourquoi la petite fille s'était mise à pleurer, et Steph' arriva également.

Je décidais donc de prendre la parole, non pas pour tout le groupe, mais pour mon "camp", afin de faire le point. Puisque Maely en faisait partie, je n'étais pas très loin d'elle, et j'entendais ce qu'elle racontais au professeur. Je savais qu'il allait lui répondre, mais le temps qui nous était imparti pour choisir notre témoin ne durerais pas éternellement. Je fis donc signe à Artémis de se rapprocher de nous un peu, pour ne pas à avoir à trop élever la voix, je me rapprochais également de la petite fille qui avait séché ses larmes depuis :

-Excusez-moi de vous interrompre, mais on a besoin de l'aide de Maely. Ou plutôt devrais-je dire Hersent, puisque c'est son rôle.
Je parlais d'une voix assez douce, la même que celle que j'utilisais déjà il y a quelques années pour rassurer Kénan. Euh, comment lui expliquer la notion du mot meurtre sans la choquer ?
-Un procès, c'est ce que l'on fait lorsque quelqu'un à fait quelque chose de très méchant, pour décider de sa punition.
J'allais laisser Steph' faire le meurtre, j'avais pas d'idée.
-Chacun d'entre nous à un rôle à jouer, et on va parler pour essayer de faire punir ou non Renart. C'est normal si on se dispute, parce que nous trois, on veut que Renart soit puni, parce que l'on pense qu'il est coupable. Mais les autre, dont Achille, pensent qu'il n'est pas coupable et ils veulent nous le prouver. Donc on se dispute, mais c'est juste pour jouer, ce n'est pas pour de vrai. Et là, on a besoin de ton aide, parce qu'il faut choisir à qui on va demander de nous raconter ce qu'il sait. OK ?
Je repris plus généralement.
-Personnellement, je n'ai pas vraiment d'information, mais je pense que Renart est coupable. Il faut que toi et moi, on se défende des accusations de complot contre Renart. Maely, Hermeline a parlé d'une rumeur concernant ton personnage. Est-ce-que tu peux nous en parler si tu t'en rappelles ? Moi je pense qu'il faudrait appeler l'ours. Au moins, on aura un témoignage fiable. Après, ça pourrait se retourner contre nous, si il a vu quelque chose qui discrimine Renart. Si quelqu'un à une autre idée, ou des informations utiles, je vous écoute.

J'espérais avoir un peu rassuré la petite, et qu'elle avait tout compris. Normalement, Steph' était resté pas loin, à moins qu'il soit retourné aider Abiel qui avait l'air d'avoir de grosses difficultés. Je l'avais un peu stoppé, mais j'aimerais bien qu'il soit là pour l'aider. J'attendais aussi leurs informations pour y voir plus clair, et avoir des arguments. Si il le fallait, j'aiderais un peu Maely à prendre la parole. Elle allait pas rester muette tout le long quand même !


Je parle en français en italique

avatar
Gwendoline Arget

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le procès de Renart [Pv les inscrits]

Message par Invité le Lun 21 Aoû 2017, 15:13



Le procès de Renart
Cours de Gabrielle Defage

-Excusez-moi de vous interrompre, mais on a besoin de l'aide de Maely. Ou plutôt devrais-je dire Hersent, puisque c'est son rôle.

Provoquant une certaine surprise chez moi d’entendre une des personnes qui avaient parlé intervenir, je tournai la tête vers elle. Il s’agissait de… quel était son nom déjà ? Il me semblait avoir malheureusement oublié, mais il me semblait qu’elle était contre Achille, celui qui m’avait fait une très grande impression. Néanmoins, elle me parut très gentille alors qu’elle s’adressait à moi pour entamer des explications pour me permettre de comprendre la situation :

-Un procès, c'est ce que l'on fait lorsque quelqu'un à fait quelque chose de très méchant, pour décider de sa punition.

Alors Renart, puisque c’était lui qui était au centre des discussions, avait fait quelque chose de très mal ? Etait-ce ce « meurtre » ? Qu’est-ce que cela pouvait bien être pour que tout le monde soit aussi chatouilleux à ce propos ?

-Chacun d'entre nous à un rôle à jouer, et on va parler pour essayer de faire punir ou non Renart. C'est normal si on se dispute, parce que nous trois, on veut que Renart soit puni, parce que l'on pense qu'il est coupable. Mais les autres, dont Achille, pensent qu'il n'est pas coupable et ils veulent nous le prouver. Donc on se dispute, mais c'est juste pour jouer, ce n'est pas pour de vrai. Et là, on a besoin de ton aide, parce qu'il faut choisir à qui on va demander de nous raconter ce qu'il sait. OK ?

Timidement, notamment parce que je n’étais pas certaine d’avoir tout compris, je fis « oui » de la tête avant de jeter un regard à Stef’ comme pour avoir son approbation. Il m’avait lui aussi dit que c’était un jeu, mais pourquoi le but semblait si… dur ? Bon, après avoir tué des extraterrestres, ce n’était peut-être pas juste de dire ça, mais autant les OVNIs n’étaient que le fruit de mon imagination et on leur tirait fictivement dessus, autant là on usait de la parole pour discriminer une personne portant un rôle. Pour moi, sans que je sache réellement dire pourquoi, il me semblait que la différence entre les deux était très grande.

-Personnellement, je n'ai pas vraiment d'information, mais je pense que Renart est coupable. Il faut que toi et moi, on se défende des accusations de complot contre Renart. Maely, Hermeline a parlé d'une rumeur concernant ton personnage. Est-ce-que tu peux nous en parler si tu t'en rappelles ? Moi je pense qu'il faudrait appeler l'ours. Au moins, on aura un témoignage fiable. Après, ça pourrait se retourner contre nous, si il a vu quelque chose qui discrimine Renart. Si quelqu'un à une autre idée, ou des informations utiles, je vous écoute.

Un peu peinée de pouvoir lui répondre, je tendis à Gwendoline le papier que je comptais donner à Stef’ pour lui dire d’une voix tremblante d’appréhension :

- Je ne comprends pas l’anglais… alors j’ai pas pu comprendre ce qu’on me disait réellement dans le papier qu’on nous a donné pour la leçon, jute que j’étais Hersent.

Code par Yumiko sur Académie Tsuki


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le procès de Renart [Pv les inscrits]

Message par Stef' le Mer 23 Aoû 2017, 16:20





Le procès de renart

Feat Gabrielle et les inscrits

Gabrielle s'en alla, et l'irlandais ne tarda pas à réaliser qu'il s'y était mal pris pour faire passer son idée à Maely, qui lui répondit, toujours dans le doute, et en lui tendant une petite feuille qu'il s'apprêta à saisir;

"-Est-ce que tu peux me réexpliquer le jeu et mon rôle ? Parce que je comprends assez bien qu’il faille fuir devant des extraterrestres, mais là c’est différent… C’est quoi un procès et un meurtre ? Pourquoi il y a des camps ? Qu’est-ce que je dois faire dans tout ça ?"

Il se préparait à répondre le plus clairement possible, pour qu'elle puisse ensuite reprendre le jeu avec les autres normalement, mais il fut interrompu dans son élan quand Gwendoline passa devant lui et prit les devants et expliqua tout en détail. Lui était resté figé, observant un peu vexé, comme un gamin qu'on aurait doublé dans la queue pour acheter une glace. Il aurait aimé qu'on respecte le seul rôle qu'il avait, déjà que lui devait regarder un jeu sans pouvoir y prendre part... Mais bon, il l'accepta et laissa faire. De toute façon, c'est pas comme si il avait de l'autorité. Du moins pas pour des situations si futiles.

Une fois que les explications de la fille aux longs cheveux blonds furent achevées, l'émeraude répondit, puis il fut gagné par la raison et, posant sa main sur l'épaule de Maely, demanda:

"-Euh... Gwendoline, s'il te plaît, comme tu as l'air de bien t'en sortir... Est-ce que je pourrais te demander d'aider Maely pour moi, s'il te plaît? J'aimerais beaucoup rester... Mais ma mission est d'aider les non-francophones, c'est ce que j'ai promis à Gabrielle... Donc je ne peux pas rester avec vous plus longtemps..."

La jeune Saphir lui inspirait confiance, et il espérait sincèrement qu'elle s'occuperait sérieusement de Maely. Regardant cette dernière désolé, il finit avant de s'en aller à nouveau aider ceux-qui en avaient besoin;

"-Je suis désolé Maely. Mais je suis certain que Gwendoline va très bien s'occuper de toi. Je conte sur vous deux pour gagner!"

Il esquissa un dernier sourire bienveillant avant de s'en retourner à sa tâche initiale.
(c) Yumiko sur Académie Tsuki


Invité, viens dans mon monde en #FFCC66 ou #886A08





Ils dominent le monde en secret:

avatar
Stef'

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le procès de Renart [Pv les inscrits]

Message par Gwendoline Arget le Jeu 24 Aoû 2017, 21:20

-Je ne comprends pas l’anglais… alors j’ai pas pu comprendre ce qu’on me disait réellement dans le papier qu’on nous a donné pour la leçon, jute que j’étais Hersent.

Ah, euh... ok. Au moins, maintenant, je savais pourquoi elle ne s'était pas présentée. Elle m'avait tendu une feuille, et en y jetant un œil, je m’aperçus que c'était les informations données par la prof avant le cours. J'hésitais à les lire, puisqu'on était censé garder nos infos pour nous. Le prof m’adressa la parole :

-Euh... Gwendoline, s'il te plaît, comme tu as l'air de bien t'en sortir... Est-ce que je pourrais te demander d'aider Maely pour moi, s'il te plaît? J'aimerais beaucoup rester... Mais ma mission est d'aider les non-francophones, c'est ce que j'ai promis à Gabrielle... Donc je ne peux pas rester avec vous plus longtemps...

Il avait eu l'air un peu vexé ce que je ne comprenais pas. J'acceptais d'un hochement de tête, et il s'excusa auprès de la petite fille. Je ne savais pas combien de temps il nous restait, mais j'attrapais une feuille avant de traduire intégralement le texte en français pour la Maely. Le plus long était d'écrire, plus que de trouver la tournure de phrase la plus approprié. Je jonglais entre les deux langues depuis si longtemps... Je lui donnais donc ma traduction et la laissais prendre connaissance des infos. Comme ça, elle pourrait jouer avec tout le monde :

-Tiens, si jamais il y a quelque chose que tu ne comprends pas dis-le-moi.

Moi, j'attendais toujours les avis d'Artémis et de la petite du coup. Je n'avais pas forcément fait attention à ce que j'avais traduit, ou plutôt je n'avais pas retenu.


Je parle en français en italique

avatar
Gwendoline Arget

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le procès de Renart [Pv les inscrits]

Message par Lacerta le Lun 28 Aoû 2017, 12:37

A part pour s'excuser de son retard et pour se présenter, Lacerta n'avait pas prononcé un seul mot depuis le début du cours. Il n'avait jamais fait un exercice comme ça avant et était un peu déboussolé. Mais le pire était qu'il n'avait que très peu d'informations. Le procès n'avait pas avancé de beaucoup. Il n'y avait eu que quelques suppositions échangées. Lacerta ne savait pas que faire de ses propres informations. Il avait demandé au professeur s'il était possible d'un peu enquêter hors cours et il avait découvert qui étaient de son camp, du camp de son ''père''. Il n'avait cependant pas pu glaner autant d'informations qu'il aurait voulu.

L'attaque n'a pas de réels arguments et la défense est comme impénétrable. Faudrait il que je vide mon sac pour éviter de s'embourber et de tourner en rond sans pouvoir se sortir de l'ennui ? Ou faudrait il attendre que quelqu'un d'autre se jette à l'eau ? Je ne sais pas..

Lacerta, tiraillé, n'entendit pas l'élève pleurer. Mais il remarqua le professeur se déplacer pour le rassurer. La rassurer. C'était une petite. Elle avait l'air tout aussi perdue mais elle réagissait différemment. Les deux professeurs étaient autour d'elle et la réconfortait. Une personne de son camp lui proposa son aide et tout était redevenu presque normal.

Pourquoi ne pas mettre nos informations en commun comme ''Maman'' l'a dit ?

En chuchotant à son groupe.

« Bon, il nous faut un plan si on veut gagner ce procès. Et il faut que nous partageons les informations afin de pouvoir mieux se défendre et comprendre ce qui se trame. Je propose de commencer : je suis le fils de Renart et j'étais avec lui toute la soirée où le meurtre s'est déroulé. Nous sommes sortis porter une lettre au château et après sommes rentrés tranquillement »

En espérant qu'ils veulent bien donner des infos..

« Peut être qu'avec vos informations, nous pourrions tout recouper afin d'établir un stratagème, une défense imprenable »


avatar
Lacerta

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le procès de Renart [Pv les inscrits]

Message par Cheshire le Mer 30 Aoû 2017, 20:23

Le procès s'est arrêté après mon intervention. Là j'ai l'impression désagréable que c'est ma faute que j'ai dis quelque chose qui n'allait pas même si ça ne doit pas être le cas, n'est-ce pas ? Je vais juste vite terminer le paragraphe pour ne pas les ralentir davantage avec cette histoire ennuyeuse. L'Ours ? On dirait qu'on parle de moi, je vais peut-être intervenir après la pause du coup enfin j'aurais préféré attendre encore un peu le temps de voir si ça avance un peu plus et les informations qu'ils ont mais je n'ai pas le choix si elle me le demande je dirais mes informations. J'aurais voulu aider Maely qui était une enfant comme moi mais je ne sais pas si j'aurais été utile par ce que je ne veux pas faire quelque chose d'inutile, je ne sais pas non plus comment j'aurais réagi. En la regardant on voit bien qu'il y a une forte différence entre nous deux, j'aurais voulu être pareil qu'elle mais à la place je suis une enfant qui a grandi trop vite mentalement. Je voudrais bien devenir amie avec elle si possible. Même si j'essaye d'écrire vite je réfléchis correctement à mes mots et mon orthographe. J'ai enfin fini décrire j'espère que ce n'était une erreur de l'écrire au crayon de papier. Je prends la feuille et me dirige vers le professeur pour lui donner ma feuille. Je repars et fais bouger mes lèvres pour dire à Maely "Bonne chance". J'espère que ça va lui donner un peu de courage pour la suite, on a besoin de sa contribution car elle est la principale suspecte. C'est peut-être un peu difficile pour elle mais je pense qu'elle peut être capable de braver ça. Je vais me rasseoir et regarde Lacerta entrain de chuchoter quelque chose aux autres. Hmm le fils de Renard....Qu'est-ce qu'il complote comme ça ? Je suis impatiente de voir ce qu'il va se passer par la suite je sens que ça va devenir intéressant enfin je l'espère et de toute façon maintenant que j'ai fini mon travail je peux commencer à intervenir pendant le procet.


Merci Akira:

avatar
Cheshire

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le procès de Renart [Pv les inscrits]

Message par Gabrielle Defage le Mer 30 Aoû 2017, 23:10

Le problème "Maely" semble réglé. Stef', semble plus ou moins gérer la situation, probablement en expliquant le principe et le but d'un procès, et tout un autre tas de chose que je saurais absolument incapable de faire. Il est doué, le rouquin... Plus doué que moi... Il semble également être aidée par Gwendoline, autrement dit Tibert le chat. J'espère vivement qu'elle sera plus active dans la seconde phase du procès, même si elle a participé son personnage à le potentiel d'être un sérieux attaquant. Mais en général, je pense que tout les francophones récolteront une bonne note.

Les non francophones, semblent être plus en difficulté. J'ai peur d'être allé trop vite, de m'être tout de suite tournée vers les francophones sans bien prendre le temps de leur expliquer ce qu'ils doivent faire. Je n'en vois que quelques uns au travail. Lacerta discute avec la défense, j'espère au moins qu'ils parlent du procès, même s'il ferait mieux de se concentrer sur son texte. En soit,  il faudrait déjà qu'ils aient fini leur texte. Maintenant, on entre dans la phase où ils doivent écouter attentivement le procès, essayer de comprendre ce qu'il se dit et intervenir au bon moment. Mais finalement, tout espoir n'est pas perdu. Au bout de quelques minutes, Cheshire arrive, son texte à la main. Je lui sourit, tandis qu'elle me tend son travail. Enfin... je le range dans ma pochette, pour le corriger plus tard, et décide de prendre la parole.

Bien, je vais une nouvelle fois m’adresser aux non-francophones. Vous devez écrire votre texte, qui est un résumé de tout ce que votre personnage sait. Je ne vous demande pas une page entière, simplement quelques lignes pour expliquer ce que vous avez compris de votre personnage. Je vous rappelle que si vous êtes en difficulté, Stefan est toujours là pour vous aider, et moi aussi si besoin. Même si je ne suis pas professeure de langue, je peux essayer. Et après avoir écrit ce texte, vous devrait écouter le procès attentivement, en essayant de traduire mentalement ce qu'il se dit. A un moment, quelque chose ne collera pas avec vos informations. Ou au contraire, on demandera une preuve que vous détenez. A ce moment, vous prenez la parole, et vous expliquez ce que vous savez, et en quoi cela cela atteste une preuve, ou au contraire en remet une autre en question. Vous me suivez ? Bon. Je vous laisse 10 minutes de plus pour faire votre texte. Après cela, un sérieux malus se soustrairas à votre note."

J'ai essayé de parler lentement, pour ne pas trop les perdre. J'espère que c'est réussi. C'est bien plus dur que je ne pensais...

hrp :
Ce que j'attends pour ce tour ( que sera le dernier avant la reprise du procès) c'est que chaque non-francophone explique qu'il élabore son texte, et qu'il me le rende. Vous pouvez dire que Stef' ou moi vient vous aider,
ou que vous demandez de l'aide à un autre élève. Vous pouvez simplement dire que votre perso écrit le texte, ou bien l'écrire de vous même. Cette dernière solution vous donne 2 points bonus sur la note du texte, mais ce n'est pas obligatoire. Bon courage !
avatar
Gabrielle Defage

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le procès de Renart [Pv les inscrits]

Message par Invité le Jeu 31 Aoû 2017, 16:17

Travis s’assit, regarda le plafond et réfléchit à comment aller se dérouler le cours. Après toutes les présentations elle fût prise d’assaut par des accusations, non justifiés, et des réponses encore moins justifiés. Elle n’avait aucun moyen de savoir qui avait raison et à vrai dire la justice lui passait au dessus. Elle n’avait foi en rien. Et plus le cours avançait plus le débat lui paraissait futile. Elle n’était pas tellement encouragée à parler ni même à s’intéresser au cours. Pour une seule raison. Richie. Cet homme avait un je-ne-sais-quoi qui la rendait gaga. Elle l’admirait voir le dévisageait. Elle n’arrivait pas à trouver ce qu’elle aimait dans cette homme. Tout le débat passait. Elle ne compris que des bribes de phrases du genre : Nya nya nya c’est pas moi. Enfin bref, rien de plus intéressant que de décrypter autre chose. Elle n’avait jamais été intéressé par aller en cours. Elle n’aimait pas étudier. Elle voulait s’inscrire par principe, ou même parce que elle y croyait au début. Mais depuis qu’elle c’était installée elle en avait déjà ras le bol des problèmes. Vol, harcèlement, solitude… Elle allait se fixer un unique but. Augmenter son pouvoir non ses autres capacités. Mais les gens semblaient tellement à fond dans ce débat qu’elle se remit au travail. Donc elle était Hermine… Tout le long elle notait des choses qu’elle comprenait
Feuille:
Je suis Hermine et je sais ni si le roi a été tué par Renart ni si il a été tué par quelqu’un d’autre. Tout ce que je sais c’est que Noble était un ami proche et je pleure sa disparition. Cependant, je sais qu’un papier se trouvait dans la corbeille…. Une note ? Une lettre ? Je n’y ai pas plus prêté attention à vrai dire et il était détruit. Puis il y avait une lettre d’un certain Cado le Canard qui n’est pas là. Les preuves de la trace de queue dédouane Renart, lui si intelligent n’aurait pas pu faire cette bétise. Cependant, son fils ou sa femme aurait pu être dans le coup ? Ou alors la Louve ? Mais pourquoi croire ce criminel ? Que méritait-il ? Une chance ? Non je ne pense pas. Il devait être inculpé, mais pas à tort.
Elle voulait montrer qu’elle pouvait rester neutre. Qu’elle ne voulait pas s’attribuer un camp. Elle ne savait pas si ce qu’elle faisait méritait une note mais à vrai dire elle était complètement perturbée.


Dernière édition par Travis le Ven 01 Sep 2017, 11:43, édité 1 fois

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le procès de Renart [Pv les inscrits]

Message par Rain le Ven 01 Sep 2017, 04:00


Le procès de Renart

J'étais plutôt silencieuse durant la suite des événements. Je comprenais simplement le minimum des échanges entre les deux côtés du débat. Je savais que je devais écrire ce papier avant de poursuivre, mais j'étais figée. Le débat tournait définitivement en rond et cela, pendant un bon moment. C'était pas super si en seulement une dizaine de minute, je n'arrivais déjà plus à suivre! En même temps, c'est normal, je n'ai qu'une base en français qui me revient des petites parties que j'avais rassemblé avec ma mémoire. J'aurais aimé ne jamais oublier, mais c'est du passé. Je pris une profonde inspiration alors le débat battait son plein. Je m'ennuyais un peu, mais je persistais à suivre des yeux les échanges en haussant légèrement les sourcils. Tellement absorbée, je n'avais pas donner la moindre attention au retardataire qui s'était faufilé dans la classe. La discussion ne mènait à rien et me donnait déjà mal à la tête, mais la voix du professeur me ramena à mes priorité: le texte que je devais écrire. Je n'ai rien à perdre... on est dans un cours pour apprendre, non? Alors, je devrais pas avoir peur de me lancer. J'agrippai un crayon et fit glisser une feuille de papier en face de moi, sur le bureau. Alors le lièvre... un être peureux et persécuter, si j'avais bien compris mon résumé. Je me mis en quête d'idée vite fait dans ma tête alors que les activités autour de moi continuèrent. Je pris une profonde inspiration avant d'enfin écrire les premiers mots sans demander de l'aide à qui que ce soit, parce-que j'étais bien trop têtue pour en demander.

PAPER:
Je suis couart le lièvre et cuisinier du Roi. Le soir du meutre j'étais dans ma cuisine bien tranquillement...
avant que le loup ne m'y chasse prestament. Je n'ai pas discuté et j'ai quitté la pièce, mais curieux j'ai observé ce dernier dans un recoin de la pièce. Ce que j'ai vu pourrais faire en sorte que tout ce débat soit finalement terminé, mais j'ai trop peur, car il me regard et je sais que je ne dois pas parler. Alors, je ne serais qu'observateur... pour le moment.

J'utilisai presque tout le temps alloué pour le texte, soit près de 9 minutes. Je me relus une dernière fois et corrigeai les quelques fautes qui traînaient par ci et par là. Je me redressai de mon siège avant de me diriger vers le professeur plutôt fière. Après lui avoir laisser le papier, je repris ma place, mais cette fois, plus attentive aux échanges. Si je faisais plus confiance à ma base de français, je pourrais sans peine comprendre la majorité et bien sûr, apprécier davantage le cours. Attentif et silencieux, je n'attend que le bon moment pour frapper.


MY INNERWOLF, AKA SCARLET:


Presentation
Documentation
The locker
avatar
Rain

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le procès de Renart [Pv les inscrits]

Message par Lacerta le Dim 10 Sep 2017, 11:53

Lacerta était perdu.. Il devait écrire.. Comment pouvait il écrire s'il ne voyait pas l'encre sur sa feuille ? Et puis, il n'avait ni feuille, ni stylo. Il n'en a jamais eu car il ne peut rien faire avec, à part jouer ou faire semblant de noter. Il avait un peu honte.. Il devrait en informer le professeur mais.. Et les autres élèves. Que vont ils en penser ? Ils ne peuvent pas le détester.. Le trouver misérable comme lorsque qu'il était dans les rues, qu'il n'avait pas de chez lui et qu'il grattait pour survivre.. En pensant à ça, il eu un pincement au cœur au matin lorsqu'il dû l'abandonner pour aller en cours.

Faut que tu le fasses petit, sinon on va te mettre une mauvaise note et ça ne donne pas très bonne impression..

Lacerta leva la main et prit la parole

« Excusez moi professeurs, mais j'ai un soucis de taille. En fait plusieurs mais dus à un seul. Je m'explique : je n'ai ni feuille, ni bic, stylo ou tout autre outil pour écrire. Et le problème est que je ne peux pas non plus en demander à prêter car ça ne servirait à rien.. Je suis dans l'impossibilité d'écrire à cause de.. Enfin.. Je suis aveugle quoi.. Donc je ne sais pas comment m'y prendre.. Ce serait possible que quelqu'un écrive pour moi ? Mais ça enlèverait un peu du suspens si c'est un élève qui vient m'aider..»

C'est dit ! Maintenant faut voir les réactions.. J'ai un peu la trouille mais il fallait bien que ça se sâche..

Lacerta attendait sur son banc, ses mains se crispaient et raclaient un peu le bois.


avatar
Lacerta

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le procès de Renart [Pv les inscrits]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum